Entretiens de Mai 2018 – B I D I – Partie 5 + TEXTE et PDF

ENTRETIENS MAI 2018

B I D I – PARTIE 5


LECTURE AUDIO (MP3)

Canalisation par : Jean-Luc Ayoun


Téléchargement (Download) : Audio MP3


Téléchargement (Download) : Texte PDF


 

Eh bien, Bidi est avec vous. Je dirai comme d’habitude, pour beaucoup d’entre vous, je vous salue. Et nous allons donc achever les Entretiens de mois de mai, toujours avec ce que vous avez à dire, ce qui a été vécu, ce que vous vivez. Je t’écoute.

Témoignage d’une sœur qui n’est pas présente.

Jusqu’à maintenant les appels de la Lumière et les injonctions de la Lumière se vivaient en extase/expansion ou en disparition. Depuis trois-quatre jours, je ne vis plus les disparitions et, bien présente dans le corps ici-même, percevant le cœur parfois en expansion, parfois en contraction, mais toujours avec ce Feu, cette Joie et cette Paix. Lors de la deuxième impulsion Eucharistie entre 14 h et 15 h, alors que celle-ci n’était pas terminée, j’ai senti le besoin de me lever, n’arrivant plus à rester allongée. Je suis partie m’assoir dehors. Là, j’ai fermé les yeux et spontanément, tout à coup, je me retrouve dans le Cœur du Cœur. Je ne saurais dire si c’est moi qui est portée mon attention sur le Cœur du Cœur, ou si c’est celui-ci qui s’est présenté de lui-même spontanément. Alors que tout à l’heure, allongée, j’avais senti une compression au niveau du Cœur, je sentais là, à nouveau, l’expansion. J’entendais les oiseaux chanter, je sentais le soleil briller, le vent me traverser, tout devenait d’une intense présence, et j’accueillais chacun en le Cœur, même les bruits, notamment le bruit de la voisine qui tondait sa pelouse juste à côté. Rien ne venait perturber cette Plénitude, cet Amour. J’avais la sensation que cet Amour englobait tout.

Il m’a été donné de voir à ce moment-là l’implication des actes, des choix dans le collectif. Je constate alors qu’il n’y a aucun sentiment de culpabilité mais plutôt un sourire et toujours cet Amour qui est là. Et là je réalise que la responsabilité n’est plus ou pas de l’ordre de l’enfermement mais bel et bien dans l’émanation de cet Amour, dans sa révélation. J’ai réalisé à ce moment-là que l’extérieur était comme l’intérieur, et l’intérieur comme l’extérieur. En fait, il n’y avait ni intérieur, ni extérieur. L’Amour qui émanait remplissait, et même recouvrait l’ensemble. En fait il n’y avait plus rien d’autre que cet Amour. Je réalise alors que cet Amour n’est en vérité que moi-même et qu’enfin, longtemps resté caché, intériorisé, Il se vit aujourd’hui librement, sans crainte, sans limite, se révélant de Lui-même à Lui-même. Je vis cette reconnaissance totale en cet Amour et comme vous me l’aviez dit lors d’une lecture, rien ne peut plus dévier d’un angle ce que je suis. Je reste alors dans cet état de plénitude d’Amour et je ressens ce silence qui s’installe dans ce corps, dans cet espace ici-même dans ce corps. Grâce à toi Bidi. Grâce aux frères et sœurs où qu’ils soient. Grâce à moi-même. Grâce à chacun en le Tout que nous sommes.

Eh bien, il n’y a rien à rajouter. C’est l’illustration parfaite de ce que je vous disais hier. La Conscience Nue peut se manifester nue en dehors de tout monde. Et que même si c’est vécu en dehors de tout monde, l’accès à cela doit se faire dans la chair. Et donc la Conscience Nue est présente à travers ce corps. Ce que nous a décrit cet Etre de Lumière, c’est exactement le témoignage que vous avez donné Frère K du moment de sa Résurrection après la mort de son frère. C’est le moment où il n’y a plus ni intérieur, ni extérieur, où l’Amour se déploie, où vous n’êtes ni dedans ni dehors mais de partout à travers ce corps. La Résurrection ici est achevée. L’Ascension peut se produire sans aucune difficulté, et il en sera de même pour chacun de vous, quelle que soient vos opportunités de servir en Conscience Nue au-delà de ce corps. Il est temps à un moment donné aussi de demeurer dans ce sac de viande afin d’y vivre l’alchimie finale. Le témoignage qui a été donné, vous allez en avoir par milliers chaque jour, par millions. C’est ça. Bien sûr, cela est parfois accompagné en Conscience Nue, en dehors de ce corps ou même dans ce corps, par des mécanismes de vision de Lumière pure qui vous élève dans le face-à-face avec vous-même, non plus ici mais en l’Éternité, en présence de Christ, Marie et Michaël, réalisant ainsi la Nouvelle Eucharistie.

Il me semble qu’aujourd’hui particulièrement en ce qui a été entrepris par le Collectif en voie de Résurrection ou en Résurrection, a largement permis de réveiller Celle qui devait l’être. Mais ici nous sommes dans un processus, où contrairement à ce que vous réalisez en Conscience Nue sur les éléments, qui comme vous l’avez constaté de partout sur Terre et de plus en plus immédiat, il y a ici un temps que je nommerais d’accouchement qui correspond à 24-48 heures de votre temps. Ceci dit, vous n’avez pas à chercher la personne. L’important étant qu’elle-même se reconnaisse mais n’ayant pas à apparaître, indépendamment de son Appel et après la stase. Ne cherchez donc pas le personnage, même s’il y a des images. Gardez cela en votre cœur, le temps que cela soit révélé par elle-même à l’ensemble du Collectif. Vous êtes de plus en plus nombreux à vivre ce qui a été décrit dans ce témoignage, au-delà de tout monde, au-delà de ce sac de viande et au-delà même de toute énergie, de toute conscience, de toute vibration. C’est la réalité de l’Ascension réalisée par l’Eucharistie qui vous donne à vivre cela. Tout est accompli, même en ce plan de la Terre. Seuls les derniers événements de la Terre comme du Ciel se jouent en ce moment-même et vont vous amener naturellement à vous positionner dans la Joie, sans effort, sans difficulté, et surtout comme dans ce témoignage, sans personne. Je rends grâce à ce témoignage qui correspond, quels que soient les mots, à ce qui se vit en vous.

Dorénavant, les ultimes engrammes collectifs résultant de l’Histoire, concernant essentiellement non plus les peurs mais les culpabilités ou je dirais quelque part la difficulté de réveil tant ce monde était dense, peut encore vous ralentir. Mais dès l’instant où réellement et concrètement vous acceptez d’accueillir et de disparaître en le Cœur de chacun, comme de recevoir le Cœur de chacun, alors il n’y a ni distance, ni temps, ni espace et vous pouvez donc sortir de l’Illusion au moment où Marie vous appellera. Vous avez juste, en ces jours, autant que faire se peut, privilégier le silence, privilégier la nature. Vous n’êtes pas obligés, comme ce témoignage vous le démontre, dorénavant de demeurer dans l’immobilité la plus stricte, dans la mesure où la matrice christique est dorénavant complétée par l’intermédiaire de l’Eucharistie et le réveil de Marie. Je vous mets en garde concernant toute identification qui serait affichée sur vos moyens de communication concernant une personne qui ne serait qu’une falsification de plus. Ne tombez pas dans le piège de l’identification. Demeurez dans cette vacuité et cet Amour, qui que vous ayez été, qui que vous soyez et qui que vous deveniez dans ce scénario de scène finale. Laissez la fluidité de la Vie gérer tout ce qui se produit au-delà même de nos rendez-vous, avec moi ou avec l’acolyte, ou avec Marie ou avec l’Amour, ou avec n’importe quel Etre de Lumière. Mais aussi à partir d’aujourd’hui, quel que soit le frère ou la sœur vivant sa Résurrection et sa Finalité, est tout à fait capable de réaliser la même chose que j’ai réalisée dans nos rendez-vous comme le fait l’acolyte. Il n’y a pas de différence entre lui, moi et chacun d’entre vous. De toute façon, vous ne risquez rien car dès que vous accueillez il existe un mécanisme où le Cœur se remplit jusqu’aux limites de ce qu’il peut accepter.

Vous n’avez pas à décider. L’amplitude de votre expansion et de votre contraction-compression ne dépend pas de vous mais du rythme de la Lumière et de l’Amour. N’hésitez pas : vous êtes invités à vous donner la grâce et le pardon, non plus par des mécanismes extérieurs comme cela fut vécu depuis de nombreuses années mais chacun en vous de la même façon au sein de la Conscience Nue au travers de ce corps, et au-delà de toute image, au-delà de toute fonction, de toute forme et de quoi que ce soit, même si cela arrive, l’essentiel n’est pas cela mais la résultante, c’est-à-dire la Liberté, l’Amour libre et la Vérité. Il n’existe d’autre frein ou d’autre barrière que votre pourcentage, bien que je n’aime pas l’exprimer ainsi, d’Eternité face à l’Ephémère. Une fois que la proportion d’Eternité en vous, dans le déroulé de vos journées, dans le déroulé de vos moments dits intérieurs, sera prépondérant en intensité et en durée au regard de l’Ephémère, vous basculerez dans la finalité de la Résurrection de façon immédiate. Et plus les heures vont passer, plus le réveil de Marie se fera, plus cela sera vivant en vous.

Je vous rappelle que, quels que soient les formes et les traits, en Lumière ou en chair, que vous vivez dans ces moments-là, vous avez à témoigner de vous-mêmes et non pas à identifier qui que ce soit. Car je vous le rappelle : la scène finale va voir la disparition de tous les personnages, de toutes les histoires appartenant à l’Illusion. Ne figez rien, soyez libres, soyez fluides, soyez autonomes, soyez responsables, soyez humbles, soyez vrais, soyez ce que vous êtes et rien d’autre.

Néanmoins, comme vous le constatez, les mécanismes simultanés et synchrones entre les événements du Ciel et de la Terre, comme les événements intérieurs, sont parfaitement en résonnance et en éclairage mutuel. Ne cherchez rien à voir, laissez la Conscience Nue œuvrer par la Grâce et l’Intelligence que vous êtes, là où il n’y a plus personne pour décider, pour diriger, et où seule l’Intelligence de la Lumière entre en action de grâce, en état de grâce, et vient éclairer ce qui est utile et nécessaire pour chacun d’entre vous.

… Silence …

Tu peux continuer.

Témoignage d’une sœur qui n’est pas présente. 
 
Réveillée à 4 heures du matin, je me suis levée avec l’intention d’écouter Bidi, mais je suis seulement restée alignée en silence pendant une petite demi-heure. Soudain je me lève et sors dans le jardin, il fait nuit et là j’aperçois la porte du garage ouverte alors que j’étais sûre de l’avoir fermée la veille au soir. J’entre et je vois au fond du garage une lampe de poche qui est aussi dans le noir et une silhouette derrière. J’allume alors la lumière et là je vois un homme que je ne connais pas. Très calme je lui dis : « Bonjour monsieur, qui êtes-vous ?  » Pas de réponse. Je n’avais aucune peur, plus de mental, j’ai juste pensé : « Maintenant, tout peut arriver. » Il ne bougeait pas. C’est alors que j’ai regardé dans les yeux avec bienveillance, longuement, et c’est Amour qui a occupé tout l’espace. La chaleur a traversé mon corps quelques instants. Il a baissé la tête et commencé à avancer vers moi pour sortir. Comme j’étais en plein milieu de la porte, je l’ai laissé passer sans le suivre (il avait escaladé le mur), et je suis rentrée dans la maison. C’est alors que je me suis dit : « Il avait peut-être faim ? j’aurais pu lui proposer à manger… » Et j’ai ri de cette scène improbable pourtant vécue telle quelle.

Je te remercie de ce qui s’est déroulé et que tu as décrit au cours de cette scène. Tu t’es vu en l’autre. Il s’est vu en toi, sans mot et en silence, et il n’est pas allé au bout de sa besogne. Et cela s’est passé, comme tu le disparaître, dans l’Amour. Que vous faut-il de plus ? Votre vie devient cela en permanence à la surface de ce monde, quelques soient les événements collectifs matériels. Je vous l’avais dit : plus le chaos grandit, plus l’Amour se voit et se vit. C’est la résultante normale de la Résurrection. A chaque vague dorénavant, à chaque rendez-vous organisé par le cosmos ou par la Terre en leurs événements, comme par nos rencontres en différents lieux, différents espaces et temps, chacun de ces événements et rencontres augmente le potentiel de chaque frère et sœur de la Terre de vivre sa Résurrection. Chaque heure qui passe avant que l’événement ne survienne doit être employée à libérer la charge de l’ensemble de la Terre afin qu’un brasier d’Amour survienne pour l’ensemble de l’Humanité le moment venu. C’est votre seule tâche, elle est évidente, et il ne pourra pas en être autrement, quoi que vous en pensiez, quoi que vous en disiez au sein du personnage. Comme cela a été dit et annoncé : vous n’êtes plus votre vie, mais vous êtes la Vie.

En as-tu d’autres ?

Oui.

Vous voyez l’affinage des témoignages, du vécu ?

Témoignage d’une autre sœur. 
 
Je ne sais plus si c’était lors d’une fusion ou en vous écoutant, il m’est apparu dans la Lumière un cône noir de gauche à droite. Celui-ci s’est alors tourné me faisant face et là j’ai vu un cercle immense noir, autour duquel était la Lumière. J’ai senti alors le vide et une plénitude totale.

Concis et précis. Dépouillé, sans ornement, sans décor, la Vérité nue.

Tu peux continuer.

Témoignage d’une sœur présente. 
 
Bonjour Bidi, je fais partie de ceux qui pensent qu’ils n’y arriveront jamais. Merci pour m’avoir ébranlée hier. J’ai réalisé que ce que je pensais que je n’y arriverai jamais, cela vient du passé. Si je me place dans l’instant présent, cela n’existe plus. Ce matin, je suis allée communier avec la nature, avec un champ de céréales parsemé de coquelicots. J’ai remercié la Terre puis le mot « FIN » s’est inscrit en lettres majuscules sur le champ. Sur le chemin du retour vers le gîte, je pleurais de joie. Rentrant dans ma chambre pour l’alignement de 11 h, j’ai vu ma personne sous la forme d’un jouet mécanique que l’on remonte avec une clef. Ce jouet avait l’apparence d’un petit bonhomme tout raide, tout droit, habillé de rouge et noir, qui terminait sa marche saccadée. La marche s’arrêtait d’elle-même, le mécanisme était arrivé en finalisation d’usage. Merci Bidi. A toujours.

Merci. Ça n’appelle pas de commentaire : vous le voyez par vous-mêmes, vous les entendez et ils vont devenir importants, en nombre de plus en plus extensifs. Voilà pourquoi déjà depuis de nombreux mois, je vous encourage à témoigner. Mais non pas de vous-mêmes. Quand vous parlez de vous là, vous parlez de la Lumière et de rien d’autre, de l’Amour, avec différentes formes d’expressions, avec ou sans images, avec ou sans histoire, c’est la même chose.
Continue.

Il n’y a plus de témoignage écrit.

Alors parmi les frères et sœurs présents, qui veut parler ? Qui veut exprimer en particulier la dernière fusion, la Bénédiction de l’Amour et le Réveil de Marie ?

Je me suis mise dans le cœur de votre acolyte. J’ai été aspirée et ensuite j’ai senti que je partais je ne sais pas où, j’ai disparu et c’était très difficile de revenir. Et puis c’est tout parce qu’il n’y a rien à dire.

Merci. Le mot que tu décris, « Aspiration », est tout à fait vrai. Celui qui est ressuscité, dès l’instant où vous pensez à lui, il vous aspire, littéralement. Alors après, que vous ayez des visions, que vous disparaissiez, ou que vous vous rappeliez le processus n’a aucune importance. Ce qui est important maintenant c’est le résultat. Et comme je l’ai dit, tous ceux d’entre vous qui finalisent leur Résurrection, peuvent entreprendre exactement la même demande et accueillir sans aucune difficulté. Vous ne risquez rien. Rappelez-vous l’enfermement dans ce monde, au-delà de la souffrance et de la culpabilité, et de l’Illusion, a surtout consisté à vous faire identifier à votre corps, à votre vie et à rien d’autre, venant alors par programmation renforcer l’oubli, renforcer l’ego et tout ce qui est lié, consciemment ou inconsciemment, à l’action de la Lumière, à son opposition à la Lumière. Voilà pourquoi il a fallu une si longue histoire pour mettre finalisation à l’Histoire. Cela a pris, vous vous en doutez, un certain temps, et le temps s’achève ainsi. D’ailleurs dans un autre témoignage, dans le champ de coquelicots, l’œuvre au Rouge c’est la Finalisation, fin de la matière, mise en œuvre du Feu céleste, en vous le Feu de l’Amour, et le Feu de le Terre, que vous voyez partout, et que vous verrez de plus en plus en vous comme autour de vous et sur le monde. C’est un brasier d’Amour.

Seul l’ego y voit la mort, y voit autre chose que lui-même, qu’il ne connaît pas encore. Qui peut résister, une fois qu’il le connaît, à ce que vous vivez, à cette disparition de la personne, où la barrière entre l’intérieur et l’extérieur n’existe plus et où tout est vivant, et où tout est vous, ici comme dans les autres plans. Vous le vivez, c’est réel, c’est la seule réalité. Tout le reste passera, même vos images réellement vécues en Éternité. Il ne restera rien d’autre que la Totalité et le Rien, c’est-à-dire l’Amour sur ce monde. De quoi pouvez-vous avoir besoin quand vous vous redécouvrez, que le Serment et de la Promesse est vécu, et que cet Amour-là qui irradie au travers de vous, vous savez très bien pour ce qui le vive déjà, que vous n’avez plus jamais soif, que vous ne souffrirez plus jamais, que vous n’aurez aucun deuil à faire le moment venu. Vous êtes libres à travers ce corps. C’est la réalité de vos témoignages, la réalité de vos vécus, le reste n’est rien. Et tous ceux, parmi les frères et les sœurs qui le vivent, peuvent affirmer avec évidence qu’il y a avant et après la Résurrection. C’est ce qui avait été très mal interprété et dévié, et que vous nommiez dans la tradition catholique, occidentale ou orthodoxe, la « Résurrection des morts ». Alors qu’eux attendaient que des cercueils tout pourris reforment des corps. Mais vous n’en avez pas besoin : vous êtes vivants, alors que vous étiez morts. Passer de mort à vie dans le même corps, ça s’appelle comment ? La Résurrection, l’Evidence, la Vérité. Il n’y a rien d’autre.

… Silence …

Nous continuons à écouter.

Le témoignage concerne l’instant consacré du Réveil de Marie. 
 
Dès le début, tout mon corps a été dans une vibration intense de la tête aux pieds, la Petite Couronne concernée. C’était une vibration très, très fine, qui ne s’est pas arrêtée depuis. Mon cœur a commencé à être compressé, mais légèrement. Et puis je me suis sentie dans un état d’offrande, en fait tout mon être était l’offrande. Et j’avais conscience que je participais à l’Accomplissement. Cet état d’offrande s’est propagé à l’univers entier, j’étais l’univers entier et l’univers était l’offrande. J’ai commencé à ressentir doucement que j’allais retrouver progressivement cet état que j’avais vécu en 1984 où j’étais en jouissance totale. Et je me sens ouverte et disponible pour ce qui vient, dans un état total de service.

Grâce ! 
 
Que veux-tu que je dise d’autre. Vous êtes en train de passer d’un phénomène strictement individuel au phénomène collectif tout seul, rendez-vous compte. Et en fonction de ce que vous a dit l’acolyte, plus vous vous réveillez, plus vous vivez la Vérité, plus effectivement vous précipitez le Tout, en accélérant le temps, en en sortant, aussi bien l’Appel de Marie, que la Fusion du Ciel et de la Terre, que les événements célestes et terrestres dans leur finalité. Plus vous serez comme cela, en y demeurant sans effort et spontanément, et je dois dire d’ailleurs que, même si au décours de la vie éphémère, les contrariétés usuelles se manifestent, elles ne pourront plus jamais reprendre le dessus, contrairement à ce que tu as vécu, tu l’as dit, durant l’année 1984. Je te rappelle que cette année-là est la première descente de ce qui a été nommé l’Esprit Saint, le rayon bleu de Sirius, qui a permis à ce moment-là, et même avant, chez d’innombrables frères et sœurs d’avoir vécu un état marquant au fer rouge ce qui est établi le moment venu. Bien sûr pour beaucoup d’entre vous, ces trente années, ou plus ou moins, ont parfois été difficiles à assumer mais aujourd’hui vous en vivez je dirais, non pas la récompense, mais le retour naturel. Alors je vous félicite pour votre ténacité, pour cette volonté de tension vers l’abandon à la Lumière qui trouve aujourd’hui tous ses fruits. Je te remercie.

… Silence …

Nous en avons d’autres ?

Le témoignage de cet après-midi lors du rendez-vous, dans la seconde heure.

Il y avait effectivement une séparation au milieu, certains l’ont repérée.

J’ai senti soudain que je me trouvais dans une chute dans une colonne de feu. La chute était vertigineuse. Elle a duré très longtemps. J’avais cette sensation de vertige qui me faisait crier mais je me sentais bien. Et ça a duré longtemps, longtemps. Je sentais une chaleur dans le cœur. Et puis finalement la chute a terminé d’une façon assez bizarre : je me suis retrouvée dans une sorte de prairie ou grange avec des poulets. Et puis il y avait l’acolyte en train de courir pour chercher une femme en l’appelant par son prénom. Je suis revenue à moi, j’avais beaucoup de palpitations. Je l’ai vécu, je ne l’ai pas rêvé.

Mais ça a été vécu ! Simplement l’image, la représentation ne se fait qu’à partir de ton cerveau, de tes expériences passées. Et donc parfois, de la même façon que vous pouvez voir une colombe, parfois ce sera un aigle, parfois ce sera n’importe quel autre type d’oiseau, mais ce sont des représentations de l’archétype au niveau des Mondes Libres. L’important, tu l’as dit et vous l’aurez dans tous les témoignages, au retour, c’est la perception claire et nette du décalage au niveau du rythme cardiaque, parce que ce qui est vécu en Conscience Nue ou dans le corps d’Eternité n’a pas le même cœur. Et cela a été dit, le mécanisme d’élévation du cœur-organe est réel. Mais rassurez-vous, après trois ou quatre états comme ceux-là, vous serez parfaitement acclimatés, vous n’aurez plus besoin de bouger, vous n’aurez plus besoin de profiter des moments de fusion ou autres, cela sera votre quotidien. Donc, ne reste pas attachée aux poulets et aux poules, on se demande bien ce que faisait l’acolyte là-dedans encore une fois, mais ça n’a aussi aucune importance (ça doit être des vieux souvenirs qui remontent, de courir après les poules. Et une poule n’est pas un aigle !). Au-delà de l’anecdote, peu importe pour toi, le résultat est là : le cœur-organe n’est plus perçu comme avant, vous avez pris aussi le contrôle de votre cœur-organe, comme le contrôle de votre cerveau, par l’onction du Seigneur qui a permis aux douze Etoiles de se réaligner sur l’avant du front et d’entrer en fonction. C’est ça l’onction du Seigneur, ça Jean l’avait dit : « Ils seront marqués au front. », et appelés un à un pour le face-à-face avec eux-mêmes. Le Serment et de la Promesse c’est cela, avant même de fusionner avec la matrice christique, le Christ ou l’un de ses représentants. Puisque l’acolyte et tous ceux qui vivent la Conscience Nue sont des Christs, pas plus pas moins.
 
Les Fils Ardents du Soleil, vous voyez la connotation de Feu dans tout ce qui est vécu. Et d’ailleurs pour ceux d’entre vous qui se baladent en Conscience Nue, vous voyez bien que partout où vous passez, il se passe quelque chose au niveau de la matière. Vous ne l’inventez pas, c’est vous qui le créez, et c’est comme ça que vous prenez votre part à l’interface de l’Éphémère et de l’Éternel en vivant cet Amour Nu même en demeurant dans ce corps, que tout se transforme en vous et autour de vous. C’est inéluctable, c’est de plus en plus rapide, de plus en plus puissant et de plus en plus évident.

Comme je l’ai dit, vous êtes innombrables maintenant à me voir, à me parler, à sourire avec moi. Mais que ce soit moi, l’acolyte, le Christ, Marie, Michaël, un frère ou une sœur qui vit sa Résurrection, il n’y a strictement aucune différence. Donc comme je le disparaître : laissez tomber le décor mais plongez-vous dans cet Amour Nu, quelle que soit l’intensité de certains témoignages, et certaine chute on va dire, qui ne sont que des reliquats, concernant l’acolyte ou moi ou n’importe qui. Mais l’important n’est pas là. Je veux dire simplement par-là que vous n’êtes même pas une des images, une des scènes que vous voyez, que vous vivez, vous mettez simplement fin à toutes les illusions de croire en un Sauveur, de croire en quoi que ce soit. Vous réalisez votre autonomie totale. Et là la fainéantise doit être une fainéantise de l’esprit, une fainéantise de la Conscience Nue, qui vous amènera, que cela soit à travers le corps ou en dehors du corps, de constater que tout est parfait, que tout se déroule à la perfection et ne nécessite aucune intervention de la personne et que l’Intelligence de la Lumière organise tout. Vous êtes aussi l’Intelligence de la Lumière.

Dans très peu de temps, quelques heures, quelques jours, quelques semaines, tout ce qui avait été caché, sans aucune exception, concernant en priorité qui vous êtes et surtout de vous donner à voir, comme ça a été le cas avec le pantin tout à l’heure avec sa clef, que tout ceci, comme je l’ai hurlé depuis des années avec vous ou de mon vivant, est une arnaque totale, comme la spiritualité. Aujourd’hui c’est différent parce que vous vivez l’Esprit de Vérité, le Paraclet, vous vivez le Christ, vous vivez la disparition de l’anomalie primaire. Alors là oui, les images que vous allez voir sont tout à fait réelles, elles n’ont rien à voir avec l’imaginaire, rien à voir avec des fantasmes. Ce que je disparaître simplement c’est que vous ne devez pas vous y attacher non plus. Le Réveil de Marie n’est pas le réveil d’une personne qui va venir vous dire « Je suis Marie ». C’est le réveil de sa connexion à elle-même au sein de l’Histoire, qui permet de mettre fin à l’Histoire par l’Appel de Marie. Donc maintenant on peut dire que tout est entre son Cœur. Et que son Cœur répondra d’autant plus que vous-mêmes vivez cette Résurrection, puisque c’est vous qui l’avez réveillée.

… Silence …

D’autres choses à dire, à témoigner, à demander ?

Ce matin, j’étais en conversation intime avec toi et je disais qu’il était difficile de fusionner réellement dans le Cœur en cet Amour Nu lorsqu’il n’y a pas d’affinité avec un frère ou une sœur, et tu m’as répondu : « C’est très simple, tu vas me placer dans ton Cœur et c’est moi qui vais le faire, tu vas voir, c’est facile. Tu vas même pouvoir absorber l’humanité entière et l’univers entier. »

Mais bien sûr l’acolyte vous l’a dit : c’est exactement comme cela que ça se passe.

Donc j’ai bien ressenti ta présence dans mon Cœur et ça s’est fait sans qu’il n’y ait aucun obstacle.

Tout à fait. Ce que tu exprimais au début, cette difficulté résulte encore un peu de la présence de la personne. Mais si vous allez au-delà de la personne, vous allez trouver quoi dans l’autre ? vous, le Christ, Bidi, Marie : je suis toi comme tu es moi. Dès que tu deviens moi tu es l’ensemble de l’univers, dès que tu rentres en moi tu deviens la totalité de ce que tu es, c’est on ne peut plus simple. Y a rien d’autre, tout le reste découle de là, dès que vous acceptez par le sacrifice, par l’abandon, par l’accueil que n’importe quel autre est en vous il est en vous et vous êtes en lui. Et bien sûr si cela vous semble difficile, comme je viens de le dire, c’est qu’il y a encore des éléments de l’histoire au-devant de ce que tu es. Mais en faisant comme je te l’ai dit, c’est-à-dire en venant en moi ou en m’accueillant en ton Cœur, dans le même temps, au travers de notre présence une, tu peux effectivement réaliser la même chose avec celui avec lequel il y avait des antipathies.

Donc ce processus que tu décris, quand il vous semble que cela est difficile, passez par moi, passez par l’acolyte, passez par les Grands Etres, et ensuite, au travers de cette transparence qui s’est installée en vous, vous accueillerez en vous tout ce qui se présentera, puisque d’abord vous vous êtes identifiés comme toi ce matin dans une présence une, et tu vas constater que dorénavant, même les plus antipathiques ont une place dans ton Cœur.

Oui.

C’est la Vérité.

… Silence …

Y en a-t-il d’autres ?

Oui, un autre témoignage de cette même sœur. 

Ce matin, j’ai vécu une expérience extraordinaire avec toi. Les tsunamis étaient à l’œuvre sur la planète avec des vagues gigantesques, et tu me faisais surfer sur la crête de ces vagues et ressentir que ce n’était que de l’Amour, et ça recouvrait toutes les terres, et l’Amour recouvrait toutes les terres.

C’est exactement cela, je te remercie. Rappelez-vous la phrase qui a été tellement répétée par le Commandeur quand il était incarné et ensuite : « Ce que la chenille appelle la mort, le papillon l’appelle naissance. » C’est exactement ça. Est-ce que le papillon se rappelle qu’il a été chenille ?
 
Est-ce que le papillon a le même mode de vie, d’action au sein de ce monde ? Non bien sûr. C’est ce que vous devenez, ça se passe en ce moment. Et chaque jour en plus grand nombre, et chaque jour avec de plus en plus d’Évidence, de Joie et d’Amour. Et de ce fameux inconnu qui maintenant vous est connu.

Y en a-t-il d’autres, si nous en avons encore le temps ?

Troisième témoignage de cette même sœur.

Je voulais rajouter que j’avais ce sentiment que les eaux d’En-Haut s’étaient totalement mariées avec les eaux d’En-Bas.

Effectivement, cela a été réalisé par nombre d’entre vous dans ce qui vient de s’écouler, dans cette Bénédiction, dans ce Réveil de Marie, vous avez été une multitude, ce n’est que le début… ou la fin, c’est la même chose. Les événements de la Terre, quels qu’ils soient, ne sont là que pour vous montrer la pacotille : la Vérité n’est pas dans la destruction de l’Illusion, la Vérité est dans la sortie de l’Illusion et de l’Ephémère, vous le constatez vous-mêmes. Alors vous voyez bien que toutes les notions d’évolution, de karma, de règles, de religions, d’obligations, mais ça ne vaut rien devant l’Évidence. C’est fini. C’est réellement fini.

D’autres ?

En début d’après-midi, je me suis senti dans mon corps d’Êtreté mais très très actif avec un centre du Cœur très dense.

Tu as vécu le passage de la conscience dans le corps d’Éternité, ou si tu préfères une conscientisation et une mise en service du corps d’Eternité, tout en demeurant immobile au Cœur du Cœur. Et c’est la compression et l’extension ou expansion en même temps, et la simultanéité de ton corps de chair, de ton corps d’Éternité et du Cœur du Cœur, là où sort la Conscience Nue, parfois elle sort par en-haut, parfois elle sort par l’orteil, mais le plus souvent c’est au niveau du Cœur. Donc tu illustres à travers cela le témoignage de l’activation du corps d’Éternité non plus seulement en sa présence mais en son action, en sa liberté, tout ça permis par ce que tu nommes le point de compression au centre du Cœur ou Cœur du Cœur, qui est le souvenir, le Serment et de la Promesse, que tout corps d’Éternité porte en lui. Donc vous voyez, il n’y a pas à choisir entre telle dimension et telle dimension, c’est tout d’un coup. Et ce que tu exprimes est aussi la Vérité. A un moment donné, la perception du physique, la perception du corps d’Éternité et la perception simultanée du Cœur du Cœur réalise en toi-même la fusion du Trois en Un au sein de ce simulacre, te donnant à vivre la Vérité du Trois en Un de l’Eucharistie. Et à ce moment-là, tu es Tout et Rien, tu as fini, tu as achevé le processus qui est en cours. Alors après, vis la vie, tant que cela est permis.

Y’a une suite.
 
C’est merveilleux, vous avez tous des suites, ça devient de plus en plus riche. C’est parfait !

Ce Cœur voulait sortir de là, du corps d’Éternité, pour se mettre à voler, pour être plus libre encore. Ça n’a pas été possible. Alors dans le ressenti j’ai rassemblé tout ce que je sentais mais dans le Cœur.

Voilà ! Et ?

C’est toujours pas sorti. Tout à coup j’ai abandonné et je me suis vu face à Marie, debout.

Eh bien voilà : quand vous lâchez tout désir, c’est ce qu’il se passe. Continue.

Ses bras, c’étaient des ailes étendues en avant, formant un couloir. Elle me tend les bras, j’y vais. J’y suis allé, elle m’a embrassé, elle m’a accueilli, et puis j’étais content. Voilà.

Ainsi s’exprime l’Enfant intérieur, il retrouve sa maman. Mais au-delà de sa maman, il retrouve la Liberté. Et je répète : ne croyez quiconque qui vous dit qu’elle est Marie. Ne vous attendez pas à ce qu’elle se mette avec une robe bleue ou autre. Je vous l’ai dit, et l’acolyte encore plus, c’est l’humilité incarnée (il faut d’ailleurs toujours la pousser, tellement l’humilité est grande). Alors ne cherchez pas quelqu’un qui va vous dire « Je suis Marie ! », elle ne vous le dira jamais, jusqu’au moment où vous l’entendrez. Et là vous la verrez réellement aujourd’hui, dans son corps de chair, que vous la connaissez ou pas d’ailleurs. Vous la reconnaitrez immédiatement. Pour l’instant il existe une latence, où Marie est réveillée bien sûr Là-Haut, et c’est ça que tu as vécu, mais elle est accessible, le temps qu’elle sorte de son sommeil. Mais même quand elle sera sortie, bien sûr la densité et l’intensité de vos vécus et des événements seront quelque part à leur acmé, à leur maximum. Et à ce moment-là pourra retentir ce qui doit retentir. Et vous êtes dans ces temps-là, ni plus ni moins. Je te remercie.
 
… Silence …

D’autres ?

Oui. Ce matin, je me suis réveillée après toutes ces fusions, bénédictions dans un état très paisible mais avec beaucoup de difficultés à réintégrer ce corps physique et à le mouvoir. Donc je suis restée tranquille allongée un certain temps. Sans avoir eu l’information que c’était le Réveil de Marie aujourd’hui, m’est venue l’idée de réciter cette prière qui nous avait été en son temps donnée et qui commençait par : « Je vous salue Marie qui est Grâce ». Au moment où intérieurement j’allais lancer cette prière, m’est venu : « Je te salue mon Cœur qui es libre ». Alors j’ai été surprise parce que je ne m’attendais pas à ces mots-là, ça m’a fait rire, ça m’a mise en joie. Et comme j’avais arrêté quelque chose par surprise, je suis revenue à ce qui était dit et j’ai laissé couler les mots et voici ce qui est venu :
 
Je te salue mon Cœur qui es libre
Tu es béni comme tous les Cœurs
Et Christ ressuscité es en toi comme en tous.
En l’Amour Nu, par le Tout et le Rien
Par le Trois en Un se dissout l’Histoire sans fin.
Donc ça s’est arrêté là. Après j’ai laissé infuser ces mots, j’étais très en joie et je me suis levée.
Je te remercie. Ce sont de très beaux mots qui correspondent à la Vérité.

Et le deuxième témoignage. 
 
Depuis tout à l’heure, après le Réveil de Marie, donc cette phase-là, je me sens dissoute : c’est-à-dire que mon corps se meut, je sais que je suis là, mais c’est comme s’il n’y avait plus de couleurs du tout personnelles, et j’ai un rythme cardiaque qui n’est pas du tout stabilisé.

C’est parfait. La Fin est proche, comme tu l’as dit. Et l’impression d’irréalité, vous le voyez, concerne dorénavant ce monde et pas la Vérité. Plus vous allez pénétrer les Mondes Libres, le Cœur Libre, plus vous allez être obligés que la mort est ici, pas ailleurs. C’est ici que vous êtes morts, en ce corps. La mort change de camp : il n’y a jamais eu de mort, sauf de l’Illusion.

Je te remercie. En avons-nous d’autres ? Parce que ceux-là vont être diffusés, et rien que de l’entendre plutôt que de les lire, bien sûr vous portez le Verbe, ceux qui le vivent. Y en a-t-il d’autres ?

Est-ce que l’Énergie de Marie, lorsqu’Elle s’est réveillée cet après-midi, est en rapport avec Hic et Nunc, parce que j’ai ressenti très puissamment dans la deuxième phase au niveau des Étoiles de la tête ?

Marie, Elle est où ? Au centre, c’est-à-dire ER, non pas IS et Isis et IM qui est Michael dans la fonction mais pas dans l’Entité. Donc Marie, Reine du Ciel et de la Terre, est la Maître des Éthers, en tant que généticienne, en tant que Mère créatrice, et Mère dans le sens le plus noble. Le Réveil de Marie n’est rien d’autre pour vous que le Réveil de sa Présence en l’Éther primordial, en ce monde. Bien sûr, vous vous doutez bien que le moment de son Réveil à Elle, pas Elle en vous mais Elle toute seule comme vous tous, est essentiel, puisque c’est cela qui déclenche l’Événement. A l’instant où Marie acceptera le poids, parce qu’il faut bien reconnaître que c’est d’abord un poids, avant d’être la Joie dans le même temps. Cet acte-là se réalisera, vous vous en doutez, a priori, dans peu de jours. Mais de toute façon, même si Elle dort encore un peu, nous allons en profiter largement pour amplifier le processus, l’amortir encore plus, afin que la Joie, à elle seule, mette finalisation à la souffrance, à la perte, à la brûlure.

Je vous l’ai dit, le déroulement de ce qui se produit en vous est parfaitement orchestré. Rien, absolument rien ne peut être laissé au hasard ou à l’oubli dans l’Intelligence de la Lumière. Et dans cette phase de Réveil de Marie, et dans cette phase de Résurrection, à un moment donné, l’ensemble des enfants de la Terre ayant pris chair en ce monde à un moment donné, seront en reliance directe avec Marie, ici et là-haut.

Qui veut encore prendre la parole si nous en avons encore le temps ?

Juste une petite chose sur le silence. Ce matin, je suis allé sur le lieu où se tiennent les Dragons. Me tenant contre l’Arbre-Maître et réalisant une fusion avec Lui, j’ai perçu en silence «j’unis», la Terre et le Ciel. Sois dans le silence et tu uniras le Trois en Un.

C’est la stricte Vérité et tu l’as vécue. L’élément Silence, vous le savez, est ce qui magnifie l’accueil, parce que vous vous prouvez à vous-mêmes dans ce silence que vous êtes disponibles, et que cela ne peut se produire que dans le silence, à un moment donné. Et je vous invite dorénavant à titre individuel à ne pas hésiter à aller secouer Marie en l’amenant dans votre Cœur. Vous n’avez pas besoin de connaître sa forme puisque sa présence en tant que conscience s’est réalisée depuis tout à l’heure. Et certains même avaient devancé la chose et commençaient à la voir éveillée depuis plus d’une semaine. Mais c’était sur le plan archétypiel, là maintenant c’est en interaction ici. Donc plus vous serez nombreux à L’aimer, à La mettre en vous, comme le Christ, comme moi, vous n’avez pas besoin de connaître l’aspect physique de l’époque ou d’aujourd’hui. C’est la même chose pour l’acolyte et je l’ai dit, c’est la même chose pour tous ceux d’entre vous qui finalisent leur Résurrection. Et dès que vous serez nombreux, ou un seul, à réussir à absorber le monde dans votre Cœur, plus l’Appel sera proche. Et vous savez pertinemment, ici ou ailleurs, que vous êtes de plus en plus nombreux à finaliser votre Résurrection. Il vous incombe alors, comme tu l’as dit, de faire le silence, et dans les moments où votre Cœur se manifeste, soit dans les moments collectifs, soit tout seul comme un grand, soit par l’Intelligence de la Lumière, de faciliter la Résurrection de Marie. Et rappelez-vous : c’est La dernière, parce qu’Elle était La première. Et tous les Ressuscités qui ont vécu l’Évidence de la Conscience Nue, que cela soit dans ce corps, à travers ce corps ou ailleurs, ne change rien. Il faut que Marie ôte ces poids et recouvre totalement son manteau, qui vous recouvre déjà. Le délai, je vous l’ai dit, le plus adéquat, est de 48 heures. Mais de toute façon, comme d’habitude, c’est acté au plus haut des Cieux, et comme d’habitude, il reste à l’acter ici-même où vous êtes. C’est là où votre simple présence, même en silence, sans rien voir, réalise la demande faite à Marie, non pas son Appel, mais je dirais la réconciliation de tous, la réconciliation de ce qui a été nommé tous ses enfants, sur ce monde.

Avons-nous d’autres témoignages ?

Avant notre frère témoigne sur le silence, j’ai accueilli Marie dans mon Cœur, donc j’accueille celle qui incarne Marie, et mon Cœur s’est mis à battre tout d’un coup très fort, et le point ER et la Petite Couronne. Et je tremble de tout mon corps.

Marie, Reine du Ciel et de la Terre, entre le Cœur du Cœur et au Point ER de la tête et de la Petite Couronne’ réalise votre couronnement. Vous avez été oints par le Seigneur, vous avez été transpercés par l’Éclair, soit Bidi, soit Bibi, soit tout Etre de Lumière, l’Éclair et la Rose se déploient, la majesté de Marie se réveille. Et tu illustres à la perfection ce que je viens de dire, parce que dès que tu vis cela, La Marie qui se réveille (j’aime bien l’expression « La Marie » ! excusez-moi…), bon La Marie qui n’est pas celle de l’expression populaire mais la vraie, Elle le sent, mais si Elle ne comprend pas encore ou n’accepte pas en tout cas les tenants et les aboutissants, plus vous allez frapper à sa porte et moins Elle pourra faite autrement. Faut bien finir l’Histoire un jour. Mais je te remercie. Alors il est temps maintenant de cesser de parler pour moi. Je vous dis peut-être, pour beaucoup, moi ou l’acolyte, dans la fusion en Éternité de 20 h 30, qui sera remplacée dès demain par le Réveil de Marie, par une fusion en l’Amour Nu. Et n’oubliez pas d’aller frapper à la porte de Marie dans tous les rendez-vous que vous aurez maintenant. Et moi aussi je vais aller la titiller un peu.
 
Alors, Bidi vous salue. Bidi vous aime au-delà de tout, au-delà de vous et je suis chacun de vous.
 
A bientôt et à toujours.

 

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com

Une réflexion au sujet de « Entretiens de Mai 2018 – B I D I – Partie 5 + TEXTE et PDF »

  1. Ping : Mise à jour 7 .6.18/Textes et PDF maintenant disponibles pour Bidi et Satsang- Mai 2018 | ÊTRES EN ÉVOLUTION

Les commentaires sont fermés.