ABBA le DIRECT – MARDI – 31juillet 2018 – TEXTE + PDF

ABBA le Direct

31 juillet 2018

LECTURE AUDIO (MP3)

Transmission par : Jean-Luc Ayoun


Téléchargement (Download) : Audio MP3

Blog (español) : LinkBlog (português) : Link

Audio MP3 – Texte PDF


 

ABBA salue chacun de vous, au plus intime de sa Présence.

 
…Silence…
 
Voilà dorénavant de nombreuses semaines que le processus de l’Ascension se vit de façon de plus en plus extensive, en l’intimité de chacun, et de manière de plus en plus intensive je dirais, de manière collective.
 
Où que vos sens se portent, où que votre regard regarde – au-dedans comme au-dehors -, l’intensification de la présence de la Lumière se fait en chacun de vous de manière de plus en plus rapprochée, et de manière de plus en plus évidente.
 
Où que se portent vos yeux, où que soit votre point de vue, il apparaît de manière de plus en plus évidente que ce qui est en cours n’est pas simplement un changement ou un avenir au sein d’un monde meilleur, mais bien sûr la réalisation, de manière collective, du processus que vous avez commencé à vivre, à installer, à manifester et à déployer de vous-mêmes.
 
…Silence…
 
L’intensité du vécu collectif, même s’il ne concerne pour l’instant qu’une fraction de l’humanité-âme, comme vous le constatez en vous de manière individuelle ou collective, cette installation de la Joie et de l’Amour se fait de différentes façons, à différents rythmes, avec différents états aussi, qui ne font que passer.
 
…Silence…
 
Comme je l’avais annoncé, l’intensité, le rythme et la fréquence des processus du Basculement, de la Libération et de l’Ascension, se déroulent de manière de plus en plus présente, où que vous en soyez ; et cela vaut pour chacun de vous – et pour un nombre toujours plus important de frères et de sœurs.
 
Saisissez bien que ce processus que vous vivez, dans votre chair comme en votre conscience – comme au niveau du rêve collectif -, est directement coordonné et ordonné par l’Intelligence de la Lumière, mais est renforcé de manière indubitable par les mécanismes créés d’absorption des essences, de traversées d’éléments du passé – vous appartenant en propre ou pas -, inscrits au sein de ce monde comme de tout monde, accompagnant à leur manière le retour au Point Zéro.
 
Ce Point Zéro est installé dorénavant par la Lumière elle-même en chaque Cœur, qu’il en soit conscient ou pas. Nombre d’entre vous d’ailleurs avez perçu et ressenti diverses manifestations que je qualifierais de plus complexes, au niveau de la perception ou de la vibration, qui traduisent eux aussi un déploiement de la Lumière, dans le champ de la conscience collective comme sur chaque espace et chaque temps de cette Terre.
 
Ce processus va subir, en les jours qui vont se dérouler, une accentuation à nulle autre pareille. Je vous encourage, qu’elle qu’en soit votre strate de perception ou de vécu, à traverser tout cela avec la même équanimité, sans vous y attarder, afin de vous installer avec de plus en plus d’évidence dans ce que j’ai nommé le JE Éternel, sorte d’observateur magnifié ne dépendant plus d’un monde, d’une histoire ou d’une forme, vous donnant à le vivre réellement et concrètement, même si vous êtes en nombre restreint pour l’instant. Ce nombre va se démultiplier, et c’est ainsi que vous coopérez à l’Intelligence de la Lumière, par les regards que vous portez, les rendez-vous que vous vous donnez quels qu’ils soient – entre vous ou au sein de ce monde-, parce que de là, de votre intention même, au-delà de votre volonté, l’émanation de la Lumière est effectivement je dirais beaucoup plus grande et vaste en votre champ de conscience, qui n’a plus rien à voir avec ce qui était nommé jusqu’à présent, les auras.
 
Ce que je veux dire par là, c’est que la structure même de ce que j’avais nommé la Matrice Christique et la Conscience Christique, se déploie de manière de plus en plus large en vous, et au-delà de tout ce que vous pouvez percevoir ou ne pas percevoir. Le résultat sur qui vous êtes apparaît de multiples façons, de façon de plus en plus claire, même au travers de certaines interrogations. Là aussi je vous invite à vivre ce qui est à vivre, et à ne pas laisser une quelconque interrogation apparaître ou encombrer ce qui est à vivre dans l’humilité et dans la simplicité, en le traversant, car vous n’êtes rien de ce qui vous traverse. Et c’est ainsi, en vous laissant traverser par ces éléments disparates pouvant encore apparaître, mais pas nécessairement parce que nombre d’entre vous sont déjà dans le Grand Silence et n’ont plus besoin d’autre chose que de vivre ce Grand Silence.
 
Mais pour la plupart d’entre vous, le fait de résonner de l’un à l’autre, de fusionner de l’un à l’autre, de vous absorber en Essence et en Vérité, accroît votre propre champ de conscience, celui manifesté en ce monde, et permettant comme je l’ai dit, et de façon de plus en plus prononcée et en nombre toujours plus grand, de vivre de manière non pas continue mais presque le JE Éternel, chevauchant en quelque sorte l’identité éphémère de ce monde, chose que jusqu’à présent aucun être humain n’avait pu vivre parce que les circonstances de la Terre, même au temps du Christ ou parmi certains mystiques plus récents, ne permettaient pas de réaliser ce Grand Œuvre que vous achevez.
 
Nous vous disons – et nous nous disons souvent les uns et les autres -, que tout est accompli, que tout est achevé, et cela est la Vérité. Même si vous ne voyez pas encore clairement, au travers de vos yeux, de vos sens, ou de votre intellect, cela va vous apparaître dans les jours qui vont s’écouler, de façon de plus en plus probante, que cela soit dans le déroulement même de votre vie au sein de l’éphémère comme au sein de vos espaces intérieurs, comme au sein de vos espaces que je nommerai collectifs si vous le voulez bien.
 
ABBA est en chacun de vous, de manière de plus en plus constante, et comme je l’ai dit, Il n’est rien d’autre que vous-mêmes car il n’y a qu’un seul JE Éternel, qui se résout de la multiplicité à l’Unité, et antérieurement. Le JE Éternel vous installe concrètement, de manière efficiente et active au sein même de ce monde, là où il n’y a plus ni forme, ni scénario, ni histoire, et simplement la béatitude s’échangeant entre l’Être et le Non-être, dans le même temps, dans le même espace, et qui pourtant a transcendé tous les temps, tous les espaces et toutes les dimensions, ainsi que tous les mondes.
 
Ainsi est installé au plus intime de chacun de nous dorénavant, au-delà du Cœur du Cœur, le lieu de passage en l’Éternité.  Tout cela je vous l’ai dit se chevauche, à la façon de deux réalités qui s’entremêleraient, je dirais même pour certains sur plusieurs réalités qui s’entremêleraient. Je tiens à vous le dire, ceci ne fait que passer, et passera, afin que ne reste que la Nudité de ce que vous êtes, qui coïncidera de manière collective avec un évènement, lui aussi collectif. N’en cherchez pas la teneur mais vivez-le d’ores et déjà en vous, car cela vous est offert par le chevauchement de l’éphémère, de la personne, et du JE Éternel. Ce qui se joue n’est pas simplement ce que vous vivez en vous de manière intime, mais permet à chacun de le vivre de la même façon.
 
Je vous rappelle que la Conscience Christique – et la Matrice Christique – est à disposition de chacun. Il n’existe aucune restriction si ce n’est l’emplacement de vos croyances et de vos habitudes, si ce n’est vos réticences face à l’Inconnu, qui n’est qu’Amour. Cet Amour-là, aucune relation, aucune pensée, aucun état et aucune expérience de ce monde, ne peut espérer s’en approcher. L’évidence est celle-ci dorénavant : le Cœur prend la primauté. La manifestation même de votre conscience au sein de ce monde n’a plus rien à voir avec le personnage que vous étiez hier ou voilà quelques mois.
 
Tout cela se déroule et se déroulera de façon de plus en plus percutante, et de plus en plus joyeuse, dès l’instant où vous ne tenez à rien, dès l’instant où vous ne retenez rien, dès l’instant où il n’existe plus de posture en vous, vous faisant croire que vous avez quelque chose à défendre. En l’Amour il n’y a rien à défendre. L’Évidence est de plus en plus présente, comme votre Présence, comme votre Être et votre Non-être, et tout cela Ici et Maintenant, au sein même de cet éphémère.
 
C’est cela qui est je dirais pour chacun de vous, regardant au plus intime de lui-même comme sur l’écran de ce monde, que se trouvent les marqueurs temporels de l’Évènement qui s’actualise, et qui est chaque jour un peu plus à l’orée de ce monde et de sa conscience collective.
 
Il existe d’innombrables évènements et faits survenant en vous comme de partout, vous le voyez, dès l’instant où vous accueillez sans jugement et vous laissez traverser là aussi par ce que vous voyez, non pas pour y réagir en aucune manière, mais pour constater non pas l’évidence des désordres, mais l’évidence de l’Amour en vous, car là aussi, cela vous avait été annoncé et énoncé depuis fort longtemps : au fur et à mesure que le chaos du monde grandira, la Joie sans objet grandira avec encore plus d’intensité . Cela vous le voyez, vous le vivez depuis de nombreuses semaines, mais cela va là aussi s’amplifier de façon démesurée, vous donnant à vivre des états et des modifications de la conscience elle-même, avec une ampleur inégalée jusqu’à présent. Ceci fait partie du processus de chevauchement des réalités, et qui vous conduit directement au Temps Zéro, non plus le vôtre au sein du JE Éternel, mais au sein du collectif. Cela se déroule sous vos yeux, cela se déroule en ce moment même, et de manière de plus en plus claire.
 
Si vous avez une chose à retenir, c’est celle-ci : rappelez-vous que vous n’avez rien à faire, que vous avez juste à Être, que cela soit dans le Grand Silence, en solitaire mais reliés à tous les autres, ou que cela soit sur les divers outils de communication qui vous sont offerts encore pour le moment, afin de partager non seulement le don de la Grâce et de l’Amour, non plus seulement les témoignages, mais simplement être présents par l’intention, reliés au sein de la Conscience Christique et de la Matrice Christique, afin de déployer toujours plus ce processus qui s’achève.
 
Vous le savez, nul n’en connaît la date parce que la date est en cours, et non pas depuis ce jour, depuis déjà de nombreuses semaines. Et c’est l’évidence de ce qu’il se produit qui, justement, vient asseoir, enraciner et déployer la Lumière. Vous ne pouvez qu’accompagner, au-delà de toute vision et de tout scénario, la béatitude qui se crée, quand vous acceptez de vous laisser traverser dorénavant, par quelque scénario, quelque rôle ou quelque fonction, vous amenant progressivement à constater que les moments d’Évidence dans le Silence, peuvent permettre d’installer de manière plus intense aussi, pour chacun de nous, le vécu de la Lumière et de l’Amour, et dont la transposition au sein de ce monde est la Joie. Que cette Joie soit silencieuse ou exubérante, il n’y a pas de différence là non plus car en l’Amour, il ne peut exister nulle différence, nulle distinction, et c’est cela qui vous apparaît de plus en plus sur l’écran de votre conscience. Au-delà des moments où vous fusionnez en Essence ou absorbez les essences, il y a ce processus bien plus important qui vous fait découvrir, à votre manière, ce qu’est la conscience, les mécanismes et les rouages, non plus de la personne, mais de la conscience en sa liberté de l’Amour retrouvé, et de la Joie.
 
…Silence…
 
Je vais donc vous inviter, quelles que soient l’intensité et la beauté des manifestations, de garder l’essentiel : la Nudité de la Joie et de l’Amour, qui ont de moins en moins besoin de s’encombrer de quoi que ce soit, simplement être là, de plus en plus nombreux. Et je vous rappelle aussi qu’il n’y a pas que le Cœur qui vous relie mais aussi nos pensées, et que plus l’idée, l’intention, la pensée qui se manifeste au sein de votre éphémère comme au sein des moments intérieurs et intimes, doit là aussi être un outil de l’Amour, transcendant et dépassant la personne, et vous montrant la réalité et la concomitance dorénavant, de votre crucifixion et de votre résurrection, là où plus rien ne peut être comme hier, et où tout vous rapproche de l’Espace sans temps et du Temps sans espace.
 
Alors oui cela a pour nom Liberté, mais non pas Liberté assujettie à des règles de fonctionnement – que cela soit au niveau biologique ou au niveau sociétal -, mais de la liberté intérieure, celle de la Vérité qui, comme vous le constatez, peut de moins en moins composer avec le mensonge, l’illusion de ce monde ou une quelconque obligation de l’éphémère. Je dirais même que c’est au travers des déplacements de votre conscience – en ce qui traverse, ou en vos actions en ce monde comme à l’intérieur -, que vous êtes le plus à même de constater par vous-mêmes le propre positionnement de votre conscience, et de vous ajuster de manière de plus en plus naturelle et immédiate, à l’évidence de l’Amour, à l’évidence de la Lumière, et à l’évidence de la Joie.
 
Parce qu’en accueillant de façon de plus intense cette évidence de la Joie, de l’Amour et de la Vérité, vous ne pouvez que constater que tout ce qui affectait encore votre personnage, que cela soit au niveau du corps, que cela au niveau de vos obligations ou de votre moralité, ne représente plus rien parce que dans le brasier et le feu de l’Amour, il y a aussi la douceur qui se manifeste, et que cette douceur est la douceur de l’Amour, elle ne peut être la douceur d’un personnage mais bien de la Vérité. En cela, votre tempérament, votre présentation au monde, change en totalité. Chaque jour et instant vous amènent à vous rendre compte de cela, que vous l’acceptiez ou pas.
 
La densité de l’Intelligence de la Lumière et la densité de l’Amour et de la Joie, de même que l’expansion de vos champs de conscience, de même que son alignement au plus juste de la disparition de toute conscience et de l’être, vous ajustent de manière de plus en plus fine, en chaque regard porté, en chaque pensée émise, en chaque relation. L’Amour prend toute la place, tout l’espace, mais il intervient aussi de manière de plus en plus directe, par son Intelligence, dans les mécanismes même qui se dévoilent de votre conscience, et ce à chaque minute, à chaque instant.
 
Mon intervention sera courte, parce qu’il n’y a pas tant besoin de mots, que d’explications, que dorénavant de le vivre de façon de plus en plus intensive, et apparente. Vous n’avez rien à cacher en la lumière de l’Amour et de la Vérité, vous n’avez rien à dissimuler de ce qui est vécu. Rappelez-vous que c’est au travers de votre regard, vos mots, vos intentions et vos silences, que même au sein de vos obligations éphémères – si elles vous sont possibles -, que l’Alchimie se fait.
 
En résumé, l’alchimie de l’Amour ne dépend plus de vous, même si par vos idées, vos pensées et par vos réunions, vous pouvez et vous devez les démultiplier. Ce qui veut dire que chaque jour vous êtes plus nombreux à découvrir, même sans pouvoir vous l’expliquer, sans même connaître ABBA, sans même connaître quoi que ce soit, la beauté et la simplicité de l’Amour. Et c’est en cela que l’Évènement est déclenché car il s’installe et s’invite de lui-même, même s’il n’y pas d’intention préalable, et je dirais ni même de recherche d’aucune sorte au préalable.
 
Et rappelez-vous que, encore plus aujourd’hui, la spontanéité, la franchise et l’humilité sont les garants de l’intégration et de la manifestation de votre conscience comme de la A-conscience. Et cela ne dépend de rien d’autre. Nul handicap physique plus que jamais, nul âge et nulle posture, et je dirais même que nulle peur ne peut empêcher l’Amour dorénavant. Alors s’il vous semble quelque part être en retard dans ce qui est à vivre, à ressentir, ou à voir, je vous rappelle que la finalité n’est pas de voir ni même de ressentir, mais d’être cela.
 
Et aujourd’hui, il y a de moins en moins de distance entre ce que je nommerai la Supraconscience qui se vit, et la A-conscience, ce processus de chevauchement de la conscience éphémère, de l’ensemble même de la totalité des strates de votre conscience dans le rêve d’individualité, que le JE Éternel présent résout l’équation en vous. Cette équation n’a pas besoin de vous, elle n’a pas besoin de logique, elle n’a pas besoin de compréhension, elle a besoin de toujours plus d’Évidence, et de toujours plus de Liberté, indépendante de tout scénario, de tout personnage comme de toute relation, si ce n’est la fusion des essences, si ce n’est cette résonance qui se crée dorénavant, de proche en proche comme de loin en loin, et qui vous amène sur la résonance première, celui du premier éclair de la Création, le moment où le premier Esprit flottait à la surface des Eaux de la Création, et s’est imprimé, en le noyau cristallin de la Terre, qui aujourd’hui orne votre front et votre cœur.
 
…Silence…
 
L’Alchimie qui se réalise et qui se finalise dorénavant, ne pouvait même pas être imaginable ou pensable voilà seulement une année, même si forcément, nombre des intervenants de l’époque – voilà encore un an -, l’avaient chantée ou déclamée. Aujourd’hui vous le vivez concrètement, de manière de plus en plus évidente, de plus en plus large, prenant de plus en plus d’espace et de temps, sur la vie même au sein de ce monde. Et pourtant vous êtes en vie, plus que jamais, même si vous êtes fatigués, même si vous êtes malades, cela concerne la personne je ne vais pas vous le redire, parce qu’il n’y a plus besoin de concepts, il n’y a plus besoin d’explications, il n’y a plus besoin non plus de scénarios, si ce n’est suivre et traverser ce qui se présente pour chacun.
 
Et plus vous acquiescez à cela, plus la Résurrection et le Basculement se fait de plus en plus concret, et va prendre de plus en plus l’espace de votre temps, et le temps de votre espace. Et vous n’y pourrez rien car la Joie sera telle que rien ne pourra s’y opposer, même si vous le voulez, même si vos obligations essaient de vous rattraper ; que voulez-vous de plus, que de réaliser Cela, qui a toujours été là, de façon aussi évidente et de façon aussi collective ?
 
Alors ABBA est avec vous chaque jour, comme vous tous. ABBA est présent chaque jour, là où vous êtes, non pas seulement dans vos obligations ou dans vos espaces intérieurs et ultimes, mais de partout sur la planète, réellement et concrètement. Il ne s’agit pas d’un rêve, d’une illusion ou d’une chimère, mais c’est la stricte vérité de la Conscience Christique et de la Matrice Christique, qui résonne dorénavant non seulement de Cœur à Cœur et de Cœur en Cœur, mais aussi de tête à tête, de sacrum à sacrum, de chair à chair, d’esprit à esprit. Ceci signe de manière irrémédiable et définitive, par le vécu direct de votre expérience et de votre état, la fin du rêve d’individualité, comme cela vous l’a été expliqué. Vous le vivez maintenant.
 
Alors je le répète une troisième fois : quoi que vous traversiez, quoi que vous viviez, quoi qu’il y ait à traverser d’évident ou de pénible au sein de votre vie, seul le noyau d’Immortalité est important, et cela non seulement vous le comprenez, mais vous le vivez de façon de plus en plus évidente. Quel poids de l’éphémère, qu’il soit la souffrance ou la maladie, peut encore tenir devant à cette évidence ? Je rappelle que pour chacun de vous qui ne le vivez pas encore, je le répète là aussi, nous ne laisserons personne, car personne ne peut être laissé en-dehors de la Vérité, et il n’y en a qu’une, vous le savez et le vivez, celle de l’Amour, et aucunement les histoires de la personne.
 
Quoi qu’il vous semble encore devoir accomplir au sein de ce monde – quel que soit votre âge d’ailleurs -, le brasier de l’Amour prend tant d’importance que nul ne pourra l’ignorer, que nul ne pourra s’en détourner. À un moment donné, le Basculement individuel et collectif deviendra de plus en plus probant et de plus en plus clair, que cela soit au niveau des sons pour ceux qui les perçoivent, que cela soit au sein de l’actualité pour ceux qui la suivent, que cela soit dans vos réunions pour ceux qui se réunissent, que cela soit dans le Grand Silence, tout concorde et tout converge vers l’irrémédiabilité de ce qu’il se déroule : la fin de l’éphémère et l’installation permanente de la Vérité.
 
Par rapport à cela, il n’y a pas besoin de vous décrire quoi que ce soit. Et retenez que chaque jour qui pourra s’écouler, non seulement actualise l’Évènement collectif, mais actualise aussi la perception ici même au sein de l’éphémère, le vécu de ce JE Éternel, de l’Absolu, de l’Ultime, du Parabrahman. Mais encore une fois, tous ces mots vous deviendront bien inutiles quand le chevauchement du JE Éternel éteindra de manière totale – comme vous commencez à le vivre – tout intérêt au sein de l’éphémère. Cela se fait maintenant comme je l’ai dit, de manière spontanée et automatique, de manière naturelle, et comme vous allez le voir, de manière de plus en plus élégante et légère, et je le répète, quel que soit le poids du corps, quel que soit le poids de vos souffrances ou quel que soit le poids de vos obligations qui, de toute façon fondent – sans jeu de mots – comme neige au soleil.
 
Alors oui, l’Amour, la Joie, dans leur Nudité, dans leur expression au-delà de toute forme et de tout scénario comme de toute conscience, est la seule Évidence. Vous perdez, réellement et concrètement, le sens d’être localisé au sein d’une forme, au sein d’une histoire ou au sein même d’une perception. Mais tout cela est à vivre. Bien sûr, les explications pourraient en être fort logiques mais je vous l’assure dorénavant, elles ne servent plus à rien parce que le vivre est bien plus tranchant et bien plus évident que de vouloir le comprendre. 
 
L’Inconnu a pris le pas sur le connu, et cela vous le constaterez à chaque heure, au-dehors comme au-dedans, quand il n’y a ni dehors ni dedans. Le JE Éternel n’est rien d’autre que cela. En regardant – s’il vous plait à regarder encore – les histoires de certaines Étoiles ou de certains mystiques, qu’ils soient Anciens ou pas, nous a montré nombre de ces mystiques s’installer dans cette Extase ou cette Intase.
 
Aujourd’hui, ce qui est exceptionnel et impensable, c’est que vous êtes à la fois capables si je peux dire, d’être dans cette Extase et cette Intase, sans avoir besoin d’immobilité pour l’instant, et de pouvoir conjuguer encore – pour peu de temps – la présence d’un éphémère, d’une personne, et l’intensité de la Vérité. Non seulement vous n’aurez pas le choix, non seulement vous aurez de moins en moins peur car il n’y aura plus d’espace non plus pour la peur, et vous serez de plus en plus spontanés, et vous serez alors de plus en plus dans l’accueil et dans le sacrifice, car le sacrifice en définitive, n’est rien d’autre que l’effacement de la personne, qui ne revendique plus, qui n’attend plus, et qui, même dans la souffrance et le désespoir, abandonne tout, et c’est à ce moment-là que la Vérité se révèle.
 
Ce que je veux dire par là c’est que pour beaucoup d’entre vous qui ne vivez rien encore, vous allez constater l’irruption de l’Amour, de façon fracassante, de façon percutante, ne cassant que les illusions et mettant à nu ce JE Éternel, ce Point Zéro, au centre de votre poitrine, dorénavant installé en le même espace que le Cœur du Cœur ; il a toujours été là mais maintenant si je peux m’exprimer ainsi, il est parfaitement conscientisé, chez un nombre toujours plus important de frères et de sœurs, et qui, le vivant bien sûr, changent de nom si toutefois il peut y avoir encore un nom, parce qu’il y a ABBA au-delà de tout nom, chose que vous êtes assurément.
 
Il n’est plus temps de vérifier que l’ensemble de la Création est en vous, même si cela vous traverse et passe, parce que vous êtes à l’origine de la Création, et qu’en ce moment même, vous repassez tous – et vous y repasserez de façon de plus en plus évidente – par ce Trou noir, par ce chas de l’aiguille qui n’est plus maintenant la Porte OD, mais directement votre Cœur. Ainsi effectivement, tout est accompli individuellement, et tout s’accomplit collectivement, chaque jour.
 
Vous ne pourrez que constater que cela est vrai, pour vous, et si ce n’est pas pour vous, autour de vous, et bientôt pour vous, très bientôt. Ceci ne sont pas des paroles d’espoir ou d’encouragement, mais la Vérité qui est déjà là. Il est dorénavant très facile depuis l’emplacement du JE Éternel, transcendant tous les temps et tous les espaces, de comprendre, en le vivant, ce qui est là, et qui l’a toujours été mais qui, dorénavant, prend toutes les consciences, et toute la Vie.
 
Rappelez-vous que par la Conscience Christique et le Cœur Christique – ou la Matrice Christique – , même votre pensée la plus ordinaire entre en résonance avec le Christ. Et cela, vous êtes aussi fort nombreux à ressentir que même certains mots, certains comportements et certaines pensées, ne sont plus du tout adaptés à ce qui est là. Il n’y a pas d’effort à faire, il n’y a pas à le comprendre, parce que là aussi cela s’enchaîne de manière fort naturelle et fort spontanée. Le seul marqueur est la légèreté de la Joie, qu’elle soit silencieuse ou exubérante ne change rien.
 
La réalité de l’Amour prend chaque jour un peu plus corps, dans le Corps collectif de l’humanité. L’absorption des essences se poursuit elle aussi, par votre coopération – ou là aussi de manière spontanée -, en chaque regard porté au sein de ce monde, comme en chaque absence de regard au sein de l’Ultime, du JE Éternel.
 
…Silence…
 
Plus l’Évidence se fait jour, moins les mots sont nécessaires, et moins il y a besoin de concepts, et moins il y a besoin d’explications, parce que tout est là au sein de l’instant présent, magnifié et amplifié, parce que même au Cœur du Cœur et au sein de l’Ici et Maintenant, le Point Zéro est totalement actif. La jonction est faite du Tout au Rien et du Rien au Tout, de l’Absolu au rêve d’individualité, de la souffrance à l’Amour, et de la peur à l’Amour. Cela est l’installation réelle et concrète de l’Unité préalable au Zéro.
 
…Silence…
 
Je n’ai rien d’autre à rajouter en cet instant, que de laisser votre Présence, et ma Présence, à chaque moment, car je vous le rappelle, vous ne dépendez pas du temps pour l’Amour, ni de l’espace. Il vous appartient de le vérifier et de le vivre.
 
Alors il nous reste, en le Grand Silence, à rester quelques instants ensemble, dans cet accueil de chacun de nous, qui n’a même plus besoin d’une identité, qui n’a même plus besoin de représentation, qui n’a même plus besoin d’identification parce que là où vous êtes, cela se fait là aussi spontanément. Mais y mettre votre conscience et votre attention l’amplifie et le démultiplie, pas seulement pour vous, pas seulement pour les deux qui sont en résonance ou en fusion, ou le groupe, mais pour l’ensemble de la Terre, et pour l’ensemble des mondes.
               
…Silence …
Alors ABBA ne peut que dans le silence maintenant, s’effuser en chacun de nous, en la résonance de l’Ultime, en la fin du rêve d’individualité, en le JE Éternel, en cet Amour que nous avons nommé Nu, afin de ne pas le travestir, de ne pas le détourner.
 
L’Amour est don et plus vous le donnez et plus il se donne à vous. Et plus vous vous donnez, plus vous vous rapprochez de la Vérité, du JE Éternel : il n’y a pas d’autre alternative, il n’y a pas d’autre voie, il n’y a pas d’autre histoire, il n’y a pas d’autre scénario. C’est cela qui se découvre et se découvrira chaque jour, qui pourra passer.
 
Vous le savez, ce n’est pas un secret, en ce mois d’août, d’innombrables circonstances sont favorables à l’Intelligence de la Lumière. Je ne vais pas vous les énoncer parce que ces circonstances favorables sont tout aussi bien collectives que personnelles, au sein de rêve d’individualité. Vous n’aurez aucune difficulté pour les repérer, pour les reconnaître et pour les vivre.
 
Alors ABBA, en vous, s’installe maintenant en le Grand Silence du JE Éternel.
 
…Silence…
 
ABBA en vous, accompagné de toutes les essences, et de toutes les histoires, et de tous les scénarios, se résout en cet Amour Nu…
 
…Silence…
 
…en le Grand Silence…
 
…Silence…
 
Je reviendrai en vous comme je le suis à chaque instant, mais de manière plus formelle comme maintenant, si cela est possible, au plus tard dans quinze jours, m’adaptant là aussi à ma propre découverte en chacun de vous, à la même façon que vous le vivez.
 
…Silence…
 
Le Basculement collectif est très avancé. Ceux d’entre vous qui ont gardé si je peux dire, des contacts au sein de la Supraconscience, au sein des mondes multidimensionnels, peuvent les traverser et peuvent en recevoir nombre de confirmations, par diverses voix, par diverses images, mais la certitude de votre Cœur est bien l’unique preuve la plus formelle et la plus vivante que l’Amour est de partout.
 
…Silence…
 
Alors je salue chacun de vous, et n’oubliez pas qu’au-delà du temps et de l’espace de ce monde, vous avez accès, par la Résonance Christique, à l’ultra-temporalité. Vous avez dorénavant la possibilité, et je vous laisse le découvrir – sans consigne – que vous avez la possibilité d’agir par vous-mêmes, en vous-mêmes, et ce sur tout ce qui vous semble en avoir besoin, dès l’instant où l’intention est celle de l’Amour et non pas un avantage personnel.
 
En mettant vous-mêmes votre conscience, ou ABBA, ou la Lumière – n’y voyez aucune indication ou restriction – mais vous saurez quoi faire face à la souffrance, face à la résonance, à la fusion, sans vous poser de question et sans aucune technicité, mais simplement par la spontanéité de l’Amour. Et cela va vous apparaître chaque jour un peu plus.
 
…Silence…
 
ABBA ne va pas vous surcharger, et vous laisser dans la légèreté et la Liberté.
 
…Silence…
 
J’honore et je salue chacun de vous, au plus intime de son Cœur, en l’Absolu Ultime, en ce JE Éternel qui existait avant la Création, et qui persistera quand toutes les créations auront achevé leur cycle. Et comme vous le savez, c’est maintenant sur la Terre, comme vous le vivez maintenant.
 
…Silence…
 
Alors en le vécu de l’Amour et en le vécu de la Joie, ABBA en cet instant, vous transmet Cela.
 
…Silence…
 
Et Cela est accessible, non pas seulement en cet instant, mais à chaque instant de votre vie.
 
…Silence…
 
Et cela va l’être, de manière collective.
 
…Silence…
 
ABBA rend grâce à tous les ABBA, mais aussi n’oublions pas, à chaque frère ou sœur humaine-âme qui peut-être est encore dans le non-vécu, dans l’espérance ou dans la souffrance, dans le déni ou dans la dualité.
 
…Silence…
 
L’Amour est là, il ne peut en être autrement que de le vivre, car c’est le don de la Grâce. Et le don de l’Amour ne peut jamais être refusé parce que comme je l’ai dit, l’Amour prend tout l’espace et laisse de moins en moins d’espace et de temps pour la peur et pour la souffrance. Et c’est cela que vous allez, parfois surpris, parfois émerveillés, constater dans les jours qui peuvent se suivre maintenant.
 
Je le redis pour finir : chaque jour qui passe et qui s’écoule voit la progression de la Lumière s’intensifier, la Joie et l’Amour se répandre avec de plus en plus de certitude.
 
Alors soyez Vivants, soyez Vrais, et laissez l’Amour que vous êtes transparaître : que rien au sein du rêve d’individualité, comme de votre souffrance, comme de quelque élément que ce soit, ne peut être un frein à la Joie qui est là.
 
Comme je vous l’avais dit il y a quinze jours, l’amplification des processus – extérieurs comme intérieurs – s’est bien produite, et va de nouveau se démultiplier. Mais ce qui va se démultiplier encore plus, c’est bien évidemment la Joie et l’Amour, alors que tout ce qui concerne la souffrance, les mémoires, les histoires, les scénarios et les personnages de ce monde, s’éloigneront de plus en plus de vous. Et l’Amour grandira encore, tout au moins, il vous semblera grandir mais il ne fait que, comme je l’ai dit, prendre tout l’espace et tous les temps de ce monde comme de tout monde, là il n’y a aucune place pour quelque histoire que ce soit ou quelque monde que ce soit.
 
Ainsi est l’Amour Nu, ainsi est la Résurrection que vous vivez, et ainsi est le Basculement qui vous conduit dorénavant, ni à redouter, ni à craindre, ni à espérer, mais à vivre l’Évènement, avec un accueil parfait.
 
Alors ABBA communie maintenant en chacun de vous en Résonance Christique, en le JE Éternel, en l’Amour, sans qualificatif et sans restriction.
 
…Communion…   
 
ABBA au-dedans de chacun de vous, se retrouve.
 
…Silence…
 
Que la Paix, la Joie, l’Amour, soient.
 
…Silence…
 
ABBA vous dit à chaque instant, de manière individuelle et collective, et ABBA vous dit, si l’écoulement des jours le permet, à dans au plus tard, de manière formelle, dans deux semaines.
 
…Silence…
 
À toujours, en l’Éternité, en le JE Éternel.

…Silence…

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com