Entretiens de Décembre 2017 / FRÈRE K

Blog (español) : Link  

Lecture et téléchargement PDF : FRÈRE K – DÉCEMBRE 2017

PDF Download : español 

ENTRETIENS DÉCEMBRE 2017

FRÈRE K

Mon nom est Frère K,
Sœurs et frères en incarnation, avant de m’exprimer, faisons ensemble un moment de Silence et de Paix.
 
Silence…
 
Aujourd’hui, j’aimerais poursuivre ce que je vous dis depuis de nombreuses années concernant l’Autonomie, la Liberté, de manière un peu différente car adaptée aux temps que vous vivez en ce moment.
 
Il y a quelques années, je vous parlais de la Liberté et de l’Autonomie concernant ce qui se déroulait au sein même de ce corps, concernant à la fois vos pensées, vos émotions, vous faisant découvrir et vivre qu’il existe un monde intérieur. Et que ce monde intérieur en certaines circonstances, vous donne à voir autre chose que ce qui concerne votre vie et ce monde. Il y a eu effectivement pour de très nombreux parmi vous la possibilité de vivre de multiples états de votre conscience, de multiples expériences.
 
Aujourd’hui, la Liberté dont je vais vous parler est un petit peu différente ; parce que cette Liberté-là est directement liée et en résonance avec la présence de votre corps d’Éternité et de votre Supraconscience. Que vous en ayez une perception claire ou fugace ne change rien à cette Vérité et à cette réalité ici-même, en le monde où vous êtes encore posés. Certains parmi vous ont remarqué que la Conscience n’est plus aussi formellement attachée et engrammée au sein de ce corps.
 
Votre travail, le travail de la Terre, de la Confédération ainsi que de la Lumière et de la Grâce dorénavant du Feu Igné, vous place dans des situations, dans des états et dans des expériences inhabituels et encore inconnus pour nombre d’entre-vous même libérés vivants depuis de nombreuses années.
 
Le désarrimage si je peux dire de la Conscience par rapport à ce corps n’est pas une fuite de ce corps mais bien plus la résultante en quelque sorte finale et terminale de l’apparition et de l’émergence de votre Supraconscience en lieu et place de la Conscience ordinaire n’étant donc plus assujettie à ce corps ni soumise à ce corps.

Sans aller jusqu’à certains exercices ou certaines manifestations courantes en Orient, en particulier parmi les yogis, il est indéniable que nombre d’entre-vous constatez par diverses manifestations, par diverses perceptions et ressentis, la présence en vous comme autour de vous, de quelque chose de différent.  Je ne parle pas ici ni d’énergie, ni de vibration, mais bien réellement et concrètement du changement de localisation de la Conscience ici-même au sein de ce monde.
 
Vivre le corps d’Eternité, sa re-synthèse, sa manifestation et ses effets est une chose, que nombre d’entre-vous ayant suivi le processus vibratoire d’expansion de la Conscience, a réalisé. Mais comme vous le savez il existe d’innombrables frères et sœurs qui eux n’ont pas eu, pour le moment, la disponibilité de leur être pour vivre les mécanismes que vous avez vécus.
 
Il vous a été fait état aussi que dorénavant les processus nommés « expansion de la Conscience », puisque la Conscience est vibration, n’ont plus besoin de ces supports. Tout simplement parce que le Feu Igné a impulsé en vous un relâchement important de l’identification au corps ainsi que du fonctionnement de votre conscience ordinaire qui s’imprimait directement jusqu’à présent dans le corps.
 
Aujourd’hui il en va différemment du fait même du processus collectif, même s’il ne vous concerne pas encore, où la Conscience se trouve à vivre, en partie, au sein de cette Éternité ici-même en ce monde. Au-delà des perceptions et des mécanismes de mises en œuvre des sens spirituels, il est donné à chaque Conscience humaine incarnée aujourd’hui de vivre directement l’accès à cette Conscience différente par l’action même du Feu Igné et ce, indépendamment de vos ouvertures quelles qu’elles soient ou de vos vécus antérieurs.

Ceci est réellement et concrètement la phase finale de l’Ascension de la Terre qui se joue, comme vous le savez, en ces jours, ces heures, ces semaines qui se déroulent devant vous. La pénétration du Feu Igné, que vous l’ayez sentie ou pas encore, a modifié bien évidemment ce que vous pourriez nommer l’Inconscient collectif, non pas au niveau des lignes de prédation bien sûr, mais au niveau non pas d’égrégore, mais de l’intensité de la présence de la Lumière sur cette terre comme en vos corps de chair, en vos cellules, mais aussi dorénavant même au sein des structures organisationnelles de ce monde venant remplacer de manière formelle les derniers éléments de bribes restant au sein du contrôle du mental humain, lié avant tout à ce qui a été nommé les habitudes, les répétitions et avant tout les habitudes de la matière.
 
La dimension de votre corps d’Éternité perçu ou pas, ainsi que votre Supraconscience, n’a aucun lien avec ce monde carboné si ce n’est durant ces années où il y a eu juxtaposition de votre Conscience ordinaire et de la Supraconscience ou si vous préférez, superposition de l’Ephémère et de l’Éternel. 
 
Un certain nombre d’éléments vécus par la Terre elle-même depuis le mois de novembre de cette année 2017, ont elles aussi permis le relâchement de ce que vous pourriez nommer les forces électromagnétiques et gravitationnelles correspondant à ce qu’il se déroule sur un plan physique sur le manteau de la Terre et dans le ciel de la Terre. Je ne reviendrai pas là-dessus car nombre d’éléments vous ont été communiqués ou ont été vus et analysés par vous-mêmes.
 
L’important est de constater ce relâchement avec le corps et ceci peut se constater d’innombrables façons. Tout d’abord au niveau même du fonctionnement dit physiologique de votre corps. Tout ce qui était besoins essentiels et non pas pulsions, tout ce qui concernait l’entretien de la vie sur ce plan, se trouve aujourd’hui pour nombre d’entre-vous, extrêmement modifié, avec pour implication concernant l’ensemble de ces besoins vitaux et physiologiques, une diminution de ceux-ci.
 
Et cette raréfaction des besoins et des impulsions vous montre de manière formelle que la prééminence de ce qui est nommé les forces de prédation en vous, liées au cerveau nommé reptilien, trouvent aujourd’hui une issue favorable par cette espèce de relâchement de la Conscience elle-même concernant votre corps mais aussi maintenant votre propre histoire.
 
Je passe bien sûr sur ce qui a été vécu par nombre d’entre vous concernant les disparitions, les moments d’injonction de la Lumière où il vous semblait, de façon fugace, ne pas pouvoir continuer quelque activité que ce soit ou quelque pensée que ce soit. Mais rappelez-vous toujours que, sur cette terre il existe de très nombreux frères et sœurs qui n’ont pas vécu cela et qui pourtant aujourd’hui se retrouvent à même, à vivre les mêmes conditions de relâchement de l’attachement de la conscience ordinaire à ce corps. C’est-à-dire que la réalité du corps d’Éternité même si elle n’est pas vue et perçue, est de toute façon ressentie au-travers de la présence de votre Conscience d’Éternité.          
 
Cela peut se traduire aussi bien par nombre d’expériences comme par des rêves et je crois d’ailleurs que le Commandeur des Anciens a jubilé à entendre les témoignages et les rêves vécus ces derniers mois. Tous, sans exception correspondent, si je peux dire, non seulement à l’irruption de la Lumière au sein de votre conscience ordinaire, mais surtout et avant tout, à l’apparition de cette Supraconscience.
 
N’oubliez pas que la Supraconscience, même si elle a un véhicule nommé le corps d’Éternité, est indépendante de ce corps d’Éternité qui pourtant vous appartient au sens où vous pourriez l’entendre encore sur cette terre. La Supraconscience animée par le Feu Igné véhicule bien sûr l’Esprit et le Verbe ayant et entraînant pour corolaire immédiat, et que il est loisible d’observer avec évidence, quel que soit votre positionnement actuel. A savoir et au-delà des sensations du corps d’Éternité, au-delà de la perception Vibrale, au-delà des perceptions liées aux nouveaux sens, la Supraconscience va impulser et impulse déjà et indépendamment de toute perception Vibrale, des moments de Samadhi, des moments de Paix, des moments de Joie ne répondant à aucune cause ni à aucune satisfaction au sein de ce monde. Et ce, indépendamment, je le répète encore une fois, de vos circonstances Vibrales et de votre positionnement au sein de l’Éternité.
 
Il n’y a, au niveau de ce qu’il se produit aujourd’hui aucune croyance à établir, aucun exercice à pratiquer mais bien réellement à constater que la pensée est suivie de la Conscience et que la Conscience est maintenant Supra-Lumineuse. Cela a pour corolaire une forme, je dirais, d’immédiateté de tout ce qui se déroule sur l’écran de votre éphémère. Une peur s’actualisera par un évènement redouté. Une Joie s’actualisera immédiatement par quelque chose qui vous donnera à être en Joie, même si rien n’est vu et même si rien n’est perçu.
 
La première conséquence de cela est de vous entraîner dans une forme d’observation, non pas de votre vie ou de votre histoire ni de votre corps et encore moins des énergies ou des vibrations, mais bien plus de constater par vous-mêmes qu’il existe réellement et concrètement une part de vous-mêmes inconnue qui fonctionne, je dirais, beaucoup mieux que votre fonctionnement habituel. Vous donnant et se traduisant, pour ceux  qui ne vivent rien au niveau de ce corps d’Éternité, des passages particuliers. Ces passages particuliers se traduisent à l’emporte pièce par un sentiment d’irréalité concernant ce monde. Alors bien sûr si la peur est présente cela peut se traduire par un besoin de s’ancrer, de s’enraciner et de reprendre, comme vous dites couramment, vos esprits. Bien évidemment ce qui se déroule est exactement à l’inverse de ce que vous pouvez penser.
 
S’il existe en vous des moments d’irréalité, de quelque nature que ce soit, s’il existe en vous des difficultés d’endormissement ou de réveil le matin, s’il existe la perception de quelque chose de différent sans pouvoir ni le voir, ni le sentir, ni même l’exprimer, il vous appartient de profiter de ces moments-là pour ne rien faire. Il vous appartient, dans ces moments-là, de laisser cette Supraconscience œuvrer. Non pas pour vous donner à voir quelqu’élément du corps d’Éternité que vous ne percevez pas, mais bien plus pour vous permettre d’éprouver réellement et concrètement, ce qui a été nommé la Joie Inconditionnée ou la Joie sans objet, qui aujourd’hui, vous l’avez compris ne dépend d’aucun préalable au niveau Vibral, énergétique ou d’un quelconque positionnement de votre Conscience.
 
La Liberté par rapport au corps s’exprime justement par la Liberté et l’émanation de la Supraconscience au sein de ce monde. Je vous l’ai dit, que vous soyez réveillés, ou libérés ou endormis, ne change rien à ce qui se déroule quant au vécu même de votre Conscience. Il est possible aussi d’observer un besoin de faire la paix, c’est-à-dire de pardonner, de penser de façon tout à fait inopinée à des événements fort lointains  où votre conduite n’avait pas été adéquate.
 
Ce qui est ramené à votre mémoire n’est simplement que l’éclairage de la Supraconscience vous donnant à revivre en quelque sorte, un élément de votre vie, non pas pour le solutionner, non pas simplement pour en vivre une émotion passée, mais bien plus pour vérifier par vous-mêmes l’anomalie qui s’était produite à ce moment-là sans aucune culpabilité et vous amenant simplement par la réminiscence à comprendre  et donc à dépasser et à expérimenter la situation vécue dans le passé non pas pour la revivre depuis le même point de vue mais directement depuis la Paix.
 
Les actions de la Supraconscience sont innombrables et rejoignent en partie les injonctions de la Lumière que vivent ceux d’entre-vous qui perçoivent les vibrations. Les conséquences en sont à peu près identiques en tout cas en ce qui concerne votre Conscience elle-même. Le relâchement au corps, le relâchement aux besoins vitaux et physiologiques, le relâchement aussi de certaines caractéristiques de personnalité qui pouvaient être liées à la peur, mais se traduisant de façon quasi constante par le besoin de se prémunir et donc d’exercer d’une manière ou d’une autre une certaine forme de prédation.
 
Vous constatez d’ailleurs que votre réactivité devient différente, que souvent vous arrivez à accepter sans le comprendre des évènements et des situations qui vous auraient mis auparavant hors de vous ou qui auraient mobilisé votre Conscience en vue d’un solutionnement, d’une amélioration ou d’une compréhension.
 
La Supraconscience réalise d’elle-même dans votre vie, même sans en percevoir les énergies et la vibration, un mécanisme que vous connaissez bien qui est appelé synchronicité. C’est comme si une logique mathématique se mettait en quelque sorte en place dans le déroulé des évènements de votre vie et ce de manière de plus en plus extensive. Plusieurs exemples pour cela : je pense à telle situation, à telle personne, la personne se matérialise par le téléphone ou sonne à votre porte. Vous pensez à une situation et à quelque chose que vous devriez faire et que vous n’avez pas fait, la chose se présente devant vous par un appel téléphonique ou par un courrier qui vous confirme que vous devez vous occuper de cela.
 
Vous remarquez donc de manière de plus en plus aisé, cette synchronicité de vos pensées et de la Conscience et aussi des évènements qui se déroulent sur l’écran de ce monde et ce, aussi bien sur le plan matériel, sociétal, relationnel au sens le plus large dans le commun de vos activités.
 
Ce relâchement du lien formel et de l’identification au corps et de l’attachement de la Conscience à ce corps, s’éprouve aussi de différentes manières. Il vous semble parfois raisonner différemment, avoir une logique profondément différente, être moins dans les émotions ou toutefois parfois d’éprouver des émotions extrêmement intenses beaucoup plus intenses qu’à l’habitude, mais qui jamais ne durent et jamais ne perturbent le corps. Les émotions et le mental deviennent eux-mêmes, en quelque sorte, découplés de toute action sur le corps.
 
Cela peut vous donner aussi au-delà de tout mécanisme vibratoire, des sensations de flottement ou d’arrêt de toute possibilité d’action et ce, préférentiellement, dès que le soleil est couché où que vous soyez sur la Terre. Cela représente aussi pour vous qui ne vivez pas les vibrations une forme d’injonction de la Conscience de votre Supraconscience, à être en Vérité ce que vous êtes et non plus ce que vous croyez en aucune manière.
 
C’est ainsi, grâce à ce temps qui reste à parcourir, que durant ces quelques semaines qui viennent de s’écouler et qui s’écoulent maintenant, que vous avez été extrêmement nombreux à réaliser, non pas ce que vous êtes en Éternité, mais à réaliser que tout ce qui concerne votre vie, comme ce monde, n’était pas tout à fait en harmonie, n’était pas tout à fait l’idéal rêvé ou pensé être vécu.
 
Cela peut entraîner parfois effectivement une forme d’écœurement ou de mal-être par rapport à ce monde concernant tout ce qui est révélé, en cette période, de manière tout à fait officielle. Vous donnant non pas un malaise mais un sentiment effectivement là-aussi encore plus grand d’irréalité et de falsification. Les mots sont faux, les images sont fausses, j’ai déjà eu l’occasion de m’en exprimer longuement. Mais aujourd’hui, vous constatez de différentes façons, et cela peut être troublant parce que cela ne vous propose pas d’emblée quelque chose de remplacement puisque vous ne percevez ni les vibrations ni l’énergie et encore moins le corps d’Éternité et encore moins la Grâce.
 
A ce moment-là peut naître et je vous préviens, certains d’entre-vous l’ont vécu, une certaine forme de désespoir voire de colère concernant ce que peuvent vivre d’autres membres de votre famille, d’autres frères et sœurs que vous connaissez et qui pourtant n’ont peut-être rien demandé à personne et se trouvent dans une Légèreté et une Joie qui ne vous habite pas dans ces moments de désespoir de doute ou de colère, de ne pas constater les modifications. Et justement, c’est au travers de cette forme de déni de colère ou de négociation que vous vivez aussi, pour nombre d’entre-vous, votre choc individuel, précédant ainsi donc le choc collectif de l’humanité.

Et ceci est un mal  je dirais pour un bien, parce que c’est au-travers de ce que vous avez à surmonter, à travers vos désespoirs mais aussi des moments de Paix et de Lucidité à nulle autre pareille, que les hésitations et les oscillations de ce que vous croyez être et de ce que vous êtes, se font jour et se révèlent spontanément. Le plus difficile dans un premier temps étant effectivement de rester tranquille, de ne pas rentrer dans une quête effrénée de Lumière, quelle qu’elle soit, au travers des concepts, des idées ou des pratiques, mais bien plus de demeurer là où vous êtes et d’observer, de manière la plus honnête possible, ce qui se déroule sur l’écran de votre Conscience, même si vous ne pouvez pas encore vraiment la nommer Supraconscience, tant que votre corps d’Éternité n’est pas devenu en quelque sorte sensible, ce qui ne saurait tarder, pour nombre d’entre-vous qui n’avez pas vécu ces processus énergétiques et vibratoires présents depuis 30 ans.
 
Et c’est justement grâce à ces oscillations et ces déséquilibres que la Vérité peut se faire. La Vérité n’a pas besoin de vous non plus. Vous ne pouvez pas vous en saisir, de la même façon que vous ne pouvez pas contrôler quoi que ce soit tant que vous pensez le contrôler.
 
Le seul contrôle efficace de votre vie, dorénavant et va devenir de plus en plus évident, est l’Action de Grâce, l’État de Grâce et le fait de redevenir comme des enfants, de ne se soucier de rien. Non pas parce que vous décidez de négliger quoi que ce soit mais parce que la Conscience elle-même, dans son alchimie entre la Conscience Éternelle et la conscience éphémère, vous le donne à vivre que vous le vouliez ou non.

Ceci est très encourageant parce que cela veut dire que quelles que soient les tergiversations et les changements de posture constants pour ces frères et sœurs qui doutent, qui ont peur et qui ne vivent pas la preuve formelle du corps d’Éternité, est en train d’être apaisé justement par la possibilité qu’a la Conscience Supra-consciente si je peux dire, de suivre vos pensées, vos intentions, vos actes et vos mouvements.
 
C’est en cela justement qu’il vous faut profiter des moments soit de confusion, soit de colère, soit de déni ou d’irréalité ou de Paix, dès que votre équilibre vous semble modifié, dans un sens ou dans l’autre, c’est à ce moment-là, qu’il vous appartient de considérer que ceci est une injonction de la Lumière, même si elle est très subtile pour vous, afin de vous positionner dans le Silence. Le Silence voulant dire, avant tout bien sûr, mettre vos sens au repos. Et je parle là des sens ordinaires, c’est-à-dire de mettre la vue au repos, de fermer les yeux, de couper si possible tout bruit ou tout son. Ensuite de laisser continuer ce travail d’occultation des sens qui se produira nécessairement et qui commencera le plus souvent par des phénomènes de fourmillement aux extrémités. Aussi par une difficulté à maintenir une pensée.
 
Ne vous affolez pas si dans un premier temps il vous semble que vos pensées se mettent à tourner dans tous les sens et gênent même le repos des sens que je viens de préconiser. Laissez simplement ces pensées, même farfelues, survenir éclore et disparaître. Et je dirais même que plus il y a des pensées n’ayant aucun rapport les unes avec les autres, plus vous avez la possibilité de ne plus dépendre de ces pensées qui se déroulent dans les moments où vous faites ce Silence.
 
Vous constaterez aussi très vite et ça, sans endormissement pour vous, que ce qui pouvait gêner, au niveau du corps, de façon chronique ou de façon purement conjoncturelle, s’éloignera de votre Conscience aussi. La Conscience ne sera pas remplacée dans un premier temps par un écran blanc ou un écran noir correspondant à ceux bien sûr, qui vivent les processus vibratoires en cours.
 
Mais toutefois, ce que vous constaterez au retour de votre repos, je parle volontairement de repos, il ne s’agit pas de méditer, il ne s’agit pas de demander, il s’agit simplement de vous mettre en ce repos là-aussi dans une forme, je dirais d’accueil de ce qu’il se déroule entraînant un changement de point de vue qui sera surtout manifeste puisque vous n’en percevrez rien en étant en privation de sens mais que vous constaterez très vite au décours de vos activités ordinaires, quelles qu’elles soient. Ainsi vous constaterez que vous serez moins impliqués et moins emportés par les circonstances qui auparavant dans votre vie amenaient des réactions, amenaient des discours, amenaient des jugements ou des avis sur votre vie tout simplement ou sur les situations, sur les membres de votre famille ou dans toute relation.
                                                                                                          

Ainsi vous constaterez par vous-mêmes, sans rien vivre des mécanismes énergétiques, que quelque chose de différent s’installe au sein de votre personnage, vous amenant à constater que celui-ci devient plus lisse quels que soient les côtés heurtés de certains traits de caractère, ceux-ci vous sembleront moins présents, moins actifs.
 
Vous constaterez aussi aisément des processus de sédation de mécanismes douloureux, ne correspondant pas à une action médicale  de la Lumière, ni de votre Supraconscience, mais bien plus un allégement de cette liaison entre le corps et la Conscience ordinaire. Vous amenant petit à petit à comprendre et à vivre, au-delà de tout processus vibratoire, que vous n’êtes pas en définitive ce corps, même si vous ne savez pas encore ce que vous êtes.
 
C’est cette espèce de vacuité qui est souvent comparée à la Paix qui pour vous, qui ne vibrez pas, sera un marqueur essentiel de l’installation bien sûr de votre Supraconscience, mais aussi des prémices de l’apparition sensible de votre corps d’Éternité.
 
Je fais une petite parenthèse maintenant pour ceux d’entre-vous qui vivent les Couronnes, les vibrations ou l’une des Couronnes tout au moins. Et en particulier, la plus facile à vivre aujourd’hui qui est la Couronne de la tête.  Jusqu’à présent et durant toutes ces années nous avons attiré votre attention sur les Étoiles, sur les triangles élémentaires.
 
Je vous rappelle que chacune des 12 Étoiles est un potentiel spirituel, un sens spirituel lié à votre multidimensionnalité, inscrit dans votre corps d’Éternité, mais aussi au-delà de ce corps d’Éternité, dans ce que vous nommez la Supraconscience sans corps, c’est-à-dire l’Infinie Présence qui confine à l’Absolu. Ces sens portent des noms que nous vous avons donnés. Bien évidemment ces noms ne correspondent pas vraiment à ce qu’ils sont de l’autre côté du voile, mais nous vous avons donné quand même les points AL, OD, ER, IM IS. Les autres font partie des clés Métatroniques qui vous seront communiquées après l’Appel de Marie et avant le Grille planète où que vous soyez situés, dans ce corps de chair ou dans le corps d’Éternité, que vous soyez sur les Cercles de Feu ou à l’air libre. Cela ne fera aucune différence.
 
Certains de ces sens spirituels vont ont été évoqués, en particulier par la Sœur Étoile Thérèse concernant  par exemple la Profondeur. Il en est de même pour chacune des Étoiles. Là aussi, je vous le rappelle, que vous le perceviez ou pas. La pensée entraîne la Conscience. Il vous suffit alors vous l’avez compris de penser à l’emplacement d’une de ces Étoiles, et même dans certains cas vous ressentirez l’emplacement d’une Étoile en constatant, à ce moment-là, que quelque chose change de manière irrémédiable en vous concernant justement les sens.
 
Mais vous ne pourrez pas lier cela aux sens ordinaires et n’ayant aucun point de référentiel Vibral, vous ne pourrez que constater la modification de vos sens habituels où s’adjoint quelque chose de différent. Il en existe d’innombrables possibilités et je n’ai pas l’occasion aujourd’hui de déployer tout ça car vous comprendrez facilement vous-même en le vivant.
 
Les mécanismes d’endormissement dont j’ai parlé concernent les extrémités des mains et des pieds pouvant aussi parfois donner non pas des coups d’aiguilles, mais une douleur qualifiée d’exquise c’est-à-dire d’extrêmement forte située aux mains ou aux pieds mais ne durant jamais.
 
Là aussi, il convient de ne pas chercher ni d’explication, ni d’aller soupçonner quoi que ce soit d’anormal. Il s’agit uniquement du travail du Feu Igné, qui chez vous, ne vibrant pas, ne peut se faire depuis les points d’entrée normaux mais se fait depuis les points les plus accessibles au Feu Igné pour vous, c’est-à-dire les extrémités, non pas la tête mais les mains et les pieds.
 
Ceci pourra induire non pas la perception d’un autre corps mais un sentiment de fourmillement engourdissant des extrémités et qui progressera dans les moments où vous serez en Paix comme je l’ai dit et qui vous donnera à vivre non pas le corps d’Éternité mais réellement que votre Conscience demeure sans plus aucune perception de ce corps et ce, dans un espace de temps extrêmement court.
 
Ce qui veut dire simplement qu’au fur et à mesure des moments où vous répondrez à l’irréalité et à cette forme particulière d’Appel de la Lumière pour vous, vous constaterez que la progression de cette paresthésie comme vous dites en milieu médical, ira jusqu’à la racine des membres.
                                                                                                          

À ce moment-là, et je le répète, en un temps relativement court, et en nombre de repos si je peux dire ou de Paix peu important. Vous constaterez alors avec aisance que dans cet état de calme, il vous sera alors plus possible, beaucoup plus aisé, de porter votre Conscience simplement sur le Cœur. Sans geste.
 
Je vous rappelle que les gestes qui ont été communiqués par l’Archange Anaël depuis deux mois ne concernent pas ceux d’entre vous qui ne vivent pas les vibrations, car ils n’obtiendront absolument rien par ces simples gestes appliqués sur le corps. Ils ne concernent effectivement et je pense que l’Archange Anaël à omis en partie de vous donner cette précision. La meilleure solution, pour vous frères et sœurs encore endormis pour peu de temps, est très exactement ce que je viens de vous expliquer.
 
Dès l’instant où vous aurez reproduit un certain nombre de fois, donc limité, ces moments de repos qui sont imposés par votre Conscience et non pas par l’Injonction de la Lumière, vous constaterez, au-delà des changements que j’ai aussi décrit et qui les accompagneront, qu’il existe une plus grande capacité à ne pas être identifié à ce monde, à ne pas être identifié à votre personnage mais sans pour autant, savoir ou vivre votre Éternité. Ne vous alarmez pas de cela et c’est justement ce sentiment d’irréalité qui débouchera, de manière infaillible, au plus tard au moment de l’Appel de Marie ou de la visibilité de Nibiru ou même simplement des Trompettes, de vous donner à vivre, à ce moment-là, la perception directe de votre corps d’Éternité.
 
Ce qui veut dire que pour nombre d’entre vous qui n’êtes pas opposés à la Lumière, c’est votre choix, c’est votre liberté aussi, mais qui néanmoins ne vivez rien et désespérez de ne jamais rien vivre, vous est offerte, depuis le début du mois de novembre et en ces semaines qui restent à écouler, la possibilité de vivre exactement la même libération que ceux qui sont passés, pour l’instant, par l’Onde de Vie, par le Canal Marial ou par les structures de Vibration.
 
Les sens spirituels s’amèneront à votre Conscience de façon de plus en plus nette puisque je le répète, que vous en ayez Conscience ou pas, tous les corps d’Éternité sont présents sur la Terre. Il n’en reste plus un seul au niveau du Soleil.
 
Même ceux que vous nommez les désincarnés, qui sont pour la plupart passés en stase, depuis la fin des Noces Célestes et surtout depuis la libération de la Terre, récupèreront eux aussi ce corps d’Éternité et ils commenceront à émerger, se tenant prêts à rejoindre cette Terre le moment venu.

C’est ce qui a été appelé et mal interprété et que j’avais nommé, quand je fus Jésus, la Résurrection des morts. Cette résurrection bien sûr concerne le dernier corps et ne concerne pas tous les autres corps qui hélas bien sûr et heureusement n’existent plus, si ce n’est à l’état de poussière.
 
Mais ceux parmi vous, dans votre famille autour de vous qui ont subi des pertes, retrouverez aisément d’ici peu de temps, ici-même sur cette Terre, ceux que vous avez perdus. Certes, peut-être pas dans le même corps, certes, peut-être pas dans les mêmes dispositions d’affect ou de lien, mais il y aura effectivement un certain nombre de retrouvailles et ce, indépendamment même de votre devenir après l’Appel de Marie.
 
Je précise d’ailleurs concernant cet Appel de Marie, et cela avait été d’ailleurs évoqué aussi bien par l’Archange Anaël que par le Commandeur des Anciens. Il a existé une chronologie parfaite. Aujourd’hui, cette chronologie parfaite ainsi que vous le constaterez très prochainement, ne peut pas et pour diverses raisons, respecter la chronologie qui vous a été donnée. Pour de multiples raisons.
 
Bien évidemment, les derniers reliquats des forces archontiques étaient parfaitement au courant de cela. L’effet de surprise devenant alors pour la Lumière essentielle pour la conduite de l’Appel de Marie. Cela veut dire simplement que les meilleures manifestations dorénavant, que vous soyez éveillés, endormis ou libérés, sont exactement les mêmes.
 
Vous aurez l’opportunité de constater, ce que j’ai nommé flottement de la Conscience ou irréalité, qui durera et ne sera plus simplement un état passager d’Appel de la Lumière ou d’injonction de la Lumière, mais grandira chaque minute et dépassera 24 heures. À ce moment-là vous constaterez aisément que l’irréalité prend la place du réel de ce monde, que vous perceviez les vibrations ou pas. À ce moment-là vous saurez que vous êtes dans la période c’est-à-dire dans la semaine, c’est-à-dire un intervalle de sept jours, avant, soit les Trompettes, soit l’Appel de Marie, soit Nibiru, soit deux des trois, soit les trois ensemble.
 
Ce qui veut dire que pour ceux d’entre vous qui vivez les vibrations et percevez déjà avec intensité ce phénomène d’irréalité, mais se traduisant pour vous par une capacité à vivre le corps d’Éternité, n’est pas troublante, mais néanmoins l’irréalité est bien perçue. Vous allez constater qu’au-delà des moments où le Feu Igné se fait de plus en plus intense, c’est-à-dire au moment où le Soleil est couché, c’est-à-dire le moment où le rayonnement solaire ne vous touche plus et surtout au coucher du soleil et dans la première partie de la nuit.
 
Les rayonnements cosmiques pénètrent sur la Terre avec une intensité qui n’a jamais été vue. C’est l’intensité de ces rayonnements cosmiques qui a permis à la Lumière, d’être chargée si je peux dire de ce Feu Igné et de véhiculer jusqu’à vous l’Esprit de Vérité, le Verbe, l’Impersonnel et le Chœur des Anges.
 
Vous savez d’ailleurs que ceux d’entre-vous qui perçoivent le chant de l’âme et le chant de l’Esprit au niveau de l’une des deux oreilles ou des deux oreilles, comme à l’intérieur de la tête, voient aujourd’hui une modification à nulle autre pareille de ce qui est perçu au niveau de la Conscience, au niveau de l’ampoule de la clairaudience et du Canal Marial.
 
Il vous a été dit me semble-t-il que ce son cristallin, nommé scintillement cristallin, et correspond, qui correspond au sixième sous-plan de ce qui est appelé le Nada, c’est-à-dire le chant de l’âme va déboucher de manière inéluctable sur le Chœur des Anges.
 
Le Chœur des Anges se traduisant, que vous soyez ouverts ou pas, par une Extase à nulle autre pareille, à laquelle personne ne peut échapper. Le scintillement, au niveau du ciel et de la Terre, sera nommé même si les tonalités n’en sont pas les mêmes, et ont été nommées, que cela soit par certaines Étoiles, comme par la Bible elle-même ou encore par les Commandeurs, a été nommée les Trompettes.
 
Les Trompettes résonnent déjà en vous. Ceux d’entre vous qui ne perçoivent pas le son de l’âme vont néanmoins constater des fluctuations aussi de l’audition. Ces fluctuations de l’audition ne sont ni une hyperacousie, ni une surdité, mais là-aussi un sentiment particulier de ne pas entendre les mots, tels qu’ils sont dits et de ne pas retrouver le sens des mots, et pourtant le mot a été entendu, mais il n’est plus décodé de la même façon par les zones corticales correspondant à l’audition. 
 
Vous allez constater que vous êtes plus sensibles aux syllabes plutôt qu’aux mots, vous préparant au langage Vibral originel du Gina Abdul sumérien dont les clés Métatroniques premières vous sont connues c’est-à-dire le OD, ER, IM, IS, AL.
 
Cette sensibilité particulière d’une audition nouvelle, correspond effectivement aux sens spirituels, même qui ne sont pas actifs chez vous, mais la transformation par la Lumière de votre propre organe auditif nommé cochlée, est aujourd’hui plus que patent, ouvrant vos oreilles à des perceptions sur ce qui est nommé infrason et ultrason. Ceux-ci modifient la façon dont s’agence la compréhension du son dans votre cerveau lui-même.
 
Ne vous étonnez donc pas si, dans une conversation, il vous semble entendre des syllabes et de ne pas pouvoir relier ces syllabes en un mot ou en une phrase. Il ne s’agit pas d’une confusion mentale, il ne s’agit pas non plus d’un accident vasculaire cérébral, mais bien d’une modification des règles de fonctionnement du cerveau humain directement et des organes des sens humains eux-mêmes.
 
Au niveau du toucher, le cinquième sens dont je n’ai pas encore parlé. Bien sûr je ne parlerai pas de ce sens tactile pour ceux d’entre vous qui vivent les vibrations, parce que la perception du corps d’Éternité présent est pour vous maintenant de plus en plus évidente. Mais pour ceux d’entre vous qui ne vivez rien et au-delà des perceptions douloureuses aux extrémités, vous constaterez aussi des différences de sensibilité de votre corps. Comme vous le vivez et le savez, il existe des zones de ce corps humain qui sont beaucoup plus innervées et beaucoup plus sensibles, la main en particulier, la tête, bien plus que les pieds.
                                                                                                           

Vous allez constater avec évidence que vous allez vous mettre à sentir des régions qui n’envoyaient que très peu d’informations auparavant à votre cerveau, et en particulier les pieds. Et aussi au niveau de perceptions particulières qui ne peuvent pas être appelées énergie ni vibration, au niveau de la tête. Vous donnant à sentir des choses qui pourraient être appelées irréelles pour vous, comme sentir un courant d’air au niveau de la tête, sentir être touché alors que rien ne vous touche, sentir des mouvements même à l’intérieur de votre tête, c’est-à-dire de votre cerveau lui-même. Comme si votre cerveau, vous le savez, qui n’est pas innervé, devenait lui-même innervé.
 
Il existe donc un tas de modifications, d’altérations, de transformations du fonctionnement de la Conscience ordinaire se traduisant donc comme je viens de l’expliquer, par la modification de perception des mots, par la modification de perception au niveau de l’audition, de tous les sens et aussi du sens tactile.
 
Il est bien évident, que pour ceux d’entre vous qui ne se doutent de rien et qui ne recherchent aucune information cela pourrait amener à des situations d’inquiétude, voire de défiance, voire de faire appel à un diagnostic qui hélas ne trouverait aucune issue par ce qu’il n’y a pas de diagnostic. Si les examens biologiques, les examens quels qu’ils soient, étaient pratiqués, ils ne révèleraient strictement rien.
 
Contrairement bien sûr à ceux d’entre-vous qui vivent les vibrations parce que les conséquences sur la modification de votre physiologie sont telles que je peux d’ores et déjà, vous affirmer que toutes les constantes biologiques concernant la physiologie normale se trouvent profondément remaniées. Cela concerne aussi bien le sang que le fonctionnement de tous les organes. Et ceci est dorénavant plus que prouvable et identifiable.
 
Les modifications aussi de la personnalité apparaîtront de manière évidente pour ceux d’entre vous qui ne vivent rien, dès l’instant où vous acceptez ces moments d’irréalité et accepter simplement de vous étendre, de vous reposer et d’accueillir.
 
Et même au-delà de cela, certains d’entre vous non éveillés, vivent pourtant exactement la même chose. Cela pourrait être appelé une confiance totale en la Lumière qui pourtant n’est ni vécue, ni vue. Une foi nouvelle apparaissant en vous, que je qualifierais d’inébranlable, et au-delà bien sûr des adhésions à quelque religion ou à quelque concept que ce soit. C’est-à-dire que va naître pour beaucoup d’endormis, la certitude, la conviction qu’ils ne sont pas de ce monde. Même s’ils n’en n’ont aucune preuve telle que vous les avez eues durant toutes ces années. C’est ainsi que se prépare de façon la plus magistrale, l’Appel de Marie, le Signe Céleste et les Trompettes. Venant vous aussi à votre façon pour ceux qui ne vivent rien, renforcer l’intention de Lumière émise par le collectif humain, auquel répondra dorénavant maintenant la Lumière.
 
Jusqu’à présent nous vous avions toujours dit que la visibilité de Nibiru, comme l’apparition des Trompettes et l’Appel de Marie ne dépendaient ni de nous, ni de vous, ni même de la Terre puisque la Terre est libérée, mais simplement de l’agencement de ces différents facteurs. Aujourd’hui cela n’est plus vrai.
 
Du fait même que la Conscience et la Lumière suivent la pensée, il est bien évident que si vous êtes toujours plus nombreux, non pas à vous réunir pour créer un égrégore, mais si vous êtes toujours plus nombreux à vous tourner vers vous-mêmes,  vers votre Cœur, avec intensité, avec régularité, avec confiance, même sans rien vivre au niveau Vibral, vous allez effectivement et concrètement dorénavant accélérer, de manière individuelle et collective l’apparition des signes signant la fin de ce mode de vie au sein de ce monde.
 
J’insiste donc sur cet élément et qui sera d’ailleurs une certaine forme de conclusion. Et je m’adresse maintenant aussi bien à ceux d’entre-vous qui vivent les processus transmutatoires actuels que ceux qui n’en vivent que les petits prémices.
                                                                                                          

Plus vous consacrerez de temps à l’inconnu, non pas pour y vivre quelque chose pour l’instant, mais plus vous constaterez un relâchement individuel et collectif de tout ce qui faisait les liens à ce monde, à ces habitudes, qu’elles soient sociétales, familiales, politiques, économiques ou autres. Et c’est ainsi que vous serez toujours plus nombreux à vous libérer des mensonges de ce monde et de l’illusion spirituelle de ce monde.
 
Ainsi vous avez dorénavant, et dès le 15 décembre, la possibilité totale de participer à votre liberté et à votre Libération, et ce, indépendamment des processus vibratoires, que vous rejoindrez bien sûr au moment de l’Appel de Marie au plus tard.
 
Je vous engage donc et ce de manière la plus large possible, à consacrer une partie de votre temps, selon vos possibilités à la vacuité. J’ai bien dit à la vacuité, cela ne veut pas dire méditer, cela ne veut pas dire si vous ne les vivez pas de réaliser des Théophanies, mais simplement de vous vider. L’action de la Lumière et du Feu Igné, permet cela avec évidence, rappelez-vous, la Lumière suit maintenant la pensée. C’est ainsi que vous participerez activement, avant même les signes annoncés, à votre propre libération et à la phase finale de l’Ascension de la Terre.
 
Silence…
 
Voilà les quelques éléments que je souhaitais porter à votre connaissance, l’intérêt étant, aujourd’hui, que l’humanité, excepté les portails organiques bien sûr, ne va effectivement que refaire plus qu’Un. Il n’y aura bientôt plus de différence entre les endormis et les libérés, quoi que vous en pensiez, quoi que vous ayez vécu jusqu’à présent, expliquant par là-même et traduisant les phrases que j’avais prononcées à l’époque : Les premiers seront les derniers. Ceux qui voudront sauver leur vie la perdront ; ceux qui accepteront de la perdre la trouveront.
 
Tout ce que je viens de décrire durant cette intervention peut être résumé par ces deux phrases.
 
S’il existe en vous et en particulier pour ceux d’entre vous qui ne vivent pas les vibrations, des questionnements ou des besoins d’informations complémentaires, le temps m’en étant imparti je reste avec vous pour répondre à ces quelques interrogations, concernant bien sûr exclusivement ce que je viens de dire.
 
Silence…
 
S’il n’existe pas de questionnement, je vous remercie pour votre écoute, votre lecture, votre présence. Et permettez-moi de vivre avec vous, où que vous soyez en cet instant, un moment de vacuité, afin que le Feu Igné œuvre, que vous le perceviez ou pas.
 
Je salue chacun de vous en son Éternité comme en son Ephémère. Je fais maintenant le Silence et nous laissons ensemble se produire ce qu’il se produit.
 
Silence…
 
Je Suis Frère K, à toujours en l’Éternité.
 
Au revoir.

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com