Entretiens de Décembre 2017 / O.M. AÏVANHOV – Partie 3

Blog (español) : Link   

Lecture et téléchargement PDF : OMA – Q-R – PARTIE 3 – DÉCEMBRE 2017

PDF Download : español 

ENTRETIENS DÉCEMBRE 2017

O.M. AÏVANHOV 

PARTIE 3

 

Eh bien, chers amis, je suis comme d’habitude extrêmement réjoui d’être avec vous pour cette dernière de l’année et peut-être la dernière tout court d’ailleurs. Alors si vous le voulez bien, nous allons d’abord nous poser quelques minutes dans le silence et profiter quelques instants avant de vous laisser la parole, de la présence du Feu Igné et qui accompagnera mes bénédictions, maintenant que vous êtes prêts.
 
Eh bien chers amis nous allons pouvoir continuer à échanger au travers de vos questions, de vos témoignages, de vos rêves et aussi, je vous rappelle, sur tout ce qui s’est dit durant cette semaine et qui correspond pour certains d’entre vous, à ce que vous vivez. Alors je vous écoute.
 
… Bonjour, OMA. On commence d’abord par les rêves et les demandes qui étaient restés en suspens la dernière fois.
 
Tout à fait.
 
Question : Bonjour OMA. A l’adolescence, entre cousins, je me souviens avoir dit que je n’étais pas intéressée d’avoir une voiture plus tard. Je trouvais entre autre cela polluant. Or j’ai la cinquantaine et ai par deux reprises commencé à étudier le code, sans succès, et n’ai jamais pu passer mon permis. De ce fait je n’ai donc jamais eu de véhicule terrestre. Etant donné que la voiture représente le véhicule terrestre, qu’en est-il de mon véhicule céleste? Grâce pour votre guidance.
 
Mais la voiture représente le véhicule terrestre dans les rêves, pas dans la réalité. Je vois pas bien ce que demande ce frère ou cette sœur. Parce qu’il me demande où il est ? Alors que je le connais pas. Ou alors j’ai rien compris.
 
… Il me semble percevoir une certaine inquiétude par rapport à la symbolique du véhicule terrestre dans le fait qu’elle n’ait pas eu de véhicule en tant que voiture et son corps et qu’en est-il…
 
Avant, les véhicules dans les rêves c’étaient les chevaux avant que les voitures existent, n’est-ce pas, tout simplement. Aujourd’hui, tu te déplaces bien, donc si tu fais des rêves et que tu es dans un autre véhicule où c’est pas toi qui conduis, tu peux pas faire des corrélations, j’explique à ce frère hein, avec une quelconque analogie ou une quelconque correspondance avec le véhicule d’Éternité. C’est pas parce que t’as pas eu de voiture et que peut-être pour toi c’était comme ça que ça devait être, ou alors tu t’es programmé inconsciemment par rapport à ce que tu disais dans l’adolescence.
 
Mais peu importe. Je vois pas la relation qui est établie quelque part chez ce frère, avec le véhicule céleste. Je saisis pas bien le positionnement de la question en fait. Et comme tu dis peut-être qu’il demandait des informations sur son propre corps à lui, d’Éternité. Mais je peux rien dire de plus que ce qui vous a été dit cette semaine. Mais il faut pas assimiler au fait de pas avoir de voiture réelle sur le plan où vous êtes et les rêves de voitures. La voiture est assimilable effectivement à votre véhicule, puisque c’est là dedans que vous voyagez quand vous voyez une voiture la nuit, mais c’est tout. Y a pas de superposition ou une quelconque analogie avec le corps d’Éternité. Et le corps d’Éternité, cher frère, je te renvoie à tout ce qui s’est dit, et tout ce qui est possiblement à vivre ou vécu en ces temps. Mais à part ça je peux rien dire de particulier de plus et surtout pas par rapport au fait de pas avoir de voiture.
 
Alors on passe à la question suivante.
 
Question : rêve d’une sœur. Il me semble être avec un petit groupe dont je ne me souviens pas. Nous nous trouvons sur une plage, cependant je me sens seule. Je quitte ces personnes et vais explorer les environs. Je suis surprise de découvrir une eau limpide et le fond turquoise, celle ci est peu profonde. M’y baignant jusqu’aux cuisses, je peux apercevoir quelque grosses pierres rondes. En me promenant, je ramasse deux coquillages. Le premier, un gros porcelaine, le second retient mon attention car il m’est inconnu. Il est grand, presque plat, blanc, avec un dessin de couleur assez vive sur le centre, le traversant à la verticale. Celui-ci, j’ai l’intention de l’offrir à mon compagnon dont je suis en séparation actuellement dans la vie, nous nous voyons de temps à autre. Le plaçant aussi dans mon petit sac à dos, je dois forcer légèrement et il rentre tout juste. Je me dis que je dois être dans un pays chaud exotique. Fin du rêve. Merci de nous donner votre interprétation.
 
Alors la première chose, un groupe qui est sur la plage, alors peu importe que ce soit sous les tropiques ou dans les fjords norvégiens, mais ce qui est important encore une fois et j’avais expliqué cela surtout il me semble aux derniers entretiens. Tout ce qui est lié à l’eau, au rivage, que ce soit plage, que ce soit quai, et avec l’eau qu’elle soit d’un lac ou d’un océan chaud, ou froid, ne change rien. Cela annonce l’imminence de la traversée.
 
Je vous avais dit la dernière fois que nous allions avoir des rêves de plus en plus fréquents qui signifiaient la même chose. C’est le rêve de départ. Et bien sûr cette personne se sent un peu triste parce que seule et effectivement, même si vous êtes en groupe, la traversée se fait seul sauf pour ceux qui ont les corps d’ Éternité parfaitement fonctionnels et qui peuvent quelque part voyager, si je peux dire, en escadrille quelque part. C’est pas tout à fait ça mais  l’idée y est.  Par contre la traversée, même si vous êtes en groupe, même si y a un bateau qui est rempli, elle se vit dans l’intimité de ce que vous pourriez nommer encore aujourd’hui, la solitude. Ensuite, cette sœur nous dit qu’elle va se promener et elle trouve des coquillages. Les coquillages sur le sable donc, puisque là c’est une plage, c’est ce qui vient des profondeurs de la mer, du fond de la mer que ce fond soit très profond ou à la limite par exemple dans une plage, pas profond. Mais c’est toujours ce qui repose, pour les coquillages, au fond de l’eau.
 
Le coquillage, par sa blancheur, est le réceptacle de l’Esprit. D’ailleurs vous savez qu’il existe dans les pays tropicaux, des coquillages qui sont des baptistères, c’est à dire qui sont des endroits de bénédictions. C’est à dire que le coquillage a recueilli la quintessence de l’information de l’eau de l’océan ou de la mer, qui renvoie bien sûr à l’élément eau c’est à dire à Marie et aussi l’eau des profondeurs c’est à dire de ce qui est caché. Donc la traversée là, en l’occurrence, qui n’est pas vue mais qui est préparée, parce que la sœur attend quelque chose sur cette plage et elle va chercher des coquillages qu’elle a l’intention de ramener. Donc elle a l’intention d’offrir quelque chose de précieux qui vient d’elle-même, pas un objet, même si là c’est représenté par un objet, mais qu’elle doit donner pour pouvoir traverser, c’est à dire ce cadeau est en fait un cadeau qu’elle va se faire à elle-même dans le processus qu’elle décrit de la séparation, c’est à dire de ne plus être impliquée par un quelconque lien, tout en continuant à vivre une certaine fraternité puisqu’elle le rencontre. C’est pas une séparation en colère. Mais le rêve annonce effectivement la traversée, mais aussi cette traversée sur les deux plans.
 
C’est à dire qu’il est temps de rompre les amarres avec les attachements à l’affectif de ce monde quel qu’il soit et aussi ainsi, de se préparer à faire la traversée. Alors vous voyez, elle a un sac à dos. Elle  met dans son sac pour le donner, mais la suite bien sûr, on la connaît pas. Mais l’idée de donner ce coquillage est déjà inscrite, c’est à dire libérer en quelque sorte sa part féminine inconsciente, des forces de prédation liées à la masculinité. Et cette masculinité elle s’exprime  chez tout être humain en ce monde, du fait même des forces archétypielles de prédation qui étaient présentes depuis l’enfermement. Donc si vous voulez, y a là une restitution, c’est à dire qu’elle rend à son compagnon à travers le coquillage, sa liberté, son féminin et elle récupère par le don, son propre Féminin Sacré. Voilà ce que je peux en dire.
 
Tu peux continuer.
 
Question : deux rêves d’une sœur absente.
Premier rêve datant d’environ un mois. Toute ma famille génétique et un grand nombre de mes connaissances et personnes de la ville se rassemblent et partent par cars entiers vers une grande fête, un mariage peut-être. Je m’aperçois alors que je n’ai pas de robe de fête, obligatoire pour m’y rendre. J’y renonce donc et me vois déambuler dans les rues un peu sombres de cette grande ville, celle-ci d’une distance assez proche de la commune où je vis en ce moment même. Quelques inconnus semblent errer dans ces rues devenues vides. Je me sens triste, seule et désemparée. Fin du premier rêve.
 
Deuxième rêve datant d’il y a quelques jours, il semble faire suite au précédent. Une grande fête a lieu à l’intérieur d’une grande demeure. Je me trouve dans ce qui semble faire office de «coulisses» d’un grand salon et de lieu d’accueil des invités. Je m’aperçois que je ne peux pas suivre les invités dans ce salon car ma robe de soirée n’est pas terminée de coudre. En me regardant j’observe quelques pans de tissu blanc autour de la robe, au niveau de la taille. Ce sont ceux-là mêmes qu’il reste à fixer. L’idée de faire juste quatre points rapides, un par pan, me traverse. Je me rends compte cependant, que cela ne sera pas suffisant pour  porter cette robe et me présenter à temps. Fin du second rêve.
 
Oh c’est très simple, oui y a une suite logique. Donc là vous avez, pareil, vous retrouvez cette notion de regroupement, mais cette fois-ci, c’est pas la traversée, parce que l’autobus où y a plein de gens de son environnement habituel d’après ce que j’ai compris, vont à une fête, à une noce, elle le dit elle-même. Et d’ailleurs la deuxième fête aussi semble être une noce.
 
Dans un cas comme dans l’autre, il y a chez cette sœur une forme de culpabilité de ne jamais se croire prête ou suffisamment digne  pour vivre les noces. Donc il y a, dans ces rêves quelque chose qui traduit une culpabilité mentale de se croire pas prête ou pas suffisamment ouverte ou éveillée, pour vivre les noces qui se vivent en ce moment, je vous rappelle, entre vous et l’Éternité, qui laisse apparaître cette Éternité de manière concrète sur votre plan et éloigne de vous tout ce qui constituait la structure de la personnalité et même le corps physique pour ceux d’entre-vous qui vivent les perceptions et qui voient leur corps d’Éternité.
 
Donc cette sœur exprime à travers ces deux rêves, le fait que elle aussi peut aller à la fête, parce que le vêtement extérieur n’est pas l’habit de Lumière, donc y a rien à, comment dire, à perfectionner, à améliorer au niveau de l’apparence, au niveau de la personne. C’est les croyances de ton propre mental qui te sont suggérées en rêve et te disent que tu n’es pas prête. Mais en fait, tu as toujours été prête, mais y a effectivement une forme de culpabilité, particulière, qui est de se croire pas prête.
 
D’ailleurs cette sœur, mais elle peut pas nous répondre, elle a dû observer que durant sa vie, elle avait toujours ce sentiment peut-être pas d’urgence,  mais que les choses n’étaient pas parfaites ou qu’il manquait toujours quelque chose, donc un sentiment d’incomplétude, mais qui est uniquement lié au positionnement de la personne.
 
Vous le savez, l’Éternité est là, et chacun, même s’il n’y a pas de conscience de ce corps d’Éternité pour l’instant, vous l’avez tous sans aucune exception. Je parle des humains âmes et pas des portails organiques bien sûr. Voilà ce que je peux dire de ce rêve. C’est à dire qu’en plus il s’est reproduit encore une fois, une deuxième fête sans se regrouper mais fallait rentrer dans une maison et comme tu le dis, y a une pièce qui est le salon où tu ne peux pas rentrer. Ce salon c’est la pièce où tout vit. C’est pas la pièce où on dort, c’est pas la pièce où on mange, c’est pas les lieux de mémoires comme les greniers et les sous-sols. C’est la pièce où tout se vit au plein jour. D’ailleurs ça se dit séjour. Alors le séjour, maintenant vous appelez ça séjour ou salle à manger indistinctement. Mais le séjour n’a pas la même énergie que la salle à manger. Et dans un rêve, le séjour dit ce qui doit être accueilli, ce qui est vu. Mais bien évidemment cette sœur n’y rentre pas parce qu’elle se sent coupable ou honteuse par rapport à quelque chose qui n’est pas fini de coudre ou qui lui semble ne pas être achevé.
 
Donc c’est des mises en garde, ne pas seulement se fier à l’apparence de la robe, c’est à dire de ta personne. Parce que si tu es dans cette maison, y  a pas une pièce, ça veut dire que tu es invitée, ça veut dire que y a  pas une pièce où tu n’as pas le droit de rentrer. Et je te signale d’ailleurs que dans le premier rêve tel que tu l’as présenté, c’est toi qui reste dans la rue, parce que tu ne te juges pas digne d’aller à la noce, au mariage. Et le rêve attire ton attention à deux reprises, en disant qu’il faut laisser tomber les enfantillages ou les culpabilités sur l’impression de ce qui est vécu, d’autant plus qu’aujourd’hui nous vous le répétons avec insistance, déjà depuis quelques mois, que toutes ces étapes qui vous ont semblé primordiales et qui ont été importantes et primordiales, pour le collectif, de vivre les vibrations et tout, trouve son aboutissement.
 
Parce que les frères et les sœurs aujourd’hui, qui sont les derniers qui n’ont jamais rien vécu, sont les premiers. Mais pour cela bien sûr, pour ces frères et ces sœurs, il est préférable d’accueillir, c’est à dire de ne pas chercher à conquérir quelque chose. Y a rien à conquérir parce que c’est naturel, mais faut tout au moins voir clair, c’est à dire ne pas être dans la culpabilité ou vous placer vous-même en distance, en disant il faut que je termine ceci ou cela, j’ai pas vécu ceci ou cela, je dois mettre de l’ordre ici ou là, tu vois. 
 
Et que cette sœur soit totalement éveillée ou totalement endormie ne change rien à l’affaire, c’est simplement une croyance, surtout que maintenant, je vous ai dit vous n’avez plus à vous croire ceci ou cela en fonction des vibrations ou pas des vibrations, des Couronnes ou pas des Couronnes.
 
On continue.
 
Question : rêve d’une sœur, qui date d’environ un mois. Je suis dans une voiture côté passager et mon mari conduit. Il fait nuit je crois, lorsque soudain je vois au milieu de la route un immense serpent tout blanc enroulé sur lui-même et qui semble dormir.  Je crie à mon mari de faire attention, de ne pas lui rouler dessus mais c’est trop tard. La voiture perd l’équilibre mais se re-stabilise sur la route. A ce moment je vois sur le bord droit, tout au long de la route, des serpents identiques au premier, mais un peu moins grands. Tous sont blancs et enroulés sur eux-mêmes. Tout est calme, ils semblent tous dormir. J’observe tout cela, on amorce un virage et là, plus rien. Le rêve se termine. Merci de m’éclairer. Avec gratitude et amour.
 
Le serpent lové sur lui-même ou le serpent enroulé, surtout blanc ici, hein, et pas multicolore comme dans certaines visions, dans ce rêve, correspond si vous voulez aux cycles vous savez, l’Ouroboros c’est à dire le serpent qui se mord la queue, c’est aussi le Samsara, la fin, c’est le monde illusoire. Donc le serpent blanc, là, n’est pas en rapport avec autre chose que ça. Mais y en a un qui est écrasé et puis y en a d’autres sur le bas-côté et puis après la route, y a plus rien. Elle le dit elle-même, c’est la fin du rêve. Mais après avoir dépassé ça, le rêve semble s’interrompre, s’arrêter ou se terminer.
 
Ça signifie simplement que tu es en voyage pour mettre fin au Samsara. Et qu’est-ce qui se passe après avoir écrasé, foulé au pied avec les roues de la voiture, pas avec les pieds, le serpent, tu constates que y en a plein d’autres des plus petits. C’est à dire que tu n’as plus à t’arrêter maintenant sur les circonstances de quelque passé que ce soit, ni même sur quelque projection concernant ce qui est à vivre dans cette période. Nous vous avons donné suffisamment d’éléments éclairants sur le déroulé des événements maintenant. Et ne vous occupez pas de ça, occupez- vous de votre Cœur, c’est à dire d’être dans cet état qui est ouvert à tout le monde.
 
Et c’est ce que te dit le rêve, y a pas d’inquiétude à avoir. D’ailleurs une fois que le serpent est écrasé, qui déstabilise un peu la voiture, c’est à dire que les croyances qui demeuraient encore actives se trouvent dépassées et écrasées, donc sont terminées. Et à ce moment là, qu’est-ce que tu constates ?  Y a plus besoin de route, parce que le rêve s’arrête. Y a pas eu de destination.
 
De la même façon que souvent dans les rêves d’eau, de traversée, vous voyez le point de départ et vous ne voyez pas le point d’arrivée. C’est normal, le rêve ne peut pas vous montrer l’inconnu, il vous le suggère. Que ce soit en voiture ou si vous montez dans un bateau à quai, il est exceptionnel de voir la fin du voyage, parce que la fin du voyage, y en a jamais, une fois que vous quittez les rivages du connu. Et c’est exactement ce que vous disent les trois premiers frères et sœurs à travers ces différents rêves, c’est exactement cela. Y a rien à préparer, y a rien à attendre, y a rien à espérer, y a rien à redouter. Soyez simplement là et laissez se dérouler ce qui se déroule. Et tous les rêves que vous me montrez, et y en avait eu d’ailleurs au début des entretiens, qui signent et qui montrent la même chose.
 
Alors, on continue.
 
Question : rêve d’une sœur absente. Bonjour OMA. J’ai fait un rêve que j’aimerais vous soumettre. Je nageais dans une eau cristalline peu profonde. Je me trouvais entièrement sous l’eau, le fond sablonneux étant quasiment à portée de main. Je portais un bikini rouge. J’en garde un souvenir très agréable. Je vous remercie d’apporter votre éclairage sur ce rêve. 
 
Je crois qu’il a été fait allusion durant cette semaine, aux rêves de vols. Mais les rêves d’eau sont exactement la même chose. Le rêve de vol est plus libre, c’est à dire que vous avez suffisamment abandonné les fardeaux de la personne, des karmas et de toutes ces bêtises spirituelles ou des illusions new-Age et à ce moment-là, vous volez dans l’air. Par contre nager dans l’eau et en particulier dans une eau propre bien sûr, ce qui est le cas ici, prouve que vous êtes extrêmement à l’aise. D’ailleurs cette sœur le dit, elle  a un bikini de couleur rouge, qui est le feu. Mais tous les feux, aussi bien le feu vital que le Feu Vibral manifesté par l’élément Feu tout simplement. C’est la traduction du Feu Igné sur la matière, qui met le feu à la matière carbonée, hein, c’est exactement la même chose.
 
Que vous soyez dans des rêves de vol, dans des rêves de traversée, sur l’eau, sur terre, ou dans l’eau, nager dans l’eau ici, évoque quelqu’un qui a nettoyé, qui a été purifié par la Lumière, de toutes les imperfections. Donc les rêves de vols et les rêves d’eau cristalline  dans lesquels vous êtes ou sur lesquels vous voyagez, signent la Libération qui est en cours et vous annoncent cela dans vos rêves de manière de plus en plus précise.
 
On continue.
 
Question : une sœur absente : Bonjour OMA. J’ai toujours eu besoin de faire, après déjeuner, une sieste plus ou moins longue. Ces derniers temps à plusieurs reprises, il m’est arrivé d’être réveillée en sursaut par un son. Cela pourrait ressembler à quelqu’un qui prononce un mot mais celui-ci reste incompréhensible. C’est ce qui me fait l’apparenter à un son. Son intensité ne relève ni du murmure, ni du cri, elle se situe entre les deux. C’est donc comme une parole que je ne comprends pas, pouvez-vous m’éclairer sur ce point ? Je vous remercie.
 
Oh ce rêve t’annonce ton réveil. D’ailleurs tu te réveilles quand tu entends, sans savoir ce qui est dit. Le fait d’être appelée en rêve, et là je parle pas de l’Appel de Marie, mais néanmoins, c’est l’appel, l’appel à te réveiller et à ne plus croire aux sornettes, aux concepts, aux idées, mais de croire uniquement à ce que tu vis. Et tout ça aussi, je vais pas te dire ce que veut dire le mot, je sais pas, je sais même pas qui c’est qui l’a prononcé. Mais ce qui est important, c’est que ça te réveille en sursaut. Donc ça te change d’état de conscience. Tu passes du sommeil, au réveil, à la conscience ordinaire, parce que quelqu’un t’a appelée. On t’annonce par là même l’Appel de Marie à venir, mais  avant tout, l’appel, si je peux dire, de ton Éternité et du Feu Igné qui y est couplé maintenant. C’est un appel à la Résurrection.
 
On peut continuer.
 
Question : Deux rêves d’un frère absent. Mi novembre, j’ai rêvé que j’entrais dans une grande et magnifique mosquée alors que je ne suis ni musulman ou religieux. Des gens étaient en train de prier comme font les musulmans. J’ai fait pareil et je me suis endormi. Je me suis réveillé au centre d’une énorme salle en forme de coupole et il y  avait beaucoup de gens présents et silencieux. J’étais à plat ventre sur les marches d’un autel au pied d’un être. J’étais sans pensées, léthargique, et je n’ai pu voir que le bas de la tunique blanche de l’être devant moi. Il a fait ensuite un signe de croix sur l’axe OD-AL et IM-IS de ma tête. Puis je me suis à nouveau rendormi. J’ajoute que ça m’arrive assez souvent de m’endormir à l’intérieur de mes rêves.
 
Deuxième rêve. Il ajoute : la Lumière m’envoie m’installer en Finlande début janvier après un an d’inactivité en France.
J’ai fait un rêve la nuit du 6 au 7 décembre, où je recherchais des colocataires. J’étais assis à un bureau en face d’une personne, puis mon téléphone a sonné. Une femme qui me semble familière me dit que finalement on ferait une colocation à six personnes au lieu de trois. J’ai répondu qu’il n’y avait aucun problème pour moi, mais qu’il faudra quand même que les autres colocataires soient d’accord. Puis je me suis réveillé.
 
Je peux rajouter un témoignage: Je viens de vivre quelque chose de magnifique. Pendant ma sieste le 7 décembre, j’ai fait plusieurs petits rêves comme si je traversais plusieurs réalités. Au début je vivais les situations qui m’étaient présentées. Puis je me suis dit que je n’étais pas ça et que en fait je devais toujours être en train de faire la sieste quelque part à chercher le Cœur. Puis ma conscience est revenue dans mon Cœur, avec le cœur très vibrant. J’ai porté ma conscience sur le point AL, et il s’est mis à vibrer fortement. J’ai essayé avec d’autres points comme IM et IS de la gorge et ça a vibré fortement aussi. J’ai donc joué avec les différents corps et le Cœur pour vraiment vérifier que je contrôlais effectivement les vibrations et c’était magique. Je ne sais pas pourquoi, mais je me suis dit que j’étais en train d’apprendre le corps d’Etreté. J’ai alors fait vibrer le Verbe IM et vous ai appelé par curiosité Omraam Mikaël et mon corps a commencé à bouger tout seul, comme si je ne contrôlais plus rien. J’ai laissé faire au début, mais au moment où j’allais commencer par être pendu par un pied au-dessus de mon lit, j’ai arrêté car j’étais mal à l’aise. Puis, je me suis réveillé en constatant que ce n’était effectivement pas avec mon corps physique qu’on me prenait par un pied.
 
Ça correspond tout à fait à ce que nous vous avons expliqué les uns et les autres, durant cette semaine. Je parle de la dernière partie. Et vous allez être de plus en plus nombreux à le vivre, n’est-ce pas ? Donc cette personne a eu dans ce rêve, en fait dans cette expérience, qui est une expérience, pas un rêve, le dernier, où elle s’est retrouvée dans le corps d’Éternité et regardez ce qu’elle dit, pendue par un pied, la position du pendu. C’est le moment où il faut laisser s’éliminer de vous toutes les possessions. C’est pas vous qui le décidez comme je l’ai dit déjà et comme ça vous a été dit, c’est la Lumière qui le réalise. Et pareil dans le premier rêve.
 
Elle rentre dans un lieu de prière, peu importe elle le dit elle-même, elle est pas musulmane cette personne, mais après elle se retrouve dans un environnement différent, elle est étendue sur le sol en position horizontale. Et vous constatez d’ailleurs ça vous a été dit, que maintenant vous n’avez pas la même conscience quand vous êtes debout et quand vous êtes allongés. La verticalité et l’horizontalité de votre corps déclenchent des choses tout à fait différentes, et pas au niveau de dormir, bien sûr, vous dormez pas debout, ça peut pas exister encore.
 
Mais ça veut dire simplement qu’il y  a quelque chose qui est là qui attend que votre corps soit au repos, je parle pas de sommeil, mais au repos au niveau musculaire, pour se manifester. Et d’ailleurs l’Archange Anaël vous a communiqué un certain nombre de gestes depuis plusieurs entretiens. Les gestes qu’il donne maintenant sont surtout à appliquer quand vous êtes étendus, parce que vous allez tous constater la différence quand vous êtes debout et quand vous êtes allongés, quel que soit l’objectif d’être allongé, que ce soit la sieste, méditer, prier ou simplement être étendus.
 
De cette constatation, vous allez constater de manière de plus en plus extensive sur la terre, la réalité de votre corps d’Éternité. C’est exactement ce qui est en train de se passer. Donc le premier comme le deuxième rêve, ne signent que maintenant et comme la dernière expérience, que tu es prêt à quoi ? À être pendu, c’est à dire le sacrifice de la Résurrection. Et que tout t’annonce par l’expérience, par les rêves, que tu es prêt. Et d’ailleurs comme tu le dis, y a une croix qui est tracée sur ta tête et comme tu es allongé devant l’autel, tu ne vois que des pieds certainement, avec des sandales, hein, et le bas d’une robe. Mais c’est pas important que ce soit le Christ ou pas. Ce qui est important c’est l’onction qui est réalisée, qu’elle soit sur le front ou plutôt sur l’ensemble de la couronne cardinale, c’est ce que réalise le Cube Métatronique qui se dépose en vous. Il crée l’onction de la Lumière.
 
Quand vous avez reçu cette onction, vous n’êtes pas un appelé qui vit les Couronnes, vous êtes un élu, c’est à dire, cette élection c’est quoi ? C’est pas être meilleur ou plus élevé, l’élection comprend uniquement l’Ascension. C’est à dire que non seulement ces frères et ces sœurs  qui vivent cela ou par l’expérience du corps d’Éternité qui est perçu et qui s’élève, signe simplement la réalité de votre Ascension dans le corps de Gloire et donc l’accès à quoi ? Non pas seulement à votre dimension d’origine, ni même aux champs d’expérience de la conscience, mais d’ores et déjà vous savez que vous êtes au-delà de toute dimension, comme de toute forme. Et là c’est éloquent aussi, y a eu la bénédiction et après, y a quelques jours je crois, il nous parle de cette expérience où il a perçu un autre corps. Donc vous voyez là aussi y a une logique à travers les rêves, comme je disais par rapport aux rêves de traversée, vous allez voir qu’on va, surtout maintenant, dans ce mois-ci de décembre, qu’on va avoir de plus en plus de rêves à la fois de traversée ou de peur de la traversée, de ne pas se sentir digne et d’autres qui font la traversée, ils n’ont plus besoin de voir autre chose que leur lit, d’être dans leur environnement naturel et de vivre l’Ascension. C’est ça qui est en train de se passer.
 
Alors, on continue.
 
Question : Deux rêves d’un frère. Je suis un homme de cinquante ans. Premier rêve en novembre. C’est tôt le matin, je dors. Je me réveille et réalise que je suis allongé sur un canapé dans un salon, ce n’est pas ma maison. 
 
Le canapé est blanc certainement…
 
Le canapé est blanc.
 
Voilà. Et il est recouvert de blanc…
 
Je suis recouvert d’un drap blanc, la fenêtre a un rideau blanc transparent qui permet l’entrée d’une lumière extérieure subtile qui me permet de voir vaguement les meubles de l’environnement. Le salon a des dizaines de chats de différentes couleurs, noirs, blancs et colorés. Les chats se déplacent dans la pièce et certains d’entre eux sont allongés sur le dos du canapé. Je remarque qu’il y en a deux sous le canapé, à la hauteur de mes jambes. Ils bougent. Je tapote mes jambes sur le fauteuil pour les calmer parce que j’ai sommeil et que je veux me rendormir. A ce moment je me réveille du rêve en pliant mes jambes sur le matelas de mon lit, dans ma chambre, en réalité présente. Y a t-il une explication à ce rêve? Merci beaucoup.
 
Il est allongé et dort dans du blanc, recouvert de blanc, dans une pièce blanche, avec une fenêtre qui a des rideaux blancs et il me demande ce que ça veut dire. Bienvenue dans la Résurrection et dans ta lignée d’origine, Sirius. C’est simple, non ?
 
… Oui.
 
Alors on continue.
 
… Deuxième rêve. Début décembre, toujours de ce même frère. Je suis un coureur dans une voiture de course. Je suis dans la voiture pour le début d’une compétition. La course commence, la voiture bouge toute seule 
 
J’allais dire, elle bouge toute seule ?
 
…Oui. Je n’ai pas les mains sur le volant. Dès que la voiture commence à bouger, un homme au début de la piste commande un gros chien dans ma voiture. Je sais que c’est une force des ténèbres. Le chien est féroce et a la couleur beige. Il s’assied sur le siège du passager et vient vers moi pour m’attaquer. Avant qu’il ne me morde, je lui attrape le cou et je commence à l’étrangler. Il résiste et je serre plus fort jusqu’à ce qu’il soit mort. Je peux entendre les os de son cou se briser pendant l’étranglement. Son corps mort sur le siège du passager se transforme en un très petit chien sans poil. Je me sens coupable d’avoir tué un animal. Je me réveille très agité. Y a t-il une explication à ce rêve ? Merci.
 
Ben oui, bien sûr, d’ailleurs tu le dis toi-même tu tiens pas le volant. C’est le corps d’Éternité cette fois-ci. Sauf que toi, t’as l’impression que c’est une course, c’est pas une course. Et qu’est-ce qui se passe dans cette voiture ? Il reste des forces inconscientes, le chien de couleur fauve. Et là, tu le tues. C’est à dire que tu t’es aperçu que y avait des résistances qui étaient là, liées vraisemblablement à des mémoires, cette fois-ci hein, parce que le chien effectivement, comme ce frère le dit c’est quand même lié dans les rêves le plus souvent, sauf dans les chiens très clairs, là le fauve, non, ça correspond effectivement à des adversités, qu’on va dire liées dans les mémoires ou les comportements.
 
Mais là, comme tu pars pour faire la course et la voiture se conduit toute seule, tu dis que tu touches pas le volant, elle bouge toute seule et à ce moment là tu t’aperçois de la présence du chien. Tu tues ce gros chien et y a un petit chien sans poil, c’est à dire que tu as vu les ultimes attachements ou les ultimes résistances à ta Liberté et qui se sont transformés en un chien totalement inoffensif. C’est à dire que maintenant ton inconscient s’est révélé à toi. Tu le vois clairement mais il ne représente plus aucun danger. Et d’ailleurs la voiture te le dit parce que tu es en train de tuer un chien plutôt que de conduire la voiture. D’ailleurs la voiture se conduit toute seule. Et là ça signe vraiment la fin des antagonismes, la fin de la dualité. Et le premier rêve d’ailleurs te le disait. Mais comme vous le savez tous, même encore aujourd’hui sur terre, nous avons tous tendance à vouloir faire revivre les vieux fantômes ou trouver des explications, sur notre personnage, sur ce qui est senti, sur ce qui est vécu. Mais ça ne présente aucun intérêt. Et les deux rêves, la succession des deux rêves est aussi là très caractéristique du processus de Libération qui est en cours et d’Ascension pour certains.
 
Autre rêve.
 
Question : Bonjour OMA. Toujours un grand merci pour votre présence. J’ai des vies antérieures qui m’apparaissent encore. Ce sont des scènes joyeuses et je n’en garde aucune émotion ni grand intérêt. Quel est l’intérêt de ces révélations à l’heure actuelle ? Merci beaucoup pour votre éclairage.
 
Mais je te l’ai déjà dit y a fort longtemps. Ça n’a aucune espèce d’intérêt. C’est ce qui doit être vu et traversé, surtout ne pas le retenir, ne pas s’y intéresser, constater que ça passe. C’est toujours la personne, le petit égo qui veut s’approprier, connaître, découvrir ce qui est caché. Mais tant que tu cherches à découvrir ce qui est caché au sein de ce monde, puisque les vies passées apparaissent bien sûr dans ce monde, tu ne peux pas être totalement libre. C’est à dire qu’y a encore, je dirai, une forme de curiosité qui aujourd’hui n’est plus un stimulant, mais un obstacle. Pas ce que tu as vécu, mais la question que tu poses. Ça veut dire simplement, et je crois que je l’ai déjà dit à de très nombreux, quand vous avez des visages qui passent quand vous êtes étendus, vous dormez ou vous méditez. Ne les arrêtez pas. Si le visage vous montre une scène, n’allez pas chercher midi à quatorze heures, traversez cela et d’ailleurs cette sœur le dit, y a pas eu d’émotions particulières, mais en revenant l’égo est là et il veut savoir ce que c’était, il veut se l’approprier plutôt que de le laisser passer. C’est simple, clair et précis.
 
N’arrêtez rien de ce qui se produit dans quelque expérience que ce soit, avec votre mental. Les expériences, nous vous l’avons expliqué cette semaine, même les plus magnifiques, ne font que passer. Vous,  vous ne passerez pas. Donc ne vous occupez pas maintenant. À un moment donné vous recherchiez cette tranquillité, cette joie, dans la nature, avec les Peuples de la nature, nous vous l’avions dit, bien sûr. Mais maintenant quand c’est des rêves ou quand c’est des visions tout à fait réelles, ne cherchez pas, même après  a posteriori, de vouloir les expliquer. Vous n’avez plus le temps de vous occuper de votre personnage si ce n’est de vous assurer qu’il soit dans les meilleures conditions possibles, ici et maintenant. Mais tout ce qui vient du passé qui vous est montré ou tout ce qui vient d’un futur qui est encourageant, on l’a vu avec les expériences là, ou les rêves, ne doit que simplement vous apaiser. Mais ne vous saisissez pas avec ce qui reste de votre personnage, de ça, pour comprendre. Parce que le mot comprendre fait joli, mais ce n’est que le signe de quelqu’un qui a besoin d’accaparer, d’une avidité. Alors ça s’appelle compréhension mais c’est toujours le besoin de ramener à sa petite personne, à son personnage, ce qui est vécu. Et vous savez que y a aucune possibilité  de sortie là dedans.
 
Donc si vous êtes en proie à des visions, si vous vivez des expériences très intenses, faites attention, si je peux dire, à ne pas verrouiller ce qui est vécu et à le faire revivre. Ce qui se vit comme expérience, qui s’est vécu, n’a pas à être vécu, ni même à être évoqué. Bien sûr vous avez toujours besoin de comprendre, mais la teneur et l’intensité des expériences, des rêves, des perceptions que vous allez vivre et que vous vivez, n’implique aucune interprétation et aucune explication. Laissez se dérouler l’expérience, parce que c’est en laissant se dérouler l’expérience, que ça concerne le corps d’Éternité, les rêves, les visions, les vies passées, ou n’importe quoi, ne vous saisissez pas de ça. Laissez le sacrifice se vivre et laissez la Résurrection se produire. N’arrêtez rien  et ne retenez rien, surtout dans ces mécanismes là, que j’explique.  Mais j’espère que ceux qui ont pas fait ces rêves et qui vont les faire maintenant, auront l’information. Ça va pas changer grand-chose au déroulement, mais au moins ça calmera l’égo.
 
Allez, on continue.
 
Question : demande d’une sœur absente. Bonjour OMA. Depuis le mois de Mars de cette année, les vibrations dans tout le corps ont augmenté, la Couronne de la tête s’est activée à cette période du mois de Mars, puis la Couronne du Cœur s’est activée pendant le mois d’Août. Ensuite après la Radiance des Archanges fin septembre, la Couronne du sacrum s’est fait ressentir, non pas activée mais plutôt très douloureux, comme des mini blocages au niveau des nerfs sacro-iliaques. Cela a duré de la fin septembre jusqu’au début décembre. Et puis lors d’un alignement, comme une évidence, je me suis connectée aux Étoiles Hic et Nunc de la Couronne de la tête en me connectant aux Portes Hic et Nunc du sacrum. Et la fusion des trois foyers s’est activée. L’augmentation des vibrations se sont multipliées, déployant le corps d’Êtreté.
Y a t-il une reliance entre ces deux Etoiles Hic et Nunc de la tête et du sacrum ? Merci de m’éclairer.
 
Mais y a une reliance entre toutes les Étoiles et Portes qui ont le même nom, bien sûr. C’est exactement la même chose si je peux dire. Et d’ailleurs vous avez peut-être remarqué que vous avez un point IM ou HIC si vous voulez, au niveau de la tête et que vous en avez deux au niveau du corps. Ça c’est un grand mystère, et un qui est situé au niveau de la gorge, qui est le lieu du retournement et du passage pour accéder à l’Ascension. Donc ce qui est intéressant chez cette sœur, c’est qu’elle illustre à travers ses dires que la conscience et la Lumière et maintenant le Feu Igné, suivent votre pensée. Si vous pensez aux problèmes, ils vont exploser. Si vous pensez à une Étoile ou une Porte, elle va se mettre en service, tout simplement. C’est pour ça que nous insistons pour ceux qui ne vivent rien de ces Couronnes, là tu as vécu les trois donc c’est l’allumage de la Merkabah interdimensionnelle et le moment qui t’annonce aussi ta Liberté et l’Ascension de la terre, dans sa phase terminale. Donc vous voyez, vous avez l’illustration d’une sœur qui souffrait d’un endroit précis, qui a l’idée comme ça de porter sa conscience sur des Étoiles et des Portes, et elle nous dit pas,  par contre, si elle n’avait plus mal au dos après, ce qui doit être le cas.
 
Mais vous avez tous la possibilité, même sans vivre les vibrations, de porter votre attention sur une Étoile ou sur une Porte et de voir ce qui se déroule. Vous n’avez même plus besoin de poser les mains longtemps, je crois Anaël vous l’a dit. Après vous n’aurez besoin de poser rien puisque la pensée entraîne la Lumière, l’Amour, la vibration perçue ou pas et le Feu Igné. Donc le témoignage de cette personne nous dit vraiment la réalité de ce qui est vivable aujourd’hui. Mais bien sûr si vous êtes préoccupé ou trop occupé à résoudre un petit problème de votre personne riquiqui ou dans vos illusions spirituelles, vous perdez l’essentiel de ce qui est à vivre, qui est uniquement un état qui n’est pas simplement une expérience. Parce que dès l’instant où vous allez le vivre d’une manière ou d’une autre que ce soit avec les Théophanies, les Endophanies, avec les précipitations du Feu Igné qui ont lieu dès que le soleil est couché, jusqu’à le plein milieu de la nuit. Là vous avez rien à demander, vous avez juste à accueillir. Je crois que les Étoiles et les Anciens ont insisté lourdement sur cela.
 
A vous de le mettre en œuvre puisqu’on vous dit que c’est simple, vous pouvez pas me sortir des arguments de votre tête en me disant que vous vivez rien. Puisque vous le vivrez même si vous ne vivez rien au niveau Vibral et énergétique. Puisque chez tout le monde le corps d’Éternité est là. Quelque chose si vous ne le percevez pas, que vous ne connaissez pas, mais vous avez des points réels de jonction en quelque sorte mais aussi de dissolution entre l’éphémère et l’Éternel, qui sont toutes les structures qui se sont développées sur votre corps physique et en particulier les points de jonction de l’éphémère et de l’Eternel, qui sont quoi ? C’est pas les chakras, c’est les Étoiles et les Portes. Et aujourd’hui, nous vous l’avons dit, si vous pensez à une Porte, si vous pensez à une Étoile, vous allez en vivre les effets sur la conscience, même sans aucune vibration. C’est ça que nous vous disons.
 
Y avait une question précise là,  ou j’y ai répondu déjà ?
 
… Oui, vous avez répondu.
 
Question : une sœur absente. Cher OMA tout d’abord tous mes remerciements. Je vous aime. Depuis quelque temps, je perçois comme une lumière blanche émergeant à la périphérie de mon corps, du côté gauche dernièrement  je vois cette lumière émerger sur ma droite. Qu’est-ce que cela veut dire ?
 
C’est le corps d’Éternité, je vous ai dit il est blanc. Il ne peut être que blanc ici dans ce monde. Vous voyez votre corps d’Éternité. C’est pas un rêve, c’est pas une illusion, c’est pas de l’astral, c’est la stricte vérité. Vous commencez par voir votre corps d’Éternité et  vous allez voir après, tout ce qui se trimbale si je peux dire, dans votre chambre,  ou partout. Tout ce qui vous était invisible, pas seulement les Peuples de la nature quand vous allez dans leur environnement ou quand ils viennent vous voir, mais tout ce qu’on appelle les larves, les entités, les énergies, les pensées. Vous allez voir la Vérité, c’est à dire que vous allez voir que au-delà du personnage que vous croyez être, y a des fils au dessus et y a une main qui tient tout ça et qui le mobilise. C’est pas vous qui faites les mouvements, même de toute votre vie,  malgré l’enfermement qui existait. Simplement tout cela se révèle.
 
Et vous voyez, y a pas de meilleur témoignage. Vous voyez du blanc tout simplement parce que c’est votre corps d’Éternité. Et votre conscience, dès que vous voyez ce corps d’Éternité, vous allez constater que vous pouvez vous glisser littéralement d’un véhicule à un autre, sans qu’il y ait la moindre peur, la moindre souffrance ou la moindre réticence aussi. Vous voyez que l’Ascension ou la Libération, c’est un processus extrêmement simple. C’est évident, même si vous vous posez encore des questions, que fait cette Lumière Blanche à gauche et après à droite ? Mais c’est toi-même. C’est ton corps d’Éternité. Et vous êtes, nous le voyons de là où nous sommes, vous êtes de plus en plus nombreux.
 
Je crois que j’avais demandé aux Étoiles ou aux Anciens et aux Archanges aussi, de vous dire que maintenant vous pouvez entrer en Théophanie que vous l’initiez ou pas d’ailleurs, à des horaires ou pas des horaires. Vous ne créez pas un égrégore d’aucune sorte, nous ne sommes plus dans les égrégores. Mais vous apportez un souffle de liberté de partout sur la terre et c’est en cela que vous avez maintenant, je dis pas l’obligation, mais la responsabilité de nourrir cette Éternité, pas pour vous puisque vous la voyez, mais de rester tranquille, de vous étendre, de répondre aux injonctions de la Lumière, pas pour vous puisque vous le voyez ce corps d’Éternité. Ça veut dire ça suffit, ne cherchez plus d’expérience, laissez-le être. C’est ce que vous vous êtes et pas ce que vous croyez être, prisonnier dans ce corps là.
 
Vous y êtes, nous vous l’avons dit depuis le 8 Mars. Vous avez des confirmations dans vos vécus, dans vos rêves, dans les événements de la terre, dans les vibrations, dans même la capacité des frères endormis d’être libérés instantanément. Qu’est-ce qui vous faut de plus comme preuves ? Il est pas question d’adopter une posture, de dire moi je fais comme si de rien n’était, jusqu’à temps que j’aie la certitude de voir quelque chose dans le ciel ou d’entendre Marie qui m’appelle. Parce que là oui, effectivement, vous risquez d’éprouver une certaine forme de réticence ou des résistances ou de souffrance. Alors que l’Éternité ne demande qu’une chose, c’est de vous apporter la preuve que vous êtes cela. Mais depuis votre personne vous n’aurez aucune preuve, y a que les rêves qui seront éclairants.
 
Je parle pour ceux qui dorment, hein. Et pour ceux qui sentent les vibrations et qui voient les choses, allez, dépassez aussi les expériences. Vous avez assez joué non ? Vous vous êtes bien amusés, vous avez vu, ça veut pas dire d’arrêter, ça veut dire qu’il faut aller au-delà de l’expérience, dans la Vacuité. Laissez le Blanc être là. Laissez votre Éternité réellement et concrètement maintenant, pour certains, prendre les commandes de votre vie. Et vous allez avoir la surprise si on avait eu d’autres rencontres, de constater que vous avez des frères et des sœurs qui sans aucune question vivent le corps d’Éternité qui est là. Et c’est une grande Joie, une grande Paix. Mais si vous voulez que le corps d’Éternité se révèle en totalité au niveau de votre conscience même si vous vibrez pas, de grâce laissez les choses se faire, elles n’ont pas besoin de vous, de votre petit personnage, de vos petites expériences, de vos petites vibrations ou grandes vibrations. C’est fini tout ça. Nous nous tuons à vous le dire. Soyez spontanés, soyez dans les quatre piliers et c’est tout. Tout le reste se fait tout seul. N’ayez pas l’orgueil de croire maintenant que c’est vous qui allez progresser. C’est l’Éternité qui progresse, vous, vous disparaissez et certains sérieusement même. Donc que vous dire de plus ?
 
Mais l’égo veut pas entendre mes mots. Mais à un moment donné, rassurez-vous et d’ailleurs vous le vivez pour certains, vous ne pouvez plus jouer, à quelque jeu que ce soit. La Lumière vous terrasse. Vous êtes étendus, le Feu Igné naît et là c’est l’écran Blanc. Et là c’est la Vérité.
 
Les expériences même les plus extraordinaires en ce monde, que vous vivez pour certains, nous vous l’avions déjà suggéré, n’étaient qu’une préparation à ce qui se passe maintenant. Et pas de nourrir quoi que ce soit.
 
Alors bien sûr que l’environnement adéquat, la nature, les Elfes, les Dragons, c’est quand même mieux qu’un appartement en ville, c’est clair. Mais c’est pas un obstacle majeur puisque l’Éternité est là. Vous n’avez pas besoin,  vous, d’être parfaits ou d’être prêts puisque le corps d’Éternité est prêt. C’est pas vous qui avez à être prêts. Et nous vous disons que tous les corps d’Éternité sont là. Mais si toute votre conscience, tout votre intérêt est porté sur l’expérience et sur la personne, comment vous voulez laisser la place à ce que vous êtes, maintenant que tout est là ? Et d’ailleurs pour ceux d’entre-vous qui ont des longues histoires spirituelles, vous allez vivre quand même une certaine forme d’amertume quand vous allez voir que ceux qui étaient très matérialistes athées et qui se foutaient de votre gueule vont devenir les premiers et les plus lumineux. Parce que eux ils étaient dans la simplicité. Ils étaient totalement incarnés ils n’avaient pas peur de la mort, ils vivaient simplement l’Instant Présent. Alors que pour la plupart des frères et des sœurs qui ont cherché, vous avez passé votre temps à errer dans le passé ou à essayer d’améliorer votre futur à travers la spiritualité et pas la connaissance de soi.
 
Voilà pourquoi les premiers seront les derniers. Je parle pas des libérés vivants, mais ceux qui vivaient les énergies ou les vibrations depuis toute leur vie peut-être, ou même des fois depuis de nombreuses vies. Ils étaient persuadés de progresser et d’être encore mieux que les autres. Ils vont tomber de haut, dans la phase éphémère mais pas pour l’Éternité puisqu’ils sont libérés eux aussi bien sûr. Donc vous voyez, laissez être la Vérité.
 
C’est tellement simple ! Vous n’avez pas besoin de votre intellect, de vos histoires, de vos vibrations et de vos énergies. Le travail vibratoire a été accompli, le Feu Igné est là. C’est la vérité.
 
Alors, on continue.
 
… Deuxième demande de cette même sœur. Il y a quelques jours j’ai passé une partie de la nuit en communion et en le Feu Igné dans un état particulier entre le sommeil et l’éveil. A certains moments j’ai vu apparaître mon corps d’Éternité dans un Blanc resplendissant dans un état de joie et de rire. Puis je me suis endormie et j’ai commencé à rêver. Je suis dans une gare, il y avait beaucoup de monde et un train prêt à partir mais je devais attendre quelqu’un et je ne pouvais pas monter. Ils m’ont dit qu’ils attendaient, mais le temps passait et le train est parti sans moi. Finalement j’ai décidé de quitter la gare. A l’extérieur il y avait une machine de couleur Blanche, une locomotive qui était là pour moi. Je devais monter et conduire cette locomotive. On m’a dit que je ne pourrais pas me tromper car le train doit suivre les rails de la voie. Je me suis réveillée avant de monter dans le train.
 
Le rêve te dit simplement surtout après avoir vécu la communion et le corps d’Éternité, ton corps d’Éternité il te dit tu n’as rien à attendre, ni personne. Et d’ailleurs si tu crois que tu dois attendre, ta voiture, ta locomotive blanche encore, elle est là. Donc ne t’intéresse pas à ce qui traîne, à ta famille. Occupe t’en bien sûr sur le plan matériel, mais dans ce genre d’Êtreté, toutes ces préoccupations n’ont pas lieu d’être.  Vous voyez, surtout après l’expérience qu’elle a vécue avant de s’endormir. Ça ne sert à rien de vous projeter dans une incapacité ou de trouver l’argument, – l’alibi j’appelle ça maintenant -, de dire que vous n’êtes pas prêts. Parce que vous me faites rire quand vous dites ça. Puisque la terre entière, la Confédération Inter Galactique est prête, la Terre est prête, Nibiru est presque visible, est déjà visible en certains lieux. Les Trompettes se généralisent. Qu’est-ce que vous attendez ? D’où vient cette notion de croire qu’il vous faut du temps ou améliorer quelque chose ?
                                                                                                                            
Et vous voyez les témoignages, je vous disais, vous allez avoir de plus en plus des gens qui perçoivent leur corps d’Éternité. Et le sentiment immédiat c’est la Joie et la Paix. C’est le baume de la Paix et de la Joie. Que voulez-vous de plus ? Ce baume de la Joie met fin à toute personnification, à toute forme, à tout doute, à toute question. Vous n’avez rien à préparer, c’est fini. La Lumière vous prendra où que vous soyez, quand je dis ça que ce soient les signes célestes, l’Appel de Marie, le retour de l’Appel de Marie, ne vous souciez pas ni de vos enfants, ni de quoi que ce soit.
 
L’Éternité est là, votre corps d’Éternité est là. Vous savez ce que ça veut dire quand même ? C’est la fin, je ne peux pas le dire le plus clairement possible. Maintenant celui qui me sort c’est demain, c’est après-demain, c’est dans un mois, c’est dans trois mois, il a rien compris à l’histoire et il est encore dans la personne, parce qu’il doute et parce qu’il en a marre de ce monde, mais pas parce qu’il est libéré. Quoi qu’il vive ou pas. Si vous êtes réellement dans le présent, vous ne pouvez être que dans la Joie. Et si vous êtes dans la Joie c’est que vous êtes dans le Cœur que vous le perceviez ou pas. Y a pas de demi-mesure. Vous pouvez pas être dans la Joie une demi-heure et être dans la tristesse une heure après. C’est fini ces oscillations.
 
Donc,  à vous de regarder. Vous êtes dans la Joie ou vous n’êtes pas dans la Joie. Si vous n’êtes pas dans la Joie, c’est qu’il y a quelque chose que vous n’avez pas lâché, votre petite personne, vos petites explications, vos grandes expériences magiques et magnifiques plutôt que la Vérité, brute sans rien, sans décor, sans expériences, sans corps.
 
C’est ça que la Lumière vous montre. Y a rien à préparer, elle vous montre simplement si vous avez tout lâché, les amarres, ou pas. C’est à dire avez-vous vécu le Sacrifice ? La réponse elle est là. Vous êtes en Joie au jour d’aujourd’hui ou vous n’êtes pas en Joie. Y a pas d’alibi qui tienne. Aujourd’hui c’est terminé. C’est pas parce que  vous allez voir un Elfe et être en Joie à ce moment là et après redescendre dans la tristesse. Les temps ne sont plus à ça. Y a aucune urgence, la Lumière a gagné, elle est là. Ne vous préoccupez pas d’une quelconque urgence spirituelle, y en a pas, vous sortez du temps. Vous voyez bien d’ailleurs la distorsion du temps, que ce soit dans vos méditations ou dans vos journées, quoi que vous fassiez. Vous la vivez de plus en plus. Alors y en a qui se sentent très pressés, d’autres qui se sentent avoir tout leur temps. Mais y a aucune urgence. Que l’Appel de Marie soit demain, que Nibiru apparaisse avant, demain ou dans deux mois, ça ne fait pas de différence. Soyez dans l’instant, tout le scénario vous le connaissez, et même si vous le connaissez pas, ça sert  à rien.
 
Contentez-vous de cette Joie, parce c’est elle qui met fin à tout le reste. Et ne croyez pas aujourd’hui trouver cette Joie perpétuelle à travers une aide. Nous vous aidons, bien sûr, les Anciens, les Étoiles, les Peuples de la nature, mais à un moment donné vous devez constater que tout ça est en vous, comme nous vous disons. C’est à dire que vous avez dépassé le besoin, vous avez dépassé la confirmation.
 
La Vérité est là, y a pas ailleurs où la chercher, même si vous avez encore des visages de vies passées ou des éclairages sur les lignées, qui se font. Laissez passer cela. Après vous avez l’autre étape quand le corps d’Éternité est vraiment, non pas seulement présent mais actif en totalité, vous avez les sens spirituels qui s’activent et tout ça va renforcer la Joie sans objet et va renforcer la vitesse d’élimination de votre petite personne, à tous les points de vue.
 
Mais comme votre conscience ne sera pas dans le néant ni dans la disparition mais dans le corps d’Éternité, c’est comme si vous étiez encore au volant d’une 2CV dont on a enlevé le moteur, qu’on vous amène une Ferrari à côté et que vous dîtes non attendez, la 2CV elle va démarrer, par l’opération du Saint-Esprit, oui c’est ça. Mais non, ouvrez la portière et rentrez dans le bon véhicule. Vous n’avez même pas à le conduire, il se conduit tout seul.
 
C’est ça que vous dit l’Intelligence de la Lumière aujourd’hui. C’est ça que réalise le Feu Igné. Il s’embarrasse pas le Feu Igné, d’expériences, de couleurs, de visions, de lignées et de quoi que ce soit d’autre. Il s’intéresse uniquement au corps d’Éternité. Y a que lui qui peut l’intégrer et l’expliquer. Pas votre cerveau.
 
Allez on continue. 
 
Question : Troisième demande de cette même sœur. Quand je me réveille le matin, j’entends parfois un bruit du côté gauche, généralement très fort, pendant quelques secondes. Cela peut être un son aigu, ou une sorte de cri, ou aussi un bruit semblable à une cloche. Qu’est ce que cela peut être ? Merci.
 
Au moment du réveil, c’est simplement ce que tu ramènes de ton corps d’Éternité… Je vous avais dit, et d’autres aussi vous ont évoqué cette notion de sons qui se transformaient, vous parlaient de cloches, de scintillement, de quelque chose de cristallin. Je vous rappelle que, quand y a Marie qui vous appellera, et durant la stase, vous ne percevrez rien de ce monde et de cette personne. Mais par contre, vous constaterez que, dans les premières heures et les premiers jours, vous baignez dans la béatitude du Chœur des Anges. Et ceux d’entre vous, qui ont l’habitude de leur corps d’Eternité, – ça s’habitue assez vite, hein, quand même -, vous risquez de voir toutes les Présences qui vous accompagnent.
 
Le Chœur des Anges, parce que le Chœur des Anges c’est pas uniquement vibratoire, c’est aussi réellement des Cherubims qui sont là, vous n’êtes pas seuls. Quand je dis que vous allez voir des Végaliens, des Arcturiens, même dans votre chambre, indépendamment des 132 deux jours, après, où que vous soyez. Et certains d’entre vous les voient déjà.
 
Donc vous êtes seuls, en tant que personne, même si vous avez le compagnon à côté, mais le fait d’accueillir cette solitude, vous donne accès à tout le Vivant, que vous ne voyiez pas, telles qu’étaient vos perceptions, même si vous étiez clairvoyant, vous ne voyiez pas ça auparavant. Les circonstances n’étaient pas là pour pouvoir avoir cette vision. Le Feu igné le réalise, et vous ne voyez pas avec vos yeux, même si vous avez l’impression que ce sont vos yeux qui les voient, c’est pas une vision intérieure, c’est pas la vision du Cœur, c’est pas la vision éthérique, c’est la vision de vos nouveaux sens spirituels. D’ailleurs, cette vision a une caractéristique très particulière, si vous allez voir, ça peut faire un effet de zoom. Vous voyez, quand vous prenez un appareil photo, vous tournez je sais pas quoi pour rapprocher l’objet, ben vous allez faire la même chose avec Vision, sans aucune difficulté.
Allez, on continue.
 
Question : témoignage et demande d’une sœur absente.
C’est une expérience qui m’est arrivée quatre ou cinq fois, ces sept derniers jours. Je suis allongée dans mon lit, et je sens comme si mon cerveau, ou l’intérieur de ma tête, se retournait à l’envers, en arrière. Cela donne une sensation de perte totale de repères. C’est assez surprenant. Je n’ai pas de peur, je me laisse aller. Cela induit depuis, un décollement des repères physiques anciens que j’avais de mon corps. Je sens mon corps, mais comme si j’étais décollée de celui-ci. C’est une sensation différente de celle où je sens mon corps d’Êtreté actif, en mouvement, depuis plusieurs mois, mais cette sensation est récente et différente. S’il y a un éclairage à apporter, je vous remercie de tout cœur.
 
Oh, il est extrêmement simple, il correspond à tout ce que nous vous avons dit cette semaine.
 
Mais d’un autre côté, c’est aussi la même chose. Jusqu’à présent, vous perceviez les vibrations du corps d’Êtreté, certains étaient même capables de décrire sa structure intrinsèque, sous forme de Triangles, vous savez, avec des lignes de Lumière. Maintenant, vous voyez, c’est différent, y a une irréalité. Votre corps physique, effectivement, et c’est le mot qu’a employé cette sœur, votre conscience n’y est plus collée du tout. Vous habitez à moitié ce corps, non pas parce que  les new-ageux, vont vous dire, ils sont pas enracinés, mais les pauvres ils ont rien compris, hein, ils en ont pour un bout de temps à décoller, eux. C’est pas que vous êtes déracinés, vous n’avez pas les pieds sur terre, justement, vous avez totalement incarné votre humanité, et que votre conscience n’est plus tout à fait dans le corps physique. Et c’est pour ça que vous n’avez plus besoin de sentir les vibrations.
 
Là, ce que décrit cette sœur, c’est qu’elle est passée dans son corps d’Éternité, et le son qui accompagne ça, c’est le son de la Résurrection, c’est-à-dire, ce sifflement cristallin qui, peu ou prou, au moment dit : « moment collectif », que ce soit le moment collectif de Nibiru, des Trompettes ou de l’Appel de Marie, cela donnera la même chose. Et c’est ce son, qui est le son de votre Résurrection.
 
Donc, c’est différent de percevoir les vibrations du corps d’Éternité avec les portes et les Étoiles, c’est différent d’avoir pu voir le corps d’Éternité à l’intérieur de vous, maintenant vous voyez la limite de ce corps d’Éternité, vous voyez donc la totalité de ce corps, l’intérieur comme l’extérieur, et quand votre conscience voit ça, et commence à passer dedans, vous avez de moins en moins de signaux qui viennent de votre corps, vous ne savez plus où est votre jambe, où est votre tête, et effectivement, vous sentez que le cerceau organe, à l’intérieur de votre tête, bouge et remue, et il peut même se retourner complètement.
 
Et c’est réel, ce qui se retourne, bien sûr, c’est pas le cerveau physique, c’est quoi ? C’est les deux Couronnes de la tête, non plus vibrales, mais ce que je pourrais appeler votre tête de votre corps d’Êtreté. Et effectivement, personne peut dire quels sont les neurones qui s’activent dans sa tête, par contre, vous sentez dans votre corps d’Éternité, l’activation des sens spirituels, qui donnent l’impression de mouvement du cerveau. Vous voyez la cohérence encore plus grande que lors des entretiens précédents, sur les expériences et les vécus. Y a pas de meilleur témoignage de la Vérité qui est à vivre. Plutôt que de demeurer sclérosé, vu l’intensité de la Joie et de la Lumière qui est là, dans votre petit personnage. Ça fait étriqué, maintenant, d’être une personne, avec cette Gloire qui est là. Mais c’est vous qui décidez.
 
Alors, une autre.
 
Question : Bonjour Oma, et grand merci pour votre amour et votre présence. Dans les heures qui ont suivi l’intervention de Mikaël, pendant la nuit, je me suis réveillée dans ce rêve. Je me suis retrouvée enfermée à l’intérieur d’un cube où tout était totalement noir. Curieusement, je me voyais assise, les genoux sous le menton, en position fœtale et nue. J’ai entendu « Cube de Métatron ». Mais le mental est venu troubler cet état. Je ne pouvais pas rester enfermée, moi qui aime tant la lumière du soleil, les arbres, les oiseaux, que faire dans ce noir absolu ? Vais-je y rester pour l’Éternité ? Aucun moyen d’en sortir, le cube si parfait, aucune ouverture. J’entendais toujours dans mon cœur « Cube de Métatron », j’ai fini par lâcher-prise, en comprenant qu’aucune volonté n’avait sa place en ce lieu, et je suis partie tout à fait de mon demi-sommeil. Encore aujourd’hui, je pense à cette expérience très forte. Pouvez-vous m’éclairer sur ce qui s’est déroulé ? Grand merci et gratitude pour votre réponse.
 
Alors, le Cube Métatronique est lié, non pas à Kether, mais il est lié à Binah, si vous voulez c’est l’Intelligence créatrice, qui n’a rien à voir avec Saturne, comme ont voulu faire croire certains kabbalistes. Ça n’a rien à voir avec, bien sûr, les énergies noires ou sombres, et ce cube, archétypiellement, c’est le Noir. C’est l’absence de tout, de repère, de forme, et tu dis toi-même, qu’il y a une séduction de ta conscience, un amour, et un lien au chant des oiseaux, à la matière, mais c’est ta liberté. Mais, jamais, tu n’es prisonnier du Cube. Je te rappelle qu’à l’heure actuelle, le Cube noir ou le Cube blanc, parce que vous allez pas le voir noir, ici, sur cette terre, hein, c’est un Cube qui pénètre par la petite couronne de la tête et qui se déploie et qui active cette fois-ci, dans le sens du fonctionnement et non pas de la vibration, les douze sens spirituels, qui remplacent les cinq sens ordinaires que vous connaissez, et même le sens électrique et le sens divin, si vous préférez. Et tout ça n’a rien à voir avec ce monde, et pourtant vous le vivez dans ce monde.
 
Donc l’explication, c’est que le rêve t’a montré que tu ne peux pas imaginer être enfermée dans un cube, c’est le mental qui dit ça. Le Cube est traversé, c’est l’impulsion terminale du Serment et de la Promesse de la Source, c’est tout. C’est un passage, comme le fait de se voir sur un quai, ou devant un train, ou de traverser les mers, c’est pareil. Le passage de l’Inconnu. Y a, le principe d’acceptation est aussi valable, d’ailleurs, elle le dit elle-même dans le rêve, elle a dit que finalement, elle préférait les oiseaux, ou je sais pas quelle expression elle a employée, je ne m’en rappelle plus,  et le rêve s’est terminé. 
 
Ne vous arrêtez pas en chemin, ni aux expériences, ni à l’Absolu où y a rien, parce que ce rien, vous le traversez, vous demeurez là, même si vous reprenez votre corps d’Éternité pour vous manifester n’importe où. Ça ne fait pas de différence, c’est l’ego qui croit ça. Et vous voyez que cet ego, et ce personnage, malgré la perte des repères temporo-spatial, malgré la disparition de la conscience de ce corps physique transféré dans le corps d’Éternité, malgré toutes les expériences avec les peuples de la nature, malgré tous les contacts vibratoires que vous avez vécus avec nous, avec les Étoiles, et les Archanges, vous demeurez viscéralement chevillés à la forme. C’est pour ça que la libération ne peut pas se faire en un coup de baguette magique. Vous voyez que, même en voyant le corps d Éternité, pour certains d’entre vous qui vivent dedans, y a encore les habitudes de la chair, même si votre âme n’existe plus. Votre corps, il est encore là, non ?
 
Donc tous ces rêves, ces positionnements, ces expériences, ces états qui se vivent, ne font que vous montrer là où vous êtes, et c’est pas l’expérience qui vous le montre. Parce que la résultante, que ce soit un rêve, une vision ou, voir ou vivre le corps d’Êtreté, la seule différence que vous pouvez faire, elle est pas mentale, ou d’après ce que vous avez vu, elle est uniquement dans la Joie. Je parle même pas d’amour, et de vibration d’amour. Je parle d’un état particulier de Joie sans objet, qui est un état de paix, qui ne peut être confondu avec aucune méditation, aucune expérience et aucun état intérieur. Vous ne pouvez pas vous tromper, là non plus. Quand vous le vivez, c’est clair, net et précis. Il reste plus de questions, il reste plus de doutes, il ne reste que la Paix. Et le minimum d’habitude et le minimum de personne.
 
C’est tellement, comment dire, ça crève les yeux, sur l’écran de votre conscience, mais aussi de l’extérieur. Qu’est ce qu’il vous faut de plus ? Ben rien, c’est-à-dire que, simplement, vous constatez que malgré tout ça, vous avez encore des frères et des sœurs, et c’est leur liberté, mais qui passeront par le Serment et la Promesse, mais dont le devenir est la 3D. C’est pour ça, que nous vous avons dit qu’il y aurait peu d’êtres qui seraient ascensionnés, parce que, malgré tout ça, vous êtes encore innombrables, même éveillés, même libérés, à préférer la matière, c’est comme ça. L’important était votre libération, hein, pas votre Ascension. L’Ascension de la Terre, oui. Mais la vôtre n’est absolument pas indispensable. Ce qui est indispensable, c’est de se reconnaître, mais après, vous faîtes ce que vous voulez.
 
Autre question.
 
… je voudrais juste, pour cette sœur, repréciser la fin de son rêve, par rapport à ce que vous avez dit…
 
Ah, oui, j’ai pas entendu, oui…
 
… pour la fin, elle a dit, j’ai fini par lâcher-prise, en comprenant qu’aucune volonté n’avait sa place en ce lieu, et je suis sortie tout à fait de mon demi-sommeil.
 
Oui, tout à fait.
 
Tout à fait. Alors maintenant, faut voir la suite. La suite, c’est ce que j’ai exprimé à l’instant, Joie ou pas Joie ? C’est ça, mais ça, on le saura pas aujourd’hui…
 
Alors on continue.  
 
Question : Durant cette rencontre, l’accent a été mis par les intervenants sur ceux qui ne vivent pas les vibrations. Pourriez vous synthétiser les informations que vous avons reçues, dans un besoin de meilleure intégration. Grande gratitude pour la réponse.
 
Alors, pour ceux qui ne vivent pas les vibrations, j’ai pas à vous parler d’autre chose que de cette phrase, ça se résume en une seule phrase : allez dans le Cœur. C’est tout. Ne cherchez pas à aimer, à être gentille, la pensée entraîne la conscience, le Feu Igné. Qu’est-ce qui vous faut de plus ? Et ne me demandez pas comment se mettre dans le cœur. Vous n’avez pas de techniques. Vous y pensez. Je vais, je suis dans le Cœur.
 
C’est pas sorcier ce que je dis, ou alors vous êtes vraiment très, très, très perturbés. Si vous vivez les vibrations, bien sûr, vous avez les circuits, vous avez des postures, des gestes et tout. Mais si vous ne vivez rien, allongez-vous. Hein, la différence horizontale, verticale. Allongez-vous, ne demandez surtout rien, ne cherchez rien à observer ni à réfuter, soyez là et dirigez votre pensée, puisque vous sentez pas les énergies ni la vibration, pensez : je suis dans le Cœur. Je me mets dans le Cœur. La conscience, le Feu igné et la Lumière vont suivre cela. C’est comme ça que vous êtes libres. Je sais pas comment il faut le dire, ça a été répété, cette fois-ci comme la sœur vous l’a dit, de tellement de façons. Y a rien à changer au niveau de votre personne maintenant, y a rien à acquérir, y a rien à libérer au niveau de la personne, puisque vous êtes libérés de votre personne, effectivement, concrètement, qu’est-ce qui vous faut de plus ?
 
Et j’ai pas de mots plus simples que cette phrase, pour ceux qui ne vivent rien. Ne cherchez rien à vivre, pensez à votre Cœur. Je l’ai dit à un autre moment, tapez-vous la poitrine, mettez- vous un poids lourd au milieu de la poitrine. Ça sera pas une vibration, mais ça sera la perception du poids qui est là, donc si vous avez un poids ou si vous vous êtes frappé la poitrine, vous pensez à l’endroit où vous êtes frappé, puisque c’est lourd ou vous avez mal, et ben voilà, c’est ça qui faut faire. Je sais pas comment vous le dire, hein.
 
Y a pas de bougie à allumer, y a pas de vibrations à mettre en œuvre, y a pas à appeler le Christ, étendez-vous. Faites le geste, si vous voulez de l’Archange Anaël, qu’il vous a donné, et puis c’est tout. Ça vous semble peut-être tellement niais, que vous ne l’avez pas fait.
 
Quand nous vous disons que la Lumière est simple, quelle meilleure preuve de simplicité vous voulez avoir ? Mais non, la personne veut encore comprendre, saisir, s’approprier. Mais il faut le voir ça, c’est pas des mots en l’air que je vous dis, là, c’est pour ça que c’est plus simple pour les derniers que pour les premiers, ils ont rien à faire, c’est vous qui avez tout fait, avec nous, certes.
C’est la parabole du fils prodigue.
 
Allez, on continue. Donc ça se résume en une phrase : mets-toi dans le Cœur.
 
C’est pas une vue de l’esprit ou mentale, quand je vous dis de vous mettre dans le Cœur. Avant, oui, ça l’était. Quand vous disiez « je suis dans le cœur ». Mais ça, c’est du pipeau, c’est du mental. Même quand vous dites, j’aime, c’est pas vous qui aimez. C’est ce que vous êtes. Donc j’aime, le je apostrophe, ou je t’aime ou je vous aime mets de la distance. C’est pour ça qu’on parle des conditionnements, et de possessions pour l’amour conditionné.  Voilà, donc, pensez à votre cœur. J’ai pas demandé d’avoir du cœur ou de changer de comportement, c’est un acte concret de penser à son cœur, mais bien sûr, si vous pensez à votre cœur, en vous disant je vais voir la Lumière, je vais vivre quelque chose, il se passera rien, sauf bien sûr, pour ceux qui sentent les vibrations, hein.
 
Là, nous parlons vraiment de ceux qui ne sentent rien, Une seule phrase : « droit au Cœur ». Ne vous préoccupez pas des énergies, des visions et de votre corps, même d’Éternité. C’est pour ça que cet entretien, comme l’a dit cette sœur, nous avons vraiment, pas séparé, mais tenté d’unifier par la séparation du discours parce que nous voyons ce qui se passe. Nous voyons des frères qui ont été ouverts, je dirais, par les premières descentes d’Esprit Saint, c’est-à-dire, ça fait quand même plus de 30 ans, qui aujourd’hui, lambinent, quand je dis lambinent, vous comprenez, vous comprenez qu’ils sont lents à la détente, et à la comprenette. Ils sont tellement installés dans leur soi, dans leur petite jouissance personnelle, dans les vibrations, que c’est séduisant. Mais ce Sacrifice, il faut le vivre, vous n’avez rien à tenir, rien à garder, rien à conserver, et rien à anticiper, ça tient en une phrase.
 
Si je devais résumer, pour les frères et les sœurs qui vibrent, qui sont libérés, qui sont réveillés ou pour ceux qui sont endormis, ou les plus fossilisés, je vais dire hein, les plus vieux racis que nous encore : pensez à votre Cœur. Ah, si vous n’aimez pas le mot vous mettre dans le cœur, parce que vous imaginez je sais pas quoi, c’est votre mental qui vous joue des tours, c’est simple, le cœur, vous savez où il est, je parle du cœur organe, il est dans la poitrine, non ? Au milieu, là, quelque chose qui bat, que vous avez avec le pouls, et ben c’est tout. Qu’est-ce que vous voulez qu’il y ait de plus simple ?
 
Et, il est pas question de me dire que vous n’y arrivez pas. Parce qu’à ce moment-là, si vous n’y êtes pas arrivé, c’est que vous êtes encore dans les conceptions du cœur, par rapport à ce monde. Mais vous n’êtes pas disponibles, votre égo vous a emmené, ou votre soi si vous vivez le soi, vous a emmené dans l’expérience, et pas dans l’état.
 
Allez, on continue encore.
 
… il n’y a plus de questions écrites. On peut passer aux questions orales ou spontanées, s’il y en a.
 
Toujours pour les rêves ou les témoignages…
 
Y a plus de questions écrites. Donc, après, voilà, on peut laisser émerger ce qui émerge.
 
D’accord. 
 
…Silence…
 
D’ailleurs c’est ce qui se passe, pour ceux qui perçoivent les énergies, les vibrations, ici, comme ailleurs, en m’écoutant ou en me lisant, vous avez la tête en Feu. Et vous avez le Cœur, soit qui vibre, soit qui est présent. Et ben voilà, c’est tout. Même si y a l’Onde de Vie, le Feu qui monte par les pieds, le Canal Marial, tout ça c’est des manifestations, mais la conclusion de ces manifestations, c’est la Paix. Et vous ne pouvez pas tricher avec la Paix, la Joie. Vous pouvez tricher tant que vous voulez avec l’amour, en confondant l’Amour véritable et l’amour conditionné, là, vous avez des excuses, mais la Paix et la Joie, vous n’avez aucune excuse. Parce que vous ne pouvez pas la confondre quand vous la vivez, c’est tellement évident. C’est vraiment une Félicité, parce que c’est l’équilibre entre l’extase et l’intase, ça vous prouve que vous êtes, en quelque sorte, immuables en l’Infinie Présence, et que vous êtes prêts à passer définitivement, dans le corps d’Éternité. Y aura pas de deuil ou de souffrance à vivre avec ce corps physique, ou cette histoire. 
 
D’ailleurs là, je le dis, vous le sentez, et le simple fait de vous faire porter attention sur le Feu qui est là-haut, et ce qui se passe au milieu de la poitrine, le renforce, vous le voyez ou pas, vous le sentez ou pas, pour ceux qui vivent ça ?
 
… Oui.
 
C’est tellement évident, comment voulez-vous que je vous le dise ? Le simple fait de penser suffit. Donc c’est clair, que si vous êtes en train de penser, pourquoi vous avez vu telle image, et pourquoi ceci, et pourquoi cela, vous n’êtes pas disponibles pour ça. Je ne peux pas être plus explicite. Ceux qui vivent les vibrations, ici ou ailleurs, vous confirmez, bien sûr. Mais c’est pareil pour ceux qui vivent pas les énergies, ni la vibration.
 
Question : J’étais en Théophanie avec Nibiru, j’étais allongée et je suis sortie de mon corps et je me suis retrouvée dans du Blanc. Je n’avais aucun corps, j’étais rien, il n’y avait rien, que la Joie et ce sentiment très fort de liberté… 
 
Oui c’est ce que tu es.
 
… Simplement, je ne devais pas aller vers la gauche, vers Nibiru. Je voyais mon corps allongé en bas, et d’un seul coup, le corps physique a voulu monter. Il s’est élevé un peu et est retombé, j’ai pensé, trop lourd. Je suis restée dans la Joie, dans la liberté, et mon corps physique, une deuxième fois, a voulu monter. Il est monté un peu et il est retombé, et je suis retombée avec lui dedans.
 
Ça veut dire simplement que tu ascensionneras sans ton corps. C’est un poids mort.
 
… Merci.
 
C’est clair. Mais vous allez être de plus en plus nombreux à vivre ça, hein. Parfois, vous aurez à l’inverse, vous serez dans le corps d’Éternité, dans le Blanc, ou y a rien à voir, mais la Paix est telle, ça, c’est l’ultime éclair de la conscience, c’est la source de la conscience, et après, y a l’Absolu. Mais déjà, vivre cette expérience et cet état, signe, puisque le corps il monte un peu et redescend, c’est que ton ascension sera totale, et n’aura pas besoin d’emmener quelque chose de ce plan. C’est le retour à la liberté intégrale. Et ça, ça va vous être annoncé à tous en rêve. Ou dans l’expérience, quand le Feu igné, quand vous êtes allongé. Et ça, c’est pas dans des années, c’est cette semaine, hein. Avant Noël, c’est impératif. D’ailleurs, y a pas No-ël cette année, c’est Yes-el. (rires)
 
Autre question ou témoignage …
 
Pareil, les témoignages, c’est pas pour se faire mousser, ici, c’est parce que vous avez énormément de frères et sœurs qui vont vivre, et qui le vivent déjà, ces processus que vous témoignez, et ça va quand même, pas les rassurer, parce que quand vous êtes dans la Joie, vous n’avez pas besoin d’être rassuré, mais simplement asseoir encore plus l’Éternité, et rendre le Sacrifice et l’Acceptation, totale.
 
Et d’ailleurs, à travers certains états, et certaines expériences, vous allez voir dans certains cas, dans les témoignages, ou même pour vous, autour de vous, les distances qui peuvent exister entre les revendications de la personne qui a soif de Lumière, soif de liberté, et qui dès qu’on lui propose, qu’elle voit le corps d’Eternité, eh bien finalement elle regrette la matière. Mais ça, ça fait partie de la liberté. Quand nous vous disons que vous êtes acclimatés à ce monde depuis, pour beaucoup, tellement longtemps, que la liberté de la conscience ou de l’Éternité, ça vous donne pas envie, même si vous sentez la Paix et la Joie. Et ça, vous n’y pouvez rien, ni en tant que personne, ni en tant qu’âme. C’est des mécanismes dans ce monde enfermé, qui sont automatiques.
 
Autre chose à dire, à demander ?
 
Question : J’ai vécu la même expérience que notre sœur précédente, mais y a déjà quelque temps et ça m’avait beaucoup rassurée, et depuis ce matin, j’ai des coups d’aiguilles, des lancements dans les pieds, dans les mains, dans le cœur. Voilà, alors j’accueille, ça passe, c’est furtif, ça passe, j’accueille…
 
Mais ça veut simplement dire que le corps d’Éternité est là, que le Feu igné est là, et que la Merkabah inter dimensionnelle personnelle est allumée. Voilà. Et vous allez tous vous allumer. Et si y a un allumage qui va de plus en plus vite comme ça, vous vous doutez bien que c’est parce que toutes les circonstances préalables à l’appel de Marie sont réunies.
 
Y a que celui qui est dans l’ego, qui va dire, ou dans sa petite personne, ou qui veut fuir ce monde, qui va se dire s’il se passe rien ces jours-ci, ou si le 1er janvier arrive, il va nous dire, c’est pas encore pour cette année, c’est des mensonges. Mais vous savez très bien que la Joie que vous vivez, est la stricte Vérité. Vous ne pouvez pas douter, quand vous êtes dans votre corps d’Éternité, c’est impossible. Et comme maintenant, ceux qui vivent rien, n’auront plus d’excuse, de dire « j’ai pas vécu les ouvertures », de pleurnicher dans leur coin, ils ont le libre accès à l’Éternité.
 
Après, vous, vous n’avez rien à faire, rien à comprendre, la seule chose que vous avez à comprendre et que vous allez vivre à cette occasion, c’est que définitivement, vous n’êtes pas ce corps, vous n’êtes pas cette histoire. Ça ne fait aucun doute. Dès que vous le vivez. Que ce soit sans corps d’Éternité, uniquement dans l’écran Blanc,  que vous voyez le corps physique depuis votre corps d’Éternité, ça c’est nouveau aussi, et nous vous l’avons dit, ça va s’accroitre chaque jour, chaque heure, et vous constaterez d’ailleurs, que dès que vous parlez d’Éternité, ou que même sans parler de la vraie Joie, vous êtes en Joie avec quelqu’un, le Feu s’allume dans votre tête et dans votre Cœur. Tout seul.
 
Vous allez constater par vous-même que selon vos attitudes, selon vos relations même, comment vous êtes sincères et vrais dans une relation, le Feu Igné est là, votre corps d’Éternité aussi, ou alors y a rétraction, le temps que vous ajustiez vos pensées, vos comportements, et les petites erreurs de positionnement final. Mais tout ça devient très évident, parce que c’est vécu.
 
Question : C’est un témoignage. Cette semaine pendant les interventions de Gemma Galgani, et de Ma Ananda Moyi, j’ai ressenti une montée de larmes brûlantes qui m’a complètement submergé, ensuite est apparu une joie, intense, qui m’a envahi également, après ces larmes, y avait de la joie. Voilà.
 
Et ben je te remercie. C’est exactement cela. Bon, la chose qu’on vous a un petit peu caché, et j’avais demandé à celui qui me laisse parler de pas le dire, c’est que depuis les Étoiles, pas les autres jours, hein, mais avec les Étoiles et ensuite, au lieu d’installer les quatre piliers archangéliques autour, je lui ai demandé aussi d’installer Métatron au milieu, c’est-à-dire le cinquième élément, le Feu igné, c’est pour ça qu’il y a beaucoup plus d’Évidence, et que les sœurs ont pu travailler beaucoup plus sur l’Éternité, simplement par leur Présence, et c’est la même chose pour moi. Le simple fait de penser, de parler de l’Éternité ou de la Joie, active le Feu. C’est le Cube Métatronique, qui d’habitude n’arrive que vers 17h -17h30 et se renforce jusqu’à le milieu de la nuit, que là, nous avons reconstitué. Donc, vous allez effectivement sentir plus le temps qui passe le besoin peut-être de vous rafraichir. Ça brûle la tête et le Cœur, effectivement. C’est ça la consumation d’Amour.
 
Mais je te remercie pour ton témoignage. Comme je l’ai dit, et comme je le répète, vous allez être de plus en plus nombreux à le vivre, avec Évidence. Quel qu’ait été le positionnement antérieur. Et c’est stimulant pour ceux qui vivent rien, ou qui sont accrochés à leurs idées. Même si ça les met en rage. Parce qu’ils voient que plus en plus de frères et de sœurs vivent la même chose. Et c’est un stimulant, même si y a colère ou autre, énorme. C’est un stimulant sur le plan psychologique mais aussi sur le plan vibratoire maintenant. Puisque dès que vous témoignez de la façon fort simple dont vous témoignez, hein, pour ce que vous dites les uns et les autres, ça suffit à générer la conscience qui correspond chez l’autre. Rappelez-vous, le Christ avait dit, quand vous serez deux réunis en mon nom, je serai parmi vous. Là, vous êtes réunis au nom de quoi ? De l’Éternité, c’est-à-dire en la nouvelle matrice Christique d’Éternité, et donc il est parmi vous, et donc vous êtes bénis, au niveau de la tête et le Cœur se déchire enfin. C’est la déchirure du péricarde finale.
 
Autre témoignage ou questionnement ?
 
Question : Oui, en plus de cette chaleur intense que je reçois que je ressens dans les pieds, dans les mains, dans la tête, j’ai aussi un tremblement très fort dans la poitrine et la tête, et comme si y avait un bruit, un vrombissement…
 
Tout à fait. Quand je vous disais que la Merkabah interdimensionnelle avait mis en mouvement le Cœur ascensionnel, ça veut dire quoi, que vous êtes en train de vivre l’ascension vous-même. Donc, vous vous doutez bien qu’à travers de votre vécu, c’est pas un frère ou une sœur, vous êtes innombrables à le vivre, vous êtes partout sur la terre même sans savoir ce que c’est, et vous sentez bien les modifications des sons dans vos oreilles. Tout ça, c’est lié à l’approche de Nibiru, et donc aux trompettes. Même si elles ne sont pas encore collectives. Mais vous êtes en train de vivre, comme j’aime bien dire, en direct live, votre propre ascension. Rendez-vous compte, y en a qui espère ça depuis leurs plus jeunes années.  Et ce qui est merveilleux, c’est que c’est ouvert à chacun. Mais à condition de laisser tomber tous vos babillages stériles de quelconque amélioration, de revendication personnelle de karma, ou d’adhésion à des religions ou à des croyances stupides.
 
Et c’est important, vos témoignages, bien plus que ce que je dis moi. Parce que ceux qui vont tomber sur ça, ils vont essayer, parce ça vient pas de Omram, ou ceux qui pensent que c’est pas vrai, c’est vous-mêmes qui le vivez. A partir de là, le vivant, et dépassant l’état simplement de l’expérience, parce sincèrement, pour celui qui vous écoute et qui vit rien, y a pour lui pas de différence perceptible entre tout ce qui a été raconté par ceux qui faisaient des voyages astraux, ou même une expérience de mort imminente, et ce que vous vivez. Même si c’est pas les mêmes décors, ils ont aucun moyen de savoir ou de décider si c’est vrai. En plus, ils le vivent pas. Mais là, comme ils vivent ce que vous racontez, rien qu’en l’écoutant, ils sont obligés de se rendre à l’évidence, vous voyez ?
 
Allez, on continue.
 
Question : Il est souvent mentionné un écran blanc. Mais voulant aller au-delà de cette Lumière Blanche, je me suis retrouvé dans le noir, ça m’a entraîné un certain nombre de choses magnifiques, et maintenant l’écran, il est noir en fait.
 
Oui, mais la conscientisation du corps d’Éternité doit se faire de la même façon, même si tu es libéré. Pour t’habituer au corps d’Éternité, même si tu le laisses au vestiaire, après les 132 jours. Hein, que tu sois, ou alors ça veut dire simplement, que là, tu ascensionnes, mais pour ascensionner, il faut le voir le corps d’Éternité.
 
… Je le vois blanc.
Oui il est totalement blanc. Tout à fait.
 
… et je vois aussi l’écran noir.
 
Oui, tout à fait. Mais j’ai bien dit que c’était blanc ou noir. Ça fait plus de différence maintenant. C’est les deux côtés d’une même pièce, d’un côté c’est blanc, de l’autre côté c’est noir, mais c’est le corps d’Éternité.
 
… Donc le corps d’Eternité, il faut le voir obligatoirement blanc, avant ?
 
Pas nécessairement, ça veut pas dire qu’il faut obligatoirement le voir. Vous en sentez les vibrations, tout est différent. Si vous en vivez les vibrations, vous allez aussi le voir, mais j’insiste sur le fait que c’est plus facile à voir, si y a pas eu toute cette sclérose de recherche spirituelle antérieure. D’accord ?  Donc les premiers seront les derniers. Je vais pas vous refaire le discours à ce niveau-là, hein, mais y aucune obligation, j’ai bien dit que le seul témoin est la Paix et la Joie. Si y a Paix et Joie, même si vous continuez à ne rien vivre, c’est gagné. Le témoignage le plus direct du Feu Igné, bien sûr que c’est, l’apparition en pleine conscience de votre corps d’Éternité et le transfert de qui vous êtes, que vous avez trouvé au sein de ce corps, dans le corps d’Éternité.
 
Mais vous n’avez pas besoin de le voir, puisqu’il est là pour chacun. J’ai bien dit que ça, c’étaient des expériences qui allaient se produire. Le plus important, c’est de constater avec évidence, la Paix et la Joie. Et vous ne pouvez pas hésiter, parce que si vous hésitez, ça veut dire que c’est pas vrai, que vous confondez encore les joies et les plaisirs, cette Joie sans objet et cette Paix, elle ne peut être comparée à aucune joie vécue dans ce monde. Même la jouissance sexuelle la plus aboutie, n’est rien par rapport à ça, donc vous pouvez pas vous tromper. C’est quelque chose qui est inné, que vous avez oublié, bien sûr, mais dès que vous le vivez, ça peut laisser aucun doute. De même qu’au moment de l’Appel de Marie, même si vous avez passé votre vie à cracher sur toutes ces notions spirituelles, énergétiques ou autres, vous serez obligés d’accepter que c’est, notre maman. Parce que c’est évident, y a pas de questions qui peut naître à la suite de ça, et là, pour l’Éternité, c’est la même chose, vous pouvez vous poser des questions, et pis d’ailleurs, les frères et les sœurs me les posent. Mais l’important, c’est la Paix, la Joie, celle de la Félicité, celle que vous a montrée dans ses expressions quand elle était incarnée, Ma Ananda Moyi.
 
Vous voyez, Ma Ananda Moyi n’avait pas besoin de décor, d’école, elle avait pas besoin de posture, d’habillement original, je vise pas Osho hein, je dis simplement qu’elle était naturelle. C’est l’état naturel, la Lumière. Ce qui est l’état totalement anormal, c’est la personne dans laquelle on est enfermé dans la chair de ce monde. La mort elle est ici, c’est ici que vous êtes morts, et ça quand vous êtes la Joie, la Paix, que l’Éternité est là, que vous la voyiez ou pas, que vous la vibriez ou pas, ça ne laisse subsister aucun doute. C’est formel. On est bien loin des cheminements spirituels, même les vôtres, d’y a encore quelques années. Parce que c’est évident. De même que les signes de la fin des temps, et géophysiques sur la terre, cosmiques, les signes marins, ne laissent aucun doute possible, sauf pour ceux qui sont dans le déni pour l’instant.
 
Question : Il m’est arrivé encore dernièrement de me questionner sur le véritable ressenti intérieur de la Joie. 
 
C’est pas un ressenti. Tu peux pas éprouver la Joie, c’est là où c’est différent de la joie de ce monde, quel qu’elle soit. C’est un état qui naît de l’intérieur, on l’a dit, sans objet.
 
… Mais est-ce que quand on a l’impression d’avoir un sourire intérieur permanent, est-ce que c’est la Joie ?
 
Bien sûr.
 
Tout est léger. Même les contrariétés font rire, si je peux dire. Toute façon, si vous êtes trop sérieux, vous n’êtes pas prêts d’être libres, hein. Si vous êtes encore rigides, sur des conduites, sur votre propre vécu, et tout, vous vous privez de la liberté totale, même si vous vivez les vibrations, hein. Vous vous privez de la légèreté qui est essentielle.
 
…Silence…
 
On va demander peut-être à Métatron de limiter le Feu un peu quand même. Ça sent pas encore le brûlé, mais presque…
 
… Tout le monde est cuit…
 
C’est pas moi, hein…
 
J’ai bien fait de mettre les garde-fous de dire que c’était pas moi, hein…
 
Voyez pourquoi Métatron ne peut pas approcher trop près de la terre, tant que c’est pas réalisé, la stabilité de la Lumière… c’est à la limite de la combustion, hein…
 
Alors autre interrogation, témoignage ou autre, et sur ce qui a été dit cette semaine aussi…
 
Question : un frère qui n’est pas là, qui demande quelle est la différence entre une combustion spontanée et une dissolution par le Feu Igné.
 
Oh, j’ai employé le mot combustion spontanée, parce il y a des exemples de gens qui entrent en combustion spontanée aussi sur ce monde, c’est très rare, mais ça existe, mais c’est la même chose. Ne croyez pas qu’il vous reste d’autre souvenir que le tas de cendres au moment du grille-planète final, vous pourrez peut-être emporter une petite boîte quelque part, pour les nostalgiques. (rires) La consumation d’Amour, c’est ce que vous ont décrit les sœurs Étoiles, mais quand la consumation d’Amour, vues les circonstances collectives, ben elle est trop tard, au moment du grille-planète final, y a plus aucune forme qui reste, plus aucune.
 
Question : je me sens de mieux en mieux dans mon corps, est-ce que ça correspond à la dissolution du corps causal ?
 
Oui, si ton corps causal est dissous, tu manifestes la Joie en permanence. C’est le témoignage et c’est la réponse. Tous les autres, si tu veux, pour toi, je pourrais le dire, mais imagine que je réponde de manière générale, de toute façon vous le constatez, que plus vous êtes en Joie, et plus vous ne tenez plus à rien de l’historique du personnage de pacotille qui est là, plus vous sentez que le corps y va bien. Quelque soit l’âge. Et y en a qui vont me répondre : Ah, c’est dommage, je commençais à me sentir bien en incarnation. Et ils sont là depuis des centaines de milliers d’années.
 
Mais vous avez tout à fait le droit de le penser, de le dire, hein, y a pas de supériorité ou d’infériorité. Et d’ailleurs, c’est tout à fait possible, que le fait de vous sentir aussi bien dans votre corps physique avec le corps d’Éternité, vous fasse choisir d’expérimenter encore un peu de matière, libre. Y a tellement de mondes à explorer, y a tellement d’univers et de possibilités, que c’est sans fin, c’est effectivement sans fin. Mais comme y a jamais de limite nommée la mort, et que y a pas de temps, tout se déroule dans le même temps, et ne change rien à ce que vous êtes.
 
Question : actuellement, j’ai des bouffées de Joie, dans le Cœur, c’est très fort, et ça vient de quoi, ça alors ?
 
… Rires…
 
Qu’est-ce que ça veut dire ?
 
… Ces bouffées d’Amour qui me viennent comme ça, depuis dix minutes ?
 
Mais c’est pour ça, que j’ai demandé à Métatron de ralentir le Feu… parce qu’alors, je sais pas si on a encore beaucoup de temps avant votre pause, mais je voudrais pas avoir de morts sur la conscience.
 
Mais c’est normal. C’est le Feu Igné. Et rappelez-vous, enfin rappelez-vous, vous vous rappelez que l’Impulsion Métatronique, elle est arrivée par le dos, et que maintenant, le Cube Métatronique, il se pose sur la tête, n’est-ce pas ? Toutes les conditions, et ça allume votre véhicule, votre Merkabah, elle est allumée. Et vous savez, c’est comme une fusée, on fait chauffer un peu les moteurs avant, mais ça peut pas consommer tout le carburant, sans ça, y a plus personne. N’oubliez pas que le Feu Igné fait très mauvais ménage avec la matière, même épurée.
 
… Ça ne rassure pas notre sœur.
 
… Rires
 
Vous allez voir, plus les jours vont passer, ce que nous vous avons dit, plus le chaos du monde va amplifier, et plus vous serez dans une telle Béatitude. Mais voyez, si nous vous avions dit tout ça, y a dix ans ou vingt ans, à quoi ça aurait servi puisque vous ne le viviez pas, vous auriez dit c’est des doux rêves… et maintenant vous le vivez.
 
Question : quand on a reçu le Cube Métatronique ces jours derniers, je ressentais l’Hayot Ha Kodesh de l’eau très fortement, qu’est-ce que cela signifie ?
 
Vous savez très bien que le cube Métatronique va déployer, sur les arêtes quand tu tournes, les quatre éléments, les quatre principes archétypiels des éléments, et surtout permet de vous restituer l’Éther primordial. Vous savez que l’enfermement a raréfié l’Éther sur la terre, il en restait le strict minimum. Vous êtes restitué à l’Éther de Feu. Maintenant, que tu sentes plus un Hayot Ha Kodesh ou un autre, signe simplement qu’il y a plus d’effusion de lumière qui se réalise sur tel élément constitutif, c’est tout. Mais ça fait aucune différence, hein. Que ce soit l’eau, le feu, l’air ou la terre, ne change rien au processus de déploiement du cube.
 
… Notre sœur vous remercie.
 
Question : vous avez parlé de déchirure du péricarde, et moi pendant toute cette rencontre, j’avais le cœur,… de grosses douleurs dans le cœur, comme des choses qui appuyaient la cage thoracique, comme si elle était enfoncée, et le cœur tremblait, c’était surtout des tremblements, j’avais plus du tout la couronne, ni de vibrations.
 
Tout à fait, c’est plus des vibrations maintenant, c’est des ondulations- tremblements. Et ça, c’est la Vie qui vous parcoure, c’est plus la vibration qui est conscience, mais c’est le Feu Igné.
 
… Et pendant toute la rencontre, j’ai pas arrêté de pleurer en fait. Mais c’était pas vraiment de la joie, je sais pas ce que c’était.
 
C’est tous tes chagrins qui avaient été vécus, ou peut-être pas exprimés complètement qui s’éliminent, mais avec en toile de fond, même si tu vois pas le corps d’Éternité. Tu sais, que c’est là, hein. Enfin. Enfin, c’est la Joie, enfin le théâtre, le guignol peut fermer.
 
… Ben ça me redonne envie de pleurer… Merci.
 
Et ben vas-y pleure tout ton saoul.
Alors, bien sûr, Marie m’a dit de vous dire, que si y avait, avant Noël, un élément important à vous dire, elle viendra vous le dire, hein. C’est au cas où. Au cas où nous allons voir ce que déclenchent les derniers reliquats des habitudes archontiques en ce monde, pour ajuster un peu ; et vous aussi, vous pouvez, nous vous l’avons dit, hein, vous aussi, vous pouvez vous allonger et être dans le Feu, ça aidera tout le monde. Ne demandez rien pour vous ni pour personne, hein, surtout. Parce que là, c’est plus de l’Amour, c’est le Feu Igné. Et c’est quand même autre chose. D’ailleurs, le Christ avait dit, hein, une fois qui l’a ressuscité, il demandait à ce que personne ne le touche, parce qu’effectivement y a eu des guérisons, mais y aurait pu avoir des morts. Et ça le fait un peu mal, pour le Christ, de tuer des gens, quand même.
 
Autre chose…
 
Question : comment saura-t-on le moment où on ne pourra pas toucher les autres, justement ?
 
Oh ben déjà, vous devez déjà constater que vous devez prendre l’électricité statique, or bien sûr, c’est plus fréquent si vous êtes en Europe, quand il fait froid, mais ça va prendre des allures particulières. Il va y avoir du sport dans les chaumières.
 
Je pensais justement à prendre mes petits enfants dans les bras, comme je le fais d’habitude, je me dis si je les prends, et que je les retrouve en cendres, ça va faire un effet…
 
Oh jusqu’à 7 ans, y a pas de problèmes, hein, parce que le corps éthérique n’est pas constitué. Ils sont perméables. Après, vous verrez bien.
 
Autre chose.
 
… Il n’y a plus de question pour le moment et nous arrivons à la pause, si vous voulez.
 
Alors je vais vous laisser vous poser, comme d’habitude, je vous dis pas au revoir, je vous dis à tout à l’heure, pour la suite.

 

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com