Entretiens de Février 2018 / B I D I – Partie 9

Blog (español) : Link

Lecture et téléchargement PDF BIDI – PARTIE 9 – FÉVRIER 2018

PDF Download : español 

ENTRETIENS FÉVRIER 2018

B I D I – Partie 9

 

Eh bien Bidi est avec vous pour la neuvième session.
Nous allons échanger comme lors des deux dernières sessions précédentes et en même temps indépendamment de tout silence, le silence s’installera parce que durant cette session, il y aura de plus… de nombreux appels de la Lumière.
Alors Bidi écoute.
 
Question : Est-ce que la Lumière est toujours en nous, même si on ne la ressent pas toujours ou faut-il l’appeler dès que l’on ne la ressent pas ?
 
L’appel depuis la personne ne sert strictement à rien, sinon cela se saurait. Tous les frères et sœurs ont appelé un jour ou l’autre la Lumière, l’Inconnu, ont prié. Aujourd’hui, ce n’est que la disparition de la personne, son sacrifice, son abandon, qui révèlent la Lumière qui a toujours été là.
 
Alors plutôt que de vouloir entreprendre quelque chose de vain, il serait plutôt souhaitable de respecter le silence et l’immobilité quand vous en avez l’occasion, sans rien appeler et de laisser simplement la Lumière qui est là, apparaître, de différentes façons. Mais si vous demandez, cela veut dire déjà que vous considérez, pensez et imaginez que la Lumière n’est pas là, alors qu’Elle est là. L’Évidence de la Joie, de l’Amour et de la Résurrection ne peut pas être appelée depuis la personne, puisque c’est justement la personne qui fait obstacle. Et s’il vous semble être encombré, non pas tant de pensées, mais de perceptions du corps, ou de ne rien percevoir, essayez plutôt de demeurer strictement immobile, quelle que soit la position, en silence, les yeux fermés, sans rien demander. Et vous verrez bien ce qui se passe.
 
Oubliez tout concept, toute idée préconçue et toute volonté dans ces moments là. Aujourd’hui, il n’y a pas de meilleure façon que cette posture là : mettre la personne au repos, le sac de viande, les pensées, les yeux fermés et la Lumière automatiquement, si ce n’est pas la première fois, cela sera une fois ultérieure, mais Elle se révèlera, il ne peut pas en être autrement. Je vous renvoie à la quatrième session.
 
… Silence…
 
Gardez toujours présent à l’Esprit, à la Conscience, que l’Amour est simplicité et dorénavant E V I D E N C E. Il n’y a rien d’autre que la personne, ses postures, ses croyances, qui font obstacle ou barrage, inconsciemment bien sur.
 
Il n’est plus temps aujourd’hui, je l’ai dit, de travailler sur la réfutation, mais simplement d’accueillir l’inconnu, alors ne cherchez pas à connaître depuis la personne, effacez simplement la personne, par son immobilité, par ses yeux clos, par le silence. Soyez en convaincu, d’ailleurs nombre d’entre vous le vive sans le savoir même, ils se retrouvent avec cette Évidence qui est là dans la poitrine sans même savoir ce que c’est, mais très vite ils constatent des changements, de perceptions, de pensées, de positionnement, de réaction, ça c’est l’œuvre de la Lumière, ça ne sera jamais l’œuvre dorénavant de la personne.
 
… Silence…
 
Appelez vous vous-même, si vous voulez, parce que vous-même êtes au-dedans de vous, la Lumière aussi. N’allez pas l’imaginer ailleurs dans un ciel lointain. Cette Lumière là est pur Amour indépendant de toute histoire, de votre vie en ce monde, comme de toute circonstance. La Lumière est de partout dorénavant, mais bien sur vous constatez que ce monde n’est pas dans la Lumière vraiment, parce qu’il y réagit, il s’y oppose, dans sa globalité, mais aujourd’hui vous êtes tellement nombreux à vivre cette Résurrection, que votre simple présence suffit, votre simple état. C’est déjà cela et seulement cela maintenant, qui œuvre. Tant que vous pensez œuvrer par vous-même et depuis vous-même, il se passera très peu de choses. D’ailleurs vous le constatez au travers des appels ou des injonctions de la Lumière, ou son Évidence, qu’il y a que dans ces moments là où vous tournez votre attention vers ce qu’il se déroule, que cela est évident, même si cette Évidence demeure indépendamment des injonctions de la Lumière. Le plus dur pour la personne est de cesser d’agir par rapport à l’Esprit, de cesser de vouloir, de cesser de revendiquer. La meilleure des dispositions, je l’ai dit, c’est le silence, l’immobilité et l’accueil qui sont un préalable au sacrifice librement consenti de l’histoire et de la personne.
 
… Silence… 
 
L’Évidence de la Lumière, de l’Amour n’est pas marqué, dorénavant simplement par la vibration, par l’énergie, mais directement par la Conscience, il n’y a plus besoin d’intermédiaire ou d’interface que cela soit entre le corps de chair et le corps de lumière, ou entre votre personne et l’Éternité, puisque c’est l’un ou l’autre et qu’il suffit que l’un diminue pour que l’autre augmente, ça vous pouvez tous le constater, que la Résurrection ait déjà eu lieu ou pas, que vous perceviez les Couronnes ou pas. Il suffit simplement et concrètement de retourner son regard sur le vide, sur l’intérieur, sur le néant, sur l’inconnu, afin de retourner la conscience depuis l’écran du monde sur l’écran de l’observateur et in fine, sur la A-conscience.
 
… Silence… 
 
Alors continue
 
Question : Justement, où se situe la Conscience ?
 
La Conscience en incarnation n’est pas seulement ni dans le cerveau, ni dans le Cœur, elle est présente partout, dans le schéma corporel, dans la perception du corps, dans les sens, bref tout ce qui vous sert à vivre en ce monde. Le Soi est logé dans le Cœur. La fin du Soi et la découverte de la Vérité, c’est ce qui a été nommé le Cœur du Cœur, c’est là où est l’Évidence, la Demeure de Paix Suprême, la Conscience nommée chez nous Sat Chit Ananda, la Conscience pure de la Félicité qui vient, je vous le rappelle, de la A-conscience, ce que j’ai nommé : la Conscience Nue qui n’a rien à voir avec ce monde, qui est le témoin de la Liberté et de l’Évidence de l’Amour, de votre Résurrection. Cette Conscience ultime est située bien sur, au même endroit, le Cœur du Cœur, le Tétrakihexaèdre. Mais vous le savez, la Lumière s’est aussi déployée depuis les Portes, les Étoiles, les Chakras, la périphérie, de partout. Et je vous ai expliqué que cette Supraconscience ainsi que la A-conscience, au-delà de votre poitrine, est perçue elle aussi maintenant, de façon plus globale et donc elle est aussi localisée partout, nécessairement, pour permettre de dissoudre totalement ce qui appartient à l’illusion, elle ne peut être que de partout en vous.
 
 La meilleure traduction que vous pouvez en avoir, c’est à la fois, cette Évidence et aussi je crois ce qui avait été dit par certains Anciens, à savoir que plus le tohu-bohu du monde et le désordre du monde grandit, plus la Joie grandit en vous. Ce n’est pas un malin plaisir, ce n’est pas le plaisir de voir la souffrance, mais c’est la réalité de ce qui se produit, et vous n’y pouvez rien, en vous comme autour de vous. Le travail se fait nécessairement par l’Intelligence de la Lumière à condition que cette Intelligence de la Lumière présente ne soit pas déviée pour des motifs personnels ou égotiques. C’est ainsi que la Résurrection s’achève. Le Corps d’Éternité est re-synthétisé totalement, l’ensemble des Portes et des Étoiles sont actives même si les potentiels liés aux autres dimensions de ces Étoiles n’ont bien sur pas encore la possibilité d’être présents au travers de ce corps. Mais cela sera pleinement présent à travers ce corps ou sans ce corps de chair après l’Événement.
 
Mais je dirais qu’à la limite, il ne sert à rien de s’occuper pour le moment, des Portes et des Étoiles, je l’ai dit c’est automatique, parce que tout ce qui doit prendre votre attention, votre temps, si vous voulez ressusciter, c’est votre Cœur, au milieu de la poitrine, et rien d’autre. D’ailleurs, vous le sentez bien.  Au-delà même des appels, des injonctions de la Lumière, dans certains moments de vos journées, que la perception qui existe au milieu de votre poitrine demeure, même si c’est plus faible. Ça ne s’éteindra plus jamais, là non plus. Il n’y a pas de meilleure preuve que cette Évidence là. D’ailleurs, si vous le vivez, vous êtes obligés de dire comme moi, que c’est quelque chose d’évident quoi que dise votre mental, quoi que dise votre histoire et quoi que dise votre personne. C’est pour ça que nous le nommons Évidence, parce que c’est naturel, parce que c’est présent, que vous en ayez la conscience ou pas et en avoir la conscience et le vivre, c’est simplement tourner sa Conscience dans le Cœur, se placer en Silence, en immobilité, en accueil. Vous n’avez vraiment rien de plus à faire. Si vous pensez avoir quelque chose de plus à faire, c’est votre mental, votre personne. Tout au plus, j’ai donné à certains d’entre vous quelques gestes fort simples qui permettent simplement de faire résonner le corps pour vous aider dans cette phase, c’est tout.
 
Le principe de l’abandon et du sacrifice, je dirais c’est un ultime retournement, un ultime basculement, c’est le passage de la Porte « étroite », c’est le moment où vous renaissez, où vous portez l’Embryon Christique et où vous rayonnez la Lumière. Et cela nous vous l’avons toujours dit, quelques soient les retournements qui ont été vécus, à certains moments durant toutes ces années, ce n’était pas l’ultime Retournement. L’ultime Retournement se vit de manière collective maintenant et d’ailleurs, certains d’entre vous commencent à sentir, même s’ils l’ont déjà senti il y a des dizaines d’années, la Porte OD qui est la Porte « étroite » c’est-à-dire la pointe du sternum, entre le plexus solaire et Anahata chakra, le chakra du Cœur.
 
Et puis même si l’injonction de la Lumière semble vous fatiguer, vous empêcher de faire les choses, vous constatez toutefois, que l’Évidence est toujours là. Donc c’est indépendant, dorénavant, de ce que vit votre personne, c’est toujours dépendant des injonctions de la Lumière, mais de moins en moins, dans la mesure où cela devient de plus en plus présent. Nous vous l’avons dit, il existe des millions, des dizaines de millions, de frères et de sœurs qui vivent ce qui se passe dans la poitrine, et même s’ils ne connaissent pas les tenants et les aboutissants, même s’ils ne savent rien de l’énergie, rien de l’histoire de ce monde, contrairement à vous, ils vivent la même chose. Bien sur la personne qui est présente se pose des questions. Est-ce que c’est une maladie, est-ce que j’ai un problème, est-ce que c’est grave, mais ce n’est pas grave. Je dirais même que plus vous êtes ignorant de cet inconnu qui se présente, et plus vous le vivrez avec facilité parce qu’il n’y a pas de croyances préétablies. C’est çà les derniers qui sont les premiers.
 
Alors tu peux continuer
 
Question : est-ce que être ressuscité signifie que l’âme s’est complètement retournée ? 
 
Non seulement elle s’est retournée mais elle est consumée. C’est ça qui est EXCEPTIONNEL. Parce que quand l’Âme est totalement consumée, il n’y a plus de raison de rester ici, vous êtes alors en Maha Samadhi, c’est-à-dire vous êtes mort sur le plan de la personne, et là, vous êtes encore vivant dans l’illusion, tout en étant ressuscité, parce l’Intelligence de la Lumière depuis le temps ou elle se déploie concrètement, d’abord sur les vortex, vous le savez, et ensuite de partout, permet cela. Et je dirais même que cela est une stratégie de la Lumière, afin d’échapper au conditionnement du temps, aux prédictions, aux prophéties et aux manœuvres perverses de ceux qui résistent à la Lumière. Il fallait qu’il y ait surprise et les Anciens ont décidé cela avec la Flotte Mariale. C’est ça le premier effet de surprise, qui n’est pas encore le choc collectif, mais qui y conduit directement.

Et n’oubliez pas que quand vous ressuscitez, quand vous êtes libéré de la personne, de l’histoire, rappelez-vous que vous n’emportez rien avec vous si ce n’est la Joie et la Vérité que vous êtes. Aucune histoire, aucun acquis de ce monde ne peut être d’une quelconque utilité et c’est déjà le cas quand nous mourrons. Mais là, ce n’est pas une mort, c’est exactement l’inverse. Ce qui meurt c’est l’illusion et ce qui demeure c’est la Vérité. Alors qu’auparavant, la personne meurt mais ne vit pas la Vérité en mourant, elle croit la vivre, mais elle est stoppée dans son retour à la Lumière, par des lumières manipulatrices, projetées, par des hologrammes comme vous dites. C’est pour ça qu’il est dit de ne jamais s’arrêter, d’aller toujours plus loin, dans tous les livres des morts, ne pas être séduit par les images, par les visions, par ce qui se présente, c’est la même chose dans ce corps dorénavant. L’Évidence prend toute la place et dans cette Évidence là, il n’y a besoin d’aucune vision, d’aucun scénario, d’aucune histoire, puisque ce monde depuis cette Évidence est vu pour ce qu’il est, comme globalement une illusion, une scène de théâtre, rien de plus.
 
Alors occupez vous aujourd’hui, d’être pleinement vivant, et pleinement vivant va s’accorder, si je peux dire, de moins en moins, avec la vie en ce monde, et heureusement. De manière générale, la totalité de l’humanité humaine est tellement engluée dans les habitudes, dans les certitudes liées à ce monde, même dans les projections spirituelles, comment voulez-vous faire conscientiser la Lumière, puisqu’en ce monde vous avez ce qu’on nomme le libre arbitre qui est l’opposé de la Liberté, bien sur, et pourtant sur lequel, la raison s’appuie, les religions s’appuient et les philosophies aussi. Rappelez-vous, la Vérité ne peut pas être dite. Elle peut être transcrite, j’en ai parlé hier, par des poèmes, par des musiques. Vous ne pouvez que le vivre, vous ne pouvez pas le concevoir, l’imaginer. Le concevoir et l’imaginer c’est déjà s’en éloigner.
 
Donc l’Âme dans le processus de la résurrection n’est pas seulement retournée vers l’Esprit, elle est consumée. Et ce moment de la Résurrection est devenu collectif pour une raison qui est fort simple, c’est que cette consumation de l’Âme est à peu près ce que vous pourriez nommer la consumation de l’Âme collective. C’est pour ça que toute la logique matricielle de la dualité, du bien et du mal, de l’action et de la réaction ne fonctionne plus normalement. Il y a des anomalies de partout, dans la pensée, dans les relations, entre les pays, à tous les niveaux parce qu’aucune raison et aucune logique humaine ne peut tenir devant l’Évidence. Donc oui, quand la Résurrection est vécue, l’Âme est déjà retournée et elle est en consumation ou alors elle a été consumée bien avant si vous avez été libéré par l’Onde de Vie, mais libéré de la personne, mais vous étiez encore inscrit dans l’histoire de ce monde. Là c’est profondément différent, quant aux résultats, quant aux perceptions, quant aux possibilités de cette Joie et de cet Amour.
 
… Silence… 
 
Et cette Joie, cette Évidence, cette Légèreté, ce que vous reconnaissez, que vous ne connaissiez pas est justement lié au fait que l’Âme s’est non seulement retournée, mais qu’elle se consume dans le Feu de l’Amour, comme vous l’ont expliqué les Étoiles. L’Âme est tellement attractée vers la Lumière, vers le Christ, vers l’Amour qu’elle ne peut pas rester accrochée au corps. Ça ne veut pas dire que vous êtes en astral ou que vous refusez le réel, parce que là ce n’est pas la mécanique de la personne, c’est la mécanique intime de l’Âme qui se tourne vers la Vérité et non pas vers l’expérience au sein de ce monde.
 
Et d’ailleurs, ce qui a été nommé par les Anciens en fin d’année précédente, le Cube Métatronique qui est arrivé dans votre tête, a rejoint le Cœur. Si il ne rejoint pas le Cœur, il reste dans la tête et à ce moment là vous persistez, que vous le vouliez ou non, à tout exprimer depuis le point de vue de la dualité, en bien et en mal, ce qui ne peut pas être le cas pour celui qui vit la Vérité qui n’a rien à voir avec le bien et le mal ou avec quelque élément de ce monde. Il n’y a pas de point d’appui, de comparaison ou de références.
 
… Silence… 
 
Alors on peut continuer

Question : je souhaite réaliser des fusions en Éternité avec vous lorsque je serai retournée à la maison, chez moi. Y a-t-il un protocole particulier pour me connecter avec vous ? 
 
Absolument pas. Surtout si vous avez fait une première fusion avec moi ici, ou même si vous ne l’avez jamais fait. De la même façon que vous pouviez réaliser des Théophanies avec le soleil, avec Hercobulus, avec Marie, vous pouvez continuer à les réaliser, mais si j’ai employé ce terme de fusion en l’Éternité, c’est que ça va au-delà de la Supraconscience, ça confine à l’Absolu, c’est ça la Résurrection. Donc il n’y a besoin d’aucun protocole, d’aucune technique, mets toi simplement immobile, les yeux fermés, en silence, place ta Conscience dans le Cœur, que tu le sentes ou pas, et ait juste une pensée sans rien me demander et je serai là. Vous le savez, je l’ai dit, je suis en ultra temporalité. J’ai insisté pour faire ces fusions en l’Éternité de façon synchrone, parce que la première fois, les mots que je dis vont permettre d’ouvrir certaines failles au comblement par la Lumière, mais une fois que ça a été fait une fois, essayez de le refaire. N’oubliez pas que j’ai dit que j’étais en vous et qu’il n’y avait pas de différence entre chacun de vous et moi.
 
Je disais souvent quand j’étais incarné que la seule différence entre mes interlocuteurs et moi, c’est que moi je savais que j’étais Tout. Je le savais parce que je le vivais. Mais aujourd’hui vous pouvez tous le vivre, il n’y a pas de privilégiés ou de plus en avance, puisque je l’ai dit, il n’y a aucun prérequis si ce n’est de ne pas mettre votre personne devant, vos conceptions devant, vos croyances devant, vos espoirs devant, qui appartiennent à ce monde en tout cas exprimés depuis la personne même si c’est une demande que vous pourriez qualifier de spirituelle ou de lumineuse. Et ça ne peut pas marcher comme ça. Et vous allez voir profondément la différence au fur et à mesure que les jours et les semaines vont passer, entre ceux qui sont restés dans leur tête et ceux qui ont accepté d’accueillir cette Lumière dans le Cœur. Parce que dans un cas, quand c’est dans le Cœur, il y a Évidence de plus en plus marquée, si je peux dire, et dans l’autre cas, il y aura une dualité de plus en plus marquée, l’opposition entre le bien et le mal, et même ceux qui vivent cette dualité qui vont dirent que ceux qui vivent l’Unité sont pas vrais. Laissez-les parler, ils ne peuvent que parler de ce qu’ils ne connaissent pas et ne vivent pas, sans ça pas une seule fois, ils pourraient exprimer des mots duels, des comportements duels, parce que leur conscience ne s’est pas tournée sur l’écran du monde, mais vivez l’Éternité et quand vous vivez l’Éternité, le monde s’éloigne.
 
C’est simple à voir, à comprendre. C’est pas mystique, c’est pas Vibral, c’est pas énergétique. Et vous qui êtes ressuscités, vous le voyez aussi bien pour vous et c’est ce que j’essaye d’éclairer durant les fusions en Éternité que je vous ai offertes. Simplement, comme je l’ai dit, je ne peux pas vous emmener, mais je peux vous montrer, simplement par ma présence en vous. Vous allez voir de plus en plus clairement en vous, comme partout, sur l’écran de ce monde, dans toutes les relations, dans tous les échanges. Il est très simple au-delà de toute énergie et de tout discours, de voir si les mots sont tournés vers ce monde, vers la dualité, vers le bien et le mal, ou sur la Vérité de votre Cœur. Le discours, l’état de la conscience, la radiance, le rayonnement, l’état de la Conscience lui-même n’est pas le même, il est diamétralement opposé. Dans un cas, c’est la dualité inexorable de ce monde et de son illusion, dans l’autre cas, c’est l’Évidence de l’Amour et dans l’Évidence de l’Amour, y’a pas besoin de discours, y’a pas besoin de discriminer, vous le savez vous le vivez.
 
C’est en ce sens que tous les Anciens depuis un an, vous disent de garder cela sous le boisseau, c’est-à-dire de ne pas aller parler de votre Éternité. D’ailleurs, ceux qui ne veulent pas m’entendre, ils n’ont qu’à pas m’écouter et vous allez voir dans toutes vos relations, sans parler, simplement par ce ressenti de votre Évidence, si celui avec lequel vous êtes en relation est dans la dualité manifeste ou s’il vit la même chose que vous, parce que ça entraine des modifications extrêmement importantes de la pensée, des émotions et de la personne elle-même qui est en disparition. Et ça va devenir de plus en plus évident mais aussi, vous vous en doutez bien, de plus en plus tendu entre les tenants et ceux qui vivent la Vérité nue et ceux qui ne vivent la vérité que dans leur tête.
 
Mais il n’est pas question de dire c’est bien ou c’est pas bien, de condamner ou de juger, mais de constater la réalité de cela, c’est la liberté de chacun. Et aujourd’hui, depuis le 14 décembre, vous allez voir ça et vous le voyez de plus en plus clairement et ceux qui dorment, vous ne pouvez pas les changer, sans cela vous violez leur liberté. Quant à tous ceux qui sont dans des jeux spirituels de ce monde, laissez-les jouer, ils ne savent pas ce qu’ils font mais c’est leur Assignation.  C’est là où ils vont aller jouer à la dualité. Et vous avez aussi des frères et des sœurs qui vivent cette Résurrection mais qui pour des raisons d’âme qui est encore résiduelle dans le processus de la consumation, va les emmener naturellement, parce c’est leur liberté, à choisir la matière, ils ont vécu la Lumière mais le choix est clair, besoin d’expériences pas nécessairement dans des mondes duels, mais dans des mondes de basses densités et c’est leur liberté, l’important étant de ressusciter, c’est le Serment et la Promesse qui sera collectif, au moment de l’évènement et chacun verra clairement les choix de sa Conscience qui ne sont pas les choix de sa personne ou de son ego, parce que la Conscience aujourd’hui se positionne, spontanément, toute seule, soit dans le Cœur, soit dans la tête, et je ne parle pas ici de perceptions, d’énergie ou de vibrations, mais simplement du comportement, de ce que vous exprimez dans toutes les circonstances. Est-ce que tout est empreint de dualité ou est-ce que tout est vécu dans la Vérité de l’Unité? 
 
Et là, vous ne pouvez pas vous tromper, contrairement aux mots, contrairement aux discours. Il y a l’Évidence ou elle n’y est pas. Et si l’autre ne vit pas cette Évidence, tout ce qui va émaner de lui aujourd’hui, je dirais est vraiment à l’opposé de la Lumière, tout en parlant de Lumière, tout en se croyant Lumière, surtout en critiquant les autres, c’est-à-dire, en excluant, en jugeant, en ne voyant que ce qu’ils appellent le bien et le mal, en ne voyant que ce qui se déroule sur l’écran du monde, mais aucunement sur l’écran de la Conscience, de la Supraconscience et encore moins de l’Absolu. Bien évidemment, les résultats ne sont pas du tout les mêmes, à brève échéance et in fine. Dans un cas, il y a la Paix, la Sérénité, la Joie de cette Évidence qui n’a besoin d’aucun discours, ni d’aucune justification, ni d’aucune critique de quoique ce soit même par rapport à soi-même, mais simplement une lucidité. Et puis ceux qui au contraire, ont développé la tête et qui vont développer énormément de compréhension de ce monde, mais qui ne leur permettra jamais de vivre la Vérité, c’est une question de où est tournée la Conscience, rien d’autre.
 
Tant que vous n’êtes pas capable de dire dans quelques circonstances que ce soient, « Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font », c’est-à-dire de ne pas vous opposer, vous restez dans la dualité, surtout au niveau spirituel des concepts, des vibrations, des énergies, mais ça fait partie de la liberté de chacun. Ça toujours été dit, il y avait soit la loi d’action réaction, ce que vous nommez le libre arbitre, et la Loi d’Amour qui est la Loi de la Grâce et maintenant de l’Évidence. C’est pas des concepts, c’est pas des idées, c’est un vécu et vous ne pouvez pas tricher avec ce vécu parce que ces mots, les mots que vous allez employer, même couramment, quelques soient les mots que vous employez, sont le reflet exact de l’emplacement de votre Conscience.
 
Quand l’Évidence est vécue, vous ne pouvez ni médire, ni juger, ni voir même le bien et le mal, vous savez qu’il existe, vous le voyez tous les jours, et chaque jour de plus en plus, mais ça ne sert à rien d’appuyer là où ça fait mal, vous renforcez le mal. Allez où tout est léger, où il n’y a plus de questions, où il n’y a plus d’interrogations et de doutes, et ça c’est pas vous qui le décidez en tant que personne, c’est l’Évidence qui est là. Et tant que l’évènement n’aura pas lieu, ne sera pas arrivé, vous verrez cette guerre de tous contre tous éclater de plus en plus ouvertement, vous le verrez dans les religions, dans les pays, dans les familles, dans les groupes sociaux, dans les groupes professionnels, où chacun défend sa chapelle, mais quand vous êtes dans l’Évidence, vous n’avez aucune chapelle, vous êtes libre, parce que vous vivez réellement que ce monde est seulement une illusion, un scène de théâtre, des sacs de viande qui apparaissent et qui disparaissent. Vous, vous n’avez jamais bougé, vous êtes jamais né, jamais mort, vous le retrouvez maintenant.
 
… Silence… 
 
N’hésitez pas à interrompre entre les questions dans mes silences si besoin était. Je vous ai dit que c’était un échange, mais pour l’instant y’a que moi qui parle.
 
Question : J’ai une autre question : je me sens angoissée depuis ce matin, alors que je ressentais une Plénitude depuis hier soir en moi. Pourquoi cette contradiction ? 
 
C’est pas une contradiction. La Plénitude intérieure dépend de l’Évidence, de l’Éternité. Dans l’Éternité il y a aucune angoisse. Mais comme tu le sais, cette Évidence vient éclairer non pas pour expliquer, mais justement pour éradiquer. Donc ne t’inquiètes pas et ne te questionnes pas sur cela, sauf si cela durait, et contente toi de te porter dans ton Cœur et de laisser cette angoisse sortir, elle sortira toute seule. Ce n’est pas une angoisse liée à l’Éternité, bien sur, cette angoisse, elle peut avoir d’innombrables causes, parce que le déploiement total de la Lumière, aussi bien individuellement que collectivement, ne peut s’accommoder d’aucun élément de la personne. Donc laisse se dérouler, tu as simplement…, le problème n’est pas de savoir pourquoi, c’est la personne qui pose la question. La seule problématique, c’est de diriger ta Conscience sur le Cœur. L’angoisse est là, mais ne met pas ton attention dessus, ramène tout au Cœur et vérifie l’effet transmutatoire. Mais d’un autre côté, vous savez très bien qu’il existe des dernières bribes de comportement, d’habitudes, liés à ce corps, à votre vie, qui doivent elles aussi s’évacuer, c’est l’Intelligence de la Lumière qui le fait.
 
 Alors attention toutefois, à ne pas appeler angoisse, simplement une zone qui est nouée, par exemple à la gorge, ou dans le ventre. D’ailleurs, il y a une grande différence, parce que à partir du moment où l’Évidence est là, même si il y a une manifestation intense au niveau psychique, au niveau corporel, vous savez que ce n’est pas vous, comme pour votre mental. Il est tout à fait différent, aujourd’hui, de dire que vous voyez votre mental, ça veut dire que vous n’êtes pas votre mental même s’il vous gène, que auparavant, vous étiez votre mental. Le Commandeur a bataillé longtemps avec vous par rapport à cela.
 
 Vous voyez bien que le problème aujourd’hui n’est plus à ce niveau là, parce que même celui qui est dans la dualité est capable de voir son propre mental. Donc à ce niveau là, l’illusion d’être ce corps mental, n’existe plus ou de moins en moins. Et plus l’Évidence se renforce, moins ce qui appartient à l’illusion ne peut se manifester ou vous gêner. Mais dans la phase d’épuration de consumation de l’âme, il est évident que les éléments résiduels que j’ai nommés habitudes, comportements liés aussi parfois à l’Âme, s’évacuent eux aussi.
 
Les injonctions de Lumière, les appels de la Lumière, les fusions en l’Éternité sont des aides qui vous permettent de voir justement la différence comme tu l’exprimes, entre la Plénitude et l’angoisse. Ça ne veut pas dire que tu es angoissée, mais que tu ressens une angoisse, corporellement ou psychiquement. Mais je l’ai dit, dès l’instant où tu as senti l’Évidence, alors tu peux t’y replacer toute seule, tout dépend de ce que tu regardes et quand tu demandes « Pourquoi l’angoisse » tu nourris l’angoisse. Alors que si tu regardes ton Cœur sans rien demander, tu nourris le Cœur. A toi de savoir ce que tu veux nourrir, ce à quoi tu veux prêter attention et ce à quoi tu donnes crédit et vérité.
 
Mais chaque manifestation de l’éphémère, angoisse ou autre, n’est que l’occasion pour vous remettre dans l’Évidence, dans le Cœur du Cœur. Et puis vous savez tous, que malgré la Résurrection, quelqu’en soit sa trace, si je peux dire, ce monde est encore là, il faut composer avec, il faut s’arranger avec, mais maintenir la Conscience dans le Cœur, dans l’Évidence.
 
Question : Justement les effets de ce monde… Est-ce que la digestion pendant les vagues de Lumière, les fusions en l’Éternité, ralentit leurs actions ? Est-ce une gêne pour l’Éternité ?
 
Oui, les modifications de la personne, de son comportement, de sa physiologie au niveau du sac de viande prennent beaucoup d’aspects différents, je parle pas de l’interface Vibral dont j’ai parlé mais là je parle plutôt de ce que vous nommez vos fonctions physiologiques. Nous avions déjà parlé des modifications de la faim, de la soif et du sommeil, mais du fait de l’état de pré-stase que vous vivez à certains moments, il est évident que les fonctions dites physiologiques dans leur ensemble, sont appelées à ralentir. Donc il n’est pas impossible, qu’au-delà de tout éclairage, il y ait en plus, des moments où le corps peut avoir froid, où la digestion ralentit, où le corps peut devenir comme plus lourd, plus dense, donnant l’impression d’être courbatu, d’avoir été roué de coups, mais l’Évidence demeure. Dans ces moments là puisque vous sentez la pression sur le Cœur, alors allez-y et allégez-vous vous-même, par l’Évidence, sans rien demander, c’est toujours la même chose.
 
… Silence… 
      
Question et témoignage : A propos du silence, vous nous avez dit tout à l’heure, « vous allez vivre le silence pendant ma présence » et j’ai l’impression par moment de voir défiler vos paroles comme sur un écran sans vraiment m’y accrocher et puis d’être tranquille. Est-ce que ça c’est le silence ?
 
C’est aussi un silence, parce que vous n’êtes pas en train de cogiter sur mes mots, comme tu le dis tu les absorbes, au-delà même du sens des mots, ça s’imprime puisque tu les vois comme écrit, tu le dis toi-même. Et la Vérité fait son travail portée par mes mots mais au-delà des mots parce qu’ils se réalisent comme tu les décris.
 
Question : Autre chose encore, à propos du silence, quand on veut être dans le silence, c’est une volonté d’être dans le silence ?
 
Plus du tout. Tant que vous n’êtes pas ressuscité, bien évidemment c’est de la volonté, mais dès qu’il y a la moindre expérience de Résurrection au tout début, vous avez un Silence qui peut s’installer, que vous pouvez décider par la tension, sans la volonté. La tension n’est pas la volonté, puisque la tension sur le Silence en même temps s’accompagne d’une Conscience que vous placez dans le Cœur. Donc à ce moment là où est la volonté ? La volonté, c’est penser, demander, exiger quelque chose. Là le Silence, vous ne le demandez pas, il s’installe dès l’instant où l’Évidence est présente dans la poitrine au moment où je parle ou sous forme d’état antérieur même si ce n’a été qu’une fois.
 
Vous voyez la différence. Soit le silence vient de la personne et là c’est de la volonté, soit le Silence déploie sa majesté même s’il y a des mots, c’est pour ça que j’ai employé, Silence et immobilité du corps comme de la Conscience, qui permet l’accueil, qui permet la manifestation de l’Évidence de la Lumière et de l’Amour. 
 
… Silence… 
 
… oui, c’est un ressenti comme l’Évidence
 
Exactement, d’ailleurs l’Évidence est Silence, immobilité et bien sûr Vérité, qui est reconnue et qui devient donc connue, mais qui est venue jusqu’à vous parce que la personne s’est abandonnée, a accepté le sacrifice. C’est pas du tout la même chose comme vous le faisiez auparavant, par exemple, de travailler avec le yoga de l’Unité pour activer des corps, là bien sûr  vous utilisiez la volonté, heureusement. Mais nous ne sommes plus du tout dans le même état les uns et les autres. Vous n’avez absolument pas, quel que soit votre positionnement, la même conscience, globale, on va dire qu’il y a quelques années. Ce qui se déroule est profondément différent et surtout inconnu. Vous n’avez aucun point d’appui dans le passé, mais ça ne vous empêche pas de comparer, de soupeser, non pas pour vous juger mais pour voir clairement les choses, avec lucidité avec Évidence.
 
… Une sœur vous remercie de parler fort car elle n’entend pas très bien, donc elle entend très bien !
 
Mais rappelle-toi que mes mots sont entendus effectivement par l’oreille mais avant tout par le Cœur, au-delà donc des organes des sens. D’ailleurs vous pouvez même m’écouter sur des vidéos qui ont été faites quand j’étais incarné, même si vous ne comprenez pas les mots de ma langue originelle, vous en aurez, surtout aujourd’hui, l’effet sur le Cœur, même si vous ne comprenez rien. Parce que l’important n’est pas la compréhension de mes mots, ce ne sont pas des concepts, ce sont des mots qui transportent la Vérité depuis là où je suis, c’est-à-dire en chacun de vous, en l’Absolu et de partout, et dans tous les sens.
 
… Il n’y a plus de question écrite.
 
Alors passons aux autres, orales, aux témoignages aussi, à ce que vous avez peut-être envie de dire, profitez-en.
 
Témoignage : lorsque je me place au Centre j’entends le son de l’univers qui fait résonner et danser et pétiller toutes mes cellules, à ce moment-là je sens des larmes dans mes yeux et je ressens un état de plénitude, de paix d’immobilité sans joie particulière.
 
Ça correspond au Silence, tu l’as dit toi-même, dans ce Silence effectivement, tu vas entendre différents types de sons. L’un de ces sons est le scintillement cristallin qui est le préalable au Chœur des Anges, mais ça vous le percevrez au moment de l’évènement, par contre vous pouvez effectivement entendre ce que tu nommes le chant de l’univers qui n’est rien d’autre que l’exultation de l’âme retrouvant l’Esprit, et là effectivement, bien plus que la joie manifestée à l’extérieur, il y a simplement cette Plénitude, cette Évidence et ce Silence. Mais c’est équivalent, c’est d’ailleurs pour ça que nous employons les mots : sérénité, Joie, Plénitude, Évidence. Ce n’est que l’une des facettes, vivable en ce monde de ton Cœur d’Éternité, du Tétrakihexaèdre.
 
Mais effectivement cette notion de silence, d’immobilité au Cœur du Cœur est je dirais, peut-être la condition préalable pour vivre cette Évidence en totalité. C’est une Joie, quand on appelle la Joie, je vous le rappelle qui n’a rien à voir avec une joie manifestée. C’est un état, je dirais de jubilation intérieure ou l’Amour est vécu réellement, cet Amour inconnu que vous ne pouvez que reconnaître, mais que vous ne pouvez connaître avec la personne, quoique vous en disiez. Parce que cette Évidence quand elle s’installe de façon suffisamment ample, vous constatez que rien de ce monde où vous êtes, ne peut représenter le moindre obstacle, la moindre gêne.
 
En résumé vous ne pouvez pas être l’Évidence et en même temps la personne avec son histoire c’est aussi simple que ça. Soit le regard se tourne de plus en plus vers cette Joie ou cette Évidence ou cette Jubilation ou ce Silence, soit vous êtes tournés dans la contemplation de ce monde et de ses aléas, et vous défendez que vous le vouliez ou pas les intérêts de ce monde. Dans l’Évidence il n’y a aucun intérêt à défendre, justement parce que c’est évident, et c’est justement cela qui retire sans le vouloir tout intérêt à l’illusion de ce monde.
 
Mais effectivement ce qui se passe, que tu décris, les larmes, l’impression de danser même dans l’immobilité, c’est tout à fait ça. Tout est léger dans l’Amour. Il n’y a que l’être humain qui prend ça pour quelque chose de sérieux. D’ailleurs il me semble que l’Étoile Thérèse vous a parlé de la petite voie, de la voie de l’enfance, de l’innocence à plusieurs reprises, vous voyez bien que ceux qui sont dans la dualité, même s’ils parlent de Cœur, ils ne sont pas du tout dans cette voie de l’enfance. Et vous allez le voir de plus en plus, cela vous a été annoncé, ce n’est pas une prédiction ou une prophétie, c’était l’évidence de la confrontation entre ceux qui tiennent à l’histoire, au bien et au mal et ceux qui en sont affranchis, pas parce qu’ils ne veulent pas le voir, mais parce qu’ils l’ont transcendé par l’Évidence de leur Cœur, alors que les autres frères et sœurs avant le moment collectif et l’évènement, ils ne peuvent pas le vivre, donc ils sont nécessairement en opposition, en confrontation, en guerre, parce que c’est insupportable pour l’orgueil spirituel de voir que celui qui est dans l’orgueil parlent du Cœur sans arrêt alors que ceux qui n’en parlent pas, le vivent. Ils n’ont pas besoin de justification, ils n’ont pas besoin de quelque chose de ce monde pour vivre cela. Ils se servent de leur personne, quoiqu’il en reste pour œuvrer dans ce monde mais pas pour l’Esprit, pas pour la Lumière, pas pour l’Amour, ne confondez pas tout.
 
Et vous avez vu d’ailleurs comment a fini le premier qui a dit : « je suis la Voie, la Vérité et la Vie », c’était intolérable pour les prêtres, pour les tenants de la raison. L’Amour ne connait aucune raison, aucune logique, il est Tout, il n’a pas besoin de vos concepts humains, de vos jugements humains, de vos classifications humaines, d’une histoire, d’une personne, il est libre. Alors que celui qui vit une spiritualité dans la tête va toujours se référer à l’histoire, à ce monde, et au bien et au mal, il n’y a pas d’autres alternatives puisqu’il ne vit pas l’Évidence. Quand vous vivez l’Évidence vous le constatez, à part exprimer cette Évidence tout le reste n’est que Silence au niveau spirituel, quelle que soit votre vie, que vous soyez balayeur ou chef d’une société. Ça ne change rien et ça, vous allez le voir, le vivre de plus en plus crûment, c’est normal, c’est logique en l’occurrence ici parce que la logique de l’Amour n’a rien à voir avec la logique humaine. Cette Vérité de l’Amour n’a rien à voir avec quelqu’amour que vous ayez vécu en ce monde, excepté si vous avez épousé le Christ et jusqu’à présent vous n’étiez pas nombreux n’est-ce pas ?
 
Les choses ont radicalement changé, vous le constatez chaque jour à travers ceux qui s’opposent et ceux qui le vivent. Et quand je dis qu’ils s’opposent, c’est simplement qu’ils ne veulent pas et ne peuvent pas faire le sacrifice de leur personne, or comme la Lumière est là, elle ne peut pas s’établir dans le Cœur parce qu’il y a une personne, elle reste dans la tête et là toutes les chimères, toutes les déviations de l’orgueil spirituel sont manifestées, vous les voyez. D’ailleurs ceux qui sont dans la tête vont dire que ceux qui sont dans le Cœur : c’est pas vrai. Vous le verrez de plus en plus, soyez ferme dans la Vérité et l’Évidence, et rien de cela ne peut vous affecter ni ne doit même vous détourner de ce que vous êtes, que ce soit dans votre famille, ou n’importe où.
 
Vous n’êtes pas là pour plaire à qui que ce soit, vous êtes là pour être vrai et tant pis pour ceux à qui ça ne plait pas. Le Christ l’avait dit : « laissez les morts enterrer les morts ». Ça s’appelle aussi le respect de la liberté de chacun, parce que quand vous vivez l’Évidence vous n’avez rien à défendre, vous n’avez rien à prouver, vous n’avez rien à démontrer, vous le savez, vous le vivez, vous n’avez pas besoin de concepts, vous n’avez pas besoin de mots, vous n’avez pas besoin de démonstration, vous n’avez pas besoin de prouver quoique ce soit à qui que ce soit, ni même de le dire. Votre Présence, votre simple Présence en cette Évidence ou cette Paix ou cette Joie, ou cette Jubilation ou cette Extase peu importe, suffit largement et amplement. De quoi voulez-vous parler avec un frère ou une sœur qui ne vit pas la résurrection, vous allez le mettre très en colère, il est déjà en colère tout seul. Tous ceux qui ont été ouverts par la vibration et qui ne sont pas descendus dans le Cœur, il faut qu’ils le voient un jour ou l’autre, ils le verront. Ne vous inquiétez pas, et là ils se frapperont la poitrine d’avoir agit depuis la tête plutôt que dans la Vérité du Cœur. Vous le voyez bien quand vous avez ressuscité quand même !

Alors soyez vrais, soyez humbles et allez vers ce qui est le plus évident, là où c’est le plus facile, vous gagnerez en légèreté, vous gagnerez en intensité de votre résurrection, en intensité de Joie, de Paix, de Silence. Cela sera tout le contraire si vous entrez en réaction, et c’est exactement le contraire que vous observez durant cette période avant l’Évènement chez les frères et les sœurs qui ont découvert leur âme à travers la vibration, mais pour une raison qui fait partie de leur liberté, n’ont pas été capable de vivre l’abandon et le sacrifice, c’est aussi simple que ça. Il n’y a rien à juger, il y a juste à constater. Je l’ai dit lors de ma première session, le Commandeur disait la peur ou l’Amour, moi je dirais aujourd’hui : l’Évidence de l’Amour ou tout le reste. Et quand il y a Évidence de l’Amour, tout le reste est transcendé, magnifié, tous les éléments de dualité, de besoin de juger, de besoin de regarder ce monde, de regarder l’autre, de projeter sans arrêt, et là, la projection elle est vraiment psychologique, c’est un détournement.
 
Celui qui vit la Vérité n’a que faire des entités, même les plus prestigieuses, il ne s’est pas arrêté en route, il a finalisé, il est l’Amour. Étant Amour il ne voit que l’Amour, s’il voit autre chose que l’Amour ça veut dire qu’il ment. Vous le savez pour ceux qui le vivent, cette résurrection, il ne peut pas en être autrement.
 
Aujourd’hui autrement dit, soit vous penchez de plus en plus vers l’Éternité et la personne s’en va, ou l’inverse. Si la personne se renforce quelle qu’en soit la raison avant l’Évènement il n’y aura que dualité, jalousie, envie, calomnie, manipulation à travers des mots, des expressions et impossibilité du silence.
 
Quand vous vivez l’Évidence quelle que soit la strate de cette résurrection vous savez pertinemment que vous ne pouvez plus mentir, vous pouvez vous tromper comme tout le monde, vous pouvez faire une erreur d’appréciation, mais jamais, au grand jamais vous pouvez critiquer quiconque ou exprimer la moindre dualité, sinon ça prouve que vous ne vivez pas l’Évidence, que vous n’avez pas vu que le monde dans sa totalité, ici et ailleurs est en vous, donc vous vous racontez des histoires. Dans la Vérité, il n’y a pas d’histoire, elle est là ou pas, et ça ne s’appuie sur aucune justification, sur aucune réflexion, sur aucun jugement.
 
Cela vous le voyez très bien autour de vous, bien sûr pas ici, mais chez vous dans votre famille, avec les amis, avec les enfants, avec les parents, avec les collègues de travail si vous travaillez. Elle est omniprésente, c’est pas pour rien que les Anciens ont appelé ça la guerre de tous contre tous. Après que j’ai pu dire il y a quelques mois : « tous pour Un, Un pour tous ». Mais c’est exactement la même chose, celui qui vit l’Unité n’est plus une personne qui vit la résurrection, il est un pour tous, et tous ceux qui sont dans cet état de résurrection, dans le vécu réel de cela sont tous pour Un. Alors que ceux qui ont la Lumière dans la tête font la guerre à tous et sont en guerre avant tout avec eux, même s’ils affirment le contraire. Parce que je le répète une ultime fois quand vous êtes dans l’Évidence, c’est évident ! Ça paraît simpliste à dire mais quand c’est évident qu’est-ce que vous avez besoin d’ergoter, de justifier, de démontrer, non. Vous restez dans le Silence, c’est pas uniquement le silence des mots, c’est le Silence de l’Esprit, vous n’avez pas besoin de mobiliser quoique ce soit.
 
Question d’une sœur : tout à l’heure vous avez parlé de scintillement cristallin, quand je me connecte au Cœur, j’entends ce scintillement cristallin, au-dessus de moi ça fait comme une voûte, je pensais que c’était le Chœur des Anges, mais si j’ai bien compris ce n’est que le préalable.
 
Le Chœur des Anges, c’est très simple si il est là tu tombes foudroyée et tu pleures, tu ne peux rien faire d’autre. C’est pour ça que vous êtes, selon les conceptions subtiles, dans l’hindouisme, dans l’Ayurveda, il est fait état de 7 strates, de 7 sons, vous êtes dorénavant entre le 6ème et le 7ème qui est l’ultime, qui est le Chœur des Anges. Le Chœur des Anges ce n’est pas un scintillement, c’est le Chœur des Anges ! Et là tu ne peux que pleurer, rendre grâce et tu es foudroyée d’Amour. Le scintillement est présent quand tu es alignée, quand il y a des injonctions de la Lumière et quand la Joie et l’Évidence sont très présentes.
 
… Oui.
 
Ne t’inquiète pas quand le Chœur des Anges sera là tu le sauras très vite, tes yeux seront inondés de larmes et tu ne pourras pas faire autre chose que de t’étendre. Dans le scénario originel on vous avait parlé des trompettes qui précédaient l’appel de Marie pendant 72 heures, là ça ne pourra pas être 72 heures avec le Chœur des Anges. De la même façon que les injonctions de la Lumière, les appels de la Lumière sont de plus en plus fréquents, de plus en plus intenses, de plus en plus longs, vous constaterez le moment venu la même chose au niveau des sons. Pour l’instant vous ne pouvez qu’appréciez le volume de ce scintillement cristallin, vous êtes au niveau du 6ème sous plan mais juste avant le Chœur des Anges. Mais le Chœur des Anges, vous ne pourriez pas être là, ni m’entendre, vous seriez plongés cette fois-ci dans une extase totale, ou le corps pèserait mille tonnes, un peu comme le vivait Ma Ananda.
 
… Merci beaucoup. Par rapport au témoignage de tout à l’heure j’avais oublié quelque chose d’important. Quand j’entends le chant de l’univers et que je ressens les cellules qui dansent c’est comme si je me sentais reliée à tout l’univers et comme si je flottais et que mon corps remplissait tout l’univers.
 
C’est le vécu conscient et lucide de l’Infinie Présence en ce monde, et cela signe bien sûr que l’Évidence est là et de plus en plus présente.
 
Témoignage : ce matin je me suis réveillée vers 5 heures en entendant dans mes oreilles comme un chant très beau mais très lointain, je me suis levée je croyais qu’une sœur dans les chambres d’à côté avait mis la musique, et je me suis rendue compte que c’était dans mes oreilles, mais je n’ai pas pu monter le son.
 
Il va se rapprocher, il va prendre comme le disait notre sœur tout l’espace, il va tout envahir. De la même façon que ta conscience, ou ton corps va prendre tout l’espace, tous les espaces, toutes les dimensions. Ce quelque chose de très vaste et infini est parfaitement décrit par tous ceux qui sortent de leur corps et qui vont se baigner dans le soleil.
 
… Merci.
 
Un témoignage : parfois la nuit je me réveille avec le sourire aux lèvres et la nuit passée, je me suis réveillée avec le sourire aux lèvres et quand je me suis tournée je me suis retrouvée face à face avec mon visage le sourire aux lèvres.
 
Donc ta conscience n’était pas dans le corps physique, elle était dans ton corps d’Éternité, qui, profitant du sommeil, comme je l’ai dit, rappelez-vous, le corps d’Éternité double le corps physique. Voilà quelques années certains d’entre vous qui ont été libérés vivants pouvaient voir leur corps d’Éternité assis à côté d’eux, en face d’eux, dans le soleil, mais là pendant le sommeil, il y a un relâchement du corps d’Éternité par rapport au corps de chair, et comme tu le dis toi-même, tu t’es retournée et tu t’es vue, mais ce ne sont pas tes yeux de chair qui t’ont vue. C’est les potentiels spirituels de ton corps d’Éternité qui était à côté de toi, parce que la nuit même si vous êtes attachés en quelque sorte pour l’instant à ce corps physique, il y a quand même une certaine élasticité. Le plus surprenant serait de te retourner et voir avec tes yeux de chair le corps d’Éternité. C’est la deuxième facette de l’expérience, qui est possible, mais en tout cas crée une surprise n’est-ce pas ?
 
… Oui
 
Bien sûr, vous pensez être dans votre corps, vous vous retournez et vous voyez votre corps. Ce n’est pas une illusion, c’est-à-dire que ta Conscience Une, durant le sommeil pour toi, est capable de dormir dans le corps d’Éternité qui est à côté, parfois au dessus, et parfois en dessous, mais s’il est en dessous vous aurez du mal l’apercevoir, le corps d’Éternité. Mais  au dessus ou sur le côté ça ne pose aucun problème.
 
… Et pourquoi ce sourire la nuit ?
 
Et pourquoi pas ? La Joie est un grand sourire, non ?
Regarde tous mes entretiens quand j’étais incarné, j’avais toujours un petit sourire, il était ni narquois, ni moqueur. Il était simplement lié à la Joie que je vivais de partager, d’échanger, d’être là.
 
… Merci
 
Témoignage : plus je décroche de la conscience et je suis dans le néant, dans le vide, plus des liens très forts m’enserrent les chevilles.

C’est normal, c’est ici que ça se passe. Imaginez si aujourd’hui, ressuscités, ces liens entre l’éphémère et l’Éternel étaient rompus mais il n’y aurait plus personne parmi les ressuscités.
 
Qu’est ce qui a été dit : Nous avons besoin de vous pour l’Évènement justement, après vous faites ce que vous voulez, ce n’est le problème de personne. Mais pour l’instant il y a un processus collectif c’est pour ça que même pour ceux, ça avait été expliqué je crois, qui, voilà quelques années, voyageaient dans ce corps d’Éternité, ben, aujourd’hui c’est plutôt limité ! Parce que ça doit se vivre dans la chair, au travers de la chair.
 
Plus cette Joie, cette Évidence va grandir, plus il faudra être présent, même dans la disparition, c’est-à-dire pas ailleurs que dans ce corps, même si, comme je l’ai dit précédemment, la nuit, il y a une forme de relâchement. Mais le lien existe, pas seulement par les liens aux chevilles, mais aussi dans le processus de résolution des différents fragments de la conscience au niveau du Cœur. Jusqu’à l’Évènement que vous soyez ici sur terre, que vous soyez dans les plans intermédiaires, comme les Anciens, les Archanges, les Étoiles, et bien vous êtes au repos, en préparatif, comme vous, en avant-stase ou en pré-stase, appelez ça comme vous voulez, parce qu’il faut trouver un mot.
 
Tous ceux qui sont en résurrection doivent demeurer sur terre, c’est fondamental, pas pour vous, mais pour votre Cœur, où il y a le monde entier. L’espace de résolution, de superposition de ce seul à seul se passe sur terre, la liberté est intérieure, mais après l’Évènement la liberté est totale, parce qu’après l’Évènement, pour ceux qui vivent la résurrection avant l’Évènement il ne restera plus aucun lien tangible avec l’histoire et le corps physique. Mais jusque là ça se passe ici dans ce corps, dans ce monde, dans ce tohu bohu et dans la Joie que vous vivez.
 
… Ça n’a pas l’air de réjouir tellement notre sœur !
 
Comment ? Ça n’a pas l’air de la réjouir, donc quelque part il y a une tentative de délit de fuite, mais je parle sérieusement. Il faut assumer jusqu’au bout, et je te rassure, plus tu vas assumer plus la Joie va être grande et moins t’auras envie de fuir. Là aussi portez-vous uniquement sur ça, tout le reste se dissout de lui-même, surtout qu’aujourd’hui si vous êtes en résurrection, vous n’avez rien à fuir. Même s’il y a, non pas une attente, mais je dirais maintenant une impatience parce que vous savez que c’est là, vous le vivez, mais n’oublie pas que si tu fais silence, il ne peut plus exister la moindre impatience, puisque tu sors du temps dans l’Évidence de l’Amour. Alors passe ton temps comme ça ! J’ai dit juste avant, il ne peut pas y avoir… nous avons besoin de vous, tous les ressuscités et tous ceux qui vont ressusciter encore avant l’Évènement. C’est pas pour fuir le monde, ou pour aller dans une grotte ou quitter ce monde, bien au contraire pour l’instant c’est ici que ça se passe, là où vous êtes. Je dirais si ça peut te satisfaire que la ligne d’arrivée est devant toi, donc soit tu t’arrêtes soit t’accélères, mais tu ne peux pas faire demi tour ni éviter la ligne d’arrivée, à toi de choisir.

Témoignage : Il y a quelques jours je me suis couchée dans un sens et sans dormir tout d’un coup je me suis sentie inversée, je le sentais physiquement si bien que j’ai allumé la lumière pour voir dans quel sens j’étais.
 
Et alors ?
 
… J’étais bien dans le sens où je m’étais couchée, je n’avais pas bougé.
 
Donc c’est peut-être le corps d’Éternité qui ne dormait pas à côté de toi mais à l’envers, ça dépend des odeurs, parce que si t’avais la tête au niveau de tes pieds physiques, (rires) il y a un sens qui n’est pas l’odorat, ce n’est pas pour rien que je dis ça. Au niveau du corps d’Éternité vous avez des capteurs qui ne sont pas sensoriels mais vibratoires, et à ce moment-là si vous avez le corps d’Éternité dans l’autre sens alors que le corps physique est dans l’autre sens, vous avez à peu près la tête d’Éternité dans les pieds, dans ce cas là, il y aurait eu une perception particulière. C’est indépendant d’être propre ou pas propre, c’est simplement que ce que vous nommez ici sur terre l’odorat s’éprouve aussi au niveau des Étoiles et dans votre Conscience. Là ce n’est pas une question de mauvaise odeur, mais simplement de perception différente, par l’énergie et la vibration.
 
Rappelez-vous ce que je vous disais : vous avez des triangles sur le corps d’Éternité à la place des pieds et à la place des mains, j’ai dit que ces extrémités étaient des capteurs sensoriels aussi. De la même façon que si vous approchez votre main de votre nez vous allez sentir ce que vous avez touché, si vous avez touché de la terre, vos mains vont sentir la terre, là au niveau subtil, c’est exactement la même chose. Donc, indépendamment de la réalité ou pas de l’inversion des deux corps, ça traduit surtout la perte du repère temporo-spatial de la perception du corps de chair, que vous soyez dans le corps d’Éternité ou pas. La différence je viens de le dire c’est au niveau de l’odeur, si c’est ta Conscience qui s’est retournée et que t’as l’impression que ta tête habite tes pieds sans qu’il y ait le corps d’Éternité, là il n’y a pas d’information vibratoire correspondant à une odeur. Dans ton cas c’est ce qui t’a réveillé, c’est ce qu’elle a dit ?
 
… Je ne dormais pas.
 
Si tu ne dormais pas du tout c’est juste la Conscience Nue qui s’est déplacée. Et dans la Conscience Nue il n’y a effectivement pas d’odeur contrairement au corps d’Éternité. Mais je n’ai aucun moyen de te répondre, c’est simplement les hypothèses que je peux te proposer. De la même façon que quand il y a, ce que vous nommez je crois, une sortie hors du corps, vous avez parfois l’impression de tourner à l’intérieur de vous-même, vous ouvrez la porte, tout simplement ! Mais en général pour le corps d’Éternité, surtout si vous dormez la nuit, vous pouvez le sentir en vous retournant comme une sœur l’a signalé tout à l’heure, ou aussi vivre cette expansion particulière dans votre sommeil qui vous fait vous réveiller avec un sourire, ou des vibrations, ou des présences même.
 
Rappelez-vous que le corps d’Éternité étant là quelles que soient les présences possibles la nuit, qu’elles soient lumineuses ou opposées à la Lumière, vous ne risquez rien, rien ne peut vous pénétrer qui ne soit déjà en vous. Vous êtes invulnérables, pour tous les plans intermédiaires, pour tous les plans opposés à la Lumière, ils ne peuvent rien, parce que vous les voyez comme du cinéma, des illusions qu’ils sont, dès l’instant où vous vivez la Vérité.
 
Témoignage : depuis le début, je me suis un peu endormie, j’ai du bruit dans les oreilles.
 
Mais les bruits, effectivement, les sifflements, les sons de l’âme, les sons de l’Esprit sont de plus en plus présents puisque ça accompagne votre résurrection et ça prépare l’Évènement avec le Chœur des Anges et les Trompettes. Et bientôt, après l’Évènement que vous ayez ou pas un corps de chair, que vous soyez ici ou ailleurs vous entendrez tout autre chose que ce que peuvent dire les mots, parce que vous entendrez la Vérité et que vous n’entendrez pas des discours. D’ailleurs la communication en Éternité, elle passe par les vibrations, par l’énergie, par la Lumière mais pas par les sens tels que nous les connaissons quand nous sommes incarnés, ils n’existent pas ceux-là.
 
… C’est fluctuants, les sons
 
Ils ont toujours été fluctuants simplement ils augmentent, même s’ils diminuent à d’autres moments, la fréquence aussi est plus élevée, c’est pour ça qu’on vous a parlé de ce scintillement cristallin, c’est l’antichambre en quelque sorte du Chœur des Anges. Mais le Chœur des Anges encore une fois, vous ne pouvez pas vous tromper parce que s’il dure plus de quelques minutes vous tombez foudroyé de Joie et de larmes de Joie. C’est pas une vue de l’esprit c’est réellement comme ça que ça se passe.
 
D’ailleurs, une des Étoiles, qui a beaucoup composé, vous a laissé des morceaux de musique : Hildegarde. Comment ça s’appelait : les chants de l’Extase, du Samadhi, de Shantinilaya, c’est ça qu’Elle a retranscrit, vous n’avez pas plus proche, exceptés certains instruments traditionnels qui s’approchent de ce son juste, du Chœur des Anges.
 
Si vous faites résonner un instrument, la musique d’Hildegarde, aujourd’hui vous allez voir ce que vous allez percevoir, ça ne sera plus seulement mélodieux, agréable à entendre, mais ça vibrera directement dans votre Cœur, sur l’Évidence, même si vous les connaissez, écouter aujourd’hui n’est pas l’écoute, le résultat ne sera pas le même que ce que vous avez écouté il y a encore 6 mois, ou un an ou deux ans.
 
Témoignage : plus rarement que le son des trompettes, il m’arrive d’entendre des sons de violons, comme plusieurs violons qui jouent ensemble.
 
Le son des violons ça veut dire que tu as ouvert la porte du Chœur des Anges, tu n’écoutes pas seulement le scintillement à travers la porte parce que les violons, les milliers de violons qui jouent ensemble c’est effectivement une des composantes du Chœur des Anges. Les Chœurs d’Anges, ça pourrait être comme des voix d’enfants, d’une chorale d’enfants dont le seul instrument qui accompagne, en tout cas que vous, vous pouvez imaginer, c’est le violon. Donc ce que nous dit notre sœur, c’est que c’est effectivement à la porte, c’est presque là.
 
… J’entends aussi des chœurs d’enfants…
 
Oui, mais pour l’instant il est lointain, tu n’as pas encore pleuré ni été foudroyée.
 
… Non, mais dans un état de Joie immense.
 
C’est cela, mais il va se rapprocher et devenir constant.
 
… Merci.
 
Témoignage : J’ai entendu, il y a au moins 25 ans dans des conditions particulières qui étaient douloureuses pour moi, le Chœur des Anges, après quand je me suis couchée je me suis endormie instantanément. Le problème douloureux, le matin était réglé, est-ce que c’était vraiment le Chœur des Anges ?
 
Cela est tout-à-fait possible depuis toujours, et en particulier dans les moments parfois extrêmes de souffrance, de douleur, de perte, il y a à ce moment-là une forme de résilience de la vie qui vous élève jusqu’au Chœur des Anges, c’est tout à fait possible, mais entendre le Chœur des Anges aujourd’hui n’a rien à voir avec l’expérience d’il y a 25 ans. Mais, oui, ce sont des expériences qui étaient possibles, de tout temps, puisque d’ailleurs dans les écrits ayurvédiques il en est fait état.
 
… Merci.
 
… Il nous reste quelques minutes avant la pause.
 
Alors passons-les en silence comme je reviens après.
 
… Silence…
 
Eh bien Bidi va vous laisser vous reposer et je vous dis à tout à l’heure pour la 10ème session.
 
… Merci
 
Merci à vous.

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com