Entretiens de Décembre 2017 / ANAËL

Blog (español) : Link  

Lecture et téléchargement PDF : ANAËL – DÉCEMBRE 2017

PDF Download : español 

ENTRETIENS DÉCEMBRE 2017

ANAËL

Je suis Anaël Archange, Archange de la Relation, de la Communication et de l’Amour. Bien-aimés de l’Un, que la Paix, la Joie, et l’Amour s’installent entre nous. Communions.

… Silence…

Bien-aimés, voilà quelques mois que vous entendez certains intervenants terminer leurs mots par ces trois mots : Paix, Joie et Amour. L’Archange Uriel prenant la suite de l’Archange Mikaël en ce processus final, ainsi que l’Archange Raphaël, ont eu l’occasion de vous exprimer un certain nombre d’éléments sur votre vécu présent, ou à venir immédiatement, concernant les effets de la Joie au sein de votre Présence en ce monde. J’interviens quant à moi pour vous fournir quelques éléments plus concrets, non pas dans les modalités de mise en œuvre de cette Joie qui sont, je vous le rappelle, spontanées et naturelles dès l’instant où ce que vous êtes en vérité émerge au sein de votre conscience éphémère, quelle qu’en soit l’étape et quel qu’en soit le moment.

La Paix, la Joie et l’Amour sont les conséquences inéluctables de l’apparition, au sein même de votre éphémère, de votre supraconscience, de votre corps d’Éternité, dont certains signes et marqueurs vous ont été communiqués par le Commandeur des Anciens. La Paix, la Joie et l’Amour représentent, au sein de vos structures vibrales, l’équivalence de ce qui fut nommé voilà fort longtemps, à l’issue des Noces Célestes, la Nouvelle Eucharistie, mettant en œuvre, en action, et en vibration, votre corps d’Éternité au niveau de la poitrine, entre les trois points nommés centre du cœur, chakra de l’âme, chakra de l’Esprit, auxquels avaient été attribués, je vous le rappelle, l’emplacement vibral de l’Archange Mikaël, de Marie, et du Christ.

Ce point central du chakra du cœur, ainsi que le chakra nommé de l’âme ou Porte AL, ainsi que le chakra nommé de l’Esprit ou Porte Unité, sont des éléments qui lors de leur synergie tri-unitaire, c’est-à-dire la mise en résonance, en adéquation et en vibration, de ces trois Portes, ainsi que ces deux Portes plus le chakra du cœur, réalisent donc la Nouvelle Eucharistie. Cette Eucharistie est une communion directe à votre éternité, au Christ qui est en vous, et se traduit effectivement par ce qui vient d’être exprimé par les deux Archanges qui m’ont précédé.

Il convient de comprendre que la Joie spontanée, sans objet et inconditionnée, apparaît aujourd’hui dès l’instant où le processus et mécanisme de dissolution de l’âme, laissant place à l’Esprit, se réalise en vous. Il existe donc, au-delà de cette Joie sans objet et sans condition, un certain nombre de marqueurs vibraux pouvant se manifester, pour ceux qui en perçoivent les vibrations, au niveau de l’un de ces trois points que je viens de nommer, et concernant la Nouvelle Eucharistie. Cette Nouvelle Eucharistie, comme toute communion, est une communion et une relation où l’éphémère, en quelque sorte, laisse la place à votre éternité, correspondant aux signes et symptômes décrits par le Commandeur, que je vous rappelle brièvement : la perception d’un autre corps, dans ses parties périphériques, la modification du son entendu au niveau du Canal Marial, ainsi que l’établissement par elle-même de cette Joie et de cette Légèreté, qui est la réalité de votre vécu actuel. Je précise d’ores et déjà, et d’emblée, même pour ceux parmi vous n’ayant vécu aucun processus préalable de vibration du corps d’Êtreté, la même possibilité vous est aujourd’hui offerte.

De la même façon que voilà peu de temps, je vous communiquais un certain nombre de gestes simples et évidents permettant de vous reconnecter à votre essentialité, à votre intimité et à votre profondeur, bref, à votre cœur, de la même façon, pour ceux d’entre vous où la vibration n’est pas ni naturelle ni spontanée, ni même perçue en aucune façon, il va vous être possible d’utiliser aussi un geste fort simple consistant à réunir, au travers de vos pouces et de vos index, ces trois points précités de la façon suivante : le pouce gauche vient se poser sur la Porte Unité de la poitrine, votre pouce droit vient se poser sur la Porte AL au-dessus du sein droit, tandis que vos deux index vont eux se rejoindre au niveau du centre du chakra du cœur. Par ce simple geste de votre corps physique, vous permettez la mise en résonance, même si elle n’est pas vécue ou sentie de façon directe, des trois principes nommés Paix, Joie et Amour, unifiant en vous le Principe Christ, le Principe Mikaël, et le Principe Marial.

Ces simples gestes vont permettre de drainer aussi bien votre propre énergie vitale que le vibral, même sans en avoir la perception, directement au niveau de la conscience éternelle, donnant alors à manifester, au sein même de la conscience ordinaire et du corps, ce qui a été appelé la Paix, la Joie et l’Amour. Ce geste n’a pas à être maintenu au-delà de une minute à deux minutes afin d’en bénéficier au niveau du ressenti et du sentiment de Paix et de Joie. Si toutefois, pour vous qui ne percevez pas les mécanismes vibratoires, n’apparaissaient aucune Paix, aucune Joie, et aucun Amour, je vous conseille simplement de refaire ce geste en une autre circonstance ou un autre moment.

Il deviendra alors, de manière évidente et perceptible par chacun, percevant ou pas les aspects vibraux, de ressentir, avec des intensités certes diverses, ce sentiment de Paix, ce sentiment de Joie, ce sentiment d’Amour, qui vous conduisent à la réalité vibrale de la Paix, de la Joie et de l’Amour. L’observation minutieuse, au décours de ce geste, de votre état d’humeur, de l’état de votre corps, vous renforcera et vous convaincra de l’efficacité de ce geste quant à la possibilité de maintenir sur des périodes de plus en plus larges, de plus en plus intenses, la Paix, la Joie et l’Amour, et ce, quelles que soient les souffrances, quelles que soient les douleurs, quelles que soient les résistances existant au sein de votre éphémère.

La Joie, ainsi que l’a nommée l’Archange Raphaël, est un élément majeur. Comme nous vous l’avons dit les uns et les autres, que cela soit au niveau des Archanges, des Étoiles ou des Anciens, au fur et à mesure du déploiement de l’Éternité, personnelle et collective, en phase préalable à l’Appel de Marie, se produira ce que vous observerez avec aisance ; que vous soyez éveillés ou encore endormis ne change rien. Vous constaterez alors avec aisance, et avec une intensité toujours plus forte, une capacité spontanée, et naturelle dans un second temps, à être dans la Joie, quoi qu’il vous soit donné d’observer dans votre environnement immédiat, sur l’ensemble de la terre ou dans votre corps.

Ainsi que nous vous l’avions stipulé, le règne de l’Amour, ainsi que l’ascension de la Terre et votre libération arrivent aujourd’hui en pleine conscience ordinaire de l’humanité. Aujourd’hui, vous n’en percevez que les luttes et les conséquences sur l’écran de ce monde, vous donnant à voir un certain nombre de chaos, décrits aussi bien au niveau sociétal qu’au niveau climatique, qu’au niveau géophysique, qu’au niveau de toutes les couches de l’organisation sociétale, et même au niveau du cercle proche familial, intime, ou amical, ou fraternel.

Cette observation paradoxale d’un état de Joie sans objet, et même avec des éléments qui pourraient être à l’opposé de cette Joie se déroulant dans votre corps, dans votre vie, ou sur la terre, vous permettra d’asseoir et de manifester avec de plus en plus d’aisance votre éternité, qui, je le rappelle, prend place de manière définitive, de tout ce qui concerne votre personne, votre histoire, et tout ce qui s’est déroulé jusqu’à présent et depuis fort longtemps à la surface de ce monde.

La Joie. Cette Joie sans objet ne peut être comparée, même si elle y est superposable en certains aspects, à la joie ordinaire vécue lors des satisfactions au sein de l’éphémère, de quelque nature que soient ces joies. La grande différence, au-delà d’être sans objet, est bien sûr sa prolongation en un temps anormal selon les circonstances ordinaires de vos vies concernant les joies ordinaires. La persistance de cette Joie sans objet, en quelque intensité que ce soit, ouvrira en vous encore plus la Paix et permettra de découvrir la vérité, la réalité, et l’efficacité de l’Amour inconditionné en manifestation même au sein de ce monde, et ce quel que soit l’événement nommé Appel de Marie, quant à sa proximité.

Ainsi donc, chaque jour qui va vous rapprocher du solstice d’hiver, et surtout du solstice d’hiver, ainsi que de la fête nommée Noël, c’est-à-dire, je vous le rappelle, la fête sans lumière, deviendra exactement l’inverse pour vous. La Joie ne sera plus issue de retrouvailles familiales, de cadeaux reçus ou échangés, d’une consommation quelle qu’elle soit, mais deviendra une joie inopinée et spontanée qui prendra place avec aisance. Il existe, bien sûr, non pas de technique mais d’autres éléments facilitants qui vous seront communiqués directement, en leur temps et heure, par la sœur Étoile Hildegarde de Bingen, concernant ce qui est à privilégier, en cette période s’étendant entre le solstice d’hiver et la fin de l’année 2017, vous ajustant au plus proche de la Vérité, que vous la sentiez, que vous la viviez ou pas, et dont la traduction en sera une Joie à nulle autre pareille, même si l’intensité ne prend pas tout l’espace de votre conscience pour ceux d’entre vous qui ne vibrent pas.

Pour ceux d’entre vous, quelle que soit l’ancienneté de vos vibrations et de vos états de conscience expérimentés en ce monde, depuis, pour certains, fort longtemps, il vous sera donné de constater une intensité nouvelle de votre Paix, de la Joie et de l’Amour, qui n’est plus seulement au Cœur du Cœur, en votre intimité, mais se manifeste, irradie et rayonne depuis le Cœur du Cœur, et ce, indépendamment de tout état de méditation, d’alignement, de prière. Cela signifie, entre autres, que l’ensemble de votre quotidien, tout au moins de ce qu’il en reste pour chacun de vous, se verra porté par la Joie et, je le répète, quel que soit l’état de votre corps, quel que soit l’état de votre mental, quel que soit l’état ou quelle que soit votre situation, familiale, affective, financière, professionnelle ou sociétale.

Cet élément majeur, s’il se concrétise avant l’Appel de Marie, c’est-à-dire si l’Appel de Marie n’a pas lieu avant le 21 décembre, vous aurez l’occasion de constater, de manière de plus en plus évidente et parfois fracassante, que seul le rire et la Joie viennent à bout de toute résistance, de toute posture, ou de tout conflit, de quelque nature qu’il soit.

Rappelez-vous aussi que vous pouvez vous aider, en nommant Raphaël en vous, vous permettant alors de révéler son action au niveau de la Nouvelle Eucharistie, portée par Christ, Marie et Mikaël, par les Portes que j’ai nommées et le centre du chakra du cœur.

C’est ainsi que nombre d’entre vous, durant cette période, auront l’occasion de ressentir pour la première fois ce qui est nommé le Feu du Cœur, non pas le chakra du cœur mais bien la Couronne radiante du cœur, ainsi que le Cœur Ascensionnel, le Lemniscate sacré, et bien sûr le point central de la Couronne de la tête et la petite Couronne de la tête. L’ensemble de ces manifestations vibrales seront accompagnées en totalité par la conscience ordinaire et la conscience d’Éternité, quoi que vous ayez vécu jusqu’à présent. Cela créera, vous vous en doutez, les circonstances les plus adéquates pour vivre l’Appel de Marie et votre libération, de par la capacité à maintenir, sans effort, cette Joie et cette Paix, en quelque circonstance que cela soit au sein de vos vies. Cela participe indéniablement, avec l’Appel de Marie, à l’exécution du Serment et de la Promesse, de manière lucide et consciente, pour une grande part de l’humanité.

Nous ne vous cachons pas que si vous arrivez jusqu’à cette date avant que l’Appel de Marie ou le signe céleste soit visible, vous constaterez un changement radical des mécanismes de fonctionnement des relations, des communications, avec vous-mêmes, avec les proches, et avec l’ensemble du monde, se traduisant, pour nombre d’entre vous, par la mise en service des sens spirituels nommés 12 Étoiles, vous permettant alors de constater, souvent avec surprise, que ces sens dits spirituels liés à votre corps d’Éternité sont bien plus précis et efficients que vos sens ordinaires, car ils vous ouvrent à des perceptions bien plus vastes que ce qui a été le cas jusqu’à présent, même au niveau de vos expériences et de vos contacts avec les peuples de la nature ou avec nous.

Ceci correspond aussi, point pour point, à la disparition quasi complète des ultimes résistances, habitudes, liées collectivement aux égrégores résiduels n’étant plus, à proprement parler, des lignes de prédation, comme cela fut expliqué, mais simplement des lignes d’habitudes, de conformisme, et de sclérose de la conscience, aboutissant toujours à un endormissement et à assumer l’insupportable par la répétition de ce qui devient supportable, et même vital. Ceci concerne bien sûr toutes les activités que vous pouvez mener au sein de ce monde, dans leur aspect relationnel, intime, familial, professionnel, et aussi, bien sûr, dans tous les domaines de vos perceptions, quelles qu’elles aient été jusqu’à présent.

Voilà, très brièvement dit, le sens de mon intervention. Je réserve le temps qui nous est imparti pour répondre à vos éventuels questionnements, concernant ce qui a été dit par l’Archange Uriel, par l’Archange Raphaël, et par moi-même. Ne me demandez pas toutefois de précisions concernant les conseils d’Hildegarde qui vous seront communiqués directement par elle-même. Aussi, je vous écoute.

Question : par rapport au geste que vous avez indiqué, confirmez-vous, comme pour le précédent, la position des trois doigts restants repliés vers l’intérieur des paumes de mains ?

Tout-à-fait. Il ne s’agit pas des paumes de mains qui sont à poser sur les Portes AL et Unité, mais bien de la partie de votre poignet où se trouve ce qui est nommé les rascettes, c’est-à-dire les lignes des plis de flexion des poignets. Quelle que soit la zone précise de ce poignet, il existe, au niveau de vos mains, une zone précise nommée justement le pli de flexion, où se situent ce qui est nommé des points d’acupuncture, dont la fonction essentielle et primordiale est de faire communiquer le corps, l’âme et l’Esprit.

Ainsi, en plaçant vos poignets aux endroits précités, AL et Unité, vous allez accroître le processus de relation corps-âme-Esprit et favoriser l’émergence de l’Esprit, que cela soit au travers du Feu Igné, au travers des perceptions de votre corps d’Éternité, et ce, au-delà de tout mécanisme vibratoire, ou encore par une modification, nette, de ce qui peut être entendu par vos oreilles, et ce, au-delà du nada qui, bien sûr, n’est pas perçu par l’ensemble de l’humanité. Il s’agit donc de mettre en résonance, au sein de votre poitrine, l’émanation et l’irradiation de votre corps d’Éternité. Au fur et à mesure que votre conscience éphémère s’éteint, au fur et à mesure de vos alignements, méditations, prières et expériences, vous regagnez de plus en plus profondément votre cœur. La réaction de ce mouvement d’intériorisation est un mouvement d’extériorisation de la Vérité, de l’Amour, de la Paix et de la Joie, au sein même de votre conscience éphémère comme sur l’ensemble de votre environnement.

Je précise aussi qu’une fois que les mains sont fermées et les index sont tendus, les pouces recouvrent les deux majeurs. La face interne des poignets se place peu ou prou en regard de ces Portes. Les index obligent à tordre un peu les doigts, de façon à maintenir cet alignement, sans forcer au niveau des épaules ou encore des articulations du coude.

Vous constaterez d’ailleurs aisément que dès l’instant où vous en percevrez les effets ‒ et non pas nécessairement la vibration, pour ceux qui ne le vivent pas ‒ qu’il vous suffira alors de penser à ces trois points pour automatiquement retrouver, plus ou moins longtemps après les expériences avec vos doigts, que ceci se réalise uniquement parce que la Lumière suit réellement et concrètement votre pensée.

C’est en ce sens aussi que nous vous avons, depuis fort longtemps, mis en garde contre le jugement, mis en garde contre la complexité, et vous ayant invités à rejoindre l’Enfance et l’Innocence afin que justement votre pensée, si elle est non conforme à l’Amour, puisse entraîner l’Amour en des manifestations désagréables, tel que ce fut le cas durant ces mois écoulés, concernant ce que nous avons nommé les habitudes.

En ce sens, ceux parmi vous qui vibrent et qui perçoivent l’une ou l’ensemble des Couronnes, ont pu constater que quel que soit leur état de Soi, quel que soit leur avancement dans la Libération, a existé un certain nombre de manifestations fort pénibles durant cette année, ne correspondant en définitive qu’à des pensées non conformes à la vérité de l’Amour.

Du fait même du processus d’alchimisation entre l’éphémère et l’Éternel, de superposition et de, finalement, de dissolution de l’éphémère, tant qu’il vous reste encore des pensées, et ce qui sera le cas jusqu’au mécanisme nommé la stase, survenant après l’Appel de Marie, il convient de comprendre aujourd’hui que l’extériorisation de la Paix, de l’Amour et de la Joie au sein même de l’éphémère nécessite une forme d’accoutumance ou d’acclimatation à cette nouvelle vérité. Aujourd’hui, et déjà depuis quelques semaines, n’oubliez pas que la Lumière suit vos pensées parce que la Lumière, au fur et à mesure que vous rentrez en votre intimité du Cœur du Cœur, apparaît à la périphérie, c’est-à-dire à la conscience ordinaire et à votre corps.

Certaines habitudes et certaines pensées sont bien évidemment opposées à la Lumière, et c’est cela qui créé les résistances liées aux habitudes, habitudes prenant toujours naissance dans les mécanismes de pensée mis en œuvre, vous ayant conduit à adopter telle conduite pour en éviter les désagréments. Que cela soit au niveau des horaires d’alimentation, je ne parle pas ici des horaires sociétaux qui vous sont imposés mais de vos propres horaires que vous vous êtes imposés, et les propres rythmes que vous vous êtes imposés pour alléger le poids de votre vie et pour des raisons de commodité et de facilité qui aujourd’hui représentent, ainsi que nous vous l’avons dit, avant tout des obstacles majeurs, du fait même du processus d’extériorisation de la Lumière.

La Lumière ne vient plus seulement s’agglutiner sur vous depuis les Portes, ne vient plus seulement vous picoter le corps à certains lieux et à certains moments, mais émane, réellement et concrètement, directement depuis votre Cœur du Cœur. C’est ce processus d’extériorisation qui se produit actuellement, qui vous rend libres, mais faut-il encore voir, pour cela, que les pensées sont dorénavant opératives. Si vous pensez noir, vous verrez noir, si vous pensez Paix, vous vivrez la Paix. Ainsi, je vous engage à ne plus laisser s’échapper de vous les pensées comme cela est le cas de manière naturelle, mais bien à être, là aussi, l’observateur de vos propres discours, de vos propres mots, que ces mots soient dirigés à un frère ou soient simplement un dialogue ou une réflexion à l’intérieur de vous-mêmes.

Vous constaterez d’ailleurs aisément, et rapidement, que vous ayez la Couronne du cœur vibrante ou pas, que si vos pensées sont tournées vers le désespoir, vers la souffrance, vers l’attente, vers le déni de l’Éternité, de quelque façon que ce soit, vous en ressentirez les affres, instantanément, au niveau de votre corps. Vous le savez, la Lumière, manifestée en ce monde dissocié dorénavant par votre propre conscience et non plus par les impulsions de la Lumière vécues depuis plus de trente ans, vous donne une responsabilité. Celle, non pas de vouloir faire le bien mais d’être en permanence alignés avec votre éternité. Cela ne demande pas d’exercices longs ni compliqués, cela ne demande aucune pratique particulière excepté le simple geste que je vous ai communiqué et la simple boisson que vous communiquera Hildegarde de Bingen.

Il vous sera donné donc d’observer, si ce n’est déjà le cas, les résultats de vos pensées sur votre propre corps et sur votre propre conscience globale. Ainsi vous rectifierez de vous-mêmes, si je peux dire, les pensées non conformes ainsi que les actes, les comportements, les idées ou les réflexions intérieures qui sont en désaccord avec la Lumière, même si vous-mêmes, en tant que consciences, êtes en accord total avec la Lumière.

Cette Paix qui grandira, et cette Joie qui apparaîtra, vous invitera naturellement, si je peux dire, à vous repositionner de manière plus ferme et plus sûre en votre cœur, au-delà du personnage, au-delà de l’histoire et au-delà de votre personne. C’est ainsi que l’Impersonnel, par l’action du Feu Igné, par l’action des sons entendus, par l’action de l’ensemble de la Confédération Intergalactique, vous donne à vivre, de manière naturelle, ces ultimes ajustements. Si vous acceptez l’ajustement, c’est-à-dire de rectifier votre réflexion intérieure, votre pensée ou vos comportements, vous constaterez instantanément la disparition de ce qui pouvait être présent depuis de très nombreuses années. Ainsi, cela représente, dit autrement, ce que vous a expliqué l’Archange Raphaël et qu’il a nommé le baume de la Joie. Autre question.

Question : que faire si l’on se trouve dans un groupe où il y a des paroles et des pensées non conformes à la Lumière ?

Ne pas juger, ne rien faire, simplement être. J’ai bien dit les pensées, les réflexions, qui te concernent toi, parce que dès l’instant où tu trouves la Joie et vis la Joie, aucun environnement ne peut réfréner cette Joie, fût-il, comme tu pourrais le penser, le plus opposé à la Lumière. J’ai bien parlé d’opposition à la Lumière en chacun, et non pas au niveau du collectif ou d’une relation. Je parle bien, là, de la relation à toi-même, entre tes deux parts présentes en différentes proportions aujourd’hui, nommées éphémère et Éternité.

Ne te soucie pas d’un environnement que tu pourrais qualifier de néfaste, car dès l’instant où tu es en joie, cet environnement ne peut strictement rien sur cette Joie justement, et sur cette Paix. L’Amour ne peut pas être déstabilisé par une quelconque énergie de ce monde, fût-elle, comme vous diriez, la plus archontique. Même le plus puissant des Archontes ne peut que se détourner de celui qui est dans la Paix, dans la Joie et dans l’Amour. Il n’a aucune prise sur lui, et aucun environnement ne peut avoir de prise sur ce que tu es. Là est le sens de mes paroles, au fur et à mesure que le chaos et le tohu-bohu touchera des pans entiers de la société humaine, tu constateras avec évidence que contrairement aux projections de peur, d’avoir à manger, d’avoir du chauffage, de se poser la question de leur devenir, n’auront tout simplement plus cours parce que la Joie, effectivement, prendra tout l’espace.

Je te dis donc par-là de ne pas te soucier d’autre chose que de toi-même, et de t’occuper exclusivement de toi-même. C’est la seule façon de faire pénétrer et de laisser pénétrer ce que tu es au Cœur du Cœur, en l’intime du cœur, comme vous l’a dit l’Archange Uriel.

Tant que tu es préoccupé par les circonstances de l’environnement, et là, en particulier et en l’occurrence, tu parles surtout de phénomènes énergétiques, perceptions liées à des énergies comme tu le dis, ou à des Présences qui sont opposées à la Lumière, ne nécessite de ta part rien d’autre que de maintenir la Paix et la Joie, car si tu ne maintiens pas la Paix et la Joie, quelle qu’en soit l’intensité qui est vécue dans les moments où tu es avec toi-même, tu constateras alors que tu laisseras ouvert une prise à l’interaction de ces énergies avec ta conscience éphémère, ce qui ne peut être le cas avec ta conscience d’Éternité.

Nombre d’entre vous ayant été libérés vivants, et que cela soit parmi ce que vous nommez Anciens et Étoiles, vous ont apporté leur témoignage de différentes façons. Nulle entité, nulle force ne peut approcher, dorénavant, celui qui vit la Paix, la Joie et l’Amour, en toute sincérité et en toute humilité. Si toutefois il existe des pensées, en toi, opposées à la Lumière, comme par exemple de savoir si c’est bien ou mal, tu constateras alors aussi rapidement que ton corps est très déstabilisé et que ta conscience se brouille, t’invitant alors à te repositionner là où est la Paix, là où est la Joie, sans tenir compte d’un quelconque environnement.

… Silence…

Et rappelle-toi aussi que cela concerne tes propres pensées et tes propres mécanismes de pensée et de réflexion, je dirais de manière plus directe, et plus profonde même.

Vous allez constater, si ce n’est d’ailleurs déjà le cas, que quel que soit votre état, de Réveil, de Libération ou de sommeil, cela ne fait pas de différence. Vous constatez avec de plus en plus d’évidence que selon comment vous pensez et selon comment est votre humeur, le résultat sur le vécu de votre éphémère est profondément différent. Si, par exemple, un élément vous frustre et déclenche une colère, vous constaterez alors immédiatement la cessation instantanée de la Paix, de la Joie et de l’Amour. C’est l’Intelligence de la Lumière et les circonstances particulières de cette fin des temps en ce monde qui vous permettent de vous ajuster par vous-mêmes, par le geste ou par la potion, mais dans les circonstances ordinaires de votre vie, vous donnant à vivre, ainsi que je viens de la dire, la Paix, la Joie, et l’Amour, sans attendre de vous mettre en Lumière par une méditation, une montée vibratoire, ou encore en nous écoutant. Vous devenez, réellement et concrètement, autonomes.

C’est à la fois ce que vous pourriez nommer une grande joie, mais aussi une grande responsabilité, mais cette responsabilité n’est pas un poids, elle est légèreté dès l’instant où vous vivrez les premières expériences d’opposition à la Lumière, dans vos simples réflexions ou vos simples pensées. N’attendez pas que le corps se mette à se manifester, agissez de suite et rectifiez le tir.

De la même façon vous devez constater, et ce de manière évidente depuis de nombreuses semaines correspondant à la période du début novembre, qu’il vous est donné d’avoir des remontées mémorielles de choses que vous aviez oubliées au sein de l’histoire, même si vous n’êtes plus ce personnage et cette histoire, c’est-à-dire en étant libéré vivant. Vous allez constater qu’il va vous être donné de revivre un certain nombre de scènes, pas nécessairement difficiles mais où l’erreur de positionnement de la conscience a entraîné chez l’autre ou chez vous une blessure. Il n’y a rien d’autre à faire, je ne parle pas ici des grands traumatismes ou des grands deuils de la vie mais parfois de choses insignifiantes, comme par exemple ne pas avoir regardé un enfant qui vous souriait, comme par exemple avoir détourné votre regard pour ne pas voir tel frère ou telle sœur, vous reviendra à la conscience. Il s’agit, comme je l’ai dit, de gestes totalement insignifiants, et qui pourtant aujourd’hui vous montrent à quel point, même dans votre démarche, en certaines occasions, les uns et les autres, même libérés vivants, avez pu être en non-accueil, en non-écoute, ou en non-pardon.

C’est ainsi que se résout votre éphémère. Ne vous étonnez pas, donc, si de manière tout à fait inopportune, à l’emporte-pièce, reviennent à votre mémoire des scènes banales, et non pas les grands traumatismes, mais où vous n’avez pas été présents, simplement par un regard, par un sourire ou par une attention. C’est ainsi que la Paix s’installe, c’est ainsi que la Joie apparaît, c’est ainsi que l’Amour devient de plus en plus présent, en cette période extrêmement courte de ce mois de décembre.

Autre question.

Question : y a-t-il quelque chose à faire, un pardon, lors d’une remontée de choses dont on n’est pas fier ? 

Bien-aimé, je t’ai dit simplement de te pardonner à toi-même. De le voir simplement suffit à le faire disparaître. Et d’ailleurs, si cela t’est déjà arrivé, tu constates qu’une fois que cela a été vu une fois, voire deux fois ou trois fois, cela ne revient plus. Donc ne pas s’intéresser à cela mais le voir. Ne pas chercher une quelconque technique ni revenir à ce passé mais simplement accueillir et acquiescer. À ce moment-là, tu constateras avec évidence que la Paix est là, et la Joie aussi.

Mais retiens que là aussi, tu n’as rien à faire, à proprement parler, si ce n’est voir. Mais voir n’est pas faire, de même que savoir n’est pas voir, de même que voir n’est pas vivre mais voir permet de vivre. Et ce qui se manifeste sur l’écran de votre conscience, de manière générale, quels que soient les événements, et je dis les événements qui sont de toute façon insignifiants pour vous au moment où vous les avez vécus, parce qu’oubliés très vite, mais rappelez-vous, quand vous perdez ce corps, vous éprouvez non pas ce que vous avez vécu mais ce que vous avez fait vivre à tous les autres, sans aucune exception, que vous soyez libérés ou pas. Le Christ avait dit : « Ce que vous faites au plus petit d’entre vous, c’est à moi que vous le faites. » Tant que vous n’avez pas réalisé, non pas en tant que principe de foi mais comme véracité, cette phrase-là, comment pouvez-vous être libres ?

L’Amour transcende tout, la Paix, la Joie, aussi, mais cela se passe de votre personne, même si vous êtes, en tant que personne, le premier bénéficiaire de cette Paix et de cette Joie.

Il existe donc une forme de réajustement, terminal, des relations. Que cela soit au sein des familles, au sein de l’amitié, au sein de toutes les sphères de votre vie, qui se résolvent de cette façon. J’attire simplement votre attention sur la lucidité qui se produira et qui n’était pas encore présente, face à certains événements.

Quand nous parlons de manifestation et d’entrée en incarnation de la Lumière, et non plus simplement de déploiement de la Lumière, cela correspond pour vous à l’émergence de votre éternité ici, au sein même de l’éphémère. La conjugaison, avant la dissolution finale, de l’Appel de Marie, de la stase ou du grille-planète final, vous laisse, avec ce corps et avec votre conscience ordinaire, même si celle-ci est raffinée et s’est effacée devant la conscience d’Éternité, il reste, et cela vous a été expliqué longuement, les habitudes, les postures, les comportements qui ne sont pas liés à des blessures mais simplement à ce que vous êtes au sein de ce monde et aux stratégies d’adaptation que vous y avez menées, et ce dans tous les secteurs de votre vie.

Quand nous vous disons que vous n’emportez rien, et surtout pas vos souvenirs, surtout pas des blessures et surtout pas d’habitudes liées à vos prises d’incarnations extensives en ce monde, c’est cela que vous allez vérifier, si je peux dire, de visu, ici même en ce monde, en ce temps.

Nombre parmi vous ont déjà eu des éclaircissements, qui se produisaient le plus souvent lors des périodes d’alignement, de méditation ou de disparition, vous amenant un certain nombre d’images parfois vécues comme cruelles, concernant des comportements passés. Vous n’avez pas à vous en alarmer mais simplement de choisir, là aussi, la Paix, la Joie et l’Amour, plutôt que de vouloir souffrir de cela, en être affectés ou vouloir le résoudre d’une manière quelle qu’elle soit. Il ne s’agit que d’éléments qui ne font qu’être éclairés par la Lumière, de par le déploiement de la Lumière mais aussi de par l’irradiation de votre supraconscience au sein de ce monde.

Autre question.

… Silence…

Il n’y a plus de questions, avec toute notre gratitude.

Bien-aimée, si le temps qui m’est imparti n’est pas écoulé en totalité, alors je me propose simplement, de me tenir en présence au plus proche de vous et à l’intérieur de vous, afin que quel que soit le lieu où vous soyez, à l’issue de mes dires vous puissiez éprouver en vous certaines choses que je vous laisse découvrir maintenant.

… Silence…

Et j’invite chacun de vous, à l’issue de cette communion, de réaliser le geste que je vous ai décrit, ensemble, durant une minute, où que vous soyez.

… Silence…

Bien-aimés enfants de la loi de Un, s’il n’existe pas d’autres questionnements en vous, alors je me propose…

Il y a une question.

Alors j’écoute.

Question : vous avez dit d’abord de mettre les pouces sur les Portes AL et Unité…

Comme ceci, mais le geste que je vous ai fait faire n’est pas le même. Ce geste-là sera à réserver, si vous le voulez bien, pour dans quelques jours, car l’efficacité ne sera pas complète. Par contre celui-là est complet. Il n’est pas la peine de le décrire, parce que ce geste est transitoire. Par contre le geste que j’ai réellement décrit, c’est celui-là que vous avez fait maintenant, mais moi je n’ai pas fait le même.

Autre question.

Question : mais est-ce les pouces ou les poignets qui se placent sur les Porte AL et Unité ? 

Les deux gestes sont placés au même endroit. Dans un cas vous avez les pouces, dans l’autre, vous avez la face interne des poignets, les deux index étant toujours au centre du cœur. Il y a simplement une certaine forme d’efficacité. Je vous rappelle que nombre parmi vous percevez maintenant les périphéries ou les segments de membres de votre corps d’Éternité. Cette perception, ainsi que vous le constatez, ne permet pas pour l’instant de différencier des segments mais l’ensemble d’un membre, par exemple quand vous sentez qu’une cheville va venir croiser alors que vos jambes sont décroisées, ou un mouvement du bras alors que votre bras de chair n’a pas bougé.

L’efficacité de l’extériorisation de la Lumière de cette phase actuelle, suit bien évidemment, au sein de votre corps, de chair, un certain nombre de circuits. Il serait vain de vous donner ces circuits car il ne sert à rien de les connaître, mais correspondent grosso modo à l’émanation, depuis le Cœur du Cœur, au centre du chakra du cœur, suivant ensuite des lignes préférentielles nommées aussi des nadis, passant effectivement par les Portes AL et Unité et se terminant aux extrémités des mains. Mais pour l’instant, chez nombre d’entre vous, la possibilité d’émettre le Feu Igné par les paumes de mains n’est pas présente ; c’est ce qu’il va se produire dans les jours qui viennent, que vous le perceviez ou pas. C’est pour cela que le geste réalisé est sensiblement équivalent, mais dès l’instant où vous serez dans ces quelques jours qui arriveront, vous pourrez, cette fois-ci, utiliser les pouces et non plus les faces internes des poignets, de manière indifférente. Mais pour le moment, tenez-vous en à ce que j’ai dit, et non pas à ce que j’ai reproduit sur moi.

Question : que pourra-t-on en faire lorsque l’on aura le Feu Igné dans le creux des mains ? 

Tu seras crucifié, ressentant les stigmates du Christ qui, je te le rappelle, sont aux mains, au niveau des poignets et non pas du centre des paumes de mains, au niveau des pieds, au-dessus des chevilles, et aussi au niveau du foie.

N’y vois pas et n’y cherche pas une quelconque utilité thérapeutique, quelle qu’elle soit. Le Feu Igné sortant de vos mains n’a pas d’autre fonction que de vous crucifier.

Je vous rappelle que la crucifixion a toujours été annoncée comme préalable à votre résurrection, ou à votre sacrifice si vous préférez, si vous n’aimez pas le mot crucifixion, qui effectivement, en votre monde, évoque un certain nombre de choses pour le moins pas agréables.

De la même façon qu’il existe aujourd’hui d’innombrables yogas utilisant des mouvements, des mudras au niveau des doigts, de la même façon, au niveau des sens spirituels tels qu’ils ont été évoqués, il existe aussi un certain nombre de mudras extrêmement simples permettant, par les mouvements de vos doigts de chair, pour l’instant, mais aussi au niveau de vos doigts d’Éternité, quel qu’en soit le nombre selon vos origines stellaires et votre dimension d’origine, de mettre en action, directement par le mouvement, les sens spirituels, et non plus par des gestes ou des postures. J’ai bien dit par un mouvement. Mais cela n’a pas à être expliqué ni vécu maintenant, cela fait partie de ce qui a été nommé l’apprentissage des douze Clés métatroniques.

Question : quand nous les donnerez-vous ? 

Moi, jamais. Ceci est réservé à Lord Métatron en personne.

Cela se fera, si je peux dire, en chair et en os, ou en tout cas en Lumière, si votre corps est présent ou absent ‒ je parle de votre corps de chair.

Question : est-ce similaire à la danse de la Vie ?

Qu’est-ce que la danse de la Vie ?

Question : on nous a souvent parlé d’être dans la danse de la vie, par rapport aux énergies. 

Personnellement je connais la danse du Silence qui vous a été communiquée par Li Shen.

La danse de la Vie, au sens où Uriel vous l’a communiqué, n’est rien d’autre que l’élégance, la grâce, de la Vie en éternité, quand vous êtes dans un véhicule, où tout n’est qu’harmonie, et tout ne peut être qu’harmonieux. Vous savez bien qu’au sein de ce monde, votre démarche, votre pas, votre gestuelle, dépend bien sûr de votre âge, parce que la précision s’atténue avec l’âge. Vous devenez instables, en votre corps de chair.

La danse de Vie, c’est simplement se déplacer en accord avec l’Amour, en accord avec la Paix et la Joie de votre éternité. Cette danse de la Vie, bien sûr, ne pourra pas être vécue avec ce corps de chair, du moins pour l’instant. Il n’en a pas les capacités, quel que soit votre âge, mais néanmoins cette danse de la Vie se produit dans votre cœur et se traduit par la légèreté, par l’évidence de votre vie, par la facilité avec laquelle se déroule, en harmonie et en grâce, votre quotidien. Là est la danse de la Vie. La danse de la Vie corporelle n’est pas pour tout de suite, ni même pour la période des 132 jours.

La Légèreté au sein de ce monde, vous pourriez la nommer l’insouciance de l’Enfance, la spontanéité, la gentillesse, vous pourrez y trouver nombre de qualificatifs. Là je parlais de votre corps de chair. La danse de la Vie dont faisait état Uriel est simplement ce sentiment de légèreté, d’harmonie, de fluidité, se déroulant dans toutes les occasions de votre vie, quelles qu’elles soient.

J’avais parlé voilà fort longtemps de la Fluidité de l’Unité. Cette fois-ci il ne s’agit plus de la Fluidité de l’Unité mais de la fluidité directement de la Vie, la danse de la Vie et la fluidité de la conscience, qui n’aura plus jamais d’interruption, que cela soit par ce que vous nommez sommeil, ou par la mort.

L’Éternité retrouvée, pour vous, est la fin de tous les cycles, quels qu’ils soient, et aussi la fin de toutes les alternances en ce que vous pourrez nommer veille-sommeil, joie-tristesse.

… Silence…  

Y a-t-il d’autres questions ?

Question : il y a encore des confusions par rapport au geste que vous avez donné. Pourriez-vous à nouveau clarifier la chronologie, le geste à faire en premier, et en second dans quelques jours ? 

Cette mise en garde concerne surtout ceux parmi vous qui vivez les vibrations, parce que faites-en l’expérience et vous constaterez que la tonalité, si je peux dire, de la Joie et de la manifestation de l’Amour n’est pas la même. Dans un cas, qu’il vous appartient de découvrir, vous observerez un Amour envers vous-mêmes, dans l’autre cas vous observerez un Amour qui n’est plus tourné vers vous mais tourné sur l’ensemble du monde, ne faisant plus alors, comme cela était stipulé, aucune différence entre votre enfant et n’importe quel enfant, entre n’importe quel frère ou sœur de cette terre, humains. Vous ne pourrez plus, quoi que voient vos yeux, quoi que disent vos pensées, quelles que soient vos habitudes, vous ne pourrez plus aller à l’encontre de l’Amour.

Retenez simplement que les trois points importants quant à l’émergence et la manifestation de la Paix, la Joie et l’Amour, sont les pointes du Triangle de la Nouvelle Eucharistie, et rappelez-vous aussi que j’ai dit que très rapidement, vous n’aurez même plus besoin de poser vos doigts de quelque façon que ce soit. Il vous suffira simplement, puisque la Lumière et l’Amour suivent vos pensées, de penser à ces trois lieux de votre corps et c’est tout. Il n’y aura rien d’autre à faire ou à pratiquer, cela sera instantané.  Vous constaterez d’ailleurs autour de vous, et indépendamment des frères et sœurs que vous connaissez, ici ou ailleurs, et qui vivent les vibrations, que même dans votre environnement proche, nombre de personnes se mettront à sentir cette zone cardiaque, sans pouvoir en préciser la teneur mais sentant de façon indubitable que cela change leur conscience.

… Silence…

Dans le même ordre d’idées, je vous renvoie à des gestes qui ont été communiqués voilà fort longtemps, ne serait-ce que ce qui a été nommé le salut d’Orion. Il vous avait été expliqué, à l’époque, que le salut d’Orion réalisé face à n’importe quelle entité de l’ombre, quelle qu’elle soit, la faisait fuir instantanément. Ce n’est pas vos gestes qui le fait fuir, c’est les répercussions sur l’énergie environnementale autour de vous.

Il ne faudrait pas croire qu’un simple geste va vous suffire à être libérés ou à vous protéger, mais simplement, par exemple pour le salut d’Orion ou pour les deux gestes que je viens de vous communiquer, l’effet sera une radiance de Lumière particulière. C’est en ce sens que j’ai répondu tout à l’heure à la question concernant un environnement contraire à la Lumière. Il y a juste à être ce que vous êtes, à utiliser ces gestes, et ensuite la pensée de ces gestes. La constatation des modifications sera suffisamment évidente pour la grande majorité d’entre vous.

Il me semble d’ailleurs avoir stipulé que dans les gestes de retour au cœur que je vous ai communiqués voilà quelques mois, je précisais d’ores et déjà qu’après un certain laps de temps, variable à l’époque, vous n’auriez plus besoin de réaliser concrètement ces gestes mais de les penser. Rappelez-vous, la Lumière et l’Amour suivent vos pensées. C’est en cela que vos pensées, vos réflexions intérieures, même silencieuses, ne peuvent dorénavant, et de plus en plus, avec évidence, être opposées à la Lumière, que vous le vouliez, ou non.

En définitive, si je peux l’exprimer ainsi, vous récoltez les fruits de tout ce que vous avez vécu, de tout ce que vous avez expérimenté, avant même la stase. Comme cela a été stipulé, c’est l’actualisation, de manière individuelle, du Serment et de la Promesse.

… Silence…

Question : seulement de cette vie ou de toutes les vies ?

Bien-aimé, cette vie est la résultante de toutes les vies. Tu n’es plus soumis au karma dès l’instant où l’une des Couronnes est activée, donc il ne s’agit pas de vies passées mais j’ai bien spécifié de cette vie-là, et uniquement de cette vie-là. Des souvenirs, le plus souvent oubliés parce qu’anodins ‒ de votre point de vue, mais pas du point de vue de l’autre.

Et je précise encore une fois qu’il n’y a ni responsabilité ni culpabilité à avoir, mais ce sont simplement les lois de ce monde, falsifié, qu’il convient de terminer. Il n’y a pas de façon plus élégante que d’avoir eu l’opportunité et le temps d’arriver jusqu’à cette année, afin d’affiner toujours plus ce que vous êtes et afin qu’un maximum de frères et de sœurs humains incarnés aient accès à cela. En ce sens, aujourd’hui, il vous faut aussi rendre grâce aux Archontes, et ce n’est pas un vain mot. Comme je vous l’ai dit, vous ne ferez plus aucune différence entre le Christ et Yaldébaoth car vous verrez au-delà des apparences, et au-delà même des actes qui ont été posés.

Il ne s’agit pas de faire un effort de pardon, en aucune manière, il s’agit simplement de constater que cela est ainsi. De la même façon que vous ne pouvez plus, vous ne pourrez plus faire de différence entre ceux que vous considérez comme vos enfants, et les enfants, entre celui que vous aimez et tous les autres. Ainsi est la nature de l’Amour qui rentre, je vous le rappelle, en irradiation. Saisissez bien le double mouvement de votre conscience. D’un côté votre éphémère est appelé à rentrer de plus en plus à l’intérieur de vous, par différentes techniques, par différents rendez-vous, par les Théophanies, par tous les yogas qui vous ont été communiqués durant ces années. Aujourd’hui vous assistez à l’éclosion de l’Éternité sur la surface même de votre éphémère, quels que soient les obstacles encore présents en votre vie ou en ce monde. Là est la Grâce que je qualifierais d’inopinée.

… Silence…

S’il n’y a pas d’autres questionnements…

Il n’y a plus de questions, nous vous remercions, et à toujours en éternité.

Permettez-moi de saluer chacun de vous, où que vous soyez. Je vous dis effectivement, à toujours en l’Éternité, et à chacun de vous. 

Au revoir.

 

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com