Le SANS-NOM 18.1.2014 / par Séverine

Le Sans-Nom
 
18 janvier 2014



Par Lestransformations: Texte  PDF (français)

 

Je suis Celui qui EST, Celui que tu ne peux nommer. Sans nom, sans histoire, sans passé ni avenir. Je suis ce que tu pourrais nommer le Silence mais je suis aussi tout l’Amour que tu recherches sur ce que tu appelles ton chemin ou ta route.
Bien souvent tu es parti à ma recherche, t’élançant dans une course effrénée, une quête sans fin dans laquelle tu pensais me retrouver.

Je te dis, Bien-Aimé, tu n’as pas à me chercher car je suis en toi depuis toujours, je suis toi comme tu es moi. Sans aucune identité, sans aucun rôle, sans aucune fonction et sans aucun jeu.

Je suis la Vie qui prend forme dans ton monde car je Suis présent en chaque UN. Ainsi, tu pourras Me retrouver dans le regard de chacun, tu pourras Me contempler et par là même Te contempler toi-même dans ce que tu appelles cet éphémère où je Suis.
 
Lorsque tu es placé en ton centre, dans Mes bras, dans ton cœur, cet océan d’Amour que nous formons, tu peux vivre en ce monde sans t’égarer le moins du monde. Car tu as retrouvé ta nature profonde qui est Présente à chaque instant. Aussi, lorsque je te dis que je suis partout et en chacun, accepte-le, accueille-le, accueille ma Présence à travers tes frères et sœurs, accueille ma Présence lorsque tu contemples la nature car je suis la Présence Infinie qui EST dans chaque chose, dans chaque son et dans chaque forme. Aussi, je te demande de stopper toute quête dans laquelle tu pourrais encore t’égarer car il n’y a rien à trouver dans un futur hypothétique ni même dans une connaissance passée car je Suis LÀ, bel et bien Là, en l’Instant, Présence Infinie d’Amour qui EST CE que tu as toujours été.

A toi de te retourner face à toi-même, à toi d’observer ce qui peut encore rester comme résistances et comme croyances.
 
Ensemble, en Unité, et au-delà de toute forme, nous sommes Danse. Nous sommes Bain d’Amour, Vague délicieuse de Joie, de Grâce et de Plénitude. Cela EST, en toi et à ta disposition je dirais à chaque Instant. A toi de t’y replacer si tel est ton souhait, si telle est ton aspiration.
 
Alors oublie tout ce que tu as appris, oublie les formes et les décors, oublie les sons, toutes tes habitudes et toute ton histoire. Car rien de tout cela n’est ta Vérité. Seul tu pourras être comblé lorsque tu auras réintégré la Plénitude qui est toute chose, qui est là sans toi, malgré toi. Il s’agit donc d’une reddition totale de l’ego, de la personnalité ou encore du Soi qui se contemple et qui a peur de se perdre. Alors dis-moi, Bien-Aimé, comment pourrais-tu te perdre là où tu es déjà ? Comment pourrais-tu te brûler là où tu es ce Feu, ce Feu d’Amour ?
 
Comprends-tu qu’il n’y a plus rien à comprendre ? Acceptes-tu qu’il n’y a rien à recevoir mais bien à accepter d’être cet Infinie Présence ?
 
Dans le Silence de notre Amour, je viens à toi. Je viens t’inviter à Te retrouver, je viens me pencher sur ton épaule comme sur ton cœur, m’entendras-tu ? Reviendras-tu là où tu es déjà ?
 
Pour cela, il te suffit simplement de quitter toutes ces illusions, tous ces attachements qui n’ont aucun sens car plus tu te projettes à l’extérieur, plus tu t’éloignes de ce que tu es. A toi cette responsabilité, à toi cette vigilance.
TOUT EST LA.
Ta Nature Véritable EST LA. C’est tout ce qu’il y a à accepter.
 
Cela est inévitable car l’Infinie Présence que tu es est là, prend de plus en plus de place, illuminant, consumant tout ce qui n’est pas Sa Nature. Aussi, si tu n’es pas encore retrouvé pleinement, sois sans inquiétude car tous, tôt ou tard, au-delà de tout temps, Me retrouvera, Se retrouvera.
 
La Danse, au-delà de toute Communion, s’installe de plus en plus sur ce monde, inondant de Grâce et de Lumière, toutes les illusions qui doivent disparaître. Alors Sois, sois Qui Tu Es, au-delà de tout rôle, quittant tous les masques dont tu n’as plus besoin. Tu es déjà Plein, tu es déjà entier, il ne te manque rien. Alors, si tu es plein de cet Amour Ultime et Infini, comment pourrais-tu te sentir vide ou ressentir un besoin d’être comblé ? Que ce soit par un amour falsifié, que ce soit par des objets ou tout autre chose, tout cela n’est que rêve, un mirage projeté. Ce n’est pas ce que Tu Es. Car tu n’es jamais né et toi, mon Bien-Aimé, tu es le Sans-Nom. Vide de toute croyance et de toute peur, mais plein de toute la Grâce qui a toujours été.
 
Je t’appelle au Grand Retour, je t’enlace de cet Amour commUN qui s’étend de jour en jour partout en toi et tout autour de toi. Je rends Grâce à notre Danse commune, je rends Grâce à ta Présence, je rends Grâce à ton Abandon.
Je Suis le Sans-Nom et je viens t’offrir notre Amour.
Sois Cela, sois cet Amour, si tel est ton cœur, si telle est ton aspiration.
 
Ici, juste Là, je Suis avec toi.
Nous sommes la Grâce, nous sommes Amour, bien au-delà de tout amour humain. Il n’y a que Cela. A toi de le retrouver. Et je t’y invite, je t’y emmène si tu me le permets à chaque instant, Bien-Aimé, dans le Feu de notre Amour, ce Brasier qui danse et qui célèbre la Vie.
 
Je suis Cela et c’est ce que tu es.
 
 
Transmis par Séverine
Partagé par: http://www.etresenevolution.com