ENSEIGNEMENTS / RENCONTRES / Mars 2015 / 1de 4 / O.M. Aïvanhov

ENSEIGNEMENTS  / RENCONTRES

Mars  2015

ESPAÑOL  – PORTUGUÈS  ici à Lestransformations.com

«Alors cher ami, il n’y a plus d’intervenant, il n’y a plus de canal, il n’y a plus d’intermédiaire, il n’y a pas de jour non plus, c’est nous qui parlons directement, vous allez vous en apercevoir..»

Il a été demandé que ces enseignements soient divisés en 4 parties

– 1ère partie : O.M.Aïvanhov

– 2ème partie : L’Esprit du Soleil

– 3ème partie : Autres Intervenants pour des Questions/Réponses

– 4ème partie : Les Canalisations magistrales

* * * * *

1ère PARTIE

O.M. AÏVANHOV

1 – O.M. AÏVANHOV – Questions/Réponses
2 – O.M. AÏVANHOV – Questions/Réponses

3 – O.M. AÏVANHOV – Questions-Réponses

4 – O.M. AÏVANHOV – Processus liés à la Libération collective

5 – O.M. AÏVANHOV – Tout se met en place maintenant

* * * * *

1 – O. M. AÏVANHOV

Questions/Réponses

 

Eh bien chers amis, je suis extrêmement content de vous retrouver et de voir ici des têtes que je connais, pour certains depuis fort longtemps, n’est-ce pas ? Je vous transmets toutes mes bénédictions. Si vous voulez, mon intervention de ce jour va se dérouler en deux phases, si vous voulez. La première, ça va consister tout simplement à répondre à vos questions mais cette fois-ci je suis le seul, y a personne d’autre qui prend ma place pour répondre à vos questions. Et dans un second temps, quand vous en aurez marre des questions, eh bien nous évoquerons, nous commencerons à rentrer dans les manifestations archétypielles au sein de votre monde, là où vous êtes les pieds posés, par rapport à ces éléments qui sont en train, comme vous le voyez sur cette terre, de prendre des proportions que je qualifierais d’épiques, voire de bibliques, n’est-ce pas ?

Donc vous avez les éléments qui sont à l’œuvre un peu partout sur la terre, soit un soit deux soit trois, pas encore quatre, mais qui se manifestent de manière, je dirais, intense et violente. Mais je vous laisse tout d’abord la parole, en particulier par rapport à tout ce qui a été dit ou vécu par vous-mêmes durant ces quelques mois, depuis l’assignation vibrale, pour savoir si vous avez des questionnements encore présents en vous, des choses à demander sur lesquelles je pourrais apporter un éclairage supplémentaire. Donc pour l’instant je me tais et j’écoute la première question.

Question : en sortant d’un bâtiment, j’ai parfois l’impression de recevoir des gouttes d’eau alors qu’il ne pleut pas ; ce phénomène ne dure que quelques secondes. Quelle est sa signification ?

Ça pourrait être du pipi cosmique. Je dirais que c’est avant tout la différence de densité de ce qui est appelé les particules adamantines entre le plein air et l’intérieur. Bien sûr les particules adamantines ne sont pas arrêtées par les constructions quelles qu’elles soient, mais quand elles ne sont pas en nombre suffisant, elles se localisent, vous les observez autour de vous, non plus sous forme de particules mais sous forme de brouillard un peu nuageux, neigeux, blanc, qui se localise à des endroits qui n’ont rien à voir, même si ça pourrait y ressembler, à de l’humidité n’est-ce pas. Cette brume blanche se met dans les lignes de moindre résistance au niveau de la nature, par exemple sur des vortex, par exemple sur des nœuds telluriques. Là, la particule adamantine assemblée dans cet espèce de brouillard va vous donner l’impression d’une brume mais ce n’est absolument pas une brume ni de l’humidité. C’est le dépôt sur terre, directement en contact avec le sol, avec la nature et avec des vortex ou des nodules, si vous voulez, énergétiques, des points de croisement énergétiques, qui vont vous donner cet aspect-là.

Alors bien sûr cette répartition des particules adamantines n’est pas la même en tous les endroits. Dans la nature, ça va se mettre là où il y a des zones de moindre résistance à la Lumière et en particulier sur certains vortex interdimensionnels. Vous les observerez aussi beaucoup dans la nature, si vous vivez dans la nature, en regard des logis des elfes, des logis des gnomes, des logis des salamandres, etc… c’est-à-dire des esprits élémentaires de la nature, bien sûr.

Ce que tu décris, l’impression d’avoir comme une goutte d’eau qui t’arrive, qui te tombe dessus sans que ce soit mouillé, c’est simplement les particules adamantines qui ne sont plus, dans les villes, assemblées de la même manière que dans la nature mais qui présentent une différence de répartition entre l’intérieur et l’extérieur d’un bâtiment ou de chez vous. Donc c’est pas le pipi cosmique, ou c’est le pipi cosmique selon le sens : comment tu appelles les particules adamantines.

Si vous avez la chance d’avoir dans votre région, de voir à un moment donné, parce que c’est jamais fixe, ça va, ça vient, ça se déplace, de pénétrer directement dans ce nuage de brume, vous allez tout de suite comprendre que c’est pas de la brume. Et ça va vous déclencher des espèces de petits picotements très légers, très intermittents sur la peau qui est découverte, sur le visage, sur la tête, sur les mains si elles sont sans gants. Vous allez constater que ça donne la même perception, vous avez aussi des fois, tout en étant chez vous, au moment précis de vos alignements, quand vous décidez de les faire ou de méditer ou de prier, vous allez aussi ressentir ces espèces de picotements parfois plus piquants et plus intenses parce que y a votre état d’alignement qui attire les particules adamantines du fait même de la présence de votre corps d’Êtreté qui se comporte, lui aussi, comme un vortex.

Vous savez qu’il a été dit que la Merkabah, le véhicule ascensionnel, est un vaisseau de Lumière. Ce vaisseau de Lumière a une taille qui n’a plus rien à voir avec la taille de l’humain en incarnation, qui est beaucoup plus vaste. Quand vous êtes aligné ou quand vous changez de répartition par rapport au lieu où vous êtes des particules adamantines, vous pouvez effectivement ressentir, au moment du passage de la porte ou du seuil, comme si deux-trois gouttes d’eau se déposaient, pas plus, deux-trois gouttes d’eau. De la même façon, quand vous êtes aligné ou quand vous êtes dans un vortex naturel où vous avez vu cette brume blanche, vous allez ressentir des picotements plus rapides. Et quand vous êtes aligné, ça va être même plus fort, vous allez avoir l’impression qui va y avoir des aiguilles qui vous traversent de part en part, quelques unes ou une, qui peuvent arriver cette fois-ci non plus seulement sur la tête mais essentiellement, durant vos alignements, sur le tronc et sur les membres. Et vous allez avoir des picotements comme si on vous piquait une aiguille tout simplement, c’est exactement le même processus qui est en train de se passer.

Je vous rappelle ce que j’avais nommé y a longtemps le grille planète, c’est l’effusion totale de la Lumière, c’est une irradiation totale des corps carbonés qui sont aptes à vibrer et à se transformer par le biais de la Merkabah ascensionnelle, du corps ascensionnel, par le Bindu comme vous savez, qui se déploie avec des mouvements, avec des cristaux. Tout cela vous le sentez et vous le vivez en ce moment. Donc ce n’est pas des illusions, ce n’est pas un trouble neurologique, c’est lié vraiment à ces particules adamantines.

Donc, les manifestations vont être différentes selon que vous êtes dans la nature ou dans un lieu fermé et vous sortez de ce lieu fermé. Donc c’est quelque chose qui signe, à travers vos sensations cutanées, à travers des sensations corporelles mais aussi à travers ce que vous voyez et qu’à certains moments, vous n’y faites peut-être pas attention, vous entendez, parce que les particules adamantines, ça a un son. C’est le son du ciel, mais le son du ciel qui n’est pas encore perçu par tout le monde mais qui peut vous donner, soit au moment où vous êtes aligné, soit au moment où vous méditez, soit au moment où vous allez sur un vortex naturel de particules adamantines, vous allez avoir un son qui se modifie dans vos oreilles. Et le son que vous entendez à ce moment-là, qui est très strident, très aigu et qui peut être même parfois, je dirais, pour la conscience ordinaire, un peu disharmonieux tellement c’est aigu, c’est aussi le son et le Chant de la Lumière.

Allez, on va faire travailler celui qui est à côté de moi parce qu’il va s’endormir autrement. Je vais attendre que tu répètes la première question, la deuxième, pardon.

Question : les autocollants appelés fleur de vie, à apposer sur les téléphones portables pour éliminer certaines ondes sont-ils efficaces ?

Non c’est pas efficace, c’est même, je dirais, un effet opposé à la Lumière. La fleur de vie est directement liée aux engrammes qui ont été placés dans les ondes de forme des bâtiments comme certaines cathédrales, comme certaines constructions beaucoup plus anciennes et qui participaient au maillage de la terre, c’est-à-dire à l’enfermement de la terre. Si maintenant vous sentez pas ça en mettant une fleur de vie, c’est votre problème. Autant mettre des particules adamantines en bouteille, ça sera quand même plus efficace.

Donc la fleur de vie a été une énergie particulière qui a été réactualisée au sein de l’humanité y a à peu près 20 à 30 ans par différentes personnes, parce que ce maillage-là était présent sur la terre ; c’est l’organisation structurelle la plus élaborée des lignes de prédation. Alors bien sûr ça ouvre certaines choses par rapport, je dirais, à la lumière artificielle, à la lumière Luciférienne mais absolument pas sur la Lumière adamantine. Alors bien sûr la fleur de vie va vous protéger de certaines entités mais ça crée, au sein de vos structures, de vos cocons de lumière, des choses qui n’ont plus lieu d’y être, en tout cas aujourd’hui, par rapport à il y a 20 ans ou 30 ans, parce que les circonstances de la conscience, les circonstances de votre corps éthérique n’ont plus rien à voir avec ce qu’il était il y a 20 ou 30 ans. Votre corps éthérique se nourrit, que vous en ayez conscience, que vous en ayez la perception ou pas, des particules adamantines. C’est le Feu Vibral.

Je vous rappelle, comme ça avait été dit y a pas longtemps encore par Ma Ananda Moyi, et elle l’a répété à de nombreuses reprises, qu’il ne faut pas confondre le feu vital avec le Feu Vibral. Le feu vital, c’est du feu mais qui concourt absolument pas à votre Liberté. Le Feu Vibral, en plus, se manifeste peut-être de façons différentes que ce soit au niveau du Feu du cœur, que ce soit au niveau des perceptions corporelles dont j’ai parlé dans la question précédente. Par exemple, les picotements sur le corps quand vous êtes à certains endroits, ça peut être les chevilles, ça peut être les coudes, ça peut être le tronc, ça peut être les Portes, ça peut être les Étoiles, même si au niveau des Étoiles c’est plutôt les Triangles ou les Croix qui se manifestent en ce moment, ou plutôt les points deux par deux. Ce sont des vibrations, ce n’est pas une circulation, alors que le feu vital circule.

Et le feu vital, il remonte le plus souvent des pieds mais c’est pas l’Onde de Vie, parce que y a une énergie très électrique qui circule sur les faces latérales et non plus dans la globalité comme le fait l’Onde de Vie, pour ceux qui sont encore dans les phases de montée de l’Onde de Vie. Je vous rappelle, comme je l’avais dit déjà il y a trois ans maintenant, un peu plus de trois ans, à la fin de la période de la naissance de l’Onde… la première phase de l’Onde de Vie, donc entre deux ans et demi et trois ans, je vous ai parlé de cette Onde de Vie en disant qu’à un moment donné, quand elle était entièrement montée, y avait plus de raison de la sentir, excepté sous les pieds et aux points d’arrivée, c’est-à-dire le cœur ou le Bindu mais y avait pas les trajets, même les trois trajets, la troisième composante de l’Onde de Vie dont j’ai parlé voilà seulement quelques mois. Donc si vous voulez, tout ça aujourd’hui est à bien différencier, et d’ailleurs les résultats ne sont pas les mêmes.

Quand vous êtes en proie aux picotements et à l’assaut, je dirais, des particules adamantines au sein de votre structure éthérique par le corps d’Êtreté, ça vous donne des picotements qui peuvent être très douloureux mais surtout, quand vous sortez de cet état particulier, vous êtes plus plein, vous êtes plus vivant, vous le sentez. Tandis que quand c’est le feu vital, ça va vous épuiser, ça va vous donner une lassitude, ça va chauffer en circulant. Alors qu’au niveau du cœur par exemple, même au niveau du chakra du cœur ou de la Couronne radiante du cœur, vous sentez pas, à proprement parler la rotation, comme un chakra, vous sentez les points de vibration. Le chakra qui est lui, plus central, vous pouvez le sentir tourner dans certains cas mais là, la vibration des chakras du cœur appelés la Couronne du cœur ou le Cœur Ascensionnel, si vous voulez, donnent des douleurs comme vous les sentez sur le chakra de l’âme, sur le chakra de l’Esprit, sur le point OD, sur le chakra du cœur, sur la Porte KI-RIS-TI, sur les ailes dans le dos. Tout ça, c’est des vibrations locales. Y a pas de circulation, même si vous sentez un trajet ou un circuit, ça ne veut pas dire nécessairement que l’énergie circule au sens où on l’entend couramment sur terre, de tel point à tel point. L’Onde de Vie par exemple, maintenant vous avez la possibilité de la réactiver mais quand elle est montée une fois en totalité, il va rester juste les perceptions à certains moments sous les pieds et au point d’arrivée qui peut être, comme je vous le rappelle, le cœur mais aussi le Bindu. Puisqu’il y a une conjonction de l’Onde de Vie avec les énergies qui descendent et les énergies du Canal Marial dans le cœur, hein.

Donc beaucoup de personnes vont parler, en fait, et s’exprimer sur le feu vital. Le feu vital vous désancre. Il peut vous donner des perceptions spirituelles mais il fait que vous n’êtes plus enraciné en terre et je vous rappelle que l’Ascension c’est la transmutation de la matière, que même si ce corps doit disparaître, il ne disparaît pas par le feu vital, il disparaît parce qu’il est transmuté par le Feu Vibral au niveau de la jonction entre les corps physiques et les corps subtils et le corps d’Êtreté. C’est ça qui donne les douleurs sur les différentes Portes, ou parfois sur non pas les trajets… si je prends les Étoiles vous allez par exemple, au niveau du Triangle de l’Eau, sentir un point, deux points, trois points. Vous savez que y a un Triangle mais ça veut pas dire que l’énergie elle circule, au sens d’une circulation. Elle est en résonance et en vibration, qui va faire bouger le Triangle concerné mais pas faire circuler de l’énergie dedans, en tout cas là où vous êtes. Ce qui circule, c’est le feu vital, c’est les zones de résistance, à ne pas confondre avec, je dirais, les points nodaux, c’est-à-dire les points d’accroche au niveau des Portes mais maintenant au niveau d’autres structures que les Portes, sur l’ensemble de votre corps physique. C’est très important à différencier.

Si je reprends par exemple la toute première question, imagine que tu aies senti des gouttes de pluie qui arrivent sur le visage et qu’après tu sentes quelque chose qui se mette à circuler comme de l’eau, même plus vite, c’est évident que dans ce cas-là c’est pas des particules adamantines. Y a peut-être un oiseau qui a fait caca. Les sensations ne sont pas du tout les mêmes et les effets ne sont pas du tout les mêmes. Mais vous allez apprendre, si c’est pas déjà fait, à bien différencier les deux. Pas tant par la perception, parce que c’est assez fin quand même, mais surtout par les effets, comment vous êtes après. Vous êtes plein ou vide ?

C’est pareil quand vous partez dans la vibration et que vous disparaissez. Quand vous revenez, même si vous avez un peu de mal à revenir, vous êtes bien. Si vous étiez mal, il faudrait vous inquiéter parce qu’à ce moment-là votre alignement ne vous relie pas à la Lumière vibrale mais au feu vital. Vous savez qu’aujourd’hui tout se superpose, les réalités éphémères et la Vérité de votre Éternité ; la chrysalide, elle est maintenant parfaitement constituée, il ne reste plus qu’à déchirer le cocon extérieur de la chenille. Le cocon extérieur de la chenille, c’est quoi ? C’est le corps causal, c’est ce que nous avons commencé à déclencher avec Métatron depuis janvier, avec une intensité qui est liée à l’équinoxe que vous avez. Donc si vous voulez, dans cet équinoxe et dans les jours, les semaines et les mois qui vont s’écouler maintenant, vous allez de plus en plus être affecté, dans le bon sens ou dans le mauvais sens, c’est selon ce que vous recevez par rapport à ce à quoi vous êtes relié. C’est-à-dire soit vous êtes relié à votre cœur et nous sommes tous ici avec vous, soit vous êtes relié à quelque chose qui ne peut pas être dans votre corps mais qui va vous soutirer de la Lumière, et bien évidemment les conséquences ne sont pas du tout les mêmes.

La Lumière vous énergétise, même ce corps éthérique, même si vous avez des moments, je dirais, où l’énergie fluctue, où vous vous sentez par exemple affecté par une éruption solaire, par la lune, ça ne dure pas, vous retrouvez une conscience qui est en paix. Ce qui n’est pas du tout le cas avec le feu vital qui vous ramène inexorablement dans la dualité, dans le combat, le besoin de voir le bien et le mal, ce qui est complètement différent avec la Lumière vibrale.

Et les déchirures de votre chrysalide qui donnent naissance en totalité au corps d’Êtreté, c’est pas la disparition de la chenille, c’est la transsubstantiation comme j’avais dit y a quatre ans, de la chenille en papillon. Ce que vous vivez en ce moment, c’est l’achèvement de la chrysalide, l’achèvement du déploiement des Triangles élémentaires, c’est-à-dire que votre conscience rejoint les niveaux archétypiels qui correspondent aux quatre Vivants, c’est-à-dire aux Triangles élémentaires qui correspondent aux Triangles élémentaires de votre tête mais aussi des Triangles élémentaires, et ils sont… là il sont pas quatre, ils sont vingt-quatre, qui correspondent à votre Éternité, corps d’Êtreté ou pas, d’ailleurs, présent ou pas.

Donc si vous voulez les conséquences ne vont pas être du tout les mêmes selon que vous êtes sujet au feu vital ou au Feu Vibral. Regardez les conséquences si vous n’êtes pas capable de différencier la perception, je dirais, de la vibration et la différence par rapport à l’énergie. Alors je sais que c’est de plus en plus commun, qu’y a beaucoup de petits malins qui commencent à appeler vibral ce qui n’a rien à voir avec le vibral. Y a beaucoup de gens qui sont en proie à des mouvements d’énergie qui sont des énergies altérées et qui sont persuadés, parce qu’ils l’ont lu, que c’est du Feu Vibral. Ça n’a rien à voir avec le Feu Vibral. Au pire, c’est des forces Lucifériennes et a minima ce sont vos propres résistances qui s’évacuent, en quelque sorte, c’est une dissipation de l’énergie viciée, altérée, limitée, qui anime le corps physique et les cocons de lumière jusqu’au corps causal.

Question : la conjonction entre l’équinoxe et l’éclipse solaire a-t-elle une signification particulière pour la période actuelle ?

Oui bien sûr. Les éclipses solaires, les éclipses, pardon, polaires liées aux éjections de masse coronale, liées au soleil donc liées aux vents solaires aussi, ou aux vents cosmiques parfois (quand le soleil s’arrête d’émettre), va s’éclairer à des latitudes inhabituelles. Les aurores boréales sont au niveau du cercle boréal, les aurores australes sont au niveau du pôle austral, si vous préférez le pôle sud de la terre mais il est absolument pas normal que ces aurores soient visibles sous les latitudes de l’Europe du nord, là où vous êtes. Ça veut dire que c’est un signe extrêmement important que la chrysalide est en train d’accoucher de son papillon.

Mais tout ça je vous l’ai dit puisque le premier signe céleste est passé. Entre le premier signe céleste et l’arrivée d’Hercolubus, visible à vos yeux de chair, il se passe un laps de temps donné qui doit voir s’accomplir tout ce que nous avons dit depuis des années mais aussi tout ce qui a été dit, même avec des fois des langages imagés, par les prophètes et en particulier par Saint Jean mais aussi, plus proche de nous par mon Maître Bença Deunov, vous savez Orionis, qui a décrit de son vivant. Moi quand j’avais… quand j’étais jeune, avant d’arriver en France et après quand j’ai lu ça, je me suis dit : mais qu’est-ce qu’il lui arrive à mon Maître, là ? Il raconte que la terre va disparaître. Mais il avait tout-à-fait raison mais je n’ai jamais pu l’accepter de mon vivant parce que pour moi, en créant la Fraternité Blanche, il y avait un enseignement, une école, un regroupement des âmes dites de bonne volonté pour la Lumière, la Fraternité Blanche j’avais appelé ça. Mais aujourd’hui vous savez pertinemment que c’est pas tout-à-fait ça qui se produit.

C’est la disparition d’un film et l’arrivée d’un autre film qui, lui, est totalement libre ; c’est pas une nouvelle scène de théâtre n’est-ce pas ? C’est une nouvelle dimension de vie, pour laquelle vous transitez avec ou sans ce corps (ça ne fait aucune différence), dans la nouvelle conscience. Y a pas d’interruption de la conscience, y a une expansion délibérée de la conscience sous l’effet de la Lumière vibrale et sous l’effet du rayonnement qui vous arrive du Soleil central, d’Alcyone, mais aussi des rayonnements qu’on appelle Gamma, qui vont arriver en masse sur terre à partir du mois d’avril et qui vont donner, là aussi, des afflux majeurs de particules adamantines, jusqu’à ce que la terre soit complètement dans le Blanc. Et c’est quand la terre sera complètement dans le Blanc que se fera les trois jours de ténèbres et les trois jours de noirceur. Les trois nuits et les trois jours de ténèbres sont en fait l’installation totale et définitive de ce que vous voyez par instants à certains endroits, certains jours, ou que vous vivez certains jours en vous.

Voilà, donc les particules adamantines viennent sur vous parce que vous êtes aligné, elles viennent se déposer là où habitent les élémentaux de la nature parce que eux, ils sont habitués à cela, ils sont dans une dimension qui est la vôtre mais qui est quand même parallèle, avec des difficultés à connecter les deux pour ceux qui voudraient entrer en contact avec ces règnes élémentaires. Mais aujourd’hui ça va bien plus loin parce que ce qui se réactive, c’est les Triangles élémentaires liés à ce que je nommais les quatre Vivants, c’est-à-dire que nous ne sommes plus dans les éléments de la nature de ce monde mais devant les Éléments les plus forts et les plus indifférenciés par rapport à la forme, puisque c’est une forme de Triangle qui vient de la 24ème dimension et qui est au-delà de l’anthropomorphisme, même si y a une forme, et c’est ce que vous vivez sur les Triangles élémentaires, si vous les sentez. Vous les sentez aussi parfois sur le Triangle de la Nouvelle Eucharistie, vous les sentez sur les chakras de l’âme et de l’Esprit qui perforent, vous les sentez sur les Portes Attraction/Vision, cela depuis bien longtemps, depuis 2012, fin 2012 déjà. Donc si vous voulez, si vous percevez ces choses-là, elles ont bien évidemment une implication au-delà de la définition et de l’explication sur votre devenir et le devenir de la terre.

La Lumière blanche, les particules adamantines commencent à se structurer, pas seulement au niveau de votre corps d’Êtreté qui est reconstruit mais aussi sur la terre, venant remplacer ce qu’il peut rester, ou contrebalancer si vous préférez, ce qui peut rester inscrit dans la structure des lignes de prédation de la terre.

Question : que signifie le fait de se réveiller en catalepsie légère ou profonde et ne plus pouvoir bouger son corps, avant de revenir à la normale ?

Cela, cher ami, s’appelle la stase. Comme je l’ai déjà dit il me semble, y a trois mois, vous vivriez les uns et les autres, quand vous êtes alignés, des moments de stase, c’est-à-dire que vous vous réveillez et que le corps ne répond pas. Ça dure pas longtemps pour l’instant, mais bientôt ça va durer trois jours et trois nuits. Et selon votre capacité à rester calme et à ne pas vouloir mobiliser ce qui se mobilise pas, ou difficilement, vous vivrez ce que vous êtes en totalité.

Ceux bien sûr qui résisteront, chercheront à bouger le corps à tout prix, et pourront le bouger, mais le devenir ne sera pas tout-à-fait le même, en tout cas dans l’expérience de ce corps, même si en finalité finale, je dirais, après les 132 jours, bien après les trois jours, vous vivrez cet état de manière naturelle. Mais pour l’instant, ces épisodes que vous avez avant de vous endormir, avant de méditer mais le plus souvent au retour, mais ça peut se produire avant que la méditation soit parfaitement installée, vous allez vous apercevoir qu’y a une espèce d’engourdissement des membres qui se fait, avec peut-être un sentiment de raideur mais qui n’est pas vraiment une douleur. Par contre, si vous dormez et que vous êtes allongé, ou si vous essayez de méditer allongé, vous allez vous apercevoir que très vite le corps disparaît et que en revenant, le corps ne bouge pas, il faut attendre quelques secondes. Là, c’est quelques secondes mais bientôt va falloir attendre 72 heures, ce qui fait beaucoup.

C’est pour ça que nous vous disons, et Tête de Caboche l’a dit aussi, si vous voulez, depuis longtemps, que votre capacité à disparaître est le garant du bon déroulement de votre Ascension finale. Et c’est normal. Si vous avez peur pour votre corps, si vous avez peur pour vos enfants, si vous avez peur pour votre mari, pour votre femme, pour quoi que ce soit, vous n’êtes pas disponible en totalité pour la Lumière, c’est tout ce que ça veut dire. C’est une chaise ou l’autre, c’est plus le c– entre deux chaises, et les allées et venues que beaucoup d’entre vous ont fait durant cette dernière année, entre l’ego et le cœur, est en train d’être fixée. Pourquoi ? Par l’assignation vibrale et surtout par la libération totale, en vous, de l’Esprit du Soleil, c’est-à-dire la venue du Christ en vous, non pas par expérience mais permanente, fera de vous des KI-RIS-TI, c’est-à-dire les vrais enfants du Soleil. Ici et partout, ici et ailleurs, en cette dimension comme en d’autres dimensions. Là est la Liberté.

Mais le corps qui se transforme, puisque vous savez que l’ADN se modifie aussi dans ses structures physiques, que ce corps soit brûlé par le feu vital ou brûlé par le Feu Vibral, il peut rester ou pas, c’est la conscience qui décide. Mais si cette conscience est occupée par des peurs, par des pensées, par des émotions, ça prouve simplement que vous n’avez pas stabilisé le Soi et que vous avez fait des allers et retours entre l’ego et le Soi et que votre âme est toujours présente. Et qu’elle vous emmène à expérimenter un certain nombre de choses au sein des mondes carbonés, même en étant libre. Que vous partiez avec ce corps sur un autre système solaire ou que ce corps disparaisse et que vous empruntiez un nouveau corps, parce que là on n’est pas obligé de passer, dans les mondes Unifiés, par la fécondation telle qu’elle est vécue en ce monde, mais directement. C’est un peu délicat à expliquer parce que c’est différent selon les systèmes solaires, selon les Origines stellaires qui sont présentes, à chaque fois le processus varie mais y a plus cet aspect particulier de gestation d’un corps à l’intérieur d’un autre corps.

Alors je sais que cela peut vous paraître aujourd’hui complètement fantasmagorique encore mais je vous rappelle que ce que je vous avais dit, voilà des années maintenant, concernant le grille planète, concernant les volcans, concernant les vents, concernant les inondations, l’agrandissement de la terre, tout cela vous l’avez sous les yeux, vous n’avez plus besoin de nous pour vous le dire, il vous suffit de vérifier par vous-même ce qui se passe en vous, sur terre, en différents endroits de la planète mais aussi au niveau cosmique. Le ballet des cieux est là, c’est-à-dire que de manière invisible pour vous, quoique pas toujours, vous avez de plus en plus de manifestations de l’Archange Mikaël qui, je vous le rappelle, pour vous se présentera toujours, avec les yeux de chair, comme une boule de feu. Par contre vous avez aussi des vaisseaux qui deviennent de plus en plus visibles mais ça je vous l’avais dit, c’est surtout des vaisseaux de ferraille qui se manifestent. Y a des vaisseaux de ferraille qui sont quand même, qui font partie de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, par exemple les Arcturiens, mais vous avez aussi des vaisseaux de ferraille des Dracos, qui sont pas rédemptés, eux, mais cette ferraille, si moi j’étais vous, à part pour les Arcturiens ou les Végaliens, j’éviterais de trop les regarder ou de trop attirer l’attention de ces vaisseaux qui passent sur vous. Jusqu’au moment où l’ensemble de la Flotte de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres sera visible à vos yeux, partout en même temps sur la terre.

Alors bien sûr y en a qui vont crier à la manipulation Haarp, y en a qui vont dire c’est le projet Blue Beam, y en a d’autres qui vont dire : on se sauve parce qu’on sait pas ce que c’est, mais tout ça surviendra, je dirais, de manière concomitante avec Hercolubus, les trois jours, l’Annonce de Marie, tout cela va se produire en même temps. Et selon votre capacité à disparaître, vous vivrez cela dans la plus grande des sérénités ou dans le plus grand des effrois. Mais bien sûr vous qui vivez une partie ou la totalité des processus vibraux serez quand même beaucoup plus à même, à ce moment-là, d’être dans la sérénité, même si pour l’instant ce n’est pas toujours le cas. Mais je vous rappelle aussi, comme ça avait été dit dans les mois précédents, que tout ce qui se révèle à vous en ce moment, agréable comme désagréable, n’est que la traduction de ce qu’il vous reste à transcender, et vous ne transcenderez jamais aujourd’hui un problème ou quelque chose qui se manifeste dans votre vie, que ce soit sur le corps, que ce soit dans les relations ou dans tout ce qui peut se produire dans la société, par vous-même, en cherchant la cause. Les causes, vous avez eu tout le temps de les étudier, maintenant vous voyez par vous-même : est ce que je suis abandonné à la Lumière ou pas ?

Alors si vous n’êtes pas entièrement abandonné à la Lumière, vous allez avoir des manifestions quelles qu’elles soient, au niveau corporel ou psychologique, mais qui ne dureront pas mais qui seront suffisamment présentes pour vous titiller. Alors l’erreur serait de voir que là il faut chercher l’explication, la cause, c’est là où vous allez vérifier pour vous-même : est ce que je suis capable de laisser œuvrer la Lumière que je suis en Éternité, au sein de cette structure éphémère ? Et est-ce que cette Lumière peut réellement traiter ou faire atténuer ce qui me gêne à l’heure actuelle ? Mais bien sûr que oui. Mais si vous rentrez d’emblée dans le besoin d’expliquer ou de comprendre, qu’est-ce vous faites ? Vous traduisez par là-même votre propre dualité bien/mal qui est encore présente en vous, c’est-à-dire un jugement avant tout par rapport à vous-même. Alors, que vous appeliez ça culpabilité, ego négatif, mais c‘est toujours de l’ego.

Quel que soit le nom même de la maladie que vous puissiez trouver, quels que soient les problèmes qui vous opposent à une autre personne, à un groupe ou à la société. Comment ce problème se traite ? Est-ce qu’il se traite par votre intelligence, vos connaissances, qui sont utiles bien sûr, peut-être pour aider les frères et les sœurs mais pour vous, est-ce que c’est utile ? Et selon comment vous vous comportez par rapport à cela, vous avez une idée on ne peut plus claire de là où vous êtes. Alors là où vous êtes ça passe aussi, même si ça ne vous convient pas, par ce qui avait été appelé comme j’avais dit et comme ça avait été dit de façon peut-être un peu humoristique : si votre assignation vibrale ne vous plaît pas, vous pouvez faire Appel. Mais cet Appel c’est pas trouver les causes, trouver les explications, c’est s’en remettre encore plus à l’Intelligence de la Lumière, c’est-à-dire que quand la Lumière va vous appeler, d’une manière ou d’une autre, quand c’est l’eau qui n’existe pas qui tombe sur le nez ou quand c’est les coups d’aiguilles en alignement il faut aller encore plus là-dedans. Non pas pour vouloir résoudre un problème (chassez ça de votre tête), mais pour être encore plus dans cette conscience-là, parce que cette conscience-là est à même d’agir sur tout, parce qu’elle est le marqueur de votre Abandon à la Lumière et le marqueur de la manifestation du Don de la Grâce dans votre vie.

Alors vous pouvez pas d’un côté revendiquer le Don de la Grâce, manifester des états et être confronté à des situations pour le moins conflictuelles à l’intérieur de vous ou à l’extérieur de vous. C’est à vous de voir : soit vous réagissez et vous agissez selon un mode de troisième dimension, action/réaction, soit vous avez une confiance aveugle en ce que vous êtes en Éternité, et je parle pas de croyance, là, je parle de cette confiance liée aux expériences que vous avez menées, même si l’état n’est pas établi.

C’est dans cette période que vous avez le plus de chance de vous établir dans cette Unité de manière irréversible, non pas seulement en franchissement la Porte de l’ego mais aussi en ouvrant la deuxième branche de la Croix qui elle, va de l’arrière vers l’avant, c’est-à-dire KI-RIS-TI, qui passe par l’impulsion Métatronique, KI-RIS-TI passe par là, Mikaël passe par là mais aussi par l’avant, et Uriel fait la jonction entre l’avant et l’arrière, entre KI-RIS-TI et Mikaël. C’est aussi en quelque sorte Uriel qui vous fait vivre cet état qu’il vit lui-même, qui correspond à cet état particulier non plus d’extase mais de Paix totale, irréductible et invincible, qu’on vous coupe un bras, qu’on vous crève les deux yeux ou que vous gagniez au loto, le résultat est exactement le même. Si vous n’arrivez pas à conceptualiser cela, c’est que quelque part reste en vous des scories, vous avez peut-être vécu les Couronnes, vous avez vécu la Libération par l’Onde de Vie mais il reste l’Ultime Abandon : « Père je remets mon Esprit entre tes mains », « Que ta volonté soit faite et non la mienne ». Alors vous pouvez crier aussi : « Mon père pourquoi m’as-tu abandonné ? ». Ça, c’est les derniers réflexes de survivance de l’ego. Mais maintenant tout ça devient très facile, sauf si vous faites marche arrière, demi-tour ou que vous ne voyez pas les coups de marteau qui sont donnés par la Lumière. Si vous ne les voyez pas, on passera aux coups de masse, n’est-ce pas ? Et après, ça dépend plus de nous ni de vous, ça dépend de la Lumière lors du passage de ce qui est prévu.

Mais encore une fois, ne croyez rien maintenant de ce que nous pouvons vous dire, vivez-le. Si vous ne le vivez pas, c’est pas la peine de vous donner des coups de masse vous-même, c’est que vous n’êtes pas fait pour ça. C’est simple, pourtant. Il y a de très nombreuses Demeures à la Maison du Père. Vous n’avez pas tous la même origine et vous n’avez pas tous la même destination. Même si vous tous, ici ou ailleurs, avez retrouvé la totalité de votre corps d’Êtreté.

Alors ça, le corps d’Êtreté, c’est aussi un véhicule, c’est un vaisseau de Lumière, certains d’entre vous arrivent à s’en servir déjà, non pas pour échapper à ce monde mais pour vérifier, par exemple, l’action des Éléments en eux. Non, j’allais dire, je vais vous donner quelques éléments de positions de votre corps mais je crois que le vénérable Li Shen n’apprécie pas cette façon de faire, donc je le laisserai lui-même vous révéler tout ça ultérieurement, n’est-ce pas, dans quelques jours.

Moi, je vais en rester là, c’est-à-dire sur ces généralités, Feu Vibral, feu vital, ego, cœur. Ego-cœur, ça vous le faites tout le temps. Dès qu’y a quelque chose qui est lié à l’ego, vous le voyez à l’action. Ça veut pas dire qu’il faut le réprimer, ou le taire, ça veut dire qu’il est là. Donc soit vous luttez contre, (c’est perdu d’avance), soit vous voulez entrer dans la causalité (c’est pas perdu mais c’est très long), soit vous êtes totalement dans l’Abandon à la Lumière, l’Abandon à l’Esprit : « Père, je remets mon Esprit » et vous accueillez ce qui se présente à vous dans la vie, avec le même état de votre conscience. Mais ça ne peut plus être les deux, n’est-ce pas ? Alors si vous vous sentez retardataire, bien sûr faire des « petits diables », faire des protocoles qui vont vous monter en vibration mais ça ne changera rien à la finalité parce que c’est votre conscience éternelle qui décide.

Et bien évidement si vous l’avez vécu par expérience, par intermittence, et que vous observez autre chose maintenant, ce n’est qu’une invitation de plus à vous abandonner intégralement et entièrement à la Lumière. Cela ne vous empêchera pas de mener votre vie, quelle qu’elle soit, mais ça se mènera de manière beaucoup évidente et facile, sans être freiné par des processus inflammatoires ou des processus conflictuels au sein de ce qui n’a pas été résolu pour l’instant, parce que peut-être vous n’aviez pas encore les moyens de les voir avec perspicacité ou avec vérité. C’est pas pour vous juger, c’est pas pour vous punir, c’est afin de vous voir vous-même de plus en plus clairement. Et même si vous avez l’impression que c’est un peu le brouillard, ça participe aussi à cela. Si vous êtes dans le brouillard, traversez la brume adamantine. Trouvez dans la nature des éléments où cette Lumière est assemblée. Allez prendre une douche de particules adamantines, vous pouvez le faire dans votre lit aussi, bien sûr, mais je vous assure que c’est très intéressant d’aller expérimenter ces nuages blancs qui sont au sol parce que c’est très important, vous allez à ce moment vous rendre compte par vous-même de ce qu’est le Vibral dans la totalité de sa manifestation et ne plus confondre, ou ne plus induire en erreur et confondre cela avec le feu vital.

Le feu vital n’est pas négatif, le feu vital il peut être Luciférien, mais Lucifer et Satan ils servent aussi la Lumière, bien sûr, même s’ils refusent de l’admettre, enfin ils refusaient de l’admettre, ça n’a aucune importance. Donc à vous de voir : où investissez-vous votre conscience, votre temps, vos émotions, vos pensées, vos affects, vos relations sociales quelles qu’elles soient. Qu’est-ce qui est le plus important pour vous ? C’est ça que vous réalisez en ce moment, avec plus ou moins d’évidence mais encore une fois, avec les rayonnements que vous allez avoir ça va devenir de plus en plus évident, et c’est-à-dire que ça sera intenable pour vous. Ça sera tellement déstabilisant qu’en fin de compte soit vous lâcherez et vous serez dans le Don de la Grâce, soit vous résisterez. Mais c’est votre choix. Et à ce moment-là, bien sûr, ça signe la façon dont vous avez conduit votre Appel. L’Appel, c’est pas une procédure où on va essayer de tromper la Lumière, ou de faire mieux que la Lumière, c’est le moment où vous vérifiez par vous-même votre Abandon à la Lumière, votre reddition totale et inconditionnelle à la Vérité.

…Silence…

Je profite des silences entre chaque question, à partir de maintenant. Si y a des questions sans arrêt, y a pas de problème, si y a des petits moments de repos comme ça, nous aurons ensemble, entre nous, l’Esprit du Soleil.

…Silence…

Je vois que vous êtes mieux avec l’Esprit du Soleil qu’avec un vieux crouton comme moi. C’est vrai que c’est plus vivifiant, plus jeune.

…Silence…

D’ailleurs pendant que l’Esprit du Soleil s’effuse entre nous, vous sentez peut-être ce qui se déroule au niveau des Éléments de votre tête. Portez juste deux secondes votre conscience sur votre tête. Quel est le Triangle qui est le plus présent ? Quel est l’axe, la Croix qui est la plus présente ? Et de là vous observez, en partie, l’élément archétypiel qui est en œuvre en vous. Quel est celui des quatre Vivants qui se manifeste ? La Feu ? Le Vent ? En ce moment, vous l’avez constaté, c’est beaucoup l’Air bien sûr, parce que nous sommes dans la phase, sur terre, d’adombrement total de la Lumière de la terre. Donc c’est véhiculé dans l’Air, après ça sera le Feu. Pour l’instant vous avez surtout senti le Triangle de la Terre aussi, le Triangle de l’Eau un peu moins puissamment, ou le Triangle du Feu, parfois deux, parfois quatre, pas quatre : trois.

…Silence…

Je vous rappelle que le corps aussi a ses propres manifestations, indépendamment du vibral. Est-ce que vous avez chaud ? Est-ce que vous avez plutôt froid ? Est-ce que vous avez plutôt l’impression de vous liquéfier, ou de vous rigidifier ? Là aussi, ça signe l’Élément qui est à l’œuvre pendant l’effusion de l’Esprit du Soleil.

…Silence…

Vous m’oubliez pas, quand même, à moins que vous n’ayez plus de questions, auquel cas je passerai en deuxième partie de ce que j’ai à vous dire sans empiéter sur les autres, sans ça…

Question : est-ce juste d’avoir abandonné la fonction de thérapeute ?

Alors là, cher ami, c’est un choix individuel. Y en a qui ont eu besoin d’arrêter et d’autres qui ont eu besoin de continuer parce que c’est un champ d’expérience où vous pouvez faire aussi passer l’Unité. Même si quelqu’un vient vous voir pour une action/réaction, même si c’est pour soulager quelque chose de très physique. La Lumière, elle s’encombre pas de savoir si c’est éthique ou savoir si c’est directement relié à la Lumière. Donc vous pouvez continuer à exercer la thérapie, bien sûr, quelle qu’elle soit. Heureusement qu’y en a qui continuent. Mais c’est pas un sacrifice pour autant. Simplement y en a qui vont se sentir plus à l’aise avec l’aide apportée directement à autrui plutôt que d’être dans l’Abandon total, ce qui ne veut pas dire qu’au moment de l’acte thérapeutique il n’y ait pas d’Abandon total. Peut-être que pour ces thérapeutes-là c’est justement le moyen de se retrouver dans leur Éternité. Donc c’est profondément différent pour chacun.

Sauf bien sûr, si la Lumière vous appelle. Si par exemple tu dois aller à ton bureau pour soigner, d’une façon ou d’une autre, et que tous les matins : premier matin la voiture elle démarre plus, deuxième matin tu te fais une entorse, troisième matin tu trouves pas les clés, quatrième matin t’as un accident, etc. etc.… Là il faut quand même savoir voir les signes (aussi patents, aussi flagrants) qui vous sont donnés. Parce que dès l’instant où vous êtes dans cet Abandon à la Lumière, dans l’Abandon à la Grâce et dans le Don de la Grâce, tout ce qui va se dérouler dans votre vie va concourir à fortifier cela, même si vous ne le percevez pas d’emblée. Par exemple on vous donne une gifle, on vous insulte et vous vous dites, bien sûr, que c’est pas juste, surtout si c’est injuste. Mais peut-être que la Lumière a choisi cette voie-là pour vous rendre encore plus lumineux, c’est-à-dire encore plus dans le Don de la Grâce. C’est différent pour chacun.

Et n’oubliez pas que vous avez quand même des impératifs que je qualifierais de sociétaux, de moraux, éthiques même, par rapport à ce que vous avez créé en ce monde. Puisque nous vous avons dit que ce qui se manifeste à vous durant cette période, c’est très exactement la résultante de tout ce que vous étiez. Ça veut pas dire que celui qui va travailler à aider les autres a plus d’importance que celui qui reste en Samadhi pendant 24 heures mais c’est à vous de voir. À quoi vous appelle la Lumière ? À plus d’activité ? À plus de conflits ? À plus de repos ? À plus de rencontres ? À moins de rencontres ? Pour chacun de vous c’est différent, et heureusement.

De même que vous vous êtes aperçus, pour beaucoup d’entre vous, que les besoins physiologiques comme les besoins dit psychologiques sont beaucoup moins présents, a priori, viennent moins vous impacter ou vous gêner. L’Intelligence de la Lumière fera tout, surtout durant cette période, ce qui est le mieux, et je peux le dire maintenant, le plus rapide, pour vous faire accepter définitivement votre Éternité. Mais si vous ne le voulez pas, c’est pas grave, ça fait aussi partie de la Liberté telle que nous vous l’avions présentée, surtout notre ami Sri Aurobindo et Frère K. Surtout Frère K mais Sri Aurobindo aussi l’a évoqué, cette histoire de Choc de l’humanité : le refus, la négociation, la colère, la transaction et enfin l’acceptation. Tout ça, si vous voulez, c’était une évidence dans votre vie en ce moment, quels que soient les secteurs qui vous invitent à un changement de regard. C’est plus vous qui décidez, vous décidez uniquement de votre conscience et le résultat se traduit sur terre, dans votre vie de tous les jours.

Et je vous rassure : ni la pauvreté, ni la richesse, ni la maladie, ni la bonne santé ne peuvent interférer avec la conscience quant aux mécanismes ascensionnels, même si la conscience ordinaire est heurtée par des processus de douleurs, par des processus de maladie, par des conflits quels qu’ils soient, ça ne gêne pas. C’est simplement quelque chose qui est là pour vous montrer là où ça coince, là où ça résiste, ou là où ça s’élimine aussi. Là aussi vous êtes testé, pas par nous mais par la Lumière elle-même, dans votre capacité à être la Lumière, ce que, je vous le rappelle, vous êtes de toute Éternité.

Mais les couches isolantes, les cocons de lumière, les auras si vous préférez, ont mis tellement de conditionnements, tellement d’action/réaction, tellement d’imbrications entre les uns et les autres, entre les karmas des uns et des autres, qui n’existent pas bien sûr. Tout ça, si vous voulez, crée une espèce de soupe, la soupe primordiale si vous voulez, une espèce de chaos pour ceux qui ne sont pas totalement établis dans le Soi ou dans l’Absolu et qui vont vivre des changements radicaux, bouleversants, qui ne sont pas des punitions, qui sont des réajustements de la Lumière, en résonance avec votre conscience éternelle et ce qu’il reste de conscience parcellaire ici, là où vous êtes.

Question : la dissolution de l’âme est-elle une disparition du corps subtil ?

Totalement, jusqu’au corps causal. Pourquoi aller vous embêter, même en 3D unifiée avec toutes ces structures isolantes, astrales, mentales, causales, puisqu’il n’y a pas de causalité dans les Mondes Libres. Il reste le corps d’Êtreté qui est doublé, intérieurement ou extérieurement, par un corps qui est fonction de l’endroit où vous prenez un corps, qu’il soit un corps carboné, un corps silicé ou plus subtil qui s’appuie sur des métaux, enfin des minéraux et des éléments constitutifs qui n’existent pas en ce monde.

Question : les animaux vont-ils rester aussi en stase pendant les trois jours ?

Oh, si t’as un chien féroce à tes côtés, il va te faciliter la tâche, il mangera ton corps. Je vous rappelle quand même, j’ai dit ça un peu en plaisantant parce que les animaux domestiques et certaines races animales, comme vous le savez, sont en cours d’individualisation. Donc ils sont, si vous voulez, a priori pour les animaux qui vous sont proches, susceptibles d’être dans le même état de stase. Mais vous savez, c’est comme pour les humains, y en aura qui feront les fortes têtes et qui auront besoin non pas d’un « susucre » ou d’un « nonoss » mais de manger un peu leur maître.

À la limite, la stase, si vous vous préoccupez de votre corps, ça veut dire quoi ? Ça veut dire que vous ne faites pas confiance à la Lumière. Quand on prononce « les trois jours de ténèbres », regardez ce que ça évoque en vous. Je sais très bien, parce que ceux qui me connaissent depuis longtemps sont passés par ces étapes, tous sans exception. C’est-à-dire d’abord le besoin de se prémunir : on va faire des provisions, on va se faire des stocks de bougies, on va faire en sorte de se trouver protégé durant une période particulière. Mais si vous êtes réellement la Lumière, que vous soyez n’importe où, quelle importance ? Que vous soyez mangé par votre chien, que vous soyez vitrifié par une bombe atomique, ça fait aucune différence. Mais effectivement, ça fait une différence si vous n’êtes pas Lumière. Mais c’est tout, dans le vécu, pas pour l’après.

Tout ce que nous avons construit, vous et nous, tout ce que vous avez déconstruit, vous et nous, n’étaient destiné qu’à vous favoriser ce moment-là. Parce vous savez très bien, en tout cas dans les modes de fonctionnement de l’ancien monde, quand le corps astral était planétaire, était encore totalement là, que selon comment vous mouriez déterminait la façon dont vous renaissiez. Et si vous êtes capable d’être Lumière, pourquoi voulez-vous qu’il y ait une incarnation, une réincarnation ou autre chose que la Félicité éternelle de la Lumière. Mais maintenant si vous avez besoin d’expériences, c’est votre choix. Ce n’est certainement pas le choix de l’Esprit mais ça illustrera que l’âme n’est pas dissoute et qu’y a un choix d’âme. Mais ça veut pas dire par là non plus qu’aujourd’hui vous décidez, en fonction de ce que je vous ai dit, d’arrêter de travailler, de peindre ou de faire ce que vous avez l’habitude de faire. Vous pouvez pas tricher avec la Lumière, alors autant aller jusqu’au bout de ce que vous manifestez, c’est plus possible maintenant, y a plus rien où se cacher. Et ça va être de plus en plus évident, en vous ou en tout cas autour de vous.

…Silence…

Je crois que si vous n’avez pas d’autre question, avant que vous partiez ailleurs avec les vibrations nous allons donner quelques éléments, je dirais d’introduction, pour pas aller trop loin, sur les Triangles élémentaires. Ces Triangles élémentaires, comme je l’ai dit, ne sont plus liés aux éléments de la nature, même s’ils en ont été les parfaits représentants, mais directement maintenant en vous. Les quatre Triangles élémentaires correspondent au Triangle du Feu à l’avant de la tête, le Triangle de l’Air à votre gauche, le Triangle de l’Eau à votre droite de la tête, et derrière la tête, le Triangle de la Terre.

Alors bien sûr, et c’est pas mon domaine, il existe des façons de vivre intérieurement les Éléments, non plus dans une relation extérieure, par exemple dans la nature ou avec un frère et une sœur mais vous-même, tout seul, en toute autonomie. À quoi ça sert ? Quand vous arrivez à percevoir l’action des Cavaliers en vous et l’archétype élémentaire, vous en connaissez un n’est-ce pas, qui est l’Hayot Ha Kodesh du Feu qui avait été appelé, et dont se présentait d’ailleurs, en l’appelant, l’Archange Métatron. Le Génie du Feu, l’Élément Feu porte un nom, mais peu importe ce nom, vous savez : c’est VEHUIAH. Il y a d’autres noms mais ça n’a aucune importance, ne vous fixez pas sur le nom mais restez dans le schéma le plus simple possible de vos quatre Triangles de la tête.

Vous avez vu que pour certains d’entre vous vous aviez la possibilité de faire bouger ces Triangles. Ils se mobilisaient ; c’est pas une circulation d’énergie, c’est une structure vibrale qui bouge et c’est l’ensemble du Triangle qui bouge. Alors la pointe peut descendre, remonter, peut se déployer en résonance avec les Triangles complémentaires ou avec un Triangle qui est à côté, donnant à chaque fois des potentiels et des manifestations nouvelles. Alors pour ça il faut déjà l’expérimenter, pour le vérifier par soi-même. Je vous l’ai dit, c’est possible par les mouvements, c’est possible par l’appel des Éléments de Monsieur Li Shen qui l’avait mis au point à l’époque de la création du Shaolin où il avait, dans cette espèce d’alchimie entre le Taoïsme, le Bouddhisme et le Confucianisme, mis au point déjà y a très longtemps des façons d’activer les Éléments avec son propre corps. Mais ça, c’est son domaine.

Vous avez aussi la possibilité d’activer ces Éléments un par un pour vous en imprégner, non pas à titre d’expérience mais de vivre le vécu élémentaire de ces quatre Éléments dans votre structure corporelle, dans vos structures des cocons de lumière comme dans votre conscience elle-même. Ceci est une préparation à vivre le cinquième Élément, c’est-à-dire l’Éther, ou si vous préférez la cinquième dimension qui est la conjonction libre, non entravée, de ces quatre Triangles. Alors bien sûr vous pouvez le faire avec des cristaux, vous pouvez le faire en appelant des Melchisédech, les Melchisédech de Feu, d’Eau, de Terre ou d’Air. Vous avez la possibilité de faire appel à ces Melchisédech qui, je vous le rappelle, sont avant tout, nous sommes avant tout l’image extérieure de votre image intérieure, parce que nous sommes tous constitués des mêmes Triangles élémentaires, dans des orientations différentes, des vibrations différentes ou dans des mouvements différents.

Mais c’est comme si je vous disais : tous les humains ont cinq doigts. Nous avons effectivement cinq doigts de manière générale, nous avons de la même manière quatre Triangles correspondant aux quatre Éléments. Et chaque emplacement de Triangle correspond à une effection, à une action si vous préférez, particulière, sur la conscience et sur les cocons de lumière. Mais pour cela il va falloir que vous expérimentiez le Triangle du Feu, les quatre Triangles dans l’ordre que vous voulez, pour vous imprégner de ce qu’est cette qualité archétypielle élémentaire, bien au-delà de ce qui avait été rendu possible par les exposés de Snow à l’époque. Là maintenant, c’est direct. C’est direct à l’intérieur de vous. Vous pouvez voler avec les Triangles, vous pouvez vous endormir vous-même avec les Triangles, vous pouvez activer vous-même votre Canal Marial ou même l’Onde de Vie. Alors ça je laisserai les spécialistes des cristaux vous en parler, c’est pas non plus mon domaine.

Ce que je veux dire par là, c’est que la totalité du corps d’Êtreté, comme ce que nous avons appelé l’Absolu dès l’instant où il est sans forme, l’Absolu incarné ou l’Absolu non incarné. L’Absolu non incarné rejoint ces quatre Éléments en un seul, d’accord ? L’Absolu incarné va vivre les résonances des archétypes élémentaires dans son corps, dans sa conscience et dans ses structures subtiles. Ceci est rendu possible par l’action de l’Archange Uriel survenue le mois précédent. Et donc la mise en alignement postéro-antérieur entre Métatron, KI-RIS-TI, Uriel mais aussi Mikaël et Marie. C’est cette perforation de l’arrière vers l’avant qui crée la fusion ou le déploiement, d’abord, des quatre Éléments archétypiels. Et c’est très simple parce que c’est le mouvement de l’Énergie qui est associé déjà, de manière visible, sur cette terre.

Le Feu qu’est-ce que ça fait ? Le Feu ça s’élève, ça descend pas. Le Feu est rapide, mobile, d’accord, mais moins mobile que l’Air ; on n’a jamais vu des flammes se déplacer à 300 km/h n’est-ce pas, a priori. L’Eau, c’est ce qui rentre partout, c’est la plasticité. Et enfin le Triangle de la Terre, c’est les structures, les organisations, la répartition. Et au centre, bien au-dessus des quatre Éléments, vous avez la petite Couronne du chapeau de Bouddha et vous sentez peut-être les points qui sont du côté mais au-dessus du Triangle de l’Eau, du Triangle de Feu, du Triangle de l’Air et du Triangle de la Terre. Comme si il y avait une petite Croix qui se dessinait.

Au centre, je vous rappelle, il y a le point ER. Le point ER qui est aussi au niveau de la poitrine, au -dessus du chakra du cœur et avant le chakra de la gorge, qui était nommé je crois, le 9ème corps ou corps de Rayonnement du Divin. Tout cela, quand vous allez commencer à fusionner les Éléments deux par deux, et vous verrez comment tout à l’heure, vous pouvez le faire directement par la conscience. En portant votre conscience sur le Triangle qui est à gauche, vous allez sentir ce que ça déclenche dans le corps, dans le Canal Marial, dans l’Onde de Vie et dans les chakras, mais aussi dans la conscience.

Donc en connaissant les correspondances analogiques, symboliques entre l’Élément archétypiel et les différentes strates de manifestation dans les dimensions, mais même ici en ce monde, vous allez remonter à l’archétype, c’est-à-dire la fusion des quatre Éléments qui est l’élément préalable à la stase, non pas à titre individuel mais collectif. Et ça va donner des manifestations particulières que vous allez expérimenter par vous-même, une fois que vous aurez les éléments qui correspondent à cela, que cela soit avec les mouvements de Li Shen, que cela soit avec les mouvements de votre propre tête. Je sais pas si vous vous rappelez, y a quelques années on vous avait indiqué de faire des mouvements de lemniscate ou de symbole de l’Infini avec la tête en faisant des espèces de mouvements qui dessinaient un huit avec le pivot central au niveau du cou, de la gorge si vous préférez, et la tête qui dessinait des huit à l’horizontale. Aujourd’hui, c’est affreusement plus simple.

Je vous rappelle, pour ceux d’entre vous qui ont fait des lectures, des décodages, y avait des positions de la tête parfois indifférentes, parfois en extension, parfois en flexion et parfois inclinée latéralement. C’est très simple : si je mets ma tête inclinée à droite, ou latéralement à droite, qu’est-ce que je fais ? J’active le Triangle de l’Eau. Si je mets la tête à gauche, j’active le Triangle de l’Air. Si je mets la tête en extension forcée, j’active le Triangle de Terre et tous les Melchisédech de la Terre en moi. Si par contre je fléchis le menton, j’active le Triangle de Feu. Voilà un petit peu les explications qui ne vous avaient pas été données sur les postures d’intégration qui étaient données par Sri Aurobindo ou tel que vous retrouvez aujourd’hui dans différentes choses, n’est-ce pas ? C’est à vous de faire les expériences et vous verrez bien par vous-même.

Le corps est un résonateur, le corps physique. C’est à vous de le faire résonner par la conscience, par les minéraux, par les mouvements, par la danse, par la musique, par ce que vous voulez. Par les aliments, parce que vous allez sentir que tel produit va déclencher une réactivation à tel endroit ou tel autre endroit. Et vous allez constater, je vous donne une petite piste, que si vous approchez par exemple un légume, on va dire, qui serait plutôt aérien et de couleur rouge, poivron ou tomate, qu’est-ce qui va se passer ? Vous allez penser poivron ou tomate, vous allez activer, sans le vouloir, le Triangle de l’Air et le Triangle du Feu, qui vous signifiera par là-même que dans cet aliment végétal aérien, c’est-à dire pas une racine, j’ai pris l’exemple de la tomate et du poivron, rouge, parce que là vous allez avoir l’Élément Feu et vous allez nourrir l’archétype du Feu en vous. Alors c’est bizarre de dire qu’avec des tomates, qui est plutôt un aliment qu’on mange pas cuisiné ou qui peut être cuisiné mais qui est plutôt de nature froide, et en fait non, au niveau de l’archétype élémentaire c’est exactement l’inverse. Y a pas besoin d’approcher la tomate de l’oreille, sans ça ils vont appeler les psychiatres, n’est-ce pas, mais simplement d’y penser ou de présenter l’aliment à votre bouche. Si vous êtes attentif vous allez voir tout de suite ce qui se déroule au niveau des archétypes alimentaires.

Pour l’instant, indépendamment des facteurs dits extérieurs, l’alimentation par exemple, dont je parle, vous allez constater aussi que selon vos alignements et selon les Présences qui arrivent dans le Canal Marial ou dans votre cœur, vous allez avoir des mouvements qui se produisent au niveau de ces Triangles élémentaires, si vous les percevez. Les autres Portes, aussi, se mettent en œuvre mais là ça nous emmènerait beaucoup trop loin au niveau du descriptif, c’est-à-dire qu’il faudrait vous faire un descriptif complet du corps d’Êtreté mais qui n’a aucun intérêt. Ça resterait, si ce n’est pas vécu, une connaissance purement intellectuelle or il faut le vivre pour le voir et il faut le vivre pour l’intégrer. Ça ne sert à rien d’y croire avant de le vivre.

Parce que les processus élémentaires des quatre Éléments archétypiels nommés les quatre Vivants, les quatre Cavaliers de l’Apocalypse si vous préférez, les quatre évangélistes, les quatre orients ; le quatre définit un cadre, cadre enfermant ou cadre libérant. Et donc les Triangles élémentaires de la tête liés aux Éléments libèrent en vous les Éléments, comme les Cavaliers ont libéré les Éléments de la terre. Au niveau du feu, c’est réalisé depuis longtemps : les volcans qui s’éveillent de partout et qui sont réveillés de partout. L’air : les tornades et les mouvements de l’air de plus en plus puissants. L’eau, bien sûr, ça se passe de commentaires. Et la terre aussi : c’est pas uniquement les tremblements de terre mais c’est ce que j’avais parlé voilà de nombreuses années, concernant l’accroissement de la terre. Donc tout ça vous le voyez de vos yeux, en vous et à l’extérieur de vous. Mais aujourd’hui, ça se vit surtout à l’intérieur de vous.

Et au moment où les quatre Triangles élémentaires de la tête, puisque vous avez un flux d’énergie maintenant qui déploie la petite Couronne de la tête, si vous avez été attentif et si vous le percevez, est en train de réaliser cette alchimie élémentaire intérieure au niveau de la cellule, au niveau de l’ensemble du corps physique, au niveau de l’ADN avec les quatre bases de l’ADN qui sont en train de devenir douze, bien sûr, comme les brins d’ADN. Il y a donc une chimie même carbonée qui se met en œuvre en ce moment. C’est pour ça que vos besoins physiologiques, vos besoins psychologiques sont profondément différents de ce qu’ils étaient.

Donc les Éléments maintenant. Je dirais pour conclure qu’ils se vivent et se rencontrent à l’intérieur de soi. Je disais voilà quelques années que quand j’étais incarné, je méditais tous les matins face au soleil. Et puis après, on a dit que le soleil vous pouviez l’accueillir dans votre lit. Il en est la même chose pour les Éléments. Les Éléments extérieurs deviennent eux aussi vos Éléments intérieurs. Et la manifestation de vos Éléments est aussi, je vous le rappelle, liée à vos lignées et à votre Origine stellaire. Et donc les manifestations de Feu chez un être de Sirius ne sont pas les manifestations de feu chez un être qui viendrait d’Orion, etc., etc.

Donc on peut pas donner de règles, sauf les règles générales. C’est pour ça que c’est à vous de voir ce qui travaille en vous au niveau des Éléments. Soit en le provoquant par la conscience, soit en le provoquant par les mouvements de la tête, soit en le provoquant par les mouvements de Li Shen, soit par les supports alimentaires ou tout ce qui peut se présenter à votre bouche ou à votre tête, n’est-ce pas ?

Et en fonction de ça vous allez très vite repérer ce qui se produit quand un Élément archétypiel est en action en vous. Vous avez eu un tout petit aperçu avec ce qui était nommé les canalisations de l’Archange Métatron. Vous avez eu aussi un aperçu d’un autre Feu, de quelqu’un qui n’appartenait pas à la structure des Melchisédech, qui était le Feu de Bidi mais pas que le Feu. C’est un Feu qui est teinté d’Eau parce qu’il pénètre tout et l’Eau, dans ce cas-là, nourrit le Feu. Vous savez que le feu se nourrit et le carburant du feu, c’est quand même l’oxygène. Et je vous rappelle que l’eau est constituée de l’oxygène et de l’hydrogène qui sont des gaz, qui forment un liquide et qui renvoient à l’Air.

Donc il y une alchimie extraordinaire qui se produit depuis l’assignation vibrale et qui va devenir de plus en plus percutante et évidente, et qui se déroule là, dans le terrain de jeu de ce monde c’est-à-dire ce corps physique, les corps subtils mais aussi dans votre conscience directement. Vous allez apprendre directement ici, avant même la stase et avant même certains types d’enseignements vibraux collectifs, à manier certaines de ces structures de la même façon qu’un nourrisson apprend à voir sa main et à bouger les doigts un par un. Mais il se préoccupe pas de savoir comment ça fonctionne. Mais ça fonctionne.

Ça sera pareil pour les Triangles élémentaires de la tête qui sont le carburant de votre Multidimensionnalité et qui vous donnent accès à vos Origines stellaires, à vos lignées stellaires et aussi à des capacités si magiques qui ont été décrites par les mystiques comme la lévitation, les parlers en langue, les différents Samadhi, les différentes extases, les communions entre vous ou entre nous et vous, etc., etc. Tout cela se vit maintenant. Par rapport à cette introduction sur les Éléments, ce ne sont plus les éléments de la vie courante mais vraiment les Éléments transcendants. On est bien au-delà des Cavaliers et des manifestations élémentaires, on est vraiment là, maintenant, dans les archétypes présents en toute structure d’Éternité, liés aux quatre Vivants, aux Hayot Ha Kodesh. Et c’est ça que vous vivez, ou que vous commencez à vivre, pour ceux qui perçoivent ces énergies-là. Mais la finalité est la fusion des quatre Éléments afin de déboucher sur ce moment particulier qui avait été nommé la stase.

Avez-vous des questions par rapport à cela ?

Alors bien sûr j’ai parlé au niveau de la tête, parce que c’est les plus faciles à conscientiser, à percevoir et à vivre mais c’est tout-à-fait possible aussi par exemple sur le Triangle de la Nouvelle Eucharistie qui débouche, je vous le rappelle, sur le Cœur Ascensionnel. C’est possible aussi entre les Triangles des Portes Attraction/Vision et le point OD qui est un autre Triangle. Encore une fois, nous n’allons pas rentrer dans la constitution et la mise en fonction de ces différents Triangles puisqu’ils sont tous récapitulés au niveau de la tête. La tête, le chef, c’est ce qui récapitule, hein c’est pas le centre de vie puisqu’il est au niveau du cœur, mais c’est celui qui récapitule, c’est le grand orchestrateur qui commande.

Alors bien sûr vous allez constater que chaque Triangle élémentaire de la tête correspond à des Triangles élémentaires du corps. Mais ça, nous ne vous donnerons pas les éléments, c’est vous qui allez les vivre par vous-mêmes et les comprendre par vous-mêmes. Vous allez constater des choses, vous allez les vivre. Y a pas besoin d’explications ; quand je bouge mon doigt, j’ai pas besoin de savoir que y a tel tendon qui passe par là et que ici y a l’ongle et que ici y a une artère. Ça n’a aucune espèce d’importance. C’est pareil pour les Triangles élémentaires qui rentrent, comme vous le voyez aussi en manifestation de manière beaucoup plus violente au niveau des Cavaliers et des éléments terrestres, c’est-à-dire les tremblements de terre, les volcans, les séismes et les inondations. C’est ce qui met fin, vous l’avez compris, les Triangles élémentaires, à l’illusion.

Vos lignées se sont peut-être révélées, une, deux, trois ou quatre, votre Origine stellaire aussi, ou pas. Mais c’est encore un autre moyen de vous faire vivre, par l’Intelligence de la Lumière, ces processus. Et là, il peut pas y avoir de connaissances intellectuelles parce que vous avez des petits malins qui se sont amusés à vous communiquer vos lignées de l’extérieur. Ça, c’est la plus belle des escroqueries parce que vos lignées ne peuvent être connues que par vous-même. Tout ce qui viendrait de l’extérieur ne peut venir ni de nous ni d’un quelconque être éveillé. C’est impossible, même si vous les voyez. C’est la même chose maintenant par rapport à vos Éléments archétypiels intérieurs. Alors certains d’entre vous ont eu la révélation d’une lignée, d’autres des quatre, d’autres il en manque, ou de l’Origine stellaire.

Pour les Éléments, ce qui va se mettre en branle, c’est les processus mêmes de la conscience, les processus mêmes de votre Ascension, qui vous concernent chacun individuellement par une façon qui vous est propre. C’est ça qui s’échafaude en ce moment. C’est ça qui se réalise dans votre vie. Vous allez saisir aussi, par exemple si y a des émotions qui arrivent, je sais pas, une colère par exemple, justifiée ou injustifiée c’est pas là le problème, mais l’émotion colère va mettre en branle l’élément Feu. Vous savez très bien qu’il existe des constitutions, on appelle par exemple des constitutions : sanguin, colérique, lymphatique, qui correspondent comme par hasard aux quatre Éléments. Et donc vos différentes composantes présentes dans votre conscience, non plus dans votre thème de naissance par exemple, en astrologie, où vous avez tant de planètes dans le ciel, tant de planètes dans la terre, tant de planètes dans l’élément… dans des signes zodiacaux qui sont plus de l’Élément Feu etc… Ça, c’était lié à l’incarnation. Maintenant les Éléments que vous vivez sont liés, je dirais, à votre ex-carnation, c’est-à-dire la sortie de l’illusion.

Mais je vous donne pas toutes les techniques parce que y en a qui seraient capables de déclencher leur propre disparition. Mais vous avez effectivement la possibilité, pour certains d’entre vous, de disparaître. C’est-à-dire que la brume blanche que vous voyez dans la nature à certains endroits, vous allez la retrouver plus ou moins colorée selon l’Élément dominant, par le regard et aussi même par ce qu’on appelle votre nouvelle technologie, des appareils photos qui pourtant ne sont pas faits pour ça, ils sont sensibles à une gamme de fréquences mais pas à l’ultraviolet ni à l’infrarouge. Ces fréquences primordiales des couleurs sont aussi en train de se modifier. Ce qui va vous donner à voir des fois des choses surprenantes, soit avec vos yeux, soit dans la vision directe, soit même avec votre technologie.

Tout ça est en phase d’actualisation, de manifestation là où vous êtes même, parce que même celui qui est Libéré vivant vit ces processus vibratoires, même s’il n’en a plus besoin. Ils sont là parce que tant que le corps éphémère est là, même s’il y a une adéquation parfaite entre le corps d’Êtreté qui est parfaitement emboîté, parfaitement solidifié et actif, va donner des manifestations parfois différentes mais aussi repérables en vous. J’ai parlé du feu de la colère qui monte, je pourrais parler de la stase, qui est l’élément Terre qui se manifeste, le corps devient lourd et puis insensible, il ne répond plus. Tout ça c’est ce que vous vivez, à différents degrés, différentes échelles, différentes perceptions, mais qui vous conduisent à la même chose.

Toujours pas de question ?

Question : lorsque l’on sent que son corps est dans une danse, cela signifie que c’est le Triangle de l’Air qui est actif ?

Oui, bien sûr. L’Air, c’est le mouvement ; le Feu, c’est ce qui s’élève, qui purifie, qui transmute ; la Terre, c’est le point d’appui et l’Eau, c’est ce qui nourrit, c’est ce qui est partout. Donc bien sûr que c’est la même chose

Question : lorsque qu’on vit une expérience où un ou deux Triangles s’activent, convient-il encore de s’abandonner ?

Par rapport à quoi, quand on sent les Triangles qui s’activent ?

Question : quand un ou deux éléments s’activent, j’avais l’habitude de m’abandonner, faut-il faire autrement maintenant ?

L’un n’empêche pas l’autre, tu peux t’abandonner mais tu peux aussi te servir. C’est comme si tu voyais apparaître une main : tu laisses faire mais à un moment donné t’as envie d’essayer quand même de te servir de cela. Je ne vous demande pas de mener des expériences mais de vérifier par vous-même ce qui se produit quand un Élément s’active au niveau de la tête. Parce c’est en quelque sorte, je dirais, une espèce d’apprentissage de ce corps d’Êtreté et vous allez constater, même par vous-même, peut-être pas tout de suite mais je dirais d’ici à peu près quatre à cinq semaines, que vous pouvez, par la position de la tête par exemple… Par exemple vous avez chaud, vous avez le Feu, qu’est-ce qu’il vous faut ? Du frais. Mettez la tête à droite. Et d’ailleurs vous allez vous apercevoir que les nuits que vous passez sont profondément différentes. Là vous n’avez pas remarqué pour l’instant, selon que vous avez le Triangle de la Terre qui est appuyé sur le matelas ou l’oreiller, ou le Triangle de l’Air ou le Triangle de l’Eau ou le Triangle du Feu, et ça, ça donne des rêves différents, ça donne des perceptions de qualité de sommeil différentes. Mais comme pour votre main, c’est à vous de découvrir. Mais je dis pas qu’il faut le faire mais imaginez que vous saviez pas ce que c’est qu’une main et vous avez une main qui apparaît. Le premier temps, vous allez laisser faire mais après, vous avez quand même envie de voir ce qui se passe au niveau des mouvements, mais aussi de faire quelque chose avec cette main, non pas pour être dans la dualité puisque là, ça s’applique pas à la terre mais ça s’applique à votre corps d’Êtreté, même si y a des effets directs sur le corps physique.

Autre exemple, et j’arrêterai peut-être là-dessus parce que je ne vais pas vous mâcher le travail ou la conscience, n’est-ce pas ? Par exemple vous avez une douleur du côté droit du corps, d’accord, inclinez la tête à droite ou latéralement, ou comme ça. Vous avez une douleur sur une dent qui est à gauche, mettez la tête à gauche ; vous avez une douleur qui est sur la face antérieure, je sais pas moi, n’importe quoi, par exemple une cystite, mettez la tête en avant, ou alors en arrière et vous allez voir ce qui se passe. C’est à vous de voir, mais quand vous vous servez de la main, vous savez que l’endroit où vous avez le plus de force, c’est la pince, le pouce et l’index, mais qu’il y a besoin parfois d’une perception plus fine, par exemple pour un horloger, donc vous allez pas utiliser la pince, vous allez utiliser d’autres doigts pour les rouages, les mécanismes. C’est pareil pour le corps d’Êtreté.

Ce qui ne veut pas dire que vous avez une mission ou que vous avez quelque chose après, ça veut dire simplement que vous testez par avance et vous validez par vous-même ce qui se déroule. Et valider par soi-même, c’est comme fabriquer un objet avec ses mains, vous voyez le résultat. Là, y a pas d’objet puisque le résultat c’est vous, votre conscience et votre corps, et de toute façon vous remarquerez qu’à partir du moment où y aura des impulsions des rayonnements gammas, au moment de certains vents solaires, vous allez constater que ça se met en branle tout seul sans même y porter l’attention ou sans même avoir l’impression de faire un travail particulier.

Mais vous verrez, vous verrez que si vous êtes pris dans un élément, et je vous le souhaite pas mais par exemple un volcan, ou un incendie chez vous, vous allez constater qu’il se passe quelque chose dans vos structures qui est lié à cet élément qui se manifeste. À ce niveau-là y a rien d’anodin, tout est signifiant, non pas pour rechercher une cause et une explication mais plutôt pour voir les synchronicités. Et vous connaissez tous, si ce n’est pas le cas vous-même, des personnes qui ont des problèmes avec les éléments. Par exemple, ils ont toujours des inondations, d’autres ils vont toujours avoir des objets qui se cassent ou des meubles qui se détruisent, d’autres vont avoir des incendies qui prennent facilement, etc., etc… C’est exactement la même chose, c’est la résonance vibratoire et énergétique, les deux à la fois dans ce cas-là, entre ce dont vous êtes constitué et ce qui constitue votre environnement. Par exemple vous avez dans les couples des relations volcaniques, vous avez aussi des relations platoniques, vous avez les relations plus affectives ou plus dans l’intelligence, parfois d’autres aussi mais tout ça vous pouvez le raccrocher et le rapprocher du vécu archétypiel des Éléments. Ça vient de la même source, ça vient de la même origine qui sont les quatre Vivants.

Eh bien chers amis nous allons peut-être maintenant prendre un moment pour vous de repos. Je reviendrai, bien sûr, un certain nombre de fois, parce que je n’ai pas terminé par rapport à ce que j’ai à dire, mais je voulais à tout prix introduire cette notion d’archétype, des Triangles archétypes élémentaires, parce que c’est ce à quoi vous allez être confrontés dans votre corps comme sur ce monde de manière, comme je l’ai déjà dit il y a de nombreuses années, de manière de plus en plus virulente.

Je vous transmets toutes mes bénédictions et aussi l’effusion de l’Esprit du Soleil. Et je vous dis à bientôt.

* * * * *

2 – O. M. AÏVANHOV

Questions/Réponses

 

Eh bien chers amis, je suis extrêmement content de vous retrouver et je me réjouis de partager un moment avec vous. Je vous transmets toutes mes bénédictions et si vous le voulez bien, nous allons préparer ces moment de réjouissances que nous allons passer ensemble en vivant un moment de communion par l’Esprit du Soleil, tous ensemble, et après nous commencerons à échanger.

…Communion…

Eh bien chers amis, si vous le voulez bien nous allons pouvoir commencer à dialoguer ensemble. Et je n’ai pas de thème précis puisque, comme je vous l’ai dit précédemment la dernière fois où je suis venu, je vous ai dit que par rapport aux Éléments, d’autres sœurs Étoiles viendraient exprimer, en quelque sorte, ce que représentent ces éléments intérieurs au niveau du fonctionnement de votre conscience, ici même sur terre, en ce moment que par rapport à votre Éternité, c’est-à-dire aux perceptions et au déploiement du corps d’Êtreté, ici même, en cette dimension où vous êtes, pour en quelque sorte vous encourager, et vous montrer aussi à vous-mêmes, les potentiels insoupçonnés de la Liberté, les potentiels insoupçonnés de votre transformation qui commence à être, je dirais, de plus en plus visible. Et bien sûr vous remarquez tous que cette période, pas uniquement en ce moment mais déjà depuis l’assignation vibrale, présente des moments très hauts et aussi, pour certains d’entre vous, des moments que je qualifierais de très bas. Mais ceci sont des fluctuations somme toute assez normales par rapport au passage qui se produit en ce moment et les préparatifs, si vous voulez, des réjouissances.

Alors, nous allons nous laisser guider par les questions qui vont émerger en évitant, si vous le voulez bien, tout ce qui concerne les quatre Éléments parce qu’il y a d’autres informations qui seront délivrées, mais pas par moi. Et maintenant vous êtes libres de me poser toutes les questions que vous voulez, non pas pour faire tourner les vélos mais vraiment pour essayer d’avancer, si je peux dire, sur les mécanismes de cette conscience qui se manifestera en ce monde où les oscillations dont je viens de parler, les fluctuations, sont de plus en plus visibles, je dirais, comme le nez au milieu de la figure, pour vous-mêmes qui les vivez mais aussi dans les relations que vous établissez entre frères et sœurs ou entre toutes personnes que vous rencontrez au hasard de vos promenades, n’importe où. C’est cela qui va nous intéresser parce que, bien sûr, vous observez des changements, des modifications qui concernent surtout, je dirais, des modes de perception qui, sans pour autant être toujours évidents, vous donnent accès à des formes d’informations qui ne vous arrivaient pas avant. Tout cela résulte de l’installation au sein du temps présent, de l’installation plus ou moins confortable pour l’instant au sein de moments de plus en plus intenses, vécus ici même sur cette terre, avec une conscience très largement différente de la conscience ordinaire.

Et nous allons aussi, au fur et à mesure de notre discussion, parler d’un certain nombre de choses qui vous ont aussi été dites hier par Frère K concernant cette notion de Passage. Je crois d’ailleurs qu’aujourd’hui vous aurez aussi notre sœur Gemma qui viendra vous parler du rôle de la Lumière blanche dans l’accès et l’installation définitive au sein de l’Unité (c’est-à-dire le Soi ou l’Absolu), et de vous donner les éléments qui peuvent apparaître et qui vous permettent de voir encore plus clair ce qui se déroule en vous, afin que l’observateur soit bien placé, je dirais, comme disait Bidi, pour lui-même s’apercevoir qu’y a rien pour observer quoi que ce soit, comme il dirait.

Alors, avant d’aller là, nous allons échanger entre nous sur tout qui peut nous traverser, vous comme moi, concernant cette période particulière que nous vivons. Et nous avons dit hier que vous viviez des choses et que nous aussi, là où nous sommes, nous vivons des choses parce que voilà de nombreuses années, je vous avais dit que nous étions, nous les Melchisédech, indépendamment de nos vaisseaux, au niveau de la conscience de notre incarnation, de notre dernière incarnation, nous étions dans une espèce de poche unitaire préservée, au sein même de la matrice astrale. C’est une dimension intermédiaire permettant l’expression de nos vaisseaux mais aussi nos contacts de plus en plus fréquents parmi l’ensemble de la population humaine qui daigne s’occuper de leur Esprit, n’est-ce pas, et de trouver des réponses à ce tohu-bohu que présente à vos yeux le monde extérieur, avec ses aspects de folie qui apparaissent à différents endroits de la terre.

Même parmi vos relations certainement, y a, comment vous dites, des pétages de plomb qui court-circuitent les êtres que nous avons connus et qui vivent des fois des moments un peu particuliers, que ce soit à travers la disparition et l’effacement, au sein de l’Absolu ou de la Demeure de Paix Suprême, ou encore au sein de la réapparition au sein d’une dualité, je dirais exacerbée, entre le bien et le mal. Tout cela bien sûr est fort logique et bien sûr que c’est parfois surprenant de voir certaines choses pour vous, mais c’est tout-à-fait juste et tout-à-fait lié à la rétribution de la Lumière, non pas karmique mais une rétribution où il a été dit qu’il vous sera fait exactement selon votre vibration et exactement selon ce que vous êtes. Afin de vous voir si possible de plus en plus clairement.

Mais, comme vous le savez, il est très difficile aujourd’hui non pas d’aider les frères et les sœurs, mais de faire voir clair à celui qui ne voit clair qu’à l’intérieur de son ego. Mais ça fait partie de tout ce que vous avez observé dans cette phase d’interruption, je dirais, des différentes canalisations où ont pu s’installer, je dirais, divers courants. Des courants étant, en employant une terminologie que vous connaissez, orthodoxes, c’est-à-dire dont la finalité n’est peut-être que la Libération mais aussi la redécouverte de ce que vous êtes en Éternité, et d’un autre côté les résistances, que ça soit au niveau d’êtres que vous connaissez peut-être ou au niveau des structures que je nommerais archaïques et qui n’ont plus de raison d’être au sein de cette superposition de l’éphémère et de l’Éternel. Parce que ces organisations, ces structures, ces tissus sociaux basés sur les énergies qui ont été nommées patriarcales, c’est-à-dire d’asservissement, de pouvoir, de contrôle, perdent un peu eux aussi les pédales, c’est-à-dire que comme le contrôle échappe, qu’est-ce que veulent faire ces êtres ou ces systèmes? C’est bien sûr renforcer le contrôle et le pouvoir, et l’ascendant sur l’autre. Et ça, vous en avez des exemples tous les jours autour de vous et au niveau de la société, dans ce pays comme dans tous les pays, comme dans toutes les structures dites oppressives et de contrôle, quelles qu’elles soient.

Donc, ça fait partie non pas d’un combat, ça fait partie des choses habituelles, je dirais, avant de passer réellement, concrètement, à la notion de Passage dont vous parlait Frère K hier. Voilà donc un petit peu l’orientation souhaitable, d’après moi, mais si vous avez des questions qui débordent largement de cela, bien sûr nous essayerons de vous fournir les indications les plus adaptées à ces moments qui s’observent en vous comme à l’extérieur de vous dans cette période, depuis l’assignation vibrale et depuis le passage de la première Étoile. Alors, je vous écoute.

…Silence…

Je précise aussi : durant la durée de mon intervention, comme maintenant je crois que ce sera le cas pour nous tous, que ce soit Melchisédech, Étoiles ou Archanges, de vous faire bénéficier, aussi bien lors de la lecture que par votre présence, cette notion que vous avez peut-être déjà vécue de l’Esprit du Soleil, c’est-à-dire de l’action de l’Archange Uriel maintenant au niveau, je dirais, de ce retournement qui a été nommé antéro-postérieur. Et donc dans les périodes de silence entre les questions, nous serons directement en communion avec l’Esprit du Soleil. Mais c’est pas pour ça qu’y faut pas poser de questions, n’est-ce pas?

… Silence…

La digestion est un peu pénible, apparemment…

Question : quel est le sens d’une expérience dans laquelle je montais en conscience des vagues pour approcher le temps zéro, un tsunami arrive et je me fonds dedans pour le passer ?

Alors cher ami, le tsunami c’est la violence de l’eau, n’est-ce pas ? Hier, nous avons parlé un petit peu des quatre Éléments, non plus des éléments de la nature, non plus les communions avec les éléments de la nature mais bien plus les Éléments archétypiels en vous, se manifestant dans votre vie quel que soit l’Élément, mais aussi parfois, comme tu le dis, dans des processus d’expansion de conscience. Ce que tu as vécu est probablement, le vécu du tsunami c’est l’irruption soudaine de l’eau mêlée à l’air et qui vient bousculer la terre et ravager, en quelque sorte, modifier le paysage de la terre par l’eau qui vient comme laver, en quelque sorte, la terre.

Donc, ce que tu vis, et tout ce qui est lié aussi au niveau de l’élément visible, bien sûr, mais de manière beaucoup plus intime, l’Élément Eau te renvoie à quelque chose (et ici l’Air couplé) fait que ton travail de montée vibratoire ou de conscience était conservé en partie par l’action du Cavalier de l’Eau ou ce que je nommais l’un des quatre Vivants qui est lié à l’Eau, c’est-à-dire l’Élément archétypiel, si tu préfères, qui se vit à ce moment-là. Alors bien sûr, dans les constructions de la conscience au sein de ce monde, il est nécessaire a priori, indépendamment du vécu vibratoire ou de l’activation de certaines Portes ou certaines Étoiles, d’avoir une espèce d’image, qui n’est pas ni astrale ni causale mais qui est directement reliée à l’archétype. Alors bien sûr l’archétype de l’eau peut se présenter comme la surface très calme du lac, très paisible, ou comme les vagues et le ressac de l’océan. Mais le tsunami évoque la violence de l’éruption de l’eau et la violence de l’air qui vient s’ajouter à l’eau, c’est-à-dire à la notion de mouvement. L’eau, elle descend, elle s’infiltre, elle pénètre tout mais quand elle est liée au mouvement, comme par exemple des planètes, de la lune en particulier, satellite de la terre, vous avez des mouvements d’eau.

Mais vous avez aussi des circonstances, au niveau de la terre, qui peuvent déclencher un mouvement de l’eau beaucoup plus important et votre cerveau, votre conscience, va vous montrer les éléments de la même façon peut-être que vous avez vécu un autre octave de révélation de ces quatre Éléments qui étaient vos lignées, je vous le rappelle, où souvent, en rêve ou en transfert de conscience vous étiez, vous voyiez ou vous étiez un animal spécifique et ceci donnait un sentiment de vécu intense, que ce soit en rêve, que ce soit de multiples façons d’ailleurs.

Il en est de même pour les éléments archétypiels et la conscience va vivre effectivement, peut vivre, selon ce qui est à réajuster ou à manifester en priorité en vous, va se traduire par l’apparition non plus des lignées maintenant mais effectivement de ce qui peut être lié à l’Élément Eau. Vous allez par exemple, ça peut être toute forme. Vous pouvez très bien par exemple partir à la recherche d’eau, trouver un robinet, l’ouvrir et recueillir de l’eau. La signification est toujours l’Élément Eau mais bien sûr entre le tsunami et ouvrir un robinet pour remplir la bouteille, je dirais qu’il y a tout un monde. Et tout dépend, bien sûr, du contexte mais plus l’Élément semble important et majeur plus il y a une résonance, une reconnexion à l’élément Eau en toi.

Alors bien sûr, l’eau, qu’est-ce que c’est ? L’eau, c’est le féminin. L’eau, c’est la lune. L’eau, c’est le miroir. L’eau, c’est ce qui nourrit la vie aussi. Y a pas que l’oxygène qui nourrit la vie. Sans eau, il n’y aurait pas de vie, etc., etc… Donc, une montée vibratoire qui vous met face à un Élément de manière violente ou de manière plus discrète, est un appel à cet Élément, soit parce que c’est votre force, soit parce que c’est votre faiblesse. Parce que si l’Élément est en équilibre, vous n’avez pas besoin de passer par des processus (constructions mentales ou constructions de la conscience) qui vous ramènent à voir l’Élément en cause. Si vous rêvez, par exemple, d’allumer un feu, c’est pas la même chose que d’être pris dans un incendie mais ça envoie toujours à l’Élément en question, non pas pour aller seulement le rechercher dans la nature comme vous l’aviez peut-être eu en préconisation ou l’avez-vous réalisé de vous-même mais c’est aussi une invitation intérieure à laisser parler l’Élément. Lui laisser dire ce qu’il a à vous dire. Le laisser émerger, pas seulement dans la montée vibratoire, pas seulement dans les rêves mais aussi dans le quotidien, et ce quotidien terre à terre vous donne aussi des indications.

Si vous êtes inondé, par exemple, si vous avez trop d’eau, ou vous prenez une douche et d’un coup, vous vous retrouvez avec autre chose que l’eau que vous aviez réglée. Ça peut être insignifiant a priori mais si vous êtes finement relié à l’Élément, si vous pensez à ce qui s’est passé pendant un rêve ou là, dans une montée vibratoire , vous allez avoir dans votre vie, dans l’observation toute simple de ce que vous faites, vous allez avoir des éléments qui vous vous renvoyer à cet Élément. Soit au niveau physiologique, soit au niveau psychologique. Et, à ce moment-là, vous aurez une compréhension directe, qui n’est pas intellectuelle, de l’action de l’Élément sur votre conscience, sur le déroulement de votre vie mais aussi sur les informations qui sont communiquées par l’Élément.

Vous avez vu, on vous avait parlé des quatre Piliers au niveau de votre cœur. Nous vous avions parlé, bien sûr, des quatre éléments au niveau de ce qui existe dans la nature. Nous vous avons parlé des Éléments dans les manifestations de la terre. J’avais évoqué cela dans les transformations de cette terre lors de son Ascension, voilà fort longtemps, à travers les éléments de la terre physique, cette fois-ci, et aussi à travers maintenant l’archétype, c’est-à-dire les fondements mêmes de la manifestation de la conscience en quelque dimension que ce soit. Et vous avez là des aides et aussi des solutionnements parce que voir le tsunami, c’est aussi laver avec l’eau ce qui peut encore gêner au niveau de la matérialité. Et, y a plusieurs façons de laver. Voilà, un exemple d’interprétation. Mais la meilleure interprétation sera les correspondances que vous trouvez dans votre vie, dans les choses ordinaires.

Donc, il y a vraiment à travers la progression de cette notion de nombre quatre : vous avez vu les éléments de la nature, les éléments des quatre Piliers (l’Éthique, l’Attention, l’Intégrité et l’Intention), les quatre Piliers du cœur que vous connaissez (KI-RIS-TI, Cœur, AL et Unité), et vous avez eu les quatre lignées, vous avez les quatre Triangles élémentaires de la tête, et maintenant vous avez donc une reliance totale et directe entre le plan le plus archétypiel et le plan le plus manifesté. Aussi bien pour chacun de vous que pour la terre elle-même dans sa totalité. Et ça veut dire quoi? Ça renforce, si vous voulez, cette espèce de Face à Face et de fusion entre la chenille et le papillon, entre l’Éternel et l’éphémère, la chrysalide est presque rompue. Mais il y a ces informations qui se mélangent dans la conscience, parfois avec confusion, parfois avec une alchimie beaucoup plus heureuse concernant votre conscience, votre vie et l’action des Cavaliers en vous au niveau le plus archétypiel, c’est-à-dire le plus haut. Le haut a rejoint le bas. Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas mais maintenant le haut est en bas, de plus en plus.

Ça correspond aussi aux particules adamantines. Ça correspond à la violence de certaines manifestations qui peuvent toucher aussi bien les corps que votre humeur, que vos émotions, même si vous êtes totalement libéré. C’est pas une régression encore une fois, c’est pas une rechute mais c’est un éclairage, je dirais, encore plus puissant. Afin que quand les quatre Cavaliers réuniront, lors de leur fusion, leurs caractéristiques, l’Éther devienne tout à coup entièrement visible, ce qui signifiera bien sûr la disparition totale de toutes les sphères illusoires. Et c’est cela que vous vivez en ce moment, par périodes, par intermittence, par accidents aussi, mais aussi par des grandes joies. Et pour la Lumière, y a pas de différence, si vous voulez. L’important, c’est pas que ce soit une grande joie ou un grand traumatisme, c’est que ceci agence au mieux votre assignation vibrale. Je pourrais prendre de multiples exemples.

On va les prendre, si vous avez des questions par rapport à cela, mais je pourrais en donner un seul. Imaginez que vous étiez une personne auparavant qui était dans la communication, dans l’extériorisation, dans la jovialité, dans l’organisation, c’est-à-dire avec une composante Air extrêmement forte. Ce besoin de communiquer, cette soif de s’occuper des autres, non pas pour l’acte thérapeutique mais plutôt pour les assembler, si vous voulez, ça c’est l’Air. Et puis vous pouvez avoir, par exemple, quelque chose qui va survenir, qui va être lié à l’air. Par exemple, vous avez un coup de vent qui fait tomber une brique sur votre tête (ça c’est le côté violent) ou vous pouvez avoir une paralysie faciale qui est liée au vent qui se manifeste quelque part, une énergie perverse comme disent les Chinois, qui va entraîner un trouble organique. Mais vous pouvez aussi avoir des rêves qui sont liés à l’élément Air : être pris dans un typhon, une tornade ou être caressé au bord d’une plage par un vent chaud. Mais tout cela vous renvoie à la manifestation de l’Air.

Donc le savoir c’est une chose, mais ne pas être affecté par cela est encore plus important. Et, rappelez-vous, la Lumière n’a que faire, dans son Intelligence, de savoir comment se porte votre petite personne. Mais, si vous avez dit oui à la Lumière avec une détermination totale et un Abandon total, bien sûr que là, la Lumière va faire en sorte que vous rejoigniez votre Éternité de la manière la plus directe et la plus franche possible. Même si pour cela il faut faire tomber, par exemple, une brique sur votre tête pour arrêter certains mécanismes. Vous avez aussi des changements, par la révélation de vos lignées, par le déploiement du corps Ascensionnel et du corps d’Êtreté, en ce moment en vous. Vous avez des manifestations différentes, par exemple des variations d’humeur. D’un seul coup y a quelque chose, comme si une mouche vous avait piqué, et vous vous retrouvez plus. Se met en branle une énergie de colère, d’un seul coup une grande de tristesse. L’Élément qui se manifeste, parfois il est très heureux, parfois il semble moins heureux pour la personne. Mais ne perdez jamais de vue que la finalité de la Lumière, c’est de vous montrer à vous-même, tel que vous l’avez résonné, tel que vous l’avez actualisé, tel que vous l’avez vibré.

Et donc, parfois il faut, je dirais, un coup de pied aux fesses ou une brique sur la tête, ou un accident physique, qui va vous permettre, non pas de vous condamner, non pas de vous faire mal parce que c’est pour vous faire mal, mais plutôt pour vous faciliter la tâche, même si vous n’en percevez pas immédiatement les contours, si on peut dire. C’est vrai que recevoir une brique sur la tête, on voit pas quel sens ça peut avoir, a priori, pour être dans la Joie et dans la Paix. Eh bien, c’est pourtant comme ça. Donc, ne pestez pas contre ce qui vous arrive. Ne remerciez pas trop non plus. Contentez-vous de le vivre dans la neutralité, parce que ce qui vous est imposé a priori, si vous regardez ça de votre personnalité ou de votre petite vie, n’est que l’expression de l’ajustement le plus fin à votre Éternité, vous permettant le moment venu de réaliser le Passage en constatant qu’il n’y a plus rien qui peut accrocher et que vous êtes effectivement, même lors du Passage, totalement Libéré, sans qu’il y ait de poids mort, sans qu’il y ait d’éléments qui ne soient pas, je dirais, conformes à l’Éternité en vous.

Donc, ça concerne aussi bien les émotions que le corps physique, que les interactions avec la brique ou avec un autre frère ou une sœur. Tout cela, si vous voulez, est la même chose. Ne perdez pas de vue que c’est juste la résultante de l’assignation vibrale qui n’est ni une punition ni une récompense, mais exactement ce que disait le Christ : « Qu’il te soit fait selon ta foi, selon ta vibration, selon ce que tu es ». Et c’est ça qui se révèle. Et parfois, dans cette mise en harmonisation des Éléments archétypiels, un par un, deux par deux, trois par trois, et en finalité quatre par quatre (enfin y en a que quatre donc y peuvent pas être quatre par quatre) mais successivement, quand les quatre Triangles liés aux Éléments archétypiels des Hayot Ha Kodesh se mettent en mouvement au sein du corps ascensionnel, à partir du Bindu et par la Couronne ascensionnelle du Cœur, du Cœur ascensionnel, vous allez avoir effectivement des réajustements qui peuvent prendre une forme pas toujours agréable.

Mais traversez là aussi cela. Ne résistez pas. Si ce que vous vivez, que ce soit en rêve, que ce soit à travers une décision que vous prenez, à travers quelque chose que vous mettez en œuvre, il faut traverser cela parce qu’il n’y a pas d’autre solution. C’est le mécanisme d’ajustement au plus fin avant de retrouver l’Éther éternel. Parce que l’Éther éternel, mais je vais pas empiéter sur ce que dira Gemma plus tard et un peu aussi Marie un autre jour, je ne vais pas empiéter sur la description qu’elles vous feront de ce passage, mais en tout cas tout ce qui vous arrive depuis l’assignation vibrale, quoi que ça concerne, n’est qu’un ajustement des Éléments archétypiels au sein de votre constitution éphémère et éternelle en même temps. Donc, même si ça semble difficile ou même si ça semble tellement facile, dans un cas comme dans l’autre, ne vous y arrêtez pas. Ne cherchez pas d’autre sens, d’autre explication que celle-là, ne vous perdez pas dans les méandres du mental, mais traversez cela dans la lucidité et dans la Paix, quelle que soit l’émotion qui se manifeste et qui se libère, ou quel que soit ce que votre corps a à vivre. Et vous verrez dans ces cas-là que même s’il y a une douleur très forte, même s’il y a un traumatisme psychologique très fort, il suffit de penser à traverser cela sans résister, sans s’opposer, sans s’accaparer ou s’approprier ce qui se déroule. Vous traverserez cela avec la plus grande des facilités ou en tout cas avec beaucoup moins de difficulté. Voilà ce que je peux dire par rapport à ce que tu as vécu.

Et tout ce qui se rapproche des Éléments, que ce soit, par exemple, pour la terre : on va dire la maison, c’est la terre, le cimetière, c’est la terre. La montagne, c’est la soif de Lumière qui est en haut de la montagne. Tout cela, si vous voulez, vous met face à vos choix. C’est pas une rétribution, c’est une actualisation totale et directe de votre Éternité au sein de l’éphémère. Et bien sûr il peut y avoir, non pas des choses encore à cacher mais des choses à réajuster finement. Nul ne peut pénétrer le Royaume des Cieux s’il ne se présente pas lavé par les Robes du Sang de l’Agneau, c’est-à-dire s’il n’a pas été affranchi, éprouvé et libéré. Par quoi ? Non pas par un sauveur extérieur mais par la présence du Christ en vous, c’est-à-dire de votre dimension de Fils du Soleil ou d’Enfant de l’Éternel. Pour nous tous, c’est pareil. Donc, ne regimbez pas, ne vous exclamez pas aussi devant parfois les côtés fantastiques aussi qui peuvent se produire avec les Éléments, mais laissez-vous traverser et traversez cela vous aussi. Et simplement, si vous savez que c’est les Éléments, vous aurez tout de suite un acquiescement, de la même façon que pour certains d’entre vous quand vos lignées vous ont été révélées de différentes façons, l’une ou les quatre, parce qu’il y en a parmi vous qui les connaissent pas, certains qui connaissent les quatre et d’autres qui n’en connaissent que trois. Ça correspond là-aussi à un programme. Ce programme, c’est la pénétration de la Lumière dans la matière. C’est la transmutation totale de ce corps carboné et de cette conscience qui y est liée, en quelque chose qui, vous le savez, est paradisiaque par rapport à tout ce qui peut se produire ici même.

Mais pour cela il faut traverser ce que la Vie vous donne avec le même regard, de l’observateur, ensuite de la non-implication mais de celui qui saisit, avec quelques bribes d’éléments comme je viens de vous donner, qui va saisir pleinement le sens de l’action des Éléments au niveau archétypiel. Bien sûr, ça vous renvoie aussi à vos lignées. Bien sûr, ça vous renvoie aussi à des choses qui ont été engrammées dans l’ADN parce que par exemple j’ai dit, et ça a aussi été dit à un autre moment et en particulier hier, par Frère K, que c’est lié aussi à l’ADN, à la fois à ce que vous nommez les bases de l’ADN mais aussi les brins d’ADN. Et les Éléments, bien sûr, sont inscrits là-dedans. Et tout cela se déploie, se révèle, se transforme et vit sa mutation, je dirais finale, pour vivre le passage en état d’extase totale. Au moment où les Trompettes deviendront permanentes et au moment où Marie s’adressera à vous, avec une certitude intérieure inébranlable. Christ disait : « Gardez votre maison propre car nul ne connaît ni l’heure, ni le jour. Je viendrai comme un voleur dans la nuit. »

Et là, vous avez eu la chance, pour beaucoup d’entre vous, peut-être de faire demi-tour, peut-être de continuer vers votre Libération, de vivre des mécanismes d’intégration de plus en plus intenses et peut-être que parfois, en ce moment, vous êtes secoué parfois de manière violente alors que pour d’autres frères parmi vous c’est une béatitude totale. Mais tout ce qui n’avait pas été vu doit être vu parce qu’au moment du Passage, il ne sera plus temps de voir ces choses-là et d’être plutôt, comme vous le savez, dans une Transparence totale et une disparition totale. Parce qu’indépendamment de la Promesse et du Serment de la Source, c’est-à-dire le contact et le Retour de la Lumière, c’est aussi pour en quelque sorte cristalliser définitivement, dans votre Absolu que vous êtes, dans la conscience qui a besoin d’un corps pour se manifester dans les dimensions les plus libres, il faut que le vécu de ce que la personne appelle le néant soit traversé aussi.

Alors rappelez-vous, dans le passage de l’ego au cœur on vous parlait du Gardien du Seuil, n’est-ce pas ? Y a deux gardiens. Y a le petit gardien et y a le grand gardien. La Libération consiste à passer par ce que la personne (qui existe encore et qui se croit une personne), appellerait le néant total, c’est-à-dire la disparition de tout corps, de toute forme, de toute conscience, de tout sens même de l’existence d’une conscience. Bien sûr que pour la conscience limitée, c’est le néant, voire pour ceux qui ont fait demi-tour au niveau du Soi, ils vont appeler ça aussi le néant et surtout retomber en dualité, le simple fait de s’opposer à ce qu’ils ne connaissent pas parce qu’ils n’ont pas osé aller au bout de leur quête. Au bout de leur quête, c’est-à-dire s’abandonner totalement à la Lumière pour devenir Lumière et non pas une entité chimérique quelle qu’elle soit, liée à l’orgueil spirituel, à l’ego ou à une construction chimérique.

C’est pour ça qu’il est important de traverser en ce moment, si vous êtes toujours là à nous lire, si vous êtes toujours là à pénétrer de plus en plus profond en vous et à viser, en quelque sorte, cette absence de but qui est cette finalité, qui est l’Absolu. Mais l’Absolu, même si vous le rejetez aujourd’hui, lors du Serment et de la Promesse et juste après, juste après le moment de la stase, au retour des trois jours, vous vivrez le passage en Absolu, avec cœur ou sans cœur, avec corps ou sans corps. Les deux. Vous voyez ce que je veux dire. Vous allez affronter vos propres créations, n’est-ce pas? Et si par exemple, comme c’est arrivé pour beaucoup, pas ici mais ailleurs, qui se sont détournés de la Lumière et ils croient être la Lumière parce qu’ils se sont appropriés la Lumière à travers un rôle, à travers une fonction, à travers le besoin de montrer leur capacité, mais qui nous est à nous, comme je l’ai suggéré la dernière fois, extrêmement utile parce que nous avons pu, à ce moment-là, la Lumière et nous, voir qui était capable d’avoir encore suffisamment d’ego pour aller libérer, je dirais, un autre système solaire. Parce qu’il faut quand même qu’il y ait un reste de personnalité.

Ce qui veut dire quoi ? Ça veut dire que ceux qui ont maintenu fermement le Soi, qui ont maintenu fermement, je dirais, non pas un but ni une recherche mais l’attention, si vous voulez, l’attention de la conscience (non pas comme une volonté) vers cette préscience de l’Absolu, même sans l’avoir vécu le vivront. Par contre, tous ceux qui ont fait demi-tour après avoir vécu le Soi feront des parfaits Melchisédech, des parfaites Étoiles, dans un futur cycle sur une autre planète, au moment où un cycle se terminera. Mais tous vous devez, indépendamment du revécu total du Soi durant la stase, vous repasserez, si c’est déjà fait vous passerez, par cette disparition totale que la personne appelle le néant et qu’on peut même appeler la négation de la vie ou le diable, parce que ces gens-là ne l’ont jamais vécu et ces frères et ces sœurs ont fait demi-tour.

Mais y a pas de jugement là-dedans, y a juste une actualisation de statut : vous avez voulu servir, vous avez voulu avoir un rôle, rassurez-vous vous aurez un beau rôle. Et par contre ceux qui avaient soif, même sans le vivre, uniquement de cette disparition, et peut-être des fois avec des colères, parfois même avec une négation de ce qui était vécu, mais qui ont maintenu fermement qu’effectivement l’Absolu c’est la Vérité, le Parabrahman comme dirait Bidi, ceux-là seront récompensés au-delà de tous leurs espoirs. Bien sûr, et nous l’avions dit déjà dès les années de ma première venue, en 2005-2006, qu’il y aurait beaucoup d’appelés et à ceux à qui il sera beaucoup donné, il sera beaucoup demandé. Mais ceux à qui il a été beaucoup donné et qui ont transformé, et à qui on a demandé quelque chose et qui n’ont pas accompli, dans la Liberté et l’Autonomie de leur être réalisé, je dis bien réalisé et non pas Libéré, au niveau du Soi, eh bien, bien sûr que c’est leur destinée, si je peux dire, et le besoin de maturité et de responsabilité qu’ils n’ont pas été peut-être capables de montrer au moment voulu.

Et tout cela se joue maintenant. Et vous allez y voir, même si c’est encore un peu le bazar à certains moments, vous allez y voir vraiment de plus en plus clair. De la même façon que quand vous regardez les frères et les sœurs, sans juger mais simplement en observant, sans condamner, vous voyez de plus en plus clairement, pour certains d’entre vous, là où se situe votre frère ou votre sœur. Ça veut pas dire que vous allez vouloir le changer ou le transformer. Mais vous voyez, je dirais, même si vous les voyez pas pour vous, vous les voyez peut-être plus clairement pour les frères et les sœurs autour de vous ou même pour les événements qui surviennent à la surface de cette terre, et aussi dans le cosmos. Autre question ?

Question : à quoi correspond le fait d’avoir les pieds brûlants de façon parfois insoutenable ?

Cher ami, c’est tout à fait normal, c’est pas un blocage. Rappelle-toi ce que je disais pas plus tard qu’hier. L’Onde de Vie, elle a trois composantes. L’Onde de Vie, vous la sentez monter tant qu’elle est pas montée ou tant qu’elle est en travail sur les deux premiers chakras ou sur le cœur. Mais dès qu’elle a rejoint le Bindu, y a plus besoin de sentir l’Onde de Vie. Elle est montée en totalité mais il reste la perméabilité de ses points sous les pieds. Et qu’est-ce qui se passe sous vos pieds ? Y a le sol, la terre. Qu’est-ce qu’il y a sous la croûte terrestre ? Y a le Noyau terrestre. Y a d’abord le Noyau Cristallin et la couche qui est au-dessus, qui est une couche en fusion de feu, vous le savez cela. Donc, vous êtes connecté au Noyau intra-terrestre. L’Onde de Vie, avant, cette énergie ne stagnait pas aux pieds, elle remontait, plus ou moins facilement. Mais quand elle remontait en bloquant, elle bloquait un peu plus haut, au premier ou au deuxième chakra. Pour d’autres elle est resté bloquée au cœur parce qu’ils se sont appropriés l’Onde de Vie. Et c’est là que le demi-tour est survenu. C’est-à-dire que l’Onde de Vie n’a pas rejoint le Bindu, c’est-à-dire qu’ils ont mêlé l’ego avec le cœur et ils ont fait une espèce d’alchimie qui renvoie directement à ce dont j’avais parlé voilà quelques années, c’est-à-dire l’auto enfermement au sein de la lumière Luciférienne, tel que c’était à Shambala quand ça existait encore et tel que c’était chez les Maîtres ascensionnés, soi-disant ascensionnés, qui avaient ascensionné dans leur ego simplement. Ils avaient compris les mécanismes de l’âme, et d’ailleurs ils ont donné tous les mécanismes de l’âme, mais ils ont été incapables de transcender l’âme et de rejoindre l’Esprit.

C’est exactement la même chose qui se passe dans ce que vous observez autour de vous. Donc, c’est ni une condamnation, ni négatif ni positif, c’est simplement le chemin de ces frères et de ces sœurs. Et en tant que tels vous devez respecter leur liberté de chemin, puisque c’est leur choix. Y a pas d’entité qui tienne, même s’il y a un Draco qui vous accompagne derrière vous ou en vous, ça peut-être simplement votre lignée reptilienne parce qu’il y en a beaucoup, sur terre, qui ont des lignées reptiliennes. C’est normal. Et vous savez que les lignées reptiliennes peuvent renvoyer aussi bien aux Dracos rédemptés qu’aux Dracos qui ne sont pas du tout rédemptés. Et vous pouvez très bien avoir un quart de votre personnalité, qui doit pourtant elle aussi disparaitre quand vous avez vécu le Soi, qui comprend ces forces reptiliennes. Et les forces reptiliennes a minima, c’est aussi une possession. Mais si vous commencez à jouer sur ces notions-là, vous allez retomber sur le bien et le mal. Par contre, si vous voyez ce frère et cette sœur qui simplement est en train d’exprimer sa lumière reptilienne, alors ça peut être le besoin de contrôle de l’autre, ça peut être la prise de pouvoir sur l’autre, le besoin de contrôler, le besoin de diriger, le besoin de se mêler d’autres choses que de ses fesses.

Tout cela, si vous voulez, vous le voyez clairement, même si vous ne le voyez pas encore en vous, mais rassurez-vous ça va venir aussi pour vous, individuellement. Donc, ne jugez pas, là non plus. Acceptez les différences et la liberté. Effectivement nous avons donné, rappelez-vous, dans un premier temps, un certain nombre d’éléments de réflexion et de révélation qui étaient acceptables, je dirais, par la majorité des chercheurs spirituels. Et nous avons petit à petit montré le théâtre en vous donnant les rouages mêmes du corps d’Êtreté, en vous donnant énormément de choses pour vous aider à vous affranchir, en quelque sorte, de tous les conditionnements, de tous asservissements et de tous les enfermements. Mais si vous-même avez une lignée reptilienne, vous vous enfermez vous-même et donc vous avez besoin de contrôler, de diriger, de maîtriser et parfois ça va donner des manifestations non plus seulement (et vous allez comprendre tout de suite ce que je voulais dire tout à l’heure par rapport aux lignées), non plus seulement sur la lignée mais sur l’Élément archétypiel. Et l’Élément archétypiel, il tape où comme je l’ai dit? Il tape là où il peut taper, c’est-à-dire dans votre corps, dans votre psyché ou dans votre orientation, si je peux dire, spirituelle : retour à la dualité, aux combats et aux positions bien/mal, appropriation de la Lumière et oubli de l’étape ultime qui est le don de soi à autrui, comme j’expliquais hier et comme expliquait Frère K par rapport à l’Amour.

Parce que vous pouvez vibrer de toutes les Couronnes mais si vous vous êtes approprié la Lumière, vous vous êtes enfermé vous-même. S’approprier la Lumière, c’est devenir transparent, c’est devenir Lumière et ne plus avoir besoin de retenir quoi que ce soit. Et donc vous observez autour de vous, parfois même dans votre famille, parmi des frères et des sœurs, des changements ou des demi-tours radicaux. Mais là aussi il n’y a pas à juger ou à condamner, peut-être à voir. Peut-être ça va vous aider à vous voir vous-même, si vous ne voyez pas encore pour vous l’action des Éléments archétypiels. Mais le fait que ça se manifeste maintenant de manière violente dans le corps, dans la rupture de certaines relations, dans les changements brutaux et violents imposés, tout ça c’est simplement pour aller le plus facilement possible là où vous devez aller. Donc, vous voyez tout cela est normal.

Alors, en revenant à l’Onde de Vie, qu’est-ce qui s’est passé si l’Onde de Vie est remontée jusqu’au Bindu ? Vous remarquez alors que vous sentez plus l’Onde de Vie sauf si vous vous focalisez dessus ou si vous croisez les chevilles, ou alors à certains moments et tu as dû repérer que c’était surtout 17h, 20h, 22h et parfois 11h le matin. C’est des raisons très précises qui sont le moment où la friction (vous savez que la terre tourne et que le noyau tourne aussi à l’intérieur), et y a des phases dans cette rotation qui sont liées, si vous voulez, je dirais à l’équinoxe et au solstice, non pas sur l’année mais à l’équinoxe et au solstice par rapport aux 24 heures de la journée et avec ce que vous appelez les heures GMT, zéro heure sur le méridien donné. Et en fonction de ça vous allez avoir des manifestations de brûlures, parfois violentes, intolérables, sous les pieds et parfois même dans les orteils avec des coups d’aiguille, l’impression d’avoir des douleurs qui apparaissent, fugaces, fulgurantes, qui apparaissent et qui disparaissent. Tout cela est strictement normal.

Donc si ça te perturbe trop, c’est très simple. Tu recroises les chevilles, tu portes ta conscience sur l’Onde de Vie et tu vas avoir à nouveau un flux qui va monter librement jusqu’en haut, permettant d’alléger un peu cette connexion à la terre. Mais n’oublie pas que par les pieds tu es relié à quoi ? Au Noyau Cristallin de Sirius mais aussi au feu de la terre, c’est-à-dire le feu par friction. Cette friction qui se manifeste à partir du moment où l’Onde de Vie a rejoint au moins le cœur mais surtout est libérée. C’est pas obligatoire mais si certains d’entre vous qui ont une lignée de Feu, l’Élément Feu important, ça va peut-être travailler plus, n’est-ce pas, que quelqu’un qui a, par exemple, une lignée plus marquée ou une composition plus marquée par l’Eau. Parce que l’eau éteint le feu, bien sûr. Ce qui veut dire que si vous aviez été durant votre vie, ou encore aujourd’hui, quelqu’un parfois de tempérament Feu, vous êtes plus susceptible de sentir le Feu. Et le Feu se manifeste sur toute la voûte plantaire donnant des vibrations qui sont très chaudes et parfois des brûlures sous les pieds ou dans les orteils. C’est tout-à-fait logique. C’est pas un blocage. Ça signe justement que le Feu de la terre qui se déverse en toi, qui est préalable aux tam-tams de la terre et à l’explosion d’un nombre incalculable de volcans, est exactement la même chose que tu vis au niveau de ta plante des pieds. Donc, remercie et rends grâce, même si ça crame, parce que ça signe des choses très particulières que je ne peux pas dévoiler parce que les sœurs derrière, les Étoiles, je vais encore avoir des discussions à n’en plus finir.

Eh oui, le Féminin sacré se réveille mais il se réveille aussi là-haut… Je parle pas de Marie, bien sûr hein. Je parle des Étoiles, les autres… Je fais pas de ségrégation, mais c’est comme ça.

Y a rien de pire et de plus puissant qu’une femme qui redécouvre son Féminin sacré… C’est terrible. Mais rassurez-vous, vous vivez la même chose ici, et chez vous peut-être… Et je compatis.

Je dis ça pour ceux qui ont, bien sûr, vécu l’Onde de Vie, à un moment donné ou à un autre, hein. Mais vous pouvez très bien aussi avoir des brûlures sous les pieds en ce moment sans avoir encore vécu l’Onde de Vie aussi. Et là, c’est quand même plus rassurant, ça veut dire qu’au moins vous n’avez pas fait demi-tour même si elle n’est pas encore montée, et même si vous la sentez pas.

Question : quelle est la signification de se retrouver en plein jour dans une pièce où tout disparait dans un nuage blanc ?

Je laisserai Gemma répondre à cette question. J’aime pas trop les coups de bâton donc je les laisserai répondre. Mais c’est très positif… On me reproche souvent d’empiéter, mais comme je suis le chef ils peuvent dire ce qu’ils veulent… j’empiète toujours.

Question : y a-t-il une correspondance entre les douze clés Métatroniques et les douze Étoiles ?

Ah ça c’est bien trouvé. Oui, bien sûr que c’est évident. Vous avez le OD ER IM IS AL. D’accord ? Et vous avez les sept autres syllabes parfaites qui ne sont pas prononçables ici sur terre. Vous les intégrez vibratoirement puisque les Éléments se manifestent mais y a pas de syllabes à vous donner parce que c’est imprononçable avec une voix humaine, quelle qu’elle soit. Eh, c’est quoi la question ? Ah oui, la correspondance. Oui, bien sûr. Il y a douze Étoiles, il y a douze clés Métatroniques, y a cinq Nouveaux Corps, et sur l’axe sagittal, y a, vous avez donc deux… vous avez un point, qui est le point OD qui est là et le point ER qui est au-dessus (qui correspondent au point ER là-dessus), le Lemniscate sacré dont on avait fait état y a quelques années. Et vous avez aussi les Portes latérales, bien sûr, ces Portes latérales qui sont directement reliées à la mise, je dirais, en synchronicité de l’ensemble des quatre Éléments mais aussi, bien sûr, de chacune de ses composantes de ces quatre Éléments, par trois Triangles, c’est-à-dire quatre fois trois, douze.

C’est aussi la symbolique des douze travaux d’Hercule, bien sûr. Et ça correspond aux douze vertèbres dorsales dont la récapitulation se fait bien sûr à hauteur du point KI-RIS-TI, dans le dos. Tout cela est lié, et comme on vous avait dit qu’y avait cette installation au temps zéro, c’est-à-dire la disparition du passé et de l’avenir, de la même façon il y a aussi une fusion entre l’avant et l’arrière du corps, illustré par l’ouverture qu’a fait Uriel au niveau du péricarde postérieur. Donc, tout cela correspond aux mêmes événements, c’est-à-dire il faut pas croire que parce qu’il y a une forme de chaos (que ce soit en vous, sur le monde, sur la planète, au niveau des éléments), que c’est, je dirais, une fin. C’est au contraire l’émergence, l’éclosion. C’est pas un renouveau, c’est la naissance. Tout ça, vous le savez. Et bien sûr, cette naissance passe par la disparition, non pas seulement des structures et des organisations, non pas seulement des égrégores mais de toutes les énergies et consciences viciées de manière indélébile par l’enfermement qui dure depuis tant de temps.

Donc y a des… non plus les lignes de prédation qui étaient installées au niveau collectif, qui se désagrègent, mais aussi les lignes de prédation personnelles et individuelles. Et parfois, pour faire disparaitre les lignes de prédation individuelles, il faut un traumatisme du corps, il faut une brique sur la tête, il faut un tsunami, il faut des choses plus puissantes je dirais, même si vous ne les comprenez pas. Parce que même si vous ne comprenez pas le sens d’un rêve, même si vous ne comprenez pas le sens d’une vision, le travail se fait réellement en vous. C’est pas l’explication qui fait le travail. C’est la réalité de ce qui est vécu qui fait le travail de lui-même, que ce soit en méditation, en rêve, ou par une jambe cassée ou n’importe quoi d’autre.

Voilà. Oui effectivement, les douze clés Métatroniques correspondent et se sont déversées. Elles s’actualisent sur terre et elles correspondent à la totalité, bien sûr, du corps d’Êtreté. Elles correspondent à la Demeure de Paix Suprême aussi, le Blanc qui apparaît de plus en plus, et aussi à l’Absolu, c’est-à-dire la disparition, même si vous n’avez pas conscience, même si vous ne ramenez rien du tout, même pas la notion du Passage, pour l’instant. Si vous vivez cela, je vous garantis qu’au moment du passage de l’Appel de Marie et de la Résurrection, vous passerez sans aucun problème, quoi qu’il se manifeste aujourd’hui en vous par rapport aux Éléments, c’est-à-dire le mental qui se remet à travailler, des colères qui reviennent, des besoins de contrôle et autres. Tout cela, si vous voulez, vous aide, même si c’est très difficile à vivre en ce moment, pour certains, pas pour tout le monde.

Question : j’ai vécu une expérience cette nuit : nous étions en groupe à la belle étoile, une multitude de reptiles émergeaient autour de nous, je n’avais aucune peur. On les a mis dans des sacs et emmenés dans un lieu où ils ont été neutralisés.

C’est très bien, ça veut dire qu’en toi, il y a effectivement une lignée reptilienne qui commence à être balayée. On retire ce qui est passé, on retire ce qui n’a plus de raison d’être au sein de ton Éternité.

Même si toi tu ne te vois dans ce qui est rêvé, vu, ou expérientiel, ce qui est vu dans ce moment-là, le fait qu’on enlève une multitude de reptiles, ça veut dire qu’on retire de toi, par l’action de la Lumière, un certain nombre d’habitudes qui échappent même à ton contrôle parce que c’est inscrit dans quelque chose qui se reproduit spontanément et qui correspond, par exemple, au besoin de contrôler. Mais pas nécessairement des personnes, ça peut être par exemple chez soi, le besoin de contrôler en disant que telle chose est à telle place et elle ne doit pas être à une autre place. Le besoin d’organiser (non pas pour quelque chose d’autre mais pour garder des repères) est aussi une forme d’organisation reptilienne, et faut pas oublier que les reptiles sont les administrateurs des Mondes Libres, quand ils sont bien sûr rédemptés ou quand ils sont dans leur état naturel.

Ça passe par un contrôle, non pas dans la matière mais au niveau des archétypes, pour respecter l’agencement de l’ADN, l’agencement de la Lumière, l’agencement des Éléments, depuis les dimensions les plus élevées. Mais dans l’enfermement, c’est pas quelque chose qui est agréable parce là, ça va créer des conditions encore plus propices à l’enfermement, de toi-même et des autres. Donc le fait de voir ces reptiles qui sont évacués est simplement le ménage qui se fait à l’intérieur de toi par l’impulsion d’Uriel, par l’assignation vibrale, de ces reliquats de besoin de contrôle, de diriger, d’orienter.

Le reptile n’est pas toujours un méchant prédateur mais c’est un organisateur qui a besoin de contrôler et de vérifier les choses, pour que les choses soient bien faites comme ils disent souvent. Ça c’est typique de la lignée reptilienne. Vous n’aurez jamais… par exemple quelqu’un qui est très bordélique ne peut pas avoir de lignée reptilienne, c’est pas possible. Mais y a pas que les Reptiles qui ont des inconvénients, même les Aigles en ont, et je sais de quoi je parle. Ils vont me trouver taquin mais j’en profite.

Alors tout est signifiant, que ce soit par expérience, que ce soit dans des rêves qui vous semblent des fois les plus bizarres, mais ne cherchez pas à faire coller l’explication par rapport à votre vécu du moment ou par rapport à la conscience. Mais sachez simplement que c’est, je dirais, pour reprendre une terminologie plus ancienne, l’élimination des derniers miasmes liés à l’enfermement, que ce soit par rapport à une Origine stellaire, mais bon, une Origine stellaire chez les Dracos ça donne quelque chose de beaucoup plus virulent, je dirais, que des habitudes maniaques de rangement ou d’organisation. Ça veut dire par là que vous n’avez pas besoin nécessairement d’avoir l’explication mais vous avez besoin de traverser cela, même sans le comprendre, parce que l’action elle est réelle dans le corps, dans la vie, dans la psychologie et dans la physiologie de ce corps.

Et comme je disais toujours de mon vivant, remerciez et rendez grâce pour ce que la Lumière vous offre, même si à première vue ça peut paraître déroutant ou même vous sembler opposé à la Lumière. Vous savez, il vaut mieux être leurré, si je peux dire, par vous-même dans ce sens-là que l’inverse, c’est-à-dire par orgueil se croire libéré et manifester une dualité de Draco, par exemple, de Draco non rédempté ou d’Origine reptilienne. Les Reptiles, comme vous le savez, je reviendrai pas sur les histoires des mariages dans d’autres dimensions, vous savez très bien que par exemple les Étoiles qui sont d’origine de Sirius sont des maîtres généticiens ; y a pas qu’eux, bien sûr, y a aussi des Arcturiens. Mais les maîtres généticiens élaborent et créent la vie selon des modèles de manifestation de la conscience, et les reptiliens, les Dracos, avaient pour fonction d’organiser cela en cohérence avec la Source, en cohérence avec l’Absolu. Ça a un peu failli, vous le savez, au sein d’un certain nombre de systèmes solaires, par orgueil, et aujourd’hui vous retrouvez dans votre vie exactement, autour de vous ou parfois en vous, les mêmes schémas.

Alors bien sûr, ça serait très marrant de vous donner l’ensemble des résonances liées aux différentes Origines stellaires et lignées stellaires surtout. Alors imaginez quelqu’un qui a une Origine stellaire Draco et une lignée Draco (je parle non rédempté hein, bien sûr), parce que comme je disais, les Mères généticiennes de Sirius elles ont fait affaire, dans le sens le plus grivois du terme comme dans le sens le plus spirituel du terme, avec les Dracos, bien sûr. Ce qui explique que dans l’ADN humain vous avez tous le sang de Marie et y en a beaucoup même parmi les humains-âmes, c’est-à-dire ceux qui ne sont pas les portails organiques, vous avez la conjonction de cette lignée reptilienne en tant que lignée stellaire et parfois une Origine stellaire Sirius. Donc, vous imaginez qu’est-ce que ça donne ? Une confrontation entre le masculin et le féminin, permanente, à tout bout de champ, avec le besoin de contrôle et en même temps une soif de féminité. Mais la féminité fait tellement peur à ces êtres-là. Vous voyez, tous les jeux psychologiques que vous voyez, surtout en ce moment, (parce que ça devient de plus en plus gros, de plus en plus visible), ne sont que l’expression, je dirais, des émotions primaires. Y a que quatre émotions primaires, hein, la peur qui descend, le deuil ou la tristesse qui va vers l’arrière, l’air qui va vers l’avant et le feu qui monte. Et selon les lignées, selon votre comportement, par exemple dans les critères les plus connus de la psychologie, se retrouvent à travers cela.

Tout cela c’est le théâtre de la vie en ce monde, et vous le jouez en direct live comme on dit, avec une acuité où tout le monde applaudit. C’est l’assignation vibrale. Donc par exemple je pourrais prendre d’autres exemples, et si nous prenons Sirius par exemple, si vous avez une Origine stellaire de Sirius, qu’est ce qui y a sur Sirius ? Vous le savez, y a des chiens, des chats et des dauphins, l’équivalent appelé ici chat chien et dauphin. Et surtout pour les dauphins, pour les chats et les dauphins, il y a une composante qui est le besoin de caresses, le besoin de toucher, le besoin de sensualité, le besoin de créer aussi. Tout ça est typique de Sirius. Et si vous avez en même temps, par exemple, une Origine stellaire Sirius, et vous avez en même temps une lignée reptilienne, avec les histoires des drames cosmiques remontant à fort longtemps dans les mondes manifestés, vous allez avoir cette résurgence en vous, vous portez cela. Parce que nous sommes tous en vous, bien sûr, mais nous sommes plus qu’en vous, de même que vous êtes plus qu’en nous, parce que c’est porté par les vibrations de l’ADN. Et comme cette vie est la résultante, je dirais, de tout ce que vous avez expérimenté, et c’est ce moment aussi où vous retrouvez lignée, Origine, Libération, Réalisation ou nouveau rôle assigné au sein d’une matrice à libérer, tout cela vous le voyez se jouer en vous.

Alors bien sûr si vous avez, on va prendre un autre exemple typique, vous n’avez pas de lignée reptilienne. Vous êtes assez équilibré dans vos lignées par exemple avec Sirius et les autres, je dirais, on peut avoir Véga, Arcturius, Altaïr, Andromède, Alcyone, Les Pléiades et des tas d’autres qui sont possibles, Arcturius par exemple, et vous rencontrez quelqu’un qui, lui, est porteur d’une lignée reptilienne. Y a toutes les chances que ça vous hérisse le poil, dans les comportements ordinaires parce que vous savez que c’est un frère, vous savez que c’est une sœur, vous savez que nous sommes tous UN, lui aussi ou elle aussi elle le sait, mais les comportements humains qui restent, parce que vous êtes incarnés ici dans ce plan, ça va se traduire, nous nous aussi sommes incarnés dans cette poche n’est-ce pas, où nous sommes au niveau astral. Mais tout cela va se voir comme le nez au milieu de la figure, ça peut pas être caché parce que les affinités, on va dire relationnelles, subtiles, je parle pas de relations sexuelles ou de relations affectives mais de relations même de cœur à cœur, de frère à frère, de sœur à sœur, va accentuer, je dirais en quelque sorte, les traits de caractères liés aux lignées pour les personnes qui n’ont pas vécu encore ce qu’ils sont réellement, c’est-à-dire l’Absolu. Et qui ont vécu certainement le Soi, bien sûr.

Et ça va se traduire par, pas des quiproquos mais des volte-face, tout ce que vous voyez autour de vous en ce moment. Mais il faut être conscient que c’est simplement une scène de théâtre parce qu’en définitive, effectivement les lignées et les Éléments archétypiels sont les fondements des manifestations, en quelque dimension et quelque monde que ce soit, mais néanmoins dans l’illusion ça reste une illusion bien sûr. Donc ne donnez pas plus de poids à tout cela, que je dirais une scène de théâtre qui évoquerait plutôt un théâtre de guignol amélioré, c’est-à-dire c’est la Commedia dell’arte. C’est à ça que vous assistez, y a des Pierrot et y a des Colombine, y a des sauveurs, y a des bourreaux, y a des contrôleurs, y a des proactifs. Tout cela est parfaitement logique.

Question : pouvez-vous nous expliquer ce qu’est le Bindu ?

Cher ami, le Bindu c’est le nom qui a été aussi nommé la Fontaine de Cristal, et aussi nommé après les Noces Célestes, juste après, le corps Ascensionnel. C’est le lieu de la rencontre, le premier point de rencontre entre le corps d’Éternité et le corps éphémère. Il est situé en dehors du corps, à un peu près à 40 à 60 centimètres au-dessus du sommet du crâne, il correspond au Véhicule Ascensionnel, c’est-à-dire le moment où se déploie, comme en ce moment, les quatre lignées, les quatre Éléments archétypiels, permettant l’extraction de l’éphémère par la conscience elle-même et par la Lumière que vous êtes devenue. Et donc le Bindu, c’est aussi nommé le 13ème corps, c’est une zone de perception de la conscience qui est située au-dessus de la tête et qui est extrêmement importante dans le déploiement des Triangles élémentaires, dans leurs manifestations, dans la révélation de vos lignées et de votre Origine stellaire, bien sûr pour ceux qui les ont eus, par eux-mêmes, pas par un guignol extérieur.

J’appelle guignol parce qu’on parlait de Commedia dell’arte. C’est l’exemple typique de personnes qui ayant vécu le Soi, mais n’ayant pas été jusqu’au bout de ce Soi, se sont appropriées le Soi. Donc ils vont employer les mêmes mots que nous, les mêmes discours que nous, et parfois faire passer les mêmes vibrations mais fondamentalement c’est pas tout-à-fait ça. Mais ça, ça se révèle maintenant très vite, parce que comme vous êtes tous en réalisation, ou en Libération. Vous avez tous, même si vous le voyez pas encore avec acuité, des façons de percevoir qui ne passent pas toujours ni par le vibral ni par la réponse du cœur mais qui passent directement dans la conscience, sans que le filtre du mental intervienne, c’est-à-dire que ça surgit immédiatement comme une vérité. C’est pas quelque chose qui a été pensé ou imaginé, c’est pas du tout astral, c’est vraiment la vérité. Et ça donne, effectivement, des situations parfois douloureuses, parfois cocasses, mais qui ne sont que la traduction de la réalisation du Serment et de la Promesse avant l’Appel de Marie, et donc on est effectivement avant ce Passage, hein, et avant la Résurrection.

Question : une nuit j’ai été réveillé par une voix masculine qui parlait français. Ensuite une autre voix masculine parlait une langue que je ne connaissais pas, je ne comprenais pas mais ce n’était pas important de ne pas comprendre.

Mais c’est exactement ce que je disais par rapport à tout ce qui se vit et se voit. Alors c’est différent bien sûr que si c’est une voix qui t’appelle par ton prénom, bien sûr. Mais entendre parler correspond à la disparition des barrières entre les dimensions. Si tu comprends pas, c’est bien sûr parce que la structure du cerveau ne le permet pas. Mais dans les langues comme ça que vous ne comprenez pas, je vous rappelle que dans les autres dimensions y a pas de sons au sens où vous l’entendez, formés par un pharynx. C’est une émission directe d’onde, qui n’est plus une onde sonore mais une onde Lumière, qui voyage à la vitesse de la Lumière et à la vitesse supra-luminique, dans tous les mondes et dans toute la Création. C’est ce qui a été appelé le Verbe, qui est lié au 11ème corps et donc au passage final du Retournement d’Uriel, non pas seulement le premier ou le deuxième retournement mais l’Ultime Retournement.

Donc effectivement c’est pas important, d’autant plus que ce n’est pas moi qui ai parlé donc je peux pas te dire ce que c’était, mais c’est simplement, encore une fois là aussi, traverser cela. Y a une référence bien sûr, là aussi par exemple si je fais non pas la signification de ce qui a été dit mais le fait qu’une voix masculine parle et soit audible dans ta langue et ensuite dans une autre langue, ou dans le même temps, correspond à quoi ? Puisque c’est d’un autre plan, qu’il soit imaginaire, astral ou qu’il soit archétypiel ne change rien. Le Verbe, c’est le son, c’est l’onde sonore qui se propage où ? Dans l’air. Le son ne peut pas se propager autrement. Dans le vide, vous avez un son qui est le son de l’univers mais vous n’avez pas de modulations de sons, autres que celles que vous pouvez entendre un peu partout sur le son des planètes. C’est quelque chose qui est assez particulier mais qui n’est pas l’expression de concepts comme une langue humaine ou d’autres langues qui existent en 3ème dimension.

Là c’est une information sur l’Élément Air qui s’est produit. Essais pas de décrypter ce qui a été vu mais bien d’en comprendre le sens archétypiel, c’est-à-dire là tu relies très simplement cela à l’air, à l’Élément Air.

Question : à quoi correspond le fait de se voir vêtu en arlequin avec un habit plein de triangles de toutes les couleurs ?

C’est bien ce que je disais, tu vois, Arlequin ça fait partie de la Commedia dell’arte. Sur un plan plus prosaïque, les triangles multicolores de la tenue de l’arlequin sont un travestissement, bien sûr, une vision je dirais un peu dégradée de ton propre corps d’Êtreté qui est constitué de Triangles de Lumière. Le cerveau te ramène une information de l’Êtreté et va la traduire, comme ce n’est pas une vision construite du plan archétypiel, par une image dégradée sur le plan symbolique assez bas de ce qu’est ce corps d’Êtreté. Ça correspond à la reconstruction ici-même, à la superposition du corps d’Êtreté.

Vous avez une reconstruction fidèle à celle qui est dans le Soleil, corps Solaire, corps Christique ou corps d’Êtreté qui a été libéré du Soleil et qui est venu s’emboîter, puisque je vous rappelle que dans les dimensions libres vous pouvez vous manifestez, vous n’êtes pas propriétaire d’une forme, vous êtes toutes les formes si vous le désirez. Et donc vous avez une représentation possible en chaque dimension, et même dans une dimension, vous pouvez vous démultiplier à l’infini. Et ce que tu as vu, c’est exactement cela : il t’a été montré de façon dégradée ton corps d’Êtreté. Alors comme il est encore sur la scène de théâtre, eh bien c’est un arlequin. Mieux vaut être Arlequin que comment il s’appelle celui qui tape sur Guignol ? Il vaut mieux être le gentil que Gnafron, mais y en a qui aiment bien être Gnafron, hein, en général donc les lignées reptiliennes. Tu peux être sûr, en ayant vu ça, tu vois ça peut aller très loin, qu’en toi il n’y a pas vraiment d’Origine reptilienne.

Question : j’ai été appelée par mon prénom par une voix masculine très forte qui m’a fait sursauter et qui m’a réveillée.

En général, il y a plusieurs années, on avait dit que vous entendiez votre prénom susurré. Maintenant il y a urgence donc on crie avec un mégaphone, c’est les coups de pied aux fesses. On vous a mis d’abord les ambassadrices féminines, et puis maintenant on passe à des choses plus viriles, je dirais.
Et puis, s’il faut plus viril, à ce moment-là, la Lumière agira sur le corps ou sur l’aspect plus psychologique, voilà. Y a une espèce, là aussi, de graduation de l’intensité de la Lumière et les réactions, effectivement parfois très fortes, qui peuvent se produire en vous comme à l’extérieur de vous.

Question : quelle est la différence entre un dragon et un Draco ?

Draco est l’appellation originale de tous les dragons et de tous les peuples reptiliens, viciés, altérés encore ou participant à l’administration des mondes. Alors bien sûr reptile, j’emploie ce mot parce qu’il y a une connotation, vous l’avez compris, un peu péjorative dans ce plan. Mais dans les autres plans ça n’a plus rien à voir, bien sûr. Alors ce qu’on appelle un Reptile c’est l’ensemble des lignées qui comprennent non seulement les Dracos mais aussi d’autres espèces qui vous sont exotiques sur terre mais qui peuvent être importantes dans les systèmes solaires libérés.

Donc Draco, c’est tout ce qui est lié aux Administrateurs de vie, c’est-à-dire ceux qui gèrent les quatre Éléments et leur orchestration depuis la Source et l’Absolu jusqu’aux plans de toutes les expériences possibles. Ensuite vous avez les dragons, mais les Dracos sont des dragons dans les dimensions autres, avec les représentations un peu particulières que vous avez, par exemple, sur les gargouilles des églises et aussi toutes les histoires liées aux dragons. Le dragon, quelle est sa caractéristique ? Il vole, il a des ailes, il a des griffes, il émet du feu, d’accord, quelle que soit sa couleur. Donc ce sont des êtres qui sont porteurs (il a une queue aussi), ce sont des êtres qui sont porteurs de vibrations très particulières au niveau des Éléments. Les ailes, bien sûr, c’est l’Air ; les griffes, c’est la Terre et il leur manque quoi, à ces fameux dragons ? L’Eau, bien sûr, c’est-à-dire tout ce qui a été apporté par Sirius et par le Féminin sacré.

Leur rôle d’Administrateur est un rôle de très grande puissance dans les manifestations de la conscience et dans les manifestations lumineuses de la conscience, on va dire, et libres. Donc ils sont investis d’un très grand pouvoir qui n’est pas créatif mais qui est de stabilisation et d’équilibre. Et bien sûr quand ça se dégrade, bah ça donne le besoin de contrôler l’autre, le besoin d’asservir l’autre, d’une manière ou d’une autre, affectivement, socialement, professionnellement, de façon un peu qu’on peut observer entre frères et sœurs. Je parle des enfants où il y en a un qui est un tyran et l’autre qui est la pauvre victime du tyran, c’est une situation courante ça. Vous avez l’expression la plus parfaite des lignées Dracos reptiliennes sur terre. Donc derrière cette appellation, les triples appellations « reptilien » « Draco » et « dragon », on va d’une appellation un peu, on va dire, teintée de tout ce côté un peu visqueux qu’on appelle reptile, ici sur Terre. Vous avez le côté un peu plus, on va dire large, de ce que sont les dragons, la vision la plus large, c’est ni reptile ni dragon mais Draco et après, quand on parle de dragon, là on envisage plutôt la forme archétypielle.

Mais bon, cette forme de Draco, de dragon, avec les ailes, ce sont des représentations, parce que la forme animale que vous avez sur terre ne correspond pas du tout à la vraie structure des Dracos ou des dragons, même qui n’ont jamais été atteints par l’enfermement. Ces dragons-là ont un aspect pour un regard humain, un peu effrayant, pas négatif, j’ai dit effrayant parce que c’est porteur d’une puissance incommensurable ; c’est plus puissant qu’un système solaire un dragon. Alors la représentation jolie sur ce monde c’est le dragon, et la représentation pas jolie c’est le reptile mais ça concerne exactement la même chose. Même s’il y a encore une fois des reptiles qui ne sont ni des Dracos ni des dragons, mais ça vous concerne pas ici.

Question : les Petits Gris en font-ils partie ?

Absolument pas. Ils sont aux ordres des Dracos mais c’est absolument pas des reptiles ni des dragons. Le plus souvent ce sont des véhicules de synthèse organique, un peu si vous voulez comme la Source est capable de synthétiser un corps instantanément, même ici sur ce monde, même au sein de l’enfermement, ce qui a été le cas plusieurs fois à la surface de ce monde. La Source a pris un corps, elle a créé un corps. Mais en général, soit elle est en contact avec l’humanité pendant peu de temps parce qu’elle ne peut pas supporter la densité, et le corps s’abime très vite parce qu’il porte la Source mais il est confronté aux forces d’opposition de ce monde, et à ce moment-là, en général, ce sont des êtres qui ont des passages éphémères. Ils restent peut-être visibles 15 à 20 ans. Ils n’écrivent rien, ils sont simplement présents, même si des gens les retrouvent.

Et puis vous avez des êtres qui restent beaucoup plus longtemps mais eux ce n’est pas la Source. Et ces êtres qui restent beaucoup plus longtemps sont des synthèses, portails organiques, des corps de synthèse où il n’y a quasiment rien, c’est une machine biologique, je dirais, c’est tout. Et c’est en général ceux-là qui correspondent à l’appellation de Petit Gris, mais vous avez énormément de Petits Gris. Vous avez les Petits Gris des Dracos, ou si vous préférez des reptiles. Et vous avez aussi des Petits Gris qui sont libres qui n’ont rien à voir avec les Petits Gris de ce monde, et qui ne sont pas des corps de synthèse organique, qui sont des âmes et Esprits incarnés dans un corps. Même si la morphologie est identique mais la vibration n’est pas du tout la même, ni la conscience bien sûr.

Question : quel est l’intérêt de nourrir notre mental avec tout cela ?

Y en a qui ont besoin, encore, de nourrir leur mental. Et si je devais être Absolu, y a rien à faire, y a juste à être, ensemble, et ne plus bouger, ne pas parler, ne pas manger, ne rien dire. Mais il faut bien comprendre que durant cette période, il y a malgré de nombreux chemins et de nombreuses Demeures, des êtres qui ont besoin, non pas de nourrir le mental pour réfléchir mais d’avoir des points de repère qui correspondent à la superposition entre l’éphémère et l’Éternel. Ceux qui ont déjà rejoint leur Éternité, à travers la Liberté, ou d’être Libéré Vivant, ils se foutent de ça. Nous aussi nous nous en foutons mais nous sommes dans le Service, donc nous parlons pour tous ceux qui sont, comment dire, qui sont susceptibles de nous rencontrer et susceptibles de nous lire.

Parce que là aussi je vous rappelle que durant l’assignation vibrale, y avait, entre l’assignation et les trois jours, la possibilité de faire Appel. Mais si vous êtes dans la confusion, je ne vais pas vous nourrir le mental. Je vous donne des éléments précis qui vous donnent le moyen de vous rendre compte où vous êtes, mais bien sûr si vous êtes Libéré, vous n’êtes absolument pas concerné par ce que je dis, sauf si vous aimez, tout en sachant que le théâtre n’existe pas, participer au théâtre, parce que c’est quand même une grande fête en ce moment. Y en a qui sont dupes et d’autres qui sont pas dupes que c’est un théâtre.

Alors bien sûr ce que je dis n’a aucun intérêt pour celui qui est réellement Libéré, d’ores et déjà. Mais ça a un intérêt si tu as la chance aujourd’hui d’écouter, et aussi peut-être pour plein d’autres qui liront, même dans des traductions ailleurs, de retrouver des éléments qui vont leur faire tilt, non pas pour nourrir le mental. Maintenant si y en a qui se nourrissent de ça au niveau mental, c’est bien évidement tous ceux qui ont vécu le Soi et qui ont fait demi-tour parce que ça va être très valorisant de dire : moi je vois tes lignées, moi je vois les entités, etc., etc. Ceux-là vont se nourrir de mental à travers ce que j’ai dit mais ce n’est pas mon problème, ni le tien. Je ne nourris le mental que de ceux qui ont un mental. Ceux qui ont déjà accès, même de façon intermittente, non pas à être Libéré Vivant pour l’instant, mais à vivre des mécanismes de synchronicité, d’hyper synchronicité mais aussi de superposition des dimensions, ils vont faire tout de suite le lien. Par exemple quand j’ai développé par rapport à certains rêves, puisqu’il n’est pas question de donner une véritable explication mais de voir les mécanismes qui sont à l’œuvre. Ces mécanismes, pour ceux qui sont encore insérés dans la scène de théâtre, sont extrêmement importants, mais pour celui qui est Libéré, ça ne veut rien dire.

Et puis la période de l’Appel, comment pouvez-vous faire Appel si vous ne voyez pas où vous êtes ? Même si la vie vous donne des éléments pour voir où vous êtes, elle va vous confronter de plus en plus, on l’a déjà expliqué.

Je vous rappelle que nous ne parlons pas seulement pour ceux qui ont vécu les processus vibratoires. D’ailleurs, à l’époque où y avait une organisation, une structure que j’avais nommée Autres Dimensions, je disais à l’époque que ceux qui ne vivaient pas les vibrations, fallait surtout pas qu’ils nous lisent. Pourquoi ? Parce qu’ils risquaient de rentrer dans l’ego. Et ceux qui ne vivaient pas les vibrations et qui ont poursuivi, c’est pour quelle raison puisqu’ils n’en n’avaient pas les bienfaits au niveau de la conscience, a priori ? Ils ont suivi soit parce qu’ils étaient dans l’orgueil et ils allaient se servir de ça pour revendiquer un titre ou une fonction, sans le vivre, soit parce que c’est des êtres qui avaient essentiellement des lignées pures, en particulier de Sirius, et qui avaient, à travers ce que nous avons délivré, ils ne se sont pas nourris le mental, ils ont suivi un fil qui aujourd’hui se révèle vrai, et qui pouvait être faux il y a quelques années.

C’est pour ça qu’aujourd’hui je vous dis pas, si vous vivez pas les vibrations ça sert à rien de lire, au contraire. Je donne des éléments d’orientation, même pour ceux qui sont de l’autre côté parce qu’ils peuvent revenir du côté, si tant est qu’il y ait un côté bien sûr. Mais faut déjà être Libéré pour voir qu’il n’y a pas de côtés.

Si je devais parler que pour des Libérés Vivants, on resterait, je resterais avec vous pendant une semaine en stase, parce que c’est ce qu’il y a de plus important, sans manger, sans bouger. Dès l’instant où vous êtes dix, vingt Libérés Vivants, ce qui se passe n’a plus rien à voir. C’est ce qui avait été fait, par exemple, dans certains moments qu’on avait appelés les périodes de Silence ou de jeûne, qui étaient destinées à amplifier la vibration et la conscience. Maintenant, là où vous êtes, vous pouvez toujours jouer sur augmenter vos vibrations, mais en augmentant les vibrations, qu’est-ce vous nourrissez ? Vous vous nourrissez vous ou vous nourrissez l’autre ? Vous êtes dans le service à votre petite personne ou vous êtes réellement et inconditionnellement dans le Service à l’autre ? C’est là où est le problème, ou la solution d’ailleurs. Parce que vous avez tous vécu autour de vous, parmi vos proches ou moins proches, des gens qui parlent d’Amour, qui parlent de vibrations, qui emploient une terminologie merveilleuse mais qui n’est que de l’apparat ; c’est creux, c’est du toc. Tant que vous ne donnez pas, tant que vous ne faites pas don de vous-même à la Lumière et donc à tout autre sur la terre, ça veut dire quoi ? Qu’il y a un orgueil démesuré derrière, mais comme je l’ai dit nous avons aussi besoin de cet orgueil démesuré.

Donc, avant je disais que j’arrêtais de faire tourner les vélos parce que ça servait à rien, mais là je ne fais tourner les vélos que de ceux qui ont encore un vélo, mais ce n’est pas mon problème, plus maintenant. C’est votre responsabilité et c’est votre maturité, vous disait hier Frère K. Êtes-vous responsable et mature ou êtes-vous irresponsable et immature ? Je ne parle même plus de vibrations là. Je vous rappelle qu’il y a de nombreuses années, nous avions posé, nous Anciens et les Étoiles, et en particulier Ma Ananda Moyi, le principe de ce qu’est la dissolution de l’âme. Nous vous avions montré et expliqué les différents chemins et pourtant vous en avez qui ont fait exactement l’inverse, qui sont pas dans la noirceur, qui sont pas dans le négatif, qui sont aussi des frères et des sœurs. Mais je vais dire, si vous voulez, y a eu, comment dire, c’est comme si, en gardant toutes les proportions, vous aviez une école primaire, vous aviez après le collège et vous passiez le certificat d’étude primaire (CEP) (beaucoup d’entre vous n’ont pas connu ça ici), et après vous étiez digne, ou pas, de passer le brevet et puis le BAC. Ça veut dire qu’il y a un tronc commun et puis après y a des filières différentes, mais en définitive tout ça n’existe pas.

Mais pour pouvoir manifester l’Appel, il faut déjà voir soi-même où on est. C’est intéressant de voir l’autre, parce que vous le voyez sur la scène de théâtre mais c’est pas tout. Donc là il n’est pas question de nourrir ce que la plupart d’entre vous ici est en train de disparaître à grande vitesse, mais bien plus de donner des points de repère, comme nous avons donné des points de repère au niveau des Étoiles et des Portes. Vous avez des gens qui n’ont jamais entendu parler de Portes et d’Étoiles et qui les vivent, ils savent pas ce que c’est. Et l’important, c’est pas de savoir ce que c’est, c’est de le vivre, si ça doit être vécu. Y en a qui sont protégés pour ne pas le vivre jusqu’au Passage.

Et je précise d’ailleurs d’ores et déjà que ceux qui ont une Origine stellaire de Sirius, sans être mêlés à une lignée reptilienne n’ont pas besoin de vivre tous ces processus, parce que l’adéquation avec leur corps d’Êtreté n’a pas été altérée par la présence de l’ADN reptilien. Alors en quoi ces êtres ont besoin de vibrer, y a rien à ajuster, ils sont déjà ajustés. C’est ceux qui nous ont suivi, non pas pour suivre quelqu’un mais parce qu’ils voyaient qu’il y avait une pelote qui se démêlait et qui les conduisait chez eux, même s’ils ne vivaient rien. Mais nous ne les conduisons pas chez eux, c’est eux qui se conduisent eux-mêmes chez eux. Et bien sûr tous ceux qui étaient intéressés par le pouvoir, à quelque niveau que ce soit, ont été toujours très très friands des enseignements de ce qui était nommé Autres Dimensions.

Vous croyez que nous voyons pas la Lumière, vous croyez que nous ne voyons pas vos lignées, mais nous voyons très bien qui vous commande, tous sans exception. Et le problème, c’est que celui qui se cache, croit que le Libéré ne le voit pas et que nous, de nos plans, nous ne le voyons pas. Vous ne pouvez pas nous tromper. Vous pensez pouvoir le faire. Vous ne pouvez pas tromper un Libéré Vivant. Certains d’entre vous ont pensé le faire, c’est la nature humaine. Tout est mis à nu, absolument tout, et il est plus temps de tergiverser ou de parler du mental, ou de faire tourner les vélos. Il est temps de voir clair. Voir clair est l’avant-dernière étape avant d’être Transparent en totalité. Alors bien sûr je vais pas, comme tu dis, faire tourner le mental pour vous donner les caractéristiques de chaque Origine stellaire, parce que vous apprendrez très vite, si ce n’est pas déjà fait, à les reconnaître.

Si je reste sur ces deux lignées majeures, Sirius : celui qui est de Sirius, il est convivial, il a besoin, pas dans le sens d’être un sauveteur, mais il vous touche, il communique, il est dans la relation. Le Draco il fait pas ça, je parle de celui qui a une lignée reptilienne sur terre, il a besoin de régenter, d’ordonner, de contrôler, et d’être le sauveur. Il veut être calife à la place du calife en général, toujours, quelle que soit la situation. Celui qui a une Origine de Sirius n’a pas d’ambition autre que de manifester l’Amour, à travers la créativité, à travers le Service, à travers l’organisation mais sans commandement. C’est exactement l’inverse pour celui qui a une Origine stellaire reptilienne ou une lignée reptilienne importante. Alors pour chaque Origine stellaire ou lignée, on pourrait dresser une espèce de cartographie, mais nous l’avons jamais fait pour la raison que je citais précédemment, c’est que certains guignols se sont empressés d’aller révéler leurs lignées aux autres, c’est une hérésie.

D’autres se sont empressés de se nommer calife à la place du calife, ou Melchisédech en chef à la place de moi, c’est merveilleux. Y en a même qui s’appellent Marie sur cette terre et qui sont persuadées d’être Marie ou des Étoiles, mais quel orgueil. Qu’est-ce qu’était Maître Philippe quand il était incarné ? Il vous l’a redit y a pas longtemps, il était le plus petit ici. Tant que vous n’êtes pas le plus petit ici sur cette terre, vous ne serez pas grand dans les mystiques et les manifestations de l’Amour. Vous serez à l’opposé et pourtant ces gens-là, bien sûr, vont se présenter comme des gourous, comme des maîtres et comme des gens qui sont soit Marie soit un Melchisédech, c’est à la mode.

Vous ne pouvez plus jouer avec vous ni avec nous, c’est fini cela. Vous jouez entre vous pour ceux qui veulent jouer. Voilà pourquoi il y a eu, si vous voulez, un enseignement très large qui a fédéré énormément de consciences de tous bords. Et voilà pourquoi après y a eu des directions différentes, et voilà pourquoi pour certains aujourd’hui il y a, je dirais, un tohu-bohu, des catastrophes qui se produisent dans tous les sens. Ce n’est que l’actualisation de ce que vous êtes. Vous ne pouvez pas prétendre être Marie, une Étoile ou un Melchisédech et être avide, et être dans le contrôle, et être dans le manque de Service et d’Amour de l’autre, tout en le revendiquant bien haut. Vous ne pouvez pas être quelque chose ici et disparaître au moment où tout disparaîtra. Expliquez-moi comment vont faire ces êtres ?

Vous ne pouvez pas mentir à ce que vous êtes réellement. Vous pouvez jouer un rôle, et y faire adhérer certains êtres. Vous pouvez jouer une fonction, mais ce n’est pas parce que vous jouez une fonction que vous êtes cette personne, ou cette Lumière. C’est là le sens de l’Humilité, c’est là le sens de la Simplicité, et c’est surtout là le sens de la maturité et le sens de la responsabilité. Plutôt que l’asservissement.

Alors je pourrais discourir pendant des dizaines d’heures sur tout cela mais ça sert à rien puisque la scène de théâtre se déroule devant vous, comme on dit, en direct live, y a même pas de différé, c’est instantané.

Vous avez des êtres sans vibrations aucunes qui redécouvrent la Paix de leur Origine stellaire sans vivre aucun processus vibral, mais ceux-là sont déjà Absolu, ils disparaissent à volonté. Et puis vous avez des êtres qui sont gorgés de vibrations et qui appellent ces vibrations du vibral alors que ce n’est que du feu vital. Alors ceux-là, bien sûr, ils vont faire illusion sur ceux qui sont sensibles aux paroles et aux énergies. Ah oui ça, de l’énergie y en a, mais il ne faut pas confondre énergie et la vibration.

On reconnaitra toujours l’arbre à ses fruits. Et les fruits aujourd’hui, c’est quoi ? C’est votre corps, c’est votre conscience, c’est votre psyché, et aussi les résultats de vos diverses relations. Il est pourtant très simple de constater quand nous intervenons. Est-ce que vous disparaissez dans la Lumière ou est-ce que vous êtes présent avec des vibrations denses que l’énergie se met à circuler ? Parce que si ça se met à circuler à ce moment-là, c’est plus du vibral, c’est un leurre, c’est de l’énergie vitale, c’est le feu vital tel que l’avait décrit Krishnamurti par rapport à… Frère K (faut pas mettre Krishnamurti. Si, on peut mettre, il me dit), c’était l’axe Attraction/Vision. Cet axe Attraction/Vision qui était l’axe falsifié, qui était inscrit entre le foie et la rate, il a été remplacé par quoi, pour ceux qui sont allés jusqu’au bout ? Par AL et UNITÉ, ce qui a expliqué durant ces années, d’abord les douleurs sur les chakras du foie et le chakra de la rate, qui a modifié vos habitudes alimentaires et qui s’est après transformé, depuis moins de temps, par des douleurs sur les chakras de l’âme et de l’Unité. Là, la Résurrection elle a eu lieu, pour ceux qui vivaient les vibrations. Mais maintenant, pour ceux qui vivaient les vibrations et qui ont transformé ce feu vibral en feu vital, c’est leur affaire. C’est leur liberté aussi. Et jusqu’à la dernière minute, tout cela peut changer. C’est la Grâce, c’est l’Appel, et si quelqu’un tombe sur ce que j’ai dit maintenant en le lisant, peut-être que certains parmi eux vont comprendre les chemins de traverse qui ont été employés. Voilà ce que je voulais dire par rapport au vélo et au mental.

On me dit là-haut que j’ai pas intérêt à faire deux heures sans ça ils vont pas être contents.
Voilà, j’ai pas fait deux heures, j’ai fait un peu moins. Je vous transmets toutes mes bénédictions, tout mon Amour et je vous laisse avec les suivants.

À bientôt.

* * *

3 – O. M. AÏVANHOV

Questions/Réponses

 

Eh bien chers amis, je me fais toujours une grande joie de vous retrouver, surtout quand je viens comme ça régulièrement pour échanger avec vous. Je serai pas seul durant le petit moment que nous allons passer ensemble puisque je laisserai ma place, pour certaines questions, à l’Archange Anaël aujourd’hui. Je reviendrai bien sûr demain pour des questions, mais cette fois-ci nous serons beaucoup plus nombreux, un peu comme ce qui s’est déroulé, je dirais, durant les Carnets de février, mais de manière qui ne sera plus un Carnet mais juste un petit volet, dirons-nous, et vraisemblablement sur les questions qui ont émergé en vous depuis ce mois qui vient de s’écouler.

Alors d’abord, je vous présente toutes mes bénédictions, nous allons nous installer dans l’Esprit du Soleil et sous la Grâce et la Lumière de l’Esprit du Soleil avant d’écouter la première question.

… Silence…

J’écoute votre première question

Question : il avait été évoqué un regroupement entre certains frères et sœurs avant ou après les 3 jours, pouvez-vous nous éclairer à ce sujet ?

Alors, bien sûr nous avions parlé voilà fort longtemps déjà, il me semble à la période de l’été des Noces Célestes, des endroits particuliers présents à la surface de cette terre qui sont, je dirais, des structures mégalithiques créées par les Nephilim et qui permettent, je vous le rappelle, de guider la Lumière lorsqu’il y a un alignement avec le centre galactique, c’est-à-dire quand la révolution zodiacale a fait un cycle complet, de un demi-cycle de 26000 ans ou de 52000 ans. Si vous voulez, voilà un peu ce qui se passe. C’est quoi la question ?

À ce moment-là, nous avions parlé de lieux où la Lumière pénétrait de manière privilégiée et c’est, je dirais, en ces quelques endroits que seront apportés ou emmenés, de différentes façons, les êtres qui doivent recevoir certaines choses, je dirais, pendant les tribulations de la Terre, afin de leur permettre une autonomie, une maturité totale au sein des corps d’Êtreté ou de l’Absolu, pour favoriser, je dirais, leur envol, que cela soit avec un corps physique ou un corps silicé de 5ème dimension ou le corps d’Êtreté, sans aucun autre corps de dimension intermédiaire, c’est-à-dire la dimension Christique si vous préférez, en totalité.

Bien sûr, vous vivez un certain nombre de processus que nous avions appelés des expériences, à l’époque, voilà plusieurs années, de communion, de fusion, de dissolution, de voyage en Êtreté, de rencontre mystique entre les flammes jumelles, les âmes sœurs ou des reconnexions de frères et sœurs venant des lignées d’âme ou d’Origines stellaires particulières qui se regroupent par affinité.

Et comme vous avez pu le constater durant ces quelques années, vous avez des affinités qui ont changé, qui ne sont pas tant liées à des changements d’humeur mais bien plus au déploiement des lignées qui créent, je dirais, certaines formes, non pas de résistance en vous mais d’affinités parfois différentes et qui donnent des petits rassemblements, je dirais, de frères et de sœurs en différents endroits de la terre, pour affiner et stabiliser, je dirais, en quelque sorte le travail, non pas de leur âme, si celle-ci est dissoute, ou ni même de l’Esprit (l’Esprit n’a pas à travailler) mais simplement pour retrouver, je dirais, la communauté vibratoire d’une lignée stellaire particulière ou encore d’une Origine stellaire particulière. Qui se ressemble s’assemble, n’est-ce pas ? Indépendamment même de toute notion liée à cette terre ou liée à la notion de monade, n’est-ce pas ? Alors, bien sûr, vous avez déjà des petites rencontres, des petits regroupements qui se sont faits.

Maintenant, il y a deux véritables regroupements qui sont les regroupements qui surviennent tout de suite au décours, juste avant ou juste après ou durant cette période, avant ou après de quelques jours, de frères et de sœurs qui se retrouvent sans nécessairement l’avoir désiré, à certains endroits, pour vivre une période qui est appelée les trois jours ou si vous préférez le passage complet de l’ombre à la Lumière. Bien. Alors ça c’est pas vous qui décidez.

Par contre, pour les regroupements sur les lieux de regroupement, c’est-à-dire sur ce qui avait été nommé les Cercles de Feu des Anciens, je vous rappelle qu’il y en a sept sur cette terre dont six qui sont pleinement opérationnels, puisque les mauvais garçons ont réussi, après l’annonce de ces sept lieux, à en localiser un et à rompre son équilibre naturel en fracturant le plancher terrestre, là où y avait eu des fuites de pétrole voilà quelques années, pas très loin du Mexique. Il en reste donc six qui sont largement suffisants et qui correspondent à des finalités différentes. Bien sûr la Liberté, bien sûr la Libération mais, je dirais, des aspirations particulières selon le contenu des Esprits présents.

Il y aura bien sûr, nous, qui seront avec vous, il y aura bien sûr vous, avec ou sans votre corps, qui serez là durant une période particulière. Ce regroupement-là, c’est pas vous qui le maîtrisez dans l’état actuel où vous êtes. C’est pas vous qui décidez de vous rendre en ces endroits en espérant échapper à je ne sais quoi. Ça serait stupide. Je vous rappelle les paroles du Christ : « Ceux qui voudront sauver leur vie, la perdront ». Donc, vous n’avez pas à anticiper ces grands regroupements en aucune manière, qui ne dépendent pas de votre intelligence ni de votre organisation mais qui dépendent vraiment des circonstances du Passage. Donc ça ne peut pas être défini maintenant. Ça, c’est bien clair.

Mais parallèlement à cela vous avez ce qu’on pourrait appeler des petits regroupements qui eux sont de votre fait et qui parfois, effectivement, semblent vous rapprocher et changer d’endroit. Mais ça il faut suivre, je dirais, les lignes de moindre résistance, il faut que l’appel ne soit pas une conviction personnelle ou un souhait de se retrouver avec telle ou telle personne. Mais les circonstances de la vie font que ceci se réalise indépendamment de vos souhaits ou de vos volontés propres. Sans ça, il y aura nécessairement des erreurs et qui peuvent être préjudiciables ou en tout cas, je dirais, non pas pour votre devenir, non pas pour votre Éternité mais pour les circonstances, je dirais, que vous vivez actuellement et qui précèdent les trois jours, n’est-ce-pas ?

Donc, si vous voulez, tout cela est en place de soi-même, je dirais, par l’Intelligence de la Lumière, par le Don de la Grâce, mais certainement pas par des petits calculs par rapport à la proximité de tel élément ou de tel centre Cercle de Feu des Anciens, ou alors lieu de pré-regroupement.

Ce que je peux simplement dire, c’est que ces lieux de pré-regroupement sont liés à des vortex de particules adamantines qui se déposent à certains endroits, là où se trouvent les êtres élémentaires dont nous avions parlé voilà quelques années, à propos des élémentaux de la nature. En sachant que les élémentaux de la nature ont un rôle de stabilisation de l’ancrage de la Lumière, non pas sur les Cercles de Feu mais de par la vibration de ces êtres qui vivent en ces endroits. Particulièrement les elfes, particulièrement les êtres vivant dans l’eau, les sylphes, les êtres de feu aussi, les salamandres etc., etc., en particulier ces trois règnes élémentaires mais aussi le quatrième règne lié à la terre, c’est-à-dire les gnomes, si vous préférez les esprits de la terre, sont indépendants de vous si vous voulez. Ils évoluent sur des trames dimensionnelles et temporelles, même si c’est inscrit sur la même planète, qui sont différentes.

Ce sont des êtres qui ont réussi à maintenir des îlots de survie, je dirais, sur cette terre, et qui vivent en totale liberté. C’est des îlots de liberté, je dirais, auxquels vous n’avez pas accès jusqu’à présent mais dont l’accès va devenir possible à travers certains vortex qui vont apparaître, remplis et nimbés de Lumière Blanche dans lesquels vivent des villages d’elfes par exemple, de sylphes, de salamandres et parfois de gnomes. Ceci est dans l’environnement immédiat de ces vortex réactivés par la présence-même des êtres élémentaires, vont se trouver des gens qui vont se rassembler sans le vouloir parfois, et sans même savoir qu’il y a ces vortex, même si ils deviennent visibles, ils sont pas visibles bien sûr tous les jours.

Ça dépend de la météo cosmique, des rayonnements, mais nous vous avons dit que le mois d’avril allait voir l’apparition de certains types de rayonnements en quantité, je dirais, inhabituelle, et donc il y a plus de chance, tout de suite après Pâques, d’observer de manière fortuite… vous aurez peut-être la surprise de constater qu’il y a, là où vous êtes ou là où vous allez, ou là où vous vous trouvez à ce moment-là, un vortex visible. Cela signe la présence des êtres élémentaires et des lieux qui vont être un petit peu comme des phares dans les ténèbres, au moment de la tribulation, qui vont faire que des êtres vont se retrouver pas très loin de ces endroits-là.

Ce sont des lieux de pré-regroupement où pourront se produire des «transportations», je vais appeler ce terme parce que c’est un transport un peu particulier qui peut se faire directement avec votre vaisseau de Lumière, votre Merkabah, directement à travers l’intervention des Végaliens ou éventuellement des Pléïadiens ou d’Arcturiens, qui interviendront de manière plus aisée autour de ces vortex pour récupérer ce qui doit être récupéré, et d’autant plus que les vaisseaux en ferraille des Dracos ne pourront pas approcher de ces lieux.

Mais tout est organisé par la Lumière, ne décidez rien maintenant. Tout ce qui se décide n’a pas à être coloré par l’histoire de votre personne mais à être impulsé directement par la Lumière et par l’évidence de l’installation de ce qui se produit durant cette période. Les synchronicités s’établissent d’elles-mêmes sans que vous y mêliez, je dirais, votre grain de sel. Voilà les précisions un peu complémentaires par rapport à ce qui avait été dit surtout depuis 2010. Écoutons la question suivante pour savoir si c’est moi qui reste.

Question : je vis par moment une hypersensibilité parfois douloureuse aux bruits ambiants et aux voix. À quoi cela correspond ?

Bien aimé, cela veut dire, je vais répondre à cette question parce que l’hyperesthésie, ou comme l’hypersensibilité auditive, l’hypersensibilité cutanée que vous pouvez ressentir des fois au niveau des endroits précis de votre corps, de même que la sensibilité à la lumière que vous voyez peut-être par rapport au soleil ou même aux lumières artificielles, de même que la sensibilité, je dirais, aux rayonnements électriques et électromagnétiques, est la norme de votre corps d’Êtreté. Et ça peut donner effectivement des douleurs parce que le corps d’Êtreté n’est pas particulièrement adapté, je dirais, aux conditions électromagnétiques de ce monde et pourtant votre corps d’Êtreté, il est là.

C’est le Face-à-Face, c’est la superposition, et donc vous devez vous débrouiller parfois avec des sensibilités qui deviennent parfois gênantes concernant certains secteurs. Ça peut être l’odeur, ça peut être certaines Présences, de par les lignées reptiliennes ou par des lignées qui sont, je dirais, en confrontation avec les vôtres. Et toute cette hypersensibilité qui peut toucher la peau comme les sens, comme les relations, sont simplement des périodes de réajustement.

Alors si on prend très précisément ta question, non pas les autres formes d’hypersensibilité mais le fait d’avoir une écoute trop sensible, ça veut dire quoi ? Ça veut dire que c’est deux choses à la fois. La première, c’est qu’est en train de se développer en toi une écoute spirituelle qui ne se situe pas par rapport à tes frères et tes sœurs mais vraiment par rapport à l’écoute de ce que le Ciel a à te dire pour toi. C’est donc une préparation, pour toi, à l’Appel de Marie.

Mais ça veut dire aussi autre chose : que tu as tendance à ne pas t’écouter suffisamment toi-même, que cela soit au niveau de ton corps, au niveau de ce que tu es, c’est-à-dire que là on n’est pas dans le Service à autrui au détriment du Service de soi. Il y a parfois une négation de soi, c’est-à-dire un orgueil négatif ou un ego négatif qui t’empêche de voir que tu as la même valeur, la même réalité que tout frère et que toute sœur, c’est-à-dire se positionner sans jugement de soi-même.

Donc il y a une hypersensibilité qui correspond à ces deux « travails » qui se font de la même manière et qui peuvent se traduire par cette sensibilité au niveau de l’audition. Vous avez aussi des êtres, en ce moment, qui ont une espèce d’hyperesthésie cutanée et qui ne supportent pas le contact physique par exemple : on peut pas les toucher ou certains tissus peuvent pas les toucher sans que ça déclenche une réaction quasi épidermique. Là aussi, ça veut dire simplement qu’il y a une telle expansion de la conscience qu’il y a des peurs liées à la perte du territoire, c’est-à-dire un conflit de territoire où la limite n’est pas encore franchement dissoute entre soi et l’autre et où il y a des interférences qui sont liées à l’ajustement des éléments des lignées, des Origines stellaires des uns et des autres. Tout ça se déroule en ce moment.

Donc cette forme d’hypersensibilité cutanée, qui peut se manifester aussi bien par des boutons rapides, des éruptions rapides, des mécanismes de chaleur, d’élimination au niveau de la peau, des rougeurs, des picotements, des coups d’aiguille, des coups de poignard sur les Portes, sur les Étoiles, sur des parties et des segments de membres, des phénomènes de modification de la sensibilité cutanée sur le membre inférieur, sur le membre supérieur. Tout cela traduit bien sûr, et je ne vais pas expliquer la traduction de chacune de ces choses, de ces manifestations mais c’est directement relié à ce processus d’ajustement.

Mais bien sûr selon le sens ou selon l’organe, ou selon l’aspect de la relation qui est impactée, ça donne des signes plus importants. C’est ce qui a déjà été dit précédemment, pas par moi, aussi bien par Marie que par Uriel. Ce qui émane en ce moment, ce n’est pas vous, c’est l’éclairage. Vous n’êtes pas cela, là non plus, mais c’est des choses qui sont là, qui résultent de l’action de la Lumière, de l’action de votre Êtreté, de l’action des particules adamantines, des rayonnements cosmiques et solaires, des rayonnements de l’intra-terre, en votre conscience et qui font un réagencement qui ne dépend pas de vous. Donc c’est pas une erreur de positionnement de vous, ou des choses que vous avez à travailler, c’est des choses que vous avez à voir et à identifier comme telles.

Alors je peux pas passer en revue les différentes possibilités par rapport aux Portes qui sont douloureuses ou qui donnent des coups d’aiguille, ou les coups d’aiguille aux orteils, ou les chaleurs sous les pieds, mais tout ça n’est pas caractéristique d’une atteinte mais juste d’un ajustement par la Lumière qui permet aussi de libérer là où il n’y a pas suffisamment de place pour la Lumière. Ne vous occupez pas de ça mais voyez-le. Mais ne vous impliquez pas là-dedans, vous n’êtes pas cela mais ça se produit en vous pour que ça soit vu, d’accord ? Ça c’est le plus important et c’est aussi pour vous démontrer à vous-même : est-ce que c’est moi qui décide de résoudre un problème ou est-ce que vraiment la Lumière est telle que si elle me montre cela, ma foi, ma vibration, ma conscience est tellement au-delà de tout ça et je l’accepte, que cela va se dissoudre de lui-même.

Bien sûr il est dit : « Aide-toi et le ciel t’aidera ». Ça ne veut pas dire qu’il faut pas voir ou s’en désintéresser, mais en tout cas ne pas s’y accrocher. Bien sûr essayez ce que vous voulez : les cristaux, les sorties, des méditations, des prières, des appels à nous, peu importe, mais détournez-vous de ça. Non pas pour ne pas le voir et pour le nier puisque c’est là, mais bien plus pour, comme ça a été dit, le traverser et le transcender. Mais si vous vous identifiez, en quelque manière que ce soit, dans cette circonstance, au fait de croire encore être cette histoire, eh bien que ce soit l’hypersensibilité des oreilles, que ce soit l’hypersensibilité cutanée ou même des idées noires qui peuvent aller jusqu’à des intentions de vous supprimer par exemple, ne sont que la résultante du fait que vous adhérez encore quelque part à votre même histoire.

Le dépassement de soi ne peut pas se faire par le Soi, il se fait par l’Abandon du Soi. Vous ne pouvez plus faire comme les années précédentes : maintenir le Soi et maintenir l’histoire ou la légende personnelle. C’est l’un ou l’autre, c’est une chaise ou l’autre mais il faut vraiment vous décider et pour ça, vous allez voir de plus en plus clair. Que ce soit des symptômes de Portes, que ce soit l’humeur, que ce soit ce qui a été dit par rapport à la voix ou par rapport à une sensibilité cutanée, vous n’êtes rien de tout cela. Donc si vous donnez corps, par cela, à ce que cela vous gêne, cela signifie simplement que la Lumière n’a pas suffisamment encore œuvré pour vous libérer de votre personne. Mais c’est pas vous qui vous libérez, vous êtes libéré du fait d’être une personne. C’est pas vraiment la même chose.

Comme dirait Bidi en susurrant à vos oreilles : « Oublie-toi toi-même ». C’est pourtant pas compliqué. Donc, tant que vous êtes dans l’observation de vous-même, même pour un mieux-être, je pourrais dire par exemple : vous faites attention à comment vous vous habillez, vous faites attention à comment vous mangez, vous faites attention à vos pensées mais à un moment donné, il vous faut peut-être un jour lâcher tout ça aussi, non ? Parce que si vous croyez que parce que vous êtes en bonne santé et que vous vibrez haut le Passage sera plus facile, ce n’est pas vrai. Tout dépend de ce qui reste en ce moment. Regardez votre vie, regardez ce qui se vit, est-ce que vous êtes ce qui se vit seulement ? Êtes-vous plutôt cela ou êtes-vous vraiment la Grâce et la Lumière que vous êtes.

Et si il vous semble y avoir une distorsion sensorielle de l’humeur, une dépression même ou un ras-le-bol, ça veut dire quoi ? Que vous n’avez pas suffisamment accepté l’histoire pour ne plus être l’histoire. C’est-à-dire qu’au sein de votre histoire, dans laquelle vous êtes encore inscrit, il y a des éléments non résolus. L’erreur serait vouloir passer en force, c’est-à-dire de comprendre, avoir l’explication, trouver un fil directeur, mais ça c’est l’ego qui vous dit ça, parce que si l’âme est en dissolution et si vous êtes vraiment Pur Esprit, mais pourquoi est-ce que ça interfère sur votre conscience ? Quelle que soit la douleur, quel que soit le trouble, c’est juste à traverser et rien d’autre. Et tant que vous chercherez et que vous continuerez à chercher, autant il y a quelque temps c’était valable autant aujourd’hui vous allez vous apercevoir de quoi ? Que ça va s’aggraver.

Et ça vous montrera que vous tenez encore, par un bout ou par un autre, au sens d’être une identité et donc d’être enfermé et cloisonné, et donc peut-être la peur de la Liberté et de la mort que pourtant vous revendiquez. Mais vous la revendiquez pas depuis le bon endroit. Êtes-vous prêt à disparaître, ou pas ? Quand vous disparaissez, y a plus de douleur ; quand vous disparaissez vous nous entendez plus quand je parle, ça veut dire quoi ? Ça veut dire que vous êtes libéré même de nous, c’est merveilleux, n’est-ce pas ? Et bien sûr, si vous sentez l’Esprit du Soleil, si vous sentez les différences vibrales ou de conscience qui se produisent en nous lisant, en nous écoutant, depuis peu de temps vous vous apercevez, en fait ce ne sont que vos propres capacités, à vous, à nous voir à l’intérieur de vous et si vous nous voyez à l’intérieur de vous, qu’est-ce qui se passe ? La personne n’est plus là et vous êtes au cœur du cœur dans la Demeure de Paix Suprême.

Et tout ce qui vous gênait cinq minutes avant n’existe plus. Et si vous êtes établi là, quand vous revenez vous constaterez que le trouble qui vous altère ne vous altère plus, même si il est là. Vous n’avez pas rejeté la souffrance, vous n’avez pas rejeté l’histoire mais vous l’avez transcendée. Donc c’est un problème de position, et si la position que vous adaptez ou que vous adoptez ou que vous manifestez se traduit par des désagréments quels qu’ils soient, c’est que vous êtes encore sujet à votre petite personne, d’une manière ou d’une autre, simplement par peur.

Donc y a rien à travailler, là, occupez-vous de la Lumière. Cherchez le Royaume des Cieux qui est au-dedans de vous et non pas dans les manifestations, même vibrales, qui ont été des témoins de votre Libération qui est acquise, vous le savez déjà depuis longtemps. Simplement la trame linéaire du temps, même si elle commence à avoir, je dirais, des irrégularités, vous savez c’est les hypersynchronicités qui vont se manifester dans votre vie de façon récurrente : vous voyez un rossignol, toujours à la même heure, quand vous regardez l’heure c’est toujours les mêmes chiffres, doublés. Tout ça, c’est les bugs de la matrice. C’est la matrice falsifiée qui laisse la place à la matrice Christique. Et ça se traduit par des anomalies temporelles, spatiales et des anomalies de synchronicité qui se traduisent par une hypersynchronicité itérative, c’est-à-dire qui se reproduit tout le temps. Vous vivez tous ça. Si vous vivez ça, ne vous occupez pas de ce qui vous fait mal parce que ce qui vous fait mal n’est pas vous. Et vous n’avez, vous, dans ce que vous êtes, aucune possibilité de libérer ces éléments-là.

Et toute l’erreur serait de croire qu’il faut plonger dans l’histoire de manière profonde. Vous le savez, pour la plupart d’entre vous, pourquoi il reste telle manifestation, même si vous ne voulez pas vous l’avouer. Avec un peu plus de Clarté et de Précision, comme ça va être le cas dans les jours qui viennent, depuis l’impulsion postéro-antérieure d’Uriel tous les passages sont possibles au niveau… avant les grands passages, vous avez la possibilité en vous d’avoir tous les passages possibles : au niveau de la souffrance, au niveau du son qui dérange, au niveau de l’humeur noire : il y a un point de passage. Mais occupez-vous du point de passage, il est là. Vous n’avez pas à le chercher dans le pourquoi du comment d’une souffrance. C’est juste l’ajustement à la Lumière. Alors qu’on l’appelle confrontation, élimination, et en plus lié au chakra de la gorge en ce moment, qui est lié quand même à la notion de choc. Pourquoi la gorge ? Parce que quand vous perdez quelque chose, il y a un deuil à faire en ce monde, et ce deuil il touche toujours cette région. Et le deuil évoque la perte et la disparition, donc ce qui est une privation en quelque sorte pour la personne.

Et les manifestations cutanées, les manifestations sur les Portes, les manifestations sur les organes profonds, les manifestations sur les Étoiles ne sont que la traduction de cela. Et si c’est au niveau de l’humeur, c’est la même chose. Bien sûr, ça fait quoi ? Par moment ça devient tellement envahissant que ça peut vous donner un sentiment transitoire d’exaspération ou carrément d’être obnubilé par ce processus. Ne donnez pas cours à ça, voyez-le. Et si c’est obnubilé, vous allez finir nécessairement par le voir en toute Clarté et en toute Précision et après, concevez, acceptez et vivez que vous n’êtes rien de tout cela. C’est l’occasion unique de sortir de votre histoire personnelle pour rentrer dans votre histoire éternelle.

Quand l’histoire éternelle devient de plus en plus présente en ce monde, les mécanismes aussi d’hypersynchronicité deviennent votre lot courant. C’est-à-dire que l’Intelligence de la Lumière va se manifester de plus en plus par des signes, par des symboles, par des rêves, par des communions physiques voire sexuelles, voire uniquement au niveau de l’Esprit, de plus en plus intenses et de plus en plus vraies. Ceci vous donne effectivement le sentiment d’être parfois, non pas planant bien sûr, puisqu’il faut être là, mais être là, incarné, mais plus du tout dans la même histoire. Ce qui peut poser un petit problème.

Là aussi c’est la superposition de l’Éternel et de l’éphémère. Aussi attention à ce niveau-là à ce que j’appellerais la culpabilité. Parce que la culpabilité est vraiment un poids mort, mais la culpabilité est logique sur le plan psychologique parce que vous avez d’un côté l’Éternité, à laquelle vous avez goûté, par expérience ou par étapes plus ou moins permanentes, et de l’autre côté vous voyez de plus en plus clairement là où le bât blesse dans votre historique, et les deux peuvent être parallèles. Ils sont parallèles et des fois vous êtes dans cette Éternité et des fois vous êtes dans cet éphémère avec des aspects, pour vous comme pour ceux qui sont autour de vous (avec lesquels vous vivez, que vous rencontrez) va vous donner une acuité ; c’est comme si, si vous voulez, il y avait une caricature. Et tout ça va se voir peut-être plus facilement à l’extérieur de vous parce que vous êtes en image miroir les uns des autres. L’autre est vous et ça va vous aider, même si c’est douloureux, parce que des fois vous vous apercevez qu’il y a certainement une petite distance entre les expériences et l’établissement du vécu. Mais ne culpabilisez pas. Si vous vivez rien, ne culpabilisez pas non plus.

Mais repérez les moments où vous êtes une personne et les moments où vous êtes libéré de la personne elle-même, parce que si vous êtes libéré de la personne, tout se fait avec grâce et fluidité sans à-coups, que ça concerne une action dans le monde ; par contre si vous refusez, qu’est-ce qui va se passer ? Parce que vous ne le voyez pas (c’est pas un refus conscient), vous allez avoir des évènements qui vont survenir de plus en plus au niveau de la vie concrète, pas uniquement dans la psyché mais aussi dans le déroulement de votre vie : votre corps qui peut être mis au repos d’une façon ou d’une autre par un traumatisme, par un accident, par la perte de quelque chose, perdre par exemple un élément, son portefeuille, c’est perdre son identité, ses papiers d’identité, perdre les clés de sa maison, par exemple, ou de son véhicule, ou avoir un accident, ou une inondation.

Tout cela est signifiant parce que nous ne sommes plus simplement, vous n’êtes plus simplement, et nous avec vous, dans un symbolisme lointain ou dans une loi d’attraction mais vous êtes dans la révélation de l’Esprit et cela se voit (et peut-être pour ceux qui sont encore considérés comme extérieurs à vous et que vous voyez vivre), comme quelque chose qui se voit comme le nez au milieu de la figure ; parfois aussi pour vous-même, mais c’est plus facile pour l’autre bien sûr. Et à ce moment-là, pour vous ça vous apparaît comme ridicule et tellement visible que vous ne comprenez pas pourquoi l’autre ne le voit pas et il pense exactement la même chose de vous, en général.

Donc vous voyez, c’est des choses qui s’éclairent, même si c’est douloureux, mais tant que vous croyez que vous êtes encore cette personne, il y aura des évènements, durant cette période, de plus en plus forts, non pas une punition, mais simplement la Lumière fait son œuvre. Et vous, vous n’y pouvez rien, strictement rien, tout simplement. C’est pas vous qui décidez.

C’est pour ça que nous avons insisté, voilà très longtemps, sur la volonté de bien, c’est-à-dire quelqu’un, un frère ou une sœur qui s’inscrit, même à travers un cœur pur, dans une volonté d’arriver quelque part, une volonté de manifester ce bien parce qu’il a peur du mal et cette personne elle va être confrontée au mal, de plus en plus. Et elle va appeler ça des entités, un envoûtement, elle va appeler ça et… bien sûr c’est toujours l’autre le mal, c’est jamais soi pour ces gens-là. Ils sont dans un tel orgueil spirituel qu’ils ne le voient pas. Mais c’est pas grave, ils vont le voir, il ne peut pas en être autrement. Et le voir, c’est ne plus être cette personne, c’est disparaître. Et tout est fait pour que vous disparaissiez, même si il faut pour cela, pas nous bien sûr mais la Lumière, la vôtre, y a rien d’extérieur à vous, même si pour cela votre Lumière doit aller jusqu’à déclencher quelque chose qui peut apparaître comme très grave. Mais parce que pour la Lumière Éternelle que vous êtes, il y a pas de grave ou pas grave. Le but c’est de s’installer totalement là, c’est tout. Voilà ce que je peux répondre par rapport à cette question.

Question : en thérapie, créer des outils de Lumière et immatériels, est-ce s’accaparer la Lumière ?

Non, c’est simplement une projection de la conscience et donc une manifestation. Certains d’entre vous sont depuis toujours, ou en ce moment, parce que c’est leur résolution de ce cycle, sont thérapeutes ou dans une relation d’aide. Mais vous pouvez employer ce que vous voulez, une hostie, une bougie, une création de Lumière, une main, des paroles. Ça ce n’est pas à juger, ni à être meilleur qu’autre chose. Simplement ça vous montre que dans votre présence ici sur cette terre, vous êtes dans ces mécanismes qu’on l’appelle comme on veut, de création de Lumière, mais qui est néanmoins projection, pas illusoire mais une projection réelle. Et tout mécanisme de projection réelle peut vous aider à être canal de Lumière, dans certains cas aussi à disparaître de la personne et à être ce que vous êtes réellement, mais le but est là. C’est de mettre l’autre devant mais à condition de ne pas s’oublier soi-même au niveau de son Éternité, mais bien de s’oublier au niveau de son histoire, sans rien rejeter, sans rien refuser. Voilà ce que je peux dire.

Question : pourquoi une triple réalité : Christ – Mikaël – l’Esprit du Soleil ?

Pourquoi triple seulement, il en manque quelques-uns là. On répète…

Pourquoi une triple réalité, Christ – Mikaël – l’Esprit du Soleil ?

Pour une raison qui est très simple : la Création part du zéro ou de l’Absolu, si vous voulez, ce qui est au-delà de la Lumière sur laquelle s’appuie toute Création. Alors Parabrahman, Ain-Soph-Aur, Absolu, tout ce que vous voulez, les termes, c’est une chose, mais tant que c’est pas vécu, ça sert à rien de l’imaginer ou de le projeter, d’accord ?

Vous avez un premier point, vous avez ensuite la Source, qui se crée elle-même en miroir. La première polarité, pas : bien/mal, mais image en miroir, l’alternance Ying-Yang, obscurité/Lumière, d’accord ? Et cela donne un fruit qui est le troisième terme. Donc il y a une trinité, comme il y a une nouvelle Eucharistie qui est incarnée par trois points précis de votre poitrine et trois fonctions spirituelles : c’est le trois en un qui est l’opérateur à la fois de la Création mais aussi l’agent de la transformation d’une dimension en une autre. Rôle qui est dévolu non pas aux Administrateurs comme les dragons mais bien plus aux formes archétypielles de la civilisation dite des Triangles ou si vous préférez les Cherubim, les Hayot-Ha-Kodesh, les quatre Vivants, les quatre Flammes, vous appelez ça comme vous voulez mais ça décrit la même réalité selon le point de vue ou l’angle de vision, si vous préférez. Donc la question était quoi ?

Pourquoi une triple réalité ?

Parce que tout est à base de cette Tri-Unité, ce n’est pas une triple réalité, ça peut être une quadruple mais il y a une vibration sans forme qui est issue et je sais que c’est peut être difficile, c’est certainement très difficile à comprendre, mais aussi particulier à vivre.

Avant même le « Je Suis », à la source de la conscience se trouve le Parabrahman, l’Absolu, là où il n’existe nulle dualité et nulle manifestation de conscience quelle qu’elle soit. Le premier jeu de la conscience, la première création est liée à ce qui a été nommé « Au commencement était le Verbe », c’est le Verbe Créateur, d’accord ? Au-delà du Verbe, il y a la Tri-Unité qui est la première forme à apparaître, d’accord ? Et cette première forme à apparaître, qui va être un des supports de la Vie, qui va permettre l’organisation du cadre de la vie à travers les « trois fois quatre égale douze » qui correspond à cette alchimie, si vous voulez la plus… (on va employer un mot qui n’est pas tout à fait exact mais je dirais quand même, par rapport au point de vue humain, extrêmement ésotérique voire totalement incompréhensible), qui est ce qu’on appelle non plus la vibration originelle, non plus le Son originel de l’Univers et de la Création mais le Nombre.

Parce que le Nombre est inscrit et découle directement de la première suite des nombres, de zéro à neuf. Ce n’est pas uniquement un chiffre, ce n’est pas uniquement un nombre mais c’est aussi quelque chose qui est, toute proportion gardée, qui est, je dirais « Supra-Verbal ». De la même façon que vous avez le mental et le Supramental, vous avez le Verbe et le Supra-Verbal, un peu et un super, si vous voulez, calculateur qui n’a pas de forme ni de temps ni d’espace mais qui est l’archétype du Nombre, qui ne se prononce pas, qui ne se voit pas. Parce qu’y a pas d’anthropomorphisme, y a même pas de Triangles et là il y a juste la succession de zéro à neuf avec chaque fois ce que nous nommons sur terre la symbolique des nombres avec les fonctions, par exemple en numérologie, de ce que veut dire 2, de ce que veut dire 1. C’est pas pour rien qu’il y a une loi de Un, y a pas la loi de Zéro. Y a la loi de deux (mais ça c’est l’enfermement), liée à la falsification, aux enfants de Bélial, aux Archanges déchus à ce moment-là de l’histoire.

Et puis au-delà de tout ça, y a la tranquillité infinie où plus aucune création ne peut et ne veut être expérimentée, vous êtes enfin de retour dans ce que vous êtes, c’est-à-dire la totalité des potentiels, des créés, des incréés, de tout ce qui peut apparaître selon une succession linéaire de temps ou multidimensionnelle pseudo-temporelle, on l’appelle, parce que le temps n’existe plus, mais simplement, comme l’espace est courbé, le point futur rejoint le point passé et le point présent, parce que la feuille est pliée, on peut dire, c’est une expression physique.

Sur une feuille qui est à plat, le point bas de la feuille et le point haut sont très longs mais je vous promets que c’est le même point : il suffit de plier la feuille en deux pour que les deux points se touchent. C’est pareil dans les autres dimensions, et ce qui permet ça n’est pas une forme ni le Verbe, mais ce qui est antérieur aux formes et au Verbe, et qui pourtant ne peut être connu parce que c’est invisible. On ne peut même pas nommer cela le Parabrahman parce que cela constitue le Parabrahman bien plus que de dire Zéro, Un, Deux, Trois, Quatre, Cinq, Six, Sept, Huit, Neuf. Mais là, ça nous emmène beaucoup trop loin pour ce que la conscience peut appréhender. Même la conscience totalement libérée ne peut pas se saisir de ça, même au niveau des Seigneurs du Karma nommés Lipika Karmiques, et même au niveau des Hayot Ha Kodesh. Ça ne peut être que manifesté dans l’Essence. Le Triangle, le Quaternaire, le Cinq qui commandent le mouvement, etc., etc., jusqu’à arriver au Neuf qui reprend tout.

Donc si vous voulez ce n’est pas un qualificatif, ce n’est pas une forme, ce n’est pas seulement une vibration, c’est à la fois bien plus que cela mais là vraiment il y a un mystère qui n’a pas à être découvert ni à être cherché, parce que toute manifestation, en définitive, en toute création, même ici-bas, est l’expression de la matérialisation des Nombres et du Verbe.

Ça, ça aurait pu être une réponse pour Anaël ça…

Question : pourquoi 132 jours après la stase ?

Et oui, pourquoi pas 131 ? Pourquoi pas 140 ? Qu’est-ce qu’il y a dans 132 ? Alors je ne fais pas de la numérologie de bas étage, n’est-ce pas ? Dans 132, y a 1-2-3, le ternaire opérateur de Création dont on a parlé dans la question précédente. Pourquoi 3 ? Pourquoi Christ ? Pourquoi Uriel ? Et pourquoi le Logos Solaire Mikaël, si vous préférez, qui est l’association Christ-Mikaël ? Mais l’association Christ-Mikael-Esprit du Soleil, c’est la même chose. Mais c’est aussi ce qu’on appelle un ternaire opérateur de création.

Ce ternaire opérateur de création, en manifestation, devient la nouvelle Eucharistie, entre le cœur et AL et UNITÉ. C’est-à-dire, cette fois-ci : Christ, Marie et Mikaël. Deux Triangles qui s’agencent l’un avec l’autre. Un Triangle particulier parce que selon un angle de point de vue, ils sont sur une ligne, c’est le passage, et qui vient rencontrer l’autre Triangle qui, lui, est déployé en manifestation. Voilà ce que je peux en dire, vous pouvez vous le représenter comme image, mais le ternaire opérateur de création est indispensable, sans ça, il ne peut pas y avoir de création.

Sur l’octave le plus élevé, le premier ternaire à apparaître, dès la manifestation, est quoi ? L’Absolu, mais qui ne peut pas être réduit à un point et qui pourtant se prête au jeu, ensuite la Source et ensuite Métatron. La Source, le pôle créatif, le pôle féminin, si vous préférez ce qui se situe à l’origine de la manifestation et qui est à la fois la Lumière Blanche qui débouche sur non pas le noir des ténèbres mais ce que je pourrais être tenté d’appeler la sphère de l’Intelligence Créatrice. C’est-à-dire, c’est le noir de la Sephirah-Binah, le premier ternaire opérateur de création, repéré dans la manifestation. Si je prends l’ésotérisme de l’arbre des Sephiroth, c’est Kether, Chokmah et Binah. Qu’est-ce que c’est ? Kether, c’est la couronne. Chokmah c’est quoi ? C’est la voie lactée, c’est la Lumière Blanche. Et de l’autre côté, qui est comme par hasard en résonance avec ce que nous avons nommé avec vous, d’un côté les Étoiles Attraction/Précision, je ne les sais plus dans l’ordre, hein, mais vous avez deux Étoiles qui sont senties d’un côté et de l’autre, non plus en Triangle mais sur une forme linéaire, et cette disposition, où que vous regardiez, vous la trouvez.

Les pieds, il y avait trois composantes de l’Onde de Vie. Le ternaire opérateur de création, la Tri-Unité si vous préférez, est présent depuis la première émanation, même si cette première émanation est virtuelle, puisque le sommet, si on peut parler ainsi du Triangle, c’est l’Absolu, qui je vous rappelle ne peut pas être localisé, donc il englobe nécessairement les deux autres, qui est la Source et la copie conforme de la Source : Métatron.

Dans la polarité féminine : la Source, et dans la polarité masculine : Métatron, qui passe par le point KI-RIS-TI, par l’impulsion Métatronique, par la révélation de l’axe vertical OD ER IM IS AL, et aussi après, dans son déploiement (vous l’avez vécu), par le Lemniscate sacré. D’abord dans le sens vertical mais aussi dans le sens horizontal. Avec un lieu de passage qui se trouve être la gorge, qui est le lieu du Mystère. C’est là où vous avez les Sephiroth invisibles, la Sephirah invisible Daath, la Porte de l’Insondable et de l’Inconnaissable. C’est ce passage-là que vous êtes en train de faire. Vous avez passé la gorge à trois reprises, au niveau collectif :

Premier passage : Archange Uriel, en 2010.

Deuxième passage lors des moments des tribulations spirituelles de l’année 2014 qui vous ont amenés à vous positionner par rapport à vos croyances et par rapport à votre Liberté.

Et troisième passage depuis le 15 février.

Et si vous regardez, tout se passe par trois. C’est pas qu’on est féru d’ésotérisme Luciférien, c’est simplement la réalité concrète et objective des déploiements des manifestations, dans toutes les consciences et dans tous les mondes. Alors on s’arrêtera là, parce qu’après ça va faire travailler les vélos par rapport à cette question. Mais vous le vivez, à tous les niveaux.

Question : quel est le lien entre la peur et l’élément Terre ?

Y a pas d’élément peur, y a une émotion peur. Je crois que c’est quelqu’un qui a buggé sur le mot, là. Je n’ai jamais parlé de l’élément peur.

Non, quel est le lien entre la peur et l’élément Terre ?

C’est simple, c’est simplement l’orientation du mouvement de l’énergie. La Terre est ce qui est lourd, ce qui est dense, ce qui est pesant, ce qui est matériel, ce qui est concret. Ce qui est une barrière n’est-ce pas, une séparation. Mais aussi une occasion dans les Mondes Libres de voir dans la matière ce que l’on appelle l’Esprit de la Création. Et c’est pour ça, par exemple, que les Nephilim ont sculpté des hexagones de Lumière qui, je vous le rappelle, est la forme de la particule adamantine quand elle est révélée à elle-même, elle n’est plus seule mais elle est assemblée par six particules, ça vous donne un octave vibratoire particulier, l’hexagone. Etc., etc…

Donc, la peur qui est, et j’ai jamais dit d’ailleurs que la peur était la Terre il me semble, hein, la peur est liée à la Terre mais aussi aux reins. Donc vous voyez, l’élément Terre en tant que tel correspond à la séparation vécue dans ce monde, mais l’élément peur s’oppose directement à l’amour, ça, vous le savez, y a que deux émotions qui se subdivisent éventuellement en quatre. Parce que la colère aussi peut conduire à l’amour, c’est-à-dire le moment où vous vous révoltez contre votre condition, contre votre propre histoire, les manifestations dépressives, des douleurs comme vous avez en ce moment. C’est la révolte, quelque part, non pas le rejet, et pour certains d’entre vous cette énergie de la colère envers vous-même ou envers un frère, que vous ne jugez pas mais que vous avez envie de tuer par exemple. Ça, par exemple, c’est la colère, et la colère est aussi un moteur qui élève, même si cette élévation est une parodie de l’Ascension. Mais elle vous emmène aussi, elle vous désincruste, la colère vous désincruste de la peur, vous voyez ce que ça veut dire.

La tristesse quant à elle, elle vous attire vers le passé, vers l’eau, vers la mémoire. Alors pas l’archétype de l’Eau qui est l’Eau lustrale de la Création. Mais les eaux des profondeurs, des abysses, les eaux sales, les eaux boueuses, c’est aussi l’élément Eau. Mais l’élément Eau chargé de tout l’archétype lié à la tristesse, au deuil, à la perte, à la non résolution, à la difficulté de dépasser certains conditionnements et donc d’avoir les boules, dans tous les sens du terme.

Voilà ce que ça veut dire. Alors ça veut pas dire que la peur, c’est l’élément Terre. Parce que sans ça, si vous dites ça, vous allez vous trouver avec des signes « égal ». Et vous allez, à un moment donné, vous trouver en contradiction si vous faites sans arrêt des « égal » parce que c’est pas égal, c’est simplement des strates successives de vibrations, de conscience, qui sont plus ou moins libérées, d’abord de la cristallisation et de la peur, de la tristesse, par la colère ou par la joie qui est à l’avant et l’amour. Mais là aussi tous ces éléments qui se mettent en branle et qui vous semblent parfois désagréables ne sont que l’action des Cavaliers, en vous.

Ça veut dire par là, éventuellement, que vous avez la possibilité, comme ça a été dit, de travailler sur un Élément. Que ce soit par ce que vous donnera Li Shen à un moment donné. Que ça soit ce qu’il appelle, je crois, la danse des Éléments, qui n’est pas, si vous voulez, la danse de la Libération avec les mouvements du Silence, qui était le déploiement du Cœur Ascensionnel, mais c’est la stabilisation de l’ensemble de votre Présence éternelle et éphémère en ce monde avant le Passage. Voilà ce que je voulais dire, la question était quoi ?

Quel est le lien entre la peur et l’élément Terre ?

Tout-à-fait. Donc la Terre, c’est ce qui est lourd. La peur, c’est ce qui vous rétracte, c’est ce qui vous alourdit, c’est ce qui fait de la matière, des boules, des pensées obsessionnelles, récurrentes, tout ce qui est boursoufflé aussi, comme l’ego, tout ce qui a du mal à spiraler dans le sens de la Vie, à aller vers la Liberté, d’accord ?

Ensuite vous avez la tristesse, c’est le poids du passé qui vous emmène aussi vers la lourdeur de la Terre mais qui en plus fait participer la mémoire, c’est-à-dire l’hypersensibilité de celui qui a trop d’Eau, qui a éventuellement trop de féminin ou trop de passivité et qui cherche souvent à montrer l’inverse, c’est-à-dire la force.

Et après vous avez la colère. La colère, c’est la rébellion. Il ne faut pas avoir peur de la colère. Rappelez-vous le Christ, quand il a chassé les marchands du temple. Simplement il faut pas que cette colère soit un état permanent. La colère, ça libère, mais il n’est pas question de taper sur tout le monde, ni sur vous. Il est question de vivre cette colère parce que même si elle n’est pas exprimée, parce que vos conventions spirituelles, morales, sociales… mais vous la vivez, elle est là, elle vous noue quelque part, elle sort. Mais y a pas besoin nécessairement de dire ou de blesser l’autre, il faut laisser la colère se transmuter par l’alchimie de l’Amour et vous verrez que la colère se transformera, elle aussi, en amour.

Donc l’amour fait monter, mais de manière illusoire, pour échapper à la peur et à l’attraction de la Terre mais en définitive, puisqu’il y a eu des expériences ou des vécus du Soi, à travers l’une des Couronnes, à travers l’Onde de Vie pour ceux qui ne sont pas Libérés vivants, il va y avoir la possibilité de peaufiner un peu tout ça et de laisser les choses se faire, si je peux dire.

Encore une fois, en vous aidant aussi de tout ce qui vous semble utile. Mais ne perdez pas de vue que ce qui est une béquille ne remplacera pas : vous. C’est une béquille pour vous aider à alléger, si je peux dire, mais c’est tout. C’est votre conscience, elle seule, qui décide, par rapport à l’Intelligence de la Lumière. Donc soit votre conscience acquiesce en totalité à l’Intelligence de la Lumière, Onde de Vie ou pas Onde de Vie, vibrations ou pas vibrations, qui fait que vous pénétrez dans les Royaumes de l’Éternité avec plus ou moins de facilité.

Question : est-il nécessaire, sur cette dimension, de passer tous par la Crucifixion pour être libéré ?

La Crucifixion ne doit pas être entendue comme le fait d’être cloué à une croix. La Crucifixion, c’est le sacrifice du Soi et le sacrifice de soi qui correspond au Sacre et au Couronnement. Tant que vous ne vous êtes pas sacrifié, symboliquement, énergétiquement, c’est-à-dire tant que l’âme n’est pas dissoute, vous constatez qu’il reste en vous des attractions de manifestation, même si celles-ci sont harmonieuses et lumineuses. Y a une grande différence par rapport à celui qui a vécu sa Crucifixion et donc sa Résurrection. Celui-ci n’est plus impacté par quelque émotion, quelque situation, quelque personne que ce soit même s’il peut laisser libre cours, par exemple, à la colère ou à l’affirmation, ou à des moments de cafard, mais il sait pertinemment qu’il n’est pas cela ; il joue un jeu mais il n’imagine pas, il est réellement dans ce jeu. C’est ça la Liberté. C’est ne pas être dupe, ne pas être accroché et retenu par une histoire ou par une circonstance, aborder tout avec la même équanimité pas parce que c’est un effort, parce que c’est beaucoup plus facile surtout.

Si vous résistez, quel que soit ce que vous êtes, même en Éternité, si vous résistez et si vous résistez encore, la résistance ça échauffe et donc ça va donner des manifestations de plus en plus subites, de plus en plus violentes jusqu’au moment où vous en rirez vous-même parce que vous aurez compris et surtout vécu cela. Mais je conçois que pour celui qui est dans la personne, ça puisse être terrible et je répondrai à ces êtres-là avec tout mon Amour. C’est que c’est pas des têtes de caboche, c’est pire que des têtes de caboche. Comment avoir vécu le Soi, être réellement dans l’Amour parce que c’est votre comportement quand vous êtes bien, et d’un coup tomber dans des choses qui ne vous concernent pas ? C’est justement pour vous montrer encore comment se déroule cet ajustement. Et pour vous démontrer à vous-même, et à la Lumière, qui vous êtes.

Rappelez-vous, y a aucune solution dorénavant au sein de la personne, surtout pour vous qui avez vécu, qui nous avez suivis, écoutés et qui vivez l’énergie et la vibration et les états de conscience, d’une façon ou d’une autre.

On a encore du temps, bon Anaël, il viendra demain, hein. Alors une question rapide, on va essayer. Et une réponse rapide aussi.

Question : pendant les alignements et surtout pendant les 3 jours, à part la respiration, comment calmer le mental quand on ne part pas complètement en stase ?

Pendant les trois jours, ça sera impossible, s’il est encore là. Il fera tout pour s’opposer à la stase. C’est évident, le mental c’est ce qui crée le mythe d’immortalité, à travers vos projections, même dans l’enfantement, même dans ce que vous construisez, une œuvre artistique, un métier, une histoire. Donc il est totalement illusoire de croire que le mental va disparaître pendant la stase. À la fin de la stase, oui. Mais ces trois jours avant, un peu moins, donc dans ces trois jours et trois nuits vous avez l’établissement, le Passage, la Lumière, mais si à ce moment-là le mental est là, je dirais que votre choix vibral n’est pas celui que vous pensiez, tout simplement.

Donc le mental s’éteint maintenant, durant cette période. Mais attention, votre mental est utile pour vivre aussi l’éphémère. Ça veut dire quoi ? Vous ne pouvez pas faire disparaître le mental par le mental, c’est impossible. Par votre volonté, c’est impossible. Par la méditation, mais c’est très long. Regardez combien de vies ont médité certains moines tibétains pour trouver cette vacuité. Même si la Lumière est en abondance, de manière collective sur terre aujourd’hui, votre mental vous ne pouvez pas le faire taire par le mental, surtout maintenant. Au contraire, il va être de plus en plus présent dans les moments où la Lumière est de plus en plus présente, c’est pour ça que nous vous disons, déjà depuis longtemps, que si vous disparaissez en nous écoutant, c’est la meilleure preuve que vous avez touché l’Éternité.

Maintenant vous pouvez disparaître tout seul, mais ne disparaissez pas quand vous conduisez ou quand vous travaillez, sauf si la Lumière vous appelle, et ça vous le savez déjà, je l’ai déjà dit. Mais si vous avez votre mental qui fait le singe pendant que vous m’écoutez ou pendant qu’il y a des silences, à ce moment-là observez le singe. Quand vous dites votre mental, c’est quand vous êtes encore identifié au mental, pas seulement à l’histoire, à vos réflexions, à vos cogitations, au fait de penser c’est bien/c’est pas bien ; c’est mal/c’est pas mal. Il est là le mental. Vous vous êtes assimilé à lui. Si vous n’êtes plus assimilé à lui, vous disparaissez, même si le mental revient après et heureusement, et même s’il manifeste des évènements douloureux. Il est utile encore ce pauvre mental, mais c’est pas lui qui commande, ça j’en ai déjà parlé très longuement.

Je crois que je vais arrêter là, sans ça les Étoiles vont commencer à ruer dans les brancards, comme vous dites, n’est-ce pas ? Je vous transmets tout mon Amour, Anaël aussi, même s’il n’a pas pu s’exprimer. Je crois qu’on lui laissera une large place demain pendant les questions/réponses, n’est-ce pas ?

Tout mon Amour, toutes mes bénédictions, et je vais laisser la place dans quelques minutes à l‘Étoile Snow, celle qui est la Clarté, celle qui est la Précision aussi, en résonance, et surtout celle qui montre les choses, et la disparition des choses qui précède. La neige tombe. La neige fait disparaître petit à petit le paysage, c’est ce que fait la Lumière adamantine sur ce monde et dans votre conscience jusqu’au moment où ça sera établi : plus aucune forme ne sera disponible et visible.

Et aucun mental ne pourra résister. Celui qui résistera signe par là sa situation au sein de la dualité. C’est pas une punition. Nous avons toujours dit que certains parmi vous, qui vivez même les processus de la Libération, avaient besoin de la matière, non pas pour y être enfermés (ça, ça concerne les grands Melchisédech en devenir, hein, ceux qui ont pris des rôles), si vous voulez, en tant qu’être humain qui vit des processus avec son histoire personnelle, avec ses souffrances, avec ses potentiels, avec tout ce qui fait la vie ici même, vous avez déjà des éléments clairs.

Le mental, c’est très simple : soit vous le voyez, soit vous le voyez pas, mais la question qui se pose : « comment faire taire mon mental ? » vous prouve que c’est le mental qui s’exprime, tout simplement. Et le mental, vous allez le voir de plus en plus jusqu’à temps que vous arriviez à comprendre et à vivre que ce n’est pas vous, réellement et concrètement, même si vous vous servez du mental. Le problème est un problème d’identification, à une histoire, à une logique, à l’action/réaction.

Donc vous ne pouvez plus lutter contre votre mental, même si vous méditez, sauf si bien sûr vous disparaissez en méditation. Alors là, je vous dis, répondez aux appels de la Lumière quand vous vous sentez partir. Répondez à l’appel des Présences qui vous arrivent. Et plongez-vous là-dedans. Le mental, il peut pas résister à la Lumière. S’il résiste, il va se renforcer. Mais si il se renforce, ça veut dire simplement que vous n’êtes pas installé du bon côté de la Lumière. Ça veut pas dire que vous faites une erreur, ça veut dire simplement que vous n’avez pas repéré, donc vous rirez de vous-même, vous pouvez vivre des évènements dramatiques et qui pour le moment ne vous feront pas sourire, mais pour ceux qui l’ont déjà passé, je vous garantis que quand on en sort, on voit le singe et on en rit (et on sait qu’il peut revenir), mais le simple fait de l’avoir vu le débusque. Donc c’est un problème de positionnement, c’est tout, c’est rien d’autre.

Mais vous le voyez pas, et pour le voir il suffit pas de dire que le mental est une illusion, ou que ce monde est une illusion, ou que je suis dans l’Unité. Il faut réellement et concrètement comprendre que vous n’êtes rien de ce que vous dit le mental, même s’il vous dit des choses justes et tout à fait sensées par rapport aux lois de ce monde. L’Éternité n’a aucun mental.

Le corps d’Êtreté, quand votre cerveau disparaît, pour ceux qui par exemple ont déjà voyagé dans le corps d’Êtreté ailleurs qu’ici même sur cette Terre, dans le Soleil, par les portes du soleil, vous savez très bien qu’y peut pas y avoir de mental. Y a des flux informationnels qui vous traversent, avec lesquels vous êtes plus ou moins en résonance, qui soit orientent la création, soit orientent le déplacement, soit orientent l’aspect dimensionnel que vous manifestez. C’est rien de plus que cela, mais c’est pas du mental.

Le problème, c’est que le mental voudra toujours s’emparer de ce que nous vous disons mais aussi de ce que vous vivez, dans cet ajustement entre l‘Éternel et l’éphémère. La chrysalide, la stase, le Passage n’a aucun moyen de revenir en arrière. La seule issue de la chrysalide, c’est le papillon. Y en a pas d’autres. Ça veut dire simplement que la chenille n’est pas encore morte et qu’elle ne s’est pas vue encore en totalité chrysalide. Et comme elle n’a pas vécu le papillon encore, pour ceux qui ne sont pas Libérés vivants, eh bien elle croit encore qu’il y a une chenille qui est là, parce que l’histoire est encore là. Mais vous constatez bien que vous avez, par moments, le cerveau comme embrumé, que votre cerveau ne fonctionne pas comme avant, n’est-ce pas ? Vous voyez bien qu’il y a quelque chose à ce niveau-là même si c’est pas encore parfaitement clair au niveau des rouages, mais ceux qui l’ont déjà vu peuvent vous dire que c’est très très clair, parce qu’on se voit dans la position de l’observateur, on voit le singe du mental, on voit l’action de l’Amour, et on voit le corps d’Amour.

Mais déjà voir ça signe la fin de la prééminence du mental, et ça vous l’avez peut-être vécu (pour ceux qui l’ont vécu), au travers d’une crise plus ou moins intense, plus ou moins violente. Ça peut durer une heure comme des mois, dans les mois passés. Mais maintenant ça va trop vite, si vous voulez, pour que ce soit quelque chose qui soit étalé dans le temps mais qui va prendre une acuité de plus en plus désagréable.

Et si vous lâchez les cacahuètes, la main sortira du bocal ; vous n’avez rien perdu parce qu’à ce moment-là vous retournerez le bocal et les cacahuètes et vous pourrez les manger une par une.

Je vous transmets toutes mes bénédictions, tout mon Amour, et je vous dis à demain. Faites de beaux rêves…

* * *

4 – O.M AÏVANHOV

Processus liés à la Libération collective

 

Eh bien chers amis, c’est encore moi. De même que c’est encore vous.

Alors, je ne vais pas demander de questions cette fois-ci. Je voudrais exprimer un certain nombre de choses. Ces choses sont liées bien sûr, au processus que vous vivez, qui est en cours et visant, comme vous le savez, à l’Ascension collective, à la Libération collective et à des processus qui dépassent largement ce que la personne peut concevoir et imaginer. Nous vous avons donné, durant toutes ces années, des éléments de repères. Vous remarquez peut-être que depuis l’ouverture d’Uriel du mois de février, au-delà des Carnets, nous vous avons donné durant ces quelques jours des éléments extrêmement précis qui ne vous avaient pas été communiqués jusqu’à présent.

Ces éléments que nous vous donnons sont des repères dans ce qui se déroule, et qui de toute façon se déroulera, même sans repère. Mais qui vous permet peut-être à vous, non pas de satisfaire une curiosité mais je dirais, bien plutôt de vous inscrire dans cette réalité, sans appréhension, sans réticences, sans projections et sans espérances mais simplement, comme ça a été dit, dans votre nudité première. C’est-à-dire dans votre blancheur, dans votre pureté, dans votre beauté, celle de l’Éternité, celle du Christ, celle du Soleil et celle aussi de cette Terre enfin libérée d’un certain nombre de préjudices, on va dire.

Alors, intéressons-nous, si vous voulez bien, non plus à l’histoire, non plus aux signes et aux prémices dont je parlais voilà des années, et qui sont tous révélés sous vos yeux, dès l’instant où vous vous intéressez à ce qui peut se passer sur la terre. Mais ça se passe aussi à l’intérieur de vous. Ça remue, ça tremble, ça brûle, ça se liquéfie, ça disparaît, ça fait des choses nouvelles, ça fait des choses différentes, et vous sentez bien, même si c’est pas encore clairement défini, qu’y a vraiment des éléments, en vous comme sur la terre, qui signent quand même une transformation majeure. C’est même plus qu’une transformation, c’est une Résurrection. Alors bien sûr on va pas parler de tous les signes préalables qui devaient se manifester durant ces années. Vous les aviez vus progressivement à travers… ceux qui ont suivi ce que nous disions par rapport à l’avancée de la Lumière, vous avez vécu certains des symptômes ou des signes qui sont caractéristiques de la Lumière.

Aujourd’hui nous allons essayer plutôt de voir, je dirais, en quelque sorte ce qui va se passer dans le phénomène, non pas collectif mais dans ce qui précède maintenant l’Appel de Marie, et donc le processus collectif. Gemma Galgani vous a précisé ce qui se passerait durant la période de la stase. Elle ne vous a pas parlé de après, parce qu’après c’est la surprise, et ça sert à rien de se focaliser sur cela. Ce qui est important, c’est l’acquis de la Lumière, c’est la manifestation de la Lumière ici-même, que vous voyez, que vous sentez dans vos corps, même s’il y a des choses qui peuvent sembler horribles en ce monde ou dans votre vie. Dites-vous bien et comprenez bien que ce n’est qu’une scène de théâtre dont le seul but est de vous réveiller définitivement, si ce n’est pas encore fait.

Alors bien sûr y a tous les conditionnements, toutes les blessures, toute votre histoire, tout ce qui est répété au fur et à mesure de votre vie, comme des autres êtres humains, qui créent encore un sentiment de linéarité de ce monde. Mais vous savez très bien que vous sortez de plus en plus souvent de cette linéarité, aussi à travers l’expression des dimensions unifiées de l’Œuvre au Blanc au sein de votre monde : apparition de Lumière, ce que je disais hier sur les vortex élémentaires, ce qui peut se produire et que vous voyez, en vous comme autour de vous, l’apparition de la vision de votre corps d’Êtreté de plus en plus clairement, ou alors, si vous ne vivez rien de tout ça, une capacité à ne plus vous questionner et à prendre la vie, je dirais, de la manière la plus simple et immédiate, quoi qu’elle vous présente.

Et vous remarquez d’ailleurs, parmi tous les frères et sœurs que vous rencontrez ici et ailleurs, qu’y en a certains parmi vous, qui avec les mêmes processus de vibration et de conscience, vont manifester peut-être plus de paix et de sérénité, et d’autres plus de questionnements. Ça veut pas dire que celui qui se questionne, il est plus ou moins en avance. Ça veut dire que son horloge spirituelle, son horloge biologique a son propre rythme, même si bien sûr, vous avez des repères qui vous sont communs quand vous avez la perception de la vibration. Mais même si vous n’avez pas cela et que vous nous suivez toujours, vous vous rendez bien compte que vous n’êtes plus comme avant. Même si ça vous semble pire, l’important, c’est qu’il y ait ce changement. Et même, s’il vous semble que ce changement est l’inverse de la Lumière, détrompez-vous. C’est l’inverse de la Lumière pour ce qui n’a plus raison d’être et qui doit mourir. De quelque façon que ce soit. Que ce soit par un frère ou une sœur, que ce soit comme je disais par une brique qui vous tombe sur la tête ou que ce soit par quelque circonstance que la vie vous apporte.

Si vous restez dans cet Ici et Maintenant comme disait Anaël, si vous mettez le Christ devant et entre vous, dans les relations, dans les situations et aussi en vous, ce qui est complètement réalisable déjà depuis un mois, même si ça se fait encore, pour certains d’entre vous par des touches minuscules, ou alors par une invasion phénoménale du Christ. Parce que le Christ, il prend toute la place, dès que vous lui libérez un espace, il le prend. C’est exactement ce qui se passe avec la Lumière et avec votre corps d’Êtreté. Pour l’instant la Lumière se précipite sur vous, se précipite sur les vortex, et trouve encore une fois de plus en plus de possibilités d’accroche. La grande nouvelle, c’est que dès demain, qui est le jour de l’Annonciation et qui précède, je dirais, la future semaine Pascale, et donc la pleine lune qui arrive bientôt, dans une dizaine de jours je crois.

Tout cela, si vous voulez, est quelque chose qui va se traduire pour vous par un changement intérieur, s’il n’est pas encore manifesté. Et si vous pensez déjà à ce que vous étiez, non pas y a un an mais ne serait-ce que quelques semaines, vous êtes obligé de constater qu’y a des choses qui ont changé. Alors y a des choses lumineuses, évidentes et puis y a des choses qui vous semblent pas lumineuses. Mais je vous garantis que ce qui ne vous semble pas lumineux aujourd’hui sera lumineux demain, ou un autre jour. Mais en tout cas, dès cette période de demain et tout le mois d’avril, vous allez constater l’évidence de ce que nous vous disons depuis les Carnets de février, mais aussi ce que nous vous disons depuis le début de cette semaine.

Que ce soit même à travers vos questions, à travers vos perceptions, vos vécus ou vos interrogations par rapport au non-vécu. Indépendamment de tout cela, si vous vous regardez objectivement, vous êtes obligé de concevoir et d’accepter que même indépendamment des états d’Êtreté, des expériences d’Êtreté, ou même du Libéré vivant qui n’est pas concerné par tout cela, que il se produit dans votre vie des choses différentes. Votre sommeil est différent, l’alimentation est différente, les relations aussi sont différentes. Vous remarquez que vous arrivez de moins en moins à vous comprendre avec les mots. C’est normal. Vous vous comprendrez de plus en plus facilement avec le Christ et avec l’Amour, et l’Amour n’a pas besoin de mots. Ça veut dire que si vous ne vous comprenez pas dans une situation donnée, comme disait Anaël, c’est simplement que vous avez omis de mettre l’Amour devant et partout, avant de vous exprimer. Parce qu’une fois que la personne s’exprime, bien évidemment, ce qui s’exprime c’est votre personne. Or ce qui se passe, c’est la disparition de la personne.

Ça veut dire quoi ? C’est que les modes de communication ici-même, les modes de relation ne peuvent plus être travestis par les mots. Et donc il faut se regarder de cœur à cœur et d’âme à âme, si elle existe, c’est-à-dire dans les yeux, c’est-à-dire avec le Christ qui est là. Et cela, d’une façon ou d’une autre, même si vous l’avez pas mis en pratique, vous êtes obligé de constater qu’il y a des changements dans tous les secteurs de vos vies, dans tous les secteurs de votre corps, de votre façon de vivre d’une manière générale. Vous remarquez que par rapport au temps aussi vous avez des distorsions, c’est-à-dire que des fois le temps passe très vite, que des fois il ne passe plus, il semble ne plus s’écouler.

Des fois, vous avez des périodes de pré-stase. Et ça peut conduire à des petits incidents si vous n’obéissez pas à ce que la Lumière vous demande : vous allez constater que vous allez vous cogner partout, que votre voiture, elle va être cabossée, que les relations avec l’autre ne vous semblent plus normales, elles vous semblent anormales. Mais c’est parce que vous avez simplement oublié, quel que soit votre état de Réalisé ou de Libéré, de mettre dans les relations encore existantes, parce que vous êtes encore incarné, de mettre la Lumière devant, l’Amour devant et le Christ partout. Si vous réalisez cela, je vous garantis que très, très, très rapidement vous constaterez que vous deviendrez heureux comme un enfant. Et que tout ce qui doit se dérouler dans votre vie, même les obligations, et surtout les obligations que vous n’aimez pas, vont se réaliser dans le même état de paix, parce que vous savez que vous n’êtes pas ça. Vous ne rejetez pas ça, vous le faites. Ça veut dire, que vous l’avez transcendé, que vous l’avez dépassé.

Et rien de néfaste ne peut arriver. Même si cela vous semble néfaste, ce n’est qu’une illusion de la distance encore parfois existante entre votre Éternité et votre éphémère qui se manifeste encore. N’oubliez pas que le dernier passage, c’est aussi lié au premier passage de l’approche d’Uriel en décembre 2010, qui est lié à l’activation du Verbe, le Verbe créateur. Si vous avez le Verbe créateur, même par intermittence, les paroles n’ont plus aucune importance. Et vous vous ferez mieux comprendre dans la relation à l’autre, dans les problèmes qui peuvent exister en vous ou à l’extérieur de vous, par exemple en regardant, en touchant, en faisant silence avant de parler. Et non pas de vouloir à tout prix vous justifier, avoir raison, imposer quoi que ce soit.

Et la disparition, elle est aussi là. C’est-à-dire, faire disparaître les habitudes, les conventions, les codes sociaux, les codes moraux qui existaient depuis la nuit des temps. Et si vous dépassez ça, vous verrez que en l’autre, même si c’est le pire ennemi, vous ne pourrez voir que le Christ, non pas comme une imagination, non pas comme quelque chose qui est dans le futur. Non, vous le verrez réellement dans l’instant où vous le vivez. C’est-à-dire que tout ce qui se déroule à ce moment au niveau de l’Ascension individuelle et collective n’a pour but et vocation que de vous faire rentrer en totalité en Éternité. Mais pour cela, il faut rentrer en totalité dans l’Humilité, la Simplicité et dans la maturité et la responsabilité, et surtout dans l’Amour.

Or parfois vous avez des mots, qui sortent, qui ne sont pas compris, en face. Vous le remarquez tous. Ça veut dire simplement que les mots qui sont sortis, sont simplement des paroles qui servent à vous situer, l’un et l’autre, dans la relation. Par contre, si vous faites Silence, si vous mettez le Christ devant, à ce moment-là le Verbe sortira de vous. Comment on fait la différence ? C’est pas tant les mots agréables ou désagréables, parce que le Verbe, il peut aussi dire « merde ». Mais il le dit avec, non pas élégance, mais avec Amour. Et ce n’est plus un pouvoir sur l’autre, ce n’est plus une volonté qu’on applique sur l’autre mais c’est la justesse de l’épée du Christ, de l’épée de Vérité.

Le Verbe, c’est l’épée de Vérité. Le Christ a dit qu’il viendrait trancher ce qui doit l’être. Et vous aussi, vous tranchez ce qui doit l’être. Non pas en luttant, non pas en apportant une contradiction ou une opposition, mais bien plus en étant dans votre Éternité, tout simplement. C’est-à-dire qu’il vous faut perdre les habitudes, je dirais, de la vie commune. Non pas pour devenir un hurluberlu qui marche à trois mètres du sol, bien au contraire, non pas pour porter des vêtements blancs avec des fleurs dans les oreilles. Pour être tel que vous êtes, mais neuf.

Et ça, ça se passe par le Silence, par le Verbe, et non plus par les mots. Ça peut être un regard où tout est compris, où tout est dit. Ce n’est plus les grands discours intellectuels, même si nous, nous en faisons, mais c’est pour (pas moi, hein), simplement pour vous dire et vous montrer là où il faut porter la conscience pour retrouver cet état initial, cet état premier, qui est à la fois le Serment, la Promesse et, comme l’a dit Gemma, l’Absolu. L’Absolu n’a pas besoin de mots, il n’a pas besoin d’explications, il n’a pas besoin de justification. Il vit l’instant avec une telle intensité qu’il ne peut pas y avoir d’incompréhensions, de confusion. C’est-à-dire que l’Instant Présent prend le pas sur les relations d’avant et les communications d’avant.

Apprenez à faire Silence. Quand vous voyez que quelque chose ne peut pas sortir de votre bouche ou de votre cœur, quand vous voyez qu’il y a une grande joie mais aussi une frustration, arrêtez tout. Vous arrêterez votre mental, comme ça. Vous ne serez plus frustré. Mais simplement en vous, comme dans la relation, comme dans n’importe quel (comme disait Anaël) comportement ou situation ou endroit, faites le silence. Apprenez à mettre le Christ devant. Mais pour que le Christ soit devant, et l’Amour soit devant, il faut vraiment disparaître. Prenez pour habitude de réfléchir avant de parler, même dans une discussion. Respectez des moments de silence, d’intégration, comme le fait l’Esprit du Soleil, comme je le fais aussi, de temps en temps, et comme nous le faisons tous de temps en temps, comme vous l’avez peut être remarqué, en venant ici avec vous. Donc tout cela, dans quelqu’état et quelque situation que ce soit.

Y a pas besoin d’aller méditer ou vous aligner puisque le Christ, il est là. Même si vous en avez besoin à certains moments, puisque la Lumière vous appelle. Mais dans le cas d’une problématique, la Lumière, elle vous appelle pas, vous allez dire. Qu’est-ce qui se passe ? Et c’est vous qui devez appeler la Lumière. Non pas comme une demande pour que ça se passe comme vous voulez, quoi que ce soit d’ailleurs, mais bien plus pour expérimenter le Silence, le regard. Le regard, qui renvoie à l’âme et non pas à la personne. Et le Verbe. Mais manier le Verbe, ça veut dire que la personne n’est plus là. Ça veut dire, que les mots que vous allez dire, ou les silences que vous allez manifester, les regards que vous allez porter, la main que vous allez mettre sur l’épaule de votre frère ou de votre sœur, vont être beaucoup plus importants que le reste. Et la solution, elle est là, quelle que soit la difficulté.

Donc, si vous apprenez une patience particulière, et sortir des conventions habituelles de toute relation humaine, non pas pour fuir une relation ou pour fuir une rupture, parce que y a des choses qui doivent se produire. Mais là, elles peuvent se produire de différentes façons. Selon la personne, avec les rancœurs qui peuvent se manifester, même si vous êtes Libéré ou en cours de Libération, même si vous vivez le cœur et la communion avec nous. Vous savez très bien, et nous aussi quand nous étions vivants, qu’y avait des situations qui nous énervaient prodigieusement. C’est valable pour moi mais c’était aussi valable pour Bidi. C’était valable aussi pour Sri Aurobindo. C’était valable aussi pour Thérèse.

Il faut pas croire que parce que vous êtes dans l’Humilité totale, vous vous effacez pour fuir quelque chose. Au contraire, vous êtes pleinement là. Mais vous êtes pleinement là, non plus seulement dans la personne que vous êtes mais porteur du Christ. Et ça, ça apparaît, ça transparaît comme le nez au milieu de la figure. Alors, pourquoi rentrer à nouveau dans la personne avec les peurs ? Quand vous êtes dans ce type d’interrogations, ce type de relations ou ce type de situations qui semblent vous déstabiliser, arrêtez tout. Ne fuyez pas, pensez simplement : « le Silence est l’antichambre du Verbe ». Faites silence, même si on vous regarde bizarrement, prenez quelques secondes, regardez l’autre dans les yeux de façon nette, totalement transparente. Ne parlez pas, ne suivez pas ce que vous dit votre mental ou votre affect. Prenez quelques respirations, et après laissez venir le Verbe, laissez venir le regard, laissez venir la solution, en vous comme à l’extérieur de vous. Que ce soit pour n’importe quoi. Il y a quelques mois je disais : vous allez au supermarché parce que vous voulez manger une tomate, et vous vous retrouvez avec autre chose parce que vous avez suivi l’Intelligence de la Lumière.

Pourquoi vous ne feriez pas la même chose dans la manifestation ? C’est-à-dire non plus dans le déroulement de votre vie à vous tout seul dans ce que vous avez à faire, mais dans toute situation que la vie vous présente. C’est-à-dire avec nous, quand nous arrivons dans votre Canal Marial. C’est-à-dire entre vous, quand y a quelque chose qui passe pas ou quand quelque chose même passe trop bien. Ce n’est pas parce que ça passe très bien qu’il faut adopter les comportements archaïques.

Vous êtes Libéré. Vous êtes porteur du Christ. Vous êtes en voie d’Ascension. Vous êtes en Ascension individuelle. Donc, mettez en œuvre tout cela. Faites le Silence. Restez tranquille. Laissez émerger de vous non pas la pensée et les mots mais le Verbe, le Christ. Et vous verrez qu’à ce moment-là, que ce soient des mots qui sortent, ce ne seront plus les mots que vous aviez décidé d’employer auparavant. Alors parfois vous allez vous dire : mais qu’est-ce qui arrive, je dis l’inverse de ce que j’ai pensé. C’est tout-à-fait normal. Parce que ce qui s’exprime à ce moment-là, c’est plus la personne, c’est plus même la clarté de ce que vous voyez en l’autre, vous avez dépassé tout cela. Et là le Christ est réellement présent en vous, et en l’autre, et entre vous. Et à ce moment-là, si vous respectez ce Silence, si vous accueillez totalement l’autre, même dans sa violence la plus évidente, ça va être transmuté.

Vous allez vous apercevoir que vous êtes l’Esprit du Soleil. Vous allez vous apercevoir que les mots qui sortent ne sont plus vos mots, même si ça sort par votre bouche. Et c’est pourtant vous. Mais vous, en Éternité. Si c’est pas des mots, c’est une attitude. Ça peut être un regard. Ça peut être n’importe quoi mais c’est pas la réaction première. C’est l’action issue du cœur et du Christ, c’est-à-dire de votre Esprit Solaire. Si vous réalisez cela, vous en avez pour un temps extrêmement bref. Quelquefois, allez, au pire pour les plus « tête de caboche », quelques semaines. Et vous verrez la magie de l’action de l’Amour, la magie de la fraternité, la magie réelle de la compassion. Non pas de la compassion de surface qui s’exprime de personne à personne, mais la compassion naturelle de cœur à cœur. Et pour ça, y a pas besoin des mots du mental, ni des mots des pensées, il y a besoin des mots du cœur, il y a besoin du regard du cœur, il y a besoin de la main qui se pose, du cœur. C’est-à-dire que toutes les stratégies de fonctionnement, qu’elles soient fonctionnelles ou qu’elles soient anormales, qui vous semblent jusqu’à présent comme cela, vont être balayées.

C’est-à-dire qu’aujourd’hui vous êtes encore dans des stratégies, comme je disais, de survie, pour coller à ce monde plus qu’à la Vie. Mais vous allez vous apercevoir que si vous collez de plus en plus à la Vie Éternelle et au Christ, que vous viviez les vibrations ou pas, que votre conscience ait déjà vécu l’Êtreté ou pas, qu’est-ce qui va se passer ? Mais le Christ, il va vous voir tout de suite. Où que vous soyez. Il n’attend que ça. Que vous gardiez votre maison propre. Alors peut-être que la maison, elle a encore des saletés. Mais si vous parlez, les saletés elles vont se précipiter. Alors, oubliez les saletés, oubliez ce que l’autre vous propose ou la situation vous propose, posez-vous trente secondes et laissez émerger. Sans vouloir. Sans rien. C’est simplement l’Ici et Maintenant, qui va vous mettre dans cet état là.

Activez, si vous voulez, si vous en êtes capable, les Triangles Ici et Maintenant. Vous les sentez vibrer d’abord. Le processus sera toujours le même. Si vous restez dans une relation, dans une situation, avec votre amour, avec votre monade, avec le pire ennemi que vous avez envie de tuer, peu importe, ne le faites pas. Ne faites rien. Ne dites rien. Quelques secondes de silence, quelques respirations, le regard. Et laissez venir ce qui vient. Vous serez tous des channels de l’Éternité. Et vous verrez que votre vie et la terre entière changera aussi vite que vous changez dorénavant. Et vous vivrez la disparition des conventions archaïques, patriarcales, à tous les niveaux. Même avec le frère, la sœur, le mari ou la femme, où il vous semble, qu’y a une incompréhension peut-être exacerbée en ce moment. Même si ça doit aller au bout, il vaut mieux aller au bout dans l’Amour que dans le refus de l’Amour. Parce que le Christ, il est là. Et vous lui devez ce respect. Et de même que Marie est bientôt là, totalement en vous. Et que c’est notre Mère, dans le sens le plus noble. Elle nous a donné, non pas la vie de l’âme mais la possibilité d’expérimenter une sphère particulière, même si celle-ci a été, on va dire, enfermée.

Vous voyez ? Pensez en toute situation. Pensez aussi, dès le matin au réveil, quel que soit votre état, que vous ayez transpiré toute la nuit, que vous ayez les pieds en feu, que celui qui dort à côté de vous, vous avez envie de l’étrangler avant qu’il se réveille. Ne faites rien. Respirez. Ne chassez même pas les pensées. Ne cherchez pas qu’est-ce que vous allez faire comme geste, comme mouvement ou qu’est-ce que vous allez dire. Rentrez en vous. Il n’est pas nécessaire de le vivre une demi-heure, sans ça, vous allez disparaître, là il faut être présent. Mais engagez le processus de disparition par le silence des mots, par le silence des pensées, par le silence des gestes, dès le matin au réveil. Centrez-vous. Ça prend pas une heure, c’est pas une prière, ça prend pas, comme un alignement, un nombre de minutes important. C’est instantané. Et plus vous y penserez, plus vous deviendrez obsessionnel par rapport à cela, plus vous disparaîtrez.

Ça va être vraiment évident à vivre, vibration ou pas vibration. Si vous respectez cela, si vous en faites l’expérience, vous constaterez très vite que vous ne pourrez plus jamais être comme avant. Et que le changement, avant même l’Appel de Marie et la Résurrection, vous serez déjà dans cet état. C’est très important. Peut-être pas pour vous. Peut-être pas pour l’autre dans la relation ou la situation, mais pour le Christ et pour l’ensemble de l’humanité, même à l’autre bout de la planète. Parce que vous démontrez là-même votre vraie maîtrise, qui n’est pas un contrôle, qui n’est pas un besoin de paraître ou d’apparaître à l’autre comme ceci ou cela. Mais vous laissez émerger le Christ. Et là, les mots qui sortent ne sont plus vos mots. Le regard que vous avez n’est plus votre regard.

Faites cela. Parce que à travers ce que je viens de dire qui est extrêmement simple, vous avez la possibilité de soulever le monde, de faire effondrer une montagne, d’arrêter la pluie. Non pas pour montrer un pouvoir ou pour manifester un pouvoir. Parce que vous incarnez le Verbe. Et le Verbe, c’est pas uniquement la parole, le Verbe créateur, c’est l’ensemble de votre corps ici présent, à la fois dans le corps physique, dans les cocons de Lumière et dans le corps d’Êtreté surtout, qui va vous donner à vivre ça.

Vous voyez, c’est très simple. Y a pas besoin d’analyser quoi que ce soit. Y a pas besoin de projeter quoi que ce soit, ni d’imaginer ou de penser quoi que ce soit. Et vous verrez que la communication, quelle qu’elle soit, sera remplie de l’Essence du Christ. Vous serez devenu l’Esprit Solaire, ici même, avant même que le Christ s’installe définitivement. Vous voyez, ça devient de plus en plus simple, à condition de le voir. C’est pour ça que je devais venir pour vous donner cela avant demain. Parce que demain, c’est un jour dans le calendrier, partout, qui s’appelle l’Annonciation. Regardez ce que ça veut dire l’annonciation. Vous verrez que c’est quelque chose d’important. Surtout par rapport à tout ce que nous vous avons dit depuis tant d’années.

Voilà ce que j’avais à dire. Si y a des questions, uniquement par rapport à cela, sur comment le faire, si vous avez besoin d’autres réponses, alors je vous écoute. Si c’est clair, c’est simple. Eh bien, nous faisons la même chose pour nous saluer. Tout de suite, là maintenant. On se tait. On n’a pas de pensées. On est confortable.

Vous pouvez décider tout à l’heure, en ouvrant les yeux, de regarder qui vous voulez. D’aller serrer une main. De prendre dans les bras quelqu’un. De laisser faire ce qui va sortir à ce moment-là. Dans l’Ici et Maintenant. Mais aussi surtout dans la spontanéité de la Transparence totale. La personne n’est plus, ce qui sort est le Verbe, que ce Verbe se manifeste par le geste, le regard ou quelques mots. Nous le faisons maintenant.

… Silence…

Chers frères et sœurs je vais vous laisser maintenant entre vous. Nous sommes toujours là, bien sûr, mais je vais vous laisser vivre ce que je viens de dire.

Je vous embrasse. Pas tous, sans ça, ça va prendre trop de temps, mais tous, ensemble on va dire.

Toutes mes bénédictions et j’essaierai (on me dit non, on verra…), j’essaierai de vous faire un petit coucou encore demain, n’est-ce pas ? Vous me direz comment ça s’est passé, dès aujourd’hui, ce que je viens de vous dire.

Toutes mes bénédictions en votre cœur.

À bientôt.

* * *

5 – O. M. AÏVANHOV

Tout se met en place maintenant et Q/R

 

Eh bien chers amis, c’est encore moi. Je vous transmets toutes mes bénédictions et aussi les bénédictions de l’Esprit du Soleil qui m’accompagne et qui est aussi en vous.

… Silence…

Parfait. Alors, nous allons pouvoir maintenant dire un certain nombre de choses concernant déjà ce que nous avons dit durant cette semaine, et aussi ce qui a été dit à travers vos multiples interrogations auxquelles nous avons répondu, les uns et les autres, dans les Carnets de février.

Comme vous l’avez vu, nous avons insisté durant cette semaine sur cette Liberté qui arrive, sur la notion de sens de responsabilité, bref tout ce que vous avez entendu et tout ce que vous vivez peut-être déjà dès maintenant. Là-dessus, les choses vont être, comme je l’ai dit, de plus en plus visibles, de plus en plus perceptibles et concernant l’ensemble des processus qui se déroulent maintenant, avec le déploiement des quatre Éléments, n’est-ce-pas ?

Vous rentrez effectivement dans l’installation concrète du processus Ascensionnel, non plus seulement de manière individuelle mais collective. Alors bien sûr, ça veut dire que tous ceux qui acceptent, même si ils doutent, parmi vous, ce qui vient, ça va poser de moins en moins de problèmes, même s’il y a une acuité, comme je le disais, qui se présente à vous depuis maintenant et jusqu’à la fin de ce que vous nommez, et ce que nous nommons avec vous, le mois d’avril, permettant d’arriver au mois de mai (le joli mois de mai comme on dit), qui correspond à des choses très particulières. Mais ceci, nous n’avons plus besoin de vous le dire ni de le chercher, parce que ça deviendra, comment dire, tellement évident que plus personne ne pourra se poser de questions sur ce qui est en train de se dérouler au niveau collectif.

Alors bien sûr, c’est durant cette période que je qualifie d’intermédiaire et de transitoire, que votre fonction en tant que Présence sur ce monde va devenir manifeste, non pas tant pour vous (même si vous avez peut-être encore des doutes, mais qui servent à rien), mais surtout par ce qui se déploiera, si je peux dire, en accord avec les quatre Éléments et de manière visible, comme ça a été dit tout autour de vous. Et c’est à travers votre Présence et ce déploiement des Éléments que ce que vous proposera la Vie sera exactement, très exactement, ce que vous avez à vivre durant cette période. Et tout cela se met en place de différentes façons, nous l’avons dit hier, c’est-à-dire qu’il va y avoir des changements radicaux qui se produisent dans vos conceptions, peut-être dans vos vies, des choses que vous n’avez pas nécessairement recherchées mais qui sont vraiment importantes pour vivre en totale expression de vous-même au sein de l’Éternité, ici-même.

Donc, bien sûr, chacun d’entre vous reçoit un certain nombre d’éléments qui sont des réponses, qui sont des signes, qui sont des manifestations aussi qui surviennent, que cela soit par votre Canal Marial ou par la perception même, je dirais, de manifestations, soit énergétiques, soit vibrales, que vous n’avez pas encore vécues peut-être. Et l’installation du corps d’Êtreté se fait, je vous l’ai dit, par l’intermédiaire de ce Face-à-Face après l’accroche, ou l’ancrage si vous préférez, de l’Éternel dans l’éphémère.

Et ensuite donc, vous voyez peut-être ces éléments, vous voyez peut-être la constitution ou en tout cas vous percevez les points de résonance de ce corps d’Êtreté, et le corps d’Êtreté maintenant, lui aussi, du fait du déploiement des Éléments, va se déployer en totalité là où est votre corps, non pas dans le Soleil, non pas dans des processus nécessairement mystiques, dirons-nous, mais ici-même dans la vie de tous les jours.

Certains d’entre vous en ont les prémices, ça a été expliqué. C’est par exemple les chaleurs sous les pieds, c’est aussi un certain nombre de modifications, des sensations même corporelles, des sensations physiques, à la limite de l’incarnation, de votre incarnation. Et tout ça peut vous interroger, mais là aussi le fait de s’interroger n’est pas l’essentiel parce que si vous accueillez de la même façon ce qui se déroule dans votre vie, ce qui se déroule dans votre corps, je parle pas bien sûr de maladies mais je parle des symptômes qui attirent votre conscience par leur côté nouveau, inconnu, qui ne correspond pas à des choses habituelles que vous connaissez peut-être depuis des années.

Tout ça, qui va devenir là aussi de plus en plus palpable, si je peux dire, est directement lié, non plus à la reconstruction du corps d’Êtreté qui est toujours en cours, mais à son début de manifestation, non plus dans vos espaces intérieurs mais directement au sein de votre vie. Ça vous donne à voir, j’ai dit, les vortex des particules élémentaires au niveau des élémentaux de la nature, ça vous donne à voir les vortex aussi et vous allez voir des choses que vous n’auriez jamais pensé voir les yeux ouverts au sein de ce monde. Cela devient de plus en plus flagrant, que ce soit les Présences que vous percevez ou même que vous voyez passer et que vous arrivez parfois à saisir sous vos moyens habituels de prise de vue. Alors tout ça si vous voulez, c’est bien réel, c’est bien concret, c’est l’irruption de plain-pied de l’Éternité et de la Liberté ici-même, non pas ailleurs.

Tout cela va, vous vous en doutez bien, poser des questions, peut-être pour vous déjà, même si vous vivez tous les éléments que nous avons décrits ou que vous ne les viviez pas. Ça, c’est surprenant au sens de la conscience, c’est inédit, bien sûr, et c’est surtout – quel est le mot que je peux employer ? – ça va devenir envahissant et c’est normal parce que comme toutes les barrières et tous les voiles ont été ôtés, l’incarnation de la Lumière suivait non plus, bien sûr, la Libération de la terre, non plus, bien sûr, votre Libération individuelle mais était la réponse de la progression de la Lumière, non plus au niveau des individus ou de certaines régions de la terre ou certains pays mais bien plus l’ensemble de l’humanité.

Cela va vous mettre face (je parle au niveau collectif), à une forme de défi, parce que le défi de l’Inconnu qui se manifeste au sein du connu, au niveau collectif, c’est quand même autre chose que de vivre quelque chose entre frères et sœurs, d’échanger entre vous, de constater la concordance de ce que vous vivez avec ce que nous vous annonçons régulièrement, à l’intérieur de vous. Mais là je ne peux pas faire de descriptif précis parce que si vous voulez, ça va être tellement visible, tellement perceptible, que bien sûr au niveau collectif ça crée déjà une espèce de premier choc de voir que ces choses-là sont présentes.

Alors, vous allez découvrir aussi que ces choses-là étaient déjà présentes mais elles ne se voyaient pas, mais que d’autres choses qui n’ont jamais été présentes sont aussi présentes, pas seulement dans le canal Marial. Mais je dirais que les Présences vibrales vont se promener elles aussi en toute liberté au sein de ce monde, et ça va donner des interactions que je qualifierais de surprises et donc de surprenantes, vous amenant les uns et les autres (je parle ici pour l’ensemble de l’humanité), donc à voir clair, à voir ce qui peut représenter des choses que vous n’aviez pas vues auparavant, et même chez vos proches, et même chez vous. Donc c’est le moyen, je dirais ultime, de faire une espèce de ménage final, un toilettage final je pourrais dire, pour donner les conditions optimales de ce qui est déjà là.

Donc tout cela se déroule dès maintenant, certains d’entre vous, bien sûr, en ont vécu des avant- goûts ou des manifestations personnelles. Mais il est profondément différent de vivre une Présence quand vous êtes en groupe ici où vous sentez ce qui se passe, mais imaginez ce qui va se passer pour des êtres qui, non seulement ne croient pas à tout cela mais sont en déni total de tout cela, parce que l’enfermement est tel chez eux qu’ils ne voient déjà même pas les manipulations existant aujourd’hui à la surface de la terre par ce que nous avions nommé les guignols, mais qui sont plus rien du tout. Donc si vous voulez tout cela va se voir et donc y a une espèce, non pas d’Êtreté générale, mais en tout cas de révolution intérieure collective concernant ce qui est vu et qui n’avait pas été vu ou perçu auparavant. Donc, ça va donner, peut-être pas pour vous qui êtes habitués mais pour, je dirais, les frères et les sœurs qui dorment encore, des occasions d’être ébranlés dans leurs convictions et ébranlés dans leur conscience.

C’est là où ce que vous êtes ici, présents sur terre, prend un relief important. Mais il ne faut pas oublier aussi que vous avez les enfants, que les enfants n’ont pas, avant 14 ans, n’ont pas encore fermé toutes les portes. Mais vous avez aussi, comment dire, ces enfants seront aussi des vecteurs de Paix durant ces manifestations. Bien sûr, quand une manifestation devient collective, c’est-à-dire non pas en un endroit du monde, même si c’est prouvé, je parle par exemple de certaines manifestations ou apparitions survenues sur ce monde en différents endroits, c’est comme si au lieu d’avoir, par exemple, un certain nombre de personnes qui assistent, en un lieu donné, à une apparition de la Vierge ou d’autre chose, c’est comme si l’ensemble de l’humanité assistait à l’apparition de tout ce qui était invisible auparavant.

C’est-à-dire que la gamme de fréquences qui est maintenant sur terre est bien plus vaste que la possibilité de voir entre le violet et le rouge. Vous débouchez sur la vision concrète de l’ultraviolet mais aussi de ce qui est en-dessous du rouge. Et donc ça va démasquer, je peux dire, vos perceptions, votre vision, c’est-à-dire que vous allez avoir des fois, même vous, la surprise de voir que certains frères et sœurs sont accompagnés par des choses un peu bizarres. Et que parmi les endormis qui ne se doutaient de rien, ils vont s’apercevoir qu’ils sont loin d’être seuls au niveau de la subtilité de la vie. Les élémentaux vont devenir, je dirais, de plus en plus, pas bruyants mais évidents. Il en est de même pour l’Archange Mikaël, il vous l’a dit tout à l’heure. Il en est de même pour l’ensemble des Forces de la Confédération Intergalactique.

Alors, cette apparition et ce dévoilement, il se fait pas en une minute, n’est-ce-pas ? Il se fait progressivement, c’est-à-dire que des couches de plus en plus cachées vont apparaître à vos yeux et à vos sens et ce sans effort particulier. Et ça va être effectivement le temps de vous acclimater (pour ceux qui s’acclimateront), je dirais quelque chose de profondément remuant, non, ni négatif ni positif, ça dépend encore une fois du point de vue où vous êtes, bien sûr, au niveau individuel. Mais la répercussion au niveau de l’ultime égrégore, je dirais qui tient, qui est l’égrégore global de l’humanité qu’on pourrait appeler aussi, ce mot a été déjà employé, la noosphère de la terre, de Gaïa, où tous les habitants ne seront plus séparés. Mais bien évidemment comme l’emplacement vibratoire des uns et des autres, des êtres humains, de ce que j’avais nommé à l’époque les « sans âme » ou les portails organiques.

Ça va vous faire tout drôle de voir que parmi même certains de vos très proches, il y a des « sans âme », non pas parce que l’âme est dissoute et l’Esprit est apparent, parce que ça va vous apparaître comme quelque chose qui n’a aucune lumière dans les yeux, qui émane rien par rapport à ce qui émanera de chacun de vous et qui va devenir réellement perceptible, réellement visible si ce n’est pas déjà le cas et ce, sans aucun effort. C’est-à-dire ceux d’entre vous qui avez l’habitude de travailler avec les énergies, de sentir les Présences, de sentir les désincarnés, de sentir nos Présences, eh bah figurez-vous que ceux qui ne croient en rien vont commencer à vivre les mêmes processus. Donc ça crée des mouvements au niveau de l’égrégore collectif de l’humanité, ça crée toutes sortes d’émotions.

Et là, ça veut dire aussi que vous allez assister, là aussi, à des manifestations, je dirais, plus tonitruantes de la conscience des êtres humains ou de n’importe quoi sur cette terre ou de n’importe qui.

Ça va donner, non pas une confusion, mais ça va donner des déplacements d’équilibre. En effet, et peut-être l’avez-vous déjà constaté depuis très peu de temps, c’est que non seulement d’être sensible, pour ceux qui perçoivent ou qui voient les choses, aux choses que vous perceviez habituellement, vous avez peut-être remarqué que vous devenez sensible (même si vous étiez insensible auparavant), par exemple aux ondes électriques, vous devenez sensible aux atmosphères même si vous n’arrivez pas pour l’instant à mettre de mots, mais vous vivez des situations que je qualifierais de paradoxales. J’avais déjà développé ça par rapport à l’alimentation il y a quelques mois, mais je peux dire exactement la même chose maintenant pour ceux même d’entre vous qui ne percevaient rien, c’est-à-dire que la Libération est telle que les limites qui étaient posées, même chez les Éveillés, pour accéder si vous voulez à certaines perceptions, c’est déverrouillé et c’est déverrouillé totalement.

Ça veut dire aussi, et qui correspond à ce qui avait été dit par Sri Aurobindo, pardon par Saint Jean, dans l’Apocalypse, c’est-à-dire cette espèce de démons qui sortent de la terre réellement. Vous allez voir les mondes infernaux. Vous allez voir les mondes célestes. Vous allez voir en vous, non seulement le corps d’Êtreté mais ce qui peut rester en vous ou ce qui peut parfois, au niveau de certaines relations, représenter une certaine forme de parasitisme. Tout ça va progressivement, jusqu’à atteindre un certain seuil, déclencher non pas une révolution mais disons des événements particuliers. Alors bien sûr nous-mêmes nous savons la globalité de ce processus. Mais les manifestations vont s’adapter et vont être différentes selon la réponse des Ancreurs, des Semeurs de Lumière mais aussi de toute conscience incarnée sur cette terre, et aussi que la réponse et surtout l’apport que vont fournir les peuples élémentaires de la terre dans ce processus d’Ascension.

Alors bien sûr chacun d’entre vous va être, comment dire, modifié, impacté par cela, si ce n’est pas déjà le cas. Et ça va créer non pas des désordres, au contraire, mais plutôt un besoin de rétablir certaines vérités en vous, même pour ceux d’entre les frères et les sœurs qui sont encore inscrits dans une matérialité sans issue. Donc tout cela, vous allez voir, ça peut être un choc, bien sûr, mais c’est surtout une occasion inestimable, je dirais, de parfaire ce qui est parfaire, de peaufiner en quelque sorte, aussi bien l’assignation vibrale que l’Appel. L’Appel, il se produit dès que vous voyez les choses clairement. Je parle pas de ce qui se passe dans votre corps d’Êtreté mais ça concerne, comme je l’ai dit, toute la noosphère de Gaïa, c’est-à-dire tout l’égrégore collectif de l’humanité et ce que j’avais nommé, il y a fort longtemps, les deux humanités, ça vous le voyez.

Eh bien ces deux humanités, le temps de cette ultime période, seront à nouveau Un. C’est-à-dire que c’est quelque chose qui accompagne ou qui précède de très peu (ça dépend des circonstances), l’Annonce que vous a faite Gabriel et donc l’actualisation de l’Annonce de Marie, l’actualisation du Retour du Christ et de la Lumière. Non plus pour certains êtres, non plus pour certains endroits, non pas uniquement par des petites nappes de brume adamantine qui apparaissent, et certains d’entre vous, selon les régions où vous êtes, vous avez déjà constaté que même quand il fait beau, qu’il n’y a pas de nuages et pas d’humidité, ce voile blanc commence à être présent, quelles que soient les conditions hygrométriques ou les conditions de température ou d’humidité ou même de chaleur ou de présence du soleil; puisque maintenant vous allez aussi le voir en pleine nuit, même s’il y a pas de lune.

Vous allez constater que ces particules adamantines, qui parfois étaient éclairées par la Lune, vont devenir comme phosphorescentes et bien sûr ça fait comme des feux follets, mais des gros feux follets, n’est-ce-pas ? Et ça peut effectivement modifier, bousculer en vous quelque chose. Même si vous savez pertinemment ce que c’est. Il est une chose, quand même, de vivre une approche d’une entité par le Canal Marial ou une entité négative par d’autres voies que de les voir tout simplement les yeux ouverts, ou de voir aussi que ceux qui ne percevaient rien vont se mettre d’un coup à percevoir des choses qu’ils n’arrivent pas nécessairement à expliquer, mais qui se traduiront surtout à l’intérieur de vous par, très nettement, une accentuation de l’état d’humeur, je dirais. Soit la Joie devient, je dirais, presque intolérable tellement elle remplit tout, soit le choc devient aussi intolérable parce qu’il remplit tout.

Et tout ça en alternance, non plus par rapport à votre Éternité à vous ou à votre éphémère à vous ou l’Éternité et l’éphémère de votre vie, je parle bien de l’ensemble de l’humanité, je parle bien de choses dont tout le monde parlera. Alors vous savez, dans les régions, vous parlez de la pluie, du beau temps, du climat, ça fait partie des discussions, je dirais, qui sont aussi vieilles que l’humanité : quel temps va-t-il faire, quel temps fait-il ? Et là vous aurez des discussions qui vont changer de teneur, c’est-à-dire par exemple : tu vois ce que je vois ? Ça va faire des choses bizarres, surtout pour celui qui sait ce que c’est et l’autre qui sait pas ce que c’est. Vous imaginez les discussions ? Vous imaginez les chocs comme ça qui vont se reproduire successivement, de proche en proche ? Et ça va être à la fois un mélange de peurs : vous mêlez quelqu’un qui en train de faire la fête et qui est en allégresse et à côté y en a un autre qui est en train de pleurer tellement il est terrorisé de ce qu’il voit.

Donc là, comme vous allez voir tous la même réalité, différente de celle que vous connaissez, je vous ai dit à certains endroits, mais tous en même temps, et vous allez voir dans le ciel aussi des choses, et vous allez voir la terre qui va continuer à faire des petits trous et des gros trous et tout ça, faites attention de pas tomber dans les trous. Mais si vous voulez, tout cela vous allez le voir à votre porte. Vous aviez l’habitude, par exemple, de voir une belle rivière qui passait devant chez vous et un matin vous allez vous lever, y a plus de rivière. Et ça, c’est tout-à-fait réel.

Vous allez voir, par exemple, des végétaux, vous aviez un arbre à tel endroit, le lendemain vous allez vous lever, y aura plus d’arbre. Vous imaginez ce que ça peut faire ? Ou vous avez un enfant qui dort dans une pièce et puis vous allez le retrouver ailleurs. Vous êtes en voiture ou à pied, vous faites une promenade et deux minutes après, vous vous trouvez ailleurs, dans cette terre. Les phénomènes de bilocation vont réellement se produire. Vous allez voir des êtres humains qui vont se soulever du sol, et je ne plaisante pas. Vous allez voir réellement que ça, puisque ça touche la matière directement, c’est ça que je veux dire, ce n’est plus vibratoire, ce n’est plus des perceptions de votre conscience, c’est les sens communs qui vont le voir, et les gens communs. Vous imaginez bien que ça va poser des petits problèmes : vous avez, par exemple, des curés qui vont faire des messes et vous allez voir qu’au lieu de voir le Christ qui descend ou l’Esprit Saint, y a des tas de petits diables autour. Ça va vous faire bizarre.

Tout cela est en cours de manifestation. Tous les prémices que vous percevez dans vos corps pour l’instant, toutes les Présences que vous ressentez, les vibrations, les Portes qui s’activent, les expériences mystiques, les disparitions. Quand c’est vous qui disparaissez et que vous savez ce que c’est, ça va, mais imaginez que vous êtes en train de parler avec quelqu’un et tout à coup il disparaît. Alors il va pas disparaître parce qu’il a ascensionné ou qu’il est entré dans un processus de combustion, c’est-à-dire qu’il sera plus localisé au même endroit, c’est ce qu’on appelle les bugs de la matrice, n’est-ce-pas ? Les mécanismes de synchronicité vont se développer de façon incroyable.

Alors, je dis pas que tout ça sera achevé fin avril mais ça va apparaître dès Pâques, c’est-à-dire c’est très bientôt ça, n’est-ce-pas ? Dans les jours qui viennent déjà, pour les plus en avance, vous allez constater. Alors vous allez voir que ça donne des choses marrantes : par exemple, vous faites quelque chose, vous donnez les clés à quelqu’un, vous avez le souvenir réel de ce geste que vous avez fait et la personne vous dit que c’est pas vrai et y a aucune clé, et vous allez vous apercevoir que les clés elles sont restées ailleurs. C’est pas des trous de mémoire, cette fois-ci, c’est réellement les bugs de la matrice, c’est-à-dire que tout ce qui semblait huilé et répondre aux lois habituelles de ce monde, aux lois de cet univers enfermé, vont s’effacer, avant même le Choc de l’humanité.

Et vous imaginez bien que ça ce sont des éléments de réveil, ou de terreur, extrêmement importants. C’est-à-dire que là, non seulement il vous sera fait selon votre vibration mais vous allez avoir l’occasion de vérifier tout cela par vous-même, non plus par votre propre regard. Mais imaginez que vous vous mettez sans le vouloir à léviter devant quelqu’un, ça va lui faire bizarre, n’est-ce-pas ? Les psychiatres risquent d’être débordés, n’est-ce-pas ? Mais y a tellement de manifestations matérielles qui vont se produire que vous allez voir beaucoup de gens stupéfaits, la bouche ouverte, tombante, se demandant réellement ce qui est en train de se passer. Et tout ça va créer, non pas un tohu-bohu dans un premier temps, mais va créer une sidération de toutes les croyances de l’humanité, une sidération de toutes les volontés inversées de cette humanité, mais aussi des règles sociales, des règles morales. Et vous allez voir que tout va se voir comme le nez au milieu de la figure. Que celui qui vous dira qu’il vit la Lumière, vous allez voir qu’autour de lui, ce qui est là, derrière lui, c’est pas vraiment la Lumière, tout ça sans aucun jugement.

Mais, le plus important, c’est ce qui touchera non pas cette vision des mondes invisibles, mais l’action de l’invisible sur le visible à un niveau jamais imaginé ou même pensé comme possible au niveau de l’humanité. Alors bien sûr, ça fera pas la une des journaux, mais ça fera la une de vos papotages dans le village. Vous allez voir des fruits et légumes qui disparaissent des étals, et je ne plaisante pas. Ça vous faire rire, mais je vous promets que ça va être particulier.

Alors, ne vous attendez pas que ça se produise tous les jours et en permanence. Mais la survenue de ce genre d’événements va quand même, même s’ils ne durent pas, retenez bien que les manifestations vont durer quelques instants mais le résultat matériel sera là. Vous serez en train de parler avec quelqu’un et d’un coup vous l’entendrez vous répondre alors qu’il est plus à côté de vous. Vous allez avoir bien plus que des prémonitions. C’est même plus des synchronicités. Vous allez avoir quelqu’un qui arrive en vous. Pas à travers les processus de communion décidés mais d’un seul coup vous allez avoir quelqu’un qui est là et qui vous parle, qui est peut-être à l’autre bout de la planète. C’est pas simplement le fait de penser à elle, et elle appelle à ce moment-là, c’est réellement une communication. Puisque comme les barrières sont tombées, et elles sont tombées dès l’instant où le Passage a été réalisé le mois dernier, ou dès l’instant où la fusion possible des quatre quintessences Élémentaires sont réunies (c’est ce qui a eu lieu tout à l’heure), et vous allez voir que votre vie va devenir intense.

Que ce soit dans la disparition parce qu’à l’heure actuelle vous avez des frères et des sœurs qui disparaissent, je dirais, dans l’Infini cosmique où y a pas de souvenir qui est ramené (sauf pour ceux qui ont l’habitude de le faire), mais là vous allez ramener des souvenirs et ça va vous faire tout drôle aussi. Mais vous verrez que indépendamment de la stupéfaction, contrairement à ce qu’on pourrait penser, les peurs seront beaucoup moins importantes que l’arrivée de la deuxième Étoile. Mais là aussi, durant ce mois, ça va être une préparation finale et l’Annonce aussi de tout cela, qui a été parlé depuis des années. Donc l’Annonce de Marie ou le retour du Christ, le retour des élémentaux qui n’avaient jamais disparu mais qui étaient invisibles à vos yeux.

Donc, ne vous étonnez pas. Ne vous étonnez pas, ne cherchez pas non plus le merveilleux, mais tout ça fera partie, je dirais, presque de votre quotidien. Vous entendrez, par exemple, des végétaux parler. Vous aurez le comportement des animaux qui sera profondément différent. Vous entendrez réellement certains animaux domestiques vous parler. Donc, vous allez voir que ça a des côtés merveilleux, même si vous avez la mâchoire qui se décroche. Tout ça, tous les potentiels qui semblaient être l’apanage des grands mystiques de ce monde, va vous apparaître évident. Vous allez avoir des inconnus qui vont apparaître matériellement dans votre chambre l’espace de deux secondes, une minute; peut-être qu’ils passeront la nuit avec vous, c’est pas mon problème.

Mais en tous cas préparez-vous au merveilleux parce que beaucoup d’entre vous avez quand même, à travers la Lumière et même vos vécus, êtes assoiffés de ce merveilleux de la Lumière. Mais le merveilleux de la Lumière, il vient à vous maintenant. Il vient à vous parce que la fusion des Éléments sur la terre est enclenchée. Tout ça, si vous voulez, tout ce que vous avez vécu pour certains d’entre vous et pour certains depuis très longtemps (depuis trente ans), va se révéler exact et va se montrer à vous. Et vous verrez d’ailleurs que c’est surprenant parce que à part ceux qui n’ont jamais rien vu ou jamais rien perçu et qui ont terriblement peur de cela, même je dirais les ex-guignols, vont se trouver pour certains d’entre eux à genoux en pleurant, parce qu’ils vont rencontrer leur Maman. Et ils en ont des choses à se faire pardonner.

Donc tout cela, si vous voulez, c’est merveilleux. C’est-à-dire que là où vous êtes, que vous soyez tout seul dans un trou où y a pas d’habitants, où vous rencontrez deux personnes par jour, ou que vous soyez dans un rôle d’aide aux autres, que vous soyez dans une grande ville, que vous soyez dans une campagne, ces mécanismes-là vont devenir de plus en plus visibles. Alors vous verrez, c’est surprenant, parce que y en a parmi certains des frères et des sœurs, même qui vivent les énergies, qui vont faire comme si c’était pas visible, c’est-à-dire qu’il y a une telle rupture de la trame matricielle qu’ils ne pourront pas, parce que certaines croyances sont tellement ancrées, ils vous diront qu’ils ont vu telle chose… Ils oseront vous dire que le coquelicot (y en a pas) mais disons que les roses qui commencent à pousser vous demandent des choses, par exemple. Et non vous ne rêvez pas. C’est-à-dire que depuis le temps qu’on vous parle de la dissolution des voiles, de la superposition de l’Éternel et de l’éphémère, vous allez le constater de visu, n’est-ce-pas ?

Donc tout ça je vous l’annonce clairement, de la même façon que y a très longtemps j’avais des annonces qui se sont réalisées, bien sûr, non pas au moment où je l’ai dit mais bien après. Là, par contre, comme je l’ai dit : y a ni carotte ni bâton, c’est exactement maintenant. Donc tout cela, je vous l’annonce, mais même si vous n’aurez pas eu l’occasion de le lire ou de le savoir, vous inquiétez pas. Ça sera tellement évident que vous vous frotterez les yeux et que ce qui peut rester de votre mental va s’agiter. Mais il va s’agiter non pas avec peur, il va simplement s’agiter parce que c’est des éléments nouveaux qui arrivent à votre conscience, même si vous les avez vécus en perception intérieure ou vibrale, même si vous aviez l’habitude d’établir différentes formes de communication avec l’au-delà, celles-ci vont radicalement devenir envahissantes. Même ça pourra donner, comment ils appellent ça, les esprits frappeurs, les Poltergeist. Les Poltergeist, si vous voulez exactement, c’est quelque chose qui va devenir le commun. Vous allez être réveillés, on va vous secouer par l’épaule à une heure précise. Vous avez déjà par exemple ceux qui transcrivent tout ce qu’on dit, qui le savent bien, c’est-à-dire que même s’ils sont épuisés, on leur donne l’alimentation nécessaire pour ce qu’ils ont mis comme intention de faire. Et toute votre vie va s’organiser comme ça. C’est plus seulement des résistances, c’est plus seulement des confrontations, c’est plus seulement des intégrations ou des éliminations, c’est réellement ce merveilleux-là qui va apparaître.

Alors, ça veut pas dire que tout est fini dès que ça apparaît. Là, ça dépendra aussi de l’interaction de ce merveilleux avec ce qu’il peut rester, non plus d’égrégores mais je dirais d’habitudes au sein de l’humanité, c’est-à-dire tout ce qui est inscrit dans cette notion de répétition concernant tous les gestes de la vie : que ce soit le fait de se raser le matin, le fait d’avoir les règles tous les mois, le fait de payer le loyer tous les mois ou de payer l’EDF tous les trois ou six mois. Tout cela, si vous voulez, va s’entrechoquer et se révéler. Donc à vous, non pas d’être attentif parce que là y a certains moments où vous rêveriez même de retourner en l’absence de perception, parce que c’est comme si vous étiez tranquille avec votre compagnon, avec vos enfants, avec votre cercle d’amis et d’un coup vous allez voir débouler tous les amis (qui se foutaient peut-être un peu de vous par rapport à ce que vous viviez), qui vont venir assoiffés, le menton décroché mais assoiffés, n’est-ce-pas ? Et cela, si ça vous arrive, eh bien il faut que vous remontiez la mâchoire pour accueillir ces êtres-là, n’est-ce-pas ?

Et puis aussi il y aura peut-être un certain nombre de révélations plus ou moins choquantes. Mais la Lumière sera tellement merveilleuse que vous oublierez très vite, contrairement encore à aujourd’hui, des choses qui sont comme ça rémanentes, récurrentes dans vos vies, dans vos souffrances, dans vos espérances, dans vos bonheurs. Tout ça va se trouver non pas dans le tohu-bohu, si vous voulez, pour l’instant, mais va se trouver comme l’enfant émerveillé, par exemple, un enfant qui vit en Afrique et qui découvre la neige pour la première fois. Vous voyez, c’est exactement la même chose.

Et tout ça c’est en train de se vivre, déjà à travers les manifestations quand vous nous écoutez, vous nous lisez ou quand vous êtes là. C’est exactement cela. Ça devient envahissant et vous constatez que quelles que soient les réactions du corps ou les fatigues, ou les lassitudes qui peuvent exister, le merveilleux sera de plus en plus présent. Et c’est aussi le cas à l’intérieur de vous dès l’instant où ce merveilleux extérieur, si je peux dire, enclenchera en vous, là aussi, des mécanismes très précis qui sont directement liés au déploiement Ascensionnel des Éléments via la Merkabah interdimensionnelle, via le corps d’Êtreté, via le Canal Marial et tout ce dont nous avons parlé depuis des années. Tout cela se met en place maintenant.

Voilà les quelques mots que j’avais à dire et je veux bien rester avec vous parce qu’on m’a accordé pas mal de temps pour répondre à vos interrogations, par rapport à cela ou sur tout autre chose. Parce que après faudra pas attendre que je revienne, vous aurez l’occasion, peut-être, de m’offrir une cigarette ou autre chose, et vous verrez que ce n’est pas des blagues. Ça ne durera pas, mais c’est, comment appeler ça, une mise en condition. C’est des rencontres différentes. Alors, ne vous attendez pas à vivre ça tous les jours, mais ça vous arrivera, d’une manière ou d’une autre. Et vous constaterez que ça arrive de plus en plus à tous les êtres humains.

Question : le mouvement mondial « Je suis Charlie » a-t-il été un test réalisé par les êtres célestes ?

Alors là j’ai bien entendu tout ce que tu dis. Il faut savoir que ce qui s’est produit sur votre monde au début de cette année, dans ce pays où vous êtes habituellement, c’est quelque chose qui a été monté de toutes pièces. Nous vous avons dit que les Dracos, ce qu’il en reste… se nourrissaient de quoi ? Des émotions. Et ces émotions qui se sont produites n’étaient pas du tout destinées à nourrir la Lumière, voyons. Il vous suffit de regarder qui était en tête de ceux qui manifestaient et qui affirmaient benoîtement cela. Ça aussi vous allez le voir; et ça va vous faire tout drôle de voir qui vous dirige. Même à la télé vous le verrez, et celui d’à côté le verra pas. Vous allez voir les « gentils animaux » qui étaient là. Donc cette histoire qui s’est produite à un moment donné dans ce pays a été simplement un moyen de fournir de la nourriture à ceux qui étaient à l’agonie, dans les strates intermédiaires, ceux qui restaient. Mais tout ça a été bien nettoyé depuis cette période.

Question : quand tout cela apparaîtra, si on a des amis parasités par des êtres néfastes, que peut-on faire pour les aider ?

Rien du tout, parce qu’ils vous verront aussi tel que vous êtes et donc vous allez avoir des discussions, c’est un exemple que je donne :

– Oh t’as vu l’ombre noire qu’il y a derrière toi ?
– Ben toi, t’as pas vu la tienne !
– Oh la belle lumière, t’as vu ? T’as Marie !
– Oh ben toi aussi t’as Marie !
– Comment ça, on a Marie tous les deux ?

Donc, ne vous inquiétez pas de ça. Ça vous est donné à voir, non pas pour faire quelque chose mais pour être ce que vous êtes. Et je vous garantis que si vous êtes réellement installé dans le cœur, concrètement, énergétiquement, vibratoirement, qu’est-ce qui va se passer ? Vous n’aurez pas besoin de rentrer en dualité. Votre simple Présence fera se tordre de douleur les méchants garçons. Alors ça aussi, ça va être comique, pour certains, qui vont s’adresser à leur supérieur hiérarchique, par exemple, dans une grosse société, et le supérieur hiérarchique, il va tomber à genoux en demandant pardon. Vous n’imaginez pas ce que ça veut dire encore. Alors, je dis pas que ça va être toute la terre en même temps et au même moment, heureusement. C’est des processus qui vont être par petites touches. Mais ces petites touches sont bien réelles et concrètes. Alors, il va falloir faire avec, le nouveau corps et l’ancien corps, puisque les deux sont là.

Je précise d’ailleurs, parce que y en a certains parmi vous (je crois même que Tête de Caboche a fait allusion à ça), vous sentez quelque chose qui recouvre votre peau, n’est-ce-pas, avec des sensations cutanées différentes. C’est simplement que vous mettez votre costume de cérémonie. Qu’est-ce que c’est que le costume de cérémonie ? C’est le corps d’Éternité, le corps d’Êtreté, non plus seulement à travers son anatomie liée aux 24 Triangles du cœur ou aux 24 Triangles du corps, ou aux 4 triangles de la tête, mais bien plus que cela. Et ce que vous percevez en ce moment (j’ai parlé, rappelez-vous au mois d’avril de quoi, l’avant-dernière fois où je suis venu ?), j’ai parlé de rayonnement gamma, j’ai parlé de rayonnements cosmiques et tout cela, c’est ce qui déclenche cela.

Donc vous voyez là, maintenant, pour que nous affirmions aussi fermement quelque chose, vous vous doutez bien que c’est déjà arrivé sur les plans subtils et que le résultat sur le plan physique ne peut être que celui que je vous donne. Avec encore une fois une réserve quant à l’intensité ou à la durée de tous ces processus. Parce qu’au début ça va vous apparaître comme tellement fugace qu’il sera très facile de dire : « C’est pas vrai, c’est une illusion » ou « J’ai des hallucinations ». Mais quand l’hallucination devient tellement percutante jusqu’à vous serrer la main, là vous êtes obligé de vous poser certaines questions, pour vous comme pour tout être humain. Et pourtant, ce n’est que des petites touches. Ce n’est pas à proprement parler la stase collective et l’Annonce de Marie. Mais c’est quelque chose qui va vous confirmer, pas à votre niveau individuel mais au niveau du collectif de l’humanité, que quelque chose est en train de se produire qui n’est pas vraiment catholique si je puis dire, mais c’est un élément important pour vivre ce qui vient juste après.

Voilà ce que j’avais à rajouter. Donc vous allez sentir, indépendamment de ce que certains d’entre vous perçoivent, c’est-à-dire les Triangles du corps d’Êtreté, les coups de poignard sur les Étoiles, sur les Portes ou à différents endroits du corps. Tout cela, c’est le costume qui se déploie. Et le costume, il va être présent. Par moments même, avec vos propres yeux, vous verrez la disparition de quelqu’un et la réapparition. Alors, vous vous imaginez bien que quand ça passe dans votre champ de vision, ça fait bizarre, n’est-ce pas ?

Autre question.

Question : à partir de quel moment les médias relateront ces faits ?

Oh, ils relateront quelques éléments parce qu’ils seront marrants. Mais ne vous attendez pas à ce que ce que vous nommez medias vous disent un seul jour la vérité. Depuis le début de l’histoire des médias, ça n’a jamais existé ça, sauf dans votre tête. Si vous êtes encore en train de regarder le journal le soir ou de lire les journaux papier, c’est que vraiment vous voyez pas clair. Mais bien sûr personne, même vous qui êtes Éveillé, voire Libéré, vous n’êtes pas au courant de tout, C’est pas possible. Et si vous saviez encore tout ce que savent les guignols auxquels vous n’avez pas accès. C’est pour ça que là, ils sont eux, ils font (comment dire) plutôt profil bas, vous voyez, ils sont un peu moins conquérants depuis un certain temps. Parce que eux aussi vont commencer à s’apercevoir qu’ils ont été manipulés, et de façon bien plus grave qu’une simple entité ou un désincarné qui passe ou encore de ceux parmi vous qui ont fait demi-tour pour retomber dans la dualité. Parce que eux ils n’ont jamais vécu le Soi. Voyez, ça fait beaucoup de choses. Alors, vous pourrez les prendre en photo si vous voulez…

Question : on a l’impression que certaines forces de l’ombre cherchent à provoquer une troisième guerre mondiale…

Mais la troisième guerre mondiale, mon cher ami, elle est déjà là. Elle a démarré. C’est pas parce que toi, là où tu es, tu n’en éprouves pas de conséquences. Va demander dans beaucoup de pays, aujourd’hui, et y a pas qu’un pays, allez voir dans vingt, trente pays, ce qui se déroule. Et en France aussi, c’est la guerre. C’est pas la guerre avec des gros boums, pour l’instant, mais c’est la guerre psychique, c’est la guerre de l’ancien contre le nouveau, de ce qui résiste à sa propre mort et de ce qui meurt réellement.

Donc bien sûr, je vous rappelle que même si la chronologie a été, depuis la Libération de la terre, comment dire, apaisée et rendue moins violente, mais nécessairement que ces choses-là doivent arriver, et elles sont déjà arrivées. Alors bien sûr, y a des pays qui résistent beaucoup plus. Y a des pays qui se sentent en dehors de cela, parce que le train-train quotidien n’a pas été suffisamment bousculé. Vous savez que c’est quand vous êtes bousculés que l’être humain est le plus fort, pas quand il est dans la routine et dans les choses quotidiennes.

C’est justement quand y a une irruption de quelque chose de nouveau, quand quelque chose de vraiment… qui introduit dans un premier temps une telle « tombée de mâchoire » je crois que vous appelez ça (y a un terme précis, faudra demander à Tête de Caboche) : quand ce que vous voyez ou ce que vous vivez ne correspond à aucun référencement connu et que ça fait irruption dans la réalité ordinaire. Ça crée au niveau du cerveau quelque chose de particulier qui est, vous pensez quelque chose comme, par exemple, le soleil se lève le matin à tel endroit et d’un seul coup (mais ça c’est pas vrai, hein, c’est juste un exemple extrême qui sera réel uniquement après les trois jours), où le soleil ne se lève plus là où il se lève mais à l’opposé. Mais bien sûr, là, il y aura beaucoup de choses qui se seront déroulées sur la terre.

Mais profitez bien et pleinement de cette période, parce que quelles que soient les souffrances que vous avez traversées et que vous traversez encore, comme je l’ai dit, tout cela va vous apparaître non seulement comme plus réel au sein même de l’illusion c’est-à-dire que l’illusion, paradoxalement, c’est-à-dire tout ce qui est éphémère, va vous apparaître encore plus concrètement le mois prochain. Donc c’est pas vraiment la disparition totale de l’éphémère. C’est bien plus maintenant l’apparition totale de l’Éternel au sein de l’éphémère, déjà en vous et après, de proche en proche.

Vous savez, je prends un autre exemple, même au niveau spirituel, vous avez combien de personnes qui s’adressent à leur ange gardien avec des rituels, avec des prières ou spontanément ? Y en a qui sont réellement en contact. Et puis vous avez des gens dont le cœur est encore obscurci et qui vont se servir de prières qui ont existé dans des temps anciens, pensant contraindre les entités, les génies kabbalistiques, les anges gardiens, les anges tout court. Et quand vous allez avoir… vous êtes en prière pour demander quelque chose à un ange et que vous allez entendre : « Hum… hum… pourquoi tu fais ça ? » Et qu’en fait, vous vous tournez et que vous voyez l’ange que vous étiez en train de prier vous dire que c’est pas comme ça qu’on fait, ça va vous faire bizarre, non ? Tous ceux, par exemple, qui étaient (je parle pas de vous, là), mais par exemple de vrais frères et sœurs qui sont (par vantardise ou peut-être par peur), dans des discours et dans des mots où ils évoquent des choses, et puis vous, vous allez avoir la surprise qu’il dit des mots et vous allez entendre ce qu’il pense, qui n’est pas vraiment ce qu’il dit. Vous imaginez un peu ?

Vous avez par exemple un ami que vous pensez être un ami, qui va vous prendre dans ses bras et vous dire : « Ah je suis content de te voir » et vous allez entendre : « Quand est-ce qu’il va crever celui-là ? ». Et je vous promets que c’est la stricte vérité ; bon, là j’exagère un peu. Mais par exemple imaginez avec un père, une mère, avec un enfant. Imaginez une mère, par exemple, qui dit à ses enfants jeunes : « Oh mon amour, t’oublieras pas de faire ceci ou cela » et qui pense en même temps : « Il va encore tout oublier ». Parce que c’est comme ça que ça se passe, vous savez bien. Y a des choses qu’on cachait à l’intérieur de soi, par convention, par habitude, pour ne pas blesser l’autre. Et là vous verrez que vous n’entendrez pas seulement les anges ou ceux de vos frères et sœurs qui parlent à distance mais que vous entendrez aussi les pensées des gens. Et vous verrez que ces pensées ne sont pas toujours en accord avec les mots. Et y a aucun moyen de tricher quand ça se produira. Et comme ça sera pas permanent, mais que ça se produira en quelque occasion, vous n’avez aucun moyen de contrôler tout ça. Vous allez voir si vous êtes en accord avec vous-même et les autres le verront. Donc, vous voyez c’est une très belle découverte.

Alors bien sûr tout cela, chacun à votre façon, va vous donner, indépendamment de la mâchoire qui tombe, un supplément, non pas de foi, non pas de croyance, mais de l’évidence de ce qui est en train de se dérouler. Et ça sera, en définitive, une fois que la mâchoire sera remontée, une grande joie. Et c’est en quelque sorte ce que nous avons trouvé sur ce monde et qui correspond à ce que je nommerais l’Ultime Grâce, c’est le moment du pardon. C’est le moment de la repentance. C’est le moment de se mettre en accord, non pas avec ce qu’on croit ou ce qu’on dit, mais avec ce qui est. Et ça fait une sacrée différence.

D’ailleurs, vous constatez déjà en ce moment qu’y a des situations, des relations qui vous énervent. Elles vous énervent pourquoi ? Pas simplement parce qu’il y en a un qui est en tort et l’autre qui a raison, parce qu’au sein des relations, quelles qu’elles soient, vous n’avez jamais osé dire tout. Et ce qui se passe maintenant, c’est que tout va se dire et tout va se voir, même si vous ne voulez pas le dire, parce que ça va s’entendre, même si vous n’avez rien dit. Donc vous voyez, ce que nous avons trouvé, ces petites touches, si vous voulez, de dissolution de la matrice vont vous apparaître non pas comme une dissolution de la matrice mais même comme l’installation de l’Éternel ici-même, dans cette dimension. C’est pas tout à fait ça. Mais l’important c’est que ça crée, je dirais, une Ultime Grâce qui fait qu’au moment de l’Appel de Marie, eh bien, ayant le souvenir de ce qui s’est passé vous aurez plus de facilité pour vivre ce qui est à vivre.

Voilà l’essentiel de ce qui a été décidé durant ces dernières semaines pour s’ajuster au Passage qui a été ouvert. Et donc, c’est un élément qui est particulier, n’est-ce-pas, ce que je vous ai dit. Mais si vous le vivez pas déjà par petites touches, vous allez vous en rendre compte très vite, très très vite.

Je dirais que c’est un merveilleux. C’est l’irruption du merveilleux dans l’ordinaire. Mais c’est une irruption qui se fait par petites touches, en certains endroits, peut-être différent dans chaque endroit mais partout à la fois, parce que ça concerne aussi bien vos nuits que vos jours, donc ne vous attendez pas à être tranquille la nuit… Mais vous verrez que ça vous fatigue pas. Ce qui est fatigant, c’est pour le cerveau, parce que lui… Ah, ça y est, j’ai le terme : ça s’appelle la dissonance cognitive. C’est-à-dire que c’est quelque chose, vous avez l’habitude par exemple de parler à une personne que vous connaissez parce que vous vivez avec elle et d’un coup vous allez vous apercevoir que c’est pas la bonne personne qui parle ou pas celle que vous connaissiez. Et pourtant c’est la même personne.

Mais ce qui est dit, ce qui est exprimé, ce qui est manifesté, ne correspond pas du tout à ce que vous entendiez habituellement. Donc tout ça, si vous voulez, c’est cette dissonance qui vous fait dire qu’y a quelque chose qui n’est pas normal, par rapport à la normalité de tous les jours ou même par rapport à la normalité de vos expériences et de vos états mystiques. Alors bien sûr, je vous cache pas que le mental, si y se met de la partie, ça va entraîner encore plus de bugs, non plus dans la matrice mais dans votre cerveau. Mais c’est pas grave parce que nous percevons clairement l’issue de cela : c’est la Grâce vraiment finale. Avez-vous d’autres questions ?

Question : les grandes formes que l’on voit dans le ciel à certains moments, ce ne sont pas des nuages mais ça ressemble à de grandes ailes d’oiseau…

C’est tout-à-fait logique : Mikaël, il a pas dit qu’il passait dans votre ciel, indépendamment des bolides qui descendent sur terre ? Mikaël, il peut tout-à-fait prendre et être représenté réellement et concrètement par un nuage, puisque toute vie s’imprime à travers, même en ce monde, à travers des matrices de résonance vibrale. La vibration de Mikaël, mais elle est omniprésente sur terre. La vibration d’Uriel aussi, elle est en vous mais elle est aussi sur terre. Vous voyez ce que je veux dire. Donc, vous allez voir beaucoup de choses et de plus en plus précises. Vous parlez des nuages, ça peut être le soleil, ça peut être des arbres. Ça peut être… Attendez-vous à l’inattendu, si je peux dire, et rappelez-vous que si la mâchoire tombe trop, vous avez la possibilité de rentrer dans le Silence plutôt que de chercher à expliquer ou à comprendre. Rentrez en Silence.

Par exemple, vous entendez quelqu’un qui vous appelle derrière et vous voyez un ange, même si c’est un ange déchu. Rentrez dans le Silence intérieur, dans la densité du Silence. Rappelez-vous : le Silence avant le Verbe. Et après vous pourrez, non pas réfléchir mais voir ce qui se déroule, parce que le cerveau peut être tellement bousculé que ça peut faire bizarre. Vous voyez quand par exemple sur terre vous avez des être humains qui meurent simplement parce qu’il y a un séisme. Même s’il n’y a pas de mur qui tombe sur eux, y a rien, ils meurent spontanément, parce que le tremblement de terre, même si on sait ce que c’est, tant qu’on ne l’a pas vécu on peut pas savoir quel va être l’effet du tremblement de terre. Ceux qui en ont vécu savent pertinemment cela. C’est autre chose de voir le résultat d’un séisme que de vivre le séisme.

C’est pareil pour les Cavaliers. Vous comprendrez aussi pourquoi, dans l’Apocalypse de Saint Jean, alors il a parlé de Cavaliers, mais parce que c’est réellement des Cavaliers. Pourquoi voulez-vous qu’il ait employé ce mot pour évoquer la notion de rapidité ou de quelque chose qui est puissant. Non, c’est réellement des Cavaliers. Quand un Archange a des ailes, c’est réellement des ailes et donc ça donne des oiseaux dans le ciel. Vous voyez ce que je veux dire. C’est tout ça qui va se dérouler, qui se déroule déjà pour beaucoup d’entre vous, je dirais, dans leur quotidien. Mais l’intensité, dans ce plan-là, va être évidente, pour eux aussi.

Question : lorsqu’un être parle dans l’Invisible, on ne le voit pas mais on l’entend. Est-il conscient de cela ?

Tout est possible. Vous parlez d’un être invisible, donc non humain, non incarné ?

Je ne sais pas. Je ne l’ai pas vu mais j’ai juste entendu sa voix, une voix masculine.

Y a toutes les chances que ceux qui vous ont parlé déjà, ne serait-ce qu’en rêve ou qu’une fois, les êtres subtils avec qui vous avez établi des relations à certains moments donnés, par exemple ceux qui ont été opérés par les Végaliens, ça va leur faire tout drôle. Ceux qui ont entendu Marie ou une Étoile leur parler, ou un Ancien, ceux qui sont venus me voir et qui ont fait demi-tour, je vais aussi aller les voir. Mais bien sûr. C’est évident que ça va devenir beaucoup plus tangible pour vous, en ce plan comme pour ceux d’entre vous qui vivront des mécanismes, je dirais, de bilocation ou des phénomènes mystiques extrêmes.

Question : notre rôle d’ancreur de Lumière pendant cette période, ce sera juste être dans le cœur ?

Alors, ancreur de Lumière c’est terminé, puisque la Lumière est ancrée maintenant, même indépendamment de vous. Semeur de Lumière, c’est aussi fini. C’est maintenant l’Êtreté qui dirige, c’est-à-dire que quand vous parlez d’aide ou d’aider les autres ou de rassurer les autres, ça sera plus les mots qui vont agir, ça sera uniquement la qualité de votre Présence. Parce qu’en face de vous, ce que vont percevoir ceux qui ont accès comme ça, si ça se produit à cette occasion, ils vont voir quoi ? Ils vont pas entendre les mots, ils vont voir ce qui émane de vous. Donc, vous n’avez pas besoin de vous préoccuper de ce qu’il y a à dire ou à faire, parce que ça se fera indépendamment de ce que vous avez décidé, et surtout pas par la voie que vous avez décidée. Alors vous verrez, vous avez des êtres qui avaient envie de vous tuer qui vont vous encenser ou l’inverse. Vous avez des pressentiments par rapport à certaines personnes qui vont être totalement invalidés ou totalement confirmés.

J’en entends certains qui sont en train de se demander ce qui va leur arriver ou ce qu’ils vont voir déjà. Quand je parlais par exemple d’animaux, tout à l’heure, je disais les animaux domestiques. Si vous en avez, vous allez le constater très vite. Et ne soyez pas surpris si certains chiens ou certains chats, et même certains autres animaux se mettent à vous tenir, non pas des discours parce que ça ne sera pas cet aspect-là, mais vont vous sembler parfois beaucoup plus intelligents que vous dans leur comportement ou dans leurs mots. Parce que nous pensons réellement et sincèrement que l’irruption de ce merveilleux sur une matrice qui est en cours de désagrégation mais qui est encore là, ne va pas renforcer la matérialité mais cette espèce de dissonance, à l’intérieur, qui va faire changer les équilibres chez beaucoup d’êtres humains.cela

Question : Cela va-t-il permettre à ceux qui n’en sont pas conscients de ressentir la souffrance qu’ils infligent par exemple aux animaux ?

Ah oui, pas uniquement pour ceux qui infligent des souffrances aux animaux, pas de manière générale et collective. Chaque cas est particulier et fonction de l’Intelligence de la Lumière parce que tout cela ce n’est que le résultat de l’Intelligence de la Lumière et, si vous voulez, de la superposition des dimensions, sans l’extinction pour l’instant, de la dimension carbonée. Mais attention parce que imaginez, par exemple, que vous êtes en train de jardiner et que vos tomates se mettent à crier quand vous allez les ramasser. Bon, c’est pas la saison, on va dire les cerises, c’est plus tôt. Qu’est-ce que vous allez faire ? Par exemple, imaginez que vous vous mettez à tondre votre gazon comme vous faites toutes les semaines et que le gazon se mette à hurler, qu’est-ce que vous allez dire ?

Si vous n’avez plus rien à dire, on va se faire une petite méditation ensemble, non ? Ça vous dit, bien sûr. Allez, on se met tous sans rien demander à personne, entre nous. On se met dans l’Esprit du Soleil.

… Méditation…

Si vous permettez, avant de me retirer je vais vous fournir un exemple particulier de ce que nous avons nommé la co-création conscience. Vous allez tous penser à quelque chose, même si vous ne savez pas ce que c’est, je vous dis : pensez Bouddha Bleu de Médecine, tout simplement. Et vous allez voir.

… Silence…

Parfait. Eh bien chers amis, le Croûton mémorable va vous saluer, et je vous dis cette fois-ci, réellement et concrètement, à tout bientôt chez vous. Portez-vous le mieux possible et soyez heureux et légers, quoi qu’il se déroule. La seule vérité est là, c’est celle du cœur.

Avec tout mon Amour, et bonnes rencontres.

Source: lecollectifdelun.com

Partagé par : http://www.etresenevolution.com