La colère a de grandes conséquences dévastatrices

SourceRégis Raphaël VioletteGroupe Agape.press France

La colère a de grandes conséquences dévastatrices , savoir comment l’éteindre avant qu’elle ne vienne.

La colère peut même avoir des conséquences très graves, on dit que cela permet d’évacuer, ce qu’il faut savoir qu’il y a répercussion sur tout l’être. L’être peut même avoir une crise cardiaque ou un anévrisme, ou autres. La colère n’est pas la solution pour évacuer l’origine de celle-ci. En fait la colère révèle que l’être perd contrôle de ses moyens, il réagit par la colère pour évacuer cette sensation d’impuissance, qui réveille des mémoires de grande souffrance. Quelle que soit l’origine de cette colère, elle n’est pas fondé, l’être ne fait qu’exprimer son manque de connaissances, de sagesse, comme il ne sait pas comment faire pour l’éteindre, il l’exprime, tout en se brûlant. La colère vient de l’incompréhension, la non-acceptation, d’un scénario quelconque qui vient atteindre en plein cœur, l’être concerné ne sachant pas quoi faire, il réagit avec la colère. La colère est reliée à l’individu, à ses croyances, à ses concepts, à ce qu’il croit et pense être, en fait c’est l’ego, la personnalité qui réagit par la colère, exprimant ainsi on objection, désapprobation, protestation, son rejet flagrant d’un scénario quelconque, qui fait réagir l’être. Il n’est pas bon de se mettre en colère, cela ne fait qu’exprimer un état d’être autre que la paix. quoi qu’il en soit, la colère démontre cette incapacité à maintenir la paix dans ce qui constitue la totalité de l’être. Alors que celui qui voit ce monde d’un autre regard, sait qu’il en est l’observateur tout en étant un acteur, qu’importe ce qui peut lui manifester la colère, il sait qu’il doit lui-même être en paix pour ainsi être un exemple, à savoir accepter et tout accueillir d’un même amour. Il est plus facile de montrer l’exemple que l’exprimer par la colère. Rien n’est bon par la colère, cela ne fait qu’alimenter le feu, il n’y a aucun gagnant car tous en sont affectés.

Comprendre la source de la colère pour ensuite l’éteindre, d’être en mesure que si cette source se représente qu’elle ne peut rien accomplir, qu’elle puisse s’éteindre d’un même souffle. Il n’y a que l’amour qui est en mesure de tout éteindre, quelle que soit la source de cette colère, qu’elle puisse transcender par la paix, par la compréhension, par l’acceptation, en lui donnant aucune importance, simplement de lui apporter de l’amour. J’ai exprimé une grande colère envers des êtres qui ont fait des choses inadmissibles, à chaque fois que je voyais l’un d’entre eux, mon cœur se mettait à trembler de colère, je me disais calme-toi, la colère ne fait qu’empirer la situation, pardonne, envoie le tout ton amour, libère ton esprit de cette colère, de cette haine, c’est par l’amour que tu y parviendras. Après deux ou trois années, un jour lorsque j’ai rencontré à nouveau sur mon chemin ces personnes, mon cœur ne tremblait plus, plus aucune colère, un grand détachement, juste de l’amour inconditionnel, je leurs souhaitais à tous que du bon.