CHRIST / L’Action en qui je Suis 19.8.2016

 

CHRIST

L’Action en qui je Suis

19 août 2016

 

 

Ô bien-aimé, je suis CHRIST et je me joins, en cette Main divine, au Verbe de notre Père à tous que notre Mère est venue préparer, en la Réception vibrale spéciale de ces jours et de ce Jour qu’il vient ensemencer.

Bien-aimé, entends l’appel de notre Mère à rester en son Sein car je viens à toi, en la Force fulgurante qui est la mienne, en ces Temps où toutes les Portes s’ouvrent. Permettant, si tu l’acceptes à présent, que j’entre en ta Demeure et qu’en cette Demeure vienne le Royaume de qui je Suis, au Nom du Père de cette Source Père-Mère, qu’alors nous nous permettons ensemble d’établir.

Il t’est offert, en ces présents qui se présentent en l’Infinité des stances de Son Instance, en ton sein et en tous Saints, d’être Action en qui je Suis.

Je me présente suite à notre Mère commune afin de soutenir l’Action, qui n’est pas réaction et qui t’appelle à l’embrasser et à la maintenir en toi, cette Action de l’Amour qui te permet de ne pas donner prise à l’emprise de ce qui vient t’affermir en l’Amour de qui je Suis.

Ainsi l’Action, en l’Entendement que je souhaite que tu vives, est une Action tout premièrement intérieure qui te permet de ne pas relayer les actions, à travers la parole ou autre geste, de ce qui n’est pas ancré et arrimé au coeur du Coeur de notre Mère.

Cela n’est pas la passivité. Cela est la Force intérieure du Courage de ne plus nourrir aucune blessure ni histoire au sein de l’existence en dehors de Toi. Cela est Action et peut sembler pour l’autre inaction, et pourtant ce qui alors se met en branle, en ce Temple sacré qui se réveille, est le Feu souverain de qui je Suis et que tu Es, et qui vient offrir alors tout ton être au Feu de l’Amour transmuté au dedans.

Que tu sois sur ce monde homme ou femme, cher Frère, chère Soeur, tu es tout d’abord appelé chaque jour à t’offrir en ce Féminin Sacré qui prépare nos Épousailles, au-delà de tout genre sexuel de votre monde. Ce Feu qui alors te prend, enfin retourné en cette Demeure, alors ne fait qu’un avec le Feu que je Suis – et qui n’est autre que ce que tu Es donc, en la Grandeur et la Royauté qui est la tienne.

Alors laisse se vivre ce Feu, sans projection en dehors de toi. Et vis, si projection se présente, tout simplement l’évidence de ce que tu vis de la Pénétration en ta Demeure de qui je Suis.

Alors je te dis également : tiens bon, et accepte de vivre Celui et Celle qui me laisse toute la place. Ainsi, grâce à l’Engagement de mon Retour que tu t’offres, l’Action en toi s’établit. Tu vis totalement baigné dans cette Danse du Feu qui t’oblige, en l’obligé que tu Es, à te retourner et à tout retourner. Vivant ainsi, en même temps, à certains moments une souffrance vécue et l’extase de ce Retournement en mes Bras et en nos Bras, brassant ainsi les Eaux d’en bas, en le Feu de l’Amour embrasant alors tout l’être que je suis venu rencontrer et embraser en totalité.

T’offrant le plus beau cadeau qu’est la Grandeur et le Couronnement de ce que tu Es de toute Éternité.

Alors patience, Force intérieure et Action en ce Feu retourné.

Ne te disperse pas en les jours et semaines qui viennent. Prends bien soin de ton attention au Sein de notre Mère divine, et entends et vois que l’Alchimie que tu vis de mon approche et de ma Pénétration est bien avancée et s’avance à pas de géants, en le coeur du Coeur où tu reposes.

Je suis le Seigneur de ton Coeur et si ton Coeur premier saigne, c’est qu’en la Passion qui est la mienne, tu en vis les Épreuves et les Réjouissances que tu vis bien le Passage ultime du Retour en qui je Suis, en le Sang commun qui est le nôtre. Alors ne prête pas attention aux épines qui s’y trouvent, mais rends-toi, en l’Amour que tu Es, à qui je Suis et à la Volonté de notre Père qui prend soin de toi comme jamais.

Que mon Action en ta Demeure pénètre, si en ton Coeur tu acceptes ma Venue.

En mon Action s’oeuvre ce qui doit l’être et si tu vis le désoeuvrement, alors cela signe que cela est bien enclenché en toi.

Alors retourne-toi en ce qui s’oeuvre et tourne le dos de ce qui se désoeuvre, en restant bercé dans les Bras de notre Mère, en même temps que je te rencontre et t’embrasse de tout mon Amour.

 

Reçu par Sève

Source : www.accordance.info

Partagé par: http://www.etresenevolution.com