Entretiens de Novembre 2017 / O.M. AÏVANHOV – Partie 2

Blog (español) : Link  

Lecture et téléchargement PDF : OMA – Q-R – PARTIE 2 – NOVEMBRE 2017

PDF Download : español

ENTRETIENS NOVEMBRE 2017

O.M. AÏVANHOV

Partie 2

Eh bien nous allons pouvoir reprendre vos questionnements et les choses que j’ai à vous dire. Je vous présente à nouveau toutes mes bénédictions, nous nous réinstallons dans la Paix et la Présence, et je t’écoute.

Question : rêve d’une sœur début novembre. On me montre le visage d’une tante décédée, je ne la reconnais pas mais je sais que c’est elle. Dans le rêve, elle est mourante, son visage est sombre et marron. Elle essaie de parler mais aucun mot ne sort de sa bouche, puis je vois, au fond de sa gorge, des couleurs arc-en-ciel vives et lumineuses en mouvement. Ce sont comme des mots qui arrivent à mon cœur qui acquiesce le message reçu et se remplit de douceur. Pouvez-vous m’éclairer ? 

Alors là, ma sœur, ça rejoint exactement ce que j’ai expliqué par rapport à la télépathie qui se produit lors de certaines rencontres et de certaines Théophanies, qui permet de shunter les organes habituels de la communication, à savoir surtout ce qui est vu, et d’ailleurs tu dis toi-même que tu reconnais vibratoirement ta tata, mais elle n’a pas le même visage et pourtant tu sais que c’est elle. Deuxièmement la même chose se produit, c’est-à-dire que tu vois cette personne qui est en train de mourir, elle communique avec toi sans les mots. Son visage est marron, c’est-à-dire qu’il ne traduit plus la moindre expression ou la moindre possibilité de communication. Par contre, au niveau du chakra de la gorge, je crois, mais ça aurait pu être le cœur aussi sans aucun problème, s’établit une communication qui t’est inconnue.

Cette communication qu’on pourrait appeler, comme je l’ai dit, télépathie, ce n’est pas tout à fait de la télépathie au sens où certains peuples la pratiquent, par exemple en 3D unifiée, c’est une télépathie que je qualifierais de supérieure parce que l’impression et la compréhension ne se fait pas à travers des mots qui s’impriment, je dirais, dans votre cerveau, mais à travers des modulations, si je peux dire, de votre état d’être. Tu décris toi-même ce sentiment de douceur ; finalement ta tante qui est en train de mourir, dans ce rêve, te dit que tout va bien.

Il n’y a pas besoin de mots parce que l’impression et le sentiment est beaucoup plus précis que les mots, et à ce niveau-là quand ils ne sont pas accompagnés de mots, ils ne peuvent être faux. Le sentiment est toujours coloré par le mental, mais dès l’instant où il n’y a pas de mots, alors la communication s’établit au-delà de la personne et sur des mécanismes qui n’ont plus rien à voir avec, par exemple, entendre des mots, voir des couleurs, ou sentir l’énergie. Quand je parle de sentiment, j’ai fait exprès de ne pas parler de l’énergie, vitale ou vibrale, parce que ça touche, comme je l’ai expliqué, c’est quelque chose qui se produit de conscience à conscience et qui n’a pas besoin des outils propres à une forme donnée pour s’imprimer et se ressentir.

Donc il t’est annoncé, au sein de ce rêve, quels que soient la personne et les liens qui existaient avec cette grand-tante, la possibilité de voir à l’œuvre, à travers la vision arc-en-ciel très chatoyante du chakra laryngé, qui se traduit pour toi par le fait de ne pas entendre de mots mais d’avoir une humeur particulière qui correspond à la vibration émise par ce que j’appellerais la conscience directement, et qui n’a pas besoin de passer par les supports connus ou nouveaux, mais qui était notre travail, si je peux dire, une communion plutôt, ou une communication qui se fait directement de conscience à conscience et non plus seulement, comme je l’avais expliqué voilà de nombreuses années, de cœur à cœur ou par la réponse du cœur, par rapport à un choix. C’est la communication au sein des mondes libres. Elle ne connaît pas la distance, elle ne connaît pas les mots, elle est vibrale si vous voulez, mais elle n’est pas perçue par un sens, elle est perçue directement par la conscience, quelle que soit la forme empruntée dans la manifestation d’une conscience donnée.
Nous pouvons poursuivre.

Question : autre rêve de cette sœur : je suis dans ma voiture avec mes enfants, ma fille conduit en conduite accompagnée et je suis à côté. Elle perd le contrôle du véhicule, je veux freiner mais mon corps s’étire pour s’élever par le toit. Je résiste mais je n’arrive pas à atteindre les pédales, et je m’étire de plus en plus. Je me sens attirée par un autre plan, je me dis que ça doit être cela « mourir ». Je finis par accepter de quitter le véhicule et de me diriger vers cet autre plan, en me disant qu’arrivée là-bas, je leur demanderais s’ils ont été informés d’un accident mortel. Pouvez-vous m’éclairer? 

Alors le véhicule rejoint bien évidemment la conscience, la forme de votre corps, je l’ai expliqué dans un rêve précédent. Cette voiture, tu le dis toi-même, ce n’est pas toi qui la conduis mais ton enfant. L’Ascension se déroule à ce moment-là mais tu ne peux pas intervenir, c’est-à-dire qu’il t’est demandé, à travers ce rêve, de ne pas t’inquiéter pour le véhicule de ton enfant ‒ qui était le tien mais qui est… dans la filiation, c’est normal puisque c’est ton enfant ‒, et il t’est exprimé ici que rien de ce qui est de ce monde, même parmi les attachements normaux, si je peux dire, de la relation mère-fille, ne peut tenir devant l’Ascension qui se déroule. Ça veut dire que tout ce qui doit arriver arrivera, quoi que tu fasses. Il t’est montré là que l’Ascension n’a pas besoin d’exercer le moindre mécanisme par rapport à ses enfants, à ses proches, à ses liens, à ses objets. Rappelle-toi, tout ce à quoi tu tiens te tient. Ce rêve te dit que tu ne peux pas t’opposer à ta propre libération qui se produit dans ce rêve, quelles que soient les inquiétudes temporaires liées à ta fille, à ton enfant.

L’Ascension, même si vous savez qu’il existe un véhicule nommé Merkabah interdimensionnelle collective, le problème n’est pas par rapport à cela mais est par rapport à la forme et aux consciences ordinaires que vous devez de toute façon lâcher au moment de la stase et au moment de la Libération. Ce rêve-là t’invite donc à ne pas te préoccuper de ce que tu pourrais penser laisser en arrière de toi, parce que cette enfant a, elle aussi, sa liberté à vivre.

Bien évidemment, vous vous doutez bien que les évènements que nous vous avons énoncés depuis tant d’années, qui se déroulent en ce moment, vont mettre fin à tout ce que vous entretenez comme relations au sein de ce monde, ne serait-ce que pendant la stase où cela se vit seul à seul et n’a pas besoin d’une quelconque inquiétude ‒ d’ailleurs vous ne pourrez pas vous inquiéter. Mais ce que tu as vécu, ce n’est pas la stase, c’est l’Ascension par elle-même, qui survient, je te le rappelle, pour ceux qui laissent leur corps de chair au décours de l’Appel de Marie, et pour ceux qui conservent le corps de chair, pour des raisons diverses et variées, en plus du corps d’Êtreté ; cela se produira au grille-planète final. Et vous ne devez être attachés à rien, ça ne vous prive pas de l’Amour inconditionnel, surtout envers votre progéniture, n’est-ce pas ? Mais c’est le lien qui est créé par la matière elle-même, par la filiation elle-même, c’est-à-dire que c’est la chair de ta chair, qui porte aussi la moitié de ton ADN et la moitié de tes mémoires, sans préjuger des types de relations établies non pas dans cette vie avec ta fille, mais dans le passé, dans l’histoire de ce monde. Et donc il t’est montré que tu ne peux pas t’opposer à cette forme de séparation et que l’inquiétude ne sert strictement à rien.

Si vous voulez, c’est la même façon que quand vous mourez. Quand vous mourez, vous quittez vos proches, et quand vous revenez, vous retrouvez pas vos proches ‒ vous les retrouvez peut-être dans d’autres vies, mais dans d’autres situations ‒, il n’y a aucune mémoire, et toutes les mémoires s’annihilent au moment du décès. Et là, dans l’Ascension, qui n’est pas un décès mais une résurrection, tout ça doit s’éliminer de la même façon, vous ne pouvez maintenir aucun lien lié aux circonstances de ce monde. Seuls les liens de Liberté, soit entre les Flammes jumelles, soit entre des êtres qui n’ont pas de karma ou qui sont libérés, permet de se retrouver.

Bien sûr vous avez, pour ceux qui iront, les Cercles de Feu, où vous retrouverez d’innombrables personnes connues dans cette vie ou dans d’autres vies parce que y aura encore une mémoire corporelle, mais la mémoire corporelle, la mémoire de vos expériences en ce monde, nous avons eu l’occasion d’en parler à d’innombrables reprises, sauf utilité particulière, n’ont aucune raison de subsister, parce que les liens créés au sein de ce monde doivent être dissous au sein de ce monde. Ce qui a été créé sur terre sera décréé sur terre ; ce qui a été créé au Ciel, ce qui a été lié au Ciel, sera délié au Ciel. C’est quelque chose auquel vous ne pouvez ni vous opposer ni vous confronter de par la puissance de l’énergie, si je peux dire, ascensionnelle, c’est-à-dire du Lemniscate sacré.

Le Lemniscate sacré, l’activation du 13ème corps ou Fontaine de Cristal ayant allumé chez nombre d’entre vous le Lemniscate sacré, et j’ai répondu d’ailleurs par rapport aux influx de ce Lemniscate sacré sur la Lumière, sur les Éléments, j’ai expliqué ça longuement dès la première ou la deuxième question de notre après-midi, c’est exactement la même chose en ce qui concerne ce à quoi, fort logiquement je vous rassure, vous devez tenir jusqu’au bout, c’est-à-dire la responsabilité de vos enfants, de votre famille, mais avec un regard nouveau qui n’est plus celui de l’éducateur ou du parent, mais celui qui voit l’Esprit en l’autre et non plus une quelconque filiation, une quelconque obligation ou responsabilité. À ce moment-là, vous pourrez assumer vos obligations et vos responsabilités non plus selon le modèle qui préexistait mais selon le modèle de la Liberté, de la communion des cœurs, et de la Théophanie.

Les circonstances de votre Appel de Marie et de votre liberté finale, si ça ne survient qu’après les 132 jours, seront bien sûr éminemment différentes selon ce qu’il restera, non pas de karma, non pas de mémoires, mais de liens, tout simplement, aux habitudes prises au cours de cette dernière vie et non pas de toutes les vies. C’est-à-dire que si vous avez des enfants, bien évidemment l’amour maternel, il ne peut pas s’éteindre, et c’est tant mieux, mais il peut évoluer, si je peux dire, et se transmuter en totalité, vous amenant à voir votre enfant non plus comme votre enfant mais comme un Esprit, réellement et concrètement. Et à ce moment-là, vous ne pouvez plus envisager de maintenir des liens autres que les liens de la conscience, autres que les liens de l’Esprit, avec cette entité.

C’est d’ailleurs pour ça, je vous rappelle, qu’au sein des Cercles de Feu, il y a un Cercle de Feu qui est réservé aux enfants. Bien sûr, vous le savez, vous pourrez, pour ceux qui seront présents au sein des Cercles de Feu, voyager par les lignes elfiques d’un Cercle de Feu à un autre, mais vous n’avez plus aucune raison de passer ces 132 jours avec vos enfants. Ils doivent retrouver, quel que soit leur âge, la liberté d’être, et pour cela vous aurez de nombreux frères et sœurs qui se sont dévoués et qui se sont dédiés à l’accompagnement de ces enfants. Ce Cercle de Feu est situé en Indonésie, sur l’île de Bali, qui est une des rares zones qui sera préservée dans toute cette région, et c’est là que seront tous les enfants qui ont besoin de garder un corps et qui doivent vivre les Clés métatroniques, et ils ne pourraient pas les vivre s’ils étaient avec leurs parents.

Et les êtres, les frères, les sœurs, qui sont déjà sur le Cercle de Feu de Bali sont préparés pour cette mission, si je peux dire, d’accompagnement durant les 132 jours de tous les enfants qui doivent passer par là. Bien sûr, certains de ces frères et sœurs sont parents. Dans ces cas précis, ils verront leurs enfants mais ça ne sera plus leurs enfants, ce sera des Esprits, même s’ils gardent une forme. C’est ça que, bien évidemment, l’amour filial, l’amour maternel, se refuse à envisager ou même à accepter. Je vous rassure, mesdames, c’est tout à fait normal vu le rôle qui vous a été assigné dans l’enfermement en ce monde, c’est-à-dire la procréation. Je vous rappelle que la procréation mêlant des structures nommées ADN et mêlant des corps de chair n’a aucune raison d’être ni même d’être évoquée au-delà de la 3D. Donc toutes les règles de fonctionnement que nous avons connues ici sur ce monde n’ont aucune réalité ni aucun cours possible dans les mondes libres. C’est clair, net et précis.

Imaginez que vous êtes dans un couple qui n’est pas nécessairement des Flammes jumelles (hein, les Flammes jumelles, c’est différent), mais imaginez que vous vous aimiez vraiment, que vous ayez eu des vies passées ensemble, que tout se passe bien. Mais imaginez que vous, vous ayez une origine par exemple sur Sirius, et que votre cher et tendre mari qui, bien sûr, est d’origine Draco, c’est-à-dire avec une lignée ou une origine stellaire liée aux reptiles, il est bien évident que dans ces couples-là, quel que soit l’amour, vous ne pouvez plus vous retrouver après la stase. Peut-être que vous pourrez, si vous êtes ascensionnés tous les deux, vous retrouver après les 132 jours mais pas pendant, c’est pas possible. Il y a des affinités vibratoires particulières selon vos lignées et vos origines stellaires, ce qui explique par exemple que dans un certain pays en Europe où vous avez deux Cercles de Feu, la plupart des êtres ne seront pas sur les Cercles de Feu de proximité. Il est pour ça stupide de croire que de vous mettre à côté d’un Cercle de Feu va vous préserver de quoi que ce soit. Vous voyez?

Donc chacun doit vivre sa liberté, y a pas de couple qui tienne, y a pas d’enfants qui tiennent, y a rien qui tienne. Après vous verrez. Mais cette période est salutaire parce qu’elle va vous permettre de digérer, d’intégrer les nouveaux potentiels de votre corps d’Êtreté, de les mettre en service, de vous en servir, et de préparer quelque part votre suite, parce que chacun à une suite différente après les 132 jours, vous le savez, je ne vais pas revenir là-dessus. Donc ce rêve t’invite à lâcher, à faire confiance à la Vie, à faire confiance à la Lumière en le devenir de cette relation.

On peut continuer je crois.

Question : rêve d’une sœur fin août. Je quitte une gare souterraine de banlieue et je cours sur les rails vers l’extérieur, ensoleillé. Je suis pressée car je dois partir. Je me retrouve dans les couloirs d’un aéroport, je cours dans les escaliers qui mènent au tarmac. Au bas des escaliers, un mur m’empêche de passer, j’appelle au secours, un cri sort de mon corps qui m’étonne par sa puissance et son calme. Je me retrouve à l’extérieur sur le tarmac…

Tu m’as dit «sort de mon corps».

Question : oui. Un cri sort de mon corps, qui m’étonne par sa puissance et son calme.

Mais qui, qui dit ce cri ?

Question : moi.

Toi-même, d’accord.

Question : sur le tarmac, je ne peux rien voir, tout est blanc, très brillant. Une fillette apparaît devant ce nuage blanc, elle m’ouvre les bras, confiante. Je la prends dans mes bras, étonnée car à ce moment je n’ai plus de corps. Nous traversons l’espace blanc et montons dans l’avion, accueillies chaleureusement par l’hôtesse de l’air et le commandant de bord. 

Tout ça vous parle, comme la plupart des rêves que nous avons vus aujourd’hui, vous parle de l’ascension qui est en cours, de la Terre. Là, c’est le même exemple que la voiture précédemment, par contre là, c’est un mur, et le cri qui est prononcé, à ce moment-là la fillette, l’enfant intérieur apparaît et la Liberté est trouvée. Alors « sort de mon corps » ne veut pas dire ici que y avait une possession ou un envoûtement. Quand la personne exprime ça et qu’elle dit « sort de mon corps », « que le corps physique sorte de mon corps d’Éternité », et d’ailleurs elle le dit elle-même, elle se retrouve sans corps de chair, tout est blanc. Elle a vécu sa libération et son ascension.

Et pareil, les moyens de transport, vous aviez, dans le dernier entretien, les rêves avec les bateaux, les traversées ; là vous avez les véhicules, les voitures, vous avez les trains. Tous ces moyens de transport ne sont que comment votre cerveau traduit le passage d’un état à un autre, d’une forme à une autre, et donc la Résurrection, la mort de tout ce qui est éphémère et illusoire, qui n’a aucun intérêt si ce n’est le plaisir de l’expérience de la conscience.

Donc la plupart des rêves que vous me soumettez aujourd’hui, vous le voyez bien, parlent à peu près de la même chose. Ils vous mettent face à la Vérité, que ce soit les rêves du mois d’août, que ce soit les rêves d’il y a quelques jours, d’autres même, un peu plus anciens, ne vous annoncent que cela. Les temps sont accomplis et les temps sont venus de vivre cela que nous vous avions annoncé et que nombre de prophètes ont annoncé depuis toujours sur la terre. Et inconsciemment, vous le savez tous, c’est toute la distance qui existe entre cette connaissance qui effleure votre conscience et votre positionnement, qui va créer soit l’harmonie, soit la souffrance, soit la résistance. Et là, dès qu’elle dit « sort de mon corps », l’enfant intérieur apparaît. Et à ce moment-là, y a plus de mur et l’accueil dans l’avion peut être fait.

Les attachements, et j’aime bien cette image, les liens, les habitudes, les adhésions à des dogmes, à des rites au sein de ce monde, c’est effectivement des murs qui vous empêchent de vivre la Vérité. Ce sont des murs qui vous enferment, aujourd’hui, qui vous cloisonnent, qui vous empêchent de vivre l’Ascension dès maintenant ou la Liberté dès maintenant, c’est ça qui se conscientise et qui effleure dans la conscience au travers de vos rêves.

On peut continuer.

Question : rêve d’un frère, la nuit dernière, en demi-sommeil. D’abord, son dans les deux oreilles joignant le centre de la tête, puis vibration dans le corps, puis vision de nombreux cercles… 

Une vision de…

Question : de nombreux cercles.

Des cercles, des ronds.

Question : … puis vision de formes géométriques octogonales ou de formes comme des flocons de neige. Et enfin six êtres de Lumière de forme allongée, longs, dont un avec un crâne visible, tous de couleur bleu clair/blanc…

Les Archanges.

Question : … j’ai été étonné, inquiet en surface mais en paix en profondeur. Pas de communication verbale, une simple visite, puis beaucoup de Lumière et plus rien, je ne me souviens plus. Pouvez-vous m’éclairer? 

Ce rêve rejoint aussi tous les autres rêves. Vous voyez, y a une espèce d’harmonie dans ces rêves, même si bien sûr une voiture grise c’est pas un avion, même si bien sûr un mur c’est pas un précipice, mais c’est la même signification, avec des petites variantes. Mais là, dans ce rêve, aussi les cercles… j’ai besoin de savoir si les cercles qui ont été vus ont l’impression de donner des cercles immobiles ou d’être emboîtés, comme concentriques, les uns dans les autres.

Question : les uns à côté des autres.

À côté ?

Question : oui.

Tout à fait. C’est pas la marque « Audi » je crois, d’accord. Alors ça correspond exactement au même processus, pour ceux d’entre vous qui ont vécu l’activation de la Couronne radiante de la tête il y a longtemps. Pas maintenant, il y a longtemps, avant que les Étoiles s’activent, vous aviez constaté, pour ces êtres qui avaient ouvert le troisième œil, qu’il était possible de voir, volontairement ou pas d’ailleurs, des cercles concentriques qui défilaient à toute vitesse.

Dans son cas ils sont étalés, et j’expliquerai pourquoi côte à côte, juste après. Mais une fois les cercles passés apparaissent des figures géométriques, le plus souvent des octogones, parfois des formes géométriques plus simples, et une fois que vous avez franchi ça, vous atterrissez à la Vérité, c’est-à-dire aux mondes libres, mais tant que vous êtes séduits par les cercles, par les figures géométriques, ou par des scènes de vies passées, vous n’êtes pas libres. Là, par contre, ce qui est intéressant, c’est que les cercles ne sont plus concentriques les uns dans les autres mais les uns à côté des autres, ça veut dire que le troisième œil n’existe plus et que les cercles qui ont été perçus sont les douze Étoiles de Marie. On parle d’Étoiles mais ça n’a pas la forme imagée d’une étoile, c’est un rond, bien sûr, et ce qui est vu au niveau de l’écran psychique, si je peux dire, je sais pas si tu as pu compter les cercles mais en général, sur la face antérieure, quand c’est vu de devant, tu peux en voir soit six, soit douze.

Question : je n’ai pas pu les compter.

Tu as pas pu les compter, c’est pas grave, alors que « Audi », y en a pas six et douze, hein. C’était une blague. Voilà, donc ce rêve te parle, et surtout dans cette période, c’est ce qui se dévoile en vous, vous donnant à expérimenter, avant même d’être sur les Cercles de Feu ou de quitter ce monde si vous devez le quitter, vous donne à vivre des approches de la télépathie, de la communication de la conscience pure, vous donne accès à votre enfant intérieur, vous donne accès, à travers des images qui sont liées au monde incarné dans lequel vous êtes, au processus de la Libération et de l’Ascension. Le scénario est le même dans ce cas-là, bien sûr présenté de différentes façons selon vos capacités propres de perception, surtout que c’est dans des rêves, c’est-à-dire c’est la nuit, quand y a plus d’ego.

Question : là c’est en demi-sommeil.

C’est pareil. La frontière entre le rêve, le sommeil, la disparition et l’état de veille, disparaissent de façon de plus en plus rapide. C’est-à-dire tout ça, comme nous vous l’avons dit, est entré en superposition, et maintenant c’est l’effacement de l’éphémère, et l’Éternel prend tout le devant de la scène, mais y a encore des choses, bien sûr, vous avez encore un corps. Donc tout ça s’échange de cette façon-là, que ce soit en demi-sommeil, en rêve, le matin en te réveillant, ou une espèce d’état modifié de conscience comme vous dites, c’est exactement la même chose. C’est ça que vous vivez et que vous allez vivre de façon de plus en plus, je vais dire flagrante et frappante, à partir du 13.

Voilà ce que je peux en dire.

Question : deux rêves récents d’un frère, après une rupture sentimentale douloureuse. Premier rêve : après une violente dispute, mon amie s’enfuit, et je la poursuis, mais je me retrouve à courir avec elle, la portant dans mes bras car elle a un corps d’enfant avec son visage d’adulte. Des êtres méchants nous poursuivent en nous tirant dessus. Fin du rêve. Le lendemain, après plusieurs mois de séparation, elle m’appelle, disant qu’elle se sentait perdue et que je lui manquais. Deuxième rêve : je vois ma mère, en haut d’un immeuble, qui veut marcher sur une planche au-dessus du vide. Malgré mon avertissement elle s’avance, titube, et tombe avec un cri. Puis je la vois courir et sauter, depuis une falaise, les bras en avant, et arriver au sol en une longue glissade. Les deux fois, je me suis réveillé angoissé. Pouvez-vous m’éclairer? 

Alors là se mêlent différents éléments. Vous retrouvez les éléments communs de l’Ascension : la maman qui avance dans le vide en haut d’un immeuble. Vous avez le premier rêve qui était… j’ai oublié déjà, le premier rêve, redis-moi quelques mots du premier rêve.

Question : après une violente rupture…

Voilà, mais ça oui, mais après…

Question : mon amie s’enfuit et je la poursuis et la porte dans mes bras.

Voilà, et on lui tire dessus et il s’aperçoit que son amie…

Question : il y a des méchants qui nous poursuivent… 

… qui tirent dessus, et il s’aperçoit que cette compagne…

Question : … a un corps d’enfant et un visage d’adulte.

Voilà, un corps d’enfant. Elle a trouvé son enfant intérieur, mais l’ayant trouvé grâce à cette séparation, elle est maintenant perdue. Et tu vois à travers ce que j’exprime là, à travers ce rêve qui a été vécu, c’est la même chose dans les familles aujourd’hui. Vous avez des couples, des enfants, des amis, qui semblent se séparer. Ça peut être dramatique mais c’est pour permettre d’être libre, je l’ai déjà expliqué, et là c’est la même chose. Vous ne pouvez pas être libres quand vous avez, dans une relation même harmonieuse, aujourd’hui surtout, le moindre soupçon de prédation. Mais la prédation n’est pas l’objet d’un prédateur, le plus souvent c’est quelqu’un qui était faible qui s’est mis « sous la protection de », mais se mettre, dans un couple, « sous la protection de », équivaut à une prédation.

Saisissez bien ce que je veux dire, au-delà des apparences, même dans une relation harmonieuse. Dès que vous avez l’impression, homme ou femme d’ailleurs, ça marche dans les deux sens, que vous devez être soumis à l’autre, même dans une relation que vous considérez comme normale, avec ce qui se passe en ce moment c’est pas possible de demeurer ensemble, parce que sans ça vous n’êtes pas libres. Celui qui est soumis, qui pourtant trouvait une espèce de confort dans cette soumission, ne peut pas autonome et libre. Il est donc indispensable, et c’est pas celui qui vous quitte qui est le méchant, en l’occurrence ici la femme, ou le mari, peu importe. D’ailleurs c’est cette séparation qui a permis la naissance de l’enfant intérieur, mais comme c’est dit dans le rêve, le corps est celui d’un enfant mais le visage est celui d’aujourd’hui, c’est-à-dire que la transmutation n’est pas achevée comme dans le rêve précédent avec l’enfant de Lumière dans le blanc, hein.

Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que l’ensemble de tes deux rêves mêlent des éléments de ton vécu, bien sûr, mais te renvoient à l’image de la femme. La femme, que ce soit la mère, que ce soit la compagne, que ce soit l’enfant, a toujours été, dans la société patriarcale, vous le savez, mise au second plan. Or vous savez qu’il n’y a pas de Créateurs, il n’y a que des Créatrices. L’homme est incapable de créer quoi que ce soit, il peut organiser, il peut… et quand je dis « homme » je devrais dire plutôt polarité masculine parce que dans les mondes libres, y a encore une forme de polarité, même si y a pas d’organes génitaux, c’est-à-dire que vous avez l’expression qui est sur le devant de votre manifestation, qui est soit yin, soit yang, soit masculin, soit féminin, et ça, ça fait partie du jeu de la conscience.

Or ce qui se produit dans ce rêve, c’est que les frères et les sœurs qui sont sous emprise, mais cette emprise librement consentie, c’est pas de la perversion, c’est simplement une convention, on va dire, de couple, ou avec des enfants, vous met dans une situation, homme ou femme, où vous ne pouvez pas être libre parce que l’autre a laissé sa marque en vous, fût-il le plus amour possible, fût-il le plus libéré qu’il soit. Dans ces cas-là, et c’est du fait de celui qui s’est soumis qui ne peut pas être libre, donc nécessairement il doit y avoir une forme de coupure, de séparation, d’impression que tout est fini. Eh oui, tout se finit, à tous les niveaux, je vous l’ai dit.

Mais comme l’Appel de Marie n’a pas eu lieu vous constatez, à travers ce rêve aussi d’ailleurs, que certaines situations se résolvent d’elles-mêmes dès que vous avez lâché. Ça sert à rien d’essayer de retenir quelqu’un en disant je t’aime, vous le savez tous. Ça ne sert à rien de faire du chantage pour retenir quelqu’un, et surtout que celui qui s’en va, le plus souvent, c’est celui qui justement doit partir pour permettre aux deux d’être libres, que ce soit le prédateur ou le soumis, peu importe. Il ne peut exister aucune possibilité de vivre sereinement la Libération en étant soumis à qui que ce soit ou à quoi que ce soit, et donc l’Intelligence de la Lumière, chez certains d’entre vous, à travers des rêves aussi, vous stipule et vous signifie que y a quelque chose qui doit changer.

Rappelez-vous, ce que la chenille appelle la mort, le papillon l’appelle naissance, c’est exactement la même chose dans vos relations. Trouvez la Liberté, trouvez qui vous êtes, laissez la Lumière vous trouver en totalité, tout le reste n’aura plus aucune espèce d’importance, non pas parce que vous fuirez les problèmes, non pas parce que vous serez affectés par une Joie qui sera tellement forte qu’elle mettra fin au chagrin, pas du tout, mais étant libres, vous restaurez la liberté de l’autre, c’est aussi simple que ça. Et c’est pas une question, comment vous dites aujourd’hui, de couples libérés ou libres au niveau humain hein, je parle vraiment de toutes les relations, et c’est pas uniquement dans la famille, ou avec le mari ou la femme, ça peut être simplement au sein d’une relation d’amitié franche où il doit y avoir, dans certains cas, des choses qui sont pas claires, qui ne sont pas vues et qui doivent être éclairées. Et dès l’instant où y a ce rapport de force, conscient ou inconscient, de prédateur à soumis, dans quelque relation que ce soit, cette relation ne peut qu’exploser, pour permettre à chacun de réaliser la Liberté.

Donc ce rêve, et qui mêle aussi ta mère, te parle d’Ascension, de Libération, et quelle que soit, puisque c’est intriqué avec la réalité ordinaire, quelle que soit l’issue de cette relation, puisque, comme il le dit lui-même, entre les deux rêves la personne l’a appelé en disant qu’elle était perdue, signe simplement que la Liberté a été trouvée, et qu’au sein de cette Liberté, en étant perdue, parce que la personne, homme ou femme qui est soumise, dès qu’elle n’est plus soumise, elle se sent perdue, mais elle doit trouver sa liberté. Vous n’avez… et c’est pour ça que nous avons parlé d’autonomie, vous vous rappelez ? Il vous faut être autonomes, ça veut pas dire vous mettre tout seuls mais que les relations aussi soient libres, quels que soient les types de relation.

Dès qu’il y a des sous-entendus, dès qu’il y a filiation, dès qu’il y a mariage, dès qu’il y a sexe, dès qu’il y a quelque chose de fort, faites attention, parce que les règles de ce monde, c’est la prédation, y a toujours un gagnant et un perdant, toujours. Donc si ça vous arrive, si ça s’est produit au cours de ces années, c’est que y a quelque chose qui doit être transcendé, que vous ne pouvez pas voir, sur lequel vous ne pouvez pas agir, mais où l’Intelligence de la Lumière va agir dès que y a effectivement rupture, séparation, colère, affrontement. C’est la seule façon de vous retrouver en autonomie, pour certains d’entre vous hein. J’ai pas dit ça pour toutes les relations, bien sûr, mais si ce genre de chose vous arrive, en rêve ou dans le concret, c’est exactement la même signification, mais ça servait à rien que je vous le dise y a encore quelques mois parce que vous n’aviez pas alors la possibilité ni de le voir, ni de l’accepter, ni de le transmuter. Aujourd’hui c’est différent.

… Silence…

On peut continuer.

Question d’une sœur : depuis plusieurs mois, je vois dans la pénombre, jour et nuit, des cercles de lumière au niveau des yeux. De plus, maintenant je vois aussi des sortes de bâtons et d’accents circonflexes qui s’alignent et se déplacent, très lumineux. Est-ce toujours le corps d’Êtreté?

C’est lié à ce que j’ai nommé les douze Étoiles. Vous savez, les douze Étoiles, dans votre corps ici, elles sont situées à des lieux très précis. Ce sont des points d’injection ou de contact entre l’éphémère et l’Éternel, c’est aussi des potentiels spirituels ; ils sont situés autour de la tête. Mais dans les mondes unifiés, au sein du corps d’Éternité, y a pas de Couronne. Au niveau de ce qui est nommé le front, même si vous avez un corps qui est pas… au niveau du haut de la tête, on va dire, quelle que soit cette tête, vous avez ici les douze Étoiles. Elles sont représentées par des cercles alignés les uns avec les autres, c’est pour ça que tout à l’heure que je posais la question du nombre. Mais là c’est exactement la même chose.

Question : et les accents sont mobiles.

Tout à fait. Alors les accents, c’est autre chose. C’est simplement des particularités de l’énergie qui se met en mouvement au niveau de l’Étoile considérée. Par exemple, qu’est-ce que je pourrais prendre comme exemple ? Mais ça vous évoquera rien parce que vous ne le vivez pas encore de façon suffisamment claire, mais par exemple vous avez les Étoiles, entre IM et IS vous avez Clarté et Précision, IM et IS, et vous avez Attraction-Répulsion ou Bien-Mal, d’accord ? Dans le corps d’Éternité vous savez que c’est des triangles élémentaires. Ces triangles élémentaires demeurent à leur place mais les Étoiles qui ont servi de support à ces triangles élémentaires se trouvent à la partie haute de la tête devant l’écran de la conscience, et chacun est un potentiel spirituel. Vous n’avez pas besoin de le comprendre, c’est comme si je vous disais : « vous voyez vos doigts? », et vous les faites bouger. Vous n’avez pas besoin de savoir quel est le muscle, le tendon, ou le nerf qui agit. C’est pareil pour vos Étoiles qui commencent à apparaître par six, rarement douze encore, devant vous.

Et c’est ça qui est vu dans les rêves qu’on a vus tout à l’heure, ou encore par cette sœur qui voit ces cercles. Bien sûr elle va me dire que ces cercles, elle les voit pas sur elle, elle les voit à l’extérieur d’elle. Mais oui, mais ce sont vos cercles, si c’est pas des entités hein. Je vous rappelle que les entités, si vous les voyez arriver dans votre lit, c’est une sphère de Lumière qui se déploie dans la forme de l’entité, que ce soit un Végalien, un Arcturien, Mikaël, ou autre, si vous assistez à sa venue et que vous le voyez vraiment. Là, ce qui est vu, ce sont des cercles devant elle, c’est bien ça?

Question : oui c’est ça.

C’est simplement la projection de son écran de conscience avec les six ou douze Étoiles qui se projettent devant elle. Y a plus de notion de ce qui peut être vu avec les yeux, c’est-à-dire avec quelque chose qui accueille le photon, c’est quelque chose qui est vu en conscience, et c’est ça qui a été vu, là.

Question : les cercles sont à l’intérieur de la tête.

C’est pareil. Qu’ils soient projetés sur un mur, à l’intérieur de la tête sur l’écran psychique, c’est la même chose. D’ailleurs y avait eu des questions y a quatre ans, trois ans, je sais pas si vous vous rappelez d’un frère qui voyait une sphère de Lumière devant lui. Quand il bougeait la tête, elle suivait, et il pensait que c’était une entité, mais pas du tout. Vous tournez la tête, l’écran, le phare psychique par le troisième œil se projette à l’infini. Et vous avez, vous, en étant dans le corps de chair, avec les yeux physiques ou à l’intérieur, vous allez voir, par exemple pour ce frère je me rappelle très bien, y avait une lumière qui se déplaçait sur le mur devant lui et dès qu’il bougeait, la lumière le suivait, il disait. Mais non, c’est sa projection, son projecteur de lumière, c’est avec ça que vous vous déplacez dans les autres dimensions, pas seulement les ailes, et ça vous commencez à la voir, oui tout à fait.

De la même façon que nous vous avions donné la structure géodésique du tétrakihexaèdre du cœur, que certains êtres voient. Le cœur, il est pas rouge et il pompe pas, ça c’est le cœur physique. Le cœur d’Éternité, c’est une structure géométrique parfaite avec 24 Triangles qu’on appelle le tétrakihexaèdre, ça avait été expliqué ça. Et ça, vous pouvez le voir. Or vous le voyez comment ? Pas avec les yeux mais avec la conscience directement. Et vous pouvez le voir dans votre poitrine, ce qui est l’emplacement normal, mais vous pouvez le voir aussi à l’extérieur, ça fait pas de différence. Y a plus d’intérieur et d’extérieur dans cette alchimie que vous vivez, de dissolution de tout ce qui est éphémère. C’est là où vous prenez conscience que les notions de haut, de bas, de dedans, de dehors, n’ont aucun sens.

Et que quand nous vous disons que nous sommes à l’intérieur de vous, vous allez le vivre, pas uniquement par un contact vibral, par le canal Marial, mais dans votre poitrine directement, dans le tétrakihexaèdre. Et ça change rien que vous voyiez le tétrakihexaèdre en méditation, ou imaginez par exemple : vous ouvrez les yeux en méditant, en fixant votre conscience sur un point virtuel, vous allez voir apparaître les Étoiles et le tétrakihexaèdre, mais il est pas ni extérieur ni intérieur, c’est la même réalité.

Alors je sais que ça s’entrechoque dans le cerveau quand je dis ça parce que vous n’avez aucun moyen, si vous ne l’avez pas vécu, de vous le représenter, et ça sert à rien d’ailleurs de se le représenter. Mais si ça vous arrive, soyez au courant de ce que c’est.

Question : en vision intérieure de la poitrine, il y a des boules sur les angles du tétrakihexaèdre. Est-ce normal ?

Oui, oui, y a pas de problème. Le tétrakihexaèdre parfait, c’est la structure immobile, d’accord, comme nous vous avons dit la structure immobile des Étoiles qui étaient autour de la tête. Le tétrakihexaèdre est dans la poitrine, il est immobile pour vous permettre de le voir, mais dès qu’il rentre… c’est pas en mouvement, c’est pas vraiment un mouvement ni ce que vous pourriez appeler une vibration, c’est un scintillement, voilà le mot le plus exact, des zones de lumière qui s’activent, qui se marient, qui font quelque chose. Et là apparaissent effectivement des espèces d’appendices, le plus souvent ronds mais pas toujours, que tu nommes des boules, qui sont simplement l’efficacité de ton cœur d’Éternité qui agit.

Par exemple vous voyez pas les ondes, vous voyez pas les mots, mais là vous verrez avec la conscience ; ce n’est plus la vision du cœur, ce n’est plus la vision intérieure, ce n’est plus la vision éthérique, c’est maintenant la conscience qui voit. Et pour elle, quand elle est libre, y a plus de dedans, dehors, haut, bas, etc., c’est ça que vous commencez à vivre. Donc c’est tout à fait normal de voir quelques boules sur certaines des arrêtes du tétrakihexaèdre.

… Silence…

Et vous pouvez continuer, hein.

Question : quelle différence ou distinction y a-t-il entre un voyage dit en projection de conscience et un voyage dans son corps d’Êtreté? 

Les voyages en projection de conscience, comme vous dites, qui avaient été nommés, dans les années 2010, les communions, dissolutions, j’ai oublié le troisième terme, peu importe… Les expériences de votre conscience qui étaient visibles à ce moment-là étaient des projections de conscience, vous ne voyiez pas de formes. Vous sentiez les Présences mais y avait pas de formes. Le corps d’Êtreté vous donne une liberté incommensurable, vous le savez, vous pouvez être multi-local, vous pouvez vous démultiplier à l’infini sans fragmentation, c’est la même image qui se reproduit. C’est-à-dire que dans le corps d’Êtreté, ça n’a rien à voir avec la projection de la conscience. La projection de la conscience met en relation, et telles que vous les avez vécues durant l’année 2010, une conscience à une autre conscience, présentes au sein de ce monde, ou une conscience présente en ce monde et par exemple une conscience ailleurs, mais ça c’est une projection. Par contre y aller avec le corps d’Êtreté, le corps, le véhicule, et pas en conscience pure, vous donne accès à beaucoup plus de mobilité, beaucoup plus de diversité, et vous montre que même les processus nommés à l’époque communion, j’ai oublié le troisième terme déjà…

Question : fusion.

… fusion et dissolution, qui étaient vécus durant ces années si vous les avez vécus, étaient limités. Ça durait quelques minutes alors que quand vous voyagez avec le corps d’Êtreté, vous êtes libres, vous n’êtes limités par rien, même pas par le corps d’Êtreté. Tandis que quand vous faites une communion, fusion, dissolution, avec un frère ou une sœur, vous avez quand même le guide de votre corps de chair et du corps de chair de l’autre, ou alors si c’est avec un Archange, vous êtes guidés par l’Archange mais vous n’avez pas l’autonomie. Ces expériences se produisent spontanément, tel que ça a été vécu à l’époque ; vous pouviez les rechercher mais vous ne pouviez pas les diriger. Aujourd’hui les choses commencent à devenir différentes avec le corps d’Êtreté. C’est exactement cela que vous êtes en train de vivre.

Donc la différence, elle est à ce niveau, la projection de la conscience est tributaire de l’existence d’une forme qui est le corps de chair, malgré tout, même si vous êtes libres, tandis que les voyages ou la projection ‒ c’est pas une projection, c’est les changements dimensionnels, vibratoires ‒, avec le corps d’Éternité, vous rendent autonomes. Pas tout de suite peut-être, parce qu’il faut déjà avoir un apprentissage, mais très rapidement. Là vous n’êtes plus limités par une autre conscience, vous n’êtes… parce que quand vous avez communion, fusion, dissolution, c’est de conscience à conscience. Voyage en Êtreté mais sans le corps, sans le véhicule, c’est-à-dire en utilisant le véhicule d’Éternité d’un Archange, d’un Ancien, ou d’une Étoile, parce que vous êtes aussi à l’intérieur de nous là-haut, donc vous avez la possibilité d’emprunter notre véhicule. Je sais que ça peut vous paraître bizarre parce que quand vous avez un corps ici et nous avons un corps de chair, y a une limite qui est la peau, et c’est quelque chose qui est inviolable, alors que c’est pas du tout le cas dans le corps d’Éternité.

Et ça vous ne pouvez pas vous le représenter ni même l’imaginer, par contre vous pouvez le vivre. Et je vous adresserai mes félicitations si vous le vivez durant ce mois et qu’on se revoit courant décembre, je pourrai vous féliciter parce que c’est quelque chose quand même qui se fait tout seul, y a plus d’effort, y a pas de volonté. C’est un mécanisme de fonctionnement qui n’a rien à voir avec ce que nous connaissons quand nous sommes à l’intérieur d’un corps de chair. C’est comme si vous passiez d’une 2CV qui a cinquante ans à une voiture qui n’existe pas encore. Vous voyez d’ailleurs, aujourd’hui quand vous changez de voiture, peut-être comment vous êtes décontenancés par tout ce qui a changé, par tout ce qui change, bah c’est pareil entre votre corps de chair… et déjà le corps de chair, vous le connaissez un peu d’après les sensations que vous en avez, mais vous connaissez pas l’anatomie si vous n’êtes pas médecin, vous savez pas comment il fonctionne réellement, vous en éprouvez le fonctionnement, soit il est harmonieux et vous êtes en santé, soit il est dysfonctionnel, il est pas harmonieux, et vous êtes malades.

Mais au niveau du corps d’Éternité, vous le verrez. Vous le verrez à travers les douze Étoiles, vous le verrez à travers le tétrakihexaèdre, et vous le verrez en voyant la totalité des mondes, des univers, et des multivers, et aussi en vous, puisqu’il y a ni dedans ni dehors. Y a aucun cloisonnement et aucune séparation, et y a pas de distance qui tienne, y a pas de dimensions qui tiennent, même si les formes sont différentes selon l’univers donné et selon le monde dimensionnel donné.

… Silence…

Alors, autre question. Vous pouvez intervenir hein, si y a des compléments qui sont nécessaires, enfin pour ceux qui sont là.

Question :  lors d’une Endophanie, mon intestin s’est manifesté par des mouvements ; j’ai regardé à l’intérieur et j’ai vu un dragon rouge. Pouvez-vous m’éclairer? 

Alors, si j’ai bien compris, ton ventre devient sensible, tu regardes à l’intérieur et tu vois un dragon rouge ?

Question : oui.

D’accord. Ça veut dire qu’à l’intérieur de ton ventre, dans tes structures éphémères, il y a encore quelques éléments non résolus liés à la colère, liés à quelque forme de ressentiment, pas nécessairement de jugement, j’ai bien parlé de ressentiment, par rapport à toi-même et par rapport… le dragon rouge, la couleur rouge, ça veut pas dire qu’il y a un Archonte dans ton ventre, hein, il n’y tiendrait pas, je veux dire simplement par là que c’est des éléments qui n’avaient pas été vus jusqu’à présent. Le simple fait de les regarder les éclaire, parce que ce qui regarde, maintenant, c’est la conscience, à travers les écrans des six Étoiles ou des douze Étoiles de Marie, et qui te donne la vision. Mais le simple fait de voir suffit à faire disparaître, ça veut dire que là tu n’as plus mal au ventre. J’ai raison ou pas? Il n’est pas là?

Question : oui, il confirme.

Donc c’est tout à fait ça. Et quand je vous ai répété les années précédentes, et les Anciens aussi, qu’il vous fallait voir les choses et les traverser, c’est exactement ça, il suffit de voir. Alors bien sûr, après tu as le mental qui est encore présent, qui a besoin de savoir, de le rattacher à une histoire, mais le plus important n’est pas là. Le plus important, c’est que tu constates effectivement que y a plus de dragon rouge. Tu as re-regardé depuis ?

Question : oui.

Et alors ?

Question : il n’y en a plus.

Voilà. Et c’est comme ça que vous devez faire pour tout dans votre vie aujourd’hui. Vous avez la possibilité de le faire, nous vous l’avons dit, nous vous avons préparés à cela, c’est-à-dire à voir les choses, même les plus désagréables, en vous comme à l’extérieur de vous en ce monde, et le fait de les voir permet de les traverser. Vous n’avez pas à les retenir, à les expliquer. C’est pour ça que la difficulté que vous allez avoir, là j’y réponds avec bonheur parce que tous vos rêves et toutes vos expériences ne font que confirmer ce que je vous ai dit déjà depuis de nombreux temps.

Mais en tout cas c’est un apprentissage que vous faites. Cet apprentissage-là, le fait de traverser, de voir avec la conscience, c’est ce qui vous permet de faire disparaître, parce que quand vous voyez avec la conscience, qu’est-ce qui va se mettre en branle ? C’est IM, IS, Clarté, Précision, AL, ça fait sept, même, avec AL, mais AL est différent parce que c’est l’équivalent du troisième œil, même quand il est retourné. C’est surtout les six Étoiles latérales et pas les médianes ; OD c’est pareil derrière. Ce sont les six qui sont latérales, ce qui veut dire que Clarté, Précision, Bien, Mal, et IM et IS vous permettent d’éclairer et de voir. Une fois que c’est vu, ne vous en occupez plus. Vous n’avez plus besoin de l’outil intellectuel de pourquoi, de comment, d’expliquer, de relier. Le fait de voir vous permet de traverser et dissout ce qui a été vu. C’est comme ça que ça fonctionne, et c’est comme ça que vous le vivez d’ailleurs. Nous vous avons préparés depuis un an, à travers différentes choses, à vivre cela.

Vous imaginez la surprise pour un frère ou une sœur qui est par exemple très craintif sur les Dracos, les Reptiles et tout ça, qui avec sa vision intérieure va voir un dragon, quelle que soit la couleur, à l’intérieur d’elle ? Qu’est-ce qui va se passer ? Elle le verra qu’une fois parce que dès qu’elle l’a vu, il est plus là. Elle n’aura pas le temps d’avoir peur, mais faut accepter de regarder dedans, avec l’œil de la conscience, si je peux dire, qui sont les yeux de la conscience. Autant vous avez les guignols qui vous parlent d’un seul œil, des Illuminati, moi je vous parle des douze yeux, vous imaginez la différence de fonction?

C’est pour ça que je vous ai dit, même si j’interprète vos rêves, de ne pas vous attacher trop à la signification, à la compréhension, mais surtout de voir les résultats de ce qui a été vu, rêvé, ou vécu, et de voir le changement : l’avant et l’après. C’est pour ça que c’est dans votre vie de tous les jours que vous devez avoir cette… pas cette vigilance mais ce don d’observation de vous-mêmes, pour vous placer dans le témoin et l’observateur, qui préfigure la découverte que vous êtes antérieurs à cela si vous ne l’avez pas vécu. Mais c’est dans cette position-là que vous pouvez voir des choses qui n’ont plus rien à voir avec le référentiel habituel, de dire « Oh là là, j’ai un dragon, je suis possédé ». Non. Là j’ai donné l’explication de colères anciennes qui se sont évacuées, mais c’est même pas important. J’aurais dû simplement lui dire : « Est-ce qu’il est encore là ton dragon ? », il m’aurait dit « non », c’est évident. Tout le reste, c’est des alibis si je peux dire.

Nous avons tous tellement l’habitude de l’action-réaction, pour certains d’entre nous depuis très très très longtemps, que nous ne pouvons pas accepter réellement et concrètement de fonctionner sans cet outil-là. Y a un apprentissage, il est réel.

… Silence…

Allez, on continue.

Il reste un peu de temps pour quelques questions.

Alors une dernière ou nous n’avons pas le temps ? Faut que je sois rapide à répondre. Bon, tu me diras.

Question : pour revenir au corps d’Êtreté, dans quelle mesure est-il anthropomorphisé, ou pas?

Et même si ton origine stellaire, ça existe, est liée aux Triangles, tu as toujours un corps d’Êtreté anthropomorphisé, toujours, et toujours le même, qui s’adapte bien sûr à l’environnement mais y a qu’un modèle, y a qu’une matrice de corps éthérique, c’est ce que nous avions appelé, y a deux ans je crois, la nouvelle Matrice Christique. C’est rien d’autre que ça, la Matrice Christique ; bon, bien sûr y a le personnage historique, mais au-delà de ça, le plus important c’est la Matrice Christique, Ki-Ris-Ti si vous préférez, le Fils Ardent du Soleil, hein. Et c’est quoi la question par rapport à ça?

Ah oui, l’anthropomorphisme. L’anthropomorphisme existe tant que tu explores un monde anthropomorphisé. Par exemple, même si tu n’as pas de lignée ou d’origine en rapport avec la Civilisation des Triangles, la Liberté est totale puisque tu es aussi bien un Triangle, que la Source, que l’Absolu, qu’un Archange, que Marie, que n’importe qui. Donc à partir de ce moment-là, l’anthropomorphisme existe dès qu’il y a un monde anthropomorphisé, s’il n’y a plus besoin, si la dimension, au-delà de la 24ème, par exemple les Triangles avec Eynolwaden, elle vous a expliqué tout cela. Eh ben Eynolwaden a aussi un corps d’Êtreté. Eynolwaden a un corps d’Êtreté qui s’adaptera non pas seulement à ses lignées ou à son origine mais aussi aux mondes qu’elle va explorer, aux molécules qui sont présentes, à la vibration qui est présente, et surtout à l’organisation du terrain de jeu qui est présent. Mais si le terrain de jeu n’est plus anthropomorphisé, le corps d’Êtreté se conforme au-delà de l’anthropomorphisme et redevient, par exemple dans la Civilisation des Triangles, un triangle de Lumière, tout simplement.

L’anthropomorphisme est indispensable, je dirais, vous l’avez compris, jusqu’à la 21ème dimension. Après c’est différent, et ça nous emmènerait beaucoup trop loin dans les descriptions, hein ; je vous ai déjà décrit les cercles de la tête et le tétrakihexaèdre quand il se met en mouvement, c’est pas la peine d’aller chercher aussi loin. Ça, vous le vivrez en le vivant, vous n’avez plus besoin de l’expliquer, de le comprendre, parce que dès que c’est vécu, c’est intégré. C’est comme le dragon rouge : il est vu, il a disparu, c’est dépassé. C’est la même chose pour les déplacements au sein de votre corps d’Éternité mais c’est un nouveau véhicule, il faut quand même un temps d’acclimatation de par l’habitude que nous avons prise au sein de ce monde. Et nous aussi, Anciens, nous récupérerons nos corps d’Êtreté en totalité après le grille-planète, et pareil pour les Archanges. Eux, leur corps d’Éternité n’est pas lié à une forme humaine, même s’ils peuvent vous apparaître avec une forme humaine ; ils ne sont pas figés dans cette forme.

Alors tout ce que vous avez à vivre, que vous vivez, parce que les témoignages sont innombrables maintenant, à travers vos rêves, vos expériences, et vos vécus, s’il vous plaît ne cherchez pas à les comprendre pour l’instant. Toutes les explications arriveront en temps voulu, contentez-vous de le vivre, de le traverser, et de le voir sans faire intervenir l’outil mental. Là, c’est différent, c’est moi qui vous demande, mais pour vous-mêmes, quand vous êtes seuls avec vous-mêmes, n’allez pas vous embarrasser de compréhension, d’explications, contentez-vous de vivre ce que la Lumière vous fait vivre, ça suffit amplement, et c’est beaucoup plus gratifiant, vous vous en apercevrez très bientôt si ce n’est déjà fait.

Question : dans l’Absolu, où est le corps d’Êtreté?

Il est partout, de même que la conscience libre est partout, elle a pas d’emplacement. Les corps d’Êtreté étaient dans le Soleil. Lors de la libération de la Terre, c’était la fin 2011, les corps d’Êtreté ont été libérés, certains ont trouvé leur propriétaire, certains pas encore parce que c’est pas le moment, surtout pour ceux qui sont en stase et qui sont morts, et pour d’autres parce qu’ils s’y opposent, soit parce qu’ils servent l’Ombre, soit parce qu’ils sont dans des croyances new-âgeuses comme vous dites. Et là, il faut un temps d’acclimatation parce que rappelez-vous que pour certains d’entre vous, il vous a fallu des dizaines d’années pour encaisser, intégrer les vibrations, et arriver à cela.

Vous imaginez bien que le corps d’Êtreté est constitué de Feu Igné, comme la Lumière du grille-planète, et que si votre structure physique n’a pas été suffisamment affinée, votre corps d’Êtreté est là même si vous ne le sentez pas et ne le vivez pas, il est là, au repos. Parfois il se met en mouvement, ça vous donne les rêves, les expériences qui ont été décrites, parfois il ne se manifeste pas. Mais quoi qu’il vous arrive, ne cherchez rien par rapport à ce corps d’Êtreté.

Donc le corps d’Êtreté il est là, mais il est partout, c’est la Matrice Christique, c’est l’Amour qui prend forme. Une forme qui n’est pas figée, qui n’est pas limitée, à une conscience, à un monde, à une dimension. Il est universel, si je peux dire, ce véhicule. Donc il est là parce que dans l’effacement de l’éphémère, sa disparition totale, et votre conscience qui passe de l’éphémère à l’Éternité, qui se produit en ce moment, qui donne ces rêves, ces perceptions, ces vécus, y a pas d’autre nécessité que de laisser se faire cela, et si vous intervenez avec le mental, alors à distance de l’expérience oui, puisque je réponds à vos questions, mais quand vous le vivez, vivez-le. Ne vous servez pas de votre mental, ne cherchez ni à comprendre, soyez dans cet abandon total qui montrera votre sens du sacrifice, si je peux dire, et non plus le simulacre, hein.

Et c’est pareil dans les attaques, vous savez très bien que quand vous démarrez la spiritualité, et moi j’en ai vécues beaucoup aussi, y a des attaques qui obligent à connaître des rituels de dégagement, de protection et tout, et puis à un moment donné, quand vous avez vécu l’Amour dans votre cœur totalement, que vous êtes libres, même sans vivre… à l’époque c’était pas possible, de réaliser l’Absolu si je peux dire, mais l’Infinie Présence ça suffit. À ce moment-là, il vous suffit d’être ce que vous êtes. L’Ombre ne peut présenter aucune approche, aucune accroche, ni aucune pénétration, c’est impossible.

Donc quand il vous arrive quelque chose, n’allez pas chercher tout de suite la petite bête, même si c’est désagréable. Contentez-vous de le traverser, reportez votre réaction, votre compréhension, de quelques heures, de quelques instants, de quelques jours, peu importe. La Lumière éclaire, elle est Intelligence et elle explique, mais pas si votre mental le demande. Parce que dans le mental vous êtes obligés de faire des suppositions, des projections, de vous référer à un cadre de référence, à votre passé, à vos expériences passées. Or ce que vous vivez maintenant, y a rien de superposable dans le passé, absolument rien.

C’est comme ça que ça se déroule et vous le voyez à travers les rêves que vous avez communiqués aujourd’hui, et y en a de plus en plus. Et vous voyez, y a que moi finalement qui ait parlé des évènements, vous, vous n’avez plus besoin. Même si je vous ai dit que je voulais pas de questions là-dessus, vous voyez bien que c’est pas ça le plus important. Et c’est justement parce que ces évènements se déroulent à l’extérieur que parallèlement, en même temps, se déroule en vous cet éclairage de l’Éternité et la disparition de l’éphémère.

Et c’est ça ce paradoxe qui peut être dit, que plus vous allez voir des choses terribles, plus vous allez vous sentir bien, non pas parce que vous êtes pervers ou que vous êtes malades de vous réjouir d’évènements particuliers, vous n’y pouvez rien, c’est pas vous qui décidez, c’est-à-dire que les… et d’ailleurs c’est en ce sens que vous pouvez être dangereux, qu’il faut pas dire aux gens que c’est la fin en souriant, je vous avais mis en garde. Imaginez, vous allez voir quelque chose, un tsunami, un tremblement de terre, vous avez effectivement peut-être de la peine pour les frères et les sœurs qui meurent, et instantanément ça va être remplacé par la Joie, mais vous imaginez bien que si vous laissez rayonner cette Joie à quelqu’un qui, à côté, ne vit rien de tout cela, il va avoir envie de vous égorger, il va vous traiter d’insensible, de fou, et de son point de vue il aura raison, qui est le point de vue de l’ego hein.

Donc ce processus, quelque chose de terrible et quelque chose de joyeux, va être concomitant, de plus en plus. D’ailleurs vous le voyez bien parmi vous, ceux qui sont là ou ailleurs, qui ont vécu des fractures, des traumatismes, des maladies particulières, et qui sont guéris aujourd’hui, voient bien la différence de leur état, non ? Quoi qu’ils en aient pensé et quoi qu’ils en aient dit, c’est-à-dire que c’est mieux qu’avant, non ? Vous pouvez pas être pires qu’avant, c’est impossible, y a pas pire qu’avant. Quand vous vivrez l’intégralité de la Vérité, vous ne pourrez que sourire, là aussi, et vous pourrez effectivement comparer l’état d’Éternité avec les derniers souvenirs, avant le grille-planète final, de ce qu’était l’enfermement. Comme vous dites, y a pas photo, pas du tout hein. Et là vous ne serez plus du tout tentés par la matière, vous ne serez plus du tout tentés par la prédation, par l’acquisition, par la possession, par le contrôle de qui que ce soit ou de quoi que ce soit. Vous êtes autonomes, vous vous suffisez à vous-mêmes. Bienvenue dans la Liberté.

Et ça, c’est quelque chose qui est très concret maintenant, ça se passe plus seulement dans la vibration, dans les Couronnes, le Canal Marial, l’Onde de Vie, ou dans les Théophanies, ça apparaît sur l’écran ordinaire de votre vie et dans vos rêves. Vous voyez la progression. Et j’espère aussi que certains d’entre vous commencent à s’apercevoir de la pédagogie invraisemblable qu’il a fallu mettre en place pour vous amener jusque-là, sans dégâts particuliers, tout au moins pour un nombre assez important de frères et de sœurs. D’accord?

Tout le monde confirme et vous remercie chaleureusement.

Eh bien j’en suis fort aise, et vous serez prêts, pour certains d’entre vous, à faire la même chose, certainement, pour ceux qui le souhaitent. Mais je vous garantis que quand on vit la Liberté, c’est pas pareil que de dire « on redescend pour réparer le karma », mais quand vous allez être libres totalement de toute forme, quelle que soit votre terre d’élection, si je peux dire, vous allez avoir qu’une seule envie, même si aujourd’hui ça vous semble terrible, c’est de pas laisser ces zones d’ombre dans le tableau de la Création et du jeu de la conscience. Vous voyez ? Parce que cette anomalie primaire et ses conséquences n’ont plus de raison d’être. Elles ont montré, enfin ces anomalies primaires ont montré leur totale inutilité, elles ne font progresser en rien puisque vous êtes déjà parfaits à l’origine. C’est là où, à l’époque, les Dracos et l’Archange Lucifer ont fait un péché d’orgueil, de croire qu’ils pouvaient, en ajoutant leur touche, changer l’intensité de la Lumière. Au début, c’était pas quelque chose de noir, de négatif, c’était une expérience qui… mais malheureusement, avec l’anomalie primaire, ça a pas pu aboutir à la Liberté puisque tous les systèmes enfermés sont souffrants.

Mais notre Libération, de par l’emplacement de la Terre dans ce secteur de l’univers, va avoir des répercussions énormes sur l’ensemble des systèmes solaires qui restent enfermés, sans même être obligés, pour certains, d’envoyer une équipe au sol, c’est merveilleux. Même si vous le voyez pas maintenant, je peux vous l’affirmer et le certifier, et soit sur les Cercles de Feu, soit quand vous laisserez votre corps, soit au grille-planète final, vous tomberez de rire, vous ne pourrez plus vous arrêtez de rire, je vous le garantis. Lors de votre résurrection, même après l’Appel de Marie, vous mourrez de rire des inepties qui se sont produites durant ces cycles. Alors maintenant, pour certains c’est pas drôle, mais je vous garantis que moins c’est drôle et plus ça deviendra drôle, et j’en suis absolument certain, et certains d’entre vous le vivent déjà. Combien d’entre vous ont vécu, même y a plusieurs années, des évènements considérés comme dramatiques ? Bien sûr vous dites « le temps est passé, j’ai éliminé », mais regardez, vous n’avez ni remords, ni amertume, ni rancœur, vous ne pouvez qu’en rire. Et ça sera pareil après votre moment d’Ascension ou de Liberté.

Tu voulais me dire que c’est l’heure, c’est ça?

Absolument.

Alors je vais… tu n’as pas besoin de me le dire, je l’entends directement en moi. Alors je vais vous laisser… Oui ? Qu’est-ce qu’il y a?

Je joue aussi.

Ah d’accord. Eh, alors demain, dans l’espace de jeu, vous aurez Christ, Marie, et Mikaël, la Sainte-Trinité. Je reviendrai quant à moi en clôture, comme d’habitude, avec le temps qui me sera accordé. Sur les autres interventions, vous saurez ça le 13, pas avant. Déjà y a le 12 à passer, qui est demain. Je vous dis et je vous transmets tout mon Amour. Et je vous sers tous sur mon cœur, et je vous aime de tout mon cœur et de tout notre cœur.

À bientôt.

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com