ENTRETIENS D’AVRIL 2018 – B I D I – Partie 4 + TEXTE

ENTRETIENS AVRIL 2018

B I D I

PARTIE – 4


LECTURE AUDIO (MP3)

TÉLÉCHARGEMENT (DOWNLOAD) DU FICHIER MP3

Téléchargement (Download) : Texte PDF


Eh bien Bidi est de retour avec vous, et nous allons donc poursuivre.

Question : bonjour Bidi .Pourquoi y a-t-il autant de meurtriers, de fraudes, de faussetés de nos jours de nos jours ? Merci.

Parce qu’il est impossible au niveau sociétal dans ce type de monde enfermé d’observer autre chose que ce qui est observable, pas seulement de nos jours, mais de toujours. Le principe même de l’enfermement qui est prédation, compétition et ascendance et manipulation. Comment voulez-vous là-dedans que des êtres vivants perdent la tête ?

Frère K avait dit voilà fort longtemps que ce n’était absolument pas normal de se sentir bien dans un monde pareil. Vous pouvez vous sentir bien à l’intérieur avec la vie, la nature. Mais qui aujourd’hui peut dire qu’il est satisfait de la société, quel que soit le pays, vu la compétition, la prédation, qui a été je dirais, effectivement dans le courant du XXe siècle, institutionnalisée ? C’est impossible que ce soit autrement. Et d’ailleurs, vous le savez nous l’avons dit de diffé­rentes façons, plus la Lumière s’installe, plus les réactions à cette Lumière vont devenir violentes : par méconnaissance, par peur, par ras-le-bol aussi. Qui peut dire, quel que soit les pays où vous regardez, qu’il y a harmonie, qu’il y a paix ? La paix ne peut pas exister tout simplement, c’est impossible. Vous avez perdu le fil, nous avions tous perdu le fil de la reliance à l’autre, par l’enfermement lui-même et dans ces circonstances tout ne devient que prédation, cahot, asservissement ; c’est la conséquence logique.

Et cette violence vous la voyez partout, elle ne fait que progresser, à tous les niveaux, à tous les échelons des sociétés, des pays, des États. Le seul sauf-conduit, vous le savez dorénavant pour le vivre, c’est la vie intérieure, afin de diminuer réellement et concrètement la pression, si je peux dire, de ce qui reste d’organisation sociétale qui cherche, coûte que coûte à maintenir l’igno­rance. Donc, c’est quelque chose qui est inévitable au sein de l’enfermement.

Continue.

Question : Comment sait-on que notre résurrection est terminée ?

Dès l’instant où t’es en conscience Nue. Il n’y a rien d’autre. Bien évidemment, il y a les symptômes de vagues précises au niveau du Cœur, mais vous pouvez très bien vivre cette étape-là qui est intermédiaire par rapport à la conscience Nue, mais vous n’avez pas achevé le processus. L’achèvement du processus est uniquement la manifestation consciente, non seulement de la conscience d’Éternité, mais de la conscience sans forme. Là, vous le savez, vous le vivez, vous ne pouvez pas vous tromper, ni vous leurrer. Contrairement, par exemple, voilà quelques années à ce qui avait été nommé le Feu du Cœur où certains, malgré toutes les mises en garde des Anciens pendant des années, ont volontairement confondu le feu vital et le Feu vibral au niveau du Cœur. Les résultats sont à l’opposé !

Mais là vous ne pouvez plus faire semblant, vous trompez volontairement ou involontairement. Vous le vivez ou pas. Mais rappelez-vous que tout ce que je dis et dirai durant ces entretiens concernent, j’espère, de plus en plus de frères et de sœurs, mais concernent en priorité ceux qui sont sur cette trame temporelle ultime, si je peux dire. Mais ça va concerner chaque jour et chaque semaine de plus en plus de frères et de sœurs qui ne comprendront encore moins que quand ils ont vécu la chaleur de la résurrection au niveau du Cœur, mais qui accepteront devant l’évidence de la vérité, qui, je vous le rappelle, va faire voir réellement et concrètement, ce monde pour ce qu’il est, une scène de théâtre, une illusion totale, une mascarade.

Et de vie en vie, de monde en monde, sur ce monde, de société en société, de civilisation en civilisation, c’est toujours la même chose ! Une civilisation naît, progresse, arrive à un sommet et chute. Il ne peut pas en être autrement dans ce type de monde, tant qu’il n’y a pas Amour, tant qu’il y a argent, d’une manière ou d’une autre, vous ne pouvez pas être libre. La seule liberté est intérieure. La seule liberté est celle qui se présente maintenant et elle s’accompagne, vous le savez, du chaos extérieur. Vous le voyez, il n’y a aucun espace d’apaisement possible au sein des mondes enfermés, et l’ingéniosité de la mécanique céleste mis en branle par certaines entités, a très bien fait les choses, c’est-à-dire qu’à la mort, il y a l’oubli. Et quand la civilisation est proche de toucher les éléments essentiels qui lui feraient découvrir l’illusion de manière collective, à ce moment-là, la civilisation est détruite, par les éléments et par le conflit entre les hommes. Ce fut le cas partout, que cela soit en Atlantide, que cela soit en Amérique Centrale, que cela soit en Mésopotamie, c’est exactement et systématiquement toujours le même scénario. Mais à un moment donné de la progression d’un aspect social et collectif, la vérité se découvre, par des gens de plus en plus, non pas ouverts, mais qui deviennent lucides même sans ouverture, sur la manipulation. Et c’est pour cela que c’est bien fait, parce qu’à ce moment-là, la civilisation n’existe plus et ça repart à nouveau à zéro.

Voyez l’illusion de ce monde à travers votre résurrection et sa finalité, et tout ce que je vous dis vous apparaîtra on ne peut plus clairement. Vous ne pourrez plus douter, ni même croire un instant que ce monde est vrai et que vous pouvez en trouver, oui trouver, une issue tout seul. Il y a eu, je vous le rappelle, que quelques êtres qui ont été capables de vivre cette liberté. Aujourd’hui, vous êtes innombrables.

Tu peux poursuivre.

C’est un témoignage. Dans la fusion d’hier soir, j’ai ressenti ma poitrine s’ouvrir et l’impression que cela remontait jusqu’à la gorge, puis une sensation de casque sur la tête et une très grande chaleur sur le visage. 

Merci. C’est la fusion de la tête et du Cœur. C’est le Lemniscate sacré qui est complètement actif, le déploiement de la Merkabah interdimensionnelle, personnelle et collective qui s’est produit.

Cela fait déjà quelques mois que le Lemniscate s’est activé, et c’est d’ailleurs en partie avec l’activation du Lemniscate sacré et le cube Métatronique, qu’a commencé votre processus de libération ou ascensionnel qui est en cours. Merci de ton témoignage.

Alors, j’ai juste, il reste seulement un petit poème que nous a transmis un frère, que je vais vous lire.

Le silence quand je ris
Le silence quand je pleure
Le silence quand je crie
Le silence dans mon Cœur
Le silence quand je danse
Le silence quand je meurs
Le silence sans naissance
Le silence dans mon Cœur

Merci.

Il n’y a plus de questions écrites.

Alors nous passons aux questions orales ou aux interrogations, aux témoignages oraux. N’hésitez pas.

… Silence…

Alors j’en profite quand vous faites silence, pour vous titiller et vous stimuler.

… Silence…

N’en profitez pas, hein, ce n’est pas encore l’heure du travail du soir. Je vous vois, hein !

Je n’ai pas de question, mais si pouviez me dire quelque chose qui

Mais je t’ai déjà dit déjà quelque chose il y a deux heures. Pose-moi une question mais spontanément par rapport à ce que j’ai dit voilà quelques heures, laisse se métaboliser tout ça. Si tu as d’autres questions, je t’écoute.

Je n’en ai pas d’autres pour l’instant.

Alors tais-toi, silence. (rires)

… Silence…

Question : Est-ce que vous pouvez nous éclairer sur la différence entre une exigence et une demande ?

Par rapport à quoi, une personne ou à la Lumière ?

Par rapport à la personne.

Dans quel sens, c’est une personne qui demande à une autre personne ?

Exactement.

Une exigence de quoi ?

… dans le processus actuel, il y a des manifestations très douloureuses. Il y a donc un réflexe d’exigence d’arrêter la douleur. Quelle est la part entre la demande d’arrêter la douleur et l’exigence de l’arrêter ?

C’est très simple, si la douleur est liée au mécanisme d’ajustement final du corps d’Éternité avec le corps de chair, quoi que tu fasses, ça restera. Tu ne pourras pas le traiter. Et d’ailleurs, vous avez nombre de thérapeutes manuels, d’ostéopathes, de médecins qui en perdent leur latin.

C’est très simple, si ça ne marche pas avec les techniques de la personne, c’est que ça relève d’autre chose. Et que c’est justement, cet ajustement très fin entre le corps physique et le corps d’Éternité qui est responsable, mais c’est aussi l’élément de résolution à ce niveau-là. Alors ne te pose pas la question de savoir s’il faut intervenir ou pas, parce que dans la perception manuelle ou magnétique, tu ne sentiras aucune différence. Tu vas constater effectivement une inflam­mation, mais tu constateras que celle-ci ne répond jamais à tes techniques habituelles. Et là, effectivement, sauf si tu as la perception de la conscience Nue où tu pourras voir en conscience, l’interaction qui se déroule, entre l’éphémère et l’Éternel. Mais si tu te bases uniquement sur les techniques de la personne, apprises au sein de ce monde, eh bien tu constateras que cela ne peut pas marcher. Tu pourras soulager peut-être, mais ça ne disparaîtra pas, parce que là, il ne suffit pas de traiter le corps de chair, mais d’agir dans le même temps sur l’Éternité.

Or si toi tu ne vis pas, non pas la résurrection, mais si tu n’as pas vécu les processus vibraux ayant remplacé l’énergie vitale, tu n’as aucun moyen d’agir sur la Lumière. C’est son Intelligence qui prévaut sur ton magnétisme, tes techniques ou ton art, quel qu’il soit.

Donc c’est très simple, la demande, il faut y répondre. Tant que tu ne vois pas clair et que tu ne fais pas la différence entre une pathologie que tu connais, que tu as étudiée concernant la personne avec toutes ses références émotionnelle, mentale, causale, traumatique, [et] avec un mécanisme où il n’y a pas de mémoire, il n’y a pas de substrat retrouvé, non pas au niveau des scènes et des visions, ça te situe au niveau des mécanismes de l’âme. Donc, si tu n’as pas accès à l’âme, tu n’as pas de solution, donc tu peux constater que ça ne marchera pas.

C’est différent bien sûr avec la chimie parce que la cellule va répondre à la chimie tout de suite, quelle que soit l’état de l’Éternité. C’est pour ça que je vous ai dit, si vous avez besoin de méde­cine, voyez la médecine pure et dure, chimique, parce que, à moins de rencontrer un frère ou une sœur qui vit sa résurrection comme vous, vous ne pouvez pas être aidé, soulagé ou guéri, par le magnétisme, par les mots, ou par quoi que ce soit appartenant à ce monde et ça, vous allez vous rendre compte très vite, si ce n’est pas déjà le cas.

C’est comme s’il était impossible de rétablir l’état antérieuré. Et c’est effectivement le cas, parce que là il faut passer à une autre octave de résonnance, c’est-à-dire le vibral, la conscience pure. Et d’ailleurs, il existe à l’heure actuelle d’innombrables pathologies présentes sur Terre qui résistent à peu près à tout, parce que c’est lié à l’installation de la résurrection et du corps d’Éternité. Alors soit vous agissez de manière chimique, mais tout travail purement mécanique, magné­tique, énergétique pour (si ce sont) des frères et des sœurs qui sont en résurrection, vous n’aurez plus aucun effet. Vous le voyez déjà pour certains d’entre vous, non ?

Même les cristaux ?

Les cristaux, c’est différent, mais les cristaux vont jouer le même rôle que la chimie. Il y a peut-être des cristaux qui vous ont été communiqués, je n’y connais rien, mais il est évident que le cristal agit aussi sur la matière, pas seulement sur l’énergie. Or, même quelqu’un qui va mobi­liser la matière, s’il passe par son art ou même par le magnétisme, ça ne suffira pas. Autrement dit, pour ceux d’entre vous qui vivent la résurrection et cet ajustement très fin qui précède la conscience Nue, il vous faut trouver quelqu’un qui est comme vous. Et même s’il n’a pas l’art ni la maîtrise, un frère qui est comme vous, ou une sœur, a plus de possibilité que celui qui maîtrise son art, parce que là, je l’ai dit, même si la manifestation est grave et physique, la cause n’est pas dans les émotions ni dans le mental, ni dans le causal; vous ne la trouverez pas, et bien sûr, il y aura échec.

Tandis que celui qui ne connaît rien, mais qui vit la résurrection, même en y pensant peut avoir une action. Ça change la donne, et effectivement, pour nombre de thérapeutes, cela risque de poser des problèmes, en tout cas quand vous rencontrez quelqu’un qui est en résurrection. Pour tous les autres, ça ne change rien. Et à l’inverse, si par exemple vous êtes thérapeute énergé­ticien, magnétiseur, peu importe et que vous êtes en résurrection, alors là, oui, vous allez constater et vite des différences fondamentales, avec des éclairages qui ne viennent pas du champ de la personne avec toutes ses composantes, mais qui viennent du champ du corps d’Éternité, parce que là, vous le sentez, vous le percevez, vous le vivez. Et même si vous n’avez pas l’art ou la technique, l’Intelligence de la Lumière va supplanter toutes les techniques. C’est ça la Grâce aussi. Et heureusement que dans ces processus inflammatoires, hyperalgiques ou hyper-aigües d’apparitions et disparitions soudaines, il existe cela.

Il vaut mieux si vous êtes ressuscité ou en résurrection, dans ce cas-là, s’adresser à la matière directement afin d’aider votre matière à supporter l’ajustement. Je vous rappelle que ce ne sont pas des blessures ni des émotions, et ce ne sont même plus des résistances au sens où ça avait été expliqué, et vous n’avez aucun moyen d’action là-dessus, sauf bien sûr si vous-même êtes en résurrection. Voilà ce que je peux en dire de manière très générale.

Est-ce que ma réponse te satisfait ?

Oui, oui.

Qui d’autre ?

Question : Est-ce que les problèmes liés aux paupières et à la vue troublée sont liés à la personne ou à l’installation de l’Éternité ?

J’ai expliqué que les organes des sens, excepté bien sûr le vieillissement normal, l’installation de l’Éternité remplace effectivement et concrètement les sens dits physiques, par les sens dits spirituels. Bien sûr, à l’heure actuelle, les deux fonctionnent plus ou moins de concert, mais nécessairement aussi de la même façon, l’extinction des sens totaux se produira au moment de l’événement, vous le savez cela. Mais bien sûr, ça te dispense pas de savoir s’il n’y a pas quelque chose de matériel, d’organique, même si le processus de la résurrection s’accompagne de cela. N’oubliez pas que vous avez encore un corps biologique, ce fameux sac de viande et que ce sac de viande, ça serait bien qu’il ne vous embête pas dans ce qui est à vivre en l’Éternité, on est bien d’accord.

Ai-je répondu entièrement à la question orale ?

Oui.

Donc au niveau de tes yeux, comme de tous tes autres sens, n’oublie pas qu’au niveau des yeux il y a le vieillissement normal, N’oublie pas que les sens physiques sont supplantés plus ou moins rapidement par les sens spirituels. Et n’oublie pas non plus quand même, qu’il existe d’innom­brables raisons physiologiques par rapport à la vue qui se trouble. Mais néanmoins si tu es en résurrection, il y a quand même toutes les chances que ce soit lié au processus de la résur­rection et aux sens spirituels qui supplantent et remplacent les sens physiques.

Qui veut parler ?

Question : Un soir, avant d’aller me coucher, je me suis sentie très mal et j’avais l’impression que j’allais m’envoler. J’étais incapable de voir ce que c’était, de voir si c’était le corps physique, le corps d’Éternité. Je ne pouvais absolument pas me centrer, mais j’avais l’impression que j’allais m’envoler et que c’était fini. J’ai dit adieu à mon mari, je suis allée me coucher et je me suis réveillée le matin. (rires)

Ça s’appelle un faux départ ! (rires)

N’y voit aucune connotation péjorative. Je vous rappelle que dans les processus de la résurrection, il y a des moments de légèreté, de paix, mais aussi de sentiments d’expansion globale, que vous ne percevez pas dans un secteur mais dans l’ensemble de votre champ aurique. C’est ce que tu as vécu. Mais tu étais peut-être tellement pressée de partir …

Même pas, même pas, même pas, même pas.

Mais c’est effectivement un faux départ dans tous les sens du terme. Et comme tu le dis toi-même, tu ne peux rien contrôler et maîtriser. C’est ce qui se passera au moment de l’Appel et de la stase et au grille-planète final.

C’était une répétition, alors ?

C’est pour ça que c’est un faux départ, oui, c’est une préparation. Mais vous allez le sentir, beaucoup vont le sentir, ce sentiment d’expansion, de légèreté est tel que, parfois vous avez l’impression de décoller, d’autant plus que pour ceux qui sont en résurrection et surtout en conscience Nue, il n’existe plus aucun lien aux chevilles ou aux poignets. C’est la Grâce de cette époque, de cette période. C’est de vous permettre, pour ceux qui sont sur la trame temporelle ultime, d’achever la résurrection de vous retrouver en conscience Nue. Et plus vous serez les témoins de cette conscience Nue, plus vous serez efficace par votre seule présence, pas par les mots ou l’énergie, par votre présence où que vous soyez.

Votre présence deviendra perceptible, parce qu’au moment de l’expansion, ce que vous nommiez l’œuf aurique n’existe plus, il est remplacé par un champ d’énergie ou de conscience, si vous préférez, qui peut s’étaler sur des kilomètres. Là vous êtes Libre. Et encore une fois, la conscience Nue, dès qu’elle est vécue, même un instant, ne peut plus laisser aucun doute sur la vérité de l’Amour parce que c’est vécu et la fausseté et l’illusion totale de cette mascarade, de ce monde. Vous l’éprouvez, vous le vivez, vous y avez peut-être adhéré, vous avez peut-être vécu des expériences qui vous ont montré la réalité de l’Amour inconditionné et qui n’est pas de ce monde. Aujourd’hui vous êtes devenus cela. Et votre radiance, votre émanation, n’est plus limitée à votre champ aurique, elle s’étale de partout sur la Terre et c’est perceptible, je le répète, à plusieurs kilomètres.

Et d’ailleurs, votre simple présence silencieuse où que ce soit, a des effets pour vous bien sûr, sur la finalisation de la résurrection, mais pour l’ensemble des consciences de la Terre. Vous le verrez d’ailleurs, quand la conscience Nue sera parfaitement installée, vous verrez réellement et concrètement la vérité de ce que je vous dis, vous l’éprouverez.

… Silence…

Qui veut s’exprimer, témoigner, interroger ?

C’est un témoignage de ces dernières semaines…

Avec plaisir.

Où j’ai eu beaucoup de cauchemars et de remontées émotionnelles qui étaient probablement liées à toute l’histoire familiale. Et ça a été un vrai cauchemar. Je sentais superposé l’Éternité et tout ce cauchemar mais qui n’arrivaient à pas à se conjuguer ensemble, comme si j’étais double et ce n’était pas rigolo…

D’être double, qu’est-ce qui n’est pas rigolo ?

J’avais l’impression d’être reprise dans tous ces états infernaux, mais je sentais que c’était une évacuation.

Tout à fait. Est-ce que ces scènes défilaient les unes derrière les autres ?

Ça venait surtout dans les cauchemars.

Oui, peu importe. Mais dans les cauchemars, c’était le même scénario ou plusieurs scénarios à des âges et à des moments différents qui se succédaient ?

Oui ça se succédait.

Donc c’est une élimination. Tu peux en être rassuré. Ça a été vu et traversé, quel que soit la dureté du cauchemar, il fallait le traverser.

Rappelez-vous que rien, rien, n’arrive pas hasard, surtout maintenant. Et tout ce qui arrive n’est que de votre fait. Il n’y a pas de dehors. Il n’y a pas d’ombre excepté en chacun de nous comme nous sommes incarnés. L’ombre elle est omniprésente, vous la voyez tous les jours, par la maladie, par la souffrance, par les conflits, par le manque d’amour, par cette soif d’Esprit, c’est perceptible maintenant.

La question était quoi ?

C’était un témoignage.

Alors, par rapport à ton témoignage, vous avez un moyen simple que je viens de donner d’ailleurs. Quand il y a résolution liée à l’ajustement au plus fin du corps d’Éternité qui est nécessaire avant la conscience Nue, vous pouvez avoir, que ce soit à l’état de veille, dans des cauchemars, dans des rêves, des scènes. Il y a une différence fondamentale soit ces scènes apparaissent comme des plans, ou des plans figés qui se succèdent les uns avec les autres, qui montrent une trame, c’est la trame de votre cristallisation, avec une succession d’événements survenus sur des périodes très longues, sous forme de belles images, contrairement aux cristalli­sations qui se renforcent, où là dans le cauchemar, c’est la même scène qui va tourner en boucle et qui va être de plus en plus pénible. Vous avez là un moyen très simple et aussi le résultat.

Dans un cas tu te sens légère et dans l’autre cas tu te sens lourde, mal. Donc, il y a le vécu de la cristallisation ou de la libération par rapport à cet engramme et ses habitudes. Et en plus, il y a immédiatement après les jours qui suivent, les heures qui suivent, ce fameux sentiment de légèreté. Il est palpable. Il y a une différence de densité et elle est réelle, dans la mesure où l’éphémère par les habitudes ne fige plus le corps d’Éternité qui déclenche, je vous le rappelle une inflammation, au sens le plus strict du terme.

Mais encore une fois, si c’est une élimination, il y a légèreté après. Alors que si, et ça peut être le cas, pas uniquement pour des mémoires, même pour un état infectieux, ou une fracture ou n’importe quoi. C’est le même processus, sauf que dans un cas ça se dirige vers plus de cristallisation, et dans l’autre cas vers la libération, en tout cas, au niveau du secteur considéré. Mais je vous rassure, en règle générale, quelle que soit la strate de votre résurrection, il est difficilement observable plus de deux ou trois points de friction, points d’acclimatation si vous préférez, à l’Éternité, il ne peut pas y en avoir plus. Et en général, c’est toujours pas très loin d’une Porte. Ça vous donne d’emblée, non pas la scène, mais déjà, par rapport à la Porte couplée à l’Étoile de même nom, ça vous donne déjà une indication au niveau de l’âme.

Mais je vous rappelle encore une fois que la plus grande différence par rapport aux atteintes qu’il y avait les années précédentes, c’est que là, ce n’est pas des mémoires à proprement parler, ce n’est pas des blessures, c’est simplement les habitudes de l’incarnation qui vous sont spécifiques.

Or vous savez, il y a ce qu’on appelle je crois en Occident, les péchés dits capitaux. Mais en réalité, au-delà de cette appellation, il y a dans votre champ aurique, dans votre corps de chair, dans ces mémoires et dans ces habitudes, des mécanismes. Ces mécanismes, qui ne sont pas pathologiques à proprement parler, le deviennent face à l’Éternité.

Le corps d’Éternité est un corps souple, plastique, mobile, qui change de forme selon la dimension, de couleur. Le corps physique n’a pas cette possibilité de même que le corps éthérique. Et donc passer de la rigueur ou de la rigidité des comportements et des habitudes à la liberté, ça va se manifester tout naturellement sur les fonctions ou les équivalences de fonctions au niveau de l’âme. Donc au-delà de l’histoire précise et de l’événement ou de la succession d’événements précis, c’est une coloration d’âme.

Mais ça, vous ne pouvez le percevoir que dans les strates avancées qui précèdent, je dirais, la strate finale de votre résurrection. Et donc aussi, comme vous le constatez, ceux qui sont en conscience Nue, vous avez ascensionnés, réellement et concrètement. C’est ça l’ascension, sauf que là, vous l’avez vécue de manière individuelle, chose qui n’aurait pas pu être possible. Dans tout ce que nous, les Anciens, les Étoiles, les Archanges, la Confédération Intergalactique et d’autres, avions prévu et anticipé, vous savez dans cette scène de théâtre, c’est un jeu. Donc chacun déplace ses pièces et ses pions en fonction des mouvements de l’autre. C’est cela qui se déroule.

Donc oui, si le temps est accordé dans l’apparition, le dévoilement complet de l’Événement, quelle que soit sa nature, c’est-à-dire collectif et touchant toute la Terre, vous avez ascensionnés. Tous ceux qui sont en conscience Nue sont totalement libres. Mais bien évidemment, ces êtres qui vivent la vérité la voit chaque minute n’ont pas envie de quitter ce corps, bien au contraire. Parce qu’en général, ils ont une responsabilité, parce que rappelez-vous qu’à ce moment-là, quand la conscience est Nue, ils voient réellement et concrètement, que même le pire des ennemis est en eux et est eux. Et dans ce moment-là, l’Amour, la responsabilité de l’Amour et de l’Autonomie, même si vous aviez un souhait, avant de vivre cette conscience Nue de vite quitter ce plan, elle vous abandonne dès que vous vivez la conscience Nue, et vous êtes réellement et concrètement ascensionnés. Rappelez-vous quand même que cela ne concerne que la frange ultime temporelle.

La plupart des frères et des sœurs ont de forces chances – de fortes probabilités plutôt; c’est pas une chance, c’est une probabilité – de vivre à cheval, à la lisière, si je peux dire, jusqu’à l’Événement, à la lisière de la conscience Nue. Mais rappelez-vous que même sans la conscience Nue, dans la conscience d’Éternité, il y a cette Évidence et cette Joie. C’est ça le plus important.

Même si vous êtes en conscience Nue, vous êtes le témoin vivant de la résurrection, vous êtes le témoin du Christ, le témoin de la Lumière. Et nous comptons sur vous, pas pour faire quelque chose, pour être là, quels que soit vos occupations, vos distractions, votre santé ou autres.

Ceux parmi vous qui vivront la conscience Nue avant l’Événement peuvent très bien en toute liberté garder leur corps de chair ou le laisser comme un vieux vêtement. La physionomie restera à peu près adaptée à ce monde, bien qu’il y ait bien sûr des différences de physionomie, puisque là ce n’est pas physique, de taille et de forme, mais cela sera reconnaissable.

Voyez, je préfère ne pas employer ce mot d’« ascension », parce qu’il a été tellement galvaudé, que je préfère parler de la vraie liberté. Mais c’est ce qui vous a été, ce que vous avez lu, ce que vous avez entendu, depuis d’innombrables années par différentes voies sur ce qui est nommé l’ascension.

C’est le moment, comme dans l’ascension du Christ, où vous retournez au Père, comme ils disaient, à la Source, – à Abba qui a été traduit par Père –. Et que l’état, de libéré de tout, de la conscience Nue et de l’ascension, ne peut pas perdurer trop longtemps en ce monde. Sans ça, malgré le sens de nos responsabilités, du fait du vécu de l’Éternité de manière de plus en plus extensive, et bien tout simplement la conscience éphémère, votre corps de chair, s’éteindrait littéralement. Bien sûr, ce sont diverses possibilités qui sont ajustées en fonction du plateau de jeu. Mais vous êtes les témoins vivants de l’Amour, de ce qu’est la Vérité, contrairement à ce monde.

Qui veut s’exprimer ?

C’est un témoignage. Il m’est arrivé d’avoir des chants spontanés mais dans des conditions particulières où je n’étais pas seule. Et depuis le dernier entretien et après avoir eu la lecture de conscience de Bidi, et bien j’ai des chants spontanés mais qui n’ont rien à voir avec ce que je vivais avant. Ils sont légers, joyeux et ça m’arrive aussi quand je suis toute seule.

Donc, ce ne sont plus les chants de la personne, même avec une canalisation d’une entité d’ailleurs, ce sont les chants de l’Éternité, surtout s’ils sont joyeux et légers. C’est normal.

Ta présence, ici sur ce monde, va être de plus en plus marquée par cette liberté, même si la résurrection n’est pas finalisée entièrement. La Joie et l’Évidence permettent la stabilité et l’expansion, certes incomplète par rapport à la conscience Nue, mais dès que j’en ai l’occasion dans les lectures de conscience, je réalise cela. Et parmi vous ici, je pense que tous ceux qui sont passés entre mon Cœur peuvent dire la même chose, non ? Ce n’est pas une illusion, cette action est systématique. Elle ne peut pas échouer. Après vous êtes libre de finaliser ou pas, ou de rester simplement dans ce silence et cette joie. Ça ne fait que très peu de différence pour vous, ça fait une différence pour nous et pour le collectif, parce qu’en conscience Nue et du fait que les Anciens sont en repos, si je peux dire, c’est vous qui devenez officiant en ce monde et ce degré d’efficience peut effectivement, littéralement durer longtemps libérer et ascensionner la Terre à une seule personne.

Rappelez-vous que dans le processus qui a été nommé canalisation, quand le Canal Marial est ouvert et que l’entité descend, elle descend jusqu’à une dimension qui est nommée la 5e. Or, si vous êtes vous en conscience Nue, vous n’êtes pas seulement en 5e dimension, vous êtes à la fois dans ce monde, sur ce monde, présent en ce monde, et présent et conscient de toutes les dimensions jusqu’à votre origine stellaire, jusqu’à la Source et l’Absolu. Vous êtes un canal direct de la Lumière, et bien évidemment l’action de cette conscience Nue quand vous y êtes, ne peut pas être comparée et ne peut être comparable à quoi que ce soit de connu. Ce n’est plus de l’énergie, ce n’est pas du vibral, c’est de la Lumière pure.

… Silence…

Donc, oui, pour vous cela ne fait pas beaucoup de différence, mais pour le collectif oui, parce que le niveau (je n’aime pas trop ce mot) de puissance d’Amour inconditionné est tel, et comme il n’y a plus, malgré la présence de la personne, de résistances et d’habitudes, alors la Lumière elle aussi devient libre. Ce ne sont plus des particules adamantines, c’est réellement la Lumière pure de la conscience Nue qui est directement l’émanation en ce monde, à la fois de la Source et de l’Absolu.

Mais ceux qui le vivent ou le vivront seront obligés de le constater et heureusement que cette conscience Nue s’accompagne de la disparition des habitudes, parce que comme cette conscience Nue, et la Lumière pure, va suivre aussi vos pensées, vous imaginez bien que vos pensées doivent plutôt être légères, et qu’une simple colère qui vous était habituelle avant, peut prendre des proportions absolument terrifiques, pas dans votre vécu, mais dans la réaction de l’environnement, je ne parle pas seulement de votre famille ou des proches mais sur la matière.

C’est pour cela que dans la conscience Nue se manifeste en quelque sorte une humilité nouvelle – qui n’est pas l’humilité d’être rien en ce monde, tel que Maître Philippe l’avait expliqué –, mais bien plus évidemment d’être cela et d’avoir en quelque sorte cette vision, cette action, qui n’est pas l’action de la personne, c’est l’action de la conscience pure et Nue et de la Lumière pure et Nue.

De toute façon, le Commandeur l’a dit lors de sa dernière intervention que vous étiez de plus en plus nombreux à vivre cette résurrection et ce nombre-là est de plus en plus important. Et c’est celui-là, ce nombre-là qui précipite l’ascension de la Terre qui est en cours aussi, réellement et concrètement. Il n’y a plus de date à chercher, il y a à vivre ce qui se déroule.

Qui veut s’exprimer ?

Question : Certains frères avaient émis l’hypothèse que les 132 jours avaient pu déjà commencer. Est-ce que c’est envisageable, est-ce que c’est possible ?

Il manque quand même beaucoup d’éléments, l’Événement, même s’il commence à être perceptible de différentes façons. Mais effectivement chaque jour, vous vous en approchez, vous le vivez, vous le voyez. Il n’y a que ceux qui sont dans le déni qui refusent de le voir. Ceci n’est pas subtil, mais c’est une réalité physique. L’ascension de la Terre a commencé sur le plan physique, mais on ne peut pas dire que les 132 jours ont commencé. Ce qu’on peut dire, par contre c’est que, selon où vous êtes, dans la personne, dans la conscience d’Éternité, le corps d’Éternité ou en conscience Nue, c’est cela qui vous est donné à vivre, c’est l’ascension. Vous êtes réellement dans ce qui a été nommé cette ascension, malgré que l’Événement, effectivement, ne se soit pas produit.

Donc, je ne pense pas et je ne vois pas les 132 jours commencés, mais l’ambiance pour certains d’entre vous des 132 jours a commencé. Cela permettra d’ailleurs toujours aussi dans l’intérêt collectif du service, que ceux d’entre vous qui seront arrivés à la conscience Nue avant l’Événement, seront aussi extrêmement utiles, après. Après l’Événement, qu’ils demeurent dans le corps, qu’ils demeurent sur Terre ou qu’ils regagnent déjà leurs demeures d’Éternité. Parce que, ayant engrammé dans ce corps d’Éternité toutes les, pas les mémoires puisqu’elles seront lavées, mais quand même dans les premiers temps cette mémoire est présente. D’ailleurs vous savez qu’il y a certains frères et sœurs d’autres systèmes solaires qui auront besoin de ces mémoires, que vous ayez un corps de chair ou pas. Ça veut dire que ces mémoires, même si elles ont permis et ne gènent plus rien dans la manifestation de votre conscience Nue et du corps d’Éternité, sont très précieuses dans la phase ultime, que vous restiez sur Terre ou pas, parce que votre essence de celui qui a réalisé le Christ est présent de la même façon, de façon permanente, même en quittant ce monde.

Et si vous êtes, comme nous l’espérons, nombreux, mais beaucoup moins bien sûr que des millions, a être capables de vivre cette conscience Nue maintenant, et bien votre présence durant les 132 jours, que vous soyez dans le corps de chair ou que vous soyez reparti chez vous, ne change rien, vous aurez la même action. Parce que vous êtes porteur au-delà des mémoires et au-delà de vos habitudes personnelles, encore, jusqu’au grille-planète final de toutes les mémoires, de tous les rouages de ce monde, vous les connaissez.

Mais on ne peut pas dire que les 132 jours ont commencé. Vous pourrez en être certain quand l’un des événements initial sera là. Et l’ensemble des événements dits initiaux sont tous très proches, très, très proches, mais ne comptez pas sur moi pour vous donner une quelconque date. Mais c’est en ce moment, vous le vivez d’ailleurs. Vous voyez bien que ce qu’il se produit, quel que soit votre emplacement, votre point de vue, comme le corps d’Éternité est là et comme la plupart d’entre vous avez vécu les énergies et les vibrations, vous êtes à même de constater cela. Regardez le côté merveilleux de la résurrection. Regardez votre étonnement et les effets des lectures et des fusions que nous réalisons, de ce que vous pouvez faire entre vous aussi. Vous voyez bien que ce n’est pas du tout comme encore l’année dernière. C’est flagrant, non ?

Oui, oui, rien à voir.

… Silence…

Qui veut s’exprimer si nous avons le temps ?

Encore un peu de temps. Une question.

Le 14 décembre, on nous a dit qu’il y avait eu l’accouchement de la Terre. Quelle différence avec l’ascension de la Terre ?

C’est le moment où le corps physique se dissout dans le plan qui a été accouché, comme pour toi. C’est le moment où ton corps physique disparaît dans la Lumière et que la conscience Nue ou le corps d’Éternité est là. C’est le même processus. À un moment donné, que cela soit maintenant pour ceux qui sont en conscience Nue, que cela soit au moment d’un événement initial ou du grille-planète final, vous verrez votre propre corps de chair disparaître sous vos yeux, dans la Lumière. La consummation d’Amour sera effectivement complète. Il ne restera rien, pas un iota, ni squelette, ni rien. Tout sera transmuté et élevé, ascensionné si vous préférez, par l’Amour. Vous aussi l’accouchement a eu lieu le 14 décembre et vous rejoignez votre nouveau corps, votre conscience éternelle. C’est le même processus. Il n’y a aucune différence entre la Terre et chacun de vous.

Encore une dernière question.

Il y a quelques années, j’ai rêvé que j’étais dans un très grand groupe, il y avait beaucoup de gens et je ne sais pas ce qui m’a pris, mais je ne voyais pas tellement mon corps, j’ai dit : « je suis partante pour rester en 3D unifiée pour aider les personnes qui en ont besoin », dans le groupe il y a eu des sourires.

Et bien, y a de quoi sourire. Et puis en 3D unifiée, y a personne à aider en 3D unifiée !

Oui, mais attendez, après j’ai eu une voix qui s’est élevée, une voix qui est restée gravée en moi : « pas question, cette fois-ci, tu t’en vas ! ».

Je suis parfaitement d’accord !  (rires)

Bon, alors, j’efface.

À moins que tu aies envie de refaire un petit cycle, en dissocié, mais je crois que le carnet est plein chez le Commandeur. (rires)

Je n’ai pas envie. C’était un rêve quand même.

Un cauchemar, pas un rêve ! Avec la conscience Nue, tu verras que c’était un cauchemar.

Ah oui, évidemment.

Mais je te rassure, personne n’a besoin d’aide en 3D unifiée. Mais bien sûr tu as la liberté non pas d’aller aider, mais d’aller t’amuser si tu aimes la matière.

Mais non, pas du tout. Non c’était pour aider.

Aide-toi, toi-même. (rires)

… Silence…

Une dernière question ou pas ?

Il n’y a plus de question, je crois.

Alors je crois qu’on va se quitter temporairement.

Et je vous dis, pour ceux qui sont là, à tout à l’heure.

Portez-vous bien !
Au revoir.

 

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com