OMRAAM MIKAËL AÏVANHOV – PARTIE 1 – 29 janvier 2018

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link

Lecture et téléchargement PDF : OMA – PARTIE 1 – 29 JANVIER 2018

PDF Download : español  português

OMRAAM MIKAËL AÏVANHOV

PARTIE 1

29 janvier 2018

Eh bien chers amis je suis extrêmement réjoui de vous retrouver aujourd’hui et je dois dire aussi qu’il y a une certaine forme, allez, comment pourriez-vous nommer ça ?.. d’émotion à m’adresser à vous aujourd’hui.
 
Marie est venue vous voir il y a très précisément 4 semaines et elle vous a dit que c’était la dernière fois qu’elle s’exprimait de cette façon avant de se révéler entièrement en vous, en chacun de vous. Je viens quant à moi aujourd’hui en tant que Commandeur des Melchisédech, et je viens vous délivrer un certain nombre d’éléments qui vont permettre, je l’espère pour nombre d’entre vous, de rentrer dans la joie ineffable du Cœur que vous êtes de plus en plus nombreux à vivre sur cette terre, même et surtout sans savoir ce qui se produit.
 
Alors bien sûr, aujourd’hui, je suis venu vous dire qu’il n’y a plus besoin d’histoire et que nous, les Anciens, comme les Étoiles, comme les Archanges, depuis le conclave archangélique, qui ont participé au même titre que vous, à la libération de la terre, doivent eux aussi dorénavant comme nous tous, nous libérer de l’illusion de l’histoire. Tout ce qui vous est nécessaire pour traverser cette période, si vous avez l’impression de ne pas être dans cette Félicité, dans cette Joie et cette Paix, et j’y reviendrai de manière beaucoup plus extensive juste après ce que je vais vous dire maintenant.
 
Il faut saisir que la Joie liée au Feu Igné, qui je vous le rappelle est de partout, nait spontanément en vous, ne peut avoir qu’une seule traduction possible au sein de votre conscience, c’est de vous faire découvrir la joie inconditionnée dont nous vous avons tant entretenu et que vous avez vécue par épisodes durant toutes ces années. L’évidence du Cœur se traduit par le Silence, l’évidence du Cœur ne donne plus aucune prise possible à quelque histoire que ce soit, que cela soit votre histoire personnelle, que cela soit tout ce que nous vous avons développé depuis déjà plus de 30 ans parmi vous et de différentes façons, par différentes voies et par différentes approches, doit aujourd’hui cesser.
 
Et nous, Anciens, Étoiles, devons, nous aussi passer par le chas de l’aiguille, c’est-à-dire, vivre comme chacun de vous ce que la terre doit vivre. Le seul lien historique que j’aimerais vous rappeler, c’est que aussi bien les Étoiles, que les Anciens, que les Archanges, ont été présents tout autour du soleil et sont au plus proche de vous maintenant. Nous étions je vous le rappelle dans une espèce de vaisseau de Lumière à l’interface entre la vraie Lumière et la fausse lumière qui éclaire ce monde. Nous vous avons dit, au fur et à mesure de ces années, que viendrait un moment où il y aurait un certain nombre d’évènements, nous vous avons dit aussi tout au long de ces années que seul le Père connaissait la date.

Cette date nous avons essayé de vous la faire anticiper au plus proche et au plus juste durant le dernier trimestre de l’année qui vient de s’écouler. Vous le constatez, nous sommes à la fin du mois de janvier de votre nouvelle année. Mais vous constatez aussi, et c’est la première chose à constater, au-delà d’être encore inscrit quelque part au sein de l’illusion de votre personne, de l’illusion de l’histoire, de l’illusion du théâtre, vous êtes de plus en plus nombreux à avoir réellement et concrètement vécu votre résurrection et en quelque sorte, avez vécu, quand je dis nombreux, je ne parle pas de vous, qui êtes en réaction, qui buvez nos paroles, qui vous opposez, qui essayez de savoir, qui essayez de vivre, mais je parle de la grande majorité des frères et des sœurs humains pour lesquels vous avez travaillé pour certains d’entre vous, comme nous, depuis de très nombreuses années, est enfin accompli.
 
Le processus de la résurrection à titre individuel concerne maintenant des dizaines de millions de personnes, de frères et de sœurs sur cette terre qui jusqu’à la fin ultime de l’année 2017, ou en tout cas depuis la période qui a commencé le 15 décembre, se sont retrouvés libérés tout en étant, bien sûr, encore au sein de l’illusion. Et c’est ce réveil massif, cette résurrection finale qui s’est produite chez des frères et des sœurs de partout sur la planète comme chez les végétaux, comme chez les animaux, qui a créé la délivrance. Alors bien sûr la gestation est largement terminée. Elle s’est terminée comme Marie vous l’a dit, je dirai même 2 jours avant le 31 décembre de l’année 2017, le 29 décembre pour être précis. Ce à quoi vous assistez est, en ce moment même, la superposition de plusieurs lignes temporelles, ou chacun retrouve son autonomie, sa liberté, mais aussi actualise ici même, puisque bien sûr l’Appel de Marie n’a pas encore eu lieu, et il est de plus en plus imminent.
 
Alors bien sûr, vous avez tous les déçus des dates, or l’Éternité ne connait pas de dates. Bien sûr l’évènement collectif est plus que jamais d’actualité, et je dis l’évènement collectif parce que vous savez qu’il y en a de plusieurs ordres, concernant aussi bien des signes célestes, que des signes acoustiques que des signes énergétiques et vibratoires. Mais le plus important et c’est comme ça que vous vous démontrez à vous-même, votre propre liberté, c’est que vous n’êtes plus inscrits dans aucun scénario, dans aucune histoire, parce que, quand nous vous parlons du Cœur du Cœur, de la Conscience Pure, de l’Infinie Présence, de l’Ultime Présence, de Shantinilaya, tous ces mots divers que nous avons employés, utilisés afin de vous fournir un cadre de référence, un cadre pour vous repérer, n’a aujourd’hui plus aucune raison d’être. Et je parle là pour l’ensemble de la terre en tant que Commandeur de l’ordre des Melchisédech.
 
Certains d’entre vous ont suivi une histoire, certains d’entre vous ont vécu des montées vibratoires qui correspondent à la rencontre entre l’éphémère et l’Éternel. Le cocon est synthétisé, certains parmi vous ont déployé les ailes, elles sont sèches, ils se demandent d’ailleurs pourquoi l‘illusion est encore là, mais la Joie est telle que, dès que vous fermez les yeux, et je ne parle pas de méditation, dès que vous êtes immobile vous constatez, chaque jour pour ceux d’entre vous qui ont vécu leur résurrection, que plus rien ne pourra être comme avant votre résurrection. Le marqueur de l’évidence de votre résurrection, quelles que soient les questions qui peuvent encore exister dans la personne, dans l’histoire, n’ont plus aucun intérêt, parce que l’évidence de la Joie, l’évidence  de la Paix à certain moment et de manière de plus en plus importante, et de plus en plus évidente, ne peut laisser la place à quelque personne que ce soit, à quelque dualité que ce soit, et en particulier la dualité bien et mal.
 
Vous savez : « le dieu, le diable, c’est vrai, c’est pas vrai, c’est celui qui dit qui est », il n’y a besoin d’aucun mot, d’aucune forme, d’aucune vision, parce que ce qui se passe quand vous êtes dans cette Joie sans objet qui s’est installée et qui va grandir à chaque minute si vous le souhaitez, de plus en plus, correspond bien sûr, et vous l’avez senti, et vous pouviez le deviner, parce que nous vous avions dit que le Feu Igné allait se manifester, déjà en novembre et déjà en octobre, ça a été stipulé et de manière extrêmement précise par les Anciens, par les Étoiles, vous n’avez pas dorénavant à chercher une histoire. Vous n’avez rien à chercher.
 
Nous avions largement développé les concepts de rester tranquille, d’immobilité, d’accueil. L’Archange Anaël, voilà déjà de très nombreuses années, avant les noces célestes, vous avait développé de manière très large ce qui était nommé à l’époque : l’abandon à la Lumière.
 
Aujourd’hui, ceux d’entre vous qui ont vécu la résurrection et qui sont donc réellement ressuscités, bien plus que libérés vivants parce que là, ils n’ont pas la certitude de l’expérience et de l’état de l’Absolu, mais ils ont vu la vanité du Soi, la vanité de toute histoire enfermée. Bien sûr beaucoup d’entre vous, aujourd’hui se retrouvent ailleurs que dans cette Joie permanente qui ne souffre aucune interrogation, aucune question, parce que cette Paix et cette Joie dont je ne vais pas reparler bien sûr, est : Évidence. Dans l’Évidence vous trouvez quoi ? La disparition bien sûre, la lucidité, la précision non pas de ce monde qui se brouille de plus en plus, où il n’y a rien à en tirer, mais la précision de ce qu’est votre Éternité.
 
Alors bien sûr comme je l’ai dit, il y a plusieurs lignes temporelles, il y a certains d’entre vous pour qui ça va se produire durant la nuit, ils vont s’apercevoir qu’ils baignent dans une Paix et ils ont au réveil le souvenir de cette Paix. D’autres enfin vont sentir les horaires ou le Feu Igné est de plus en plus extensif. Je vous rappelle aussi que pour ceux qui n’ont pas suivi le déploiement de la Supraconscience à travers toute l’histoire que nous avons racontée sont les derniers et aujourd’hui qu’est-ce qu’ils sont, ils sont les premiers, parce qu’ils n’ont jamais été séduits par les histoires, mais seulement par la Vérité même si cette Vérité croyait être trouvée au sein de mouvements, au sein de mouvements religieux, de spiritualité, de religion.
 
Je vous rappelle que déjà, voilà de nombreuses années, le seul être libre, réellement libre qui est venu s’exprimer parmi vous et qui est revenu il y a peu de temps était celui qui se nomme Bidi. Tous sans exception je vous le rappelle, même les Archanges, qui bien sûr n’ont jamais été incarnés en ce monde mais ont été impliqués à un titre ou à un autre dans l’enfermement de ce monde, ont été obligés de participer à cette libération, chose que vous avez faite pour nombre d’entre vous, et de la part de l’ensemble de la confédération intergalactique des mondes libres, je rends grâce à votre sens du service, je rends grâce à votre semence d’Étoile, mais surtout maintenant j’aimerais rendre grâce à votre Liberté, celle qui ne s’encombre, ni du personnage, c’est-à-dire que vous êtes réellement libérés de la personne, et aussi et surtout libérés de toute histoire.
 
Alors vous allez avoir énormément de frères et de sœurs qui vont maintenant vivre les vibrations et qui vont vivre le Soi et qui vont se mirer dans leur propre Soi. Vous savez il y a eu durant toutes ces années où nous vous avons accompagné, d’innombrables illusions qui se sont produites au sein de l’illusion avec des revendications de rôles, de fonctions, d’attributs, de missions, tout cela, c’est terminé. Parce que si vous faites une différence entre les plus lumineux de vos frères et sœurs que vous connaissez et celui qui a été nommé Yaldébaoth, vous n’avez rien compris. Il n’y a pas de différence à faire entre votre enfant et l’enfant de l’autre, ça c’est la personne qui vit, éprouve et ressent les différences.
 
Mais en étant Libéré vivant, libéré de la mort et libéré de l’illusion vous ne pouvez plus être dupe parce que dès l’instant ou vous essayez de vous servir de votre mental pour autre chose que ce qui concerne l’activité de votre personne, la Joie vous rattrape. Mais bien sûr vous constatez qu’autour de vous, il y en a, beaucoup aussi, qui ne sont pas rattrapés par la Joie et qui entretiennent des histoires, des persistances de personnes, ils sont donc dans le cadre typique de ce que nous avions développé voilà fort longtemps après l’année 2012 concernant l’illusion. Ils ont voulu amener la Lumière dans l’histoire alors que la Lumière met fin à l’histoire, à la personne, à l’histoire personnelle, à l’histoire collective ou si vous préférez au rêve collectif. Mais bien sûr chacun a choisi et se retrouve aujourd’hui très précisément exactement, parce que la perfection de l’intelligence de la Lumière est telle que vous ne pouvez être ailleurs qu’à la place que vous devez être, c’est-à-dire soit dans la Joie et ressuscité soit dans les affres du mental soit dans les problématiques à résoudre de quelle que nature que ce soit concernant votre corps, la société, vos relations.
 
Celui qui est en Paix et en Joie ne veut plus jouer à tout ça et il ne le peut plus parce que la Joie comme je vous l’ai dit, est Évidence. Elle n’a pas besoin de justification, elle n’a pas besoin de mot, elle n’a pas besoin de posture, elle n’a pas besoin d’adhérer à quoique ce soit. Et la Joie ne peut apparaître que si vous êtes vrai avec vous-même, non pas avec votre personnage, non pas avec quelle qu’histoire que ce soit même celles qui vous ont guidés et accompagnés durant toutes ces années. C’est le seul à seul, ça ne vous empêche pas de rire parce que la Supraconscience est la conscience nue, pour ceux qui vivent cette Joie, vous sentez bien que c’est un grand éclat de rire intérieur, ça n’a rien à voir avec l’exaltation, ça n’a rien à voir avec la moquerie de quelque frère que ce soit, quelque soit sa posture. C’est un vrai état d’Amour, parce que dans l’Amour vous voyez la Vérité.
 
Alors le plus important aujourd’hui c’est de vivre cette Joie, et vous ne pouvez pas vivre la Joie tant qu’il y a encore la moindre histoire au niveau spirituel, au niveau de l’énergie et au niveau de la vibration.
 
Ainsi ce jour est donc ma dernière intervention parmi vous, parce que nous aussi, Anciens, nous devons rentrer dans cet état de stase, seul à seul, même au sein de notre assemblée, afin d’être synchrones, et nous le sommes, avec vous, quant au signe céleste. Il n’y aura donc plus d’intervention d’Êtres comme nous, parce que nous aussi nous entrons dans le Silence.
 
Alors bien sûr vous avez d’innombrables canaux qui vous disent qu’il y a quelque chose qui est en train de se produire, or comme vous l’observez peut-être si vous êtes encore en train de lire des histoires, chacun voit une finalité différente, et c’est normal ! La Lumière vous rend libre, mais si votre liberté consiste à maintenir la dualité, comment faire ? La Lumière ne peut vous contraindre à rien. Et comment savez-vous que la dualité vous intéresse, non pas parce que votre corps est encore là et qu’il y a des choses à résoudre, mais surtout parce que vous êtes encore dans la dualité. Et la dualité c’est quoi ? C’est voir le diable ailleurs qu’en vous. Et c’est quoi la Lumière, je ne parle pas de la lumière projetée, celle que vous avez vécue à l’interfaçage de votre éphémère et de l’Éternel. L’Amour est pure Joie, au-delà de toutes formes, de tout scénario, de toutes revendications personnelles, parce que pour vivre la résurrection il faut avoir vécu le véritable Sacrifice, non pas seulement de votre personne, comme l’ont vécu les premiers Libérés vivants, mais aussi de l’histoire.
 
Je crois que tous les canaux maintenant quoiqu’ils aient servi, ont peut-être aussi un besoin de s’immerger dans cette Joie sans objet et dans leur résurrection et d’ailleurs, et là je ne parle pas seulement pour les canaux ou ceux qui perçoivent l’énergie, la vibration ou encore les histoires, vous allez constater que cette Joie devrait être présente que dans la disparition, mais je dirais que la disparition, que les disparitions que vous vivez aujourd’hui ne sont pas un abrutissement, mais une lucidité totale. Vous avez des frères et des sœurs par millions qui commencent d’ailleurs à témoigner d’eux-mêmes, non pas d’être ceci ou cela, non pas d’avoir vécu la vibration, non pas d’avoir évolué ou amélioré quoi que ce soit, mais du jour au lendemain ils vivent la Vérité et l’Évidence. Alors ce que j’ai envie de vous dire à chacun de vous où que vous soyez situé, dans la dualité : bien-mal, ou dans l’Unité la plus pure qui correspond à la Conscience Pure, pure et nue, là où il n’y a ni bien, ni mal. C’est-à-dire qu’à ce moment-là vous commencez à vivre en Éternité et si vous vivez en Éternité, sans travestir quoique ce soit, en n’étant plus identifié à votre personne, votre personnage, votre histoire, l’histoire de ce monde, alors là vous êtes libérés en totalité. Le témoin de cette liberté, y’en a qu’un c’est la Joie, et cette Joie est Évidence. Tout le reste, même les mots que je suis en train de vous dire maintenant ne sont que des histoires.
 
Nous avons extrêmement insisté et d’ailleurs certains Anciens et en particulier celui que je nomme mon aimé qui est Bença Dounov, Orionis, vous a donné en préalable à ce dernier trimestre de l’année 2017, tous les éléments que vous alliez rencontrer. Les Étoiles en particulier et je pense en particulier, à Ma Ananda Moyi, à Thérèse de Lisieux, vous ont donné tout ce qui allait se passer et parmi les Anciens, j’ai laissé s’exprimer librement, c’est-à-dire sans tenir compte de l’avis de l’assemblée des Melchisédech, Frère K et Sri Aurobindo, parce que vous le savez, l’un a été Jésus de Nazareth et l’autre a été Jean et donc ils étaient marqués par l’histoire, ils étaient impliqués dans l’histoire et je les ai laissé exprimer ce qui permettait d’évacuer les derniers éléments de l’histoire.
 
Alors ceux qui ont besoin de certitudes et qui ne vivent pas cette paix et qui sont encore dans les histoires, je ne parle pas de votre vie personnelle qui est à mener, sans la fuir, à la mesure que la Lumière vous l’accorde, vous n’êtes plus dans votre vie, vous êtes dans la Vie, vous êtes vivants et être vivant ne s’accommode d’aucune histoire. Bien sûr si la Paix est là, que se passe-t-il ? Ce monde disparaît réellement et concrètement et il est remplacé sur l’écran de votre conscience par la Lumière Blanche ou par ce que je pourrai appeler l’absence de Lumière qui n’est pas l’ombre, parce que pour qu’il y ait ombre il faut qu’il y ait une lumière qui éclaire cette ombre, là vous êtes devenus la A-conscience. C’est-à-dire vous n’êtes plus sujets ni soumis à quelque histoire que ce soit, ni même à cette forme.
 
Je vous rappelle, il n’y a pas d’autre témoin que le silence du mental, le silence des émotions parce que la Paix et la Joie puissent prendre tout l’espace. Alors bien sûr au fur et à mesure que ce monde disparaît de votre conscience avant qu’il ne disparaisse sous vos yeux si je peux dire, et vous savez que ça peut vous tomber dessus d’une minute à l’autre, et je dirais même que tous les éléments que nous avions dit, qui étaient dans un ordre précis, voilà quelques années, puis dans n’importe quel ordre n’ont même plus besoin de se produire.
 
C’est-à-dire que l’évènement de quelque nature qu’il soit, et je parle d’un évènement collectif, qu’il soit humain, qu’il soit céleste, qu’il soit auditif ou qu’il soit simplement l’évidence de cette Paix aboutira de toute façon aux 3 jours de ténèbres ou aux 3 jours de jour selon l’endroit où vous êtes situés sur ce plan. Il n’y a aucune différence selon le lieu où vous êtes, parce que selon le plan de perfection de la Lumière qui vous est donné à voir, bien sûr dès que vous sortez de votre personnage et de toute histoire, bien sûr que vous allez sentir ce que nous avons nommé les Étoiles, les Portes, les circuits, les circuits de l’Onde de vie, le Lemniscate Sacré, mais tout ça même se retrouve balayé littéralement par l’intensité de la Joie et l’évidence de cette Joie.
 
Alors pour ceux qui en sont aux prémices, ils peuvent difficilement parler de Joie, mais ils ne peuvent que constater cette Paix qui ne dépend de rien, parce que vous pouvez être très malade mais vous êtes quand même dans la Paix. Vous pouvez être accusé de mille maux, vous restez dans la Paix, il ne peut pas y avoir de réactions, parce que toute réaction sera toujours inscrite au sein de la dualité, or l’ultime scène de théâtre de ce monde qui disparaît concrètement maintenant, vous donne à voir cela. C’est-à-dire, comme l’Appel de Marie n’a pas eu lieu dès les premiers jours de janvier, et d’ailleurs ayant vu cela, voilà déjà deux semaines que je vous ai annoncé que je venais le 29 janvier, il était évident que les trois jours n’auraient pas lieu avant, mais maintenant je vous dis que nous aussi, nous allons nous préparer à cette stase avec vous, dans le Silence.
 
Bien sûr, il vous est pas demandé de faire silence, il vous est demandé d’être dans la Joie. Vous allez d’ailleurs voir par vous-même, si vous commencez à parler, si vous parlez des circonstances de ce monde, concernant la matérialité de ce monde, sans notion spirituelle, vous pourrez tout à fait mener une vie normale. Mais dès que vous voudrez rentrer dans des histoires spirituelles, dans des vibrations, vous serez dans la confusion, dans la colère et dans l’égarement. Il n’y a pas d’autre voie que de demeurer immobile en silence, de ne plus écouter ce que vous dit ce monde, de ne plus écouter ce que vous dit votre personnage mais vraiment, réellement et concrètement d’écouter votre Cœur, parce qu’il a une seule chose à vous dire : vous êtes ce Cœur.
 
Dans ce Cœur ici sur ce monde, être Libéré c’est mettre fin à toute histoire. Mettre fin à toute histoire c’est rentrer dans la Vie Éternelle et pas dans la vie étroite qui est inscrite entre la vie et la mort. Ce que vous vivez n’est pas la mort, c’est la résurrection, nous vous l’avons toujours dit, mais dans votre résurrection vous allez constater que tout ce que nous vous avons dit, quels qu’aient été jusqu’à aujourd’hui si je peux dire, vos antécédents au sein de l’histoire, vous allez voir cette Évidence. Alors bien sûr il y a des processus vibratoires de plus en plus intenses, et la chose nouvelle c’est que vous avez des millions de frères et de sœurs humains-âme, qui vivent depuis cette période de décembre cette ouverture phénoménale. Bien sûr eux ils constatent la Joie, mais ils n’ont pas je dirais, tout le préalable que vous avez suivi ou rejeté, peu importe, parce qu’à partir du moment ou vous portez votre conscience, que vous donniez un avis : « c’est juste, c’est injuste, c’est vrai, c’est pas vrai » ça ne change rien, vous avez porté votre attention. En ce qui nous concerne c’était là l’élément le plus important.
 
Vous savez nous vous avons parlé par exemple des livres des morts, qu’ils soient égyptiens où qu’ils soient d’ailleurs, où on lisait ce livre des morts à ceux qui allaient partir pour leur permettre de se repérer. Aujourd’hui le repère c’est votre Cœur et dans le Cœur il n’y a pas d’histoire, il y a le même regard porté sur chaque chose, avec bienveillance quand il est vu des choses qui ne sont pas justes. Mais quand vous êtes dans la Vérité, dans le Cœur réel et pas le cœur de la tête, parce qu’il y a des processus vibratoires qui se sont mis en place au travers du Feu Igné. Métatron s’est déposé dans votre tête, il s’est déployé, alors là vous l’avez vu soit vous l’avez laissé dans votre tête soit vous l’avez accueilli, vous avez accepté le sacrifice, et alors, Métatron si je peux dire, s’est retrouvé dans votre Cœur. Et là, la Joie sans objet, la Félicité, l’Évidence ont commencé à apparaître et à prendre de plus en plus de temps, de plus en plus d’espace, vous voyez.
 
Alors Bidi hurlerait en vous disant : « mais qu’est-ce que vous attendez pour sortir du théâtre, pour voir qu’il n’y a pas de théâtre ? » Tout ça nous vous l’avons expliqué en long, en large et en travers. Vivre l’inconnu c’est se libérer de tout connu, vous ne pouvez pas prétendre connaître au sein de votre personne la Vérité, même nous. La seule Vérité est Amour-Lumière, mais ça sert à rien de le déclamer, ça sert à rien de le chercher. Vous le savez Bidi vous l’avait dit que toute quête spirituelle était une escroquerie, aujourd’hui vous voyez les résultats de ce que vous avez cocréé durant ces années. Et là je parle pour l’ensemble de l’humanité, même endormie, parce que c’est une période résolutoire et vous êtes très exactement à l’emplacement qu’il vous faut, même si vous êtes dans l’illusion concernant l’histoire de ce monde. Je vous rappelle qu’il y a de nombreuses années, vous vous rappelez, nous avions vécu les tournicoti-tournicotas avec des frères et des sœurs très proches qui vivaient le Soi et qui se sont enfermés dans le Soi. Le Soi n’est qu’orgueil spirituel, parce que vous n’êtes pas sacrifiés quand vous vivez le Soi, vous êtes encore inscrits dans la linéarité du temps et vous êtes encore inscrits dans le personnage. Il n’y a que celui qui a vu le Soi et qui a accepté son sacrifice qui vit la résurrection maintenant, mais je vous rassure vous savez que vous êtes tous libérés.
 
Alors je vous rappelle qu’il n’y a pas une seule et unique destination. Pour l’instant vous étiez tous sur terre, vous étiez dans ce monde, sur ce monde ou vous croyiez même être de ce monde. Aujourd’hui l’évidence du Cœur est telle que chaque jour il y a des millions de frères et de sœurs qui sortent de l’histoire. Et vous allez constater en vous comme autour de vous que ceux qui ne vivent pas cette Joie permanente qui ne dépend d’aucune histoire, d’aucun scénario, eux vont entrer en résistance, c’est-à-dire qu’ils vont avoir besoin de parler, ils vont avoir besoin de justifier, ils vont avoir besoin d’expliquer, ils vont avoir besoin d’exister, mais exister ce n’est pas être en vie, c’est l’évidence du Cœur qui vous montre cela.
 
Il n’est plus temps de faire des discours, il n’est plus temps d’essayer de se trouver, il n’est plus temps de réfuter, le temps est à l’Évidence. Alors si vous ne voyez pas cette Évidence qui pourtant est là, comme nous vous l’avons dit pour chacun, c’est votre face à face, votre seul à seul. Vous ne pouvez vous en prendre qu’à vous-même, parce que la Lumière est accessible depuis début décembre et surtout maintenant pour chacun et ça ne dépend pas d’une volonté, ça ne dépend pas d’une histoire, ça ne dépend pas d’une lignée, ça dépend réellement de votre acceptation de ce que vous êtes et que vous ne connaissez pas.
 
Quelques soient les prémices que vous en avez, que ce soit en rêve que ce soit par des processus vibratoires, la seule certitude c’est votre Cœur, mais n’allez pas imaginer ça dans votre tête,  je parle là, effectivement et concrètement de l’emplacement de votre conscience, la conscience n’est plus dans l’ego, la conscience et nous le voyons chez beaucoup de frères et de sœurs, est encore je dirais dans l’illusion luciférienne, c’est-à-dire, l’histoire, les scénarios, les jeux de rôle, oubliant par là même de vivre le Cœur, oubliant par là même qu’il n’y a rien à sauver. Que voulez-vous sauver ? L’histoire, un rôle, une fonction ? Je vous rassure, vous savez, nous voyons tout cela très clairement, et comme il y a quelques années, je vous avais dit que nous recrutions, et bien je peux vous dire que le recrutement, il est plus que sur-unitaire en quelque sorte, nous avons largement de quoi libérer tous les autres mondes et pas un seul. Maintenant vous êtes tous libres, et rendez vous compte de ce que je vous dis. L’Appel de Marie, vous l’avez entendu, à titre individuel, oui, c’est Marie qui vous parle quand vous êtes dans la Lumière Blanche, c’est Marie qui s’exprime quand votre Cœur ressent cette Joie qui ne dépend de rien et que vous êtes dans cette Évidence. Vous voyez ?
 
Alors y’a pas de culpabilité à avoir parce que chaque jour je vous l’ai dit vous êtes des millions, et rappelez-vous, ce sera certainement la dernière allusion que je ferai à ce livre, que Frère K et Sri Aurobindo ont définitivement jeté au feu, si je peux dire. C’est quoi ? C’est que vous êtes libres !
 
Marie est là, vous avez vu, vous avez vécu, et quand je dis ça, ce n’est pas analyser le monde pour voir qu’il est faux, qu’il est fourbe ou qu’il est illusoire, ou qu’il vous fait souffrir, ou qu’un autre frère ou sœur n’est pas dans la Vérité, et que vous vous êtes dans la Vérité, bien sûr, vous connaissez tout ça ! Donc soit vous êtes réellement et concrètement dans la Joie sans objet, sans support, sans personne, sans histoire et à ce moment là, vous n’avez plus soif comme cela a été dit, soit vous avez encore soif et à ce moment là vous n’êtes pas dans la Vérité. Il n’y a plus de demi- mesure or je vous rappelle, que à l’issue de la scène finale vous êtes tous libres, mais vous n’avez pas tous la même conception de la liberté, parce que ce sont des mots. Tant que votre conscience, je ne parle pas de votre personnage, je parle pas de vos visions, je parle pas de vos pouvoirs psychiques quels qu’ils soient, je parle simplement de la conscience nue, parce que trouver la conscience nue c’est trouver l’Amour. C’est l’Amour qui vous a trouvé, vous ne pourrez jamais le trouver dans quelle qu’histoire que ce soit. Nous vous l’avons dit durant toutes ces années, nous vous donnons une histoire à vivre qui était la plus propice pour vivre ce que vous vivez maintenant, alors vous ne pouvez vous en prendre qu’à vous-même dans ce seul à seul. Tant que vous n’avez pas vu qu’il n’y a personne d’autre, tant que vous n’avez pas vu, c’est-à-dire dans votre chair, je ne parle pas de la vision par les yeux ou par les concepts, mais tant que votre Cœur n’a pas éprouvé cela, vous demeurez dans l’histoire.
 
Or le problème que vous allez avoir pour ceux qui aiment les histoires, et vous le savez, pendant les 3 jours y’a plus aucune histoire qui tienne, alors certains parmi vous, je vous l’ai dit sont déjà ressuscités, et ils n’ont pas besoin de le clamer, ils n’ont pas besoin de le dire, mais vous le voyez vous-même de l’extérieur. Ce n’est pas une posture, ce n’est pas une justification, c’est l’unique vérité, il y en a pas d’autre. Alors, bien sûr, vous pouvez toujours, et c’est le cas de le dire « construire des plans sur la comète » mais il n’y a plus besoin de plan, là est la liberté de la Lumière. La Lumière n’a pas besoin de forme, elle n’a pas besoin de dimension, c’est l’expérience de la conscience qui a besoin de forme et de dimension, mais rappelez-vous, vous êtes antérieurs à la conscience, c’est ça le Serment et la Promesse.
 
Alors oui, chaque jour, avant même le moment collectif, et vous allez voir ces témoignages qui vont affluer de partout, et c’est pas la peine d’aller sur les mondes binaires, vous savez : internet, la stratégie de libération de ce monde est passée depuis fort longtemps par la contamination d’internet afin d’éviter que vous soyez automatiquement reliés à des machines. Donc nous avons emprunté la voie de l’ennemi si je peux dire, mais vous savez qu’il n’y a pas d’ennemi. Mais il y a l’ennemi sur le plateau de jeu, afin de finir le jeu, et eux ne voulaient pas finir le jeu, et vous savez que ça c’est déjà produit un certain nombre de fois au sein de ce monde. D’ailleurs avec la bénédiction si je peux dire, de ceux qui étaient enfermés, vous savez celui qui est enfermé, si on lui dit qu’il est enfermé, il ne peut pas l’accepter, il va se construire tous les scénarios que nous avons tous vécus dans nos incarnations, moi le premier, moi le premier quand je jouais à faire de la magie au moyen âge, on était tributaire de l’histoire.
 
Alors bien sûr c’est à vous maintenant. Toutes les questions que vous allez me posez, j’y répondrai toujours selon ce point de vue. Es-tu un témoin de ta personne ou es-tu un témoin de la Lumière, si tu es un témoin de la Lumière, il n’y a plus personne, si tu es un témoin de la Lumière, ce qui prédomine et qui est toujours loi, quelle que soit la souffrance, quelle que soit l’impatience, quel que soit le désespoir, c’est la Joie et la Paix, parce que le désespoir et l’attente concernent toujours la personne, mais celui qui a trouvé la Vérité maintenant n’a plus du tout besoin de quelque histoire et il sait parce qu’il le vit : l’imminence.
 
Vous imaginez bien que tous ces frères et ces sœurs par millions, par dizaines de millions maintenant qui vivent réellement et concrètement le Cœur, c’est-à-dire cette Paix, cette Évidence, vous croyez sincèrement qu’ils vont se poser des questions sur autre chose que la vie. Certes, ils font le ménage surtout s’ils étaient simples d’esprit comme des enfants, c’est-à-dire le Cœur, non, mais insérés dans l’histoire, ceux-là, y’a plus aucun problème. Les problèmes ils vont demeurer, bien sûr et nous vous l’avons toujours dit, c’est tous les frères et les sœurs qui étaient dans la spiritualité, c’est-à-dire dans l’illusion d’une progression, d’une amélioration et donc dans ce que nous avons appelé depuis toujours la dualité spirituelle.
 
Dans l’unité spirituelle il n’y a plus de spirituel, il y a la Vie, la Joie, l’Évidence et la Paix. Cette Joie, cette Paix, cette Évidence, elle est là, ou elle n’est pas là. Et comme je l’ai dit c’est dans ce seul à seul que vous vous retrouvez à vivre cela parce que c’est en votre âme et conscience, si l’âme est encore présente que vous avez choisi cela. La vie ne vous donne à vivre aujourd’hui que les derniers éléments à résoudre, mais ces derniers éléments à résoudre, ils se résolvent par l’intelligence de la Lumière. Elle n’a pas besoin de votre intelligence personnelle, elle n’a pas besoin de vos justifications, elle n’a pas besoin de vos histoires, est-ce que vous l’avez vu cela, ou pas ? De là découle ce que vous vivez en ce moment, les uns et les autres, fermés, ouverts, éveillés, endormis, Libérés vivants ou libres tout court.
 
 Voilà les quelques éléments que j’avais à vous donner. Je termine avec ces mots, avant d’écouter les questions des personnes, peut-être les questions de l’Éternité, on va voir.
 
Rappelez-vous, vous êtes vous-même, dans votre conscience, le témoin de vous- même, alors qu’est-ce qui se joue sur votre conscience, la recherche de paix, la recherche de joie, la recherche de ce qui est vrai, de ce qui n’est pas vrai, la recherche d’un rôle, d’une fonction même la plus prestigieuse qui soit, ou est-ce que vous acceptez votre résurrection ? Y’a pas d’autre alternative, tout le reste ce n’est que des paroles en l’air, tout le reste ce n’est que des illusions, que des projections, que des adhésions. Celui qui est libre n’adhère à rien, ni au bien ni au mal, bien sûr il est au courant, parce qu’il le vit, de ce qu’est le Christ, parce qu’il est au courant de l’histoire de ce monde, parce qu’il en a entendu parler, pour celui qui a vécu les étapes antérieures, mais celui qui n’est au courant de rien, qu’est-ce qu’il va voir maintenant ? Il voit réellement et concrètement, pas avec ses yeux mais avec le regard du Cœur, l’illusion totale de ce monde.
 
Vous savez voilà des années, j’ai parlé des méchants garçons, des guignols et Bidi a parlé de théâtre. Mais c’est exactement cela, à l’heure actuelle, et c’est certainement une image qui va vous plaire, vous avez des personnages qui tirent les fils des marionnettes, ça c’est l’âme, vous avez la marionnette que vous voyez, et si vous voyez des marionnettes c’est que vous êtes spectateur, observateur, témoin de ce monde, de la scène de théâtre. Maintenant aujourd’hui c’est profondément différent. Tout ce qui vous est demandé c’est d’être témoin de vous-même, non pas par des mots, c’est-à-dire témoignage de la liberté, témoignage de la vérité, mais par le Silence, parce que vous n’avez pas besoin de mots, parce que les mots vous conduisent au mental. Et parce que le Verbe essentiel, vous permettant d’accueillir le Cœur des Anges, ce scintillement des oreilles, et cette Paix et cette Béatitude, n’a que faire de ce monde, n’a que faire des histoires, et même les histoires les plus belles et les plus proches de la Vérité.
 
Le Christ vous l’avait dit, nous vous l’avons répété, pendant 4 mois, je dirai même ces 6 derniers mois passés de l’année 2017, afin de vous engager à la liberté, et vous ne pouvez être libre ici en ce monde. La seule liberté, elle est la liberté de la conscience. Cette liberté de la conscience elle vous donne à voir réellement, c’est pas quelque chose qui est une idée, c’est pas quelque chose qui est transmis par une énergie ou par une vibration ou par une vision, c’est l’évidence de votre Cœur, l’évidence de la Paix, l’évidence de la Joie, l’évidence de la Vérité, tout le reste, vous pouvez le dire maintenant c’est « du pipeau ». Alors comme nous ne voulons pas entretenir le pipeau, comme il est important et fondamental que vous fassiez ce seul à seul avant que l’évènement imminent, j’espère qu’il ne va pas arriver pendant que je parle d’ailleurs, et peut-être vous aurez le temps de lire d’ailleurs, ou d’écouter ce que je vous ai dit qui permet de clôturer quant à moi la scène de théâtre.
 
La Paix, la Joie, tout le reste ne fait que passer, d’ailleurs vous le constatez, cette Joie qui prend de plus en plus de place que vous le vouliez ou non, elle emplit tout l’espace, il n’y a plus la moindre place pour autre chose que de demeurer en cette résurrection et attendre patiemment le signe céleste. Tout le reste ne fait que traduire les angoisses personnelles, la duplicité ou la dualité de la personne qui est inexorable, l’erreur de positionnement ou tout simplement, tout simplement le besoin de jouer, le besoin de matière, c’est votre liberté, mais je vous rassure, chacune des libertés ainsi que vous le concevez. Si pour vous la liberté c’est le libre arbitre, qu’à cela ne tienne, vous êtes libre. Si pour vous la seule vérité est votre Cœur et que vous le vivez, et que vous ne vous racontez pas des histoires, à travers des idées, des pensées ou des émotions, ou des énergies, si vous ne travestissez rien, vous n’êtes plus soumis à aucune histoire. Bien sûr votre corps est encore présent, mais tellement peu, vous le voyez bien. Mais ça vous devez le voir de vous-même, il ne sert plus à rien que je vous parle des réponses du Cœur, d’Étoiles mises en vibration, de Portes qui s’allument parce que la conscience est nue. Tout l’interface de la rencontre de l’éphémère et de l’Éternel que vous avez vécu pour certains depuis 30 longues années, c’est fini tout ça.
 
S’il doit exister en vous une seule question qui vaille la peine d’avoir une réponse c’est celle-là : observez-vous objectivement, non pas dans la personne et ce que vous menez en ce monde, clairement, avec une très grande clarté et une très grande humilité : Êtes-vous dans la Joie ?
 
Quoique vous dise votre corps, quoique vous dise l’autre, quoique vous dise votre mental, quoique vous dise ce monde, quoique vous dise les ennuis habituels de ce monde, il n’y a pas d’autre marqueur. Alors vous voyez est-ce qu’il y a besoin de mots dans tout ça, est-ce qu’il y a besoin d’expliquer des rêves, est-ce qu’il y a besoin de vous donner un parcourt, non. Nous ne pouvons pas vous donner plus que ce qui a été donné. Il vous appartient dorénavant à chacun, si vous le souhaitez, si vous avez besoin de vous retrouver entre vous, mais pas à travers ce que vous nommez internet. Quand je dis de vous retrouver, c’est de vous retrouver, soit dans le Cœur, face à face, soit si c’est à distance, d’accueillir l’autre dans votre Cœur. Vous n’êtes plus dans la projection par exemple de dire : je vais faire une Théophanie ou un Cœur à Cœur avec tel frère ou telle sœur, ça c’était encore une projection bien sûr, maintenant êtes-vous capable d’accueillir tout ce qui se présente à vous dans votre Cœur pour réaliser cette Communion, cette Théophanie et ce Cœur à Cœur quelque soit l’acteur de cette scène de théâtre, parce que si vous refusez, vous êtes en dualité, parce que si vous croyez encore à l’histoire de ce monde, mais vous vous prouvez simplement à vous-même que vous ne vivez rien du Cœur.
 
Le Cœur est Silence, il est Évidence, il est Joie, et surtout il met fin à cette comédie de ce monde, qu’elle soit divine ou qu’elle soit diabolique ne change rien, c’est toujours une comédie. Ça c’est le Serment et la Promesse, c’est votre résurrection. Alors pas besoin de venir nous voir dans nos vaisseaux, nous sommes là, en vous. Pas besoin de rejeter Yaldébaoth sur son Saturne, il y a juste à être transparent et simplement laisser la joie prendre tout, parce que vous êtes la joie et vous êtes le rire, tout le reste appartient à l’éphémère qui passe. Et si vous ne vivez pas cela, qu’est-ce que vous allez dire, vous pourrez le dire : « je vous raconte des mensonges ! » bien évidemment puisque vous ne le vivez pas, mais ceux qui le vivent n’ont pas besoin de mots, ils n’ont plus besoin de mes mots, de mes discours. C’est quand, que vous êtes autonomes et libres ? Et je dirais que même les canaux qui se sont exprimés au sein du collectif de l’Un à certains moments, voire maintenant tous les canaux qui s’expriment, rendez-vous compte, quand l’évidence du Cœur est là, de quoi pouvez-vous avoir besoin d’autre ?
 
Je vous rappelle aussi que sur la scène finale de ce théâtre, tout ce qui arrive, absolument tout, même l’élément que vous pourriez juger injuste ou inconfortable a une explication, mais pas au sein de ce monde maintenant. Vous êtes vous-même l’explication, c’est le résultat de votre cocréation, et rassurez-vous si vous êtes attirés par les rôles, par la dualité, par le besoin de briller, par le besoin d’être ceci, cela, plutôt que d’être le Cœur, aucun souci, tous vos désirs seront respectés. Et pour ceux qui n’ont pas de désir d’aucune sorte parce qu’ils ne sont plus inscrits dans la personne tout en étant totalement présent en l’Éternité sur ce monde, ceux-là de quoi voulez-vous qu’ils aient besoin. Vous croyez encore qu’ils peuvent vous convaincre ou vous emmener quelque part ? Mais nous vous avions toujours dit que nous étions là pour vous accompagner sur ce qui était à vivre. Or maintenant ce qui est à vivre c’est la Joie Éternelle, alors pour cela, il vous faut être seul à seul, vous n’avez besoin d’aucun regard extérieur, d’aucun mental, d’aucune justification, c’est la réalité de ce que vous avez cocréé et vous le voyez bien autour de vous.
 
Vous le voyez, vous avez des frères et des sœurs, dans vos familles même, qui vivent l’Amour et ils ne savent pas du tout ce que c’est, ils n’ont pas besoin de mettre de mots, alors bien sûr quand les voiles se déchirent ça peut surprendre parce qu’ils voient les Lumières, ils voient les Présences, ils ne sont pas emmenés par l’histoire comme vous l’avez pu être vous, parce que vous étiez dans la spiritualité, parce que ces êtres sont spontanés, ils sont vrais, ils sont vrais dans leur colère, ils sont vrais dans leurs erreurs, ils sont vrais dans leurs insuffisances et ils ne trichent pas.
 
A vous d’en conclure ce que vous voulez.
 
Alors, maintenant, bien sûr comme c’est ma dernière venue parmi vous de cette façon en tout cas, parce que bien sûr comme je l’ai dit, le témoignage de la Lumière il se fait en silence, mais vous avez tout à fait le droit de vous réunir, d’échanger des regards, d’échanger des mails, des rencontres entre vous, mais pour parler de quoi ? Vous n’allez pas parler de ce monde, vous n’allez pas parler de ces énergies de ces vibrations, mais simplement de la découverte de l’inconnu.

Je vais vous donner quelques éléments quand même avant d’accueillir ces questions. Quand vous vivez la Paix et la Joie éternelles, d’abord vous découvrez que c’est quelque chose qui est inconnu, même si vous avez vécu le Feu du Cœur, si vous avez vécu la Couronne Radiante quelle qu’elle soit, ou les trois foyers, ou le Canal Marial ou l’Onde de vie, ce qui est profondément différent, c’est que vous n’êtes plus dans une histoire vous êtes dans une Joie sans objet, dans la Félicité éternelle de la conscience nue c’est ça ce que nous avions appelé à l’époque Shantinilaya, et puis bien sûr vous avez, vous le voyez bien sûr, vous avez beaucoup de frères et de sœurs qui sont confus, qui sont dans l’agitation, qui sont dans l’incapacité à demeurer immobiles. Ils sont dans la justification de l’histoire, dans la justification de leur présence et surtout dans le besoin de faire adhérer, de faire suivre. Mais nous vous l’avons toujours dit, bien avant les noces célestes, vous n’avez personne à suivre, absolument personne. Vous voyez !
 
Et, là, maintenant c’est le seul à seul, or témoigner de la Lumière c’est être en silence, témoigner de la Lumière c’est voir réellement et concrètement, non plus depuis le point de vue de la personne, mais depuis le point de vue de ce qui est nommé le 13ème corps. C’est-à-dire que votre conscience qui est dans le Cœur, déverrouille je dirai, la vision globale de l’illusion du théâtre, c’est-à-dire l’illusion aussi bien de l’observateur, l’illusion du personnage, l’illusion de la scène et vous voyez qu’il n’y a jamais eu de théâtre et que l’Amour effectivement a toujours été là et que ce n’est qu’un rêve collectif. Et bien évidemment, vous savez pour ceux qui ont suivi l’histoire, puisque l’histoire est terminée, que y a déjà eu des ratés n’est-ce pas, parce que c’est un jeu d’échec et vous savez très bien pour ceux qui jouent aux échecs que même quand vous avez perdu, y’en a qui adorent jouer, donc ça peut durer très longtemps. Alors voilà, nous vous avions parlé, et Marie l’a dit très précisément, la phase d’Ascension et de Libération de la terre concrète a commencé le 8 mars de l’année 2017 et s’est terminée très précisément, allez je vais vous donner très précisément le jour et l’heure : le 14 décembre à 21h. Vous voyez, y’a des dates pour le passé, oui c’est très facile de trouver les dates. C’est à partir de ce moment-là que la résurrection a commencé, mais bien évidemment, cette résurrection ne peut pas être collective parce que je vous ai toujours dit, que ce soient les Archanges, nous les Anciens, comme les Étoiles, que nul ne connait la date, mais que ce que nous observions nous disait que c’était terminé et c’est effectivement terminé.
 
Alors pour ceux d’entre vous qui vivent la Paix et la Joie, c’est terminé, l’illusion n’a plus aucune prise. Pour ceux qui sont encore inscrits dans l’histoire de la personne de ce monde, même par la vibration, vous êtes encore en dualité, c’est aussi simple que ça, mais je ne vais pas vous refaire en l’espace d’une heure tout ce qui a été délivré depuis tant et tant de millénaires, de différentes façons. La Vérité n’est pas de ce monde, vous êtes la Vérité, mais pas votre personne, pas votre histoire. Ça c’est une Vérité et une Joie qui ne peut être confondue avec aucune exaltation, sauf bien sûr par celui qui ne l’a pas vécu, mais ça c’est une autre histoire !
 
Alors, ceci étant dit, je vais écouter et répondre, je dirais à ma façon, c’est-à-dire de manière totalement libre maintenant au-delà de tout personnage et de toute histoire à vos dernières questions. Je pense aussi que tout ce que je viens de dire, et j’ai essayé de condenser au maximum, et en évitant tous les mots compliqués, orientaux. Si, j’ai employé on me dit, Shantinilaya, parce que nos amis Melchisédech disent quand même que c’est l’orient qui a apporté la terminologie la plus juste, mais je réponds qu’il n’y a pas de choses plus justes que d’autres, que ce soit en orient que ce soit en Afrique, que ce soit en occident, le territoire n’est pas la carte, la carte n’est pas le territoire et le territoire n’est pas la vie. Vous savez, il y a des phrases qui ont été répétées par les Archanges, qui ont été rabâchées, pas répétées mais rabâchées, mais vous savez, nous sommes responsables tout comme vous, vous êtes responsables de ce que vous dites, mais vous n’êtes pas responsables de ce qui est compris en face. Et chacun arrange l’histoire à sa façon, n’est-ce pas ! Or quand y’a plus d’histoire vous ne pouvez rien arranger, il y a la Vérité, ou il n’y a pas la Vérité.
 
C’est de là que découle votre emplacement d’aujourd’hui, certains parmi vous n’ont pas vécu la résurrection même en vivant les vibrations parce qu’il leur reste des éléments historiques à terminer. Quand je dis historique n’allez pas imaginer que c’est des rôles particuliers, parce que le rôle le plus important sur la terre aujourd’hui, vous savez ce que c’est, c’est celui qui n’a plus aucun rôle. Celui qui est disponible pour vivre cette Joie et qui lui accorde la permanence. Il n’y a aucune obligation de ce monde qui puisse maintenant tenir. Nous vous avons toujours dit de composer avec les injonctions de la Lumière, mais vous voyez bien aujourd’hui que même vos désirs ou vos besoins les plus élémentaires ne peuvent plus tenir. Quand vous êtes en Joie même si vous avez faim, vous n’avez plus faim. Quand vous avez envie de faire pipi et si la Joie vous prend par les impulsions du Feu Igné, qu’est-ce qui se passe, vous n’avez plus envie d’aller faire pipi !
 
Alors qu’est-ce qui est sur le devant de la scène, d’abord est-ce qu’il y a encore une scène ? Est-ce que vous êtes observateur, le témoin, ou est-ce que vous êtes plutôt le témoin de l’illusion. Le témoin du vrai, à ce moment-là vous êtes silencieux, votre unité est permanente, il n’existe aucune ride, aucun doute. Cela prend de plus en plus de temps pour ceux d’entre vous qui vivent les vibrations, et même ceux d’ailleurs qui ont vécu la résurrection sans même savoir de quoi il s’agissait. Ils constatent eux aussi qu’il y a des horaires particuliers, et vous voyez bien que ces horaires particuliers ou que vous soyez sur la planète sont de plus en plus importants, de plus en plus prenants.
 
Alors c’est vous qui choisissez, nous vous l’avons toujours dit. Simplement vous avez sous vos yeux, dans votre vie, dans votre conscience et même sur la scène de théâtre pour ceux qui y sont encore, vous avez tous les éléments : le vrai qui est Joie et Évidence ou le faux c’est-à-dire tout le reste sans aucune exception. Vous voyez, je ne parle même plus d’Amour ou de peur, parce que même dans Amour ou peur, y’en a bien sûr qui ont compris amour limité de ce monde, de cette personne, de l’histoire de ce monde. Mais l’Amour ne connait aucune histoire, aucune dimension, il est le ciment de la vie, même ici en ce monde, mais vous l’avez oublié.
 
Alors cher ami maintenant nous allons essayer de rire ensemble avec les questions ou les témoignages.
 
Je t’écoute.

 

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com