ÉTOILE PRÉCISION 23.7.2014 / par Marc

ÉTOILE PRÉCISION 

23 juillet 2014

« Soyez ferme en l’Amour que vous Êtes »

 

Je suis une des trois Étoiles incarnées.

Mes chers Frères et Soeurs, je suis venue vous dire, en ces temps, d’être extrêmement vigilants à ce qui peut vous paraître n’être qu’une forme d’accoutumance à quelque chose de nouveau. Car ce nouveau, tel qu’il vous vient, n’est pas quelque chose qu’il vous est donné de comprendre, mais quelque chose qu’il vous est donné de sentir, de goûter et de vivre.

Alors, mes chers Frères et Soeurs, je ne suis pas là pour vous faire des discours, mais pour vous dire que ce qui s’en vient est l’Amour, et que l’Amour est à recueillir dans une forme de recueillement qui n’a cure de l’agitation de ce monde. Et qu’il ne faut pas vous soucier, le moins du monde, de ce qu’il peut advenir à telle ou telle partie de votre vie, et bien au contraire, se réjouir de ce qui s’éloigne et qui n’aura duré qu’un temps. Car ce qui s’éloigne est ce qui vous a enfermés.

Il n’est pas si facile, lorsque nous sommes incarnés, comme je le suis et comme vous l’êtes, de ne pas tenir compte, en aucune manière, des circonstances de notre vie. De savoir s’en détacher, et de ne pas succomber à quelque tentation que ce soit d’engager telle ou telle lutte, tel ou tel combat, porté par un élan qui peut être un élan de générosité, un élan de vouloir défendre les opprimés et de porter secours à ceux qui sont dans le besoin.

Il n’y a certes pas à se l’interdire, il n’y a certes pas à se réfréner par rapport à cela, mais il y a surtout à voir clairement ce qui en nous agit, la part de nous-mêmes qui est active, si je puis dire, et qui s’active. Car ce qu’elle active en nous peut alors être tout aussi bien l’Amour qu’autre chose, que des désirs de la personnalité, des volontés de bien. Et même si le bien n’est pas le mal, il n’en demeure pas moins un principe qui est inexorablement relié à cette dimension, à l’illusion de ce jeu et à ce qui le tient pour vrai.

Alors, ne vous précipitez pas en autre chose que l’Amour.

Ne soyez pas comme celui qui voit et qui se prend au jeu, tout simplement parce qu’il ne se tient pas droit en lui-même, dans cette rectitude où plus rien, alors, n’a de prise sur la conscience. Qui peut alors contempler ce jeu dans une forme de distance, en regardant ce qui s’y déroule sans y participer en conscience, tout en y étant pleinement présent et ne s’affranchissant de rien de ce qui se présente – mais tout simplement, en n’y investissant pas sa conscience, en considérant que rien n’est grave, en ne croyant pas à tout cela et en ne lui donnant pas de poids.

Il n’y a dans ce jeu qu’une forme d’échappatoire qui est donné à vivre, mais cet échappatoire ne passe pas par une quelconque manoeuvre dans le jeu, mais s’inscrit simplement en un mécanisme d’échappement de la conscience, qui peut alors sortir du jeu en conscience, tout en y demeurant encore pour un certain temps.

Voilà ce que je voulais vous dire, mes chers Frères et Soeurs. Rien n’est plus simple que de se laisser prendre au jeu par manque d’attention, par manque de constance. Et rien n’est plus simple, non plus, que de ne pas s’y laisser prendre, transformant alors cette prise au jeu extérieur en une prise de conscience intérieure.

Ceci ne demande qu’à voir clairement là où vous êtes placé, là où vous vous inscrivez. Êtes-vous dans le jeu, vous perdez-vous de vue, vous laissez-vous glisser ? Ou alors, êtes-vous droit en vous-même, clair comme de l’eau de roche, et fort comme un roc qui ne se laisse en rien happer par les vents et marées du monde qui se projette à l’extérieur ?

Voilà donc, mes amis, ce que je venais vous dire, à partir de cet endroit où nous sommes encore, vous et moi, mais qui dorénavant se rembobine comme on rembobine un film qui tournait à l’envers.

Voyez bien cela. Ne vous méprenez pas. Soyez au clair sur le fait que ce qui se déroule n’est que le déroulement d’un film, auquel vous êtes invité à ne plus participer en conscience, tout en y demeurant présent et disponible. Il n’y a là aucun paradoxe, juste la réalisation de ce que vous n’êtes pas ce film qui se déroule devant vos yeux, et que ce que vous Êtes est bien plus grand que ce petit je.

Alors, soyez ferme en l’Amour que vous Êtes, et ne dérapez pas.

Car chaque être qui reste ferme en l’Amour aide tous les autres, par le principe de résonance, à rester droits. Et c’est sur cette droiture que se construisent les châteaux et les chapiteaux de l’Esprit venant régner en la Matière, dans cette souveraineté du Masculin et du Féminin réunifiés.

Je suis l’Étoile PRÉCISION et je vous dis : soyez Précis en ce que vous Êtes, et ne vous troublez pas, en aucune manière, face à ce que vous verrez et que vous entendrez. Car vous n’êtes rien de tout cela.

Je vous adresse mes bénédictions fraternelles en l’Amour, et je vous Aime. Je suis à vos côtés, sur cette Terre où nous oeuvrons ensemble. Je suis heureuse de pouvoir vous parler.

Je vous propose un temps de Communion à présent.

[Communion]

Que les vertus de la Précision puissent inonder tout votre Être.

Je vous dis à bientôt.

 

Transmis par Marc

Source : www.accordanceaucoeur.com
Vu sur : http://www.Lecollectifdel’Un

Partagé sur : http://www.etresenevolution.com