Entretiens de Juillet 2017 / 08 – ANAËL

Note Importante

Pour des raisons pédagogiques, il est impératif de lire les textes dans l’ordre,
plus précisément à partir d’Eriane.


Blog (español) : Link  

Lecture et téléchargement PDF : ANAËL – JUILLET 2017

PDF Download : español

ENTRETIENS JUILLET 2017

ANAËL 

Je suis Anaël Archange, ange de la Relation, de l’Amour. Bien-aimés enfants de la loi de Un, que la Paix, l’Amour et la Vérité s’installent.
 
… Silence…
 
En les entretiens qui vous ont été donnés récemment, nombre d’éléments importants concernant ce que vous avez à vivre vous ont été communiqués. J’interviens aujourd’hui dans ce cadre-là, afin d’essayer d’apporter, si cela était nécessaire, des éclaircissements concernant ces processus. Aussi donc je vous invite à formuler vos questionnements. J’y répondrai en replaçant toujours ce que vous allez me demander par rapport, justement, à ce qu’il vous a été délivré en ces derniers entretiens.
 
Ma réponse se fera par le Verbe et par le silence, durant lequel ma radiance, ainsi que la radiance des Archanges présents à mes côtés, viendra relayer cette forme particulière de Radiance Archangélique qui sera donc une réponse du Verbe et de la vibration inclus dans le silence, au plus profond de votre être, espérant ainsi toucher votre éternité.
 
Peaufinons d’abord ensemble ce Silence, laissant la place à la lumière de la Vérité.
 
… Silence…
 
Ensemble, nous nous tenons prêts à accueillir vos interrogations. Je vous écoute.
 
Question : je vous remercie d’avoir précisé que l’on pouvait quitter la voie de la souffrance avant l’Appel de Marie. 
 
Bien-aimée, personne d’autre que toi ne peut décider de son chemin et de cette voie au cours de l’Apocalypse que vous vivez. Chacun est face à soi-même, chacun est face à sa vérité, parcellaire comme absolue. S’il vous semble aujourd’hui avoir le choix, hésiter, osciller d’un état à un autre, ne vous préoccupez pas de cela. Laissez se dérouler l’Intelligence de la Lumière et laissez-la œuvrer en vous.
 
Cela concerne bien sûr essentiellement ce qu’il peut se produire au niveau de votre mental, des émotions vécues, qui, comme je vous le rappelle, n’ont rien à voir avec une quelconque erreur, un quelconque passé, mais sont uniquement des conditionnements, n’ayant rien à voir avec votre histoire personnelle mais se situant en ce monde, correspondant à des coutumes et à des pratiques morales, sociales, affectives, sexuelles ou sociétales, étant établies sans aucune raison et sans aucune justification dans la norme acceptable au sein d’un ensemble vivant, d’un groupe humain, d’un pays ou de l’ensemble de l’humanité.
 
Vous le voyez ne serait-ce qu’à travers les apparences, au niveau des mœurs, au niveau des habitudes, vestimentaires, alimentaires. Car il existe effectivement, au-delà du système du contrôle du mental humain, un réservoir de forces inconscientes fortement reliées au système de contrôle du mental humain qui fait, et vous le constatez à tout âge, qu’un phénomène naît, qu’un certain nombre de frères et de sœurs humains suivent. Cela concerne bien sûr la mode, les mœurs, l’évolution de la société, mais cela ne vous concerne en rien à titre personnel. Le problème étant que tant que vous demeurez au sein de la personne, vous êtes soumis à suivre ces mœurs, à les accepter, ne serait-ce que parce qu’elles se déploient à l’échelon collectif.
 
Je le répète, cela correspond aussi bien aux marques de vêtements, aux couleurs de vêtements, aux idées, aux pensées qui arrivent un beau jour, indépendamment de toute découverte, qu’elles soient scientifiques ou autres, et émergent dans la conscience collective. Tant que vous demeurez au sein de la personne, il n’existe aucun moyen d’échapper à ces modes, à ces conditionnements, à ces comportements sociaux.
 
Toutefois, en tant que personne, vous adhérez, le plus souvent inconsciemment mais aussi consciemment, à ce qui vous est suggéré par ceux qui dirigent l’information, qui dirigent l’humanité sur le plan occulte. Il est donc ainsi aujourd’hui très facile, avec vos moyens de communication modernes, d’induire une idée nouvelle et de la faire adopter sans aucune difficulté, même si vous vous y opposez. Regardez simplement l’aspect le plus évident que sont les mœurs et l’habillement. Cela est nommé la mode. La mode, vous le savez, ne fait que passer. D’ailleurs cette mode, qu’elle soit vestimentaire ou sur le plan des idées, change chaque année, vous amenant à adopter ou à refuser cette mode, ces comportements. Dans un cas comme dans l’autre, que vous vous soumettiez à l’injonction inconsciente collective ou que vous la refusiez, cela ne change rien et ne permet rien au sein de l’enfermement.
 
Il s’agit simplement de déclencher en vous des mouvements de l’énergie et de la conscience, afin de vous soumettre à l’égrégore de votre pays, de votre groupe social. Cela fonctionne aussi bien au sein de la famille qu’au sein d’une société commerciale, qu’au sein d’un État, et dorénavant, avec les moyens modernes, sur l’ensemble de la planète. Le déclaratif, l’image, est suggestion, à quelque niveau que vous envisagiez votre réflexion. Ces suggestions ne sont aucunement décidées par ce que vous nommez les lois du marché mais uniquement par quelques individus, nommés « les guignols » par le Commandeur, et qui œuvrent toujours à un niveau non visible pour vous, pour orienter littéralement votre vie, non pas selon des lois du marché, non pas selon la spontanéité, mais uniquement en fonction d’intérêts particuliers qui n’ont strictement rien à voir avec la Liberté, avec la Lumière.
 
Bien sûr, cela vous est présenté comme très lumineux, très branché comme cela est dit, mais aussi comme la vérité. Communiquer une idée ne sera jamais la vérité, même si cela utilise vos moyens modernes. Il ne s’agit que d’un esclavage vous amenant à vous comporter comme ce qui est moralement, normalement, admis. Voir cela, c’est déjà se déconditionner soi-même de l’adhésion ou du rejet des modes, des idées, comme de tout ce qui émerge sur l’écran de la conscience collective de l’humanité depuis déjà de trop nombreuses années.
 
L’éclat de la Lumière adamantine, que vous la perceviez ou non par les mécanismes vibraux quels qu’ils soient, implique, au niveau de votre personne, une soumission ou une insoumission par rapport à un élément donné, qui en définitive ne change strictement rien au résultat qui est en quelque sorte le modelage de la pensée, le modelage du comportement, le modelage de la société en vue du profit de quelques-uns.
 
Cela est le jeu normal de toute dualité enfermée touchant à son terme, où l’ensemble des aberrations auxquelles vous étiez soumis ou pour lesquelles vous étiez inconscients se révèle à vous, parfois avec violence. Cela vous concerne à titre individuel avant tout, car il n’existe à proprement parler aucun moyen de modifier individuellement l’aspect collectif de ces modes, de ces injonctions, de ces idées qui ne font que passer. Il n’y a que quand votre regard cesse d’alimenter ce à quoi vous adhérez ou ce à quoi vous vous opposez, que se trouve l’Unité, au sein même de votre personne, de votre vécu, en cette époque si particulière.
 
La bienveillance, la neutralité, la spontanéité, le calme, le silence, sont les moyens les plus adéquats, surtout aujourd’hui, avec l’éclairage de la Lumière, pour voir la Vérité et non pas des vérités imposées depuis certains egos qui dirigent et canalisent l’énergie collective vers autre chose que la Vérité. Toutefois, et ainsi que vous le voyez sur l’écran de ce monde, les modifications d’un nombre toujours plus important de frères et de sœurs humains à la surface de cette terre n’induit pas, comme vous le voyez, de changements que vous pourriez qualifier de positifs, mais bien plus une désorganisation totale de l’échelon le plus intime de l’humain, cellulaire et ADN, jusqu’à l’échelon de la planète en sa totalité. Vous vous doutez bien que dès qu’il y a soumission ou insoumission, il y a nécessairement conflit entre groupes multiples qui s’opposent par rapport à leurs points de vue qui ne sont, en définitive, que le point de vue de certains egos particulière­ment toxiques.
 
En aucune manière vous ne pouvez améliorer, changer, ou modifier ce qui est vu, ce qui est entendu, ce qui est écrit, et auquel une multitude d’êtres humains donne son consentement sans aucune difficulté. Ce qui est recherché en ce monde n’est pas la Vérité ; ce qui est recherché, c’est la poudre aux yeux, les artifices, et tout ce qui pourrait vous éloigner de votre vérité essentielle, qui pourtant devrait être présente à chaque minute de votre expérience, comme c’est le cas dans tous les mondes libres, où il ne peut y avoir la moindre violation, la moindre souffrance, la moindre distorsion de la vérité de la Lumière.
 
Aujourd’hui, sur cette terre, où que vous tourniez vos regards, nul ne peut ignorer ce qu’il se déroule au niveau des faits. Je ne parle pas bien sûr de ce que vous pouvez entendre, voir comme images, entendre comme discours, surtout au niveau de vos médias, mais justement, les moyens d’information que vous avez à l’heure actuelle sur la terre, et qui fonctionnent encore, avec un peu de curiosité, vous donneront à voir de manière lucide ce qui n’est pas visible. Retenez toutefois que quel que soit l’élément de colère, de déni, de stupéfaction ou de fureur, que cela concerne votre vie ou l’ensemble du collectif humain, ne change rien. Le but de ce système de contrôle et de cet inconscient collectif est justement de simplement drainer votre conscience, votre énergie, et je dirais même votre âme, vers des sentiers de perdition, c’est-à-dire d’alourdissement, de matérialisme forcené, d’avidité de la personne, d’avidité des pays, d’avidité des sociétés, et d’avidité des communautés quelles qu’elles soient, religieuses, sociales, économiques.
 
En ce principe de fonctionnement, il ne peut y avoir que le chaos, parce que dès l’instant où vous adhérez, dès l’instant où vous n’adhérez pas, vous êtes violents et vous faites violence à ceux parmi vous qui adhèrent alors que vous n’adhérez pas, ou au contraire, auxquelles vous adhérez et auxquelles l’autre n’adhère pas. C’est de là que naissent les conflits, les guerres, les troubles et l’ensemble des souffrances de la terre, où aucun parmi ceux qui ne sont pas réveillés ne peut accepter et se mettre réellement à la place de l’autre pour vivre ce qu’il est, au-delà de toute notion d’empathie ou de charisme mais concernant la vérité de cette phrase : « Tout est Un. »
 
Ce qu’il vous est donné à voir est bien évidemment exactement l’opposé de l’Unité. Il s’agit, et vous le voyez même au niveau de la terre, il s’agit d’une falsification qui touche à son terme et qui ne peut se terminer, comme à chaque fois qu’un cycle s’achève, que cela soit le cycle de votre vie et de vos réincarnations, que ce soit le cycle planétaire qui, comme vous le savez, est arrivé à son terme dans cette grande révolution zodiacale de 52 000 ans.
 
Le but des contrôleurs est simplement de veiller à ce qu’un nombre suffisant de groupes soit constitué, en adhésion comme en opposition, afin de laisser éclater, de façon naturelle et viciée, les conflits. Ceci, vous le vivez aussi bien sur le plan de la société qu’au sein de votre personne à l’heure actuelle, si vous êtes encore une personne. Ceci vous a été exprimé par certaines sœurs Étoiles pas plus tard qu’hier.
 
Il n’y a pas d’autre alternative pour sortir, non pas seulement de cet enfermement mais de ce cercle vicieux ne cessant jamais, correspondant d’une manière générale à tout ce qui a été nommé désir, possessivité, besoin d’acquérir, besoin vitaux, certes, en ce monde tel qu’il a été construit, mais aussi de mettre la personne devant, de mettre l’homme à la place centrale, plutôt que le cœur. Ceci débouche, vous le savez, si rien n’était fait, sur le transhumanisme, c’est-à-dire le transfert de la conscience au sein de ces machines de la bête binaire. Certains d’ailleurs, au sein de l’humanité, revendiquent cette liberté nouvelle de ne plus dépendre d’un corps – n’ayant pas vu qu’ils n’étaient pas ce corps, ayant vu toutefois les limites périssables de ce corps –, envisagent une éternité totalement inversée et falsifiée par rapport à ce qu’est la vérité de la Lumière et de votre éternité.
 
C’est en cela qu’il peut vous sembler parfois souffrir, avoir à mener des choix, avoir à apporter des stratégies différentes d’adaptation au monde. Cette adaptation au monde devient, et vous le voyez en vous comme autour de vous, et partout sur le monde, devient de plus en plus délicate et est remplacée par des mécanismes que je nommerais chaos, où le mental, l’intellect et la raison n’ont plus aucun moyen de se repérer, de se diriger, de s’orienter et de choisir. Il existe donc une forme de pression continue, liée à l’information, liée à la communication, venant saper de manière complète et volontaire l’ensemble des fondements de ce que vous êtes.
 
Je le répète, il n’existe aucun espace de résolution possible de tous ces antagonismes. Il y a simplement la possibilité de vous établir avec de plus en plus de facilité, dans l’évidence de l’Unité de votre cœur, dans l’évidence de l’Éternité, dans l’évidence de la Joie, et dans l’évidence de l’Amour.
 
Tant que vous regardez, vous donnez votre énergie, tant que vous participez, vous alimentez autre chose que la Lumière. L’acmé des processus en cours, lié au déploiement total de la Lumière vibrale sur ce monde, touche bien évidemment votre lucidité et vient éclairer même votre conscience éphémère de choses qui effectivement ne semblent pas être justes, ne semblent pas tourner rond et vous emmènent vers la folie, vers la peur et vers ce qu’il se déroule. Chacun défendra ses positions personnelles, communautaires, nationales, afin de revendiquer la vérité, son bon droit. De là découle l’ensemble des conflits créés sur la terre de toute éternité, à un échelon bien plus important aujourd’hui que cela ne fut le cas dans les temps que vous nommez préhistoriques.
 
Dès qu’il y a organisation sociale, il y a conditionnement. Dès qu’il y a adhésion, il y a groupe. Dès qu’il y a groupe, dès qu’il y a adhésion, il y a égrégore. Dès qu’il y a égrégore, il y a action sur l’inconscient collectif. Cet égrégore ne se dissous jamais. Il est enregistré au sein de ce que vous nommez les annales akashiques, qui ne sont en fait que des livres de chevet des Archontes, jouant un peu la partition musicale de ces annales afin d’orienter l’humanité vers toujours plus de matérialité, vers toujours plus de déni de la Lumière et de la Vérité.
 
Il n’existe donc, sur le plan sociétal, aucun moyen que vous puissiez mettre en œuvre pour échapper à ces forces de conditionnement, tant que vous demeurez une personne. Ceci est responsable, en vous, même si vous n’êtes pas concernés à titre individuel, de certaines souffrances, de certaines résistances, de certains troubles que vous avez à vivre, pour certains, en cette période. Il ne s’agit pas d’une programmation supplémentaire mais bien de la réalisation de la conscientisation de l’ensemble de ces forces liées aux habitudes, liées à l’inconscient, sur lesquelles agissent ceux qui vous dirigent.
 
Cela concerne bien sûr et avant tout toutes les manifestations liées au plaisir. Que cela soit les spectacles, que cela soit le sport, que cela soit la politique, que cela soit tout ce qui concerne ce monde, absolument tout est fait pour vous soumettre au plaisir et pour vous rendre, en quelque sorte, addictifs à ce qui est nommé la consommation. De nombreux philosophes, depuis les plus anciens jusqu’aux plus récents, ont exprimé un certain nombre de choses. La plus importante est de comprendre que toute consommation, au sens le plus large, d’une société, aboutit nécessairement à sa propre consumation.
 
Je vous rappelle qu’un monde enfermé est cloisonné, que l’énergie y est limitée, qu’elle ne peut s’accroître à l’infini. Si je prends l’exemple de ce que vous nommez, en politique, le dogme de la croissance, croire que dans un monde fini et enfermé, la croissance peut être éternelle, est l’un des plus grands stratagèmes d’enfermement connus et existant à l’heure actuelle. La seule voie juste, au sein d’une humanité de 3ème dimension non dissociée, ne s’accommode d’aucune croissance mais bien plus de ce que vous pourriez nommer, en termes économiques, d’une décroissance, c’est-à-dire de laisser le moins d’empreinte possible lors de votre passage au sein d’une forme donnée qui ne dure qu’un temps.
 
L’immortalité, en ce plan enfermé, correspond à la transposition de votre conscience dans votre descendance, dans vos acquis, dans votre patrimoine et dans l’Histoire. Tout élément ramenant à la conscience, le passé, et en particulier les célébrations diverses et variées, de la naissance d’un État, des guerres, les commémorations, sont avant tout des éléments d’enfermement, des éléments piégeants à tous les niveaux, même s’il existe effectivement un plaisir, une joie ou un sérieux liés à une commémoration ou à tout élément rappelant, pour la société, le devoir de mémoire.
 
C’est à travers cela que l’ensemble du collectif de la conscience humaine est dirigée vers des abîmes, vers des soumissions toujours plus grandes. Bien que le mot liberté soit chanté de différentes manières, dans tous les discours, vous le savez bien, il s’agit exactement de l’inverse. Il en est de même pour la notion de sécurité, il en est de même pour tous les grands mots qui sont employés au niveau collectif. J’appelle « grands mots », simplement des mots qui reviennent de manière itérative, d’abord dans vos moyens de communication, et adoptés après, de manière inconsciente, par un groupe donné. Ainsi vous avez expérimenté, dans certains pays, ce qui est nommé des anglicismes, c’est-à-dire sortir de la langue, sortir des règles de la langue pour imposer un modèle nouveau, reliant, ainsi qu’ils le pensent, l’ensemble des individus dans une même communauté. Ceci est voulu, encore une fois, car c’est en cela que se trouvent les graines de la confrontation, de la guerre et de l’asservissement.
 
Je te remercie en tout cas d’avoir compris qu’aucune voie, en ce temps, n’est inéluctable. Et je le répète, ceci est de plus en plus facile, dès l’instant où vous acquiescez, dès l’instant où vous dites « oui » à la Lumière, à l’Unité, à ce que vous êtes, même si vous ne le connaissez pas, et à condition de ne prendre aucun repère dans ce qui est observable dans votre vie, comme observable sur l’écran du monde.
 
L’écran du monde, dans sa globalité, vous montre le tohu-bohu, le chaos et l’Apocalypse qui est en cours – nul ne peut l’ignorer, d’autant plus que dans certaines religions, auxquelles toutefois vous êtes très nombreux encore à être soumis sur cette terre, nombre d’éléments avaient été donnés annonçant la fin des temps. Ceci entre en manifestation sous vos yeux. La programmation est telle que quelle que soit, aujourd’hui, l’intensité de la Lumière vibrale, nombre de frères et de sœurs humains n’ont aucune capacité pour voir le jeu qui se joue. Ils sont effectivement piégés et enfermés. Aucun avis extérieur, pour le moment, aucune Lumière ne peut les toucher.
 
Ne les jugez pas car c’est parmi ces frères et ces sœurs humains incarnés que se produiront les plus grandes des grâces au moment de l’Appel de Marie. Mais aujourd’hui, tant que l’Appel de Marie et les signes célestes ne se sont pas manifestés de manière tangible pour l’ensemble de l’humanité, il ne sert à rien de vouloir changer ou améliorer quoi que ce soit tant que vous n’avez pas trouvé qui vous êtes. Cela est d’autant plus vrai, pour un groupe quel qu’il soit, fût-il un groupe familial, un groupe communautaire, un groupe religieux. Cela serait une perte de temps et une déperdition d’énergie, de vibration, un obscurcissement de l’âme que de vouloir agir ainsi.
 
Le principe de la matrice, vous le savez, falsifiée, est basé sur l’action-réaction, qui n’est pas une loi de la Liberté puisque la seule loi de la Liberté, vous le savez, est la loi d’action de Grâce, la loi des enfants de Un. Tout le reste, toute l’harmonie, tout l’Amour découle de là en quelque dimension que ce soit. Bien évidemment, le travail est à faire en vous et pour vous, cet ultime retournement dont il a été fait état à de nombreuses reprises et traduit par Ma Ananda Moyi par les trois voies possibles en cette période, en son illustration.
 
Chacun de vous est donc impacté de diverses manières. Que vous soyez éveillés, endormis, libérés, ne change rien, car c’est en modifiant, même pour les Libérés vivants, certaines habitudes, certains comportements, que se modifie la programmation de l’inconscient collectif, et non pas par une quelconque volonté. Voilà de nombreuses années, j’avais parlé de l’Abandon à la Lumière, voilà de nombreuses années, j’avais parlé du principe de Fluidité de l’Unité. Il vous appartient aujourd’hui de vérifier par vous-mêmes, dans votre vie, dans votre famille, dans votre groupe, dans votre pays, ce qu’il se déroule en vous, et de voir si vous êtes affectés d’une manière ou d’une autre par un élément en cours, ou par des éléments que vous redoutez ou attendez dans un futur proche. Le seul emplacement est donc, comme je l’ai dit depuis fort longtemps, HIC et NUNC, et acceptation de ce qui se déroule.
 
Dès l’instant où il y a acceptation de tout ce qui se manifeste à votre conscience, même si l’éclairage de votre conscience n’est pas parfait et adéquat, le principe de l’acceptation de ce qui est, vous conduit inexorablement à la vibration, à la délivrance et à la Liberté. Ceci est l’exactement l’inverse de ce qui est préconisé depuis des temps immémoriaux dans la vie que certains d’entre vous mènent sur cette terre.
 
L’acceptation n’est pas une reddition, l’acceptation n’est pas une fuite. Je dirais que c’est un Abandon à la Lumière total permettant à la Tension vers l’Abandon de se manifester, et de ne plus être entraînés en aucune manière par son passé, par ses affects, par ses projections. Chaque jour, et le Commandeur, à un autre degré, vous avait déjà évoqué cela depuis déjà deux années, par la réponse du cœur, par l’évidence et la facilité ou la résistance qui se manifestent dans vos choix, dans vos indécisions, dans vos routes que vous parcourez à la surface de ce monde, en cette période.
 
… Silence…
 
Autre question.
 
… Silence…
 
Question : pouvez-vous nous parler de l’intase ?    
 
Bien-aimée, il me semblait que Ma Ananda Moyi avait parfaitement expliqué ce qu’est l’intase. L’extase est tournée vers l’extérieur, elle est manifestée en ce monde, l’intase ne donne aucune manifestation sensible à voir en ce monde. Celui qui le vit est absorbé, non pas dans l’Absolu puisqu’à ce moment-là il n’y aurait aucune conscience, mais est absorbé en l’Infinie Présence, est absorbé en la béatitude, mais tourné au plus profond de soi-même sans que rien ne puisse en être accessible en vision extérieure pour celui qui observe. Il y a juste, concrètement et réellement, à ce moment-là, un changement de densité de votre propre matière, de votre corps, se figeant dans l’immobilité, empêchant de bouger, voilant les sens et vous mettant en contact, si vous l’acceptez, avec la Vérité.
 
Le silence des sens, le silence du corps, sans pour autant une disparition complète de la conscience de ce corps comme dans le sommeil ou dans la disparition, vous permet d’asseoir votre éternité en ce corps éphémère, dans ces moments-là, si cela est pour vous la voie qui se produira en ces temps-là.
 
Il n’y a aucune manifestation d’énergie, de vibration, de mouvement, de pensée, d’émotion, la personne a disparu, l’âme est figée, l’Esprit brûle à l’intérieur, plus rien ne peut être visible à l’extérieur ; la béatitude s’installe sans qu’il y ait de traduction extérieure. Ce mécanisme, qui est sensiblement le même que l’extase si ce n’est le sens et l’orientation de l’énergie et de la conscience qui est différent, a pour vocation de vous montrer, de vous démontrer, la vérité et la réalité de la Lumière qui en aucun cas ne peut être de ce monde, mais qui pourtant se déploie de manière de plus en plus extensive et évidente sur ce monde.
 
Mais rappelez-vous que l’Éveil n’est pas la Liberté. Rappelez-vous que même si vous voyez clairement et concrètement la scène de théâtre, comme dirait un intervenant, et que vous observez cela avec plus de facilité, il vous manquera toujours la dernière étape, c’est de voir qu’il n’y a ni scène de théâtre, ni spectateur ou observateur, ni même de théâtre. Cela peut se produire effectivement par l’intase, de manière plus aisée que l’extase qui, comme vous le savez, même si elle correspond à l’ouverture du cœur au Cœur du Cœur, se traduit au sein de ce monde. L’intase ne se traduit pas au sein de ce monde, si ce n’est le changement de densité corporelle et d’immobilité.
 
Seules l’intase ou la disparition vous ont été données à vivre, et surtout les disparitions. Nous vous avons toujours dit que les disparitions étaient le signe inébranlable et formel de votre liberté, même si au moment où vous le vivez, vous n’avez pas l’impression d’être libres en totalité parce qu’il existe au sein de la personne des contrariétés, des oppositions, dans les milieux qui sont autour de vous. Mais vous savez à ce moment-là que vous n’êtes aucun de ces milieux. La difficulté étant d’accepter de partager, si je peux dire, vos états de conscience entre ce qu’est la Vérité et ce qui vous apparaît comme de plus en plus illusoire, éphémère et faux, avec la même constance.
 
Parce que dès l’instant où est vécu le mécanisme de l’extase, comme les mécanismes vibratoires quels qu’ils soient, et même s’il n’y a eu que quelquefois la présence de la Couronne de la tête, cela signe pour vous la pénétration de la Lumière et son œuvre à l’intérieur de vous. De par la densification de la Lumière, de par l’activation des piliers de Lumière de l’ensemble des vortex de la terre, il vous est aujourd’hui beaucoup plus facile de vous extraire, sans aucun effort, de toutes les illusions auxquelles vous adhérez encore, sans pour autant vous quitter ou quitter qui que ce soit, mais simplement en acceptant ce qui se déroule.
 
Le principe de l’acceptation n’est même plus du lâcher-prise, et encore moins de l’Abandon à la Lumière, mais démontre quelle est la soumission à la vérité et à l’éternité de votre personnage. C’est en cela que l’acceptation permet à l’Intelligence de la Lumière d’entrer en action et d’œuvrer à votre place. Il vous a été énoncé à d’innombrables reprises que vous ne pouvez, par votre personne, être débarrassés de la personne. Il n’est d’ailleurs pas question d’en être débarrassés, mais en tout cas débarrassés de ses influences, de ses mémoires, de ses projections, de son histoire, de son karma ou de quoi que ce soit n’étant pas l’instant présent, le HIC et NUNC.
 
Il n’y a pas d’effort à faire, il n’y a pas de compréhension à obtenir. L’acceptation, ce simple mot, est la base et les fondements de ce qui est à vivre aujourd’hui, pour trouver de manière stable la Voie de l’Enfance, l’humilité, la transparence, la simplicité, l’Autonomie et la spontanéité.
 
Tant qu’il y a en vous une non-acceptation de quoi que ce soit ou de qui que ce soit, vous n’êtes pas libres. Et aucune possibilité liée à l’Intelligence de la Lumière, agissant non plus seulement par le vibral mais directement sur le jeu de votre conscience au niveau de l’âme, sur le jeu de votre conscience au niveau éphémère. C’est l’Esprit qui se révèle, l’Esprit de Vérité, l’Esprit du Soleil, le Paraclet, le Chœur des Anges, l’Impersonnel. C’est exactement la même chose. Être le Christ et disparaître à soi-même, c’est réaliser ce qui a été nommé le sacrifice, qui est l’acte sacré le plus parfait au sein de ce monde enfermé qui touche à sa fin irrévocable.
 
L’intase est donc l’une des voies possibles dans le cheminement qu’il vous reste à accomplir au sein de l’éphémère. Bien sûr, vous n’êtes pas attachés à quelque voie que ce soit. Ce n’est d’ailleurs pas vous, en tant que personne, qui décidez, mais bien la Lumière, en fonction de ce qu’elle trouve comme résistance au sein de votre personnage, de votre énergie, de votre conscience éphémère. Comprendre cela – et vivre cela – est l’unique pas que vous ayez à faire pour être libres. L’acceptation ou la soumission à ce que vous êtes, et non pas à la personne, est le gage du vécu de cette Apocalypse dans la plus grande des sérénités, dans la plus grande des joies.
 
Chaque jour qui s’écoule vous offrira une opportunité chaque jour plus grande de réaliser ce qui se joue sur l’écran du monde, sur l’écran de votre conscience, dans votre corps, chez vos proches et dans quelque groupe que ce soit.
 
La Liberté portée par l’Intelligence de la Lumière crée en vous une soif inextinguible qui sera rassasiée en permanence dès l’instant où vous vous reconnaissez au-delà de toute histoire, de tout scénario. Cela a été appelé le Cœur du Cœur. Cela a été possible par les mécanismes vibratoires que vous avez vécus, ou qu’au moins vous avez entendus. Aujourd’hui le mécanisme est beaucoup plus intime et direct et concerne directement la conscience, sans passer par les vibrations perçues, sans passer par l’énergie, sans bouger, en étant simplement en l’ici et maintenant, totalement fondus, où rien ne peut émerger. Il ne s’agit pas à proprement parler d’un état méditatif ni même d’un alignement, mais de la Vérité qui se déroule en vous. C’est pour ça que Ma Ananda vous a parlé des trois voies possibles en cette période. D’autres informations vous seront communiquées d’un point de vue différent, mais correspondant aux mêmes éléments, par le bien-aimé Sri Aurobindo.
 
… Silence…
 
Autre question.
 
Question : qu’en est-il du Feu Igné qui ne se manifeste pas totalement au niveau du cœur ? 
 
Bien-aimée, peux-tu préciser ta question car je ne la comprends pas, bien que l’ayant entendue ?
Que signifie « Qu’en est-il » ? Parles-tu de toi ?
 
Question : oui.
 
Que veux-tu dire ?
 
Question : je sens le Feu au niveau de la tête, des mains et des pieds mais pas au niveau du cœur.
 
Si le Feu Igné te parcourt à l’échelon du corps excepté le cœur, ça veut dire que toi-même, quoi que tu en penses, n’habites pas ton cœur. Cela vient, cela est en cours, par l’une des trois voies dont a parlé Ma Ananda Moyi. Ton corps en est l’expression. Rappelle-toi qu’il n’y a pas d’obstacle lié à un défaut, qu’il soit karmique, qu’il soit de positionnement, mais simplement certaines habitudes de fonctionnement, même tout à fait justifiées en ce monde par ce que tu as eu à y vivre, aujourd’hui ne te sont d’aucun apport.
 
Il existe donc, pour toi comme pour chacun de vous, une programmation inconsciente, qui n’est pas bien sûr seulement liée à la mode, aux idées qui traversent, mais aussi, et plus simplement, aux habitudes de votre vie, au sein de cette vie. Qui certes, pouvait être utiles à un moment donné de ton expérience mais qui aujourd’hui, même si cela est éliminé de tes activités, continue à agir, à l’insu de ton plein gré, sur le fonctionnement de l’énergie, de la vibration et de la conscience.
 
L’une des trois voies que tu vis, comme les deux autres voies, aboutiront inexorablement à l’allumage du cœur. Le Feu Igné crée, comme tu le sais et comme cela a été expliqué par le Commandeur, des processus parfois inflammatoires liés à ce qui a été nommée résistances. Bien sûr, tu peux trouver des correspondances symboliques correspondant aux atteintes, aux souffrances organiques ou psychologiques, avec l’origine de ce comportement ou de ce défaut de vision, si je peux dire, mais retiens là aussi qu’il n’y a rien à aller chercher, rien à expliquer, rien à comprendre. Accepter. L’acceptation elle-même, bien sûr en t’occupant de ton corps s’il s’agit de troubles physiques, de manière même la plus matérielle qu’il soit, si cela est nécessaire.
 
L’emplacement de ta conscience est prioritaire par rapport à l’explication de la manifestation de la voie que tu as choisie, et que tu vis, même inconsciemment. Il y a juste à laisser œuvrer la Lumière. Le Feu Igné, bien évidemment, vous le savez, est rentré au niveau de certaines structures, de certains circuits vibraux qui ont été actifs déjà depuis de nombreuses années. Le Feu Igné qui se manifeste en périphérie et pas encore au cœur, alors que dans d’autres cas il peut y avoir Feu Igné au niveau du cœur et pas encore de Feu Igné en périphérie, traduit simplement l’ajustement, par la voie choisie par ton inconscient, pour accéder à la Paix éternelle de ton cœur. Cette absence de Feu Igné au niveau du cœur, alors que tu en perçois les vibrations et l’énergie, ne traduit simplement que cela.
 
Voir les habitudes, voir les comportements, sans aucun jugement. Accepter, acquiescer, s’occuper du corps si le corps est touché, avec ce qu’il te convient, et ensuite laisser se dérouler l’alchimie. Rappelle-toi que tu ne peux pas, par ta personne, vivre le cœur. C’est justement la disparition totale de ta personne qui fait vivre le cœur. C’est en ce sens que Ma Ananda vous a re-spécifié ce qu’il peut se produire à l’heure actuelle.
 
Quelle que soit la voie et quelle que soit l’absence de manifestation du Feu Igné au niveau du cœur, ou de Couronne ascensionnelle du cœur même, ne te préoccupe plus de cela. Cela était valable voilà de nombreuses années où nous avions forgé, si je peux dire, de nouvelles habitudes, de nouvelles énergies, de nouvelles vibrations, de nouveaux corps. Tout cela est passé. Ce que je peux dire aujourd’hui, c’est que vous devez même oublier toutes ces choses-là aujourd’hui parce que justement l’Intelligence de la Lumière est beaucoup plus efficace que les exercices vibraux, beaucoup plus efficace que tout yoga, même s’il vous a été donné, pour certains d’entre vous, certaines techniques qui vous permettront, non pas de vivre le cœur mais en tout cas de lâcher et d’accepter.
 
C’est en ce sens que j’ai parlé d’acceptation. La personne se demandera toujours pourquoi elle vit tel processus et ne vit pas tel processus. C’est normal, c’est le mode de fonctionnement de la personne, mais cela veut dire, en corollaire, que la personne est toujours là. Or tu ne peux vivre l’intégralité de ce que tu es tant que la personne est sur le devant de ta scène de théâtre. Bien évidemment, l’emplacement de l’observateur vous donne à voir à tous, à sentir à tous, que vous ayez senti quelque chose ou que vous n’ayez rien senti jusque-là. Je parle aussi bien d’énergie, de vibrations que de prises de conscience. Il y a un moment donné, et aujourd’hui est un moment très opportun pour cela, où cet Abandon à la Lumière doit devenir cette Tension vers l’Abandon et cette acceptation totale. Comme disait le Christ : « Père, je remets mon Esprit entre tes mains. » C’est-à-dire à toi-même, puisqu’il n’y a pas de Père – tu es ton propre Père.
 
Dès l’instant où le mécanisme de la conscience est à l’œuvre, alors, surtout si le Feu Igné est présent partout sauf au cœur, il rejoindra le cœur dès l’instant où tu lâcheras, et cela sera immédiat. Il n’y a aucun délai. Je crois que Ma vous a parlé de certaines voies qui pouvaient durer, malgré leurs désagréments, jusqu’à une semaine. Ce qui veut dire que cette voie, la voie du voile, nous l’appelons, débouche inexorablement sur le cœur en un temps très court, mais dès l’instant où tu vis le Feu Igné, c’est encore plus simple, il y a juste à accepter. Il n’y a pas à se demander quoi accepter, c’est une acceptation totale de tout ce qui est, de tout ce qui n’est pas encore présent en le champ de ta conscience.
 
Là est la Grâce, non pas les actions de Grâce mais les états de Grâce qui vous sont donnés à vivre, qui seront de plus en plus intenses, et ce dès le 7 juillet. Certains d’entre vous, bien sûr, n’ont pas attendu cette date pour le vivre. D’autres ne le vivront pas non plus à partir du 7 juillet mais plus tard. C’est cela qu’il faut accepter, que l’Intelligence de la Lumière n’a pas besoin de votre intelligence, n’a pas besoin de votre personne, n’a pas besoin de votre histoire, n’a pas besoin de vos chakras, n’a pas besoin de la vibration, n’a pas besoin d’une quelconque Couronne, simplement accepter, dire « oui » à ce que tu ne connais pas, et ce que tu ne connais pas sera vécu.
 
Vous constaterez cette évidence, de plus en plus nombreux, au fur et à mesure des jours qui vont se dérouler maintenant, en toute occasion, avec vos proches, dans la famille, avec la société. Ce que vous ne pouvez comprendre, ce que vous ne pouvez voir, nécessite un seul traitement, même si bien sûr, dans certains cas il faut s’occuper du corps de façon très concrète, ce mot est « acceptation », « accepter ». Je le répète, cela est bien plus que l’Abandon à la Lumière. Je peux dire que c’est l’association de l’Abandon à la Lumière avec l’ici et maintenant, où il n’existe nulle place pour une histoire, pour la personne elle-même.
 
Dès l’instant où tu acceptes, quelle qu’ait été ta voie, et en particulier pour les voies délicates que sont la voie de la souffrance et la voie des voiles, dans un cas comme dans l’autre… La question ne se pose pas, bien sûr, pour la voie de la Joie, qui traduit justement que tout a été accepté. Dit autrement, cela veut dire : aime-toi toi-même, non pas en tant que personne, même si cela est utile, mais en tant que principe, Éternité, et perfection, que tu ne connais pas, et cela sera là. Il n’y a pas d’effort à faire, il y a juste à rendre les armes et accepter que la Lumière n’est pas destinée à magnifier quelque personne que ce soit mais à te faire découvrir la Vérité que tu es. Si cela aussi est accepté, alors l’acceptation est totale, le Feu Igné prendra toute sa place.
 
… Silence…
 
Autre question.
 
Question : un Libéré qui ne peut plus penser, communiquer ni comprendre, et qui n’a envie que de s’allonger et fermer les yeux, peut-il être dans un processus de pré-stase ? 
 
Oui, cela a été appelé la voie du voile, qui précède effectivement l’intase puis l’extase. Comme tu le constates, tu ne peux ni t’opposer ni lutter contre cela parce que cela est ta nature. Je conçois parfaitement que cela puisse être déroutant pour la personne qui observe cela, de l’intérieur comme de l’extérieur, mais à toi de savoir ce que tu veux. Et ainsi que cela a été dit, cela ne peut plus être la personne comme avant, cela ne peut plus être inscrit au sein des habitudes, des comportements habituels de ta vie. Le fait d’avoir été libérée passe aussi, aujourd’hui, par la libération de ces derniers comportements automatiques. La communication quelle qu’elle soit est aussi un comportement automatique.
 
Je vous ai stipulé que la forme d’expression la plus parfaite est nommée télépathie. Elle n’utilise pas, ni la parole ni le Verbe. Autrement dit, cela veut dire aussi que toutes les techniques de communication, même les plus justes, je ne parle pas de moyens de programmation utilisés par les médias mais de la communication toute simple, de l’échange, de la relation, de la transaction entre deux frères et sœurs, quelle que soit la position de l’un et de l’autre, passe dans ton cas par le retrait intérieur, qui ne veut pas dire le retrait de la vie ou des circonstances mais comme tu l’exprimes si bien, par une absence de désir de communication, par une absence de besoin de parler. Le Silence prend toute la place.
 
Quand il a été fait état par Ma Ananda des trois voies possibles de vécus actuels, elle vous l’a bien stipulé, cela concerne tout autant les Libérés vivants qui doivent eux aussi laisser disparaître certaines habitudes. Par ailleurs, je te précise que certains grands êtres de cette terre, libérés vivants en des temps bien antérieurs à cette époque, au siècle précédent ou bien avant, peu importe, à un moment donné, vous pouvez constater que ces frères et sœurs humains libérés ont gardé quand même certaines habitudes, certains conditionnements. Ils ne les avaient pas vus tout en étant libérés vivants.
 
Aujourd’hui, ce qui vous est demandé par la Lumière est une perfection dans la dissolution de votre éphémère afin de parfaire votre résurrection, et de parfaire et d’achever votre sacrifice. Alors la voie de la Joie, la voie de la souffrance, la voie des voiles, est exactement active aussi chez un Libéré vivant. C’est là que tu dois accepter. Il me semble d’ailleurs que Ma Ananda Moyi vous a dit que la voie des voiles qui conduit à l’intase ne devait pas excéder une semaine dès l’instant où tu l’as vue et tu l’acceptes.
 
Le silence est une communication qui n’est plus verbale. Le silence est efficient aussi chez l’autre, même si tu ne le vois pas, même si l’autre, quel qu’il soit, a besoin de t’entendre ou désire te parler. Tu dois respecter cette Intelligence de la Lumière. Cette voie finale que tu as à vivre est celle qu’il te faut accepter en totalité, sinon, tout en étant libérée vivante et libérée de la personne, tu donnes trop d’importance à la personne, à l’histoire, aux peurs, tout en n’ayant plus peur. Cela n’est pas paradoxal, c’est la stricte vérité de ce que vous serez de plus en plus nombreux à vivre, si ce n’est déjà fait.
 
Le maître mot, je le répète, est « acceptation », « accepter », te démontrant à toi-même que tu n’es plus sous l’influence de ta personne, de ton histoire et de ta vie éphémère. C’est ainsi que la superposition et dissolution de l’éphémère se réalisent. Ces trois voies dont vous a parlé Ma sont les trois seules voies possibles, il n’y en a pas d’autre.
 
Si par exemple votre intérêt à voir la fausseté de ce monde devient trop importante, vous allez bien évidemment, là aussi, donner votre énergie à la fausseté. Que ce soit à une personne, que ce soit envers vous-mêmes, face à la société, face à toutes les manipulations et toutes les inversions que vous constatez aujourd’hui. Tu ne nourris plus ton cœur, tu nourris ce que tu regardes. C’est ainsi qu’il t’est imposé, comme tu le dis, l’absence de désir de communiquer, la voie des voiles, qui est toutefois préférable, même si elle peut être plus bizarre que la voie de la souffrance, afin de vivre la voie de la Joie.
 
Là est le sacrifice de la personne, même pour le Libéré vivant qui doit libérer les habitudes de la personne, non pas par une quelconque action mais en acceptant ce qui se déroule en ce moment même. Que cela soit la Joie, que cela soit la souffrance, que cela soit les voiles, ne change rien.
 
… Silence…
 
Je précise puisque vous faites silence, qu’il existe, au sein des témoignages du vécu de certaines sœurs Étoiles, nombre d’éléments qui vous ont été communiqués sur leur vécu, auxquels vous pouvez trouver une inspiration à ce que représente cette acception. Que cela soit pour une épouse du Christ, que cela soit pour la Voie de l’Enfance, que cela soit par les connaissances et la Tension vers l’Abandon d’Hildegarde, peu importe. Les sœurs qui ont exprimé cela sont des modèles pour vous, non pas pour les suivre mais pour voir où vous vous situez. Au-delà des trois voies, en effet, les vertus spirituelles liées aux douze Étoiles et les noms qui ont été attribués au-delà des sœurs qui les portent est bien évidemment une structure qui est présente en vous.
 
HIC et NUNC correspond à deux Étoiles. Tu peux aussi simplement, par ta propre conscience, par différents moyens dont les huiles essentielles sont un excellent support, activer les Portes qui vont, quelque part, assouplir ton acceptation et lui permettre de se réaliser. Au niveau des Étoiles, ce qui est le plus important, c’est ce que je nommerais l’Ici et Maintenant, c’est-à-dire les Étoiles IM et IS, l’Étoile AL, les Étoiles KI-RIS-TI, Clarté et Précision, et en définitive, Attraction, Répulsion. C’est à toi de voir, en testant, ce qui t’aide à accepter ce qu’il se vit.
 
Il vous a été fait état, et en particulier par le Commandeur, de différentes manifestations possibles dans la voie de la souffrance. Celles-ci peuvent être aussi non pas combattues, même s’il faut traiter le corps, s’il s’agit du physique, mais vous pouvez tout à fait à ce moment-là permettre la libération, si je peux dire, des concepts et des idées freinant l’acceptation. Vous ne pouvez pas accepter de vous-mêmes mais vous pouvez toutefois moduler, par les Étoiles, par les Portes, certaines caractéristiques de votre fonctionnement et favoriser, si je peux dire, l’acceptation.
 
Si tu as l’impression par exemple, et si tu observes au niveau physique des manifestations liées aux voiles, que ce soit la voie de la souffrance mêlant la voie des voiles, tu sais à ce moment-là qu’il y a résistance. Il te suffit simplement alors de favoriser la mise en vibration des Portes et des Étoiles, que cela soit avec tes mains, avec certains yogas, avec des huiles essentielles ou des cristaux, par exemple. À ce moment-là, il y a simplement à voir, non pas ce qui cloche puisque tu ne peux pas le voir, mais simplement favoriser. Par exemple s’il te semble que tout devient flou dans la voie des voiles, il suffit simplement de travailler sur Clarté, sur IM et sur IS, quelle que soit la méthode. Bien évidemment, cela ne te fera pas accepter, mais cela apportera une clarté importante permettant de te placer en l’instant présent où se vit l’acceptation.
 
Autre exemple. Il te semble être éparpillée à l’extérieur avec une difficulté à rentrer à l’intérieur de toi ou dans le cœur. HIC et NUNC sont les Étoiles indiquées, plus bien sûr, l’Étoile Profondeur. Il en est de même pour chacune des problématiques que vous pouvez rencontrer au sein de la personne. Bien évidemment, pour les douleurs physiques, cela risque de ne pas suffire mais pour tout ce qui est positionnement de la conscience, cela sera efficace immédiatement. C’est à vous qu’il appartient de voir quelle est la fonction spirituelle portée par les Étoiles que vous voulez mettre en action.
 
Autre exemple. S’il existe, au niveau de votre corps, des manifestations de type inflammatoire, liées donc aux résistances et à la rencontre de la Lumière – c’est la voie de la souffrance –, à ce moment-là, il vous suffit simplement de traiter, si je peux dire, AL et OD, la première partie de la croix cardinale. À ce moment-là, vous allez mettre en syntonie votre matière, OD, avec le Feu. Ce Feu, paradoxalement, ne va pas majorer les mécanismes douloureux ou inflammatoires mais va dissoudre la cristallisation, car c’est effectivement le Feu Igné qui correspond, non pas à l’âme mais à l’Étoile AL et Unité, les deux vertus liées à la nouvelle tri‑Unité qui permettent cette alchimie. Il me semble d’ailleurs que l’un des Anciens vous a communiqué l’emplacement de vos mains à placer sur le corps pour permettre cela.
 
Il peut aussi s’agir, bien sûr, de cristaux, et vous avez les correspondances entre les cristaux et les Étoiles, entre les Portes aussi, qui sont parfois indiquées, surtout quand cela est physique. Et surtout quand cela concerne le corps, et non pas la tête et le cou, vous pouvez aussi réfléchir de la même façon, en sachant que le but premier de cette action, par le moyen que vous souhaitez sur vos Étoiles, permet de lever les obstacles sans avoir à se poser la question de l’origine, de la cause. Voyez simplement ce qui vous fait défaut au sein de votre personne et de votre conscience ordinaire, et agissez par vous-mêmes sur vous-mêmes.
 
… Silence…
 
Question : pouvez-vous dire quelques mots sur le Féminin sacré ? 
 
Bien-aimée, il me semble que vous avez suffisamment de littérature concernant le Féminin sacré. Je te propose de re-spécifier quelle est ta demande. Je ne peux pas me permettre de parler, pendant ne serait-ce que quelques minutes, de ce qui a déjà été dit et très largement explicité et vécu. Que veux-tu savoir précisément ?
 
Question : je ne sais pas. 
 
Le Féminin sacré a largement été développé. Je te renvoie donc à ce qui a été donné dans des entretiens qui remontent à plus d’un an, à deux ans. Il n’est pas nécessaire que j’en reparle.
 
Question : le fait d’avoir fait l’expérience de l’Ultime Présence peut-il faciliter la stase ? 
 
Au moment venu, oui. Cela vous a toujours été dit.
 
Vivre l’Ultime Présence, le Cœur du Cœur si tu préfères, est le garant, comme toute Couronne qui a été vibrée, de votre liberté.
 
… Silence…
 
Autre question.
 
… Silence…
 
Bien-aimés enfants de la loi de Un, il est temps maintenant pour moi de laisser ma place. Permettez-moi, pour vous remercier et pour vous rendre grâce, de mon cœur à chacun de vos cœurs, la Joie, l’Amour et la Vérité.
 
Je suis Anaël Archange, je vous salue en l’Amour. À bientôt. 

 

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com