Rencontre Septembre 2016 / O.M. AÏVANHOV – Questions/Réponses – Partie 2

RENCONTRE SEPTEMBRE 2016

 

(español – texto) | Blog Español : Link

(português – texto) | Blog Célia G. : Link

O. M. Aïvanhov

Questions/Réponses –  Partie 2

 

Eh bien, chers amis, nous allons pouvoir reprendre vos questionnements et continuer à avancer ensemble sur tout ce qui vous préoccupe, si je peux dire, en ce moment.

Alors cher ami, je t’écoute.

Question : peu après l’endormissement, j’ai entendu une voix de femme du côté droit qui m’a dit plusieurs fois : « Il n’y a plus rien ». J’ai alors senti dans mon corps une sorte de tremblement, comme si je passais sur un autre plan, et j’ai vu que la personne avait peur. Je me suis réveillé et l’expérience s’est reproduite. De manière quasi synchrone, ma conjointe a entendu dans sa tête, en demi-sommeil, plusieurs fois : « c’est terminé ». Quel sens cela a-t-il et que s’est-il passé ?

Alors cher ami, la première chose à retenir, c’est que cette voix t’a parlé, en tout cas pour le monsieur, apparemment dans l’oreille droite.

Question : je me suis trompé, c’est la gauche.

Ah, c’est pas du tout la même chose.

Alors, peut-être vous rappelez-vous qu’il y avait eu, il y a des nombreuses années, des éléments qui vous avaient été communiqués par rapport à l’approche, je dirais, des entités suprasensibles, c’est à dire non incarnées qui se manifestent à vous. Nous avions précisé, les uns et les autres, qu’un être de Lumière, quelle que soit sa dimension, c’est-à-dire qui ne vient pas d’un monde enfermé, ça peut être aussi un désincarné, mais qui a déjà vécu la Lumière et qui est donc libéré, se manifestera toujours par l’oreille gauche. Que vous soyez gaucher ou droitier. L’oreille droite en général, et de façon quasi systématique, est réservée, l’abord droit et donc l’ampoule de la clairaudience droite signifie que vous êtes en contact, si vous entendez une voix à ce niveau-là, avec ce que vous nommez et ce que nous nommons avec vous les désincarnés, c’est-à-dire qui ne sont plus de ce plan physique mais ils ont la capacité de communiquer avec vous, d’autant plus si les mécanismes vibratoires sont présents.

Donc le fait que ça intervienne à gauche signifie que c’est une voix qui vient de la Lumière. Bien sûr, rappelez-vous, certains d’entre vous ont été appelés par Marie ou une Étoile, mais en général n’est entendu que son propre prénom. Là, ici c’est une voix de Lumière qui dit « Il n’y a plus rien » et l’autre personne, la femme apparemment, entend dans sa tête : « C’est terminé ».

Bien. Ce qu’on peut dire par là c’est que tous les processus que nous vous annoncions depuis plus de dix ans, les uns et les autres, sont effectivement, et vous le savez, vous le voyez partout autour de vous comme en vous, en cours de réalisation. Le mécanisme ascensionnel de libération de la Terre est acté, votre libération est actée, et vous savez tous que nous attendons la synchronicité de l’ultime signe céleste, et aussi des manifestations de ce qui a été nommé les Trompettes, qui annoncent bien évidemment un certain nombre de bouleversements.

Une voix de Lumière qui s’adresse à vous ne peut dire que la vérité. Donc cette voix a dit ; « C’est terminé » et il y a d’autre part les processus vibratoires qui sont décrits comme si y avait un changement de plan dimensionnel. Donc, qu’est-ce qui a été dit ? D’abord la première chose, c’est que c’est un contact avec une entité spirituelle, ça c’est la première chose, une entité de Lumière. Bien sûr je ne vais pas pouvoir donner ni l’identité de cette entité ni même orienter vers une Étoile.

Ce que je peux dire simplement, c’est que ce couple a vécu l’information par un être de Lumière ou un désincarné qui est déjà dans la Lumière (vous savez que c’est tout à fait possible), auquel cas ce désincarné, comme je l’ai dit, ne se présentera pas à droite mais à gauche. Que vous en ayez la perception vibratoire ou pas, ce qui est entendu est entendu à l’oreille gauche. Ce qui entendu par contre dans la tête, directement, sans pouvoir identifier de source, c’est-à-dire l’oreille gauche, l’oreille droite, là évoque un processus nommé télépathie. Certaines entités de Lumière sont tout à fait capables de communiquer par voie télépathique, surtout, surtout, tous les êtres qui appartiennent aux systèmes carbonés libres, qui n’ont pas été enfermés ou qui ont été libérés depuis. C’est un mode d’expression très commun au niveau des mondes carbonés.

Donc vous avez vraisemblablement, ce couple en tout cas, a reçu la visite d’un être de Lumière, désincarné récemment et déjà dans la Lumière, ou d’un être de la Confédération Intergalactique, et en même temps – c’est ça qui est troublant –, au même moment la soeur a entendu dans sa tête, pas les mêmes mots mais en tout cas la même signification. Donc ils ont fait l’objet d’une visite, et en général ces visites, effectivement, se produisent le plus souvent le soir au moment de l’endormissement, juste au moment où vous êtes dans un demi-sommeil, comme ça a été dit d’ailleurs.

Il est fort probable qu’à cette occasion il y ait eu à la fois un être de Lumière, ou un désincarné proche qui est déjà dans la Lumière, et à la fois une forme de communication plus télépathique liée à la 3D, mais qui n’a rien à voir avec l’humanité actuelle de 3D unifiée. Les Arcturiens par exemple, les Andromédiens, les Végaliens sont télépathes, bien sûr. Ils n’ont pas d’organes, surtout pour les Végaliens, de la phonation, comme vous dites. Ils n’ont pas de cordes vocales, ils n’ont pas besoin parce qu’ils n’ont rien à travestir, ils n’ont pas besoin de parole et leur Verbe s’imprime directement dans les structures céphaliques, la voix est entendue au milieu de la tête. Donc ce couple a vraisemblablement vécu la rencontre avec un être de Lumière et une entité de 3ème dimension unifiée.

Bien sûr, comme vous le savez et comme nous vous le serinons depuis des années, l’espace-temps, là où nous sommes, n’existe pas vraiment. Bien sûr que nous savions, bien avant les Noces Célestes pour certains d’entre nous, les Melchisédech qui avons quitté le plan de la terre au milieu des années 80, nous savions en arrivant là où nous sommes que nous devions préparer, en quelque sorte, l’humanité à ces évènements qui allaient arriver et qui étaient vraiment la fin d’un cycle. Et donc nous avons eu la possibilité, bien avant que nous intervenions à travers les Noces Célestes, de contacter différents médiums sur la planète et différents channels, pour pouvoir donner déjà des informations préalables de façon très, comment vous dites, de façon très soft, très douce, pour éviter la panique.

Il y a eu une espèce de gradation au fur et à mesure des années, mais qui n’a pas commencé avec les Noces Célestes. Ça a commencé depuis je dirais, plus de trente ans pour certains d’entre vous mais qui, pour des raisons diverses, n’ont jamais exprimé ça de manière publique parce que le moment n’était pas venu. Maintenant, d’entendre que c’est la fin, c’est fini, y a plus rien, c’est terminé, signe effectivement (plus l’atmosphère vibratoire, l’impression de changer de plan), signe pour ce couple l’information délivrée que tout serait bientôt fini et qu’il fallait se préparer – comme nous vous le disons depuis des années. Ils ont eu simplement une information un peu plus personnelle, qui est certainement à relier soit à leur origine stellaire, soit à leurs lignées, soit encore à un potentiel je dirais, particulier pour ce couple.

Mais comme il n’est pas là et je le ne connais pas, je ne peux pas donner plus d’éléments, mais en tout cas c’est aussi un signe, pour ce couple, de l’imminence des changements qui, je vous le rappelle, sont largement commencés, si je peux dire, depuis le début de cette année et qui toucheront leur acmé, comme vous l’a dit Marie, dans le dernier trimestre. Et ça a commencé déjà maintenant, bien sûr.

Question : le couple est présent, c’est moi et ma conjointe.

Ah, le couple est présent ?

Question : oui, c’est moi et ma conjointe.

Ah, d’accord. Donc, on vous disait que c’était terminé. Je ne pense pas qu’il y ait de connotation personnelle pour que ça soit aussi synchrone.

Question : on en a parlé plus tard, on l’a pas su tout de suite.

Raison de plus. Chacun a vécu, par un canal différent, la même information. Ce qui veut dire qu’il y a une espèce de synchronicité et de vérification de l’information qui est tout à fait juste.

Question : ceux qui ne sont pas les enfants de Marie au-delà de ce corps de chair, auront-ils un deuil particulier à faire après la joie des retrouvailles avec la Mère ?

Non, y a pas de deuil. Ceux qui seront présents sur les Cercles de Feu, même s’ils conservent, je dirais, leur mémoire actuelle jusqu’au grille-planète final, ne pourront pas être affectés par une notion de séparation ou de deuil puisque vous êtes libérés. Donc tout ce que nous avons exprimé, les uns et les autres, quand nous sommes en incarnation, le deuil comme tu dis, la perte d’un être cher, la perte d’un parent, d’un enfant, n’existe absolument pas dans les autres dimensions. C’est impossible.

Je vous rappelle que la fécondation et la filiation en ce monde n’est pas un mode de reproduction habituel, n’est-ce pas ? Il faut pas s’attendre, quand vous êtes multidimensionnels, à pénétrer dans le ventre d’une entité de Lumière pour ressortir par des voies génitales qui n’existent pas, n’est-ce pas ? Donc c’est tout à fait différent.

Alors oui, effectivement, comme vous le savez, quand Marie vous dit que nous sommes tous ses enfants, elle a entièrement raison parce qu’il est exceptionnel de ne pas avoir au moins une lignée liée à Sirius. Mais bien sûr vous n’êtes pas tous d’origine stellaire siriaque. À ce moment-là, votre incarnation dans ce monde ou dans un monde de 3D unifiée vous relie à la vibration de la conscience Mariale, mais ceux qui sont libérés de l’incarnation et qui n’ont pas l’intention de parcourir les mondes carbonés unifiés, n’ont aucune raison de porter encore cette vibration de notre Mère à tous quand nous sommes incarnés. Incarnés, même si nous n’avons pas d’origine stellaire liée à Sirius, ni de lignée en rapport avec Sirius, Marie est quand même notre Mère puisque nous utilisons son ADN et ses travaux pour manifester un corps. Bien sûr y a eu l’avènement des Archontes et la falsification qui s’est mêlée de ça. Mais en dehors de la falsification, dès que vous possédez ou que vous habitez un corps de 3D unifiée, que ce soit sous forme humanoïde ou pas, vous avez une relation filiale avec Marie. C’est pas possible autrement.

Maintenant, au-delà des mondes carbonés, cela n’est plus vrai, plus du tout. Sauf si bien sûr votre origine stellaire est Sirius et que vous alliez explorer un multivers lambda, vous porterez cette vibration en vous. Rappelez- vous que les lignées sont des potentiels vibratoires liés à l’expression, la manifestation d’une forme donnée dans un univers donné et dans une dimension donnée. C’est un canevas. De la même façon que nous avons parlé du corps christique et de la matrice KI-RIS-TI de vie, qui est une forme libre liée au corps d’Êtreté. Bien sûr que ça a un lien avec le Christ historique, et bien sûr que ça a un lien non pas cette fois-ci avec la filiation, au sens propre, mais avec le principe christique que vous retrouvez dans le Choeur des Anges, l’Esprit du soleil, ou encore dans l’Impersonnel ou dans la Source.

Nous pouvons continuer.

Question : ceux qui se retrouveront sur les Cercles de Feu, conserveront-ils la mémoire de leur vie actuelle ?

Je crois que j’ai répondu par anticipation. Oui, bien sûr, jusqu’à la fin des 132 jours, c’est-à-dire jusqu’au grille-planète final où plus aucune mémoire de l’incarnation ne sera nécessaire. Je vous avais dit aussi, voilà longtemps, que certains d’entre vous qui n’iraient pas sur les Cercles de Feu, ou qui y séjourneront un petit peu, garderont les mémoires parce que ces mémoires sont utiles pour des peuples de 3ème dimension unifiée, en particulier les scientifiques comme les Arcturiens, ou chez nous, les Végaliens, parce qu’il y a à ce niveau-là l’aspect pédagogique qui est fondamental pour nous, et toute expérience est bonne à prendre au niveau des techniques, si je peux dire, de libération des mondes enfermés.

Question : les gnomes peuvent-ils être des êtres de quelques centimètres, d’un vert très lumineux ?

Alors j’ai bien dit, et je l’ai dit dans une question précédente aussi, que les gnomes n’avaient pas de possibilité de changement de forme, mais dans les peuples liés et en résonance avec la terre, vous n’avez pas que les gnomes. Vous avez les farfadets, vous avez des peuples innombrables qui n’ont pas a priori d’interaction à mener en cette période avec l’humanité, et qui évoluent dans des dimensions parallèles. Donc ce qui a été vu n’est certainement pas un gnome mais un autre habitant de l’élément terre, au niveau multidimensionnel, qui est présent sur terre. Donc je sais pas ce que c’est mais en général, une forte luminosité associée à la couleur verte ne vous renvoie pas aux gnomes mais à d’autres peuples de la terre qui vivent dans le même environnement que les gnomes.

De la même façon, par exemple, pour les ondines, vous avez d’autres peuples qui vivent dans l’eau. Vous avez les vouivres etc., etc. Donc dès que vous entrez en résonance avec les gnomes, vous établissez, nous vous l’avons dit, une forme d’ouverture, pareil pour les dragons, pareil pour les elfes, et pareil pour les ondines ou les fées. Mais il existe bien évidemment d’innombrables habitants que vous allez peut-être, certains d’entre vous, voir au cours de vos séjours dans la nature.

Contentez-vous surtout de ne pas essayer de classer ces êtres de la nature dans une classe précise, dans une case précise ou dans une autre. Vivez l’expérience, et vivez ce qu’elle vous apporte, ce qu’elle vous délivre mais n’allez pas plus loin dans vos conclusions. Mais en tout cas c’est sûr, c’était pas un gnome. Un gnome ne se présente pas sous cet aspect-là, même si c’est dans le territoire d’un gnome. Les gnomes n’ont pas de forme mutable comme les elfes, il n’y a que les dragons qui changent de taille à volonté, tout en gardant leur physionomie, et les ondines qui peuvent adopter, si je peux dire, toute forme de manifestation possible et imaginable. Elles sont pas limitées par une forme, je crois qu’elles vous l’ont déjà dit, y a pas longtemps.

Question : vous avez été Merlin, or j’ai connu une personne qui a aussi été Merlin. Elle aurait pris le corps d’un enfant mort-né, et a été aussi Nicodème et Honoré de Balzac. Comment est-ce possible ?

Serait-t-il un jour éboueur ? Il en aurait fini avec la réincarnation, celui-là.

Comme je l’ai dit aussi tout à l’heure, vous pouvez, en explorant certaines boucles temporelles, trouver des résonances avec Marie, avec le Christ, avec Bouddha, avec qui vous voulez. Le problème, c’est de ne pas s’identifier, ne jamais s’identifier, même à une vie passée. Ce qui est passé est passé, même si ça évolue dans le même temps pour celui qui vit le Soi. Mais dès l’instant où vous faites une fixation, où vous accrochez quelque chose d’une mémoire qui s’est réveillée, ça ne veut pas dire que vous avez été cette personne, ça veut dire que vous avez une résonance. Et après, si vous vous appropriez cette mémoire, l’ego devient énorme parce que imaginez donc, les plus grands écrivains, les plus grands penseurs, le plus grand magicien, rien que ça ! Elle fait quoi dans la vie cette personne ? On sait pas.

Question : ce n’est pas précisé.

J’espère bien.

Question : est-il toujours nécessaire de boire chaque matin un demi-verre de jus de citron et un demi-verre d’eau avec une pincée de coriandre, de curcuma et de galanga?

Alors je crois que c’est une potion qui avait été donnée par Hildegarde de Bingen certainement, pour rafraîchir le sang dans la période de l’été qui s’est écoulé. Bien sûr, certains d’entre vous ont trouvé des effets extrêmement bénéfiques, alors continuez. D’autres ont eu beaucoup de mal à supporter, parce que c’est très violent comme potion, et ceux-là vous arrêtez, bien sûr. Mais y a aucune obligation de toute façon, c’était simplement pour vous aider à huiler ce face-à-face entre l’Éternité et l’éphémère. Ça rafraîchit le sang, je crois, ça a des effets sur cet ajustement entre le vibral et le vital justement, et permet au vibral de prendre la place du vital en quasi-totalité, mais c’est tout. C’est vous qui sentez si ça vous fait du bien ou pas.

Je ne sais pas, peut-être qu’Hildegarde vous donnera un remède différent pour la saison de l’automne qui, je vous le rappelle, n’est pas le même mouvement d’énergie. Parce que même dans les processus vibraux et les processus de conscience qui se déroulent chaque année, vous savez bien que les énergies ne sont pas les mêmes l’été, le printemps, l’automne et l’hiver. Elles diffèrent à chaque fois, donc à chaque fois y a une spécificité. Cette potion avait été donnée je crois à la fin du printemps, même au milieu du printemps ; maintenant vous êtes à l’automne. Donc essayez d’avoir des informations par Hildegarde s’il y a une potion qu’on pourrait dire générique pour tout le monde, pour favoriser l’étape qui se déroule. Mais si vous vous trouvez très bien avec le citron et cette potion, alors continuez. Mais il y a moins besoin, effectivement, de manière générale, de rafraîchir le sang dorénavant, depuis l’équinoxe d’automne.

Question : pouvez-vous demander à Hildegarde une potion pour nous tous ?

Ah je vais pas empiéter sur les prérogatives d’Hildegarde de Bingen, sans ça j’ai pas fini.

Question : est-il toujours nécessaire de mettre au soleil l’eau de boisson et de la mettre sous son lit pour un maximum de vibrations ?

Au-delà de la vibration, c’est un aspect qui concerne aussi la santé de votre corps. Vous savez très bien que les eaux sont terriblement polluées, les eaux du robinet avec le chlore, le fluor qui sont des poisons violents au niveau du Soi. Bien sûr, si vous avez l’opportunité d’avoir une eau pure, il est préférable toujours de la laisser reposer sous votre lit pour qu’elle s’imprègne des informations de votre corps, et les corrige si elles doivent être corrigées, mais là aussi il n’y a aucune obligation. Mais il est évident que l’eau est importante.

Donc ça a un effet, l’eau a un effet extrêmement important et dans le processus d’afflux de la Lumière vibrale qui, comme je vous le disais, a d’abord tapissé les vortex, ensuite les lignes de Lumière qui ont été créées par les elfes, la Lumière ensuite s’est déposée partout, elle se dépose aussi dans l’eau. Donc faire attention à son eau n’est pas un processus de montée vibratoire maintenant, mais uniquement d’essayer de maintenir ce corps de chair en état de fonctionnement le plus acceptable, si je veux dire, pour ne pas être dérangés, si vous ne vivez pas la Libération maintenant, au moment de la Libération, afin que tout se passe dans les meilleures conditions. La finalité, de toute façon, est la même, mais vous pouvez traverser cette étape de différentes façons. Y en a qui sont plus agréables que d’autres, quand même.

Donc vous pouvez continuer là aussi, si vous avez trouvé des effets bénéfiques sur vous. Si ça ne vous a rien apporté, que ce soit au niveau santé, au niveau vibral, ça ne sert à rien de poursuivre. Ce qui est toujours d’actualité vous le savez, c’est la nature, c’est là où vous avez le plus de chance de rencontrer la Lumière, non pas la vôtre mais toutes les lumières qui interagissent avec vous, par les peuples de la nature, par les arbres.

Autre question.

Question : pourriez-vous préciser ce qu’est l’Esprit par rapport à l’Absolu ?

L’Absolu n’est pas l’Esprit, l’Esprit est la première manifestation et projection de l’Absolu. Ce qui veut dire que cet Esprit est quand même né un jour, mais il est né parfait et il est dans une durée de temps qui est presque éternelle, si je peux dire. Y a pas de limite plutôt, c’est le terme exact. L’Absolu ne connaît pas l’Esprit ; il l’a connu, il l’a vécu, mais l’Absolu est au-delà de toute projection et au-delà de toute conscience. L’Esprit est une forme de conscience, l’Esprit est immatériel, c’est une flamme, si on veut trouver une image la plus juste. L’Esprit du Soleil, veut bien dire ce que ça veut dire, c’est la flamme solaire. La flamme solaire est assimilable, comme je l’ai dit aussi, au Christ. D’ailleurs on l’appelle le Logos solaire, le Christ, qui est lié, je vous le rappelle, à Tiphereth, c’est-à-dire au 8ème corps, et lié à Vénus mais surtout au Soleil. Donc l’Esprit n’est pas l’Absolu. L’Absolu est l’Esprit aussi, mais l’Esprit ne peut pas se dire absolu. Pour cela, il faudrait qu’il dépolarise cette conscience primaire – pour ne pas dire primitive parce qu’elle est loin d’être primitive, elle contient la totalité.

Mais cette conscience primaire doit se placer elle-même, si je peux dire, dans son autodissolution. Mais cette autodissolution n’est pas définitive puisque l’Absolu est présent dans toute conscience, mais la conscience n’est pas l’Absolu, elle en est même l’antithèse, elle est la a-conscience comme cela vous avait été expliqué par le hurleur. Voilà ce que je peux dire. Imaginez l’Esprit, et d’ailleurs ça a été représenté par exemple dans la descente, le baptême de l’Esprit saint dans la Pentecôte, par des langues de Feu sur la tête. L’Esprit, c’est le Feu, l’Absolu n’est pas le Feu, il n’a aucun qualificatif. L’Absolu est antérieur à l’Esprit, si on peut parler de termes historiques entre guillemets. L’Absolu ne connaît, lui, aucun temps – quand il n’a plus de forme bien sûr, pas quand il est inscrit dans une forme.

Question : le dragon qui m’accompagne me transmet depuis peu des associations de lettres formant un mot unique pour chacun, que je recueille pour ceux qui m’en font la demande et sont prêts à le recevoir. Il s’agirait de la transposition en lettres de notre vibration d’essence ou plan de l’Esprit. Pourriez-vous m’éclairer sur cette vibration d’essence et sur la fonction et l’effet de sa transmission à certains d’entre nous actuellement.

Au commencement était le Verbe. Le Verbe est la première émanation de la conscience, qui accompagne l’Esprit donc. Si un dragon, qui est lié le plus souvent au Feu (même si c’est un dragon de Terre), est en contact privilégié avec l’Esprit – il sait qu’il est Absolu le dragon, tout en étant dans une forme–, si ce dragon t’a communiqué des lettres qui forment un nom, le dragon n’a pas accès au nom d’âme, mais encore une fois, le nom d’âme est lié à la coloration des prises de forme en ce monde. L’Esprit est libre, il ne connaît pas l’incarnation, même s’il vivifie votre corps maintenant, depuis la présence du Choeur des Anges et de l’Esprit du Soleil. Tout ça étant en cours.

Donc si tu reçois un nom, ce nom porté et apporté à ta conscience par un dragon est porteur de la vibration originelle. Donc le nom reçu ne peut pas permettre de révéler l’Esprit chez celui qui t’en fait la demande, mais permet toutefois d’entrer en résonance avec je dirais, sa résonance primaire d’Esprit, c’est-à-dire la première vibration sortie de l’Absolu puis de la Source. Donc bien sûr, si on te demande ce nom, donne-le, mais si on ne te demande rien, ne le donne pas. La personne doit en faire la demande, en sachant que ce nom va simplement apporter, non pas une reconnexion mais un aspect vibral plus important, et donc pouvoir déclencher une expansion de la conscience avant que celle-ci ne retourne au centre, c’est-à-dire au Coeur du Coeur. Comme tous les processus que vous avez vécus il y a quatre ans, cinq ans, six ans, concernant les communions, les fusions, les dissolutions et la délocalisation de la conscience.

Donc c’est un apport vibral de communiquer ce nom à ceux qui en font la demande. Ça permet de relier la personne un peu plus à l’Esprit, au Verbe créateur, à l’Androgyne primordial et surtout donner peut-être l’impulsion à lâcher prise sur ce qui doit être lâché encore pour ces personnes.

J’ajoute quand même quelque chose, à savoir que ce nom d’Esprit qui t’est communiqué par le dragon ne pourra être perçu vibratoirement, par celui qui te l’a demandé, uniquement si le processus de retournement de l’âme est déjà fait. Je parle même pas de dissolution de l’âme mais de retournement de l’âme vers le Feu, c’est-à-dire vers l’Esprit. Sans ça, l’âme tournée vers la matière n’a aucune possibilité, pour la personne elle-même et pour l’âme, de ressentir la vibration de l’Esprit.

Il n’y a que dans les processus alchimiques de retournement de l’âme et de dissolution de l’âme, que ceux-ci soit achevés ou pas, qu’il y a possibilité de bénéficier de cet influx vibral.

Question : dans le Livre de Malachie, il est dit : « Voici que je vous envoie Elie le prophète, avant que n’arrive le jour de l’Éternel, grand et redoutable. Il ramènera le coeur des pères vers les fils et le coeur des fils vers les pères, de peur que je ne vienne et ne frappe la terre d’anathème ». Quelle est la signification de ce texte?

Alors la vibration d’Elie, avant même de parler d’Elie en personne, si je peux dire, la vibration d’Elie, il vous suffit de vous pencher sur la Bible pour voir ce qui s’est passé pour Elie. Il a reçu le Feu, le baptême de l’Esprit. Donc la vibration d’Elie est omniprésente en ce moment sur la terre. Mais ça ne veut pas dire que c’est Elie en personne, si je peux dire, n’est-ce pas ? Ce que signifie par là, c’est que Elie, et vous retrouvez ce qui est dit dans les derniers versets de l’ancien testament par rapport à Malachie, vous le retrouvez bien sûr dans l’Apocalypse de saint Jean, avec les deux témoins ; c’est la même chose. C’est-à-dire que les deux témoins viennent mettre fin, accompagnent, parce que c’est pas eux qui mettent fin mais ils accompagnent la libération de la Terre et de l’humanité en montrant la réalité de ce qu’est ce personnage nommé Antéchrist et qui veut maintenir l’humanité dans la matière.

C’est un peu tout ce qui a été fait depuis deux cents à trois cents ans par les Illuminati et par le fait d’avoir rendu l’occident athée, surtout en Europe, c’est-à-dire ne plus croire en rien et ne plus rien vivre. C’est une préparation au plan, bien sûr, des Illuminati. Et il est indispensable que les deux témoins interviennent à la fin, lors du spectacle qui va être généré par les guignols, les méchants garçons, à Jérusalem même, pour que tout le monde se rende compte de l’imposture, pour ceux qui auraient encore des doutes.

Donc Elie, bien sûr, vient avant le jour de l’Éternel, il vient pour montrer la supercherie, il vient pour montrer la manipulation, et surtout pour montrer que votre royaume, notre royaume à tous, quels que soient les plaisirs ou l’attachement que nous avons à cette terre, ce n’est pas notre monde. C’est un lieu de souffrance et c’est tout, quelle qu’ait été votre vie. Celui qui vit une expérience de sortie du corps ne peut pas croire une seconde, en revenant dans ce corps, que ce corps c’est la vie et que c’est la vie éternelle, c’est évident. Donc ça s’inscrit dans une forme d’eschatologie des temps finaux, des temps de la fin, annoncés par les prophètes de différentes façons, et par différentes voix et dans différentes cultures, afin de mener à bien l’achèvement.

Mais les deux témoins, Elie, comme c’est dit dans Malachie, n’est pas le consolateur. Il n’est pas non plus celui qui annonce le Christ. Il est celui qui vient dire la vérité et qui s’oppose, au moment final, avant le grille-planète final et avant même l’Appel de Marie, (ça encore c’est pas sûr, ça peut être après, ça peut être entre l’Appel de Marie et les 132 jours), viendra combattre, si je peux dire, l’Antéchrist. D’ailleurs vous savez, si vous avez lu là-dessus, que ces deux témoins doivent mourir et ressusciter réellement le troisième jour. Ça, c’est pas pour vous, c’est des histoires qui sont faites pour ceux qui aiment les histoires, si je peux dire. C’est un moment crucial, si vous voulez, avant le Jugement dernier, qui est entre guillemets ce que j’ai nommé le grille-planète final, qui lui, survient à l’extrême fin de l’existence de ce système solaire dans cette dimension. Voilà ce que je peux en dire.

Question : pouvez-vous développer sur la déchirure du péricarde?

Vous avez, nous avons tous, au niveau du corps humain quand nous sommes incarnés, un certain nombre d’enveloppes isolantes qui sont à l’image de tout ce que j’ai développé sur les enveloppes isolantes du système solaire, pour ceux qui ont suivi ça il y a plus de dix ans. Y avait l’héliosphère, la magnétosphère et l’ionosphère, trois feuillets isolants liés à la prédation ; il en est de même dans le corps. D’ailleurs, en médecine chinoise, on parle des trois enveloppes. On parle de l’enveloppe qui est liée au niveau du bassin, l’enveloppe du coeur (le péricarde), et l’enveloppe de la gorge et du cerveau, qui sont une adaptation biologique aux forces d’enfermement depuis l’enferment de la Terre.

Donc la déchirure du péricarde, c’est le passage du point KI-RIS-TI au chakra du coeur, c’est aussi la perforation du chakra du coeur qui déchire le péricarde, par exemple pour certains mystiques qui ont rencontré l’Archange Mikaël ou encore Krishna, et qui ont été brûlés au niveau du coeur. Quand l’enveloppe du coeur se libère, vous êtes libérés vivants. Vous vivez la Couronne radiante du coeur, le Coeur Ascensionnel, vous vivez le Canal Marial, vous vivez l’Onde de Vie et vous vivez les deux Couronnes de la tête. Donc c’est l’achèvement d’un processus de libération.

Donc les effets de la déchirure du péricarde, c’est vraiment de restaurer la liberté cardiaque et ça prépare l’Ascension ou la Libération, pour ceux qui le vivent et qui l’ont vécu. C’est aussi ce qui était appelé la Porte KI-RIS-TI, l’impulsion métatronique par les Clés Métatroniques, qui pénètre par KI-RIS-TI et qui traverse et qui ouvre le coeur. Ça avait été expliqué, je crois, durant l’année 2010, très très bien par Sri Aurobindo. Vous avez eu d’ailleurs des schémas qui montraient ce qui se passait entre le chakra du coeur, le Lemniscate sacré et la Porte KI-RIS-TI dans le dos. Tout ça, c’est lié à la déchirure du péricarde.

Quand le péricarde est déchiré totalement et dissout, vous voyez votre coeur d’Êtreté, c’est-à-dire le tétrakihexaèdre, ce diamant aux multiples facettes qui représente l’Éternité. C’est une représentation, mais néanmoins c’est une représentation adéquate et parfaite de ce que vous êtes en vérité.

Donc la déchirure du péricarde ouvre la porte à celui qui viendra comme un voleur dans la nuit, le Christ, ouvre la Porte du coeur, ouvre et déverrouille le passage de la Porte Étroite, c’est-à-dire le passage définitif de l’ego au coeur, qui permet de maintenir la conscience de manière stable au niveau du coeur et non plus de faire les yoyos entre le chakra du coeur et le plexus solaire, ou le troisième chakra si vous préférez. Voilà ce que je peux en dire sans rentrer trop dans les détails.

Cette déchirure peut être occasionnée par l’impulsion métatronique ou du Christ au niveau de la Porte KI-RIS-TI, elle peut être réalisée par l’Archange Mikaël, directement par son épée au niveau du centre du chakra du coeur, elle peut être réalisée par le Canal Marial et les entités qui descendent dedans et qui vont créer un point d’ancrage dans le coeur, et de manière annexe, ça a pu être déclenché par l’Onde de Vie, pour ceux qui ont vécu l’Onde de Vie dans sa première phase, c’est à dire en 2012, où là, la déchirure du péricarde avec la remontée de l’Onde de Vie le long des chakras, jusqu’au chakra du coeur et jusqu’à la tête, a permis la déchirure du péricarde. Ça donne et c’est le témoin de la Libération, de la même façon qu’il avait été dit : « Il y aura beaucoup d’appelés, les appelés seront marqués au front ». Marqués au front parce que la Couronne radiante de la tête avait commencé à se déployer. Y avait plus de troisième oeil mais y avait une hémicouronne. Dès que l’hémicouronne est constituée, il y a cette perception du front qu’on appelle « être marqué au front ».

Question : que signifie le fait que les points des Étoiles sur la tête soit un hologramme du corps ?

Faudrait encore que je comprenne ce que veut dire cette question. Les points des Étoiles de la tête seraient un hologramme du corps ? Qui c’est qui a dit ça ? Que le cerveau soit un hologramme, oui, mais que les Étoiles, non. Je vous rappelle que les Étoiles, indépendamment des noms des Étoiles, c’est les potentiels spirituels communs à toute conscience en manifestation au-delà des mondes carbonés enfermés. Même en 3D unifiée, libre ou libérée, la structure des Étoiles est omniprésente. Sans Étoiles, il n’y a pas de corps d’Êtreté. Mais d’hologramme du corps, je suis pas sûr de comprendre.

Qu’il y ait une correspondance, bien sûr, et une reliance même, qui existe entre les Étoiles et les Portes, ça c’est évident puisqu’elles portent le même nom, mais de là à dire que les Étoiles sont la reproduction du corps, je ne suis pas sûr de comprendre totalement ce que ça veut dire. Les Étoiles, on vous a donné des noms. Pour certaines, on vous a donné la prononciation réelle : OD-ER-IM-IS-AL. Pour d’autres, on vous les a pas donnés, pour des raisons très précises que vous aurez, même si les dernières Clés Métatroniques vous ont été délivrées, si je peux dire, la mise en oeuvre de l’Esprit au niveau des autres clés, elle, sera faite durant l’enseignement métatronique des 132 jours, c’est tout.

Mais y a pas de relation, c’est une vibration, c’est une fonction liée au corps d’Êtreté, les Étoiles. Profondeur, Précision, Attraction, Répulsion, etc., etc… Ce sont les Clés Métatroniques de la Vie, de la manifestation de la conscience. Alors bien sûr les Étoiles, selon vos lignées et vos origines, codent pour une forme précise qui, je vous le rappelle, est inscrite dans le corps d’Êtreté et dans le tétrakihexaèdre du coeur. Mais de là à dire que c’est un hologramme de ce corps, non je crois pas qu’on puisse dire ça. Mais une partie de l’hologramme, ou l’hologramme du corps d’Êtreté, oui. Ça, c’est tout à fait logique, mais certainement pas au sein d’une structure carbonée.

Rappelez-vous que ces points de vibration sont devenus perceptibles tout simplement parce que la Lumière s’est approchée. Par la descente du triple rayonnement, par l’activation de la Nouvelle Eucharistie, par l’activation des Étoiles, des chakras, mais aussi des Portes. C’est le corps d’Êtreté tout simplement, et selon la constitution vibrale d’une Étoile, toujours liée à la même fonction, si je prends par exemple IS, ISIS, l’Étoile liée à Marie, Ici. La vibration IS, elle vient de Sirius. Bien sûr cette vibration IS, même si vous n’avez pas d’origine stellaire liée à Sirius, mais même si vous n’avez pas de lignée, on va dire, liée à Sirius, vous n’avez pas que Sirius, vous avez d’autres mondes et d’autres atmosphères de la Confédération des Maîtres généticiens de Sirius, puisque ce sont eux qui ont créé cet ordre dans d’autres multivers. Vous avez certaines civilisations, si je peux les nommer ainsi, qui ont cette résonance Mariale, mais elle s’appelle pas Marie à ce moment-là. Au-delà des mondes carbonés, je parle.

Les Étoiles fournissent la vibration de support de votre corps d’Êtreté, ça c’est sûr. Mais par rapport au corps physique, non.

Question : pouvez-vous parler de la spontanéité ? Comment savoir si c’est une pulsion ou le mental ?

Mais c’est très simple. Le mental, il réfléchit ; la spontanéité fait appel à l’Évidence et à l’instantané, comme la réponse du coeur, y a pas de réflexion. Vous n’avez pas besoin de penser vos mots, vous n’avez pas besoin de penser à ce que vous allez dire, les choses sortent naturellement et spontanément. C’est lié à l’activation du Verbe créateur aussi, au Verbe, c’est lié au corps d’Êtreté. Donc dans la spontanéité, les mots aussi qui ont été repris, je crois, hier par l’Impersonnel, l’Évidence, la Liberté, l’Autonomie, la Vérité. Si vous n’êtes pas spontanés vous n’êtes pas vrais. Je parle pas bien sûr d’un examen que passerait un étudiant, où il est obligé de réfléchir à ses connaissances, là nous parlons de l’Esprit. Les modes de fonctionnement ne sont pas les mêmes.

Tout ce qui est lié à la spontanéité est lié à ce qui avait été nommé, sur un autre registre, par Anaël : la Fluidité de l’Unité, l’état de Grâce, l’action de Grâce. Ça peut pas être quelque chose qui est réfléchi, ça peut pas être quelque chose qui est pensé, qui est élaboré, structuré. Bien sûr ça emprunte le vocabulaire qui est inscrit dans votre cerveau, dans votre conscience, mais ce n’est pas le même processus. La spontanéité, c’est le moment où vous êtes en adéquation totale avec votre éternité, parce qu’à ce moment-là, les mots justes, les paroles justes sortent de vous. Il n’y a pas de recherche d’avantage, il n’y a pas de recherche d’explications, il n’y a pas de recherche de séduction, il n’y a pas de recherche d’explication ou de dialogue, il y a expression spontanée du Verbe.

Donc la spontanéité est le garant de la justesse de la Lumière dans votre vie et de votre Lumière. Dès l’instant où vous sortez de la spontanéité, parce que vous vous mettez à la place de l’autre, vous avez peur du regard de l’autre, vous avez peur du « qu’en dira-t-on », vous n’osez pas être vous-mêmes, vous n’êtes pas spontanés. Donc vous êtes dans la personne. Celui qui vit l’Esprit, qu’il ait déjà dissout son âme ou que son âme soit simplement en train de se retourner, il y a cette capacité, par l’activation, je vous le rappelle, du dernier corps qui devait s’activer avant l’Ascension, c’est-à-dire le 11ème corps (qui s’est déjà activé depuis presque deux ans, voire y en a qui ont eu des prémices y a bien plus longtemps que ça), mais tout ça c’est ce qui se déroule en même temps.

Donc quand vous êtes en l’Esprit de Vérité, quand vous êtes en votre éternité, même si c’est la personne qui s’exprime, alors à ce moment-là ce que vous exprimez est Évidence et spontanéité, il ne peut pas en être autrement. Dès l’instant où vous réfléchissez, dès l’instant où vous hésitez, dès l’instant où vous vous posez des questions « Est-ce bien ? Est-ce mal ? », vous n’êtes plus spontanés. Vous ratez l’occasion d’être dans l’instant présent parce que ce que vous allez dire est coloré par ce que vous avez cogité, imaginé ou connu. Alors que celui qui s’exprime par le Verbe n’a pas besoin de réfléchir à quoi que ce soit, ni à la moindre connaissance. Il les a peut-être, ces connaissances, si elles doivent sortir elles sortiront, sans ça y aura d’autres mots qui se formeront et vous serez au-delà, comme l’a dit d’ailleurs l’Impersonnel, au-delà de la parole et du Verbe, vous serez dans le silence.

Dans le silence, il y a Évidence, ça a été répété aussi. Et dans la spontanéité, comme dans l’Évidence, comme dans l’Autonomie et la Liberté, c’est là où vous êtes vrais. Tout le reste est faux, tout le reste n’est que convention sociale, convention mémorielle, convention d’éducation. Mais ce n’est jamais la spontanéité. C’est ça qui est important, je dirais, à saisir, et à expérimenter surtout.

Question : que pourriez-vous me conseiller pour harmoniser mes pulsions, par rapport à la spontanéité, pour être dans le coeur ?

La pulsion aussi est spontanée, mais le résultat n’est pas du tout le même. Dans un cas, il y a satisfaction ou pas d’une pulsion, et à nouveau la pulsion se représentera. Quand tu es spontané avec le coeur, ça concerne jamais des pulsions, ni sexuelles ni autres d’ailleurs. La spontanéité est une évidence qui se déroule sans qu’il y ait de mise en route, je dirais, du feu vital.

Donc si tu veux, la spontanéité est exactement l’inverse d’une pulsion, parce que la pulsion est un scénario qui se bâtit à partir de la mémoire et à partir des expériences passées, qui te renverront systématiquement aux autres pulsions, qu’elles concernent quelque domaine que ce soit. Alors que au contraire, dans la spontanéité, y a aucune référence à un désir, un plaisir ou un besoin. C’est une évidence qui s’exprime, quels que soient les mots qui sortent. D’ailleurs l’Impersonnel a insisté hier en vous disant que les mots ne sont que les supports d’une vibration, et que même si ces mots ne veulent rien dire, il reste le silence et ce qui porte la vibration jusqu’à vos oreilles ou votre coeur.

La pulsion abaisse le Feu vibral et augmente le feu vital, la spontanéité fait disparaitre le feu vital, jusqu’au point nécessaire bien sûr. Donc y a pas d’autres conseils à te donner, à part mettre l’Amour devant, comme je l’ai dit, et être dans le coeur, et simplement ne pas être esclave ni de son mental, ni de son petit vélo, ni de ses pulsions quelles qu’elles soient, c’est-à-dire les voir comme réellement quelque chose qui ne fait que passer et qui se reproduit régulièrement, qui nécessite la mise en oeuvre du feu vital et la satisfaction de cette pulsion.

Le coeur n’a rien à satisfaire, il se satisfait de lui-même, si je peux dire. Il n’a pas besoin de relations, même s’il est relation permanente et harmonieuse. Il n’a rien à contenter, il n’a rien à satisfaire, là est toute la différence. Et tout le monde sait, je crois, en psychologie, que les pulsions, qu’elles soient des pulsions de jeu, des pulsions sexuelles, des pulsions quelles qu’elles soient, ou une pulsion de vol pour les cleptomanes, aboutit toujours à des catastrophes, et jamais à la Liberté et la Paix, parce que vous êtes enchaînés.

Dès qu’une pulsion s’est manifestée, dès qu’une addiction même s’est manifestée, vous y êtes soumis et vous allez courir après une satisfaction. Alors que dans la spontanéité, c’est quelque chose qui est naturel quand le coeur est ouvert et qui n’a pas besoin d’avidité, qui n’a pas besoin de mettre en oeuvre le feu vital. Donc la différence, au niveau des effets, n’est absolument pas la même. Une pulsion ou une addiction entraîne nécessairement la répétition de plus en plus fréquente de la satisfaction. Y a une recherche et un désir qui deviennent très brûlants, si je peux dire. Alors que dans la spontanéité du coeur, il n’y a rien d’autre que la Paix. Y a pas d’espace pour une pulsion ni pour une addiction quelle qu’elle soit. Y a de la place pour les plaisirs, bien sûr, mais y a pas de recherche de plaisir qui tourne en boucle et qui prend tout l’espace vital, si je peux dire. C’est profondément différent.

Donc je n’ai pas d’autres conseils, à partir du moment où tu identifies. La spontanéité laisse toujours un goût de bonheur ; la pulsion, quand celle-ci est satisfaite, laisse toujours une impression d’être sali, ou de besoin de recommencer, quelle que soit cette pulsion, que ce soit une pulsion pour le sucre, pour l’argent, pour les jeux, pour le sexe, pour n’importe quoi.

Question : la sexualité peut-elle être vécue de manière spontanée ?

Oui, bien sûr.

Question : quand ça apporte une forme de communion ou de joie, dans ce cas ce n’est plus une pulsion alors que la sexualité, à l’origine, est quelque chose de pulsionnel.

Pas du tout. La sexualité de l’ego, oui. Parce que vous avez le feu vital, vous avez la préservation de l’espèce, et vous savez très bien que quand vous êtes jeune homme, ou jeune femme aussi, même si elles le disent pas, vous avez des jouissances nocturnes. À l’époque, on appelait ça des pollutions nocturnes. Quel mot ! Horrible. Simplement ce feu vital, dans le jeune âge, s’exprime nécessairement par les chakras du bas, c’est une constante. Le tout, c’est de ne pas rester là et de grandir, sans ça on devient esclave de ses pulsions, quelles qu’elles soient. Parce que même les addictions au sucre, au jeu, à la séduction, sont liées toujours dans les mêmes chakras. La spontanéité n’a rien à voir avec la structure du deuxième chakra, ni même de l’ego au niveau du plexus.

L’ego n’est jamais spontané ou alors, s’il est spontané, il joue un jeu. La spontanéité du coeur n’est pas un jeu, c’est quelque chose de naturel qui est très sérieux, qui n’est pas un divertissement, qui est l’expression même de l’Amour. Donc en général le feu vital diminue, bien sûr, avec l’âge, quel que soit l’amour porté, si on parle de sexualité. C’est tout à fait logique. Et vous savez très bien que dans les couples, la sexualité peut durer même jusqu’au dernier jour, mais qu’il y a quelque chose qui est beaucoup plus important que cette satisfaction éphémère, c’est soit la sexualité du coeur, si vous en avez la possibilité, soit la tendresse. Bien sûr que c’est essentiel et majeur.

Mais la tendresse ne fait pas partie des pulsions. C’est une reconnaissance de l’autre en tant qu’âme, ce que n’est pas la sexualité, quelle qu’elle soit, sauf si elle est sacrée. Mais pour qu’elle soit sacrée, il faut que l’un des deux partenaires, et les deux serait mieux, soit aient vécu les processus transmutatoires liés à la l’Onde de Vie, ou au minimum au chakra du coeur. C’est ça qui permet à l’énergie de ne plus stagner au niveau des deux premiers chakras (au niveau par exemple des addictions, c’est le deuxième, ou le premier pour la sexualité, et le deuxième) mais d’être drainée vers le coeur. Et ça se vit réellement et concrètement. Ceux qui ont ça le savent parce que la jouissance, l’extase, la béatitude, elle se passe plus par les organes génitaux. C’est juste une prise de courant ça, ça passe par le coeur, et dans ce cas-là, les résultats, bien sûr, ne sont pas les mêmes.

Tout acte pulsionnel nourrit la pulsion et l’entretient, et la fait grandir, et la rend dramatique parfois. Ça dépend ce qui est concerné. Au niveau du coeur, par contre, c’est là où il y a la spontanéité et les choses naturelles. C’est d’abord ton coeur qui décide, et non pas la pulsion, c’est-à-dire les chakras du bas.

Question : c’est quelque chose de spontané, c’est un élan.

Tout à fait. C’est toute la différence entre celui qui est par exemple accroc, addictif au sucre, qui va chercher du sucre tout le temps (s’il a pas de sucre il est très mal), et celui qui satisfait un plaisir passager. Je mange du sucre, je sais que c’est pas bon mais je prends le plaisir de le manger. Y a pas d’esclavage, et les conséquences ne sont pas destructrices. Mais la pulsion de vie est tout à fait normale à l’adolescence, jusqu’à un certain âge. Mais je vous rappelle quand même que certains grands mystiques, que ce soit en orient, en occident ou ailleurs, n’ont jamais connu ce feu vital parce que le Feu vibral les a pris avant la puberté ou à l’âge de la puberté. Et donc là ne se pose plus jamais la question d’une pulsion quelle qu’elle soit.

La seule pulsion qui resterait, mais c’est un mot différent, c’est ce qu’avait dit Hildegarde, c’est cette espèce de tension vers la Lumière, qui n’est plus une pulsion, parce qu’une pulsion par définition redescend, remonte, redescend, remonte ; c’est cyclique. Alors qu’au niveau de la tension, en particulier vers la Lumière, vers l’Amour, vers le Christ, vers l’Absolu, il y a une force de détermination qui ne se présentera jamais comme une pulsion, parce que ça va pas être : « Bon ben, j’ai la pulsion de prier et puis après je prie plus pendant deux mois ». C’est pas un mécanisme pulsionnel, c’est un mécanisme constant. Plus ou moins fort, plus ou moins lassant, parce que des fois, il y a ce qui est appelé la nuit noire de l’âme, c’est-à-dire que l’objet de la tension semble se dérober en permanence (le Christ, Bouddha), et à un moment donné vous lâchez ça aussi.

Donc ça peut prendre un aspect je dirais, sombre, mais qui n’est que temporaire bien sûr. Alors que la pulsion t’envoie toujours, systématiquement, et plus elle dure longtemps dans le temps plus elle t’envoie dans les méandres du sombre justement, dans tout ce qui est lié à l’avidité, à la possession, au désir de posséder, de ramener à soi et non pas à l’autre. Et toute la différence entre la pulsion qui va donner ou prendre du plaisir (que ce soit avec le sexe, avec le jeu ou le sucre), de la spontanéité qui fait plaisir mais qui n’est pas une recherche de plaisir. C’est un plaisir spontané, sous lequel nous ne sommes pas soumis, c’est profondément différent.

La pulsion est l’inverse de la spontanéité. Elle peut donner l’impression d’être spontanée quand elle est exubérante, mais elle est toujours issue de l’expérience antérieure, quelle qu’elle soit, des expériences antérieures. Si c’est le sucre, c’est simple, c’est le bonbon d’avant. Et les addictions sont innombrables, à l’alcool, au sexe, à l’argent. Mais l’addiction te mène par le bout du nez. Les processus d’addiction entraînent, in fine, un aspect de déstructuration voire de dissociation totale de la personnalité. Au pire, de fragmentation.

Ça, vous avez ça avec les gens qui sont très connus. Alors ils vont se présenter comme des hommes politiques, des gens connus, des gens du public, et ils font tout de manière cachée. Ça, ça s’appelle la fragmentation de la personnalité. C’est comme si ils se faisaient de la manipulation mentale eux-mêmes. Ils sont pas intègres, ils sont pas entiers, parce que ce qu’ils donnent à voir est profondément différent, quand ils sont sous l’emprise de leur pulsion. Et comme c’est honteux, bien évidemment ça crée pas de la joie, ça crée une espèce, cette fois-ci, de tension, mais qui n’est pas une tension vers la Lumière et l’Amour mais une tension de préservation, avec tout ce qui l’accompagne, les mensonges, les faux semblants, le fait de cacher les choses. Celui qui est spontané n’a rien à cacher.

Question : l’Impersonnel a mentionné que vu les circonstances actuelles de la Libération, le végétarisme pouvait être dangereux? Pourquoi ?

Je ne suis pas sûr d’avoir compris la question. J’ai compris le sens général, mais qu’est-ce qui est demandé ?

Question : pourquoi le végétarisme peut être dangereux ?

Qui c’est qui a dit ça ? J’étais végétarien, mais quand j’allais manger chez quelqu’un qui me faisait du poulet, je le mangeais. Bon, je faisais une prière avant, bien sûr. Mais aujourd’hui les circonstances, de toute façon, de toute l’alimentation, même celle que vous appelez biologique, elle est autant contaminé que le reste. La seule nourriture qui soit fiable, c’est celle que vous fabriquez vous-mêmes – et encore vous avez les fameux poisons qui sont pulvérisés. Mais vous ne contrôlez pas votre alimentation, vous ne pouvez pas la contrôler. Bien sûr qu’il est préférable de manger des produits frais que des conserves. Bien sûr qu’il est préférable de manger des légumes que de manger de la viande rouge, d’accord ? Mais n’oubliez pas qu’il y a un certain nombre d’éléments qui vous avaient été communiqués déjà, durant les Noces Célestes et même après, où Anaël vous parlait d’alimentation aérienne. Pas de racines, pas des choses qui poussent sous terre, mais des choses qui poussent à la lumière, parce que ces aliments-là, bien sûr, sont plus riches en lumière, tout simplement, plus riches en particules adamantines.

Mais bien évidemment, quel que soit le type d’aliment, biologique ou non biologique, tous les légumes que vous achetez dans le commerce, ils sont passés par différents stades, par des marchands, par des revendeurs, par des modes de culture même sains mais sur lesquels ont été fait ce qu’on appelle du commerce, que vous le vouliez ou non. Vous ne savez pas en plus dans quoi ils ont été emballés. Quand vous mangez une tomate de chez vous, que vous avez fait pousser, c’est vous qui l’avez nourrie. Les vertus sont pas du tout les mêmes.

Maintenant, l’ensemble des polluants qui ont été mis sur la terre, que ce soit (je parle pas des animaux cette fois-ci) mais simplement les pesticides, les ondes de toutes sortes, elles sont partout, donc ça altère la structure génétique même de ce que vous avalez, comme vous. Votre corps, même s’il vit plus vieux, est beaucoup plus fragile à l’environnement. Vous avez d’ailleurs une multitude de frères et de soeurs qui sont aujourd’hui allergiques. De mon temps, y avait quasiment pas d’allergies, le cancer était beaucoup moins fréquent. Tout ça, c’est lié à l’environnement, fait de façon consciente ou inconsciente, peu importe, mais le résultat est là. Que ce soit les pesticides, que ce soit le fluor, que ce soit les minéraux que vous appelez engrais, qui sont mis comme ça naturellement dans le sol alors que c’est pas de la matière vivante, les emballages, les transports des marchandises. Tout ça si vous voulez.

Y a pas de danger dans le végétarisme, ou alors je devrais dire qu’il y a un danger dans toute alimentation, quelle qu’elle soit, sauf celle que vous fabriquez vous-mêmes. Et encore, ça va être un peu contaminé. Donc, et puis bien sûr l’important, ce n’est pas ce qui rentre dans votre bouche, c’est ce qui en sort. Regardez combien de personnes font extrêmement attention à ce qu’elles mangent et se permettent de dire des choses qui sont pas vraiment de l’amour – le fait de parler de quelqu’un d’autre quand il est pas là. Ça déjà, ça fait plus de mal à vous que l’aliment que vous allez manger.

Bien sûr les conditions de la vie maintenant sur terre, depuis l’industrialisation, pas au début mais surtout depuis trente à quarante ans, est devenue catastrophique. Y a plus aucune vitalité dans les aliments, même biologiques. Vous savez très bien d’ailleurs la différence, au goût et aux effets, d’une tomate que vous achetez chez un marchand, même si elle est biologique, et celle que vous avez fait pousser avec amour. Je parle même pas des aliments transformés, là c’est encore une hérésie. Mais c’est tout à fait vrai. Alors bien sûr le corps il encaisse, bien sûr que ce corps il va disparaître mais je pense qu’il est préférable d’avoir une zone de confort.

Alors à l’époque des Noces Célestes, il était important de monter en vibration, d’ouvrir certains canaux, je l’ai expliqué par rapport aux Portes et aux Étoiles. Mais aujourd’hui, combien de fois nous vous avons dit aussi que pour nombre d’entre vous la nourriture est devenue un rite, une habitude. Regardez combien parmi vous n’ont finalement plus besoin de manger, ou de manger très peu, ou à des moments qui n’ont rien à voir avec les repas. Tout ça, c’est la même chose. Mais dire que le végétarisme est mauvais, c’est pas plus mauvais, je dirais, que de manger de la viande rouge, loin de là.

Mais toute alimentation, et c’est lié à la société actuelle, à l’époque, il y a encore cent ans, y avait pas tous les commerces que vous avez, y avait les marchés des producteurs dans les villages, dans les villes et tout. L’histoire des grandes surfaces, des grands commerces, des circuits longs de distribution, vous mangez des fraises en hiver, tout ça est complètement aberrant. L’être humain est un être qui doit, jusqu’à présent vous êtes un être qui participe d’un environnement, il y a une adaptation à l’environnement, mais quand vous mangez des choses qui viennent pas de votre environnement, vous n’êtes plus adaptés. Donc là toutes les maladies peuvent apparaître, que ce soit les maladies intestinales, les cancers, les problèmes de peau, les allergies, le vieillissement, tout ça. Mais comment voulez-vous faire autrement ? À moins de faire comme certains qui mangent une ostie par semaine.

Mais y a quand même là-dedans, je dirais, un moindre mal. C’est-à-dire non pas manger parce que c’est l’heure de manger mais manger parce que votre coeur vous demande de manger. Il peut vous demander de manger à minuit, il peut vous demander de manger à six heures du matin, ou ne pas manger du tout de la journée. C’est pas pour ça que vous allez faire un malaise ou que vous allez faire une hypoglycémie ou que vous allez dérégler votre corps. C’est une croyance ça, et aussi lié aux habitudes. Mais c’est un problème très délicat. L’alimentation, l’agriculture, les commerces, ne sont que le reflet de l’erreur de l’humanité. Les erreurs conceptuelles déjà, sans même parler des erreurs liées au profit du commerce, mais déjà les agriculteurs eux-mêmes ont abandonné, au début de l’ère industrielle, tout ce qui faisait la richesse des sols. Donc à partir de là, il est évident que toutes les nourritures sont néfastes, si je peux dire.

Ce qui ne veut pas dire qu’il faut arrêter de manger telle chose ou telle chose, ou produire uniquement sa nourriture. Si vous en avez l’opportunité, tant mieux, mais vous voyez bien la différence, selon ce que vous mangez, maintenant directement, vous n’avez pas besoin d’attendre des mois. Vous savez si un aliment vous fait mal au ventre, ou baisse votre vibration si vous voulez. Ça se sent même avant la digestion. Essayez simplement, et je le faisais de mon vivant, de bénir les repas, essayez, quand vous prenez une bouchée d’un aliment, quel qu’il soit, de le laisser en bouche pas seulement pour le mâcher, mais pour voir l’information qu’il délivre à votre coeur, et vous verrez tout de suite les effets.

Et pourquoi est-ce qu’il y en a parmi vous qui auraient pas besoin, par exemple, de manger du fer pendant un certain temps et de la viande rouge ? La problématique maintenant, et déjà depuis de nombreuses années, n’est pas simplement de monter en vibration. Alors après, tous les discours peuvent être tenus : je ne mange pas les animaux à cause de la souffrance animale, je mange pas des animaux parce que ça fait du mal effectivement à ma santé, mais tout le monde n’a pas les mêmes risques. Vous avez des gens qui vont être extrêmement malades, sans s’en apercevoir, avec des régimes végétariens, et vous avez des gens qui vont manger des régimes carnés qui ne vont pas en souffrir apparemment.

Donc y a une logique, mais c’est pas une logique, comment dire, purement liée à la nutrition, à ce que vous connaissez des aliments, de leur composition, de leur culture. Là aussi, au niveau des aliments, c’est comme pour les addictions toute à l’heure. Qu’est-ce que votre corps a besoin dans son intelligence, première chose. Deuxième chose, qu’est-ce que vous dit le coeur, que vous raconte-t-il quand vous mettez une bouchée dans la bouche. Est-ce que là aussi vous êtes sous l’influence d’une pulsion, l’addiction à une saveur, l’addiction à une texture, qui existent aussi bien sûr. Mais celui qui est soumis à une addiction à une texture ou un type d’aliment, il est pas plus libre que celui qui est dans la matrice dans ce monde et qui croit en rien. Donc y a pas de réponse univoque, chaque cas est différent. Y a pas de règles.

Si vous voulez monter en vibration, effectivement, absorbez des fruits et légumes aériques, augmentez la ration de sucres lents, là vous allez monter en vibration, comme c’était le cas pendant les Noces Célestes. Mais je suis pas sûr que votre corps puisse supporter ça pendant des années, c’était un contexte particulier. Vous savez très bien tous, en arrivant à un certain âge, même sans avoir rien lu, que tel aliment vous fait du bien et que tel autre aliment ne vous fait pas du bien. Mais ça ne veut pas dire non plus seulement que l’aliment qui vous fait du bien, parce que vous le sentez, est en accord avec ce que veut votre coeur. Vous avez les deux réponses possibles, à vous de savoir laquelle vous choisissez. Est-ce que vous préférez la réponse de votre ventre et de votre corps ou est-ce que vous préférez la réponse de votre coeur ?

Si votre alimentation n’est que question de goût, de texture, de saveur, ou de connaissances ou d’expériences vécues, vous n’êtes pas libres par rapport à l’alimentation. Sans compter, et vous le savez pour l’avoir vécu, que le comportement alimentaire, d’une manière générale, s’est profondément transformé. Beaucoup parmi vous disent qu’ils ne savent plus quoi manger. Beaucoup parmi vous s’aperçoivent que les quantités sont obligées d’être diminuées. Tout le monde sait par exemple que certaines boissons sont des poisons, mais il ne vous a jamais été dit de ne prendre aucun poison, il vous a été dit simplement de prendre un poison de manière mesurée et responsable.

J’ai parlé des ondes. Bien sûr que les ondes sont nocives, mais est-ce que vous allez vous prémunir obligatoirement de toutes les ondes ? Parce que là, si vous adoptez ce genre de comportement, d’attitude, vous allez retomber inexorablement dans la dualité bien-mal. Autrement dit, avec un jeu de mots, je dirais qu’il y a pas de mal à se faire du bien avec quelque chose qui fait du mal. Tout est une question, non pas de mesure mais de pondération. C’est pas parce que vous allez avaler un jour une vingtaine de morceaux de sucre dans une canette de soda que ça va transformer votre diabète, ou vous déclencher un diabète. Mais si ça devient quotidien et répétitif, là oui. C’est pareil pour tout. Vous avez droit de jouer au loto, vous avez droit de parier aux courses, qui c’est qui vous a interdit ça ? Personne. Mais êtes-vous libres par rapport à ça ? Est-ce que c’est un plaisir que vous vous octroyez ou est-ce que c’est une dépendance ? C’est toujours pareil. J’ai fini de répondre et je crois que nous allons arrêter maintenant.

Alors chers amis, je vous dis au revoir et je reviens dès demain.

 

Source : https://lestransformations.wordpress.com/

Partagé par: http://www.etresenevolution.com