Entretiens de Novembre 2017 / O.M.AÏVANOV – Partie 1

Blog (español) : Link   

Lecture et téléchargement PDF : OMA – Q-R – PARTIE 1 – NOVEMBRE 2017

PDF Download : español

ENTRETIENS NOVEMBRE 2017

O.M. AÏVANHOV 

Partie 1

Eh bien chers amis, je me fais une joie, vous le savez bien, à être parmi vous, et dans cette atmosphère très chaleureuse, nous allons comme d’habitude essayer de répondre à vos questionnements. J’ai quelques petites choses à vous dire, mais j’aurai l’occasion d’en parler au fur et à mesure, ou si ce n’est pas le cas, dans la dernière partie de mon intervention. Alors tout d’abord, daignez recevoir toutes mes bénédictions et toute la chaleur de l’Amour dans votre cœur.
 
… Silence…
 
Alors nous allons pouvoir commencer à écouter les questions que vous avez à me poser pour cette période si palpitante, si je peux dire, que vous vivez sur la terre en ce moment,  et nous avec vous bien sûr, parce que nous observons, si je peux dire, de par notre proximité, de plus en plus d’éléments concernant les fonctionnements de la terre aujourd’hui, par rapport même à ce que certains Anciens nous avions connu y a à peu près une génération pour les derniers d’entre nous, à être dans un corps. Il est évident que, sauf ceux qui se mettent des œillères, il est évident que vous assistez, où que vous tourniez votre regard, à l’intérieur de vous comme à l’extérieur de vous, à un certain nombre d’événements importants, n’est-ce pas, que nous vous avions annoncés et qui se déroulent à tous les niveaux de ce qui est perceptible, si je peux dire, à vos yeux, à vos sens, partout sur la planète.
 
Que cela soit dans les familles, dans les relations, dans la société, dans les pays, dans des parties de certains pays, y a, même si c’est mal exprimé, ou même manifesté de façon qui n’est pas très lumineuse, il y a vraiment une révélation qui se fait et qui touche maintenant les secteurs, je dirais, les plus occultes de tout qui était caché aussi comme manigances de tous les corrompus de la terre. Voilà, tout ça vous le voyez sous les yeux, vos médias en parlent, vous le vivez autour de vous peut-être, et parfois en vous, et tout ceci, bien sûr, confirme la progression des énergies et de la conscience ascensionnelle de la Terre, et donc de votre libération qui est en cours. Alors je suis sûr, si nous avons ‒ et nous en aurons, je suis certain même ‒ des rêves, vous verrez que les rêves sont de plus en plus liés à des contacts qui n’ont plus rien à voir avec le monde usuel dans lequel vous êtes incarnés, et vous déplacez et vivez. Alors nous commençons et nous sommes tout ouïe et le cœur ouvert pour écouter ce qui se dit.

Question d’une sœur absente : depuis quelques semaines, tous les jours vers 17 heures, un froid glacial survient, jusqu’à trembler, cela dure au moins une heure puis disparaît. Cela peut aussi survenir dans la journée mais dure moins longtemps. Qu’auriez-vous à dire ? 
 
Ah oui, bien sûr. Alors y a énormément de signes, de symptômes, je l’ai dit, à l’intérieur de vous, de votre vécu, mais aussi sur l’écran du monde. Ces processus que décrit cette sœur qui n’est pas là, et je suis sûr que vous êtes nombreux à vivre cela, et comme vous le savez, c’est toujours, comme quand il y avait d’innombrables rendez-vous qui vous ont été proposés après les Noces Célestes, et souvent les énergies étaient plus vibrales et plus vibrantes, si je peux dire, au niveau de la fin de l’après-midi. Ce qu’il se produit maintenant est directement relié, les symptômes, je précise, à partir de ce que vous vivez maintenant, que ce soit des événements pas agréables au niveau du corps, vous avez vu les résistances à travers les fractures, les entorses, ce qui n’a pas été vu, qui, je vous le rappelle, se libère de cette façon. Vous n’avez pas à comprendre, et même si vous comprenez ; cela ne change rien, votre corps évacue ce qu’il doit évacuer à travers tous les processus de résistance de la conscience que j’avais décrits au niveau corporel, avec différentes zones qui pouvaient être impactées.
 
Là, le processus est différent. Nous vous avons parlé du début du processus ascensionnel de la Terre réel et concret dans le plan physique, dans la physicalité de la Terre, qui a démarré au début mars. Cette phase est une phase de gestation qui dure un certain temps. Et depuis les Théophanies perpétuelles, bien sûr, le corps d’Êtreté, la totalité de votre corps d’Êtreté, est non seulement présente au niveau vibral, mais votre conscience ordinaire commence à passer, si je peux dire, dans ce corps d’Êtreté ou d’Éternité, que vous en ayez conscience ou pas. C’est d’ailleurs aussi cette superposition dont nous vous avons parlé qui peut parfois créer des distorsions ou des distances qui existent entre la conscience habituelle et votre conscience éternelle au sein de l’Êtreté.
 
Et aussi aujourd’hui, il y a eu depuis déjà de nombreux mois, avec les Théophanies perpétuelles, l’activation du 13ème corps, vous savez, la Fontaine de Cristal, le Vajra, qui est vingt à trente centimètres au-dessus de la tête. C’est le déploiement des Hayot Ha Kodesh, des quatre Éléments à travers ce corps physique, qui permet à la conscience dorénavant d’explorer, non pas dans une autre dimension mais ici même sur la terre, vous êtes, je peux dire, dans l’essayage de votre vêtement d’Éternité. Par l’activation de cette Merkabah interdimensionnelle personnelle ou collective, le déploiement des quatre Hayot Ha Kodesh vous restitue tout ce qui avait été amputé, c’est-à-dire, vous vous rappelez, par la falsification des Archontes, l’amputation et la déviation de la Lumière, nommée la lumière oblicale, qui était illustrée au niveau de votre tête par l’axe qui reliait les axes de la lumière falsifiée. Vous aviez bien sûr KI-RIS-TI avec Répulsion, et vous aviez ce jeu qui permettait de redresser l’axe AL-OD qui est l’axe de la rectitude, de la Lumière, de la Liberté, au niveau de votre vécu.
 
Le déploiement de la Merkabah interdimensionnelle, qu’elle soit personnelle ou collective ne change rien, se traduit par des réajustements qui sont liés bien sûr au Vajra, mais plus directement à ce qui est lié autour de la petite Couronne, c’est-à-dire à la fois les structures cérébrales, hypophyse, hypothalamus, thalamus et pinéale, mais aussi votre conscience. Et ça va se traduire effectivement parfois par des déséquilibres peut-être plus importants qu’auparavant, puisqu’ils sont plus perceptibles, surtout dans certaines tranches horaires, qui correspond à cette alchimie terminale, si je peux dire, où le corps physique et la conscience physique doit disparaître en totalité pour vous installer dans votre résurrection en l’Éternité. Cela se produira, bien sûr, durant la période de stase, à la période aux alentours de la visibilité de Nibiru, non pas par quelques personnes ou quelques appareils mais par tout le monde sur la terre. Alors à ce moment-là, bien sûr, vous serez tous dans le même état.
 
Ces sentiments de froid entre 17 heures et 19 heures, quel que soit le pays où vous êtes, quel que soit le fuseau horaire, est toujours la même chose. C’est l’axe d’alignement ou d’interaction, si vous préférez, entre le Soleil, Nibiru qui  a fait le virage à côté du Soleil et que vous voyez le plus souvent, dans l’hémisphère nord, à droite du Soleil, à peu près aux alentours, selon les horaires et les conditions d’éclairage, de lumière, de jour, d’heure, de nuages aussi, apparaît aux alentours du quadrant supérieur droit du Soleil, encore plongé dans la lumière du Soleil le plus souvent, mais pas à côté, qui  implique un afflux de Lumière extrêmement important, non plus sur les Couronnes comme auparavant mais sur le point central, si vous voulez, du 7ème chakra, sur le  point d’acupuncture dont je sais plus le nom mais qui est au sommet de la tête.
 
Donc si vous voulez, cela va se traduire par un impact extrêmement fort, je vous l’ai dit, sur l’hypophyse, l’hypothalamus, l’épiphyse et l’hypophyse, c’est-à-dire ça va jouer à la fois sur tous les rythmes chronobiologiques, c’est-à-dire l’alternance sommeil et veille, sur l’alimentation bien sûr, où vous prenez conscience, bien que je l’aie répété déjà depuis des années, que pour certains d’entre vous la nourriture était juste un plaisir et non pas une nécessité quelconque, parce que vous vous nourrissez réellement, maintenant, depuis non plus les énergies vitales ou le Feu Igné mais directement par la Lumière de l’Éternité qui se focalise dorénavant au centre de la petite Couronne de la tête et  qui vient modifier la physiologie, le fonctionnement de ces glandes endocrines liées aux deux chakras du haut.
 
Vous savez aussi que c’est dans ces deux chakras que se trouve, au niveau du cerveau, le sentiment, le siège aussi, d’être une identité corporelle. La rupture de cette zone va entraîner la fin de l’ego et la disparition concrète et effective de votre corps. Il ne s’agit plus là de dormir mais aussi d’observer ces variations thermiques qui peuvent survenir, comme l’a dit d’ailleurs cette sœur, en dehors de cette heure précise mais qui ne durent jamais longtemps. Donc les fluctuations thermiques, le fait par exemple d’avoir faim, vouloir manger, de se mettre à table et de constater que vous avez déjà mangé les aliments qui sont dans votre assiette, sur le plan éthérique, suffit à vous nourrir, j’avais déjà évoqué cela.
 
Ce qui explique que certains parmi vous qui sont dans l’accueil inconditionnel de ce qui se déroule voient le besoin de sommeil, d’aliments, et les besoins quels qu’ils soient, très diminués. Il ne s’agit pas d’une pathologie, et bien sûr je conçois tout à fait qu’il existe des cas où les problèmes de température peuvent être liés à tout autre chose au niveau de la santé, mais bien sûr tout ceci est déjà récusé ; je m’occupe uniquement de ce qui est lié à ce que vous vivez et non pas aux pathologies. Alors bien sûr, ça peut inquiéter. Quand vous avez ce froid qui vous fait grelotter, que rien ne peut réchauffer, quand vous constatez que vous avez une faim de loup, et que vous vous mettez à table et que vous ne pouvez plus rien avaler, vous êtes sûrs que votre conscience éphémère, et votre corps physique, n’en a plus pour très longtemps. Et vous le voyez d’ailleurs.
 
Donc c’est plus une question de disparition, de délocalisation de la conscience, c’est l’effacement pur et simple de l’histoire personnelle et le retour de votre histoire éternelle qui se fait en conscience et qui va se traduire, comme je l’ai dit, par certains rêves que vous avez dû vivre ce mois-ci, où vous étiez en contact avec de entités prestigieuses, si je peux dire. La mienne, par exemple, mais aussi les Archanges surtout, et aussi des Étoiles. Et ça se produit dans vos nuits parce que là, l’ego bien sûr n’existe plus. Vous vous en rappelez le matin, ou vous vous réveillez la nuit. C’est-à-dire que ces barrières, ces couches isolantes, maintenant que la Lumière adamantine est partout sur la terre, soit vous observez la folie humaine, c’est ce qui se déroule au niveau des états, au niveau des nations, au niveau des familles, et au niveau des conflits de la conflagration mondiale qui va se dérouler durant ce mois-ci, qui est le mois de novembre, mais qui ne doit vous alarmer en aucune façon parce que le plus important c’est pas la guerre, le plus important c’est pas de grelotter de froid, c’est de trouver cette Éternité qui se présente à vous, mais non pas par expériences, non pas par moments, mais de façon de plus en plus extensive.
 
Alors bien sûr, je pourrais vous dire aussi que vous avez des frères et des sœurs qui sont dans le déni total, tout simplement, comme toujours, parce qu’ils ont peur, peur du néant, peur de l’inconnu, peur de l’Amour, même s’ils le revendiquent. Parce que l’Amour, tel que vous le vivez pour certains d’entre vous maintenant, entraîne un changement total au niveau de votre personne. Vous ne pouvez plus fonctionner comme avant, vous le voyez à travers les aliments, vous le voyez même à travers les relations où le fait même d’avoir stabilisé, pour nombre d’entre vous, le témoin ou l’observateur ‒ avec ou sans les vibrations, ça n’a pas d’importance ‒ vous met dans une acuité et une attention particulière. Et quand vous êtes dans cette acuité et cette attention particulière, vous le constatez, il reste plus beaucoup de place pour le mental, pour le besoin de comprendre, même si après, bien sûr, vous posez la question pour savoir ce que vous vivez.
 
Mais le plus important n’est pas là, c’est d’observer aussi en vous, quels que soient les désagréments temporaires, même s’ils sont parfois envahissants si je peux dire, de constater ce que vous êtes devenus aujourd’hui par rapport à hier, comment les choses se sont transformées, comment ce qui pouvait vous sembler intolérable devient tolérable. Et puis bien sûr vous avez autour de vous des frères et des sœurs qui s’enfoncent, si je peux dire, dans l’opposé, c’est-à-dire dans la réaction, dans l’attachement à ce qu’il peut rester de personnalité, et surtout d’habitudes. Et j’ai déjà eu l’occasion de vous dire que les habitudes quelles qu’elles soient sont extrêmement gênantes pour la révélation de votre éternité, parce que quand vous prenez des habitudes de manière trop importante, qui sont pourtant essentielles dans la vie ordinaire de ce monde mais qui, pour vous qui vivez les vibrations et qui savez ce qui se déroule, vous devez absolument essayer d’éviter tout ce qui est routinier, tout ce qui est répétitif, afin d’être simplement disponibles, ne rien projeter, ne rien anticiper, afin de vous installer encore plus dans l’instant présent où il n’y a besoin de rien d’autre, ni d’histoire, ni de vibrations, ni de symptômes, ni de visions, mais juste la Joie pure.
 
Et si vous êtes dans cette Joie pure, votre vie va s’écouler, quels que soient les symptômes, avec une légèreté à nulle autre pareille. Donc les variations thermiques, alimentaires, de sommeil, de teneur de vos rêves, et même la teneur ou la qualité de vos relations, ou de la fin de certaines relations, n’est que l’établissement de votre libération et de l’Appel de Marie. Vous savez déjà depuis quelques mois que l’Appel de Marie, j’ai eu l’occasion de le dire, pouvait survenir maintenant n’importe quand. L’année dernière, il y a deux ans, nous vous avions donné, avec l’Archange Anaël, une certaine séquence événementielle, mais vous devez bien vous douter que plus le temps se raccourcit par rapport à la visibilité de Nibiru, plus les événements vont être cumulatifs, et ce à tous les niveaux. C’est-à-dire au niveau de votre vécu personnel et intime, au niveau de vos relations, au niveau de la société, et au niveau de la Terre finalement, en définitive, dans sa totalité. Et tout ce qui est éclairé par la Lumière aujourd’hui, depuis notre dernière rencontre si je peux dire, vous donne à voir que tout ça se déroule exactement comme nous l’avions annoncé.
 
Les volcans se réveillent toujours plus, y en a de plus en plus en éruption, et bien au-delà de la ceinture de feu du Pacifique, les trous dans la terre, la terre est devenue un gruyère, les nuages sont de plus en plus particuliers, les couleurs de ciel aussi, le soleil est différent et vos comportements, votre façon de vivre vos journées, prend aussi une tournure tout autre. Je tiens à préciser, ne résistez pas à quelque changement que ce soit. Même si ça vous semble brutal, même si ça vous semble immérité, même si ça vous semble impossible à comprendre, remerciez. J’ai déjà dit que vous étiez tous très exactement à la bonne place, quoi que dise votre petite personne qui souffre ou qui se plaint de pas pouvoir faire ce qu’elle veut. Parce que c’est à travers cela que vous restez tranquilles, si vous êtes pas capables de vous maintenir tranquilles tout seuls, que vous allez expérimenter le meilleur essayage de votre vêtement d’Éternité et permettre à votre conscience de transiter, depuis la conscience de votre histoire personnelle dans la conscience d’Éternité.
 
Là il est plus question d’avoir des informations, même si ça peut arriver, de vos lignées stellaires, de vos origines, de vos expériences dans les mondes libres. Le plus important, c’est la transition de la conscience ordinaire qui s’efface devant la conscience éternelle, et bien sûr la phase de superposition de l’éphémère et de l’Éternité, comme nous parlons avec ces mots-là depuis deux années, aujourd’hui c’est fini. Aujourd’hui, c’est la disparition avant même l’Appel de Marie, non pas pour mourir, pas encore, c’est trop tôt, mais surtout pour vivre l’Éternité. Même au sein de votre quotidien, même dans les choses les plus insignifiantes, la Lumière est présente, et donc l’ajustement qui peut durer jusqu’à l’Appel de Marie, ou encore plusieurs semaines si c’est nécessaire, passe par ces modifications de conditions de régulation dite centrale, c’est-à-dire faim, soif, sommeil, mais aussi personnalité qui se modifie profondément pour ce qu’il en reste. Voilà l’explication de ces symptômes. On va voir aussi, s’il y a des questions sur les rêves, que les rêves vont être profondément différents et que ce qui avait été amorcé déjà depuis deux mois va devenir de plus en plus évident.
 
Alors bien sûr, dans ce jeu du passage de l’éphémère à l’Éternité de manière consciente et totale, tout ce qui était mis, comme je disais à l’époque, sous le tapis, non pas à l’échelon du commun des mortels mais à l’échelon de tous ceux qui ont voulu abuser du pouvoir pour prendre une ascendance, dans tous les secteurs, dans quelque domaine que ce soit, tous ceux qui ont pris une certaine importance au niveau de l’écran de la société, que ce soit à travers la politique, à travers les finances, à travers les comédiens, à travers les arts, et aussi dans les familles, vont le sentir passer, si je peux dire. Vous le voyez déjà autour de vous, dans vos proches, dans vos familles, dans vos cercles amicaux, vous le voyez à l’échelon des pays, et finalement à l’échelon de la conscience collective de l’humanité.
 
Et ce qui se révèle, vous le voyez au niveau des actions de la personnalité, dès qu’il y a cette ascendance qui est prise, vous voyez toutes les dérives qui apparaissent derrière. Ça veut dire quoi? Quand nous vous disons de vous frapper la poitrine, d’abandonner toute velléité de volonté personnelle aujourd’hui, ou même de volonté de Lumière, et cela je vous renvoie à l’Abandon à la Lumière qu’avait évoqué l’Archange Anaël, mais aussi la crucifixion par la Lumière ; le sacrifice librement consenti de tout ce qui est éphémère pour retrouver cette Joie éternelle se déroule sous vos yeux, et parfois chez vous.
 
Donc quelle que soit l’acuité des événements géophysiques, intimes, familiaux, sociétaux, laissez-les se dérouler. Il a été dit je crois, la dernière fois, que tout ce qui devra arriver arrivera, quoi que vous fassiez, et tout ce qui ne devra pas arriver n’arrivera pas, quoi que vous fassiez. C’est-à-dire que la Lumière a pris le relais, l’Intelligence de la Lumière entre maintenant en manifestation au sein même de la conscience ordinaire. Et vous allez d’ailleurs observer, à travers certains agissements politiques, financiers, médiatiques, de ce qui est connu, c’est-à-dire dont vous êtes informés, non pas pour connaître ces individus mais pour en entendre parler, va vous donner à voir cela.
 
Alors ne mettez pas trop d’attention, d’intérêt, de curiosité ou de compréhension là-dedans. Et surtout si ça vous arrive à vous, c’est là que vous vous démontrez à vous-mêmes si vous acceptez l’Éternité, si vous acceptez l’Amour que vous êtes et non pas l’amour que vous avez projeté dans quelque circonstance que ce soit ou dans quelque scénario que ce soit. Là, le Feu Igné est remplacé, pour certains d’entre vous, par quelque chose qui ne peut plus être exprimé. Alors si on voulait mettre des mots, vous pourrez dire que vous avez, au niveau du cœur, l’impression d’un immense trou noir sans fond, d’une pression sur la poitrine, parfois vous sentirez aussi une liaison entre le Triangle de la Nouvelle Eucharistie et la Porte KI-RIS-TI située dans votre dos, mais aussi la connexion entre le Cœur Igné, le Cœur vibral, et la petite Couronne de la tête, qui rejoignent l’Unité, comme je l’ai dit, au niveau du centre de la tête et du centre du cœur, par le Lemniscate sacré qui active, et c’est pour ça que vous avez vu, dans certaines préconisations, il est fait état beaucoup de la Porte IM qui est en fait le 10ème corps, situé entre la pointe du menton et la glotte. C’est là où se situe, je vous le rappelle, la communication avec la Lumière.
 
Cette communication avec la Lumière, que ce soit avec Mikaël, avec un dragon, avec un rêve, avec un Végalien, avec une Étoile, avec Marie, avec un proche de la famille qui est décédé et qui est dans la Lumière ‒ même en stase, il a aujourd’hui la possibilité aujourd’hui de venir vous voir parce que tous les frères et sœurs qui avaient transité en laissant leur corps, depuis la fin des Noces Célestes, la plupart, pas la totalité, étaient mis en stase, et certains se réveillent de cette stase. Vous savez très bien que y a des frères et des sœurs qui ont transité, qui sont morts, et qui sont les gardiens des Cercles de Feu ; ceux-là ne sont pas en stase puisque parmi vous y en a qui communiquent avec eux, n’est-ce pas ? Mais aujourd’hui il y a un réveil de l’Éternité, de partout.
 
Et d’ailleurs parmi ces médias ou ces êtres connus qui ont usé et abusé du pouvoir, il y a, chez certains, soit le déni, vous le voyez apparaître, soit un mea culpa, parce que le pardon est essentiel, vous le savez. Et ça se déroule sous vos yeux, de partout ; dans quelque pays que vous soyez, vous ne voyez que ça dès que vous allumez le poste de radio, la télé. Et vous le vivez aussi en vous, tout se repositionne mais non pas de votre fait, de votre effort, mais directement par l’action de l’Intelligence de la Lumière, non plus simplement de se déposer sur les Couronnes, sur le Canal Marial, sur l’Onde de Vie, sur le Lemniscate ou sur les Hayot Ha Kodesh, les triangles élémentaires, mais directement dans votre conscience éphémère, par l’intermédiaire du point central le plus haut de la tête. Alors là, c’est pas des disparitions ou des oublis de mémoire, c’est qu’à un certain moment, vous allez constater, si ce n’est déjà fait, que vous n’êtes plus du tout le même. C’est pas une question de mémoire, d’oublier les choses, là, c’est beaucoup plus intime que ça parce que dorénavant, ça touche directement l’alchimie de la conscience, si je peux dire, et les régulations thermique, de l’appétit, du sommeil, font partie de ce processus. Voilà ce que j’avais à répondre, de manière un peu large, effectivement, sur cette question. Alors tu peux enchaîner.
 
Question : rêve d’un frère. Je regardais un buisson vert. Soudain apparut une myriade de petits papillons, d’un blanc intense, qui virevoltaient en tous sens, formant une sphère au-dessus du buisson. Un aigle arrive et essaie d’attraper les papillons comme pour les gober. Grâce à leur nombre et à leurs mouvements très rapides, ils enveloppent l’aigle dans leur sphère, sans l’agresser, avec Joie et Amour. L’aigle se laisse faire, puis pacifié, les ailes déployées, il est élevé dans le ciel bleu, porté par la sphère de ces papillons blancs, rayonnant de vie et de lumière.
 
Ah le papillon, nous en avons parlé pendant des années, la chenille ou le papillon, n’est-ce pas ? Le papillon, c’est la Résurrection, c’est la nouvelle naissance. Ces papillons sont au-dessus d’un buisson ; le buisson, qui n’est pas un arbre, évoque systématiquement le buisson ardent. La Lumière a consumé l’Illusion, est en train de le faire. Le prédateur de ce monde, l’aigle, qui n’a rien à voir au niveau spirituel, arrive pour manger les papillons. Les papillons, c’est le résultat de l’alchimie du Feu Igné. Ces papillons recouvrent, ça a été dit, sans violence, l’aigle qui est pacifié, c’est-à-dire que tout ce qui est lié à la prédation, et quand je dis prédation aujourd’hui, je parle pas simplement, par exemple, du côté prédateur des reptiliens, je parle de tout ce qui est vouloir manger l’autre, se nourrir de l’autre, avoir une ascendance sur l’autre. Tout ça, ça appartient à votre monde, ça ne peut pas exister au-delà des mondes dissociés.
 
Donc ce rêve annonce quoi ? Il annonce effectivement le retour du Phénix, il annonce l’ascension de la Terre, il annonce la libération finale de tous les engrammes liés à la prédation. Alors certains parmi vous appellent ça des implants, j’aime pas trop ce mot, mais disons tous les engrammes, tous les patterns qui étaient liés à la prédation, et vous savez, quand on est sur ce monde, ce monde fonctionne, au-delà des notions spirituelles hein, de l’histoire de la terre, ce monde fonctionne par prédation, parce que vous êtes obligés de manger, vous vous nourrissez. Donc que ce soit un végétal, un animal, une graine, vous tuez le vivant en le mangeant, et c’est obligatoire. Vous savez très bien, à part certains peuples de 3D unifiée, ou par exemple les Delphinoïdes de l’Intraterre qui avaient un repas rituélique, mais y a aucun besoin de manger dans les autres dimensions, y a pas besoin d’avoir une maman, ni un papa, ni une famille, tout ça c’est des projections qui résultent des conséquences de l’enfermement de ce monde. Et donc toutes ces habitudes que vous avez, de fonctionnement au sein d’une forme figée, ce corps, que nous avons tous, eh bien disparaît aussi et disparaît de cette façon.
 
Donc ce rêve ‒ et vous voyez, ici y avait pas d’entités à proprement parler mais des symboles très forts ‒ signe la Libération par le Feu Igné et la Résurrection réelle qui met fin, puisque la terre, ici, monte, avec l’aigle, dans le bleu azur qui est le bleu de l’Éther, de la fusion des Éthers dont Sri Aurobindo avait parlé, c’est la même chose. Donc il annonce, ce rêve, cher frère, ta résurrection. Allez, on continue.
 
Question : rêve : il y a un bruit de branches dans un arbre. Cela provient d’un poisson qui s’agite violemment dans les branches. Il est bleu et me fixe avec une telle force et intensité que cela me réveille. Que pouvez-vous me dire ?
 
C’est exactement la transposition du rêve précédent, avec d’autres images et d’autres symboles. Le poisson, c’est le Christ. Le poisson n’est pas dans l’eau, il est dans l’air, et il est bleu. Vous passez d’un état dimensionnel à un autre état dimensionnel. Où est ce poisson bleu ? Il fait du bruit dans un arbre, c’est pour le moins incongru pour vous. Là aussi, l’explication est exactement la même que pour le rêve précédent, à la différence que là, ce rêve concerne les événements de la terre et non pas le frère ou la sœur comme précédemment. Le rêve précédent ça concernait aussi la personne qui faisait le rêve, là ça ne concerne pas la personne qui fait le rêve, mais elle est quand même prévenue. Le poisson bleu, vous vous rendez compte, il est dans l’air, il est dans l’arbre, sur les branches. Tout ça signe le changement dimensionnel que vous vivez en ce moment même.
 
Vous voyez je vous avais dit, sans connaître les rêves qui allaient être proposés, que nous allions avoir des rêves comme ça. Vous allez voir, nous allons en retrouver beaucoup. Allez, on continue.
 
Et donc ce ne sont pas des rêves, c’est des accès à la supraconscience, au moment où la conscience ordinaire n’est plus là, où l’ego disparaît parce que y a sommeil. D’ailleurs souvent ça réveille, ça laisse une impression de force parfois déroutante quand c’est vécu.
 
Question : je suis rempli de joie d’entendre les témoignages de tous ceux qui ont vécu le Cœur, car quand on vit le Cœur, on ne souhaite qu’une chose, c’est que tout le monde puisse vivre cette immense Paix d’où découle la Grâce. Paix à chacun et gratitude infinie à Bidi et à OMA.
 
Eh bien c’est très gentil. Nous n’avons fait qu’accompagner le retour de la Lumière, et comme vous le savez, ce retour de la Lumière a maintenant commencé il y a trente-trois ans ‒ ça fait juste trente-trois ans, donc l’âge du Christ. Et c’est pas pour rien si Marie vous a dit, peut-être de manière individuelle, que l’ascension physique de la Terre a commencé le 8 mars. C’est très précis, extrêmement précis ; même si vous ne voyez pas maintenant de quoi il s’agit, vous le comprendrez après sans aucune difficulté.
 
Donc je rends grâce pour ce témoignage, mais nous n’avons fait que créer, comment dire, les conditions peut-être les plus privilégiées possible pour vous permettre de vivre cela avec le plus de sérénité possible et le plus de liberté possible, bien sûr. Nous avons aplani, si vous voulez, nous avons adouci, depuis que Lumière est revenue sur terre de manière progressive, c’est-à-dire depuis 1984, d’ailleurs c’est à ce moment-là que la plupart des Melchisédech ont été rappelés parce que y avait du boulot, si je peux dire, de l’autre côté. Et tout ça se déroule en ce moment même. Alors je rends grâce pour tous ces remerciements, mais les témoignages sont importants parce que quand vous lisez, au-delà de ce que nous pouvons vous dire, au-delà de ce que vous avez pu peut-être expérimenter à travers les différents yogas, les cristaux et tout ce qu’on peut imaginer qui vous a été donné, vous pouvez très bien imaginer aujourd’hui qu’il y a des frères et des sœurs à qui ça arrive et qui connaissent rien de tout ça. Et pour eux c’est une grande Grâce.
 
Vous avez été, je vous le rappelle, les ancreurs de Lumière, les semeurs de Lumière, et vous êtes maintenant la Lumière, pour ceux d’entre vous qui ont achevé cet accompagnement, si je peux dire. Mais d’autres frères et sœurs, comme j’ai eu l’occasion de le dire, vivent la même chose que vous, sans même savoir ce que c’est. Et puis vous en avez d’autres qui connaissent tout ça et qui ont l’impression encore, comment dites-vous, ah oui, de pédaler dans la choucroute, ça change un peu de pédaler sur le petit vélo. Pédaler dans la choucroute, ça donne ça, c’est-à-dire qu’il y a l’impression qu’il y a un écheveau inextricable qui englue et qui empêche d’avancer.
 
Mais ça, c’est surtout pour ceux qui avaient des projections spirituelles concernant l’avenir meilleur, une terre où tout le monde il est beau, il est gentil, et que les méchants ont été évacués par les gentils extraterrestres loin d’ici. Donc ils sont incapables de conceptualiser, de vivre et de sentir la rupture de continuité qui est en cours déjà depuis de nombreuses années, et qui sont donc attachés à leur historiette, à leur histoire, à leur évolution, à leur karma, à leurs désirs spirituels et qui en fait n’ont rien vécu, ne comprennent rien, mais c’est pas grave, parce qu’encore une fois là aussi, c’était pour eux les meilleures circonstances, de vivre ce déni, de se mettre la tête comme l’autruche dans le sable pour ne pas voir ce qui se déroulait à l’extérieur. Mais l’autruche, ce qu’elle oublie, c’est que quand elle a la tête dans le trou, le corps, lui, il est exposé, n’est-ce pas ? Eh bien c’est exactement pareil. Ce n’est pas parce que vous ne voulez pas voir, ce n’est pas parce que vous ne voulez pas cesser vos croyances, vos adhésions au karma, vos adhésions à un futur, ou l’adhésion à votre histoire, que ça va pas se produire. Vous le savez bien, c’est inexorable et inéluctable.
 
C’est pour ça que l’accompagnement, je dirais, spécifique depuis les Noces Célestes, a insisté d’emblée sur la fin irrémédiable de la 3ème dimension sur cette terre. Alors bien sûr, vous savez qu’à travers ça, nombre de frères et de sœurs se sont détournés parce qu’ils n’étaient pas capables de lâcher. D’autres aussi se sont dit : « Bon, il s’est rien passé en 2012, le monde va continuer », et donc ils se sont détournés, mais ce qui a été vécu, a été vécu. Ils seront rattrapés par la Lumière le moment venu, parce qu’ils avaient des choses à résoudre, si je peux dire, dans le déni de la fin de la 3ème dimension ou dans la fin de ce monde tel que vous le connaissez au sein de ses interactions, même familiales, n’est-ce pas ?
 
Quand vous êtes dans les mondes unifiés, vous n’avez ni papa, ni maman, ni frères, ni sœurs, vous êtes libres. Donc vous voyez, même le concept de famille, le concept de groupe qui existe sur ce monde n’a aucune équivalence au niveau des mondes libres. Et même si nous n’avons pas insisté sur l’organigramme, je crois ça s’appelle comme ça, de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, n’y voyez pas une hiérarchie pyramidale avec un je ne sais quel guignol qui commanderait tout ça, qui s’appellerait Ashtar Sheran ou je sais pas quoi. Tout ça c’est du pipeau intégral. La Liberté ne s’accompagne d’aucune condition, d’aucun frein et d’aucun attachement, et ça, vous allez le découvrir ici, certains d’entre vous le vivent, à travers les relations, dans les couples, dans les familles.
 
Tant que vous croyez avoir un devoir moral, ce qui ne veut pas dire qu’il faut ignorer hein, mais tant que vous êtes persuadés que vous faites des choses parce que c’est la tradition, parce que c’est votre papa, c’est votre maman, votre enfant, votre mari, votre femme, votre oncle ou votre grand-tante, vous ne pouvez pas être libres. Ça ne veut pas dire qu’il faut se détourner, encore une fois, de cela, mais voir clairement que ceci ne vous survivra pas, en aucune manière. Bon, peut-être pendant les 132 jours pour ceux qui se retrouveront sur les Cercles de Feu, mais après la libération finale, le grille planète final, tout ça n’existera tout simplement plus, aucune mémoire de tout ça, excepté, vous le savez, pour un certain nombre de frères et sœurs qui doivent transiter en gardant leur corps sur certains lieux de 3ème dimension unifiée. Mais tout le reste ne vous sert à rien.
 
Je crois qu’il y a une phrase qui vous dit : « voyagez légers ». Là, c’est pas voyager légers, vous voyagez nus, vous n’avez besoin d’aucun vêtement, d’aucune valise, d’aucune histoire, et surtout aucune histoire de ce monde, et c’est ça que fait comme ménage, si je peux dire, radical, la Lumière en ce moment. Et bien sûr vous savez très bien, vous le voyez autour de vous, que des frères et des sœurs résistent. Alors ils justifient en disant « faut aimer la vie ». Nous n’avons jamais dit le contraire, mais de là à aimer les plaisirs de la vie plutôt que la Vie, ça fait une sacrée différence. La Lumière vous appelle de plus en plus à être un ascète, pas être un ermite, pas vous retirer de vos obligations, mais à assumer vos obligations en étant un ascète, et vous le constatez, avec moins de désirs, avec moins de pulsions, avec moins de signes, tout simplement, de l’ego. Ça vous met dans la disponibilité totale à l’instant présent.
 
Alors je remercie pour ce témoignage mais comme je crois que j’ai eu l’occasion de le dire y a quelques mois, vous assisterez à une déferlante de ces témoignages et de ces rêves, comme je vous l’ai dit aujourd’hui par rapport aux rêves. On va voir, continuons.
 
Question : rêve de fin 2016.
 
C’est un rêve qui est antérieur, donc, à la période, on va voir.
 
Question : j’étais assise sur un siège avec un haut dossier. Derrière moi et de chaque côté, trois personnes veillaient sur moi. J’avais un énorme sein, le gauche, soutenu par une boîte. Les gens venaient y boire le lait qui sortait abondamment, il semblait très nourrissant. Un homme, tenu par deux personnes, est passé, me regardant avec haine. Il avait été arrêté car il voulait me faire du mal. Je le connaissais, je ne lui en voulais pas. Je me suis levée car je devais me marier et j’ai vu que ma robe blanche était tachée. C’est cet homme qui l’avait tachée. J’étais triste mais je n’avais pas d’autre robe. J’avançais avec mes gardiens et plus j’avançais plus les taches disparaissaient. La robe est devenue entièrement propre et je me suis réveillée.  
 
Ça s’appelle « laver la robe dans le sang de l’Agneau », ça vous avait été expliqué, hein. C’est-à-dire qu’à partir du moment où tu donnes le sein, là c’est une femme, elle donne le sein, le sein gauche. Le sein gauche est lié à la maternité, il est lié au nid, il est lié à la famille. Le sein gauche est plus nourricier que le sein droit, d’ailleurs elle dit… symboliquement hein, j’ai pas dit, mesdames, que vous aviez pas la même qualité de sein à gauche, à droite, bien sûr, mais là, c’est le sein gauche qui nourrit en surabondance tous ceux qui avaient faim. Cette personne va se marier, elle arrête de se faire téter, n’est-ce pas ? Et y a l’ombre qui arrive. Et d’ailleurs elle le dit elle-même, je crois, cette personne, elle a des gardiens, mais vous n’avez pas besoin de gardiens.

Donc elle est encore quelque part, cette personne, à travers ce rêve on lui montre ce qui allait se dérouler mais qu’il existait encore en elle, non pas dans le don mais dans l’Accueil, une forme de réticence. Parce que si vous êtes capables de donner à celui qui a faim, vous devez être aussi capables de donner au pire des Archontes qui vient vous agresser et qui tache vos robes. Là est la rédemption pour lui, et la Liberté pour vous. Et d’ailleurs elle le précise, au fur et à mesure qu’elle avance, les taches disparaissent. Et ça, ce frère ou cette sœur, c’est une sœur, doit le vivre en cette période, tout ce que j’ai décrit avant, elle doit le vivre avec une intensité décuplée. Mais ça annonçait bien sûr cette période.

Retenez cette phrase, parce que ce rêve me donne l’occasion de le dire.  L’Amour est un service et un don, non pas selon les circonstances humaines mais selon l’Esprit. Mais dans cet Esprit, y a pas que le don. Il faut pas croire qu’il faut œuvrer à donner de l’Amour ou à donner la nourriture, il faut aussi accueillir, et c’est ce qui est proposé dans ce rêve, accueillir le pire des Archontes en vous. Si vous êtes ce que vous êtes, au Cœur du Cœur, vous pouvez aussi bien réaliser comme je l’ai dit, une Théophanie avec Hercobulus qu’avec Yaldébaoth. Qu’est-ce que vous risquez ? Y a que si en vous reste le moindre élément de dualité bien-mal que vous serez affectés, mais si vous êtes libérés et que y a plus aucune croyance ni aucune porte d’accès à ce que vous nommez le bien-mal, vous ne pourrez pas être affectés. Vous voyez?

Mais globalement, l’ensemble de la conscience collective, de la vraie humanité hein, je parle, méchants garçons ou pas méchants garçons, libérés, pas libérés, éveillés, endormis, mais les vrais humains-âmes, vivent cela, tous, sans aucune exception. Alors pour certains, bien sûr, ça passe par la révélation de choses occultes ou perverses extrêmement graves, mais n’oubliez pas que c’est un jeu. Vous êtes là face à des frères et sœurs humains qui ont été abusés par « Yaldé ». Mais « Yaldé », vous devez l’aimer de la même façon que le Christ. Y a que les circonstances de cette terre qui en ont fait ce qu’ils sont devenus sur un certain nombre de systèmes solaires, mais au-delà de cette apparence, ils sont porteurs du même Esprit que vous, exactement le même, quelle que soit leur forme et même s’ils ne sont pas rédemptés ; et même si c’est les sbires de Yaldébaoth, ça ne fait pas de différence.

L’Amour ne connaît aucune limite. Vous devez aimer votre ennemi personnel, si je peux dire, encore plus que votre ami, parce qu’il œuvre pour la Lumière, même s’il le sait pas. Donc quand vous êtes dans l’Amour, vous ne faites plus de différence avec votre enfant et l’enfant de l’autre, avec votre ennemi comme avec votre amour. C’est impossible. Si vous en faites encore une, c’est que vous n’êtes pas encore suffisamment à la vraie place. Vous y êtes par moments, mais vous n’y êtes pas en permanence. Ça ne vous empêche pas de voir, ça ne vous empêche pas de dire. Et voir et dire les choses telles qu’elles sont ne sont pas un jugement, c’est une constatation. Le jugement, ce que nous appelions le jugement, à l’époque, maintenant vous le savez instantanément. Dès que vous jugez, c’est celui qui dit qui est, et vous allez avoir des gros problèmes sur le plexus solaire ou au niveau de la tête. Pas des maladies comme dans les résistances, mais dans l’action même de juger, qui que ce soit, vous paierez, parce que ce que vous faites à votre ennemi, c’est à vous que vous le faites.

Comme le Christ disait « Ce que vous faites au plus petit d’entre vous, c’est à moi que vous le faites », et vous, vous pouvez dire de la même façon, que vous y croyiez ou pas n’y change rien, vous le vivrez de la même façon. C’est pour ça que votre état d’Éternité se voit dans la vie quotidienne et non pas dans vos expériences, maintenant, certes extrêmement puissantes et enrichissantes avec les peuples de la nature, ou avec les rêves, ou avec d’autres frères et sœurs, mais c’est dans l’insignifiance que se révèle aujourd’hui la Vérité de qui vous êtes. Vous pouvez pas, par exemple, avoir le Feu du Cœur, et puis d’un seul coup aller en vouloir à un frère ou une sœur, sans ça c’est à vous que vous faites du mal. C’est celui qui dit qui est. Ce que j’avais dit de façon un peu humoristique maintenant va vous revenir tel un boomerang ‒ la phrase du Christ alors prendra tout son sens ‒ même et surtout pour vos ennemis parce qu’il est facile d’aimer inconditionnellement des frères et des sœurs qui vivent les mêmes processus, bien sûr, mais il est autrement plus ardu de laisser librement l’Amour s’écouler de vous, de ce que vous êtes, envers Yaldébaoth par exemple ou envers l’un de ses sbires, quel qu’il soit.

D’ailleurs c’est pas vous qui décidez. Si vous croyez encore que c’est vous qui décidez de donner l’Amour à votre mari et de pas donner d’Amour à Yaldébaoth, vous n’avez rien compris maintenant, c’est le même Amour qui dépend de votre qualité d’être par le Feu Igné, par le Canal Marial et maintenant directement par l’Éther au niveau du 7ème chakra, du point central, eh bien vous constaterez que vous pouvez plus faire de différence. Si vous en faites encore, ça veut dire quoi ? Que vous êtes encore dans la discrimination bien-mal : y a moi, y a l’autre, y a celui qui me veut du bien et y a celui qui me veut du mal, ou celui qui ne se comporte pas comme je l’attendrais. Mais là, c’est vous qui êtes dans l’erreur, c’est pas celui qui se comporte mal. C’est-à-dire que vous voyez encore des différences, et comme ces différences sont vues, non pas depuis le Cœur du Cœur mais depuis la personnalité, que va-t-il se passer ? Y a boomerang et maintenant vous n’attendrez pas des mois, des années, des semaines, hein, ça sera de plus en plus rapproché, pour devenir immédiat. Y a pas de meilleur garde-fou pour vous empêcher de juger ou d’être dans la peur. Vous voyez ce que je veux dire ? Et c’est simple.

Autrement, c’est le jugement qui est compliqué, parce que dans le jugement vous faites une comparaison entre votre ressenti, votre vécu, ce que vous voyez, ce que vous aimez, ce que vous n’aimez pas, alors que si vous êtes simples dans l’Amour, y a plus rien de compliqué puisque c’est le même Amour qui émane de vous envers un frère, une sœur, et un ennemi, envers le mari, envers n’importe qui. Vous ne pouvez plus faire de distinction, vous ne pouvez plus décider d’aimer telle personne ou d’ignorer telle autre personne. L’Amour se prodigue spontanément, c’est ce qui est nommé, je vous le rappelle, le corps de Rayonnement du Divin, qui est situé dans la poitrine, entre AL et Unité.

Quand vous êtes là, la Théophanie, le Feu Igné, est remonté d’une octave et se manifeste ici, au niveau du 9ème corps. Là, vous ne pouvez plus avoir la moindre pensée négative, vous ne pouvez plus en vouloir à quelque frère ou sœur que ce soit, vous restez en permanence, ou quasi en permanence, dans cet état. C’est un état d’Amour qui est ce que vous êtes, et dans cet état d’Amour, y a pas de possibilité de faire de différence, même si vous savez encore, tant que la matière existe, qu’il y a des différences bien sûr entre celui qui partage votre couche et Yaldébaoth qui vient vous tirer les pieds la nuit, par exemple.

Mais en définitive, au-delà des apparences ‒ qui se dissolvent ‒, il ne reste que l’Amour. Nous vous avons suffisamment préparés, les uns et les autres, depuis deux années, et même trois maintenant, après les assignations vibrales, pour faire en sorte que l’inéluctabilité des événements et du fait qu’il avance, le temps, et que ces événements se produisent, ils vont se succéder en cascade, c’est-à-dire que tous les événements que nous vous avions décrits avec Anaël, y a deux ans, vont se produire en simultané, et maintenant vous êtes prêts, même si vous dites que vous n’êtes pas prêts. Rappelez-vous, il n’y a rien à faire. Je crois que l’intervention même légère de Osho allait dans ce sens-là.

Là est le sacrifice, là est votre résurrection, dans les détails de votre vie et non pas dorénavant en vous échappant dans des méditations, ou dans des visions, ou dans des vibrations. Bien sûr que certaines choses, dans ce qu’il reste de personne et de personnage, peuvent vous décontenancer, quand vous voyez par exemple tout ce qui s’étale dans vos journaux aujourd’hui, quand tout ce qui était masqué, caché, au niveau des agissements de certains groupes vous apparaissent, il peut y avoir une forme de nausée et de haut-le-cœur, mais très vite l’Amour revient. Par contre, si vous nourrissez le ressentiment, l’Amour s’éloignera de vous, et il ne peut en être autrement. Vous ne pouvez plus conjuguer Éternel et éphémère, et ce dès demain, c’est-à-dire le 13 novembre. Vous verrez pourquoi demain.

Donc nous vous avons amenés progressivement, les uns et les autres, à ce moment-là, et ce moment-là est maintenant. Y a rien à prévoir, y a pas de papiers à régler, de faire la lessive, de fermer les volets, y a rien à faire, y a rien à préparer. Si vous croyez avoir quelque chose à préparer, vous vous éloignez. Soyez fainéants, soyez dans l’Accueil, soyez vrais. Les Étoiles, y a deux mois, y a quelques mois, vous ont évoqué toutes ces notions-là, mais aujourd’hui vous êtes dans le vécu, vous n’êtes plus dans les concepts ou dans les petites prérogatives de la personne, c’est-à-dire de l’éphémère, de votre histoire, de votre nom et de votre prénom. Tout ça n’a plus aucun sens.

Bien sûr, pour celui qui le vit pas, ça a une certaine lourdeur, et cette lourdeur va être là aussi de plus en plus conséquente. Tout ce que vous n’avez pas brisé, tout ce qui n’a pas été vu doit être vu, nous vous l’avions dit, mais maintenant c’est plus vu, ça s’actualise dans la chair, dans votre conscience ordinaire. C’est une action directe, c’est pour ça que je parlais de simultanéité. Vous pouvez pas vous tromper comme ça, c’est-à-dire que quand il arrive un événement qui est immédiat, vous n’avez pas besoin de vous poser la question du pourquoi, du comment il arrive. Il est simplement en rapport avec ce que vous êtes dans l’instant présent. C’est-à-dire encore de la peur, encore du jugement, ou la totalité de l’Amour. Vous n’avez à vous prémunir de rien et vous n’avez rien à prévoir, et cela est en ce moment.

Alors on continue.

Question : depuis juin, je ressens ponctuellement comme quelque chose qui est accroché sous l’omoplate gauche. Pas de douleur, juste comme une Présence. Pouvez-vous m’éclairer ?

Bien sûr. Cette sensation, elle peut être d’ailleurs de l’autre côté ou des deux côtés, c’est simplement vos ailes éthériques du corps d’Éternité qui repoussent, tout simplement. Rappelez-vous, votre conscience disparaît de l’éphémère pour s’installer dans l’Éternité. Dans le corps d’Êtreté, vous savez que sur la terre, tant que vous n’êtes pas dans une dimension donnée ou dans un système solaire donné, tous les corps d’Êtreté auront la même forme, même si on voit la physionomie de votre corps physique encore par-dessus, mais dans ce corps d’Êtreté y a des ailes, bien sûr, et ces ailes, elles prennent racine dans votre dos, de chaque côté de KI-RIS-TI. Bien sûr, c’est une bande verticale inclinée vers l’extérieur, qui suit le bord interne de l’omoplate depuis le haut jusqu’en bas, et qui effectivement encadre KI-RIS-TI, et ce que cette personne décrit, c’est l’aile éthérique gauche qui est installée, il sent, comme il dit, une Présence.

Bientôt vous allez sentir le mouvement de vos ailes et vous allez vous apercevoir, pour ceux qui sont les plus sensibles ou les plus en avance, si je peux dire, dans cette alchimie, que vous allez pouvoir contrôler. De la même façon que j’ai expliqué que vous aviez l’impression parfois, lors de certains alignements, de certaines méditations, de certains sommeils, que vous aviez comme votre corps physique qui était doublé par un autre corps, et que parfois vous aviez l’impression, par exemple, que votre jambe gauche venait croiser et se déplacer au-dessus de la jambe droite, et quand vous regardez, les jambes sont toujours parallèles. Ça veut dire quoi ? C’est pas une illusion, ça veut dire simplement qu’une partie de votre conscience, dans cette occasion, est passée dans votre corps d’Éternité, parce que vous avez aussi des jambes dans le corps d’Éternité.

On peut continuer.

Question : les membres de la Confédération qui sont sur terre et en contact avec certains humains utilisent-ils les implants ou la puce, ayant moi-même vécu cette expérience en 2000 ?

Qu’est-ce que c’est que la puce ? La puce électronique, c’est ça ? C’est la puce électronique je pense.

Question : non, c’est une matière qui se fond directement dans le cerveau, dans la tête.

Alors ça, c’était possible effectivement dans les années qui précédaient les Noces Célestes, parce que dans les années 2000, depuis donc les premières impulsions de la Lumière en 84, rares étaient les êtres qui pouvaient contacter la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, n’est-ce pas ? Maintenant, aujourd’hui, y a plus aucune utilité à ce genre de chose. Y a pas besoin d’implants, y a même plus besoin de contacter qui que ce soit. Vous sortez de l’histoire, donc à quoi il vous servirait de recréer aujourd’hui des histoires ? La seule histoire qui vaille et qui veille, c’est celle qui se déroule en ce moment, c’est l’ascension de la Terre et votre libération finale. Toutes les autres histoires n’existent pas.

La Confédération Intergalactique des Mondes Libres, je parle pas des Melchisédech, je parle pas de l’agencement des Étoiles ni des Archanges, mais par exemple, je ne sais pas, les Arcturiens, si ils voulaient communiquer avec un humain, mais jamais de la vie ils mettraient le moindre implant ou la moindre… ils établiraient une connexion. Or aujourd’hui, la connexion que vous avez avec l’Éther, avec le cœur, suffit amplement. Ne pas oublier non plus que vous avez des forces dites extraterrestres qui se présentent comme des forces de la Confédération, comme des anges de Lumière, mais qui ne sont que des travestissements. Le seul garant de la Vérité, je te le dis, c’est la vibration de ton cœur, c’est pas les implants, les extraterrestres, moi, les Étoiles, même si ça se vit. La seule vérité, c’est le cœur, tout le reste, c’est accessoire. Et s’il y a le reste et qu’il n’y a pas le cœur, eh bien, je te renvoie à quoi tu es, une cymbale retentissante, tu parles la langue des anges mais tu n’as pas progressé d’un iota. Tout ça encore, c’est des histoires. L’Amour n’est pas une histoire, en aucune manière.

L’Amour se manifeste à travers la conscience, dans l’agencement des mondes libres, dans l’ensemencement des mondes libres, dans l’expérience de la conscience, mais ici, dans ta position sur terre dans un corps de chair ‒ endormi, éveillé, libéré ou pas ne change rien ‒, tu n’as besoin d’aucune histoire. Et croire que des extraterrestres vont te mettre des implants, c’était possible, je te l’ai dit, dans les années 80, 90 et 2000, mais depuis les Noces Célestes, ça n’existe plus ça. Vous pouvez être sûrs que si vous avez une entité qui vous met un implant, elle n’a rien à voir et à faire avec la Lumière, absolument rien. Et encore une fois, c’était pas le cas y a dix ans, y a quinze ans, avant les années 2000 on va dire.

Vous avez comme ça des frères et des sœurs qui sont ce que vous pourriez nommer des contactés ‒ vous le savez, ils ont écrit des livres, y en a plusieurs, dans tous les pays du monde. Ces contactés sont même parfois partis avec leur corps de chair, ils ont été parfois enlevés. Mais croyez-vous que la Confédération Intergalactique des Mondes Libres ait envie d’enlever le moindre être humain ? Ou d’implanter le moindre être humain, vu les circonstances de la Lumière aujourd’hui ? Non, il faut être raisonnables, tout ça c’est d’un autre temps, c’est du passé. Aujourd’hui, y a que le cœur.

Soit tu vis le cœur, et quand je dis vivre le cœur, c’est pas seulement avoir le Feu Igné ou la Couronne ascensionnelle du cœur, mais ça peut être aussi indépendamment de toute perception vibrale aujourd’hui, mais vous devez à ce moment-là… quand je dis vous devez, c’est pas vous devez, ça se réalise tout seul, si vous êtes réellement dans le cœur, vous êtes dans une Paix et une Joie totales que rien ne peut venir effacer. Et quand tu vis ça, tu sais très bien que les implants… même nous, nous n’avons plus aucune espèce d’importance, c’est du pipeau, comme dirait celui qui me canalise. Ça veut pas dire que nous sommes faux, mais dans l’objectif, dans le processus qui est en cours sur terre depuis l’assignation vibrale, avec force maintenant, si vous êtes encore en train de jouer avec ces forces-là vous n’êtes pas libres.

Parce que dès que vous êtes libres, vous n’avez aucune envie de jouer avec ça, ni de faire quoi que ce soit sur ce monde, vous avez juste besoin d’être Lumière et Amour, et non pas d’aller vous servir de votre petite personne, de vos petites paroles ou de vos petites énergies, qui ne sont mais strictement rien par rapport à la puissance du Feu Igné du Christ et à la puissance d’Hercobulus. Donc vous vous leurrez. Il faut arrêter de vous leurrer. Je l’ai dit, c’est dans les… vous pouvez pas vivre des contacts avec des peuples remarquables extraterrestres et agir selon ce qu’ils vous disent, et constater que votre vie n’est pas parfaite. Je ne parle pas des possessions matérielles ou le fait d’avoir un mari ou une femme, je parle de constater que votre conscience est libre parce qu’elle ne dépend plus d’aucune histoire. Donc ça fait une profonde différence.

C’est pour ça que nous avons insisté, le mois dernier, en vous disant de vous tourner dedans. Arrêtez les histoires, pour ceux d’entre vous… immergez-vous dans la nature. Et d’ailleurs dans les rêves, vous allez voir, et y en aura d’autres certainement, y a des rêves où vous avez des entités de Lumière qui se présentent, des vraies. Elles n’ont rien besoin de vous dire, elles ont juste besoin d’être présentes, et vous aussi. Si il y a le mental qui intervient au réveil ou le lendemain, c’est votre mental, c’est pas la Lumière. Y a pas besoin d’explications. Si vous voyez l’Archange Gabriel au pied de votre lit, il n’a pas besoin de vous faire de discours, c’est juste la qualité qui est là. Et vous allez voir que si vous ne laissez pas le mental ‒ si vous êtes réveillés ‒, prendre le dessus, si vous ne cherchez pas à comprendre, si vous restez présents dans le contact qui se fait, la télépathie fonctionnera.

Pourquoi la télépathie fonctionnera ? Je vous l’ai dit, la porte IM, qui est sous la gorge, est active, le Verbe créateur, nous en avons parlé depuis l’année dernière, est totalement actif. Alors qu’est-ce que vous avez besoin, voyez clair, qu’est-ce que vous avez besoin de vous bâtir des histoires à dormir debout comme ça ? Aujourd’hui, à quoi ça vous sert ? À rien, puisque nous vous disons qu’il faut être le cœur. Le cœur n’a pas besoin d’histoires, vous l’êtes ou vous l’êtes pas, et ça dépend pas du mari, de moi, de Marie, de l’Appel de Marie ou de quoi que ce soit d’autre, ça ne dépend que de votre capacité à laisser la Lumière œuvrer, c’est-à-dire à être transparents. Et vous ne pouvez plus être transparents, dès demain, en vous racontant des histoires et en racontant des histoires aux autres. Soyez vrais, parce que toutes ces histoires ne sont pas vraies. Elles ne vous sont aujourd’hui d’aucune utilité, c’est même des obstacles pour laisser la Lumière vous trouver et s’installer.

Il vous faut disparaître, donc ne tenez à rien. Quand je dis disparaître, c’est symbolique, hein, j’ai pas dit de vous suicider ou d’aller dans une grotte, encore une fois. Mais y en a qui sont tellement têtus qu’il vaut mieux le répéter. C’est de votre positionnement dans les actes les plus insignifiants, dans la vie de tous les jours, que vous pouvez voir si vous êtes vrais ou pas, et pas dans les expériences de cette nature.

Vous êtes vrais quand vous êtes dans la nature. Vous êtes vrais quand vous êtes avec un arbre maître, même s’il ne vous dit rien. Y a pas besoin de causer. Vous sentez bien la différence quand même entre ce qui se déroule sur un arbre maître, dans un village des peuples de la nature et dans votre vie quotidienne ? Est-ce que c’est la même chose ? Si oui, bravo. Vous avez réussi. Sinon, vous avez encore quelque chose à lâcher. Vous n’êtes pas, pour certains, suffisamment transparents ; vous tenez encore, quelque part, à votre histoire, à votre scénario. Gardez les histoires pour ce que vous avez à vivre ici de manière ordinaire, mais ne mêlez pas la spiritualité à ça ; vous ne pourrez plus d’ailleurs. Comme pour le jugement, vous ne pourrez plus. Ça va vous revenir, comme c’est revenu par les résistances à travers vos corps, mais c’était résolutoire, que ce soit l’explosion d’un os, une tendinite, des problèmes sur les organes des sens, et maintenant les problèmes, qui eux, ne sont pas des problèmes d’ajustement à l’Éternité. À part ça, y a plus de place pour des histoires, y a uniquement la place pour laisser se vivre cette alchimie finale.

Soyez présents à vous-mêmes en chaque instant, c’est tout, tout le reste ne sont que des dérivatifs de l’orgueil spirituel. Ne cherchez pas à vous raccrocher au connu, aujourd’hui plus que jamais, ne comparez pas avec l’expérience d’hier. Soyez vierges à chaque minute, de toute information, de toute pensée, et ça, vous ne pouvez pas le faire en méditation, ça ne sert à rien. Vous ne pouvez le faire qu’en faisant tout ce que vous faites dans vos journées. Et si vous n’y arrivez pas, comme nous vous en avons donné le conseil, immergez-vous dans la nature plutôt que dans les villes, cela va de soi.

Puisque la sœur est présente, a-t-elle quelque chose d’autre à rajouter ?

Non merci.

Alors on continue.

Question : rêve d’une sœur. Dans la nuit de pleine lune du 4 au 5 novembre et pendant mon sommeil, je me suis retrouvée à gauche de mon ami Végalien. Je ne le regardais pas mais reconnaissais sa présence, je l’avais déjà rencontré dans d’autres rêves. Je me sentais bien. Je regardais devant moi le paysage, désertique et même lunaire. J’observais trois autres Végaliens, légèrement en hauteur, avec un mur ou un bâtiment derrière eux ; ils m’observaient également. Pouvez-vous m’éclairer ?

Alors ce rêve n’est pas un rêve, surtout s’il s’est passé dans la nuit du 4 au 5 novembre, parce que vous le savez, c’était la pleine lune le 5 novembre au matin. Durant cette nuit-là, il y a eu une confrontation terrible, entre quoi ? Entre les forces de la Lumière de la Confédération Intergalactique et les derniers sursauts de l’ombre qui ont essayé de, à nouveau, comme d’habitude, tout ça c’est éternel, ils arrêtent pas, d’essayer d’inverser à nouveau la Lumière, mais ça s’est pas fait. Et d’ailleurs si vous demandiez autour de vous, vous allez voir que beaucoup de frères et de sœurs ont vécu des choses soit très agréables, soit désagréables. Dans ton cas, c’est un rêve très agréable. Tu as profité de cette confrontation, qui ne te concernait pas, pour aller faire un petit tour sur Vega, avec ton corps d’Éternité, ce qui était pas possible auparavant.

Avant, vous pouviez aller dans les vaisseaux, vous pouviez être accompagnés par Mikaël, par un Archange, pour aller explorer d’autres mondes. Maintenant vous pouvez pénétrer, avec le corps d’Éternité, les mondes de la 3D unifiée. Et d’ailleurs, je pense que si cette sœur est présente, elle peut nous confirmer que ce qu’elle a vu, c’est très physique, les bâtiments, les paysages et tout, bien sûr.

Oui, elle confirme.

Voilà. Donc tu as effectivement transité cette nuit-là, alors que d’autres ont dû affronter des choses terribles, alors que d’autres ont bénéficié de l’intervention de la Lumière pour peaufiner l’essayage du corps d’Éternité dans son fonctionnement. Mais c’était effectivement une nuit très très particulière pour beaucoup de frères et de sœurs. Donc tu es allée rendre visite à tes amis végaliens sur leur monde. C’est-à-dire que là c’est différent, il n’est pas venu te voir dans tes rêves ou au pied du lit, c’est toi qui y es allée, ce qui prouve bien que ton véhicule ascensionnel, ta Merkabah interdimensionnelle personnelle est active. À partir de là, laisse se dérouler ce qui se déroule. Vis ta vie et c’est tout.

Question : dans un rêve récent, Babaji est venu me parler. Je ne me rappelle plus de ses propos mais juste que j’étais très heureux de cette rencontre. Est-ce une forme d’actualisation du Serment et de la Promesse qu’il m’aurait confiée ?

Oui. C’est ce que je disais d’ailleurs, aussi bien pour la Source que dans la forme anthropomorphisée, c’est-à-dire Babaji, Haidakhan Babaji, que ce soit Métatron, que ce soit moi, que ce soit Marie, que ce soit n’importe qui, les rencontres maintenant qui se passent la nuit dans ce que vous nommez les rêves n’ont pas besoin d’autre chose que la Présence. Y a pas besoin d’échanger des mots parce que nous préparons avec vous votre télépathie. Dans les autres dimensions, vous n’avez pas… le Verbe ne s’exprime pas à travers les mots, c’est une vibration qui va de cœur à cœur et c’est tout. La compréhension est instantanée.

Rappelez-vous que les discours, les mots, la grammaire, le vocabulaire sont indispensables en ce monde mais sont totalement inutiles dans les mondes libres. Tout se fait naturellement, y a pas besoin d’apprentissage. Le seul apprentissage que vous ayez, vous, humains de la terre et nous, qui avons été humains et qui sommes dans notre vaisseau, c’est de s’accoutumer aux fonctionnalités, si je peux dire, du corps d’Éternité. Ça, vous avez 132 jours, mais le reste, vous n’avez besoin de rien d’autre. Et d’ailleurs vous allez constater que quand vous verrez ces Présences, dans ce que vous nommez rêves, vous allez être surpris parce que même si avant vous y songiez, vous communiquiez, ça se fait en silence.

Mais le silence n’est pas qu’il n’a rien à vous dire, c’est que ce qu’il a à vous dire et à échanger ne passe plus par les mots, ne passe plus par votre mental, mais passe directement par le vibral, de cœur à cœur, et là y a pas besoin d’aucun mot. D’ailleurs, vous le savez bien. Quand nous vous parlons, que vous dormiez ou pas ne change rien à l’effet vibral, que vous compreniez ce que je dis, que vous assistiez à ce que je dis, ou que vous soyez en train de ronfler, ne change rien à l’affaire. Ça se passe de mots, ça se passe d’explications, ça se passe de compréhension et bientôt, très bientôt si ce n’est déjà fait, ça va apparaître comme une forme de télépathie. Donc y a plus besoin des sens habituels mais vous avez besoin de vos nouveaux sens. Et les nouveaux sens, vous le savez, sont incarnés par les douze Étoiles, c’est-à-dire les douze nouvelles vertus spirituelles qui portent les noms que nous vous avions donnés : la précision, la profondeur, la clarté, l’attraction, la répulsion, Ki-Ris-Ti. Toutes ces Étoiles sont actives maintenant, et la communication se fait par là, elle ne se fait plus par le Verbe, parce que le Verbe est maintenant le silence des mots.

Donc Babaji peut effectivement venir, non pas pour te dire des choses, même pas, je dirais, pour communier ni pour faire une Théophanie, simplement pour être en présence, si je peux dire, de l’Éternité. Et en présence de l’Éternité vous n’avez pas besoin de mots, ni de comprendre, ni de rien d’autre, il vous faut simplement faire confiance, accueillir, et la télépathie et les fonctions spirituelles de votre corps d’Êtreté entreront en action d’elles-mêmes.

Rappelez-vous, j’avais pris l’exemple, c’est comme l’enfant qui apprend à marcher. Les muscles sont déjà là mais il faut qu’il trouve l’équilibre, il faut qu’il trouve le réflexe de marche automatique. C’est pareil pour le corps d’Éternité. Quand vous bougez un bras, vous n’avez pas besoin de savoir quel est le nerf qui le fait bouger, n’est-ce pas ? C’est pareil pour le corps d’Éternité. Et c’est ce que certaines Présences vous font vivre maintenant, soit en venant à côté de votre lit, au pied du lit ou ailleurs, soit en vous emmenant dans votre corps d’Éternité, comme le rêve précédent, dans leur monde. Votre corps physique ne peut pas s’y rendre mais votre corps d’Éternité, oui.

Alors, tu peux continuer.

Question : à quoi correspond d’avoir des fourmillements au niveau des pieds et des jambes jusqu’aux genoux avec l’impression de chute imminente ?

C’est ce que j’ai expliqué, mais je vais compléter, c’est la disparition du corps physique. Qu’est-ce que tu veux que ce soit ? La Lumière prend toute la place. C’est plus l’Onde de Vie, parce que là, ce que tu sens, c’est quelque chose qui gaine en quelque sorte l’ensemble, comme une doublure de ton corps physique. C’est le corps éthérique alchimisé par le Feu Igné, qui met fin au corps éthérique et donc à l’histoire. Et bien sûr, ça commence par les extrémités. Il vaut mieux que ça commence par en bas, parce que vous aviez vu les effets de la Lumière déjà sur votre mémoire y a quelque temps. Donc là, effectivement, c’est les extrémités des membres, des quatre membres, qui donnent cette sensation. Et d’ailleurs, si tu avais la possibilité de regarder à ce moment-là, et que tu regardais à l’endroit où tu sens quelque chose, tu n’y verrais que de la Lumière, tu ne verrais plus ton membre, il a réellement disparu.

Donc le plus souvent, vous le vivez quand vous êtes en position de repos, étendus, même sans dormir, les jambes étendues et pas verticales, et à ce moment-là vous avez l’impression de fourmillements, vibrations, c’est difficile à définir, comme si vous aviez une deuxième peau. C’est exactement ça, c’est la peau du corps d’Éternité.

Et rappelez-vous que c’est ce qu’il va se produire durant la stase. Donc certains d’entre vous, et nous l’avions dit d’une autre façon il y a quelques mois, certains d’entre vous ont déjà vécu la pré-stase. C’est, comme je l’ai dit, le corps d’Éternité qui prend tout l’espace, qui occupe toute la place de votre corps physique, et maintenant votre conscience transite, c’est le mot le plus exact, de l’éphémère à l’Éternel. Là, pour l’instant, ce sont des bribes. Tu as pris conscience de ton corps d’Éternité, comme le frère tout à l‘heure parlait de derrière son épaule gauche, c’est la même chose. De la même façon que vous avez senti, à un moment donné, l’afflux de Lumière sur les Étoiles, les circuits au niveau de la tête ou encore au niveau de l’Onde de Vie ou du Canal Marial, sauf que là, maintenant, le corps d’Êtreté étant actualisé, si je peux dire, la Merkabah interdimensionnelle étant active, eh bien il est temps de finaliser les choses, non ? C’est ce qui se passe.

Autre question.

Question : rêve récent : j’ai passé une nuit avec des proches dans un village, avant d’aller en Italie. Je me lève et ouvre la fenêtre, et une énorme explosion avec des flammes survient au loin. Puis une deuxième, plus proche, et une troisième. Des avions de guerre pilonnent la région. Deux obus tombent dans notre jardin mais n’explosent pas. Des militaires arrivent, et des experts viennent désamorcer les deux obus. Je suis choquée par la violence et la précipitation de cette cascade d’événements. Nous voulons fuir cet endroit sans savoir comment, ni où aller. J’ai eu l’impression que le rêve durait toute la nuit jusqu’au réveil sans avoir de solution. Que pouvez-vous m’en dire ?

Oh bah chère amie, ça veut dire qu’il y a aucune solution, ce qui doit arriver arrivera. C’est-à-dire que ce que tu as vu correspond à ce que j’ai annoncé, c’est-à-dire les conflits qui arrivent maintenant durant novembre. Quand je vous avais parlé des volcans, j’en ai parlé en deux fois. J’ai parlé avant les Noces Célestes, alors qu’ils étaient totalement endormis, j’en ai parlé un peu avant la fin des Noces Célestes parce qu’ils étaient tous réveillés ‒ maintenant ils sont tous en éruption. De la même façon, vous saviez très bien qu’il allait y avoir des événements de confrontation que vous nommez la guerre, qui allaient arriver, non ? C’est écrit partout dans toutes les prophéties. Alors bien sûr, je sais pertinemment qu’il y a certains new-âgeux qui sont persuadés que par un coup de baguette magique tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Mais ça, ils peuvent toujours attendre hein. Donc là, il t’a été montré effectivement que tu ne peux pas échapper à ce qu’il va se produire, c’est tout.

Donc il faut accueillir et assumer. Parce que qu’est-ce qui veut se sauver ou fuir si ce n’est la personne ? Et dans les circonstances où la vie n’est plus ordinaire, c’est-à-dire je parle pas de l’Appel de Marie mais au moment des situations de guerre, au moment où les événements géophysiques et cosmiques s’enchaînent les uns derrière les autres, celui qui veut encore maintenir une histoire n’a rien compris. Ce rêve te prévient que tu n’as rien à éviter et que tu ne peux rien éviter.

C’est une invitation aussi à se recentrer sur l’Éternité, et non pas à se laisser abuser par les circonstances de l’histoire qui se termine en ce monde. Le danger, quelque part quand même, pour certains d’entre vous, est là. C’est d’être tellement attirés par le déroulement des événements, de porter votre conscience, même sans projection, sur les événements, que vous mettez de la distance avec votre cœur, et ça vous allez le sentir très vite maintenant, à partir de demain. Soit vous avez toute latitude pour vous intéresser à ces choses qui sont éphémères et qui se déroulent en ce moment, à ce moment-là votre cœur ne se manifestera pas avec quelque chose de douloureux, mais si ça vous est contre-indiqué pour vous, je parle pas pour tous les frères et les sœurs, le cœur va se crisper et à ce moment-là vous serez obligés de lâcher.

Mais le rêve te prévient que tu n’as rien à prévenir et rien à fuir. Le rêve te prévient, et il est tout récent en plus, après la nuit de la pleine lune, que ça y est, les événements physiques liés aux humains sont plus qu’en route, plus qu’actualisés, plus que en branle. Mais ça, vous n’avez pas besoin de nous pour le voir, hein, il vous suffit de regarder soit les prophéties, où que vous vous tourniez, soit de regarder ce que vos médias vous donnent à voir, parce que même si les arguments sont faux, et ils disent toujours ce qui est faux, mais ce qui se déroule en tel pays ou tel pays est la stricte vérité. Je vous rappelle que d’ailleurs, excepté chez les chrétiens, chez les musulmans, chez les juifs, ils ont, non pas la préscience mais ils ont des repères, dans leurs livres dits sacrés, des événements de la fin des temps, et ils savent tous que c’est en ce moment.

Ils n’ont pas besoin d’intervention de la Confédération, ils ont des écrits, même s’ils ont été altérés par Yaldébaoth, qui leur montrent de façon indubitable que les événements de la fin sont présents sur terre, la bataille de tous contre tous, la fin de la morale, la fin, en quelque sorte, du côté sexué, de vouloir que les hommes et les femmes soient dans la même réalité. C’est l’inversion de l’Androgyne primordial. L’Androgyne primordial, c’est résoudre l’équation du Masculin et du Féminin en soi. Les théories qu’ils vous sortent aujourd’hui sont exactement l’inversion de l’Androgyne primordial, c’est aplanir les différences sexuelles, grammaticales et de comportement. Mais ça a rien à voir avec l’Androgyne, c’est l’image en miroir, inversée. Ça, c’est pas l’œuvre de la Lumière, c’est l’œuvre, bien sûr, de l’éclairage de la Lumière, mais aussi qui vient éclairer les tenants et les aboutissants de ce que veulent ceux qui vous ont enfermés ou qui vous asservissent : vous maintenir dans le piège. Or ce n’est plus possible, et ils le savent aussi.

Et la plupart des peuples, je vous rappelle quand même que si vous prenez les musulmans, si vous prenez les hindouistes aussi, dans certains courants, ils sont tous parfaitement au courant que ce qui se joue est la fin des temps. Il n’y a que l’occidental moyen, que ce soit en Europe ou de l’autre côté de l’Atlantique, qui est encore dans les lubies de consommation, de plaisirs, de jeux, de possessions matérielles, et qui ne voit rien venir. Mais tous les musulmans sans aucune exception, tous les juifs, certains courants hindouistes, et les peuples primitifs, primaires, de la terre, sont parfaitement au courant de ce qui se joue, alors que vous, vous voyez bien, vous êtes encore en questionnement, en interrogation, vous cherchez les signes.

Mais les peuples qui ont cru aux Livres, même s’ils ont été altérés, ils voient clairement. Et je l’ai dit aussi par rapport à l’Apocalypse de saint Jean. Mais quel est le catholique aujourd’hui qui lit l’Apocalypse de saint Jean ? La description qui est donnée des événements de la terre en cette fin des temps sont écrits noir sur blanc, et c’est la réalité de ce qui est en train de se passer. Et quand je vous dis que le mois de novembre voit le début de la confrontation, on en reparlera, si on en a l’occasion, au mois de décembre. Donc il y a plus qu’urgence à ne rien faire, il y a plus qu’urgence à déposer les armes, les armes de l’histoire, les armes de la séduction, les armes des mots. Parce que tout ça va voler en éclats, et le rêve qu’a fait ce frère est exactement lié à la même chose, pour lui comme pour la terre.

Ça va se préciser, vous allez voir, dans d’autres questions. On y va.

Question : un rêve : je suis dans un paysage désertique, seule au volant d’une voiture grise. Elle est bloquée devant par un tas de roches, et derrière par un précipice. Dans la réalité, c’est celle de mon ami et j’ai peur de la conduire, mais dans le rêve, je suis décidée à le faire et n’ai pas d’appréhension. Je démarre et m’aperçois que je n’ai pas le contrôle du véhicule, il se conduit lui-même. Il s’élève et avance sur les rochers devant, il glisse en douceur. Je veux reprendre le contrôle et passe la marche arrière. À ce moment-là, je me retrouve dans une ville, toujours seule au volant de cette voiture, coincée dans un embouteillage à un rond-point. Les voitures sont dans tous les sens, immobilisées. La voiture prend à nouveau le contrôle ; je laisse faire, confiante. Elle se fait de la place puis se met sur la tranche comme une soucoupe volante et se faufile entre les véhicules, décolle à la verticale et s’élève vers le ciel. Je me réveille avec un bon pressentiment, sauf pour la couleur grise de la voiture et son aspect tôle et boulons qui ne me rassurent pas. Pouvez-vous m’éclairer sur ce rêve ?

Mais c’est très simple. La voiture, c’est le véhicule. Nous avons eu l’occasion d’en parler à d’innombrables reprises, n’est-ce pas ? Alors là, c’est la voiture de ton ami, mais ça n’a aucune espèce d’importance. Qu’est-ce que tu constates ? Que par toi-même tu ne peux rien faire. C’est ça qui est important, c’est-à-dire que par ta personne, par ton histoire, tu ne peux plus conduire ton véhicule, c’est le véhicule d’Éternité qui te conduit. C’est ça l’Intelligence de la Lumière et c’est exactement, même si c’est de la tôle et des boulons, c’est ce que, de manière imagée, a traduit ce rêve. Il t’annonce effectivement que le moment est venu de ne plus vouloir contrôler et que l’Intelligence de la Vie et de la Lumière contrôle d’elle-même les circonstances de ta vie, pour ton plus grand bien.

Donc bien sûr, je conçois tout à fait que quand on a l’habitude de diriger sa vie, et vous êtes obligés de le faire, ne serait-ce que pour les obligations sociétales, morales, financières, etc., mais vous ne pouvez pas adopter la même conduite, et c’est le cas de le dire, au niveau de votre éternité. Vous ne pouvez pas vous servir de votre conscience ordinaire pour diriger votre corps d’Éternité, c’est votre conscience d’Éternité qui dirige le corps d’Éternité. Et le corps d’Éternité, ici, est symbolisé par quoi ? Par cette voiture grise qui est un véhicule qui se conduit, comme tu l’as dit, de manière intelligente.

Ça veut dire que dans la vie aujourd’hui, ce rêve te dit que ça doit être pareil : laisser les choses se faire et être d’elles-mêmes, accueillir ce qu’il se produit, poser éventuellement des intentions par rapport à ta journée, précises, par exemple par rapport à un emploi du temps, et après laisser les choses se faire et se dérouler, ou ne pas se faire et ne pas se dérouler. Dans un cas comme dans l’autre, il faut dire « oui », et si vous adoptez cette façon d’être, votre vie va devenir une grâce perpétuelle, permanente et totale. Si vous vous opposez, ça se passera très mal, et ton rêve illustre exactement cela.

Tu dis que c’est la voiture de ton ami. Et je te rappelle, quel que soit l’aspect ferraille et boulons, le véhicule est le même pour tout le monde, de ce monde. Il n’y a que quand vous quittez ce monde dans votre corps d’Éternité, si vous en avez besoin, que vous vous dirigez vers telle dimension ou tel univers ou multivers, et à ce moment-là, votre forme changera d’elle-même.

Vous n’avez pas à vous occuper de votre véhicule. La conscience est en prise directe, instantanée avec ce véhicule d’Éternité. De la même façon que vous avez été piégés dans ce corps, avec votre conscience qui s’est identifiée à ce corps. Vous dites : « J’ai mal au pied ». C’est votre pied, bien sûr, mais vous ne pouvez pas avoir mal au pied, votre conscience peut sentir qu’il y a quelque chose dans le pied, et vous voyez qu’à travers même les mots communs que nous avons tous employés, la falsification s’est encore plus installée. Surtout maintenant, depuis la médecine moderne, depuis la redécouverte de ce que vous nommez l’énergétique et toutes les thérapies dites parallèles, vous voyez très bien cela, c’est-à-dire que quand vous laissez les choses se faire au niveau de l’Éternité, tout se passe bien ; au niveau de l’éphémère, vous savez que c’est impossible. Mais vient un moment donné, qui est arrivé, qui est maintenant, où vous devez laisser les rênes, non pas à votre petit corps physique, non pas à votre petite histoire, mais à l’Éternité qui est là. C’est ça qui vous met en joie, c’est ça qui vous transfigure littéralement et qui implique votre résurrection.

Dans le commentaire, c’est ce qu’elle disait. En plus, on te montre que derrière, le passé, c’est le précipice et que devant, c’est quoi ? C’est bouché par les cailloux. On ne peut plus avancer, on arrête tout, la Terre ascensionne, et vous êtes libérés. Ayez confiance en l’Intelligence de la Lumière, elle gère entièrement toutes les circonstances de votre vie, de vos rêves, de vos rencontres. Reconnaissez-le et ne vous mêlez plus de ça. Vous, vous êtes la Joie, c’est tout, l’Amour, tout le reste se fait automatiquement. Comme la voiture qui se place sur la tranche et qui fait sa place pour pouvoir s’en aller, mais y a plus… l’horizon est bouché, derrière c’est le précipice, devant c’est les gros cailloux. Dès l’instant où tu acceptes que la voiture se conduise elle-même, tu changes d’environnement. Le fait d’avoir accepté le premier mouvement de la voiture avec son intelligence te donne à voir toutes les voitures immobilisées. C’est la stase, c’est le moment où la personne doit disparaître. Et toi, comme tu as vécu cette disparition, comme tu l’as dit, et bien tu t’en sors. Mais c’est pas toi qui t’en sors, c’est l’Intelligence de ce que tu es qui t’en sort.

On peut continuer.

Il n’y a plus de questions écrites, on peut passer aux questions orales.

Allons-y.

Question : vous parliez de l’imminence de la conflagration mondiale. N’est-elle pas organisée justement pour nous détourner du cœur

Bien sûr qu’elle n’est faite que pour ça.

Question : … au moment où Nibiru va apparaître ?

Tout à fait. Ça sera simultané, je vous l’ai dit, tout va être simultané. Ça va faire une forme de télescopage de tous les événements que nous vous avions annoncés. Mais ce choc est résolutoire, parce qu’en saisissant la conscience collective de l’humanité, quel que soit le choc, vous le savez, quel que soit le déni ou la colère, vient toujours l’acceptation. Qui pourrait être assez fou pour refuser le don de la Lumière dans ces instants ultimes ? Bien sûr, tant que la personne est présente, tant qu’il y a une avidité, tant qu’il y a des histoires, tant qu’il y a des restes d’attachement, vous risquez de vous sentir encore enfermés.

Comme dans le rêve précédent, comme dans ce que tu viens de dire, dès l’instant où vous lâchez, les choses se passent à merveille. Rappelez-vous, je l’ai dit d’innombrables fois, ceux qui voudront sauver leur vie la perdront, ceux qui accepteront de la perdre la trouveront ‒ je parle de l’Éternité, bien sûr. Alors, perdre son éternité, c’est pas grave, parce que vous savez qu’en définitive vous êtes tous libérés, et que même si vous êtes obligés de faire un petit séjour en 3D unifiée, vous êtes sûrs d’avoir votre véhicule d’Éternité avec vous. Mais tout dépend de ce que vous laissez se manifester, et maintenant à chaque minute de votre vie, la conscience de l’Éternité, la conscience cardiaque si vous préférez, la supraconscience, ou la conscience de la personne avec toutes ses histoires, à vous de voir. Et ce choix n’est pas ambigu, il va devenir de plus en plus éclatant.

C’est-ce qui se passe. Et quand j’ai parlé de conflagration, oui, je le réaffirme à travers ce que nous pouvons voir, mais vous ne m’en voudrez pas si les Archontes ou les guignols trouvent encore des espèces de parades. Mais ils sont quand même, eux aussi, tenus par une chronologie maintenant. Cette chronologie, elle découle du passage de Nibiru derrière le Soleil. Nous sommes tous tenus à une chronologie, mais dans cette chronologie, dans cette échéance temporelle que nous ne connaissons pas, aussi bien que les méchants garçons ne la connaissent pas, nous savons tous, les uns comme les autres, que c’est en cours, que c’est en ce moment, de manière formelle, rigide et tangible. Et je vous rappelle que vous n’avez personne à prévenir, parce que vous allez vous manger des coups si vous voulez interrompre le déni des autres ou la colère des autres, surtout si vous vivez le cœur, hein.

C’est comme si vous alliez voir « Yaldé » en lui tapant sur l’épaule, en lui disant : « Tu vois mon ami, le cœur, c’est la seule vérité. Qu’est-ce que tu attends ? » Il risque pas d’être content, hein. Vous le voyez bien dans la société. Vous voyez aujourd’hui, et pas uniquement de ce côté de l’Atlantique ou de l’autre côté de l’Atlantique, dans tous les pays du monde vous êtes en train d’assister à la mise à mort du christianisme. Beaucoup de frères et sœurs, et beaucoup de jeunes aujourd’hui, pensent que le Christ a été un mythe, qu’il n’a jamais existé. Et d’ailleurs, c’est dans leur intérêt de faire croire que le Christ n’a jamais existé ni n’a jamais posé ses pieds sur le sol de Palestine. Pourquoi ? Pour que leur messie soit acceptable. Ils espèrent encore, à travers l’acquiescement au messie de pacotille ‒ alors que vous savez pertinemment que le messie ne peut pas revenir dans un corps de chair mais à l’intérieur de vous ‒, ils espèrent encore et toujours jusqu’à l’ultime limite. C’est-à-dire, si vous voulez, c’est comme une partie d’échec. Ils sont « échec et mat », mais ils ne veulent pas quitter le plateau de jeu, donc ils essayent toutes les combinaisons pour voir si y en a pas une qui pourrait enlever l’échec et mat.

Mais c’est pas possible. Y a aucun réenfermement possible depuis la fin des Noces Célestes, puisque le vaisseau de ferraille a été blackboulé le 15 août 2009, mais ils jouent. Alors tout le monde joue, mais ne soyez pas dupes. Rappelez-vous qu’en cette période, tout ce à quoi vous tenez vous tient, mais fermement, c’est pareil pour les possessions mais c’est pareil aussi si vous tenez à la fin du monde, au grille planète. Bien sûr vous savez que c’est là, mais si vous cherchez une date, vous êtes tenus, vous n’êtes pas libres. C’est pour ça que j’insiste en vous disant que l’éphémère et ses joies ou ses contrariétés les plus simples ou les plus importantes sont l’essentiel qu’il y a à vivre aujourd’hui, parce que c’est là que vous trouvez la Vérité, et pas ailleurs.

Autre chose à dire sur ça ?

Question : depuis une semaine, je ressens des tremblements, comme si la terre s’esquivait sous mes pas, et au niveau du 12ème corps, des vibrations et la sensation que le nez s’allonge, en connexion avec le 13ème corps et la Fontaine de Cristal.

Tout ça est relié, bien sûr. D’abord au niveau des pieds, vous aviez vécu, nombreux d’entre vous, des épisodes de vertiges à l’époque. Là maintenant, c’est plus vraiment un vertige, c’est la terre qui oscille, et elle oscille vraiment. Comment est-ce que vous le savez, qu’elle oscille ? Il vous suffit de regarder les harmoniques de la fréquence de Schumann. Vous savez que la résonance de Schumann est fixe. Elle a une fréquence qui ne peut pas bouger parce que c’est lié à la lumière, la vitesse de la lumière et le rayon de la Terre. Vous savez que le rayon de la Terre est en train de passer de 6000 et quelques kilomètres à 9000 kilomètres. Le diamètre ou le rayon, je sais plus, peu importe. Mais donc, y a un accroissement du tiers de la circonférence, ce qui correspond… Je me trompe, c’est pas la circonférence, du tiers du diamètre, qui correspond donc… si on calcule la circonférence, beaucoup plus que le tiers, et si je parle de volume, la Terre va acquérir une densité profondément et prodigieusement différente. Ça, c’est ce que tu sens au niveau du sol.

Maintenant, qu’est-ce que l’Androgyne primordial ? C’est le retour à l’Unité, la fusion du Masculin et du Féminin. C’est aussi un point fondamental dans la mise en œuvre du 10ème corps, 11ème corps et 12ème corps. Vous vous rappelez qu’il y avait un yoga de l’Unité ou de la Vérité qui avait été donné par Un Ami, où vous joigniez les pouces au niveau du 10ème, les index au niveau du 11ème et les majeurs au niveau du 12ème corps. Là, vous mettez en résonance les trois nouveaux corps, qui permet non seulement de communiquer avec le Divin, comme avec le 11ème corps, mais en plus de rejoindre les mondes divins. C’est-à-dire que ce que tu vis est effectivement lié à ce que j’exprimais sur les variations thermiques. Alors il y a énormément de symptômes qui se produisent, mais qui ne doivent pas vous alarmer, même s’ils sont pénibles, et sont uniquement liés au passage de votre conscience du corps de chair, de l’histoire éphémère, au corps d’Éternité où il n’y a plus de place pour les histoires de ce monde. C’est exactement cela que vous vivez.

Et plus les jours vont passer, nous vous l’avions dit déjà pour les Théophanies, plus les signes de la Terre, les vôtres, de la société humaine, vont devenir incroyables, dans la démesure de la folie et aussi dans la démesure de l’Amour. Et ça peut, pour quelqu’un qui vit les vibrations, à un moment donné ça peut décontenancer, parce que plus vous voyez que ça va mal à l’extérieur, c’est pas parce que vous voyez que ça va mal que vous êtes bien, mais vous êtes obligés de constater que plus la matrice se désagrège totalement au niveau physique, plus votre cœur est libre. Et quand vous vivez ça, bah vous avez tout compris, et vous quittez à ce moment-là la conscience ordinaire avec beaucoup plus d’évidence et de facilité.

Donc il y a une période actuelle qui va se renforcer, comme je l’ai dit, dès demain, ou après-demain d’ailleurs plutôt ‒ plutôt après-demain, me dit-on, par rapport à l’heure ici de ce côté-ci de l’Atlantique, c’est plutôt le surlendemain ‒, mais qui vont vous donner à vivre ça. Comme dans l’état de guerre tout à l’heure, décrit dans un rêve. Vous allez voir les bombes, vous allez voir l’ensemencement de Mikaël, vous allez voir les vaisseaux. Vous allez voir des choses qui ne vous concernent pas mais sur vos moyens de communication, peut-être des choses terribles, qui sont tristes pour l’humanité, mais qui, indépendamment de votre volonté, quelle que soit cette tristesse, vous feront vivre le cœur. Et là vous comprendrez, pour ceux qui n’ont pas compris ou ceux qui ne l’ont pas vécu encore. Mais ça sera à ce moment-là, je dirais, très, très, très proche de l’Appel de Marie. Mais bon, l’année 2017 n’est pas terminée, n’est-ce pas ?

… Silence…

Les silences sont aussi les bienvenus parce qu’ils permettent effectivement, dans ce silence, de laisser s’exprimer le cœur, et peut-être la télépathie. Mais vous avez droit d’interrompre quand vous voulez, si vous avez des questions qui arrivent hein.

… Silence…

Vous voyez pourquoi je vous avais dit que je ne voulais plus de questions sur les événements ? Parce que vous les avez sous les yeux et que je viens de vous les confirmer aujourd’hui. Donc ça sert à rien que vous ayez des questions là-dessus. Pour moi en tout cas, ou pour vous.

… Silence…

Ne vous endormez pas tous quand même, hein.

Nous arrivons à la fin du temps imparti.

Alors si vous êtes à moitié endormis, je vous dis à tout à l’heure pour des nouvelles questions ou interrogations. 

À tout à l’heure, merci à vous.

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com