Entretiens de Février 2018 / B I D I – Partie 5

Blog (español) : Link   

Lecture et téléchargement PDF : BIDI – PARTIE 5 – FÉVRIER 2018

PDF Download : español

 

ENTRETIENS FÉVRIER 2018

B I D I – Partie 5

Eh bien, BIDI est avec vous et vous salue.
 
… Silence…
 
Aujourd’hui, comme je vous l’ai demandé, nous allons répondre à vos questions, toujours dans l’optique de ne pas simplement fournir une explication concernant la personne mais transcendant la personne avec l’éclairage du corps d’Éternité.
 
Aujourd’hui, quelles que soient les manifestations ou les douleurs survenant dans le corps, – indépendamment de vous en occuper ­–, il faut toujours essayer de relativiser et d’adopter le point de vue de l’Éternité, de l’Évidence. Je vais donc essayer, concernant le corps physique, d’établir une corrélation, si cela est possible, avec l’Éternité et votre corps de Lumière.
 
Alors BIDI écoute la première question.
 
Question : Justement, il s’agit de douleurs du corps. Que représente une cruralgie de la jambe droite, qui persiste depuis quatre mois, dans le processus de résurrection actuelle ? Fait-elle partie du processus de résurrection actuelle ? Merci pour votre éclairage.
 
Alors, effectivement comme tu le dis, le corps d’Éternité depuis quelques mois, et pour l’ensemble de l’humanité, est présent. De ce seul à seul ou face à face entre ton Éternité et ton éphémère, il y a des éclairages qui se produisent quelle que soit la localisation et la cause organique ou mécanique d’une douleur quelle qu’elle soit. Cela ne veut pas dire qu’il ne faut pas s’en occuper, mais au niveau du positionnement de la conscience, il est profitable et souvent efficace de voir ce que dit l’Éternité par rapport à cela. Je replacerai, si possible, les résonances et les corrélations existant entre le corps de chair et votre corps de Lumière.
 
Alors, en ce qui concerne la jambe droite – et encore une fois cela n’empêche pas, bien au contraire, de connaître la cause physiologique, organique ou mécanique – mais en l’occurrence, tout ce qui est lié aux membres inférieurs droits qui, je vous le rappelle, est présent dans toutes les dimensions jusqu’à la limite de l’anthropomorphisme. Il existe, comme je l’ai dit dans l’entretien précédent un certain nombre de structures liées à l’Éternité et qui doublent dorénavant votre corps physique. Le triangle situé sous les pieds, la zone située dans la jonction entre le membre inférieur et le tronc sont porteurs d’une Porte, peu importe le nom, c’est donc un point de rencontre la Porte du pli de l’aine droite entre l’éphémère et l’Éternel. * ( Pour situer Portes et Étoiles suivre ce lien )
 
D’un autre côté, l’activation des Portes situées autour du sacrum s’est reliée durant ces derniers mois aux Portes situées sur les aines. Il existe une jonction entre les Portes, points de rencontre de l’éphémère et de l’Éternel, entre d’une part le pli de l’aine droit et la Porte située à la droite du sacrum. De la même façon à gauche entre le pli de l’aine gauche et la Porte située à gauche du sacrum, reliant ensuite la Porte au-dessus et au-dessous du sacrum.
 
La résonance créée par la rencontre, je dirais palpable et physique de votre corps de chair avec le corps d’Éternité, a mis en branle une activité forte de résonance de Lumière sur ces zones situées entre le petit bassin, les pieds et le sacrum. Si au préalable, et quelle qu’en soit la cause, il existait une irritation du nerf, que ça soit lié aux os, que ça soit lié aux endroits où il y a des tendons comme dans le pli de l’aine, la souffrance du nerf, même s’il y a une cause organique, qu’elle soit mémorielle ou d’usure, n’a aucune importance. Le fait que l’Éternité, le corps d’Éternité, te fasse ressentir cette douleur au niveau du membre droit, est en résonance avec ce que je nommerai le masculin. Cela te signifie qu’il existe au sein de l’éphémère et non pas de ton Éternité présente, un déséquilibre entre le masculin et le féminin, non pas sur le plan de l’âme ou de l’Esprit, mais directement au sein de cette incarnation. C’est donc une bribe mémorielle du positionnement de ta conscience éphémère au décours de toute cette vie.
 
L’Intelligence de la Lumière par l’activation des Portes et des réseaux situés dans le petit bassin a eu bien évidemment un certain nombre de conséquences pas uniquement sur les nerfs mais aussi sur toute la vascularisation de cette région. Vous avez peut-être remarqué d’ailleurs, les uns et les autres, que la fréquence de vos mictions est profondément différente, que les horaires de vos mictions ne sont plus comme d’habitude selon ce que vous connaissiez, mais aussi tous les organes et toutes les fonctions situés dans la région.
 
Les déséquilibres sur la partie inférieure du corps, que cela soit au niveau d’une articulation, que cela soit au niveau osseux, que cela soit au niveau des muscles, des vaisseaux, des organes, s’il y a latéralité droite d’une manifestation dans cette partie du corps, alors l’Éternité va l’éclairer. La difficulté – puisque tu dis que tu as ça depuis quatre mois–, c’est simplement de laisser œuvrer la Lumière, ce qui n’empêche pas, bien sûr, au-delà de la compréhension du mécanisme archétypiel, je dirais du masculin et du féminin au niveau de la matière, se voit éclairée et transmutée et donc éliminée par la Lumière. Ainsi la douleur, celle-ci comme toute autre douleur, même s’il existe une cause purement mécanique ou organique, vous renvoie un éclairage accru de la Lumière parce qu’il n’y a non pas résistance de la personne, mais résistance, je dirais subconsciente de la mémoire du corps en incarnation.
 
Alors, au-delà de l’explication que je viens de donner qui est très générale, il convient de faire quoi au-delà d’un traitement physique éventuellement ? Mais dans les instants où tu percevras des vagues de Lumière spécifiques, c’est-à-dire soit venant des pieds soit venant en transversale latérale par la gauche ou par la droite, à ce moment-là de profiter de cette injonction de la Lumière pour, dans un premier temps, porter ton attention comme je l’ai dit hier, sur le Cœur et regarder ce qu’il se produit dans la dissipation ou la propagation de la vague surtout transversale ou surtout venant des pieds.
 
Dès l’instant où durant une vague de Lumière ta conscience est dans l’Éternité, c’est-à-dire au repos immobile les yeux clos, il te convient de l’accueillir et ensuite – dans le Cœur d’abord et seulement ensuite, sans aucune intention –, de simplement porter ton attention sur la zone qui fait mal et de voir alors ce qu’il se produit durant la vague parce que bien sûr c’est durant les vagues qu’il y a le plus de possibilités d’éclairages, de résolutions, quel que soit le niveau de votre résurrection, quel que soit le stade, qu’il soit brutal ou qu’il soit progressif. C’est-à-dire le fait de porter successivement la pensée sur le Cœur, d’abord pendant une vague, une de ces deux vagues comme je l’ai précisé et ensuite sur la douleur sans aucune intention, te permettra de voir, de différentes manières, ce qu’il se produit et de constater par toi-même l’efficacité ou pas. Sinon il suffit dorénavant – vu la présence du corps d’Éternité qui double le corps de chair – de simplement utiliser un magnétisme quel qu’il soit entre le pied droit, donc dans ton cas, et le pli de l’aine et si ça ne suffit pas, entre le pied droit et la Porte latérale droite du sacrum. J’entends par magnétisme l’intention portée par une main, par un doigt, par un cristal, par ce que tu veux.
 
À ce moment-là, comme la Lumière imbibe littéralement le corps éthérique, la Lumière agira de façon plus générale. Les repères qui vous ont été communiqués, en particulier au niveau du corps et pas de la tête, à savoir les Portes, sont toutes reliées les unes avec les autres dorénavant. Il suffit en quelque sorte de diriger la Lumière entre deux Portes qui incluent en quelque sorte la douleur sur le trajet entre les deux Portes – quelle que soit la technique, que cela soit par une main, par un doigt, par un cristal, par des huiles essentielles –, permettra de constater la restauration par la Lumière non pas de façon systématique, mais je dirais dans plus de la moitié des cas.
 
Ainsi donc, quelle que soit la nécessité parfois impérieuse et réelle, de s’occuper du sac de viande, regardez ce que donne votre attention et votre pensée de la façon dont je viens de l’expliquer mais aussi de manière beaucoup plus simple en drainant les flux magnétiques vitaux simplement avec une main ou un minéral ou autre pourra diriger la Lumière sur cette zone et viendra renforcer le potentiel résolutoire de la Lumière sur la zone douloureuse quelle que soit la douleur, ce qui n’empêchera pas systématiquement d’œuvrer au niveau du sac de viande. Mais aujourd’hui, vos priorités doivent être, en quelque sorte, d’utiliser en priorité la Lumière qui est vôtre, surtout quand cela vous concerne, dans votre seul appel entre votre corps de Lumière et le sac de viande, entre la conscience éphémère et la Supraconscience ou la Conscience Nue si vous vivez la résurrection.
Mais comme je l’ai dit, même si vous n’avez pas encore vécu le moindre stade de votre résurrection, rappelez-vous que le corps d’Éternité est entièrement présent chez tout le monde. Encadrer la zone douloureuse par la Porte située au-dessus et en-dessous ou localement vous permettra de constater les effets de la Lumière directe par vous-même sur vous-même. De toute façon, même s’il n’y a pas disparition il y aura sédation le plus souvent. Cela concerne l’ensemble des manifestations de quelque nature que ce soit. Ceci vous est ouvert et rendu possible depuis peu de temps.
 
Rappelez-vous que la Conscience, la Lumière, suit la pensée et l’intention et l’attention. Là, il n’est pas question d’intention mais, je dirais d’attention ou de focalisation sur la zone du sac de viande qui vous appelle. Mais surtout, laissez l’Intelligence de la Lumière agir, ne projetez rien et ne demandez rien. J’ai bien parlé d’attention, de focalisation et surtout d’aucune intention. Vous allez simplement de cette façon, – que vous utilisiez vos doigts, la pensée, des minéraux ou tout autre chose –, vous allez drainer en quelque sorte la Lumière là où le corps de chair vous demande et vous appelle.
 
Vous êtes donc engagés, quelles que soient les douleurs que vous allez me soumettre et qui vont d’ailleurs représenter des exemples concrets, tout un chacun à réaliser cela avec Évidence. Ce qui n’empêche pas bien sûr d’avoir éventuellement, ce que vous nommeriez un diagnostic organique, physique. Mais vous rentrez réellement et concrètement déjà depuis des semaines dans cette capacité, je dirais d’autoguérison de la Lumière elle-même. Mais rappelez-vous aussi que certaines formes d’éclairage par la Lumière, en particulier des engrammes comportementaux, des habitudes peuvent aussi s’évacuer par une maladie brutale et inflammatoire que cela soit infectieux, inflammatoire à proprement parler ou tout autre chose. Dans ce cas-là, il y aura fulgurance de l’atteinte et parfois une certaine lenteur pour l’élimination du problème. Mais ceci aussi résulte avant tout de l’éclairage de la Lumière et non pas d’une résurgence de vos blessures ou de tout autre chose.
 
Donc ne cherchez pas plus loin que cela. Testez par vous-même – à la fois par la pensée et l’attention mais aussi avec vos propres doigts ou paumes de main ou par des cristaux ou par ce que vous voulez comme l’huile essentielle afin de constater qu’en drainant la Lumière vers la zone focale éclairée douloureuse – s’il y a résolution ou pas. Il n’est plus important, dès que le corps de la résurrection est manifesté, il n’est pas nécessaire d’avoir l’élément, je dirais causal de quelque nature qu’il soit dans votre histoire de vie. L’Intelligence de la Lumière est réelle ; la différence est que maintenant en ce qui vous concerne, sans aucune projection, vous allez pouvoir en quelque sorte focaliser la Lumière que vous êtes, directement.
 
Alors ?
 
Question : J’ai depuis longtemps des problèmes de rythme cardiaque avec des arrêts très courts. Dans les temps actuels, ceci a tendance à s’accroître, notamment le soir. Pouvez-vous m’éclairer ?

Eh bien je te rappelle, que les impulsions de Lumière se reproduisent à de nombreuses reprises dans la journée. Vous constatez d’ailleurs un changement, c’est que l’intensité avant de ces vagues était croissante au fur et à mesure de la journée, ce qui n’est plus vrai. Vous avez des vagues de Lumière qui sont synchrones au niveau de l’humanité tout entière, qui se produisent même le matin. Mais effectivement, c’est le soir après le coucher du soleil que votre énergie vitale et que l’énergie vibrale, les particules adamantines ont tendance à rentrer, à se rassembler au niveau de la poitrine. Bien évidemment dans ta poitrine, là où est le Cœur d’Éternité, le Cœur du Cœur, le Tétrakis, il y a aussi ton cœur organe et parfois l’ajustement entre les deux, s’il y a une mémoire préalable liée aux habitudes, le rythme du cœur correspond simplement à une forme, non pas de peur dans ce cas-là, mais d’appréhension, non pas de l’inconnu, mais d’appréhension de ce monde.
 
C’est souvent des frères et des sœurs, en particulier dans la première partie de la vie, qui voient se manifester ces troubles dans la poitrine, que ce soient des troubles du rythme, des douleurs, ce que vous nommez, je crois, tétanie ou spasmophilie mais aussi des coups d’aiguilles ou tout autre symptôme d’oppression thoracique ou cardiaque. C’est justement la résolution par la Lumière qui peut se traduire par une amplification et une augmentation de fréquence des crises qui traduit l’action de la Lumière. Alors, si l’on prend l’exemple du cœur, vous avez les Portes les plus proches. Quelles sont les Portes les plus proches de votre cœur ? Il s’agit de la Porte OD et de la Porte ER, mais aussi la Porte AL et la Porte Unité, et parfois la Porte KI–RIS–TI.
 
Alors, je ne vais pas donner les différences entre la jonction entre deux Portes, c’est à vous de le tester. Dans ce cas-là où il s’agit d’un trouble du rythme, c’est ce que j’ai compris.
 
… Oui, oui c’est ça.
 
Alors à ce moment-là, il suffira de favoriser le passage entre OD et ER, que cela soit avec tes doigts, avec l’attention et la pensée, avec tout cristal ou toute huile essentielle et de voir ce qu’il va se produire alors. Mais l’intégration de la Lumière dans le corps de chair se fera beaucoup plus aisément.
 
Par contre – puisque j’y suis –, dans les autres perceptions s’il y a impression de pression, de contraction, voire de striction qui survient au décours d’une vague, à ce moment-là il ne faudra pas utiliser les Portes OD et ER, mais les Portes AL et Unité.
 
Quand cette douleur fait le tour de la poitrine, quelle que soit la cause, qu’elle soit cardiaque, qu’elle soit une éruption cutanée, une fracture de côte, à ce moment-là, il faudra agir en antéropostérieur, c’est-à-dire entre le centre du cœur et la Porte KI–RIS–TI. A vous de tester, à vous d’essayer.
 
Simplement, les troubles cardiaques ne sont pas liées à une peur de l’inconnu, bien au contraire, mais simplement une forme d’appréhension du connu, alors que l’inconnu est bien présent. Il existe donc une légère dysharmonie entre le cœur de chair et le chakra du cœur et le Cœur d’Éternité.
 
Là aussi, dans ton cas, tu peux attendre les moments où une vague est sentie, que cette vague vienne d’en haut, qu’elle naisse de ton cœur ou qu’elle vienne des pieds ou d’ailleurs, ne change rien dans ce cas-là. Mais si ces crises sont amplifiées le soir, cela traduit une difficulté quand même, non pas par peur, mais plutôt l’inverse, c’est-à-dire la peur de lester des éléments connus qui gênent en quelque sorte l’intériorisation, liés le plus souvent à des habitudes de justement de ce qui est connu. Dans ce cas-là ce n’est pas la peur de l’inconnu, c’est une forme de crainte du connu. C’est exactement l’inverse de ce qui est constaté usuellement où c’est en général la peur de l’inconnu et pas la peur du connu qui domine.
 
Voilà ce que je peux dire pour ce qui se passe dans la poitrine ou dans le cœur. Alors bien sûr, s’il y a, excepté au niveau du cœur, j’ai pris un exemple par exemple d’une fracture de côte à gauche ou à droite, alors à ce moment-là si c’est latéralisé, ce n’est plus le cœur organe au centre, ni le chakra du cœur, mais un problème de latéralité comme la question précédente. Mais cette latéralité-là n’est pas liée à un déséquilibre masculin-féminin dans la matière, mais dans les pensées. Ce n’est pas le même niveau. Si c’est latéralisé à gauche, à ce moment-là il sera souhaitable d’utiliser la Porte au-dessus du sein gauche et la Porte au milieu des omoplates. Par contre, si c’est du côté droit, il vaudra mieux utiliser la Porte au-dessus du sein droit et toujours le point central entre les omoplates que vous avez appelé, je crois, KI–RIS–TI.
 
Alors, ensuite.
 
Question : En dehors des douleurs aux pieds pourquoi des douleurs aux mains et aux doigts des mains plus particulièrement ?
 
Ce qu’on appelle les extrémités des mains comme des pieds, mais aussi les extrémités du corps d’Éternité, sont porteuses, au niveau du corps d’Éternité, de moyens de préhension et de perception, aux pieds comme aux mains. Il n’y d’ailleurs dans le corps d’Éternité pas de différence de perception entre les mains et les pieds. La perception au niveau du corps d’Éternité, de ce que vous nommez le magnétisme, est d’ailleurs, comme vous le constatez en ce moment, en général beaucoup plus fort au niveau des pieds que des mains. Les extrémités sont aussi l’endroit et les lieux où pénètre, en périphérie, l’énergie vitale. L’énergie Vibrale, elle, a pénétré par les points les plus près du centre, que ce soit la tête, le cœur et les Portes situées de part et d’autre de l’axe central. Et donc, la manifestation vibratoire ou douloureuse des mains en cette période, même s’il y a une arthrose, il faut aussi chercher la correspondance avec l’Éternité puisque c’est l’Éternité qui éclaire cela.
 
Alors là, nous avons une problématique, non pas de connu ou d’inconnu, mais encore d’existence même dans le processus de la résurrection acquise, une espèce de barrière non franchie entre l’éphémère et l’Éternité. C’est-à-dire que la conscience de l’éveil, du sommeil, de Turiya est bien présente mais qu’il y a une difficulté de réunification par ces mouvements depuis le centre à la périphérie et depuis la périphérie au centre puisque la Lumière Vibrale va se diffuser depuis des points centraux, alors que la lumière vitale entre et sort librement par les extrémités des mains et des pieds. Comme le Feu Vibral, les particules adamantines prennent le relais sur les globules de prâna et les remplacent en les alchimisant, six par six.
 
S’il y a ces douleurs périphériques et surtout aux mains, cela traduit simplement l’existence encore d’une barrière de conception mais aussi énergétique où quelque part dans la conscience globale il y a une distinction qui est faite entre ce qui est dedans et ce qui est dehors, à différents niveaux. Et du fait des flux de la Lumière Vibrale et des flux des globules de vitalité, le point de rencontre se situe au niveau des paumes  de mains mais aussi latéralement sur les doigts puisque à ce niveau-là aussi, le corps d’Éternité est présent. Il n’est plus cantonné sur des Portes ou des Étoiles ou sur des chakras. Il est présent de partout. Et la rencontre du flux rentrant, vital, et la rencontre du flux Vibral, sortant, depuis le cœur ou depuis la rate et le foie du fait même de l’habitude de la conscience ordinaire à fonctionner de manière discriminatoire entre ce qui est dedans et ce qui est dehors au sens large, le plus large possible, va induire ce genre de manifestation. Il s’agit juste d’un repositionnement de la conscience.
 
Alors dans ce cas-là comment faire avec l’Éternité par rapport à cela ? Eh bien, c’est très simple. Puisqu’il n’y a pas de Portes en périphérie, vous allez prendre les Portes latérales les plus hautes sus- et sous-diaphragmatiques. C’est-à-dire vous allez utiliser, du côté où c’est douloureux ou si c’est des deux côtés, la main, les doigts, les cristaux, les huiles essentielles, la pensée, l’attention portée successivement d’abord sur les Portes sous le diaphragme Attraction et Vision et ensuite sur les Portes AL et Unité. Si ce n’est qu’à gauche, vous utilisez seulement la Porte sous-diaphragmatique gauche et la Porte au-dessus du sein gauche. Si c’est à droite, l’inverse. Si c’est bilatéral, les deux. Et vous allez donc favoriser la dissolution de cette barrière illusoire entre l’intérieur et l’extérieur.
 
Rappelez-vous, le monde est en vous. Si vous mettez une barrière de par l’expérience, de par l’habitude vous risquez effectivement de ressentir cette gêne, cette douleur. D’autant plus si au préalable il y avait une arthrose ou autre chose au niveau des tendons par exemple. Mais c’est le même processus. Ne voyez pas ce déséquilibre ou cette dysharmonie comme quelque chose de fondamental à résoudre mais simplement un éclairage de la Lumière. Et sur chaque type de douleur j’essaie de vous donner un éclairage le plus large possible avec les éléments de résolution par le corps d’Éternité.
 
Alors ?
 
Question : Depuis cinq jours, je ressens une légère douleur dans le sacrum quand je me penche ou quand je me lève plus une légère lourdeur permanente. Est-ce la personne ou l’Éternité ?
 
C’est la rencontre de l’éphémère de la personne et de son Éternité. D’autant plus que comme je l’ai dit pour la première question, l’activité de la Lumière au niveau du sacrum, du petit bassin et des Portes des plis de l’aine est majeure en ce moment. Donc ce n’est ni un problème de la personne, ni un problème de l’Éternité même s’il y a une cause organique. Mais il est tout à fait normal, je dirais, de sentir, de ressentir des mouvements du sacrum un peu particuliers s’il y a eu un déséquilibre affectif entre le masculin et le féminin vécu en soi ou à l’extérieur à un moment donné de la vie. Bien sûr, dans cette période de révélation totale de l’Éternité, il y a peut-être plus de perceptions gênantes à cet endroit-là. D’ailleurs, en ce qui concerne non plus le sacrum mais tout à l’heure la notion de cruralgie, je crois à droite, c’est aussi lié à cela. Mais c’est plus spécifique du masculin-féminin dans l’incarnation. Alors que là, pour le dos et le sacrum en particulier, j’ai parlé de l’affectif.
 
Tout ce qui est affectif, n’y voyez pas de connotation péjorative ou égotique, l’affectif fait partie de la vie. Mais parfois cet affectif même au sein d’une relation parfaite, si cela se manifeste, cela attire votre attention sur un déséquilibre non pas pour réfléchir, mais là aussi, pour adopter le travail, si je peux dire, à travers le corps d’Éternité. Et si c’est l’ensemble du sacrum, les Portes les plus proches, c’est les quatre Portes autour du sacrum à faire deux par deux. Alors, pareil, avec les doigts, avec les mains, avec des minéraux, avec des essences, ce que vous voulez. Mais vous allez d’abord agir – et par la pensée aussi – vous allez agir d’abord sur les Portes latérales gauche et droite en même temps pour créer ce flux de Lumière et ensuite entre la pointe et la base du sacrum. Et vous allez ré-harmoniser cette espèce de croix cardinale qui n’est pas située au niveau de la tête, mais au niveau du sacrum.
 
Ce que je suis en train de vous dire, c’est quelle que soit la nécessité, parfois obligatoire, de vous occuper de manière matérielle de ce corps de chair, il est bon aussi dans cette période de la résurrection d’adopter les quelques moyens simples que je vous donne, et élémentaires, pour voir par vous-même l’action de la Lumière. Si cela ne suffit pas, alors agissez comme habituellement avec les moyens de l’éphémère. Mais les mouvements du sacrum et ainsi que tout ce qui est situé dans le petit bassin est tout à fait normal. Ça peut aller aussi, je vous l’ai dit, à des troubles vasculaires dans toute cette région. Parce que, effectivement, il y a, comme cela s’est produit quand la descente de l’Esprit Saint s’est fait, il y avait une hyper-vascularisation du cerveau. De la même façon quand la Lumière s’intéresse aux structures du sacrum et aux Portes bien sûr qui y sont situées, il y a aussi modification non seulement de l’énergie, de la conscience, mais aussi des vaisseaux, de la même façon qu’au niveau de la tête.
 
On peut continuer.
 
Question : Merci pour expliquer à nouveau la signification des douleurs du côté droit particulièrement de l’épaule droite.
 
Alors, nous avons vu les douleurs droites dans la partie inférieure, nous avons vu les douleurs latéralisées à l’étage de la poitrine, il nous manque maintenant au niveau des épaules.
Alors, il y a dans le langage populaire quand vous dites « épauler quelqu’un, aider quelqu’un ou s’épauler les uns les autres » ça renvoie déjà à une partie de la signification. Mais aujourd’hui, je le resitue plutôt, toujours en rapport à l’Éternité. Alors cela veut dire qu’il existe simplement – et on fera une différence entre l’épaule gauche et l’épaule droite là aussi –, vous n’êtes plus ici lié aux Portes par rapport au corps d’Éternité dont j’ai parlé tout à l’heure, c’est-à-dire Attraction, Unité, Vision, AL, mais là vous êtes au niveau des Portes les plus hautes et en particulier au niveau des épaules, vous allez rejoindre les Portes AL et Unité avec les Étoiles IM et IS, – toujours pareil, par l’attention, par vos doigts, par vos paumes de mains, par des minéraux par une essence quelle qu’elle soit – et vous allez relier les points deux à deux. Par exemple, ici au niveau de l’épaule droite. Ça ne sert à rien de te dire qu’il existe une cristallisation du mental sur des habitudes répétitives qui n’ont pas été vues mais bien plutôt de placer les doigts comme je te l’ai dit. Donc là c’est l’épaule droite, les doigts, la pensée ou un cristal, peu importe, mais de canaliser la Lumière depuis la  Porte AL jusqu’à l’Étoile IS. À ce moment-là, observez ce qu’il se passe sur la douleur de l’épaule. Si c’est à gauche, à ce moment-là vous prendrez IM au-dessus de l’oreille gauche et Unité au-dessus du sein gauche.
 
Toujours réfléchir sur un mécanisme douloureux aux Portes qui sont à côté et, selon l’échelon du corps aussi, de tenir compte aussi de l’emplacement sur le même échelon des Portes. Or, là nous sommes dans la partie du cou et donc il s’agit ici, en tant que cou, c’est le passage entre la tête et le tronc. Donc ce passage de la Lumière, du flux vital et du flux Vibral entre ces Portes deux à deux. Si vous avez les deux épaules, dans ce cas-là il faudra faire comme précédemment pour l’étage en-dessous : l’attention, les doigts, la paume, le cristal, les essences. Mais cette fois-ci, vous allez travailler étage par étage, c’est-à-dire d’abord les Portes AL et Unité et ensuite les Étoiles IM et IS. Voyez, c’est à peu près la même chose, mais selon les étages, bien sûr ce n’est pas les mêmes fonctions. Tout à l’heure pour la jambe droite nous étions sur le masculin-féminin en l’incarnation, mais ici au niveau des épaules, nous sommes sur des cristallisations mentales qui ne sont pas des blessures, mais des habitudes.
 
C’est profondément différent de ce que certains d’entre vous ont vécu l’année dernière au moment où il y avait des traumatismes au niveau par exemple des chevilles ou des épaules. La grande différence, c’est qu’aujourd’hui le corps d’Éternité est totalement là. Sa vocation n’est pas de résoudre quelque pathologie que ce soit mais de faciliter la disparition du corps physique en totalité, sa consumation par le Feu de l’Amour.
 
Avons-nous d’autres douleurs ?
 
Question : En ce qui concerne les douleurs cervicales qui peuvent aller jusqu’au milieu de la tête. Qu’est-ce qu’il faut faire à ce moment-là ?
 
Alors dans ce cas-là, vous êtes au niveau des cervicales toujours sur la donne du cou, c’est-à-dire lieu de passage entre l’étage céleste et l’étage relationnel, c’est-à-dire la poitrine. Mais là vous êtes sur l’axe central. Donc là, vous allez faire appel, comme pour le sacrum, à une forme de croix mais différente de la croix cardinale de la tête. Vous allez partir, même si c’est en-dessous du cou ou la zone basse du cou, vous allez partir de l’Étoile OD et là, les douleurs en général ne sont pas latéralisées, elles prennent la gauche et la droite en même temps. Donc vous faites d’abord OD-ER et ensuite, vous faites une croix avec les Étoiles situées les  plus proches de OD au niveau du Triangle élémentaire. Et là, vous allez de la même façon, drainer la Lumière, l’éclairage sur la zone.
 
Question : D’où viennent les frissons et la chair de poule qui parcourent le corps ? J’ai la sensation que je ressens la présence de quelqu’un.
 
Alors effectivement, la perception peut ressembler à une présence. Vous savez très bien quand vous avez aussi bien un désincarné ou qu’un être de Lumière, vous avez des frissons. Mais la grande différence ici, c’est que c’est pas une présence ni de Lumière ni de désincarné ni d’entité. C’est simplement la réaction chimique, métabolique, centrale entre l’identité de la personne et l’identité réelle de l’Éternité. C’est au cours de cet interfaçage et la différence du frissonnement chaud ou froid, c’est que ça concerne tout le corps et non pas un endroit du corps, le plus souvent. Est-ce exact ?
 
… Oui.
 
Donc dans ces cas-là, même si la perception est identique, rappelle-toi qu’une présence va être sentie selon son approche. Un Être de Lumière en haut à gauche, un désincarné en haut à droite, des entités de différentes façons. Mais là, le frissonnement n’est pas localisé. Il concerne en général la majeure partie du corps, voire la totalité du corps. Donc, même si le ressenti est le même, c’est effectivement une entité, mais cette entité n’est que toi, ton propre corps d’Éternité qui est plus sensible et plus présent à ce moment-là. Et tu constateras d’ailleurs que c’est souvent avant, pendant ou après une vague de Lumière de quelque nature que ce soit, que cela se produit. On peut dire donc que c’est une entité mais l’entité c’est toi-même qui t’es inconnu. C’est le corps d’Éternité, ce n’est rien d’autre que toi. Accepter cela va te permettre de rentrer en fusion avec toi-même, avec ton Éternité plutôt que d’envisager encore une présence qui viendrait de l’extérieur comme c’est le cas effectivement. Là, non, ce n’est pas ça. La différence est fondamentale. Parce que quand c’est le contact et la reconnexion entre l’éphémère et l’Éternel, ça prend tout le corps maintenant. Parce que justement, le corps d’Éternité est complet. Alors bien sûr ces vagues de frisson peuvent arriver par le bas, par le haut, par le cœur, ça ne fait aucune différence. C’est exactement la même chose qui se produit.
 
Alors là, il n’y a pas de main, de doigt, d’essence ou de cristal à mettre. Quand cela se produit, tu considères que c’est une injonction de la Lumière. Que ça soit bouillant ou glacial, c’est toujours la rencontre entre le corps de chair et le corps de Lumière. Il y a juste, dans ce cas-là, à répondre à la Lumière. Comment ? Comme je l’ai dit hier dans ma deuxième intervention, en vous plaçant réellement et concrètement par l’idée, par la pensée, par l’attention dans votre Cœur. Et à ce moment-là vous allez constater, si vous n’êtes pas en train d’observer le frissonnement et de vous poser des questions mais de vous centrer sur votre Cœur, vous allez avoir des processus de modification du frissonnement. Je ne parle pas de la qualité thermique, mais simplement de l’amplitude et vous constaterez que ce frissonnement, à ce moment-là n’est pas lié à une entité extérieure à vous, mais simplement les prémices de l’Extase de la rencontre totale avec vous-même, c’est-à-dire le moment qui a été nommé la stase. Mais comme certains d’entre vous, de par l’intensité de la résurrection, vivent les phénomènes de stase incomplets, il est normal que cette perception soit présente. Vous n’avez pas à la chasser, vous n’avez pas à la comprendre si ce n’est comprendre qu’il n’y a rien d’extérieur, surtout en cette période, mais simplement votre rencontre, votre mariage alchimique entre l’éphémère et l’Éternel.
 
Donc, les moments de frissonnement, qu’ils soient le matin, le soir, la journée, la nuit, ne sont que des injonctions de la Lumière à épouser, réellement et concrètement, votre Éternité. Mettez-vous dans le Cœur et laissez faire ce qu’il se déroule.
 
Je précise que ce frissonnement peut apparaître dans n’importe quelle pénétration, si je peux dire, ou émanation de la Lumière Vibrale, que cela soit par les pieds, par la tête et vous pouvez avoir l’impression effectivement que ce frissonnement va commencer à gauche et effectivement avant la résurrection cela correspondait à une entité par le Canal Marial, surtout. Mais là, non. Ce n’est plus la même chose. Vous avez beaucoup plus de chance de vous rencontrer vous-même dans votre Éternité que de rencontrer n’importe quelle entité puisque toutes les entités sont en vous. C’est ça qui se révèle. Mais sur le plan du ressenti, sur le plan même des idées, des concepts, ce n’est plus quelque chose d’extérieur ou quelque chose d’intérieur puisque comme je l’ai déjà dit hier, il n’y a ni intérieur ni extérieur en l’Éternité. Ce qui n’est pas le cas, bien sûr, en ce monde sauf maintenant. Et là, à part se mettre dans le Cœur, effectivement et concrètement, parce que là vous signifiez que vous accueillez de manière inconditionnelle la vague de Lumière, quelle que soit sa nature et que vous rentrez en syntonie, en empathie même, réelle, d’Amour avec votre Éternité.
 
De la même façon que certains êtres ont vécu des fusions avec le Christ, avec Krishna, avec Bouddha, avec d’autres grands dieux, comme on dit en Orient, nous permet la même chose. Ceux qui ont vécu des rencontres avec le Christ vous décriront la même chose. Avec Krishna, Kali, c’est la même chose aussi. Le frissonnement, d’ailleurs, est un consentement mutuel qui peut déboucher comme vous le verrez si ce n’est pas déjà fait, sur une Extase extrêmement importante. C’est comme si effectivement vous vous faisiez l’amour à vous-même non pas avec un organe, mais avec le Cœur du Cœur. Plus ces frissonnements, qui peuvent être très agréables comme très désagréables pour le corps de chair, seront vécus et plus vous serez placé dans l’accueil dans le Cœur, plus vous aurez l’opportunité de ressentir non seulement la Joie sans objet mais surtout de rentrer dans la Félicité de ces retrouvailles. C’est effectivement, avant même l’événement, la concrétisation du Serment et de la Promesse de la Source que vous vivez.
 
As-tu encore des douloureux ?
 
… Non, y a plus de questions sur les douleurs, c’est des questions sur l’Absolu.
 
Question : Est-ce que la Lumière est née de l’amour de l’Absolu ?
 
Répète.
 
… Est-ce que la Lumière est née de l’amour de l’Absolu ?
 
Je dirais plutôt que la Lumière naît de l’Absolu et que, de cet amour et de cette rencontre, se crée et se synthétise l’Amour, support de toute manifestation après la première émanation. La Lumière viendra toujours de ce qui est au-delà de la Lumière, toutes les traditions vous l’ont dit et répété. La source de la Vie, de la manifestation, où que ce soit, a été nommée la Source, mais la Source d’où vient-elle ? C’est la première volonté naturelle et spontanée de la Vie à se manifester pour s’aimer, quels que soient les jeux de la conscience. Donc, ta proposition n’est pas tout à fait exacte, mais néanmoins en changeant le sens des mots on s’y retrouve.
 
Répète une troisième fois.
 
… Est-ce que la Lumière est née de l’amour de l’Absolu ?
 
C’est la rencontre plutôt qui génère l’Amour et la Lumière. C’est la volonté intrinsèque de la Vie avant sa manifestation, avant l’émergence des sphères de vie qui crée cette Lumière. La Lumière est en gestation en l’Absolu ; elle émane en la Source. La première émanation de la Source, vous l’appelez vous, en Occident, Métatron. Nous, nous ne l’appelons pas comme ça, mais peu importe. C’est l’énergie de l’amour mais ce n’est pas l’Amour. C’est la volonté de l’amour qui elle est née avant la Lumière et avant l’Amour, le besoin de se connaître soi-même.
 
Ainsi est apparue ce que l’on nomme la conscience, c’est-à-dire la perception. Dans l’Absolu, vous savez très bien, même sans le vivre à travers ce que je vous ai dit, que vous avez lu et peut-être ce que vous avez vécu, qu’aucune forme n’est la Vérité. Les formes, quelles qu’elles soient, sont toutes des jeux, des expériences, dont la seule finalité, je dirais, est la jouissance de la conscience qui est réelle, qui est ce que vous vivez maintenant, dans cette résurrection : la sérénité, l’Évidence, l’Extase, la Joie, l’Intase aussi. C’est le même mécanisme qui est à l’œuvre en vous. Tout ce qui est émané de l’Absolu et la Source est non seulement relié à la Source et à l’Absolu, connecté comme vous dites, mais en plus y revient en permanence. N’y voyez pas un déplacement ou une distance là non plus, ni un temps ; c’est un mouvement permanent, perpétuel. Seule l’immobilité permet le mouvement. S’il n’y avait pas de point immobile, il ne peut exister le moindre mouvement, la moindre expansion ni même la moindre contraction ; tout serait figé. Or la seule chose figée c’est l’Absolu, mais ne voyez pas dans le terme « figé » quelque chose qui n’agit pas, c’est justement l’immobilité, le Silence pour vous comme je l’ai dit, qui permet l’émanation au travers de la Lumière, de la manifestation de ce qu’est l’Absolu.
 
Question : Est-ce que l’Absolu est né du néant ?
 
Mais l’Absolu est ce que vous nommez, de votre point de vue, le néant. Pour la personne c’est le néant, pour le Soi c’est l’Ombre. Mais l’Absolu n’est pas une ombre, il est la Vérité. Rappelez-vous que vous ne pouvez rien concevoir de l’Absolu, c’est hors de portée des concepts, c’est hors de portée de la perception. Il n’y a que l’Évidence de la Conscience Nue qui est l’Absolu, pour vous, représentée en votre poitrine, ce qui se déroule en ce moment.
 
La question était ?
 
… Est-ce que l’Absolu est né du néant ?
 
 Non, l’Absolu ne peut pas naître. Il est antérieur à tout naissance, il est antérieur à toute conscience, il est la A-conscience ; ce que vous êtes, ce que je suis. Rappelez-vous cette phrase que j’ai utilisée quand j’étais dans mon sac de viande : « Quand je vois que je suis tout, c’est l’Amour. Quand je vois que je suis rien, c’est la sagesse ». Et les deux ensemble font de vous un Libéré, non pas seulement Vivant, mais un libéré de l’histoire, un libéré bien sûr de la personne, c’est-à-dire que ce monde est réellement vu pour ce qu’il est, ce que j’ai nommé une scène de théâtre, une illusion où tout ne fait qu’apparaître et disparaître et c’est cette interruption justement de l’apparition puis la disparition après qui crée l’oubli, qui crée l’enfermement et qui crée l’illusion, l’illusion du karma, l’illusion de la dualité, qui l’entretient, qui la renforce et qui n’offre surtout aucune porte de sortie, c’est sans fin, mais c’est pas Éternel, ce n’est pas l’Éternité parce que c’est une succession d’apparitions et de disparitions. Il ne peut y avoir Amour vrai, Évidence, quand il y a succession d’apparitions et de disparition. Et je vous rappelle que quand nous sommes incarnés, soit nous dormons, soit nous sommes réveillés, je parle physiologiquement. Dès l’instant où il y a cette alternance, eh bien vous n’êtes pas libres. Croyez-vous que la notion de repos, de sommeil ou d’alternance soient possibles, oh excepté pour les Croutons qui dorment un peu, là, mais c’est normal. Mais excepté cela, dans les Mondes Libres cela n’existe pas.
 
Question : Est-ce que l’Absolu d’une certaine manière est responsable lui aussi de cette création terrestre ?
 
Absolument pas. Laissez l’Absolu tranquille, il n’a jamais bougé. De quoi voulez-vous le rendre responsable ? Il n’y a ni forme, ni histoire, ni conscience. Comment est-ce que le moyeu de la roue pourrait connaître la périphérie de la roue ? Pas en s’y rendant, mais en accueillant et en permettant le mouvement. À partir de là, l’Absolu ne connaît ni mouvement, ni naissance, ni forme, ni temps, ni espace, ni conscience. C’est la seule Vérité et retrouver cela, comme vous êtes en train de le vivre, et de façon certaine au moment de l’Événement, viendra témoigner de cette Évidence.
 
Rappelez-vous, je le redis encore aujourd’hui, quoi que vous viviez, le plus important est votre résurrection. Ne vous occupez plus ni du Soi, ni de l’Absolu, ni de votre personne. Occupez-vous de cette Conscience Nue qui est vous et qui est la meilleure traduction possible et la meilleure manifestation possible au sein de la densité où nous avons été, où vous êtes encore. Il n’y en a pas d’autre.
 
L’Absolu, quand il est vécu et vu, bien sûr après vous revenez dans la personne, c’est là où l’inspiration créatrice, le besoin de témoigner est le plus important mais vous ne pouvez témoigner, pas par une description, uniquement par une exaltation des sens, que ce soit un art pictural, que ce soit de la prose, des vers, peu importe, vous chantez la résurrection en fait, chacun bien sûr selon la coloration de la personne, de l’éducation, de la culture, mais ça s’arrête là.
 
C’est pour ça que dans cette Conscience Nue, – qui n’est pas la A-conscience mais la réunification de la A-conscience, de la Supraconscience, de la conscience de veille, de la conscience de sommeil, de la conscience Turiya, de ce qui est nommé en Occident le subconscient et l’inconscient, qui réalisent cette évidence dans votre poitrine –, vous êtes entièrement prêts pour la A-conscience puisque vous êtes en résurrection.
 
Mais ne cherchez pas à modéliser, voire à apporter autre chose que cet élan et cette exubérance de la créativité qui, je vous rassure, ne dure pas bien longtemps, mais qui est le témoignage de votre vécu, quelle que soit la forme que ça prend pour vous, même si c’est adressé aux autres. Nous l’avons tous fait quand nous avons été Libérés Vivants. C’est une phase de consumation dans la Joie où il y a besoin, mais ce besoin ne vient pas de la personne, il y a un besoin fondamental, non pas d’expliquer, c’est impossible puisque c’est évident. On ne peut pas l’expliquer selon la raison, mais on peut en témoigner par cette effusion d’Amour qui sort sous forme de mots, sous forme de dessins, de témoignages quels qu’ils soient. Qui est juste la traduction si je peux dire extérieure, donnée au monde, donnée à la vie, que vous vous êtes retrouvé et qu’il n’y a plus aucun doute parce que justement c’est évident, mais cette Évidence ne peut être ni rationnalisée, ni expliquée, ni démontrée autrement que par ce qui émane de vous naturellement.
 
Je laisse intégrer quelques minutes pour profiter ensemble de la vague.
 
… Silence…
 
Alors, nous t’écoutons maintenant.
 
Question : L’Absolu est tout à l’infini, il est rien et tout dans un même temps. Alors pourquoi de l’Absolu est sortie la Source, était-ce pour expérimenter l’Amour ? 
 
Il me semble effectivement que j’ai répondu.
… Pourquoi, vous, Bidi, vous avez su très jeune que vous étiez Absolu ?
 
Mais qui a dit ça ? Je n’ai jamais dit ça, je n’ai jamais dit que j’ai été Libéré jeune, ce n’est pas vrai. Ma libération s’est produite trois années après la rencontre avec mon Maître. J’étais marié, j’avais des enfants et une vie active. Je pense que ce frère ou cette sœur confond avec mon ami Maharshi (Un Ami), mais dans mon cas ce n’est pas vrai. J’avais une recherche comme chacun de vous et bien évidemment la recherche dans un premier temps elle est axée sur l’amélioration des conditions de vie afin de moins souffrir, de comprendre, jusqu’au moment où la rencontre avec mon maître et les trois ans qui ont suivi m’ont effectivement vu, à ce moment-là, bien après ma trentaine, être Libéré Vivant, mais je n’ai pas été Libéré très jeune, bien au contraire, ma vie était difficile, mais simple.
 
Et d’ailleurs je fais une parenthèse. Dans cette période de résurrection, – ça été dit mais je le confirme –, faites-en sorte si cela vous est possible, que votre vie soit la plus simple possible. Je n’ai pas dit d’être frugale, vous pouvez aller en vacances, vous pouvez aller où vous voulez, mais recherchez avant tout à ce que tous les événements de votre vie quels qu’ils soient, soient le plus simple possible et c’est très facile en suivant et en accueillant ce que vous êtes, plutôt que les desiderata personnels ou sociétaux. Vous ne pouvez plus, je l’ai déjà dit, tergiverser, reporter, attendre, soupeser.
 
Alors bien sûr on pourrait dire que vous avez l’Éternité, ce que je disais quand j’étais incarné. Mais il faut bien admettre que les circonstances actuelles n’ont plus rien à voir avec ce qui était habituel depuis des milliers d’années. Vous constatez tous, quelle que soit votre résurrection ou pas, le degré d’anormalité, d’immoralité totale où que vous tourniez vos regards. L’illusion ne marche plus comme avant, les rouages sont cassés, il y a des – comment vous dites ? – des bugs dans le programme de plus en plus fréquents. C’est normal, l’illusion ne peut plus tenir, en vous comme partout. C’est pour ça que les Anciens ont insisté depuis de nombreux mois sur la notion de simplicité, d’humilité, de fainéantise, de responsabilité, d’autonomie.
 
La Lumière est simple, l’Amour est simple. Ils ne peuvent pas être compliqués ; ils sont Évidence. D’autant plus que dorénavant vous êtes de plus en plus nombreux à le vivre.
 
… Silence…
 
Continue.
 
Question : Il y a eu le Libéré, puis le Libéré Vivant, puis le Ressuscité, l’étape d’après c’est quoi ?
 
On tire le rideau mais cette fois-ci vraiment. Y’a plus rien d’autre à vivre, qu’est-ce que vous voulez vivre d’autre ? Mais cela a été dit, le processus que vous vivez actuellement de la résurrection n’aurait pas pu se produire il y a quelques années, avant l’Appel de Marie ou l’Événement, et pourtant cela se produit aujourd’hui. Il n’y a plus rien après. Que voulez-vous de plus quand vous avez ressuscité et que l’Évidence est là ? À quoi voulez-vous jouer encore ? Vivez votre vie, vivez la Vie. Y a rien d’autre à faire, y a pas d’autre étape. Et même cette étape, elle n’était pas prévue, même si nous l’avions, pas moi, mais les Anciens l’avaient anticipé depuis quelques mois. Mais rendez-vous compte, il n’y a pas de plus grande Grâce que de vivre cela.
 
Donc, je confirme, il n’y a pas d’autre étape, même cette étape-là n’était pas, si on peut dire, inscrite au programme, puisque cette résurrection aurait dû être concomitante de l’Événement, réellement et concrètement, mais l’Intelligence de la Lumière rencontrant les résistances de l’ego ont permis de créer cela. Ce n’est pas nous qui l’avons créée, ni vous, c’est la Lumière toute seule, dans son Intelligence. Et comme nous vous le disons tous chaque chose est à sa place, il ne peut y avoir la moindre erreur, le moindre interstice qui peut échapper à la Lumière et à la résurrection. Et je vous l’ai dit, il me semble, que si vous êtes toujours plus nombreux à vivre cette Évidence, – même seul à seul, même sans vous réunir, même sans vous téléphoner ou vous connecter –, cette Lumière, elle émane de partout. Ce n’est plus de l’ancrage de la Lumière, ce n’est plus de l’essaimage de Lumière, c’est la révélation totale de la Vérité que vous vivez individuellement dans un processus collectif.
 
Je crois que le Commandeur avait parlé de plusieurs lignes temporelles. Chacun est sur sa ligne ; la finalité est exactement la même quelle que soit votre résurrection ou votre absence de résurrection. Simplement, il y a un phénomène d’amortissement qui se produit, mais l’amortissement et la contraction du temps par rapport à des dates, quelles qu’elles soient dans le calendrier humain, aujourd’hui ce temps se contracte. C’est pour cela que l’aspect linéaire – décris je crois par un Archange voilà quelques temps – ne tient plus parce plus le temps s’écoule, plus l’ensemble des événements, des circonstances se rassemblent et se produisent en même temps. Vous le constatez d’ailleurs, le temps ne passe pas du tout de la même façon.
 
… Silence…
 
Tu peux continuer.
 
… On passe à des questions plus générales.
 
Question : J’ai beaucoup de difficultés à rester centrée en conscience dans le Cœur. Lorsque j’essaie de calmer le mental, de rester dans la vacuité, je m’endors. Que faire ?
 
Parce que tu penses encore pouvoir, depuis la personne, être Absolu ? Tu le dis toi-même : tu essaies de contrôler, tu essaies de diriger, tu veux, mais faut que la volonté disparaisse ; ce n’est pas la personne qui trouve l’Absolu. C’est quand la personne n’existe plus que l’Absolu est là. Donc, tu ne peux pas partir de la personne par un quelconque désir, une quelconque volonté ou une quelconque intention. C’est l’inverse du sacrifice, ça. Le sacrifice, ce n’est pas aller mettre son connu dans l’inconnu, c’est accueillir l’inconnu pour que le connu disparaisse. C’est exactement à l’envers ce que tu me proposes. Tu peux répéter ?
 
… J’ai beaucoup de difficultés à rester centrée en conscience dans le Cœur. Lorsque j’essaie de calmer le mental, de rester dans la vacuité, je m’endors.  
 
Mais tu ne peux pas calmer le mental, c’est la base de ce que nous vous avons dit, les uns et les autres, depuis des années. Tout ce à quoi tu t’opposes va se renforcer et dès que tu mets une distance par la volonté tu ne trouveras jamais, c’est la disparition de la personne. Donc, la meilleure façon pour toi de le vivre dans ce cas-là, c’est de dormir, il n’y en a pas d’autre tant que tu n’as pas inversé la chose. Tu veux contrôler depuis le connu l’inconnu, c’est impossible. Ce n’est pas une question de manque d’Amour ou de manque de perception, c’est une inversion du concept.
 
As-tu oublié, ou alors tu n’étais pas là, tout ce que j’ai expliqué sur la réfutation ? Quelque part, il doit exister quand même une vision erronée du processus. Ta personne ne peut qu’accueillir dorénavant. Accueillir ce n’est pas vouloir faire taire le mental ou ne pas rester aligné, c’est rester dans une posture d’accueil qui est un état particulier. Accueillir l’inconnu n’est pas avec le connu forcer quoi que ce soit, ni ton mental, ni rien. Je le répète : tout ce à quoi tu vas t’opposer va se renforcer et dans ces cas-là, si la résurrection est en cours, qu’est-ce qui va se passer ? Dès que tu veux contrôler, rester aligné, ne pas avoir de mental, eh bien tu t’endors, c’est cela ?
 
… Oui, c’est cela.
 
C’est normal, tu fais exactement le chemin à l’envers. Tu veux ramener à la personne ce qui n’est pas de la personne, ni de l’histoire. Et dans ce processus de la résurrection, bien plus qu’avant, s’il y a cette confrontation, – on l’a vu avec les douleurs –, c’est pas une mémoire, c’est pas une blessure, c’est pas un manque d’amour, bien au contraire, il te suffit d’inverser la chose. Dis-toi bien que ce n’est jamais ta personne qui va vivre l’Absolu, c’est impossible, puisque c’est quand la personne disparaît, quand il y a le sacrifice de la personne, de l’histoire, des mémoires, même les plus spirituelles. Dans ce mécanisme d’alignement, dont tu parles, le simple fait de vouloir, même inconsciemment, vivre l’Absolu ou être Absolu, t’en éloigne aussi sûrement que si tu prenais ta voiture pour aller dans une ville et de t’y diriger à l’opposé, en espérant revenir à la ville, c’est impossible. Ça ne veut pas dire qu’il y a un attachement à la personne ou un ego ou je ne sais quoi, mais simplement un déficit de compréhension. Tu ne peux rien ramener à la personne. C’est la personne qui disparaît en l’Absolu, tu es donc libérée de la personne.
 
Dans ce cas-là, ce n’est pas un problème d’observateur ou de témoin, c’est réellement un problème de compréhension basique du concept, de l’idée. Tu ne peux rien obtenir de l’inconnu depuis ton connu et tu ne peux rien ramener, tu ne peux que constater la différence avant, après, tout le reste ne sont que des chimères. Si tu comptes ramener des visions, des couleurs, des images, des sensations, tu ne le vivras pas ; ce n’est pas possible. Il faut au contraire accepter la disparition et pas disparaître en disant : « je vais rien ramener ou j’espère ramener quelque chose ». Tu ne peux rien ramener, mais si tu pars avec une idée préconçue de ramener un souvenir, une image, des visions ; y a rien à ramener d’autre que d’être dans l’Évidence, c’est tout. Y a pas à chercher de lignée, de mémoires passées, des émotions, des expériences spirituelles, elles ne te sont d’aucune utilité dorénavant dans ce processus collectif. Je le répète : il y a une inversion ou une incompréhension, et donc cela induit un défaut de positionnement dans tes états intérieurs, alors que je suis sûr que quand tu es dans la vie normale, éphémère, l’Amour est omniprésent, n’est-ce-pas ?
 
… Oui.
 
Donc, c’est vraiment un problème dans la personne qui n’a pas compris le concept, l’idée, et donc tu le fais à l’envers. Et tant que tu le fais à l’envers dès que tu t’aligneras tu disparaîtras, mais le résultat est le même, si ce n’est que dans ton cas, la personne est frustrée. Alors que si tu laisses tomber la personne, y’a plus personne pour être frustré. C’est simple. Il y a en toi l’idée préconçue, qui vient de je ne sais où, que tu vas ramener un trophée, que tu vas ramener des images, mais tu ramènes quelque chose, c’est ton Évidence qui grandit de jour en jour, c’est cette Joie, cette sérénité, cette Paix, appelle-là comme tu veux, tout le reste est rien du tout.
 
Ne vous attendez pas par exemple,  – c’est quelque chose d’extrêmement rare –, d’être stabilisé à cheval, si on peut dire, entre l’Absolu et l’Infinie Présence. Il n’y a rien à ramener de l’Absolu, simplement de découvrir que vous l’êtes déjà et avec l’Évidence de ce qui se produit, c’est gagné. Mais ne partez jamais avec l’idée – comme c’est ton cas j’en suis sûr – de ramener quelque chose, parce que tu ne peux rien ramener. C’est la vacuité, l’Absolu, pour l’ego c’est le néant. Que veux-tu ramener du néant pour la personne ? Ben, bien évidemment, rien. Et d’ailleurs y’a rien à ramener.
 
Tout ce qui serait ramené ne tient qu’à la spécificité de certains frères ou certaines sœurs, pour des raisons qui leur sont propres, de maintenir la conscience à la limite de la A-conscience. Mais dès l’instant où ta conscience ordinaire espère ramener quelque chose, de quelque nature que ce soit, tu ne peux pas le vivre de manière sereine, et pourtant le travail se fait, mais le problème c’est que la personne à ce moment-là est frustrée et elle croit ne rien vivre et elle se bâtit des scénarios abracadabrants où la culpabilité va prendre le dessus, où le nombre d’éléments contraires à l’équilibre de la personne, on va dire, vont se manifester. C’est pas un problème de ne pas être apte, ce n’est pas un problème de mériter ou de ne pas mériter, surtout maintenant, c’est juste une inversion du concept. Est-ce que tu le saisis, ça ?
 
… Oui.
 
Alors, on accueille deux minutes.
 
… Silence…
 
Ne prends pas mes mots pour une engueulade, mais pour un ébranlement.
 
On continue.
 
Question : Bonjour Bidi, tous mes alignements et mes méditations aboutissent à l’endormissement. Pouvez-vous m’éclairer sur ce processus. Vais-je dormir jusqu’à la fin ?
 
Bis repetita. Tu lis et t’écoutes ce que j’ai dit juste avant. C’est la même chose, les mêmes mots.
 
Question : mon mental est toujours présent,…
 
Heureusement.
 
… des pensées sans arrêt. Est-ce un inconvénient pour l’Éternité ? Et à quoi est-ce dû en dehors de la vie sur cette terre ?
 
Aujourd’hui, vous pouvez avoir tout le mental du monde encore présent, il peut plus tourner le mental comme à l’époque où Pépère vous le disait, parce que l’Évidence est là. Mental ou pas mental, repos ou pas repos, l’Évidence va se faire de plus en plus jour. Vous n’avez pas besoin de savoir pourquoi votre mental est là, aujourd’hui il n’est même plus un obstacle. Je vous l’ai expliqué, ce qui peut gêner le plus par exemple, c’est le sac de viande parce qu’il vous appelle par une douleur, par une maladie et vous empêche quelque part de vivre l’Évidence totalement. Mais le mental ne le peut plus, quoi que vous pensiez. Les vagues de Lumière, elles sont pour tout le monde et quel que soit le mental présent au moment où une vague se présente, dès l’instant où vous avez vécu l’une des Couronnes, il n’y a plus aucun problème, vous pouvez vivre l’Évidence avec un mental qui travaille beaucoup.
 
Vous n’êtes pas dans les mêmes circonstances et conditions qu’il y a encore quelques mois où le mental était un obstacle. Le mental n’est plus un obstacle. D’ailleurs vous pouvez constater, pour nombre d’entre vous, que vous pouvez être aligné avec l’Évidence, cette Joie, cette sérénité qui est là, n’avoir aucune vision ni aucune perception et constater que votre mental tourne. Mais c’est très bien, ça veut dire que vous n’êtes plus identifié à votre mental, c’est aussi simple que ça, non ? Puisque vous voyez votre mental, il est vu, il se taira, mais ne cherchez pas à le contraindre parce que là vous allez le nourrir, contentez-vous de le voir. Puisque vous le voyez, vous faites donc la différence entre vous et votre mental, non ?
 
Avant, quand vous faisiez, comment disait le Commandeur, « les petits vélos », ou les autres expressions qu’il a employées, tout ça avant c’était pas possible. Aujourd’hui l’Évidence est là, laissez votre mental, il ne vous gêne pas. Vous croyez qu’il peut vous gêner, mais il n’en est rien puisqu’il y a en quelque sorte cette fusion des consciences. La conscience de veille ordinaire n’est plus un obstacle puisqu’il y a alchimie dans tout ça pour aboutir à la Conscience Nue. Mais la Conscience Nue ne veut pas dire, pour le moment, que vous allez avoir votre mental à zéro tout le temps, vous n’êtes pas encore des légumes. Ça va venir, mais vous n’y êtes pas encore.
 
Donc, laissez tomber votre mental quelle que soit la pensée, que ce soit la pensée d’aller faire des courses ou une pensée affective ou n’importe quoi, ça n’empêche pas de vivre ce qui est là, vous le voyez bien. C’est bien plus le mouvement du corps ou la gêne du corps, la conscience de ce corps de chair qui peut vous gêner que le mental maintenant, parce que la Lumière est au plus proche de votre chair. Elle n’a que faire de votre mental, de vos émotions et de vos histoires. Mais si vous vous opposez à votre mental, bien évidemment il va se renforcer, il va s’amuser encore plus et il pourra peut-être vous empêcher effectivement, ou vous faire croire, que vous ne pouvez pas y arriver. Mais ça c’est la stratégie habituelle du mental. Le simple fait de parler ainsi de votre mental prouve que vous êtes le témoin et l’observateur.
 
C’est ça qui est fondamental. C’est pas de constater qu’il y a plus aucun mental car, je le répète aujourd’hui, au jour d’aujourd’hui, aucun mental ne peut empêcher cette résurrection, sauf si votre mental bien sûr nourrit l’illusion, c’est-à-dire la scène de ce monde, à travers des histoires, des revendications, des postures, le besoin de se faire aimer, le besoin d’être reconnu à quelque domaine que ce soit, parce que dans ce cas-là vous avez oublié l’Humilité, la Simplicité, et vous ne pouvez pas vivre la sagesse, même si vous avez vécu une partie de l’Amour. Parce que pour vivre la sagesse, je vous l’ai dit, je l’ai répété d’innombrables fois quand j’étais incarné : « Quand vous voyez, quand vous vivez que vous êtes tout c’est l’Amour, quand vous voyez que vous n’êtes rien ici, c’est la Sagesse ». Si l’Amour n’a pas de sagesse il y a des risques, c’est un amour qui n’est plus inconditionné, il est conditionné par l’histoire, par la revendication, par l’affectif, par le besoin de jouer un rôle, mais ça ce n’est que l’ego, c’est même pas du mental, c’est le besoin de ramener à la personne plutôt que de laisser la personne disparaître, c’est la peur de l’inconnu souvent ou, comme précédemment, une inversion de la compréhension.
 
… Silence…
 
Alors je t’écoute.
 
Question : Est-ce que les résistances inconscientes s’éliminent toutes seules ? Et se mettre dans son Cœur  accélère-t-il le processus ?
 
Ça rejoint ce que j’ai expliqué depuis le début de cette session. Oui mais pas toujours, c’est à vous qu’il appartient de tester cela, que cela soit sur une résistance du corps, que cela soit sur des résistances des habitudes mentales, c’est la même chose, c’est pareil que pour les douleurs. Simplement, c’est très simple, si c’est les émotions, – les émotions, elles appartiennent à Manipura, au plexus solaire –, donc vous allez utiliser les deux Portes qui sont les plus proches. Lesquelles ? Il y en a deux, Attraction et Répulsion. Voilà.
Si c’est mental, – le mental est situé aussi au niveau du cœur mais de la gorge aussi – et là vous montez obligatoirement, de OD, non pas à ER mais à IM, et là vous allez centrer dans l’Instant Présent. Vous pouvez le faire là aussi par la pensée, par les doigts, par les mains, par des minéraux, par des essences ; par l’idée, ça suffit. C’est d’ailleurs le cas aussi pour ceux qui ont tendance, comme tout à l’heure, dans l’inversion de compréhension, à vouloir ramener à la personne. Là, vous allez ramener au cœur et pas à l’ego, par le geste que je viens de dire. Alors bien sûr, ce n’est pas systématique comme action, mais souvent vous constaterez une sédation, voire une guérison complète de ce qui vous encombrait, sans effort, c’est facile.
 
Donc, retenez, c’est très simple en définitive. Dans ces rapports entre le corps de chair et le corps d’Éternité, utilisez d’abord la Lumière, que ça soit par votre pensée, par vos doigts, vos mains et d’autres moyens, peu importe. Si c’est les douleurs, – on les a vues parce qu’il y a eu des questions sur les différents niveaux –, c’est simple. Si c’est le mental, on l’a vu. Si c’est les émotions, on l’a vu. Si c’est le corps, ben là vous vous adressez aux parties du corps en fonction des Portes qui passent par là. Ça devrait déjà, dans une part non négligeable, je dirais la moitié des cas, suffire à résoudre quoi que ce soit. N’oubliez pas que la résurrection est là, que votre corps d’Éternité est là. Et, en ce qui vous concerne, dans cette interaction et cette intimité entre l’éphémère et l’Éternel, adressez-vous à la Lumière à travers ce que j’ai dit, ce qui n’empêche pas, bien sûr, de compléter par une action plus organique, mécanique, ou même chimique, pourquoi pas.
 
… Silence…
 
Alors, continue.
 
Question : Dois-je continuer un travail personnel avec ma kinésiologue et autre ?
 
La réponse : Comme tu le sais, malgré l’époque qui est à vivre de cette résurrection, il existe quand même des éléments d’habitudes que la Lumière ne suffit pas à transcender, à éliminer. C’est pour cela qu’il est indispensable aujourd’hui de voir l’action de la résurrection mais de ne pas se dire que la Lumière va pourvoir à tout. Il y a quand même encore des besoins, si je peux dire, liés à la conscience ordinaire, ne serait-ce que par l’histoire. Alors, bien sûr la résurrection c’est la libération de l’histoire. Mais rien ne t’empêche d’accélérer le processus parce que plus vite tu en seras libérée, plus vite l’intensité de cet Amour sera là. Donc, il n’y a aucune contradiction, comme les questions précédentes, à faire les deux.
 
N’oubliez pas qu’en cette période, le témoin ou l’observateur, même s’il a disparu, est revenu. Il est important, il est témoin en quelque sorte, cet observateur et ce témoin, de votre Conscience Nue. Mais votre corps est toujours là, même si vous êtes libérés de l’histoire et des mémoires, y’a des habitudes de cette vie, des comportements, des réflexes. C’est à vous de voir et d’essayer. Mais souvent, en tout cas dans la moitié des cas, vous aurez besoin des deux afin d’être tranquille dans la conscience corporelle, la conscience éphémère, afin que celle-ci s’alchimise en totalité avec la conscience de qui vous êtes, afin d’obtenir cette Conscience Nue, indépendante de l’histoire, de la forme, de votre âge et de ce monde.
 
Alors, chaque cas est personnel. Mais n’ignorez pas que quelle que soit la strate de votre résurrection, tant que votre corps de chair est là, il a besoin d’un minimum d’attention et si résoudre des blessures, des mémoires, des habitudes est plus rapide par des actes, – tu as parlé de kinésiologie –, eh bien continue. Qu’est-ce qui t’empêche de faire les deux, jusqu’au moment où l’Évidence de ton Cœur sera telle que tu constateras par toi-même qu’il n’y a que cette Joie, que cette sérénité. Là effectivement, tu n’auras plus besoin de rien d’autre que de toi-même. Mais il faut arriver jusqu’à ce niveau, si je peux dire, d’Évidence. Et même si l’Évidence est totale, – alors je fais un petit aparté – parce que moi j’ai refusé qu’on me soigne, mais j’étais en fin de vie et la souffrance quand vous êtes Libéré n’est jamais un problème. C’est plus la douleur que la souffrance, et souvent des petites douleurs, une petite arthrose, une petite inflammation, mais les grosses douleurs chez un Libéré n’ont aucune incidence sur la conscience, sans ça bien sûr que je me serais soigné. Je sentais simplement une fatigue.
 
Donc, tout ce qui t’a été proposé, tout ce que tu as rencontré durant ces années et cette année passée, c’est pas par hasard. Donc, ne te prive des deux versants de la chose qui est à vivre, l’Éternité et cette forme de soins, sauf si ton Cœur, par l’Évidence que tu vis te fait ressentir que ça ne sert plus à rien. Mais la décision ne peut pas venir de moi ni de toi en tant que personne. C’est l’Évidence de ce qui se déroule ou pas. Rappelle-toi ce que j’ai dit : la Lumière peut beaucoup, mais tant que le corps est là, elle ne peut pas tout.
 
Donc, utilisez ce qu’il reste de votre personne, de votre personnage, pour quelque part le peaufiner, le mettre en état dans votre conscience ordinaire, de vivre la totalité et la finalité de cette résurrection, c’est-à-dire être libéré non seulement de la personne, mais aussi de l’histoire. Ça se constate comment ? Il n’y a plus de désir, il n’y a plus de pulsions, il n’y a plus de peurs, il y a encore du mental, il y a encore des émotions, mais elles ne sont plus figeantes, paralysantes, c’est-à-dire que l’Évidence demeure malgré cela. Par contre, si c’est des douleurs du corps, comme je viens de le dire, si vous êtes libéré vous savez bien que la douleur n’entraîne pas votre conscience ordinaire. Sinon, si votre conscience est ordinaire, comment vous le savez ? Vous avez sans arrêt cette douleur ou ce trouble dans la tête parce que le corps se manifeste. Alors là, traitez le corps, voyez si la Lumière peut agir ou pas.
 
Donc, chaque cas est différent, mais ne te prive pas, si tu en as l’occasion, de ce qui t’a été utile jusqu’à présent, sauf si vraiment l’Évidence est telle que cela n’a plus aucun intérêt. Mais ne te prive pas de quelque chose que tu as peut-être vécu comme efficace et qui a permis d’éliminer certaines choses. Bien sûr, ça concerne la personne, mais si la personne est mieux, du fait de l’alchimie en cours, avec le témoin et l’Évidence, ça va être facilité. Il ne faut pas en faire une obsession de ce corps, mais si vous sentez que votre conscience est gênée quelque part par cette conscience du sac de chair, du sac de viande, eh bien réparez votre viande.
 
… Silence…
 
Eh bien, continue.
 
… J’ai encore deux questions. Il nous reste très peu de temps avant la pause.
 
Alors, autant les reprendre après, avec d’autres.
 
Alors Bidi vous salue et vous dit, à dans quelques instants.

 

N.B. * Pour situer « portes » et « Étoiles » rendez-vous sur la page « Schémas utiles«  ou suivre ce lien :http://www.etresenevolution.com/schemas-utiles/

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com