Entretiens de Décembre 2017 / O.M. AÏVANHOV – Partie 1

 

Blog (español) : Link   Blog (português) : Links (PARTE 1A) (PARTE 1B)

Lecture et téléchargement PDF : OMA – Q-R – PARTIE 1 – DÉCEMBRE 2017

PDF Download : español   português (PARTE 1A) (PARTE 1B)

ENTRETIENS DÉCEMBRE 2017

O.M. AÏVANHOV

PARTIE 1

Eh bien chers amis, c’est toujours avec très grand plaisir et grande joie que je suis avec vous, durant cette journée. Je vous propose tout d’abord de vous apporter toutes mes bénédictions et, si vous le voulez bien, nous recueillir, chacun, dans notre Cœur, pour une Théophanie intérieure, ou je crois que cela a été appelé Endophanie. Donc vous ne pensez à rien d’autre et je suis avec vous, quelques minutes.
 
…Endophanie…
 
Eh bien, si vous le voulez bien, nous allons pratiquer comme d’habitude, c’est-à-dire que vous allez me poser des questions écrites ou orales, et j’essaierai d’y répondre bien sûr, et de donner quelques éléments spécifiques si vous voulez, à ce mois de décembre qui a commencé, et dans lequel vous êtes installés.
 
Alors je vous écoute, je suis tout ouïe.
 
Question : bonjour cher OMA : il y a une semaine, en montant voir les Dragons, j’ai aperçu une silhouette à plusieurs mètres devant moi. Elle était de couleur bleue claire et plus grande qu’un homme. Je l’ai revue lors d’une autre balade dans la nature, et également ces derniers jours. Je l’ai vue à plusieurs reprises sur ma gauche et beaucoup plus proche. Auriez-vous quelque chose à me dire par rapport à cela? Merci infiniment.
 
Alors, oui bien sûr. Comme vous le savez, la Lumière Adamantine s’est déployée dans tous les espaces naturels et même maintenant, dans vos cités. Vous le voyez à travers les révélations et les mouvements sociaux, les révélations des choses qui étaient cachées. Revenons si vous le voulez bien maintenant, à cette vision.
 
Il faut savoir que, aussi bien dans les villages des Elfes que dans la nature – indépendamment des communautés par exemple des Dragons, puisqu’il a été fait état des Dragons-, il y a d’innombrables Présences. Bien sûr, vous êtes aussi très nombreux à constater ces Présences autour de vous, chez vous maintenant. Par exemple, vous savez que les Gnomes n’arrivaient pas à s’approcher de vos domiciles et qu’il vous fallait leur rendre visite ; il vous avait même dit, ce brave Fenouil, qu’ils détestaient les environnements humains. Mais maintenant, comme l’environnement humain, c’est-à-dire vos lieux de vie, dans la nature hein, je parle pas des grandes villes bien sûr, où c’est plus compliqué pour ces Peuples élémentaires, mais même chez vous, les Gnomes peuvent venir vous soigner. Y en a qui, d’ailleurs qui ont certainement expérimenté cela. C’est-à-dire que maintenant, il y a une forme de liberté de circulation des Peuples de la nature, de façon de plus en plus extensive et permanente. Bien sûr, dans les grandes villes, c’est pas tout à fait la même chose. Mais dès que vous êtes dans un endroit qui est pas trop peuplé, où y a pas trop des champs électriques ou électromagnétiques, alors les Peuples de la nature peuvent se manifester.
 
Ce frère ou cette sœur nous dit que lors d’une visite chez les Dragons, ou même dans la nature, il a vu un être bleu, plus grand si vous voulez, qu’un être humain. Une taille de plus de deux mètres, en général 2m40 à 2m80, mais le plus souvent dans cette dimension où vous êtes, je dirais aux alentours de 2m20 – 2m40, c’est surtout dans cette lumière bleue ou scintillante, blanche argentée, c’est spécifique de la présence des Archanges. Alors les Archanges aussi, bien sûr, nous vous avons dit que l’ensemble de la Confédération Intergalactique était au plus proche de vous, dans vos cieux et non plus autour du Soleil, déjà depuis un certain moment, ce qui explique que les observations de ce que vous nommez O.V.N.I. est de plus en plus présent, mais que aussi, de par notre Présence dans vos cieux, certes invisible mais néanmoins bien réelle, il y a des modifications qui surviennent aussi dans les formes des nuages, dans les couleurs de vos cieux, et aussi dans différents éléments qui sont parfois vus, là, au-dessus de vos grandes villes.
 
Pour les Archanges, c’est exactement la même chose. Jusqu’à présent il fallait que l’Archange descende dans le Canal Marial. Or maintenant, il peut descendre, déjà depuis de nombreux mois, directement dans les environnements naturels où la Lumière s’est établie, c’est-à-dire la nature, et les communautés, ou les villages des Peuples élémentaires. Et ça donne la possibilité, du fait que les voiles sont presque tous ôtés, collectivement et individuellement, des capacités de vision, qui ne sont plus des visions rétiniennes, même si vous avez l’impression que ça passe par vos yeux de chair, mais ça passe directement par les yeux de l’Esprit qui sont liés, peut-être le savez-vous déjà d’après les noms, à certaines fonctions d’Étoiles. Les 12 Étoiles de votre tête, qui entrent en manifestation dans votre vie, correspond non seulement aux potentiels spirituels au sein de la Liberté, mais aussi à vos sens spirituels qui rentrent en action, de manière parfois très forte.
 
Là, en l’occurrence, voir cette forme bleue, même si ça donne l’impression d’être vu avec les yeux, ce n’est pas les yeux qui le voient, c’est bien sûr l’Étoile Vision. Et vous savez que Vision et Précision sont situées sur le front, donc au plus proche avec les Étoiles Bien/Mal, Attraction/Répulsion et AL,  au plus proche des yeux. Ce qui donne une capacité nouvelle, collective et individuelle parfois plus marquée, de voir les Archanges réellement. Ils adorent effectivement les villages d’Elfes, et les communautés de Dragons, un peu moins les Gnomes parce que la vibration, malgré la Lumière, est quand même très dense.
 
Voilà ce que je peux dire. Donc si vous voyez, que ce soit des formes anthropomorphisées de Lumière, selon la taille, même si c’est fugace cette vision,  parce que vous ne pouvez pas la maintenir longtemps, ça ne fait que passer. Certains d’entre vous commencent à voir une stabilité de l’image, où y a plus seulement une forme de lumière, par exemple d’un Archange, qui va être vue, mais aussi des détails de cette lumière. C’est tout à fait logique, ça ne passe plus seulement par votre Canal Marial, c’est plus seulement à l’intérieur de vous, mais c’est aussi à l’extérieur, sur cette terre.
 
Je vous rappelle quand même que la gestation de l’Ascension de la terre, de la 3D à la 5D, et non pas sa libération qui elle, a eu lieu, je vous le rappelle, à la fin de l’année 2011, et a permis à l’Onde de Vie de se manifester. Aujourd’hui, je parle de l’établissement de la terre, dans sa nouvelle dimension silicée. Et d’ailleurs vous le voyez, parce que les dépôts des volcans en éruption partout sur la terre, déposent des quantités très importantes, non pas de carbone, mais de silice, au niveau du manteau terrestre. Et la silice donne une capacité vibratoire bien plus grande que le carbone, dont sont constitués je vous le rappelle, ce que nous nommons, avec vous, les corps carbonés. Les corps d’Êtreté sont des corps silicés. La vibration de la silice est bien plus rapide que la vibration du carbone, et c’est ça, même si c’est pas local sur toute la terre, qui donne la possibilité de voir, réellement et concrètement, l’invisible.
 
Alors vous imaginez bien que durant les 3 jours de ténèbres, tout ce qui était caché, d’invisible, vous apparaîtra, c’est-à-dire aussi bien les entités que vous portez, que les entités qui sont chez vous – et pas seulement celles de Lumière-, toutes les formes pensées, tous les égrégores résiduels, seront perçus pour ce qu’ils sont.  Et c’est ça qui peut causer un choc, une grande frayeur, surtout pour les frères et les sœurs qui ignorent totalement, ou qui ont même pas imaginé, dans leur vie, que les Peuples de la nature sont tout aussi réels que vous. Bien sûr, il existe des pays où ils sont reconnus, j’en ai déjà parlé, mais dans nombre de pays dits occidentaux, où qu’ils soient, il y a une forme de déni et de mépris de cette réalité, qui n’était ni perçue, ni vue. Alors vous êtes nombreux à les avoir perçus et à les avoir vus, mais je vous garantis que dès qu’il y aura les Trompettes permanentes, et non plus de façon extensive comme c’est le cas déjà depuis de nombreux mois en d’innombrables endroits, mais entendues de façon synchrone, tout va se déchirer, c’est-à-dire que vous allez voir. Vous ne pourrez plus vous leurrer vous-mêmes, vous ne pourrez plus tricher. C’est pour ça que nous avons tant insisté sur l’humilité, la transparence et la Vérité. Parce qu’avec les mots, avec les tenues, avec des sourires, vous pouvez tricher, avec vous-mêmes même.
 
Mais là, il n’y a plus de possibilité ni de tricher, ni d’être trompé, ni de s’illusionner soi-même par rapport, par exemple, à des visions qui ne seraient pas des visions intérieures d’Êtreté liées à l’Étoile Vision, mais par exemple, des visions liées encore aux résidus d’astral, qui n’ont pas la même puissance, ni la même qualité, bien sûr. Et c’est surtout qu’ils n’ont pas les mêmes implications et les mêmes conséquences, lorsque ces contacts, par exemple ici avec un Archange, a été vu. Mais vous allez en voir de plus en plus : chez vous,  dans vos lits, à côté de vous, parfois collés à vos auras. Donc bien sûr, ceci pour la majorité des frères et des sœurs humains incarnés, n’était ni visible, ni perceptible. Et c’est tout cela qui vous devient perceptible, c’est-à-dire le niveau ultime de révélation qui vous donne à voir, réellement et concrètement, tout ce qui était invisible, en vous, autour de vous, dans la nature, et de partout finalement. Donc ce que tu as vu est un Archange, oui, bien sûr.
 
Alors y a t-il une autre question ?
 
… Oui, deuxième question de cette même sœur.
 
Question : cher OMA : durant la dernière intervention de Mikaël, j’ai eu la sensation d’avoir les bras grands ouverts, alors qu’ils étaient le long du corps. Et depuis cette intervention, les sons dans les oreilles se sont grandement amplifiés, avec des bruits de clochette très aigus, semblant provenir du centre de la tête. Aussi les sensations de coups d’aiguille partout sur le corps, sont de plus en plus présentes. Tout ceci est-il en relation avec le corps d’Êtreté ? Un grand merci.
 
Mais bien sûr. J’en ai parlé déjà le mois dernier, vous vous rappelez peut-être, que j’avais évoqué les perceptions d’un nouveau corps. C’est ça que vous vivez. Votre conscience est en train de passer, si je peux dire, intégralement dans le corps d’Éternité. Et parfois, vous sentez d’autres membres, qui ne sont pas vos membres physiques. Parfois vous sentez vos ailes, parfois vous sentez des vibrations, sur les Portes, sur les Étoiles. Peu importe, ça n’a plus rien à voir avec le fonctionnement du corps vital, ou du corps physique. C’est votre conscience, réellement et concrètement maintenant, qui n’a plus besoin d’aller se délocaliser où que ce soit, ni de vivre des communions. Votre conscience est en train de s’installer définitivement dans le corps d’Êtreté. C’est comme ça que se vit la transsubstantiation de votre matière. Nous vous l’avions expliqué déjà, durant de nombreuses années, et de différentes façons.
 
C’est ce qui se réalise maintenant, pour toujours un nombre plus important de frères et de sœurs. Et ça va gagner en intensité, peut-être même pour certains d’entre vous si y a suffisamment de jours ou de semaines, la possibilité de transférer, sans le vouloir – ça se fait naturellement-, la totalité de votre conscience dans ce corps d’Éternité. À ce moment-là, vous constaterez que vous ne serez réellement plus de ce monde, que vous le vouliez ou non. Vous serez…quelle est l’expression que donnaient les sœurs Étoiles ? …vous serez consumés dans le Feu de l’Amour Inconditionnel, par le Feu de la Vérité. Et vous verrez alors, réellement et concrètement, les choses auxquelles vous tenez encore, votre mari, vos enfants, vos exercices, votre maison, tout ce qui vous relie à ce monde, sans nécessairement y être attaché, va s’évanouir, directement.
 
Et c’est à cela qu’il faut être prêt. Parce que les appels, les injonctions de la Lumière, et l’établissement définitif de la Lumière, ne permettra plus à très brève échéance, de continuer, maintenant je vous le dis, une quelconque vie, de quelque nature que ce soit, au sein de ce monde. Vous réaliserez les paroles du Christ, que vous étiez sur ce monde mais que vous n’êtes pas de ce monde, même si certains d’entre vous ont des lignées qui peuvent les rattacher à la nouvelle Terre, bien sûr. Ça nous en avions parlé aussi, et Ramatan l’avait expliqué dans « Humanité en devenir », voilà fort longtemps maintenant.

Donc, c’est l’actualisation de la Lumière, au sein de la conscience, au sein de vos cellules, et au sein même de ce que vous pourriez nommer l’architecture et l’organisation, de tous les aspects de la vie, au sein de ce monde. Et quand vous vivrez cela, que vous ne pouvez pas chercher parce que ça vous tombe dessus au moment le plus opportun pour vous, vous ne pourrez pas, ni n’aurez d’ailleurs, envie de résister à ce que vous êtes. Parce que comme vous dites, de façon populaire « y a pas photo ». C’est incomparable, même avec toutes les expériences et toutes les rencontres que vous avez menées, ici ou ailleurs, ne laissant aucun doute sur le fait que vous n’êtes, ni ce corps, ni ce monde, ni cette personne, ni rien de ce à quoi vous avez cru, et pourtant avez expérimenté, au sein de ce monde.
 
C’est une réalité qui se fait jour, avec de plus en plus d’intensité. Certains, comme ça a été décrit, vivent un autre corps, des segments de membres, ça c’est déjà depuis de nombreux mois. Et vous allez constater aussi, que toute possibilité d’action depuis la personne, par exemple ce que vous nommez l’énergie vitale, ce que vous nommez la sensation, la perception, l’expérience quelle qu’elle soit, ne représenteront strictement plus rien. C’était des amusements, qui vous ont permis de vous rapprocher de la Vérité, mais qui n’étaient aucunement la Vérité, parce que la seule Vérité est la Joie, la Liberté, et bien sûr l’Amour Inconditionné et Inconditionnel. Y a que là, où s’exprime la totalité de la vie. Et vous avez vécu, pour ceux qui ont vécu les vibrations durant des nombreuses années, vous vivez, effectivement peut-être en avance de quelques jours, de quelques semaines grand maximum, le processus commun nommé « le Choc de l’Humanité », et « l’Appel de Marie ». Et vous n’éprouverez, si tel est votre choix, aucune difficulté à laisser ce cocon mort, que vous appelez le corps, retourner à la terre, et vous, retourner à l’Esprit. Vous comprendrez alors, en le vivant, qu’il n’y a rien à améliorer, qu’il n’y a rien à chercher, qu’il y a juste à être ce qui est maintenant présent. C’est la seule Vérité, et ça ne souffre si vous voulez, ça ne souffrira, aucune discussion et aucune interrogation.
 
Dès l’instant où vous commencez à sentir des déplacements de membres qui ne sont pas vos membres de chair, mais les membres du corps d’Êtreté, vous êtes sur le point de vivre, Appel de Marie ou visibilité d’Hercobulus ou pas, vous êtes en train de vivre la vraie Résurrection. Alors bien sûr,  tous les frères et les sœurs ne vivent pas ça hein. Y en a qui se débattent encore dans des résistances, dans des séductions, dans des choses auxquelles ils tiennent, c’est leur problème.
 
Rappelez-vous que vous êtes tous, sans aucune exception, des Étoiles, dorénavant. Et donc vous avez juste à laisser être ce qui est. Et moins vous mêlez votre personnage, vos histoires, vos projections, vos souffrances à cela, plus vous êtes présents, ici même, en votre Éternité, et non plus dans ce corps de chair. La Résurrection s’achève.
 
Nous vous avons toujours dit, durant ces années, que le laps de temps que les guignols ont trouvé si vous voulez, en manipulant certaines choses qui appartiennent au passé, de retarder mais non d’annuler cette fois-ci, l’Appel de Marie. Toutes les conditions sont réunies, déjà depuis de nombreux mois. Je vous ai parlé du mois de novembre qui s’est écoulé, je vous ai parlé du mois de septembre, du mois de mars, et il vous reste maintenant, durant cette année 2017, seulement deux choses : la Noël – et vous savez que c’est la fête sans Lumière -, et ce que vous nommez « la nouvelle année ». Donc là, vous rentrez, et vous le vivez, c’est pas la peine de me croire, c’est pas la peine de regarder les volcans, les séismes, les trous dans la terre, jusqu’au moment où Nibiru sera visible, vous le vivez en vous, la même chose.
 
Alors bien sûr, pour ceux qui ne vivent rien de ces processus de translation de la conscience en l’Éternité, c’est-à-dire l’émergence de la Lumière, l’émergence de l’Êtreté, vous pouvez…qui se traduit par l’écran blanc dont Uriel vous a parlé, et par la disparition, ne peut laisser aucun doute. Et si vous acquiescez à cela, vous observez que toutes les expériences qui vous ont soutenus, qui vous ont apporté tant, que ce soit dans la nature, dans les Théophanies, dans les Endophanies, avec nous, entre vous, n’ont plus aucun attrait parce que vous avez trouvé qui vous êtes, et que tout le reste vous apparaît pour ce qu’il est : un fantasme, un rêve, une illusion, maya, comme disent nos frères orientaux. Donc ce que je vous dis là, et vous avez un autre marqueur, indépendamment de la perception du corps, vous êtes nombreux, et d’ailleurs ça fait partie de la question, à avoir constaté ce tintement cristallin, qui est installé au centre de votre tête. Ça, c’est le 6ème sous-plan du Nada. Le Nada, vous vous rappelez, c’est le chant de l’âme, de l’Antakarana, qui est devenu au fur et à mesure des années, le Canal Marial à votre gauche, qui joint l’ampoule de la clairaudience et qui maintenant, rejoint le cœur, bien sûr.
 
Quand l’Esprit est trouvé, et quand vous approchez de la dissolution, mais irrémédiable et finale de votre âme, vous entendez ce son qui est comme une clochette de cristal, qui scintille et tinte en même temps. Et vous constaterez d’ailleurs, que vous avez l’impression de l’entendre au niveau de votre tête, mais que selon les mouvements de votre tête, l’intensité de ce scintillement cristallin va se modifier. Après ça, y a juste un autre son. Mais çà, c’est des expériences mystiques qui sont indélébiles, c’est-à-dire qu’à ce moment-là, vous fusionnez avec le Christ, à jamais : vous êtes devenus le Christ, vous êtes devenus une Étoile, vous êtes devenus les 12 Étoiles, les 24 Anciens, les Archanges, puisque vous êtes tout cela à la fois. Mais cette fois-ci, non plus seulement à l’intérieur, en manifestation à la surface de ce monde, qui n’existe plus.
 
Et, ce son, après y a un dernier son qui lui, sera consécutif aux Trompettes, dès l’instant où elles seront entendues de façon synchrone, c’est-à-dire sur toute la planète, en même temps, le même jour, la même heure (la même heure selon où vous êtes bien sûr), mais ne serait-ce que quelques minutes, à ce moment-là, le son de vos oreilles sera remplacé par le Chœur des Anges. Et à ce moment-là, je vous inviterai à relire et à éprouver la vibration de ce que vous a dit, voilà deux années je crois, un peu plus, le Chœur des Anges et l’Impersonnel, parce que là, l’effet sur votre conscience d’Éternité sera immédiat. Et ça sera plus un processus seulement vibratoire, comme jusqu’à présent, ou de disparition.
 
Donc, les scintillements cristallins, à certains horaires, durant les alignements, ou même maintenant de façon spontanée…par exemple, vous allez être au volant, en train de tenir votre volant avec les deux bras, et vous aurez un autre bras qui lui, traversera la fenêtre, et se reposera sur la fenêtre. Vous voyez.
 
Et tout ça est bien réel. Ce qui devient irréel, c’est ce monde. Tout le reste s’établit dans la Vérité, dans la réalité, en ce moment même. Alors qu’y avait le scintillement, y avait la perception du corps, d’un autre corps, y avait un troisième élément non ? Ou j’ai répondu à tout? Je crois que c’est tout.
 
… Y’a eu des coups d’aiguille aussi.
 
Alors ça, j’en ai parlé aussi, longuement. C’est, bien évidemment, l’installation de la Lumière, non plus seulement sur les points de pénétration de la Lumière, c’est-à-dire les Portes, les Étoiles, les Couronnes, l’Onde de Vie, le Canal Marial, Ki-Ris-Ti, Métatron par la tête et par le Cube, ou par les Hayoth Ha Kodesh, mais ça se passe de partout. Et donc, ça vous donne à vivre quelque chose qui est bien plus tangible qu’un morceau de fer, ou quelque chose de volumineux en ce monde, et de très dense. C’est une nouvelle densité, qui a été appelée la 5ème dimension, ou la 5ème densité, ça revient au même. Et c’est ce que vous vivez d’ores et déjà. Et le fait que vous le viviez n’est plus simplement un rôle de irradier la Lumière, mais d’être en totalité Lumière à la surface de ce monde, et ça, ça s’accommode très mal avec votre petit personnage, votre petit corps souffrant si vous êtes âgé, ou avec tout ce que vous avez vécu durant ces années. Et c’est maintenant, oui, ça se déroule maintenant. Vous allez voir d’ailleurs, comme la dernière fois je vous disais que nous allions avoir beaucoup de questions sur tel élément, cette fois-ci, nous aurons beaucoup de questions sur ces perceptions inhabituelles, pour le moins.
 
Donc les coups d’aiguille, c’est simplement votre corps de chair qui se transforme en cocon, afin que le papillon naisse, réellement et concrètement. C’est ce que vous êtes en train de vivre, pour beaucoup d’entre vous. Et bien sûr, nous avons toujours, et des frères, et des sœurs, qui ne voient rien venir, ne perçoivent rien, ne ressentent rien, se désespèrent d’ailleurs de ne rien voir venir, c’est-à- dire pour eux, ils attendent la disparition du monde, croyant que la disparition du monde va les faire se retrouver, comme par miracle, dans le corps d’Éternité. Oui, lors de l’Appel de Marie, mais pas nécessairement durant les 132 jours. J’ai insisté là-dessus la dernière fois. À vous de voir.
 
C’est plus l’Éternité qui s’installe dans l’éphémère maintenant, c’est l’éphémère qui disparaît en totalité, pour laisser votre corps de gloire, le corps sans couture, prendre les commandes, même au sein de ce monde. C’est ça que vous vivez. Alors j’ai parlé de segments de membre (d’ailleurs y a déjà eu une question là-dessus), mais après, ça va être tout votre corps ; vous allez par exemple, avoir des surprises. Vous êtes au volant, des fois la Lumière vous appelait, vous disparaissiez, fallait vous arrêter, mais aujourd’hui, vous allez avoir une surprise encore beaucoup plus grande : vous allez voir votre corps conduire votre voiture, et vous allez voir ça, de l’extérieur de votre voiture. Vous n’êtes pas en dissociation, ou dans un corps astral, vous êtes dans le corps d’Éternité, réellement et concrètement.
 
C’est ça qui est annoncé, c’est ça que vous commencez à vivre. Et chaque jour qui, jusqu’aux Trompettes ou jusqu’à l’Appel de Marie et la visibilité de Nibiru, va s’amplifier de façon démesurée, surtout jusqu’au solstice d’hiver. Après, c’est d’autres éléments qui interviennent. Mais vivez pleinement. Et si vous ne vivez rien, vivez aussi pleinement : soyez le plus juste possible, le plus incarné possible, pour vivre votre quotidien. Parce que je vous l’ai dit, si vous ne vivez rien des processus de la conscience, qui ne sont plus seulement des processus vibratoires, tels qu’ils ont été donnés par ces deux questions. Mais si vraiment vous êtes l’Éternité, vous ne pouvez plus alimenter, nourrir cet éphémère, en aucune manière ; il n’a plus besoin de nourriture d’aucune sorte.
 
Maintenant, si vous ne vivez rien, ne vous amusez pas à, par exemple, ne pas manger, ou ne pas dormir, ou faire des choses qui ne vous apporteraient strictement rien. Parce que maintenant, comme nous vous l’avions annoncé, c’est la Lumière qui a pris les commandes, vous, en Lumière, mais pas vous dans cette personne, avec ce nom, ce prénom, et ce corps de chair, c’est fini ça. Et vous allez sentir, comme je l’ai dit, j’ai pris l’exemple de la voiture, vous allez avoir, non pas des délocalisations de conscience, des communions, ou des dissolutions, vous allez apparaître dans votre corps de gloire, même si le corps de chair est encore là. Et vous savez d’ailleurs, que après l’Appel de Marie, que vous soyez avec le corps de chair, sans le corps de chair, ne fait aucune différence, parce que le corps d’Éternité est là.
 
Et pour ceux d’entre vous , vous le savez, qui n’accepteront pas ce corps d’Éternité, et cette Joie, et cet Amour…Eh oui, vous avez encore beaucoup de frères et de sœurs qui sont tellement viscéralement attachés à la terre, qu’ils ne veulent pas quitter cette terre, même en étant, en vivant le Soi. Et c’est leur liberté, vous le savez aussi. Vous, contentez-vous de suivre ce qui vous semble le plus évident : soit la Lumière est évidente, soit la Lumière n’est pas présente, pour vous apparemment ; vous ne vivez aucune vibration, aucune expérience, aucune révélation, alors appliquez-vous à vivre votre vie du mieux que vous pouvez, parce que c’est ce que la Lumière vous demande, pour vous. Et peut-être que demain, après-demain, avant l’Appel de Marie, ou au plus tard à l’Appel de Marie, vous le vivrez de la même façon. Y a personne qui est en retard, y a juste des positionnements différents.
 
Et ôtez-vous de la tête, surtout maintenant, que vous avez quelque chose à expliquer, à comprendre, à progresser, pour être vous-mêmes. C’est pas vrai, ça, ce sont des alibis de l’ego, ou des alibis de l’orgueil spirituel, qui veut se croire ceci ou cela. Quand je vous dis que maintenant vous êtes tous, sans aucune exception, des Étoiles, des Melchisédech, dès l’instant où votre conscience passe dans le corps d’Éternité, au moins en partie.
 
La consumation d’Amour, rassurez-vous, elle va venir de façon collective, totale. Personne ne pourra y échapper, au moment de l’Appel de Marie, et déjà avec les Trompettes. Mais les Trompettes sont de plus en plus présentes, en d’innombrables endroits dorénavant, renseignez-vous, mais pas de façon synchrone. Ça vient. Et vous savez très bien que quand il y a les Trompettes, Nibiru est pas loin, au niveau visibilité.

Et d’ailleurs vous le savez, toutes les modifications qui surviennent, à la surface de la terre, dans vos corps maintenant, et d’ailleurs vous allez constater, même sur votre visage : soit vous allez vieillir avec un teint gris parce que vous résistez, soit vous allez avoir un teint tout rose, parce que vous avez accueilli, et avez déjà transféré une partie de la totalité de votre conscience, dans le corps d’Éternité. Donc, en ce sens, vous ne pourrez plus tricher, vous ne pouvez plus mentir, parce que ça se verra comme le nez au milieu du visage, quel que soit l’âge. Vous allez voir des frères et des sœurs, ouverts ou pas ouverts d’ailleurs, qui vont partir très vite vers ce que vous nommez la mort, mais en fait, c’est leur résurrection totale. Et vous avez des frères et des sœurs qui sont emportés, non pas parce qu’ils résistaient, ils n’étaient même pas au courant qu’il y avait, au niveau de leur personne, une transformation, une Apocalypse, une Révélation et une Ascension ou une Libération. Mais c’est ce que vous constatez.
 
Jusqu’à présent je vous l’avais dit, le corps, il cassait à certains endroits, maintenant il casse plus. Vous voyez que les derniers accidents  autour de vous, sur les chevilles, les jambes, les épaules, et les manifestations autres que nous avons décrits durant toutes ces années, disparaissent. Mais ce qui disparaît aussi, c’est vous. C’est-à-dire que si vous avez quelque chose, ça va vous entraîner vers la dissolution du corps, que vous l’acceptiez ou pas. Et vous le voyez déjà autour de vous, et ça va devenir de plus en plus important.
 
Alors voilà, maintenant vous avez tous les éléments, tout vous a été dit et tout est vivable maintenant, et c’est votre liberté. Vous le savez, hein. Quand il a été dit dans les Évangiles, que Dieu vomissait les tièdes, oui, c’est-à-dire les indécis, ceux qui tiennent aux deux à la fois, c’est-à-dire à leur petite vie, à leur corps, mais à l’Éternité aussi. Comme ceux qui tiennent à la matière, ou ceux qui tiennent à leurs illusions spirituelles, de… j’sais pas… une nouvelle terre dans la même dimension.
 
Mais ça, vous pouvez plus décider de vous positionner, c’est la Lumière qui vous positionne, c’est ce que vous êtes qui vous positionne. Donc, y a ni scrupules, ni culpabilité, ni quoi que ce soit à chercher dorénavant. L’idéalement, c’est d’être,  je dirais, en accueil de ce que la vie vous donne à vivre, dès votre premier réveil, et même durant vos nuits, quoi qu’il se déroule. Parce que c’est la seule façon d’accueillir véritablement la Lumière, même si ce qui se déroule dans votre corps, dans votre vie, vous apparaît comme très sombre, lié à une entité, lié à un conflit à l’autre, au mari, à la femme, aux enfants, peu importe, tout ça c’est des alibis. Bien évidemment, je vous ai dit aussi que vous alliez voir toutes les entités, d’où qu’elles soient. Maintenant, quand vous voyez ça, ça sert à rien d’aller accuser l’autre de vous avoir jeté un sort, ou votre corps de lâcher. Parce que vous allez voir la Vérité de ce qui est autour de vous, pas uniquement la Lumière, mais ce qui est en train de se dissoudre : tous  les égrégores, toutes les habitudes, tous les systèmes de pensée, de croyance et d’adhésion, à votre propre vie au sein de ce monde. C’est-à-dire que la superposition de l’Éternel et de l’éphémère est terminée.
 
Maintenant émerge, soit le corps d’Êtreté en totalité et la conscience qui est dedans, soit la conscience s’installe dans le corps physique. Dans un cas comme dans l’autre, et quoi qu’il se déroule dans les heures et les jours qui viennent, soyez présents à la Vie, et pas à votre vie. Et si la Vie pour vous c’est l’Éternité, vous n’avez plus rien à faire en ce monde, même si le corps physique y est. Et à ce moment-là, vous ne vivez plus seulement la Liberté des libérés vivants par l’Onde de Vie, mais vous vivez la Liberté, même par rapport à votre corps, et même par rapport à vos engagements. Et là, vous vous consumez d’Amour. Parce que le premier réflexe de tous les frères et les sœurs incarnés, et moi le premier quand j’étais incarné, quand y a une énergie perverse, quand y a une entité diabolique, ou des choses qui vous contrarient, vous vous opposez tout de suite. C’était logique, encore y a quelques mois, mais plus maintenant : soit vous faites confiance en intégralité à ce que vous êtes, soit vous agissez avec la personne. Et je dois dire que même le quotidien, même les choses les plus habituelles, sont prises en charge par votre Éternité. Mais faut pas confondre ça avec la fainéantise parce que y a quand même des témoins, et le témoin c’est vous-même. Quand j’ai pris l’exemple de la voiture, c’est pas par hasard, ou quand vous percevez une partie de membre supérieur ou inférieur. Par exemple, vous êtes en alignement, les jambes décroisées, et vous sentez qu’il y a un autre membre qui croise un autre membre, et vous savez plus où sont vos jambes. J’ai déjà expliqué ça. Mais là ça va être pareil pour l’ensemble de ce monde. 
 
Celui que vous considériez comme votre enfant, comme votre mari, comme votre femme, va se dissoudre devant l’Éternité. Et y a une telle Joie et une telle consumation d’Amour, que quand vous le vivez, vous ne voulez pas et ne pouvez pas vous opposer. Et ça peut se faire en une heure, comme en un mois. Mais ça va être difficile de jongler avec ça, je dirais durant plus d’un mois, parce que se promener avec une conscience qui habite deux corps, c’est pas évident, si vous voyez ce que je veux dire. Si vous ne le voyez pas c’est pas grave, vous le vivrez très prochainement.
 
Allez, on passe à une autre question.                                                                                                            
 
Question : question d’un frère : Bien-aimé OMA, lors de la dernière intervention de Mikaël, je me suis retrouvé volant dans un bleu de ciel, comme un tube bleu cerclé de nuages blancs, puis il y a eu réincorporation, avec sensation de freinage lourd. Puis ensuite, je me suis retrouvé dans un espace noir, et volant, cette fois, en suivant le sillage d’une immense forme, comme un immense vaisseau s’élevant devant moi dans ces espaces. Cette fois, c’est la voix de Mikaël qui m’a ramené ici-bas. Merci beaucoup pour vos éclaircissements sur ce vécu récent.
 
Alors, ce vécu récent illustre totalement ce que je viens d’expliquer sur les deux premières questions. Là, c’est un processus visuel qui s’est produit, de plus, pendant la Théophanie, la communion de l’Archange Mikaël, et ce qu’il avait à vous délivrer. Donc, ça signe, que là aussi, la conscience n’est plus du tout inscrite en ce monde. Alors bien sûr, comme le décrit ce frère ou cette sœur, en revenant, eh bien comme quelqu’un qui fait des voyages, à l’époque astral, quand on revenait dans le corps, on disait que ce corps il est mort. Il l’est réellement, c’est un cadavre. Et tant que vous ne l’avez pas vécu, vous ne pouvez pas ni le comprendre, ni l’accepter. Mais quand vous sortez réellement, comme le décrit ce frère qui est sorti non pas dans le corps astral, mais il est sorti là en conscience pure.
 
Alors, la notion de déplacement. Dans les autres dimensions, vous pouvez éprouver les premiers temps, l’impression d’une vitesse colossale. Y a pas de vitesse. Vous, vous ne bougez pas d’un iota. C’est les vibrations de la Lumière qui agencent les mondes, et la succession des dimensions donnent l’impression d’un espace traversé ; là en l’occurrence, le bleu, le blanc et le noir, qui sont uniquement des spécificités de la conscience libérée de la forme. Alors bien sûr, je dis pas que c’est facile parce qu’après, au retour de ce genre d’expériences, qui ne sont pas encore des états définitifs, sauf pour quelques uns d’entre vous, il va falloir faire avec, si je peux dire, avec ce corps, avec son âge, avec ses habitudes. C’est pour ça que nous vous avons engagés à vous libérer de toutes les habitudes, même les plus ordinaires qui semblaient vous faire du bien, jusqu’à aujourd’hui. Bien sûr, dans la société, quand vous avez un train à prendre à telle heure, il est à telle heure, vous allez pas changer l’horaire du train simplement parce que vous êtes en Lumière. Quoi que, ça pourrait arriver. Mais le but n’est pas là. Et il va falloir jongler si je peux dire, entre, en ayant vécu ce genre d’expériences, c’est-à-dire les segments de membre, les scintillements cristallins au centre de la tête, qui varient selon la rotation de la tête aussi, si vous l’avez observé, vont vous donner à ne plus habiter aucune structure, corporelle, physique, sociétale, affective, au sein de ce monde. Ce moment est enfin arrivé et vous le vivez. Vous allez voir. Ça, c’est trois questions, mais on va en avoir en pagaille.
 
Alors, je t’écoute pour la suite. Donc pour ce frère, ou cette sœur, c’est exactement la même chose. Là, et d’ailleurs ce frère n’est peut-être pas là, mais il a dû sentir, obligatoirement, un autre corps, un autre segment de membre, et le scintillement cristallin des oreilles, parce que le scintillement cristallin des oreilles, je vous l’ai dit, c’est la 6ème octave du chant de l’âme ou de l’Antakarana. Après y a plus rien. Y a le Chœur de Anges, le Verbe, l’Impersonnel, plus de forme, et plus rien : la Joie, à l’état pur. Et là, vous ne serez plus assujettis à ce corps physique, ce qui est le cas, je vous le rappelle, en ce que nous nommons « la 3ème dimension unifiée ». Vous avez un véhicule qui vous sert à ce que vous voulez, il peut mourir, ou vous pouvez le quitter d’une minute à l’autre, ça ne change rien. Parce que y a pas de coupure. Et vous savez que l’Appel de Marie, la stase des 3 jours, c’est cette coupure définitive avec ce monde, même si lui, durera encore 132 jours après.
 
Alors y a t-il un autre rêve ?
 
Question : Oui, rêve d’une sœur présente. C’est un rêve du 16 novembre 2017 : j’ai rêvé que je me trouve dans une pièce, genre salon, où il y avait plusieurs personnes assises côte à côte, à l’opposé de moi, le long du mur. Au milieu de la pièce, il y avait une grande panthère noire, debout sur ses quatre pattes, regardant vers la droite. J’ai été attirée par elle, j’ai demandé au propriétaire si je pouvais aller la caresser. Il m’a donné l’autorisation. Je me suis approchée de la panthère, et avec ma main gauche, j’ai commencé à la caresser,  à l’arrière de la tête et en haut du dos. J’ai été subjuguée par la douceur de son pelage. La panthère m’a attrapé ma main avec ses dents. Impossible de retirer ma main. Avec inquiétude, j’ai cherché le regard des personnes assises, espérant qu’on vienne à mon secours mais personne n’a bougé. Au bout d’un moment, la panthère m’a relâché la main, et puis je me suis réveillée. Pouvez-vous me dire la signification de ce rêve, s’il vous plaît ? Merci.                                                                                                                                             
 
Alors, y en a plusieurs possibles, mais ça peut être tout à fait la révélation d’une lignée féline. Y a pas que les lions hein, y a pas que les Arcturiens, vous avez les félins aussi, vous le savez, sur Sirius entre autre, sur une des Sirius. Mais vous en avez d’innombrables. Donc peut-être que c’est la révélation d’une lignée qui n’avait pas été révélée. Mais aussi, et tu le dis toi-même, ta main gauche est emprisonnée par la gueule de la panthère. Bien sûr, y a pas de blessures, mais rappelle-toi, tu parles de rêve, donc le rêve, tu as une main, cette main te sert à caresser ou à rentrer en contact avec la panthère, et tu décris d’ailleurs très bien la perception que tu en as hein, de cette panthère noire, au niveau du pelage. Mais bien plus que cela, la panthère te dit que tu n’as même plus besoin de ta main. Alors est-ce que c’est une lignée ? Est-ce que c’est quelque chose… j’ai pas suffisamment d’éléments, non pas dans le descriptif du rêve, mais des connaissances de la sœur qui pose cette question, parce que c’est fait de façon anonyme…
 
…cette sœur est présente.
 
Oui j’ai bien compris, mais anonyme, je sais pas qui l’a posée n’est-ce pas, et ça avancerait pas plus parce qu’on va pas entrer dans les mécanismes de la personne intime. Vous allez voir, d’ailleurs, que dans tout mon discours, toutes les vibrations que vous allez recevoir durant ces entretiens n’est-ce pas, vous allez voir la différence. Là, y a plus de place pour la vibration, pour des visions, y a la place uniquement pour la Joie, et pour la disparition au sein de l’Éternité. Et ça, vous allez le vivre, que vous soyez ici, que vous soyez en différé, que vous soyez en train de lire, ne change rien à l’affaire.
 
Donc, c’est vraisemblablement à la fois la révélation d’une lignée, mais aussi il t’est demandé, à travers l’immobilisation de la main, par l’une de tes lignées peut-être, d’arrêter d’utiliser non pas la main, mais d’utiliser ce monde comme référence. Ça va très loin, quand je dis « utiliser ce monde comme référence », nous savons tous, même dans les temps où j’étais incarné, que quand il y a une expérience qui est vécue, ou quelque chose qui est demandé à la Lumière, nous allons toujours l’appliquer à ce monde, bien sûr c’est normal. Mais comme ce monde n’existe plus, réellement et concrètement pour ceux qui le vivent déjà hein, pas pour le collectif, ça, il faut attendre l’Appel de Marie. Mais pour ceux d’entre vous qui voient, réellement et concrètement, que rien de ce qui est solide en ce monde n’a la moindre pérennité, et que les expériences les plus magnifiques que vous avez vécues ne font que passer, vous constaterez que réellement, comme je l’ai dit, vous n’êtes plus de ce monde. Ça ne vous empêche pas de conduire une voiture, ça vous empêche pas d’être gentils et simples avec les frères et les sœurs ou les enfants, mais le degré d’implication de la conscience ordinaire elle-même, n’existera tout simplement plus. Et c’est comme ça que la Joie se démultiplie à l’intérieur de vous. Ce n’est pas en négociant avec ce monde, en expliquant ce monde ou en expliquant quoi que ce soit d’autre.
 
La Joie devient de plus en plus pure et de plus en plus sans alibi, sans histoire, sans vibration, sans besoin de corréler ou de comparer. Parce que vous n’avez plus de points de comparaison, exceptée cette Joie que vous reconnaissez quand vous la vivez, parce qu’elle ne correspond à aucune condition, et qu’elle fait partie de votre émanation, de notre émanation première. Et bien sûr, à côté de ça, vous avez toujours des frères et des sœurs qui sont engoncés si je peux dire, dans leur petite vie étroite, et qui ramène la spiritualité à cette petite vie étroite, avec le jeu de vouloir s’améliorer, de vouloir comprendre, qui je vous le rappelle, sans rentrer dans les détails, parce que nous en avons parlé suffisamment longtemps durant de très nombreuses années, de ce que j’appelle et nomme « la spiritualité luciférienne », c’est-à-dire qui est complètement astrale, et qui veut finalement, pour finalité, de vous empêcher de transsubstantier ce corps, c’est-à-dire vous décrocher de la matière.
 
La matière se transforme de l’intérieur, on ne fuit pas la matière. Et ne comprenez pas à l’envers ce que j’ai dit. Parce que j’en vois d’ici, qui vont trouver, ici, l’alibi pour pouvoir se désintéresser de mari, femme, enfant, société, et rester en alignement. Mais c’est pas vous qui décidez. Si vous n’avez pas le scintillement, ni la perception des segments de membre de votre corps d’Êtreté, ni de votre corps d’Êtreté, ça sert à rien de vouloir vous enfermer, ou de disparaître à ce monde, vous ne ferez que vous y réinstaller. Et là, y a plus d’alternative hein. C’est pas le bocal avec les cacahuètes,  c’est pas le cul entre deux chaises, c’est pas le tapis où on mettait les poussières, y a plus rien, si ce n’est la Joie. Et c’est indépendant de votre âge, de vos conditions préalables, de vos croyances, de vos énergies, de vos vibrations, ou de toute expérience quelle qu’elle soit, au sein des Peuples de la nature. C’est ça qui se déroule. Et vous allez voir, on va avoir d’autres questions qui correspondent à ça, totalement.
 
Alors tu peux continuer.                                                                                                                          
 
Question : c’est un rêve qui a eu lieu dans la nuit du 27 au 28 novembre 2017 : c’est la nuit. Je sors de la maison que j’habite en ce moment, et vois dans un ciel limpide mais sombre, une pulsation. Je regarde avec attention. Il s’agit d’un triangle équilatéral jaune orangé très brillant qui pulse, et passe de la forme triangulaire en rétraction, à une forme circulaire en expansion. Après quelques minutes d’observation, me vient cette pensée : « c’est Nibiru ». Une joie immense naît en moi. Cette forme Nibiru est entourée de deux étoiles blanches extrêmement brillantes, à sa droite et à sa gauche. Elles semblent l’accompagner comme  deux gardiennes. Galvanisée par cette découverte, je rentre en courant chez moi où il y a de nombreuses personnes au salon. Comme je crie « j’ai vu Nibiru », ma fille me fait signe de me taire car parmi ces personnes, il y a une voisine qui n’est pas branchée sur cette actualité. Fin du rêve.
 
Alors, la vue d’un triangle dans le ciel, la couleur que tu as donnée (ou ça aurait été une autre couleur ça serait pareil), c’est la matérialisation, sous vous yeux ébahis, là en rêve, de ce qui s’appelle la civilisation des Triangles qui, je vous le rappelle, est au-delà de l’anthropomorphisme. Votre corps d’Êtreté est constitué de triangles, des triangles de conscience, bien sûr. Les Hayoth Ha Kodesh sont les agenceurs des mondes, ils ne sont pas les administrateurs des mondes, mais les agenceurs de forme. Alors bien sûr, tu as vu dans le ciel un Hayoth Ha Kodesh. Après, cette vision s’est transformée en ce que tu as nommé « Nibiru » accompagnée de deux gardiennes, mais c’était toujours en forme triangulaire, même si c’était des boules, n’est-ce pas. Là ce qui est important, c’est pas Nibiru que tu as vue, c’est la représentation archétypielle de Nibiru, c’est déjà énorme. Mais ce n’est pas la vision concrète de Nibiru, avec vos yeux de chair. Mais néanmoins, ça t’a donné à voir, dans ce rêve, et d’ailleurs certains frères et sœurs qui ont un peu plus ouvert certaines perceptions liées aux 12 Étoiles voient clairement le nouveau Soleil, qui n’est pas jaune ni blanc, il est bleu. Certains voient Nibiru, dans sa contre-partie non encore visible avec les yeux de chair, sous forme d’un triangle.
 
Donc oui, tu as à la fois vu Nibiru, mais à la fois tu l’as pas vue, parce que t’as pas vu la forme physique. De la même façon que vous avez, durant les Noces Célestes et depuis 30 ans, laissé approcher la Lumière de vous, de la même façon aujourd’hui, votre conscience vous la laissez trouver ce qu’elle est, par le jeu de la Lumière et l’installation de la Lumière. Mais vous ne contrôlez rien. Tant que vous croyez encore diriger ou contrôler quoi que ce soit, au niveau spirituel, et au niveau de votre vie, vous n’êtes pas libres, c’est-à-dire  que vous n’êtes pas consumés par la Joie et l’Amour. C’est très simple.
 
Donc dans ce rêve, et vous voyez dans un autre rêve ou un autre truc, on avait aussi un salon,  une assemblée avec des gens comme avec la panthère, parce qu’effectivement, ce qui vous est annoncé dans ces rêves, c’est une certaine forme de pré-regroupement. Vous savez, on en avait parlé : avant d’être sur les Cercles de Feu, pour ceux qui doivent y aller, vous aurez des endroits, des lieux consécutifs à la stase, qui sont – je crois que ça a été nommé ainsi par les Elfes eux-mêmes, « des lieux de pré-regroupement », qui vous permettent après, par les lignes elfiques, de vous rendre instantanément, sans rentrer dans quelque vaisseau que ce soit, sur les Cercles de Feu, ou alors en votre Éternité, au-dehors de ce système solaire, si vous n’avez rien à faire en incarnation, ni même rien à faire en ce Cercle de Feu, quel qu’il soit.
 
Donc tout ça se déroule maintenant, bien sûr. Et j’ai dit, j’espère simplement que ça va pas durer trop longtemps, parce que vous allez constater que c’est difficile dans ce monde-là, d’habiter à la fois encore un corps physique, et à la fois un corps d’Éternité, surtout quand ils font pas la même chose tous les deux. C’est exactement ce qui est en train de se produire. Alors, c’est effectivement très déroutant, mais accompagné par la Joie, ce n’est plus déroutant, parce qu’à ce moment-là, vous laissez la Joie œuvrer, et c’est l’Amour qui vous consume, cet Amour inextinguible que vous ont décrit voilà de très nombreuses années, certaines sœurs Etoiles.
 
C’est- à-dire que tout ce que nous vous avons dit qui était à l’intérieur de vous, moi, les Archanges, les Étoiles, les mondes, toutes les dimensions, sont présentes en votre cœur, c’est la stricte vérité. Et aujourd’hui, ça entre en manifestation ici-même, dans cette matière qui est en train de disparaître, réellement et concrètement.
 
Donc, vous êtes dans la phase de résolution ultime du mécanisme de l’Ascension de la terre et de votre Libération. Et je vous rappelle que depuis deux ans, nous vous donnons une certaine forme de chronologie, mais ne prenez pas cette chronologie comme successive dans le temps. Elle peut être mêlée dans le même temps, d’autant plus que votre conscience, ça aussi vous avez dû le constater, vous n’êtes plus assujettis au temps qui passe, c’est-à-dire que parfois, 5 minutes semblent durer une heure, et dans d’autres cas une heure semble durer 5 minutes. Ça prouve bien que votre conscience est, en partie du moins, dans le corps d’Éternité, là où il n’y a pas de temps. Et c’est la superposition de ce qui disparaît et de ce qui est entré en manifestation, qui déclenche tous les processus que vous allez me décrire, et vous allez voir, dans les témoignages ou les rêves.
 
Alors on continue.
 
Question : Donc, c’est un songe du 24 Novembre 2017 : des cavaliers du moyen âge armés en tenue de combat, montés sur des chevaux, également protégés par des armures, étaient réunis en deux cercles bien distincts, en attendant l’ordre d’intervenir. Leurs interventions consistaient à protéger, libérer, ou à conduire, mais non à combattre. Les deux cercles d’une dizaine de cavaliers, qui me sont proches, dont je fus l’un d’eux, se tenant dans un grand calme et avec une discipline exemplaire, sur un emplacement précis dans le périmètre de leur cercle. Les deux cercles de cavaliers furent voisins l’un de l’autre. Avant l’intervention, un échange de cavalières de chaque cercle devait être effectué. Ainsi, une cavalière sortait de son cercle pour rejoindre le cercle voisin, et une cavalière du second cercle devait rejoindre le premier cercle. Après quoi, ces deux cercles accolés correspondaient au chiffre 8. Fin du songe.
 
Le 8 vous savez ce que c’est, hein, c’est l’Infini. C’est aussi le Lemniscate sacré, bien sûr. Donc cette notion de retournement que vous vivez tous de différentes façons, c’est cet ultime retournement de la conscience éphémère à la conscience Éternelle. C’est plus un retournement qui est par exemple, au niveau du chakra de la gorge, comme après les Noces Célestes, ou le retournement intérieur-extérieur ou haut-bas, bas-haut. Là, c’est le retournement final de la conscience. Et ce qui a été exprimé en ce rêve, n’est rien d’autre que ça. Les deux cercles évoquent la périphérie et le centre. Quel que soit votre emplacement à la périphérie, changement de place des cavaliers dont elle faisait partie, vous avez aussi l’accès à l’Éternité. C’est-à-dire que aujourd’hui, réellement et concrètement, vous pouvez magnifier l’expression de vos sens spirituels, et vous pouvez incarner la vertu de n’importe quelle Étoile, par résonance. Vous voyez?
 
Donc là, c’est plus une question de sœur Étoile dans les vaisseaux là-haut, autour de Marie, ou de sœur Étoile incarnée, c’est que chacun d’entre vous, dès l’instant où les trois signes majeurs … le premier signe ça a été l’impact de la petite Couronne du Cube Métatronique ; après ça a été le déploiement des Hayoth Ha Kodesh qui rejoignaient les Triangles élémentaires avec le Principe essentiel, qui est situé au niveau de la petite Couronne, les quatre points des Hayoth Ha Kodesh ; ensuite, ça se déploie dans le monde, et vous le voyez, les rêves de triangles dans le ciel, le rêve de la panthère, lors des alignements aussi, par le frère qui traverse avec l’impression de vitesse et couleurs, l’impression de voler dans la Lumière. Si vous voulez, tout ça n’obéit qu’au même processus, et ce processus final de dissolution totale, non pas seulement de la matière carbonée, mais de votre conscience éphémère. C’est plus une superposition où l’Éternité, votre conscience du corps d’Êtreté, peut se fusionner, s’alchimiser. Le résultat de la fusion et de l’alchimie, c’est que le cocon est mort, c’est-à-dire vous êtes déjà morts au sein de l’éphémère, et vous êtes déjà ressuscités en Éternité, de différentes façons.
 
Alors, je le reprécise pour ceux d’entre vous, et  ils sont de plus en plus nombreux à rejoindre ceux qui vibrent si je peux dire, qui ne vivent rien et qui pourtant sont persuadés que c’est vrai, contentez-vous de vivre votre vie, avec le plus de Présence possible, avec humilité, avec simplicité, accueillez, inversez le mouvement. Accueillir c’est recevoir. Il faut recevoir avant de donner. Jusqu’à présent, nous vous disions de donner pour recevoir. Aujourd’hui, la Lumière est telle qu’il vous faut d’abord recevoir avant de donner. Ça correspond au mouvement inverse de votre conscience, et ça touche, la résolution elle se fait au  niveau de l’écran blanc ou de l’écran noir. Et là, vous vivez la Liberté, et surtout cette Joie, non seulement qui est sans objet et inconditionnée, mais c’est une Joie qui va devenir perpétuelle, comme les Théophanies, pour ceux qui vivent ces aspects-là, hein. Parce que nous avons encore beaucoup de frères et de sœurs  qui dorment, et qui sont encore illusionnés si je peux dire, par la matrice de ce monde, même au niveau par exemple, des religions hein, qui ne sont que des enfermements, vous le savez.
 
Tout ça, la Lumière s’en charge. Et moins vous résistez, plus vous accueillez, plus vous êtes la vie et plus vous devenez vivants. Et vous n’avez plus rien à voir, mais plus rien du tout, avec ce qui se déroule au sein de l’éphémère. Vous ne refusez pas, vous l’avez pas rejeté, mais il est magnifié, en totalité. Et là, vous ne pouvez pas vous tromper. Vous ne pouvez pas vous poser la question, parce que vous le vivez ou pas. Y a pas à se poser la question de savoir si on le vit ou pas, hein. Vous allez pas refaire comme certains avec l’Onde de Vie qui était montée un peu, et qui se sont crus libérés avant que l’Onde de Vie arrive au niveau du Vajra, c’est-à-dire du 13ème corps ou de la Fontaine de Cristal. C’est pas parce que l’Onde de Vie est montée, même jusqu’au cœur, que vous êtes libres. Y a pas eu le sacrifice du Soi. Or, le sacrifice du Soi, le sacrifice de la personne, se réalise maintenant, et vous n‘avez aucun moyen de contrôle, ni aucun moyen pour vous opposer, ni aucun moyen pour déclencher cela. Vous pouvez juste être dans l’accueil, que ce soit de votre éphémère ou de cette Éternité, et vivre ce que la Lumière vous fait vivre. C’est tout.
 
Bien sûr, de plus en plus, chaque jour, parmi vous, vivront cela. Mais surtout pour les derniers arrivés, c’est-à-dire ceux qui n’ont pas vécu les processus vibratoires ou les processus que vous avez suivis, pour certains depuis de nombreuses vies. Heureux les simples d’Esprit. Les premiers seront les derniers, les derniers seront les premiers. Donc, si aujourd’hui vous vous sentez comme le dernier de la classe, ne vous occupez pas de ça, et surtout ne trichez pas. Restez humbles, restez vrais et restez simples et éthiques. Ne vous racontez pas d’histoire. Ne vous faites pas mousser. N’attirez pas le regard de l’autre. Vous devez vous reconnaître vous-même. Il n’y a plus aucune possibilité de se reconnaître dans le regard de l’autre ou l’appréciation de l’autre. Ça, c’est les jeux d’ego, c’est le masque, c’est le personnage. Vous devez être en quelque sorte, satisfait vous-même, tout seul à l’intérieur de vous. Que vous soyez seul, entouré d’un groupe, avec une Flamme jumelle, ou avec un mari tyran ne change rien à l’affaire. Vous ne dépendez plus, pour vivre l’Éternité, d’une quelconque circonstance éphémère de votre conscience. Y a pas d’alibi qui tienne. Et vous ne pouvez que constater cela. Et vous ne pourrez le constater qu’avec intensité de plus en plus grande, parce que c’est un mécanisme naturel, dorénavant.
 
Voilà. Je rentrerai pas dans d’autres détails de ce rêve parce que y a beaucoup d’éléments qui ont été donnés, mais là ils n’apportent rien, hein. Ça évoque bien sûr, l’emplacement au sein de la Couronne du Cœur, parce que vous savez qu’au niveau du cœur, nous vous avons parlé de quoi? De la Couronne radiante du Cœur, du Cœur ascensionnel, bien sûr toutes les autres structures, Lemniscate sacré, Nouvelle Eucharistie, Canal Marial mais aussi les Portes, qui sont à proximité de cette poitrine, mais tout ça se résout en la Joie. Et rien d’autre. C’est-à-dire, et ça je l’exprime surtout pour ceux d’entre vous qui ont vécu des contacts extrêmement importants avec la nature, dans la nature, bien sûr, retournez encore et toujours vous y ressourcer, mais vous n’avez plus besoin de vous appuyer sur ça. Au contraire, je dirais qu’à partir d’un certain seuil, qui arrive dans très peu de jours, aux alentours du 15 décembre, y a pas de date précise, c’est aux alentours de la moitié du mois, vous allez constater que même ces expériences extraordinaires vous gênent. Même ce qui vous apportait quelque chose devient encombrant, parce que la Joie se suffit à elle-même. Et là, vous rentrez dans l’Intase, là où y a pas besoin d’expérience, y a pas besoin de forme, y a pas besoin d’Elfes, y a pas besoin de Pépère, y a pas besoin de Christ, y a pas besoin de Marie.
 
Et ça se passe maintenant.
 
Du fait de cet ultime retournement de la conscience elle-même, n’impliquant plus les circuits vibratoires ou les circuits liés aux chakras par exemple, dans ce retournement-là, ultime, vous n’avez besoin de rien. Vous n’avez pas besoin d’expérience, vous n’avez pas besoin de bagage, vous n’avez besoin de rien du tout. Tout doit être laissé. C’est le sacrifice total. Et quand la Lumière vous l’enjoint, d’ailleurs quand elle vous enjoint réellement à cela, et que ce n’est pas autre chose, vous ne discutez pas, vous accueillez la totalité qui est là. Y a pas de mental qui intervient pour vous dire c’est ceci ou cela. Y a pas de comparaison avec une autre expérience, ou un besoin d’identification de telle entité ou telle autre entité ; vous percevez au-delà de tout mental, que c’est la stricte Vérité, et qu’il n’y a que la Joie. Et là vous vous consumez d’Amour, comme les sœurs Étoiles. C’est pour ça que je vous dis, vous êtes, tous, des Étoiles, des Anciens, des Archanges, vous êtes ce que vous voulez, en vous-mêmes, mais non pas dans l’interaction sociale quelle qu’elle soit, parce que là vous rentrez dans les manigances, et vous rentrez dans des rôles, que vous tiendrez peut-être plus tard. J’ai déjà expliqué là-dessus que le recrutement n’était pas terminé, jusqu’au dernier moment. Voilà ce que j’avais à répondre par rapport à ce rêve. On peut continuer parce que nous allons avoir, certainement, d’autres questions qui tournent autour de ça.
 
Question : à plusieurs reprises, j’ai fait de très beaux rêves avec Jésus Christ. J’en ai eu les messages,  et dans chaque rêve il était vêtu d’une robe beige foncée/marron claire. Cette teinte a-t-elle une signification particulière ? Merci de votre réponse.
 
Ça n’a aucune importance. Quand vous voyez le Christ, réellement, en vision, et pas une projection astrale, d’ailleurs ça peut pas vous laisser indifférent, ça peut pas vous laisser, comment dire, dans le doute ou dans l’interrogation, vous êtes subjugués et emportés, comme quand les sœurs Étoiles vous ont dit qu’elles étaient les épouses du Christ : c’est la Vérité. Vous êtes les époux et les épouses de la Lumière, parce que c’est vous. Bien sûr que vous ne pouvez que vous épouser. Donc quand il vous arrive des processus… C’est quoi la question là ? Par rapport à quoi ? Je suis parti sur autre chose, et j’ai shunté la question avant. Je vais d’abord répondre à la question.
 
… Alors, c’était la couleur de…
 
Ah oui. Alors les détails, justement, alors bien sûr, plus vous pénétrez là-dedans, en rêve ou en vécu réel de vision, vous allez pouvoir voir des détails. Vous allez vous apercevoir que, aussi bien les Archanges que Marie, que par exemple les Végaliens, sont revêtus, bon certes, c’est pas le même aspect hein, entre un Végalien et le Christ, mais un tissu de Lumière qui laisse apparaître que les mains, les pieds, et encore les pieds ne sont pas nus, y’a souvent des espèces de sandales, une espèce de semelle sous le pied, vous avez les ailes bien sûr derrière, quand c’est un Archange, mais les traits ne vous sont pas visibles. Mais par contre, vous pouvez commencer à discerner les structures, c’est-à-dire les vêtements qui accompagnent ce corps d’Êtreté. Maintenant, Marie peut très bien apparaître en bleu, en noir, en blanc, en rose. Ne figez rien.
 
Alors la signification, elle correspond à l’Éternité. Elle n’est pas applicable à ce monde. Donc ça voilà, c’est le genre de question, qui vous montre parfois que la personne ayant vécu un processus réel, va chercher encore une signification. Là, c’est le mental qui intervient. Ça va rien apporter, comment vous dites, au schmilblick, comme vous dites. Ce que vous êtes, vous l’êtes, quelle que soit la couleur de la robe. Il faut perdre pour habitude de tout référencer par rapport à un symbolisme, ou par rapport à ce qu’on appelle les correspondances ou les similitudes. Ça c’étaient des moyens de l’ancienne spiritualité pour se rapprocher de la Lumière. C’est fini ça. Donc ne vous attachez pas, et d’ailleurs vous le vivez pour certains d’entre vous, à une compréhension ou à une précision de détail. Ce qui est précis, c’est ce qui est vécu dans le Cœur, dans ce qui est vu, que ce soit en rêve ou en vision.
 
Alors bien sûr, vous allez vous apercevoir que parfois, pour ceux qui côtoient le Christ ou Marie ou certaines Étoiles, que certains jours, par exemple Gemma va avoir une robe blanche immaculée, parfois elle porte une autre couleur aussi. C’est la qualité vibratoire de l’instant qui fait votre vêtement, et ce dans toutes les dimensions, excepté dans la 3D unifiée bien sûr. C’est pour ça que les Végaliens, le plus souvent, vous les voyez dans un vêtement blanc qui suit les contours du corps. Vous pourriez appeler ça une combinaison, si vous voulez. C’est une combinaison de Lumière qui est adaptée à leurs déplacements au sein de ce monde. Mais les Archanges, eux, n’ont plus besoin de ça, parce que la Lumière est de partout, et donc ils sont aussi à l’aise dans la 5ème dimension révélée, que vous l’êtes vous en ce moment, pour ceux d’entre vous qui le vivent.
 
Ça veut dire aussi par là, que plus vous rentrez dans l’Évidence, moins vous questionnez pendant l’expérience, et même après. Parce qu’après, qu’est-ce que vous faites ? Vous ne faites que vous raconter des histoires. Or, je vous ai dit depuis trois mois, qu’il fallait cesser les histoires, de quelque nature que ce soit, parce que la Joie ne peut pas s’encombrer, avec une telle intensité aujourd’hui, d’histoires, de scénarios, de papotages, de commérages, de raconter ce que vous avez vécu. Partagez directement dans le silence du Cœur, vous n’avez plus besoin de mots.
 
Ah vous savez, on dit souvent, et en français, que les mots que l’on dit sont les maux, m-a-u-x. C’est évident. Aujourd’hui, vous vous faites du mal à votre Éternité. Quand vous vivez une expérience, vivez-la, intériorisez-la, mais ne cherchez pas à la faire revivre, ni même à raconter des histoires. Les histoires, c’est très beau, mais vous n’êtes aucune des histoires parce que vous êtes toutes les histoires. En réalité c’est cela. Y’a rien d’autre que vous. Et tant que vous dépendez, et surtout avec maintenant cet éphémère qui disparaît, même s’il vous semble encore dépendre d’un aliment, d’un toit, d’une voiture, d’une relation sociale, affective, sexuelle, vous allez très vite vous rendre compte que tout ça c’est du pipeau, intégral. La Joie se suffit à elle-même. C’est ça qui demande à vous trouver maintenant. Et bien sûr, ça ne contredit pas tout ce que nous vous disons depuis cette année, d’aller de manière extensive dans la nature, dans des environnements naturels, le plus souvent possible. Et maintenant vous pouvez le dire, et je peux vous dire : laisse les morts enterrer les morts. Tu es vivant. Étant vivant, tu n’as pas besoin d’histoires. C’est comme ça que tu es la Voie, la Vérité, et la Vie, que chacun de nous le devient.
 
Donc, il faut relativiser tout ce qui était éphémère, et en particulier dans tout ce qui est la relation. Vous savez que Anaël est l’Archange de la Relation, de la Communication et de l’Amour. Mais la plus belle relation que vous pouvez établir dorénavant, c’est avec ce que vous êtes vraiment. Tout le reste vous apparaitra alors bien fade, et sans aucun intérêt, même les choses les plus pesantes.
 
L’injonction de la Lumière, depuis la fin de la gestation, c’est tout récent hein, ça remonte à hier, c’est fini. Tous ces jeux de rôles, de fonctions, d’explications, qui vous ont aidé jusqu’à aujourd’hui, je le répète, vont représenter très rapidement des obstacles à la Vérité. Parce que la Vérité n’a besoin d’aucune histoire, ni d’aucune rencontre, puisque l’éphémère, votre éphémère, se liquéfie, se dissout de lui-même, que vous le vouliez ou non. Mais je répète : ceux d’entre vous qui ne vivent rien, vivez votre vie et axez-vous sur l’instant présent, Ici et Maintenant. Par contre ceux qui vivent les processus d’expansion de conscience, les processus vibratoires, les processus de perception au sein de la nature, il vous faut élaguer maintenant. Votre joie n’a plus besoin de support, d’objet, de cause, ou d’expérience. Quelles qu’aient été la teneur et l’intensité de ce que vous avez vécu, et qui va encore se renforcer, dans la nature même, parce que vous voyez y’en a qui commencent à voir les Archanges maintenant, ne doit pas vous perturber ; ce n’est ni un gain, ni une perte. À partir du 15, ça serait même une perte par rapport à la Joie, et vous ferez vous-mêmes une espèce d’auto-appréciation : est-ce que je suis dans la Joie ? Est-ce que je suis comme j’étais y a 5 minutes avec cet Amour qui me consumait ? Et bah vous verrez qu’il suffit de lâcher votre expérience, de lâcher vos habitudes, et de rompre vous-mêmes vos habitudes. Mettez le réveil à 4h du matin et mangez à 4h du matin. Prenez un petit déjeuner avant de vous coucher. Mangez un repas lourd le matin.
 
Toutes les habitudes, sans aucune exception, et je vous ai amené à cela, amené à cela progressivement. Aujourd’hui c’est évident. Ah je vous ai encouragé avant à voir par vous-mêmes, mais aujourd’hui ça se voit tout seul. Je vous ai dit…regardez, c’est comme pour le poisson, vous savez il a l’œil, quand vous allez acheter du poisson, vous regardez : il est frais ou il est pas frais, l’éclat de l’œil. Pour vous, c’est pareil. Vous allez vous apprécier, non pas à travers des mots, des postures, des regards, des sourires, des sous-entendus, des expériences communes. Vous allez, dans toute relation, voir si l’autre en face il est frais ou pas. Et c’est pas une blague quand j’emploie ce mot hein, parce que vous aurez le frais et l’avarié. Mais ça, vous aurez la surprise de le voir même avec votre famille, vos enfants, vos parents, vos frères et vos sœurs, vos maris, vos femmes, et ça n’appelle aucun jugement. Et plus vous devenez vivants, plus vous êtes frais, quel que soit votre âge, quelles que soient vos rides, et quelle que soit la couleur de vos yeux. Vous avez le teint frais ou vous avez le teint malade. C’est aussi simple que ça. Et ça n’appelle de votre part aucun jugement, ni sur vous-même, ni sur l’autre.
 
En résumé, je vous ai dit pendant des années : l’Amour ou la peur. Je vous dis, à partir d’aujourd’hui : la Joie ou pas la Joie, et ce dans tous les secteurs de votre vie. Alors vous allez me répondre, et au niveau de l’ego, oui, mais comment est-ce qu’on peut trouver la Joie, par exemple j’ai une douleur qui me tord le ventre ? Oui, pour la personne c’est impossible, mais pour l’Éternité, c’est pas impossible. Regardez le degré de souffrance de certaines Étoiles dans leur vécu. Est-ce que Sœur Yvonne-Aimée de Malestroit, quand elle était en proie à des assauts du démon qui laissaient des marques sur son corps, perdait sa joie ? Absolument pas. Et donc, selon votre humeur, très simplement, et je parle pas des joies ou des sourires que vous montrez à l’extérieur, parce que ça c’est facile de tricher. Mais dans ce que vous êtes, vous sentez cette Joie indicible, cette Endophanie permanente ou pas ? Y’a pas à culpabiliser. Y’a juste à le voir. Et le voir, là-aussi, suffit. C’est comme la réfutation et l’observation : ce qui est vu, vous traverse. Voir ne veut pas dire comprendre. Voir ne veut pas dire expliquer, surtout quand je parle de la conscience qui voit.
 
La Joie ne demande qu’à vous remplir parce que c’est ce que vous êtes. Et cette Joie, c’est pas de l’exubérance, c’est pas le fait de sourire à tout-va comme un niais, n’est-ce pas ? Mais ça évite, au moins, de faire la gueule. Vous ne pourrez plus jamais faire la gueule, même si vous avez des habitudes. Par exemple, quand quelque chose vous contrarie, d’élever la voix ou de faire les gros yeux. Exercez-vous devant la glace, vous allez voir comme c’est faux tout cela. Vous allez voir que c’étaient des postures, des habitudes, des choses qui n’appartiennent qu’à ce monde, et pas à ce que vous êtes. C’est la totale hein, comme vous dites en langage populaire. Toutes les cartes sont sur la table maintenant. Rien ne va plus, comme le disent dans les loteries, non pas dans les loteries, dans je sais plus quoi…
 
… Les casinos.
 
Des casinos, voilà, c’est ça. Faites vos jeux. Les jeux sont faits. Rien ne va plus. C’est exactement cela. Sous forme imagée, c’est exactement cela. Vous n’avez plus qu’à attendre que la boule s’arrête, pour voir si vous avez touché le bon numéro. Sauf que là, et c’est, comment c’est au casino ? Vous touchez un certain nombre de fois quand vous trouvez un numéro ? Peu importe…
 
… Jackpot.
 
Non, le jackpot c’est pas ça. Ça c’est les rouleaux. Vous touchez quelque chose, qui est convenu à l’avance. Si vous jouez un numéro, vous touchez X fois ce que vous avez mis.
 
… la mise.
 
Bon une mise, voilà. Et là, c’est démultiplié. C’est plus une histoire où vous pouvez calculer. En résumé, quoi qu’il vous arrive, même la plus grosse des merdes qui vous arrive dessus, vous êtes en Joie ou pas ? Si vous êtes dans l’Éternité, vous êtes en Joie parce que vous savez que la grosse merde, elle va vous libérer encore plus vite. Si vous êtes dans la personne, ben vous allez essayer de le résoudre.
 
Donc là radicalement, nous vous avions parlé de point de vue durant toutes ces années. Et maintenant, c’est très simple : votre conscience est où ? Dans l’éphémère ou dans l’Éternité ? Quelle en est la traduction ? Perception d’un autre corps, accroissement du son, et surtout scintillement cristallin, perçu au niveau du nada, voir Chœur des Anges pour certains ça va commencer, Joie irrésistible qui n’est pas une joie ordinaire parce qu’elle ne disparaît jamais. Voyez la différence avec l’expérience : l’expérience vous la vivez, elle vous remplit et elle disparaît, comme quand vous m’écoutez. Là, il est plus question que ça disparaisse, c’est un état permanent. Et ce ne sont plus seulement une succession d’expériences. Là est la vraie Joie. Et vous ne pouvez pas tricher avec ça parce que si vous êtes en Joie, vous avez le teint frais. Et si vous n’êtes pas en joie, vous allez avoir le teint terne, blafard. Et me parlez pas de maladie hein, ça n’a rien à voir. Vous pétillez de Joie, et ceux qui vous approchent le sentent. Même si vous êtes en colère, ils vont sentir la Joie. Tandis que la Joie qui est conditionnée, et ben la colère la remplace vraiment. Alors que pour celui qui est dans la Joie inconditionnée, même si y’a une colère, elle ne fait que passer. Elle ne ralentit pas la Lumière. Elle ne ralentit pas le rayonnement. Et elle n’altère pas votre point de vue.

Alors, soit vous le vérifiez dans votre concret, soit si la Lumière vous enjoint de disparaître en totalité, alors vous acceptez d’être consumé, en totalité, par l’Amour et par la Joie. C’est le Feu Igné. Mais ne pensez pas amener le Feu Igné jusqu’à votre petite personne, ça c’était bon pour les vibrations, pour l’Onde de Vie, pour les différents yogas, ou pour certains gestes, qui sont communiqués à faire sur soi-même, pour déclencher cet état de Joie. Mais à un moment donné, les expériences de joie seront, ou sont déjà pour certains remplacées, par une Joie qui ne s’arrête plus. Elle ne peut plus s’arrêter, que vous le vouliez ou non. Donc, vous voyez bien que ce n’est pas vous qui décidez. Et le vrai sacrifice il est là. Mais encore une fois, vous avez toute la liberté d’accepter ou pas. C’est pas une contrainte. C’est pas un devenir, puisque j’insiste à chaque fois sur ceux qui vivent les vibrations et ceux qui les vivent pas. Dans un cas, vous disparaissez de l’éphémère quand vous vivez les vibrations, dans l’autre cas, vous ne vivez rien, vous magnifiez votre éphémère et vous aplanissez tout ce qui pouvait résister de manière inconsciente, à la Joie. Mais il vous sert à rien de chercher la Joie. Vous ne pouvez pas la trouver, dans aucune circonstance de votre vie. Parce que ce n’est pas une joie qui ne fait que passer. C’est la Joie éternelle.
 
Et à travers ces quelques jours, ces quelques semaines, vous allez constater la véracité, par votre vécu direct, de tout ce que nous vous avons dit.
 
Tout est Un. Rien n’est deux, à part l’illusion. Je parle dans la conscience hein, parce que vous êtes bien conscient que quand on dit « Tout est Un », vous ne pouvez pas l’appliquer de manière générale à ce monde, hein. Vous pouvez pas avoir la totalité de votre conscience, et prendre le corps d’un autre, par exemple. Eh bien dans cet état de Joie, oui. Vous ne faites, réellement et concrètement, aucune différence entre vous et l’autre, que l’autre soit l’ennemi ou la Flamme jumelle. Vous ne pouvez plus voir des différences. Si vous les voyez, c’est que vous n’êtes pas dans la Joie, vous êtes dans l’ego, même si vous vivez les vibrations, et même si vous avez été libéré. C’est pas une posture, ni une attitude. C’est la réalité de ce que vous vivez ou pas. Et ça ne souffre aucune explication, ni aucune argumentation. C’est ou c’est pas. C’est comme l’Amour ou la peur. Et y’a rien de ce monde qui tienne, qui puisse vous empêcher ; ni rien de votre corps, ni de votre vie, qui peut vous empêcher de vivre cela. C’est plutôt vous-mêmes, à travers vos postures, qui vous empêchez de vivre cela. Voyez, on a inversé le mouvement. Parce que la Lumière est de partout, réellement, concrètement, et physiquement, dans votre dimension et non plus ailleurs dans le Ciel, autour du Soleil, ou dans le corps d’Êtreté, ou dans les voyages multidimensionnels.
 
Alors on continue.
 
Question : alors, c’est une demande par rapport à un vécu. Bien-aimé, voici un vécu que je souhaite partager : c’est pendant la nuit. Je suis allongé dans mon lit. Je crois rêver car je suis dans l’eau et je nage dans une cité gigantesque engloutie. Je nage avec une grande facilité, comme-ci j’avais un corps de dauphin. Mais il y a également des poches d’air au fond de l’eau. Et je sors de l’eau puis replonge avec fluidité. Je ne me réveille pas mais je me sens glisser dans mon corps allongé, comme lors de mes bilocations. Je souhaite également apporter ce détail : lorsque je suis allongé, mes jambes, ou seulement l’une d’elles, se met à se secouer énergiquement plusieurs fois, sans que je décide quoi que ce soit.
 
Ça c’est la phase de superposition de l’éphémère et de l’Éternité. Quand cette phase est terminée, donc il y a dissolution de l’éphémère, et votre conscience passe dans le corps d’Éternité. Et là, y’a plus de secousses. Vous sentez simplement une jambe qui est pas à la place où vous l’avez posée, hein. Ça c’est exactement ce qu’elle décrit. Dans la première partie concernant…et concernant quoi déjà ?
 
… Ça concernait donc la sensation de nager dans l’eau.
 
Ah oui. Alors, de la même façon tout à l’heure que dans un rêve y’avait la panthère, de la même façon vous expérimentez, à travers de vos nuits, mais bientôt aussi dans vos jours, vos différentes lignées stellaires. Là en l’occurrence, c’est Sirius, le dauphin, le sentiment d’avoir une peau de dauphin. Dans le cas précédent, c’étaient les félins, avec l’impression incroyable lors de la caresse de cette panthère. Tout ça, c’est le dévoilement des Hayoth Ha Kodesh, et non pas les dévoilements de vos lignées, mais la mise en service effective de vos lignées.
 
Alors bien sûr, il est hors de question de vous donner toutes les caractéristiques selon les lignées, hein, parce que ça serait infini. C’est à vous qu’il appartient de le vivre. Mais ce qui est décrit dans le rêve de cette sœur, ou dans la vision précédente, non dans le rêve précédent ou dans cette… je sais plus si c’est des rêves ou des visions, mais c’est la même chose, peu importe, c’est exactement la même chose. Vous êtes dans la peau du dauphin. Non pas parce que vous transmutez votre conscience, vous vivez dans votre Éternité, dans le corps d’Êtreté, la conscience de qui vous êtes dans ses manifestations. Et ces manifestations n’ont plus rien à voir avec ce monde. Vous empruntez le déplacement d’un animal, les dauphins, ou tout à l’heure la caresse de la panthère, ça peut être pareil pour un aigle. À ce moment-là, si vous volez dans le corps d’un aigle, vous allez vous retrouver avec la vision de l’aigle. Mais ça, c’est lié à vos origines et à vos lignées, qui ne sont pas seulement révélées, mais qui entrent en manifestation. Pour certains d’entre vous, y’a un besoin d’eau. Pour d’autres, il va y avoir un besoin d’air. Tout ça, c’est l’expression de votre Éternité, en ce monde. Parce que le corps d’Éternité est révélé.
 
Alors là plus précisément, c’était la vision de quoi ?
 
… .Qu’elle nage, elle se sentait une grande facilité, avec un corps de dauphin…
 
…oui avec les dauphins. Tout à fait. C’est exactement ça.
 
En fait, les expériences, que ce soit au sein de la nature, lors des Théophanies, et tout ce que vous avez vécu pour certains depuis tant d’années, n’ont fait que vous approcher de ce point de rupture, parce que c’est un point de rupture. Alors, que vous l’appeliez la mort, la résurrection, l’atrocité, ou la joyeuseté, ne change rien à l’affaire. Strictement rien. Alors aujourd’hui je pourrais dire globalement : faites du mieux que vous pouvez dans votre vie éphémère. Mais si la Lumière ne vous en laisse pas le choix, à vous de voir : vous résistez ou vous capitulez. Et s’il ne se produit rien, demeurez dans cette attitude d’humilité, de simplicité, de l’enfant intérieur, du calme, de l’accueil, de la transparence, de l’humilité la plus totale, et vous vivrez la Joie. Instantanément. Si ça ne se produit pas instantanément, ça sert à rien de culpabiliser. Mais ça veut dire simplement, que vous tenez à votre histoire. L’attachement à la forme, à ce corps, que Bidi a pu rompre et vous a induit à rompre chez beaucoup d’entre vous qui ont été libérés avec l’Onde de Vie, où il n’y avait plus d’identification possible au corps. Vous saviez que vous n’étiez pas ce corps pour le vivre, mais que vous étiez néanmoins à l’intérieur de ce corps. Aujourd’hui c’est fini ça.
 
Donc, ce sont vos postures, les habitudes dont j’ai parlé longuement, qui vous empêchent d’être vous-mêmes. Et même si vous ne voulez pas vous l’avouer, même si vous dites : vivement la fin, vivement qu’on soit libres, vous vous mentez. Vous cherchez à échapper à quelque chose. Or, vous ne pouvez pas vous opposer. La Lumière est une reddition et pas une opposition, à quoi que ce soit au sein de l’éphémère qui vous dérange. Surtout dans cette phase-là, où la majesté de la Lumière apparaît au grand jour. Je vous avais d’ailleurs dit, et ça a été respécifié, que plus vous verrez le chaos du monde, plus vous serez en Joie, non pas d’une joie sadique d’observer ce que vous pourriez nommer une destruction ou une dissolution, mais parce qu’au fur et à mesure que l’illusion se dissout, vous trouvez et vivez la Joie. C’est naturel. Alors bien sûr, n’allez pas rire quand vous, en étant dans la béatitude devant un évènement traumatique pour le commun des mortels… sans ça vous allez avoir des petits soucis hein, mais néanmoins vous ne pouvez pas échapper à ça.
 
Et quand je dis la Joie ou pas la Joie, comme c’est la seule chose qui soit vraie, vous pouvez en conclure que soit vous êtes dans la Joie et que vous êtes vrais, soit vous n’êtes pas dans la Joie et vous n’êtes pas encore vrais. Ça veut pas dire que y’a une erreur, ou un karma à payer, ou quelque chose à changer. Ça veut dire que inconsciemment, quoi que vous déclariez et déclamez, vous n’avez pas accepté la Lumière en totalité. Vous voulez maintenir une forme : c’est votre liberté. Vous voulez maintenir des histoires : c’est aussi votre liberté, dans le processus de la Libération finale. C’est pour ça que je m’adresse aux deux : ceux qui vivent la Joie de la Liberté retrouvée, et ceux qui ne vivent pas la Joie. Ils ne sont pas supérieurs ou inférieurs. Ils se sont positionnés différemment pour vivre l’appel de Marie, différemment, et vivre les 132 jours, différemment aussi.
 
Allez, autre question.
 
Question : c’est un rêve vécu le 7 décembre, tôt le matin : je suis dans ma maison et les fenêtres sont ouvertes. Un aigle immense rentre dans ma maison avec les ailes totalement déployées. Il vient presque me toucher. Son bec est à quelques centimètres de mon visage. Ses plumes sont blanches et fauves. Je sens sa puissance et aussi sa grande douceur. La joie m’envahit. Je me réveille, légère. C’est la première fois que je rêve d’un être de l’élément Air. Mon sentiment à mon réveil était d’avoir rencontré Hercolubus. Merci de votre éclairage.
 
Ah non, c’est simplement une origine stellaire ou une lignée liée aux aigles, et donc à Altaïr, c’est tout. Et donc là, que ce soit dans la caresse de la panthère, dans le déplacement dans l’eau avec le dauphin, ou de l’aigle qui rentre dans ta maison, ta maison c’est ton corps, il se révèle à toi. C’est ce que je vous disais : c’est pas la révélation des lignées, c’est la mise en action de vos lignées, directement en ce monde. Et vous voyez, j’ai pas regardé les questions avant, et les frères et les sœurs qui ont donné toutes ces questions, ils se sont pas concertés. Vous voyez bien que c’est exactement ce que je vous avais dit en préambule, vous allez voir, il va y en avoir d’autres.
 
Donc là, c’est uniquement le vécu, et si tu préfères, expliqué autrement, le déploiement du Hayoth Ha Kodesh de l’Air, au niveau de l’Élément Air, qui va te donner à percevoir, de façon très, très importante, soit au décours de l’expérience, soit avant, ça peut passer inaperçu, une vibration extrêmement forte sur les Étoiles, qui constituent par exemple dans ce cas-là, le Triangle de l’Air. Ça peut être Hic. Ça peut être Clarté. Et ça peut être celle qui est derrière. Donc ce sont des expériences réelles, qui vous confèrent, comme je l’ai dit, le statut réel d’Étoile de Lumière. Là est la Liberté. Alors faites attention après de ne pas vous raconter des histoires. Vous n’avez plus besoin d’histoires. Vous n’avez plus besoin de cadres. Vous n’avez plus besoin d’aide extérieure, parce que tout est à l’intérieur de vous, et révélé maintenant. La révélation des lignées à travers les trois exemples, du dauphin, de la panthère et de l’aigle, est très caractéristique.
 
Rappelez-vous, voilà quelques années, il vous arrivait de voir sur un frère ou une sœur, un animal : c’étaient les lignées de l’autre. Après vous avez vécu ça pour vous, ou avant, ou pendant. Là aujourd’hui, vous n’avez pas simplement la vision, vous avez la perception, comme c’est décrit dans les trois rêves là, que nous avons eus, de ce qu’est l’aigle, sa puissance et sa douceur, de ce qu’est le dauphin et de ce qu’est la panthère. Y en aura d’autres. Et tout ça, c’est le même processus : c’est le déploiement de Métatron, des 4 Hayoth Ha Kodesh sur les 4 éléments, qui vous permet de vivre tout ce que nous avons dit jusqu’à maintenant. Vous rentrez dans l’Ether (« l » apostrophe hein, pas dans les terres l-e-s), c’est-à-dire le cinquième élément de la cinquième dimension, c’est ça. Tout ce que vous me décrivez maintenant, n’est que l’acceptation ou le refus de ça.
 
Allez, on continue.
 
Question : c’est un témoignage d’une sœur qui n’est pas présente, à propos de ses deux petits-fils de 6 ans : un matin, un des jumeaux dit à sa mère : cette nuit, j’ai vu des boules de feu qui tombaient du ciel et les gens se sauvaient en criant. Plus récemment, même rêve, mais cette fois-ci le ciel était tout noir. L’autre garçon, depuis peu, se plaint que les gens parlent trop fort et qu’il a du mal à les supporter. Les jumeaux ont tous les deux l’oreille gauche très active. Régulièrement, leur grand-père décédé vient les voir au bout de leur lit et discute avec l’un ou l’autre. Fin du témoignage.
 
Oui, ça prouve, comme je le disais, – je remercie ce frère ou cette sœur de ce témoignage-, ça vous prouve qu’y a plus de cloisonnement, que les franges d’interférence, les couches isolantes sont réduites à plus que peau de chagrin. C’est quelques filaments qui tiennent encore. C’est tout. Et les filaments qui tiennent, c’est même pas lié aux lignes de prédation, elles ont été annihilées. C’est simplement ce que je vous ai dit : vos habitudes d’incarnation prises de façon extensive au sein de ce monde. C’est tout. Et vous allez voir de plus en plus d’enfants, bien sûr avant 7 ans, parce qu’ils sont pas refermés, qui communiquent avec les désincarnés sans aucun problème, même s’ils sont en stase. N’oubliez pas qu’ils ont la possibilité, et en plus avant 7 ans, de vivre la nuit en ultra-temporalité. De la même façon, je crois que Bidi vous avait dit de la façon dont il s’exprimait : Bidi est « arrêtable » nulle part, ni dans un vaisseau, ni dans une structure. Donc pour le faire intervenir aujourd’hui, à ces jours-ci, ces années-ci, il a fallu que de son vivant, il y ait une préparation qui soit faite. Et d’ailleurs, le bien-aimé Jean, Sri Aurobindo, a vécu la même préparation, dans les derniers instants de sa vie, qui a mis fin, et comme pour moi d’ailleurs hein, à toutes nos élucubrations sur une nouvelle Terre, un nouvel âge, à la cité du futur de Sri Aurobindo, toutes ces bêtises si vous voulez, auxquelles nous avons bien évidement adhéré en notre temps, parce que nous n’avions pas la possibilité de voir au-delà de la Lumière, et surtout l’historique de ce monde.
 
Des témoignages aussi comme ça, vous allez en entendre de plus en plus. Et puis de l’autre côté, vous aurez des frères et des sœurs de plus en plus frustrés parce qu’ils écoutent ça, ils entendent ça, ils le lisent, et puis eux ils vivent rien. Ils ne vivent pas la Joie. Pourquoi ? Parce qu’ils ont des habitudes. Ils sont attachés, réellement et concrètement, au-delà de tout karma hein, et au-delà de toute rétribution, je ne sais quoi, y’a dans la conscience un mécanisme qui empêche, et vous le savez, au niveau de l’âme, qui est attractée vers la matière. Et quand il y a eu soit des incarnations très fortes, soit des incarnations répétitives et permanentes, même si vous savez que l’Esprit existe, vous ne pouvez pas le vivre, parce que vous êtes encore dans des habitudes. Je parle pas des habitudes de ce monde, mais l’habitude de la matière. Et l’habitude de la matière empêche littéralement la transsubstantiation de la matière. Et je crois que Bidi vous avait expliqué en long en large et en travers, que tout le problème vient de l’identification au corps. C’est la seule vérité que vous devez garder en tête.
 
Mais attention à ne pas rentrer dans le déni de ce corps, hein. Savoir que vous n’êtes pas ce corps ne doit pas vous faire rejeter la voiture. Quand vous prenez votre voiture, c’est votre voiture. Mais imaginez que vous vouliez aller d’un point A à un point B et que vous dites : je ne veux pas prendre la voiture, parce que vous allez vous déplacer : non. Pour votre corps, savoir que vous n’êtes pas le corps ne doit pas vous éloigner de l’entretien de ce corps. C’est un positionnement de la conscience. Alors tous ceux qui font extrêmement attention, à leur apparence, à leur masque qu’ils portent quand ils vont s’adresser aux frères et aux sœurs, de grâce, je vous dis : arrêtez votre cinéma. Arrêtez de vous raconter des histoires. Soyez vrais, humbles et simples. Y’a besoin de rien d’autre. Ni de yoga, ni de cristaux, ni de rien. Pour être soi-même, vous n’avez besoin de rien. Tant qu’il vous semble dépendre de quelque chose à acquérir, à expliquer, à comprendre, mais vous ne pouvez pas être vous-mêmes, surtout dans cette phase ultime.
 
Donc je vous dis : la Joie ou pas la Joie. Et ça ne souffre aucune exception, que ce soit une maladie du corps, que ce soit une souffrance, que ce soit une relation familiale, affective ou autre. Si vous êtes dépendants de ça et que ça suffit à vous faire changer, ça veut dire que vous n’avez pas trouvé la Joie, vous avez vécu les expériences de la Joie. Bien sûr, vous êtes sûr d’être libres, nous vous le répétons à chaque fois. Mais dans l’instant présent, ça suffit pas. Donc, habitude de la matière et habitude, simplement, de manifestation.
 
Vous voyez, le niveau par exemple de fantaisie d’un Osho, s’explique tout à fait. Parce que quand vous arrivez à un niveau de Vérité, bien sûr, vous ne faites jamais le mal. Ça vous viendrait même pas à l’Esprit. Mais vous êtes un peu hurluberlu ou fantaisiste, parce que rien ne vous affecte, vous n’avez plus besoin de porter de masque, ou de vêtement de telle couleur, ou d’avoir des chaussettes assorties, ou d’avoir une perfection de présentation, parce que vous n’êtes plus en représentation. Votre cœur est à nu. Et dans ce cœur à nu, de quoi avez-vous besoin ? Et si vous avez des besoins, c’est que votre cœur n’est pas à nu. Il n’est pas entièrement dévoilé. Et il ne tient qu’à vous de capituler, d’accepter le sacrifice. Plus que jamais, y’a pas d’effort à faire. Ça peut être instantané. À condition que votre sacrifice, votre reddition, soit totale. A ce moment-là, l’âme se retourne d’un coup, et entre en consumation, laissant œuvrer le Feu Igné. C’est ce que les sœurs Étoiles appellent, ont appelé, cette consumation d’Amour. Et quand vous vous consumez d’Amour, de quoi avez-vous besoin d’autre? De rien du tout.
 
Or vous êtes appelés, déjà depuis un peu plus d’un mois, et surtout depuis Mickaël, et surtout depuis le 8 décembre, vous êtes appelés à cela. Mais votre réponse est totalement libre. Mais ça ne peut pas être l’un et l’autre. Il faut vous sortir ça de la tête. L’éphémère et l’Éternité se sont superposés, se sont alchimisés, mais vous ne pouvez plus maintenir l’éphémère. S’il se maintient et vous décidez…et vous vous plaignez de ne pas vivre l’Éternité ou la Joie, c’est que vous êtes inscrits dans votre réalité éphémère. Y’a pas de scrupules ou de jugement, ou de mauvaise position, ce sont les choix de votre âme. Et personne, ni Marie, ni le Christ, ni la Source, ni le Feu Igné, ni le grille-planète ne peuvent interférer avec votre liberté de choix. Mais, votre liberté de choix n’est pas être libre. Il faut pas confondre. Et nous avons longuement parlé aussi là-dessus, le libre-arbitre, qui dépend de la dualité et du sentiment d’avoir le choix, ou de choisir la Liberté qui n’est pas un choix, qui est une évidence. Tant que vous croyez que vous pouvez choisir, vous n’êtes pas libres. Vivre l’action de Grâce ne peut aucunement aujourd’hui, s’accompagner de l’action-réaction. Et ça va devenir chaque heure, chaque jour de plus en plus évident, que vous le vouliez ou non.
 
Nous vous avons dit lors des derniers entretiens, que le processus, que nous avons appelé la stase, n’est rien d’autre que votre mort et votre Résurrection. Alors vous savez, il a été fait état par exemple dans les écritures, dans les évangiles et en particulier dans l’Apocalypse de Saint-Jean des deux témoins, qui seront mis à mort et ressusciteront le 3ème jour. Mais vous êtes tous les témoins du Christ. Y’en a qui cherchent encore des personnages. Bien sûr, y’a des personnages qui ont porté ce rôle et qui le porteront jusqu’au bout. Mais porter un rôle ne veut pas dire être cela. Imaginez-vous que par exemple, l’Étoile Profondeur aujourd’hui, quand elle était Thérèse, cette enfant extraordinaire, vous croyez qu’elle se préoccupait de savoir…non, elle savait simplement qu’elle passerait son temps à faire, elle passerait son Ciel à faire du bien sur la Terre. Ça suffit ça. Y’a pas besoin d’histoires, de scénarios, de voir Marie ou le Christ. Hein, vous avez vu, vous avez des sœurs Étoiles qui ont parlé avec le Christ tous les jours, Sœur Yvonne-Aimée par exemple, Hildegarde. Et vous avez des sœurs qui l’ont même pas vu. Thérèse, elle a vu une fois Marie et c’est tout. Mais elle a une âme d’une profondeur inimaginable. Et c’était normal qu’elle occupe la place de l’Étoile Profondeur, parce que c’est le mécanisme normal de Thérèse. Gemma c’est autre chose : la capacité à communiquer avec les autres mondes, à être ravie en extase, que Thérèse n’a que vécu une fois.
 
Donc aujourd’hui bien sûr, que vous avez des vibrations, et en particulier les vibrations de vos 12 Étoiles, qui vous mettent dans la peau de tel fonctionnement d’Étoile. Mais c’est après que vous devenez des Étoiles. Nous n’avons jamais dit, et c’était pareil pour ceux qui étaient dans l’inflation du Soi, que nous recrutions les prochains Melchisédech. Mais ça, ça a été clair déjà depuis de nombreuses années. Vous savez aussi qu’il y a trois Étoiles incarnées, j’en ai parlé la dernière fois, pour vous donner quelques indications. Mais à la limite aujourd’hui, à quoi ça vous sert ? Et vous portez les mêmes Étoiles, vous en avez 12. Pourquoi vous limiter à une Étoile ? Vous êtes les 12 Étoiles, tous, sans exception. De la même façon que vous êtes tous le Christ, dès l’instant où vous êtes dans la Joie. Il y a aucune restriction à ce niveau puisque la Lumière maintenant, est omniprésente. Pourquoi est-ce que la conscience ordinaire de l’habitude va vouloir à tout prix vous faire dire : je suis ceci ou je suis cela ? Mais non, vous êtes ceci, cela et tout le reste. Pourquoi vous limiter ainsi ? Et plus vous limitez, plus vous rétrécissez, alors que la Joie ne peut pas rétrécir.
 
Alors, on continue.
 
Question : c’est le témoignage d’un frère : bonjour OMA, récemment ma personne a été beaucoup sollicitée. En effet, des peurs et des colères tenues dans le déni se révèlent. J’observe ma personne qui est en panique, et qui veut prendre toute la place pour retourner dans les vieux schémas de volonté de bien-faire selon les habitudes familiales. C’est douloureux de voir combien je me suis peu occupé de mon enfant intérieur en le soumettant aux schémas familiaux. Je voulais tout faire pour ne pas blesser l’enfant extérieur. Je vois bien qu’il faut tout abandonner et s’en remettre totalement à la Lumière. Je ne mesurais à quel point une partie de moi refusait d’avoir la foi totale en la Lumière.
 
Voilà, à travers ce témoignage vous avez exactement, dit de façon plus simple, tout ce que je vous dis depuis le début de cet entretien. Mais ça va devenir évident et pour chacun. Il y aura aucune exception. Alors allez à confesse très vite, mais pas chez le curé. Confessez-vous à votre cœur de ce que vous voyez maintenant, comme ce frère qui le voit. Vous voyez, c’est l’exemple d’un frère qui a vécu des expériences, qui a vécu un état réel et qui aujourd’hui, peut-être des années après, s’aperçoit qu’il y avait encore des blessures, qui n’avaient pas été vues. Et ce qui explique que pour une proportion d’entre vous, vous avez peut-être l’impression que le personnage, il fait des siennes. Oui, ça avait pas été vu. Ce témoignage est très éclairant.
 
… Ce n’est pas terminé…
 
Alors, on continue.
 
C’est au travers d’une communion avec Hercolubus, que l’Amour de sa Présence m’a reconnecté à l’enfant intérieur. J’ai senti qu’elle m’invitait à reconnaître l’Amour et la Présence que je suis de toute Éternité. Depuis, je me sens léger et en Paix. Le mental n’est plus sur le devant de la scène. Je rends grâce à Hercolubus. Pouvez-vous m’apporter votre point de vue sur ce qui s’est vécu. Merci de tout cœur. Je vous embrasse.
 
Ce qui s’est vécu c’est exactement ce que, quand je t’ai interrompu, ce que j’ai dit. Maintenant que ce soit Marie ou Mickaël qui vous demande de faire des communions, des Théophanies avec Hercolubus, c’est pas par hasard. Parce que là, Hercolubus, c’est le jumeau, le double du Soleil, vous le savez, c’est la Liberté. Et, vous êtes au-delà d’une forme habituelle anthropomorphisée. Vous êtes dans une sphère. Et réaliser la Théophanie avec Hercolubus, mais vous pouvez la réaliser en Endophanie avec vous-même. Vous pouvez la réaliser avec n’importe quelle Étoile. Instantanément. Et d’ailleurs, les témoignages, les visions, les rêves que nous avons, vont tous dans ce même sens. Vous le voyez à travers la panthère, l’aigle, le dauphin, la vision précédente, et dans celle-ci aussi.
 
Le vrai sacrifice, c’est pas seulement la disparition. Le vrai sacrifice c’est aussi le retour en l’Éternité, ici-même, avant l’Appel de Marie. Parce que c’est un vrai Sacrifice. Quand vous constatez, comme le dit ce frère ou cette sœur, que vous avez vécu un état d’Union mystique avec la Lumière, avec Hercolubus, avec une Théophanie, avec votre frère ou votre sœur ou votre famille, peu importe, avec n’importe quoi, là vous retrouvez l’enfant intérieur et la Liberté. Et les blessures, les conditionnements qui étaient pas vus, vous n’avez pas à les chercher. C’est votre Lumière qui les éclaire. Et y a pas besoin d’explication ou de compréhension. C’est immédiat, par la puissance de l’écran blanc ou de l’écran noir. Et encore ça, c’est une représentation. Mais l’aspect direct de la conscience est beaucoup plus important. Quand vous êtes dans le masque, le personnage, le mental est là, vous êtes lourds, vous êtes pesants. Quand vous êtes dans la Joie, le mental vous sert mais il ne peut plus se servir de vous. La légèreté est omniprésente. Votre teint est frais. Et vous êtes dans l’évidence de la Joie, quoi qu’il arrive à votre corps ou à votre vie, parce que vous n’êtes plus, et c’est très récent ça hein, vous n’êtes plus tenu par les obligations quelles qu’elles soient. Ce n’est pas moi qui vous le dis, qui va vous le prouver, c’est l’action de la Lumière elle-même. Ne faites pas ce que je dis si vous ne le vivez pas. Au contraire, maintenez votre vie dans la simplicité et l’humilité la plus évidente. Mais si vous vivez ces expériences, et toutes ces vibrations, et tous ces états, alors oui.
 
Quand la Lumière vous veut complètement, est-ce que vous allez lui dire : excuse-moi, il faut que je donne le bain à mon enfant, il faut que j’aille travailler demain. Est-ce que vous pensez que les sœurs Étoiles ont eu ce raisonnement ? Et remarquez que ce sont les sœurs Étoiles qui ont témoigné et pas nous les Anciens, ou très peu, pour une raison qui est très simple, c’est que l’enfant intérieur ne dépend que de la co-création consciente et de l’émergence du Féminin sacré.
 
Quel que soit le bout où je le prends, par l’explication des énergies, par l’explication des Portes et des Étoiles ou de la vibration, que ce soit par les positionnements de votre conscience, c’est toujours la même chose. Heureux les simples d’esprit car le Royaume des Cieux leur appartient.
 
Et les habitudes d’incarnation sont valables pour vous, individuellement. Je parle même pas des habitudes collectives que vous nommeriez : la morale, la bienséance, la bienpensance. Toutes ces choses-là, auxquelles vous vous soumettez, et qui brident aujourd’hui votre Liberté. Est-ce que vous pensez qu’une Gemma Galgani qui est consumée d’Amour, ou une Sœur Yvonne-Aimée qui est consumée d’Amour, va penser à aller s’acheter une robe, ou à parler des derniers potins et des derniers commérages ? Non. Aujourd’hui, vous avez tous la possibilité de faire la différence entre les expériences que vous avez menées, qui ont été très enrichissantes, et la permanence de cet état de Joie. Et si vous êtes dans cet état de Joie, y’a plus de place pour le jugement, y’a plus de place pour les commérages, y’a plus de place pour les histoires. Il y a de la place que pour la Lumière et pour rien d’autre. Et ce que je vous dis là, c’est pas une utopie, c’est pas quelque chose qui va se construire pendant des années. C’est quelque chose qui est là tout de suite.
 
Et encore une fois, pour ceux qui ne vivent rien, surtout ne culpabilisez pas. Parce que si vous culpabilisez, vous mettez encore plus de distance. Si vous vous interrogez, vous éloignez encore plus la Joie. Si vous cherchez à comprendre, vous éloignez encore plus la Joie. Comme pour l’Amour ou la peur, mais là de façon beaucoup plus brutale au niveau de votre émanation au sein de ce monde, émanation de votre éphémère, assujettissement à la personne ou émanation de votre corps d’Éternité, qui n’est que pure joie. Y a plus de demi-mesure, même à ce niveau-là. Et y’a que vous qui pouvez le vivre, donc ne croyez pas ce que je vous dis. Et c’est pour ça que je vous donne les deux positionnements, et qu’est-ce qu’il convient de faire dans un cas ou dans l’autre, qui ne sont pas superposables. Sans ça, le Christ n’aurait jamais dit : « les premiers seront les derniers, les derniers seront les premiers ». Il aurait dit simplement : « le premier et le dernier sont les mêmes ». Donc, y avait cette latence dans le processus de la révélation des Noces Célestes, de l’effusion de l’Esprit Saint, depuis 1984, qui devait arriver à son terme.
 
Et maintenant pour ceux qui aiment les chiffres et les nombres : première effusion de l’Esprit Saint en août 1984. Vous êtes très exactement 33 ans et quelques mois après, à l’âge du Christ. Regardez à quel âge a été crucifié le Christ. Regardez aussi ce que Marie a dit au mois de mars par rapport à l’Ascension de la Terre, et la gestation de 9 mois, comme pour l’humain.
 
Tout va s’éclairer, mais pas parce que vous avez réfléchi, pas parce que vous avez compris, mais parce que vous le voyez sur l’écran du monde, et en vous, et de façon de plus en plus patente.
 
Allez, on continue.
 
Question : alors un dernier rêve avant la pause, si vous voulez bien. Donc c’est le rêve d’une sœur. On me remet ma nouvelle carte vitale…
 
C’est quoi ça ?
 
… La carte vitale c’est la carte de sécurité sociale française.
 
Ça veut dire ?
 
… Carte de sécurité sociale française.
 
Ah pardon. Comme les cartes de crédit ?
 
… La carte vitale, c’est pour prendre en charge. C’est l’assurance maladie.
 
Ah d’accord.
 
Donc, on me remet ma nouvelle carte vitale. Elle est différente de celle d’avant. Lorsque je l’ai dans les mains, je constate que mon année de naissance a changé. Il est notifié que je suis née en 2014 au lieu de 1965. Je suis surprise. Fin du rêve. S’il y a un éclairage à apporter, je vous remercie, bien-aimé, et vous embrasse de tout mon cœur.
 
L’éclairage n’a pas besoin ni des équivalences, ni du symbolisme là. Vous le voyez bien. On te remet une carte qui s’appelle vitale. Alors dans ce monde, on vous dit que c’est la sécurité sociale, c’est ça ?
 
… C’est ça.
 
Mais elle s’appelle carte vitale. Cette carte vitale, on te met une date de naissance qui est de 3 ans. Ça veut dire que tu as entamé ton processus de Résurrection en 2014. Votre cerveau va toujours trouver des correspondances avec le monde éphémère. Le cerveau peut rarement vous donner des informations sur les mondes d’Éternité, parce qu’il n’est pas encore totalement configuré pour cela. C’est pour ça que dans tous les rêves, même liés à l’éclaircissement ou au déploiement de vos lignées, comme les rêves que nous avons eus au début de l’entretien, ça utilise quand vous dites ma maison, vous êtes chez vous, dans le salon, quand vous êtes dans votre temple ; comme le véhicule est aussi votre véhicule, dans les rêves. Là, c’est exactement la même chose. On te remet une nouvelle carte vitale, te signifiant que tu es re-née de nouveau en 2014. Tu es re-née, et à ce moment-là, la gestation s’est donc terminée pour toi, et le processus de la Libération œuvre depuis cette époque, comme il œuvre chez nombre d’entre vous depuis l’apparition de l’Onde de Vie, que vous l’ayez vécu ou pas d’ailleurs.
 
Voilà, donc je trouve ça très marrant le nom carte vitale. Mais y’a pas de débit non ? C’est pas de l’argent ?
 
… Non, non, non, pas du tout.
 
D’accord. Mais si voyez…elle a une couleur particulière ?
 
… Vert et doré.
 
C’est des marrants les guignols hein, surtout en France hein. Nommer ça une carte vitale. Et qui tient les informations, c’est ça ? De la santé ?
 
… Oui c’est ça. Et quand vous allez à la pharmacie ou chez un médecin, vous présentez cette carte, et qui rentre dans un appareil pour voir si vous êtes bien pris en charge par l’assurance-maladie. Voilà.
 
Ah oui c’est vrai, ça c’est le monde binaire électronique, c’est le monde d’Ahriman. Tout ça c’est l’expression aussi d’Ahriman. Vous êtes représentés par une carte. C’est votre carte vitale, votre voiture, votre carte bleue, votre carte ceci, votre carte… Et vous avez aussi des cartes, comment ça s’appelle, de fidélité. Et vous avez beaucoup de cartes dans votre porte-monnaie, certains. Donc ça prouve le niveau de dispersion. Eh oui, la carte appartient à la matrice. L’identité appartient à la matrice. Est-ce que vous croyez que quand vous êtes libres, vous avez des cartes avec vous ? Eh non, votre présence suffit à montrer qui vous êtes. Or ici, vous portez des masques, donc on vous oblige à avoir des papiers d’identité, mais alors que vous savez qui vous êtes, non ? C’est peut-être pour celui qui vous connaît pas en face, pour que lui sache qui vous êtes. Oui, il va savoir vous appeler, vous nommer, mais c’est pas pour ça qu’il vous connaît. Vous voyez un peu le travestissement. Y’a encore d’autres cartes qui sont apparues ces 30 dernières années, non ?
 
… Y’a le permis de conduire aussi. Y’a des autres trucs qui sont pas des cartes mais bon…
 
Ah y’a les cartes des partis politiques. Ça doit exister ?
 
… Oui, y’a toutes les cartes de fidélité dans les grands magasins.
 
Les quoi ?
 
… Vous avez déjà nommé, les cartes de fidélité.
 
Ah oui, oui, bien sûr. Donc tout ça vous donne l’impression, quand vous êtes encartés…pas entartés hein, j’ai bien dit encartés…quand vous êtes encartés, vous donnez votre adhésion à quelque chose. C’est aussi simple que ça. Quand on vous nomme par votre prénom et votre identité, que vous avez un extrait d’acte de naissance sur l’état civil, vous ne vous appartenez plus. C’est aussi simple que ça. Est-ce que vous croyez par exemple que les Végaliens, ils portent un numéro d’immatriculation sur leur combinaison de Lumière ? Non. Et même sans parler, vous savez qui c’est. Regardez avec les Étoiles quand elles arrivent, vous savez qui est là. Vous n’avez pas besoin qu’elles vous disent « je me nomme ceci », qu’elles vous tendent un papier d’identité, non ? Vous voyez un peu le degré de matérialité et de densité ? Et on vous présente ça, bien sûr, je suis sûr encore, pour la sécurité.
 
… Absolument.
 
Et voilà. Voilà. C’est comme les Archontes quoi, ils ont voulu un monde sûr et enfermé. Donc tant que vous cherchez cette sécurité, même dans les gestes anodins de votre vie, comment voulez-vous être libres ?
 
Et toutes les circonstances de vos vies, que vous viviez les vibrations ou que vous ne perceviez rien du tout, vont venir vous débusquer, parce que la majesté de la Lumière, le travail des 4 Cavaliers de l’Apocalypse, est largement entamé. Avant même, comme disait Jean, il y aura une nuit un grand tremblement de terre et y’aura plus de lumière : les fameux 3 jours de ténèbres. Avant ça déjà. C’est déjà présent.
 
Alors, je crois que tu m’as parlé de faire une pause.
 
… C’est ça.
 
Alors on va pauser. Et je vous souhaite une bonne pause et je vous dis à tout à l’heure pour la suite.

À tout à l’heure.

 

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com