LA RÉSURRECTION / THÉRÈSE DE LISIEUX – Mai 2016

NB : cette canalisation est tirée d’un ensemble de canalisations qui accompagneront notre résurrection en  ce mois de mai.

LA RÉSURRECTION

Mai 2016

THÉRÈSE DE LISIEUX

Sœurs et frères de la Terre, je suis Thérèse de Lisieux, intervenant en vous en tant qu’Étoile nommée Profondeur.

Je viens à mon tour et à la demande de mes sœurs poser quelques mots sur ce qu’est la Profondeur et ce sur quoi elle débouche en vous, en ce moment. Permettez-moi d’abord de communier en chacun de vous, en l’espace sacré de notre rencontre.

… Communion…

Lors de mon passage sur terre, j’ai dit très jeune que je passerais mon ciel à faire du bien sur la terre. Cette affirmation a été vécue et réalisée durant presque un siècle par beaucoup de frères et de sœurs. Aujourd’hui je ne viens pas vous prier de m’appeler, parce que je suis déjà là, en vous, et les marqueurs de cette Profondeur en sont l’Innocence, l’Enfance, l’accès au Cœur du Cœur. Alors je viens simplement vous rappeler cela. Les témoins de l’Étoile Profondeur, en vous, en sont comme je l’ai dit, l’Enfance, la Spontanéité et l’Innocence. L’Innocence de l’enfant, non pas seulement l’enfant intérieur mais tout enfant tel qu’il naît à la surface de ce monde, vivant pleinement son instant, ne se préoccupant d’aucun concept ni d’aucune croyance, comme cela est le cas avant l’âge de sept ans.

Le temps de la Résurrection qui s’ouvre à vous est le temps où la Lumière vous oblige, en quelque sorte, à aller toujours plus profond à l’intérieur de vous-même, afin de vous y découvrir entièrement et sans limites, faisant de vous un roc inébranlable, non pas en votre manifestation en ce monde mais un roc inébranlable de Lumière et d’Éternité. Vous inscrivant alors toujours plus dans l’ici et maintenant, dans l’instant présent et dans la Légèreté de celui qui fait la volonté de la Lumière, dépassant toutes les conditions et les contingentements de votre histoire, en un endroit de votre conscience où rien ne peut être déstabilisé ni dévié. Je ne vous invite pas aujourd’hui seulement à communier, à m’appeler ou à me trouver, mais bien plus à réaliser votre propre Profondeur, qui se situe bien au-delà de toute apparence en ce monde, là où se trouve la Vérité, comme l’a dit Marie et comme nous vous l’avons tous, les uns et les autres, affirmé.

L’impulsion de la Lumière en ses différentes composantes, que cela soit le Soleil, le rayonnement de Sirius ou d’Alcyone, vous appelle, comme les circonstances à la surface de ce monde, à trouver les ressources en vous, avant que tout ce qui est extérieur ne disparaisse de vos yeux et de votre conscience. La Voie de l’Enfance, j’en ai parlé à de nombreuses reprises, en mon incarnation comme ici, redevenir comme un enfant, c’est être pleinement immergé et plongé dans l’état de Grâce et de béatitude. Quel que soit ce que vit votre corps et quel que soit ce que vit votre personne, en affermissant votre cœur vous devenez inébranlable dans vos pensées comme dans vos actions, parce que toutes vos actions alors sont tournées vers Lui et non pas par un besoin de reconnaissance quel qu’il soit. Il n’y a pas d’effort, là non plus, à fournir, il y a juste à le voir et à l’être.

Ainsi, lors de votre ultime Passage, rien ne pourra freiner la voie que vous avez tracée en votre cœur, rien ne pourra vous arrêter ; c’est en cela que vous êtes le roc inébranlable. Non pas en ce corps faillible, non pas en vos vies éphémères, mais en la réalité de ce que vous êtes et qui vous nourrit en permanence maintenant. Si cela ne vous apparaît pas encore, c’est simplement le signe qu’il vous faut aller vers plus de simplicité et plus d’authenticité, car il n’y a aucune raison de ce monde qui tienne, dorénavant, face à la Vérité et la puissance de l’Amour. Il ne peut exister la moindre justification, au sein de votre corps comme de votre vie, qui puisse empêcher ce mouvement, cette Profondeur.

Aller dès aujourd’hui vers la Profondeur, c’est vérifier par vous-même, en quelque sorte, qu’il n’y a pas d’obstacle, qu’il n’y a pas d’épines, qu’il n’y a pas de souffrance, qu’il y a simplement la projection des croyances, des peurs ou des doutes. Devenir un roc d’amour, l’enfant de la Lumière, c’est retrouver cet héritage. C’est ne plus accorder de densité et de poids à ce qui appartient à ce monde, non pas pour le rejeter, le refuser ou l’ignorer, mais bien pour l’éclairer de votre propre Grâce, celle de la Lumière du Christ, de chacun de vous, enfants du Soleil.

L’étape de la Résurrection, l’étape de l’ultime Appel, est exactement cela, une invitation à aller de plus en plus vers la spontanéité, l’immédiateté et la simplicité de l’enfant. C’est ne plus être freiné ou ralenti par quelque élément de ce monde, c’est reconnaître aussi l’action de la Lumière en quelque élément qu’il vous arrive, même et surtout si cela peut vous sembler contraire à la Lumière. Parce que du point de vue de la Lumière, tout n’est qu’occasion et prétexte à vous faire vous découvrir en tant qu’être libre, en tant que conscience ne dépendant d’aucune forme, ni d’aucun monde, ni d’aucune origine.

La Profondeur est donc votre sauf-conduit lors de cet ultime Passage, qui vous donne non seulement la certitude mais l’Évidence flagrante de ce que vous êtes, même si vous ne vous êtes pas encore reconnu. Votre force vient de là, elle ne pourra plus venir des éléments extérieurs de ce monde, que cela soit à travers la nourriture, à travers les relations. Cette Profondeur vous invite à vous reconnaître, en humilité et en simplicité, comme enfant de l’Un et frère et sœur du Christ. C’est en cette Profondeur que le jaillissement de la Lumière se fera de votre cœur, Lumière de Vérité, Lumière d’Éternité, de Grâce, qui se déploie telle une majesté et une Évidence.

… Silence…

Il n’est plus l’heure aujourd’hui de choisir, mais de manifester ce que vous avez déjà choisi. Vous êtes libre de vous établir en quelque Demeure du Père que ce soit, mais pour cela il vous faut rétablir la vérité de votre connexion, de votre essence. C’est cela même que vous vivez. Que vous soyez libéré vivant, que vous soyez simplement éveillé, porteur d’une des Couronnes, ou que vous ne viviez rien, cela ne fait aucune différence maintenant. L’accès à la Profondeur, l’accès au Cœur du Cœur est possible quelle que soit la circonstance de votre vie, quel que soit votre état préalable, quelles que soient vos démarches, quels que soient les chemins que vous avez empruntés.

… Silence…

Le Silence est important, quel que soit le brouhaha de vos pensées ou de ce monde. En Profondeur, il n’y a que Silence et majesté. Il ne peut exister, en ce lieu, ni de doute ni de jeu d’ombre et lumière, il n’y a que de la place pour la Lumière, il n’y a que de la place pour le Vrai. La Profondeur vous invite non pas seulement à rencontrer le Christ mais à vous vivre vous-même en tant que KI-RIS-TI, laissant alors émerger les grâces de la spontanéité, de l’Innocence et aussi de la puissance.

… Silence…

En Profondeur, la Lumière remplit tout, il n’y a pas d’espace disponible pour autre chose que la Lumière. Ainsi, l’Esprit saint, l’Esprit du Soleil, le Chœur des Anges, chantent en vous les chants de la Résurrection et le Gloria.

Cette Profondeur vous donne le regard doux et, en chaque relation, la capacité à mettre l’autre devant vous, étant égal au Christ – comme vous.

En Profondeur se vit le sacrifice permanent de l’éphémère au profit de l’Éternité, sans effort et sans difficulté, sans rien demander d’autre que de L’épouser, comme je l’ai dit de mon vivant. Mais n’y voyez pas des épousailles de mari et femme comme en ce monde mais bien le dernier acte de la fusion de la conscience.

… Silence…

En votre Profondeur, il y a toutes les capacités de dépassement qui sont nécessaires en quelque manifestation de votre vie éphémère. Cette notion-là de Profondeur, de conscience de la Profondeur, est en résonance directe avec l’action finale de l’Archange Uriel lors de cet ultime Passage. Allez tranquillement sur votre route que la Lumière vous demande et vous offre. Ne jugez point et soyez libre de tout jugement. C’est ainsi que se construit le roc et ce que je nommerais la certitude intérieure, qui ne dépend d’aucun contexte ni d’aucune limite.

… Silence…

La Voie de l’Enfance est celle qui est aujourd’hui la plus adaptée à la Résurrection de la fin des temps.
Parce qu’en cette Voie de l’Enfance, il n’y a plus besoin de s’intéresser aux vibrations, aux énergies, aux mouvements de ce monde, à l’histoire de ce monde, il y a juste à être cela, et tout se déroule de lui-même, comme par enchantement. Là est le mystère de la Grâce et de la Lumière, qui vous est de plus en plus accessible dès l’instant que vous acceptez de lâcher. Non pas simplement de vous abandonner à la Lumière mais de lâcher toutes les croyances et toutes les certitudes inscrites au sein de l’éphémère.

La Profondeur vous appelle à vous appuyer sur vous-même, non pas au sein de la personne et de votre vie mais de vous appuyer en vous-même en votre Cœur du Cœur, là où Il se tient, vous mettant alors en adéquation avec Sa volonté et non plus avec une quelconque volonté personnelle. La Légèreté de la Grâce, elle est là, maintenant. Bien sûr, elle est toujours présente dans les relations que vous pouvez établir, mais cette Profondeur se substitue même aux relations que vous avez connues, que cela soit avec les peuples subtils ou avec nos dimensions, ou encore avec vos frères et sœurs incarnés.

… Silence…

Redevenir comme un enfant, c’est renaître à la Vérité éternelle, ici même, dans la chair, vous rendant indifférent et imperméable à ce qui se trame sur l’écran du monde, parce que cet écran-là s’éteint au fur et à mesure et s’éloigne de vous. Vous réalisez alors la puissance et la majesté du cœur qui guide vos pas et votre vie, quoi qu’en disent votre environnement et votre personne. C’est dans la Voie de l’Enfance et dans la Profondeur que vous vivez cela, et que vous allez le vivre si ce n’est pas encore fait.

Ainsi, à votre tour, par votre état intérieur, vous comblerez de Grâce les circonstances, les frères et les sœurs qui sont sur le devant de la porte et qui n’osent pas la franchir. Cela se fera naturellement, sans mots, sans discours, je dirais même sans intention, mais comme la chose la plus spontanée et naturelle qui vient de votre éternité.

La Profondeur, c’est aussi le moment où vous conscientisez, si je peux dire, le basculement de l’éphémère à l’Éternel, non plus seulement par expériences, non plus seulement par moments, mais comme la seule vérité indiscutable qui ne souffre aucun délai et aucune distance.

… Silence…

C’est dans ce Cœur du Cœur, dans cette Profondeur aussi, que les derniers éléments qui peuvent vous apparaître comme non-Amour, en vous ou autour de vous, s’effaceront d’eux-mêmes. Comme l’avait dit le Christ : « Cherchez le Royaume des Cieux et le reste vous sera donné de surcroît », ne sera jamais aussi vrai que dans ce mois qui s’ouvre. C’est la mise en pratique et l’expérience directe de cela, non pas en tant que dogme ou croyance mais comme la stricte vérité de l’expérience qui est à vivre. Heureux les simples d’esprit, car le Royaume des Cieux leur appartient. Soyez simple, ne vous leurrez pas avec les connaissances ou les histoires, soient-elles les plus fantastiques ou les plus horribles de ce monde. En Profondeur, vous découvrez l’Autonomie et aussi l’indépendance des circonstances factuelles et éphémères de ce monde. En cette Profondeur, seul le cœur peut parler et s’exprimer, et il ne peut jamais mentir ni mal vous diriger.

… Silence…

C’est donc un moment de grande vérité, et je dirais d’unique vérité, qui se dessine en vous et en la terre. Là où il n’y a ni mensonge, ni trahison, ni souffrance possibles. Et pour cela il vous faut renoncer, il faut vous sacrifier vous-même, non pas en mettant fin vous-même à quelque jour que ce soit mais en acceptant ce que vous êtes. Ainsi, devenant comme un roc, vous deviendrez de plus en plus léger, au fur et à mesure que la gravité de ce monde, pour le regard éphémère, augmentera. Là est la seule nourriture véritable et véridique, tout le reste n’apaise pas la soif. Or, Il nous l’avait dit lors de sa première venue: « Vous serez rassasiés car vous aurez bu l’Eau de Vie ».

C’est ce qui vous arrive aujourd’hui, de toutes les manières possibles. Je dirais en quelque sorte que tous les chemins convergent vers ce point de passage. Cela vous concerne chacun comme l’ensemble des consciences de la Terre, et pas seulement humaines. Le chemin, les chemins ont été éclairés par vos multiples expériences, que cela soit dans les mondes subtils ou sur ce monde dense. Alors aujourd’hui vous pouvez avancer sans encombre vers cet Inconnu, car il vous devient chaque jour un peu plus connu et un peu plus visible, que cela soit par nos Présences en vos structures, que cela soit le soir au moment de vous endormir ou dans vos nuits, au décours d’une rencontre de vos journées, tout est là.

… Silence…

Écoutez votre cœur, penchez-vous vers lui. Laissez tout le reste disparaître car tous les contentements sortent de votre cœur, toutes les solutions aussi, sans aucune exception, quoi que vous croyiez ou quoi que vous n’ayez pas encore expérimenté.

… Silence…

Peut-être que certains d’entre vous ressentent l’imminence du basculement de l’ultime Passage et peut-être que vous constatez que cela n’est pas la même imminence et le même état que vous avez peut-être vécu lors de certaines échéances annoncées par différents peuples. Aujourd’hui, cela est plus dense, cela est plus éclairé et plus vrai, si je peux dire.

La Profondeur vous amène aussi à être nourri de ce que vous avez trouvé dans les profondeurs, où tout n’est que beauté dans le Cœur du Cœur, où tout est nourriture et où rien n’est à jeter ou à éliminer. Ce que vous vivez, les uns et les autres, ne sont que les éléments indispensables pour vous, pour votre ultime Passage.

Souvenez-vous, même si vous n’en vivez rien encore, qu’au moment de ce Passage, au moment de l’Appel de Marie, il faudra simplement avoir présent, avant de disparaître, l’Éternité que vous êtes et le cœur que vous êtes ; de toute manière, il n’existera plus que cela de repérable et d’identifiable. Ainsi se vivra le Face-à-Face, le seul à seul, en votre Cœur du Cœur, avec la Profondeur et la justesse la plus parfaite.

Par ma présence aujourd’hui, je ne peux que renforcer et insister sur ma Présence en votre cœur et par la guidance de la Profondeur. Je viens donc vous inviter à vous laisser aller à plus de Profondeur chaque jour, chaque minute – il n’y a pas de fin à ce mouvement – jusqu’au moment de l’Appel. Ainsi aussi correspond à ce qui avait été dit par le Christ: « Gardez votre maison propre. ». La Profondeur vous apporte cette propreté parce que tout y est éclairé, et vivant, et lumineux, où la seule justification est l’Amour.

En allant de plus en plus en Profondeur, vous y découvrirez qu’il n’y a aucune polarité, qu’il n’y a ni homme ni femme, ni bien ni mal, que tous les antagonismes et les complémentaires se résolvent en la même Unité. Non pas comme un concept ou une idée à laquelle vous adhérez, mais bien comme un vécu direct de votre conscience. La Lumière, en ce moment, est en train de remplir non seulement les interstices et la surface de ce monde et de votre corps, mais aussi tous les recoins de votre conscience, ne laissant aucun répit à ce qui pourrait s’y opposer, l’éclairant toujours plus et vous le montrant toujours plus.

… Silence…

C’est en le silence de la Profondeur que vous vous entendez le mieux et que vous êtes en accord avec la loi de Un, avec la Grâce et l’Amour.

… Silence…

Dans ce silence-là, l’intériorisation se fait d’elle-même, sans même chercher de voie ou de chemin, sans même sentir la moindre Présence. Seul reste le Fils Ardent du Soleil. C’est cela qui est vécu ou qui est à vivre maintenant, cette reddition sans condition à la volonté de l’Un, à l’Esprit de Vérité.

… Silence…

Alors laissez sourire vos lèvres dans le chant de votre cœur retrouvé, afin que le même regard d’amour se porte sur toute chose et tout être, quelle que soit la liberté qu’il a choisie, quel que soit son chemin. Là est aussi la prière perpétuelle, cette prière du cœur qui ne demande rien mais qui ne fait que chanter les louanges et la Grâce.

C’est en cette Profondeur qu’il y a l’écoute et l’attention la plus juste. C’est de cette Profondeur qu’est née aussi l’action juste au sein de l’Intelligence de la Lumière. Là où la Fluidité de l’Unité n’est plus un concept à manifester et à vivre mais bien plus l’Évidence de chaque souffle et de chaque regard.

… Silence…

D’ores et déjà, nombre d’entre vous vivent les prémices de leur résurrection, de l’Appel. Même si Marie vous a déjà appelé voilà quelques années, l’intensité d’aujourd’hui est sans commune mesure avec ce qui existait voilà quelques années.

… Silence…

La Profondeur est tout cela. Ainsi est ma Voie de l’Enfance qui est votre Voie, la plus sûre et la plus directe dans ce retour à l’Éternité.

… Silence…

Ce que nous vivons là, vous et moi, qui écoutez, qui lisez, qui entendez, est cela. L’émergence et la floraison du cœur, où rien d’autre n’est nécessaire, aucune histoire, aucune personne, aucun monde, même. C’est la seule vérité. Se retrouver soi-même, quelle que soit l’apparence, quel que soit le chemin apparent.

… Silence…

Évidemment vous percevrez cela selon que vous allez vers la Profondeur et encore plus de Profondeur, ou au contraire vers plus de superficialité. Vous vous doutez bien que dans cette période, les effets et les conséquences ne seront pas les mêmes, même si la finalité est la même. La Profondeur, la Voie de l’Enfance, est Évidence ; la voie de l’apparence et du superficiel est souffrance et résistance. Cela vous apparaît de plus en plus clairement ; que vous l’acceptiez ou pas n’y changera rien. Là s’illustre en vous le Choc de l’humanité tel qu’il avait été exprimé par le bien-aimé Jean. Cela se vit aujourd’hui, en cette phase particulière où nul ne connaît ni le jour ni l’heure mais où pourtant cela est à chaque jour et à chaque heure.

… Silence…

C’est cela qui est perçu, c’est cela qui est vécu et chaque jour avec plus d’intensité maintenant. Car ce qui vient ne peut être ni ralenti ni arrêté maintenant, ni reporté. Jusqu’à présent, et le Commandeur vous avait instruits là-dessus, la vitesse d’Hercobulus était variable selon les résistances rencontrées, aussi bien par le collectif de l’humanité que par la Terre elle-même, que par le système de prédation et des pensées. Aujourd’hui cela ne peut être, c’est terminé.

L’urgence de la Lumière est telle, au sein de l’éphémère, que rien ne peut être reporté et que tout s’accomplit enfin. Cela est maintenant, ne cherchez pas de jour futur parce que cela est maintenant. Et en découvrant ce Cœur du Cœur émanant de vous-même, aucune autre interrogation ne pourra apparaître quant aux circonstances ou au devenir de vous comme de vos frères et sœurs proches. Cela se déploie comme une Évidence et une certitude.

Je suis Thérèse, et je bénis votre résurrection et votre liberté.

… Silence…

Je vous salue et je vous aime.

 

Source:
https://lestransformations.wordpress.com/

Partagé par: http://www.etresenevolution.com