JÉSUS-CHRIST / Je viens vous annoncer qu’étant présent en vous par votre état de Christ intérieur, nombreux, en cette période de la terre, sont appelés à me rencontrer.

En passant

(español – texto) | Blog Español : Link

 (português – texto + audio) | Blog Manoel Egidio : Link

Téléchargement PDF : JÉSUS-CHRIST – 12 DÉCEMBRE 2016

 

JÉSUS-CHRIST

Je viens vous annoncer qu’étant présent en vous par votre état de Christ intérieur, nombreux, en cette période de la terre, sont appelés à me rencontrer

 
12  Décembre 2016

Que la Paix soit sur vous tous.

… Silence…

En la paix du cœur, je viens à vous. Frères et sœurs présents sur la terre, comme je le fus moi-même voilà fort longtemps, je me présente à vous. Je vous demande dès à présent de vous délester des notions historiques me concernant, car avant d’être une forme, comme vous, présent et marchant sur ce monde, je fus déjà un Principe.

Je ne viens pas vous rappeler des faits historiques ni même prophétiques, je viens simplement vers vous, car l’appel de votre cœur a été entendu au plus haut des cieux.

Je fus à la fois celui qui fut nommé Jésus-Christ, mais n’y voyez pas une personne, ni même une histoire, fût-elle la plus authentique à cette époque-là.

Ce que j’ai été, nombreux parmi vous aujourd’hui le sont.

… Silence…

En cette période de la terre, il vous est donné de voir la fatuité et l’inutilité de ce qui fait la vie en ce monde.

Je viens vous montrer ce que vous êtes, car vous êtes autant que moi la Voie, la Vérité et la Vie, vous êtes autant que moi les enfants du Père.

Un long travail a été accompli par vous-mêmes et par les frères de Lumière pour vous permettre d’arriver à ce moment-là.

… Silence…

J’ai toujours énoncé que mon Royaume n’était pas de ce monde. J’étais venu apporter la Parole de Vérité, la Parole du Père. Je suis passé par toutes les étapes où vous êtes passés. Aujourd’hui, vous arrivez en quelque sorte à la fin de l’histoire, aux joies de votre résurrection en la vraie Vie.

Pour nombre d’entre vous, la préparation a duré presque trente-trois années. Si votre âge est suffisamment avancé, votre chemin, qu’elle qu’en ait été la forme, a été le même que le mien, à votre échelle, celle de votre vie.

Aujourd’hui, la réalité de votre résurrection, à travers vos signes intérieurs et les signes visibles à la surface de ce monde, ne laisse planer aucun doute sur la réalité de ce qui se déroule. Bien sûr, de très nombreux frères et sœurs de cette terre ne se doutent pas une seule seconde que les temps annoncés et prophétisés se déroulent en ce moment même sous vos yeux, et dans votre chair.

Je ne suis pas venu à nouveau enseigner quoi que ce soit car tout enseignement a été donné. Cet enseignement se résume à une seule chose, vous le savez, vous le vivez : l’Amour. L’Amour qui a tant été distordu, altéré et trompé sur ce monde, par la volonté de quelques-uns, assoiffés de sang, de pouvoir et d’ascendance sur vous.

Aujourd’hui, aux portes de votre résurrection, plus que jamais l’enseignement d’alors est d’actualité. Il n’y a rien à en retrancher, il n’y a rien à rajouter.

Comme cela fut dit sur la croix, il vous appartient de remettre votre Esprit au Père, afin de vivre la Vie éternelle, celle qui ne connaît ni de fin ni début.

Je ne suis pas venu vous voir pour donner de nouvelles règles, ni de nouvelles consignes, mais je suis venu aujourd’hui parce que, en nombre d’entre vous, à la surface de cette Terre, je me reconnais et je me vois.

Déjà depuis de nombreuses années, un nombre suffisant de frères et de sœurs de la terre ont accompli leur œuvre alchimique de Résurrection et de Renaissance, permettant d’offrir une assise suffisante pour réaliser et accomplir les prophéties, en leur finalité.

Nombre encore de nos frères et de nos sœurs sont séduits par ce monde plutôt que par la Vie éternelle ; il ne faut pas juger car ils ne savent pas. Or vous, vous savez, parce que vous le vivez. Vous n’êtes pas supérieurs ni inférieurs, vous êtes simplement à un autre moment de votre conscience.

Votre rôle, si je peux parler ainsi, en ces temps-là, est d’offrir votre Lumière à la Terre et à l’ensemble des frères et des sœurs. N’en faites pas une affaire de personne, ne vous occupez pas de savoir où diriger cet amour et envers qui l’offrir. Votre présence devient éminemment plus importante que tout mot ou tout discours que vous pourriez prononcer.

Si vous avez la chance, en cette période, d’avoir du temps, si vos obligations en ce monde vous en laissent l’opportunité, je vous demande simplement de veiller et de prier avec moi, pour que l’ensemble des circonstances des temps prophétiques s’accompagne d’une plus grande douceur et d’une plus grande ouverture collective à la réalité et la Vérité de l’Amour.

Vous n’avez pas besoin de vous revendiquer de moi, ni de n’importe quel autre maître ; vous êtes votre propre maître, plus que jamais. À vous de démontrer votre autonomie, votre liberté et votre transparence, par simplement votre Présence, aimante, qui veille et qui prie.

Beaucoup d’entre nos frères et sœurs ignorent encore ce qu’il va se dérouler, mais en pressentent instinctivement la teneur, même s’ils refusent de l’admettre ou de le voir. Soyez assurés, comme cela vous a été répété à d’innombrables reprises, que chaque frère, chaque sœur, chaque évènement, chaque situation, est très exactement justice et vérité.

La chose essentielle, en Amour, est la Paix, cette Paix et cette Joie qui, comme vous le savez et le vivez ne dépend d’aucune circonstance ni d’aucune condition.

De la même façon que nombre de Présences subtiles vous accompagnent ou vous rencontrent, que cela soit dans votre lit, dans la nature, ou dans d’autres circonstances, je viens vous annoncer qu’étant présent en vous par votre état de Christ intérieur, nombreux parmi vous, en cette période de la terre, sont appelés à me rencontrer. N’y voyez pas un personnage historique, je le répète, mais un Principe essentiel, initialisant en chaque monde enfermé, le processus même de la libération de l’enfermement.

Alors vous êtes nombreux, dorénavant, à pouvoir m’accueillir, à pouvoir me voir et à pouvoir m’entendre. Plus la terre se rapprochera de son solstice d’hiver, plus ma présence se fera sentir, vous montrant qu’effectivement je suis aussi en vous de toute éternité.

Vous le savez aussi, même si à tort on m’a appelé le Sauveur, je ne peux vous sauver malgré vous ou contre votre liberté. Je ne parle pas de Libération – qui est acquise – mais bien plutôt de destination. Sachez aussi que quelle que soit ce qui fut nommé l’assignation vibrale qui est la vôtre, nul ne peut préjuger de la destination de son frère jusqu’à l’ultime moment, parce que contrairement aux apparences de ce monde et de son tohu-bohu, vous n’avez jamais été aussi prêts de vivre votre Vérité éternelle.

De par notre proximité, non seulement la mienne mais l’ensemble des Forces de la Lumière, que cela soit celle de la Confédération ou celle des Archanges, par exemple, il m’est désormais possible de me manifester en vous. Il vous est désormais possible de mettre vos pieds dans mes pieds, il vous est possible de mettre votre cœur dans mon cœur.

Dépassez toutes les notions que vous avez peut-être lues, étudiées, me concernant. Soyez vierges de tout a priori, de toute référence et de toute personnalisation. Tout comme vous j’ai connu les joies de ce monde, tout comme vous j’ai vu l’hérésie de ce monde, tout comme vous j’ai pu en souffrir, tout comme vous j’ai connu les joies de l’incarnation, même si elle fût brève.

… Silence…

Alors sachez que quand la Lumière Blanche vous envahit, quand le Feu Igné vous parcourt, je suis très proche de vous, très proche de votre conscience. C’est dans ces moments-là que nous avons le plus de chance de nous retrouver, de communier et de renforcer votre stabilité de celui qui est re-né : le Christ.

Comme cela fut annoncé par mon prophète, sous ma dictée, le bien-aimé Jean, aujourd’hui je viens communier avec vous, je viens laver vos robes et je viens vous écouter. Je ne viens pas pour juger mais je viens pour vous aider à trancher ce qui doit l’être. Il vous a toujours été dit que c’était l’Intelligence de la Lumière qui était agissante ; plus que jamais aujourd’hui, de différentes façons, vous le vivez ou le découvrez.

Alors veillez et priez car vous êtes nombreux à pouvoir me recevoir, et vous me recevrez dans ces moments particuliers, que cela soit durant vos jours ou vos nuits, en Présence et en compagnie du Feu Igné, en présence de la Lumière Blanche vue à l’intérieur de vous-mêmes où je pourrai vous rencontrer. Non pas encore pour laver vos robes mais bien pour vous affermir en votre résurrection.

Je viendrai les mains vides, je ne viendrai pas enseigner quoi que ce soit de nouveau, mais je viendrai en quelque sorte établir ma Présence en votre Présence, vous affermissant dans votre émanation de Lumière éternelle, à la surface même de ce monde.

…Silence…

Votre présence sur cette terre est précieuse, parce que vous avez cheminé jusqu’à ce jour, quelles qu’aient été vos embûches, quelles qu’aient été vos joies, quelles qu’aient été vos occupations.

La Lumière fait de vous aujourd’hui les envoyés de la Source, les dignes fils du Père. En quelque situation que vous soyez, n’importe où sur la terre, de quelque confession religieuse que vous soyez, si vous en avez encore, cela ne fait pour moi aucune différence. Seul ce que vous êtes est capital, et non pas le rôle que vous jouez.

Je reconnais chacun de vous à l’intensité de son cœur et je répondrai à chaque appel, non pas pour améliorer votre situation à la surface de ce monde, ni même améliorer ce monde, mais bien plus pour affermir la Vérité de l’Éternité, et permettant de dévoiler toujours plus la fausseté de ce monde enfermé.

… Silence…

Appelez-moi aussi justement dans les moments où il vous semble non pas douter mais manquer de fermeté d’Amour.

J’ai dorénavant la possibilité de rentrer en communion avec nombre d’entre vous au même instant, au même moment, et je ne m’en priverai pas.

Encore une fois, je ne viens pas, et je ne viendrai pas vous faire des discours concernant votre vie. Ne comptez pas sur moi pour résoudre vos problèmes au sein de ce monde mais pour éventuellement vous soutenir dans vos interrogations sur l’Éternité.

… Silence…

Ma forme qui se présentera, sera conforme à l’idéal que vous portez. Vous ne me reconnaîtrez pas nécessairement par une forme, qui pourra être profondément différente pour chacun, mais par notre cœur commun. Je réponds donc à la naissance de votre Christ intérieur, venant vous conforter dans les choix que vous avez posés, dans les décisions que vous avez prises et dans le vécu qui est le vôtre.

Encore une fois, je le répète, chaque conscience de ce monde est exactement à la place qui est sienne pour vivre ces temps-là. Rappelez-vous aussi ce que j’avais dit : « Ceux qui voudront sauver leur vie la perdront ». Ceux qui perdront la vie, trouveront l’Éternité, sans regarder en arrière, sans remords, avec une joie incommensurable : celle du cœur, bien sûr, mais celle aussi de retrouver la liberté de la conscience.

Avant mon retour effectif tel que je suis parti, c’est-à-dire ne vous attendez pas à me trouver dans aucun corps de chair, mais ce moment-là n’est pas encore arrivé. Il faut pour cela auparavant que vous passiez chacun par les tribulations qui vous sont propres, et vous devez aussi passer par le rappel de ma Mère qui vous dira que vous êtes son enfant, et qui surtout vous le fera vivre, là aussi sans aucun doute possible. Mais ma présence silencieuse et aimante vous est acquise, ici même en ce monde.

Ne cherchez pas à en tirer ni gloire, ni enseignement, ni dialogue, mais simplement, comme je l’ai dit, de vous affermir en l’Amour éternel.

Le don de ma Présence ne fait que répondre, en définitive, qu’à votre propre don et à votre propre sacrifice, montrant par là même que vous mettez vos pas dans mes pas.

La Lumière ne condamne pas, la Lumière ne juge pas, la Lumière offre la Liberté, en accord avec ce que vous pensez de la Liberté ou ce que vous vivez de la Liberté.

Je dirais aussi que dans cette période qui précède l’Appel de ma Mère, à ceux à qui il a été beaucoup donné, il sera encore plus donné. À ceux qui n’ont rien demandé, il sera aussi donné, ainsi est l’Amour.

Nous ne pouvons imposer la Liberté à quiconque. Nous ne pouvons que favoriser votre retour à la Lumière, en vous la montrant, en vous permettant vous-mêmes de le vivre.

… Silence…

La période qui s’ouvre, jusqu’à la période de la fin de votre année terrestre, représente une fenêtre d’opportunité à nulle autre pareille, aussi bien pour ma présence à vos côtés que pour l’Appel collectif de Marie, ma Mère. Autant que faire se peut, la Lumière vous appelle et je vous enjoins également à la prière, à la prière du cœur, qui n’est pas une demande de satisfaction d’un avantage quelconque sur ce monde mais bien d’un avantage en l’Éternité – comme je l’ai dit, et je le répète, afin de vous affermir dans votre vécu, dans votre foi, et dans votre vérité.

… Silence…

Je ne vous demanderai rien d’autre que d’éprouver votre liberté, de vivre votre autonomie, et votre retour à l’Éternité.

… Silence…

Où que vous soyez à la surface de ce monde, si votre cœur vit, alors je serai vivant avec vous.

Votre prière – du cœur et silencieuse –, sera un appel à ma Présence, bien au-delà de toute religion et de l’histoire même de ce monde.

… Silence…

Je viendrai à vous entouré du Chœur des Anges, porté par l’Esprit du Soleil et par le Verbe.

… Silence…

Si cela se produit pour vous, alors cela renforcera votre prière et votre Éternité. Et si cela ne se produit par pour vous, dans ce même espace de temps, alors c’est un encouragement à veiller et à prier encore plus, et je serai là de toute manière.

… Silence…

Depuis de nombreux mois en termes terrestres, il vous a été permis, par l’éclairage de votre propre Lumière, de voir votre personne (le personnage), de voir réellement la nature de ce monde où prédominent l’avidité, la prédation, la compétition. L’Amour ne connaît rien de tout cela, mais vous avez été littéralement emmenés sur des voies déviées afin de vous détourner de ce que vous êtes. Tout a été construit, au sein de la société occidentale comme dans les autres sociétés, pour vous éloigner de ce que vous êtes, pour vous distraire, pour ne pas que vous regardiez en vous, ni même les inconvénients de ce monde. Vous avez été obligés, de différentes manières, de gagner votre vie. La vie ne se gagne pas, elle est donnée, ce qui effectivement est loin de ce qu’il se passe, plus le temps passe, sur cette terre. Le règne de l’adversaire n’a qu’un temps ; ce temps a été défini par le Père lui-même, et ce temps s’achève.

Votre unique devoir est d’être libre. Votre unique fonction est d’être ce que vous êtes, afin que tout ce qui est la routine, les habitudes, les erreurs, s’éloignent de vous. C’est le sens de mes paroles : « Veillez et priez ». Encore une fois, non pas pour un quelconque avantage au sein de ce monde mais pour progresser, si je peux dire, en votre Éternité.

… Silence…

La falsification du monde en cette période de Libération atteint naturellement son acmé et son plein potentiel, cela a été annoncé depuis fort longtemps. Et c’est justement au sein de ces conditions où la noirceur prédomine que vous devez vous trouver, et que vous vous êtes trouvés.

Il ne vous sert à rien non plus de juger cette société, ni même aucun frère ni aucune sœur, il vous appartient seulement d’être affermis en ce que vous êtes et de le montrer, non pas par vos gestes ou vos mots mais par la réalité de votre cœur, par la vérité de votre Lumière.

… Silence…

L’approche des mondes subtils que vous avez vécue de multiples façons et de multiples manières, trouve en quelque sorte aujourd’hui son aboutissement.

L’Esprit est apparu en vous. Quels qu’aient été les noms qui ont été employés par les pédagogues qui vous ont accompagnés, vous pouvez maintenant dépasser tous ces noms, tous ces circuits, toutes ces structures vibrales, pour aller à l’essentiel, et l’essentiel n’est que l’Amour.

L’Intelligence de la Lumière vous détournera de plus en plus, et de toutes les manières possibles, de l’illusion, en vous la montrant, en vous permettant de la traverser, en vous abstenant de tout jugement. La Lumière ne jugera jamais ; en l’Amour, la Liberté est totale, même pour ceux qui furent nommés les méchants garçons. La punition, si je peux dire, sera déjà suffisamment lourde en se voyant Amour et en voyant la personne qu’ils ont jouée, il n’est pas nécessaire de rajouter quoi que ce soit comme punition, comme châtiment. Personne ne vous juge et personne ne vous jugera. Comme je l’avais dit, il vous sera fait exactement selon votre foi, selon votre conscience et non pas selon votre historique, selon vos passifs. Cela fait partie des ultimes grâces, qui ne sont décrétées ni par moi ni par ma Mère mais par l’Amour lui-même.

Il n’existe pas de fautes ou de péchés, comme on dit, mortels ; ceci est une hérésie de ceux qui ont repris ma vie pour ancrer une autre falsification.

… Silence…

Rappelez-vous que l’Amour, indépendamment de la Paix et de la Joie qu’elle vous procure, est une force inaliénable et invincible, non pas dans le sens d’un combat à livrer, non pas dans le sens d’une lutte, mais comme une évidence qui s’installe pour tout un chacun, éveillé ou pas.

… Silence…

Je vous encourage autant que faire se peut, pour chacun de vous, de vous aménager dans votre emploi du temps, des temps justement de rencontre avec vous-mêmes. Que cela passe pour vous par la nature, par le Silence, par une sieste, par une prière active, par le repos, peu importe. Il faut que votre vie soit effectivement remplie de Lumière, quel que soit le cas de figure de votre corps ou de votre vie.

Ne cherchez plus à modifier un quelconque cours de votre vie mais simplement à modifier votre cœur, de garder votre maison propre. Comme je l’ai dit, je viendrai comme un voleur dans la nuit, d’abord pour certains d’entre vous, et au moment adéquat pour l’ensemble de vous, sans aucune restriction.

Le temps de la Résurrection est aussi pour nombre d’entre vous le temps de la rédemption. Entendez par rédemption qu’il n’y a pas d’erreurs à corriger, qu’il n’y a pas de fautes à pardonner, mais qu’il y a surtout à vous reconnaître, au-delà de votre personne, de votre chair, de votre âme même.

… Silence…

Je ne viens pas vous juger mais je viens vous aider à trancher ce qui doit l’être, si telle est votre Liberté.

… Silence…

J’insuffle d’ores et déjà, de manière que vous pourriez qualifier encore d’invisible, la détermination de l’Amour et la force de l’Amour, afin de vous accompagner en les phases ultimes de votre résurrection et de votre liberté.

… Silence…

Mes frères, mes sœurs, il est temps peut-être aussi de régler ce qu’il vous semble avoir à régler. Je l’avais dit : « Ce qui est lié sur ce monde sera délié sur ce monde. Ce qui est lié au ciel sera délié au ciel ». Alors vaquez et œuvrez à ce que l’Intelligence de la Vie vous donne à vivre, faites chaque chose paisiblement et calmement et n’oubliez jamais, même au sein des activités les plus triviales, la réalité de votre cœur. Appuyez-vous sur lui, il est de plus en plus présent et de plus en plus affermi, quoi que vous en pensiez et quoi que vous viviez comme difficultés encore.

… Silence…

L’Amour vous veut en totalité et non pas par fragments. Et l’Amour s’impose de lui-même, sans violence, chaque jour et chaque minute un peu plus, quoi que vous en pensiez, quoi que vous en disiez.

… Silence…

Quelle que soit l’intensité de ce que vous avez à vivre au sein de votre éphémère, quelles que soient les difficultés ou les joies de ce même éphémère, n’oubliez jamais que l’Amour est tout, que l’Amour peut tout, et que l’Amour est ce que vous êtes, en dépit de toute apparence contraire. Votre seule force, en ces temps, votre seule nourriture en ces temps, est avant tout l’Amour ; le reste suit et découle de là. Cela vous a été dit de nombreuses fois, l’Amour est simple, l’Amour est humble, il ne fait pas état d’une quelconque connaissance dans les domaines de l’Esprit. Je l’avais dit d’ailleurs : « Il vous faut redevenir comme un enfant. ». Non pas vis-à-vis de ce monde mais vis-à-vis de la Lumière.

… Silence…

Je viens donc aujourd’hui vous annoncer mon retour. Ne me cherchez pas dans un corps de chair car celui qui prétendrait autre chose qu’être le Christ ressuscité serait dans le mensonge. Mais celui qui est le Christ ressuscité n’a pas besoin de tenue, n’a pas besoin de discours, n’a pas besoin de jouer un rôle, il est simplement lui-même, aimant, tolérant, dans la Paix et dans la Joie. Il se met à la place de chacun et éprouve chacun en son propre cœur, non pas pour le jauger ou le juger mais pour être en harmonie, pour être dans la communion ou pour être dans le pardon, face à l’erreur de ce monde, à l’erreur des sociétés, à l’erreur de la prédation et de la compétition.

… Silence…

À l’issue de ces rencontres, probables pour nombre d’entre vous, à l’issue de l’Appel de ma Mère, vous verrez, que vous ayez un corps ou pas, la nouvelle Terre et les nouveaux Cieux, même si cela n’est pas votre destination, vous montrant et vous démontrant la réalité de la nouvelle Terre, ascensionnée.

En un laps de temps court, un peu plus d’un tiers d’année, deux réalités différentes dimensionnelles se superposeront. Vous irez naturellement, par l’Intelligence de la Lumière et l’État de Grâce, là où vous conduit la Lumière, là où est votre vérité, sans difficulté. Ne vous préoccupez pas des évènements, quels qu’ils soient. Je l’avais dit aussi : « Est-ce que l’oiseau se soucie de ce qu’il va manger demain ? ». En l’Amour, vous n’aurez plus jamais faim ; en l’Amour, vous n’aurez plus jamais froid ; en l’Amour, vous ne manquerez de rien. Cela est une promesse et une certitude, qui bien sûr n’est peut-être pas encore tout-à-fait d’actualité dans ce qui se vit en ce moment, mais, une fois l’Appel de Marie, de ma Mère, réalisé, vous ne pourrez douter de cette vérité.

Alors ne vous préoccupez de rien concernant les évènements. Vivez votre vie, assumez vos tâches du mieux que vous pouvez, mais n’oubliez pas de veiller et prier dans le même temps.

Je vous insufflerai, pour nombre d’entre vous, ce qui est peut-être encore utile pour vous affermir et vous établir définitivement dans votre résurrection.

… Silence…

L’heure est à la liberté intérieure. Quelles que soient les privations de liberté extérieure, elles n’ont aucune importance, en regard de ce que vous êtes. Tout au plus cette importance peut vous apparaître durant ces temps-là, mais cela ne fait là aussi que passer et ne pourra durer au-delà de ce qui est tolérable pour la conscience globale de l’humanité.

… Silence…

L’Archange Mikaël qui laboure votre ciel depuis de nombreux mois va toucher de plus en plus fréquemment le sol de la Terre, ne vous en alarmez pas. Au fur et à mesure que les évènements extérieurs prendront de l’importance autour de vous, au fur et à mesure vous constaterez que l’Amour s’affermit en vous. Il n’y a là aucun paradoxe, il y a simplement l’établissement de l’Amour – en vous –, et qui dépendra de moins en moins, justement, des circonstances de vos vies, de votre situation, de votre âge, de vos obligations.

… Silence…

Ce message ne s’adresse pas exclusivement à vous qui avez éveillé vos Couronnes ou qui vivez le Feu Igné, mais s’adresse à chaque frère et à chaque sœur dont le cœur se tient prêt, même s’il n’en a rien vécu.

Tout comme vous, je ne connais aucune date. Comme je l’ai dit de mon vivant : « Seul le Père connaît la date. ». L’effet de surprise, et vous le savez, est un des éléments majeurs de la Révélation, non pas pour surprendre mais bien plus pour sidérer le cœur afin que le cœur éphémère, lors de cette sidération, s’ouvre au Cœur éternel et au Cœur du Cœur.

Alors n’imposez rien à aucun frère ou aucune sœur. Tous ceux d’entre vous qui devaient être au courant, que cela soit récemment ou depuis trente ans, le sont. Tous ceux qui ne devaient se douter de rien ne se douteront de rien jusqu’à l’ultime moment, parce que c’est la meilleure façon pour eux de vivre le cœur. N’imposez rien, mais imposez-vous la prière, imposez-vous la Présence, et veillez.

N’oubliez pas non plus de suivre, si je peux dire, l’Intelligence de la Vie et de la Lumière, car l’Intelligence de la Lumière fait tout pour que vous soyez à la très juste place, sans aucun déséquilibre, non pas par rapport à votre situation éphémère mais par ce que vous avez à vivre pour votre résurrection. Il ne s’agit pas d’une soumission à la Lumière mais d’une reconnaissance de la Lumière.

Il n’y a personne à soumettre, il n’y a personne à convaincre, il y a la réalité simplement de ce qui se déroule, et qui bien évidemment est vue de manière bien différente – ou qui n’est pas vue du tout – selon ce que vous êtes en ce moment précis.

Quelle que soit l’adversité apparente au sein de votre personne ou de votre vie, gardez précieusement la Joie, gardez précieusement la Paix, car c’est cette Joie et cette Paix qui sont le témoin de votre Amour et qui sont vos sauf-conduits, pour la Résurrection en cours.

… Silence…

Comme vous le vivez peut-être, et comme vous vous êtes renseignés peut-être, les signes de la Terre et du ciel atteignent un niveau qui n’a jamais été connu sur cette Terre, même en les cycles précédents. Et comme ma Mère vous l’a dit, il n’y aura plus aucun répit, il y aura une intensification de tous les dévoilements. Tout ce qui doit se régler sur la Terre sera réglé, tout ce qui doit se délier au ciel sera délié. Vous avez juste à être ce que vous êtes, chaque jour, de manière de plus en plus intense, de plus en plus évidente, de plus en plus amoureuse.

… Silence…

En ces temps particuliers, l’Amour est donc votre sauf-conduit, votre seule certitude, votre seule nourriture, votre seul but. L’Intelligence de la Lumière fera tout pour vous rapprocher de cet objectif dernier.

… Silence…

Si cela vous est possible, ne cherchez plus les signes du ciel et de la Terre – ils sont tous présents –, ne cherchez plus de date, mais cherchez le temps pour veiller et prier. Cela vous permettra d’affermir non seulement l’Amour mais d’accroître la Joie et la Paix, les seules choses dont vous avez besoin, pour vous comme pour le monde.

… Silence…

Contrairement à vos rencontres avec les peuples de la nature, ou contrairement aussi à la façon dont vous rentrez en contact avec les intervenants qui se sont exprimés depuis de nombreuses années par le Canal Marial, je vous rappelle que plus que tout autre je suis le Christ intérieur, et donc j’apparaîtrai directement dans votre cœur – et seulement dans votre cœur. Même s’il y a vision en une forme qui correspond à ce que vous pensez, cela ne sera pas l’élément déterminant, mais bien plus ce qui se déroulera même au sein de votre cœur, c’est-à-dire pas seulement le Feu Igné, pas seulement les Couronnes radiantes, mais vraiment un Amour indicible et tout bonnement incroyable, avec une telle intensité que tout le reste sera balayé, tout le reste n’existera plus.

Vous vivrez à ce moment-là ce que certaines des Étoiles vous ont narré concernant leur Mariage Mystique avec moi. C’est cela que je viens vous montrer. Il ne s’agit pas d’un enseignement, il ne s’agit pas d’encouragements, il ne s’agit pas de mots, il ne s’agit pas de remontrances, il s’agit d’une évidence.

Alors je vous redis : « N’ayez pas peur ». Paix à vous, Paix sur vous et Paix en vous. Il ne peut en être autrement en l’Amour, même si l’ensemble des fondations de ce monde et de vos vies se désagrègent les unes après les autres. L’Amour est votre sauf-conduit, l’Amour est votre nourriture, plus que jamais durant cette période.

Je vous remercie d’avoir été présents. Je vous demanderai aussi de diffuser ce que je vous ai dit indépendamment de tout autre élément, comme l’a fait ma Mère voilà quelques jours. Je n’appartiens pas à un entretien, ni à une rencontre, ni à un calendrier, j’appartiens à la liberté de votre cœur, et c’est cela l’essentiel.

… Silence…

Permettez-moi, d’ores et déjà, de vous donner ma paix, et de vous donner mon cœur. De mon cœur en votre cœur, que la Paix, la Joie, l’Amour soient à jamais.

… Silence…

Au nom de l’Amour Un, je vous aime.

… Silence…

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com

Rencontre Novembre 2016 / (12) ERIANE, Reine des Elfes du village d’Eridan + Lien PDF Novembre complet

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

RENCONTRE NOVEMBRE 2016 Blog (español) : Link Téléchargement PDF : ERIANE – NOVEMBRE 2016 (12)  ERIANE Reine des Elfes du village d’Eridan   Je suis Eriane, Reine des elfes du village d’Eridan. Frères humains, je vous avais promis de revenir … Lire la suite

Rencontre Novembre 2016 / (11) ERELIM, Dragon de Feu de laTerre

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

RENCONTRE NOVEMBRE 2016 Blog (español) : Link Téléchargement PDF : ERILIM – NOVEMBRE 2016 (11)  ERELIM Dragon de Feu de la Terre   Je suis Erelim, dragon de Feu de la Terre. Je vous salue, frères humains. Ainsi je peux … Lire la suite