RENCONTRES JUILLET 2018 / BIDI 5 – et ABBA – 5 + Texte et pdf

RENCONTRES JUILLET 2018

BIDI – 5

Téléchargement (Download) : Audio MP3


 

ABBA – 5

LECTURE AUDIO (MP3)

Canalisation par : Jean-Luc Ayoun

Téléchargement (Download) : Audio MP3  Texte PDF

 


Bien-aimés, Abba est en vous et avec vous.
Et je communie en vous.
 
En le temps de cette rencontre, d’innombrables éléments vous ont été communiqués par diverses voix, concernant cette alchimie ultime d’esprit à esprit, recréant le 1ier Esprit ici même sur cette terre. Cela est fort simple, quelles qu’aient été les explications, l’important comme toujours sera de la vivre et d’en voir l’efficacité et cela deviendra en vous de plus en plus naturel et spontané, dépassant et transcendant toute explication et compréhension.
 
Il nous appartient en ce jour et en cet instant de dépasser effectivement toute compréhension et toute explication de tout ce qui vous a été développé, afin qu’au travers de vos interrogations ou de vos témoignages, ou de ce que vous avez envie de dire, de réaliser ici comme partout, ce processus, de fusion d’Esprit à Esprit ou de réabsorption, afin de vous donner, que vous l’ayez déjà vécu ou pas, un socle commun, en le vécu de ce processus, en ses effets et en sa finalité.
 
 Ainsi donc, chacun de nos échanges aboutira à cela. Au-delà de mes mots et de vos mots, par la puissance du silence et du verbe, nous allons nous établir ensemble, ici comme ailleurs, au moment où vous entendrez, au moment où vous lirez, dans la même reliance, dans la même résonnance, dans la même évidence et dans la même vérité.
 
…Silence…
 
Je vous laisse donc exprimer, ce que vous souhaitez nous dire, aux uns et aux autres, nous exprimer. Mes mots, mon verbe, sera rythmé par la même intention de cette vérité, quels que soient vos questionnements, vos témoignages, vos paroles. Finalement, ce que j’ai à dire au niveau de mes mots est que peu important, par rapport à l’intensité de ce qui est délivré.
 
Alors Bien-Aimés, je vous donne la parole, afin de commencer, de manière anticipée à vivre cette Joie et cette Evidence, vous démontrant par là même, qu’au-delà même de l’intention, ce processus de réabsorption, devient et deviendra de plus en plus naturel et spontané en toute occasion de votre vie dorénavant, venant supplanter toute autre forme de relation, liée à la dualité, liée aux habitudes et liée au mécanisme même de ce monde. Je vous invite donc à interroger, à questionner ou à témoigner, peu importe. Ce que vous souhaitez sera le bienvenu et nous servira à d’outil pour vivre cela.
 
Alors Bien-Aimé, tu peux commencer.
 
Il n’y a pas de questions écrites.
 
Nous passons alors d’emblée aux mots que vous allez prononcer. Parce que en la totalité de ce qu’il vous a été développé, je n’ai rien à rajouter de plus, ni rien à ôter, mais simplement vous le montrer d’ores et déjà, non pas bien sûr d’esprit à esprit, mais dans le collectif de notre esprit réuni ici comme ailleurs, afin de nous accueillir en cet espace, les uns et les autres, de la même façon et sans différence, entre chacun de nous.
 
Cela a été explicité dans de très nombreuses religions ou de mouvements de nature spirituelle quels qu’ils soient de tous côtés que vous regardiez vers la Terre, mais il vous faut aujourd’hui, non pas l’expliquer, non pas le comprendre, mais bien évidemment le vivre d’une manière de plus en plus expansive et permanente. Car c’est ainsi qu’Abba, vous ayant donné la maîtrise de votre temps, nous permet alors de nous rejoindre dans le même temps, au même instant, en le même espace, qui clôt l’espace et qui clôt le temps, pour faire le miracle d’une seule chose et d’une seule vérité, ici même en ce monde. Au travers de la chair, au travers de ce monde et de ses habitudes, la Vérité effectivement se dévoile de plus en plus complète et totale, laissant de moins en moins de doute pour une interrogation ou un questionnement, qui très rapidement, ne trouveront pus de réponses ailleurs que dans le cœur, ailleurs que dans la Vérité de l‘instant. Il est donc temps, de poser ces derniers témoignages, ces derniers mots, ces derniers questionnements aussi, en ce qui vous intéresse et ce qui peut encore vous questionner, non pas concernant le processus, mais je dirais la réalité du vécu de l’Amour et de la Joie.
 
Alors je laisse chacun de vous, oser parler et oser dire ou demander de la manière la plus spontanée possible et la plus directe. Et même si vous faites silence, la fusion des Esprits se réalise au travers de ce silence, même sans demande, même sans mot. Parce que ses temps-là de la Terre que vous vivons tous ensemble permettent maintenant l’intégralité de ce vécu, dépassant et transcendant toute expérience antérieure et vous préparant activement à l’inconnu collectif.
 
…Silence…
 
En chacun de vous, je suis présent au-delà de toutes formes, de toutes vies comme de toutes dimensions, permettant non pas de retrouver un Abba extérieur à vous, mais votre Origine à vous, avant même le jeu de la Conscience, avant le 1ier Souffle, ciselant chaque mot, comme chaque silence, afin de vérifier par vous-même la perméabilité de votre chair et de votre conscience, permettant de découvrir, de vivre, avec intensité et évidence, avec de plus en plus de présence, cette ineffable beauté, là où plus rien de votre personnage de ce monde ou de quelque histoire que ce soit, ne peut venir s’ajouter, ni freiner quoi que ce soit.  
 
…Silence…
 
‘’ Il me vient dans le cœur comme une évidence et spécialement dans cette rencontre-là. Nous sommes entrain de rejouer la dernière scène avec tous les acteurs présents, avant de rembobiner le film.’’
 
Bien-aimée, le film est déjà bien rembobiné, pour la plupart d’entre vous. Comme cela a été dit, il vous reste à retrouver on pas le film de ce monde, mais vous l’avez déjà vécu pour la plupart de rembobiner tous les films. Le livre a été refermé. Il s’agit en quelque sorte d’un passage en revue, des derniers éléments qu’il convient de traverser afin de se retrouver nu en la Beauté et en la Vérité. Cela depuis de nombreuses années et surtout depuis quelques mois, vous êtes innombrables à le vivre, à le vérifier et à en témoigner. Et si vous regardez, réellement et concrètement, ce qu’il s’est déroulé pour nombre d’entre vous, depuis le début de cette année, vous pouvez dorénavant un peu mieux apprécier ce qui a été foulé et parcouru, vous donnant à voir non pas une progression ou une évolution, mais simplement le rétablissement de la Vérité, qui ne connait aucun monde ni aucune dimension. Vous êtes de plus en plus nombreux à accepter cette évidence, à la vivre aussi, car cela vous sature de joie, parce que cet inconnu là qui devient connu, est la seule chose qui n’a jamais été déplacée. Et de plus en plus, chacun d’entre vous vivant la Joie ou l’Amour ne peut qu’acquiescer à la disparition de toutes formes comme de toutes consciences.
 
Ce processus, que jusqu’à présent seulement certains êtres ont vécu, particulièrement en dehors de toute religion, est effectivement ouvert de plus en plus largement à chacun. Cela résulte directement de votre œuvre, de votre adhésion à la Liberté et au vécu nouveau. Comme cela a été dit, jusqu’à présent et depuis de nombreux mois, d’innombrables trames temporelles se sont révélées. Cet Amour Nu, la Conscience Nue aussi, cette Vérité absolue et cette Joie ne peut souffrir la moindre comparaison avec quoi que ce soit.  
 
La face qui s’est ouverte au devant de vous, en ce temps linéaire qui s’écoule et s’achève, a été surtout de désencombrer ce que vous avez à parcourir de tout ce qui pouvait freiner ou limiter l’accès à la Joie. Quelles que soient les apparences de ce monde, quelles que soient les apparences qui vous soient propres au niveau du corps ou de la conscience, cela ne fait pas de différence, ni ne peut créer la moindre résistance à cette vérité. Il n’y a plus aucune possibilité de rejouer quel que jeu que ce soit, mais d’accomplir réellement et concrètement et vous le savez non seulement pour vous, mais aussi pour l’ensemble de la création. Beaucoup d’étapes et de passages se sont déroulées dans cette période si intense bien plus que ce qui a pu se dérouler durant de nombreuses années, parce que face à la vérité, aucune de vos démarches, concernant la connaissance de qui vous êtes ne peut plus être d’aucune utilité.
 
Au-delà du processus qui est mis en œuvre au niveau collectif, au niveau individuel, votre résurrection s’achève pour beaucoup d’entre vous, elle est finalisée. En cette liberté nouvelle, actualisée et indépendamment de la Joie et de l’Amour vécu et du fait de votre présence encore dans ce véhicule de chair et dans l’interaction de votre monde le plus proche, de vos activités, il vous a fallu conjuguer, des aspects pourtant opposés, et cela vous l’avez fait, avec évidence, avec largesse, avec grandeur. Ce qu’il se produit dorénavant, est bien plus vaste et bien plus ample que tout ce qui a pu être vécu jusqu’à présent par l’humanité incarnée, même en les cycles précédents. Car vous le savez, il ne s’agit pas simplement de cette terre ou de système solaire, mais de l’ensemble des dimensions, de l’ensemble des mondes et de l’ensemble des multivers. Cette alchimie concerne la totalité des créations, la totalité des consciences, la totalité des sphères. La majesté et la gravité se trouvent dans cet aspect-là, mais la légèreté et l’évidence se trouve en le Cœur retrouvé, en l’Amour sans condition, en l’Amour Nu comme en les ultimes expériences de la conscience que vous vivez sur ce monde. La période de ce temps-là de la Terre, et au-delà de l’initiation et de la concrétisation à venir, va simplement vous demander en cette période, de vivre le plus spontanément possible, ce que la vie vous amène à vivre, et à voir, comme à entendre. Admettez, que tout ce qui se produit bien sûr, au-delà de toute causalité, ne peut pas être là par hasard, mais comme cela a été dit par Bidi, est très exactement les circonstances qui vous sont les plus utiles, pour vivre avec la plus grande harmonie possible, cet achèvement de la résurrection.
 
…Silence…
 
Qui veut parler ?
 
…Silence…
 
Nous avons tout le temps qui est nécessaire, pour réaliser cette communion et fusion des esprits, cela soit en silence, cela soit en mots.
 
…Silence…
 
La présence de l’Esprit remplit tout l’espace, au-dedans de nous, comme autour de nous et comme entre chacun. N’hésitez pas à dire votre vécu de l’instant, parce que ce n’est pas pour vous que vous le dites, mais pour chacun de nous et que cela est important.
 
‘’L’ancien a été balayé, le renouveau lumineux, devient permanent. Voilà ce que je ressens cher Abba.’’
 
Je te remercie et l’on peut continuer ainsi si tu veux bien. Dans ce renouveau, il n’y a pas d’autre chose que l’Evidence de l’Amour et l’Evidence de la Joie, quelle qu’en soit ta perception à quel que niveau que ce soit et cela est pour chacun. Car en ce renouveau comme tu le nommes, qui est un retour antérieur à toute origine, il ne peut y avoir que joie, indépendamment de toute forme que de tout monde. Et cela ton esprit le chante, même s’il faut le traduire par des silences et par des mots. L’Evidence, ce mot si fort que nous prononçons à outrance, les uns et les autres, devient votre vérité et dans toute Evidence, qu’elle soit de ce monde comme d’ailleurs, quand cela est pleinement vécu, il n’y a plus d’utilité pour les discours, il y a juste à être là-dedans. Tout le reste devient superflu et inutile, en l’évidence là, même la forme individuelle, ce sentiment d’individualité ne peut plus subsister, ne peut qu’apparaître de façon de plus en plus intense, de plus en plus clair.
 
En ce renouveau comme tu dis, ou ce retour antérieur à l’Origine, il ne peut exister le moindre espace pour la souffrance, il ne peut exister la moindre dualité, il ne peut exister aucun monde, ni aucune histoire, parce que cela est perfection, parce que cela contient l’ensemble de la Création comme la totalité de l’Amour, comme la totalité des formes et des dimensions.
 
En ce qu’il se déroule, et cela vous a été annoncé à la fin de l’année précédente, il n’y aura plus de pause, il n’y aura plus de retard et d’ores et déjà, vous pouvez le dire pour ceux qui le vivent, il n’y a plus de date, et cela est totalement maintenant. Quoi qu’est décidé le temps extérieur et son agencement, cela vous concernera de moins en moins, parce que l’Evidence de cela n’a pas besoin de mots, ni de calendrier, ni d’autres circonstances supplémentaires ou rajoutées. Là est la plus grande des simplicités et aussi l’ultime vérité qui vous ait en totalité accessible sans effort et sans prérequis. C’est dans cette vacuité et dans cette absence de dimension, de corps et de forme que se vit l’Amour le plus pur et la Lumière la plus véritable.
 
En cette communion et fusion des Esprits, rien d’autre ne peut être utile ou rajouté, parce que même en le ressentant ou le pressentant au minimum, vous le savez, vous n’avez pas besoin d’autre chose, vous n’avez pas besoin d’histoires et vous n’avez pas besoin de formes, parce que cela va devenir et cela est déjà pour nombre d’entre vous permanent et tellement prenant, ne laissant aucun espace pour autre chose que cela.
 
…Silence…
 
Qui souhaite s’exprimer ?
 
…Silence…
 
Peut-on et doit-on aider un frère qui a suivi assidûment l’enseignement et qui d’un seul coup à décrocher et qui pourtant se sent perdu ?
 
Bien- Aimé, le temps n’est plus aux enseignements, le temps est juste à se reconnaître et en cela tu peux aider, dès seulement où tu es toi-même et où tu n’utilises plus les mots de ta personne et le vécu de ton cœur, le vécu de ta résurrection sans rien n’imposer. Et là aussi, il n’y a pas de meilleure façon que d’absorber l’Essence de l’autre. Tu n’as pas besoin de l’en informer. Cela dépasse tout cadre d’enseignement, tout accord personnel ou toute volonté personnelle. Comme tu le sais, il n’y a pas d’autre issue de manière collective. Il n’y a pas de monde à explorer d’autre. Et peut-être que le fait d’avoir décroché comme tu le dis et de se sentir perdu, a été pour cet être la façon de s’abandonner, de ne plus croire en rien, de ne plus rien espérer. Il est donc mûr, quel que soit ce qu’il dit, pour vivre cela. Tu n’as même pas à t’en poser la question. Mais tel que tu présentes, tu le connais. Alors tu as juste à le regarder, sans rien demander. Tu as juste à l’absorber, là aussi, sans rien demander et l’Intelligence de la Vie fera son œuvre. Sois en assurée.
 
Et cela a été dit, il me semble par Bidi, que plus il vous semble aujourd’hui être loin ou dans le déni, le contraire ou l’opposition, paradoxalement, cela sera pour ces frères et sœurs, que cela sera le plus facile, parce qu’ils ne tiennent plus à rien. Ils ne se sont pas à proprement parler détournés, mais ils ont eu leur dose si tu préfères, de vibration, d’information, d’audio, de lecture. Mais le temps n’est plus à cela, plus du tout.
Vous l’avez d’ailleurs constaté. Au-delà simplement de vous accompagner dans ce qui est à vivre, dans ce qui est annoncé, il n’y a rien à peaufiner, même au niveau des concepts les plus purs. Il y a simplement à le vivre. Et ces repères qui vous ont été fournis pendant tant d’années n’ont même plus leur raison d’être devant le jaillissement de la Vie et de l’Eternité.
 
Comme tu le sais, chacun est concerné, même si aujourd’hui, il dit exactement l’inverse. Et je te répète encore un fois, que ce qui a décroché, chez quiconque, même si cela n’est pas avoué, n’ait justement que la volonté d’en finir avec tout enseignement, comme avec toute religion ou tout mouvement. Alors ne t’inquiète pas de cela. Continue à regarder avec le même regard flambant d’amour, à absorber avec le même Amour, quoi qu’il soit dit et quoi qu’il puisse s’en opposer. Le rire remplace tout cela. Et pour certains d’entre vous, c’est dans le désespoir le plus profond, dans le déni le plus profond que va se réaliser cette alchimie. Car pour ces frères et sœurs là, cela a été indispensable, soit de se retrouver seul, soit comme tu le dis de décrocher, même de ce qui a été vécu comme la Vérité. Car ces vérités que nous avons énoncé, que vous avez vécu pourtant, ne sont qu’éphémères, ne font que passer. Ce qui est là, ne passera jamais, jamais.
 
Alors, quelles que soient les circonstances autour de vous ou loin de vous, n’imaginez pas que quelqu’un ait lâché parce qu’il ne veut plus entendre. Il est peut-être retourné dans son déni, à la simplicité de la vie, tout simplement, qui était pour lui ou pour elle, la meilleure des préparations. Nous vous l’avons dit, chacun est exactement à la très bonne place. Pour l’instant vous ne le voyez peut-être pas. Mais ne vous occupez pas de cela. Allez directement à l’évidence qui est celle de réabsorber l’Essence de l’autre, de réabsorber vos habitudes quand vous les voyez et de laisser la Vie se vivre pour chacun, de respecter intégralement la liberté de chacun, même si pour cela il y a rupture, où que ce soit, dans un couple, dans une relation, dans un enseignement. Le temps n’est plus aux enseignements. Le temps est strictement au vécu, à l’expérience directe. Et pour cela, vous n’avez plus besoin d’aucun artifice, ni d’aucun support, ni d’aucun maître.
 
 C’est ainsi que se retrouve l’Autonomie et la Liberté. Et c’est ainsi que pour ce frère ou cette sœur, c’était exactement ce qu’il fallait et c’est exactement ce qu’il fallait. Il ne peut en être autrement. Souvent il vous a été dit qu’il ne faut pas juger et de ne même pas chercher à comprendre ou à jauger qui que ce soit ou quoi que ce soit. Le principe de l’acceptation n’est pas seulement pour l’accueil de l’esprit. En la Joie et l’Amour, il ne peut y avoir que l’acceptation, que cela soit de la souffrance, que cela soit de la mort, que cela soit du conflit, quel que soit l’élément, il ne peut tenir devant l’Eternité. Alors tu vois, il n’y a rien à raccrocher, il y a juste à laisser se vivre, l’évidence de chacun, même dans le déni, même dans la colère. Et si vous-même voulez traverser toutes ses histoires définitivement, veuillez simplement vous ajuster au sens de l’accueil et tout se déroulera ainsi. Vous ne pouvez plus rien contrôler concernant la Lumière et vous êtes pourtant ceux qui déclenchés l’évènement. Et justement, c’est en arrêtant de vouloir contrôler quoi que ce soit à l’extérieur de vous et dans quelle que relation que ce soit, que vous démontrez maintenant, non pas votre sacrifice, mais votre accueil.

De la façon dont vous accueillez chaque circonstance et chaque être, avec la même intensité, sans faire de différence, découle la perfection de la Joie et la totalité de l’Amour. Tout le reste ne fait que vous retarder, vous ralentir dans un processus éternel qui a démarré et qui bien évidemment se finira avec ce monde, dont nul ne connaît la date ni l’heure. Vous ne pouvez que constater. Et plus vous rendez l’autre libre, par le sourire, par le regard, par la réabsorption de l’Esprit ou aussi en se détournant de toute apparence de cette personne, en traversant l’apparence, la résistance, le rôle, la fonction. Tu lui permettras aussi de retrouver ce qu’il est, sois en assurée.
 
Alors, ne soyez pas choqués par quelques postures, même autour de vous, même si cela est parfois difficile à supporter dans certains environnements, soit familial, professionnel, affectif ou amical, ne vous attardez pas à cela. Là aussi, laissez passer et demeurez fermement dans la Joie et dans l’Evidence que vous vivez, dans votre certitude intérieure. Respectez la liberté de quiconque, car même si cela vous semble opposer à la Vérité, cela ne peut être qu’une circonstance préalable à l’établissement de la Vérité. Vous ne pouvez encore le voir malgré la disparition des voiles, mais vous le constaterez dans des moments de grande Joie, puisque rien n’est séparé, même quand vous vous séparez. En amitié, en couple ou autre, vous ne perdez jamais rien. Car s’il y a importance de perte, la Joie sera d’autant plus grande dès l’instant où vous avez acquiescé. C’est cela qui parfois peut être difficile à accomplir pour certains d’entre vous. Mais dorénavant, vous avez cette Joie et cet Amour qui est là, qui est le Baume le plus parfait. Et plus vous acquiescez, plus vous vous allégez. Et plus vous acquiescez et moins vous avez besoin de comprendre, parce que vous savez que cela ne fait que passer et ne durera pas. Et que seule votre Eternité et la Vérité de la Joie et de l’Amour, au-delà de toute forme, sera votre demeure d’Eternité.
 
Dès l’instant où vous vivez cela, quelle qu’en soit l’intensité, quel intérêt peut-il y avoir à maintenir quelque chose qui a décidé autre chose que ce que vous avez décidé, puisque vous êtes UN en Esprit et en Vérité. Si cela existe, c’est qu’il y a encore une attraction quelque part à la forme. Elle est tout à fait humaine et justifiable, mais je vous engage à voir avec sérénité, l’autre versant, celui de la Liberté et de la Joie, qui n’a que faire de la personne et des histoires et qui vient mettre fin justement à cela. Alors respectez cela, surtout si vous n’en comprenez pas les tenant et les aboutissant. Vous n’avez de toute façon aucun moyen de vous y opposer ou de contraindre qui que ce soit ou quelle que situation que ce soit, excepté en l’absorbant, en la mangeant et en voyant la Joie et l’Amour que cela procure. Tout le reste n’est que perte de temps et n’est résistance de vous-même bien plus que celle de l’autre. Accepter à l’Amour, à la Vie, à la Joie, ce n’est pas se détourner d’un être aimé qui est parti ou d’une situation qui est conflictuelle, mais bien justement pour celui qui le vit, de constater que cet accueil, cette non réaction, cet Amour qui bénit et qui recouvre tout, même si l’être aimé est parti ou est en conflit, ne fait aucune différence sur votre cœur.
 
Le seul manque se situe au niveau de l’habitude et de la personne. Tout le reste passe et vous le constatez d’ores et déjà, plus la Joie et l’Amour sont là, plus ils vous accaparent. L’Amour vous veut tout entier. Il n’y a même pas de place pour l’autre, excepté dans votre cœur, excepté en décrochant d’un enseignement quel qu’il soit, d’ailleurs il n’y en a plus, que cela soit en décrochant d’une amitié, d’une relation, quelle qu’elle soit, il y a la plus grande des opportunités de vous retrouver totalement, quel que soit le sentiment de manque, de trahison ou d’abandon parfois. Allez au-delà de cela. Traversez-le aujourd’hui, car cela est plus facile, à chaque jour et vous verrez que derrière la souffrance quelle qu’elle soit, quel que soit le manque, il y a l’abondance de l’Amour où tout est accepté, où personne ne peut être blessé et où personne ne peut être en manque, quelle que soit la déchirure ou quel que soit le manque apparent. Cela est véritable et vérifiable par chacun, il faut juste le traverser, là aussi, en toute liberté. Traversez votre souffrance, votre incompréhension et découvrir très vite que derrière il n’y a que l’Amour et la Joie. Alors quel manque ou quel problème peut-il rester à partir de là, si ce n’est celui des habitudes, de la personne, celui de l’histoire.
 
Celui d’un amour, qui de toute façon, même au travers de flammes jumelles, est limité par la forme, par les circonstances, même s’il a été vécu en totalité au niveau du cœur, il restera à le vivre uniquement dans le cœur. Et c’est bien plus important que la forme et l’histoire. Alors ne jugez rien, il n’y a aucune perte, car vous ne pouvez rien perdre. Seul celui qui est incomplet peut croire cela. Et vivant la complétude de l’Amour et de la Joie, vous le constatez d’ores et déjà, il ne peut rien vous manquer. En l’Amour et en la Joie, comment imaginer le moindre manque, la moindre insuffisance. Tout n’y est que Joie et Abondance. Mais pas l’abondance que vous connaissez de ce monde, cela n’a rien à voir, c’est l’Abondance de l’Amour et l’Abondance de la Joie, là où il n’y a plus de possession, là où il y a juste la Vérité Nue et l’Amour Nu, qui vous fait voir d’un autre œil ce qu’il peut rester de votre vie ou de ce monde, réellement et concrètement. Alors, ne figez personne. Respectez même la folie de chacun, car vous ne savez pas si c’est pour lui, et cela l’est, la meilleure des occasions   pour se retrouver, quelle que soit l’errance, quelle que soit la souffrance, quelle que soit la difficulté. Juste derrière il y l’Amour, qui ne dépend de personne, ni d’aucune histoire, ni de vous et qui est le Baume qui répare tout, parce que rien ne peut rivaliser avec cet Amour, au-delà de la forme et des sujets ou de l’objet. C’est cela qui est le plus miraculeux aujourd’hui. C’est que tout, absolument tout ce qui est à vivre dorénavant, ne peut que vous ramenez à l’Amour, quelles que soient les apparences. Je vous répète, bien sûr, cela est lié à la Conscience Christique.
 
La matrice binaire ne tourne que par habitude, par conditionnement et par rien d’autre. Alors laissez chacun libre de ses apparentes erreurs ou de ses apparents manques qui vous ont été infligés. Ils ne sont que des prétextes et ne font que passer. Et c’est pour vous le plus grand des cadeaux, même s’il y a eu la plus grande des souffrances, quelle qu’elle soit. Même si cela passe par votre corps et par votre mort, qu’est-ce qui est le plus important, ce que vous êtes en vérité ou la souffrance de l’éphémère. La Vie ne vous demande que ça, de le voir et de le vivre, pas de le penser. Et vous êtes chacun dans les conditions les plus adéquates et les plus parfaites pour vivre cela, même si vous ne le voyez pas encore. Et cela doit non seulement vous rassurer, mais vous mettre la puce à l’oreille. Plus grande est votre souffrance, plus grande est votre incompréhension, plus grande sera la Joie, plus grand sera l’Amour Inconditionné.
 
Je ne vous demande pas de me croire ou d’espérer simplement, mais de le vérifier par vous-même, maintenant ou dans les jours qui viennent. Tout est prétexte au déploiement de la Joie et de la Lumière et de l’Amour, en quelque apparence que ce soit. Et là, plus il y a cette confiance, plus il y a cette certitude, plus vous le vivrez. Ce n’est pas de l’auto-persuasion, c’est la stricte vérité de ce qui se joue en finalité entre l’éphémère et l’Eternel.
 
 Et d’ailleurs vous êtes nombreux à le vivre quelles que soient les apparentes rechutes, quels que soient les moments, il y a toujours derrière un autre moment, qui lui sera sans manque et sans souffrance. Il sera pur et libre. C’est pour cela que nous avons tant insisté sur la transparence, sur l’humilité. Ce que vous avez besoin simplement, nous vous l’avons dit, les uns et les autres, c’est d’accueillir. Mais vous ne pouvez pas choisir. Vous pouvez le faire dans le processus de l’accueil de l’Esprit, de manger l‘autre. Et même dans votre vie de tous les jours, vous avez l’occasion de le vivre, dès l’instant où plus jamais vous ne vous posez en opposition ou en contradiction avec ce qu’il se déroule. Parce que c’est ainsi que vous devenez de plus en plus léger et de plus en plus constant, de plus en plus libre, réellement et concrètement, quels que soient vos manques, quelles que soient vos abondances, quelles que soient vos souffrances. Le résultat est toujours le même, il ne fait pas de différence.
 
Il n’y a que votre situation qui peut en faire encore. Parce que bien sûr en ce monde, il existe pour chacun, des moments de manque, de souffrance de quelque nature que ce soit. Mais quelle que soient ces manques et ces souffrances, l’intensité de la Joie qui est à vivre maintenant de plus en plus collective, ne peut vous amener que là où vous avez toujours été et non pas dans quelque apparence que ce soit ou dans quelque chose qui passe seulement. Tout cela n’était que des rêves, que des attachements, même les plus harmonieux qu’ils soient.  Bien sûr en cette phase particulière, je ne dis pas que cela est de tout repos, mais néanmoins, la Joie et l’Amour mettent fin à cela dès l’instant où vous l’acceptez. Vous ne pouvez de moins en moins de chose par votre personne, par votre logique et par vos habitudes et vous pourrez de plus en plus le modifier par l’acceptation et l’accueil.

 Et chacun peut le vivre et le voir, à chaque occasion, en chaque relation. Il vous faut là aussi redevenir de plus en plus simple, comme un enfant qui ne se soucie plus, ni du bien, ni du mal, ni de rien d’autre que la vérité de la Joie et de l’Amour, parce que tout le reste ne fait que passer. Et que tout projet de vie, qu’il soit sociétal ou familial, ou autre va représenter de moins en moins de chose, de moins en moins de poids, face à la légèreté de la Joie et de l’Amour. Et cela ne peut être autrement. Plus la Joie grandit et plus l’Amour est présent, moins la souffrance peut persister, non pas seulement pour vous, mais partout sur la terre. Et même s’il y a encore de grandes souffrances pour certains d’entre vous, pour certains peuples, ils ne sont que les moyens de vivre la vérité de l’Amour Nu plus rapidement. N’adoptez plus le point de vue de la chenille, mais le point de vue du papillon. A ce qu’il reste de chenille, elle va vraiment voir son temps compté et décompté, chaque jour un peu plus. Vous le vivez à travers le processus de la Résurrection, vous le vivez chaque jour à votre façon. Que vous le voyiez ou pas, cela ne fait aucune différence, car je le répète, toute vie, toute relation, toute société comme tout monde, comme tout continent, ne peut que se diriger vers cela et avec le minimum de heurts quelles que soient les apparences.
 
…Silence…
 
Abba, je voulais dire que cette Joie immense qui m’habite, qui est là, qui déborde, me fait penser que je peux vraiment traverser toutes situations quelles qu’elles soient, parce que cette Joie est là et elle peut tout supporter, tout dépasser, tout transcender et je sens intimement que le temps est venu de te dire « Père, je remets mon Esprit entre tes mains », même si c’est en ultra-temporalité et je dois rester tant que l’on a besoin de moi ici, mes frères et sœurs. Père, je remets mon Esprit ente tes mains, et je pense que nombre de mes frères et sœurs le pensent aussi. Merci.
 
Quand il n’y a que la Joie, que veux-tu qu’il subsiste de l’histoire de la famille, du mari, de l’histoire, des enfants, de quoi que ce soit. Ceux-ci ne sont pas négligés pour autant, mais la Joie comme tu le dis emporte tout, absolument tout. Il ne peut en être autrement. Cela est la Promesse et le Serment et nombre de mystiques vous en ont parlé. Maintenant, vous en êtes touchés dans votre humanité la plus simple. Alors oubliez tous les rôles et les fonctions. L’Amour vous veut entier, ce n’est pas un vain mot. C’est la stricte Vérité.
 
Et en plus comme tu le constates, cela te met dans le même amour, quoi qu’il soit dit et quoi qu’il soit fait. Plus rien ne peut t’atteindre, cela ne veut pas dire que tu sois inatteignable, bien au contraire. Mais justement, tu as mis la Joie devant, parce que tu es la Joie. A partir de là, que peut-il être d’embêtant ou d’ennuyant à être là, à souffrir, à être malade ou à affronter quelque chose quelle qu’elle soit. Cette Joie et cet Amour est totalement invulnérable, elle ne peut jamais s’éteindre, elle ne peut que grandir, chaque jour et chaque instant. Cela va devenir de plus en plus constant dès l’instant où vous acceptez. Je remercie de ta déclamation qui est la Vérité. Il n’y en a pas d’autre. Tout le reste ne sont que des postures, le besoin d’être rassuré, en ce monde, en sa vie, en ses possessions. L’Amour n’a que faire de tout ça, la Joie encore moins. Et ce que tu exprimes est la stricte vérité. Tout le reste ne fait que passer. Alors à partir de là, il y a juste à laisser cette joie être, à faire du mieux que tu peux et surtout sans perdre la Joie, sans te restreindre de cette Joie, pour quiconque et pour quelques situations que ce soit, parce que la Joie est invulnérable et qu’elle est la seule chose qui ait de la valeur. Non pas une valeur dans ce monde, car cela est parfois considéré comme folie, encore aujourd’hui.
 
Mais aux yeux de ce que tu es, quelle valeur plus inestimable puisse-t-il exister ? Aucune. Vraiment aucune. Et cela est bien au-delà de l’extase, bien au-delà des vibrations, bien au-delà des expériences. C’est l’état d’être de la Vérité. Et c’est ce que chacun vivez ou vivrez. Il n’y a rien d’autre, absolument rien d’autre. Et de quoi peut-on avoir besoin quand nous vivons cela. Franchement. Bien sûr, il y a besoin d’entretenir le corps un minimum. Respectez chaque autre dans son chemin et son destin, quel que soit   ses croyances, ses résistances ou son accord. Mais tu sais que ce que tu tiens le plus fermement, c’est cette Joie. Et pour la tenir, il faut effectivement remettre ton esprit entre les mains du Père. Chose qui est faite, sans cela tu ne vivrais pas cette Joie. Elle ne peut que grandir, elle ne peut que s’accomplir en toi et autour de toi, de plus en plus aisément. Et vous l’êtes en nombre toujours plus important, ayant dépassé toute histoire et tout conditionnement et toute habitude de ce monde. Vous êtes les phares de ce monde. Vous n’avez pas besoin de mots, ni de discours. Vous avez juste besoin d’être là comme cela. Rien de plus. Et tout le reste va s’agencer de lui-même. Et d’ailleurs tu n’y peux rien. Celui qui vit cette Joie ne peut plus jamais se retourner vers autre chose, parce qu’il ne sera jamais abandonné par ce qu’il est en Vérité. Vous n’avez pas besoin de discours pour cela. Et bientôt, vous n’aurez même plus besoin de nos mots. Vous n’aurez besoin de plus rien. Là est la complétude, quoi que devienne ton corps, quoi que devienne ta vie, cela ne peut être lâché. Tout le reste peut être lâché sans difficulté, car il n’y a rien de supérieur ni d’équivalent à cela. Mais il faut d’abord le vivre comme cela a été dit. En cela comment peux-tu expliquer les choses, si ce n’est par l’allégresse et la légèreté de ton regard et de tes mots. Et c’est comme cela que ça se transmet, pas autrement.
 
C’est en ce sens qu’il n’y a plus besoin, ni d’enseignement, ni de pratique. Cela c’est la personne et l’histoire qui le croit. Mais la Joie et l’Amour n’ont besoin de rien. Ils sont le Tout. Alors plus tu laisseras cette Joie transparaître au travers du personnage qui sera présent jusqu’au bout de toute façon, plus tu seras saturé de Joie et plus tu seras présente et plus rien ne pourra atteindre cette Joie. Tu peux être atteinte en tant que personne bien sûr, toujours jusqu’à la fin. Mais cette Joie ne déviera plus jamais. Il ne peut rien exister de plus grand. Il ne peut exister de complétude plus sûre et plus vraie. Mais bien sûr, tant que ce n’est pas vécu, il ne peut y avoir que le déni ou la tension vers l’abandon. Tout le reste ne sont que des postures, des peurs non avouées. La seule certitude est l’Amour et la Joie. Tout le reste passe sans exception, quelle que soit la relation, quelle que soit votre opulence. La Joie se fout de tout cela, parce qu’elle sait ce qu’elle vit.
 
Alors que celui qui ne le vit pas ne sait pas encore ce qu’il lui manque, même s’il se croit complet. Il n’y a pas d’autre complétude que celle de l’Amour et de la Joie, faisant fi de tout personnage, de toute dimension et de toute histoire. Tout le reste n’est que fanfaronnade. Tu vois, c’est fort simple. Il n’y a rien de plus à accomplir. Simplement être là et faire ce qu’il y a à faire dans la vie qu’il t’ait proposé, quoiqu’il y ait à faire. Mais la Joie ne te quittera plus jamais. Et ceux que le vive peuvent aussi le dire. Il n’y a aucun retour en arrière possible, nous vous l’avons dit et il n’y a aucune erreur possible, nous l’avons aussi dit et vous le constatez aujourd’hui. Dans très peu de jours, ce processus qui a commencé, va s’amplifier pour chacun, de façon importante, de façon véritable. Et vous constaterez si ce n’est pas le cas encore, que cela a toujours été là.
 
Cela n’a jamais disparu. Simplement le poids des voiles, des croyances, de tout ce qui vous a été expliqué, vous empêchait de le voir et de le vivre en totalité. Alors voilà, que voulez-vous qu’Abba vous dise de plus. Que peut-être de peaufiner, comme cela a été dit par Bidi, ou d’autres, à d’autres moments, de peaufiner ces instants, de les avoir éclairés, de les avoir rendus possible. Et surtout d’avoir rendu possible l’acceptation.
 
Effectivement, pour nombre d’entre vous, absolument tout est accompli. Tout le reste ne fait que passer et passera. Là est la Vérité. Tout le reste ne sont que des joies éphémères, que des joies se situant en un secteur donné autre. Que cela soit charnel, que cela soit spirituel, ne change rien à l’affaire, cela ne fait que passer. Vous voyez, la plus grande des simplicités est là. C’est toujours l’humain qui complexifie, pas la Vérité. Changez de regard et vous vivrez toute autre chose.
 
Que préférez-vous ? Les plaisirs quels qu’ils soient, de ce monde ou de la spiritualité, où l’Evidence de la Joie ?  Tout le reste aujourd’hui n’est qu’une perte de temps et tromperie, parce que l’Amour et la Joie sont là. Et que rien ne peut les égaler, ni les approcher. Vous voyez. Tout le reste concerne l’histoire, la personne. Cette Joie et cet Amour, met fin à tout personnage et à toute histoire, à tout monde.
 
Nombreux sont ceux qui vous en ont témoigné à titre individuel. Mais rappelez-vous, il y a des événements collectifs qui vous ont été annoncés depuis longtemps, qui aujourd’hui sont parfaitement visibles. Je ne parle même pas de la Joie et de l’Amour, mais je parle réellement et concrètement de ce que j’appelle la fin des temps et la fin de la Création. Il n’y a pas d’autre endroit pour   se réfugier que dans la Vérité, qui ne connait ni forme, ni rien d’autre que l’Amour et la Joie. Tout le reste va vous apparaître comme une perte de temps et un détournement. Et vous le vivrez dans votre chair, et vous le vivrez dans votre conscience. Et qui pourrait refuser cela. Et qui pourrait refuser l’intensité de cette Joie et de cet Amour qui va s’amplifier à l’infini. Vous ne pouvez résister. Il n’y a pas d’autre liberté que celle-là.
 
Tout le reste ne sont que des libertés conditionnées et conditionnelles, quel que soit le monde.
 
…Silence…
 
Abba, il ne reste plus que quelques minutes.
 
Alors Abba va peut-être arrêter de parler et simplement vous demander d’accepter la Joie et l’Amour, qui n’est pas la mienne, qui vous appartient tout autant, et qui est autant vous que moi.
 
Rappelez-vous, il n’y a pas de conditions préalables, il y a juste à acquiescer, à accepter et à accueillir. Rien d’autre. Tout le reste n’est que du cinéma dorénavant.
 
Alors Abba vous aime, comme vous l’aimez, pour faire le miracle d’une seule chose. Il n’y a qu’une Conscience. Et antérieurement à cette Conscience, il y a l’Amour et la Joie, qui ne dépend de rien. Là est la Vérité. Et aujourd’hui, elle est vivable en totalité, quoi que vous en pensiez, encore aujourd’hui. Demain est un autre jour. Et demain comme après-demain, tout sera changé. Tout sera transformé. N’oubliez pas que vous êtes le maître du tempo et surtout le maître de l’Amour et de la Joie, avant toute chose.
 
Tout le reste passera. Même si cela vous semble vous tenir aujourd’hui.
 
Il n’y a que l’Amour et la Joie, antérieure à la Lumière, antérieure à la forme, antérieure à tout.
Abba vous aime.
 
Abba est vous, rien de plus et rien de moins.
 
Que la Paix, la Joie, l’Amour et la Vérité deviennent en totalité votre Vérité de l’instant présent, ici même en ce monde.
 
C’est cela le cadeau que vous vous êtes octroyés, par-delà toutes les souffrances et toutes les errances.
 
Je vous aime.
 
Je vous salue en la Joie et en l’Amour.
 
Abba vous dit à toujours parce qu’il a toujours été là.
 
Et Abba sera là ce soir, dans l’ultime brasier d’Amour, avant que l’accueil prenne la place et tout l’espace. Celui de la Joie.
 
A toujours.
 
A toujours. Merci Abba.

 

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com

Une réflexion au sujet de « RENCONTRES JUILLET 2018 / BIDI 5 – et ABBA – 5 + Texte et pdf »

  1. Ping : M.à jour 29.7/RENCONTRES DE JUILLET 2018 / TEXTES ET PDF DISPONIBLES | ÊTRES EN ÉVOLUTION

Les commentaires sont fermés.