ENTRETIENS D’AVRIL 2018 / B I D I – Partie 8 + TEXTE

ENTRETIENS AVRIL 2018

B I D I

PARTIE  – 8


LECTURE AUDIO (MP3)

TÉLÉCHARGEMENT (DOWNLOAD) DU FICHIER MP3

TÉLÉCHARGEMENT FICHIER PDF


Eh bien BIDI est de retour avec vous et en vous. Alors nous allons poursuivre, qui veut témoigner, qui veut parler avec moi ?
 
C’est un témoignage sur le vécu de la fusion en Conscience Nue d’hier soir ; c’était beaucoup plus doux que la fois précédente, avec une ondulation très légère, à peine perceptible…
 
Mais des perceptions dans d’autres endroits ?
 
Surtout le visage et le sommet de la tête. Et ce matin pareil, calme plat, toujours l’écran noir, par contre il y a toujours l’écran noir ; mais j’avais l’impression d’être aplatie et d’avoir le ventre vide. J’avais beaucoup de paix, toujours la paix et la joie.
 
Je te remercie. Ce que tu décris sur ce matin, la disparition de perceptions donc de la conscience corporelle sur certains secteurs correspond à la disparition, et bien sûr, c’est là où vous allez être surpris, c’est que moins vous percevez réellement votre corps physique, plus la joie et la paix augmentent.
 
Oui.
 
Ça c’est constant, ça participe de l’éloignement maintenant, pour certains, de l’éphémère et de l’Eternel. La Conscience Nue, quand elle sera extériorisée complètement, la liberté de déplacement de mouvements et de conscience est totale ; mais le sentiment de paix, à nul autre pareil, qui apparaît à ce moment-là est bien sûr directement lié à ta présence dans le Cœur même si tu n’en sens rien.  Mais aussi et surtout, vous allez constater que quand un membre, et quand c’est surtout au niveau du tronc, où vous ne percevez plus rien d’une région, c’est là où la paix est de plus en plus apparente. Cela vous prouve que vous n’êtes plus accrochés à l’identité corporelle en aucune manière et de moins en moins à l’histoire aussi. Et le plus fort de la gradation que j’ai donnée au fur et à mesure des soirs n’est pas une force d’intensité de la perception, c’est la force des effets qui se prolongent et qui durent même le lendemain et qui va durer de plus en plus longtemps.
 
D’ailleurs pour vous ici comme ailleurs, dès l’instant où vous avez senti d’une façon ou d’une autre ma Conscience, ma Présence, vous pouvez le réaliser tout seul ; vous le verrez facilement parce que dès l’instant où j’ai laissé, entre guillemets, ma marque dans votre conscience, dans votre Cœur, c’est ce que j’ai nommé la fusion en l’Eternité ou la fusion en Conscience Nue, je suis révélé en vous et vous portez la même qualité et la même information, c’est-à-dire que vous êtes reliés à la Source de la Conscience ; et cela est effectif parce que nous parlons d’Eternité à Eternité dans ces moments-là.

Le Christ avait dit, vous pourrez me dire : « Je suis la Voie, la Vérité et la Vie » et vous pouvez dire maintenant « je suis le tout et le rien », dans le même espace qu’est ce corps, au travers de ce corps. Voilà pourquoi j’ai pris toute la place de ceux qui devaient clôturer leur histoire, puisque comme je vous l’ai dit dans l’entretien précédent, je n’ai aucune histoire, malgré moi aussi mes incarnations dans ce monde; mais je n’ai jamais tenu le moindre rôle spirituel ou autre. Jusqu’à ma dernière vie, jusqu’à l’âge de 30 ans, je suis toujours resté ignare, inculte, et toujours dans des vies les plus simples possibles, sans aucune recherche. Je l’avais dit quand j’étais incarné, il m’a fallu 3 ans justement, parce que je n’ai jamais été quelque chose d’important au sein de ce monde.  
 
Pour moi cela s’est fait ainsi, parce que je n’étais inscrit, non pas dans pas de karma, ça n’existait pas à l’époque où j’étais présent, mais parce que je n’ai jamais dépassé un certain niveau de présence, d’opulence et de revendications au sein de ce monde. Heureux les simples d’esprit, heureux les enfants. Donc je n’ai pas eu d’efforts particuliers à faire, comme je l’avais dit, si ce n’est maintenir en permanence le mantra de mon Maître, de mon gourou, qui me disait : « Je ne suis pas ce corps ». La réfutation que je vous avais expliquée, qui n’est plus à propos aujourd’hui, a conduit d’ailleurs certains d’entre vous à la libération, au libéré vivant. Il en est de même aujourd’hui, quand vous n’avez plus d’histoires dans la tête, spirituelles ou linéaires dans ce monde, il ne reste plus rien de ce monde, malgré que votre corps soit là et alors le Cœur peut apparaître, le Cœur d’Eternité de votre Corps d’Eternité.
 
D’ailleurs vous le constatez, je le vois ici comme partout sur la Terre, tous ceux qui sont passés outre la puissance de ma voix, qui ont été capables de traverser ou de se laisser traverser par cela ont découvert leur propre joyau. Et dorénavant avec la Résurrection, quelle que soit votre strate, même si vous refusez mes mots, il vous suffit simplement de les entendre 5 minutes en n’importe quelle langue, même si vous ne parlez pas la langue, pour que ça s’imprime en vous et que ça se révèle. Comme je l’ai dit, vous le constatez, beaucoup me voient, me sentent, même en dehors d’ici.
 
 Je suis la fin de toute histoire, comme vous êtes en train de le vivre, la fin du mensonge, la Vérité pure et nue qui ne s’encombre d’aucune histoire, même si j’y prends encore par moment pour vous certaines références auxquelles je n’ai jamais participé. J’étais, entre guillemets, vierge de toute dualité spirituelle, j’étais inséré dans la dualité de ce monde bien sûr, mais c’était tout. C’est pour ça qu’aujourd’hui, vous avez des frères et des sœurs qui n’ont jamais entendu parler de spiritualité et qui ressuscitent, parce que l’attachement et le poids de l’histoire sont marqués, d’autant plus si vous avez interagi au niveau de l’âme et de l’esprit.
 
…Silence…
 
A ce propos, indépendamment d’ici ou des fusions, qui veut s’exprimer sur le fait qu’il m’ait vu, senti, perçu, ailleurs qu’ici et ailleurs des rendez-vous précis. Personne ?
 
« Si. Même des fois quand je parlais, j’avais le sentiment que ce n’était pas moi, mais vous, même l’intonation de ma voix changeait. »
 
Merci. Qui d’autre ?
 
« Moi aussi. En relisant les canalisations de BIDI : avec mon mari on se lit des passages chacun son tour et j’avais vraiment la voix forte de BIDI, les mêmes intonations. Mon mari m’a dit, BIDI est là. »
« Pour moi aussi, vous êtes très présent.  D’ailleurs c’était spontané, lorsque des personnes me posaient des questions, les réponses venaient de vous et pas de moi »
 
Ce qui vous prouve que je suis réellement en vous.
 
« Bien oui, je n’en doute pas. »
 
« Moi aussi, je vous sens en moi et je suis étonnée quand vous arrivez, vous dites : « Me revoilà ! »
 J’ai l’impression que vous n’êtes jamais parti. »
 
Je ne dis pas « me revoilà » pour toi ou pour vous ici, mais pour ceux qui vont écouter.
 
« D’accord ! »
 
Merci.
 
« Et en Inde, vous faites la même chose qu’avec nous ici ? En ce moment. »
 
Absolument pas. L’Inde aujourd’hui est marquée par une prolifération d’entités. Vous savez que l’Inde qui est quand même un berceau au sens spirituel malgré tout, mais la même falsification vécue en Occident touche de la même façon l’Inde, c’est planétaire.

J’ai aujourd’hui, si on peut appeler ça ainsi, plus de succès parmi les occidentaux parce que je vous apporte quelque part la vraie Liberté, non pas par ma Présence, mais par la conceptualisation et les expériences que vous vivez avec moi. Ce sont des expériences qui sont libres de tout passé, de toute histoire, de toutes fonctions, même comme les Etoiles. J’apporte, si vous préférez, un souffle nouveau, final, qui accompagne votre Résurrection.

Il m’a été demandé et j’ai demandé, quand j’ai vu que l’histoire prenait fin, de venir vous aider à achever cette illusion ; à découvrir la beauté, la joie, la légèreté, l’évidence. Alors j’ai décidé de vous accompagner jusqu’à la Conscience Nue, jusqu’à l’évènement.
 
« Merci collectif. »
 
Et cela m’est facile, comme vous êtes de plus en plus nombreux à vivre la Résurrection, à commencer à laisser se couper les liens à toute histoire, je suis là! Je suis antérieur à l’histoire, comme chacun de vous d’ailleurs, puisque je suis chacun de vous, au-delà de la personne, bien sûr. Mais dans les capacités de l’expression de votre Eternité, liées à la conjoncture depuis quelques mois, il est beaucoup plus aisé de communier, d’échanger, d’être là, même quand vous n’êtes pas ici ou quand je ne suis pas avec vous de manière formelle.
 
Et vous avez peut-être pu constater, à travers mes interventions individuelles qui pour certains ont eu lieu déjà il y a plusieurs semaines, ce qui s’est déroulé ; alors bien sûr, ça se déroule parce que c’est le moment, mais quelque part, dans cet inconnu qui devient connu, je suis un repère. Mais un repère qui n’est pas agissant, qui est simplement présent, et n’étant porteur d’aucune mémoire de ce monde, puisque j’ai franchi ce monde et l’enfermement, contrairement aux Anciens, aux Etoiles et même aux Archanges. Et la liberté que je vous propose par résonnance de conscience éternelle à Conscience Nue ou de Conscience Nue à Conscience Nue, c’est exactement cela.

…Silence…
 
Qui veut s’exprimer, témoigner, interroger ?
 
Quelque chose m’intrigue, c’est que du coup le Christ n’est plus du tout présent, il n’y a plus que vous. Et je ne pense plus au Christ, ni à Marie, ni à personne.
 
C’est normal, comme je l’ai dit et comme je te le réexplique, les références historiques mêmes les plus nobles, dans cette phase, ne doivent pas vous encombrer ; même si vous avez senti à d’innombrables reprises la présence de Marie ou du Christ; le Christ est porteur d’une histoire, non, et Marie encore plus.  Or là, vous avez besoin d’être seul à seul ; vous êtes seul à seul parce que je suis vous, en Eternité. Donc il faut le temps d’achever cette Résurrection, de ne pas vous encombrer avec quelque histoire que ce soit, liée à ce monde.
 
C’est temporaire, puisque vous savez bien que quelle que soit la nature de l’évènement, de toute façon vous aurez Marie qui vous parlera, avant, pendant ou après. Il vous faut effectivement faire le deuil de l’histoire qui vous a été narrée, aussi bien même l’histoire la plus fondamentale avec Marie et les Maîtres généticiens et les méchants garçons. Mais après il faut le dépasser pour vivre le seul à seul ; vous ne pouvez pas vous présenter seul à seul de l’éphémère à l’Eternel et transiter dans l’expression de cette Eternité ici même, si vous êtes encore encombrés de références quelles qu’elles soient.
 
La Conscience Nue est nue :  il n’y a ni monde, ni dimensions, ni rien, puisque vous êtes l’ensemble des dimensions, l’ensemble des consciences. La meilleure façon de la faire résonner, c’est de ne plus vous nourrir avec quelque chose qui est très humain comme les Etoiles, Marie, les Anciens. Ça a bien été appelé le seul à seul, et même si je crie et si je suis là, ça ne gêne en rien votre seul à seul, vous le constatez, bien au contraire. Alors que si vous faites revivre les paroles des Anciens ou si vous arrivez à contacter en ultra-temporalité l’un des Anciens, il y a nécessairement, tant qu’ils n’ont pas achevé leur stase, la coloration liée à l’histoire de ce monde.
 
Le seul à seul se passe seul. Vous vous êtes appuyés sur les énergies, sur la vibration, sur l’histoire, sur les expériences, sur les peuples de la nature, vous ne pouvez pas vous appuyer sur moi. Vous ne pouvez que résonner à ma Présence, si vous en êtes d’accord; mais je ne représente aucune histoire, aucun scénario. Et je ne porte, dans cette Conscience Nue, aucune mémoire, aucune orientation. C’est pour cela que ça s’appelle la Conscience Nue et Pure. Je vous ramène chez vous, non pas en vous transportant, mais en résonnant de Cœur à Cœur. Alors bien sûr, vous n’avez pas le côté enrobant de Marie ou de certaines Etoiles, mais vous n’avez plus besoin d’être enrobé de quoi que ce soit, puisque c’est à nu. En fait, je prépare le terrain de manière collective à l’événement, puisqu’on nous en a donné à tous l’opportunité par rapport à ce monde, par le jeu de la Lumière et par sa progression.
 
…Silence…
 
Et j’ai accepté cela bien sûr parce que je l’avais préparé de mon vivant, entièrement.
 
Silence…
 
Vous savez qu’il faut faire le deuil de l’histoire, de toutes les histoires. Ça ne veut pas dire couper définitivement ; c’est-à-dire s’isoler, pas s’isoler dans une grotte, mais s’isoler en vous, pour dévoiler que tout est déjà en vous. Ce n’est pas pour rien si les épisodes de pré-stase, que vous avez vécus depuis le 14 décembre, plus ou moins extensifs, correspondent à peu près à la même époque où les tenants de l’histoire eux aussi ont mis fin à l’histoire, sont en train d’y mettre fin, de la même façon.
Alors bien sûr que vous sentez moins Marie, le Christ, les Etoiles, les Anciens ; c’est pour élaguer, pour favoriser justement ce passage où on vous avait dit qu’il n’y avait que vous qui pouviez le faire, mais comme vous avez commencé à passer, je me suis engouffré.
 
Quand vous dites « vous vous êtes engouffré », je ressentais de plus en plus nettement que le passage… je vous rejoindrais directement, comme si j’avais déjà mon billet pour vous rejoindre.
 
Elle quoi ?
 
Elle ressentait qu’elle pourrait vous rejoindre directement.
 
Tout à fait.
 
J’avais déjà mon billet avec vous.
 
Il n’y a pas besoin de billet, tout est gratuit ; il n’y a pas de file d’attente, il n’y a pas de ticket, il n’y a pas de priorité ; c’est ouvert à chacun! Je vous attends comme vous, vous attendez depuis tant de temps. Je l’ai dit dans l’entretien précédent, même à travers, même si je fais encore des références, quand il y a des questions, aux données historiques ; le plus important sont les mécanismes de la conscience. Parce que comme le témoin est stabilisé, à un moment donné, vous vous rappelez, il était obligé de disparaître pour être libéré. Il est revenu ensuite dans cette phase, parce que c’est lui l’interface, c’est lui qui fait quelque part le point de jonction qui permet à votre Cœur d’Eternité d’entrer en manifestation à la surface de ce monde.
 
Il va re-disparaître un moment donné.
 
Tout à fait.
 
…Silence…
 
Vous pouvez continuer, on n’est pas obligé de faire silence entre chaque phrase. J’en entends qui murmurez, allez-y.
 
Votre âme, à votre incarnation, elle avait conscience de tout ça lors de votre dernière incarnation ; vous aviez conscience de votre Corps d’Eternité, de votre Absolu, de tout ?
 
Je n’ai fait qu’exprimer cela. J’ai toujours secoué en tout Amour les chercheurs spirituels. Comment j’aurais pu exprimer tout ce que j’ai pu exprimer sans le vivre?
 
…Silence…
 
La grande différence, si vous voulez comparer, c’est qu’à l’époque où j’étais incarné, la Conscience Nue n’existait pas. Il y avait l’Absolu, j’étais tout et rien; mais je n’avais pas accès, et d’ailleurs ça ne m’intéressait pas. J’ai maintenu et affermi, surtout vous l’avez vu peut-être, dans l’évolution de mes entretiens au fur et à mesure des années et à partir du moment où ce corps a commencé à dépérir, la teneur de ce que j’exprimais n’était même plus tenue par les règles de ce corps. L’histoire, il n’y en avait pas déjà, mais rien de ce corps ne pouvait m’affecter. Aujourd’hui c’est un petit peu différent, parce que vous vivez ce que vous n’auriez pu vivre qu’après l’évènement ou qu’après l’évènement final. Vu ce qu’il se déroule, il est important que de nombreuses personnes entendent, quelle que soit leur langue; parce qu’au-delà de la compréhension, il y a cette voix, qui est pénétrante et qui vous touche au Cœur, sans aucune émotion et sans aucune référence à aucune histoire. C’est cette forme de pureté et de netteté-là qui vous aide, quelque part, à achever cette Résurrection.
 
Question : le monde asiatique a pourtant été à l’origine de l’enseignement du Taoïsme qui était…
 
Qui ?
 
Réponse : Le monde asiatique ; c’est dans le monde asiatique qu’est né le Taoïsme.
 
Oui.
 
Et le Taoïsme était un enseignement très pur, finalement assez proche de votre enseignement. Comment se fait-il qu’aujourd’hui, il n’y ait personne dans le monde asiatique, à ma connaissance, qui puisse faire un peu votre travail ?
 
Oui parce que le Taoïsme, le Tao, est quand même issu, comme tu le dis, de Chine avec une coloration et une culture ancestrale où il n’y a pas autant de…En elle, vous avez énormément de courant, les adeptes de Krishna, de Vishnu, de Ganesh, etc… ; ils sont dans l’adoration des images. Mais le Tao effectivement est, je dirais, le plus proche effectivement de l’Advaïta et surtout du vécu. Mais Lao Tseu, voilà fort longtemps qu’il est parti; moi je suis parti aussi, mais je corresponds en résonnance exactement à ce que vous vivez maintenant.
 
En 2012, ça correspondait à quelques frères et sœurs, quelques milliers, quelques centaines de milliers. Aujourd’hui, si je ne me trompe, le Commandeur vous a parlé de dizaines de millions, voire plus. Et le Taoïsme est coloré par une culture et quand j’étais incarné effectivement, j’utilisais ce qu’était un parti lié à la culture ayurvédique, par rapport aux éléments par exemple, par rapport aux mots sanscrits. Il y avait donc une coloration, aujourd’hui j’en suis dépourvu, je vous l’ai dit. J’emploie des fois quelques mots qui peuvent vous renvoyer à une histoire que vous adorez, comme celle du Christ. Mais l’Essence du Christ est toujours disponible depuis son sacrifice; mais il est indispensable aujourd’hui que vous ne soyez pas encombrés pendant ce laps de temps de ces références historiques, fussent-elles les plus nobles. Or, le Taoïsme est quand même coloré par la culture chinoise de façon très importante. Le lien entre le Taoïsme et l’Advaita Vedānta s’est fait d’une façon particulière par un des Maîtres qui est venu vous parler rarement, qui est le Maître chinois Lee Chen.
 
Mais croyez-vous que même le Commandeur, qui pourtant est allé en Inde et a rencontré plusieurs Saints, ou d’autres encore ; croyez-vous vraiment qu’ils puissent être libérés de l’histoire? Ils vous l’ont dit, eux-mêmes devaient être libérés, ils étaient dans un espace intermédiaire. Il me semble que le Commandeur vous a expliqué ça, voilà fort longtemps ; de même que pour les Etoiles.
Est-ce que vous saisissez le pourquoi maintenant ? Simplement parce que ce seul à seul se vit seul, sans histoires. Je n’ai créé ni mouvement, contrairement au Commandeur ; je n’ai créé aucune église ou on n’a créé aucune église en mon nom. Je n’ai participé à aucun travestissement.
 
…Silence…
 
Je commence à sentir que même dans le silence, pour certains, ma Présence est encore plus évidente.
 
Tout à fait.
 
Mais n’oubliez pas tous les autres qui écoutent.
 
Hier soir, je n’ai rien senti du tout. Que s’est-il passé ?
 
Il s’est passé tout ce qui devait se passer.
 
Merci.
 
Tout a été fait au niveau du Cœur, mais comme je l’ai dit et comme vous l’a raconté mon acolyte, j’ai travaillé en d’autres endroits : la tête, les pieds, le sacrum, pour favoriser justement cette éclosion, cette Résurrection, cette renaissance. Et j’ai dit (tu devais dormir toi, dans l’entretien précédent), que ce n’est pas parce que vous sentez moins, que c’est moins fort dans le ressenti, alors que j’ai dit que c’était plus fort au niveau des résultats.
 
Merci.
 
Et dès l’instant où la fusion en l’Eternité ou en Conscience Nue commence à être vécue individuellement, ici ou partout ; dans cette même fusion, qui se passe bien sûr ici, au milieu de la poitrine, dans le même temps et sans que je le décide, j’ai constaté que le travail se faisait sur la tête, au sacrum et aux pieds. Donc il y a eu une espèce de diffusion à l’échelon du corps entier, alors que pour la plupart, c’était beaucoup plus fort le premier soir, uniquement au niveau du Cœur.

Et ce soir ça sera encore différent, mais toujours plus fort, pas dans le ressenti, mais dans les effets. La perception des effets sur une durée bien plus longue, voire permanente, pour certains d’entre vous. D’ailleurs, certains l’ont vécu à travers les premières lectures ; vous avez bien vu qu’indépendamment de tout ce côté sensitif, perceptuel, par la suite vous avez constaté, peut-être pas un bouleversement, mais au moins une extension globale.
 
…Silence…
 
Vous le savez en plus, ça a été répété ; à partir du moment où il y a finalisation, il peut y avoir un feu énorme dans la poitrine comme justement plus rien du tout, si ce n’est la paix.

Donc ne soyez pas trop axé, même si c’est ce qui vous a servi à arriver jusque-là pendant tant d’années ; ne soyez pas trop axé sur la vibrale, on parle de Conscience Pure et Nue. Dans la Conscience Pure et Nue, il n’y a pas besoin de vibrations ou d’énergie, c’est antérieur à toute forme.

Ce soir par contre, ça sera plus fort, mais ça sera une fusion en Eternité. Je viendrai en Conscience Nue, avec l’acolyte, en, dans ton corps d’Eternité, de façon à rester axé sur la Résurrection. Vous risquez d’ailleurs, soit de sentir quelque chose d’énorme ou à l’inverse de ne rien sentir; mais les effets, la perception claire des effets le lendemain, le soir, la nuit, vont vous apparaître.
 
Quand vous êtes en Résurrection, même si vous n’en êtes qu’au début, il n’y a aucune possibilité de faire marche arrière ou demi-tour, vous avancez à marche forcée. Et d’ailleurs, il n’y a pas besoin de fournir d’efforts parce que plus l’expansion se produit, plus l’évidence est là et plus une qualité de paix, dorénavant totalement inconnue, se vit.
 
En Conscience Nue, je n’ai pas besoin de forme, je n’ai pas besoin d’énergie. Et quand je réalise la fusion de Cœur à Cœur, en l’Eternité ou en Conscience Nue, j’ai juste besoin de faire résonner ma Présence qui est en vous, juste derrière le Cœur du Cœur ; si vous l’acceptez et l’accueillez, ça ne peut pas échouer.
Dans votre langage habituel, je ne fais aucune effusion, aucun transfert d’énergie ; je ne fais que faire résonner ce que je suis, ce que vous êtes, qui est la même chose ; et si vous êtes suffisamment près du rien, du Cœur du Cœur, alors cela se fait.
 
Mais je ne le fais pas, même si je rentre en vous, parce que je suis vous ; il n’y a pas échange d’énergie, d’informations ou de vibrations, il y a juste la reconnaissance ; vous vous reconnaissez. Alors après, qu’il y ait le Feu du Cœur, les Vagues du Cœur, le sacrum qui se manifeste ou des vibrations de partout, ça ne change rien à l’effet. Vous l’avez d’ailleurs bien vu, pour nombre d’entre vous, dans toutes vos expériences ici ou ailleurs, liées à l’énergie, à la vibration, que souvent vous avez vécu des expériences extraordinaires, mais qui ne sont restées que des expériences. Quand vous avez contacté un peuple de la nature avec intensité, vous vivez quelque chose de très fort, de très vrai; mais vous saviez très bien pour l’avoir vécu, qu’après vous retombiez, si on peut dire, au niveau de la personne.
 
Pour ceux qui ont eu les lectures, vous voyez bien que ce n’est pas la même chose, que tout est transformé, expansé. Nous ne sommes pas dans l’expérience, nous sommes dans la Vérité Nue, antérieurement à toute expérience, à toute forme, à toute dimension, à toute création. Vous êtes le fondement sur lequel l’Amour peut émerger, vous êtes le parabrahman; vous voyez, je reviens avec des mots de l’histoire. Vous êtes Nu et Vrai, tout le reste est libre.
 
Autre chose ?
 
Question : Oui, est-il possible d’avoir quelques informations de ce qui se passe dans le reste du système solaire ?
 
Bidi : Tu parles de quel niveau : physique, astronomique, subtil ?
 
Subtil, est-ce qu’ils vivent les mêmes choses que nous ?
 
Bidi : Mais tu parles de qui ?

Des entités qui habitent sur les autres planètes.
 
Il y a d’innombrables présences que vous nommez extra-terrestres partout : sur la face cachée de la lune, dans vos volcans ici sur Terre, sur Saturne; mais ces Etres, en tout cas pour ceux qui viennent d’arriver, ne font pas partie de l’histoire, c’est l’ensemble de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, qui est là pour être là à votre accouchement, après l’évènement ou pendant. D’ailleurs vous le voyez, il y a des vaisseaux partout dans votre ciel, de plus en plus. Maintenant, sur les planètes que l’on nomme du système solaire extérieur, le retournement a déjà eu lieu. Mais les entités intra-terrestres sont dans des mondes libres, comme vous l’avaient expliqué les intra-terrestres de la Terre, en tout cas certains d’entre eux.
 
Ce qui est enfermé, c’est ce qui est à la surface d’un monde. Le noyau cristallin de la Terre qui a été libéré en 2011 a permis de commencer le processus de libération de la Terre. La Terre était libérée, on vous l’a dit, il ne lui restait qu’à Ascensionner, ce qui se passe maintenant. Donc tout le système solaire change de dimension, puisque c’était l’ensemble du système solaire qui était enfermé. Le soleil a été libéré, puisque vos Corps d’Etreté ont été libérés. Les planètes du système solaire externe, même s’il n’y avait pas de peuple à la surface, sont devenues colonisables sur d’autres dimensions : terrains de jeu, d’expériences de la Conscience Libre.
 
Maintenant vous savez, je crois que ça avait dit par le Commandeur, que vous avez aussi, dans le jeu de la conscience, les fameux méchants garçons qui étaient aussi sur certaines planètes ; ils n’ont pas pu se sauver, ils vivent eux-aussi ce que vous vivez, qu’ils le veuillent ou pas.
 
L’échéance retardée, sur les méchants garçons non incarnés, permet aussi de faciliter, d’assouplir votre liberté; pour eux aussi de se rendre compte et de sortir de ces jeux enfermant et de retrouver eux aussi la Liberté; parce qu’ils n’étaient pas plus libres que vous, en définitive.
 
Mais n’allez pas vous encombrer la tête ou la conscience avec tout ça, allez au plus simple : Conscience Nue, Corps d’Eternité, transfert de votre Conscience Nue dans la totalité de l’Etreté et de l’Eternité ; tout le reste va devenir totalement accessoire et totalement encombrant.
 
…Silence…
 
Je m’inquiétais parce que je ne sentais plus mon Cœur.
 
Ton Cœur ou ton corps ?
 
Mon Cœur, rien, que du vide.
 
Très bien. Comme je l’ai dit, les vagues, les apparitions de la Conscience Nue se terminent par quoi, par un transfert naturel de la conscience dans le Corps d’Eternité. Et quand vous voyiez à l’époque des parties de membres bouger ou disparaître, maintenant que ça se rapproche du Cœur, bien ça veut dire que vous y êtes complètement. Bien sûr que les vagues qui vous ont, au début de la Résurrection, mis dans cette joie, dans cette évidence, dans cette vérité, sont effectivement, non pas en train de disparaître, mais de se transformer afin de permettre la délivrance, la fin de l’accouchement, comme je l’ai dit hier. L’important aujourd’hui pour ceux qui finalisent leur Résurrection, ce n’est pas tant l’intensité de ce qui se passe là, que la paix et l’expansion qui se produisent où vous percevez cette expansion.
 
Ça ne veut pas dire que c’est vide et que vous ne sentez plus rien à ce niveau-là, mais c’est la phase de la délivrance ; une fois la délivrance réalisée et la Conscience Nue vue et vécue : la vibration, les ondes, les vagues redeviennent présentes. Et si je prends l’analogie de l’accouchement d’une femme : il y a le travail, c’est dur, il faut pousser et après, vous savez très bien qu’il y a la délivrance ; d’un coup, la femme se sent à la fois vide mais surtout tranquille, c’est ça que vous vivez. Quand vous serez complètement vide et complètement rien, même plus dans la joie que vous avez vécue dans les premières étapes de la Résurrection, vous pouvez être certain que vous êtes en délivrance. Le bébé est sorti, il manque le placenta à sortir, mais c’est le moment où la femme, avant de re-nourrir le bébé, se remet.
 
Donc attention à ne pas faire d’interprétations, d’autant plus que quand on sent en permanence la poitrine et que du jour au lendemain ou par moment, on ne le sent plus, c’est très inquiétant.
 
Je confirme.
 
Mais c’est une inquiétude de la personne. Je l’ai dit, ce qui est ouvert ne peut plus se refermer. Ce qui est acté, la Résurrection, quand elle a commencé, à partir du moment où le Cube de Métatron est descendu dans le Cœur depuis votre tête, tout suit son cours. Alors bien sûr tu l’as vu, il y a des douleurs, il y a des émotions, il y a des choses qui se manifestent. Mais quand il y a cette manifestation et que vous sentez encore le Cœur, tout va bien; mais si vous avez une manifestation, alors que le Cœur est en train de passer dans le vide, vous avez peur ; vous demandez où est passée la joie, où est passé le Cœur? C’est aussi pour vous apprendre à être seul. Juste derrière il y a la Conscience Nue, l’écran noir et la sortie en Conscience Nue qui valide définitivement votre statut d’Etre Ascensionné et Libéré et qui est simplement dans une forme de villégiature en attendant le moment.
 
En vacances quoi !
 
En quelque sorte, même si ce ne sont pas de vraies vacances. Mais le terme vacances, être vacant, ça veut bien dire ce que ça veut dire.
 
Oui.
 
Et le mot Conscience Nue aussi. La Conscience est Nue, mais vous aussi vous êtes à nu ; il n’y a plus les béquilles des Anciens, des Etoiles, des Archanges ; il n’y a bientôt plus la béquille de la vibration et de l’énergie. La Conscience est Nue et Pure. Mais comme votre personnage, même s’il est en disparition et que vous êtes libérés de la personne, il y a ces fameuses habitudes. L’habitude de sentir le Cœur, même si c’est récent pour certains d’entre vous, c’est tellement agréable, pour ne pas dire autre chose, que le jour d’ailleurs où ça diminue simplement ou quand ça disparaît, même si c’est temporaire, vous vous demandez ce qui vous arrive. C’est la meilleure façon de réaliser l’achèvement du travail, la délivrance, mais c’est aussi la meilleure façon d’être libre. Une fois que vous êtes en Conscience Nue, c’est-à-dire que vous le vivez vraiment à l’extérieur et que vous faites l’expérience de cela en totale liberté, alors il n’y aura plus de problèmes.  
 
Dès le moment de l’évènement, vous retrouverez tous les Anciens, toutes les Etoiles et tous les Archanges, mais dans d’autres circonstances. Ce qui veut dire que le moment où il te semble être a-ban-don-né… c’est le moment où tu rends le dernier souffle, comme le Christ l’a dit sur sa croix : « Pourquoi m’as-tu abandonné » ? C’est une question que vous devez aussi ressentir à certains moments. Ça fait partie du processus, mais comme tu le constates, ce n’est pas quelque chose qui peut durer longtemps. Mais à chaque fois que cela se produit plus ou moins intensément, vous avez des questions qui arrivent tout de suite en vous-même ; mais si vous arrivez à rester lucide sur ce qui se déroule, dans la paix et l’expansion, vous demeurez tranquille.
 
Tout ce qui est vécu depuis la Résurrection globale, depuis le 14 décembre, est acquis ; même quelque chose d’Eternel qui vous semble s’arrêter, c’est impossible! Ça s’efface simplement, pour que seul à seul, sans aucun repère, sans aucune référence, sans aucune énergie, sans aucune vibration, vous soyez délivrés, pas Ressuscités mais délivrés. D’ailleurs, quand vous êtes en Conscience Nue ou quand vous le serez, vous voyagerez où vous voulez sur ce monde, et ça n’a rien à voir avec un voyage astral ou une projection ou de l’imaginaire.
 
Le merveilleux a débarqué dans votre monde et dans ce merveilleux-là, vous n’avez pas besoin pour l’instant d’être encombrés, même de vos racines. Vous savez que ce monde a été créé par Marie et que vous êtes tous porteurs, nous sommes tous porteurs de cette vibration et de cette Présence. Mais la Conscience Nue n’a que faire de ça. Est-ce que vous voyez à travers ce que je vous dis les mécanismes qui sont à l’œuvre en ce moment ? Vous les vivez, mais en plus, je vous en donne un éclairage qui peut-être va vous rassurer ou qui en tout cas, vous met en joie.
 
Oui.
 
C’est effectivement un accompagnement par les mots qui vous suit au plus près des étapes que vous vivez et aussi de me reconnaître en vous, surtout cela.
 
Nous sommes arrivés à la fin du temps prévu.
 
Alors je vous dis à ce soir pour la troisième fusion.
 
Merci BIDI.
 
Merci de m’accueillir et je vous dis : « À ce soir et à demain » !

 

 

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com