M A R I E – 29 DÉCEMBRE 2017

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Lecture et téléchargement PDF : MARIE – 29 DÉCEMBRE 2017 PDF Download : español  português M A R I E 29 Décembre 2017 Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Grâce.   Enfants bien-aimés, je reviens à nouveau … Lire la suite

Entretiens Novembre 2017 / M A R I E

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Lecture et téléchargement PDF :  MARIE – 12 NOVEMBRE 2017 PDF Download : español   português ENTRETIENS DE NOVEMBRE 2017 M A R I E 12 NOVEMBRE 2017 Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre. Je salue chacun de … Lire la suite

M A R I E / Ce qui se vit en vous en cette phase finale, n’est rien d’autre que le retour à la Vérité et à l’Amour

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Lecture et téléchargement PDF :  MARIE – 17 OCTOBRE 2017 PDF Download : español  Entretiens d’Octobre 2017  M A R I E 17 Octobre 2017 Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre. Enfants bien-aimés, je rends grâce … Lire la suite

Entretiens Septembre 2017 / MARIE

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Écoute en ligne et téléchargement MP3 :  MARIE – SEPTEMBRE 2017 Lecture et téléchargement PDF :  MARIE – SEPTEMBRE 2017 PDF Download : español   português ENTRETIENS SEPTEMBRE 2017   MARIE    ​Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre. Enfants bien-aimés, … Lire la suite

MARIE – …partout, sous vos yeux comme en vous, se déroule la scène finale de l’illusion de ce monde, aboutissant à son terme qui est ce que je nommerais la conflagration finale de la résistance et de l’opposition à la Lumière, au sein de ce que les prophètes ont annoncé voilà fort longtemps comme tout récemment

En passant

M A R I E

12  AOÛT  2017 

Lien pour écoute en ligne : MARIE – 12 AOUT 2017

Téléchargement audio MP3 : MARIE – 12 AOÛT 2017

Lecture et téléchargement texte PDF : MARIE – 12 AOÛT 2017

 

Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre.

Enfants bien-aimés, que la Paix et la Joie accompagnent chacun de vous, en écoutant ou en lisant mes mots. J’interviens parmi vous quelques jours avant le 15 août. Vous le savez, cela vous a été énoncé par le Commandeur des Anciens et je viens aujourd’hui vous le confirmer, alors que partout, sous vos yeux comme en vous, se déroule la scène finale de l’illusion de ce monde, aboutissant à son terme qui est ce que je nommerais la conflagration finale de la résistance et de l’opposition à la Lumière, au sein de ce que les prophètes ont annoncé voilà fort longtemps comme tout récemment.

Ainsi donc les évènements du monde seront à leur apogée extrêmement rapidement maintenant, vous amenant à vous positionner, si je peux dire, dans la Joie ou dans la non-Joie. Rappelez-vous que cette Joie-là ne dépend d’aucune circonstance extérieure car tant que votre joie est conditionnée, que cela soit par votre santé, votre niveau d’énergie, ou par quelque évènement que ce soit, alors ce n’est pas la vraie Joie.

La Théophanie perpétuelle que nous avons installée et instaurée ensemble permet à chacun de vous, même n’ayant rien vécu, d’avoir le choix, en chaque occasion, de se mettre en son Éternité ou de réagir au sein de l’éphémère, et ce quels que soient les évènements que chacun d’entre vous a à vivre en cette période résolutoire. Vous savez d’ailleurs que tout comme vous, nous attendons la visibilité en vos cieux du signe céleste qui accompagnera mon Appel. Ainsi que nous vous l’avions toujours dit, plus il y aurait latence avant l’apparition de Nibiru, plus il y aurait de frères et de sœurs de mes enfants qui seraient prêts et disposés à vivre leur éternité.

Ainsi donc je vous l’annonce en ce jour, et dès le 15 août jusqu’à la fin de votre mois d’août, il est de votre responsabilité, à chacun de vous, face à quelque circonstance de vos vies individuelles ou collectives, de vous en remettre définitivement à votre cœur, en votre Cœur, en votre Éternité, et non pas au sein du jeu de l’illusion. Quelle que soit la souffrance ou quelle que soit la joie vécue au sein de l’éphémère, elles n’ont aucune importance en regard de la Joie éternelle qui, elle, ne dépend d’aucune circonstance ni d’aucun bien-être.

Vous observez d’ailleurs, chacun de vous, qu’il n’est plus possible en aucune manière de vous mentir à vous-mêmes ou de mentir à quiconque, parce qu’il y a soit la Joie, soit la souffrance. Cette Joie ne dépend ni de vos circonstances, je viens de l’exprimer, ni même de vos souhaits ou de vos désirs. Cette Joie ne peut découler, en définitive, que d’un abandon sincère au jeu de l’éphémère afin de vivre ce qu’il reste d’éphémère au sein de votre cœur, remplis de Grâce et de Joie, remplis d’évidence, ou alors débordant de conflits – et cela ne tient qu’à vous. Il n’existe, je vous le rappelle, aucune circonstance de votre vie ou de votre éphémère qui ne peut solutionner la présence de la Joie ou son absence ; il n’y a que vous et vous seuls, et chaque jour qui va passer va vous le confirmer, va vous le démontrer. En effet, il n’y a que vous qui pouvez accepter de lâcher, de ne plus résister, de ne plus nourrir et entretenir ce qui définitivement est en train de disparaître ou de vous lâcher.

Soyez assurés que chacune de vos circonstances individuelles, comme au niveau de la conflagration planétaire qui est imminente, ne peut empêcher la vérité de votre cœur d’éclater à la surface de ce monde. Et si la vérité de votre cœur n’éclate pas, si la Joie n’est pas permanente, alors c’est que vous êtes encore quelque part inscrits dans l’éphémère de votre personne, c’est-à-dire dans ce que vous avez nommé la dualité, l’opposition entre le bien et le mal. Toutefois chacun de vous, selon ce qu’il peut soupeser et supporter, est amené à vivre des moments plus ou moins intenses, plus ou moins prolongés, de cette Joie sans objet qui ravit votre cœur en l’extase de la Vérité et en l’extase de la vraie Vie.

Alors je ne vous cache pas – et cela vous est apparent où que vous tourniez vos regards à la surface de ce monde – que la conflagration finale, au niveau de l’humanité, a réellement démarré en ce mois d’août, même si là où vous êtes, vous n’en voyez nulle conséquence. Ces conséquences ne tarderont pas à apparaître, que cela soit à l’intérieur de vous comme sur l’écran de votre vie. Et c’est en cela qu’il vous appartient, en toute autonomie, en toute liberté, grâce à la Voie de l’Enfance et de l’Innocence, de retrouver définitivement la vérité de votre Cœur et de sourire à la Vie, à la Vie éternelle comme à la vie éphémère qui se désagrège et disparaîtra sous peu de vos sens, et même de votre conscience.

Là où vous portez votre regard, que cela soit à l’extérieur ou à l’intérieur de vous, cela est de plus en plus tranché entre ce qu’il reste de personne, entre ce qu’il reste d’illusion à ce monde et en son devenir, et la Vérité éternelle que vous êtes, individuellement et collectivement. Ces circonstances et ces occasions devenant de plus en plus tranchées, de plus en plus visibles, il vous sera, malgré la complexité parfois de certaines situations et de certains vécus, plus aisé encore dans ces cas-là de vous tourner vers la Vérité et de la vivre sans entrave, dès l’instant où vous ne résistez plus, dès l’instant où vous ne luttez plus, non pas pour vous effacer de ce monde mais bien plus pour y apparaître en la totalité de votre être, en la totalité de la Joie, et ce quel que soit l’état de votre corps, l’état de votre personne, et d’autant plus selon l’état du monde, où que vous soyez à sa surface.

Comme vous le savez, l’ensemble de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres est maintenant positionnée au-dessus de certains lieux de cette planète, au-dessus de certaines grandes villes, de manière visible comme invisible. Nous sommes tous à vos côtés et autour de vous, non pas pour vous sauver, car il n’y a que vous qui pouvez le faire, nous vous l’avons suffisamment expliqué et suffisamment dit.

L’équation est aujourd’hui fort simple pour chacun de vous, quel que soit votre état, d’Éveil, de Liberté ou d’endormissement. Les circonstances de chacune de vos vies sont très exactement celles qui vous conviennent pour découvrir la Vérité, votre vérité éternelle et la vérité sur l’illusion de ce monde, sur ce spectacle qui ne rime à rien et qui ne vous emmène nulle part, si ce n’est à vivre toujours plus de privations, de souffrances, alors que l’abondance de la Paix du cœur et l’abondance de la Grâce ne demandent qu’une chose, c’est à apparaître au-delà de tous les conflits, de toutes les résistances et de toutes les oppositions à la Joie, dès l’instant où vous acceptez en vérité de lâcher ce à quoi vous pouvez encore tenir.

Et où que vous soyez sur le plan de votre état vibratoire aujourd’hui, il vous est donné de voir extrêmement facilement ce qui est Joie et ce qui ne l’est pas. En le voyant, vous le savez, il devient très simple de s’installer au cœur de la Théophanie afin de laisser la Joie effacer et transcender ce qui n’est pas encore éclairé. Le Commandeur vous l’avait dit le mois précédent, il n’y a en vous aucune possibilité dorénavant d’action par vous-mêmes sur l’éphémère. Il n’y a que votre Éternité qui vous comble de Grâce, qui vous remplit, qui vous sature de Joie, et qui vous amène en la Demeure de Paix Suprême, là où la Félicité règne sans partage, avec évidence.

Comme je vous l’ai dit, nous sommes à vos côtés et autour de vous, de partout sur la terre. En la journée de l’Assomption, dans trois jours par rapport à ce jour, il vous sera donné à chacun une aide abondante afin de vivre en toute évidence et en toute simplicité une Théophanie bien plus intense et bien plus évidente que tout ce que vous avez pu vivre jusqu’à présent. Que cela fût par instant, que cela fût avec plus de vérité et d’insistance, les Théophanies ont changé en vous nombre d’éléments de votre personne et laissent transparaître, chacun à votre mesure, la vérité de l’Éternité. Il en est de même, bien sûr, sur l’écran du monde, et mon cœur de Mère se réjouit, au-delà de la conflagration finale de ce monde, de la vérité de l’apparition de la Lumière, de la vérité… de votre vérité au sein même de la conscience de ce monde.

Vous êtes chaque jour plus nombreux à trouver le cœur, à en trouver l’espoir, à trouver la Vérité, ne serait-ce que par fulgurances, par éclats. Chaque éclat de vérité vécu en vous est indélébile et vous met en soif de cette Vérité, pouvant se traduire au sein de votre personne par des mécanismes d’irritation, d’exaspération, ou encore d’impatience concernant les évènements qui sont en cours, vous le savez. En effet, l’Ascension de la Terre a commencé au mois de mars, votre libération de même, et je ne vous cache pas que d’ici la fin août, au-delà même de la possibilité de la vue, pour chacun de vous, de Nibiru, il y a avant tout la scène finale qui ouvre devant vous la dernière étape de la révélation de l’Apocalypse, de la révélation de saint Jean. Chacun, soyez-en assurés, est très exactement dans les circonstances les plus adéquates pour vivre sa liberté ou sa libération.

En la succession des évènements qui vous ont été énoncés, il vous apparaît de manière de plus en plus claire, et à proximité, que les évènements nommés « fin des temps » sont en vous et sont sur ce monde. Innombrables sont les signes, et ils deviendront chaque jour plus nombreux, que cela soit au niveau des Éléments, que cela soit au niveau même de votre vie, que cela soit au sein de vos relations, où ce qui doit s’achever s’achève, où ce qui doit naître finit de naître.

Tout ceci, malgré les apparences, concourt à établir une facilité à vivre et à découvrir la Joie, à vivre les Théophanies, car c’est dans les moments où l’être humain peut parfois sembler tomber au plus bas qu’il trouve la Vérité, qu’il trouve l’indéfectible bonheur et légèreté du cœur, au-delà de toute apparence, de toute souffrance et de toute problématique pouvant encore sembler exister en vous, mais qui ne dépend, je vous le rappelle, que de votre personne et de votre incapacité, pour certains d’entre vous, quels que soient les aspects de conscience qui ont été vécus jusqu’à présent, à lâcher, si je peux dire, encore l’histoire et à faire comme mon Fils sur la Croix : « Père, je remets mon Esprit entre tes mains. » Là est l’Abandon ultime à la vérité de la Lumière, à la vérité de la Théophanie et de la Grâce.

Et rappelez-vous qu’il n’y a pas d’efforts à fournir mais bien plus un abandon total et sans condition à l’Éternité, même si celle-ci vous est inconnue. Il n’y a pas d’autres façons de franchir, si je peux dire, cette ultime étape, et cela est rendu possible par la Grâce et l’Amour, par la Vérité et par l’action de la Lumière, par son Intelligence, qui ne peut en aucun cas s’accommoder de la persistance de quelque élément personnel, qu’il soit de souffrance, de ressentiment, de non-pardon ou de non-compréhension. Rappelez-vous que cela ne peut être d’ailleurs compris mais simplement vécu, en toute liberté de conscience. Alors chacun de vous, au détour d’une épreuve, au détour d’une joie éphémère, au détour d’un conflit, au détour d’une maladie, découvrira de manière formelle, au plus tard au moment de mon Appel, la vérité de son propre cœur.

Néanmoins l’intensification des rayonnements, comme vous les nommez, qu’ils viennent du ciel comme de la Terre, du Soleil comme du cosmos, se conjuguent dorénavant de façon de plus extrême, si je peux dire, selon vos critères, et cela va vous amener à changer, pour certains d’entre vous, radicalement de point de vue. Rappelez-vous qu’il n’est plus le temps, aujourd’hui, de prévenir votre famille, vos frères et vos sœurs qui dormiraient encore, parce que ceux-ci doivent dormir jusqu’à la dernière minute afin que l’effet de surprise – certes violent – déclenchera cette résilience du cœur et la découverte de la loi de Un, la découverte de la Grâce, la découverte de la légèreté, et surtout la découverte de ce que sont réellement les Théophanies.

De même pour chacun de vous, mes enfants, qui êtes éveillés à quelque stade que ce soit, je vous demande humblement de rentrer en vous, non pas en méditant, non pas en vous excluant du monde, mais d’être en quelque sorte disponibles à chaque regard, à chaque parole, à chaque souffle, à votre premier regard au sein de la journée qui se lève comme à votre dernier regard avant de vous endormir, d’être lucides sur la vérité du Cœur, sur la vérité de la Théophanie. Que vous en viviez quelques bribes ou la totalité de l’intensité ne change rien car c’est de votre positionnement de conscience dans ces moments-là, à chaque minute même, que la vigilance de la Liberté doit être observée, que la manifestation de la Grâce doit devenir de plus en plus patente et de plus en plus éclatante.

Alors bien sûr, vous le savez, entre la fin de cet été et le début de cet automne, nombre d’éléments sont réunis et se conjuguent dorénavant sur l’écran de l’éphémère de ce monde, comme le vôtre, pour arriver au signe tant redouté, tant décrié ou tant espéré : la visibilité dans vos cieux de la Lumière, la visibilité de ce qui sous-tend le ciel et de ce qui sous-tend la Terre. Terre qui, je vous le rappelle, vit maintenant la communion des quatre Éléments en son sein, libérant les forces de l’Éther libre, leur permettant encore plus de manifester et d’amplifier le Feu de l’Esprit, le Feu de la Vérité.

Ainsi je peux dire que chaque minute, dorénavant, et surtout dès le 15 août, nous vous invitons, nous, ensemble de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, au sein de vos activités quelles qu’elles soient, même les plus ordinaires, à être en communion avec nous afin d’établir, dès ce jour-là, cette Théophanie perpétuelle de manière encore plus évidente, pour ceux d’entre vous qui les vivent, et de les découvrir, pour ceux d’entre vous qui ne les vivent pas.

N’oubliez pas que vous n’avez pas besoin de mots, vous n’avez pas besoin de posture, vous n’avez pas besoin de regard, vous avez juste besoin d’être vrais et de laisser émaner de votre poitrine ce qui ne demande qu’à s’exprimer, à s’imprimer et se manifester, c’est-à-dire la Joie éternelle de la Vérité retrouvée au sein de l’Éternité.

Sur l’écran de votre monde, ainsi que vous pouvez l’observer, la conflagration finale se rapproche à grands pas et celle-ci a toutes les chances de démarrer avant la fin de votre mois d’août, permettant alors de vivre un mois de septembre particulier, vous amenant à mon Appel à un moment qui sera plus ou moins proche de la visibilité du signe céleste. Ainsi je viens vous inviter, comme l’ensemble de mes sœurs, comme l’ensemble des Anciens, des Archanges et de toutes les forces de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, à retrouver cette innocence avec évidence.

Devenez légers, soyez ce que vous êtes en vérité, ne vous préoccupez pas de ce que dit votre personne, de ce que dit votre corps, allez au-delà de cela. Bien sûr il vous faut nourrir cet éphémère en ce qu’il vous demande, mais tournez votre regard vers votre cœur et laissez œuvrer la Lumière car elle est là pour chacun de vous. Que vous en viviez la quintessence ou que vous n’en viviez rien, elle est la même pour tous car de la même façon que le Soleil éclaire indifféremment et réchauffe chacun d’entre vous sur cette terre, il en est de même pour la Lumière.

Il n’existe aucune faute, aucune erreur de positionnement, aucun déficit qui ne puisse être comblé par l’évidence de la Grâce, par l’évidence de la Vérité et de l’Amour, mais pas l’amour humain que vous connaissez ou pratiquez, car l’Amour inconditionné ne peut être en aucun cas superposable à quelque amour conditionné de ce monde, fût-il le plus noble et le plus libre car il est empreint des forces de la dualité, même si chacun de vous peut parfois ressentir la totalité de cet Amour sans objet, sans sujet, sans condition.

Ainsi donc, et vous le constatez déjà, au fur et à mesure que les éléments de votre vie personnelle comme de la vie de l’humanité se compliquent apparemment, plus il y a d’opportunités et d’évidence de cette Joie et de cet Amour éternels. Alors je vous convie, chacun de vous, à vous poser la question de la Vérité, non pas celle qui tombe sous vos yeux, non pas celle qui est issue de votre compréhension, mais de vous poser la question de la Vérité éternelle qui vous est masquée par ce que vous-mêmes avez mis au-devant de vous et qui résiste à la Lumière. Il n’y a pas besoin de prières, il n’y a pas besoin de méditation, il y a besoin juste de l’évidence de l’Enfance, il y a besoin de la simplicité, il y a besoin d’autonomie, afin de comprendre que vous ne dépendez, en définitive, d’aucune circonstance de votre corps comme d’aucune circonstance de ce monde, afin de laisser apparaître la vérité de votre Éternité.

Chaque jour, la vie sur l’écran de votre monde, qu’elle soit personnelle ou collective, va vous amener, progressivement ou parfois, hélas, fort brutalement, à vous reconnaître et à reconnaître la Vérité, afin d’être libres en dépit de tout ce qui se présente sur votre route. Rappelez-vous que la Joie est votre seul sauf-conduit, rappelez-vous que l’Amour inconditionné est la seule clé à votre liberté, tout le reste ne sont que des stratégies de la dualité. Toute connaissance ne vous sert plus à rien. Tout ce que vous avez bâti doit laisser la place à cette Vérité, seule, qui peut vous combler.

C’est en vivant ces Théophanies avec quelque intensité que ce soit et de manière plus intense et plus extensive que ce qu’il vous a été donné de vivre jusqu’à présent, que vous vous rendrez compte de la simplicité de la Lumière, de la simplicité de l’Amour et de la simplicité de la Vérité, contrastant d’autant plus avec la complexité de ce qu’il vous est donné à vivre, parfois, au sein de ce monde, selon la région, selon le pays, selon le continent.

Vous avez donc effectivement franchi, depuis la fin juillet, les ultimes portes qui étaient à franchir, pour ceux qui le concevaient ainsi. Rien ne peut être changé aujourd’hui, si ce n’est par la Grâce elle-même, ou par mon Appel, le moment venu.

Il ne vous sert à rien dorénavant de vous servir de vos stratégies habituelles, de vos connaissances de ce monde, de vos connaissances de votre personne, intérieures comme extérieures, car vous n’y trouverez plus la moindre utilité et vous vous rendrez compte très rapidement que seule la Théophanie et le Cœur du Cœur peut venir à bout de toute incertitude, de toute résistance ou de toute anomalie vécue comme telle en vous comme sur l’écran du monde.

Et rappelez-vous aussi que c’est quand vous êtes en Théophanie, alignés avec votre Éternité en agissant au sein de ce monde, que vous aidez le plus. Ce n’est ni par les mots, ni par les regards, ni par les attentions, ni par les colères, mais simplement en demeurant en vous, vous démontrant à vous-mêmes qu’il n’y a rien, au sein de l’illusion de ce monde, qui peut vous restreindre, vous contenir, ou empêcher quelque Joie que ce soit, même au sein de la plus grande des souffrances, quelle qu’elle soit.

Alors, mes enfants bien-aimés, je vous convie, en ce 15 août qui approche, à être actifs au sein de vos vies, en ce que vous avez à faire, mais à être surtout passifs afin de ne pas empêcher ou bloquer ce qui émane de vous – je le répète, que vous en ayez conscience ou pas – le plus spontanément du monde.

Ainsi donc, chaque jour qui va passer après le 15 août va vous amener, comme vous l’avait dit le Commandeur, à vivre soit une Joie de plus en plus imposante et de plus en plus évidente, soit des épisodes qui sont contraires à la Joie et qui ne dépendent de personne d’autre que vous-mêmes, et surtout pas des circonstances éphémères, et surtout pas de vos relations, de vos affections ou de vos problématiques, avec vous-mêmes ou avec le monde. C’est cela qui représente pour nombre d’entre vous, en cette dernière quinzaine du mois d’août, la possibilité d’être idéalement positionnés pour vivre ce qu’il va se dérouler de manière inéluctable maintenant, dans les jours et les semaines qui viennent, sur l’écran de votre monde.

… Silence…

Chaque jour après le 15 août, en effet, vous constaterez une démultiplication de ce qui résiste en ce monde, en cette conflagration finale, mais aussi sur l’écran de votre conscience. Quel que soit ce qu’il se produit sur l’écran de cette conscience éphémère, que cela concerne votre corps, que cela concerne vos relations, que cela concerne vos affects, que cela concerne votre situation sociale, sera exactement ce qu’il vous faut pour vivre la Liberté. Il ne sert donc à rien de vouloir comprendre, de vouloir expliquer, de vouloir justifier ou de vouloir changer quoi que ce soit, parce que l’heure du face-à-face précédent mon Appel est maintenant venu de façon inéluctable pour chacun d’entre vous.

Alors rappelez-vous, et je terminerai ainsi par ces mots : l’Amour et la Joie, ou le non-Amour et la non-Joie. En résumé, l’état de Grâce permanent ou l’état de résistance et d’opposition. Mais rappelez-vous que cela fait partie de votre Choc de l’humanité vécu de manière individuelle, tout en vous spécifiant, en ce jour, que vous ne verrez pas la fin de cette année sans que la conflagration finale se soit produite et sans que la visibilité de Nibiru ne soit actualisée, même si cela doit être le dernier jour de votre année. Il n’y aura aucun sursis, ni aucune attente, ni aucun délai supplémentaire accordé. Réjouissez-vous en cela et soyez en cette Joie, en cet Amour, en cette Grâce. Vous vous démontrerez alors à vous-mêmes qu’il n’existe aucun attachement à ce monde, que cela soit au sein de l’amour filial, que cela soit au sein de la famille, que cela soit au sein de vos affects, de vos possessions, qui ne pourra interférer avec cette Joie.

Le Feu de l’Esprit, le Feu Igné, rentre dorénavant en manifestation de façon de plus en plus évidente, et c’est ceci qui conduit à la précipitation de cette conflagration finale. Bien évidemment, les frères et les sœurs opposés à la Lumière ou qui tiennent encore, si je peux dire, les rênes de ce monde, pensent par eux-mêmes pouvoir choisir et pouvoir œuvrer dans le sens qui leur convient. Je peux vous assurer qu’il n’en est rien car il ne s’agit que de gesticulations, que de mots visant à amplifier en quelque sorte la terreur de l’éphémère, celle de la mort. Et pour celui qui découvre la Joie et la Grâce, pour celui qui vit les Théophanies, en quelque intensité que ce soit, vous savez pertinemment que cela est une illusion totale, non pas par un mécanisme d’adhésion mais par un mécanisme de vécu direct de la Vérité. C’est ainsi que s’enchaîne dorénavant la succession des évènements, comme je l’ai dit, décrits en toutes les prophéties, où que vous tourniez vos regards, amenant chacun de vous au meilleur emplacement pour vivre mon Appel.

Cela veut dire aussi qu’aujourd’hui, si vous croyez encore pouvoir peaufiner votre conscience éternelle par l’action de votre personne, cela est une erreur. Il n’y a que la disparition maintenant, comme celui qui fût nommé Bidi vous l’a dit, qui peut vous permettre d’établir la totalité de la Joie, mais non pas de disparaître par un processus d’alignement et de méditation mais de disparaître à vous-mêmes, en quelque circonstance que ce soit de votre activité éphémère. C’est en cela que la Joie et la Grâce, et la Théophanie sera perpétuelle, et seront évidents. Autrement dit, il ne sert à rien de vous appuyer sur vos connaissances, il ne sert à rien de vous appuyer, dorénavant, sur quelque élément de compréhension que ce soit, car la compréhension relèvera toujours, en définitive, du mental et de votre personnage, et non pas de la Vérité.

Alors rappelez-vous que la Théophanie et la Grâce ne sont pas un effort ni une recherche, là non plus, mais une Évidence qui se fait dès l’instant où vous lâchez ce que vous croyez tenir, que ce soit votre histoire, votre personnage, votre vie, vos relations, vos affects, et en regardant ce qui se déroule afin de laisser apparaître l’évidence de la Lumière. Chacun de vous est testé en ce moment même, non pas par nous, non pas par vous, mais par l’Intelligence de la Lumière elle-même, ne visant pas à vous condamner, ne visant pas à vous restreindre, mais bien à laisser ouvertes les vannes de cet Amour, de cette Vérité-là.

Chacun de vous, dès le 15 août, peut m’appeler, peut me prier, tout en continuant ses activités, non pas pour résoudre quoi que ce soit au sein de votre personnage, de vos relations ou de vos affects, mais afin de résoudre la résistance elle-même, qui ne dépend pas de votre mental, qui dépend simplement des habitudes ou de vos lignées. Alors laissez œuvrer la Lumière et découvrez la joie de la simplicité, la joie de l’Enfance, car après le 30 août, il sera trop tard, et il vous faudra simplement attendre, quelles que soient vos circonstances de vie, mon Appel, qui ne saurait tarder, je vous l’ai dit, avant la fin de cette année et nous l’espérons maintenant au plus proche de la fin de votre mois d’août, dans le déroulé du mois de septembre ou d’octobre. Mais comme vous le savez, cela ne dépend pas ni de nous ni de vous mais de ce qui se joue sur l’écran de ce monde, et plus vous serez nombreux à quitter l’écran de ce monde, à lâcher ce à quoi vous tenez, plus cela sera facile et évident, plus cela sera éclatant de beauté, de magnificence et de légèreté.

Quant à moi, je reviendrai en ce mois d’août si cela est nécessaire, en fonction de ce que nous voyons de là où nous sommes, sur l’écran de ce monde, en ce qui concerne les diverses conflagrations mondiales qui vont se produire et qui se produisent déjà. En fonction de cela, j’interviendrai, ou pas, avant mon Appel.

Que la Paix, la Joie, et l’amour de la Vérité soient déposés en chacun de vous, que la Théophanie perpétuelle ne soit réfrénée par aucun élément de votre personne. Ce qui se déroule en ce monde, je vous l’ai dit, ne peut réfréner en aucune manière la Théophanie perpétuelle, mais bien plus lui permettre de se manifester pour un nombre toujours plus grand de frères et de sœurs qui ainsi, avant même mon Appel, bénéficieront de ces ultimes Grâces préalables au signe céleste.

Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre. Mes sœurs et moi-même vous attendons en très grand nombre, dans la reliance du 15 août, et de chaque jour en ce mois d’août, après le 15 août.

Je précise aussi que l’ensemble de mes sœurs Étoiles et moi-même seront réunies spécialement sur l’ensemble des vingt-quatre heures du 15 août qu’a à vivre la Terre, afin que la radiance des Étoiles vous atteigne tous au niveau de vos Portes et de vos Étoiles, afin de faciliter l’ajustement final à votre Éternité et à la manifestation sans encombre de la Grâce, perpétuelle elle aussi.

Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre. Je rends grâce à votre présence, je rends grâce à votre écoute, je rends grâce à votre lecture de mes quelques mots et je bénis, en cette occasion, chacun de vous.

… Silence…

Et je vous dis donc, à chacun, en chaque jour à compter du 15 août, nous nous réunirons, quoi que vous ayez à faire, quoi que vous croyiez avoir encore à tenir. Nous serons là, par notre radiance et notre Présence, en chaque circonstance de ce qu’il se déroule en votre vie, en votre corps, en votre conscience.

Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre, et je bénis chacun de vous, à l’issue de cette écoute, à l’issue de votre lecture.

… Silence…

Et je vous dis à toujours, en l’Éternité, en prière et en communion.

… Silence…

Je vous dis à toujours, en mon Cœur éternel de Mère.

… Silence…

 

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com

Entretiens Juillet 2017 / 03 – MARIE 2.07

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Note importante : Pour des raisons pédagogiques, il est impératif de lire les textes de Juillet 2017 dans l’ordre. Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Lecture et téléchargement du fichier PDF : MARIE – 2 JUILLET 2017 Écoute ou téléchargement du fichier MP3 … Lire la suite

Juin 2017 / M A R I E / Pentecôte – La Nouvelle Tri-Unité 4.6.2017

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Lecture et téléchargement PDF : MARIE – 4 juin 2017  M A R I E Pentecôte La Nouvelle Tri-Unité 4 juin 2017 Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre. Enfants bien-aimés, en ce jour de Pentecôte, permettez-moi de … Lire la suite

MARIE – LA THÉOPHANIE DE L’ESPRIT ou Perpétuelle / « Et n’oubliez pas que cette Théophanie de l’Esprit, vous avez aussi le devoir, en tant qu’êtres éternels, de le réaliser et de le laisser se vivre. »

Galerie

Lecture en ligne (AUDIO) : MARIE – LA THÉOPHANIE DE L’ESPRIT – 28 MAI 2017 Téléchargement du fichier MP3 : MARIE – LA THÉOPHANIE DE L’ESPRIT – 28 MAI 2017 Lecture et téléchargement PDF : MARIE – LA THÉOPHANIE DE … Lire la suite

IMPORTANT: Marie annonce une Communion des Cœurs pour samedi le 22 avril 2017

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Marie annonce une communion des Cœurs lors de son message de Samedi 22 Avril à 13h00 Chers ami(e)s du Cœur, Marie nous annonce et nous propose une « Théophanie » par la radiance de son Cœur Immaculé, chaque jeudi de … Lire la suite

Message de MARIE – Jour de la Repentance – 14 avril (13 heures)

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

MARIE JOUR DE LA REPENTANCE 14 avril 2017 (13 heures) Lecture en ligne (audio) : MARIE – 14 avril 2017 Téléchargement du fichier MP3 : MARIE – 14 avril 2017 Téléchargement du fichier PDF : MARIE – 14 avril 2017   Je suis Marie, Reine des cieux … Lire la suite

Mars 2017 – La Grâce de la TRI-UNITÉ – Partie 1 / 3 – MARIE

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

(español – texto) | Blog Español : Link Téléchargement texte PDF : LA GRÂCE DE LA TRI-UNITÉ – 8 MARS 2017 PDF Download : español   ENTRETIENS DE MARS 2017 LA GRÂCE DE LA TRI-UNITÉ PARTIE 1 / 3 M A … Lire la suite

MARIE – Votre Ascension individuelle et collective en cours…

En passant

RENCONTRES  OCTOBRE 2016

SOMMAIRE

01 – MARIE
(+ Questions/Réponses)

L’IMPERSONNEL 

02 – Impersonnel Partie 1

03 – Impersonnel Partie 2

04 – Impersonnel Partie 3

05 – Impersonnel Partie 4 – Q/R

06 – Impersonnel Partie 5 – Q/R

OMRAAM MIKAËL AÏVANHOV

07 – O.M. AÏVANHOV – Partie 1 – Q/R

08 – O.M. AÏVANHOV – Partie 2 – Q/R

09 – O.M. AÏVANHOV – Partie 3 – Q/R

10 – O.M. AÏVANHOV – Partie 4 – Q/R

ERIANE

11 – Eriane – Reine des Elfes


 

RENCONTRES  OCTOBRE  2016

(español – texto) | Blog Español : Link

(Téléchargement PDF : MARIE – Octobre 2016

01 – MARIE

Tout cela n’est rien d’autre que votre Ascension, individuelle et collective, selon votre assignation, selon aussi mes ultimes grâces, en les Demeures de l’Éternité.

Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre. Enfants bien-aimés, je reviens parmi vous en mon humanité, comme je l’ai déjà fait voilà plus de deux mois. Permettez-moi tout d’abord de vous recouvrir de grâces et de bénédictions, par mon Manteau Bleu.

… Silence…

Aujourd’hui plus que jamais, où que vos regards se portent, que cela soit dans votre vie, que cela soit dans votre pays ou à l’échelon de la terre entière, si vous savez regarder objectivement, vous vous apercevez effectivement très rapidement que tout ce qui se déroule en ce moment sur cette terre signe en quelque sorte un grand changement. Tout ce qui vous avait été énoncé par les prophètes, par le bien-aimé Jean, par ceux qui ont retranscrit mes apparitions, ne laisse planer aucun doute sur ce changement. Peut-être même le vivez-vous en vous, moment où vos ultimes attachements, vos dernières illusions, vos dernières ombres, vous apparaissent peut-être plus crûment et de manière beaucoup plus bruyante.

Tout ce qui se déroule, et vous le savez, ne doit en aucune façon vous inquiéter car tout ce qui se déroule ne sont, en définitive, que les prémices et l’annonce de tout ce que les prophètes, en quelque pays du monde, ont annoncé. Cela se déroule sous vos yeux, dans votre chair, dans votre vie et dans tous les secteurs de votre vie. Par rapport à tout cela, vous êtes amenés – que vous le sentiez, perceviez ou non pour l’instant –, à vous tourner vers vous-mêmes, à vous poser la seule question qui vaille : « Où en suis-je ? ». Non pas pour vous jauger ni moins encore vous juger, mais juste pour voir clair afin de vous adapter et de vous ajuster à ce qui est en cours maintenant.

Comme j’ai eu l’occasion de vous le dire voilà quelques mois, l’ensemble de la Confédération Intergalactique se tient autour de vous, autour de votre terre, de ma terre. Nous attendons tout comme vous l’arrivée du signe céleste afin que je puisse lancer mon Appel. Nombre d’entre vous, depuis toutes ces années, ont déjà reçu mon Appel à titre individuel. Comme vous le savez, ni moi-même, ni mon Fils, ni la Source elle-même, ne peuvent connaître la date précise de cet évènement. Néanmoins vous pouvez observer facilement autour de vous et en vous que tout, en quelque sorte, se précipite, se dévoile, se révèle. Il y a une phase d’épuration et d’ajustement qui se précise pour chacun de vous et qui doit vous conduire à ce moment si particulier. Je crois d’ailleurs que cette période a été nommée, voilà peu de jours, un moment crucial ou un moment charnière de votre humanité.

Rappelez-vous que quel que soit ce qu’il vous arrive au sein de votre vie, ou même à la surface de ce monde, la Joie n’est pas dans les plaisirs de ce monde ni même dans la satisfaction de votre personne, mais que la vraie Joie est à l’intérieur de vous, et quel que soit ce vide de Joie que vous pouvez peut-être ressentir par moments, sachez qu’elle est toujours là. Votre cœur s’ouvre de différentes façons, que cela soit par la conscience directement, par les vibrations dont nous vous avons entretenus, en particulier mes sœurs Étoiles et mes frères Anciens. Tout cela, aujourd’hui, trouve son espace en quelque sorte de résolution, qui n’est rien d’autre que votre Ascension, individuelle et collective, selon votre assignation, selon aussi mes ultimes grâces, en les Demeures de l’Éternité.

Nul ne connaît la date, ce n’est pas parce que nous ne devons pas vous la communiquer, mais simplement parce que l’élément de surprise est quelque chose de fondamental, ô certes pas pour vous mais tous ceux d’entre nos frères et sœurs qui dorment encore, attachés et chevillés à leur vie, à leurs obligations, à leurs responsabilités, et qui baignent encore dans la matrice, celle qui vous a enfermés. Mais tout cela est en train de changer. Mais cet imprévu doit demeurer jusqu’au moment de mon Appel pour nombre d’entre vous, non pas par une quelconque punition ni même par une cachotterie ou un mensonge, mais simplement parce que l’effet de surprise est un élément majeur. Car comme vous le savez, il n’y a rien à préparer, ni à l’extérieur de vous ni à l’intérieur de vous, il y a juste à être ce que vous êtes, que vous utilisiez la prière, que vous utilisiez les contacts avec la nature, que vous utilisiez d’autres moyens, peu importe.

D’autres par contre parmi vous doivent être, jusqu’aux dernières limites, inscrits au sein de la dualité, au sein de la matrice, afin de se transformer réellement et véritablement à l’ultime moment, parce que leur cœur est pur, même s’ils ne l’ont jamais senti ni même jamais manifesté. Si vous êtes informés, que cela soit par vos vibrations, par tout ce que nous vous avons dit ou tout ce que vous observez par vous-mêmes autour de vous, alors c’est que cela devait en être ainsi.

Rappelez-vous que vous ne pouvez contraindre personne car la Liberté, même si elle est bien réelle au moment de la Libération collective, n’a pas fondamentalement le même sens pour chacun de vous ; certains ont besoin, en quelque sorte, de laisser maturer leur âme. Mais rappelez-vous aussi que quelle que soit votre assignation, tout le monde passera par cette Porte étroite, par mon Appel et par la seconde mort qui entraînera votre première Renaissance au sein de la matière.

Vous n’avez donc pas à vous inquiéter, mais bien plutôt à regarder tout ce que vous donne la vie à voir, en vous d’abord, dans votre premier cercle autour de vous, car il y a, dans les défis que vous propose la Lumière, des éléments de résolution là aussi, des éléments qui vous permettent de comprendre, avec votre tête mais aussi avec votre cœur, toute illusion qui peut rester encore dans certaines situations, chez certains frères et sœurs. Mais vous ne pouvez pas les brusquer, vous ne pouvez simplement qu’être Amour et vous conduire selon la loi d’Amour et non plus selon la loi d’action-réaction. Il n’y a pas de meilleure méthode que de mettre toujours l’Amour devant, avant votre intérêt personnel, avant votre avantage personnel, et je dirais même avant d’établir toute relation quelle qu’elle soit.

Alors ce moment est imminent, de plus en plus imminent. Vous le voyez bien autour de vous : tout ce qui était occulté, caché, aux yeux du plus grand nombre, se dévoile chaque jour un peu plus. C’est la juste rétribution de la Lumière, c’est l’éclairage de la Lumière elle-même sur ce qu’il y a besoin encore d’éclairer et de mettre en lumière. Comme nous vous l’avons dit, plus que jamais, quoi qu’il vous arrive, tout est exactement à la bonne place, que cela soit les situations, l’emplacement de votre conscience ou l’emplacement du monde. Il n’y a rien à prémunir, il y a juste à rester tranquille, à rester humble, à rester doux, continuer à faire ce que la Vie vous demande, dans vos occupations les plus matérielles, avec la même humeur que quand vous êtes alignés avec vous-mêmes dans le silence de votre cœur.

Il n’y a rien à fuir, il n’y a rien à éviter, et il n’y a surtout rien à comprendre, il y a juste à vivre ce qui est proposé. Quelles que soient les apparences de votre vie ou de ce monde, la Lumière a irrémédiablement gagné, et cela déjà depuis un certain temps. Le fait de gagner n’est pas un combat contre l’ombre mais bien l’établissement de l’Évidence et de la Vérité concernant la Lumière et l’Amour. Nous ne pouvons empêcher, si je peux dire, les résistances de ceux qui s’opposent à cette Joie, le plus souvent, vous le savez, par peur, par ignorance, par avidité surtout, par besoin de contrôler, besoin d’asservir. Ne vous occupez plus de tout cela. Restez très attentifs à ce qui se déroule dans votre vie, même dans les faits insignifiants, les faits routiniers. C’est ici que vous avez le plus de chance de vous retrouver.

Vous avez d’innombrables aides aussi, j’en ai parlé : les peuples de la nature, vos vibrations si vous les vivez, et votre conscience elle-même qui se place, que vous le vouliez ou non, en la posture de l’observateur, ce qui est responsable, bien sûr, de vos diverses pertes de mémoire. Non vous n’êtes pas malades, non vous n’avez pas de maladie qui est en train d’arriver mais bien plus une guérison définitive de toutes les illusions qui peuvent encore demeurer, tout ce qui concerne les croyances, les adhésions, par quelque bout que ce soit, à la matrice des Archontes. Tout a été fait pour vous empêcher de vous élever, de trouver l’âme et l’Esprit en vous. Mais cela est terminé.

Quels que soient les obstacles et les résistances que vous observez en vous ou dans le monde, ils ne sont rien par rapport à l’évidence de ce qui vient vers vous. Je suis simplement venue vous encourager à demeurer le plus possible, quoi que vous fassiez, en votre cœur, en la posture de l’observateur, en celui qui ne refuse rien mais voit tout, sans jugements, sans faux-semblants, sans parti-pris, sans chercher le moindre avantage personnel, car c’est en donnant que vous recevez. Je vous invite à le vérifier, dorénavant de façon encore plus nette si je peux dire, encore plus authentique.

Nombre d’entre vous commencent à faire des rêves particuliers, montrant un certain nombre d’éléments à venir, sans toutefois pouvoir les dater ou les repérer dans le temps. Vous le savez, le temps est en train de disparaître. Cette distorsion du temps habituel, vous la vivez vous aussi : soit le temps se contracte, soit le temps se dilate, et cela plusieurs fois par jour ; vous sortez de cette linéarité du temps. Vous êtes de moins en moins soumis à toutes vos histoires passées et même à votre propre corps. Ce qui ne veut pas dire que celui-ci ne peut pas manifester des anomalies, mais très souvent vous constatez par vous-mêmes que cela n’infléchit plus, en quelque sorte, votre conscience. Celle-ci devient découplée, si je peux dire, de vos maux, de vos misères, concernant vos vies, vos corps ou la société elle-même.

Comme vous le voyez aujourd’hui, la vénalité, la matérialité, est toujours liée à un piège fantastique de ce monde enfermé qui vous a fait croire – peut-être pas à vous ici, ou qui lisez, mais de manière générale – que l’argent pouvait tout acheter ; il n’en est rien. Tout cela a été construit artificiellement en vous imposant, au sein même de l’enfermement, un esclavage des corps, un esclavage des âmes et l’absence d’apparition de l’Esprit. Aujourd’hui, tout ça est en train de voler en éclats. Chaque jour qui vous rapproche de l’Évènement sera de plus en plus important au niveau des révélations sur vous-mêmes et sur le monde, sur la marche du monde même, devrais-je dire. Tout ceci n’est pas pour punir quiconque mais pour bien vous faire voir, par l’Intelligence de la Lumière elle-même, qu’il ne peut y avoir aucune issue de secours ou de sortie dans la continuité d’un monde au sein de la matière.

Je conçois tout à fait que pour encore nombre d’entre vous il soit difficile d’accepter – je ne vous demande pas de croire mais simplement d’accepter –, le processus qui se déroule sous vos yeux. Mais dès l’instant où vous lâchez, dès l’instant où vous acquiescez, dès l’instant où vous vous tournez vers votre cœur et sur rien d’autre, tout le reste disparaît. Vous le voyez au travers de votre mémoire, de vos habitudes, mais aussi même de certains de vos comportements qui changent du tout au tout. Même sans sentir les énergies ni la vibration, vous commencez à percevoir la réalité de l’Amour ; même si vous ne pouvez pas toujours y mettre des mots, si vous êtes attentifs, vous ne pouvez que constater les changements qui sont en cours. Même pour celui parmi vous qui serait inscrit dans la routine et qui ne veut surtout pas être altéré dans cette routine, les changements aussi se manifestent.

Regardez les deux extrêmes qui se déroulent même simplement autour de vous : vous avez des frères et des sœurs qui découvrent l’Amour, vous avez des frères et des sœurs qui littéralement n’ont plus conscience d’eux-mêmes et redeviennent quelque part une forme d’animaux ou d’animalité, dans le sens le plus terrible. En effet, la conscience de l’ego et même la conscience du Soi semblent parfois faire défaut. L’éducation, la morale, l’empathie, le charisme, semblent éloignés de ces frères et sœurs. Cela ne veut pas dire qu’ils sont, en votre terminologie, noirs ou opposés à la Lumière, mais simplement que le changement qui est en cours demande, pour nombre d’entre vous, des ajustements parfois violents et parfois difficiles à vivre.

Pour d’autres par contre, qui ont déjà lâché tout ce qui concerne les illusions de la matrice, tout en continuant à y mener votre vie, ressentent beaucoup plus de légèreté, beaucoup plus d’amour. Tout ce qui se déroule concernant vos corps, la société, votre environnement, est directement sous l’influence réelle et concrète de l’Intelligence de la Lumière. Celle-ci veut vous rendre à votre liberté, quelle que soit cette liberté, évoquée, pensée ou espérée en vous.

Dans cette période, il est indispensable pour chacun de vous d’avoir des moments de recueillement ou de silence, où en quelque sorte vous suspendez les interactions avec l’environnement, non pas pour fuir – je ne demande cela que pendant quelques minutes, quelques heures par jour pour ceux qui en ont le temps – pour vous retrouver, non pas encore une fois pour vous juger ou vous condamner mais simplement pour être avec vous-mêmes, dans ce Face-à-Face nommé ultime, individuel, et de bien vous ajuster à ce que vous êtes en éternité. Rappelez-vous que ce n’est pas un effort, ce n’est pas difficile, il faut juste trouver l’occasion, le temps, et l’acceptation de ce qui se vit. Alors tout se fera jour, rien ne pourra être caché, même sur ce qui vous échappe en ce moment même.

Redevenir comme un enfant n’est pas un vain mot, je ne vais pas vous rappeler tout ce qu’a pu vous dire ma sœur Thérèse concernant la Voie de l’Enfance et de l’Innocence. Je ne vais pas non plus vous renvoyer aux paroles de mon Fils, elles ont été répétées d’innombrables fois. Retenez aussi cette notion de spontanéité : plus vous êtes spontanés, moins il y a de réflexion, plus il y a de chance que vous suiviez la loi de la Grâce. Bien sûr, il en est tout autrement de cette forme de spontanéité pour ceux qui sont opposés à la Lumière où là, le côté animal à proprement parler peut ressortir, avec les colères, les violences, les conduites aberrantes si je peux dire.

Mais là aussi, chaque chose est à sa place. Tout est mis en ordre, si je peux dire, pour que vous soyez dans les conditions les plus adéquates pour vivre mon Appel – collectif –, et vivre ce qui suivra après. Cela peut maintenant arriver à n’importe quel moment, d’un jour à l’autre, d’une heure à l’autre, d’une semaine à l’autre ou d’un mois à l’autre. Cela ne doit pas vous faire dévier de vos responsabilités et de ce qui doit changer à l’intérieur de vous, et qui le plus souvent ne nécessite pas de changement extérieur. Les temps ne sont plus à cela, ils sont simplement à accepter totalement ce dans quoi vous vous êtes placés vous-mêmes, en quelque situation et en quelque cercle de votre vie que ce soit.

Si la Lumière vous pénètre, que cela soit par les Couronnes radiantes – que vous percevez ou pas –, que cela soit par votre conscience directement, le travail de superposition de l’éphémère et de l’Éternel se fait de manière naturelle. Cela n’a pas besoin de vous, il y a simplement besoin de laisser être ce qui doit être et de suivre les lignes d’évidence, les lignes de moindre difficulté, celles que vous propose la Vie car vous aurez toujours le choix – de regimber, d’agir par vous-mêmes ou de faire confiance, à la Vie, à la Lumière, à l’Amour, plutôt qu’à votre personne, à votre mémoire, à vos expériences passées. C’est par-là même que vous vous démontrez à vous-mêmes et au monde que vous êtes centrés, si je peux dire, ou alignés, en le Cœur du Cœur.

C’est le moment aussi des ultimes pardons : pardonnez au monde, pardonnez à votre pire ennemi, pardonnez aux Archontes, et aimez-les. Il n’y a pas de meilleure façon de les guérir. Il en est de même pour tous les frères et les sœurs qui se retrouvent dans la violence, dans les résistances, dans la confusion, aimez-les de la même façon. Aimer ne veut pas dire prononcer des beaux mots ni même prendre dans ses bras, c’est prier à chaque minute pour tous ces êtres, dans le silence de votre cœur. Parce que ce sont eux qui ont le plus besoin de l’Amour que vous êtes. Ce sont ceux qui sont a priori dans des chemins de traverse, dans la colère, dans le déni, qui ont le plus besoin de se reconnaître en tant qu’êtres éternels.

D’ailleurs vous le constatez peut-être, les mots ne peuvent plus convaincre. Ils peuvent devenir d’ailleurs de plus en plus confus et ne pas exprimer réellement ce que vous souhaitiez exprimer, la confusion des mots aussi. De la même façon, avant même mon Appel, le chant de l’âme et de l’Esprit à vos oreilles est maintenant augmenté du son de Nibiru qui approche de vous, ainsi que du son de la Terre, même si celui-ci n’est pas audible de partout sur la Terre, néanmoins vous l’entendez. Tout ce qui sonne à vos oreilles, tout ce qui sonne à votre cœur, à votre conscience, est là pour vous aiguiller, pour vous stimuler, pour vous montrer ce qu’est la vraie Vie.

Comme cela avait été dit par le Commandeur, il vous avait énoncé un certain nombre de périodes propices à cet Appel ; la période de l’hiver, le moment où l’énergie et la conscience s’intériorisent (en tout cas dans votre hémisphère nord) est un élément important pour vous permettre de rentrer chez vous. Vous êtes moins attirés par le fait d’être dehors, par le fait de vous amuser, mais bien plus, tout en demeurant légers, sereins, de saisir la gravité de ce qui se passe, qui n’est pas un jugement mais qui est une libération. C’est dans cette période que vous avez le plus de chance – si cela ne vous est pas arrivé – de vous trouver vous-mêmes, d’aller au-delà des apparences, au-delà de toute trace d’ego, de toute spiritualité même, à la source de votre Esprit, en l’Esprit Saint, en l’Esprit du Soleil, et de vivre ainsi à la fois le Feu Vibral et le Feu Igné, sans effort.

Retenez aussi peut-être les paroles qui ont été prononcées, parfois avec véhémence, par celui qui s’est nommé Bidi : « Votre Royaume n’est pas de ce monde, vous n’êtes pas ce corps ». Acceptez déjà cela, quels que soient les attachements que vous présentez encore à vos corps, à vos vies, à votre identité, mais acceptez – même sans le vivre – que vous êtes bien plus que tout cela, et vous le verrez, vous le vivrez, parfois de façon surprenante, de façon totalement inattendue, en-dehors de tout état d’alignement, de prière ou de cœur, parce qu’ainsi sont les ultimes grâces de la Lumière, avant que n’intervienne mon ultime grâce.

Certains d’entre vous, encore, se sentent quelque part au bout du rouleau, c’est-à-dire avec des espoirs déçus, des espérances, des attentes. Cela aussi fait partie de votre chemin : apprendre la patience, avoir l’humilité de s’en remettre à autre chose que ce qui tombe sous vos yeux ou sous vos sens, même si vous ne le connaissez pas.

La nature elle-même, et nous l’avons déjà dit, change. Ce changement n’est pas un simple changement, il est vraiment un changement d’état dimensionnel, un changement de monde. La Terre, vous le savez – elle est libérée avant vous –, attend ce moment aussi avec vous afin de se retrouver, elle aussi, dans sa dimension d’Éternité.

Chaque jour qui va passer maintenant, depuis ce jour de Toussaint, va vous démontrer la réalité de ce qui encore en vous pouvait être soupesé, parfois ignoré ou parfois redouté : ce que vous êtes. Et ce que vous êtes peut encore vous faire peur parce que cela est tellement vaste, tellement grand, il ne peut pas cadrer avec tout ce que les religions quelles qu’elles soient vous ont inculqué. Et même vos expériences les plus larges vécues au niveau de ce corps ne sont que le pâle reflet de ce que vous êtes. Alors bien sûr il y a la peur de l’inconnu qui peut encore exister en vous, mais chaque jour celle-ci s’éloignera de vous dès l’instant où il existe un minimum de confiance en l’action de la Lumière et en l’action de la Vie.

… Silence…

Même les évènements les plus opposés à la Lumière ne font que servir la Lumière. Encore une fois, quels que soient les évènements, dans votre corps ou sur le monde, retenez que derrière ces évènements il y a ce que vous êtes. Et tout ce qu’il se produit, où que ce soit, n’est là que pour vous permettre de vous éprouver dans la Liberté, et de réellement vous montrer vos choix, votre position – et votre éternité –, en même temps. C’est en ce sens que la Spontanéité, l’Humilité, la Simplicité deviennent majeures pour cette période.

… Silence…

Tous les prophètes de tout temps vous ont annoncé ce moment précis, en différentes langues, en différentes cultures même, bien au-delà des prophètes de la chrétienté, si je peux dire. Il n’y a pas de hasard car déjà à cette époque, bien avant l’époque que vous vivez – que cela soit au temps où nous étions incarnés, que cela soit il y a cent ans, peu importe – la description, même si les mots sont différents, ne font que traduire le même changement. Ce changement, vous le savez, n’est pas un changement linéaire, quelles qu’en soient les prémices et leur augmentation, ce changement sera extrêmement rapide et bref. Nous vous avons largement donné les circonstances de ce qu’il doit se passer durant le phénomène de la stase, ainsi chacun de vous, qu’il l’accepte ou pas, est prêt à vivre ce moment.

Rappelez-vous qu’au-delà de la stase elle-même, c’est la Résurrection. C’est-à-dire qu’en cette période-là, au moment où les signes deviendront visibles dans le ciel, vous ne serez plus liés à votre corps, vous serez en éternité, vous verrez – comme un de nos frères ou sœurs qui a pu mourir voilà quelque temps, n’importe où sur cette terre – accès à la vision panoramique, non pas de cette vie mais des autres vies, non pas pour un quelconque règlement de karma ou de fautes mais vous comparerez cela avec ce que vous êtes en éternité. Et là, il n’y aura aucun doute ni aucune question, vous saurez que vous êtes l’Éternité et que tout ce qu’il se produit au sein de ce monde ne représente strictement rien par rapport à ce que vous êtes.

C’est en ce sens que la Voie de l’Enfance est indispensable parce qu’il n’y a pas, à ce niveau-là, de compréhension, il n’y a pas de chaîne logique, il n’y a pas d’action-réaction, il y a deux mondes qui ont été séparés, divisés, et opposés même. C’est cela que vous allez voir. Et dès l’instant où votre résurrection sera actée par la traversée de la Lumière, et vous retrouvant de l’autre côté de la Lumière, vous pourrez alors revenir et vous aurez alors, quelles que soient les circonstances de ce que vous aurez à vivre après, un laps de temps, si cela est utile, pour éliminer ce qui doit être éliminé de vous.

Encore une fois, je le répète, nul frère et sœur humain de la terre, qui qu’il ait servi jusqu’à présent, ne pourra échapper à ce moment. Vous, ici et ailleurs, êtes nombreux à avoir vécu les processus vibratoires et de conscience, mais il y a aussi tous nos frères et sœurs qui, quelles que soient leurs croyances et quelles que soient leur bonté et leur bienveillance, n’ont pas eu la chance de voir qu’ils n’étaient pas ce corps, ni cette vie, ni aucune autre vie prise à la surface de ce monde. Vous retrouverez votre vrai Royaume, celui où tout est parfait, où tout est en ordre. Et vous viserez, à l’intérieur de cette reconnexion, ce qui est nécessaire comme énergie, comme conscience, comme vibration, pour vivre ce qui est à vivre pour vous ensuite.

… Silence…

D’ailleurs, au fur et à mesure que vous allez être obligés de lâcher les croyances et les illusions de ce monde, vous constaterez aisément que la Joie se manifeste dans ces moments-là. Quand votre état présent n’est pas fonction d’une mémoire, d’une expérience, d’une habitude, mais quand vous vivez l’instant présent, libérés de toute influence du passé et surtout de toute anticipation d’un futur quel qu’il soit, vous vous retrouvez. Même si vous n’en avez pas conscience, la Joie, elle, et la Légèreté sont bien là, et c’est ça qui est important.

La Lumière, en quelque sorte, et l’influence de plus en plus visible de Nibiru ou Hercolubus, devient de plus en plus pressante en vous. L’appel de la Lumière, comme cela a été expliqué, peut vous prendre n’importe quand. Ces appels sont réellement, comme cela a été dit, des injonctions à la Lumière et souffrent de moins en moins d’un délai pour s’y adapter. L’Esprit souffle où il veut et quand il veut, c’est à vous d’acquiescer à cela, et dès l’instant où vous avez acquiescé, quelle que soit la dureté de votre vie, alors vous serez dans la douceur, la douceur de celui qui retrouve son innocence, son enfance, qui n’est plus affecté par quelque désir que ce soit, par quelque projection que ce soit ou par quelque expérience passée malheureuse.

… Silence…

C’est de cette vigilance-là dont je vous parle : d’être lucides, d’être attentifs, non pas pour orienter les choses mais bien plus pour les accueillir et les voir. Comme je l’ai dit, voir permet de pardonner, voir permet d’effacer ce qui peut encore encombrer votre vision et votre cœur.

… Silence…

Tout ce qui se déroule, sans aucune exception, est le fruit de l’interaction de la Lumière avec la matrice de ce monde. Vos robes de Lumière, vos corps subtils, votre corps d’Êtreté, deviennent de plus en plus perceptibles. De la même façon que vous constatez qu’il est de plus en plus aisé, quelle que soit la vitesse à laquelle vous découvrez cela, d’entrer en contact avec ce qui était invisible, non pas par curiosité, non pas par goût d’expériences, mais parce que cela est vital pour vous de retrouver ce que vous êtes et d’avoir une foi, si je peux dire, de celui qui a vu et non pas de celui qui croit.

Beaucoup d’expériences sont encore à mener concernant aussi bien la conscience que vos vibrations, que les circonstances de votre vie. Vous n’avez pas à vous en inquiéter ni à vous y intéresser, vivez-les et surtout vivez-en les effets sur votre conscience. En pratiquant ainsi votre vie, vous verrez que la Vie vous conduit inéluctablement à la Vérité, celle que vous avez cherchée et que peut-être vous n’avez pas trouvée. Tout est là, dans ce processus de Crucifixion, de Résurrection – qui est commun – dans cet aspect crucial où vous êtes à la croisée des chemins, où il n’y a rien à juger, il n’y a rien à condamner, même le pire des assassins, il y a à pardonner et à aimer.

La justice des hommes n’est pas la justice divine, loin de là : elle n’obéit pas à des codes et à des lois, elle obéit uniquement à l’Amour. En est-il de même pour vous ? En est-il de même pour votre façon d’agir, de parler, de regarder, d’aimer ? Ressentez-vous la légèreté ou la pesanteur, quel que soit l’état de votre corps, de votre vie, de vos finances, de vos amours ? Ou alors vous sentez-vous encore lourds ? Ne vous jugez pas, voyez dans cette lourdeur, parfois, une occasion inespérée de rentrer encore plus en vous et en ce que vous êtes.

… Silence…

Le mécanisme de l’Ascension collective, comme cela a été dit, est enclenché. La préparation est terminée. Les ultimes Portes s’activent en ce moment même, les ultimes révélations se font jour aussi, au niveau de vos vécus comme au niveau du monde. Ce qui doit naître en vous, sans le rechercher, est la certitude de ce que vous êtes. Les différents vécus de vos vies, de votre être intérieur, ne sont là que pour ça et favorisent encore une fois cette action-là, même si en premier abord, en première apparence, cela peut sembler parfois être exactement l’inverse pour votre logique, pour votre raison, pour votre mental. En l’Amour, vous le savez, il n’y a pas de logique au sens où vous l’entendez. Il n’y a pas besoin de morale, il n’y a pas besoin de règles ni de lois, il y a la Liberté totale.

Alors, de manière fracassante ou par petites touches, c’est ce qu’il vous est donné de vivre et ce qu’il vous sera donné de vivre, et de manière de plus en plus récurrente et intense, jusqu’à mon Appel. Les grâces, donc, sont innombrables. Même si vous êtes tentés parfois d’y voir encore des punitions ou des erreurs, il n’en est rien. La loi d’Action de Grâce, la loi de l’État de Grâce, est un Amour dévorant, un Feu dévorant qui ne laisse la place pour aucune compromission et aucun mensonge, même le plus petit. Ainsi vous découvrez, progressivement ou brutalement, que vous ne pouvez être que authentiques, que vous ne pouvez plus ruser, tricher ou tromper personne.

Comme vous le constatez aussi dans vos vies, parfois certaines personnes s’éloignent spontanément et d’autres arrivent vers vous, tout aussi spontanément. C’est l’Intelligence de la Lumière qui est à l’œuvre aussi. Alors accueillez tout ce que la Vie vous présente, accueillez tout ce qui peut se produire. Si vous êtes dans cette prière-là, alors cela ira très vite. Si vous voulez maintenir le contrôle de votre vie, votre pouvoir personnel ou exercé sur quiconque, vous serez face à des déconvenues de plus en plus sérieuses si je peux dire, mais qui ne sont pas le fait de la Lumière mais bien de votre action, vous-mêmes. Là aussi, il ne s’agit pas de punition mais bien plus d’un réajustement à ce que vous êtes.

… Silence…

Beaucoup parmi vous aussi, mes frères et sœurs, sentez ce Feu de différentes façons. Que cela soit localisé sur votre cœur, sur votre tête, dans vos mains, dans vos pieds ou tout ailleurs, c’est le même processus qui se déroule, débutant à un point ou à un autre mais dont la finalité est toujours la même : allumer, si je peux dire, ce qui a été nommé la Merkabah interdimensionnelle. Le véhicule ascensionnel est sur la rampe de lancement, si je peux dire. Tout a été vérifié – par l’Intelligence de la Lumière et non pas par vous. La Lumière qui n’attend, si ce n’est déjà fait, que votre « oui » inconditionnel à l’Amour. L’Amour doit être devant. Il doit effacer littéralement votre personne, vos habitudes, vos mots, vos idées, vos comportements, tout ça pour vous laisser libres, selon ce que vous êtes et selon ce que vous en vivez et en pensez jusqu’à présent.

… Silence…

Le Silence aussi est un élément important. Se trouver des moments de silence des mots, comme je l’ai dit, mais aussi de silence de tout signe extérieur, de retraite si vous préférez à l’intérieur de vous-mêmes, vous permet, de manière beaucoup plus évidente qu’avant, de vous ressourcer et de vous retrouver, de récupérer un peu d’énergie pour faire ce que vous avez à faire, et de renforcer le vécu même de la Liberté. Alors bien sûr cette Liberté intérieure n’est pas toujours en accord avec ce que vous demande un autre frère ou une autre sœur, ou même la société elle-même, vous amenant parfois à jongler entre l’Éternel et l’éphémère. Mais chaque jour qui passe ne vous permettra plus de jongler de la même façon mais bien plus de vous établir dans la Lumière ou dans la résistance. À vous de voir, à vous de le vivre.

… Silence…

Ainsi le Silence, silence des mots, silence des regards, silence des idées, vous amènera de plus en plus rapidement au Cœur du Cœur, à vous-mêmes, dépouillés de tous les artifices, de toutes les mémoires et de toutes les attentes. Parce que ne vous mettez pas dans une situation d’attente, soyez pleinement présents. En étant pleinement présents, il n’y a rien à attendre. L’Évènement surviendra au moment opportun pour l’ensemble de l’humanité. Je vous l’ai dit, tous les signes sont là, il est inutile dorénavant d’en rechercher d’autres sauf si cela fait partie de votre curiosité. Mais de grâce, ne tentez pas à travers cela de définir une date quelle qu’elle soit. Ne vous mettez pas en attente, vivez pleinement l’instant présent, peut-être plus qu’auparavant même, même s’il est séduisant, effectivement, comme le disait le Commandeur, d’avoir la certitude de ce qui se déroule sur ce monde.

Mais maintenant, la certitude doit aussi être intérieure et ne pas dépendre des circonstances extérieures, parce que cette voie de communication avec vous-mêmes est parfaitement perméable maintenant, aussi bien la capacité à être l’observateur de vous-mêmes, même sans aucune volonté, de disparaître à vous-mêmes, quelle que soit la façon. Mais en tout cas aujourd’hui, l’évidence doit se déplacer à l’intérieur de vous-mêmes parce que dès que d’une manière ou d’une autre cette évidence intérieure est vécue, alors vous devenez effectivement légers, insouciants, non pas parce que les soucis ont disparu mais parce que cela est votre nature, vous donnant aussi et vous insufflant l’énergie nécessaire pour faire ce qui est à faire, que cela soit avec vos enfants, avec vos parents, avec votre métier.

Cet état intérieur, cet état d’Amour, va prendre de plus en plus de place, de plus en plus d’espace et de plus en plus de temps, au fur et à mesure des jours et des heures qui passent maintenant. Saisissez cette opportunité. Servez-vous de la Lumière non pas pour exiger ou demander quoi que ce soit mais pour devenir entièrement cette Lumière que vous êtes. Et pour cela, il n’y a pas de demande puisque cela, comme vous le savez, est déjà acquis, a toujours été là, même si vous ne le voyez pas nécessairement ou alors de façon brève.

Mais même cela ça va changer, et cela change déjà. Mais l’intensité du changement sera telle que vous croiserez dans la rue, autour de vous, dans votre travail, des frères et des sœurs qui pour l’instant étaient opposés à cette notion d’Évènement, et dont le regard va changer. Accueillez-les. Accueillez-les sans avoir besoin de justifier quoi que ce soit car s’ils arrivent avec le sourire plutôt qu’avec la colère, c’est qu’ils ont déjà vécu à l’intérieur quelque chose qui est de l’ordre des prémices, là aussi, de l’Évènement.

Dans votre vie ordinaire, si je peux dire, recherchez surtout ce qui peut être facilitant, apaisant, permettant de résoudre les conflits quels qu’ils soient sans avoir besoin de revendiquer une ascendance quelconque en ce conflit, ni aucune raison, ni aucun tort même, mais simplement permettant à l’un et l’autre, ou comme à soi-même vis-à-vis d’une situation, d’être libérés de celle-ci. Bien sûr c’est un mécanisme de fonctionnement, même si nous en avons longuement parlé les uns et les autres, qui n’est pas encore automatique pour la plupart d’entre vous. C’est en ce sens qu’il fallait être attentifs, comme je le disais, à ce qui se déroule en vous. La Vie vous le montrera.

Ce qui pouvait encore vous sembler normal au sein de votre personne deviendra du jour au lendemain caduque, si je peux dire, obsolète, et n’aura plus besoin d’être présent, et cela s’évacuera tout seul de vous. Cela concerne aussi bien ce que je pourrais appeler le péché de gourmandise que les petits péchés – je suis ironique, bien sûr – mais même ces petits travers disparaissent d’eux-mêmes. Regardez bien quel était votre comportement hier et quel il est aujourd’hui, et tel qu’il sera demain quand demain sera arrivé. Soyez objectifs. Si vous êtes dépouillés de toute volonté d’accéder à quelque chose, si vos mémoires s’effacent, quelles qu’elles soient, alors vous êtes prêts pour vivre l’Instant Présent, et prêts à vivre ces révélations vous concernant vous-mêmes, comme le monde.

… Silence…

Après le Silence, et avant même l’Amour, il y a cette notion fondamentale de bienveillance. Être bienveillant, c’est sourire à l’enfant dans la rue, que vous n’avez jamais vu, c’est sourire à l’inconnu qui vous rencontre dans la rue, non pas pour le séduire, non pas pour l’amener à vivre ce que vous vivez, mais simplement pour être présents dans l’instant. Vous allez être même surpris parce que jusqu’à présent ceux qui s’opposaient à la Lumière pouvait devenir parfois très virulents envers vos propos, envers vos conduites, envers vos assertions. Cela est en train de changer du tout au tout. Parce que bien sûr, même ceux qui sont encore, parmi vos frères et sœurs, dans le déni, commencent à se poser de sérieuses questions, que cela soit sur la société, sur la continuité du monde, sur les religions, sur leur métier même, sur leurs amours. C’est là où vous devenez importants, si je peux dire, parce que votre bienveillance, au-delà de toute explication ou justification, va vous placer dans la relation de cœur à cœur, comme vous le faites spontanément et naturellement avec les peuples de la nature ou avec certains d’entre nous, ou entre vous.

Tous les défis que votre vie vous propose et que l’Intelligence de la Lumière révèle doivent se résoudre de manière de plus en plus simple, sans intervention de la raison, sans intervention des émotions, des réactions, mais vraiment vous verrez à l’œuvre l’action de Grâce. Si vous êtes bienveillants, si vous êtes à l’écoute, si vous accueillez, alors cela suffit. Il n’y a rien à justifier, il n’y a pas de mots à prononcer, il y a juste à être. Et l’ensemble des circonstances de vos vies vous amène à cela – que vous le voyiez déjà ou pas ne fait en définitive aucune différence.

… Silence…

Nous pensons, mes sœurs et moi, ainsi que les Anciens, tout comme les Archanges et le reste de la Confédération Intergalactique, que tout ce qui pouvait être fait, de notre côté comme par vous-mêmes, a été fait. Tout a été accompli, et d’ailleurs cela a été dit : tout est accompli maintenant. Il y a juste à laisser le scénario écrit à l’avance par les prophètes se réaliser en totalité.

… Silence…

Gardez présent à l’esprit que ceux qui voudront sauver leur vie, la perdront. En définitive, ce n’est pas si important que cela parce qu’à l’issue des tribulations, l’ensemble des consciences sont libérées. Mais les chemins qu’il reste à parcourir sur ce monde sont plus ou moins pavés de bonnes intentions et il vaut mieux avancer entouré du parfum de la rose que de marcher sur les épines de la rose.

… Silence…

Dans cette bienveillance, laissez parler la spontanéité, non pas celle de la réaction de certaines émotions mais celles qui s’expriment spontanément de votre cœur, que vous en viviez la Couronne radiante ou pas. Si vous êtes vigilants à cela, si vous mettez l’Amour devant, quelle que soit la personne, quelle que soit la relation, alors vous constaterez aisément que tout ce qui jusqu’à présent pouvait s’opposer, vous contrarier ou être apparemment opposé à la Lumière, se trouve lui aussi, que cela soit un frère, une sœur, une circonstance, ou une occasion, dans le même accueil, dans la même interrogation peut-être, mais aussi faisant naître directement ce principe d’Abandon à la Lumière qui fut si cher à l’Archange Anaël.

De toute façon, il faut bien vous rendre à l’évidence : après mon Appel, vous ne pourrez plus tenir votre corps lui-même, dans la stase, vous ne contrôlerez plus aucun élément, vous ne pourrez que suivre ce que la Lumière vous dicte, parce que c’est ce que vous êtes. Que vous l’acceptiez ou non ne change rien à cet état de fait et à ce qu’il se déroule dès maintenant.

… Silence…

La Lumière retourne à la Lumière. La Lumière a pénétré toute matière, cela a été dit depuis de nombreux mois, elle est omniprésente. La Confédération Intergalactique, comme je l’ai dit, est maintenant constamment présente, non plus autour du Soleil mais très proche de vous. Certains d’entre vous d’ailleurs nous perçoivent, dans les rêves, dans vos nuits, sous forme de flashs, de différentes façons.

… Silence…

Ne soyez par heurtés par certaines formes, car je sais pertinemment que quand nous sommes incarnés en ce monde, la forme a l’impact le plus important certainement : la physionomie, l’aspect d’un regard. Imaginez la forme de ce qui ne serait pas humain, apparaissant dans vos rêves ou de manière physique devant vous. Habituez-vous à cela selon les expériences qui vous sont proposées par la Lumière, parce que dès l’instant où vous laissez le cœur parler, il n’y a aucune antipathie, quelle que soit la physionomie. Cela vous prouvera aussi que vous allez au-delà des apparences, au-delà de la présentation et au-delà de la forme. Cela voudra dire que vous percevez l’Esprit, l’âme, la conscience, derrière toute forme et toute apparence.

Vos enfants ne seront plus seulement vos enfants mais des êtres de pure Lumière. Vos parents, même les plus tyranniques, ne seront plus vus comme des tyrans mais vraiment comme des êtres de Lumière en souffrance en ce plan. Et la vérité est d’ailleurs ici, car celui qui fait souffrir, celui qui contraint l’autre, a tout simplement oublié ce qu’il était. C’est en ce sens qu’il vous a été dit très souvent de ne pas juger. À la mesure avec laquelle vous jugez, vous vous jugerez vous-mêmes. Dans cette période, cela devient de plus en plus flagrant. Si par mégarde vous continuez vos habitudes antérieures de jugement ou de contrôle, cela vous reviendra effectivement en pleine figure, afin d’ouvrir votre cœur. C’est l’Intelligence de la Lumière qui s’occupe de cela. Retenez que vous êtes déjà parfaits de toute éternité, non pas au sein de la personne, éphémère et fugace, mais en ce que vous êtes. À ce niveau-là, il n’y a rien à parfaire, rien à améliorer et rien à changer, juste à se laisser découvrir, juste à laisser les voiles de l’apparence, de la chair, disparaître d’eux-mêmes.

Alors si vous faites cela, même si vous n’avez jamais vécu la Demeure de Paix Suprême, ou même le Soi, cela sera le cas dès l’instant où vous aurez mis en branle, si je peux dire, ce principe du Cœur. Et en plus, tout cela sera de plus en plus immédiat, il y aura de moins en moins de latence : la communication, la relation, s’établira immédiatement au niveau du cœur, par-delà tout mot, par-delà toute amitié ou toute inimitié, de la même façon.

Rendons grâce à la Vie. Célébrer à la lumière du soleil un aliment que vous allez manger, à la rencontre que vous allez faire, deviendra naturel, ça ne sera pas, là non plus, un effort. Et cela n’est pas dans des années, c’est dès aujourd’hui et cela a d’ailleurs commencé pour nombre d’entre vous et pour certains d’entre vous déjà depuis de nombreux mois, voire de nombreuses années. Mais c’est l’intensité du processus et la généralisation de ce principe d’Amour qui va vous apparaître. Certains frères et certaines sœurs risquent de tomber d’effroi en découvrant des erreurs qui ont été commises par la méconnaissance de ce principe d’Amour. Là aussi, si vous avez l’occasion d’entrer en relation avec ces frères et ces sœurs, il n’y a ni jugement ni aide à apporter par les mots, il y a juste à être Amour et résonner de l’un à l’autre par les processus que vous avez peut-être déjà vécus voilà de nombreuses années, la communion de la conscience, la fusion et la dissolution de la conscience.

Tout cela est ouvert, je dirais, à double battant. Cela traduit réellement la modification de votre propre cœur qui par ailleurs peut se manifester de façon plus sensible en ce moment même, que cela soit par l’impression de compressions dans la poitrine ou au contraire de trous noirs dans la poitrine, voire de palpitations, tout cela ne font que traduire les réajustements de votre organe cardiaque avec la vérité de l’Amour et le principe de l’Amour.

Certains d’entre vous qui vivent les vibrations et les énergies vont s’apercevoir que la Couronne de la tête, par exemple, devient sensible au niveau des différents tracés qui vous avaient été expliqués à l’issue des Noces Célestes. Les circuits énergétiques et vibraux de votre corps commencent à se manifester de manière plus sensible, que cela soit sur les Portes du bas ou les Portes du haut. L’Onde de Vie d’ailleurs, et cela vous a été communiqué, a modifié nombre de choses. Elle est d’ailleurs devenue autre chose que l’Onde de Vie de l’année 2012. Tous ces changements-là, fussent-ils très visibles ou très subtils, concourent sans aucune exception aux prémices de l’Évènement.

Allez votre chemin, allez votre vie, quoi qu’elle vous demande, avec bienveillance envers vous-mêmes, envers chacun, envers les circonstances de la société. L’Amour n’est pas un combat, l’Amour est une évidence. Alors démontrez-vous à vous-mêmes cette évidence. Il vous faut – et vous y êtes aidés par la disparition de vos mémoires – il vous faut en quelque sorte oublier les mécanismes de défense, de réaction, que vous avez connus tout au long de votre vie et qui sont habituels en ce monde, même si votre Couronne radiante est active, même si vous êtes libérés vivants. Non pas parce qu’il y a quelque chose à améliorer ou à changer, mais pour vous rendre compte encore plus certainement de ce qu’est la Lumière et de ce qu’est la vraie Vie. C’est comme ça que ce qui est éphémère va se dissoudre, soit à l’occasion des trois jours, soit au détour de l’une des journées des 132 jours, soit à l’issue du grille-planète final.

Vous vivez effectivement une époque unique et extraordinaire parce que comme cela vous l’avait déjà été stipulé depuis 2009, il n’y aura plus jamais aucun enfermement pour vous, en ce monde ou en quelque monde que ce soit. Alors voyez-le, vivez-le, expérimentez-le en chaque circonstance, en chaque relation, en chaque membre de votre famille, entre chaque frère et sœur mais aussi avec tous les frères et sœurs qui sont encore des méchants garçons ou qui sont encore sous l’influence de la matrice. Ils ont plus besoin d’aide que vous. Alors, apaisez, apaisez-les, non pas par les mots comme vous le faisiez auparavant, mais simplement en priant dans votre cœur. En les plaçant dans votre cœur, réellement et concrètement, vous découvrirez qu’ils y sont déjà et qu’ils n’ont jamais cessé d’y être ; même le plus détesté de vos ennemis est en vous. Ça aussi, il faut le voir pour le croire, si je peux dire, il faut le vivre pour se rendre compte de la vérité de cette assertion.

Et comment voulez-vous le vivre si vous n’aimez pas votre pire ennemi ? Comment voulez-vous le vivre si vous n’avez pas pardonné à celui qui vous a fait du mal ? Car vous ne savez jamais, au-delà des apparences, les tenants et les aboutissants, même au sein des lois de ce monde, de ce qui a existé auparavant, en d’autres temps, en d’autres vies qui, je vous le rappelle, sont enfermantes. Je ne vous demande pas de voir ces vies, je ne vous demande pas d’expliquer ce qu’il s’est passé, mais de transcender tout cela en mettant l’Amour devant, et en mettant aussi l’Amour en vous, et en mettant tout autre, quel qu’il soit, aussi en vous – et vous verrez qu’il y est déjà.

Il suffit simplement de tourner votre regard. C’est cela que vous propose la Lumière. C’est aussi cela ce qui fut nommé l’observateur, mais bien plus que cela c’est aussi la découverte peut-être, pour nombre d’entre vous, des potentiels infinis de la conscience. Même si vous n’êtes pas conscients, si je peux dire, que la conscience n’est pas le but, peu importe, car en ayant cette vision panoramique, en l’éprouvant en vous, vous finirez par distinguer que vous n’êtes ni ce corps, ni cette vie, ni cette histoire, ni même ce monde.

Voilà ce que j’avais à vous délivrer aujourd’hui, tel que mon cœur voulait le dire en son humanité. Bien sûr, s’il est besoin de répondre à des questions, je vais le faire maintenant avec grand plaisir pour vous qui êtes ici. S’il y a besoin – par rapport à ce que j’ai dit, et seulement par rapport à cela, je ne parle pas de votre problématique personnelle mais bien de mécanismes généraux –, alors si vous avez besoin de questionner, il est temps de le faire avant mon Appel car c’est un moment d’intimité que je vous propose, en notre humanité commune, bien loin de tous les enseignements et les vibrations que vous avez vécues, mais bien pour être au plus proche de vous, dans cet accompagnement en tant que Mère de l’univers et de cette terre.

Question : pouvez-vous développer sur l’intérêt d’un effet de surprise sur certains humains ?

Le Choc de l’humanité, tel qu’il vous a été expliqué par Sri Aurobindo avec les cinq étapes, n’a pas nécessairement à se dérouler comme pour vous sur plusieurs années. Parmi les frères et les sœurs qui dorment encore, il y aura superposition totale de ces cinq étapes. Il a toujours été dit que les premiers seraient les derniers, les derniers seraient les premiers, cela correspond à une réalité. Cet élément de surprise est fondamental pour ces frères et sœurs endormis afin que leur réveil se fasse de façon ample et de façon totale en l’espace d’un instant, parce que ces êtres là, vos frères, vos sœurs, mes enfants, n’avaient peut-être pas les capacités que vous avez eues pour nombre d’entre vous de vivre les vibrations, de vivre un cheminement nommé spirituel. Ils avaient besoin de travailler dans la matière parce que leur âme l’avait décidé ainsi et nous n’aurions pas respecté leur liberté, ou vous n’auriez pas respecté leur liberté si vous ne les laissiez pas cheminer à leur rythme.

Quand l’élément de surprise se produit, quand il n’y a pas la linéarité que vous avez vécue pour nombre d’entre vous depuis de si nombreuses années, il y a un élément essentiel, c’est justement la rapidité. Vous êtes à ce moment-là saisis et ravis en extase par l’Amour, sans avoir le temps de vous retourner vers vos attaches, vers vos affects, vers vos liens, et d’un seul coup d’un seul alors, les liens se trouvent brisés avec l’illusion, ce qui n’était pas possible auparavant. C’est en ce sens que l’élément de surprise jouera un rôle fondamental pour les frères et les sœurs endormis.

Il y aura donc une libération instantanée dès l’instant de mon Appel et dès l’instant de la stase, parce que nul ne peut ignorer qui je suis, même s’il ne me reconnaît pas. Comment est-ce qu’un enfant qui est porteur de ma vibration et de mon ADN peut-il m’oublier, si ce n’est par son mental ou par le fait d’avoir détourné son regard par les amusements et les plaisirs de ce monde, ou même de la spiritualité ? Mais à ce moment-là, nul ne pourra ignorer qui je suis pour lui, parce que je suis en vous, au même titre que l’ennemi.

Alors cette surprise est un acte important qui entraînera un retournement, si je peux dire, qui se fera en un clin d’œil. Il n’y aura pas de tergiversations car les tergiversations, pour ces êtres-là, représentent des résistances, et ces résistances, si elles étaient apparues auparavant, auraient fait de certains de vos frères et sœurs une vie très dure parce qu’ils n’auraient pas été capables d’affronter en même temps leur vie éphémère et la vie éternelle, chose que nombre d’entre vous avez fait ici.

Et pourtant, comme il a été dit, ces derniers-là seront les premiers. De la même façon qu’au moment des processus d’expansion de conscience que vous avez vécus, nombre d’entre vous ont ressenti des liens aux chevilles ou aux poignets pour les empêcher tout simplement de mourir à ce plan, parce que le moment n’était pas venu. Cela ne veut pas dire qu’ils étaient fragiles, bien au contraire, mais que peut-être leur lumière était plus intense et aurait risqué de littéralement consumer ce corps physique et les faire disparaître de ce plan d’incarnation. Maintenant cela n’a plus aucune importance, bien sûr, puisque tout est accompli.

Question : vous avez parlé de seconde mort et de première renaissance. Y aura-t-il plusieurs renaissances ?

Mon enfant, une fois que tu es re-né, il n’y a pas à renaître une autre fois puisque tu ne connaîtras plus la mort. La seconde mort n’est pas la géhenne, n’est pas l’enfer comme l’a évoqué certaine conception de la théologie chrétienne, la seconde mort est simplement la mort de l’âme et la libération de l’Esprit, le retournement ultime de l’âme, pour ceux qui sont prêts et qui l’acceptent, bien sûr. Donc quand je parle de Renaissance, c’est la première fois que vous renaissez au travers de cette chair, en esprit et en vérité. Quand je parle de l’Évènement, il s’agit aussi bien du signe céleste, de mon Appel, que des Trompettes, que des trois jours, que des 132 jours qui suivront.

Question : j’ai cru comprendre que votre Appel se passerait de mots. Va-t-il passer par un son ou est-ce juste un vécu intérieur silencieux ?

Le son, il est déjà présent, c’est les Trompettes que vous entendez dans vos oreilles, avec un son qui est devenu de plus en plus fin, de plus en plus fort et de plus en plus aigu. C’est ce son-là. Bien évidemment, nombre d’entre vous ont déjà été appelés par leur prénom il y a déjà de nombreuses années, vous me réentendrez alors vous appeler par votre prénom. C’est à ce moment-là que vous me reconnaîtrez, pour ceux d’entre vous qui ne m’ont pas reconnue. Il n’y aura pas de discours car devant l’Amour aucun discours ne peut tenir. Le mental n’existera plus, tout simplement, cela est directement lié à l’action des Trompettes, à ma présence et à l’action de Nibiru.

Question : pourquoi certains ont-ils déjà été appelés tandis que d’autres devront attendre le moment de la stase ?

C’est exactement ce que j’ai expliqué auparavant par rapport à la puissance de la Lumière et aux effets consumants, si je peux dire, sur le corps physique. Il ne pouvait pas y avoir d’adéquation pour ces frères et ces sœurs auparavant, les risques de quitter ce plan étaient trop importants, tout simplement. Cela s’appelle les ultimes grâces. Mais ce n’est pas parce que vous êtes libérés, même vivants, depuis votre naissance, que vous êtes supérieurs ou inférieurs à celui qui ne vit rien. Il a le même Esprit que vous, seules les interférences de la personnalité, de la structure même physique pouvaient parfois empêcher de vivre cela. Il n’y a aucune différence, comme je l’ai dit, entre le pire de vos ennemis et celui que vous chérissez chaque jour.

Vous découvrirez, selon votre destin si je peux dire, votre choix après la stase. Vous verrez par vous-mêmes qu’il n’y a aucune préférence à exercer, et tant qu’il y a une préférence quelle qu’elle soit, il n’y a pas d’Amour inconditionné, il y a encore un amour conditionné par les affects, par les liens du sang, par les liens sexuels. Qui est capable aujourd’hui sur cette terre, même libéré vivant, de vivre cela ? Seuls certains très grands êtres ont été capables de cela de par le passé, mais là, la multitude sera capable de l’éprouver.

Tant qu’il y a la moindre différence dans l’amour qui émane de vous, en fonction de liens familiaux, affectifs ou de situation, vous n’êtes pas libres et vous ne vivez pas l’Amour inconditionné. Vous en avez approché certains aspects, par la Couronne radiante du cœur qui assure votre libération, par la libération par l’Onde de vie, mais qui peut dire sur cette terre aujourd’hui qu’il aime inconditionnellement l’ensemble de l’humanité avec la même intensité, qui ne dépend pas donc de ses circonstances affectives ou familiales ?

Je ne parle pas d’un vœu pieux au niveau de l’intellect mais de la réalité effective de cet Amour Vibral. Est-ce que votre cœur demeure en vibration, en feu, en face de chacun, en face de chaque circonstance, en face de vous-mêmes à chaque moment ? Je peux oser le dire, quasiment personne, quelle que soit la libération que vous avez vécue parce que votre structure, aussi bien ce corps physique que ce que vous nommez « les cocons de Lumière » me semble-t-il, n’est apte à vous faire vivre cela. Et pourtant c’est la stricte vérité.

Si vous n’avez pas le même amour pour votre bourreau, pour votre sauveteur, pour votre mari comme pour celui que vous ne connaissez pas à l’autre bout de la planète, que vaut cet amour ? Il vaut pour la personne mais il ne vaut pas pour ce que vous êtes. L’Amour inconditionné est bien plus que le Feu du Cœur ou le Feu Vibral, c’est un feu qui consume et qui mord en permanence, une jouissance permanente comme l’ont vécue certains mystiques, où ils se consumaient littéralement d’amour. D’ailleurs, je vous le rappelle, la plupart de mes sœurs qui ont vécu cela n’ont jamais vécu vos vibrations, mais leur Amour était tel pour le Christ qu’elles se sont consumées d’amour pour lui. Quelle place peut-il rester pour le moindre ennemi, dans cet Amour ? Quelle place peut-il rester dans cette consumation d’amour, pour les problèmes, pour les ennemis.

Ce n’est absolument pas parce que vous n’en étiez pas dignes mais simplement parce que cela était impossible jusqu’à présent, quel que soit votre Feu Vibral, quelle que soit la libération par l’Onde de vie. C’est simplement maintenant où la Lumière adamantine s’est déposée partout, sur tous les vortex de la Terre, sur toutes les lignes elfiques, en vous, partout, que cela commence à devenir possible.

Se consumer d’amour, comme vous l’ont narré certaines des Étoiles, a été possible pour elles, et le vecteur en a été le Christ, mon Fils, ou dans d’autres traditions, d’autres modèles, mais peu importe. Vous avez aussi cela dans certains courants, même de la religion de l’islam, vous avez des soufis qui se sont consumés d’amour. Cette consumation d’amour n’est pas simplement une extase ou une expérience de vibration, c’est un état permanent qui ne souffre aucune discussion. Auriez-vous été capables de maintenir votre vie normale, si je peux dire, dans un contexte matriciel donné ? Non. Alors vous voyez, l’Intelligence de la Lumière, quels que soient vos épisodes de réel Amour, de Feu et d’embrasement, quel que soit le Feu Igné qui peut-être vous parcourt déjà, il n’a pas encore tout consumé. La consumation d’amour ne viendra qu’après mon Appel.

Nous vous avons donné les principes, la Lumière vous a permis de vivre différentes voies d’abord, et quand je dis que tout est accompli, c’est bien évidemment cette consumation d’amour qui n’était pas encore accomplie et qui s’accomplit déjà pour certains d’entre vous, indépendamment de tout effort, de toute volonté et de toute personne. Pour l’instant vous choisissez d’aimer mais vous n’êtes pas maîtres, à part par l’alignement, de votre Feu du cœur. Il apparaît, il disparaît, mais bientôt ce Feu consumera tout. Un Amour dévorant, c’est le cas de le dire. Là est le véritable Amour inconditionné qui ne connaît aucune limite liée même à ce corps ou à ce monde dès l’instant où le signe céleste sera visible.

Question : tous les peuples de la nature vivent-ils l’Amour inconditionné ?

Sans aucune exception, quel que soit leur côté parfois bougon. Je crois que vous avez eu de nombreuses interventions de ces différents peuples ; il en existe d’autres, d’ailleurs, innombrables. Mais même dans la présentation parfois un peu austère ou sévère, je pense en particulier aux gnomes, il y a bien évidemment cet Amour inconditionné. Rappelez-vous, ils ne sont pas enfermés, eux.

La consumation d’amour n’est pas simplement une extase ou une intase, c’est bien plus que la Demeure de Paix Suprême. D’ailleurs même la Source, quand elle a pris chair, dans sa consumation d’amour, elle vous l’avait dit elle-même que son cœur ne pourrait pas tenir plus longtemps, ce qui explique que le corps de la Source qui a été créé à cette occasion est parti très jeune, à trente-trois ans, bien sûr. La structure physique telle qu’elle est enfermée, ne permet pas de vivre la totalité de l’Amour inconditionné – jusqu’à maintenant.

Question : s’il n’y a pas de préférence, comment se forment les couples dans les autres dimensions, notamment pour les peuples de la nature ?

Cela correspond simplement à des mémoires, mais libres. Il n’y a pas de préférence parce que votre vision parcellaire vous fait croire que les préférences qui s’expriment dans l’amour charnel ou dans l’amour affectif sont nécessaires. Mais dès qu’il n’y a plus de chair au sens où vous l’entendez, rappelez-vous, et c’est les expériences qui ont été offertes à certains d’entre vous dans les communions, en se situant dans le corps d’Êtreté. Si l’on pouvait superposer cela, vous pourriez dire que quand vous rencontrez, dans votre corps d’Êtreté, un autre corps d’Êtreté, vous faites l’amour réellement et concrètement, mais n’y voyez pas là un acte sexuel.

Il n’y a pas de différence. Les peuples de la nature en ce monde ne sont pas de votre monde, ils sont sur leur monde. Les points où vous les rencontrez, même lorsqu’ils viennent jusqu’à vous, ne peuvent se réaliser que parce que les vortex interdimensionnels sont réactivés et parce que les voiles ont disparu en grande majorité. La notion de couple ne veut rien dire, même au sein de ce qui est nommé les flammes jumelles, qui ne sont qu’Un, la notion de couple telle que vous pouvez l’entendre quand vous êtes incarnés ne veut rien dire. Vous n’avez pas d’enfant, même si vous enfantez. Vos enfants ne sont jamais vos enfants, dans les autres dimensions. L’Amour est égal envers toute chose et envers toute conscience. C’est une vision parcellaire que vous avez de la relation, même au sein de ce que vous nommez un couple.

Vos enfants comme vos parents, en ce monde, sont toujours des frères et des sœurs avec lesquels vous avez eu maille à partir, si je peux dire, à travers des meurtres, des situations de violence, et justement la façon de se pardonner l’un l’autre, même au sein de l’enfermement. Il n’y a pas de famille au sens où vous l’entendez. Tout cela le Christ, il y a deux mille ans, l’a parfaitement dit et énoncé mais le poids de l’incarnation, le poids des habitudes, a fait transposer cet Amour inconditionné dans quelque chose de fini, dans un corps qui est fini et éphémère, dans une relation quelle qu’elle soit qui se terminera dès l’instant où vous mourrez, que ce soit avec vos parents, avec vos enfants ou avec votre mari.

Alors bien sûr, dans les mondes astraux, pour ceux qui partent il était possible, jusqu’à il y a encore quelques années, de rencontrer ceux qui ont été vos maris, vos femmes, vos parents, vos enfants, mais ceci, vous savez très bien que ce n’est pas la vérité. Quand vous vivez cela, quel que soit le bonheur et le réjouissement que vous pouvez en obtenir, cela veut dire simplement que vous n’avez pas traversé la Lumière car quand vous avez traversé la Lumière, passé de l’autre côté réellement et concrètement, toutes les formes disparaissent, toutes les histoires disparaissent. Il n’y a pas plus d’enfant que de parent, que de mari, que de femme puisque, je le répète, à chaque rencontre, ce que vous vivez quand vous vous traversez l’un l’autre dans les plans multidimensionnels est déjà faire l’amour, mais n’est pas le « faire l’amour » que vous avez sur cette terre. Même dans la relation la plus aboutie, ce n’en est qu’une pâle copie, un pâle reflet même, je dirais. Il n’y a aucune différence.

Cette notion de préférence est liée à l’enfermement, est liée aux contraintes de ce monde, mais ce n’est pas la vraie vie. Et la consumation d’amour, si elle se produit pour vous, vous donnera à vivre cela à travers votre chair pour nombre d’entre vous. Et vous voyez l’Intelligence de la Lumière : vous savez pertinemment que vous n’avez pas tous le même devenir sur cette terre, avant même de parler de votre devenir multidimensionnel, mais ayant vécu la consumation d’amour, vous ne pourrez pas faire autrement qu’aimer et servir, où que vous soyez, que vous soyez en tribulation, que vous soyez dans les Cercles de Feu, ou que vous soyez ailleurs.

Question : cette question faisait référence à l’intervention d’Eriane, reine des elfes du village voisin, qui parlait de son mari. Par mari, peut-être entendait-elle quelque chose de différent ?

Pas du tout, elle parle réellement de son mari, et elle parle réellement, de temps en temps, de son enfant. Mais dans la consumation de l’Amour, peu importent les appellations, c’est vous qui figez, pas elle. C’est pas parce qu’elle parle de son mari que vous pouvez superposer ça à votre propre mari. Comme vous le savez, les elfes aiment bien les protocoles et sont très protocolaires – mais ils sont libres. Ils sont néanmoins, je vous le rappelle, dans une dimension qui est très proche de la vôtre puisqu’ils sont en quelque sorte à cheval entre la dimension carbonée et la dimension silicée. Bien sûr qu’il y a des flammes jumelles, bien sûr qu’il y a des expériences de création, au sein des mondes silicés mais pas au-delà.

Un Élohim fusionne avec toutes les consciences possibles. Il fait l’amour avec toutes les dimensions, même s’il peut avoir, dans ce cas-là cela ne s’appelle pas un mari ou une femme mais je dirais une affinité, mais cette affinité ne change pas la qualité de l’Amour et ne change pas la qualité des rencontres.

Vous êtes marqués par des millénaires d’enfermement, par l’histoire du christianisme, du judaïsme, par les morales archontiques, mais pourquoi voulez-vous avoir la même forme dans les mondes libres ? Vous le savez, vous avez de nombreuses origines, de nombreuses demeures. Vous n’êtes plus figés dans une forme ou dans une affection quelle qu’elle soit. Je parle bien d’Amour inconditionné qui ne fait pas de différence, mais tu ne peux pas résoudre cela par une quelconque compréhension. Il n’y a qu’en le vivant que cela devient évident, certainement pas en y adhérant ou en y croyant.

La personnalisation, la possession même au sein de ce monde, n’a rien à voir avec l’Amour dans les mondes libres. Puisque l’amour se fait de cœur à cœur, il n’y a pas d’organe génital au sens où vous l’entendez, dès que vous avez passé les mondes silicés, même s’il y a des polarités. On peut dire effectivement qu’il existe des Élohim de polarité masculine et d’autres de polarité féminine. L’Amour inconditionné peut se réaliser entre deux polarités masculines comme féminines, on ne peut pas pour autant parler d’homosexualité puisque le sexe n’existe plus.

Toute rencontre, en quelque dimension que ce se soit, n’est qu’un acte d’Amour inconditionné. Ça s’appelle réellement « faire l’amour », mais pas au sens où nous l’entendons sur terre. Quand vous faites l’amour ici, sur terre, vous mêlez des humeurs, vous mêlez des mémoires, vous mêlez votre ADN, vous partagez des affinités, alors que quand vous faites l’amour dans les mondes multidimensionnels, ce n’est rien d’autre qu’un cœur à cœur qui traverse de part en part l’un et l’autre. C’est un acte d’amour gratuit, qui ne connaît aucun attachement, qui est totalement libre, mais qui ne peut en aucun cas être superposable avec ce que vous nommez amour sur terre puisqu’il y a, je vous le rappelle, le même corps d’Êtreté, le même Cœur du Cœur, ce cœur avec cette forme si particulière. Quelle que soit la polarité, quelle que soit la dimension, même au-delà de l’anthropomorphisme, cette structure est toujours unique.

Ce ne sont que des jeux de la conscience et les jeux libres de la conscience, ce n’est uniquement que de l’Amour et rien d’autre. Mais ne vous représentez pas cet Amour comme une relation sexuelle ou comme une relation affective en ce monde. Cela se rapproche effectivement uniquement de cette tension vers le Christ que nous l’ont décrit certaines de mes sœurs Étoiles. C’est ce qui est vécu durant le mariage mystique, comme cela vous avait été expliqué par exemple entre flammes jumelles.

Question : pouvez-vous parler de la consumation d’Amour pour ceux qui seront sur les Cercles de Feu et ceux qui seront en dehors de ces Cercles. Ce sera la même consumation d’Amour ?

Oui, il n’y aura aucune différence en la qualité de l’Amour de cette consumation, que vous soyez dans les tribulations ou dans les Cercles de Feu. Bien sûr il y aura aussi, je ne vous le cache pas, des êtres qui auront réussi à résister à cette consumation, en particulier tous ceux qui pour une raison ou pour une autre auront masqué le chant de l’Appel, le chant des Trompettes et le chant de Nibiru – Trompettes du ciel et de la Terre. Beaucoup d’êtres n’auront plus leur raison. Ils se consumeront d’amour mais leur ego appellera ça les feux de l’enfer. C’est un moyen pour eux de vivre cette consumation d’amour et de brûler ce qui doit être brûlé, c’est-à-dire disparaître et se dissoudre. Ils ont plus d’un tiers d’une année pour cela. Là aussi l’Intelligence de la Lumière est plus qu’à l’œuvre et plus que parfaite, même si vous ne pouvez encore l’appréhender ou le vivre, ou le concevoir.

Question : qui ira sur les Cercles de Feu ? Des éveillés qui seront formés à en éveiller d’autres ?

Cela a été déjà très longuement expliqué. Je ne peux pas rentrer dans les détails, cela a été très largement commenté et expliqué par diverses voix. Ceux qui seront hors des Cercles de Feu auront, si je peux dire, besoin d’une consumation plus intense. Ceux qui seront dans les Cercles de Feu se consumeront plus lentement, si je peux dire, parce qu’ils ont besoin de conserver, qu’ils aient leur corps ou pas, d’ailleurs, de chair, ils ont besoin de suivre un certain nombre de révélations, pour de multiples raisons. Cela a été expliqué et je ne vais pas m’engager dans les explications ce jour-là parce que cela va être beaucoup trop long. Je t’invite à rechercher « Cercles de Feu » et à trouver ce qui y correspond.

Question : ceux qui quittent ce plan aujourd’hui se réincarnent-ils encore ou sont-ils stockés en attente de l’Évènement ?

Ceux qui ne pensent pas se réincarner ne se réincarnent pas. Ils sont effectivement, comme tu le dis, mis en stase plutôt que stockés, en un état intermédiaire où les forces archontiques ne peuvent plus agir. Ils sont en béatitude permanente, en stase permanente, jusqu’au moment de la Libération finale.

Question : pourrons-nous voir votre vaisseau dans les cieux au moment du déchirement des derniers voiles ?

Oui, bien sûr.

… comment le reconnaîtrons nous ?

Cela sera spontané, comme lors de mon Appel, personne ne pourra ignorer qui je suis. De la même façon tout ce qui concerne les vaisseaux de Lumière vous apparaîtra comme de la Lumière, quelle que soit la forme. Que cela soit les vaisseaux de la Confédération Intergalactique, que cela soit les vaisseaux des Maîtres généticiens de Sirius, dès l’instant où il n’y a plus besoin, comme disait le Commandeur, de ferraille. La différence est éloquente, vous verrez par vous-mêmes, vous n’avez pas à vous poser la question dans votre tête ou à imaginer quoi que ce soit. Mais en aucun cas vous ne pourrez être trompés. La vibration à laquelle à ce moment-là vous serez tous sensibles, ne pourra pas vous tromper, vous leurrer ou vous emmener ailleurs que là où vous devez aller.

… Silence…

S’il n’y a pas d’autres questionnements, alors permettez-moi de me retirer en vous, de vous bénir à nouveau par le Manteau Bleu de la Grâce, et surtout par le baiser de l’Amour inconditionné, le Feu Igné que je dépose en chacun de vous, ici et ailleurs.

Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre, et je vous offre mon baiser d’Amour.

… Silence…

Je vous aime, mes enfants, et je vous dis à très bientôt.

 

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com

 

 

MARIE / Rester en mon Sein 19.8.2016

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

  Télécharger PDF MARIE Rester en mon Sein 19 août 2016   Ô mon Enfant, toi qui en ces temps est éprouvé, toi qu’en ces temps la Danse de la Grâce prépare, emmenant tout l’Être que tu es au plus … Lire la suite

MARIE / … tout cela se déroule en vous de la même façon que ce que vous voyez sur l’écran de ce monde

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Téléchargement PDF : MARIE – 15 août 2016 (español – texto) | Blog Español : Link   MARIE … tout cela se déroule en vous de la même façon que ce que vous voyez sur l’écran de ce monde. 15 … Lire la suite

LA RÉSURRECTION / MARIE – Mai 2016

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

NB : cette canalisation est tirée d’un ensemble de canalisations qui accompagneront notre résurrection en  ce mois de mai. LA RÉSURRECTION Mai 2016 MARIE   Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre. Salutations et amour à chacun de … Lire la suite

MARIE / TENEZ BON MES ENFANTS, EN ATTENDANT L’HEURE DE L’APPEL

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

MARIE Tenez bon mes enfants, en attendant l’heure de l’Appel transmis par Pascal Bécu 28 septembre 2015 Bonjour Pascal, c’est Marie. J’ai un message à communiquer, puis-je passer par toi ? « Oui, je suis prêt… » Au-delà des marqueurs … Lire la suite

MARIE / Le temps de mon Appel va bientôt retentir dans vos cieux et en vous …

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

MARIE Par Marie Septembre 2015 PORTUGUÊS   Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Grâce. Mes enfants bien-aimés, accueillons-nous les uns les autres dans les temps de la Grâce. … Silence… En ce temps que vous vivez, je … Lire la suite

ENTRETIENS de PENTECÔTE (mai 2015) – Les Canas Magistrales 7 de 7 – O.M. Aïvanhov avec le Choeur des Anges, Mikaël, l’Esprit du Soleil et Marie/ ESPRIT du SOLEIL

Galerie

  ENTRETIENS de PENTECÔTE (mai 2015)  Les Canas Magistrales 7  de 7 7 – O.M. AÏVANHOV avec le Chœur des Anges MIKAËL, l’ESPRIT DU SOLEIL et MARIE Réponses par les mots et par le Verbe   Eh bien, chers amis, … Lire la suite