ÉTOILE PRÉCISION – Méditation Vibrale 23.1.2014 / par Air

PRECISION – Méditation Vibrale


23 janvier 2014
Fichier MP3
(pour l’enregistrer sur votre ordinateur, faites un clic droit sur le fichier, puis « enregistrer la cible sous »)
ENGLISH                     ESPAÑOL                 PORTUGUÊS

 

Je suis celle que vous appelez Précision, et je viens une nouvelle fois faire le point avec vous en Précision.

 

Je vous ai invités il y a quelque temps à savoir où vous vous positionnez, hors de tout jugement, simplement afin d’être clair avec vous-même et de ne pas vous égarer et perdre du temps là où vous n’êtes pas.
Alors, aujourd’hui, en cet espace de Méditation Vibrale, je viens à la rencontre de ceux qui pensent encore, qui vivent encore qu’être sur ce monde signifie être inscrit au sein du temps et de l’espace.

Commençons, si vous le voulez bien, à nous inscrire Ici et Maintenant…

[Silence]

Vous inscrire en ce monde commence bien évidemment en vous inscrivant en ce corps, corps que vous n’êtes pas mais où est venue se fixer votre conscience à un moment donné de votre parcours. Si votre conscience est toujours fixée au niveau du corps d’une manière ou d’une autre, si d’une manière ou d’une autre vous pensez toujours, vous vivez toujours la sensation, la conviction que vous êtes là, quelqu’un, en cet espace, alors je vous dis : très bien, commençons notre méditation ici… et explorons, si vous le voulez bien le passé. Le passé, qui vous revient sous forme d’images, sous forme de convictions, sous forme d’histoires, histoires simplifiées car, en réalité, si vous observez Ici et Maintenant l’ensemble de ce qui est partagé, l’ensemble de ce que vous vivez au sein des pensées, au sein du corps, au sein des émotions, au sein de votre environnement, tout ceci fournit une masse d’informations que vous ne pouvez traiter. Pourtant, vous en stockez quelques bribes et vous en faites la vérité de votre passé.

Mais pouvez-vous, avec votre corps, vous rendre en le passé ? Pouvez-vous revisiter le passé, afin de vous y placer et de le revivre réellement ? Bien évidemment, non. La manière dont vous vivez votre passé est une fiction de plus, qui ne vient que défiler, et dans laquelle vous perdez la résonance avec votre présent. Et là, je parle du passé que vous pensez avoir vécu… Alors que dire des passés familiaux, des passés historiques, qui vont s’inscrire dans des histoires dans lesquelles le seul lien que vous avez est ce que l’on vous a raconté, ou ce que les historiens ont voulu rapporter… Comment peut-on donner foi à tout cela, alors même qu’il n’y en a plus aucune expérience ?

Ceci n’est pas un reproche, ceci est une question que je pose à votre mental. Si vous êtes situé en le corps, comment pouvez-vous adhérer au passé où votre corps ne peut être, où votre corps n’a peut-être jamais été ? Car, vous le savez peut-être, de nombreuses expériences ont été menées, amenant les personnes à se créer de faux souvenirs et à y adhérer, expériences comme par exemple montrer une photo-montage d’enfance à des personnes, qui parfois ne se reconnaissent pas tout de suite dans l’histoire, dans l’environnement, mais qui dès la seconde vision se rappellent parfaitement tout ce qui s’est passé.

Voilà ce qu’est votre passé : un mirage sur lequel vous construisez un présent. Alors, je redemande à votre mental : où est la logique ?

Concernant le futur, là encore, pouvez-vous y amener votre corps ? En réalité, vous le savez, vous projetez des scénarios, et vous vous créez maintenant des tensions pour ce qui pourrait venir, mais qui n’est pas encore là. Les scénarios sont innombrables et vous vous y perdez. Vous mettez des stratégies en place pour venir éviter ce qui ne se présente que dans votre fantasme. Alors, bien évidemment, à force d’adhérer à certains types de scénarios, vous le savez, vous participez à leur création, et après vous vous dites : « Ah, je l’avais bien dit ! ». Oui, vous l’avez bien créé…

Et tout cela, vous le faites Maintenant. Car, à quel autre moment êtes-vous rassemblé ? A quel autre moment pouvez-vous ressentir ce que vous êtes ? Que vous le trouviez ou non n’est pas la question. A quel moment êtes-vous vivant ?

A quel moment votre monde se déploie-t-il sous vos yeux ? Si vous êtes placé dans le passé, ou dans le futur, comment pouvez-vous voir le monde se déployer sous vos yeux ? Soyez précis. Demandez des comptes à ce que vous pensez être, non pas pour régler vos comptes mais pour vous situer clairement.

Vous pouvez peut-être vous dire, si vous ne vivez pas encore en l’Esprit, que cela n’est pas ce que vous êtes, ou que cela est loin de vous. Mais, est-ce que cela pourrait être plus loin de vous que votre passé ou votre futur ? Bien sûr que non, car ceux qui ont rejoints l’Esprit le savent : l’Esprit s’écoule à chaque instant en vous, diffusant la Vie. Maintenant, l’Esprit s’écoule… Ce n’est ni ailleurs, ni plus tard : c’est Maintenant, là où vous êtes, en Vérité.

Alors, oui, vivre la Vérité de l’Eternel Présent, ça commence par ne plus adhérer à ce qui vous en détourne, c’est-à-dire l’adhésion à l’espace et au temps. Ne pas y adhérer ne signifie pas le rejeter, cela vous a été dit de nombreuses fois. Mais, bien sûr, le mental ne sait qu’adhérer ou rejeter. Mais je rappelle à votre mental cette question : comment peux-tu adhérer au passé, alors que tu n’as aucune preuve que ce à quoi tu adhères a réellement existé, tel que tu en gardes la mémoire ? Faisons ensemble preuve de logique… Il n’y a là aucune volonté de déstabilisation, simplement une demande de Précision.

Tous ceux qui en témoignent disent la même chose : la Grâce se déploie Maintenant, l’Esprit insuffle Maintenant, là où vous êtes. Alors si vous placez la Grâce en votre devenir, vous la chassez, vous la maintenez loin de votre Vérité. Votre Vérité, quelle qu’elle soit, qu’elle soit ancrée au sein de la personnalité, qu’elle soit ancrée en l’Être, qu’elle soit placée en a-conscience, peu importe, votre Vérité est toujours Ici et Maintenant. Regardez et constatez.

Soyons précis. Vous ne pouvez adhérer à ce monde en vous plaçant en l’espace et en le temps, et souhaiter le retour en Unité. Souhaiter un retour en l’Unité pour demain, ou le mois prochain, c’est là aussi, bien évidemment, la rejeter loin de vous. Plein de bonnes intentions, certainement, mais le résultat est là : vous avez déplacé ce qui était là, Maintenant, au sein du temps. Temps dans lequel vous ne pouvez en Vérité vous déplacer, temps pour lequel vous n’avez d’autres preuves que l’adhésion à l’histoire.
Alors, bien sûr, vous pouvez dire : le temps passe sur le corps. Mais, à l’instant, si vous vous rappelez avoir été plus jeune, vivez-vous ce corps plus jeune ? Y a-t-il eu, un jour, un changement de corps ? Cela s’est-il passé durant votre sommeil ? Nombreux témoignent qu’en se regardant dans un miroir, ils ne se reconnaissent pas. Il en est de même quand vous regardez des photos d’enfance : vous reconnaissez-vous ?

Alors, comprenons-nous bien. Je ne vous demande pas de négliger votre présent, bien au contraire. Nourrissez-le et, en le présent, nourrissez ce corps. En le présent, prenez soin de ce corps. Et la meilleure manière de prendre soin de la matière de ce corps, c’est de la placer dans l’Esprit, sous l’impulsion de l’Esprit, qui place ce corps au sein de la Grâce.

Alors, je vous remercie de m’avoir permis de venir partager cela avec vous, et cela, je le partage en tant qu’Etoile en incarnation. Je suis placée sur votre monde, et je ne me déploie ni au sein du temps, ni au sein de l’espace.

En le bain d’Amour que nous partageons sur ce monde à chaque instant, entre frères et soeurs incarnés, je vous dis, peut-être à une prochaine fois.
 
 
Transmis par Air
Source: http://www.envol-du-phenix.org


Partagé sur : http://www.etresenevolution.com

Merci de partager en conservant l’intégralité ainsi que les liens sources