RENCONTRES JUILLET 2018 / Satsang 1 ET ABBA 1 ET 2

RENCONTRE JUILLET 2018

Satsang 1  +  ABBA 1 ET 2

30 juin 2018

Par ABBA / Jean Luc Ayoun

 

 SATSANG – 1 (30 JUIN 2018)

LECTURE AUDIO (MP3)

Téléchargement (Download) : Audio MP3  Texte PDF

 

Alors moi j’ai une question si tu veux.
 
Oui, vas-y !
 
Tu vas peut-être me dire de poser la question à quelqu’un d’autre, à Abba ou à Bidi mais bon ; il m’est venu une idée, est-ce qu’il n’y aurait pas… imagine, on est 7 milliards d’humains, est-ce qu’il ne peut pas y avoir 7 milliards de moments collectifs différents ? C’est-à-dire tu vois comme si il y avait 7 milliards de…
 
Non ce qui se passe en ce moment c’est que chacun vit son moment individuel par rapport au Temps 0, il y en a qui l’ont franchi, d’autres qui ne l’ont pas franchi, mais nécessairement il y a un moment collectif, comment veux-tu que les gens sortent du rêve s’il n’y a pas un évènement X ou Y qui permet de syntoniser la conscience.
 
Oui non mais d’accord mais, imagine il y a un moment collectif, mais il y en a 7 milliards de différents, c’est-à-dire 7 milliards de films différents avec…
 
Oui, moins les portails organiques.
 
Oui, alors 3,5 milliards différents avec pour chacun leur moment collectif, après qu’ils se soient libérés individuellement.
 
Ah ben on a du souci à se faire.
 
…Rires…
 
Mais chacun a du souci à se faire plutôt, parce que imaginons, enfin peut-être, je ne sais pas si c’est mental ou pas hein, mais imagine il y a quelqu’un, il y a…
 
Ce n’est pas mental, c’est intellectuel. Mais en tout cas moi ce que je peux dire c’est simplement ce qu’on observe pour ceux qui peuvent se déplacer en Conscience Nue parce que bon vous l’avez vu en mai-juin, on se déplace sur toutes les strates dimensionnelles même de la Terre, tout est fin prêt déjà depuis un moment hein, il ne manque plus rien sauf le moment collectif, mais qu’est-ce qui se passe ? C’est toujours un truc dynamique d’équilibre, le seuil si tu veux de gens : de frères, de sœurs qui sont dans le Cœur réellement et concrètement, il y en a de plus en plus, mais de l’autre côté n’oublie pas qu’il y a tous ceux qui sont dans le New-Age qui sont en train de projeter une Nouvelle Terre ; ce n’est même pas les gens qui ne croient en rien, les gens qui ne croient en rien ou les portails organiques on n’en a rien à faire, mais de l’autre côté, dans la balance si je peux dire, tu as quand même malgré tout ce qui se passe, des tas de frères et de sœurs partout sur la planète, qui eux sont en train de projeter un avenir meilleur, une 5D sur Terre ou une 3D unifiée et autre, surtout dans les milieux spirituels, surtout dans les milieux spirituels. Pour les incroyants, les athées ou ceux qui sont même dans les religions à la limite c’est pas un problème, parce qu’eux bon ils font leurs prières à qui ils veulent, mais le problème c’est tout le rêve projeté parce que au niveau des circonstances de la Terre : les volcans c’est bon, l’anomalie primaire c’est bon, la ceinture de Van Allen c’est bon, tout est bon et je ne suis pas le seul à le dire, c’est-à-dire tous les gens qui voyagent en Conscience Nue et dieu sait qu’il y en a aujourd’hui voient tous que tout est prêt, les vibrations de la Terre montent de plus en plus, tu vois bien la résonance Schumann et on est toujours là, je n’ai pas d’explications au niveau astronomique pour…
 
Non mais derrière ma question il n’y a pas… ça ne veut pas dire comment ça se fait que c’est si long hein, ce n’est pas une question déguisée comme ça, c’est simplement vraiment, ça veux dire… c’est une question je la pose une fois, je ne la poserai pas 2 fois parce que ça paraît étrange mais puisqu’on nous dit, tu vois, qu’il y a des lignes temporelles différentes, moi je pourrais me dire que toi, le Jean-Luc de Jean-Luc tu vois, il a vécu un moment collectif en 2011 et puis il n’existe plus de Terre pour lui, et le Jean-Luc à qui je parle là c’est le mien, tu vois il y en a 3,5 milliards des Jean-Luc et celui-là il est là pour me dire ça vient, et puis le jour où moi je serai libéré alors hop le moment collectif arrivera et il y aurait 3,5 milliards de films différents et d’hologrammes différents, mais ça c’est peut-être une idée que je me fais.
 
Conceptuellement oui c’est juste, conceptuellement c’est tout à fait juste, c’est le système des mémoires à l’infini, où la conscience s’est fragmentée à l’infini, où chacun en ce qu’il est, tous les autres, tous les univers, ça ça a été expliqué, c’est vécu maintenant, c’est vécu par de plus en plus de frères et de sœurs, donc des gens qui sont sur la ligne du Temps 0, il y en a de plus en plus au niveau du moment collectif, c’est clair. Les circonstances préalables, c’est-à-dire tout ce qui bloquait qui a été barré au mois de mai : l’anomalie primaire, la ceinture de Van Allen, tous les archétypes qu’on a traversé, qu’on a cramé, il n’y a plus d’archétypes, Abba c’est pas un archétype, Abba c’est, c’est, c’est si tu veux chacun de nous, antérieurs à la forme, parce qu’Abba tu ne peux pas le conceptualiser à travers une histoire, comme Marie avec son manteau bleu ou comme le Christ le sauveur, ou comme n’importe quel prophète ou Etre Libéré de cette Terre ; Abba est en dehors de tous concepts et de toutes formes, donc même si c’est inscrit dans d’innombrables formes aujourd’hui, tant qu’il y aura des êtres qui ont encore une certaine puissance et qui se manipulent au niveau des archétypes, dont les plus connus ben vous les connaissez hein : c’est Christ, Marie, Mikaël, tous ces archétypes là si tu veux mettent de la distance, c’est-à-dire que dès l’instant où tu rentres en contact avec Marie, ou tu rentres en contact avec Mikaël, comme nous on l’a fait en Conscience Nue quand on se baladait dans tous les costumes qu’on a pu essayer, jusqu’à ce qu’on s’aperçoive collectivement que tous ces costumes nous empêchaient d’aller plus loin, donc on a retiré, on a commencé à brûler les costumes, à brûler les rôles, les fonctions ; tout ça c’est brûlé, c’est-à-dire que là maintenant pour ceux qui sont en Conscience Nue, même moi si je veux réemprunter par exemple je ne sais pas, le corps de Shiva ou autre, ce n’est plus possible, le seul truc qui reste comme forme accessible, c’est ma forme en tant que d’origine, alors tu l’appelles un Elohim, un aigle blanc, peu importe, mais là nous on reste dans notre forme originelle, c’est-à-dire la forme première, celle-là elle n’est pas gênante parce qu’elle sera cramée, elle est cramée à volonté, mais si on la crame à volonté, on est obligé, comme je le disais et je l’ai redit en tant qu’Abba, on ne pouvait pas laisser quiconque, mais on n’est pas obligé d’attendre, heureusement… attends tu t’imagines le truc, si on devait attendre que tout le monde, même dans son moment collectif dans un autre temps, vive la même chose, on y est dans des millénaires.
 
Ben malheureusement oui, c’est ça mon inquiétude.
 
…Rires et brouhaha…
 
Sortez-le !
 
Cette question ça va aussi, si tu veux ça pousse cette phrase qui nous a été dite quand même depuis une dizaine d’années qui est « Il n’y a pas de sauveur, n’attendez pas que… » et ça a l’air de dire si tu veux finalement mais il n’y aura pas de… parce que moi si tu veux comme je ne vis pas grand-chose, je n’ai pas l’impression que je pourrais me libérer autrement que par un moment collectif.
 
C’est évident.
 
Oui non mais je ne peux pas faire partie de ces gens qui tu vois seront libérés avant, je le sais ça, je le sens que tu vois je ne suis pas de ce genre-là. Ben ça veut dire.
 
C’est la personne aussi.
 
Oui mais ce n’est pas que ça, c’est-à-dire que je ne suis pas dans ces gens qui tu vois vivent plein de trucs et qui se… progressivement vivent de plus en plus d’extases, moi je ne vis aucune extase, j’ai des petits trucs de temps en temps et c’est tout.
 
Mais tu n’as pas besoin d’extases, moi le plus souvent maintenant je reste tranquillement dans mon corps, bon il y a des fois je sors pour aller voir ou pour faire quelque chose, mais l’action je peux la mener dans mon corps, n’oublie pas quand même qu’il a été dit que une fois la Matrice Christique installée à la levée de l’anomalie primaire, après il y a la Conscience Christique, la Conscience Christique qui est effectivement reliée par le Cœur, mais qui est reliée aussi par la pensée, donc si dans tes pensées quotidiennes, je ne parle pas d’état particulier, mais dans tes pensées quotidiennes tu es tourné vers la matière, trop, ben tu ne peux pas basculer non plus, tu es autant un poids que ceux qui prient le New-Age ou…
 
Oh ben ça je n’en doute pas hein, ne t’inquiète pas.
 
Voilà. Mais à partir du moment où tu acceptes, c’est ce que demandait d’ailleurs, il y avait une question, c’était Joséphine qui l’avait posté, à partir du moment où tu ne sens pas les vibrations, comment est-ce que tu sais que tu agis ? Ben c’est très simple, quand je fais des soins par exemple, au début j’allais, je rentrais dans les corps tu te rappelles, bon les gens me voyaient, ils me voyaient sous une forme ou sous une autre peu importe, j’avais un descriptif réel ça c’est tangible, mais je n’ai même plus besoin de ça, c’est-à-dire que n’importe qui aujourd’hui par la pensée, même sans sentir ni l’énergie, ni la conscience, ni le vibral, ni le Feu Igné a la même action que celui qui est dans le Feu Igné, donc tout dépend de ta posture de comportement au niveau de tes pensées, ne te sers pas de l’alibi pour dire moi je ne vis pas d’extases par exemple et pour dire, bon ben j’attends le moment collectif ; oriente ta propre pensée, ton propre mental, vers cette notion de libération, de liberté, tu n’as pas besoin de sentir les vibrations ou d’avoir des visions.
 
Oui mais ça ça demande une discipline si tu veux un peu orientale que je n’ai jamais eu et que donc plein de gens… 
 
Non, non, je te parle même pour un occidental.
 
C’est-à-dire diriger ses pensées, tu sais moi je ne suis pas capable de ça hein.
 
Oui mais si tu…
 
…Rires…
 
Non mais franchement, vous savez dirigez vos pensées vous ?
 
Ben bien sûr.
 
On essaye.
 
Ben vous oui, mais moi non.
 
On essaye au moins.
 
Si, si t’essayes pas !
 
…Brouhaha…
 
C’est toi qui décide de penser, même si elle ne fait que traverser.
 
Ben écoute, bon alors voilà je suis le seul à ne pas contrôler mes pensées, mais…
 
Par exemple, de réaliser qu’on est les uns dans les autres comme ça se vit en ce moment : « Je te vois, tu me vois, je suis toi, tu es moi », tu n’as pas besoin de l’énergie, tu n’as même pas besoin de la conscience, c’est ça qui est magnifique, tu as besoin uniquement de ta pensée, donc même si l’outil basique qui est la pensée, tu ne peux pas la polariser plusieurs heures par jour, je ne sais pas moi : sur la beauté, sur la Lumière, sur l’Amour, en tant que concept, si tu orientes tes concepts de pensées sur la Matrice Christique et sur la Conscience Christique ça sera suivi d’effet. Vous avez aujourd’hui des gens qui réalisent des soins sur des frères et sœurs mais qui n’ont pas besoin ni de se déplacer comme je faisais, de rentrer dans des corps ou d’avoir des visions ou de savoir ce qu’ils font ; regardez par exemple avec Hello quand on faisait des soins, au début elle se rappelait de rien, elle en avait tellement marre que les gens la voit alors quelle elle se rappelait de rien quand elle revenait, et pourtant c’était efficace, j’ai même fait des fois où je lui dis « Je te laisse y aller seule », elle me dit « Comment ça, je ne vois rien », mais tu n’as pas besoin de voir, ni de sortir réellement en conscience, ta pensée suffit, ça ça a été très clair, si vous avez une pensée qui est tournée sans arrêt sur la dualité ou sur les problèmes, ben vous n’aidez pas le schmilblick c’est clair, par contre si votre pensée : je ne parle pas de méditation, je ne parle pas de vide, mais simplement au niveau des concepts, tu vois, mentaux hein, je te parle de ton mental, si ton mental est orienté vers la beauté, vers la liberté, sur des concepts, tu n’as pas besoin d’images, ce n’est pas la peine de penser à Christ, parce que là tu vas, tu vas réactiver les archétypes, je te parle simplement des concepts les plus simples : la beauté, la liberté, l’évidence comme on l’a dit, la simplicité, et puis soigner l’autre ; ce n’est pas que moi qui peut soigner les autres je n’arrête pas de le répéter, tout le monde attend que je fasse des soins collectifs de plus en plus, mais vous êtes tous capables de les faire, même si vous ne sentez pas la vibration, même si vous n’avez pas de Conscience Nue, même si vous n’avez pas d’Amour Nu, mais ça c’est dans ta conscience personnelle que ça se décide.
 
Non mais c’est vrai que moi j’ai toujours été un profiteur si tu veux, c’est-à-dire que j’ai toujours voulu utiliser cet Apocalypse pour en faire une grande fête technicolor où ça va être : ouah oh !
 
Mais tu peux la précipiter de la même façon.
 
Mais j’ai voulu plutôt profiter de tous ceux qui allaient, si tu veux…
 
Ça marche dans les 2 sens.
 
… qui allaient faire la fête ; moi je disais « Moi au moins je profiterai de la fête, mais les autres bosseront pour moi ».
 
Non, non, non, non, non, non, non, non !
 
…Rires collectifs…
 
Ben oui non mais parce que, tu vois il y a toujours cette idée un peu occidentale que je ne suis pas capable d’avoir une discipline spirituelle.
 
Ben tout le problème vient aujourd’hui de là ; je te garantis qu’au niveau de la Terre, au niveau du système solaire, au niveau du soleil, au niveau de la ceinture de Van Allen, au niveau de l’anomalie primaire, il n’y en a plus, il n’y a plus aucun obstacle, mais rappelez-vous ce que je disais, même en étant le Maître du Temps, chacun joue une partition mais pas uniquement ceux qui vivent les vibrations, les énergies, c’est le commun des mortels qui doit spontanément avoir un mécanisme de pensée, je te parle-là du mental, de se servir de son mental, pour ne pas être 20 heures par jour dans les problèmes, les tracas, mais avoir des tranches horaires où tu vas décider de prendre quelqu’un dans ton corps, dans ton Cœur, il n’a pas besoin d’être au courant ; il y en a combien qui ont mangé Macron ou qui ont mangé des hommes politiques, mais quand on dit manger c’est exactement la même chose, c’est-à-dire qu’à partir du moment où ta conscience est dirigée, voilà par exemple tu dis « Je vais manger Franca », tu penses à Franca, tu la prends en toi…
 
…Rires collectifs…
 
… tu n’as pas besoin de sentir, l’efficacité elle est totale et immédiate, parce qu’on est relié pas uniquement par le Cœur, mais par la pensée aussi, on a remplacé la matrice binaire par la Matrice Christique, c’est-à-dire la Matrice Christique c’est quoi ? Ce n’est pas binaire, c’est ternaire, c’est-à-dire : oui, non, peut-être ; donc déjà si toi tu te mets dans le peut-être, je ne te demande pas de le voir, de le visualiser, ou de se mettre en Samadhi pendant 10 heures, mais si tu as déjà plusieurs fois par jour, dans ton emploi du temps : tu bouffes tes étudiants à la Fac, tu bouffes tous ceux que tu rencontres dans la rue…
 
Ça ne t’inquiète pas pour ça, je les bouffe à fond…
 
Essayer de les bouffer dans la tête hein, je t’ai pas dit…
 
…Rires collectifs et brouhaha…
 
Ce n’est pas du cannibalisme.
 
Donc si les gens, et il y en a qui l’ont compris parce que ça a été répété plusieurs fois ; il y a des frères et des sœurs qui ont parfaitement compris ça, c’est-à-dire ils ne sentent pas les énergies, ils ne sentent pas les vibrations, ils ne sortent pas en Conscience Nue, ils n’ont même pas le Feu du Cœur, aucun Feu du Cœur, mais dès l’instant où ils acceptent ce qui a été dit, c’est-à-dire qu’on est relié aussi par la pensée, toutes vos pensées vont être opératives, mais si dans la journée effectivement tu te retrouves à être dans le déni, dans la colère, et bien tu auras aussi un effet très puissant sur le collectif : par la pensée, pas par la vibration hein. Donc la notion de seuil pour ceux qui voyagent en Conscience Nue est largement dépassée, on est quand même plusieurs, plusieurs millions sur la Terre, on n’est pas quelques milliers hein, je ne parle pas de ceux qui sont sur Facebook, je parle de tous les… regardez les groupes au Brésil, ils ont des groupes de 10 000, 20 000, 30 000 personnes, ça n’arrête pas, donc eux bien évidemment ils sont plus près que nous de la vérité, en tout cas au Brésil, mais ils sont parfaitement lucides de ça parce qu’on échange beaucoup maintenant avec les brésiliens, ils sont parfaitement lucides qu’il y a une notion non pas d’égrégore, mais je dirais d’orientation de la pensée, je ne parle même pas des vibrations, de la Lumière, de l’Amour, mais de la polarisation de la pensée ; bien évidemment si tu regardes le foot tous les jours, tu vas pas aider.
 
Non ne t’inquiète pas pour le foot, ça ce n’est pas le problème !
 
Le foot ou autre chose, c’est-à-dire tous les actes de ta vie doivent être corrélés par cette notion d’Amour, ça ne t’empêche pas de faire quoi que ce soit ; c’est une attitude ou une posture de ton mental, là je parle vraiment du mental, qui va t’obliger à fonctionner différemment ; c’est-à-dire que celui à qui tu as envie de foutre une baffe et bien tu le manges et tu l’aimes, parce que tu es encore plus sûr d’être gagnant qu’en lui collant une baffe. Quand tu as compris ce principe-là, c’est-à-dire que ce n’est pas un principe de projection, c’est un principe comme ça a été expliqué, non pas d’expansion de la conscience dans la respiration du Cœur, puisque tu ne la sens pas et que tu ne la vis pas apparemment, mais tu as toute la possibilité par ta pensée pour ramener ça au Cœur du Cœur, au Centre, au Point 0, tu appelles ça comme tu veux, et c’est fini ; dès que tu l’as fait quelques fois : avec de la famille, avec un ennemi, avec un homme politique, avec n’importe qui, dès que tu vas commencer à t’apercevoir que quand tu manges l’autre, même le pire des ennemis, ben il se passe quelque chose, tu te sens plus léger, même si c’est indigeste au début ;…
 
…Rires…
 
… le processus il s’accomplit tout seul, dès que tu vas regarder quelqu’un, dès que tu vas avoir un regard qui se porte sur quelqu’un, l’efficacité est immédiate, et ça tout le monde le voit, les soins avant, au début quand je les ai fait en individuel, tu voyais bien qu’il me fallait ½ heure pour rentrer dans le processus, et changer par walk-in le processus de la conscience et de l’âme avec le corps de l’autre, pour le vivre en moi et que lui vive ma conscience en son corps, maintenant il n’y a plus besoin de ça, je n’ai même plus besoin de m’appuyer sur la vibration, ni même de m’appuyer ni sur la Conscience Nue, ni sur l’Amour Nu ; la pensée simple suffit, mais ça c’est valable pour tout le monde, ce n’est pas Jean-Luc Ayoun ou Abba, vous êtes tous Abba, donc n’importe qui est capable de le faire, donc ça veut dire c’est une reprogrammation de ta conscience ordinaire axée sur l’acceptation que tout autre n’est que toi, tu l’as dit toi-même, même si tu ne le vis pas, mais à partir du moment où tu vas y penser, tu vas le vivre, ça ne peut pas être autrement.
 
Je l’ai vécu hein déjà.
 
Hein ?
 
J’ai déjà mangé ma pire ennemie et effectivement c’est très agréable.
 
…Rires collectifs…
 
Mais quand tu dis, il y a des gens qui n’ont pas besoin de vivre les vibrations parce qu’ils n’ont pas à traîner leurs guêtres dans des ??? 16.45 louches.
 
Tout à fait, tout à fait, il y a des frères et des sœurs qui ne sont passés par aucuns archétypes, moi j’en ai emprunté énormément, mais il y a des frères et des sœurs qui n’ont pas besoin de ça, même en mai-juin, j’ai toujours dit que je le faisais pour entraîner si tu veux un nombre plus important, mais même moi je n’en ai pas besoin.
 
Mais tu as des gens différents parmi ceux qui ne vivent pas de vibrations : tu as les gens qui ne vivent pas de vibrations qui sont en joie simple et puis tu as ceux qui ne sont pas en joie non plus hein, donc c’est quand même 2 choses différentes.
 
Non, mais les témoignages abondent maintenant de gens qui sont dans la souffrance physique ou psychologique, et qui sont capables de traverser ça ne serait-ce qu’un moment pour dépasser leur personne : non plus être dans la projection, dans le masque ou dans le personnage, mais réellement en l’espace d’un instant, laisser toute la place à l’autre, mais ça tu n’as pas besoin ni de Christ, ni de Marie, ni de visions de Lumière, ni rien, c’est une attitude mentale ; cette attitude mentale, proprement mentale et conceptuelle va déjà tout changer, mais si tu es sans arrêt dans la dualité dans ton comportement quotidien ; non, non mais la dualité elle est inexorable, par exemple tu rates ton train, tu es en colère, tu en veux à je ne sais pas quoi, c’est pareil ; si à ce moment-là tu dis plutôt ben non, je mange le train, je mange le contrôleur, tu vois c’est une posture, ça va être suivi d’effet ; dans un cas tu rejettes et tu te mets en dualité : ce n’est pas une dualité mentale ou une dualité diabolique, c’est juste le fonctionnement normal de la conscience ici, mais si tu remplaces ça par cette notion, je ne sais pas, tu l’appelle comme tu veux :  le Bhakti-Yoga, le sens du service, le dévouement, fait passer l’autre avant toi.
 
Donc l’échange comme chez les bouddhistes ?

Oui mais les choses… fait passer l’autre avant toi, ça tu peux le voir dans tous les actes de la vie ; quand j’étais à Paris j’avais envie de tuer tout le monde, mais ce n’est pas grave, je me suis forcé par exemple à laisser passer les gens, par exemple ils ont un stop, je m’arrête et je les laisse passer, tu ne peux pas savoir le nombre de sourires que j’ai eu, même à Paris ; par exemple je vais au marché, je vois un truc je veux l’acheter, je fais un sourire à la dame que je ne connais pas, elle m’offre une fleur, je n’ai rien demandé, simplement le regard que je pose, ce n’est même pas une question de vibrations quand tu fais le marché, je ne suis pas en Conscience Nue ou en extase hein, je fais le marché, comme tout le monde ; simplement mon attitude mentale pendant ce marché est colorée avant toute chose par ce signal : l’autre est moi, quel qu’il soit. Bien sûr je ne vais pas aller le vérifier, ça je l’ai vérifié des centaines de fois, des milliers de fois quand je fais des soins, mais je ne vais pas aller rentrer dans l’autre quand je fais le marché, donc je me sers des instruments que j’ai, c’est quoi : c’est le regard, c’est le sourire, c’est une intention, un mot, et si tu fais ça ben toute ta vie est changée, tu es déjà dans l’instant 0 ; mais si tu vis des états, il y a même des frères et sœurs qui vivent des états de conscience extraordinaires, mais si dans ton quotidien tu n’es pas capable de faire ça, ça ne sert à rien, tu vois ; je dirais même qu’aujourd’hui il est beaucoup plus important d’avoir un comportement dit humain : relationnel humain, c’est plus important que la Conscience Nue, parce que tu peux vivre toutes les expériences du monde, mais si après tu deviens le pire des charlots, ou celui qui va faire la gueule tout le temps dès que tu rencontres quelqu’un, ben tu vas détruire tout ce que tu as fait dans tes états intérieurs, donc c’est une attitude à prendre et qu’en plus quand tu vois aujourd’hui qu’elle marche, ben je suis désolé, je préfère sourire à tout le monde, même à celui qui me fait chier parce que je sais que je suis gagnant et il est gagnant, c’est aussi simple que ça, donc toutes les postures qu’on a quand on a quelque chose qui nous embête ou qui nous énerve, surtout depuis 3-4 jours où il y a une espèce de feu de colère qui ressort chez beaucoup de gens, tu le vois, tu le sais mais tu ne donnes pas, tu ne nourris pas ça. Si tu cherches à nourrir tout d’abord cette notion de bienveillance par rapport à l’autre parce que tu acceptes que l’autre est toi, même si tu as envie de l’étrangler ou tu as envie de l’insulter ou tu n’as pas envie de le regarder, toutes tes rencontres vont devenir magiques, que ce soit en faisant le marché, que ce soit n’importe où dans la rue, même si tu es dans un bain détestable d’énergie comme dans les grandes villes et autres ; à partir de là c’est gagné, tu vois, mais ça nécessite une révolution intérieure de la personne où l’autre est mis devant soi, c’est-à-dire que l’autre c’est toi, totalement, et surtout celui que tu dis « Celui-là il m’emmerde », parce que c’est celui-là qui est encore plus toi.
 
Y compris les portails organiques alors ?
 
Les portails organiques ils vous emmerdent ? Oh ben non les portails organiques tu t’en fous, ils vont te sourire aussi, puisqu’ils sont dans le mimétisme, tu imagines ; donc un portail organique tu lui souris, tu lui fais un grand sourire, même si t’as des énergies de feu qui sortent de ton Cœur que lui ne va pas sentir, ça va venir le bousculer, donc même si c’est un portail organique, ça va le mettre dans un état d’humeur… on le sait, quand on sourit à quelqu’un tu lui fais du bien, tu n’as pas besoin de le connaître, tu n’as pas besoin d’être dans une relation particulière. Ça c’est ce que je vérifie déjà depuis des semaines, des mois, ça marche tout le temps ; où que j’aille on me sourit, où que j’aille on m’offre quelque chose alors que je ne demande rien.
 
J’ai un témoignage aussi après parce que comme personne ne veut parler apparemment, ma copie travaille comme institutrice à Marseille, dans les quartiers où il n’y a que des petits noirs ou des petits maghrébins strictement et donc qu’on appelle défavorisés, et à la fin de sa classe fin juin les élèves lui ont dit spontanément « Madame, pourquoi on ne parle pas de l’Apocalypse ? » et alors, ils ont 9 ans et puis là elle s’est aperçue que tous ils ont levé le doigt et tous ils ont dit « Il y a les Illuminatis, il y a… la Reine d’Angleterre est un lézard, et puis il va y avoir, il y a une planète X qui arrive », ils sont au courant de tout.
 
Mais tous les enfants sont au courant, vous vous leurrez, les enfants sont parfaitement informés, au Brésil par exemple les enfants disent « Ah ouais c’est mon anniversaire ce mois-là, mais ça n’aura pas lieu parce que c’est Nibiru, c’est l’Apocalypse », mais les enfants sont informés plus que nous.
 
Mais peut-être aussi parce qu’ils sont souvent de famille Musulmane et que donc…
 
A 9 ans ils n’ont pas lu le Coran hein.
 
Mais si parce que leurs parents leur parle tout le temps de ça, mais ils sont très Musulmans dans cette classe-là, peut-être que c’est aussi lié mais je crois que c’est aussi parce qu’ils sont enfants.
 
Non, non, c’est tous les enfants, je peux te dire qu’on a plein d’instits du Brésil ou de France, je peux te montrer des dessins que m’ont envoyé des instituteurs comme Sabrina ou d’autres, que je n’ai jamais vu de ma vie, ce sont des gens qui m’ont demandé des soins, avec qui je communique comme ça ; ils m’ont envoyé les dessins de fin d’année, je ne les ai pas publiés encore, mais vous voyez, c’est insensé, ils dessinent le soleil avec un autre truc à côté, tous, sans exception. Donc tous les éléments constitutifs de la fin des temps, de l’Extinction Level Event qui sont là depuis déjà un bout de temps, mais là ils sont parfaitement là ; il n’y a pas de résistance, il n’y a plus d’anomalie primaire, il n’y a plus… il n’y a plus rien qui bloque, donc c’est juste un problème de mise en phase de la conscience, et cette mise en phase de la conscience maintenant ça ne sert à rien d’être, comme je disais il y a encore un mois de plus en plus, parce qu’on est largement plus nombreux hein, mais imagine-toi bien que même celui qui ne vit aucune vibration, ni la Conscience Nue, ni l’Amour, s’il adopte cette attitude, c’est-à-dire « Tu es moi, je suis toi », même sans avoir de possibilité de le vérifier dans l’instant, ça change tout, ça change tout, et si tu adoptes ce comportement qui est simple à faire : tu joues un jeu, tu imagines que c’est un jeu, tu détestes tout le monde, il y en a qui te font chier, tu décides qu’ils ne te font plus chier, que tu les aimes, tu n’as pas besoin de sentir l’énergie, la vibration, la conscience, ta pensée simple va y suffire, mais au début effectivement c’est une espèce de gymnastique où il faut penser dès le matin que tu te lèves que l’autre est plus important que toi, beaucoup plus important que toi, parce que ça ça met fin directement à l’ego du fait qu’il y a la Matrice Christique ou la Conscience Christique qui est là, n’importe qui a la possibilité de se brancher dessus et d’avoir les mêmes effets, c’est le but, c’est le but hein, moi je… moi ou quelques autres, ou quelques milliers d’autres ça ne changera rien, mais on ne peut pas passer 3 milliards d’êtres humains, jamais de la vie.
 
Mais tu sais quand tu dis que… dans les Satsang précédents tu disais « Ah mais, ceux qui ne vivent rien, je comprends vous bavez », mais tu sais moi je m’en fiche complètement de ne rien vivre, c’est-à-dire que je n’ai pas besoin tu vois de vivre des extases etc…, parce quelque part je trouve ça assez futile la notion d’extase, mais c’est parce que j’ai l’impression que quand tu vis ces choses-là, ça t’ôte des doutes, c’est autre chose tu vois, ça te remet, ça te fait une… comment dirais-je, une mise à jour, ça te met une mise à jour qui te dis oui tu as raison de ne pas douter, d’ailleurs regarde tu as cette récompense qui est une extase, tu vois c’est plutôt une sorte de mise à jour.
 
L’extase n’est une récompense de rien ; tu as des frères et des sœurs qui vivent des extases depuis des années, ce n’est pas pour ça que dans leur vie de tous les jours ils vont se comporter avec Amour hein.
 
Non mais souvent les gens qui vivent des extases, c’est à cause de ça qu’ils croient, tu vois parce que l’extase…
 
Mais ils croient à quoi ?
 
Ben à quelque chose.
 
Oui, enfin le miroitement du Soi, c’est l’ego spirituel.
 
D’accord.
 
C’est exactement ce qui s’est passé il y a plusieurs années avec les tournicotis/tournicotas, des gens qui s’enferment dans le Soi, qui voient une Lumière incroyable et qui sont déconnectés de tous les autres plans de conscience ; il vaut mieux si tu veux, ne rien vivre des extases effectivement et modifier sa posture, son attitude, vis-à-vis de n’importe qui, ou de n’importe quel élément qui survient. Bien évidemment on a tous des évènements douloureux, on a tous des problèmes à différents niveaux : que ce soit au niveau relationnel ou autre, mais si tu mets réellement comme disait Pépère pendant des années l’Amour devant, tu n’as pas besoin de l’énergie, de la vibration et de sentir, ça se fait réellement et concrètement aujourd’hui. Donc là il y a une rééducation de la pensée, de la posture de l’individu, mais il est beaucoup plus facile aujourd’hui pour quelqu’un qui ne vit strictement rien de vivre ça, que celui qui est enfermé dans le Soi, l’orgueil spirituel ou qui croit avoir un rôle, une mission ou une fonction.
 
Mais moi je n’ai aucun orgueil spirituel puisque je pense être le dernier justement, puisque je ne vis rien, tu vois.
 
Mais il reste l’orgueil de la personne.
 
Mais ce n’est pas l’orgueil de la personne qui me bloque, c’est plutôt les colères tu vois, c’est la méchanceté… c’est ma méchanceté, plutôt que… je ne me sens pas orgueilleux, je suis juste méchant, tu vois c’est-à-dire que j’ai tendance à ne pas vouloir échanger ma personne avec quelqu’un…
 
Et bien c’est ça qui doit changer, tu n’as besoin de rien d’autre.
 
Oui, oui mettre l’Amour devant ??? 27.27, pour moi c’est plutôt mettre l’autre devant c’est plus simple à comprendre, c’est plus simple à comprendre.
 
Mais c’est ce que je te dis, tu n’es pas obligé de parler d’Amour, à partir du moment où tu as plus de considération, plus de regards pour l’autre dans les circonstances de ta vie, il n’est pas question d’aller dans la rue et de prendre tout le monde dans les bras ; mais tout ce qui t’es envoyé, que ce soit : un élève, une femme, un contrôleur qui te fait chier, n’importe quoi, tu devrais être capable à ce moment-là, même si tu as une méchanceté qui remonte, de passer outre, et d’aimer l’autre plus que toi, ou d’être l’autre.
 
Oui mais ça j’en suis capable, il faut juste y penser tu vois.
 
Ah ben oui, mais ça change tout, c’est bien ce que je te dis, à partir du moment où tu y penseras, et à partir du moment où de plus en plus de frères et de sœurs… d’ailleurs ils le font spontanément parce que de toute façon ils n’ont pas le choix, même ceux qui ne vivent rien, mieux ça se passe, c’est le premier pas qui coûte.
 
Mais j’espère que le moment collectif ne dépend pas que de moi, autrement vous êtes quand même dans la merde hein.
 
…Rires collectifs et brouhaha…
 
Contente-toi effectivement de remplacer cette méchanceté narquoise, je veux dire que je te connais, ce n’est pas une méchanceté de quelqu’un qui est méchant, c’est la méchanceté…
 
Mais si ça m’arrive d’être très méchant tu sais et d’ailleurs je suis sûr que je ne suis pas le seul ; c’est-à-dire que c’est quelque chose tu vois, c’est… c’est toute la noirceur du monde qui… qui… qui monte en moi et…
 
Oui, oui, c’est le cas je te l’ai dit depuis.
 
… le mépris pour la bêtise tu vois ces choses-là, le mépris pour les politiques, le mépris pour Macron, j’ai beaucoup de mépris pour les portails organiques tu vois et… supposez d’ailleurs, et tout ça tu vois c’est… voilà, c’est pour ça que je me dis « Oh, ce serait plus simple d’être en extase comme tous les gens et puis d’être là.
 
Non, non, pas du tout, pas du tout. Non détrompes-toi, ce n’est pas parce que tu es en extase… il y a des gens qui sont en extase qui vivent des choses incroyables et quand ils reviennent ils redescendent dans la personnalité tout de suite ; l’important aujourd’hui ce n’est plus de monter en vibrations ou de vivre des expériences même s’il y a certains qui les vivent, c’est au travers de ton quotidien que ça va se voir, si tu vis des expériences incroyables et qu’après tu es le dernier des salauds avec n’importe qui que tu rencontres, ben ça le fait pas. Et le plus important, je vous le redis aujourd’hui ce n’est même plus d’aller… bon ok on va encore sur les volcans, on fait encore des trucs, mais on n’en parle même plus, parce que le plus important ça se passe ici et maintenant, ça se passe dans ton corps et ça se passe au niveau de conscience le plus lambda, c’est-à-dire que passer outre justement ce mépris, cette falsification, cette illusion de ce monde, pour retrouver la relation d’Amour, ou la relation à l’autre si tu ne préfères pas parler d’Amour, parce que dès l’instant où tu mets la relation à l’autre devant toute problématique personnelle ou toute fonction, si c’est un contrôleur, ou inspecteur des impôts ou autre, et bien tu vas voir que les choses elles vont changer très vite, et beaucoup plus vite que par l’énergie ou que par la vibration, alors bien sûr c’est un apprentissage de tous les jours, moi par exemple avec les énergies qu’il y a eu là depuis 3-4 jours où il y a des colères partout, bien évidemment tu as envie des fois, tu te dis putain je vais me mettre en colère ça me fera du bien, mais après qu’est-ce qui se passe, tu t’aperçois que ça marche moins bien, que même si toi tu es en colère, si tu arrives à mettre l’autre par devant comme tu dis, mais que tu l’appelles Amour ou pas peu importe parce que ??? 30.38, on est reliés par la pensée du Christ, à chacun, et c’est, c’est systématique. Donc même celui qui t’assassine, qui te veux du mal, qui te veux je ne sais pas quoi : ne rentre pas en réaction, mange-le, c’est l’expression qu’on a trouvé parce que manger l’autre ben ça va être sympa, on a l’impression de le bouffer, de le digérer, et on le digère vraiment en plus, mais c’est une façon détournée de dire de l’aimer, parce que quand tu fais l’autre, tu le manges, il est en toi, c’est ça ; et dans les soins par exemple, certains font des soins et ne voient rien, ils se contentent simplement d’accueillir les autres dans leur Cœur, ça n’importe qui peut le faire. Et à partir du moment, c’est mieux comme ça, et à partir du moment où tu le réalises, tu vas voir mais extrêmement rapidement, quand je dis rapidement, ce n’est pas des mois ou des semaines, c’est quelques heures, quelques jours, et tu vas voir que tout est changé ; par contre si tu restes dans des projections : ben moi je le vivrai à la fin ou j’ai envie d’être méchant, ça ne marchera pas, mais ça ne marchera pas mieux chez ceux qui sont dans les croyances par rapport au karma, par rapport à une évolution personnelle, ou à quoi que ce soit.
 
Oui mais moi tu sais je ne me suis jamais dit il faut que ça marche, je me suis toujours dit bon attendons que je sois libéré avec le moment collectif, et d’ici-là buvons des coups, buvons du vin et mangeons bien et faisons la fête…
 
…Rires collectifs…
 
… Et quelque part, c’est pour ça que je te dis que j’ai toujours été un profiteur de l’Apocalypse, c’est pour ça qu’il y a 10 ans j’ai fait un emprunt en me disant que je n’aurais pas besoin de le rembourser.
 
…Rires collectifs et brouhaha…
 
Et beaucoup m’ont dit que j’étais profondément égoïste, profondément… et Michelle m’avait dit « Mais c’est profondément égoïste et bas ce que tu as fait ». Ah mais je pensais juste demander, la BNP… ils le méritent bien quand même ?
 
…Rires collectifs…
 
Tu vois, et même ça on ne peut pas le faire, on ne peut pas tu vois se foutre de la BNP.
 
Ben non, non !
 
Mais même il y a 10 ans on ne pouvait pas, la preuve j’ai dû rembourser chaque sou…
 
…Rires collectifs…
 
… Donc je te dis, le moment collectif viendra quand j’aurai fini de… quand j’aurai fini mon prêt.
 
Et il se finit quand ?
 
Il se finit l’année prochaine, en 2019.
 
…Brouhaha…
 
Tu ne peux pas faire un remboursement plus rapide là ?
 
…Brouhaha…
Oui, Vincent ?
 
Est-ce que tu peux nous rappeler un peu ce qui s’est passé avec la ceinture de Van Allen ?
 
Alors la ceinture de Van Allen, c’est des plasmas d’interférence qui constituent les fameux miroirs, ces miroirs en fait renvoient une image… ce sont des miroirs, vous avez… ça c’est très bien expliqué dans l’ouvrage d’Hermann Hesse « Le jeu des perles de verre », qui est très connu d’ailleurs dans le symbolisme, en fait on est une image en miroir, mais tous, tous, on est le miroir de l’autre, mais parce qu’on se renvoie l’un l’autre, la ceinture de Van Allen c’est un agencement de cristaux et de plasma, chargés électriquement bien sûr ; il y en a 2 hein : il y a une ceinture de Van Allen intérieure et une autre extérieure qui est infranchissable avec une forme ; tu ne peux pas la franchir si tu es une conscience dans une forme, même avec un corps d’Elohim, même avec un corps… même un Triangle, tu ne peux pas en sortir ; il n’y a que le principe Abba, puisqu’Abba comme vous le savez est antérieur à la création donc ne peut pas être représenté même si ça a été fait, ne peut pas être représenté par un archétype quel qu’il soit, parce qu’Abba n’est pas un archétype hein, puisqu’il est antérieur à la création.
 
La grande falsification, c’est que même ce qu’on appelle les archétypes, c’est-à-dire même ce que j’appelais le monde imaginal (qui est au-delà de l’astral hein), c’est-à-dire que là on est au-dessus du causal, on est au niveau de l’âme spirituelle du monde, est un fatras de mensonges, et tant qu’on ne l’a pas vu on ne peut pas le brûler, alors quand on est en Conscience Nue c’est le fait d’emprunter tous ces personnages qu’on a emprunté au mois de mai, alors on s’est amusé avec le marteau de Thor, l’épée de Mikaël, oh on s’est éclaté, mais jusqu’à ce qu’on s’aperçoive, bon je l’avais déjà dit début mai, que ce sont des costumes ; la conscience elle a besoin d’un costume pour se manifester, la Conscience Nue elle peut se manifester puisque je peux voyager en Conscience Nue n’importe où même dans un corps, mais cette Conscience Nue n’est pas tributaire d’une forme, c’était une tête d’épingle de Lumière, c’est le fameux point central de l’Infinie Présence ou de l’Ultime Présence mais tu n’en as pas besoin, c’est-à-dire que la ceinture de Van Allen, le système de miroir à l’infini n’existe plus, mais si toi tu te présentes, pour ceux qui voyagent ou pour ceux qui ne sont pas dans des pensées d’Amour, vous allez recréer une séparation, vous la recréez à chaque minute la séparation puisqu’on est encore dans un corps.
 
Donc ce n’est pas comment dire, ce n’est pas une attitude d’Esprit ou une méditation, ou une prière ou une extase qui va mettre fin à ça, c’est simplement le changement de posture, d’attitude ou de point de vue, prendre pour habitude que quel que soit l’autre, et surtout si il t’en veut pour une raison qui lui est propre hein, ou même avec justesse, c’est justement ça, cette relation-là qui doit disparaître, ça s’appelle la bienveillance, la bienveillance c’est simplement : quand il y a une relation qui se présente, qu’elle soit à toi-même, qu’elle soit une situation par rapport à un autre être humain, par rapport à un animal, considérer, considérer parce que c’est réel en plus, que l’autre est bien plus important que toi, et quand tu fais ça, le problème de Van Allen ou de quoi que ce soit, à ce moment-là qu’est ce qui se passe ? Tu n’es plus, au moment où tu agis comme ça, tu n’es plus tributaire de ta forme, de ton histoire ou de la circonstance présente, mais à ce moment-là tu rentres dans un espèce d’état impersonnel où seul le concept de l’autre est plus important que soi parce qu’il est tout aussi illusoire de toute façon, va te permettre de traverser ça, et quand tu le traverses plusieurs fois par jour, même si tu as encore des colères, même si tu as encore une histoire, même si tu as encore des trucs, plus rien n’est un obstacle, c’est ce qu’on appelle le don de soi, mais ce don de soi, c’est aussi le don du soi, ce n’est pas uniquement aller être gentil avec les copains ou toutes les circonstances qu’on raconte, c’est que cette notion de sacrifice et de crucifixion c’est un mécanisme bien réel puisque c’est ça qui détermine la Résurrection, c’est le moment où la personne accepte de se sacrifier, mais accepter de se sacrifier, tu n’as pas besoin de monter par les vibrations d’expansion de la conscience, tu n’as même pas besoin de vivre la dissolution, même s’il y en a de plus en plus qui le vivent, mais simplement d’être installé dans ta personne et puis d’accepter que toutes les personnes, toutes les situations et tous les autres sont beaucoup plus importants que toi, mais beaucoup plus, si tu le fais réellement et concrètement, les effets vont apparaître en quelques jours, pour toi comme pour tout le collectif, c’est ça qui est fondamental, détrompe-toi ce n’est pas parce que tu vas aller ??? 38.00 des volcans sur la Terre, te baigner dans le Kilauea, ou de vivre des états d’extase que tu es supérieur à quiconque.
 
Non mais je ne pense pas supérieur, simplement…
 
Ni supérieur, ni différent.
 
… ça a quelque chose de chatoyant tu vois, de pittoresque.
 
Tu n’as besoin…
 
Je voudrais dans la suite de ta question là, d’abord je comprends que quand on voit tout ce qui se passe dans les actualités ou tout ça, mais peut-être qu’il faut le regarder comme un jeu vidéo, on sait que ce n’est pas la vérité, on n’est pas… on est dans un jeu, alors à réagir, et puis je voulais revenir aux archétypes que tu as dit, parce que ça je trouve que c’est très important pour tout le monde, parce que moi je fais encore appel à Marie, au Christ et Mikaël ou Uriel ou n’importe ; donc c’est quelque chose qu’il faut arrêter ça ?
 
Alors laissez tomber, on l’a démontré si tu veux à travers tout le travail de la Conscience Nue en mai et en juin, même si encore aujourd’hui il y en a… même moi hein, on reçoit le Manteau Bleu de Marie avec les accroches là, et les présences là et tout, mais ça ce n’est rien, aujourd’hui plus vous êtes libres des archétypes : même de Marie, même de Christ, même de Mikaël, vous n’avez que Abba, parce qu’Abba n’est pas un archétype et qu’Abba vous l’êtes tout autant, on l’est tous, or si vous êtes sur Abba, vous ne pouvez plus être soumis à quelque archétype que ce soit. Alors bien évidemment les archétypes, vous allez me dire : tout A.D. c’était des archétypes, ben oui mais il a fallu construire une histoire pour arriver à voir et à vivre qu’il faut franchir cela. Oui ?
 
Mais avec le principe Abba, on n’est pas en train de faire un nouveau concept ?
 
Non, tu ne peux pas parce qu’il n’y a pas de représentation.
 
Est-ce que tu peux expliquer ça ?
 
Ah ben mais non parce que tous ceux qui vivent si tu veux la liberté aujourd’hui, se vivent comme Abba. Alors bien sûr il y a toujours des gens qui me disent « Je baise ton front, je baise tes pieds », bon ben c’est leur problème à eux, mais moi je n’ai jamais cherché à ni à construire ni une religion, ni un mouvement, ni quoi que ce soit ; Abba est simplement l’expression dans toutes les langues qui vous emmène au-delà de la forme et au-delà de la représentation, c’est tout, mais quand tu fais appel à Marie, à Mikaël, même moi dans certains soins il m’arrive de faire appel à Bidi encore ou à Christ hein, mais de moins en moins, parce que tu mets, tu vas nourrir quelque chose, qui même s’il a permis jusqu’à aujourd’hui ou jusqu’à il y a quelques mois d’arriver là où on est, est aujourd’hui un obstacle, c’est-à-dire qu’il n’y a pas de sauveur, il n’y a pas de Mikaël, il n’y a pas plus d’Archanges que de beurre en broche, il n’y a pas plus de Source, tu es tout ça.
 
Oui parce que tout au départ, tout au départ, tous sont Abba ! Mais on peut dire aussi le 1 ?
 
Mais Abba ne peut pas être un concept parce que si…
 
Abba c’est aussi le 1, c’est aussi le Tout ?
 
C’est antérieur à la création, à partir du moment où tu es antérieur à toute forme, la création c’est l’extériorisation de la conscience au sein de ce qu’on appelle les dimensions, mais en aucun cas cela ne peut être représentable par une forme, alors que là pour tous ceux qui étaient en Conscience Nue on pensait à Indra, on pensait à Cholloch le dieu de la foudre, je me retrouvais en Chlolloch, je mettais un costume (moi je savais que c’était un costume), mais il y en a combien parmi tous les gens qui voyageaient avec nous là qui se sont crus être cela ? Ben ça a vite… ils ont vite éliminé le truc parce qu’ils ont vu qu’effectivement c’était peut être utile dans un plan donné pour une action donnée, mais que ici, là, dans le pauvre corps de chair où on n’est rien, tout ça devenait superflu, c’est-à-dire que plus tu te débarrasses des archétypes, plus tu… moins tu t’appuies sur eux, plus tu vas découvrir la liberté, et la vraie liberté comme ça avait été répété depuis des années, la liberté et l’autonomie, si tu dépends d’un sauveur : de Marie, de Christ, de Bouddha ou de n’importe quelle entité, tu ne peux pas être libre ; par contre la seule entité dont tu ne peux pas dépendre parce que ce n’est pas une entité, c’est ce concept comme tu dis d’Abba, parce que lui ne peut être inscrit dans aucune forme, et c’est ça qui met fin au miroir, je n’y peux rien, c’est comme ça, mais n’allez pas voir Jean-Luc Ayoun qui va vous libérer de je ne sais pas quoi, Jean-Luc Ayoun n’est rien du tout, il a d’abord été rien, accepté d’être rien, c’est-à-dire avoir vécu réellement et totalement le sacrifice de toutes les histoires et même les histoires des 100 000 pages d’A.D. pour être libre. La vraie liberté… Hein ?
 
L’impersonnel alors, l’impersonnel c’est Abba ou ce n’est pas pareil ?
 
L’impersonnel ça se rapproche d’Abba,…
 
Mais c’était inscrit dans cette forme ?
 
…Abba n’est perceptible et accessible que depuis la fin de l’anomalie… enfin depuis le début de la fin de l’anomalie primaire, pas avant. C’est justement ces 2 syllabes en miroir, alors bien sûr vous allez lire partout que c’est satanique, enfin les pauvres gens qui ne vivent rien, qui sont dans leur tête ne vont rien comprendre.
 
En on remarque, l’impersonnel n’a pas de forme.
 
Non, il a une histoire…
 
Ah il a une histoire !
 
Comme le Christ, le Christ je suis désolé il a une histoire dans cet univers, comme dans tous les univers. Ouais ?
 
Jean-Luc tu as parlé que tous les enfants étaient au courant, mais les autistes, et les autistes ?
 
Alors les enfants sont tous au courant, mais qu’en est-il des autistes par exemple ?
 
Le mien est autiste et bon il est, il voit bien…
 
Ben chaque cas est différent, moi je te parle des enfants normaux, les autistes sont déjà dans un autre monde mais qui est plus de l’imaginaire que du monde archétypiel.
 
Oui mais en stage de chamanisme il s’est projeté, il a fait 800 kilomètres pour voir ce qu’on faisait à son père, ah ben il a souri ça.
 
Tu l’as vécu ou on te l’a dit ?
 
Non mais elle a dit tiens il y a quelqu’un, « Ah ben ça va, il sourit », donc…
 
Pour moi un autiste n’a pas la possibilité de faire de soins ; …
 
Un autiste ou de type autiste.
 
… tu peux avoir un soin par un oiseau, mais un autiste est en général enfermé dans un monde imaginaire qui n’a pas d’action sur le réel, c’est d’ailleurs le problème, mais encore une fois même dans les soins ne personnifiez pas, alors moi qui ait des gens qui me voient dans ma forme corporelle ou dans la forme d’un Elohim ou d’un aigle blanc, je m’en fous complètement, les gens qui vivent ça si tu veux ne tombent pas dans l’adoration, c’est très rare, et c’est ça qui est surprenant parce que ça pourrait, ça pourrait très vite dégénérer, très très vite, comment ça pourrait dégénérer ? Ben le culte de la personnalité, le culte « Aimez-moi, aimez-moi, regardez, je suis le plus grand ». Oui, Alain ?
 
Oui, qu’en est-il Jean-Luc des personnes atteintes l’Alzheimer. Est-ce que tu peux donner une explication sur ce… ?
 
Non, l’Alzheimer si tu veux est lié, bon on le sait maintenant les raisons sont multiples, mais on sait le plus souvent que ce sont des dépôts d’aluminium, les gens qui ont de l’Alzheimer il y en a de plus en plus, ceux-là ne sont ni un obstacle ni un avantage comme les autistes ; « je dirais » entre guillemets que dans le processus actuel, ils comptent pour du beurre.
 
Est-ce qu’on peut faire quelque chose pour eux ?
 
Non, vouloir guérir quelqu’un si tu veux et ça je me suis assez engueulé avec Bidi dans les premiers soins, puisque dans les premiers soins individuels je faisais un descriptif complet de ce que je voyais et je disais ce que je faisais,  ce que je traitais, jusqu’au moment où Bidi m’a engueulé comme du poisson pourri en me disant « Tu n’as pas à faire ça », tu as juste à envoyer ou être Amour en Présence et c’est tout ; et d’ailleurs les soins ben soit ils marchent, soit ils ne marchent pas maintenant comme on l’avait fait hier soir, on envoie ou… on envoie ou on mange ce qui revient au même, parce que ce n’est pas un mouvement de projection ou d’intériorisation, c’est simplement la pensée, bon bien sûr les états vibratoires pour ceux qui les vivent sont là, où l’autre est tout autant que toi que toi, dès que tu réalises ça, en plus avec la vibration tu le sens tout de suite, l’autre va voir guéri ce qui doit être guéri, mais je ne peux pas spécifier de guérir telle chose ou telle chose, sans ça je retombe bien évidemment dans la dualité. Et il y a des gens qui font beaucoup mieux hein, regarde vous avez des gens maintenant, par exemple quelqu’un de la famille qui s’est fait une entorse au poignet, elle a dit ben c’est très simple, j’ai mis Abba dans mon poignet, ça a guéri en 2 minutes, elle n’a pas eu besoin de m’appeler, de demander quelque chose ou de se considérer elle comme Abba, elle a pris l’archétype qui est au-delà de tous les archétypes, parce que ce n’est pas un archétype Abba, son poignet a guéri, donc là comme disait le Christ, ce n’est pas le Christ qui a agi, ce n’est pas moi qui ait agi, c’est « sa foi » entre guillemets qui l’a sauvé, parce qu’à ce moment-là elle a franchi par la présence de la Conscience Christique, elle a franchi toutes les sphères illusoires parce que Abba n’est pas un archétype, donc on s’en fout que ce soit moi, que ce soit elle, que ce soit n’importe qui, c’est… c’est… cette idée-là si tu veux, on l’appelle idée parce que ce n’est pas un concept, c’est le temps ultime A-Causal de la physique Abba, c’est ce qu’on appelle le Temps 0, ce n’est que ça. René ?
 
Oui, quand Jésus sur la croix appelait son Père, on a traduit le Père ça a été la traduction de Abba il me semble bien, c’est bien ça ?
 
Bien sûr. Tout à fait, tout à fait, ça je l’ai parfaitement vécu, revécu si tu veux, puisque bon déjà j’avais accès à toutes mes vies passées au sein de l’histoire depuis fort longtemps mais avec des éclairages qui se sont faits jour maintenant qui sont extrêmement importants, c’est-à-dire que Abba n’ayant jamais été tributaire de la création, mais étant présent dans toutes les créations obligatoirement, ça ne peut pas être autrement, dans le même temps, enfin puisqu’il n’y a pas de temps hein, mais il est indispensable que cette clé ultime, elle fait partie d’un scénario qui a été élaboré avant même le premier rêve, avant même que les Mères Généticiennes, je vous rappelle que les Mères Généticiennes sont apparues, dans l’ordre vous avez : l’Absolu, le Tout et le grand Rien où il n’y a aucune forme, vous avez la Source, Métatron l’image de la Source et là tout de suite après, vous avez l’agencement de la vie qu’on appelle la Civilisation des Triangles qui sont en 24D, et tout de suite après Sirius. Donc Sirius là c’était la progression depuis les plans les plus denses jusqu’aux plans les plus éthérés, ou des plus éthérés aux plus denses de ce qu’on appelle les dimensions, mais dès l’instant où tu étais partie prenante, non pas de l’incarnation mais de la création, mais les Archanges y sont pour beaucoup et les Mères Généticiennes sont je dirais les seules responsables, il n’y en a pas d’autres, donc on a beau dire de… on a beau dire oui c’est de la faute à Yaldebaoth qui nous a enfermé, moi je dirais non, je dirais que à partir du moment où il y a eu un rêve de conscience et des formes qui sont apparues, ben le premier qui a trahi, c’est celui qui a créé la forme ; la conséquence logique de la création de la forme c’était l’enfermement, il ne pouvait aboutir que ça, donc Abba étant antérieur à la création quelle qu’elle soit a été obligé de poser des jalons qui ont été retrouvés là, puisqu’on est le lieu si vous voulez sur cette Terre, qui résout l’ensemble des 7 Supers Univers ; l’ensemble de la Cosmogonie d’Urantia elle se passe sur Terre, elle ne se passe pas ailleurs, et rappelez-vous les Archanges, tous, ils nous ont tous dit qu’ils étaient en nous. Le monde est enfermé en nous, la création est enfermée en nous ; en tant qu’être humain on est à la fois le point de départ et le point d’arrivée. Oui ?
 
Pour mettre fin à l’histoire et au rêve, je ne sais pas comment tu veux l’appeler, ne faut-il pas au final qu’Abba se mange lui-même ?
Que Abba quoi ?
 
Pour mettre fin à l’histoire et au rêve, ne faut-il pas que Abba se mange lui-même ?
 
Ah ben Abba s’est déjà mangé plein de fois, tous les Abba se sont déjà mangés, mais le problème je te l’ai dit, c’est que l’univers, la création d’une forme qui vient donc de bien plus loin que les Mères Généticiennes puisque c’est apparu dès la première forme, c’est-à-dire : 1 – la Source, 2 – Métatron, et tout de suite après la Trinité, bon l’image de Métatron et les Triangles, le quaternaire hein, puisqu’on sait que même les bases de notre ADN si tu veux sont porteurs de cette énergie des Triangles, qu’on appelle les bases de l’ADN, donc à partir de là, toute structure, qu’elle soit carbonée ou ailleurs d’ailleurs porte toutes les informations, l’information qui devait être véhiculée, c’est la fin de l’anomalie primaire qui a commencé au mois de mai, elle s’est terminée à peu près avant la mi-juin, à partir de là tout est fait, donc ce qu’il faut, ce qu’il faut réellement et concrètement comme ça a été dit, bon il y a l’histoire personnelle, il y a le fait de croire être un corps, bon ça c’est dépassé par beaucoup de gens, mais dépasser toutes formes, hors dès que tu attribues un rôle à un archétype, à un sauveur, Marie, qui sont les archétypes en occident les plus importants, ben déjà tu ne peux pas être libre.
 
Oui mais ce que je voulais dire dans ma question c’est, je me suis peut-être mal exprimée, Abba n’ayant pas de forme, n’étant pas un concept mais donc Abba comme tu l’as dit, donc si Abba nous avale tous parce qu’on est tous des Abba, des parties de lui et qui soient sans forme sans rien et qu’au final il s’avale lui-même, l’affaire est close, c’est fini, le livre il se referme ?
 
Oui, oui.
 
Mais quand est-ce que ça arrive ça ?
 
C’est ce qui s’est fait durant tout le mois de mai.
 
…Rires collectifs…
 
C’est ce qui s’est fait durant tout le mois de mai et juin, ça a été fait à une échelle qui n’a jamais existé sur Terre, ça n’a jamais existé sur Terre. Donc là tous les signes sont là, mais comme je l’ai dit plein de fois ben dans les… en fermant les yeux, parce que quand je ferme les yeux il n’y a plus de Jean-Luc, c’est Abba, c’est affreusement simple, c’est-à-dire que le rêve, il faut que le rêveur « se réveille » entre guillemets mais il n’y a jamais eu de rêve, il n’y a jamais eu de création, la phrase la plus percutante de Nisargadatta c’est celle-là : « J’ai, je suis-là, le monde a été créé je suis toujours là, le monde sera détruit je serai toujours-là », c’est la seule vérité, il n’y a qu’un conscience qui vient d’une seule A-Conscience : il n’y a pas d’univers, il n’y a pas de dimensions, il n’y a pas de formes, il n’y a pas d’Archanges, il n’y a personne ; la seule liberté elle est là, c’est-à-dire qu’au niveau intellectuel, si aujourd’hui tu considères que tu as besoin de Marie, du Christ ou de quoi que ce soit, tu, dans les circonstances actuelles, tu ne peux pas être libre, c’est une supercherie totale de croire que tu dépends d’un sauveur, tu dépends de toi-même puisque tout le monde est en toi, l’univers est en toi, les univers sont en toi, or ça tu ne peux le voir, donc le vivre, qu’à partir du moment bien sûr où tu es sortie de l’histoire personnelle et de toutes projections sur un but quel qu’il soit, et surtout tant qu’il existe une identification à un archétype quel qu’il soit hein. Si le Christ avait dû revenir aujourd’hui, il vous aurait parlé de l’Advaïta Vedanta, il n’a fait que ça il y a 2 000 ans il n’a pas été compris, il n’a pas été compris parce que le moment n’était pas venu, mais néanmoins il a préparé ce moment-là aussi, et ce moment-là a été préparé bien avant la première création, bien avant l’apparition des sphères de Sirius puisque ce sont les Mères Généticiennes de Sirius, à la limite de l’anthropomorphisme, au niveau de la 21ème dimension, mais tout ça c’est du pipeau, si vous voulez être libre totalement, vous ne devez dépendre de rien : ni de vous, ni de quiconque, ni de quelque archétype que ce soit, mais ça ça se fait en 2 minutes, c’est une révolution intérieure, c’est un retournement que d’ailleurs vivent les gens quand ils vivent la liberté, c’est-à-dire ils se retournent à l’intérieur d’eux-mêmes, le regard n’est plus extérieur mais intérieur, quand on dit que le regard se retourne là tu te manges toi-même, tu te manges dans l’histoire et la personne, d’ailleurs j’en suis l’illustration au niveau du corps, c’est comme ça que ça se passe, réellement et concrètement, et ça ne s’arrêtera pas parce que même que je…
 
… Quel est le facteur déclencheur qui puisse nous aider ?
 
Le déclencheur c’est le sacrifice, tant que tu crois que toi en tant que personne tu vas être libérée, tant que tu crois toi en tant qu’histoire ça va être mieux demain, tu fais fausse route, surtout aujourd’hui, surtout aujourd’hui, donc tant que tu es encore dans la moindre croyance, qu’elle soit : religieuse, personnelle, historique, ou de quoi que ce soit, tu ne peux pas être libre. Et d’ailleurs c’est pour ça que dans les soins maintenant qui sont faits, que j’ai été engueulé par Bidi je ne sais pas combien de fois, effectivement je mets Abba en l’autre, ce n’est pas moi, et le plus souvent je le fais en Conscience Nue même s’il y en a qui voient encore Marie ou moi peu importe, ce n’est pas important, ce n’est pas important, Jean-Luc Ayoun n’est pas plus important qu’Abba, l’important c’est qu’il n’y ait plus d’image hein, or toi tant que tu es dans une image, tu adhères à l’image, c’est aussi simple que ça, c’est le moment où le miroir ne te montre plus rien qu’effectivement tu deviens libre et il y a des millions de personnes qui le vivent maintenant de façon de plus en plus courante, mais tant que vous croyez qu’il faut payer tel karma, tant que vous croyez qu’il faut attendre que Marie descende en Canal Marial ou autre, vous ne pouvez pas atteindre je dirais, ou vivre la vérité qui n’a jamais bougée.
 
Quand Bidi disait « Je a toujours été présent même quand l’univers a été créé, même quand l’univers disparaîtra », c’est quelque chose de concret : ce n’est pas un concept, ce n’est pas une image, ce n’est pas quelque chose qui dépend des dimensions, d’un Archange ou de je ne sais quoi, c’est la seule et unique vérité, donc tant que vous croyez depuis l’emplacement de votre personne arriver quelque part, et bien vous n’arrivez nulle part, ça n’empêche pas de vivre hein, ça n’empêche pas de faire l’amour, ça n’empêche pas de se mettre en colère, ça n’empêche pas de bouffer, ça n’empêche rien justement, c’est un état qui est tellement naturel que tu ne peux plus t’acclimater de n’importe quelle règle : croire que par exemple il ne faut pas fumer ou croire qu’il ne faut pas manger de viande, tout ça c’est des conneries monumentales, ça concerne la personne, mais aujourd’hui vous n’êtes pas une personne, vous êtes antérieurs à toute forme, et tant que vous ne le vivez pas vous ne pouvez pas être libres, quelles que soient les vibrations hein, vous en avez qui montent dans des vibrations d’expansion monumentales, alors ils vont voir plein de trucs, ce qu’on a fait en mai-juin mais ça ça ne libère personne on est bien d’accord, et d’ailleurs il fallait qu’ils le vivent ceux qui l’ont vécu, pour comprendre que ce n’étaient que des costumes, c’est des emprunts de la conscience, la conscience est obligée d’avoir une forme pour se manifester, mais rappelez-vous la conscience elle vient d’où, elle vient de la A-Conscience, ce qu’on a appelé le Parabrahman, l’Absolu, mais c’est ce que nous sommes, la conscience est un leurre, Bidi le disait à la fin de la vie et je le dis de la même façon, la conscience est un poids terrible, terrible, vous n’arrivez à rien avec la conscience, même la Conscience Christique.
 
Il faut vous voir antérieurement à toute conscience parce que tant que vous êtes soumis à la conscience, vous êtes soumis, même si vous êtes libérés de la personne, c’est-à-dire Parabrahman depuis des années, vous allez être encore blackboulés par plein de trucs hein, et même quand tu es sortie de l’histoire ou de l’identification à quelque forme que ce soit et que tu es Abba, tu es quand même soumis en tant qu’humain aux règles de ce monde, elles, elles ne changent pas, donc les règles de ce monde autant elles aussi les transformer, et la seule façon qui soit réellement efficace, ce n’est pas de vouloir transformer les choses, c’est de considérer que l’autre, tout autre, est bien plus important que toi, forcément il est un leurre lui aussi, mais en adoptant cette posture, ce comportement, ce point de vue, tu appelles ça comme tu veux, et ben à ce moment-là tu vas manger l’autre, et en mangeant l’autre ben tu te libères de plus en plus, d’ailleurs tu réabsorbes l’univers, on le fait à titre individuel, c’est la même chose qui se produit sur le plan des multivers puisque, ça a été dit, je le dis et je le redis, on est le lieu de la clôture de la conscience ; l’expérience de la matière et l’expérience des dimensions a commencé sur cette Terre, elle se terminera sur cette Terre, et c’est ça qui met fin à toute la chaîne de la création, aussi bien Sirius que les dimensions, que tout ce par quoi on est passé pendant ces années, d’identifier nos lignées pour ceux qui le vivait : les lignées stellaires, l’origine stellaire, Marie, les Archanges et tout ça, ça nous a permis d’absorber et de conscientiser si je peux dire que tout ça est en nous ; à partir du moment où tu conscientises que tout ça est réellement et concrètement en toi, le dernier pas ben ça a été expliqué pendant… depuis plus d’un an, c’est le sacrifice, or si tu souffres encore ou si tu es encore présent, c’est que tu ne t’es pas sacrifié, d’une manière ou d’une autre, et ça ne sert à rien de savoir pourquoi puisque c’est un mécanisme intime de la conscience elle-même et qu’il faut vivre que cette conscience est un poids énorme, Bidi ne l’a dit qu’à la fin de sa vie, moi je le dis de plus en plus, quels que soient les trucs fantastiques qui se sont passés en mai-juin et qui ont été vécus et assumés, c’est un poids énorme. Pour être ce que je suis, je n’ai pas besoin d’une forme, je n’ai pas besoin ni d’être Abba, ni Jean-Luc Ayoun, ni quoi que ce soit, mais tant que vous croyez arriver depuis votre petit personnage à quoi que ce soit, vous n’y arriverez pas, vous y arriverez au moment collectif c’est déjà bien, mais là maintenant dans les circonstances actuelles, s’il existe le moindre relief de croyances : en un sauveur, en un karma, vous ne pouvez pas être libres, c’est impossible, c’est impossible.
 
Ben oui ça veut dire qu’on est toujours vers l’extérieur, qu’on est toujours en projection.
 
La seule façon d’y arriver quand on ne vit pas les processus de la conscience, c’est de manger tous les autres, c’est-à-dire finalement de dire « Tu es moi et je suis toi et je te vois » parce que tu ne peux pas en sortir de ça, il n’y a qu’à partir du moment où tu as conscientisé malheureusement que l’autre est en toi, que ce soit à travers des soins ou n’importe quoi, et que tout ce que tu vas exprimer comme rejet ou refus de l’autre, dans quelque affirmation ou dans quelque posture que ce soit, ben déjà tu te places toi-même dans la dualité, ça si vous voyez ce mécanisme à l’œuvre et bien il n’y a plus aucun problème. Le seul obstacle c’est nous ce n’est même pas… ce n’est même plus ce monde, ce n’est même plus : la conscience, la supraconscience, le supra-mental, tous ces états qu’on a vécu qui maintenant sont des poids, tant que tu ne te vis pas… tant que tu ne vis pas que tu es antérieur à la conscience, mais être antérieur à la conscience c’est ne plus jouer le jeu de la forme, quelque forme que ce soit, en tout cas dans le moment où tu le vis parce qu’après bien sûr et ben tu es soumis à l’histoire, tu es soumis aux mêmes obligations que tout le monde, mais dans le mécanisme le plus intime je dirais de passage, même si ce n’est pas un passage, de la supraconscience, c’est-à-dire du Brahman au Parabrahman, ou à l’Absolu, mais l’Absolu sans forme, c’est-à-dire il n’est pas question simplement d’être libéré de la personne comme en 2011 ou 2012, mais c’est libéré de tous mondes, et c’est ça qui est en train de se produire, bien évidemment qui se produit d’autant plus facilement chez des gens dits entre guillemets « nouveaux », c’est-à-dire des gens qui n’ont jamais touché la spiritualité, qui ne connaissaient ni A.D., ni rien, qui n’ont rien vécu et qui se disent « Ah oui pourquoi pas, tiens je vais voir, ah ben je me mets Abba dans le poignet, ah ben merde je n’ai plus mal au poignet », tu vois il n’y a pas besoin de Jean-Luc Ayoun ou de me téléphoner, à Abba ou autre, vous pouvez tous le faire sans aucune exception, et faire ça ce n’est pas une volonté de guérir parce que si tu pars avec la volonté de guérir et que tu n’es plus dans la spontanéité de faire l’expérience, ça ne marchera pas hein, n’oublie pas tout ce à quoi tu tiens te tiens, et c’est mais alors-là on ne peut plus formel, et on ne peut pas se tromper là non plus, parce que quand tu vis cette chose-là, même s’il y a des moments personnels où comme j’ai dit ces derniers jours où il y avait un feu terrible avec des colères qui remontaient même chez tout le monde, tu passes au travers, tu passes au travers de tout ça et tu attends que le bain collectif qui est lié à ça disparaisse, et c’est le cas.
 
Et être dans l’acceptation est-ce que c’est passer…
 
Comment ?
 
Etre dans l’acceptation de tout ça, est-ce que c’est passer au travers ?
 
Oui, bien sûr…
 
Est-ce que c’est un premier pas vers…
 
Dès que tu es en opposition ou en refus de quoi que ce soit, même du mari qui te fait chier, ou de celui qui t’emmerde, si tu n’acceptes pas, tu ne peux pas le manger, c’est-à-dire que tu n’as pas conscientisé qu’il est en toi.
 
Non moi je suis dans l’acceptation.
 
Hein ?
 
Je suis dans l’acceptation mais je n’arrive pas encore à… je ne sais pas il y a un petit truc qui manque pour…
 
Oui, c’est ce qu’on appelle le sacrifice, mais le sacrifice je te rappelle ça ne vient que de toi, mais c’est un mécanisme qu’on appelle aussi l’ultime retournement, c’est-à-dire le moment où ton regard de la conscience n’est plus tourné sur l’écran de ce monde ou sur un écran dimensionnel, mais se retourne face à elle-même, ne voit même plus la Lumière, donc ce n’est pas le miroitement du Soi ou l’ego spirituel, c’est ce moment où réellement et concrètement tu disparais, et tous les gens qui le vivent en ce moment et qui n’ont pas vécu les vibrations et autres, ils décrivent ça : il y a un avant et un après. A un moment donné tu sais que tu n’es plus dans une forme, que tu n’es plus dans un univers, que tu n’es plus dans une conscience, ça je vous l’avais décrit dans la période où je pouvais stabiliser de façon naturelle ce qu’on appelle l’Infinie Présence, c’est-à-dire où tu es ce point de conscience qui s’éteint, où tu vois tous les mondes et toutes les dimensions autour de toi, sans pour autant y participer, et à ce moment-là il y a réellement une dissolution de la conscience elle-même, et là après c’est fini, tu es ressuscitée, c’est finalisé, il n’y a plus de liseré du Cœur, il n’y a plus de bleus de l’âme, il n’y a plus d’anomalie primaire en plus.
 
Donc le mécanisme aujourd’hui si tant est qu’on puisse parler de mécanisme est on ne peut plus précis et unique, c’est-à-dire qu’il ne dépend pas de l’histoire, il ne dépend pas de ton âge, il ne dépend pas de ton état antérieur au niveau vibral, ou feu ou autre, mais c’est quelque chose qui est offert à tout le monde, c’est… c’est… c’est… et je rencontre de plus en plus de gens, que ce soit direct ou via Messenger parce que bon les soins passent beaucoup par là, qui vivent ça, alors je ne dis pas que c’est confortable du jour au lendemain, parce qu’après il y a quand même des choses qui vous explosent à la figure : les colères, les trucs non résolus, vous les voyez, mais là c’est pareil, si vous acceptez de les laisser passer, ça a été expliqué pendant des années, vous les traversez mais vous ne les arrêtez pas, et plus vous rentrez dans cette réalisation qui est non pas une dépersonnalisation au sens psychiatrique parce que la personne elle est toujours là après, Jean-Luc Ayoun il est toujours là hein, il a toujours sa vie, il a toujours ses problèmes, ses joies, ses peines comme le commun des mortels, je ne suis pas sur un piédestal ou dans un arbre ou sur un trône hein, loin de là puisque justement la seule façon de vivre la Résurrection, c’est de disparaître à soi-même, c’est la crucifixion, c’est le sacrifice, ça a été expliqué en long, en large et en travers.
 
Mais ce sacrifice n’est pas uniquement dans l’instant où tu décides de te sacrifier pour le mari, pour la femme, pour ceux qui t’emmerdent mais c’est une posture qui devient permanente, et plus tu es dans cette posture, plus tu t’allèges, plus l’Amour est là, au-delà même des vibrations ; bien évidemment que les vibrations je les vis, mais je n’en ai pas besoin, et d’ailleurs les moments où je suis le plus tranquille, c’est quand il n’y a plus de vibrations, il n’y a plus de conscience parce que là je suis chez moi, bien évidemment je reviens parce que ce corps, tu ne peux pas lui vouloir du mal, au contraire, il faut l’aimer autant que tout le reste, il faut aimer l’illusion de la même façon, il ne peut exister au sein de la liberté totale aucun rejet, parce que qu’est-ce que tu veux rejeter à partir du moment où tu as vécu réellement que tout est en toi, absolument tout, même celui qui va te frapper, même celui qui va te tuer il est en toi ; alors ça relativise par rapport à la notion de spiritualité ou d’évolution personnelle ou autre, et cet espace qui a été ouvert déjà depuis décembre et surtout depuis le mois de mai, il est à nul autre pareil, parce que là vous n’avez plus besoin : ni de canas, ni de vibrations, ni de méditations, ni d’états de conscience X ou Y, c’est une révolution intérieure ou effectivement le mécanisme d’un basculement qui se fait de haut en bas, de l’extérieur à l’intérieur, bon je l’appelle le retournement global où tu constates que le Je a toujours été là, indépendamment de toute forme, de tout monde et de tout univers, et là tu es libre ; alors tu es libre, ça ne veut pas dire que tu n’es pas soumis aux lois de ce monde hein ou aux emmerdes comme tout le monde, quand quelque chose pète, il pète ; là avec les colères j’ai pété l’embrayage du 4×4, bon ben j’ai pété l’embrayage du 4×4 c’est comme ça, j’ai été un peu trop nerveux au volant, j’assume, mais encore une fois, ça ne perturbe plus ce que tu as vécu, et toute la différence elle est là, c’est la seule différence. Oui ?
 
Lors d’un alignement je me suis retrouvée devant la ceinture Van Allen là, avec les miroirs, alors je me suis regardée dans un miroir, je ne me suis pas vue physiquement, mais j’ai vu l’Amour, l’Amour qui est en moi et j’ai entendu une voix, comme toujours j’entends toujours des voix mais qui m’embêtent d’ailleurs et qui m’a dit « Pour aimer les autres parfait, mais pour t’aimer toi ce n’est pas encore le top », et il m’a dit « Pourtant tu es les autres », alors comment je fais à ne pas m’aimer moi puisque j’aime les autres ?
 
Mais parce que tu n’as pas encore franchi la distance, aimer les autres et aimer toi à la limite ça ne veut rien dire, il n’y a personne.
 
Ben oui, ben oui, mais alors pourquoi ils me disent ça ?
Ben parce que c’est la vérité, tu étais, tu le dis toi-même tu étais devant le miroir.
 
Ben oui, alors je suis redescendue et je me suis demandé si ce n’était pas le jugement dernier la ceinture de Van Allen ?
 
Non, la ceinture de Van Allen est une… ce que Georges Bataille quand je l’avais canalisé à l’époque avait appelé, une frange d’interférence, si tu veux tu prends une source de Lumière, tu diffractes la Lumière à travers des volets et tu recrées cette source… autant de franges d’interférence, tu recrées… c’est exactement ça la ceinture de Van Allen depuis un point original, on a fragmenté la Lumière, on a fragmenté l’Amour, des formes se sont manifestées dans toutes les dimensions, plus la dimension enfermée ici, mais l’enfermement même de Yaldébaoth vous pouvez remercier Abba, parce que s’il n’y avait pas eu d’enfermement, il n’y aurait jamais eu de possibilité de retour. Donc le point de vue relatif de dire : Yaldébaoth c’est le diable, c’est Satan, mais ça n’existe pas plus que le bon Dieu, ça n’existe pas plus que le Christ en vérité.
 
Oui mais alors Bidi me l’a reproché que je m’aime pas assez.
 
Oui, tout le monde !
 
Tout le monde me le reproche, mais comment je vais faire alors, je vais me bouffer ?
 
Ben exactement, s’aimer ce n’est pas aimer le personnage, s’aimer ce n’est pas aimer sa vie, c’est aimer inconditionnellement pour soi-même, c’est passer derrière justement toute apparence, toute forme, tout karma, toute idée et tout vécu, c’est ça le sacrifice. Quand tu dis « Eli, Eli lama sabachtani, ou Père… Abba je remets mon Esprit entre tes mains », c’est que tu acceptes l’inconnu, mais là tant que tu es devant une image en miroir, même de l’Amour de Bidi ou de Van Allen, c’est encore une personnification, puisqu’il y a une forme, l’Amour n’est pas la Lumière, ne confondez pas les 2, l’Amour est le support de la Lumière, il est antérieur à la Lumière, d’ailleurs dans la Kabbale on appelle ça l’Ain Soph Aur, c’est-à-dire ce qui est au-delà de la Lumière, le Grand Vide comme disait Christiane Singer, et tant que vous n’avez pas réalisé que l’ensemble des univers est en vous, alors il n’y a pas besoin de les passer les uns derrière les autres hein, mais simplement par ce mécanisme de retournement et de sacrifice, vous conscientisez que tous les univers, tous les multivers, tous les archétypes, tous les personnages, tous les mondes sont en toi.
 
D’accord.
 
Donc bien évidemment il n’est pas question d’aller voir tous les mondes hein, déjà là je trouve qu’on en a fait beaucoup ces 2 mois, et puis déjà même en 2011, au moment de… 2012-2011 à la libération de la personne, ça ne sert plus à rien, ça ne sert plus à rien, c’est-à-dire que plus on se situe dans l’humilité, plus on se situe dans l’instant présent, mais l’instant présent ce n’est pas l’instant présent New-Age hein, ce n’est pas je suis ici dans l’instant présent, l’instant présent c’est justement pour moi l’instant qui ne dépend d’aucun temps, donc déjà l’appeler instant présent ça ne veut pas dire grand-chose, mais c’est le moment où tu es je dirais entier, et où il ne peut exister la moindre question à l’intérieur de soi, tu peux avoir des questions d’ordre personnel : quand est-ce que je prends le train ? Ça me fait chier de payer… ça me fait chier ceci, cela, mais par rapport au vécu intime on va l’appeler, il n’y a aucune possibilité de discrimination ou de quoi que ce soit, et c’est ça qui libère, c’est ça qui transforme le corps, c’est ça qui transforme tout.

Aujourd’hui on est arrivé à ce qu’on appelle des niveaux subatomiques, par exemple je peux changer l’ADN, directement en 2 secondes, je l’ai vérifié sur plein de gens avec des tests génétiques après, mais je ne vais pas passer toute la planète pour corriger les troubles génétiques, j’ai simplement vérifié que le niveau subatomique est accessible. Donc quand tu es au niveau des bases de l’ADN et que tu arrives à reconfigurer l’ADN, ben tu… bien évidemment que tu es au-delà de la forme hein, et dans le niveau dit subatomique il n’y a plus aucune limite, et d’ailleurs ça se voit au niveau du corps, ton corps il n’a plus besoin de manger, il n’a plus besoin de dormir, il n’a plus besoin de boire réellement et concrètement, ce n’est pas une illusion, c’est quelque chose qui s’imprime dans ce corps, et tu vas voir, toutes tes fonctions métaboliques, tes fonctions physiologiques vont se modifier, mais ça ça ne survient… il ne suffit pas d’être libéré de la personne, il n’y a que à partir du moment où tu as fait ce sacrifice, c’est-à-dire que tu t’es donnée totalement à cet inconnu, que l’inconnu te devient connu, et là il ne peut plus y avoir de problèmes ; tu peux avoir des problèmes des douleurs hein, tu peux avoir des problèmes au sein de la société, mais tu ne peux pas avoir de problème avec la vérité, c’est impossible, impossible ; et ça tu le constates de jours en jours, de plus en plus à chaque jour, ce qui n’empêche pas d’être une personne quand tu as besoin de la personne, quand quelqu’un me fait chier je le dis merde, je te dis, je ne suis pas celui qui est perché sur un arbre ou sur un trône en or hein, je n’en ai rien à foutre de tout ça, ça c’est du cinéma, c’est du pipeau, la seule efficacité pour moi, la seule preuve réelle, ce n’est même pas l’accès à la Conscience Nue ou aux expériences des archétypes même si c’était passionnant, c’est l’action sur le réel, cette action sur le réel je l’exerce en permanence, non pas par une action sur le réel, mais par un état d’être qui lui-même, ce qu’on appelle la Présence, qui va modifier tout l’univers, mais ça ce n’est pas Jean-Luc Ayoun ni Abba, vous êtes tous capables de ça, faut-il encore l’accepter et faut-il encore le vivre, mais vous ne pouvez pas le vivre tant que vous êtes dans des histoires d’évolution, de karma, de nouveau monde ou de quoi que ce soit, parce que là vous êtes piégés.
 
Et d’ailleurs regardez Bidi à l’époque quand il était incarné, il a dit « Je suis Tout, je suis Rien, quand je suis Tout c’est l’Amour, quand je suis Rien c’est la Sagesse » ou l’inverse c’est pareil, mais entre ce Tout et ce Rien, il n’a rien exploré, il n’en était pas capable à l’époque, aujourd’hui on est des milliers, des millions à se balader entre le Tout et le Rien dans toutes les dimensions, réellement et concrètement parce qu’on se retrouve dans les autres dimensions, mais on n’en fait pas ni une gloriole, ni quelque chose de supérieur puisqu’on sait que c’est futile et inutile, néanmoins ça a permis de fluidifier si tu veux, et d’installer comme je l’ai dit la Matrice Christique en totalité, alors Matrice Christique bon ça nous renvoie encore à… appelez-là la Matrice de Liberté, appelez-là comme vous voulez, mais ne soyez pas sujet aux archétypes, aux formes et tout ça. Bien évidemment que le Manteau de Marie il est là, bien évidemment qu’il y aura l’Appel de Marie, mais dans cette étape qui est en train d’être vécue, ne vous appuyez pas sur ça, ne vous appuyez sur rien, vous devez être libres et autonomes, et pour être libres et autonomes, tant que vous dépendez de quoi que ce soit : de votre corps, de votre idée, de ce monde, d’un autre monde, de n’importe quelle forme, vous ne pouvez pas être libres, donc voilà, Abba ce n’est pas… il ne faut pas adorer Abba ni adorer Jean-Luc, celui qui comprend ça il n’a rien compris. C’est l’heure ?
 
Non.
 
Juste un symptôme qui me fait un peu inquiéter la personnalité, vous rigolez, depuis plusieurs fois, plusieurs années, j’ai tendance à m’évanouir, tomber un peu, donc c’est sûr…
 
Ben il y en a plein ici autour de toi qui s’évanouissent, qui perdent conscience, qui se cassent des trucs…
 
Oui mais pas longtemps hein.
 
Ça c’est la confrontation si tu veux entre ce qui est là de plus en plus proche de toi, et on va appeler ça non pas la résistance de la personne, mais l’habitude de la personne. Tu es tellement, on est tous tellement habitués à exprimer la conscience que ce soit dans ce monde ou avant l’enfermement dans des formes innombrables, que on ne peut pas concevoir qu’on existe avant toute forme, or qu’est-ce que ça va donner, dès que tu ne t’aimes pas assez ben tu vas tomber, tu vas faire des chutes, tu vas casser des choses, et c’est inexorable.
 
Ah non je ne casse rien hein, mais je…
 
Tu ne casses rien !
 
…Rires et brouhaha…
 
Ou des moments d’absence comme tu dis, ça ne casse pas à tous les coups, heureusement, mais vous êtes, quand on dit qu’on est… on est vraiment nos propres créateurs, mais avant d’être créateurs de sa réalité, de son corps, de ce que tu veux, d’un monde, d’un univers, d’où vient la création d’où vient la Lumière ? Alors avant on disait bon ben il y la Source c’est très bien, mais il y a quelque chose qui est antérieur à la Source, et puis après quand tu le vis, quand tu vis cet Absolu et qu’on est de plus en plus à le vivre, où tu t’aperçois que tu n’es assujetti à aucun monde et que la conscience je le redis est un poids énorme, or on s’appuie tous sur la conscience pour vivre la Supra Conscience par exemple, hein on a tous suivi que ce soit avec le Yoga de l’Unité, avec d’autres enseignants ou témoignants on va dire, on a tous suivi des routes plus ou moins parallèles : qu’elles soient vibrales, qu’elles soient énergétiques, qu’elles soient uniquement dans le jeu de la réflexion de la conscience ou du mental, mais à un moment donné ça doit cesser tout ça.
 
Bon je dois dire oui, au lit alors.
 
Va te coucher, file dans ton lit !
 
Mais tant que tu joues le jeu et que tu n’as pas vu que tu jouais un jeu, tu ne peux pas être libre. Dernière question ?
 
As-tu franchi la fameuse ceinture ?
 
Oui !
 
Avec Abba ?
 
Hein ? Ah sans rien, parce que maintenant je te le dis la conscience est un poids, je n’ai même plus besoin ni de Jean-Luc ni d’Abba, Abba c’était la clé si vous voulez, c’est une clé qui ouvre en fait pour vous faire comprendre qu’il n’y a aucune porte, ni aucun seuil, c’est tout. Abba n’a pas à être ni vous, ni moi, ni qui que ce soit, n’a à être un truc de vénération ou d’adoration, c’est une clé c’est tout ! Alors il se trouve que cette clé elle est bien antérieure aux clés Métatroniques par exemple et elle est bien antérieure à toute première conception de forme ou de conscience, c’est la seule, et elle ne pouvait se révéler qu’au moment de la compréhension et le vécu de l’anomalie primaire, et tous les univers attendaient ça. Donc bien sûr il va y avoir un scénario qui va se dérouler, bien sûr vous allez voir de plus en plus de vaisseaux dans le ciel, bien sûr vous allez voir plein de trucs dans le ciel, bien sûr vous allez entendre Marie, bien sûr tous les volcans se réveillent, mais ça à la limite c’est un jeu maintenant, ça n’a plus aucune importance, c’est ce qui accompagne la fin du rêve c’est tout.
 
Et est-ce que comme tout part de cette planète, est-ce que c’est pour ça qu’on l’appelle la planète bleue ?
 
Oui bien sûr, bien sûr, bien sûr et la finalité de la Terre devait être cachée jusqu’au dernier moment, sans ça vous vous doutez bien que même moi après avoir vécu… avant A.D. et avant les Noces Célestes hein, je vous rappelle quand Anaël me montrait le grille-planète que je vivais toutes les nuits, où j’appelais ma mère tellement j’étais terrorisé de me vois sans forme, qu’il a fallu passer par toutes ces strates pour beaucoup ou au minimum un noyau de plusieurs centaines de milliers de personnes pour casser même ça ; c’est-à-dire qu’on nous a construit un scénario, on a construit quelque chose, comme un gamin qui construit son Lego et puis après sait que ce Lego ben il peut le casser d’un revers de mains, sans ça tu ne sais pas ce qu’il y a à casser, quand je dis à casser ce n’est pas une action volontaire, c’est quelque chose qui se fait naturellement par le feu de l’Amour, ce n’est pas nous qui décidons.
 
D’ailleurs tous les gens que j’ai emmené sous mes ailes par exemple, j’en ai emmené plein pour se balader sur certains territoires de la Terre, donc en 3D hein, les gens étaient… il y en a qui pleuraient, parce qu’ils voyaient, je les emmenais sur des lieux qu’ils aimaient et le simple fait qu’ils soient présents sur ces lieux qu’ils aimaient, ça brûlait tout, et les gens pleuraient mais bien évidemment parce qu’il y avait encore le point de vue de la forme ou le point de vue de la conscience, et la conscience ne peut être que sensible, même si elle n’est pas enfermée, au jeu de la forme, au jeu de l’Amour et au jeu des dimensions, mais ce n’est qu’un jeu sordide dont la finalité était connue seulement antérieurement à la création, et qu’il a fallu bien avant que les Néphilims mettent les balises sur Terre pour le retour de la Lumière, avant même la première manifestation de la conscience, on savait que la conscience… enfin on savait, oui je dis on parce qu’on est tous inclus là-dedans, que ça allait se terminer d’une façon pseudo-tragique pour la conscience puisque la conscience est un leurre et qu’on est plus dans les étapes ou les strates, par exemple de Un Ami, de Maharshi, quand tu lis aujourd’hui Maharshi on était encore dans un ancien modèle où on parlait de Dieu, on parlait du Soi, là aujourd’hui je ne te parle ni de Dieu, ni du Soi, je ne te parle que du Je, pas du je de l’ego mais du Je de ce que je suis, que chacun est, antérieurement à toutes consciences.
 
C’est pour ça que les Anciens et les Archanges et, enfin tout, tout, tout… tous ceux qui nous ont aidé à venir jusqu’à ce moment-là, au moment ultime, ont gardé des colorations, c’est parce qu’ils n’avaient pas… 
 
Bien sûr.
 
… ils n’étaient pas arrivés à rejoindre Abba ?
 
Non eux rappelle-toi, le Serment et la Promesse qu’on vit maintenant, c’est le rappel de ton Eternité, ça a été expliqué en long en large et en travers, mais au-delà de l’Eternité, qu’est-ce qu’il y a ? Ben le Néant, ce qu’on appelle nous le Néant du point de vue de l’ego ou le Néant tel qu’on pourrait l’appeler depuis la conscience, même libre, ce fameux Néant là n’est pas vide, qu’on appelle, que Christiane Singer a appelé le Grand Vide, c’est… la première étape c’est de comprendre qu’on est tous les uns dans les autres, pas seulement dans ce monde enfermé mais dans tous les univers, et à partir de ce moment-là ben ça relativise tes petites problématiques personnelles ou tes petites problématiques de ce monde, c’est la, la… je dirais « l’ultime » entre guillemets prise de conscience qui te libère de ta propre conscience, et tant que tu n’es pas libre de la conscience, tant que tu crois être une conscience, tu ne peux jamais être libre, jamais, jamais, jamais, même dans les Mondes Libres.
 
Donc c’est pour ça qu’on…
 
Dans les Mondes Libres ils savent en permanence qu’ils sont la Source, mais le jeu de la conscience, rappelles-toi ce qui avait été dit, quand tu crées quelque chose, quel que soit le plan dimensionnel, tu es obligé d’accompagner ta création hein ; c’est d’ailleurs pour ça que Marie même, ce qu’on appelle Marie est le plus insignifiant des personnages, déjà à l’époque et encore aujourd’hui, qui est la personne la plus humble et qui se planquera toujours, nous on a représenté Marie comme la grande sauveuse qui va venir nous prendre sous ses ailes, c’est vrai, on reçoit le Manteau Bleu de Marie, mais n’en faites pas un anthropomorphisme béat parce qu’on pourrait l’appeler le Manteau Bleu de Krishna hein, pareil ; c’est le Manteau Bleu de la grâce, mais même ça si tu veux, ce ne sont que des ornements, des décors, des costumes, on est antérieurs à toutes formes, tous costumes, tous décors, toutes histoires, et la vraie Liberté et le véritable Amour il n’est que là-dedans, c’est-à-dire que tu as identifié non pas seulement la Lumière, mais tu as vécu que toute conscience comme toute A-Conscience ne peut être réelle au sens le plus noble que à travers cet Amour. L’Amour est le fondement, la Lumière est déjà une projection de l’Amour, donc l’assimilation de dire je vois la Lumière c’est l’Amour, n’est pas tout à fait juste, et d’ailleurs on le retrouve dans tous les modèles qu’ils soient gnostiques, ou de l’Advaïta Védanta, la Lumière c’est la première émanation, mais l’Amour il est partout hein, dans les moindres recoins de l’espace où que tu regardes, et c’est ça qui libère, ce n’est pas de se dire : Marie va me sauver ou j’ai un corps d’Elohim, ou j’ai un corps de ceci ou de cela.
 
C’est l’heure de manger il paraît, bon alors on arrête là.

————————————————————————————————

ABBA 1    (  texte et pdf à suivre) 

Téléchargement (Download) : Audio MP3

———————————————————————————————–

ABBA 2 ( texte et pdf à suivre) 

Téléchargement (Download) : Audio MP3

 

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com

Une réflexion au sujet de « RENCONTRES JUILLET 2018 / Satsang 1 ET ABBA 1 ET 2 »

  1. Ping : RENCONTRES DE JUILLET 2018 / TEXTES ET PDF DISPONIBLES | ÊTRES EN ÉVOLUTION

Les commentaires sont fermés.