Marie notre Mère / par Séverine

 Marie notre Mère

12 août 2013

 

Je suis Marie, reine des Cieux et de la Terre. Mon enfant, je viens te solliciter aujourd’hui afin de répandre ma radiance à travers toi, dorénavant à chaque heure, chaque minute, afin que mon manteau te recouvre en totalité, comme sur ce monde.
L’heure des Retrouvailles avec mes bien-aimés enfants a sonné, nous vous l’avons dit, et à présent, il est temps de t’ouvrir, mon enfant, de t’ouvrir totalement à ce que tu es. Je suis ce que tu es, nous sommes ce que tu es…
Tu es Grâce…. Tu es Lumière infinie…

Et à présent, je te demande, après tout ce temps de préparation à ces moments ultimes, ces ultimes Retrouvailles, de t’ouvrir en totalité à ma Présence, que tu sois totalement Transparent, aujourd’hui, à la Lumière que tu es.

Mon enfant, nous sommes UN… Rejoins cette Unité… Il n’y a pas d’autre issue que celle de l’Amour qui est là pour tous, sans exception. Oui, tous mes enfants, libérés ou non, éveillés ou non, reçoivent aujourd’hui , en ces temps, mon Manteau de Grâce, mon baiser de Grâce, invitation à nous retrouver en totalité, en Présence et en Unité.

Je suis si heureuse de ces ultimes instants, ultimes instants de Communion, de Fusion et bien au-delà, mon enfant… A présent, tu pénètres, tu franchis le seuil de ta Demeure, celui de ta Liberté originelle.
Alors que tout soit léger  à présent, mon enfant, afin que tu t’envoles et qu’ensemble nous nous retrouvions pour toujours.
C’est au cœur de l’Amour que tes jours prochains seront placés, c’est sous le signe de la Grâce que ton avenir au sein de l’humanité est désormais installé. Alors que ces moments à venir soient doux et légers pour celui qui s’ouvrira totalement à moi, à ce que je suis. Celui qui s’ouvrira en totalité et qui fusionnera, ne fera plus qu’Un avec ma Présence, celui-là sera Libre et Léger. Celui-là n’aura à se soucier de rien. Ce cadeau est offert à tous, vous tous mes enfants que j’aime, qui êtes là mes semences et que je chéris à chaque instant.
Je suis là en vous, mes enfants, chacun, chacune, mon cœur se calque au vôtre alors faites-lui la place, offrez-lui toute la place car nous ne formons qu’un seul Cœur radiant et rayonnant d’Amour.

Très bientôt, je lancerai mon Appel alors soyez transparents, petits, très petits afin d’être Tout à nouveau, comme le dirait ma douce sœur Thérèse, mon étoile bien-aimée. Aujourd’hui, chers enfants et plus que jamais, abandonnez-vous. Oui, il est l’heure de l’ultime Abandon, de l’ultime saut je dirais dans ce vide qui est plein, au cœur même de l’Amour.

Je vous aime en Vérité et en Unité, en ce même cœur rayonnant qui est là, en vous, et qui s’expanse à mesure que vous me laissez la place.
Soyez bénis, enfants de lumière, soyez remerciés et préparez-vous pour mon ultime appel, et pour notre ultime rencontre au cœur du Cœur.
Toute la tendresse de votre Mère vous accompagne, et vous est offerte en cet instant même, à chacun, chacune. Recevez mille baisers de votre Mère.

Je vous Aime, brémisskaya*.

À toujours et à très bientôt.

Grâce…

 

*vibration du langage originel : « brémisska, brémisskaya, brémisskan, brémisskayan », sont des vibrations similaires utilisés par Marie et les intervenants pour « nommer » leurs « enfants aimés, chéris, tendres enfants », avec quelques variantes, comme une mère prononcerait un mot doux pour désigner son enfant.
Transmis par Séverine Authier
Repris sur : http://etresenevolution.com