La fin des temps annonce la renaissance du phoenix, présence éternelle de l’amour.

La fin des temps annonce la renaissance du phoenix, présence éternelle de l’amour.

Cela annonce la fin des haricots, tout ce que nous connaissons de cette matrice quantique ne sera plus, dénuder de tout concept, de toute croyance. L’enfermement laisse la place à la lumière. Plus d’égarement, plus d’aveuglement, rien que la lumière. Le temps est en train de se dissoudre, rien ne va plus, s’installe le présent, celui qui n’a point besoin de temps, ni d’espace, ni dimension pour être.

Le temps prend toute la place, créant l’illusion que l’on court après le temps, on assiste à la fin du temps, des temps, pour la simple raison que dans la matrice quantique le temps s’est fragmenté., là où le temps s’amuse avec le temps, une seconde dans une fragmentation x représente un an dans un autre espace-temps. Voyez-vous la confusion de la matrice quantique? Mais le présent s’en fout royalement, car le temps n’a aucune emprise, il est, traversant le temps, l’illusion de séparation. Que se passe-t-il pour nous, fragmentation de la présence éternelle? Qui se manifeste que dans l’instant présent, qui ne fait aucune référence au temps.

Il se passe la dissolution de ce que nous croyons être, de tous les concepts, les croyances, les archétypes, les conditionnements, en gros tout ce qui procure l’enfermement, fini d’alimenter et de se raconter les mêmes histoires. Nous nous libérons de toute illusion, traversant toute illusion, de dualité, de séparation, être dénudé de tout. Ce qui reste n’est que la présence éternelle, celle-ci se reconnaissant du dernier jusqu’au premier. Prenons l’image du phoenix, cet oiseau mystique, renaissant de ses propres cendres. Le feu sacré a tout consumé l’illusion, l’éphémère, la matrice quantique, tout ce qui est exposé au temps, à l’espace et dimensions. C’est dans cette dissolution complète que nous émergeons à nouveau, dénudé de toute illusion, ne laissant que la lumière de l’amour, la paix, la joie et l’abondance éternelle. Il ne peut y avoir de manque, tout est accompli. Fermez les yeux, en cet instant, il n’y a plus de temps, d’espace, ni aucune dimension, libre de tout concept, plus de corps, plus de conscience, juste la présence de l’amour, de la joie, totalement repu et rassasié, vivant que l’amour en présence pour l’éternité.

Ne nous accrochons à rien qui appartient au temps, ni à l’espace et aux dimensions, ni à quoi ou qui que ce soit. La dissolution complète, le feu sacré de la présence de l’amour se dénudant de toute illusion, regroupant du dernier jusqu’au premier, tel un phoenix renaissant de ses cendres traversant pour l’éternité toute illusion.

 

Source: https://justeetre.blogspot.com/2018/10/la-fin-des-temps-annonce-la-renaissance.html?spref=fb