Témoignage de Régis – 23.7.2018 – Que diriez-vous de vivre cette renaissance…

Que diriez-vous de vivre cette renaissance, afin d’être cette présence Éternelle qui aime tout d’un même amour, consumant tout par amour?

Qu’arrive-t-il, lorsque nous intégrons le silence ? En fait, lorsque plus rien ne vient nous déstabiliser, vient altérer cette paix, ce silence, Dépouiller de tout, il n’y a que le silence, cette présence, n’étant plus dans le rêve, plus dans la conscience, juste être dans le silence à ressentir la présence Éternelle, tout en étant libéré du mental, juste être dans le cœur.

Que se passe-t-il en cet instant dans ce grand silence, de tout dépouillement, d’être totalement libre, tout en se laissant imprégner de cette présence Éternelle. Une sensation de grande paix, une grande joie, une liberté telle que rien ne peut l’égaler. On pourrait dire que c’est l’absence de bruit, de tout mouvement, de toute action, rien en ce lieu ne bouge. Cela n’appartient à aucun monde, univers, dimensions, ni au temps, ni à l’espace, ni à quoi que ce soit. Pourtant cela est accessible.

On pourrait croire qu’il n’y a rien et pourtant, il y a cette présence Éternelle qui englobe tout, puisqu’il n’y a que cette présence, le reste n’est qu’illusion, de dualité et de séparation. Pourtant il nous suffit juste d’être dans le silence pour être dans cette présence, ne faisant qu’un, sans artifices, sans la moindre manifestation de qui ou de quoi que ce soit, juste cette lumière, juste cet amour brut, dépouillé de tout emballage de tout concept.

Qu’est-ce que la personne, le personnage, l’être, la conscience, l’esprit, l’âme ? Si ce n’est que la manifestation de cette présence Éternelle dans le rêve, dans l’illusion, qui se reflète dans toute cette diversité infinie. Où peut on la trouver si ce n’est que dans le silence, à ressentir sa présence Éternelle, son étreinte, sa chaleur, sa joie, sa paix et son amour incommensurable.

Alors, qu’attendez-vous pour en faire l’expérience, de sortir du personnage, de ce que vous croyez être par vos identifications à l’illusion de dualité et de séparation, là il ne peut y avoir aucune illusion, pour la simple raison qu’en ce lieu, tout est accompli du dernier jusqu’au premier. L’amour a l’état brut, originel, dans sa pure essence. Nous en sommes l’émanation, sa plus grande création. Que diriez-vous de vivre cette renaissance, afin d’être cette présence Éternelle qui aime tout d’un même amour, consumant tout par amour.

Régis