Le jugement – La médisance

Le jugement – La médisance

La Grande Fraternité Universelle

14 janvier 2013

Chers amis, nous sommes très heureux de partager vos énergies pour vibrer ensemble. Nous vous sommes très reconnaissants de nous accueillir ainsi malgré tout ce qui se passe en vos milieux d’évolution en ce moment.

Nous regrettons que des gens soient de la sorte bafoués sur la place publique après tant d’années de service auprès des leurs. Mais, comme l’homme a encore des choses à intégrer pour se libérer complètement de la peur, il faut que certaines personnes plus avancées sur le chemin se sacrifient pour faire avancer la multitude.

De tout temps, et c’est bien connu, la personne qui attaque est la plus souffrante des deux. Alors, ne vous méprenez pas sur le rôle de chacun dans un conflit. Personne, en ce bas monde, n’est à l’abri d’une négligence qui pourrait lui coûter sa réputation.

Vaut mieux ne pas porter de jugement contre quiconque, car ces jugements risquent de se retourner contre l’émetteur en un temps beaucoup plus rapide qu’auparavant; puisque l’avancée énergétique de la planète est propice aux créations accélérées.

Chacun se doit de faire un examen de sa conscience et d’essayer d’y ancrer la compassion pour tous ceux qui souffrent inutilement en ce moment. La vérité trouvera bien à se révéler un jour si ce n’est aujourd’hui, ce sera demain.

Essayez de ne pas trop faire le jeu des agresseurs en acquiesçant à tous les sarcasmes véhiculés; que ce soit envers vos politiciens ou envers toutes personnes aux prises avec la justice. Vous n’êtes pas en mesure de juger qui que ce soit. Alors, n’encombrez pas inutilement vos corps de souffrance en émettant des pensées destructrices envers vos compatriotes humains qui tentent, comme vous, d’être à la hauteur de leurs engagements et de leur mission.

Chacun sera amené, un jour ou l’autre, à être dans une situation quasi désespérée, sans aucun recours ou aucun secours disponibles. Vous serez tous un jour mis face à une situation de ce genre. Alors, si vous ne voulez pas être jugés, ne jugez point autrui.

Nous semblons, aujourd’hui, un peu pointilleux pour certains. Soit. Nous devions absolument vous mettre en garde devant la faiblesse bien humaine du jugement. Alors, si pour certains le chapeau vous va, vous savez ce qu’il vous reste à faire. Changez vos pensées. Revenez à l’amour et à la compassion. Souhaitez plutôt que l’harmonie s’installe autour de chacun devant faire face à des situations embarrassantes ou très insidieuses, voire malsaines.

Nous vous souhaitons de réintégrer la paix en vos êtres.
Namasté

Vos frères de la Grande Fraternité Universelle vous saluent en ce jour
 Nous vous remercions de partager ce texte en respectant le contenu intégral incluant cette phrase et d’en indiquer la source : http //:www.etresenevolution.com