Entretiens de Février 2018 / B I D I – Partie 7

Blog (español) : Link

Lecture et téléchargement PDF : BIDI – PARTIE 7 – FÉVRIER 2018

PDF Download : español

ENTRETIENS FÉVRIER 2018

B I D I –  Partie 7

Eh bien Bidi est avec vous. Il vous salue.
 
Pour cette septième session, nous allons échanger selon vos questionnements – écrits ou    verbaux -, mais aussi au travers du Silence, qui clôturera chaque point de mon intervention en ce jour, permettant d’ouvrir toujours plus votre résurrection et la Joie, la vraie, celle de l’Éternité et pas de la personne, celle qui jamais ne pourra passer ou disparaître. Alors j’écoute.
 
Question : quelles sont les Portes ou les Étoiles pour une infection des yeux suite à une allergie ? 
 
Mais pour quelle raison des Étoiles ou des Portes traiteraient spécifiquement cela ? Des allergies ne touchent pas un problème uniquement local. Donc il n’est pas question ici, de pouvoir traiter avec les Portes ou les Étoiles, même si certaines douleurs ou certaines souffrances de réajustement peuvent l’être, comme je l’ai dit hier. Si il y a allergie aux yeux, il faut aller regarder dans la matière ou dans l’énergie, d’où ça vient, avant toute chose. Mais maintenant, si tu veux tenter et vérifier ce qu’il se passe en utilisant l’Intelligence de la Lumière, alors il faut raisonner simplement sur la notion de « où est l’atteinte ? ». Alors là, c’est que les yeux. Qu’est-ce qui est le plus proche des yeux, bien sûr au niveau des Étoiles ? C’est les Portes Attraction, Répulsion ou Bien et Mal, juste au-dessus des yeux. Et d’ailleurs, ces zones commandent les yeux, couplées à Clarté et Précision, mais ce n’est pas les yeux de chair. Par contre, vous pouvez essayer pour chaque œil, de relier la Porte au-dessus de l’œil, avec la Porte ou le Corps qui est situé au-dessous de l’œil. Dans ce cas-là, je peux te conseiller de porter la Conscience sur Attraction et IM de la gorge, et Répulsion ensuite et IM de la gorge, et de vérifier ce qu’il se passe. Mais cela ne te dispense pas, si cela ne disparaît pas, d’aller regarder dans la matière, de faire de la mécanique corporelle ou énergétique. Mais ne mêlez pas la Lumière à vos problèmes de santé, de cette façon-là. Vous savez très bien que les yeux peuvent renvoyer au cœur, au foie, au sang, et à plein d’autres choses. N’imaginez pas que vous allez pouvoir tout soigner uniquement par la Lumière que vous allez canaliser, si je peux dire, en vous.
 
Comme je l’ai dit hier – et je le répète-, il y a parfois nécessité de mettre les mains dans la matière. N’oubliez pas en plus que la Lumière, même si votre corps de chair est là, a pour vocation à le consumer littéralement avant toute chose. N’allez pas dévier systématiquement la Lumière pour vos besoins de ce corps de chair. Ce n’est pas le but. Même si j’ai donné effectivement quelques éléments, n’allez pas me poser des questions sur toutes les maladies. Voilà ce que je peux dire. Essaie ce que j’ai dit avec Attraction et IM, Répulsion et IM, et c’est tout.
 
Mais déjà, la façon de poser cette question conditionne en toi que tu vas te servir de la Lumière pour guérir. Mais il faut guérir de l’illusion, pas renforcer l’illusion. Ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas vous soigner, mais ne travestissez pas la finalité de la Lumière, même si elle peut effectivement vous aider dans ce qui est éclairé. C’est très important, sans ça vous allez dévier la Lumière au profit de votre personne, de votre personnalité. La Lumière aujourd’hui, c’est l’évidence du Cœur et rien d’autre, l’évidence de votre résurrection. Surtout que là, tu es au niveau des organes sensoriels, tu n’es pas au niveau des viscères.
 
Et je te rappelle que les Étoiles ont déjà toutes été activées depuis longtemps. Et aujourd’hui, le Corps d’Éternité qui est là, il est d’emblée actif à ce niveau-là. C’est juste quand il rencontre des résistances sur les trajets que j’ai donnés hier, ou sur certains organes ou secteurs périphériques, que cela peut être utile. Mais n’en faites pas une règle pour vous servir de la Lumière au profit de l’éphémère. Sans ça, vous déviez et/ou vous inversez les choses. Votre point de vue est encore personnel.
 
… Silence…
 
Nous pouvons continuer à avancer.
 
Question : peut-on faire quelque chose, un geste, une parole, pour qu’une personne se  réveille ? 
 
Mais vous ne pouvez réveiller personne. Ça c’est un désir personnel, ça a été expliqué, en long, en large, en travers, de dedans, de dehors. Pourquoi voulez-vous réveiller quelqu’un si il veut dormir ? De quel droit ? De quelle autorité ? Certainement pas celle du Cœur. Pourquoi voulez-vous que l’autre soit comme vous ?
 
Laissez-le vivre son histoire. Contentez-vous de vous occuper de votre Cœur. Vous n’êtes pas un sauveur, et encore moins un sauveteur, de qui que ce soit, fusse-t-il le plus proche de vous. Où est la Liberté quand vous posez cette question de vouloir réveiller l’autre ? Si vous êtes réellement réveillé, ressuscité, vous comprenez cela avec Évidence. Vous ne pouvez réveiller personne, sinon tout le monde serait réveillé. Il n’y aurait plus de coupure avec l’Esprit et la Vérité. Croyez-vous que les Anciens, la Confédération Intergalactique et tout, auraient eu besoin d’autant de stratagèmes, de pédagogie, et de jouer aussi longtemps pour réaliser ce réveil global ? Ça ne se passe pas comme ça. Respectez la liberté de positionnement de chaque frère et sœur.

D’ailleurs, vous le voyez autour de vous : ceux qui sont encore dans les histoires, ils ne peuvent même pas imaginer que toute histoire a une fin. Ils sont dans leur tête, et vous ne pouvez faire aller personne dans le Cœur, sauf vous. Et c’est déjà amplement grandiose. Et c’est déjà amplement magnifique. Tout le reste n’est qu’un travestissement, une volonté personnelle, une volonté de l’ego, de la personne. Respectez le choix et la Liberté de chacun. L’Amour fait cela. Alors si vous ne faites pas cela, où est l’Amour ? Qui voulez-vous emmener avec vous, puisqu’il n’y a personne ? De quoi avez-vous besoin d’autre que ce qui est là ? Arrêtez de projeter ou de fantasmer par rapport à la Lumière. Vous n’êtes responsable que de vous-même. Et si vous voulez servir tous les autres, vous ne devez pas faire de particularisme envers quiconque. Soyez simplement vous-même, simple, et laissez la Lumière agir, ne la dirigez pas, à part pour vous. Sans ça, vous retombez inexorablement dans la dualité. L’Unité ne fait jamais ça. L’Évidence non plus.
 
… Silence…
 
D’autant plus que comme vous le savez – comme cela a été aussi expliqué longuement -, au moment de l’Évènement, tout le monde se réveillera. Ne pressez pas les choses. La seule urgence est en vous, par rapport à vous-même, à votre résurrection. Puisque que dès l’instant où vous êtes ressuscité, vous voyez l’illusion de tous les personnages de ce monde, comme sur ce monde. Contentez-vous d’être et d’aimer, sans condition, sans vouloir, sans direction particulière : ainsi est l’Amour inconnu, qui est connu maintenant, pour certains d’entre vous. Tout le reste ne sont que des velléités de l’ego, de la personne, qui veut aider la personne. C’est logique au niveau humain, mais ne mêlez pas la Lumière à ça, surtout maintenant.
 
Et vous allez constater que plus vous êtes dans cette Évidence, plus les choses se résolvent d’elles-mêmes. Même s’il y a des confrontations, vous n’êtes plus affecté, en demeurant dans l’Évidence, celle de la Conscience Nue, là où il n’y a ni objet, ni sujet, ni histoire, où il y a juste cet Amour qui prend toute la place, tous les temps, tous les espaces.
 
… Silence…
 
Eh bien continue.
 
Question : quand nous faisons une fusion avec l’Éternité le soir, pourquoi cela est-il de plus en plus fort et va t-on se réveiller plus vite ? 
 
Parce que cela fait partie – indépendamment de cette fusion en l’Éternité collective que nous réalisons le soir -, cela fait partie du processus global sur la Terre, qui correspond aux injonctions de la Lumière, aux appels de la Lumière. Et que bien sûr chaque jour – et vous-même d’ailleurs tout seul -, si chaque jour dorénavant vous réalisez votre fusion en l’Éternité, seul à seul, vous allez constater de la même façon, que ça va se renforcer de jour en jour. Les Anciens vous l’avaient dit : les fréquences vibratoires de la Terre, de vous, de tout, augmentaient chaque jour, et ça ne reviendrait jamais en arrière.
 
Regardez, renseignez-vous auprès des différents instruments de mesure, des fréquences, des vibrations que vit la Terre. Il n’y aura plus de ralentissement, d’arrêt ou de diminution. Donc votre processus de fusion en l’Éternité ne fait qu’accompagner cette Vérité. Ce n’est pas moi qui décide de le faire plus fort chaque jour, c’est l’Intelligence de la Lumière dans sa révélation, dans son apparition. Cela va être ainsi chaque jour, même sans moi, même sans vous, les uns les autres, tout seul ça va se faire. Vous le voyez bien le nombre d’appels, d’injonctions de la Lumière, chaque jour, chaque nuit, leur intensité, leur reproductibilité et votre faculté à le vivre seul, c’est-à-dire à vous appeler vous-même. Puisque la Lumière c’est vous, frappez à votre propre porte.
 
Il vous faut littéralement profiter, si vous en avez la possibilité, de ces appels de la Lumière. Parce que là tout est plus fluide, quoi que vous pensiez, quoi que vous viviez déjà, ou pas. Et c’est repérable, que ce soit par la vibration, que ce soit par un vertige, par un changement thermique, par le besoin de se poser, par un mal de tête, par une vibration. Ça peut être le cœur qui accélère ou qui ralentit, ça peut être les vibrations ou la chaleur sous les pieds. Rappelez-vous que c’est l’établissement de l’évidence de votre Résurrection. Et votre personne est concernée bien sûr, même si la Lumière fait tout. Vous pouvez quand même donner votre accord en vous posant. Même si vous travaillez. Il y a nécessairement un, deux, trois ou plusieurs moments où vous pouvez le faire, quelle que soit votre activité obligatoire.
 
La Lumière agit d’elle-même mais comme je l’ai expliqué, si votre conscience de la personne et la conscience du corps diminuent, la Lumière augmente. Je l’ai expliqué chaque jour, évoqué ce processus de balance à chaque fois, chaque jour. Et rappelez-vous de cela : le sacrifice de la personne n’est pas vouloir vous servir de la personne pour le moindre prétexte en utilisant la Lumière. Par contre la Lumière utilise votre personne : c’est ça qu’il faut reconnaître, voir et vivre, et acquiescer ou pas, à cela. Et de voir comment vous êtes en Paix après, comment vous êtes en Joie, l’intensité ou pas de l’Évidence qui est là, dans la poitrine, et qui transcende tous les connus. Ce qui se passe là, au milieu de la poitrine, vous ne pouvez pas l’appeler le chakra du Cœur, ni la Couronne Radiante, ni le Feu Vibral, ni le Feu Igné. Vous voyez bien, pour ceux qui avez vécu ces diverses étapes qu’aujourd’hui, c’est complètement différent. Et que pour ceux qui ont rien vécu avant, c’est aussi évident. Parce que cela transmute la conscience ordinaire et laisse apparaître la Supraconscience, et en résumé, la Conscience Nue.
 
… Silence…
 
Eh bien on continue.
 
Question : pourquoi gardez-vous encore cette voix forte quand vous nous parlez ? 
 
Mais la question m’est posée à chaque fois que je viens, quasiment. Parce que le son, la vibration sonore, s’exprime de cette façon en la Vérité. Ce ne sont pas des cris, ce ne sont pas des émotions. C’est afin de traverser certaines des couches isolantes restantes. Et aussi afin que ceux qui n’entendent que des cris, et non pas leur Cœur, sortent, quelque part. Je vous l’ai dit, je n’ai personne à sauver et je ne peux emmener personne. Par contre, je laisse une marque indélébile, que vous le vouliez ou non, par cette vibration sonore, quoi que je dise.
 
Parce que ce parlé fort n’est pas seulement fait pour parler fort. Cela est chez moi naturel afin de balayer tous les concepts, toutes les émotions, toutes les pensées que vous pourriez avoir pendant que je parle. Je n’ai personne à convaincre, je n’ai personne à emmener, si ce n’est vous faire prendre conscience que je suis en vous. Je suis en chacun de toi, puisque ton corps d’Éternité est là.  Et si je me mettais à parler de façon naturelle comme certains Anciens ou certaines Étoiles, vous auriez tous disparu, quasiment, comme vous l’avez peut-être déjà vécu. Là je vous empêche de disparaître. Il y a plus besoin de disparaître vraiment à part dans les injonctions de la Lumière, puisque la Conscience Nue est la synthèse et la réunification de toutes les consciences. Et cela se fait dans l’Instant Présent, ici même, au travers de ce corps et de cette illusion. L’ébranlement autrement dit, de votre sac de viande, est indispensable afin qu’il ne fasse pas écran. Et pareil pour vos oreilles et votre tête.
 
Vous le sentez bien en m’écoutant – ou ici -, cette intensité qui est là. Je suis partout, même dans cette pièce. Je ne suis pas à côté de cette voix qui s’exprime. Je suis à égale distance de chacun de vous, à la mesure où vous m’accueillez. Moi je vous ai tous accueillis car je suis Tout et Rien. Là ça fait frémir l’ego : être Tout puis être Rien, dans le même temps. Mais je ne m’adresse pas à votre ego, même quand il s’agit de questions plus personnelles dirons-nous. Ma voix et mes explications, mes réponses, ne sont pas un enseignement : c’est un bouleversement. Je ne suis pas là pour vous rassurer mais pour être Amour. Et quand il y a Amour et Évidence, tout le reste est superflu. Pour ceux qui m’entendent, vous avez qu’à baisser le son. Et pour vous qui êtes là, vous n’avez qu’à faire baisser l’attention mentale. Et accueillez dans le Cœur. Ne vous souciez pas de comprendre mes mots, vous aurez tout le temps après pour les réentendre ou les lire.
 
Rappelez-vous ce que je disais quand j’étais incarné : « mon action ne peut pas échouer. » C’est impossible parce qu’il n’y a pas d’autre vérité. Tout le reste ne fait que passer. Ce que vous êtes ne passera jamais. Et cette Évidence-là est là, elle n’est pas ailleurs, elle n’est pas demain, elle n’est pas logée dans vos concepts, ni même dans vos vibrations, même si elles sont là : c’est la Conscience Nue. Et là, vous réalisez que toute connaissance antérieure n’est qu’ignorance de cela. Maintenant, étant ce qui était ignoré, quelle que soit la strate de votre résurrection, tout le reste ne peut rien vous apporter, si ce n’est nourrir votre tête.  La tête, si vous l’acceptez et l’accueillez, est dorénavant nourrie par le Cœur. Et en aucun cas la tête ne peut nourrir le Cœur.
 
Rappelez-vous que dans cette Paix et cette Évidence, il n’y a nul besoin de compréhension, nul besoin de vision, nul besoin – même si cela se produit – de l’observateur, qui est très présent. Cela se suffit à lui-même, puisque c’est Tout. Et pour ceux d’entre vous qui sont encore en questionnement, en recherche, vous ne pourrez pas y échapper non plus, à la fin du questionnement et de la recherche. Vous le voyez bien même que votre tête, quel que soit votre âge, ne peut pas fonctionner comme auparavant. Parce que la conscience corporelle s’est relâchée au profit de la Conscience Nue. Vous le voyez bien d’ailleurs, que je reste en silence – comme le soir -, ou que je parle lors des sessions, le résultat est identique : la voix du Cœur sidère le mental. Parfois, bien sûr, il peut se cabrer ou se sauver, mais ça veut dire simplement que vous n’êtes pas prêt. Or vous êtes tous prêts, sans aucune exception.
 
Si vous pensez encore ne pas être prêt, c’est que votre personnage vous joue des tours, et qu’il arrive à prendre votre place, et à vous faire croire que c’est vous. Il veut se substituer à l’observateur, prendre les choses en main, comprendre, élaborer un futur, un état. Et dans ces cas-là, vous n’êtes plus disponible. Mais ce n’est pas grave, l’Intelligence de la Lumière travaille de toute façon. Même si vous n’en sentez rien.
 
Cette Conscience Nue, c’est-à-dire l’évidence de l’Amour inconnu, n’aurait du apparaître qu’au moment de la stase, comme vous la nommez. Et vous le vivez déjà maintenant, sans être réellement en stase trois jours d’affilée,non?
 
… Silence…
 
Eh bien continue.
 
Question : quand vous dites que vous êtes en chacun de nous, ça veut dire quoi exactement, quand on va rentrer chez soi ?
 
Ben parce que comme le Christ vous l’a dit, il a dit « je suis l’Alpha et l’Omega », je le suis aussi. Et vous l’êtes aussi. C’est rien de plus que de dire que le monde est en vous, le Tout et le Rien. Que rien n’existe en-dehors de l’Amour, que vous êtes. Tout le reste ce sont des jeux, heureux ou malheureux, mais cela reste des jeux. Le problème, c’est quand l’Esprit est ôté ou raréfié, pour des raisons extérieures : vous n’avez plus la possibilité de vous rappeler, de vous relier. Maintenant c’est fait. Je suis tout autant en vous et tout autant vous, que chaque frère et chaque sœur sans aucune exception. Mais étant le premier et le dernier, j’ai la primauté, si je peux dire, en vous. Et quand je dis que je suis vous ou en vous, ce n’est pas une idée ou une projection, c’est la réalité que nous vivons ensemble, depuis plusieurs jours.
 
Ne me cherchez pas dans l’histoire ou dans ma vie quand j’étais incarné : je suis vivant, je suis vous, au-delà de cette forme et de cette personne. Il n’y a aucune différence. Il n’y a qu’Un, il n’y a qu’Une Conscience. Comment voulez-vous que je puisse vous dire autre chose que ce que je suis est que ce que vous êtes : au travers de l’histoire, au travers de la forme, nous sommes Une Présence, Une Conscience. Rien ne peut vous appartenir en propre parce que vous êtes Tout. Et que dans le même temps, ici, sur ce monde, vous ne pouvez prétendre être quoi que ce soit, sinon vous vous mentez, surtout actuellement, depuis un peu plus de deux mois. Mais bien sûr, vous voyez autour de vous, comme vous avez dit en préalable, des gens qui dorment, des gens qui rêvent, des gens qui délirent. Ne vous occupez pas de cela.
 
… Silence…
 
D’ailleurs maintenant, ça serait bien, durant un moment, que vous témoigniez de cette fusion en l’Éternité. Osez témoigner, non pas pour vous, ni pour moi, mais pour celui qui le veut, qui écoutera et entendra. N’hésitez pas. Que ça soit deux mots ou un discours, osez témoigner. Allez, qui commence ? Même si vous n’avez pas des mots justes, ce n’est pas important, ça sort spontanément de votre Cœur, ne réfrénez pas.
 
Témoignage : Hier pour la première fois, j’ai senti mon cœur qui brûlait.
 
Et rappelez-vous…c’est merveilleux ce que tu dis : « pour la première fois, mon Cœur brûlait ». Alors bien sûr, ne fais pas intervenir le mental en disant : est-ce que c’est le Feu Vibral ? Le Feu Igné ? La Couronne Radiante ? Le Cœur Ascensionnel ? Le Canal Marial ? Aujourd’hui, c’est L’É-vi-dence. Ça ne peut plus s’éteindre. Même si cela s’est éteint depuis hier, tu es marquée. Ce qui est ouvert ne peut plus se fermer. Ce qui est réveillé ne peut plus se rendormir, parce que l’Évidence est là, parce que la Résurrection est là.
 
Vous voyez bien qu’il y a des années, vous pouviez sentir une structure au niveau cardiaque, différente selon chacun, mais que ce qui est là, même si tu l’appelles un feu, a des incidences extrêmement puissantes sur l’emplacement de la Conscience, et sur la réunification/fusion/dissolution de l’ensemble des consciences qui étaient fragmentées. Tu n’as plus rien à faire.
 
Je te remercie pour ce témoignage. Vous voyez il a tenu en trois mots, une phrase. Et regardez comme ça vous fait du bien de témoigner. Ce n’est pas votre personne qui témoigne ou qui sert à se valoriser. Parce que quand vous osez être vrai, comme ça, et témoigner de ce que vous avez vécu en fusion en l’Éternité – seul, avec moi, par les injonctions de la Lumière -, c’est le même résultat. Cela ne peut que progresser chaque jour. Il est impossible de faire demi-tour. Aujourd’hui, il est impossible de se tromper, il est impossible d’être trompé, parce que c’est une Évidence. Et en vous reconnaissant en cette Évidence, vous le savez, vous ne pouvez pas vous tromper.
 
Suivant. Qui veut témoigner ?
 
Témoignage : ce matin, en me réveillant, je me suis mise la conscience dans mon Cœur et je chantais. Je me suis mise à chanter spontanément. J’ai été surprise.
 
Comme je l’ai dit, quand la Résurrection est vécue, vous n’avez plus soif. Il y a au début une forme, pas d’exaltation au sens personnel, mais d’émergence de ce Feu, de cet Amour. Cela peut être des chants, des dessins, des écrits. Ils vous sont tout aussi bien personnels qu’adressés à chacun. Parce que c’est quelque chose que vous retrouvez, qui n’a jamais bougé et qui est reconnu. Il ne peut y avoir de plus grande Joie que cette résurrection. C’est l’arrêt de toute quête, de toute question, de toute interrogation, de toute peur, quelle qu’elle soit, de toute pensée, de tout concept, de toutes les croyances. Comme nous vous l’avons dit, il ne reste que les éléments saillants des habitudes, c’est tout. Mais ceux-là aussi sont désagrégés.
 
Alors oui, le chant, l’écriture, la peinture, la danse peuvent être des moyens spontanés d’accompagner votre résurrection. D’ailleurs tu peux le dire, ce n’est pas quelque chose que tu peux contrôler, ça sort tout seul.
 
… Tout à fait. 
 
Et ça s’agence tout seul. Vous n’avez pas à réfléchir, à conceptualiser. C’est ce qui vous avait été expliqué. C’est la Co-création consciente, qui ne vient pas de votre personne ou de votre personnage, mais qui est totalement libre, quelle que soit la forme que ça prend.
 
Qui veut parler ? N’ayez pas peur hein.
 
Témoignage : ce matin en réalisant la fusion en l’Éternité, j’ai entendu mon cœur battre très très fort, comme s’il faisait des bonds dans la poitrine, comme s’il voulait sortir. Et j’ai assimilé ça comme quand on va rencontrer son amoureux. 
 
Alors on pourrait appelez ça les ultimes émotions de l’Amour. J’ai déjà parlé je crois, des troubles du rythme, mais vous allez sentir énormément de choses dans votre poitrine, pas uniquement pour le cœur, mais les os, les poumons. Tout ce qui est là est vivant au milieu de la poitrine, et vous allez le vivre et le sentir comme jamais. Quand nous disons que la Conscience est dans le Cœur, c’est pas une vue de l’Esprit, ou une vue mentale : c’est réellement une translation de la Conscience depuis les centres lucifériens, c’est-à-dire la tête jusqu’au Cœur.
 
Alors là après, vous pouvez l’appeler la Voie de l’Enfance ; c’est la Voie de la Vérité avant tout, quelle que soit la forme de ce qui sort. Parce que c’est une émergence spontanée, naturelle, qui n’est pas réfléchie, qui n’obéit à aucun modèle, à aucune histoire. Bien sûr, c’est coloré. Si vous êtes sarcastique, il y aura de l’humour. Si vous aimez la légèreté, il y aura des chants. Si vous avez besoin de voir, ça sera des peintures. Si vous avez besoin de le voir écrit, eh bien ça s’écrira tout seul, sans effort. Mais ça traduit toujours le même processus. C’est pour ça que je disais que cette Évidence-là, au niveau du Cœur, ce n’est pas seulement les Couronnes, le chakra, la Nouvelle Eucharistie ou le Canal Marial, c’est bien plus que cela. Parce que votre Conscience Nue est réellement présente dans le Cœur avec le Christ : vous êtes la Voie, la Vérité et la Vie, chacun de vous, même si vous avez l’impression que ce n’est pas vrai. Votre mental vous ment, moi je le vois.
 
… Silence…
 
Témoignage : en plus de tous ces ressentis, j’ai aussi l’impression qu’en fait, on arrive chez soi. 
 
Et oui, vous reconnaissez votre domicile : c’est le Serment et la Promesse. Ça a toujours été là, mais vous ne le voyiez pas, malgré les vibrations, malgré l’activation des nouveaux Corps. Pour la plupart d’entre vous, même libérés vivants, cela se produit maintenant. Vous êtes chez vous, il n’y a aucun doute possible. Et cet Inconnu, pourquoi nous l’avons appelé Inconnu ? Parce que vous n’aviez aucun moyen auparavant, malgré les vibrations, les Couronnes ascensionnelles et le Canal Marial, de revivre cette Évidence, même libéré vivant. Vous l’aviez vécu l’Évidence, hors de ce corps, maintenant elle se vit dans ce corps, dans cette chair périssable, dans des circonstances précises.
 
Mais oui, c’est votre domicile. Vous êtes chez vous. Alors que dans ce corps, vous n’êtes que de passage, même si vous connaissez ce que vous appelez vos vies passées. Toutes ces vies passées n’ont fait que passer. Dorénavant, vous ne passerez plus jamais, c’est immuable. Quoi que devienne ce corps, ce monde, ou les mondes, ou les dimensions, vous êtes chez vous, vous vous êtes retrouvé. Donc quand on est chez soi, on ne risque rien, on est au calme, on est en sécurité. D’ailleurs la notion d’insécurité ne veut rien dire.
 
C’est ça qui est évident. L’Évidence de la Conscience Nue prime sur les vibrations, sur les ressentis, sur les visions, sur les histoires, et sur tout. Bien sûr, pour ceux qui ne le vivent pas, cela reste et demeure faux. Laissez-les tranquilles. Ils y passeront aussi obligatoirement. Laissez-les travailler leur mental. Laissez-les croire qu’ils sont arrivés. Alors que quand on arrive au Cœur, vous le savez, il y a cette Évidence, il n’y a plus aucune dualité, ni dans les mots, ni dans les concepts, ni dans le vécu. Mais comme tu le dis : oui, c’est ton domicile, le seul et unique. Et cela ne fait pas de différence. Une fois que le Soi est dépassé et qu’il n’a pas succombé à l’orgueil – tout ce que le Commandeur avait expliqué depuis des années-, alors vous vous trouvez chez vous. Et là, il ne peut plus y avoir la moindre revendication, en ce monde comme ailleurs, de quelque nature que ce soit, puisque justement, tout y est évident.
 
Je dirais même plus que, aujourd’hui, quand cette Évidence nait, elle prend effectivement toute la place. Vous pouvez le qualifier de Joie, de Paix, de sérénité mais ce n’est pas encore suffisant. Vous ne trouverez aucun qualificatif juste. Vous pouvez témoigner, ce que je vous engage à faire, mais vous dîtes tous la même chose, quels que soient les mots que vous employez, cela je le vois.
 
… Silence…
N’hésitez pas à prendre la parole spontanément, hein. Ce n’est pas parce que je fais silence que vous devez attendre que je vous demande de parler maintenant.
 
Témoignage : j’avais complètement oublié, mais en écoutant notre sœur tout à l’heure, je me suis rappelée qu’hier soir, pendant la fusion d’Éternité, j’ai ressenti très fort chauffer dans la poitrine et j’ai senti aussi des larmes dans mes yeux.
 
C’est ça l’ultime émotion : savoir que vous êtes chez vous, qu’il n’y a plus rien de faux, que tout y est vrai, qu’il n’y a plus de dualité, plus de souffrance, plus de vie, plus de mort. Il y a la Vie, et l’Amour, la Joie.
 
C’est ça cette ultime émotion, parce que vous ne pouvez que reconnaître cet Inconnu.
 
… Silence…
 
Témoignage : lors de la lecture de conscience, au bout de cinquante minutes, j’avais un ressenti dans la poitrine, un élargissement de la cage thoracique, ça poussait tous les os de la cage thoracique vers l’extérieur.
 
Cela est véritable. Ce ressenti, les mots que tu emploies sont justes. Le Christ je crois, avait dit, (bon, je fais des références parce que vous êtes occidentaux pour la plupart), il avait dit : « Nul ne peut connaître le Royaume des Cieux s’il ne renaît de nouveau ». Et cette renaissance, cette résurrection même, ouvre réellement et concrètement la poitrine. Il n’y a plus d’obstacle, il n’y a plus de voiles qui tiennent. Alors ça peut-être du feu, ça peut être des troubles du rythme temporaires, ça peut être les os de la poitrine qui bougent, et ça peut être le sentiment d’un trou béant qui déclenche justement cette béatitude et cette reconnaissance.
 
C’est difficilement exprimable par des mots, sauf pour ceux qui ont la chance de voir, mais le voir n’est absolument pas indispensable. J’en ai parlé hier dans la cinquième session concernant le Corps d’Éternité, le Tétrakihexaèdre, le carré avec les 144 diamants.
 
… Silence…
 
Quand la Conscience est dans le Cœur, ça se sent. Alors que quand vous êtes dans le cœur de la tête, il n’y a que de la dualité, des concepts, des histoires, des revendications, parce qu’encore beaucoup de frères et de sœurs – comme vous disiez – sont endormis, et confondent le concept cœur avec l’Évidence qui est dans le Cœur.
 
Et vous êtes obligés de constater, dans les fusions en l’Éternité et dans les jours qui suivent, quelle que soit la sensation que vous avez – que cela soit un trou, les os qui bougent dans la poitrine, le cœur qui change de rythme, une vibration, un feu -, le plus important ce n’est plus ça : c’est cette Conscience Nue, les larmes qui coulent parce que vous vous êtes retrouvé, l’Évidence qui est là. Tout le reste est accessoire.
 
… Silence…
 
Témoignage : ce matin la Félicité s’est installée pendant trente minutes.
 
C’est parfait. Je te rappelle que ce que je t’ai dit – que je vous dis à chacun-, ça ne s’arrêtera plus : une demi-heure aujourd’hui, quarante-cinq minutes demain, une heure après demain. Puis parfois des petites pauses si ton corps en a besoin, ce n’est pas toi qui décides. Et très rapidement, cela va être permanent.
 
Je ne cherche pas à vous convaincre, c’est l’Évidence de ce que je vois.
 
Et vous constatez que plus cette Félicité grandit, plus vous êtes en silence, même sil y a des mots qui sortent. Le silence de quoi ? De la conscience éphémère. La Conscience Nue n’a pas besoin de parler. Vous êtes tellement, comme tu l’as dit, soit dans cette Paix, soit dans cette Félicité, soit dans cette Évidence sans qualificatif, que tout le reste vous apparaît pour ce qu’il est, c’est-à-dire quelque chose qui passe et qui ne concerne en rien l’Éternité que vous êtes.
 
… Silence…
 
Alors ceux qui aiment les jeux de mots, je pourrais dire que vous êtes l’Éternité, la pré-Éternité et la post-Éternité : vous êtes l’Absolu. Vous êtes la Vacuité. Vous êtes cet Indicible.
 
… Silence…
 
Quoi que raconte votre corps, quoi que raconte votre tête, et quoi que dise ce monde avec ses histoires spirituelles qui n’en finissent plus.
 
Vous êtes, autrement dit, dans la phase résolutoire de l’énigme, là où tout est comblé. Vous le sentez bien, même si ça a duré qu’une demi-heure. Et comme je l’ai dit, ça ne s’arrêtera plus. Ça va s’amplifier chaque jour pour chacun de vous, comme pour l’ensemble de l’humanité. C’est pour ça d’ailleurs que les Anciens avaient parlé de la guerre de tous contre tous. Vous imaginez bien que ceux qui tiennent à l’histoire – qu’elle soit humaine ou spirituelle -, vont vous cherchez des poux dans la tête. Mais vous n’y êtes plus, vous êtes dans le Cœur.
 
Alors laissez dire ce qu’ils veulent, ceux qui veulent poursuivre l’histoire, ceux qui veulent tenir des rôles, des fonctions, ceux qui veulent être admirés, regardés. C’est encore de la scène de théâtre, ce n’est pas la Vérité. Le cœur de la tête, le mental, celui qui est caché au milieu de votre tête – je crois que vous l’aviez appelé d’ailleurs Yaldébaoth -, c’est votre cerveau. Il fait des nœuds, il élabore sans arrêt des stratégies, il veut tout comprendre, tout expliquer, tout démontrer, et surtout qu’il soit vu. Vous savez très bien que quand vous vivez la Résurrection, l’Évidence, la Félicité, vous vous foutez de tout ça. Vous ne pouvez plus être entraîné par une histoire, un scénario, un jugement ou quoi que ce soit. La Félicité, l’Évidence, se suffisent à elles-mêmes ; vous en avez fini des scénarios, des histoires, des morts, des naissances.
 
… Silence…
 
Vous êtes le Christ – pas de l’histoire, c’est passé. Et c’est pourtant dans le même temps. C’est pour ça que vous le vivez.
 
Là, ce n’est pas une projection ou un délire, c’est la stricte Vérité.
 
… Silence…
 
Continuons.
 
Témoignage : juste dire que depuis trois jours je me lève bien et légère, je me lève rapidement, je suis légère.
 
Oui, parce que la Félicité, l’Amour, l’Évidence, supprime tout ce qui est saillant je l’ai dit, toutes les habitudes comportementales, à différencier des maladies. Mais même les maladies peuvent disparaître, mais vous ne pouvez pas demander à la Lumière de faire cela. Cela se fera si cela doit se faire, et cela se fera tout seul : votre personne n’a pas à intervenir. Et vous allez tous constater des changements radicaux, malgré les états de stase, malgré les injonctions de la Lumière. Vous allez constatez des repositionnements naturels de ce qu’il reste de la personne. Votre fonctionnement même au sein de ce monde ne peut que changer, se transformer radicalement, et vous ne pouvez pas vous y opposer, d’autant plus qu’au fur et à mesure que vous acquiescez, vous êtes de plus en plus dans l’Évidence, dès l’instant où l’Évidence est née, ne serait-ce que dix secondes.
 
… Silence…
 
Et d’ailleurs, l’unification des consciences fragmentées, en cette Conscience Nue et cette Évidence, suffit à changer la donne, à tous les niveaux. Et d’ailleurs, vous remarquerez que même s’il y a, allez disons des appels de la Lumière qui sont fatigants, la Joie, l’Évidence, la sérénité, la Félicité selon la strate, ne peuvent plus disparaître. Cette intermittence que vous vivez les uns et les autres, que vous ayez été ressuscités le 14 décembre, ou que vous ressuscitiez maintenant ne change rien : c’est le même processus, chez tout le monde, chez tous les frères et sœurs. Et à chaque fois, à chaque jour, il y a un processus qui s’amplifie démesurément.
 
La Vérité éclate de partout : c’est un éclatement de Joie. Par contre, tous ceux qui jouent encore avec leur tête dans des histoires spirituelles, dans des besoins de tenir un rôle, des fonctions, au sein de cette histoire ou de toute histoire d’ailleurs, eux, ça ne risque pas pour l’instant d’être la Félicité. Et surtout au moment de l’Appel et de l’Évènement, ils vont se rendre compte de la distance entre le cœur de la tête et le Cœur du Cœur.
 
Mais laissez-les. Laissez chacun aller à son rythme, puisque l’évènement collectif n’est pas encore là.
 
Mais la Résurrection devient de plus en plus collective, parce que là aussi, c’est extrêmement contagieux et contaminant, non pas par le « vouloir éveiller quelqu’un », mais simplement en demeurant dans cette Félicité, en demeurant chez vous, dans cette Évidence, dans cette sérénité, dans cette Paix ; c’est dans ce « rien faire » que vous faites le plus, et le mieux.
 
Ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas tendre la main ou l’oreille. Ça ne veut pas dire qu’il faut se mettre dans une tour d’ivoire. Puisque quand vous êtes dans l’Évidence, vous acceptez tout ce qui se présente à la conscience : si c’est une demande d’aide vous y répondez, si c’est le vide vous y répondez. Mais ce n’est pas un « faire », là non plus, c’est une Évidence, c’est quelque chose de léger, parce que vous ne pouvez pas faire autrement que d’être dans ce service à vous-même, puisque l’autre est vous-même, à chaque minute.
 
Si c’est pas encore suffisamment évident, ça va, là aussi, le devenir de plus en plus chaque jour, comme pour ceux qui ont vécu leur résurrection à la mi-décembre et le constatent déjà.
 
Et plus vous êtes nombreux, plus le processus s’expand et gagne en intensité. Nous vous l’avons tous dit : ça ne peut plus s’arrêter, il n’y a pas de marche en arrière possible, c’est inéluctable et c’est dans la matière, dans votre plan.
 
Et celui qui est dans l’Évidence ne peut pas chercher de date, il est tellement occupé à vivre cette Joie. Il est incapable de critiquer ou de dire quoi que ce soit sur quiconque puisqu’il voit l’Amour en lui et que chaque autre est en lui, ce n’est pas une vue de l’esprit, ni une vue de la tête, c’est l’Évidence de la Conscience Nue là aussi.
 
… Silence…
 
Témoignage : des fois, quand je me connecte au Cœur du Cœur dans une position semi-allongée, je ressens, à la place du cœur, comme une coupelle ouverte vers le haut.
 
Et qui se remplit de l’Eau de Vie, de l’Eau de Cristal, de l’Éternité, oui. Vous êtes réellement une coupe ou un vase qui retrouve son contenant originel.
 
Je te remercie de ton témoignage. Il est parfaitement imagé quant à la réalité de ce qui se produit, parce que le Cube Métatronique, en traversant la Fontaine de Cristal – et s’il n’est pas resté bloqué dans la tête par l’ego -, est descendu jusqu’au Cœur. Ce que cette coupe est, c’est ton vase sacré qui reçoit l’Eau de Vie, c’est aussi le sang du Christ, non pas sous forme d’hostie, mais c’est le sang du Christ qui a coulé de son foie, c’est la coupe du Graal, qui n’est rien d’autre que ton cœur qui se remplit du sang du Christ – pas celui de la souffrance -, le sang de l’Éternité de la Matrice Christique : la Voie, la Vérité et la Vie.
 
C’est pour ça qu’il a été dit que vous n’aurez plus jamais soif, parce que cette coupe se remplit en permanence. Elle ne peut pas être vidée : ainsi est l’Amour, ainsi est l’Évidence.
 
… Merci beaucoup.
 
Témoignage : moi je veux témoigner de quelque chose : ça s’est passé il y a quelque temps, plus d’un an, j’ai sauté de joie tout d’un coup en me disant : « ça y est je suis rentrée à la maison ». En moi-même je courais, je disais : « je rentre à la maison, je rentre à la maison », avec une grande joie. Et après, ma tête a pris le dessus et m’a dit : « c’est pas le moment ». Et par rapport à ce que Bidi m’a dit tout à l’heure, je comprends que le seul obstacle, c’est moi.
 
… Silence…
 
Je remercie pour ton témoignage. Mais effectivement, l’année dernière, le moment n’était pas tout à fait venu parce qu’il n’y avait pas eu la Résurrection, qui n’aurait dû se produire qu’au moment de l’Évènement, je le rappelle.
 
… Silence…
 
Mais aujourd’hui tu peux le dire : tu es chez toi. Et rentrer à la maison n’est pas un déplacement, n’est pas attendre la fin pour retrouver son origine stellaire, surtout maintenant. C’est à vivre tout de suite. Vous n’avez rien à attendre, ni même à espérer puisque c’est là.
 
Je te remercie.
 
… Silence…
 
Témoignage : après la fusion en Éternité qui était vraiment la Félicité, j’ai rencontré deux sœurs et je ne pouvais plus parler, je ne pouvais que rire.
 
Parce qu’effectivement, rentrer chez vous, vous reconnaître, c’est un silence et un grand éclat de rire intérieur ou extérieur. C’est pour ça que nous vous disions que le Silence est Évidence. Ça ne vous empêche pas de parler. Mais quand vous le vivez, cette première reconnaissance, cette première Félicité, ce premier retour à la maison, vous ne pouvez que sourire ou rire, même si après, pour beaucoup, il y a le besoin d’exprimer cela de différentes façons. Parce que le Silence vous semble effectivement l’élément privilégié, et qu’il n’y a plus besoin de mots, de concepts, si ce n’est de sourire et de rire, même si après vous allez utiliser des concepts pour tenter de traduire ce qui est inexprimable, parce qu’il n’y a pas beaucoup de mots. Si vous employez le mot « amour », c’est tellement galvaudé, tellement utilisé dans tous les sens. Si vous employez le mot « vibration », vous risquez parfois de vous faire avoir par le feu vital, par le feu de l’ego plutôt que par le Feu Vibral, tant qu’il y a le moindre orgueil.
 
Alors que dans l’Évidence et les mots que vous employez, vous ne pouvez pas être trompé, ni par votre tête, ni par aucun concept, ni par aucune croyance.
 
… Silence…
 
Et plus vous êtes nombreux à vivre cette Résurrection, plus vite les Anciens, les Étoiles, la Confédération Intergalactique seront tranquilles, et vous aussi. Moi je m’en fous, j’ai l’Éternité. Mais tous ceux qui ont participé à l’histoire, alors dépêchez-vous. Ce n’est pas qu’il y ait urgence, mais vous ne savez pas de quoi vous vous privez. D’ailleurs c’est pour ça que je demande à ceux qui l’ont vécu de témoigner. Est-ce que vous pouvez comparer ça – même pour le frère ou la sœur qui a parlé qui avait vécu cette Joie il y a un an -, est-ce  que vous pouvez dire que c’est comparable ou superposable ? Vous sentez bien que c’est différent. Vous sentez bien que c’est chez vous, et que ce n’est pas quelque chose qui passe. Et plus vous le vivez, moins il peut y avoir la moindre question ou le moindre doute, parce que c’est évident cette Joie-là. C’est pas une joie de la tête, ni une joie des pulsions. D’ailleurs le mot « joie » peut être tellement confondu par celui qui le vit pas que là aussi, à part Évidence, Conscience Nue, qu’est-ce que vous voulez employer d’autre ? C’est pour çà qu’il y a besoin de traduire cela le plus souvent, par des poèmes, par des textes, par des écrits, par des sourires.
 
Regardez certains Anciens – j’en ai parlé tout à l’heure -, penchez-vous un peu sur ce qu’ils ont écrit, et vous retrouverez la même chose que ce que vous vivez aujourd’hui. Il n’y a pas de distinction, que ce soit pour un occidental, que ce soit pour un soufi, que ce soit pour un médium, que ce soit pour un enseignant : il n’y a aucune différence. Comme je l’ai dit, il y a des colorations culturelles et autres, mais c’est tout.
 
… Silence …
 
Je précise que là ce n’est pas moi, c’est l’injonction de la Lumière, là tout de suite.
 
… Silence…
 
Et là, il y a injonction et Bidi.
L’injonction de la Lumière, ne croyez pas qu’elle est dirigée depuis je ne sais pas où : elle naît en vous spontanément, selon le déploiement de l’Intelligence de la Lumière, qui se déroule sur Terre. Personne ne peut contrôler ou diriger ça.
 
… Silence …
 
Qui veut témoigner, ou interroger ?
 
Témoignage : le chant de mon Cœur me pousse à dire, et j’ose le dire : « je suis déjà ressuscitée ».
 
Il n’y a que l’Évidence qui est là ou pas, qui peut te le confirmer. Mais comme je l’ai dit, c’est collectif, et chacun a le même potentiel, il n’y a pas de pré-requis, donc bien sûr que tu peux être ressuscitée, en totalité.
 
… Silence…
 
Qui veut parler ?
 
Question : quand vous nous parlez du Christ, vous dites pourtant de ne pas faire référence aux religions, comment parlez-vous du Christ ?
 
Mais il s’agit de ce qui était nommé Ki-Ris-Ti, Fils Ardent du Soleil. Chez nous ça s’appelle Krishna, chez vous Christ. La traduction c’est : « l’Oint du Seigneur ». C’est simplement le Fils Ardent du Soleil, rien de plus.
 
Et comme je l’ai dit – et comme ça a été dit -, il a fallu que dans l’histoire ça soit incarné pour vous permettre de vivre ça, aujourd’hui. Allez bien au-delà de la notion historique ou de la religion qui est née de ça.
 
Que demandes-tu exactement ?
 
… Comment on peut parler du Christ sans parler de religion ?
 
Ah oui ? Et qu’est-ce que je fais ? C’est dans ta tête ça. Le Christ n’appartient pas à la religion. Le Christ n’appartient pas à l’église catholique. Il manquerait plus que ça.
 
C’est comme si vous me disiez que la religion juive appartenait à Moïse, alors que les prêtres ont complètement saccagé son travail.
 
… Elle comprend mieux.
 
Dès qu’une Vérité est portée par un être sur sa terre, dans les temps de l’histoire, c’est systématiquement récupéré par les hommes avides, par ceux qui cherchent le pouvoir : c’est un travestissement.
 
Le Christ n’appartient pas à la religion catholique.
 
… Silence…
 
Alors si vous préférez, vous pouvez employer d’autres mots : vous, vous êtes l’Amant, et ça c’est l’Aimé. Vous pouvez employer toute sorte de terminologie. N’y voyez pas l’histoire, n’y voyez pas les religions. Regardez d’ailleurs ce qu’elles sont toutes devenues. Où que vous tourniez votre regard, la Lumière les éclate tous parce qu’ils ont menti, de partout où vous regardiez. Aucune religion n’est créée par la Lumière. Vous êtes la Lumière. Pourquoi avoir besoin d’une religion extérieure ? Ou d’un intermédiaire ? Tout ça vous éloigne de vous, sans aucune exception, encore plus aujourd’hui. Pourquoi croyez-vous que même… que celui qui a reçu l’Apocalypse vous ait demandé de brûler les livres, d’après vous ? Vous n’emportez rien dans l’Évidence.
 
… Silence…
 
Vous n’avez à être soumis à rien, certes, aux lois sociétales. Mais dans votre Liberté intérieure, pourquoi voulez-vous vous soumettre à une autorité extérieure ? À un modèle, fusse-t-il prestigieux ? Ces modèles dits prestigieux vous ont dit que vous feriez la même chose et de bien plus grandes (choses) encore. C’est vous qui avez besoin de formes, d’idolâtrer, de suivre. Tout ça c’est fini.
 
Je prends le mot « Christ » parce que c’est l’image de la perfection, c’est l’Aimé si vous voulez. C’est ce qui permet le mariage mystique avec vous-même. C’est vous qui raccrochez ça à des histoires.
 
… Silence…
 
Et j’emploie des mots parce qu’ils vous ont été donnés, et que si j’employais les mots de ma tradition de départ, je doute fort que vous compreniez, il vous faudrait un glossaire. Alors nous allons au plus simple. Mais n’imaginez pas dans votre tête que quand je dis le Christ, je parle d’un sauveur, à venir, passé ou autre.
 
C’est le moment où vous-même, quand l’Évidence est là, que vous êtes le Christ. Mais n’allez pas chercher là non plus un rôle ou une fonction : c’est un état, un état de Joie indélébile, de Vérité et de Vie.
 
… Silence…

Témoignage : à l’issue de la lecture de conscience que j’ai pu avoir, quand je me suis relevée, je me suis sentie comme recentrée, comme si j’étais devenue le centre de moi, tout droit comme si j’avais une tige, depuis le sommet de la tête jusqu’au pied.
 
Oui. Ce que tu traduis de manière imagée, est la connexion réelle, totale et irrémédiable, entre le ciel et la terre, entre ton ciel-ta tête, et ta terre-tes pieds. La jonction est réalisée. Le Commandeur l’a évoqué dans cette progression depuis plus d’un an, voire deux ans. La jonction est réalisée.
 
Et d’ailleurs, dans les processus du corps d’Éternité, j’ai passablement insisté sur vos pieds, qui sont reliés au Cœur et à la tête maintenant. Le haut et le bas pour le miracle d’une seule chose : la Vérité, l’Évidence, la Joie, où vous percevez clairement que ce monde est une illusion, qu’il n’a aucune substance, ni aucun sérieux, ni aucun Amour, même si vous étiez en vie.
 
Vous êtes capables maintenant, pour ceux d’entre vous qui vivez cette Résurrection, ou qui avez vécu les fusions en l’Éternité, vous voyez bien les changements, vous les vivez, même si ça date d’il y a quelques jours.
 
Cela ne s’arrêtera plus. Ça ira jusqu’à son terme. Comme l’a dit notre sœur : « ça y est, on rentre à la maison ». Et il n’y a pas besoin d’emmener quelque corps que ce soit, ni aucun bagage.
 
Il n’y a plus rien à peaufiner, il n’y a plus rien à préparer, ni à anticiper.
 
Rappelez-vous ce qu’avait dit le Commandeur il me semble, lors de ses dernières venues, que plus vous serez en Joie, plus le tohu-bohu du monde grandira. Vous le voyez quand même, autour de vous, quand vous regardez ce qui se passe dans le sol, dans le ciel, dans les sociétés, entre les pays, dans les familles : c’est exactement ce que vous avait annoncé le Commandeur.
 
… Silence…
 
Qui d’autre veut parler, exprimer, témoigner, questionner ?
 
Témoignage : suite à la lecture de conscience, ça fait deux nuits maintenant que je fais des cauchemars, alors que je n’en faisais jamais. J’aurais voulu savoir si ce sont des éliminations ?
 
Ça ne peut être que ça. L’éclairage de la fusion en l’Éternité est tel que tout ce qui restait comme éléments, à quelque niveau que ce soit, est vu sous quelque forme que ce soit. Mais maintiens simplement, quand elle est là, cet appel de la Lumière, cette Félicité, ne te préoccupe pas du reste : ça sort, ça s’en va. C’est des poids inutiles, qui n’avaient pas été vus peut-être. La Félicité te veut toute entière, sans restriction, sans limite.
 
… Merci beaucoup.

Témoignage écrit par une sœur : « La gourde et l’Absolu » : mon cœur chante la Félicité de l’Absolu qui s’étend à l’infini. Dans cet espace sans début ni fin, ma joie s’envole vers des univers inconnus. Plus rien n’a de consistance. L’Absolu dépasse tous les concepts de ce monde. Il n’y a que dans la profondeur… … j’ai perdu le fil…
 
…Tu as perdu le fil, ça veut dire quoi ? Tu es au téléphone ?
 
… Oui c’est ça, c’est la technologie qui fait des siennes.
 
C’est normal, je suis là. Ça fait d’ailleurs partie des choses observables, vous voyez bien que même votre électronique, votre informatique, elle déraille, de partout.
 
… Ça y est, on a retrouvé le fil. Donc je recommence : mon cœur chante la Félicité de l’Absolu qui s’étend à l’infini. Dans cet espace sans début ni fin, ma joie s’envole vers des univers inconnus. Plus rien n’a de consistance. L’Absolu dépasse tous les concepts de ce monde. Il n’y a que dans la profondeur des yeux de Bidi que vous pouvez avoir un aperçu intangible de l’incompréhensible, de l’insondable. L’éphémère devient Éternité. L’Amour devient un océan qui vous berce à chaque instant, qui n’est plus qu’un Instant Éternel. La Joie intemporelle fait vibrer toutes les cellules de mon corps comme une harpe elfique aux harmoniques incomparables. C’est le chant sacré de l’Amour en communion avec le Tout, dans la Grâce de l’instant, en offrande à mes aimés. Le chant d’Uriel n’en finit jamais de résonner dans mes oreilles. Ces mots sont comme des ailes qui permettent mon envol vers des merveilles. Que la Grâce vous enveloppe dans un ballet de voiles tournoyants, semblables à des derviches tourneurs, pour que votre conscience s’envole telle une tornade qui monte de la terre rejoindre le ciel, laissant derrière son passage un arc-en-ciel. Que tous les mots de votre Cœur se dissolvent en entendant mes mots, portés par cette mélodie céleste, car les miracles ne sont que les miracles de l’Amour.
 
Eh bien je te remercie. C’est de la même veine que ce que je disais par rapport à Sri Aurobindo, à Rumi, et à d’autres. Ça fait partie de la forme – je n’aime pas ce mot, mais – d’exaltation de l’âme vers l’Esprit lorsqu’elle se consume ; c’est ce que vous ont décrit aussi les Étoiles, en parlant de leur union mystique avec le Christ, l’histoire de l’Amant et de l’Aimé. C’est une fusion. Et à ce moment-là bien sûr, on doit trouver des mots, des images, des sons, des musiques qui accompagnent cela, tellement l’allégresse est grande. Vous pleurez parce que vous vous êtes retrouvé.
 
C’est de cela que tu témoignes. Et en général, ce genre de chose arrive dans les mois qui suivent cette Résurrection. Alors bien sûr, tu sais bien que ça ne va pas retirer les problèmes de la vie, mais les problèmes de la vie ne pèsent plus rien par rapport à ce que tu as écrit, par rapport à ce que tu vis. On fait avec. Regardez quand j’ai quitté mon enveloppe corporelle, j’avais un cancer, j’ai quand même accompli ce que je voulais accomplir en étant le Tout, jusqu’à la dernière minute. Et ce n’était pas un effort, malgré la fatigue. Parce que cette impulsion au témoignage, non pas de sa personne ou de son rôle, mais de l’Amour, est évident, quelle que soit la difficulté de votre personne, de votre corps, de votre vie.
 
Et cette forme d’expression de cet Amour, de cet Indicible, renforce aussi votre vécu, non pas parce qu’il y a une espèce de satisfecit de l’ego, mais parce que c’est quelque part essentiel, vital, pour vous d’abord, et puis les autres peut-être, parce que vous aidez l’apparition de cette Évidence, au sein de la vie, au sein de ce monde.
 
Je te remercie.
 
… Silence… 
 
Je suis désolé mais les injonctions de Lumière n’arrêtent plus hein, ce n’est pas moi. Je n’ai pas à être désolé d’ailleurs, ça ne fait que renforcer. Il n’est pas l’heure de la coupure ? Avant que vous ne dormiez ou vous consumiez ?
 
… Il  reste 6 minutes.
 
Vous êtes sauvés alors.
 
..Silence…
 
Alors je vais coupler cette injonction de la Lumière avec quelques minutes de fusion en l’Éternité, on va en profiter.
 
… Fusion en l’Éternité…
 
Eh bien Bidi va vous saluer, et vous laisser vous aérer, avant de recommencer, pour la huitième session. À tout à l’heure.
 
… Merci.

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com