Rencontre Octobre 2016 / (05) L’IMPERSONNEL – Partie 4 – Questions/Réponses

(español – texto) | Blog Español : Link

Téléchargement PDF : L’IMPERSONNEL – PARTIE 4 – OCTOBRE 2016

 

Rencontre Octobre 2016

(05)  L’IMPERSONNEL

Partie 4 – Questions/Réponses

 

En le Feu Igné, je te bénis à nouveau et ensemble, toi et moi, nous allons écouter ce qui a émergé de ta conscience en ce qui s’est produit en ce lieu. Ainsi, j’écoute ce que tu as à demander.

Question : avez-vous dit que nous étions nous-mêmes le Feu Igné ?

Bien-aimé, voilà quelque temps vous avait été énoncé ce que représentait la Couronne radiante du coeur, ainsi qu’un certain nombre d’éléments correspondant à ce que vous nommez vibration, énergie et centres de conscience. Le Feu Igné est la caractéristique primordiale de toute flamme émanant de la Source. Ainsi donc, bien au-delà du corps d’Êtreté, bien au-delà du corps de la Résurrection, se situe ta première forme qui est effectivement une flamme portant, et vivifiant, le Feu sacré nommé Feu Igné.

Au sein de ce que tu es, le Feu Igné est la composante essentielle de ta manifestation en les dimensions que tu explores – et exploreras si tel est ton souhait. Retrouver la flamme – que tu es –, te rend à la possession de toi-même, à la liberté du Feu, à la liberté de l’Esprit. Ainsi donc au-delà des mots, je t’ai donné à résonner, au sein de mon Verbe et de mes silences, la vibration de ton essence, flamme de Feu, langue de Feu, où parcourt sans interruption le Feu Igné en chaque parcelle de cette flamme, de cette langue.

Le Feu Igné est l’Amour en action, l’Amour de la Création, l’Amour de la Vie, l’Amour tout court.

L’Amour inconditionné, ne dépendant d’aucun objet, d’aucun sujet, ni d’aucune intention, est la spontanéité de ta Présence au moment où le Soi lui-même prend conscience qu’il est bien plus que le Soi. Là est l’Absolu, là est le Parabrahman, là est l’Infinie Présence, dont la première émanation, si je puis dire, bien que le terme ne soit pas correct, est effectivement le Feu Igné.

Voici ce que te dit le Verbe de Feu en son langage, en ta structure de chair, maintenant :

… Silence…

Demande.

Question : par rapport au Feu igné, je n’ai ressenti que des émotions qui s’évacuaient. Qu’en est-il ?

Bien-aimé, le Feu Igné que tu es, peut te donner à vivre, à ressentir, dans le corps ou dans la conscience, sans passer par le support du corps ni du coeur mais directement te positionnant au sein de l’observateur, te donnant à constater l’émergence et l’évacuation de certaines émotions. Il n’y a pas de règles dans la liberté de l’Amour, il n’y a pas de schémas préétablis de la manifestation de ce Feu Igné. Chacun d’entre vous peut vivre des éléments semblant différents, il n’en est rien. Car au-delà de l’apparence et au-delà de l’impression du corps, se situe plus directement l’impression de la conscience elle-même, donnant à vivre des manifestations variées, parfois subtiles, parfois infinies, parfois correspondant aux manifestations habituelles de ton éphémère.

En définitive il n’y a pas de différence, simplement les voies d’abord, si je puis dire, sont différentes. Chacun, en ce lieu, vit ou vivra, en le lisant, en l’écoutant, des choses profondément différentes, même si le Feu Igné a des points d’impact parfaitement connus au sein du corps de chair comme au sein du corps d’Éternité. Ils ne sont que des relais par rapport à ta propre flamme, venant la vivifier, quelle qu’en soit la manifestation, quel qu’en soit le ressenti. Cela ne fait en définitive aucune différence, non pas quant à l’apparence, non pas quant au ressenti, mais à l’évidence de ce que cela produit, sur le moment ou bien après, au moment le plus opportun peut-être pour toi.

Demande.

… Silence…

Ose et parle, car chacun de nous accueille ton interrogation avec la même Grâce et le même Amour, quelle que soit la teneur de tes mots. Ne te limite pas.

Question : vous avez dit que nos auras étaient blanches et purifiées. Est-ce une réalité ou un voeu pieux ?

Bien-aimé, ni l’un ni l’autre. Que ta position te fasse dire que c’est un voeu pieux, il y a une réalité, au-delà de l’éphémère, qui même si elle ne te semble pas avoir été touchée, ni même avoir permis de te laver dans le sang de l’Agneau, les robes ont enregistré cela. Cela se produira, si cela ne s’est pas produit, au moment le plus opportun, au décours de tes journées ou de tes nuits.

Il y a donc évidence pour certains, il y a non-évidence pour d’autres. Mais au-delà des apparences, inscrites au sein des structures de ton éphémère, il y a le coeur. Lui sait, lui a reconnu, même s’il y a encore une certaine forme de distance entre ton vécu et ton coeur. Il ne s’agit donc que d’un voeu pieux pour la personne, il s’agit d’une vérité inébranlable pour celui qui le vit en ce lieu. Dans un cas comme dans l’autre, et avec toutes les demi-teintes possibles de ressenti, de vécu, la finalité, à très brève échéance, en est exactement la même : celle que j’ai décrite et activée par la Grâce de votre Présence et de notre Présence Une.

… Silence…

Demande.

Question : depuis que je suis là j’ai des problèmes de douleur, de chaleur au niveau de la tête, et je n’arrive pas à le résoudre au niveau physique. Est-ce en rapport avec le Feu Igné ?

Bien-aimée, le Feu Igné est porteur de l’Intelligence de la Lumière, il ne peut en être autrement. Ainsi, les endroits de ton corps éphémère où ce Feu se manifeste peuvent aussi, mais non exclusivement, traduire l’action de ce Feu au niveau, comme je l’ai dit, de ce qui doit être consumé, et aussi au niveau des yeux qui doivent s’ouvrir. Il n’y a donc ni blocage ni résistance mais simplement efficacité au niveau de ce que tu perçois. Ce qui doit se consumer est présent à ce niveau de ton corps de chair. Il y a peut-être un conseil à te donner en tant que conscience : laisse-toi posséder par la Liberté. Laisse ce Feu faire ce qu’il a à faire, et conduis-le, sans volonté, en te plaçant toi-même, en conscience, au sein de ta poitrine. Aide-toi de ta main si tu en ressens l’utilité, touche ton coeur, et laisse alors le Feu Igné se répandre. Mais laisse-le aussi oeuvrer là où il oeuvre.

Le Feu Igné, puisque tu parles de la tête, correspond à l’alchimie complète entre ce qui a été nommé les douze Étoiles et la Couronne radiante de la tête, et la petite Couronne de la tête, correspondant, je te le rappelle, aux quatre Hayot Ha Kodesh présents en toi. La mise en mouvement de ces deux structures occasionne effectivement des perceptions parfois douloureuses autour de la tête, donnant un sentiment à la fois de compression et d’explosion. Il n’y a à ce niveau aucun risque quant à ton intégrité de l’éphémère, concernant son fonctionnement, mais sur un mode différent dorénavant.

L’alchimie entre la petite Couronne et la grande Couronne de la tête est un élément moteur indispensable dans la mise en route, l’allumage si tu préfères, de ta Merkabah interdimensionnelle personnelle. Le Feu Igné, par son intelligence, s’est manifesté pour certains d’entre vous, comme cela a été dit, par des résurgences ou des remontées d’émotions ; pour d’autres par des brûlures en certains lieux du corps ; pour d’autres enfin, par une action particulière sur ta propre conscience. Rappelle-toi que la finalité est la même : la dissolution, la Résurrection, la renaissance en Éternité, la superposition de l’éphémère et de l’Éternel, du corps d’Êtreté et des corps éphémères. Cela peut se produire en quelque point, Porte ou Couronne, de ton corps.

… Silence…

Demande.

Question : et dans le cas d’une bronchite difficile à guérir ?

Où est la demande ?

Question : est-ce aussi en rapport avec le Feu Igné ?

Non. Les poumons, et dans ce qui est nommé bronchite, il y a des reliquats de tristesse encore présente dans cette conscience qui s’évacuent de cette façon. Cela est lié, non pas directement au Feu Igné mais bien plus à la superposition de l’éphémère et de l’Éternel. En cette phase de résolution ultime de l’éphémère, un certain nombre de ce que vous pourriez nommer éliminations se produit naturellement, soit par le corps, soit par la conscience. L’émotion liée aux poumons correspond à la tristesse. Il s’agit en quelque sorte d’une remise en ordre et d’un sentiment profond de justice rendue, car le poumon a horreur de l’injustice. La tristesse lèse le poumon. Je ne parle pas d’une tristesse présente mais d’une tristesse vécue au sein de la mémoire de ce monde, au sein de cette vie, qui trouve ainsi un espace de résolution.

… Silence…

Demande.

Question : quelle est la différence entre la flamme du Feu Igné et l’Esprit ?

L’Esprit souffle où il veut, quand il veut. Il n’a besoin d’aucune forme, même de la forme première que j’ai nommée flamme. Le Feu Igné est transporté, bien que l’expression ne soit pas adéquate, par l’Esprit. Il en est aussi le constituant.

Le Coeur du Coeur, en ce qui fut nommé chez vous l’Infinie ou l’Ultime Présence représentant, même si le mot n’est pas exact, une porte d’entrée en l’Absolu, nécessite parfois l’action importante de ce Feu Igné, résultant comme je l’ai dit et permettant en même temps l’activation de votre véhicule ascensionnel.

… Silence…

Répète-moi la question.

Question : quelle est la différence entre la flamme du Feu Igné et l’Esprit ?

L’Esprit peut souffler où il veut, il peut même souffler en quelque sorte le Feu Igné. Le Feu Igné est donc, là aussi, une manifestation de l’Esprit. Quant à l’Esprit, qu’il soit l’Esprit du Soleil ou l’Esprit tout court, il n’a ni forme ni attributs. Il n’est pas un feu. Si on veut le comparer, il serait l’Air, porteur du Feu néanmoins. Je vous rappelle que l’air attise le feu, que l’air nourrit le feu, et que le feu consume l’air, non pas dans le sens d’une disparition mais bien plus d’une alchimie extrêmement intense – le feu et l’air étant en résonance commune, comme peut l’être l’eau et la terre.

… Silence…

Demande.

Question : un point lumineux dans la tête fait-il partie du Feu Igné ?

Comme je l’ai énoncé, le Feu Igné dessille vos yeux, vous donnant à voir ce qui se déroule, non pas par la vision du coeur, non pas par la vision éthérique, non pas par la vision intérieure, mais par la vision au sens archétypiel, portée je vous le rappelle par une Étoile nommée No Eyes. C’est ce point de Lumière perçu dans la tête qui correspond à cela, quel que soit l’endroit de la tête où il est vu. En règle générale, il est perçu et vu comme étant en plein centre de la tête, là où siège ce que vous nommez la pinéale.

… Silence…

Demande.

Question : les montées de chaleur inhabituelles en ce moment, allant des pieds jusqu’à la tête, peuvent-elles être dues au Feu Igné ?

Cela est en totale adéquation. Ainsi que je l’avais spécifié voilà quelques semaines de votre temps, l’Onde de Vie s’est vue remplacée, ou augmentée dans certains cas, de ce Feu de l’Esprit ou Feu Igné naissant effectivement, mais non de manière exclusive, au niveau des pieds. Le Feu s’élève et monte. Il vous élève de la même façon en votre demeure d’Éternité. Ce Feu Igné ou Feu de l’Esprit peut aussi apparaître de la même façon directement au niveau de vos mains, et là aussi remonter. Encore une fois, le Feu Igné, par son intelligence, naît, ou renaît, en un endroit ou en plusieurs endroits. Sa finalité est bien évidemment la consumation totale de ce qui constitue la matière carbonée. Ce qui fut nommé voilà fort longtemps par le Commandeur des Anciens « grille-planète » correspond effectivement à l’action du Feu Igné et à sa représentation en ce monde, où vous êtes encore.

L’Esprit, enfin, selon votre représentation de l’univers visible en vos cieux, est aussi un Feu Igné. Ce que vous nommez « matière noire », invisible à vos yeux et à vos appareillages, constitue la majorité des univers et des multivers. La caractéristique en est la Lumière permanente, parfois nommée aussi par vos scientifiques par ce qui en émerge, c’est-à-dire les rayonnements gamma. Lors du contact entre la matière carbonée et l’espace noir tel que vous le voyez – mais qui en fait n’est pas noir, ni vide –, au moment de cette interaction, il y a création d’un trou noir et émission de rayonnement gamma.

C’est ce rayonnement que vous nommez gamma, mais aussi d’autres types de rayonnements qui vous sont inconnus, nommés rayonnements exotiques, qui constituent la trame de la vraie vie, et qui bien évidement ne permet pas à la matière dite carbonée de subsister ou d’exister en sa présence, parce qu’il y a nécessairement, à ce moment-là, transmutation, émanation de Lumière et irradiation de Lumière. C’est ce processus qu’à échelon individuel vous vivez. Selon un déroulement qui est différent pour chacun, même s’il existe des similitudes et une plus grande fréquence d’apparition de ce Feu Igné au niveau des pieds, des mains, du coeur ou de la tête, tout en n’ignorant pas qu’il peut aussi naître directement sur l’une des Couronnes radiantes, au sein du Canal Marial ou au niveau du sacrum.

… Silence…

Demande.

Question : peut-on faire appel au Feu Igné, ou celui-ci agit par sa propre intelligence ?

Bien-aimée, au sein de ta liberté, demande ce que tu veux. Le Feu Igné, je l’ai dit, est intelligence lui aussi. Il porte en quelque sorte votre flamme, mais aussi l’Amour. Il est Lumière, il est mouvement, il est chaleur, il est immobilité. De la même façon que le Commandeur des Anciens vous avait stipulé, voilà déjà quelque temps, que vous aviez en vous la possibilité d’autoguérison en quelque sorte, mais cette autoguérison ne peut pas aller à l’encontre de ce qui est nécessaire pour toi, surtout en ces temps-là, pour allumer ton véhicule ascensionnel.

Tu es libre de demander ce qu’il te semble bon. Le Feu Igné répondra, mais sera toujours en accord avec ta liberté. Si une douleur ou une souffrance est présente, elle peut être, comme cela a été dit, une forme d’élimination, mais cela peut être aussi un moyen, je dirais, de pénétration du Feu Igné, pour des spécificités qui te sont propres, liées à ce qu’il reste de mémoires, à ce qu’il reste de matière, à ce qu’il reste de personne.

Demande ce que tu veux, à la Lumière, comme au Feu Igné, comme aux gnomes. Les résultats, même si cela ne passe pas par le même ressenti ou la même perception, a toujours la même finalité : te permettre le moment venu de vivre, en confort et en facilité, le mécanisme nommé stase et le mécanisme nommé grille-planète final.

… Silence…

Demande.

Question : juste un témoignage : quand vous avez dit qu’on vivait tous le mariage mystique avec la flamme du Feu Igné, cela m’a remplie de joie.

Je rends grâce à ton témoignage, mais quand cela est vécu de cette façon-là, comment cela peut-il en être autrement ? Le Feu de l’Amour, même en brûlant et en consumant, est avant tout un Feu de joie et d’allégresse où, comme je l’ai dit, chantent le Choeur des Anges et l’Esprit du Soleil.

Nous rendons grâce à ta Présence et à ton témoignage.

… Silence…

Demande.

Question : le Feu Igné a-t-il une relation avec le Feu de Mikaël ?

Mikaël, au travers de sa forme originelle en 18ème dimension, au travers de sa représentation au sein de vos cieux, labourant comme il vous l’a dit actuellement votre ciel, mettant fin à ce qu’il peut rester de fragments de couches d’isolement, est effectivement assimilable au Feu Igné.

Quand un météorite touche la terre, sa chaleur, et son interaction avec la terre, conduit en général, par le Feu Igné, à la création de cristaux. C’est le même Feu Igné qui fut utilisé voilà vingt millions d’années de votre temps terrestre pour initier, si je peux dire, l’alchimie de la création des cristaux ainsi que de la vie nommée biologique.

Les Maîtres généticiens de Sirius manient le Feu Igné afin de le conformer au sein de différentes bandes de fréquence nommées dimensions, afin de créer l’expression de la vie selon certaines modalités, et en respectant toujours la liberté de votre propre flamme. Il y a donc effectivement bien plus qu’une correspondance entre le Feu Mikaëlique, si je peux dire, et le Feu Igné. Mikaël, au sein de sa dimension originelle, pourrait être appelé, selon votre terminologie, un oiseau de Feu.

Si votre mémoire chronologique est présente, il a été fait état de plusieurs feux : le feu vital, conduisant à la maladie, à l’orgueil, le Feu vibral, élevant et ascensionnant votre coeur, et le Feu Igné. Le Feu de l’Esprit, ou baptême de l’Esprit, n’est que la conjonction du Feu vibral et du Feu Igné. Le Verbe, souffle sans forme, peut manifester les effets du Feu vibral comme du Feu Igné.

… Silence…

Demande.

Question : ressentir la chaleur dans les pieds, sentir les Portes du sacrum bouger, le coeur chauffer et les Couronnes de la tête s’animer, est-ce une étape du Feu Igné et si oui, quelle est la prochaine ?

La consumation totale, par le mécanisme nommé ascensionnel, via le Lemniscate sacré. La fusion et la résolution de l’ensemble des Couronnes, la fusion et la résolution de l’éphémère et de l’Éternel, est le processus d’allumage, si je peux dire, du processus ascensionnel individuel comme collectif. Cela est en cours. C’est en ce sens que j’ai dit que tout était accompli en vous, même si devait se jouer encore la scène de jeu finale de ce monde.

L’approche de l’astre de Feu est bien évidemment en rapport avec cela. L’Appel de Marie, de même que la stase, est directement relié à cela, car vous savez pertinemment – et vous le vivrez – qu’entre l’Appel de Marie et le grille-planète final, tout doit être consumé. Certains d’entre vous seront consumés dès l’Appel de Marie, d’autres dès la stase, d’autres enfin à l’ultime moment, et d’autres encore parmi vous devront vivre ce Feu dans leur chair durant les 132 jours.

Ce qui se déroule en ce moment même n’est rien d’autre, pour nombre d’entre vous, que votre propre mise en route du véhicule ascensionnel, votre propre Pentecôte, comme cela se fut produit voilà plus de deux mille ans pour les apôtres. Bien sûr, nombre de charismes vont se dévoiler à vous. Vous entendrez les anges, de la même façon que vous commencez à communiquer, voire à communier, avec les peuples de la nature. Tout cela est parfaitement orchestré, parfaitement mélodieux et parfaitement juste.

… Silence…

Demande.

Question : vivre le Feu dans la chair, est-ce être brûlé physiquement, irradié, par radioactivité ou rayons gamma ?

Cela avait été effectivement précisé et stipulé par le Commandeur, même bien avant ce qui fut nommé les Noces Célestes. N’oublie pas que ce que la chenille appelle la mort, le papillon l’appelle naissance. L’agent opérateur en est le Feu Igné, le grille-planète, le corps céleste nommé Nibiru, ou Hercolubus, ou Hercobulus selon la prononciation. Tu es poussière et tu retourneras poussière, il ne peut en être autrement dans la joie de l’Amour retrouvé. Comme vous le savez aussi – si toutefois l’objectif de l’âme ou de la conscience est de poursuivre au sein des mondes carbonés –, cela ne pourra se faire au sein de la Terre ascensionnée.

Je te rappelle que ce corps en lequel tu t’exprimes et vis, finit toujours sous terre, dans le feu ou dans un fleuve. Pourquoi en serait-il différemment en cette phase-là ? Toutefois, tu ne dois te faire aucune représentation de ce type de brûlure, parce que rappelle-toi que tu auras ressuscité avant, au moment de l’Appel de Marie. Seules les résistances de la chair peuvent occasionner ce que tu nommes brûlure, mais la joie sera telle que la brûlure sera insignifiante, et réclamée, et priée même de se manifester.

Le processus de la consumation peut même exister indépendamment de cette période. C’est ce que vous nommez les combustions spontanées. Le Feu Igné se révèle, libérant l’âme ou la conscience de l’enfermement de la chair. Cela sera, rappelle-toi simplement cela, une joie à nulle autre pareille. Même si aujourd’hui, au sein de la personne, cela peut effectivement sembler terrifiant, il n’en est rien. Il en a été de même lors de ce qui fut nommé Seconde Guerre mondiale. Le feu nucléaire, de la fission nucléaire, a bien évidemment détruit un certain nombre de corps. Tu ne le sais peut-être pas, certains frères et soeurs incarnés à ce moment-là, pour des raisons diverses, n’ont eu aucune brûlure, aucune séquelle. Certains sont encore bien vivants aujourd’hui.

Ainsi, l’effet du Feu Igné détruit l’apparence mais laisse intact l’Amour. Que le corps soit encore présent ou pas ne change rien. Le découplage de votre histoire, si vous n’êtes pas encore libérés, sera réalisé durant l’Appel de Marie, durant la stase, ou durant les 132 jours.

… Silence…

Demande.

Question : cela signifie que cela peut se faire sans souffrance ?

Pour celui qui est réveillé, il n’y aura aucune souffrance ; pour celui qui résiste, il y aura souffrance mais résilience. Et donc, à l’issue des 132 jours, s’ouvrira un espace de résolution que le Choeur des Anges acclamera. Cela vous a été expliqué d’innombrables façons. Cela est exact.

Question : dites-vous que le feu d’une bombe atomique et le Feu Igné sont proches ou similaires ?

Les effets apparents en sont similaires mais la finalité, bien sûr, n’a pas été la même, sauf pour quelques êtres qui ont survécu et qui, malgré l’irradiation, n’ont pas vécu de destruction de leur chair, en particulier pour certains coeurs purs de l’époque.

Bien évidemment on ne peut pas dire que le feu nucléaire, de la fusion ou de la fission nucléaire, soit superposable. Il est superposable au niveau des qualités de rayonnements qui sont mis en oeuvre. Je te rappelle toutefois que le Commandeur des Anciens vous a, à de nombreuses reprises, parlé de vos centrales nucléaires et de l’effet de ce feu sur un autre feu nucléaire. Le Feu Igné n’est pas le feu nucléaire, mais l’irradiation du feu nucléaire et l’irradiation du Feu Igné est superposable. Mais la finalité n’a rien à voir. Dans un cas, il y a destruction de la vie ; dans l’autre cas, il y a libération de la vie.

… Silence…

Demande.

Question : certaines croyances, comme le feu de l’enfer dans certaines religions, peuvent-elles limiter l’impact du Feu Igné ?

Aucune croyance ne peut résister, si je peux dire, au Feu Igné. Seul l’attachement à la matière est une résistance au Feu Igné. Seule la prédation exercée de manière continue au sein des incarnations, pour un Adamique, entraînerait effectivement le sentiment d’une brûlure liée au feu de l’enfer. Je te rappelle toutefois qu’il n’existe aucun enfer et aucun feu de l’enfer, ceci a simplement été créé par les religions constituées. Certaines religions vous parlent du feu de l’enfer en cas de péché, d’autres vous parlent d’un certain nombre de vierges qui vous accueilleront. Tout cela n’existe que dans la tête de ceux qui ont imaginé et pensé cet asservissement.

Le seul enfer connu, dans tous les univers, c’est ici, sur cette terre. Tous ceux, parmi les frères et soeurs humains incarnés, qui ont vécu une expérience de mort imminente, à leur retour ont l’impression de pénétrer un cadavre et disent tous, quel que soit l’amour manifesté dans leur vie, dans leur famille, quel que soit l’amour spirituel, ont tous sans aucune exception décrit que le seul enfer était ici et nulle part ailleurs.

Le feu de l’enfer s’assimilerait, dans votre monde, au feu du désir de la possession, au feu de la prédation, au feu de l’asservissement. En aucun endroit de l’univers, excepté les mondes encore enfermés, l’enfer ne peut se tenir. Il n’y a aucun enfer excepté celui qui est en vous, et excepté celui de ce monde. Celui qui a été découplé de ce monde, que cela soit par une expérience de mort imminente, que cela soit par le principe de Libération, par le Libéré vivant, vit cela avec évidence : le seul enfer est bien ce que vous nommez, et ce que nous nommons avec vous, les mondes enfermés.

Toute la subtilité des forces archontiques a été de vous faire adhérer à l’ensemble des religions constituées. Cela n’existe que dans votre mental, et certainement pas dans la Lumière. Libre à vous toutefois de continuer à y croire, mais cela est une perte de temps et un non-sens, surtout en ces temps que vivent la Terre, et que vous vivez.

… Silence…

Demande.

Question : ma peur enfantine de l’irradiation nucléaire va-t-elle m’attirer de vivre les 132 jours irradié par une bombe atomique ou une centrale nucléaire, ou est-ce une prescience?

Bien-aimé, excepté la différence entre ceux qui seront dans un premier temps épargnés par ce feu, de par leur départ de ce monde, de ce corps, de par leur évacuation par certains frères galactiques, ou de par leur regroupement au sein des Cercles de Feu, quelle différence cela fait-il puisqu’en définitive, l’irradiation de la Terre sera bien sûr définitive et totale au moment du grille-planète final ? Peux-tu penser qu’un soleil se transforme d’un état à un autre sans déclencher de réaction bien plus puissante que le feu nucléaire ?

Question : le problème est la souffrance liée à la lenteur de l’irradiation.

Bien-aimé, tu oublies simplement la phase préalable qui est l’Appel de Marie et ta résurrection. L’intensité de cette résurrection, pour celui qui n’est pas encore libéré, sera telle, que ce corps, à l’image des premiers chrétiens, pourra être découpé en morceaux, écartelé, que le sourire demeura toujours sur tes lèvres. Ce n’est pas un problème de peur, c’est un problème de confiance, non pas en ce que je dis mais en toi-même.

Les représentations que vous pouvez vous faire de l’irradiation, telle qu’elle fut connue durant le deuxième conflit mondial de cette terre, ou par les accidents d’irradiation existants, ne peut en aucun cas être superposable avec ce qui se réalisera après l’Appel de Marie, parce que chacun, qu’il le veuille ou pas, aura vu ce qu’il est, aura vu la Lumière, et sera re-né dans la Lumière, même si le corps persiste. Ce que tu penses aujourd’hui ne pourra être pensé après l’Appel de Marie.

J’ai pris l’image des premiers chrétiens et des tortures de ceux-ci parce que c’est exactement la même chose : dès que l’Esprit est réveillé, dès que le Feu Igné, la flamme éternelle est vue, perçue et vécue, alors quoi qu’il arrive à ce corps, cela n’a aucune espèce d’importance, d’autant plus qu’à ce moment-là il n’y aura pas à maintenir une structure sociétale quelconque. La matrice patriarcale archontique n’existera tout simplement plus.

… Silence…

Aujourd’hui même, pour compléter, et depuis déjà de nombreux mois, les rayonnements cosmiques et les rayonnements solaires qui atteignent la Terre sont incommensurablement plus puissants que ce qui était l’habitude sur terre avant les années 1984-85. L’irradiation, par les rayonnements exotiques, a largement commencé et largement poursuivi sa route, et pourtant, excepté les sensations de brûlure que vous pouvez avoir maintenant au niveau de vos perceptions, quel que soit l’endroit de ces brûlures, il n’y a pas de brûlures physiques.

Si l’un d’entre vous, vibrant au niveau de l’une des Couronnes, même si le coeur n’est pas encore éveillé, par la qualité de ses champs auriques, encaisserait sans aucun problème l’irradiation, d’ores et déjà. Alors tu ne peux pas te référer à des connaissances ou au passé. J’ai bien dit que pour le feu nucléaire la finalité n’était pas la même, et pourtant c’est exactement le même type de rayonnement.

Quand il existe une tempête géomagnétique, le flux protonique est multiplié parfois par dix, le flux d’électrons aussi. Ce que tu peux constater ne sont pas des brûlures au niveau physique mais bien des courts-circuits, que cela soit au niveau du cerveau humain, des avions en particulier, mais aussi de centrales nucléaires. Cela ne fait pas de différence.

Tout dépend, là aussi, du point de vue de ta conscience, de l’emplacement de ta vibration, de la dissolution de l’âme, de ta qualité d’abandon à la Lumière, de ta qualité de lâcher-prise. Rappelle-toi que jusqu’à l’Appel de Marie, tout ce à quoi tu tiens te tient, fermement. Celui qui voudra sauver sa vie la perdra. Le Christ l’avait dit, me semble-t-il.

Depuis de très nombreuses années, bien avant ce qui fut nommé les Noces Célestes, que cela soit l’ancien Commandeur des Anciens ou le nouveau, que cela soit les peuples de l’Intraterre, que cela soit les peuples de la nature, nous ne pouvons pas vous mentir. La Lumière ne le peut. Si cela vous effraie, si cela vous fait peur, c’est une invitation à vous regarder encore plus profondément, en vos attachements, en vos doutes, et parfois en certaines croyances. Ce qui est primordial n’est absolument rien au niveau de ce monde et de cette illusion, ce qui est primordial est votre Esprit et votre liberté de choix et de conscience.

… Silence…

Demande.

Nous n’avons plus de questions. Merci.

Alors je vous bénis, dans l’Amour et dans la douceur. Car le Feu Igné, en définitive, n’est que pure douceur et réjouissance de la conscience.

En la Grâce, je vous salue.

Au revoir.

 

Source : http://lestransformations.wordpress.com/

Partagé par: http://www.etresenevolution.com