MÈRE / par Séverine

MÈRE
13 décembre 2013
 
par Séverine
 
 
Frères et sœurs tant aimés, je suis Mère, appelée à l’époque où j’étais incarnée sur ce monde, Mira Alfassa, compagne de Sri Aurobindo.

Je viens en ce jour vous offrir toute ma douceur de mère et de sœur. Recevez tout mon Amour. Recevez le don de la Grâce, la Grâce de notre Mère Divine, Grâce que vous êtes, Grâce que nous sommes.

Communions un instant vous et moi, en le Cœur de l’UN, en le Silence de l’Amour.

(Communion silencieuse)

Si je viens en cette journée particulière c’est non seulement pour vous partager tout mon Amour, pour Communier mais également pour vous offrir toute la chaleur d’une mère, tout le réconfort d’une mère. Réconfort pour celui ou celle qui se croit encore séparé et qui se croit, en ces instants d’Epousailles avec la Lumière, avec votre Nature Véritable, mourir. Qu’est-ce que la mort chers enfants, si ce n’est la fin de toutes vos illusions ? La fin de toutes vos croyances, la fin du mirage et la fin des projections. Ce n’est rien d’autre. La mort de l’égo voit votre Renaissance à votre nature suprême, Amour Suprême, Feu de Vérité, Eclat de Joie. C’est ce que vous êtes.
Osez, chers enfants, chers amis, vous qui peut-être vous sentez quelque peu isolés en ces temps ultimes, voire un peu perdus face à l’intensité de ce que vous vivez en ce moment. J’aimerais vous dire qu’il n’y a que l’Amour, vous êtes Amour. Acceptez cela et cessez tout conflit, tout conflit avec vous-même comme tout conflit avec vos frères et sœurs. Et cela commence par vos pensées, par vos projections, par où vous vous placez.

Est-ce que vous vous placez dans l’instant Présent ? Au sein de la Grâce ? Ou est-ce que vous vous placez dans le corps et ses souffrances, dans l’égo et ses illusions, dans ses peurs et ses projections ?

Qu’êtes-vous vraiment ?

Alors faites Silence, recentrez-vous en ce Cœur d’Amour, ce parfum de Grâce que vous êtes et que vous n’avez jamais cessé d’être, ce parfum qui embaume, qui a toujours été là. Vous êtes à la fois la fleur et à la fois le parfum. Fondez-vous en ce parfum divin, en cet arôme silencieux que vous êtes.  Mais pour cela, il faut vous décoller de toutes vos croyances. Cela peut parfois se produire de manière brutale et parfois avec beaucoup de Fluidité. Vous avez la possibilité, le cadeau immense de pouvoir retrouver ce Silence, cette Vérité, votre Nature profonde, alors que choisissez-vous ? Allez-vous céder à la peur ? Allez-vous partir en courant ? Ou allez-vous vous blottir dans les bras de votre Mère, et vous fondre en le Silence, en le Son sacré de votre Essence ?

(silence)

Chaque instant, soyez attentifs à l’Instant. Soyez attentifs au Silence qui EST là quoi que vous fassiez. Quoi qu’il puisse se dérouler autour de vous, le Silence EST là. Il EST et n’attend que vous. Il vous caresse de son Amour à chaque seconde, Le sentez-vous ? Le vivez-vous ? Il vient vous rappeler à ce que vous êtes.
Qui êtes-vous ? Qui êtes-vous ?

Et comme cela vous a déjà été demandé tout récemment : Qui se prend pour Dieu ? Qui se prend pour un égo, pour une personnalité, pour un mirage, pour l’éphémère ? Alors posez-vous la question si cela n’est pas encore clair, comme cela vous a déjà été proposé à maintes reprises : Qui suis-je ? Que suis-je ?
Qui êtes-vous en cet instant, alors que vous m’écoutez ? Où vous placez-vous, en cet instant, alors que vous m’écoutez ?
Avez-vous des pensées, des projections ? Êtes-vous dans le passé ou dans l’avenir ? Êtes-vous encore quelqu’un, je vous le demande ? Ou aujourd’hui n’êtes-vous plus rien ?
Il est temps de faire le point. Il est temps, chers enfants.

(silence)

Vous êtes aimés à l’infini et plus que tout, vous êtes AMOUR et rien d’autre. Alors que décidez-vous ? Disparaître, vous fondre en la Grâce, tout ce que vous avez recherché, toujours souhaité, pour enfin être en Paix, pour enfin et à nouveau être pleinement la Paix, la Grâce, qui est là, qui est ce que vous êtes ? Alors allez-vous résister jusqu’au bout, encore un petit moment, ou allez-vous enfin rendre les armes et laisser pleinement la Vie Être, à travers ce corps quoi qu’il puisse advenir ? Allez-vous vous abandonner, accepter de TOUT perdre y compris cette croyance en votre identité ? Car voyez-vous, même si vous le savez intellectuellement et même si de plus en plus de vos frères et sœurs le vivent en conscience : IL N’Y A AUCUNE IDENTITE. Il n’y a que le rêve que vous projetez.
Et si vous revenez en le Berceau, en l’Amour, très vite et sans aucun effort, en toute fluidité, vous verrez avec toute la clarté divine ce rêve et vous saurez ce que vous êtes, ce que vous avez toujours été. Plongez, prenez ce recul et oubliez tout le reste. Oubliez tout ce que vous avez appris, tout ce que vous croyez savoir ou connaître, oubliez tous les mécanismes de l’être humain égaré et redevenez ce que vous êtes.

Je suis Mère et je vous borde de mon Amour. Recevez mes tendres baisers. Je suis là à vos côtés à vous accompagner, à vous prendre dans mes bras, mais plus important que tout : je suis ce que vous êtes. Mon frère, ma sœur, mon enfant bien-aimé, nous sommes UN.

Alors oubliez les mirages, oubliez les images, oubliez les sons, oubliez tout ce qui construit vos repères dans ce monde et acceptez de vous envoler vers l’Inconnu car vous y êtes déjà. Retrouvez cela, ce bain d‘Amour dans lequel vous êtes plongés, Bain d’Amour sans forme, sans conscience que vous êtes. SILENCE et rien d’autre…

(silence)

Frères et sœurs en humanité, frères et sœurs en Unité, c’est le moment pour moi de vous quitter mais de rester unifiés en ce Cœur d’Amour que vous n’avez jamais cessé d’être.  Je suis là et c’est là que vous êtes également.

Je vous embrasse et vous dis à très bientôt. Merci de votre accueil.
 

Transmis par Séverine
Partagé par: http://www.etresenevolution.com