PRIÈRE À SOI-MÊME EN LE CŒUR DU CŒUR

*******

Voici les mots de communion que Marie nous offre,

il appartient comme toujours à chacun de voir en son cœur

ce qui est vécu lors de l’énoncé à haute voix de ces quelques mots.

*******

PRIÈRE À SOI-MÊME EN LE CŒUR DU CŒUR

« Je vous rappelle, et il va être le temps maintenant que je donne la parole à l’un d’entre vous pour lire les quelques mots qui représentent une prière, non pas une prière en mots, non pas une prière en supplique, mais je dirais une prière à vous-mêmes, en le Cœur du Cœur, pour permettre à cette Théophanie de l’Esprit de recouvrir et de transmuter ce qu’il peut rester d’illusoire, en quelque schéma de vie que vous ayez à vivre en cette période.
 
Alors enfant bien-aimé, je te laisse la parole pour transmettre
ces quelques mots que j’ai donnés, qui vous permettront – si ce n’est déjà fait – de vivre cette Théophanie de l’Esprit avec évidence, avec facilité, sans être retenus ou freinés par quelque élément de votre histoire personnelle.
 
La Lumière dorénavant vous veut entièrement, en intégralité, sans aucune possibilité de zones d’ombre. Vous êtes la Félicité, vous êtes la Voie, la Vérité et la Vie, vous ne pouvez plus trahir cet engagement que vous avez pris, de quelque manière que ce soit, même la plus habituelle ou inconsciente; c’est cela que vous avez à voir afin d’être parfaits, comme celui qui vous a dit:« Ce que vous faîtes au plus petit d’entre vous, c’est à moi que vous le faites ».
 
Il y a une responsabilité, une autonomie et une puissance en ces mots.
Je vous demande simplement de ne pas en faire une exégèse ou des vertus théologales, de ne pas en faire une récitation comme cela existe dans toutes les religions et qui, en fait, ne font que vous enfermer.
Simplement de prononcer ces quelques mots, à l’extérieur ou à l’intérieur de vous, et de vivre la Théophanie. N’oubliez pas que cette Théophanie de l’Esprit ne pourra plus du tout s’accorder avec quelque manifestation personnelle que ce soit, d’ailleurs je vous l’ai dit, votre corps le traduira immédiatement par un rappel à l’ordre.
 
Alors, mon enfant, j’écoute ces mots que j’ai donnés voilà très peu de jours, afin que le plus grand nombre en soit informé. Nous t’écoutons.
 
Je te salue, Marie, qui est Grâce.
Tu es bénie comme toutes les femmes.
Et Jésus le fruit de ton cœur nous bénit.
 Sainte Marie Cœur de la Source,
 Prions ensemble maintenant et toujours en l’Éternité.
 

Je rends grâce à tes mots. Que ces mots ne soient pas une complainte, mais je dirais un garde-fou au maintien de votre extase afin de ne plus être détournés par quelque circonstance que ce soit, de votre vie ou de votre monde, de ce Cœur du Cœur. »

 Extrait du message de « MARIE – LA THÉOPHANIE DE L’ESPRIT 28.5 »

 Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com