Entretiens de Novembre 2017 / O.M. AÏVANHOV – Partie 3 (complet)

Blog (español) : Link Blog (português) : Links (PARTE 3A) (PARTE 3B)

Lecture et téléchargement PDF : OMA – Q-R – PARTIE 3 – NOVEMBRE 2017

PDF Download : español  português (PARTE 3A)

ENTRETIENS NOVEMBRE 2017

O.M. AÏVANHOV

Partie 3

 

Eh bien chers amis, je me réjouis de vous retrouver comme d’habitude à la fin de tous ces entretiens, et je reviens. Bien sûr, beaucoup de choses vous ont été données sur votre vécu présent et immédiat à venir, donc je me propose de répondre comme d’habitude à toutes vos questions qui peuvent se présenter, pour le grand profit, je dirais, de chacun. Alors tout d’abord, avant de commencer, nous allons nous placer dans le Cœur du Cœur, afin de laisser la Lumière et son Intelligence être présentes parmi nous durant cet entretien que nous avons. Je vous présente bien sûr toutes mes bénédictions, tout mon Amour, toute mon amitié, par la même occasion. Alors nous nous posons tout d’abord dans le silence avant de commencer.

… Silence…

Eh bien nous allons pouvoir écouter les questions.

… Témoignage qu’un frère absent aurait souhaité adresser à Bidi s’il était venu, mais sinon pour vous.

Je transmettrai. Mais bon, à force de l’avoir avec nous, je vais devenir aussi comme Bidi, n’est-ce pas ? Sauf que moi, ma voix, elle change pas hein, y a pas besoin d’hurler à présent. Alors j’écoute le témoignage pour Bidi.

Question : la place de l’observateur s’intensifie. Je vois que le « je » joue encore le jeu de l’attente de la Liberté, voire parfois la peur de ne pas ascensionner comme si j’étais attaché à cette forme de libération, mais tout est vu rapidement. Je ris de moi-même, des habitudes, des projections. Tout est vu avec plus d’acuité et de clarté, et la Paix est plus profonde et plus stable. Les choses se détachent un peu plus chaque jour pour laisser le Cœur du Cœur prendre toute la place. Je n’ai pas de question, j’accueille avec un grand « oui » votre Verbe et vous remercie tous. Un pour tous et tous pour Un.

Je transmettrai cela à Bidi, mais c’est vrai que la seule chose que je peux rajouter, c’est que les témoignages de votre état, non pas de vos expériences mais, de façon générale, comment vous vous positionnez, sont extrêmement importants pour les frères et les sœurs où qu’ils soient situés, parce que ça montre que ce que nous vous parlons… comme vous avez vu, nous essayons de parler de moins en moins, même si bien sûr y a des éléments qui vous sont donnés de la vibration, parce que bien sûr, tous les frères et les sœurs qui jusqu’à présent étaient quelque part frustrés de ne pas vivre ces vibrations peuvent aussi vivre l’observateur, et c’est ça qui est fondamental et nouveau. 

Alors je sais pas si vous vous rappelez, y a encore quelque temps, l’année dernière ou à d’autres moments avec d’autres intervenants, vous passiez directement de votre Présence à l’Absence, l’observateur qui avait été déployé s’effaçait. Aujourd’hui l’observateur est, comme ce témoignage nous le dit, de plus en plus présent, parce que c’est important l’observateur. Ça veut pas dire que c’est celui qui va rester, mais l’observateur vous permet, dans cette phase, de bien voir, comme ça a été dit, les derniers rouages que vous n’aviez pas vus, hein. Et comme ce frère le dit, après vous ne pouvez que rire de vous-mêmes. Quand vous riez de vous-mêmes à tous les niveaux, vous êtes libres de votre personne, c’est aussi simple que ça.

Alors est-ce que vous êtes capables de rire de vous-mêmes ? Quand vous êtes seuls, hein, il n’est pas question de vous moquer de vous-mêmes, ni envers quelqu’un, mais c’est pour rire de vos postures, n’est-ce pas ? Parce que la Vérité est tellement légère que dès qu’il y a une densité qui apparaît, liée aux habitudes, aux réflexes et tout, ça se voit et ça vous fait sourire ou rire, et ça c’est la vraie Liberté. Bien sûr, si vous regardez les Anciens, nous n’étions pas beaucoup, quand nous étions incarnés, à être dans ce sourire permanent. Vous en aviez quelques-uns mais nous étions, comment dire, trop engoncés dans notre rôle de maître et notre rôle de servir, et nous avions oublié, tous sans exception, qu’il y avait quelque chose au-delà qui était le vrai sourire, quelles que soient les circonstances. Et ce sourire intérieur qui fleurit sur vos lèvres est un témoin magnifique de votre légèreté et de votre Présence infinie. Mais bon, je pense que ça fera plaisir à Bidi, si tant est qu’on puisse lui faire plaisir à lui. Alors…

… Autre témoignage d’une sœur pour Bidi.

Allez, je lui transmettrai, au moins je le ferai rire.

Question : je me sens être dans la permanence de la Vie car je suis la Vie qui traverse mon corps. Je ressens ce que je vis dans ce sac de viande qui peut souffrir, ou ailleurs lorsque je suis en bilocation, ou dans un rêve. J’observe ma personne qui peut encore être dans l’impermanence instable et se raconter des histoires, mais je ne suis pas cette personne et elle n’a plus d’emprise pour me faire agir comme par le passé. Je n’attends pas le passage d’Hercobulus, je vis l’instant présent. La Paix m’accompagne et je ne différencie pas l’amour que je ressens envers vous ou tout autre. Je le vis différemment selon l’expression de l’instant et du partage. Je ressens ce mouvement circulaire de haut en bas de mon être s’activer régulièrement, et cette cascade d’amour couler sur moi. Je ressens la Joie dans votre Présence d’Amour où que je sois. Si votre Présence s’exprime dans le Verbe créateur, je suis tout ouïe.

Oh le témoignage concerne Bidi, donc je ne répondrai pas, si ce n’est sur ces deux témoignages, si vous voulez, qui confirment, pour ceux qui le vivent vraiment, cette légèreté qui arrive après, quand vous avez vraiment débusqué le personnage dans ses derniers retranchements. Et là ça vous prouve, à travers même les mots qui sont employés, même si le vécu est un peu différent, en tout cas dans les mots qui sont dits entre le premier et le deuxième témoignage, c’est exactement la même chose. Vous y êtes, l’observateur se stabilise de plus en plus, vous êtes à l’Infinie Présence quoi qu’il se joue dans la personne ou dans la vie que vous vivez dans les relations. Mais vous savez que cette vie que vous vivez dans les relations ne fait qu’accompagner la vraie Vie qui est quand la personne a laissé toute la place à ce que vous êtes, et ça vous allez le vivre, vous le vivez, et on aura de plus en plus de témoignages. 

Donc pour les frères et les sœurs qui n’ont pas vécu les vibrations, les Couronnes, et qui, si je peux dire, débarquent maintenant, ils peuvent voir que pour eux c’est extrêmement facile par rapport à certains « vieux » qui sont là, si je peux dire, de l’énergie, depuis le temps, et qui ont vécu ça mais après tout un travail particulier que vous avez peut-être suivi. Aujourd’hui, ça vous tombe dessus comme ça, c’est l’Amour qui ruisselle parce que la Merkabah interdimensionnelle collective est activée déjà depuis de nombreux mois, n’est-ce pas, et donc y a une espèce de contagion qui se fait. Ce n’est plus des égrégores qui vous réunissent, c’est l’Amour qui vous réunit dans la Liberté parce que l’Amour est là, quelles que soient les apparences de votre personnage ou de l’écran du monde.

Bien sûr, vous en avez encore beaucoup, dans l’humanité, qui jouent à la guéguerre de personnes, mais c’est pas grave. L’important, c’est que vous soyez toujours plus nombreux à avoir ouvert, si je peux dire, les vannes de l’Amour et à avoir permis à l’Amour de vous investir et d’être ce que vous êtes. Et quand vous le vivez, comme les témoignages le disent, il ne peut plus y avoir d’équivoque, c’est-à-dire que même si la personne se manifeste ‒ et heureusement qu’elle se manifeste, vous êtes encore vivants dans ce plan, et même vous êtes vivants en Éternité ‒ mais même si la Lumière prend toute la place de l’éphémère, vous le voyez bien, l’éphémère est encore là. Et comme le dit cette sœur, Hercobulus n’est pas encore visible, Marie se tient prête à vous appeler; elle vous a appelés individuellement mais y a pas encore eu l’appel collectif.

Le meilleur guide, maintenant, c’est votre état intérieur et tout simplement ce qui se déroule sur le plan concret le plus dense de la scène de théâtre, c’est ça qui vous donne les repères parce que vous constatez que plus ça va mal, plus vous allez mieux et plus vous êtes bien. Que vous regardiez ce qui va mal ou pas, ça ne change rien, vous n’y êtes plus soumis, vous voyez ? Et quoi qu’il arrive, que l’Appel de Marie soit demain, qu’il soit, encore à cause des Archontes, qu’il y ait des problèmes, que ça soit décalé, mais vous le vivez, donc ça, c’est, pour nous comme pour vous, le meilleur signe que cela est arrivé et que la Liberté est acquise. Il reste juste, comme Marie l’a dit, à précipiter cette Lumière, cet Amour qui est déjà là de partout, ce qui est en train de se produire, je vous l’ai déjà signalé depuis de nombreux mois. 

Et tous vous continuez, vous le voyez, à vivre des rencontres, des états, mais, en demeurant l’observateur, toutes vos activités présentent un air de liberté, vous voyez. Quand vous riez de vous, même dans les circonstances qui vous semblaient importantes auparavant, vous avez compris, parce que vous vivez, que vous n’êtes pas cette personne, mais pourtant vous l’habitez parce qu’il faut bien continuer jusqu’au moment de la stase, sauf si bien sûr, et comme ça a été dit, les injonctions de la Lumière se transforment en impulsions Métatroniques au niveau de votre tête et de la petite Couronne. À ce moment-là le Cœur rejoint la tête et la tête ne peut plus échapper au Cœur, ça veut dire.

C’est que même dans les choses les plus ordinaires, les plus banales et triviales de ce que vous avez à faire sur ce plan, cette légèreté-là vous apparaît, et il en découle bien sûr cette immense Paix intérieure qui n’a pas besoin d’autre témoignage que ce vécu. Y a pas besoin d’images, y a pas besoin de scénario, y a pas besoin d’histoire, y a pas besoin d’attendre une date, y a pas besoin de redouter quoi que ce soit, et c’est effectivement ‒ vous le comprenez quand vous le vivez, parce que vous le vivez mais pas parce que vous pouvez le saisir avant ‒, c’est affreusement simple. 

Quand vous êtes dans la personne, c’est compliqué. Quand vous êtes dans la Vérité, c’est simple, à tous les niveaux, sans aucune exception, que ce soit pour vos pensées, pour vos rêves, pour vos activités, pour comment fonctionne votre corps, vos relations, votre vie. Tout ça devient quelque chose de différent. Alors bien sûr, vous pouvez même avoir la sensation, en vivant ça, que ça pourrait durer l’Éternité, mais parce que vous êtes l’Éternité déjà dans ce corps éphémère. C’est ça qui s’actualise à la conscience sur un plan collectif et de plus en plus individuel, vous le voyez. Donc votre choc de l’humanité, ceux qui sont dans l’observateur de façon constante, qui ont vu les habitudes, même s’il reste des bribes, toujours, c’est pas important, vous n’aurez aucune difficulté, mais vous êtes pleinement présents à votre vie dans l’éphémère. Vous cherchez plus à fuir quoi que ce soit ou à vous projeter dans l’arrivée d’Hercobulus. 

Et d’ailleurs je crois que Marie vous a parlé, moi aussi d’ailleurs, de gestation entre le 8 mars et la période de la fin de la gestation, il me semble. Alors après, si vous avez envie de vous amuser, vous pouvez toujours prédire (même si vous vous trompez, c’est pas grave), parce que ça vous amuse. Autrement, des fois, vous n’avez plus besoin de regarder quoi que ce soit, toujours parce que cette légèreté est là, pleinement là, et le sera de façon de plus en plus évidente, même pour ceux d’entre vous qui aujourd’hui se demandent de quoi on parle, vous voyez ? Et c’est en cela que les processus vibratoires vous ont permis d’arriver à un certain point de la conscience, et surtout d’œuvrer en tant que ancreurs de la Lumière et semeurs de Lumière. Aujourd’hui, même ces fonctions-là n’ont plus besoin de vous, elles se font automatiquement parce que vous êtes vivants, de partout. Mais, bon, je transmettrai à Bidi.

Y a des questions pour moi ? 

Question : rêve d’une sœur. J’ai rêvé que l’ancien président me serrait la main et me disait : « J’ai un message du pape pour vous, il est content de vous. » Je me suis sentie en joie et je me suis réveillée. Ce rêve m’a inquiétée car je sais que le pape représente l’ombre alors que j’ai été en joie en recevant son message. Que pouvez-vous m’en dire ?

Eh oui parce que ça veut dire qu’il y a des restes de personnalité qui sont encore attachés quelque part au fonctionnement. Ça veut pas dire que cette sœur ou ce frère est dans l’ombre ou a des entités ou quoi que ce soit, mais le rêve lui stipule qu’elle est encore trop sensible à l’autorité extérieure. Le président, le pape, vous vous rendez compte, indépendamment même de ce qu’ils sont réellement, mais ce sont des êtres d’influence et de pouvoir, bien sûr. Alors la satisfaction était la satisfaction personnelle. 

Tu n’as pas de raison d’être inquiète mais tu as raison de t’interroger. Ça veut dire que dans ce que tu es, y a encore ce côté, dans ta vie, qui se manifeste certainement aussi bien dans les relations avec les frères et les sœurs de ce plan mais aussi avec nous, c’est-à-dire qu’il y une espèce de… oui, c’est comme si tu te rabaissais en te soumettant à une autorité ou au regard extérieur. Donc il y a effectivement… ce rêve te dit de dépasser cette notion d’une autorité extérieure. Que ce soit auprès d’un être humain, le pape, le président ou n’importe qui, un mari, une femme, tu n’as pas à subir l’influence ni à te soumettre à celui qui, dans ce plan, apparaît comme plus élevé, parce que plus vous vous élevez dans ce plan, sur le plan de la vie sociétale et aussi au niveau spirituel, et que vous croyez être un maître ou quelque chose ou quelqu’un de plus évolué, eh ben là vous êtes nécessairement, aujourd’hui je parle ‒ à l’époque antérieure aux Noces Célestes, y avait pas moyen de faire autrement ‒ mais vous savez toujours que la notion de maîtrise, aujourd’hui, ne veut rien dire. 

Nous avons passé notre vie à vous dire qu’il fallait peut-être diriger les énergies, la vibration, pour construire quelque chose, mais on vous a toujours dit, même dans cette étape pédagogique des Noces Célestes, l’Archange Anaël vous avait, dès le début, parlé de cet Abandon à la Lumière ; aujourd’hui il apparaît comme apparent. D’ailleurs, dans le rêve, tu es contente, ça te réveille, et finalement tu t’aperçois que même si tu étais contente, t’avais peut-être pas à être contente. C’est-à-dire, le rêve te dit que quand je suis soumis à quelque chose, une autorité extérieure ou intérieure qui n’est pas vue en tant que moi-même au niveau intérieur, il y a quelque part en toi encore une soumission, et dans la soumission à quelque chose d’extérieur, même si c’est utile, même si c’est un modèle, à un moment donné il faut tuer le modèle pour être soi-même. 

Donc ton rêve te signifie simplement qu’il y a encore des petits côtés non encore éclairés que le rêve a éclairés, que tu n’as pas à te soumettre à qui que ce soit, afin de trouver définitivement ton autonomie. Et à un moment donné, il faut comprendre que y a pas d’entités, y a pas d’êtres de Lumière, y a pas de Yaldébaoth qui tienne devant la Vérité. Ça concerne un plan donné, et nous vous l’avons expliqué suffisamment longtemps, non pas pour vous faire peur mais pour vous permettre de comprendre pourquoi cette 3D dissociée ne pouvait pas, contrairement même à ce que j’ai pu dire, même ce qu’a pu dire Bença Deunov dans sa seule et ultime prophétie. Vous pouvez pas dire… y a effectivement une nouvelle vie, une nouvelle terre, puisque tout sera régénéré, hein, ça a été dit : « Y aura de nouveaux cieux et de nouvelle terre », mais la projection catastrophique a été de croire qu’il y avait une solution de continuité entre ce qui est vécu sur cette terre et après, parce que ça, c’est faux de dire ça.

Les repères, ce sont plus les mêmes, vous retrouverez absolument pas les mêmes formes de conscience ni les mêmes personnes, si je peux dire, vous voyez, et ça, ça suffit à créer une distance. Dans la plupart des enseignements présents, et à raison de plus encore, passés, vous mettez une distance, l’âme est satisfaite, mais vous oubliez l’Esprit. Donc voilà même ce rêve traduit cela. Rappelez-vous, c’est l’éclairage, nous vous l’avons dit, des derniers comportements, des derniers positionnements qui ne sont pas en accord total avec la Lumière et qui signent simplement, soit la soumission, mais la soumission est toujours liée à la peur, et on revient toujours à cette peur archétypielle, je parle pas de la peur de quelque chose mais même ce que vous pourriez nommer l’élément peur.

Or qu’est-ce que vous constatez quand vous êtes observateurs, comme ça a été décrit dans les deux témoignages précédents ? C’est qu’il ne peut pas y avoir de peur, de rien. Vous pouvez pas être en joie et en peur. Vous pouvez pas être dans l’Amour et éprouver la peur, et la soumission est un des masques de la peur. Vous le voyez bien dans les couples quand même, par exemple, parce que c’est là où ça s’exprime. Dans le milieu professionnel, c’est plus complexe, mais dans le milieu familial, que ce soit avec les parents, les enfants, le mari, la femme, c’est quelque chose qui a tendance à ressortir, je dirais habituellement très souvent, même si c’est masqué et enrobé. Et c’est d’ailleurs ce qu’il se produit à l’heure actuelle, de partout où vous regardiez, dans les groupes sociaux, dans les familles, dans les régions, dans les pays. Alors ceux qui ont peur de perdre le contrôle, ils veulent encore plus soumettre les autres, en les privant de liberté sous prétexte de sécurité. Mais celui qui cherche la sécurité c’est l’ego, c’est jamais la Vérité. Alors on continue.

Question : c’est une vision récente, la nuit, les yeux fermés. Cela commence par un rêve : je suis dans une grande pièce nue, de couleur claire. Un homme est assis sur une chaise assez loin dans la pièce. Il est austère et autoritaire, habillé de gris. J’ai l’impression qu’il a un rôle de pouvoir puissant dans la société. Il se rend compte de ma présence et voit que je sais. Il se lève et se transforme en ce qui peut être un Archonte d’environ trois mètres de haut…

C’est un Archonte, oui.

… il s’avance vers moi, menaçant, ironique, j’ai l’impression qu’il me vampirise. Ses yeux bleu clair sont comme d’énormes vortex, comme pour m’hypnotiser. Je soutiens son regard et lui dit par télépathie : « tu es une partie de moi ». Il est très puissant et je me sens faiblir, je baisse un instant les yeux vers ma poitrine pour me recentrer, mais je continue à me sentir englouti ou possédé. La peur me gagne. Il me chuchote à l’oreille droite : « puisque tu es une partie de moi… », cela coupe la vision. Je me réveille réalisant que je n’ai pas réussi à être tout amour devant cet être. Pouvez-vous m’éclairer ? 

Alors la stratégie de la peur, la stratégie du choc, est la façon dont se conduisent les Archontes mais aussi leurs affidés, les méchants garçons, les guignols, parce que la meilleure façon d’asservir l’autre et de le vampiriser, c’est d’exprimer la peur, de faire peur, parce que quand vous faites peur, il peut plus y avoir d’amour, et le rêve ne montre que ça. Mais tu t’es réveillé, tu as senti que y avait aucun danger, et il suffisait de te réveiller pour échapper à cela. Maintenant, le rêve ne veut pas dire que tu es en contact avec un Archonte ou que… ça te dit simplement que l’Archonte est une partie de toi, et vous le savez puisque vous avez des structures d’enfermement dans votre corps de chair et auquel la conscience ordinaire est bien sûr extrêmement réactive.

Tout ce qui a été bâti sur cette terre, que ce soit dans la période moderne, que ce soit dans les temps dits spirituels, que ce soit même en Inde ou encore en Égypte, dans les premiers temps ou tout ailleurs, c’est toujours le même principe. Dès que la notion de peur est présente, de quelque nature que ce soit, c’est une porte ouverte pour la résonance archontique en vous. Et vous voyez le cercle vicieux. Plus vous laissez la peur apparaître ‒ parce que la peur elle apparaît d’elle-même, vous allez pas la chercher ‒, plus l’Archonte se nourrit, et plus vous avez l’impression qu’il faut vous dégager et vous battre plutôt que de sourire, plus il vous vampirise. Et la société fonctionne comme ça. 

Mais c’est pas nouveau, ça a toujours été comme ça, parce que le corps de chair, il fait partie de la vie de ce monde, et dans ce monde, la constitution que vous avez est celle des mammifères, nous avons tous cette constitution, et dans la constitution d’un mammifère, vous savez que soit vous êtes un ruminant, un herbivore, soit vous êtes un prédateur. Y a pas de demi-mesure, hein. Donc le prédateur, il agit bien sûr en vous mangeant, mais toujours y a cette sécrétion de peur. Et plus y a cette sécrétion de peur, parce que ça correspond effectivement à des molécules, à des hormones, plus vous nourrissez l’Archonte ‒ qui est en vous ‒, et c’est pour ça que je vous ai dit pendant des années : la peur ou l’Amour, y a pas d’alternative. 

Si c’est la peur, c’est la personne et la partie archontique qui est inscrite en vous qui s’exprime, et que cette peur soit irraisonnée ou liée au mari ou à la femme, ou aux parents, ou aux enfants, ou à une relation. Mais même votre sourire aujourd’hui, dans les relations de ce monde, le sourire simple, sans discours, suffit à faire cesser le vampirisme. Y a pas besoin de dire à l’autre : « Tu es un vampire, tu es un salaud, tu es un Archonte, tu es ceci, tu es cela, tu es possédé, tu es dans le mal ». Non, vous avez offert une résonance, c’est pour ça que je vous ai dit : « c’est celui qui dit, qui est ». Tout ce qui apparaît sur la scène de théâtre vous concerne, y a pas « d’autre ». C’est pour ça que le Christ, il disait : « Si on vous donne une gifle, tendez l’autre joue. » Ça ne veut rien dire d’autre que ça. Ça veut pas dire que vous avez à vous soumettre, ça veut dire que vous avez à être, sans peur, non pas en dépassant les peurs mais en laissant (maintenant c’est encore plus facile) l’Amour émerger et l’observateur qui est la conséquence directe. 

L’observateur ou le spectateur, quoi qu’il se déroule sur la scène, même si y a des émotions, sait très bien qu’il n’est pas l’acteur. Mais par contre l’acteur, lui, ne sait pas qu’il y a un spectateur, et quand il a vu le spectateur, ou l’observateur, eh bien l’acteur peut jouer son rôle sans être perturbé, si je peux dire, et la peur n’a plus de raison d’être, c’est du cinéma. C’est pour ça, tant que vous n’avez pas ri de vous-mêmes et de ce monde dans un grand éclat de rire cosmique, vous êtes encore impliqués quelque part. Mais les témoignages nous montrent, pour ceux que nous avons eus pour Bidi, déjà quelque chose qui est profondément différent aujourd’hui.

Donc dans ce truc-là, il t’est montré simplement ce que je viens de dire, hein. Mais rappelez-vous, une fois que c’est vu, que ce soit en rêve, que ce soit à l’intérieur de vous, que ce soit avec vos yeux de chair dans les relations, dès que c’est vu, ça n’a plus de prise. C’est aujourd’hui instantané. Ça dépend de ce que vous nourrissez. Si vous nourrissez l’histoire, vous n’êtes plus observateurs. Si vous êtes observateurs, l’histoire se déroule toute seule et facilement, et ce qui a été vu par l’Intelligence de la Lumière disparaît. Donc ça ne sert à rien d’avoir des appréhensions parce que les appréhensions viennent effectivement de l’incarnation, des histoires collectives de l’humanité qu’on appelle les naissances, les morts, les guerres, l’asservissement, les prédations, l’argent, l’usure, l’intérêt, les organisations, les religions. 

Est-ce que vous avez beaucoup de religions ou de mouvements spirituels qui ne jouent pas sur la peur ? Vous le voyez bien. Quant aux gouvernements, j’en passe et des meilleures parce que tout est bâti sur la peur, donc vous avez des assurances, à tous les niveaux.

Alors on continue. 

Question : les Étoiles incarnées seront-elles sur les Cercles de Feu?

Ah tout à fait, et les Étoiles non incarnées aussi, sans exception. Vous aurez d’ailleurs quelques petites surprises au travers de vos connaissances, certaines hein. L’habit ne fait pas le moine. Vous comprendrez ce que ça veut dire à ce moment-là, parce que ça a été caché pour beaucoup d’Étoiles. Enfin beaucoup, pour celles qui sont présentes sur terre avec vous. 

Alors je ris parce que bien sûr nous savons qu’il y a eu une épidémie de Marie à un moment donné, vous avez vu. On les entend plus, hein. Si vous regardez bien, elles ont disparu de la scène; eh oui, parce que là, elles sont allées à confesse. Elles sont allées à confesse et puis là maintenant il faut qu’elles prient, hein, enfin elles croient qu’il faut qu’elles prient, c’est pas grave. Mais en tout cas, vous avez vu que tous ces personnages de pacotille ont disparu de manière globale, alors que les vraies, elles, y en a pas beaucoup bien sûr, mais vous en avez, allez on va dire, une ici de ce côté de l’Atlantique et une de l’autre côté de l’Atlantique, qui savent maintenant qui elles sont. 

Mais encore une fois rappelez-vous, les Étoiles quand elles sont présentes, quand elles étaient présentes, n’avaient pas besoin de savoir qu’elles étaient des Étoiles, parce qu’à l’époque, pour elles, ça n’aurait rien voulu dire de voir tout cet agencement. Il était important qu’elles soient pleinement présentes dans leur jeu, et ce jeu était impulsé par la Lumière et leurs histoires vécues au sein de ce monde bien sûr. Mais je crois que les Étoiles vous ont déjà expliqué ça, hein.

Alors on continue si tu veux bien.

Question : pourquoi le nombre de jours après l’Appel de Marie et la stase, jusqu’au grille-planète, est précisément de 132 jours? 

Alors ça, faudra demander à Marie, ce nombre est extrêmement important. Moi je ne me mêle pas de numérologie ou de symboles liés aux chiffres, mais si nous vous le répétons depuis tant d’années, ce chiffre de 132, c’est qu’il a une raison d’être, hein. Et en plus, c’est le temps nécessaire dans l’aspect purement mécanique céleste. Quel que soit le jour de la visibilité de Nibiru, il faut, quelle que soit la date où ça apparaît, qu’il y ait cet intervalle de temps pour permettre, après donc l’arrêt de rotation et le départ de la Terre dans l’autre sens, de finaliser, de la façon la plus parfaite possible, par les influences planétaires. Mais je vous rappelle que là, ça n’est pas de l’astrologie, ni même de l’astronomie, puisque toutes les planètes de ce système solaire vivent l’effusion de Nibiru.

Et donc il y a, au travers de certaines parties du zodiaque, hein, si vous comptez, ça fait pas tous les signes, mais les signes qui seront concernés plus les planètes qui y seront ne génèreront pas les influx archontiques liés à l’astrologie mais donneront à vivre les archétypes. Jupiter, avant toutes choses, dans l’unité, c’est l’étoile qui correspond à la Joie, vous voyez. Donc tous ces rayonnements, toute cette mécanique céleste qui était falsifiée de par l’enfermement, l’arrivée de Nibiru, et en particulier depuis le virage derrière le Soleil, permet de libérer l’influence archétypielle des planètes, non pas pour donner une quelconque caractérologie ou typologie de votre personne mais pour effuser la Vérité en vous.

Alors bien sûr, vous allez me rétorquer que bien sûr si ça se produit maintenant, c’est pas la même chose que dans six mois, c’est pas les mêmes aspects planétaires, mais c’est pas grave. J’ai pas dit que ça devait être telle ou telle planète, mais que certaines des planètes, avec l’alignement du centre galactique, avec l’alignement du Soleil et de Nibiru par rapport à la Terre auraient des effets extrêmement particuliers sur les consciences qui seront encore dans des corps de chair, à l’air libre et non pas sur les Cercles de Feu, qui verront des aspects résolutoires de ce qu’il y a à libérer.

Maintenant, vous pouvez toujours trouver des relations dans la numérologie, dans les symboles, bien sûr, hein, et dans la Bible et dans l’Ancien Testament, vous en avez beaucoup. Dans les prophéties, il est toujours fait état de trois ans et demi, des deux temps, un temps, la moitié d’un temps. Donc là, 132 jours, vous pouvez vous amuser à calculer qu’est-ce que ça fait en semaines et jours, et trouver, Mais le 132, je pense, a été un langage codé pour certains frères et sœurs, qui a été un réveil, et en particulier, je dirais, certains êtres particuliers qui n’ont été activés que par ce nombre, cette vibration de nombre, 132, voilà. Vous avez les guignols, eux ils se servent du 666 ; chacun ses jouets, hein. Mais c’est important pour ce que ça véhicule au niveau de l’inconscient, et même au niveau de la programmation du système de contrôle du mental humain. 

Je vous l’ai dit, la libération de la Terre, en 2011, la libération du noyau cristallin de la Terre a commencé à mettre fin, avec la naissance de l’Onde de Vie, à la majorité des lignes de prédation, lignes de prédation inscrites entre des monuments mais aussi inscrites dans les groupes humains, les égrégores, extrêmement puissants. Parce que regardez, si par exemple vous regardez du côté des saints occidentaux, ils ont vécu les stigmates, c’est-à-dire des signes qui correspondent au christianisme et pas à l’hindouisme, et vous aviez aussi des maîtres, en Inde, qui n’ont pas été stigmatisés. Ils parlaient de tout autre chose mais c’était le même vécu, simplement vous étiez soumis aux égrégores dans lesquels vous rentriez : religieux, culturels, sociétaux, familiaux. Or les égrégores n’ont plus aucun pouvoir sur vous, sauf ceux qui restent par habitude, n’est-ce pas ? C’est ça, les 132 jours. 

C’est à travers les mots et la lecture, non pas vous faire interroger sur le sens mais être pénétrés par l’archétype du 132. Dans 132, vous avez 1, 2, 3, vous avez la tri-Unité avant toute chose, la Nouvelle Eucharistie. Et voilà ce que je peux en dire. Y a nécessairement d’autres explications que vous pouvez retrouver par vous-mêmes, je ne vais pas toutes les détailler, ça me paraît très compliqué. Alors on continue.

Question : quelle est la signification de la pénétration du Cube Métatronique par l’Étoile ER ? Le Cube est-il partie intégrante du corps d’Êtreté? 

Le corps d’Êtreté, vous le savez, est constitué d’un assemblage de triangles. Bien sûr y a des circuits entre les triangles, hein, tout ça c’est la structure du corps d’Éternité. Le cube est la représentation de Métatron en 5D. Rappelez-vous la première impulsion Métatronique, y a de nombreuses années, au niveau de KI-RIS-TI pour ceux qui y ont goûté. Là c’était l’archétype Métatronique, c’était la Lumière pure. Là, c’est réellement la Présence de Métatron qui est en vous, bien sûr, comme tous les autres Archanges, mais ça signe surtout que vous êtes en plein dedans, dans la fin de l’illusion totale. Et plus vous sentez ça, parce que vous savez que Métatron est positionné d’ores et déjà depuis de nombreuses années, n’est-ce pas, au niveau des Cercles de Feu restants, c’est-à-dire les six sur les sept qu’avaient construits les Néphilim, les géants. 

Et Métatron, une fois que les Noces Célestes se sont réalisées, une fois que le noyau cristallin de la Terre, à la fin de l’année 2011, a envoyé les premières impulsions, Métatron était présent depuis de très nombreuses années autour du Soleil, comme nous. Et d’ailleurs même vos images des scientifiques qui observent ça vous montrent ce cube. Le cube est la 5D, c’est-à-dire que vous êtes, comme nous vous l’avons expliqué et comme vous le témoignez, vous êtes de plain-pied déjà dans la 5D, simplement la 3D n’a pas encore disparu, c’est en train de se faire, et le fait que le Cube Métatronique soit maintenant installé, le fait que le Lemniscate Sacré soit activé, et le fait que la Joie prenne tout l’espace, et le fait que l’observateur soit de plus en plus présent chez chacun de vous, signent de manière indubitable que vous vivez les temps de la fin physique de cette dimension, entièrement et concrètement. 

Alors je vous ai dit que c’est en ce moment, il ne peut plus y avoir de délai si je peux dire, mais vous savez toujours qu’avec le jeu d’échecs que croient jouer encore ceux qui ont perdu, ils essayent toujours de trouver des choses pour continuer à jouer. Mais vous voyez bien que c’est pas possible, vous voyez bien ce qui se passe sur terre et en vous. Alors bien sûr, quand vous êtes installés dans la Joie récemment, vous vous en foutez que ça se termine parce que vous êtes tellement joyeux, mais demandez à vos frères et sœurs qui, eux, ont été libérés antérieurement à cela, c’est-à-dire par l’Onde de Vie, par exemple en 2012, ou par le Canal Marial plus récemment. Ah ben ils commencent peut-être à en avoir un peu marre d’être dans la Joie et de ne pas être définitivement dans cette Éternité. Ils ne sont pourtant pas dans l’attente, ils sont pas dans le doute ni dans le déni, mais c’est vrai que à force de vous acclimater à ça, c’est-à-dire à l’observateur, à la Joie, pour l’instant c’est nouveau, ça vous plaît, mais si ça devait durer des années, c’est vous qui allez faire la révolution pour zigouiller tout le monde. 

Ça serait pas bien, hein, mais donc je veux dire que pour l’instant, pour beaucoup d’entre vous qui avez pas vécu la libération par l’Onde de Vie, c’est magique parce que c’est nouveau, mais je vous garantis que si ça avait duré plus, allez, on va dire plus de deux, trois ans encore, vous seriez tous sur une île déserte et en extase parce que c’est préférable d’être en extase que d’affronter la personne, même si vous ne l’êtes plus, parce que ce jeu-là, il peut pas durer éternellement. Demandez à ceux qui ont vécu la Libération réellement et concrètement, même s’ils sont toujours joyeux, si par moments ils se posent pas la question que ça serait bien quand même que ça se termine, cette partie-là. 

Vous savez, y a des jeux, même quand vous êtes petits et que vous jouez, même les jeux les plus passionnants, à un moment donné vous avez envie d’arrêter parce que ça vous fatigue, quel que soit le jeu, quel que soit le plaisir éphémère ou même cette Éternité qui est une Joie. À un moment donné, même si c’est parfaitement vécu, ça peut devenir, non pas lourd mais ça peut entraîner un besoin de liberté immédiate, mais totale, même par rapport à la forme. Mais rassurez-vous, quels que soient les travers que peuvent encore vous glisser les méchants garçons, ils ont perdu toute possibilité de durer dans leur action, quelle qu’elle soit, et vous le voyez d’ailleurs. 

Donc vous êtes rentrés dans les temps de la délivrance, comme nous vous l’avons dit, vous êtes rentrés dans les temps de l’Ascension, comme Marie vous l’a dit, à la date précise de début mars. La gestation s’est bien passée, l’accouchement est en train d’être déclenché, il manque plus que la délivrance, et cette délivrance, elle est située en ce moment même. Mais quand je dis « en ce moment », c’est chaque jour un peu plus en ce moment, jusqu’à ce que Marie vous appelle et jusqu’à ce que vous voyiez le signe céleste. 

Alors je sais pertinemment que vous êtes, à certains endroits de la terre, de plus en plus susceptibles de prendre des photos, des vraies photos, c’est plus des images fantômes, surtout quand vous voyez apparaître, à côté du Soleil, plusieurs corps planétaires, parce que là vous pouvez pas tricher, c’est pas un effet fantôme ou un effet de lentille, c’est la vérité. Mais vous savez bien que c’est pas visible de partout ni de façon permanente, ce qui est différent. Et là, ce qui vous cache… je vous ai dit que Nibiru a fini son tour autour du Soleil, donc passant devant le Soleil par rapport à vous, elle va devenir visible, mais il suffit pas qu’elle passe devant le Soleil et qu’elle soit éclairée par le Soleil, il faut aussi que les derniers reliquats de la couche la plus proche, que vous nommez la ionosphère, que vous nommez corps causal pour nous, soit suffisamment perméable afin de voir ce qui ne vous était pas visible et qui pourtant est effectivement présent dans vos cieux. C’est présent mais invisible, vous en observez les effets sur vous, sur le système solaire. 

La visibilité n’est même plus, je dirais, un problème de vitesse de Nibiru, parce que le virage est achevé, ça dépend simplement de l’interaction directe de Nibiru, parce qu’elle devient directe et vous le voyez au-delà de la ceinture de feu du Pacifique à travers tous les volcans, je dis bien tous les volcans de la terre qui se réveillent, sans aucune exception, à tous les niveaux, même les volcans endormis qui commencent à avoir ce que vous appelez des trémors, c’est-à-dire des petits tremblements de plus en plus importants, même s’ils ne sont pas encore en éruption, donc là, ça signe l’influence directe de Nibiru. 

D’ailleurs je crois que les dragons vous ont dit qu’ils avaient fini d’ajuster la terre, ils ont fini d’ajuster le réglage des flux des volcans, comme les Arcturiens, et maintenant nous sommes comme vous, comme nous vous l’avons dit, nous assistons en direct, je peux dire, à la dissolution de ces dernières franges. C’est pas ce qu’ils vaporisent dans le ciel qui va vous empêcher de le voir, c’est simplement ce qui se passe dans la ionosphère qui est bombardée sans arrêt, d’ailleurs vous sentez bien que dès qu’il y a un évènement solaire, surtout les trous solaires, et quand le vent solaire arrive sur la Terre, vous sentez bien ce qui se passe quand même. Et à chaque fois c’est un coup de buttoir, à chaque fois ça va aller impacter le noyau terrestre, à chaque fois vous allez avoir des sons qui reviennent, les Trompettes de la Terre, un peu, à différents endroits de la terre, mais pas encore de façon permanente. 

Ça veut pas dire que Nibiru a encore de la distance à faire, c’est fini, c’est simplement la radiance d’Hercobulus et du centre galactique, parce qu’il se trouve qu’en cette période, je vous rappelle que bientôt vous rentrez dans quel signe zodiacal, vous le savez, le sagittaire, or vous avez notre vénérable Orionis, dans les prophéties qu’il avait faites quand il était Michel de Nostredame, Nostradamus, il avait parlé d’une chose extrêmement précise qui a aussi était donnée par les prophètes de l’Ancien Testament, si mes souvenirs sont bons, c’est Job et Énoch, et aussi David je crois, mais enfin bref vous avez plusieurs prophètes qui avaient parlé, et Orionis l’a écrit à cette époque-là en toutes lettres : la flèche du sagittaire envoyée depuis Orion, relayée par le centre galactique, qui est l’impulsion de Bételgeuse, demeure des géants, qu’ils avaient programmée avant de quitter la terre afin que la Lumière s’établisse de façon massive là où Métatron sera, c’est-à-dire les Cercles de Feu. 

Alors je vous rappelle quand même, parce qu’il y en a parmi vous qui vont entendre cette notion de Cercles de Feu sans rien connaître de l’historique. Il ne sert à rien de savoir où ils sont. Je sais que certains parmi vous y vont parce qu’ils savent où c’est. Vous savez qu’il y en a deux en Europe, en particulier, et que vous avez la possibilité de vous y rendre, mais j’ai toujours dit que ça ne servait à rien, ça ne vous protégera pas. Par contre, vous pouvez y aller pour bénéficier de l’énergie Métatronique, mais je vous rappelle que vous avez la même qualité vibratoire chez les elfes, par exemple, à l’orée des villages, c’est la même chose. Mais ces lieux sont prédisposés parce que ce sont eux qui ont conduit, à travers les formes sculptées des Néphilim, les hexagones agencés en cercle sur trois rangées, qui ont permis, lors de la première effusion de l’Esprit Saint, qui était extrêmement ténue dans l’année 84, qu’il fallait que ce soit accumulé, même si certains êtres le percevaient et l’ont vécu à ce moment-là, en des lieux précis qui devaient conduire la Lumière jusqu’au noyau cristallin de la Terre. 

La jonction de la Lumière dans sa triple composante, au niveau des Cercles de Feu et au niveau de l’individu, s’est réalisée de manière concomitante partout sur les Cercles de Feu et sur la terre le 15 août de l’année 2009. C’était les Clés Métatroniques OD-ER-IM-IS-AL, voyez, donc tout ce que vous avez vécu, même pour ceux qui suivent tout ce que nous vous avons donné depuis longtemps, vous vous apercevez que même ce que j’ai pu dire avant les Noces Célestes se réalise maintenant. Alors l’être humain est tellement pressé que quand j’ai expliqué ça avant les Noces Célestes à des groupes restreints, et même antérieurement aux canaux modernes, si je peux dire, l’être humain s’est emparé de ça et a dit « c’est maintenant », mais j’ai jamais dit que c’était maintenant. D’ailleurs je vous l’avais dit, avant la fin de l’année 2012, je vous avais dit, ceux qui ont pris des crédits, qui pensaient ne pas devoir payer des impôts, qu’ils risquaient d’avoir de drôles de surprises. 

Bien sûr que nous aurions aimé que cela se passe à la bonne date, qui n’est pas 2012 d’ailleurs, hein, qui devait être synchrone, si je peux dire, avec la libération du noyau cristallin de la Terre, c’est-à-dire à la date ultime qu’avait donnée Ramatan de sept ans, qui était le 28 octobre 2011. Et vous voyez, vous comptez combien d’années se sont écoulées depuis cette date, ça fait six ans. C’est pas par hasard, même si effectivement la trame temporelle aurait pu vous faire croire, et nous faire croire, que ça serait aussi simple que ça, mais nous avons commencé à avoir des petits doutes à ce moment-là ‒ voyez, je vous reparle de l’histoire mais comme c’est du passé, ça ne vous impacte plus ‒ au moment où ils ont voulu vacciner l’humanité contre une certaine maladie, et que nous avions été obligés de comprendre pourquoi, après l’effusion Métatronique du 15 août 2009, y avait pas eu autant de frères et de sœurs à rejoindre le Soleil dans le corps d’Éternité pour pouvoir le ramener sur terre. Et quand nous avons vu ça, nous avons su à ce moment-là que nous ne pouvions pas avoir suffisamment de corps d’Êtreté constitués sur la terre et que Nibiru n’avait pas fait ce qu’il fallait. 

Donc à partir de là nous avons ajusté, et nous avons pu… finalement, vous voyez, c’est une immense grâce, parce que ça a permis de vivre la douceur que les témoignages expriment, et ça c’est important. Donc c’est pour ça que je vous dis, et que je ne veux plus vous parler de dates, je vous parle des dates du passé, ça je peux en parler, elles sont passées, mais que nous vous disons tous que ça sert à rien de chercher une date. On ne peut que vous dire « c’est en ce moment même », mais ce moment même n’est pas la même chose que le moment que nous espérions au mois d’août 2009, vous voyez ? Et pourquoi je disais ça, c’est quoi la question?

… quelle est la signification de la pénétration du Cube Métatronique par l’étoile ER…

Je l’ai dit, c’est la fin.

… et le cube est-il partie intégrante du corps d’Êtreté?

Non, il se déploie dans le corps d’Êtreté en un certain nombre de triangles qui sont vivifiés. Le Cube Métatronique vient stabiliser la Merkabah interdimensionnelle qui était déjà active, et surtout fait passer la totalité de la conscience en fonction de ce que nous avons expliqué les uns et les autres durant ces entretiens. Alors je vous invite à vous replonger dans les entretiens que vous allez avoir parce que tout y est, tout le processus final vous est révélé. Et je crois effectivement qu’on vous a aussi révélé plus d’informations sur la stase en elle-même. Voyez, je ne vois pas quoi vous donner d’autre comme informations, ni les uns ni les autres, parce que nous ne pouvons qu’être avec vous avec plaisir, et maintenant tout se déroule tout seul. Donc on ne peut qu’accompagner ce qui se déroule, vous donner un éclairage qui va quand même nourrir un peu même votre mental, mais qui surtout va être une espèce d’aiguillon pour ceux qui ne vivent rien, parce que eux aussi, maintenant, voient l’observateur. 

Donc tout ça c’est très important, et quand je vous disais qu’en définitive tout procède de la Lumière, c’est la stricte vérité. Vous savez que même si y a Mikaël et les Arcturiens là-haut qui font encore des trucs, mais bon, c’est leurs jeux, faut les laisser jouer ces enfants, n’est-ce pas ? Ce que je veux dire par là, c’est que tout se déroule maintenant, absolument tout, la machine est lancée. Alors bien sûr, on pourrait avoir l’impression qu’elle va freiner, mais je vous ai dit déjà au mois de septembre, je crois, que ça ne s’arrêtera plus et vous le constatez. Le train est lancé. Et même la visibilité de Nibiru, qui est certes loin d’être constante partout au même moment, traduit effectivement que, si vous le voyez, avant je disais c’est des images fantômes, ou des anomalies d’optique, ou des gens qui trichaient, aujourd’hui je vous dis, c’est la vérité. Et c’est ça que beaucoup de frères voient, et puis vous avez Mikaël quand même, vous voyez bien, si vous regardez les actualités du ciel, vous voyez bien que le nombre de météorites, de bolides avec des couleurs incroyables sont de plus en plus fréquents de partout sur la terre. Tout ça, ça lacère littéralement.

Vous savez, Mikaël vous l’a dit, il a ensemencé les terres, les mers et tout, mais là il continue son labourage du ciel afin que la pénétration de la Lumière, du centre galactique, du triple rayonnement de Nibiru, pénètre avec plus d’aisance. Alors bien sûr, y a des conséquences au niveau de la Terre enfermée. La Terre est libérée mais le noyau cristallin de la Terre, vous savez que la Terre de 5D, son noyau et son manteau, ils sont en quoi ? En silice. Comment voulez-vous que dans la terre où y a d’autres choses que de la silice, la silice recouvre la terre ? Il faut que la silice sorte des volcans tout simplement, et ça se produit. C’est-à-dire que vous pouvez imaginer la translation de la Terre de 3D à 5D, ici, qui passe là, mais c’est pas du tout ça. C’est ici qui grandit, bien sûr, parce que la circonférence de la Terre ne sera plus la même, mais la structure du manteau ne sera plus la même. Ça ne sera que de la silice, du sable, comme vous avez sur Mars, puisque la vraie vie, pour ceux qui resteront dépositaires de l’expérience de vie en 5D de la Terre, sera en intraterrestre bien sûr. 

Y en a d’ailleurs parmi vous, nous vous l’avons toujours dit, qui seront en intraterrestre. Rappelez-vous, quand je dis vous êtes en intraterrestre, vous n’êtes pas limités à l’intraterrestre, c’est votre forme qui est adaptée, dans le corps d’Êtreté, à l’environnement de la nouvelle Terre, mais vous, vous pouvez avoir toutes les formes. Et d’ailleurs beaucoup d’entre vous viendront, après l’achèvement de l’ascension de la Terre, pour voir, par curiosité et par intérêt de la conscience, tout simplement, ce qui se déroule sur cet endroit. On va pas en faire mémorial, bien sûr, vous vous doutez bien, on va pas célébrer quelque chose qui n’avait pas de raison d’exister, et d’être célébré, n’est-ce pas, mais ça vous permettra quand même d’éprouver, non pas une nostalgie mais de voir concrètement ce qu’est devenue cette terre magnifique. 

Allez, j’ai répondu aux deux questions je crois. 

Question : Anaël m’a parlé de pathologie concernant exclusivement ma constitution d’Éternité appliquée en ce monde… 

J’ai rien compris. J’ai entendu mais je comprends rien à ce que ça veut dire. Comment est-ce qu’il pourrait y avoir une pathologie dans le corps d’Éternité ? Ah, dans sa relation à ce monde. D’accord, on continue. C’est un peu mal exprimé mais ok, j’ai compris.

… pouvez-vous m’éclairer ? 

Ah, elle, elle a rien compris.

… Je répète la question ?

Ah oui, vaut mieux alors, parce que si elle a pas compris elle-même…

… Anaël m’a parlé de pathologie concernant exclusivement ma constitution d’Éternité appliquée en ce monde… 

Déjà je ne comprends pas ce que ça veut dire, ça. C’est peut-être lié… Alors les seules pathologies que je vois de l’Éternité, qui peuvent se traduire dans ce corps, c’est bien sûr certaines lignées, nous vous l’avons expliqué. Si vous avez une lignée reptilienne, que vous le vouliez ou non, votre personne est prédatrice, même si vous vivez les vibrations. Que vous le vouliez ou non, c’est comme ça, vous n’y pouvez rien. Maintenant ça change, parce que vous aussi vous êtes placés dans l’observateur, mais avant c’était pas possible de remédier à ça, je l’ai expliqué très très longuement. C’est la seule pathologie que je vois. Parce que le reste, c’est des traits, on va dire, d’âme mais c’est pas des « pathologies ». La seule pathologie, au niveau de l’Éternité, c’est l’anomalie primaire, c’est tout. Le reste est parfait.

Donc c’est seulement l’influence de cette résonance d’origine ou de lignée reptilienne ‒ ou prédatrice, parce que y a pas que les reptiles… sur ce monde y a que les reptiles, mais vous avez aussi les insectes, hein, vous avez, sur terre on appelle ça comment? Les mantes religieuses, vous savez. Eh bah c’est la même chose, simplement que là, c’est plus des Dracos, c’est des mantes religieuses, c’est-à-dire que la polarité féminine est sur le devant. Et y a des mondes enfermés par ceux qui étaient alliés avec les Dracos à l’époque. Mais à part ça je vois pas ; la seule pathologie, c’est celle-là. C’est, de manière le plus souvent inconsciente, le besoin de contrôler, de dominer, de donner son point de vue sur tout, d’être incapable de se taire, tout en vivant les vibrations. Parce que y a un besoin inconscient, chez ces frères et ces sœurs avec cette origine ou cette lignée reptilienne, de contrôler. 

D’ailleurs vous les voyez. Ils sont très attentifs au regard de l’autre parce qu’ils sont incapables, pour l’instant, d’être entièrement autonomes et donc de vivre la libération totale. Maintenant c’est différent parce que l’observateur est là, et chez eux aussi, ça relâche. Ils commencent à rire d’eux-mêmes, à rire de leur prédation et de leur comportement, envers même les êtres qu’ils aiment. J’espère en tout cas qu’ils rient, hein ‒ d’eux-mêmes. 

Donc je peux rien dire de plus parce que déjà c’est posé de façon particulière. La pathologie d’Éternité, j’en connais pas à part ça, ou alors elle exprime des notions de résistance qui étaient responsables des fractures, des problèmes au niveau des os, au niveau des Portes et au niveau de la tête. Mais à part ça je vois pas, mais c’est pas une pathologie d’Éternité, hein.

Alors on va pas plus loin.

Question : un frère. Le 12 novembre, je me suis couché vers 22 heures et me suis « endormi » sans perdre conscience. Je me suis retrouvé dans un espace sans fin, d’un beau gris bleu laiteux, vide de toute pensée. Quand je me suis rendu compte que j’étais passé de l’état de veille à l’état de sommeil sans perdre conscience, mon cœur s’est mis à battre à un tel rythme et avec une telle force que j’ai cru qu’il sortait de ma poitrine. Tout le reste de mon corps avait le même rythme. Je me suis réveillé en sursaut vers 22h30. 

Alors, ça aussi, c’est la conscience qui passe dans le corps d’Éternité. Il a été expliqué, durant ces entretiens, que vous aviez la possibilité de percevoir un autre corps qui est votre corps d’Éternité, qui épouse votre corps physique pour l’instant, quelle que soit votre dimension originelle dans votre monde d’origine, c’est-à-dire qu’il est complètement superposé au corps physique, d’accord ? La conscience peut aussi percevoir ce corps, mais la conscience ordinaire, parce que ce frère le dit : « Je suis passé de l’état de veille à l’état de sommeil sans perdre la conscience ordinaire », alors que le sommeil, c’est la perte de la conscience ordinaire, et par contre ce qu’il dit est tout à fait vrai. Et là, à ce moment-là, votre conscience ordinaire voit la conscience d’Éternité, à travers cette couleur, et à ce moment-là bien sûr, ce qui est vu s’impacte et ça donne des vibrations incroyables.

C’est d’ailleurs pour ça que l’approche de la Lumière nécessite, dans tous les mondes, un processus d’approche progressif. Je vous rappelle que la Lumière que vous vivez aujourd’hui, si vous deviez la vivre avant les Noces Célestes, la même intensité, vous n’existeriez tout simplement plus. Votre corps n’aurait même pas le temps de brûler, il éclaterait. Or aujourd’hui vous l’encaissez sans trop de problèmes apparemment. Vous vous êtes, comme la grenouille, acclimatés à votre propre Éternité, de plus en plus, même ceux qui ne vivent rien. C’est pour ça que même ceux qui n’ont rien vécu jusqu’à présent commencent à se découvrir au sein de l’observateur. Vous voyez, les choses, nous vous l’avons toujours dit, mais elles deviennent affreusement simples.

Plus y a de la Lumière, plus c’est intelligent et plus c’est simple, et plus c’est automatique. C’est exactement cela qui se déroule. Tout ce que j’avais expliqué au niveau des aspects physiques, les vents, les volcans, la vitesse des vents, les pluies, la sécheresse, le bouleversement climatique, les séismes, tout ce qui se déroule maintenant, et au niveau de la société aussi, était parfaitement prévisible. Simplement nous ne savions pas à quel moment précis tout ça allait se produire, et nous ne savions pas non plus si ça allait se dérouler de manière successive et chronologique, mais nous savions par contre que plus le temps s’écoulerait pour vous, plus ça deviendrait rassemblé, se produisant dans le même espace de temps. C’est exactement ce qui est en train de se passer. 

Donc ce frère a trouvé son Éternité au sein de la conscience ordinaire. C’est ce que nous vous disons. Avant, nous vous parlions toujours des deux consciences, avec une séparation très nette entre les deux, dont l’interface était les vibrations. Le corps d’Éternité étant là, les vibrations, bien sûr, sont toujours là, mais c’est votre conscience qui se déplace maintenant, et l’ordinaire qui est encore présent, la conscience éphémère, quand elle voit cette Éternité, ça vibre. Le cœur, effectivement, accélère, parce que tout se met en route, la Couronne radiante du cœur, le Cœur ascensionnel, le Feu Igné se mettent en branle en même temps que le Lemniscate Sacré, et bien sûr, dans certains cas, la violence de l’intensité de la Lumière qui a été vécue, là, déclenche des réactions physiques mais c’est normal.

De la même façon que les résistances inconscientes ont déclenché, pour certains d’entre vous ici, des problèmes osseux, soit d’entorse, soit de fracture, soit d’immobilisation pour une raison ou pour une autre, parce que vous ne saviez pas rester tranquilles dans votre tête, et encore aussi vous ne saviez pas mettre fin à toutes ces histoires qui sortaient. Donc il a fallu que la Lumière vous mette au repos pour œuvrer tranquillement, vous en voyez les résultats maintenant. D’ailleurs, je crois qu’il a été dit que maintenant vous avez de moins en moins de raisons d’avoir ces atteintes contre lesquelles je vous avais mis en garde.

Alors on continue. 

Question : le point noir sur l’écran blanc est-il la même chose que le point lumineux sur l’écran noir?

Bah oui, c’est exactement la même chose. Vous êtes d’un côté ou de l’autre, mais c’est donc Shantinilaya, la Demeure de Paix suprême. Hein comme il est beau, ce mot, et comme Ma vous en a parlé à merveille. C’est ça que vous vivez, c’est exactement cela. Et dans cet état-là, vous êtes pleinement présents en cette vie, même si pour certains d’entre vous qui, ils en ont plein je sais pas quoi d’être tellement présents, et ça se conçoit tout à fait, mais il fallait impérativement que ces frères et ces sœurs, qui avaient cette forme d’impatience en étant libérés ou en ayant vécu certaines expériences, incarnent totalement la Lumière. C’est ce qui s’est passé durant cette année.

Il fallait d’abord que l’assignation vibrale, puisque nous en avions le temps, soit éclaircie. Il fallait que l’on vous donne des éléments pour vous distraire, mais en même temps pour vous faire monter en vibration toujours plus. Vous avez eu même Li Shen qui a daigné sortir de son silence pour vous communiquer la danse du Silence voilà quelques années, nous vous avons donné des précisions sur la société, sur votre corps d’Éternité, que vous vivez maintenant.

Donc ce qu’a vécu ce frère, c’est l’irruption en pleine conscience ordinaire de l’Éternité, et effectivement ça vibre, et ça vibre, ça secoue, le cœur peut accélérer très fort. Mais je vous dis, si ça s’était produit, ça, avant les Noces Célestes, mais vous auriez non pas consumé mais explosé, la Terre n’existerait plus. Or une création ne peut pas disparaître. Quand une conscience crée une création, nous vous l’avions dit, elle suit cette création, elle l’accompagne, c’est un jeu. Et quand le jeu est fini, bien sûr, on laisse le plateau de jeu sorti parce que c’est des champs d’expérience du possible de la Lumière, sauf les mondes enfermés bien sûr.

Mais que représente, même de votre point de vue, tous ces mondes, toutes ces dimensions, toutes ces étoiles, toutes ces planètes, tous ces multivers dont vous ne soupçonnez même pas l’existence parce que pour vous c’est le vide, parce que vous êtes de l’autre côté du miroir. C’est simplement le jeu de la Vie où rien n’est séparé, je vous le rappelle, y a pas de distance et y a pas de temps. 

Donc tout ça, tout ça se révèle, à tous les niveaux, vous voyez la révélation des derniers recoins de votre personne, vous voyez que tout ce qui a été caché, occulte, ésotérique, est maintenant révélé, et c’est normal. Donc il faut effectivement remercier la Lumière et les circonstances de la libération de ce monde, qui comme dans chaque monde d’ailleurs m’a-t-on dit, parmi certains Anciens qui ont déjà accompagnés d’autres mondes parce que c’est leur plaisir, et que de comprendre qu’à chaque fois c’est un jeu d’échecs et qu’il faut élaborer des stratégies, des pédagogies, des éléments, pour pouvoir libérer. Ça se fait pas par un coup de baguette magique parce que la Lumière, elle est Grâce, il faut déjà trouver le chemin, pour la Lumière, sans ça, ça peut pas se faire.

Alors, autre chose.

Question : rêve d’une sœur fait cette nuit.

On a les rêves en temps réel là. 

… cela se passe dans le village et la maison de mon enfance. Dans le rêve, après un long voyage, mon frère vient nous accueillir à notre arrivée, comme d’habitude. Je ne le reconnais pas vraiment. Il est accompagné de quelqu’un que je connais, qui est avec son chien. Je ne reconnais pas leurs énergies et en regardant le chien dans les yeux, j’ai l’impression qu’il est faux, comme un animal de synthèse. La nuit tombée, je suis dans la rue, devant la maison, et dans un champ on voit trois capsules blanches, de forme allongée. Sortent des petits personnages animés, blancs je crois. On se dit que ce doit être des extraterrestres. De l’autre côté, il y en a aussi, plus proches de la maison. Pas rassurés, on décide de rentrer. La porte-fenêtre de l’ex-chambre de mon frère est entr’ouverte, je vais la fermer et suis rassurée de voir que le volet était tiré. Puis je vois un enfant qui dort. Je me dis que ce doit être la fille d’un ami qui est avec nous. Je prends l’enfant mais j’ai peur qu’il soit faux. Je vais au salon et lui demande si sa fille est là, il me dit qu’elle joue au salon. J’en déduis que l’enfant que je tiens est faux, j’ouvre la porte et le jette dehors. Il perd son aspect animé et se disloque comme une poupée. Dans la chambre, je trouve un papier sur lequel les extraterrestres ont inscrit qu’il y a, dans la chambre, un champ électromagnétique permettant d’animer et de donner un caractère humain à ces faux êtres. Je me réveille pas rassurée, me demandant ce qui est vrai ou pas dans mon entourage. Je me dis que c’est un cauchemar. Je pense à vous, je ressens votre Présence, me mets dans le cœur, l’inquiétude se dissout. Quelle est la signification de ce rêve? 

Oui alors on va passer les détails, la chambre du frère, la porte-fenêtre. Les éléments importants, c’est que cette sœur, je vais pas rentrer dans l’interprétation du rêve mais je vais aller directement à la conclusion. Cette personne a peur de ce qui est faux, elle le dit elle-même, elle le vit dans le rêve. Donc y a, à l’intérieur, la peur, quoi qu’il soit vécu qui est authentique. Elle reconnaît personne ; la maison de l’enfance, bien sûr, c’est les souvenirs les plus intimes, c’est aussi ‒ la maison, comme le véhicule ‒ c’est le corps, c’est aussi la famille, et là c’est la maison familiale en plus. Donc le ressenti du faux, il vient d’où ? Il vient de la personne. Tant que vous êtes une personne, vous voyez le vrai et le faux. Quand vous êtes observateur, vous voyez aussi le vrai et le faux mais vous n’êtes plus impliqués, vous ne pouvez plus être inquiets, vous ne pouvez plus avoir peur, même de ce qui est vu, de plus en plus.

Donc ce rêve, en plus, vous voyez y a des œufs, y a des extraterrestres, y a plein de choses qui se mélangent, je vais pas rentrer dans un détail de l’intimité de ce frère ou de cette sœur, mais ça veut dire simplement qui y a encore des peurs refoulées à l’intérieur de ce frère ou de cette sœur, et en particulier en ce qui concerne les forces dites de l’ombre ou négatives. Donc ça signe, pour ce frère ou cette sœur, que ça sert à rien de s’intéresser à ça, d’ailleurs dès qu’elle pense à moi, n’est-ce pas… et là on est dans la Lumière. Alors elle peut aussi penser à son cœur hein, puisque je suis aussi dans son cœur.

… elle a peut-être dit « vous » de manière générale…

Oui certainement. Donc ça, eh c’est pas moi donc, tu casses tout là.

… j’ai dit « peut-être », j’élargis.

Vaut mieux. Donc ça veut dire quoi ? Ça veut dire que l’Amour est la solution. C’est pas dans l’observation ni dans le fait de jeter. Alors le fait qu’il y ait un champ magnétique qui anime des objets, et d’ailleurs le fait que tu décrives ça pour le chien te montre simplement, effectivement, que certains extraterrestres sont tout à fait capables de créer de toutes pièces ces portails organiques, ou alors même de pénétrer dans certains animaux domestiques pour être des espions, hein. Ça concerne aussi bien ce qu’il peut rester de Dracos parce qu’ils sont maintenant, ils sont plus en bandes organisées, ils sont en bandes désorganisées. Et ça peut être aussi ceux qui servent ces Dracos, c’est-à-dire ce que vous nommez les Short Grey, les Petits Gris, hein, n’est-ce pas, qui contrôlent très bien la télépathie et la matière. 

Mais bon, ça n’a aucune importance, c’est-à-dire que cette sœur, vous avez vu, elle jette en dehors de la maison le faux bébé, parce qu’elle n’a pas compris encore que y a pas besoin de jeter, de s’opposer ou de lutter, y a juste à voir. Ça n’a pas besoin d’action parce que quand c’est vu, c’est pas vous qui le voyez, c’est la Lumière qui l’a vu et qui l’éclaire, en quelque circonstance que ce soit, même dans un rêve. Et si vous êtes un petit peu patients et ne réagissez pas, vous replacez dans le cœur comme ça a été fait là, tout de suite vous voyez que ça s’allège et ça s’apaise. Et surtout pas en voulant combattre, diriger, vous opposer, parce que là vous nourrissez l’ombre encore plus sûrement. 

Je rentrerai pas dans plus de détails. Y a effectivement d’autres choses plus riches mais qui me semblent quand même assez intimes et qui n’offrent pas d’intérêt à entendre pour les autres. Le plus important, c’est qu’il y a encore une suspicion, elle l’a dit elle-même d’ailleurs hein, à l’intérieur de ce frère ou de cette sœur, qui l’empêche réellement de voir clair, c’est-à-dire non pas de constater l’illusion, ça, c’est fait, elle le voit très bien, je dirais même qu’elle le voit trop bien, donc elle est en survigilance, non pas de l’observateur mais de la personne. C’est ça qu’il faut lâcher aussi. C’est ça qui s’est éclairé dans ce rêve, quelles que soient les circonstances familiales et personnelles. Là c’est autre chose.

Alors, on continue.

Question : depuis un soin pour renforcer ma capacité à être dans l’Ici et Maintenant, la notion du temps a totalement changé. Les instants passent et la légèreté demeure, me faisant percevoir qu’il n’y a qu’un seul instant. Quand je semble en sortir, les Étoiles IM et IS s’activent, me donnant à voir avec clarté ce qu’il se déroule et me replaçant dans l’Instant Présent, me faisant rire du personnage et retrouver la Paix et la Joie. Un immense merci pour cela.

Bah vous voyez, ce troisième témoignage correspond exactement aux deux premiers. C’est ce qui est en train de se passer, et c’est épidémique ; je dirais même pire, c’est une pandémie. Donc voilà, vous y êtes, que vous dire de plus ? Y a que celui qui est obsédé par la date qui va regarder, sauf bien sûr ceux qui sont libérés depuis longtemps, parce que effectivement le temps peut sembler long, et encore c’est pas toujours, c’est juste… c’est pas pour se rassurer de quoi que ce soit, c’est parce que effectivement, même en étant libéré du temps, la personne elle est inscrite dans le temps, et parfois l’Éternité c’est long, surtout vers la fin, hein. Je pense que vous êtes d’accord, et nous avec vous. 

C’est vrai que j’ai quand même des Anciens qui commencent à regimber maintenant hein, eux aussi ils ont soif de liberté. C’est normal, c’est la seule revendication que vous voyiez sur la terre, c’est ça, c’est la Liberté. Et tout ce qui étouffe à travers des oppresseurs, des états, d’autres frères et sœurs dans d’autres régions, a besoin de se libérer de ça, et ça c’est la guerre, ça s’appelle la guerre, et c’est ce qui se déroule maintenant. Mais si vous avez fait la paix avec vous-mêmes, ce qui est le cas dans ce témoignage, aucune guerre ne peut ôter un de vos cheveux, même si votre corps disparaît.

Je crois que j’ai… non, c’était un témoignage. J’ai juste fait des commentaires, on peut continuer.

Question : rêve récent d’une sœur. Je rêve que je dors dans cette salle. Des étudiants en période de bizutage font la quête et cherchent à pénétrer en ce lieu. Je tente de les en empêcher. Certains entrent et je dis ne pas avoir d’argent. Ils insistent et je trouve 5 euros dans le sac de quelqu’un. L’un d’eux estime que ce n’est pas suffisant et tente de me violer, ses amis s’interposent à peine. Je me réveille en sursaut. Merci de m’éclairer.

C’est tout ?

… oui.

Eh ben là pareil, c’est simplement, comment dire, tu es dans un lieu, tu le dis toi-même, dans une salle précise où y a quand même des Présences qui viennent et où vous êtes souvent alignés, n’est-ce pas ? Donc y a une énergie qui est générée dans l’instant où vous faites ça, et qui demeure dans le lieu bien sûr. Donc tu dors dans ce lieu qui est un lieu lumineux, et là chose incongrue, y a des étudiants en bizutage qui arrivent, qui demandent de l’argent, donc qui veulent prendre quelque chose de matériel. Comme ils ne l’ont pas, après tu parles de tentative de viol. Donc la tentative de viol, là, c’est l’éphémère qui veut encore avoir une action.

Alors deux solutions en ce qui te concerne, et c’est à toi de trancher. Soit, soit tu as peur que l’éphémère ne perturbe encore ce que tu vis naturellement maintenant, au niveau de l’observateur et de la Joie, soit il y a simplement une corrélation particulière avec justement, qu’est-ce que c’est que le viol ? C’est aller à l’encontre de la liberté de l’autre. Bon là c’est sexuel, mais ça marche très bien aussi, le viol psychique, vous savez bien. Il est bien plus grave que le viol… pas bien plus grave, je suis méchant de dire ça, mais c’est aussi grave, le viol psychique, hein.

Donc là y a un élément étranger qui vient te demander des choses matérielles, alors que toi tu dors, comme tu le dis, dans ce lieu où y a la Lumière. Et donc là il y a en toi, quelque part, la peur de cette violence, la peur de l’autorité, la peur de l’asservissement, la peur que quelque chose vienne troubler ce qui est vécu. Ça c’est des réflexes archaïques liés à ton ADN reptilien. Donc ça te montre, ce rêve, qu’il y a encore des peurs, mais ces peurs elles sont éclairées par la Lumière, donc elles disparaissent d’elles-mêmes. La peur du viol ou de la violence ou de l’agression signe, comment dire, la volonté d’une entité ou d’une énergie, si c’est pas une entité, opposée à la Lumière, de te contraindre à redescendre, par la peur, en vibration, en conscience.

Donc ce que vous êtes invités, dans ce rêve-là et dans un autre qui y a eu avant, vous êtes invités à voir clair, non pas avoir peur ou à expliquer mais à voir avec clarté ce qui s’est produit. Et d’ailleurs vous constaterez, quand vous avez ce genre de rêve, que ce que je viens de donner comme explication, pour celui-là ou pour l’autre, s’éloigne de vous après. C’est comme ça que l’éclairage se fait, nous vous l’avons expliqué, et c’est comme ça que s’installe l’Éternité ici même dans votre corps de chair et dans la conscience ordinaire. D’ailleurs, même d’autres questions sur le sommeil qui ne s’accompagne pas d’une disparition de la conscience ordinaire vous donne à vivre exactement les mêmes choses.

Donc c’est pas des peurs que vous avez ou que vous portez, c’est des peurs qui sont présentes parce qu’elles n’ont pas été vues. C’est pas la conséquence d’autre chose que de ça, donc c’est très simple. Vous allez remarquer, pour les quelques rêves qui sont récents en plus, qu’après ces rêves, peut-être pas le jour même parce que y a l’interrogation, le questionnement, mais au fur et à mesure, très rapidement vous allez constater que ces derniers reliquats de peur ne peuvent plus exister. Mais je dirais que la peur de la possession, le fait d’être possédé, violé, ou d’avoir peur des Archontes signifie qu’effectivement il y a en vous une notion très pointue de la perte de votre intégrité liée à l’incarnation, même si vous ne connaissez rien de votre Éternité. Y a un sentiment d’anormalité que la peur entretient malheureusement. 

Mais maintenant que la Lumière en est à ce stade de déploiement, avec Métatron qui déploie le Cube dans votre tête, eh bien tout ça, si vous voulez, ça s’éclaire parfois violemment, et ça s’éclaire en rêve ou dans certaines circonstances de vie mais qui sont résolutoires. Ce ne sont pas des attaques ou des perturbations, même si c’est vécu comme tel dans l’instant où c’est vécu, mais regardez plutôt ce qui se passe après et vous vous sentirez effectivement beaucoup plus légers. C’est comme ça qu’agit l’Éternité en émergence et en manifestation au sein de l’éphémère quand vous avez été enfermés trop longtemps. 

Alors on continue.

Question : c’est un rêve d’hier matin.

Oh là là, vous avez des rêves qui sont transmis par courrier express. 

… j’étais en dehors de la scène, en observateur. Je vois la voiture d’un ami disparaître dans l’eau, mer ou océan, et je réalise que la personne a disparu aussi. Je sens un grand vide. Avant le rêve, j’avais appelé Mikaël. Que pouvez-vous me dire? 

Bah les rêves d’eau, que ce soit une plage, un port, ça a été expliqué je crois, on a eu beaucoup de rêves comme ça le mois précédent ou y a deux mois hein, je me rappelle plus. C’est que ça traduit simplement que la voiture et l’ami qui est dedans, le véhicule c’est aussi le corps, on n’a pas la couleur de la voiture, bon elle devait être blanche ou claire en tout cas, si elle peut préciser ça serait juste pour spécifier un peu plus, non ? Elle est pas là je crois.

… Elle n’est pas là.

Ah oui, bon. Peu importe alors la couleur de la voiture, mais simplement cet ami a disparu de la matérialité, il est rentré dans l’eau. Alors bien sûr, c’est pas tellement un moyen habituel. D’habitude, au bord de l’eau, on voit un canot, un bateau, un paquebot, mais là c’est pas grave, quel que soit le véhicule, vous traversez. Donc la peur n’est juste qu’un réflexe lié à la disparition de l’ami dans l’eau, réflexe conditionné, mais en fait ce rêve a montré que cet ami qui est connu est en train de vivre la Libération, et elle aussi puisqu’elle y assiste, quelles que soient les peurs et quelles que soient les inquiétudes. En plus, avec l’appel de Mikaël avant, Mikaël qui vient trancher, rompre les amarres et trancher les liens comme il vous l’a dit. Donc ce que la personne pourrait interpréter, dans ce rêve, comme la mort ou l’inquiétude, n’est en fait que la Liberté. Mais vous savez que la Liberté, pour l’ego, c’est la mort.

Voilà ce que je peux en dire.

Question : un frère. Hier, en marchant ici-bas, j’ai senti une grande légèreté du côté gauche, la hanche et l’épaule semblaient vouloir s’élever, entraînant tout le corps en pivotant vers la droite en haut. Qu’avez-vous à me dire à ce sujet?

Oh oui, c’est exactement ce que j’ai dit et ce qui a été dit aussi par d’autres intervenants concernant le passage de votre conscience dans le corps d’Éternité, et en plus la mise en œuvre de la Merkabah interdimensionnelle vous donne réellement une sensation d’élévation, pas de tout le corps, de certaines parties, de la même façon que vous pouvez percevoir un segment de membre qui n’est pas physique mais qui est lié au corps d’Éternité. Tout ça c’est les mêmes processus, et d’ailleurs vous allez constater que parmi vous, même dans votre gestuelle, vous pouvez avoir l’impression de plus marcher comme avant, ou de pas faire les mêmes gestes, oui parce que c’est votre corps d’Éternité qui est là qui dirige les gestes.

Je vais prendre un exemple tout simple : imaginez que votre corps d’Éternité soit lié à Altaïr, donc un aigle, et l’aigle qu’est-ce qu’il fait ? Il a la vue perçante. Alors bien sûr, vous avez des… quel que soit l’âge, quand vous voulez voir quelque chose au loin ou au près, si vous avez besoin de lunettes, vous mettez les lunettes, s’il vous faut des jumelles, vous prenez des jumelles. Maintenant c’est différent, vous allez remarquer pour ces frères et ces sœurs, ils vont le remarquer eux-mêmes ce que je dis là, c’est que pour voir au loin, au lieu d’aller chercher les jumelles, ils plissent les yeux en rétrécissant les yeux pour voir plus loin. Mais ça marche pas puisque vous avez un œil humain et pas un œil d’aigle encore, mais néanmoins les habitudes comportementales de votre corps d’Éternité dans sa dimension d’origine transparaissent au travers de vous. 

Si vous êtes de Sirius, vous allez vous apercevoir que vous allez rencontrer des dauphins, que ce soit un vrai dauphin dans l’eau, où que vous soyez, ou encore on va vous offrir une peluche en dauphin, ou vous allez voir des dauphins, on va vous envoyer une carte postale de dauphins. Et aussi au niveau de votre gestuelle, si vous avez par exemple, qu’est-ce qu’on peut prendre comme exemple qui est fréquent? 

Bon j’ai pris le dauphin parce que c’est Sirius, mais si vous avez une origine stellaire liée aux Dracos, hein, même si vous n’avez jamais participé à quelque enfermement que ce soit, vous êtes porteurs de cette lignée, vous allez vous apercevoir que vous allez vous sentir beaucoup plus grands que vous êtes, et surtout que la mobilité de vos membres n’est plus la même, parce qu’effectivement les Dracos n’ont pas les mêmes articulations que les humains, ils ont une très grande mobilité de la partie inférieure du corps qui peut donner une impression particulière de faire des mouvements plus amples, des pas plus grands. Et aussi que le système osseux, c’est-à-dire dans votre corps d’Éternité qui prend la place du corps physique, vous sentez plus les mouvements du corps d’Éternité, qui bien sûr le plus souvent et heureusement suivent le corps physique, mais vous donnent, dans le mouvement habituel, la perception du corps d’Éternité. Ça peut être déroutant et surprenant les premières fois.

J’ai pris l’exemple d’Altaïr, j’ai pris l’exemple de Sirius, on va pas prendre tous les exemples, c’est à vous qu’il appartient de remarquer ces anomalies. Mais là, en l’occurrence, c’est plutôt les mécanismes liés à la Merkabah interdimensionnelle, hein, c’est-à-dire le Lemniscate Sacré qui est en œuvre, vous donnant cette impression. Et d’ailleurs quand vous êtes observateurs, stabilisés pour toujours un nombre plus grand d’entre vous, vibrations ou pas, ça veut dire que l’Éternité est là et que le Lemniscate Sacré est entré en action, c’est-à-dire que votre véhicule ascensionnel est fin prêt, vous voyez ? Et ça donne effectivement des drôles d’expériences parce que c’est nouveau, mais qui ne peuvent pas déclencher de peurs, simplement vous constatez que quelque chose d’autre bouge alors que vous, vous n’avez pas bougé, vous constatez que vous vous percevez plus grands, plus petits, ou autre chose qui se modifie dans la gestuelle, dans les comportements et dans les habitudes, et c’est tout à fait normal.

À partir du moment où les Étoiles sont activées, à partir du moment où les axes AL-OD et Attraction-Vision se rectifient eux-mêmes par l’action de l’Intelligence de la Lumière, et surtout maintenant par le Cube Métatronique, ça veut dire que toutes vos lignées de l’Éternité sont actives. Ce qui explique que vous rentriez beaucoup plus en contact facilement avec votre Éternité, avec des rêves qui sont très vivants, avec les peuples de la nature, ou avec nous, de façon beaucoup plus aisée. 

Donc toutes les perceptions corporelles différentes, ou l’impression d’un coup de changer de fonctionnement, sont liées à l’action de la Lumière, mais l’action, en plus, de l’impulsion Métatronique, met à jour, actualise, si vous voulez, ces comportements que vous aviez quand vous étiez dans votre première forme ou dans les mondes que vous avez explorés avant de descendre sur cette terre.

… Silence…

En général vous êtes attirés par votre lignée ou par une origine stellaire, mais par les Éléments constitutifs de votre Éternité qui sont… vous savez que les lignées sont liées à des Éléments, bien sûr, Sirius c’est l’Eau, Altaïr c’est l’Air, etc., etc., on va pas les passer en revue hein, tout ça, ça a été dit à d’innombrables reprises et ça ne présente que peu d’intérêt aujourd’hui de les détailler les uns après les autres. Simplement, si par exemple vous êtes de Sirius en tant qu’origine stellaire, vous allez peut-être remarquer qu’en ce moment vous avez besoin de beaucoup être dans l’eau et que les dauphins vont se manifester, etc., etc.

Donc chaque origine stellaire ou lignée qui se déploie par l’impulsion Métatronique ne donne pas simplement la perception visuelle de vos lignées, comme c’était le cas y a plusieurs années, que vous pouviez voir sur les frères et les sœurs, mais c’est vous-mêmes qui commencez à explorer le fonctionnement de votre Éternité, avant même d’être sur les Cercles de Feu ou avant même de quitter ce corps si vous devez le quitter et quitter ce monde après le grille-planète. Mais de toute façon, si vous quittez ce corps physique, vous restez quand même dans le corps d’Éternité, ici ou ailleurs, mais en tout cas connectés à la Terre pour vivre la totalité des évènements jusqu’au grille-planète final, où que vous alliez, même si vous perdez le corps physique, même si vous ne restez pas de manière formelle, on va dire, dans l’environnement de la Terre. 

Et ça, vous pouvez pas le comprendre parce que nous vous l’avions suggéré déjà à de très nombreuses reprises. Quand vous êtes dans les mondes multidimensionnels, vous êtes toutes les formes mais même votre forme privilégiée peut se dupliquer à l’infini, comme votre conscience sera la même à l’infini ; elle peut être la même, dans le même temps et dans le même espace, dans des multiples formes et de multiples dimensions. Mais ça, ça vous a été dit, vous pouvez pas le comprendre ni même le vivre encore, par contre déjà vous voyez bien ce que vous vivez par rapport à cette Éternité, hein, c’est un peu nouveau, on va dire. De même que l’observateur qui se déploie de façon de plus en plus évidente.

Autre question.

Question : deuxième question de ce frère. Hier, j’écoutais Anaël ici et en même temps je me voyais ailleurs, jetant un objet par-dessus une rivière, ayant pour conséquence de faire aussi bouger mon bras droit ici. Qu’en est-il selon vous? 

C’est exactement ce que je viens d’expliquer pour la première partie du rêve ou pour d’autres frères et sœurs qui ont posé la question avant. Vous fonctionnez, vous pouvez dire, de façon paradoxale, c’est-à-dire que votre conscience est à la fois ordinaire, encore présente, et en même temps dans l’Éternité. Tous les témoignages que vous nous donnez, toutes les expériences que vous vivez, même dans les rêves, correspondent à cela. Et effectivement, les premiers jours, les premières semaines, si vous en avez le temps, sont un peu déroutants, de sentir un autre corps. Et comme c’est dit par ce frère, il écoute quelque chose et en même temps il vit autre chose, c’est ça la conscience qui n’est plus localisée, c’est ça la bilocation, c’est exactement ça, tant que l’éphémère n’est pas complètement mort, que ce soit à l’Appel de Marie ou au grille-planète final. Vous explorez de manière concomitante deux corps, voire plusieurs, plusieurs réalités, pas seulement deux aussi, mais ça, ça va s’acclimater, c’est tout à fait normal, parce que c’est comme ça que vous fonctionnez réellement quand vous êtes dans le corps d’Éternité. 

Alors pour votre conscience ordinaire, ça paraît déroutant et inconcevable, mais dans le corps d’Éternité, c’est non seulement concevable mais c’est la réalité, vous n’êtes plus assujettis à une forme donnée ou une dimension donnée. C’est ça être Absolu, c’est pas seulement, être Absolu, se tenir au centre, c’est être au centre mais vivre tout le reste sans aucun problème de télescopage comme c’est le cas, par exemple, dans ce qui a été exprimé ici, parce que c’est pas habituel. C’est ça l’habitude de la matière aussi dont il vous a été parlé. Hein, j’ai pas parlé d’attrait pour la matière nécessairement mais je parle d’habitude de la matière. C’est le plan le plus dense quand même, au niveau de l’expérience de la conscience. 

Donc l’éclairage, pour la deuxième partie, c’est normal, la conscience est multifocale ou multilocalisée. De la même façon que même sans parler de l’Éternité, ceux qui font ce qui était nommé les voyages astrals, et seulement astral, je parle pas d’Éternité là, avaient la possibilité de constater, par certains états, qu’ils vivaient aussi une autre vie dans un autre monde de 3D, avec un nom différent qui est connu et ils se reconnaissent dans ce corps quand ils y vont, parce que y a pas qu’une seule trame possible. Vous, vous avez été verrouillés par l’enfermement. Nous tous nous avons été verrouillés par l’enfermement, et avons eu tellement l’habitude de la matière que ce genre d’expérience déroutante est pourtant le mode de fonctionnement de votre Éternité, y a aucun doute là-dessus.

Donc vous allez vous y acclimater. Et cette acclimatation vous désengage de plus en plus avec légèreté de toutes les pesanteurs de votre personnage qui restaient au travers des habitudes de la matière et des habitudes… de vos habitudes comportementales ou relationnelles, peu importe, toutes les habitudes.

Autant votre corps physique et notre conscience ordinaire, quand nous sommes incarnés, a besoin de cadres de référence précis, d’habitudes, et qu’il faut rompre aussi. D’ailleurs, de mon vivant, j’essayais de rompre certaines habitudes où certains frères et sœurs de la communauté voulaient tout ritualiser, hein, ne serait-ce que mettre toujours la même chose au même endroit. Il fallait que ça soit ordonné, mais au niveau de l’Éternité, c’est la fantaisie totale. Vous n’êtes plus assujettis, nous vous l’avons répété d’innombrables fois, en conscience d’Éternité, en véhicule d’Éternité, vous n’êtes plus limités à ce véhicule ni à cette conscience d’Éternité que vous pourriez penser être la vôtre selon votre origine et vos lignées, mais vous êtes toutes les lignées et toutes les origines à la fois. On vous a, sur un plan pédagogique, focalisés sur vous-mêmes pour favoriser le travail qui se produit maintenant : activation du Lemniscate, Couronne ascensionnelle, Fontaine de Cristal active, redressement final des axes de la Croix cardinale. Tout ça se produit dans le même temps.

Et vous allez donc aussi vérifier que quand le Christ disait : « Ce que vous faites au plus petit d’entre vous, c’est à moi que vous le faites », vous allez le vérifier par vous-mêmes, c’est-à-dire que quand vous allez entreprendre une action habituelle, qui est pas volontaire puisque vous vibrez (je parle pour ceux qui vibrent), et vous allez par exemple exercer une prédation automatique, mais c’est à vous que ça va faire mal, c’est celui qui dit qui est. Non seulement c’est la vérité, mais en plus, maintenant, vous allez le vivre, un petit peu à la façon, et dans les modes de fonctionnement de l’enfermement, quand vous mourez, vous assistez à votre vie mais pas en la vivant de votre point de vue, en la vivant du point de vue de l’autre, et vous allez éprouver, depuis toujours, la joie ou la souffrance que vous avez déclenchées en l’autre, systématiquement. C’est ça qui visse, je peux dire, les liens du karma, sur laquelle les Archontes, qui vous accueillent en se présentant comme les êtres de Lumière, vous font croire. Et combien tombent dans le piège, même en ayant accès, par diverses expériences, à cela, et sont persuadés qu’ils ont rencontré réellement les membres de leur famille et le Christ, ils vont pas plus loin. 

Ça suffit à prouver l’immortalité mais ça suffit pas à prouver la Lumière. Ça suffit à trouver l’amour mais ça ne suffit pas pour devenir Lumière ou Amour, parce que vous le savez très bien, pour devenir la totalité de cette Lumière et cet Amour, il faut plus dépendre d’histoires, il faut aller traverser la Lumière et se retrouver, comme ça se produit maintenant, quand on m’a posé la question entre le point blanc et la sphère noire ou le point noir et la sphère blanche, c’est la même chose.

Mais tout ça, vous le vivez maintenant, c’est plus des concepts, ça s’imprime directement dans votre conscience et dans les deux consciences, du fait de la présence de la Lumière. Et vous allez le constater de manière de plus en plus évidente, et quand je disais à l’époque « c’est celui qui dit qui est », vous allez comprendre très vite ce que c’est que de vouloir asservir l’autre, dire du mal de l’autre ou faire du mal, même inconsciemment. Vous allez redresser très très vite et vaut mieux, parce que là vous mettez en cause, non pas vos résistances à vous mais vous imposez à l’autre qui est vous des habitudes comportementales qui n’ont pas lieu d’être, qui n’ont plus lieu d’être. Et là, comment vous dites, vous allez le payer cash, directement. Y a pas de meilleur aiguillon pour vous restabiliser dans le cœur. Quand vous en aurez marre de comprendre que ce que vous faites à l’autre, vous vous le faites et que vous le vivrez, bah vous allez vous repositionner bien sûr, hein. Et c’est ça cette position d’observateur.

J’avais dit, y a encore quelques mois, que pour les ascendances reptiliennes ou les lignées reptiliennes y avait des, pas des blocages ni des barrages mais des garde-fous qui étaient mis en place. Ces garde-fous sont en train de sauter, justement pour vous montrer que même sans le dire, le simple fait de regarder un frère ou une sœur, soit vous le faites avec dérision entre vous, et là c’est pas du jugement, au contraire, c’est une occasion de se moquer de l’autre mais en riant de bon cœur comme un enfant, soit vous avez réellement un jugement ou une condamnation, même si vous ne le dites pas, c’est vous qui allez le payer, parce que ça n’a rien à faire dans vos pensées, quoi que vous en pensiez. Donc là, c’est plus une affaire avec vous-mêmes. 

Comme l’a dit Bidi : « Un pour tous, tous pour un », c’est pas dans l’action, c’est dans le vécu que ça se produit. C’est pas les mousquetaires hein, même si c’est une phrase qui a été attribuée aux mousquetaires, ça correspond à votre vécu. C’est-à-dire qu’avant même de mourir, vous allez éprouver, déjà maintenant, et je vous raconte pas pendant l’Appel de Marie, tout ce que vous avez fait, même si c’est lié à l’enfermement, mais surtout de ce que vous avez conduit, réalisé, depuis la libération de la Terre, hein. Je vous avais parlé à l’époque des tournicoti-tournicota de ceux qui étaient dans l’orgueil spirituel et dans le miroitement du Soi, y a plusieurs années, vous vous rappelez, pendant les assignations vibrales, mais aujourd’hui ça va vous éclater à la figure.

Et vous allez en rire, vous n’allez pas en souffrir, parce que c’est pas vos résistances à vous, c’est les habitudes issues des injonctions de vos lignées et qui vous semblaient normales. Mais par rapport à l’Éternité, c’est totalement anormal, et vous ne pourrez plus exercer la prédation, vous ne pourrez plus juger quiconque. Par contre, vous allez vous amuser à vous foutre de vous, les uns, les autres, ça oui, surtout quand vous allez constater que vous rigolez de vous-mêmes et que vous allez voir le frère ou la sœur qui va rigoler de lui-même, parce que c’était des postures, des stratégies liées à l’ego ou à ce qui n’était pas vu.

Donc oui, ce que nous vous avons dit, les uns et les autres, c’est plus la révélation, plus l’Apocalypse se déroule, plus vous êtes surpris à travers l’Éternité, ce qui vient d’être dit, mais plus vous allez en rire, c’est une franche partie de rigolade. Mais bien sûr, ne riez pas devant ceux qui sont encore attachés à ce monde hein, parce que là ça risque de très très très mal se passer. Gardez ça pour vous, entre vous, ils peuvent pas comprendre, les autres, que vous riiez. C’est pas un jugement ni de la moquerie, c’est un éclat de rire parce que vous avez découvert la supercherie de l’illusion de ce monde, vous la vivez. C’est ça l’éclat de rire, c’est pas le fait de se moquer de l’autre, ou de le juger, ou de le condamner, parce que votre rire est la traduction de l’Amour et de la Vérité, et ce rire aussi, il est contagieux. 

Vous ne pourrez plus rester dans des postures défensives ou des attitudes liées à certaines habitudes, et en particulier tout ce qui touche les habitudes, vous savez, les gens qui aiment bien les choses bien rangées, bien ordonnées, toujours à la même heure, en respectant des rituels extrêmement précis ‒ même si c’est pas des rituels magiques, hein, c’est des rituels comportementaux. Mais vous ne pourrez que rire de tout ça. Si vous n’en riez pas encore, c’est que vous n’êtes pas libres, hein, de vous-mêmes, mais les autres le voient, ça. Je vous ai toujours dit que celui qui était libéré ou éveillé voyait au-delà des apparences, quoi que vous disiez, quel que soit le sourire que vous faites, mais il ne l’a jamais dit, parce qu’il sait que l’autre ne peut pas accepter qu’il est dupe, donc il fait silence, mais là maintenant vous rirez ensemble.

Y a aucune honte parce que là, quand vous riez, ça veut dire que vous avez compris que c’était un jeu, mais tant que vous n’avez pas compris que c’était un jeu, vous êtes sérieux. Les Reptiles aiment bien ce côté sérieux d’ailleurs, ils ont oublié de jouer. C’est ça que vous retrouvez. Allez, on continue.

Question : je vous rends grâce, ainsi qu’à la Confédération Intergalactique pour votre Amour, patience, et douceur. J’accueille avec amour et humilité ce que vous me direz. Grâce.

Mais j’ai rien à dire à quelqu’un qui n’est pas là, j’ai rien compris.

… cette sœur est là.

Ah mais alors à ce moment-là il faut qu’elle parle. Qu’est-ce que ça veut dire cette question par écrit ? C’est-à-dire qu’on me demande de dire quelque chose pour satisfaire quoi là ? Et la question c’est quoi ?

… je pense que c’est un peu comme ce que Bidi a fait lors des derniers entretiens…

Non, il est hors de question de que je fasse ça, c’est clair, net, et précis. Je ne suis pas Bidi, hein.

Question : un matin, dans un demi-sommeil après un protocole, je me suis vue dans ma rue, soulevée par quelque chose que je ne voyais pas et qui me conduisait vers la rivière. J’étais bien et je me suis sentie en joie et légère toute la journée. 

Eh oui, c’est le dauphin qui veut retrouver l’eau, là. C’est ce que j’expliquais tout à l’heure par rapport aux comportements issues de votre Éternité, parce que y a des comportements aussi dans l’Éternité, mais qui sont libres, mais qui sont néanmoins des formes d’expression de la conscience particulières. L’expression de la conscience d’un dauphin n’est pas l’expression de la conscience d’un aigle, je parle des corps d’Éternité hein, je parle pas des animaux de la terre, là. Les dauphins, vous savez que ce sont des êtres de Sirius, mais les parodies qu’ont créées les Archontes sur ce monde, y a que les mammifères marins, hein, qui sont concernés. Les lions, par exemple, animaux sur cette terre, ne sont pas nécessairement des Arcturiens ; c’est différent pour les mammifères marins, hein. 

Bon, on va pas s’étaler là-dessus parce que ça sert pas à grand-chose. Ce que je veux dire par là, ce que décrit ce frère ou cette sœur, c’est exactement cela. Y a un autre corps qui est vécu en même temps, et ce corps il vole vers la rivière, vers l’eau, et ça crée un sentiment de légèreté effectivement. Bien, alors si vous êtes arcturiens, c’est pas la peine d’aller sortir les épées maintenant et d’aller trucider tout le monde, hein, vous verrez ça chez vous, n’est-ce pas?

Oui, y a quand même des traits de caractère d’Éternité, c’est pas des caractères mais des traits de comportement, et qui sont spécifiques de certains environnements. Donc effectivement, par exemple, je sais pas moi, imaginez que vous avez un frère qui se réveille avec les comportements de son origine stellaire sur Sirius, et qui se retrouve avec son mari qui se retrouve, lui, avec le comportement de sa forme d’origine Draco. Ça peut être très très marrant tout ça. Mais je vous laisse résoudre toutes ces équations parce que vous allez les vivre nécessairement, et plus les jours vont passer avant que ça soit visible dans le ciel ou que Marie ne vous appelle, plus vous allez vivre ça. Et ça sera l’occasion d’en rire aussi parce que vous les verrez, tous les jeux de la conscience, pas seulement le vôtre au sein du personnage mais au sein de l’Éternité. Le jeu est libre, totalement, y a aucun attachement, aucune conséquence, et aucune souffrance, absolument aucune. 

Autre question, ou autre témoignage parce que y en a beaucoup, c’est intéressant.

Question : parfois je vis une légèreté inconnue, que je ne comprends toujours pas. Ma personne ne peut intervenir de quelque façon que ce soit et tout se passe spontanément, je ne peux que voir ce qui se passe. Je suis alors dans un état de joie et de paix, et lors d’évènements douloureux autour de moi ou en moi, je ressens amour, pardon et gratitude. Et je comprends ce que signifie la légèreté que je ne pouvais pas reconnaître jusqu’au moment de le vivre.

Ah oui, maintenant vous le vivez. Vous voyez tous les témoignages qu’on a eus, il pourrait y en avoir des milliers. Bon, bien sûr, vous n’avez plus le temps, mais imaginez par exemple de recueillir des témoignages, de différentes façons, vous allez voir que c’est les mêmes choses qui sont vécues. Alors si vous ne le vivez pas, ne désespérez pas. Rappelez-vous : « les derniers seront les premiers », et vous allez constater autour de vous, ça peut d’ailleurs vous faire un peu bisquer hein, c’est-à-dire vous mettre en rage, vous, vous avez suivi les protocoles régulièrement, vous avez fait tous les yogas, vous avez été très sérieux, et vous avez un gamin qui débarque devant vous qui en deux minutes est libéré, et qui va se foutre de vos rituels. Et c’était important jusqu’à présent, mais maintenant vous devez tout lâcher, soyez légers. Si vous êtes lourds, c’est que vous faites exprès, je peux pas dire mieux.

Et rappelez-vous, cette légèreté, elle va s’imprimer aussi à travers vos traits, à travers le regard, à travers vos gestes, à travers vos relations ; ça veut dire que vous avez vécu le sacrifice. Y a juste une personne qui est encore là pour ce qui est nécessaire, l’observateur a pris le relais, et effectivement ça vous rend joyeux, légers, disponibles, vous n’êtes plus enfermés malgré la persistance de ce corps. Et c’est ça qui est merveilleux, qui était pas du tout prévisible par rapport au premier plan pédagogique initial de libération de la Terre que j’avais mis au point, et que nous avions mis au point, pardon, je suis pas seul, moi je suis simplement celui qui transmet jusqu’à vous, hein. Parce que faut bien comprendre qu’au-dessus de l’action la plus concrète par les Melchisédech, les Étoiles, et les Conclaves… enfin les Archanges, dans le processus de libération d’un monde, de ce monde, y a tous les peuples intergalactiques aussi qui sont là.

Vous, vous appelez ça « canalisation », moi j’appellerais ça aussi « canalisation » parce que nous faisons que transmettre, quel que soit celui d’entre nous qui intervient, avec bien sûr ses spécificités de son historique, mais nous ne faisons que transmettre l’information de toutes ces voix multiples de la Confédération, et qui est en accord avec la Source, en accord avec la Vérité et la beauté. Mais ce que vous décrivez, les uns et les autres, que vous commencez à vivre, et vous voyez à travers les témoignages que c’est récent. Hein, moi j’avais donné la date du 13 novembre, mais y en qui ont commencé à le vivre déjà, soit depuis quelques mois, mais c’était des cas particuliers, mais surtout depuis le début de ce mois-ci.

Je vous avais laissé entrevoir cela déjà lors des derniers entretiens et les entretiens encore d’avant. Vous voyez que ça se réalise, vous le vivez. Alors vous imaginez bien que si tout le monde devenait comme vous, alors là effectivement vous auriez pu, si je peux dire, changer par vous-mêmes quelque chose au niveau de la densité, mais l’éradication totale des zones d’ombre auraient pris des milliers d’années, même en étant libres. C’est pour ça que ceux d’entre vous qui aiment la matière, je vous l’ai toujours dit, iraient en 3D unifiée, ils iraient s’amuser soit chez les Arcturiens, soit chez les Végaliens, ou chez d’autres peuples, mais sur la Terre c’est pas possible parce qu’il faut que la constitution de la Terre change, c’est-à-dire que la silice des volcans recouvre toute la terre. C’est ça qu’est l’ascension de la Terre et qui la fait apparaître dans sa nouvelle dimension, or je doute fort que votre corps physique puisse supporter cet excès de Feu, on va dire.

Mais effectivement, dans d’autres circonstances et en d’autres processus de libération d’autres mondes, pourquoi pas ? Mais le problème sur cette terre, parce que effectivement beaucoup de frères peuvent être tentés de se dire, en vivant cette légèreté, « pourquoi est-ce qu’on est obligé de quitter ça ? » Je parle pas de ceux qui vivent la Liberté par l’Onde de Vie depuis longtemps, mais vous, quand c’est tout nouveau comme ça, vous pouvez être à vous poser la question : « mais pourquoi ça continue pas comme ça tout le temps puisque je suis libre ? » Mais parce que la Terre ne peut pas suivre, parce que y a des mémoires aussi dans la Terre, comme vous. Vous avez épuré ces mémoires, la Terre aussi va les épurer, elle les épure par le Feu, comme vous. Mais vous, le Feu Igné, c’est ce qui crée ce qui se produit en ce moment, les Théophanies pareil ; pour la Terre c’est les volcans et le changement dimensionnel.

Donc y a aucune solution de continuité possible, mais dans un autre environnement, par exemple dans un monde enfermé sur un seul cycle, ce qui est le cas dans d’autres mondes, là c’est beaucoup plus facile parce que y a moins d’habitudes, y a moins de choses qui sont imprimées dans la mémoire de ce monde, contrairement à la Terre. 

Allez, autre question.

Question : pouvez développer quant aux structures, vibrations, et fonctions du corps d’Éternité?

Certainement pas, je l’ai expliqué que ça ne servait à rien tant que vous ne l’avez pas vécu. Nous vous avons donné la structure du tétrakihexaèdre, mais qui peut me dire comment il voit son tétrakihexaèdre et ce qui se met œuvre? Pour l’instant, vous êtes en naissance de ce corps d’Éternité dans cette matière. C’est comme si un bébé, qui parle, qui marche pas, vient me dire : « Eh, tu peux me dire quels sont les muscles qu’il faut que je fasse bouger pour marcher et quelles sont les parties de mon cerveau qui vont permettre de trouver ? » Mais non, faut le faire, l’apprentissage, faut le vivre, je vais pas nourrir votre mental. 

À quoi ça sert, le frère ou la sœur, s’il est là, qui a posé cette question, à part nourrir la curiosité ? Je veux bien nourrir toutes les curiosités à condition que ça serve à votre vécu, mais pas vous donner des connaissances stériles, c’est-à-dire fonctionner sous l’ancien mode, hein. Par exemple, regardez en Orient, combien de frères et de sœurs occidentaux se sont intéressés aux chakras ? Est-ce que pour autant ils vivaient les chakras ? Non. Là vous vivez votre corps d’Éternité, donc faites votre apprentissage. Ce que nous vous avons donné à l’époque, par rapport aux Étoiles, aux Portes, aux yogas, c’était pas la compréhension, c’était l’efficacité que ça avait. Or là, si je vous dévoile la constitution totale de votre corps d’Éternité, vous n’avancerez pas d’un iota. Par contre vous allez le découvrir en apprenant à marcher, et pas parce que vous avez la connaissance dans votre tête. Ça, c’est le diable qui parle.

Nous avons insisté sur le fait que ça doit être vécu et pas compris, c’est l’ego qui veut comprendre. Je veux bien expliquer par rapport au vécu, mais tant que vous ne le vivez pas, ça ne vous est d’aucune utilité, comme pour le bébé. Ça lui sert à rien de savoir qu’il a cinq doigts de pied et que pour marcher il s’appuie sur la plante des pieds et que le genou il fait tel mouvement. Rendez-vous compte. Vivez-le, c’est le fait de le vivre qui le met en fonction et en service, c’est pas le fait de le conceptualiser. Ça a été répété avec insistance ces derniers temps. Ça ne ferait que nourrir ce qu’il peut rester de personnage ou d’ego.

Nous vous avons donné ‒ et nous vous l’avons dit déjà depuis un an ‒ que ce qui est nécessaire pour vous permettre de vous libérer. Ça sert à rien de savoir que vos pieds, c’est deux triangles avec des codages vibratoires précis qui permettent ceci ou cela. Il faut le vivre, et après c’est automatique, comme pour la marche du bébé quand il apprend à marcher, il se pose pas la question de savoir avec quoi il est constitué pour marcher, il s’en sert. Et après, quand il devient grand, il peut étudier pour aider. 

C’est comme si, on va prendre un autre exemple, c’est comme si on vous donnait la physiologie d’un cœur d’un Végalien, parce que y a un cœur, n’est-ce pas, et qu’on vous demande d’opérer un Végalien. Est-ce que simplement la connaissance de la constitution de ce cœur du Végalien va vous permettre d’opérer ? Non. Y a que l’observation de quelqu’un qui opère et qui sait opérer, l’apprentissage, qui va vous conférer la capacité à opérer. C’est pareil pour votre corps d’Éternité, servez-vous-en plutôt que d’en faire une réflexion.

D’ailleurs vous voyez bien les mouvements, ils se produisent à l’insu de votre plein gré quand vous avez une partie de membre qui bouge, quand vous avez l’impression que votre comportement n’a plus rien à voir au niveau gestuel et au niveau pensée, vous le vivez. Vous ne le comprenez pas mais vous le vivez pourtant. L’explication peut aiguiller votre personne, je vous la donne, mais c’est pas parce que vous avez l’explication que vous allez le vivre. L’explication libère peut-être les dernières inquiétudes de l’inconnu, c’est tout. Mais aller expliquer à tout le monde la constitution et le fonctionnement du corps d’Éternité ici même dans ce corps de chair, même si l’Éternité est présente, ne sert à rien tant que vous ne l’avez pas vécu. Quand vous avez vécu, alors oui, à ce moment-là l’explication vient d’elle-même ou par nous, peu importe, ou entre vous, mais ne mettez pas la charrue avant les bœufs, surtout à ce niveau-là. C’est comme si un bébé qui ne marche pas pleurait parce qu’il ne marche pas ; il sait très bien qu’il marchera un jour, même s’il sait pas comment il va faire, il a pas de stratégie.

Comme c’est un nouveau corps et un nouveau mécanisme, des nouveaux mécanismes de fonctionnement qui sont là, vivez-les. La légèreté elle est là, tout le reste se fait tout seul, je peux pas vous le dire mieux. Comme quand vous apprenez, par exemple, les chiffres, les tables de multiplication, vous les apprenez et après ça devient… c’est plus sur le devant de la scène, vous n’avez plus besoin d’effort de compréhension, d’explications, ou autre. Quand je vous dis quatre fois quatre, vous savez combien ça fait, y a pas besoin de réfléchir ou de compter avec les doigts. C’est pareil pour votre corps d’Éternité, en plus vous le vivez, dès que l’observateur est là. De la façon dont vous le décrivez, le corps d’Éternité est fonctionnel. Il est fonctionnel parce que la Fontaine de Cristal d’abord s’est déployée, le Lemniscate Sacré s’est activé, et l’impulsion Métatronique est arrivée, et elle arrive dans les jours qui viennent pour d’autres, durant ce mois de novembre. Qu’est-ce vous voulez de plus?

Contentez-vous de vous baigner dans cette Félicité, cette légèreté. Et là, c’est pas parce que je veux pas répondre, c’est, votre comportement doit être comme cela. Redevenez comme des enfants, ça vous a été expliqué des milliers de fois. Vous voyez, c’est simple, et c’est chaque jour de plus en plus simple, et si vous avez l’impression que c’est compliqué, ne vous inquiétez pas, la légèreté va vous tomber dessus aussi quoi que vous en pensiez. C’est inéluctable là aussi. Et si en plus ça peut être vécu, comme vous le vivez maintenant, avant l’Appel de Marie, mais c’est des grâces incroyables. Moi je serais vous, je remercierais. Je remercierais les Archontes d’avoir contrarié mon plan initial parce que c’est merveilleux, parce que quand la Lumière est là, quoi qu’ils fassent, même pour vous retarder, nous vous l’avons dit, ne fait que servir la Lumière. Et c’est comme ça que ça se passe réellement et concrètement dans tous les mondes que nous libérons ou que vous libérez, ou qu’on m’a dit avoir été libérés. 

Alors soyez en joie. Alors y a d’autres questions?

… Cette sœur ajoutait : « Gratitude à vous et à tous pour votre aide et accompagnement au fil de ces années.» 

Eh bah je rends grâce aussi pour tout cet accompagnement, et on est bien content que c’est bientôt la fin parce qu’on aimerait vous voir en direct, pour pouvoir célébrer, pour pouvoir…

… Nous aussi…

Oui je m’en doute, mais c’est en train de venir. Déjà vous voyez votre corps d’Éternité et vous le voyez à l’œuvre, et bientôt vous pourrez plus rien contrôler. Si ça durait suffisamment longtemps, vous seriez dans un état pas possible parce que vous allez voir que votre corps d’Éternité et votre conscience d’Éternité qui a pris le devant de l’éphémère agit, or comme il reste un bout d’éphémère, vous allez vous apercevoir que votre Éternité, elle vous laisse plus tranquille. Mais bon, c’est déjà merveilleux de le vivre avec l’intensité que vous vivez maintenant, et je crois qu’on peut rendre grâce aux Archontes et à Yaldébaoth même, d’avoir permis, par ses plans machiavéliques, l’installation d’une Lumière aussi merveilleuse au sein même de l’éphémère. Donc merci Yaldébaoth.

Et c’est sincère. Je vous garantis que c’est sincère parce qu’il a permis quelque chose de merveilleux. Ça aurait pas pu se produire si effectivement ça avait suivi le plan initial en 2011. Mais bien sûr, nous n’allions pas vous le dire dans les années précédentes puisque nous avions vu en même temps que vous ce qui se déroulait, l’assignation vibrale, Li Shen qui a décidé de vous communiquer les choses, et tout ce qui s’est passé pendant ces années, et la révélation de l’Éternité de façon concrète, tangible, non plus dans les rêves ou dans la vibration mais dans votre vie ordinaire. Donc Yaldébaoth nous a fait un cadeau extraordinaire. Il enrage quand je dis ça, n’est-ce pas ? Eh oui, nous vous l’avons toujours dit que même l’ombre est obligée de servir la Lumière, même si elle ne le sait pas, et vous allez en rire de tout ça.

Voilà ce que j’avais à vous dire en pré-clôture, et parce que là, comme vous l’avez vu, c’est pas moi qui fait la clôture pour une fois, mais vous verrez bien qui arrivera. Moi je vous transmets toutes mes bénédictions, tout mon amour, je vous dis peut-être à des prochains entretiens, ou peut-être en direct sur les Cercles de Feu, ou chez vous si je viens vous voir la nuit, parce que y a pas de raison que ce soit que Mikaël, hein, qui vienne la nuit. Et moi, n’oubliez que je m’appelle « Omraam Mikaël ». C’est comme ça que j’avais le nom, donc je vais aussi venir. Alors je vous dis à très bientôt et bonnes péripéties, parce que c’est des péripéties, hein, le corps d’Éternité qui se manifeste. Vous allez voir, vous allez vivre des choses mais insensées.

Tant mieux, comme vous dites, et vous allez voir comment ce qui peut rester de votre personnage, de vos habitudes va voler en éclat. Vous en rirez vous-mêmes dès que vous serez passés de l’autre côté, parce qu’avant, vous risquez de grincer des dents un peu, mais c’est pas grave, c’est pas grave.

… On accueille tout ce qui vient.

Accueillez toujours. Je vous dis à très bientôt, et certainement peut-être à tout à l’heure à une autre occasion que vous connaissez, et puis avec tout mon amour. Que la Paix soit en vous. Je vous donne ma Paix et je reçois votre Paix.

Et n’oubliez pas de rire surtout, hein. Tant que vous êtes sérieux, ça prouve que vous êtes dans une fausse spiritualité. Regardez Osho. Bon, bien sûr, de mon vivant j’étais pas très d’accord avec lui, mais finalement, on est tous les deux au même endroit. Bon, c’est sûr que parfois ça nous casse un peu les pieds, mais c’est pas grave. On se casse tous un peu les pieds en fait hein, bon c’est comme ça. 

Alors je vous transmets tout mon amour, toutes mes bénédictions, et puis maintenant je me tais, allez. Allez en Paix.

Source: http//www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com