OSHO 20.1.2014/ par Air



OSHO

20 janvier 2014

 

ENGLISH

ESPAÑOL            PORTUGUÊS

 

Puisqu’il faut un nom, je suis Osho. Mais je suis toi, comme tu es moi.

Je viens en ce jour, comme cela vous a été annoncé par O.M. Aïvanhov, développer sur le thème de la sécurité. Mais avant, partageons ensemble un espace de Communion…

[Communion]

Et maintenant, prenons le temps d’un échange autour de ce thème crucial qu’est la sécurité. Car, vous le vivez à chaque instant : afin de vous déployer au sein du nouveau, vous cherchez d’abord à vous placer au sein d’une sécurité. En quoi consiste-t-elle ? D’où émerge-t-elle ? Comment se manifeste-t-elle ? Car, sous diverses formes, elle vient vous inviter à reporter le moment de vous abandonner. La sécurité vient vous dire qu’il vaut mieux attendre demain, car aujourd’hui vous avez à faire, ou après-demain, car après-demain vous devez rencontrer telle ou telle personne.

La sécurité, c’est se placer dans le connu. Ceci, vous avez pu le remarquer. Se placer dans le connu, c’est donc mettre en place une stratégie en fonction d’un positionnement supposé, et en fonction d’expériences passées. Et, bien évidemment, il n’y a jamais assez de sécurité : sécurité physique, sécurité financière, sécurité affective. Tout cela vous amène à projeter un besoin venant de l’extérieur, besoin se plaçant au sein du temps et de l’espace.

Et pourtant, vous le savez : tout est mouvement, rien ne peut se fixer, rien ne peut se figer, pas même la sécurité. Au sein du mouvement, vous essayez de poser quelques fondations, mais toutes s’inscrivent au sein du temps, toutes s’inscrivent dans l’éphémère et, en définitive, aucune ne vous apporte la sécurité. Vous pouvez donc courir après la sécurité toute votre vie sans jamais la trouver.

En définitive, il n’y a qu’une seule constante, c’est le changement. Le changement est permanent. Alors, face à ce changement, vous avez la possibilité d’essayer de placer des sécurités éphémères, ou vous avez la possibilité d’abandonner toute sécurité. A ce moment-là, il faut tout votre courage pour vous abandonner au flux de la Vie. Ce corps, qui d’une certaine manière est le vôtre, ne pourra jamais vivre la sécurité.
 Alors, mon invitation est une invitation à tendre la main, afin de prendre la main que je vous tends, et de me rejoindre dans le grand bain de la Vie, là où je vous promets l’insécurité, où je vous promets la Joie, où je vous promets l’Amour…

Alors, si tu prends ma main, viens avec moi là où il n’y a que l’abandon en le flux de Vie , et là où je lâche ta main, car je ne voudrais pas être une sécurité qui viendrait empêcher ton abandon.

Dansons, dansons le flux de Vie, dans lequel tout est permis…

[Silence]

Prenons le temps de vérifier ensemble que nous baignons dans l’insécurité la plus totale, et que nous nous en délectons…
De nombreuses personnes en témoignent sur votre monde : c’est en ayant abandonné toute sécurité qu’elles ont pu voir émerger la Joie et être remplies de la Vie. Nombreuses sont les personnes qui abandonnent la sécurité matérielle, qui abandonnent même l’expérience d’avoir un toit pour se sentir vivre. Mais en définitive, cela n’est pas nécessaire. Ce n’est pas le toit qui vous place en ce sentiment, en ce besoin de sécurité. C’est en vous-même que cela se trouve.

Alors, si vous en êtes d’accord, brûlons ensemble tout ce qui vous apportait le sentiment d’une sécurité. Car vous et moi avons reconnu que la sécurité ne sera jamais obtenue. Mais qu’en plaçant votre attention au sein de la sécurité, vous vous séparez, vous vous enfermez à double tour dans ce qui vous semble être une tour d’ivoire, et qui n’est qu’une tour de papier mâché qui s’envolera au premier coup de vent.

S’il existe des questions concernant ce que je viens de développer, je veux bien y répondre.

Pas de questions.

Alors, je vous propose un espace de Fusion… et peut-être de Dissolution car, en définitive, seule la recherche de sécurité vous éloigne de la Dissolution.

[Silence/Fusion]

Eliminons ensemble, également, toute sécurité d’un chemin à parcourir, qui vous amènerait à votre Libération. Abandonnons ensemble tout chemin vous portant à l’Ascension. Car tout cela est Ici et Maintenant, caché derrière la sécurité.

Dansons, dansons en la Vie, libérés de la recherche de sécurité… Abandonnons-nous en le Silence, et festoyons !

Christ vous l’a dit : « Père, je remets mon Esprit entre tes mains ». Ce moment où vous ne tenez plus rien entre vos mains signe l’arrivée de la Grâce. Il en sera fait selon votre volonté, et si vous voulez tenir quelque chose entre vos mains, alors vous le tiendrez, et il vous tiendra.

[Silence]
Alors accueillez, accueillez tout ce qui vient à vous, sans rien discriminer, sans rien évaluer. Dansez-le !

La Vie s’y déploie, l’Amour y fleurit. Alors, je t’en prie, entre en ce jardin de la Vie…

Ami, je viens parler à ton oreille et je te dis : « Toi qui n’es rien, qu’as-tu donc de si important à protéger ? »

[Silence]

Au sein de ce rien, je vois la Vie. Au sein de ce rien, je vois l’Un. Et toi, que vois-tu ?

Ami, reçois mon baiser enflammé.

Je te dis à bientôt.
 

Transmis par Air

Téléchargement PDF français par Lestransformations

Source: http://www.envol-du-phenix.org
Vu sur : Lestransformations

Partagé sur : http://www.etresenevolution.com