Mars 2017 – La Grâce de la TRI-UNITÉ – Partie 3 / 3 – MIKAËL

(español – texto) | Blog Español : Link

Téléchargement texte PDF : LA GRÂCE DE LA TRI-UNITÉ – 8 MARS 2017

PDF Download : español  

ENTRETIENS DE MARS 2017

La Grâce de la Tri-Unité

Partie 3 / 3

MIKAËL

Je suis Mikaël, Prince et Régent des Milices Célestes. Bien-aimés enfants de la loi de Un, que les bénédictions du Feu Igné soient sur vous.

… Silence…

Je viens m’exprimer à nouveau en ce jour pour préciser ce qui se déroule dans le corps planétaire comme en votre corps éphémère. Voilà de nombreuses semaines, le ciel a été labouré comme, si vous levez les yeux vous pourriez le voir, les météorites, les astéroïdes ont parachevé l’œuvre de libération et de perforation de la dernière couche isolante, faisant que dorénavant, en cet instant précis, que cela soit votre corps éphémère comme ce corps planétaire que vous nommez Terre ne peut plus présenter d’opposition à l’installation définitive de la Lumière et à son apparition à vos yeux de chair, à votre conscience et dans l’intimité de votre corps physique.

Mon action, ainsi que celle des divers rayonnements que vous connaissez depuis les Noces Célestes, arrive maintenant à son acmé, permettant, par l’Intelligence de la Lumière et son instinct, de vous apporter la preuve irréfutable de votre éternité. Ce qui se déroule en chacun de vous, comme sur le corps planétaire, ne laisse plus aucun doute sur le processus en cours de changement dimensionnel que vous nommez Ascension. Ce processus, initialisé voilà de nombreux mois, trouve donc aujourd’hui un acmé et un espace de résolution des derniers antagonismes pouvant se présenter à travers votre conscience, comme au travers des Éléments de la Terre, afin de permettre la liquidation des dernières illusions, je le répète, en votre corps comme sur l’ensemble de la sphère planétaire.

Nul ne peut ignorer, même en étant dans le déni le plus total ou l’aveuglement le plus forcené, ce qui se déroule en la conscience et en les corps. Le mécanisme ascensionnel, par l’intermédiaire de votre véhicule ascensionnel, est comme vous le savez en phase d’allumage et de concrétisation sur le plan le plus visible de la conscience comme de chaque corps.

Comme vous l’a spécifié le Christ ainsi que Marie, il vous appartient de vérifier à chaque minute de votre présence sur terre, la densité, le poids, et l’efficacité de la Paix. L’emplacement de chaque conscience humaine en cette terre ne peut plus ignorer l’appel de la Lumière, quelles que soient les manifestations corporelles ou des systèmes sociétaux. La Paix ne demande qu’à se manifester. Elle est en quelque sorte le premier témoin de la matérialisation de la Lumière, jusqu’à vos sens physiques. Tout ce que vous aurez loisir d’observer, de constater, en vous, en chaque corps humain comme sur l’ensemble de la terre, ne fait que refléter, derrière quelques voiles de l’Illusion que se soient, restants, la vérité de l’Amour et la vérité de la Lumière.

En chacun de vous il n’existe plus d’espace où se cacher, il n’existe plus d’endroit en votre corps comme en tout lieu de cette terre qui puisse vous préserver de l’afflux de la Vérité. Seul celui, à travers sa conscience ou à travers des organisations sociétales, qui chercherait à étouffer cette Lumière, se verra bousculé de manière bien plus intense que ce qu’il s’est produit jusqu’à présent.

Ayant touché terre au sein de mes représentations physiques que sont les météorites, avant l’arrivée des premiers astéroïdes et de l’ultime signe céleste, vous est offert, par l’Amour de la Vie et l’Amour de l’Éternité elle-même, la possibilité d’ouvrir en votre conscience un espace de résolution, un espace de Paix, un espace de cessation de tout combat et de toute opposition à ce qui est dorénavant établi.

La phase de manifestation tangible de la Lumière, illustrée par tous ces prémices vécus, que cela soit au sein de la nature, au sein de vos expériences durant ces dernières années passées au niveau terrestre, n’ont été en quelque sorte que l’antichambre de la pleine manifestation.

Je vous l’ai dit, l’ensemble des voiles est maintenant complètement dissous. Les restes de votre corps causal, c’est-à-dire de ce que vous nommez corps karmique, s’évacuent de même. Que vous en ayez des visions, que vous n’en ayez aucune perception, l’allègement de tout poids du passé, l’allègement et la dissolution de toute résistance, où qu’elle soit située en vous en tant que corps humain ou au sein du corps sociétal quel qu’il soit, se voit dorénavant mis à nu et mis en lumière.

Rien de ce qui concerne la vérité de la Lumière, la vérité de la conscience, ne peut plus être caché nulle part. L’ombre ou les forces opposées, par méconnaissance de la Lumière, par peur, vont voir en ces périodes qui s’ouvrent dès maintenant un espace de résolution de cet antagonisme, pour eux aussi, qu’il s’agisse de personnes ou d’organisations. La liberté de cette Lumière et de cet Amour ne peut plus laisser passer aucun doute, et ce très rapidement, sur la vérité des mondes invisibles, sur la vérité de la vie à la surface de ce monde, sur la vérité des falsifications appliquées à tous les niveaux de l’organisation sociétale.

Il est en quelque sorte de votre devoir d’Amour de laisser être ce qui entre en manifestation tangible, de quelque nature que ce soit. La manifestation consécutive à cet événement ne doit pas vous entraîner ailleurs que là où vous êtes, en votre cœur. Quels que soient les espaces de dissolution de cette dimension s’ouvrant en votre conscience, en votre corps comme en l’ensemble des organisations sociétales de quelque nature que ce soit de la terre, ne pourra plus, extrêmement rapidement en termes terrestres, se maintenir, si elle est en opposition frontale, en résistance totale si je peux dire, à la Lumière.

Ne vous alarmez pas des éventuels feux se manifestant en votre conscience, en votre personne ou dans les systèmes d’organisations sociétales. Ils sont eux aussi, quelle que soit l’exubérance des manifestations, quelles que soient les révélations, quels que soient les effondrements, une nécessité impérieuse pour la Lumière comme pour vous. Tout ce qui doit s’effacer s’efface, tout ce qui doit demeurer demeurera votre éternité.

L’espace de résolution, parfois violent pour la personne comme pour les organisations, doit s’accompagner, que cela vous concerne directement ou pas, par la naissance de cette Paix. Ce qui veut dire qu’au fur et à mesure qu’une manifestation douloureuse de dissolution se produit, en vous comme dans toute organisation, vous aurez quelque part l’étonnement de constater que votre paix, non seulement ne disparaît pas mais au contraire s’agrandit à chaque événement survenant proche de vous, loin de vous, ou sur l’ensemble de la planète. Il ne s’agit pas d’une quelconque jouissance d’un aspect de dissolution ou de destruction mais bien plus, grâce à cette dissolution ou destruction, et encore une fois, que cela concerne votre corps, votre conscience, la Terre ou les organisations sociétales, ne change rien.

Les conflits apparents pouvant se manifester à vous au travers de votre corps, de votre conscience, de vos relations ou sur l’ensemble de la planète, ne doivent pas déclencher quoi que ce soit, et cela sera le cas dès le moment où vous accepterez de voir, dès le moment où vous ne vous détournerez pas de ce que vous présente votre conscience. Cela vous permettra, quelle que soit l’intensité ou la violence d’un choc quelconque, de rentrer directement et le plus aisément du monde dans la Paix.

Ne soyez donc pas réactifs à quelque maladie que ce soit, ne soyez donc pas réactifs à quelque interaction entre frères et sœurs de la terre, ne soyez pas réactifs au déploiement total, cette fois-ci, des Cavaliers ou si vous préférez, des Éléments. La finalité ne peut en être que la Vérité et l’Éternité. Il n’y a, et je le répète avec fermeté, aucune autre alternative.

Il est donc temps, pour ce qu’il reste d’opposition, d’éléments confrontant, de s’effacer devant l’Amour que vous êtes et ce, le plus rapidement possible en termes de temps. Plus votre reddition en tant que personne, ou résistant à la Lumière, quelles que soient les expériences vécues, sera courte et intense, plus vous découvrirez avec aisance et facilité les vertus de la Paix, le pouvoir de sublimation du Feu Igné et de transsubstantiation.

En cet espace-là, il n’y a pas de place pour quelque élément mémoriel, il n’y a pas de place pour quelque habitude que ce soit, il n’y a pas la place pour le maintien de quelque illusion que ce soit, de quelque faux-fuyant ou de quelque fuite de la Vérité.

Votre capacité à rester tranquilles en ces moments-là, concernant aussi bien votre corps, que votre conscience, que l’aspect sociétal, n’a le pouvoir de limiter, concomitamment à la manifestation d’un problème quel qu’il soit sur le plan de la personne, à l’installation de la Paix. Rappelez-vous le maître-mot : vous n’avez rien à faire. Tout se fait au-delà de toute volonté de la personne, comme de la Terre, comme des organisations sociétales, dans quelque domaine que ce soit.

Cet achèvement qui commence vous mettra face, effectivement, à une Paix que vous pourriez qualifier encore aujourd’hui, au sein de la personne, comme aberrante. Il n’en est rien parce qu’à ce moment-là vous commencerez à percevoir, si ce n’est déjà fait, ce qui est derrière la scène qui se joue. Vous ne verrez pas les incidences liées aux personnes ou aux organisations pouvant se débattre et crier face à ce qu’il se déroule, vous ne participerez pas, même si vous le voulez, à une quelconque prise de position contraire à la Lumière. C’est ainsi que votre liberté est respectée, celle de la Lumière qui est ce que vous êtes.

À partir de là, si vous arrivez à rester tranquilles quoi qu’il se déroule, et avant même l’Appel de Marie, vous éprouverez et vivrez une intensité d’Amour, de Paix et de Liberté à nulle autre pareille. L’aberration pouvant vous apparaître comme telle, que cela soit au niveau d’un frère ou d’une sœur ou de vous-mêmes, fermés ou ouverts au niveau de la vibration, l’évidence que cette dissolution est un acte d’Amour et un acte de Liberté.

Vous avez œuvré pour cela depuis longtemps, et je dirais même, pour certains d’entre vous, depuis votre venue en ce monde, préparés seulement pour cet instant, quelles qu’aient été les vies de vos personnes jusqu’à présent, quels qu’aient été vos obstacles encore présents jusqu’à aujourd’hui.

Le « rester tranquille », le « rien faire » et l’accueil, le « veillez et priez », la lucidité, en termes humains je parlerais de tolérance et de fraternité, d’humanité, doivent être totales.

Les contingences sociétales, les contingences affectives, les contingences organisationnelles, les contingences, vous l’avez compris, quelles qu’elles soient, liées aussi bien aux habitudes et aux conventions de votre monde, en quelque partie que vous y soyez, selon votre culture, n’ont plus cours.

Le cœur est Évidence, surtout quand la manifestation en devient palpable, et je parle là non pas d’énergie, non pas de vibrations, mais de la matière elle-même. Celle de votre corps comme tout ce qui vous était invisible et qui pourtant était les éléments qui agissaient au sein de l’ombre, la vôtre comme celle de tout frère et sœur incarné, comme celle des organisations de quelque niveau que ce soit, pour maintenir l’ignorance et l’enfermement.

Rappelez-vous, au mieux vous restez tranquilles, au mieux vous trouvez des espaces de silence, d’intériorité, d’alignement, de veille, de prière, de lucidité, peu importe comment vous les nommez, plus vous serez aptes, si je peux dire, à vivre la Paix, la béatitude, même sans être passés par les états vibraux que beaucoup d’entre vous ont vécus. C’est donc bien évidemment une forme de paradoxe ou d’aberration qui va vous découpler de manière définitive de ce qu’il peut rester au sein de vos enveloppes éphémères, de corps astral et de corps mental et de corps causal. Vous êtes donc à nu dans la vérité de l’Amour, quoi qu’il se déroule sur le champ de votre conscience ou à l’intérieur de votre corps.

C’est en cette Paix que vous trouverez dorénavant la solution, et non plus dans un « faire », et non plus dans quelque compréhension que ce soit. La spontanéité, l’évidence de la Lumière, doit devenir chez chacun de vous la seule évidence palpable et reconnaissable entre toutes, car elle procure une paix que rien ne peut venir altérer.

Vous pourrez être certes étonnés de ne pas réagir comme une personne, vous pourrez être étonnés d’être libres de toute interprétation, de toute projection comme de toute explication. Là est la véritable Liberté, quand la matière devient éclairée. L’éclairage de la matière est bien plus que ce qui s’est déroulé jusqu’à présent, c’est-à-dire le dépôt des particules adamantines, mais bien plus l’ensemble du rayonnement de l’Ultraviolet, de la Source, de Sirius, qui se dévoile maintenant, non plus seulement par vos pieds comme ce fut le cas par l’Onde de Vie mais en la totalité de vos sens, en la totalité de vos vies et en la totalité de l’organisation sociétale.

Vous le savez par ailleurs, nul ne connaît la date. Ainsi ce processus peut être antérieur et il commence aujourd’hui, accompagné ou précédé de l’Appel de Marie et les sons du ciel et de la Terre. Ces sons du ciel et de la Terre, pour ceux d’entre vous qui entendent ces sons, voient et perçoivent une modification à nulle autre pareille de ces sons. Cette modification des sons perçus, cette modification des perceptions de votre corps et de votre propre conscience, signifie que le témoin ou l’observateur est là, que vous l’ayez repéré ou pas, vous donnant à vous placer non pas en retrait mais à vous placer en votre éternité, manifestée en totalité au sein de l’éphémère.

Votre parler sera un parler en langues, vous exprimerez des choses qui ne passent pas par le mental et qui ne sont pas nées du mental. Vous serez la Vérité, vous exprimerez la Vérité, vous manifesterez la Vérité en son entièreté, et ne dépendant d’aucune personne et reconnaissable par tout un chacun.

Au fur et à mesure que vous laisserez s’exprimer la Lumière, la Vérité et l’Amour par le Verbe, par le rayonnement, par la communication, vous vous prouverez à vous-mêmes ce qui n’a pas besoin de preuve. Vous démontrerez à ceux qui doutent, par vos mots et votre présence, respectant la liberté de chacun, de manifester cette Lumière afin que chacun puisse le voir et le vivre.

Allez votre chemin, allez votre vie. Menez à bien ce que la Vie vous a assigné, du mieux que vous pouvez. Constatez, en cas de résistance, l’apparition de la Paix. Intéressez-vous à cette Paix, non pas pour vous en saisir, non pas pour la garder, mais bien pour en témoigner dans le silence de votre cœur, d’en voir les effets et de laisser la Joie sans objet et sans sujet émerger à profusion, je le dis bien, quoi que vous fassiez au sein de vos activités.

Dans les moments où cette Paix devient plus palpable pour vous, n’oubliez pas de vous poser, n’oubliez pas de rendre grâce, n’oubliez pas de vous remercier, n’oubliez pas de donner la Paix et demeurez en silence.

Rien ne peut vous dérouter ni altérer dorénavant ce que vous êtes. Cela va vous devenir de plus en plus évident, de plus en plus flagrant, et vous y reconnaîtrez d’ailleurs la seule vérité possible, encore une fois quelle que soit la nature des événements personnels ou collectifs que vous avez à vivre.

N’oubliez pas, dès aujourd’hui, que quel que soit l’événement de quelque ordre et de quelque nature que ce soit, que la Paix accompagne ces événements et qu’il n’y a, dans l’ensemble des événements possibles vous concernant ou concernant le collectif de la Terre, ce qui se joue n’est rien d’autre que la concrétisation matérielle, si je peux dire, de votre liberté et donc l’Ascension réelle et physique de la Terre.

Je le répète, nul ne peut connaître la date et l’heure mais néanmoins, comme vous l’a dit Marie, comme vous l’a dit le Christ, l’ensemble des signes laissés par les prophètes sont dorénavant présents sous vos yeux.

Je dirais : laissez l’ancien mourir, laissez le nouveau naître et apparaître en totalité. Vous n’avez plus aucun pouvoir de décision en quelque évènement qu’il se produise en votre vie et en votre monde. De votre acceptation de cela découle aussi la qualité de votre Paix, de cette acceptation-là dépend aussi l’intensité de la matérialisation de la Lumière aussi bien sur la Terre que dans votre corps de chair.

Ce qui veut dire qu’à ce moment-là vous saisirez, parce que vous le vivrez, et je pense, si je peux penser cela, avant l’Appel de Marie qui est, comme vous le savez, imminent, et chaque jour plus imminent. En cette imminence, ne voyez pas d’impatience, ni de retard, ni de doute. Contentez-vous de mesurer l’approche d’Hercobulus et de l’Appel de Marie, selon la quantité de paix que vous vivez, mais aussi paradoxalement selon l’intensité des souffrances illusoires qui peuvent affecter votre corps ou votre conscience. L’un comme l’autre n’ont qu’une finalité, c’est le déroulement de tout ce qui vous avait été annoncé par les innombrables prophètes de la terre et ce, dans toutes les traditions, dans toutes les cultures.

Comme vous le voyez autour de vous, certains frères et sœurs en humanité ne vivent pas cet éveil. La Paix consécutive à tout événement personnel ou collectif qui apparaîtra en même temps sera l’aiguillon, si je peux dire, que la Vérité est en incarnation. La Résurrection est en cours. Ce n’est pas un vain mot, ce n’est pas une idée, ce n’est pas une référence historique, car c’est exactement ainsi que vous vivrez cela. Vous renaissez en éternité où vous n’avez jamais disparu.

Tout ceci se déroule maintenant. La durée de ce processus peut n’être que de quelques heures comme durer jusqu’à la fin du mois de mai. C’est dans cette période où il n’y a pas de date définie que tout doit être accompli, d’une façon ou d’une autre, dans la Paix ou sans Paix. Mais la finalité est effectivement la Paix la plus totale et l’évidence de votre éternité qui sera, comme je l’ai dit, palpable, et non plus seulement au Cœur du Cœur, dans des états ou dans des expériences.

Comme vous le savez et comme cela avait été annoncé durant la totalité du Conclave Archangélique, dans cette phase de basculement, d’actualisation, de matérialisation de l’Éternité, la vibration et la présence du Christ, de Marie, de moi-même, et de celui qui facilite l’accès à cette Paix qui s’installe d’elle-même, c’est-à-dire l’Archange Uriel, ont un rôle prépondérant et majeur. Ne voyez pas en cela ni ma forme archangélique, ni mes représentations ithyphalliques, ni même les météorites. Rappelez-vous que nous sommes déjà en vous, de toute éternité, c’est cela qui va apparaître.

Vous pouvez bien sûr vous appuyer, puisque nous sommes en vous au-delà même de toute perception que vous puissiez en avoir, ou ressentir, la possibilité, comme cela a été spécifié, de penser à Marie en tant que consolatrice, de penser au Christ en tant que frère de Lumière et frère de Feu, de penser à ma vibration quand il vous semble avoir des difficultés à laisser trancher ce qui doit l’être, et enfin vous pouvez appeler la vibration de l’Archange Uriel afin que la Paix de la Demeure Suprême, la Paix de l’Infinie Présence soit présente en tout recoin de ce qu’il reste de votre personne et de votre vie sur cette terre.

Rappelez-vous aussi que quoi qu’il se déroule actuellement, à quelque niveau que ce soit, et qui vous semble poser problème, n’est qu’un espace de résolution quant à l’issue de la manifestation tangible de la Lumière et de l’Éternité.

Voilà les quelques mots que j’avais à vous délivrer. Je vous dis non seulement soyez en paix, soyez en joie, tout s’accomplit dans la manifestation et dans la matière.

Je suis Mikaël Archange. Que la Paix, l’Amour, la Vérité et la Lumière soient votre demeure. Ainsi soit-il.

… Silence…

Je suis Mikaël, Prince et Régent des Milices Célestes et je suis avec vous.

… Silence…

En le Feu Igné et en la Vérité, j’honore votre Présence.

 

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com