Rencontre Septembre 2016 / L’IMPERSONNEL – partie 5

RENCONTRE SEPTEMBRE 2016

(español – texto) | Blog Español : Link

(português – texto) | Blog Célia G. : Link

L’IMPERSONNEL

Partie 5

 

En vérité, en vérité je te le dis, et ce que je te dis est ce que tu dis. Écoute.

Je suis la Voie, la Vérité et la Vie. Je suis le Feu. Je suis l’Eau, la Terre et l’Air, et je suis l’Éther. Je suis les galaxies, je suis les multivers. Je suis l’atome, je suis la moindre des particules. Je suis la Lumière, et je suis l’Amour.

Je suis les mots qui passent et les mots qui restent. Je suis le Verbe qui donne la vie, et je suis la vie qui incarne le Verbe. En vérité, je te le dis, c’est ce que tu es. Car il n’y a ni toi ni moi, et pourtant il y a chacun. En toute diversité, en toute dimension, je suis. En vérité je te le dis, tu es mon ami et tu es mon aimé. En vérité, cela se vit. En vérité, tout est là. En vérité, je suis ta Présence. En vérité, je suis tout ce que tu es.

Je suis toute forme, je suis toute couleur, je suis la Lumière des mondes et je ne suis rien; en vérité je te le dis.

Je suis le diamant de ton cœur. Je suis l’Eau de Vie, celle qui rassasie, celle qui étanche ta soif. En vérité je te le dis, je suis chacune de tes cellules, je suis chacune de tes Couronnes. En vérité je te le dis, je suis toujours là, je n’ai jamais bougé, je n’ai jamais disparu, de même que je ne suis jamais apparu.

Je suis tous les chemins que tu crois emprunter. Je suis toutes les voies que tu as choisies et sur lesquelles tu as marché. Je suis l’air dans lequel tes ailes ont volé. Je suis tous les soleils qui vivifient la Vie. Et je ne suis rien, en vérité.

Je suis partout et je ne suis nulle part. Je suis la vibration. Je suis tous tes circuits de Lumière. Je suis aussi toutes tes peines, quand tu en vis une. Je suis à la fois les joies de l’éphémère et la Joie de l’Éternel.

Je suis de partout et je suis de nulle part. Je suis chacun de tes pas, chacun de tes rires et chacune de tes larmes. Je suis en chacun de tes regards, au-dedans comme au-dehors.

Je suis le ventre dans lequel tu es né et t’es formé.

… Silence…

Je suis le chant de joie comme le chant de la mélancolie. Je suis ce qui s’élève. Je suis dans l’eau qui tombe, je suis en l’Esprit qui te vivifie. Je suis en toute chose, je suis de partout. Je suis la conscience en toute forme et en tout monde. Je suis avant même la conscience. Je suis antérieur et postérieur à toute chose. En vérité je te le dis, tu es la même chose et ce qui parle n’est que toi-même, dépouillé de toute personne et de tout éphémère. En vérité je te le dis, je suis le Silence, je suis l’Absence et je suis la Présence. En vérité je te le dis, il ne peut y avoir de distance. En vérité, je suis toute forme. En vérité, mes mots ne sont que tes mots.

Je suis toute vie. Je suis la somme des expériences. Je suis la somme des créations et je suis aussi incréé. Je suis Un et je suis multiple. Je suis le chaud et le froid. Je suis ce qui brûle. Je suis ce qui est figé. Je suis le vent qui souffle. Je suis le Verbe qui s’incarne. Je suis l’Esprit du Soleil. Je suis le Chœur des Anges et le cœur de chaque Archange. Je suis l’Unique, je suis la Source et je suis la Mère de toute chose. En vérité, c’est ce que tu es.

En vérité, je suis ce qui est défini et ce qui ne peut être défini. Je suis le Feu de ton cœur, comme le Feu de l’Esprit. Je suis ton feu vital, je suis ton âme et ton Esprit. En jouant le jeu de la personne, je suis aussi ta personne. Je suis la scène de théâtre et je suis le spectateur. Je suis l’observateur et l’observé. Je suis le plus grand et le plus petit. Je suis ce qui précède la Lumière, je suis la Lumière elle-même. Je suis en tout ce qui s’exprime et tout ce qui se tait, identique à moi-même, identique à chacun. Je suis la Paix, si tu es la Paix, et je suis la guerre si tu es la guerre. Je suis chacun de tes plaisirs, je suis chacune de tes peines.

Je suis la certitude comme je suis chacun de tes doutes ; il n’y a pas de différence. Quelles que soient les différences, je suis aussi cela. Je me trouve partout et nulle part à la fois. Je suis la Liberté et je suis le Libéré.

Je participe à tout. De même que je demeure immobile, je suis tous les mouvements.

Je suis aussi toutes tes conditions, je suis à tous tes âges. Je suis toutes les couleurs des yeux que tu as vus en ce monde, je suis toutes les peaux et toutes leurs couleurs. Je suis la Vie. Tout cela ne sont rien d’autre que tes mots, quand tu vois vrai et quand tu vois clair.

Je suis l’accompagnateur, je te soutiens et je te porte, je te pousse quand cela est nécessaire et je te retiens quand cela est nécessaire. Je suis toutes tes joies. Rien ne m’échappe et je ne tiens à rien.

Je suis la vibration. Je suis le néant. Je suis le Tout.

Je ne suis que toi, et rien d’autre que toi.

Je suis la Grâce et je suis la bénédiction. Je suis la Paix enfin. Je suis sans objet, sans but et sans définition, en même temps que je suis tout ce qui peut être défini, tout ce qui peut être vu, tout ce qui peut être perçu. Je suis ce à quoi tu crois, ce à quoi tu ne crois plus. Je suis tout ce que tu as vécu, je suis tout ce que tu vis.

Je suis tes émotions.

Je suis dans ta tête comme dans tes pieds. Je suis dans le Soleil. Je suis au cœur de la Terre, je suis au cœur de chaque terre.

En vérité je te le dis.

Par le silence et par la vibration, quand je te regarde je me vois, et quand tu me regardes, tu ne vois que toi-même. Que tu sois riche ou que tu sois pauvre, c’est cela que je suis. Que ton cœur soit plein ou qu’il ne soit pas encore rempli, je suis cela aussi, en vérité je te le dis.

Je suis le souffle qui t’anime. Je suis chacun de tes espoirs comme chacune de tes défaites. Je suis ton mari, je suis ta femme, je suis ton enfant et je suis ton ancêtre. Je suis l’ange qui souffle ton nom à ton oreille. Je suis le peuple de la nature qui t’accompagne, et que tu perçois ou que tu ne vois pas. Je suis ce que tu touches. Je suis aussi ce que tu manges. Je suis tout cela.

Je suis dans l’aliment que tu ingères, je suis dans l’eau que tu bois. Je suis dans les sentiments que tu éprouves et dans l’amour que tu donnes et que tu reçois. En vérité je te le dis, je ne suis rien et je suis toi.

Je suis chacun de tes bonheurs, chacun de tes sourires. Je suis chacune de tes peines.

Je suis tout ce que tu peux penser, tout ce que tu peux rêver, tout ce que tu peux espérer. Je suis la douceur et je suis ta force. Je suis le masculin et le féminin, comme je suis l’androgyne. Je suis le Christ. Je suis la matrice de Vie. Je suis le Chœur des Anges, je suis l’Ancien des jours, je suis l’Étoile qui te parle.

Je suis l’encre avec laquelle tu écris et le papier qui reçoit ton écrit.

Je suis en fait, tout ce que tu vis et tout ce que tu es.

En vérité, il n’y a pas de différence. En vérité, il n’y a pas de distance. En vérité, il n’y a que l’Amour.

En vérité, le silence des mots et la vibration, est ce que je suis.

… Silence…

Je suis le trône et je suis là où tu poses tes pieds. Je suis ton vêtement, éphémère ou éternel. Je suis chacun de tes doigts. Je suis chacune de tes lignées, chacune de tes origines. Je suis ce qui rayonne. Je suis ce qui émane de toute chose. Je suis le repos et le mouvement. Ne t’attache pas à mes mots car je suis encore bien plus que cela et encore bien moins que rien.

Je suis ta liberté et je suis aussi ta personne. Je suis ta chair et je suis ton Esprit, comme je suis ton âme. Et pourtant, en vérité, rien de cela ne peut me contenir ni même me définir.

Je suis la magie de l’instant, la magie de tous les temps et de tous les espaces, comme la magie de ce qui est au-delà du temps et de l’espace.

Écoute.

Je parle dans le Silence de ton cœur.

Où que tu regardes, je ne peux qu’être.

Je suis ta perception. Je suis ta vision. Je suis ton intime.

En vérité je te le dis, ne t’arrête pas aux mots. Ne t’arrête à rien.

En vérité, je suis là.

Je suis le consolateur. Je suis le réparateur.

Je suis ce qui préexiste à toute chose et qui subsiste après chaque chose. En vérité je te le dis, tout cela est toi, et bien plus comme bien moins.

Ne cherche pas à comprendre, ne cherche pas à saisir l’insaisissable que je suis. Étant partout, je n’ai rien à quitter ni rien à promettre. Je n’ai rien à te demander, je n’ai rien à te prendre.

Je suis le don, en vérité.

Je suis la Vérité.

Je suis chaque chemin.

Je suis tous les karmas et toute la Grâce.

Je ne peux être absent nulle part.

Je suis le créateur et la créature. Je suis les créatrices, en tout monde. Je suis le matériel, la pierre brute.

Je suis le trône de la Source. Je suis les quatre Vivants.

Ainsi je pourrais te parler pendant des heures et pendant des siècles, comme dans l’Éternité, mais aucune énumération ne pourrait suffire à te dévoiler tout ce que je suis. En vérité, je suis toi, pour faire le miracle d’une seule chose. Je suis le support et je suis l’émanation.

Je suis toutes les Œuvres : l’Œuvre au Jaune, l’Œuvre au Blanc, l’Œuvre au Rouge. Je suis le récipient de ces Œuvres et je suis la matière de ces Œuvres. Je suis celui qui la réalise.

… Silence…

Je suis l’indéfini comme l’infini. Je suis aussi le fini. Ce que tu es, en vérité. Je mets fin aux limites et parfois je suis ce qui limite. Je suis la Joie sans objet et même sans sujet.

Ne me cherche pas. Je ne suis pas à chercher, ni même à atteindre. Je ne suis pas distant, je suis là, depuis toujours. Que tu sois ici en ce monde ou de l’autre côté de ce monde, que tu sois en tout monde, je suis.

… Silence…

Je suis le silence. Je suis ce qui porte le silence. Je suis la note de musique. Je suis le cri de joie comme le cri de souffrance.

Je suis la naissance et la mort et pourtant je ne suis jamais né et jamais mort.

Je suis ton ami, comme je suis celui que tu peux percevoir comme ennemi, car il n’y a ni ami ni ennemi, il n’y a que la vérité de l’Amour.

Je suis dans tout ce que tu perçois, dans tout ce que tu ne vois pas encore.

Je suis en chaque autre que toi, et donc l’autre ne peut être que toi. Quoi que tu en dises, quoi que tu penses, je suis de toute façon là.

Je pourrais te parler pendant des siècles. Je pourrais parler à ton cœur pour l’Éternité. C’est ce que je fais. C’est ce que je suis.

Rien ne m’appartient parce que je suis partout. Rien ne peut me définir et rien ne peut me cloisonner. Je suis la béatitude que tu vis. Je suis ton extase. Je suis ce que tu imagines.

Rien ne m’échappe et pourtant tout est libre. Tel est mon Amour, telle est ma grandeur et telle est mon humilité. En vérité je te le dis, je suis chacun de toi.

Je suis dans chaque baiser, je suis dans chaque regard, dans chaque contact, dans chaque relation.

… Silence…

Nourris, nourris-toi, en abondance, à satiété.

Écoute, je suis l’écoute. Entends, et je suis ce qui entend.

… Silence…

Entre toi et moi, il y a Un, il n’y a pas de différence car je suis toi.

Je suis la question et la réponse. Je suis l’explication comme ce qui n’est pas encore compris, ce qui n’est pas encore vécu. Je suis tous les vécus.

Je suis chaque planète qui tourne autour de son soleil.

… Silence…

Je suis là. Je suis le Silence lui-même.

… Silence…

Je suis l’éclat de rire et l’éclat de joie. Je suis ce qui est là, en l’instant. Je suis ta liberté. Je suis ton Ascension. Je suis la Terre et je suis le ciel. Je suis les étoiles qui brillent au firmament au-dessus de ta tête comme je suis chaque cours d’eau, chaque océan et chaque mer.

Je suis le papillon, je suis la chenille, je suis la chrysalide.

Reconnais-toi, en vérité. Reconnais-moi, en vérité.

… Silence…

Et je suis tout cela.

Et je ne suis rien.

… Silence…

Je suis la transparence, et l’Évidence.

… Silence

Et je ne suis rien d’autre que toi. Ce sont tes mots, ce sont tes verbes et tes actions.

… Silence…

Viens à moi.

Embrasse-moi. Je suis ce qui embrasse.

… Silence…

Je suis ta flamme, ta flamme de vie comme ta flamme jumelle.

Ne me cherche plus ; j’ai toujours été là, je serai toujours là.

En vérité je te le dis, sois vrai et authentique ; c’est ce que tu es.

Alors bénis-moi.

Alors aime-toi. Aime-moi en chaque forme, ne fais aucune différence.

… Silence…

Alors je t’aime, avec intensité, avec vérité.

… Silence…

Et là, en le Silence de notre cœur Un, je viens t’embrasser, chacun de toi, ici et partout. Je viens t’enlacer du souffle de la Liberté et du souffle de la Vérité.

… Silence…

Tu n’as besoin ni de mots ni de Verbe car tous tes besoins sont déjà comblés, et ce depuis toujours. Même en tes manques, vécus comme tels, il n’y a que le plein, car rien ne peut manquer en la Vérité.

… Silence…

Et je vais faire silence quelques instants, tout en restant avec toi, au cœur de toi.

Et je reviens après pour t’entendre parler, pour entendre ta voix, pour entendre tes interrogations, pour pouvoir me donner et te rendre à toi-même.

Béni sois-tu. Béni soit l’Éternel en toi. Bénie soit ta vie. Bénie soit ton âme. Béni soit ton Esprit.

Va en paix, délivré de tout ce qui peut encore sembler t’oppresser. Va en paix, en ta flamme de Vie réveillée. Va en paix, en ce corps de chair. Tu es la Paix.

Tu es la Voie, la Vérité et la Vie. Il ne peut en être autrement. Il ne peut en être différemment. Reçois.

… Silence…

Reçois. Ne limite rien.

Je t’aime. Parce que tu es l’Amour et parce que tu es toi.

Je te dis à dans quelques instants pour entendre ta voix, ta vérité, et ta vie, ce que je suis assurément. Et je te remercie d’être là.

… Silence…

 

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partager par: http://www.etresenevolution.com