ANAËL 23.1.2014 / par Air

ANAËL

23 janvier 2014
Fichier MP3
(pour l’enregistrer sur votre ordinateur, faites un clic droit sur le fichier, puis « enregistrer la cible sous »)
ESPAÑOL                      PORTUGUES              ENGLISH    

 

 

Je suis Anaël Archange, et je viens vous proposer d’échanger autour du thème de la Grâce en Action.

Mais avant cela, je vous propose un espace de Communion…

[Communion]

Je vais reprendre quelques informations que je vous ai déjà communiquées concernant la Grâce, son déploiement.


Comme je vous l’ai dit, la Grâce n’a rien à voir avec la fluidité. La Grâce ne peut être évaluée. La Grâce se vit non pas en recherchant la Grâce, mais en étant retourné en l’Esprit, revenant ensuite apporter le Feu de l’Esprit au sein de la matière.

La Grâce n’est donc pas quelque chose à rechercher : la Grâce est le fruit qui vous est promis sur ce monde. La Grâce, ce n’est pas attendre que le temps passe ; c’est accompagner le mouvement de la Vie, le mouvement de l’Esprit. Accompagner le mouvement de l’Esprit signifie, bien évidemment, vivre l’Esprit.

Lorsque qu’elle se déploie, la Grâce le fait en intégrant tout, en intégrant l’ensemble des placements que vous pouvez avoir, prenant même en compte les résistances de la personnalité des uns et des autres, afin que l’œuvre de la Grâce se déploie.

La Grâce revient à danser la Vie. Sentir la Vie, comme No Eyes vous l’a dit cet après-midi, est souvent plus facile lors d’une méditation ou lors d’une action que vous maîtrisez parfaitement car, à ce moment-là, la Grâce peut s’installer en toute Légèreté. Mais lorsque vous vous déplacez sur ce monde, très vite, vous vous retrouvez à évaluer les situations, à anticiper, et là, vous n’êtes plus dans le Flux de la Vie. Cela s’installera progressivement, à partir du moment où vous serez vigilant à votre positionnement de manière régulière, sans jugement, sans vous contraindre.

J’en profite pour évoquer avec vous la notion d’évidence. Car si le mot évidence rime avec danse, il signifie plutôt éviter la Danse. Lorsqu’il y a évidence, évidence par exemple que vous existez situé dans ce corps, évidence d’être de telle ou telle nationalité, évidence d’être un homme ou une femme, toutes les évidences vous placent dans une forme de croyance et de pilotage automatique de votre personnalité. Voilà pourquoi, il y a quelque temps, O.M. Aïvanhov vous a conseillé de tout revisiter, afin de voir par vous-même ce qu’il en est au niveau du Flux de la Vie, au sein de ce qui vous semblait évidence.

Alors, maintenant, plutôt que de continuer à développer mon monologue, je vous propose, si vous avez des questions concernant le déploiement de la Grâce, d’y répondre.

 

Q : Y a-t-il une différence entre « être en état de Grâce » et la Grâce en Action ?

R : Alors, nous pourrions dire que l’état de Grâce est le moment où vous touchez la Grâce, mais où vous n’êtes pas installé, porté à chaque instant par la Grâce. La Grâce en Action est le moment où la Grâce vous porte tout entier. La Grâce est l’action et vous dansez l’action. Des états de Grâce, tout le monde peut en vivre à un instant ou à un autre, comme par exemple un sportif qui se retrouve lors d’une compétition en état de Grâce, réalisant des mouvements à la perfection, sans forcément comprendre à ce moment-là ce qui lui arrive, bien évidemment. La Grâce en Action est l’impulsion de l’Esprit, en permanence reçu au sein de la matière. Peu importe que cela concerne une action que vous maîtrisez parfaitement ou une nouvelle situation, car vous l’abordez porté par l’Esprit, en Légèreté. Que la Grâce vous amène une situation confortable ou une situation plus compliquée, cela ne change rien, cela ne vous émeut en rien. Vous laissez la Grâce œuvrer, vous l’accompagnez. Nous pourrions dire : vous l’accompagnez en faisant de votre mieux. Et parfois, le mieux pour accompagner la Grâce, c’est de laisser faire, sans vous. Comme je l’ai déjà dit, la Grâce se déploie avec ou sans vous, de préférence sans vous.
  Cela ramène à une phrase dite par le Christ : « Mon Père travaille, et je travaille avec Lui. »

Mais, à ce moment-là, vous ne pouvez mettre en place une stratégie. Car, essayer de comprendre ce que veut la Grâce, c’est vous sortir de la Grâce. Jamais vous ne pourrez comprendre ce que veut la Grâce. Ce que la Grâce veut, la Grâce le déploie. Il ne vous est pas demandé de réaliser l’œuvre de la Grâce. Il vous est proposé, si tel est votre souhait, de la danser, de vous y plonger et, d’une certaine manière, de la savourer. Car la Grâce est un flux d’Amour permanent de l’Un vers l’Un.

 

Q : Est-ce que la respiration consciente, respiration du Cœur, respiration présente, peut être un « starter », un démarreur de la Grâce, sans y mettre aucune volonté, simplement en étant dans cette communion ?

 

Nous pourrions dire que la respiration est, de fait, la Grâce en Action. Car pensez-vous à respirer ? Cela se fait sans que votre conscience n’ait besoin de s’y poser. De nombreux exercices de méditation ont été fournis, consistant à poser sa conscience sur la respiration. Cela a de nombreuses vertus. Mais la Grâce n’a que faire de la conscience. Vous ne pouvez rien faire d’autre, afin que la Grâce se déploie en votre monde, que de vous placer en l’Esprit, baignant la matière du Feu de l’Esprit. Il ne s’agit pas de renoncer à quoi que ce soit, il ne s’agit surtout pas de vous extraire de quoi que ce soit. Toutes les stratégies que vous pourriez  déployer, ne viendraient en fait que renforcer la personnalité.
Ne changez rien de vos habitudes, dans le sens que vous n’avez ni à quitter votre famille, ni à quitter votre travail, ni à quitter votre maison. Changez la manière de vous placer en votre demeure, en votre corps. Là, ce changement de positionnement intérieur vous permettra de vous placer, si tel est votre souhait, au sein de l’Esprit.

Cela, dans un premier temps, suffira largement à votre bonheur. Vous y vivrez de tels bains d’Amour, que vous pourriez à ce moment-là vous dire que vous n’avez qu’à rester placé à cet endroit. Mais vient un temps où ce bain d’Amour en l’Esprit descend au sein de la matière vous faisant réaliser que vous pouvez le vivre aussi bien dans ce corps de chair qu’en Esprit. Où que vous soyez, cela ne change rien, car à ce moment-là, vous êtes complet. Vous ne pouvez plus être inquiet pour la personne, vous vivez le déploiement de l’Amour à chaque instant, la morsure de l’Extase, le déploiement de la Grâce… Ceci, de nombreuses personnes en ont témoigné, de nombreuses personnes en témoignent également de vos jours.

Regardez là où se déploie la Grâce, si vous en avez l’opportunité, et vous verrez la vitesse à laquelle tout se met en place, la vitesse à laquelle tout se déploie, l’œuvre qui est à réaliser sans qu’en réalité qui que ce soit, soit intervenu de par une volonté d’effort. Certains témoignages ont dit que quand la Grâce est en action, la Grâce est devant et vous courez derrière. C’est tout à fait ça. Vous courez derrière, et en le même temps, vous en recueillez les fruits.

J’en profite pour préciser que, bien évidemment, si vous avez vécu ce que nous avons pu exprimer, notamment la notion de l’Esprit et de la matière, ou des polarités masculine et féminine, la Grâce est le fruit de la fusion complète des deux polarités de la Création.
La Grâce renvoie toutes les évidences à une notion dépassée, mais cela, je ne vous demande pas de le croire. Vous aurez simplement, si tel est votre choix, la Grâce de le vivre.

Pas d’autres questions.

Alors, je vous propose, avant de me retirer, que nous nous baignons ensemble en le Feu de l’Esprit, en l’Eau de la matière…

[Communion]

Je suis Anaël Archange. Je vous invite en le Bain de Grâce.

A bientôt.
 
 
 
Transmis par Air
Source: http://www.envol-du-phenix.org

Partagé sur : http://www.etresenevolution.com
Merci de partager en conservant l’intégralité ainsi que les liens sources