Entretiens de Novembre 2017 / ERIANE – Reine des Elfes d’Éridan

Blog (español) : Link  

Lecture et téléchargement PDF : ERIANE – NOVEMBRE 2017

PDF Download : español

ENTRETIENS NOVEMBRE 2017

ERIANE

Reine des Elfes du village d’Eridan

Je suis Ériane, Reine des Elfes du village d’Eridan.

Je salue au travers vous l’ensemble de la communauté humaine. Si vous le voulez bien tout d’abord, en cet instant où vous m’entendez, en cet instant où vous me lisez ; je vous propose, tout d’abord, de faire le silence, de communier en ce silence, avant que je ne commence à vous donner un certain nombre d’éléments.

…Silence…

Il m’a été demandé par le Haut Conseil des Elfes – qui ne siège pas sur la terre, qui sont en relation plus intime, je dirai que nous, avec ce que vous nommez les Étoiles – de venir, non pas vous raconter des histoires, mais simplement vous montrer des analogies au travers de notre vécu, en tant qu’elfes ici sur cette terre, de ce qu’il va se produire en vous, lors de ce retour à l’Éternité, que nombre d’entre vous déjà, ainsi que je le vois ici ou ailleurs, sont prêts à le vivre.

Nous Elfes – comme vous le savez, et comme j’ai eu l’occasion de vous le dire à de nombreuses reprises – ne sommes pas soumis aux vecteurs d’enfermement qui sont les vôtres. Nous sommes des îlots, en quelque sorte protégés partout sur cette terre où l’enfermement de ce système solaire n’a pas pu figer, comme pour vous, ce que vous êtes en Vérité. Alors il m’a été demandé, au travers de l’analogie de ce que nous vivons nous Elfes, et ce de manière quotidienne, de vous parler de ce processus mystérieux, et qu’on m’a dit être très proche. Et vu ce qui se passe au niveau de nos villages, nous constatons aussi la proximité de certains événements qui visent à faire retrouver à l’ensemble de la Terre, sa dimension cinquième, là où nous évoluons pour l’instant uniquement en certains lieux.

Tout d’abord, je vous rappelle que l’élément dominant dans notre constitution de cinquième dimension éthérique, est lié essentiellement à l’air. De la même façon, que vous savez que les gnomes sont prédominants au niveau de leur constitution et de leur manifestation en l’élément terre. De même que les ondines sont affiliées à l’eau, et que les dragons, même s’ils sont de la terre sont liés et affiliés, en résonance si vous préférez, avec le feu.

Comme je viens de vous le dire, nous peuples de la nature, contrairement à vous, n’avons pas été enfermés, tout simplement parce que depuis toujours, nous sommes dans cette dimension qui vous est promise lors de l’ascension de la Terre. Il n’y a, vous le savez, que votre structure dans l’apparence de ce corps que vous habitez qui est soumise à l’enfermement. La matière éthérée qui est la nôtre, en quelque sorte, ne peut être affectée par les forces électromagnétiques qui vous ont isolés du reste de la création.

Mais néanmoins, nous percevons très clairement – et même au dehors de nos villages, à travers nos Elfes voyageurs qui nous disent un peu ce qui se déroule – nous voyons très bien que la Terre maintenant est prête, en quelque sorte, à s’effacer de sa dimension cristallisée pour se retrouver dans une dimension plus aérique en quelque sorte. Cela, vous le savez

Ce qui m’a été demandé de vous expliquer, c’est non pas la façon dont nous vivons, nous vous l’avons déjà expliqué, mais bien plus les mécanismes intimes de nos véhicules et de notre conscience, qui fait que nous ne sommes pas enfermés, et donc nous sommes libres. 

Ça veut dire que, en tant qu’Ériane, je ne suis séparée d’aucun elfe. En tant qu’Ériane, je ne suis séparée de rien. Tout ce que vous avez peut-être vécu par expérience depuis ces nombreuses années, de quelque nature que ce soit, vous a permis, vous le savez, de vous approcher du moment où impérativement l’Intelligence de la Lumière vous fera lâcher encore cet attachement au corps, auquel vous êtes chevillé. Et je précise, même quand vous êtes libérés. Parce que l’habitude de fonctionner au sein de la densité qui est la vôtre, s’accompagne toujours – surtout pour vous humains – d’un sentiment incomplet certes, mais de densité telle, que malgré la présence de la conscience et de l’Absolu en chacun de nous, non pas en tant qu’expérience mais en tant qu’état, même au travers d’une forme elfique, a toujours été présent.

Je crois qu’il vous a été développé, durant de nombreuses années, la dynamique de votre âme qui était sensée être l’intermédiaire entre votre forme au sein de ce monde et l’Esprit qui anime chaque conscience et chaque vie, en quelque dimension que ce soit. Bien sûr, que cela soit dans nos villages, que cela soit à proximité des gnomes ou des dragons, ou des ondines, ou même des peuples intergalactiques, il vous a été donné, de différentes manières, de vous approcher en quelque sorte de cette Éternité, et d’en voir déjà les effets, à travers ce que vous nommez les Étoiles, les Portes et ce nouveau corps qui vous est restitué. 

Jusqu’à présent – et comme cela été demandé de manière insistante ces derniers temps par nombre de ceux qui interviennent parmi vous – il a été demandé, bien sûr, de continuer au plus proche votre ordinaire, selon ce que permettait l’Intelligence de la Lumière. Ce que je veux dire par là, c’est que très bientôt, l’Intelligence de la Lumière ne vous appellera plus. Elle ne déclenchera plus d’injonction de la Lumière, mais elle prendra toute la place. Et de votre point de vue au sein de cette densité, même si votre conscience est déjà libérée, pour votre corps de chair, l’injonction finale de la Lumière – que je crois vous avez nommé stase, et qui doit vous rendre la totalité de votre Esprit par la résurrection – commence déjà à se manifester. 

Du fait même de votre structure dite carbonée – et vous le savez, cela vous a été expliqué – le retour à l’Éternité, ou à la Lumière, ou à la Vérité, ne peut pas se faire en un tournemain. Cela nécessite effectivement une préparation, une transformation lente, permettant le moment venu, au Feu Igné, de ne pas entraîner, non pas seulement des désagréments, mais un élément que vous nommez je crois la peur. C’est-à-dire de rétraction de l’âme, quand elle existe. Car quand il y a rétraction de l’âme, il y a appesantissement, dans tous les sens du terme. Cette âme tournée vers la matière se rétracte encore plus et peut même dans certaines conditions, chercher à fuir la matière. Non pas pour mourir ou quitter ce corps, mais pour envisager des solutions de remplacement où la peur n’est pas présente, et où la rétraction ne fige pas la vie. Et vous savez d’ailleurs que tout ceci correspond à des objectifs des forces opposées à la Lumière, mais qui ne pourront fort heureusement jamais se réaliser. 

C’est pour cela, que le processus de la libération de l’enfermement prend un certain temps, et doit attendre que des circonstances particulières au niveau des différents rayonnements accessibles pour vous, soient synchrones, comme ce fut le cas voilà de nombreuses années avec ce qu’on m’a dit être nommées Noces célestes. Ce que nous percevons au sein de nos villages et aussi à travers ce que nous disent nos Elfes messagers, nous confirme de façon très large, que l’ensemble des marqueurs de votre libération et de l’ascension de la Terre sont maintenant tous présents dans le même temps. 

Alors je reviens maintenant à ce que je dois vous expliquer concernant notre vécu, notre vie. Tout d’abord, nous ne connaissons pas la mort, même si nous pouvons connaître des naissances, mais même ces naissances sont en fait que le retour d’un corps usé qui est parti. C’est pour ça que, même une naissance pour nous, ne s’accompagne pas de ce que vous nommez un accroissement démographique. Notre nombre est immuable depuis la nuit des temps sur cette terre. Même si, bien sûr, nous avons la possibilité au travers des lignes elfiques, de nous rassembler en différents lieux de cette planète, mais aussi en tout autre lieu qui nous agrée, et ce pour de multiples raisons qui sont justement issues de notre liberté de forme. 

Vous le savez, nous sommes des Elfes avec des caractéristiques de constitution particulières. Le plus souvent nous vivons à proximité de forêts. Mais en d’autres contrées, nous vivons aussi là où il n’y a pas d’arbres. Et à ce moment-là, nous nous tenons près de terres volcaniques, près des rochers, des sources d’eau chaude, comme c’est le cas dans un pays que vous nommez je crois, Islande, où notre présence est bien sûr parfaitement reconnue et intégrée. Nous sommes deux communautés humaine et elfique évoluant, je dirais, soit en bonne intelligence, mais en tout cas, en connaissance de cause. Vous avez eu la chance vous, en nombre toujours plus grand d’établir en quelque sorte des contacts avec nos villages, à leur orée, et surtout de bénéficier, au-delà même d’un contact avec nos consciences, de l’atmosphère, je dirais, de cinquième dimension qui prévaut à l’orée de nos villages, et en particulier au niveau des arbres maîtres.

Vous avez pu constater qu’au-delà même des perceptions que vous aviez de nos présences ou de nos cérémonies, il règne avant tout dans ces lieux un sentiment effectivement de paix à nulle autre pareille et aussi, d’un mot – qui m’a t’on dit vous a été employé voilà peu de temps – qui est nommé la vacuité. En effet, même nous Elfes libérés, dès l’instant où nous faisons des cérémonies, dès l’instant où nous nous reposons, le ressourcement en l’Esprit se fait à chaque instant, mais préférentiellement dans ces moments-là. Parce que c’est à ce moment-là, effectivement, que nous oublions que nous sommes des Elfes et que nous sommes, comme vous, purs Esprits. Et comme vous le voyez donc le fait de vivre le pur Esprit n’empêche pas d’habiter une forme, telle que vous la connaissez en ce monde, qui est la nôtre. 

La constitution élémentaire qui est nôtre au niveau de notre dimension vous le savez, ne correspond pas exactement à ce que vous nommerez les éléments ici présents sur Terre. Même si c’est la même chose. Mais ce qui nous constitue n’est pas fait de carbone, bien sûr, comme vous. Mais correspond à de la silice, et surtout à de la Lumière. En effet, la silice a la particularité de ne pas être aussi dense que le carbone dans son agencement au sein d’une forme donnée. La silice dont je parle, bien sûr, n’est pas la silice que vous connaissez sur cette terre, puisqu’elle est enrobée, si je peux dire, de particules adamantines, et donc la résonance de la silice n’est absolument pas la même que celle du carbone par exemple. Il en est de même dans chaque dimension. 

Le fait d’être revivifié en permanence par l’Esprit et de manière plus directe au moment de nos cérémonies, de nos prières, et même au sein de ce que vous nommez je crois relations sexuelles, nous permet de communier, en d’innombrables circonstances, à notre Éternité. Et de ne jamais oublier que même en jouant le jeu de la conscience, au sein de la forme elfique que nous avons, nous sommes avant tout le même Esprit. Cette connaissance-là n’est pas quelque chose qui serait une mémoire, un souvenir ou une information. C’est un contact réel qui nous revivifie à chaque instant et ne permet pas d’oublier que l’autre est nous, pour chacun de nous, mais aussi pour l’ensemble des peuples de la nature, ou des humains que nous rencontrons. Cela fait toute la différence.

Vous savez que l’enfermement vécu par la terre, il y a des temps très anciens pour vous, s’est traduit par cette raréfaction de l’Esprit, du fait même de la présence de corps carbonés. Et vous savez d’ailleurs peut être, au sein de cette histoire de la Terre particulière, que voilà fort longtemps, nous étions très proches de ceux qui sont venus sur cette Terre explorer le plan de la densité, de manière fort libre, juste avant l’enfermement de ce que vous nommez je crois les archontes. 

Ainsi, voilà plus de 300 000 ans, nous étions en symbiose en quelque sorte, avec ce que vous nommez, je crois, aujourd’hui les Néphilims, les géants. Nous étions extrêmement proches puisque ceux-ci étaient, de manière privilégiée, au niveau des sommets et surtout au niveau de sommets où il y avait des arbres et des roches. Les Néphilims étaient des tailleurs de pierre, qui concrétisaient leurs rêves à travers des représentations en pierre. Cela n’était pas seulement d’un ordre esthétique, mais aussi une volonté d’expérience des Néphilims, qui étant dans ces décors nommés carbonés à ce moment-là, ont été obligés, à l’approche des forces archontiques, pour ne pas être piégés dans cette matrice qui allait se refermer, d’évacuer en quelque sorte, et retourner sur leur monde d’origine, en abandonnant leur forme. 

Ce qui vous a été caché, c’est que de très nombreux squelettes de ces Néphilims, identiques à l’humain, ont été retrouvés depuis des temps très anciens. Vous vous en doutez, la taille d’un corps, quel que soit la dimension donnée, excepté au-delà de l’anthropomorphisme, relève toujours des conditions de vie au sein d’un système solaire donné, liée à la dimension et aussi à la composition des molécules subtiles qui constituent ce système solaire, ou un lieu de vie quel qu’il soit, au niveau intraterrestre. 

Le carbone – quand nombre d’intervenants vous parlent de dissolution ou de disparition – le terme le plus exact, d’après ce que nous voyons serait plutôt une transmutation ce que qui est nommé le carbone en silice. Mais du fait même de l’enfermement et de la privation de l’Esprit, il n’est pas possible d’envisager, je dirai, de solution de continuité entre votre corps carboné et votre conscience qui y est inscrite, même si vous êtes libérés, et en quelque sorte, de retrouver la même morphologie au travers une structure qui se serait épurée et transformée en silice. C’est pour cela d’ailleurs, que votre corps d’Éternité, même au plus proche de vous, porte maintenant votre corps physique. Puisque votre conscience, ainsi que cela vous a été expliqué, se transfère maintenant en certaines circonstances depuis votre corps physique à votre corps d’Éternité, vous donnant un certain nombre de signes, de symptômes, et de manifestations qui, je crois, vous ont été déjà développés, m’a-t-on dit.

Là maintenant, je reviens à nous, Elfes. Parce que le processus sera entièrement superposable à vous. La seule différence en est la durée. Nous, quand nous réalisons des cérémonies, nous quand nous nous reposons… – quand je dis repos, nous ne dormons en vérité jamais, puisque quand nous nous reposons l’Esprit est là et notre conscience est toujours éveillée, même si le corps se repose. Ce qui me semble-il est difficilement votre cas. – c’est dans ces moments de repos que la revification de notre forme se fait à travers l’Esprit. Bien sûr, les processus qui ont été mis en œuvre par les différents rayonnements que vous avez vécu, et l’établissement du règne de la Lumière, vous a permis d’approcher pas à pas de cet état où vous êtes maintenant pour beaucoup d’entre vous. 

C’est-à-dire, vous portez en même temps le corps physique avec une conscience, même libre, ordinaire, qui est obligée d’être présente pour vous permettre, ne serait-ce que de bouger ce corps. Et vous savez que vous avez un corps d’Éternité ; quel que soient les perceptions, que vous en ayez ou pas ; qui est en quelque sorte comme une doublure ou un vêtement qui recouvre votre corps de chair. Vous savez tous que, au travers des expériences que vous avez vécues chez nous, par exemple, à l’orée de nos villages, vous ressentez cette paix, cette harmonie, ce sentiment de légèreté. Il en est de même lorsque vous allez par exemple chez les gnomes et que vous êtes soignés, ou encore quand vous échangez le regard de feu d’Amour avec les dragons. C’est le même processus au travers de formes et d’éléments différents, tout simplement.

Alors, vous la différence, c’est que vous êtes obligés de faire taire la conscience ordinaire et le corps pour ressentir l’Esprit. Ressentir et vivre l’Esprit vous a été aussi ; me semble-t-il et d’après ce que l’on m’a dit ; proposé de différentes façons. Que cela soit à travers le Vibral, comme vous dites, au niveau des pieds ou encore à travers la communication qui s’est établie entre votre plan et les autres plans, ou encore entre votre conscience ordinaire et la conscience liée à l’Esprit, si je peux dire. Mais l’Esprit n’est pas une conscience ! Il est le Souffle. Et votre conscience est nourrie par ce Souffle et vivifiée en permanence par la Vérité de l’Esprit. 

Maintenant que, il y a une espèce – de manière, je dirais, générale – acclimatation à la Lumière, même de votre corps de chair. Toutefois vous constatez vous-mêmes bien sûr, et d’ailleurs l’ensemble des intervenants, et comme nous, nous vous avons engagé d’ailleurs à maintenir, le plus ordinaire possible, votre vie telle qu’elle est et ne pas vous échapper en quelque sorte ailleurs, avant le moment venu. Même si à certains moments, m’a-t-on dit, il vous a été donné de vivre certains processus de la conscience qui n’étaient plus liés ou chevillés si vous préférez à ce corps de manifestation carboné. 

Les choses vont se présenter un peu différemment, et je crois que cela vous a été expliqué en partie, et c’est là où mon grain de sel d’Elfe peut vous être utile. 

Retenez bien cette différence : vous, vous devez passer, pour retrouver la totalité de votre Esprit, même en étant libéré vivant, par ce qui a été nommé la stase, ou encore la crucifixion et résurrection. Vous savez, parce que l’on vous la dit, mais vous ne l’avez pas encore vécu, excepté pour certains d’entre vous, avec des expériences pour votre corps carboné que je qualifierais d’extrême, et que vous nommez je crois : “disparition”. Ces processus qui se sont produits durant quelques années, avant cette année-ci, vous ont permis de constater que même en disparaissant, votre corps ne risquait rien et que vous étiez toujours là. Vous savez que ce corps carboné, ainsi que la conscience ordinaire, sont bridées par un certain nombre d’éléments constitutifs, la matière elle-même, mais aussi vos structures qui reflètent la conscience, c’est-à-dire ce que vous nommez votre cerveau. Je ne reviendrais pas là-dessus, parce que ce n’est pas mon domaine. Mais simplement on m’a demandé de vous resituer cela, par rapport à ce que je n’ai pas encore commencé à dire. Permettez-moi, dans ce préambule d’être un peu longue. Mais c’est pour vous permettre vraiment d’établir des corrélations avec ce qui va vous arriver, et qui est en train de se produire de différentes façons et avec différents signes.

Nous Elfes, ce contact avec l’Esprit est permanent. Mais bien sûr à certains moments privilégiés, le ressourcement que nous vivons par notre propre Fontaine de Cristal permet de ne jamais oublier ou ignorer le Souffle de l’Esprit qui nous unit tous, absolument, en quelque forme ou dimension que nous soyons. Ce qui pour vous, vous le savez pertinemment, malgré vos contacts, est extrêmement difficile. Car qui d‘entre vous se souvient de la Source ? Qui d’entre vous peut aller librement voir Métatron ? Pour nous, cela ne pose aucun problème, parce que nous savons et nous vivons le même Souffle, le même Esprit, la même Unité et donc, ce ressourcement se fait à chaque instant. Mais nous nous remplissons d’Esprit effectivement lors de nos cérémonies, lors de nos contacts avec les arbres et notre travail sur les arbres et aussi lorsque vous venez nous voir. Mais surtout dans les instants de repos que nous pouvons prendre n’importe quand. 

Nous ne sommes pas tributaires comme vous, des cycles que vous connaissez : jour, nuit. Ces moments de repos pourraient être pour vous des moments d’alignement, mais ces moments d’alignement sont bien plus intenses que vos disparitions ou que vos visions. Parce qu’à ce moment-là, nous revivifions la totalité de notre véhicule éthérique, si on peut dire, de cinquième dimension. Ce qui explique que nous n’avons pas besoin de mourir, mais parfois, nous pouvons décider simplement de revenir au sein d’un corps enfant, mais en ne perdant jamais ce que nous avons toujours été. Vous voyez donc que nous n’avons pas de problèmes, contrairement à vous, d’éducation de nos enfants. Ceux-ci naissent sages, mais cette naissance n’est pas une coupure contrairement à vous.

J’en reviens enfin à ce que je voulais dire, concernant le processus de revitalisation et qui a été nommé les trois jours de stase pour vous. Où vous le savez, durant ces trois jours, vous disparaîtrez totalement de votre corps physique afin de laisser la Lumière prendre toute la place, où que soit votre conscience. Que vous décidiez de quitter ce corps et de partir en une autre dimension. Que vous refusiez de vivre le processus que votre corps va vivre. En fait ne changera rien. Car l’important à ce niveau-là, est bien évidemment que votre corps et la conscience ordinaire qui y est encore chevillée, même si vous êtes libéré, permette en quelque sorte à la Supraconscience et au corps d’Éternité de véhiculer, en tant que véhicule premier, votre corps et votre conscience, si vous gardez votre corps, ou au minimum votre conscience retrouvée, si je peux dire. 

La durée, bien sûr, n’est pas anodine. Nous, ce qui se fait en un temps de repos que vous pourriez qualifier d’extrêmement bref, pour vous va nécessiter durer 72 heures. 72 heures durant lesquelles une alchimie se déroulera, qui sera propre à chacun, mais qui aboutira systématiquement au rappel et au souvenir de ce que vous êtes, que vous l’acceptiez ou pas. Vous vous doutez bien, bien sûr, que certains corps physiques ne pourront pas encaisser littéralement cette charge de Lumière, en particulier s’il existe des résistances importantes. Et je crois que vous avez eu l’occasion de le vérifier pour certains d’entre vous qui étiez là, lors de votre dernière venue commune à l’orée de notre village, à un phénomène d’éclatement particulier de l’arbre maître. 

Ceci correspond effectivement à ce qui se passe de manière générale dans toute matière carbonée, dissociée comme vous dites, qui reçoit la Lumière. Parce qu’effectivement, vous pourriez vous demander pourquoi la terre ne passerait pas tout simplement d’une 3D dissociée à une 3D unifiée en gardant des véhicules carbonés. Hélas, cela n’est pas possible ! Quelle que soit votre ouverture et quel que soit votre état de libéré vivant. Parce que cette matière a été tellement impactée au niveau même de la structure du manteau de la terre d’où vient votre corps ; je vous le rappelle – malgré tout, même si vous n’êtes pas de ce monde, contrairement à nous – ne peut pas supporter une telle, comment dire, je crois qu’on peut dire une différence de potentiel, car il s’agit aussi d’un phénomène électrique.

Vous savez pertinemment, pour peut-être l’avoir lu dans certains de vos livres dits sacrés, et en particulier au niveau du Christ, qui après sa résurrection, ne pouvait pas être touché et il le disait même d’ailleurs avant sa résurrection, en demandant qui l’avait touché. Parce que le corps Igné, le corps d’Êtreté ou d’Éternité dans sa forme première, c’est celle-là que vous allez retrouver sur cette terre, avant de retrouver votre configuration d’origine, si je peux dire. Par exemple même si vous ne le savez pas, je vous le dis aujourd’hui, si vous êtes originaire d’Altaïr, votre forme première n’a rien avoir avec la forme humaine, c’est une forme d’aigle et ainsi de suite. Si votre forme première d’origine, est celle d’un dauphin, vous vous doutez bien que votre forme humaine ne veut rien dire pour un dauphin, quand vous avez retrouvé l’Esprit de votre forme première. 

Et néanmoins, vous savez tous que sur cette terre, vous ne risquez pas de rencontrer après ce mécanisme de la stase ces êtres particuliers des autres dimensions, que vous ayez un corps de chair ou pas, et surtout d’ailleurs si vous avez un corps de chair. Mais votre corps d’Êtreté ne pourra pas prendre la configuration liée à vos lignées et à votre origine stellaire. Le but étant de réveiller ou de révéler l’éther d’Éternité en vous. Et vous savez que ce point d’éther d’Éternité correspond au point ER de votre tête et a un relais aussi, au niveau de ce que vous avez nommé – voyez j’ai bien appris mon cours – le neuvième corps, qui s’appelle aussi, m’a-t-on dit, ER, au niveau de votre poitrine, quelque part. C’est par ces deux points effectivement que vous retrouvez et que s’effuse l’Esprit. Bien sûr, il y a eu différentes impulsions, au niveau des différentes structures vibrales que vous avez retrouvé progressivement au cours de ces années. Je ne m’étendrais pas là-dessus parce que je ne connais pas grand-chose de tout cela.

Ce que je veux dire par là, c’est que votre corps carboné, issu de la matière de cette terre, vient, bien sûr, et a vécu le même enfermement que vous, excepté là où sont nos villages, et vous êtes constitués de ce matériel-là. Ce matériel-là a une particularité. Je ne vais pas rentrer – parce que ce n’est pas mon domaine non plus – dans des données physiques. Mais simplement si vous regardez ce que nous nommons, avec vous, le carbone et la silice, vous verrez que dans la composition de ces atomes, il y a très peu de différence. La différence est d’ailleurs électronique et ne concerne pas le noyau, tout au moins au début. Parce que dès l’instant où le noyau retrouve le même nombre de protons que d’électrons, alors à ce moment-là, cette silice ne peut plus être présente sur terre. Cela est appelé la libération finale.

Je n’ai pas perdu de vue ce que je suis en train de vous dire, mais, je dois vous stipuler que vous savez très bien qu’au grille planète final, tout disparaîtra. Il vous a d’ailleurs été dit que cette terre deviendrait un désert, et que par contre, qu’au sein de sa nouvelle dimension, tout sera… non pas comme avant, mais tout sera aussi beau et tout sera libre surtout. Même le manteau de la terre en sa nouvelle dimension, et je vous rappelle d’ailleurs que le noyau de la terre et la croûte de la terre contient énormément de silice, bien plus que de carbone. 

Le processus de la libération finale, et non pas de la stase, va se traduire de la même façon que ce que vous allez vivre durant la stase. C’est-à-dire qu’il y aura, non pas dans un premier temps une perte de conscience ordinaire, mais un éclairage total de la conscience ordinaire face à face avec la Lumière de l’Eternité. Cela se traduira par des mécanismes différents, bien sûr, selon chacun, selon les capacités que vous avez eu ou pas de libérer votre cœur même sans passer par les vibrations, ou alors en passant par les vibrations, ou alors de manière naturelle et spontanée. Mais dans beaucoup de cas, il y aura, bien sûr, effectivement des résistances liées à l’attachement simplement à votre structure, qui elle-même aujourd’hui, vous attache et lie votre conscience.

C’est pour ça, qu’il y a comme je l’ai dit, une espèce de superposition entre votre corps d’Éternité et votre corps physique, dès maintenant, et pour certains d’entre vous, même après la résurrection. Ce qu’il va se passer durant cette résurrection, c’est le retour de votre mémoire d’Éternité. Même si votre corps physique reste et qu’il existe encore une mémoire de cette vie et de ce monde, afin de réaliser ce que vous avez à vivre et à jouer durant, je crois, un peu de plus de 132 jours, en ce qui m’a été dit.

Le processus de disparition réelle et concrète – non pas, là où il n’y a plus de conscience – mais de l’installation même, et vous l’avez compris le serment et la promesse ne concerne pas le Para Brahman comme vous dites, mais concerne exclusivement le fait de comprendre et de vivre que vous n’êtes aucune forme, et que vous venez de la Lumière, et que vous êtes la Lumière avant même que vous soyez manifesté au sein de quelque forme que ce soit. La forme initiale, vous le savez, étant votre origine stellaire. 

Nous nous réjouissons d’ailleurs, je le dis au passage, car parmi vous il y en a peu certes, mais, il y en a qui ont des lignées elfiques. Hélas, vous ne retrouverez pas votre corps elfique originel, mais votre corps d’Éternité portera bien sûr, à ce moment-là, le souvenir de l’Éternité de votre origine, de votre première naissance en tant que forme. Et nous nous réjouirons alors d’inviter, si je peux dire, votre nouvelle conscience et votre véhicule d’Éternité à demeurer auprès de nous, de façon privilégiée, surtout pour ceux d’entre vous qui ont justement cette lignée elfique, parce qu’ils n’auront pas vraiment besoin d’aller recevoir quoique ce soit d’autre, au niveau par exemple des cercles de feu, ni même d’abandonner leur corps physique, pour s’établir avec nous, pendant ces 130 et quelques jours. Nous avons d’ailleurs tout préparé pour votre arrivée, que nous savons imminente.

Alors durant la stase, vous allez vous retrouver devant, non pas la mort dans un premier temps, mais ce qui découlera de cela, sera effectivement la mort et la résurrection. Tout d’abord, vous savez qu’il y aura des bruits, les trompettes du ciel et de la terre. Il y aura eu trois jours avant l’Appel de Marie qui fera résonner en vous votre filiation, en tant que, enfant de cette terre, mais non pas sur cette terre. C’est-à-dire que votre conscience ordinaire est liée, bien sûr, à la constitution de la matière de votre corps. Même si cette constitution a été privée, bien sûr, de l’Esprit, il est resté en votre ADN un codage particulier, qui fait que Marie vous a toujours répété que vous étiez tous, sans exception, ses enfants. Et cela correspond exactement à cela.

Alors bien sûr, vos scientifiques pourraient s’amuser à trouver quel est l’élément au sein de votre structure génétique, c’est-à-dire que vous nommez je crois ADN, l’élément qui est lié à Marie. Mais cela ne serait que, aujourd’hui, une connaissance stérile, même si certains parmi vous auront accès à ces connaissances, en fonction de ce qu’ils sont porteurs comme mémoire, en particulier chez ceux d’entre vous qui ont des lignées arcturienne, végalienne, pléïadienne, ou encore andromédienne. Qui sont souvent des peuples, je vous le rappelle, qui vivent en 3D unifiée. 

En 3D unifiée, la persistance de la conscience est possible parce que les couches électroniques des atomes de silice sont un peu différentes de ce qu’ils sont devenus sur cette terre, bien sûr, pas pour nous, peuples de la nature, mais en tous cas pour vous, qui avez pris bien sûr vos éléments chimiques au travers de votre mère, et non pas au travers de ce qui pourrait se passer en nos villages. Je doute fort que vous soyez nés dans nos villages ou à proximité de nos villages. 

Ce qui veut dire, que les expériences que vous allez vivre avec intensité maintenant, et qui je crois, vous ont été proposées aussi bien par un archange, que je ne connais pas, mais aussi par Métatron lui-même, vont vous donner à vivre la disparition de votre corps et la naissance au sein de la Lumière, là où il n’y a ni forme, ni concept, ni idée, et une conscience qui ne peut pas être localisée. Or, la perte de la localisation de la conscience, non pas en tant qu’expérience de délocalisation, ou de communion, mais la perte de la conscience ordinaire avec, non pas sommeil, mais apparition de la Lumière Blanche et conscience ordinaire qui éprouve cela, n’a rien à voir avec un sommeil réparateur. Mais c’est bien plus, comme cela vous a été dit, l’actualisation totale du Serment et de la Promesse.

Réveil de la filiation au sein de votre ADN avec Marie, revécu de votre Source que vous êtes de manière totale, avant même l’apparition de la première forme. Souvenir de la première forme, même si vous ne portez pas au retour le corps originel que vous aviez lors de la première manifestation de votre conscience, et surtout, vous désenclaver littéralement de l’habitude du corps. Il ne s’agit pas ici des habitudes, des comportements ou des expériences extensives que vous avez pris sur ce monde, mais simplement l’habitude d’une forme, l’habitude d’un corps matériel, et l’habitude surtout de naître et de mourir. Puisqu’à partir de cet instant, même si vous devez mourir en votre corps physique, vous ne connaîtrez plus jamais ce que vous nommez la mort c’est-à-dire l’oubli. Même si vous changez de forme, comme je l’ai expliqué précédemment avec nos enfants. Il m’est arrivé d’ailleurs au cours de mes nombreuses pérégrinations, d’avoir comme enfant, mon propre grand-père. Vous voyez, je vous le dit sous forme humoristique, avoir son grand-père comme enfant, simplifie les choses au niveau de l’éducation, et nous installe aussi, non pas dans une forme de régularité ou d’habitude, mais dans une liberté totale de jeu de la conscience dans la forme que nous habitons, et tout étant pur Esprit. 

Vous allez donc retrouver la totalité de l’Esprit. Et vous savez que pour cela, la résonance de l’Appel de Marie doit se faire avant que la rotation de la Terre ne s’arrête et qu’un certain nombre d’éléments impressionnants se déroulent sur cette terre, et qui ne concerne pas hélas que la folie humaine, mais bien plus les résistances liées à la matière elle-même, indépendamment de la conscience.

Ne serait-ce qu’au travers par exemple des monuments qui existent depuis de très, très nombreuses années, des millénaires sur cette terre et qui sont porteurs, comme cela vous avait été expliqué, m’a-t-on dit, de certaines forces de prédation. Les lignes de prédation, cela vous a été expliqué, ont été remplacées, autant que faire se peut, par des lignes elfiques de liberté. Je ne reviendrais pas là-dessus. J’ai eu l’occasion de vous expliquer cela depuis deux ans.

Dans le processus de la stase, la disparition de la forme, et non de la conscience ordinaire, est nécessaire et obligatoire. Et c’est cet élément-là, qui est inducteur de rétraction, si l’âme existe encore. Vous le savez, l’âme est tournée vers la matière du fait même de l’enfermement. Nous, nous sommes en 5D, nous n’avons pas de problèmes liés à l’âme. Nous ne savons même pas ce que c’est. On m’a dit simplement que c’était un médium qui vous donne votre couleur quand nous vous voyons, que vous nommez je crois l’aura, enfin une certaine partie de cette aura. 

Bref, peu importe, je ne vais pas parler de ce que je ne connais pas. Mais simplement, essayez d’imaginer, non pas votre disparition et un retour où là vous êtes en béatitude. Essayez de vivre cette Lumière Blanche, telle que vous le vivez pour certains d’entre vous, dans l’Infinie Présence et c’est la béatitude, parce que vous ne disparaissez pas. Vous êtes bien, même si vous ne le percevez plus, insérés en tant que conscience ordinaire dans le corps. La Supraconscience s’est aussi réveillée, ce qui explique la resynthèse de votre corps d’Éternité. Tout cela est vécu, ou tout au moins connu et su pour ceux d’entre vous qui ont suivi un peu ces données au sein de l’histoire de la libération de la terre.

Le choc vient de là. Parce que la conscience ordinaire ne peut pas exister, la vôtre, sans le corps, parce qu’elle n’a plus aucun repère. Et c’est ça, la disparition de la forme et la conscientisation que vous n’êtes pas cette forme au sein de la conscience ordinaire, pendant que s’établit la Supraconscience, qui pourra entraîner une certaine forme de résistance, qui encore une fois ne vient pas de votre Supraconscience bien sûr, mais simplement des processus de l’habitude à la forme. Cette habitude à la forme, au sein de ce monde, est malheureusement inviolable, et le processus de la stase et le processus d’effusion des différentes lumières vibrales qui s’est produit pendant une génération, a permis d’acclimater le plus possible de frères et sœurs humains à ce moment-là. 

La conscience ordinaire qui vit la Lumière Blanche n’est pas la même chose que la conscience ordinaire superposée à la Supraconscience qui vit la Lumière Blanche. Vous savez très bien que vous, éveillés, vibrants, radiants, de quelque façon que ce soit, quand la Lumière Blanche arrive, même si c’est, comment vous dites, fort et puissant, il n’y a pas de peur, bien au contraire. Mais ce n’est pas le cas, en stase, parce que la conscience ordinaire, là, ne s’efface pas face à la Supraconscience. La Supraconscience s’efface, elle, à ce moment-là, pour laisser la transmutation de l’âme et la transmutation de votre matière, quel que soit votre devenir, se réaliser sous l’influence et sous le Souffle de l’Esprit. Il y a donc là aussi au sein de ce processus de l’Appel de Marie et de la stase un processus extrêmement précis, sur un plan physiologique, énergétique et de la conscience.

Ce que je vous dis, n’est pas destiné à surcharger votre mental ou à vous apporter une connaissance pour le plaisir. C’est un processus que vous allez avoir la chance de vivre au moins jusqu’à l’Appel de Marie pour un nombre toujours plus important d’entre vous et cela a été je crois, déjà expliqué avant moi. 

Pendant la stase, l’Appel de Marie résonne, je vous le rappelle, à votre oreille gauche. Vous savez que Marie est attribuée aussi au triangle de l’eau, mais aussi au point ER du sommet de la tête en tant que Créatrice. Le Canal Marial est d’ailleurs situé, cette structure qui est à votre côté à gauche, que je vois quand vous venez me rendre visite, sera elle aussi connectée et fusionnée avec ce triangle de l’Air. L’Appel de Marie survenant alors, va déverrouiller l’Air. Ça sera le premier élément qui sera déverrouillé. Et vous vous doutez bien que le dernier élément à se déverrouiller se produira au niveau de l’élément Terre, en ce qui a été nommé le grille-planète final par le Commandeur des Anciens. Voyez, j’ai bien retenue ma leçon. 

Mais là où je veux en venir, c’est que la période qui s’ouvre à vous, qui s’est ouverte à vous, vous donne la possibilité et surtout, non pas en méditant, en vous alignant ou en vibrant, mais en étant dans la nature, simplement en vous promenant. Même s’il n’y a pas de village elfique, de communauté de Dragons, d’Ondines dans les parages ou de Gnomes à proximité. La nature elle-même – et vous savez pourquoi, cela vous a été expliqué – est gorgée de Lumière ! Alors que celle-ci, même si elle est de partout est quand même en proportion beaucoup moins importante au sein des assemblées humaines que vous nommez villes, villages ou communautés. En effet, la nature d’ailleurs vous apparaît ainsi pour nombre d’entre vous où que vous habitiez. La seule réelle possibilité de ressourcement aujourd’hui, complète en Esprit, se situe donc au sein de la nature. Et pas seulement dans les forêts, mais là où il n’y a pas de présence humaine. Là où il n’y a pas de structure organisée par la société humaine.

C’est dans ces lieux-là que vous allez pouvoir commencer à vivre – et aussi dans vos nuits m’a-t-on dit, mais aussi avec certains intervenants, et je crois que se sera le cas lors des interventions à venir après moi – où vous aurez la possibilité de vous fondre dans le Blanc, même porteur de votre âme, sans que celle-ci ne se rétracte malgré qu’il n’y ai pas eu l’Appel de Marie. Tout simplement parce que le Canal Marial est présent et que la jonction du Canal Marial avec le triangle de l’Air ne peut pas s’accompagner du mécanisme de rétraction mais bien plus d’expansion dorénavant. 

La conscience ordinaire va donc s’acclimater, au maximum en trois jours et trois nuits, en 72 heures, au véhicule d’Éternité. Ce qui veut dire par là, qu’à votre réveil de la stase, vous serez toujours porteur des mémoires de cette conscience ordinaire, allégé certes par le corps d’Éternité et l’Appel de Marie et la Résurrection. Mais il restera, vous le savez tous, pour ceux qui ne quitteront pas ce plan au décours de l’Appel de Marie ou durant les 130 jours à vivre cela au moment final de l’Ascension, au moment final de la délivrance. Cela je crois, m’a-t-on dit, vous a été expliqué durant toutes ces années et en particulier dans la période qui accompagnait les Noces Célestes ; je crois. 

Le processus de la stase va vous rendre visible l’ensemble de ce qui vous était caché en vous, comme à l’extérieur de vous. D’ailleurs certains parmi vous, qui commencent par curiosité à se pencher à l’intérieur d’eux-mêmes, dans leur corps physique, peuvent avoir la surprise de constater qu’il y a parfois un certain bestiaire avec beaucoup d’animaux colorés. 

Je vous rassure ou pas, mais en tout cas ce n’est pas un rêve, c’est la stricte vérité. Et cet éclairage-là va vous permettre ; que vous soyez sur les cercles de feu ou que vous soyez en stase, là où sont les désincarnés, à l’heure actuelle, humains ou que vous soyez dans la nature avec votre corps d’Éternité et votre corps de chair, ne changera rien à l’affaire. Il y aura toujours jusqu’au moment final pour vous, sauf bien sûr si vous êtes emportés pour vos mémoires par certains peuples de 3D unifiées de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres. Mais ceci représente vous le savez très peu de personnes. 

Cela veut dire que la cinquième dimension – à travers non plus vos yeux de chair mais à travers vos yeux d’Éternité ; qui est un système, je vous le rappelle, d’information et non pas biologique – va vous donner à voir tout ce qui vous est caché encore jusqu’à présent. C’est-à-dire que vous verrez réellement, non pas par la sensation ou l’énergie, mais par la vision réelle et concrète de ce qu’il reste en vous, de ce qu’il reste en chacun d’opposition à la Lumière, malgré la reconnexion à l’Amour et le vécu de l’Amour. C’est ainsi que se réalisera, si je peux dire, la solution finale et l’avènement terminal de cette terre. 

Ainsi donc, les expériences que vous allez mener ou que vous menez déjà, – où là, vous ne disparaissez plus au sein de la Supraconscience – où il y a donc la mémoire et l’éclairage de votre conscience par ce Blanc. Ce Blanc qui est aussi lié vous le savez à l’Unité, à l’Archange Uriel à l’une des Étoiles, dont j’ai oublié le nom, et aussi à ce que vous nommez je crois, non pas Archange, mais Lord Métatron. 

Ce Blanc là est fondamental, parce que c’est Lui et non pas votre Supraconscience qui met fin à l’habitude du corps. Et donc, à partir de ce moment-là, vous allez constater en certaines expériences, – si vous en avez l’opportunité avant la stase – que ce que nous vous, – pas moi – mais ce que vous ont dit les intervenants concernant le maintien de votre vie éphémère dans ses différents secteurs ne pourra plus être possible. Et je crois d’ailleurs concernant le fonctionnement de l’humain, l’Étoile, dont j’ai oublié le nom, qui viendra aujourd’hui vous dévoilera en quelque sorte ce processus naturel qui va impliquer par l’Intelligence de la Lumière un détournement total de vos pôles d’intérêts et de vos pôles d’obligations au sein de ce monde. Certains d’entre vous le vivent déjà. Et vous le constatez simplement par un désintérêt mais pas seulement, aussi parfois le sentiment, comment dites-vous, de ne plus pouvoir supporter ce corps, cette vie, tout en étant rempli d’Amour. C’est exactement ce processus, même sans voir la Lumière Blanche, qui se produit.

Dès l’instant où l’attraction de la matière, – je ne parle pas de dissolution de l’âme -, mais dès l’instant où cette attraction à la matière n’existe plus au niveau de l’âme, mais persiste bien sûr, ainsi que je l’ai dit, au niveau de ce corps physique : la Liberté apparaît ! À ce moment-là il y a réellement une transsubstantiation si votre corps physique demeure sur la terre, permettant la dissolution totale de tout ce qui était carboné, passant alors par l’Intelligence de la Lumière dans votre corps d’Éternité. Mais plus seulement dans les particules adamantines, mais par la transmutation directe de certains composants de votre corps de chair qui sont en carbone et sur, – en particulier au niveau de très nombreuses molécules de votre corps qui n’auront plus d’utilité après la stase – en particulier ce qui est lié au fonctionnement je dirais du système digestif. Ne vous attendez pas à faire des banquets chez nous, ni même sur les cercles de feu, ni même si vous vous retrouvez en pleine nature durant les 130 et quelques jours que vous aurez à passer. 

Certains besoins physiologiques ont d’ailleurs déjà commencé à se modifier fortement en nombre d’entre vous. Et j’appelle aussi votre attention sur le fait que si aujourd’hui, – puisque je parle par exemple du système digestif – si en vous il y a un appétit. Si vous observez simplement que votre appétit prend des proportions parfois alarmantes. Cela traduit simplement votre attachement habituel à la matière et vous empêche de profiter de la Liberté, même si vous êtes vibrant. Bien évidemment il n’est pas question de ne plus manger, tant que votre corps appelle à manger, que cela soit par gourmandise par habitude ou par besoin physiologique. 

Tout cela sera profondément différent, si vous êtes sur terre, à votre réveil de la stase après les 72 heures. Parce que votre corps carboné, tout en étant présent, n’aura déjà plus le même fonctionnement. Il n’aura besoin : ni de dormir, ni de se sustenter, ni de s’alimenter, ni d’un quelconque plaisir ou obligation, puisqu’il est doublé, je vous le rappelle, par votre corps d’Éternité. Et qu’un ensemble de fonctions qui vous semblent aujourd’hui totalement normales au sein de votre existence, n’existeront tout simplement plus au sein de ce corps, si vous le conservez. Alors vous voyez par là, qu’il n’y a rien à préparer par rapport à la stase, même si vous ignorez votre devenir. Et surtout pas d’alimentation et surtout pas non plus quelques vêtements ou quoique que ce soit pensant ainsi vous préserver de certaines atteintes de votre corporéité. Parce que cette corporéité carbonée, – même si elle est présente selon la même physionomie -sera au niveau de sa physiologie, profondément différente. Ce que je veux dire, – et c’est l’aparté que je faisais par rapport à la nourriture – si aujourd’hui vous avez l’impression de manger beaucoup plus, si aujourd’hui vous avez l’impression de constater que l’avidité de la vie est encore plus importante, c’est que votre habitude corporelle est bien plus forte que la dissolution de votre âme. N’envisagez donc aucune culpabilité par rapport à cela mais simplement d’être conscient et lucide sur ce qui se joue en vous. 

L’afflux de la Lumière – et vous l’avez peut-être constaté ici même, pour ceux d’entre vous qui sont venus dans nos villages ou même après certaines interventions des peuples de la nature ou de ce que vous nommez Anciens ou Étoiles ou autre – vous allège, vous rend joyeux. Et paradoxalement, il y a des réflexes qui se produisent à ce moment-là, où le corps vous appelle à manger, soi-disant pour revenir les pieds sur terre. Détrompez-vous, c’est simplement l’habitude corporelle qui fait cela et qui vous empêche littéralement d’accéder à la totalité de vos potentiels et qui entraîne aussi des résistances qui ne sont pas liées, – encore une fois et comme cela vous a été expliqué – à des anomalies de fonctionnement de votre conscience mais bien à l’anomalie de votre corps.

Tout ce que vous connaissez aujourd’hui par rapport à votre mécanisme de fonctionnement, – pas seulement alimentaire je l’ai dit – n’aura plus rien à voir, si vous demeurez dans un corps de chair ou même, et raison de plus si le corps de chair disparaît, mais si vous demeurez dans l’atmosphère de la terre. 

Ainsi donc, les expériences qui vous sont proposées et qui vous tomberont dessus aussi il faut bien le dire, vont vous amener maintenant de manière radicale à perdre les habitudes comportementales de la matière. Et cela concerne bien sûr, vous l’avez compris, non pas seulement ce qui rentre dans votre corps ou ce qui en sort, mais aussi les rythmes les plus importants concernant tout ce qui est lié à l’habitude corporelle ou aux besoins corporels quels qu’ils soient sans aucune exception. Certains d’entre vous d’ailleurs le vivent déjà. Parmi certains libérés effectivement, il y a une force de vie éternelle omniprésente, ce qui explique la légèreté, mais il n’y a réellement plus aucun besoin concernant ce corps. Et cela concerne bien sûr aussi bien les aliments que les boissons que n’importe quoi concernant l’entretien de la vie au sein d’un corps carboné. 

La différence va se faire surtout – et je vous l’ai dit – par la constatation, qu’au fur et à mesure des expériences où votre conscience ordinaire est plongée dans la Supraconscience et aussi dans le Blanc, que là, il ne sera pas question seulement de processus vibratoire ou d’expansion de conscience, mais de transmutation totale de votre physiologie, de votre apparence, de votre corps ; et ce en un temps extrêmement court. Vous avez peut-être pu constater ces changements chez certains de vos frères et sœurs humains ayant démarré à peu près depuis 18 mois et se traduisant effectivement par des choses inhabituelles. La physiologie sera profondément transformée. 

Je vous engage à laisser se vivre ces expériences nouvelles d’injonctions de la Lumière même si dorénavant elles peuvent, dans certains cas, vous empêcher concrètement de mener à bien vos activités. Ce n’est pas vous qui le déciderez mais l’Intelligence de la Lumière elle-même. À un certain stade d’envahissement du Blanc, quand votre forme et la conscience ordinaire s’éteint de la forme et demeure dans le Blanc, alors vous constaterez au retour des changements extrêmement importants. Il ne s’agit pas seulement de guérison comme chez les Gnomes. Il ne s’agit pas seulement du Feu d’Amour du regard des Dragons. Il ne s’agit pas seulement d’éprouver la paix au sein de nos villages, mais bien de voir de manière simultanée que plus vous êtes dans le Blanc et moins vous pouvez interagir dans le monde. Il ne s’agit pas de mécanismes de pré-stase. C’est-à-dire de disparition de la conscience et de retour au sein de la conscience. Mais bien de la persistance de la conscience ordinaire résiduelle mais transmutée elle-même ainsi que le corps se transmute. Ne vous étonnez donc pas, d’un certain nombre de mécanismes qui peuvent se produire. La disparition complète du sommeil. La disparition complète de la possibilité de mener à bien certaines activités qui ne sont pas une lassitude de l’activité elle-même mais une lassitude de l’habitude.

Cela peut se produire aussi bien dans les couples. Cela peut se produire aussi bien dans certaines relations. Si cela se produit, ne cherchez pas de causes ailleurs. C’est simplement l’établissement du Blanc et d’ailleurs vous le verrez. Et, quand vous serez dans ce Blanc, – comme je l’ai dit – même si c’est que quelques instants en certaines occasions, et bien vous constaterez que votre corps ne répondra plus, tout simplement. Ceci sera précédé par le sentiment d’osciller et non pas de vertiges comme auparavant. Quand vous ressentez cette oscillation de votre corps de chair, un conseil, allez vous étendre, il vaut mieux. Parce que là, il n’y aura pas de disparition mais, il y aura… Vous serez dans le Blanc ! Et tout ce qui est sur votre écran mental, votre histoire, l’activité que vous étiez en train de mener, s’effacera tout bonnement et simplement de vous. 

Donc ne négligez pas les injonctions de la Lumière et vous ne pourrez pas de toute façon les négliger. Mais même si au décours de votre volonté de méditer, de vous aligner, même en écoutant certains intervenants, en vous rencontrant entre vous ; Si cela se produit, accompagnez ce qu’il se produit. Ne résistez pas ! Quelle que soit l’urgence ou l’obligation que vous avez au sein de l’éphémère parce que comme cela a été dit l’Éternité prend toute la place de l’éphémère. 

Et très bientôt vous constaterez par vous-même, si ce n’est déjà le cas, que vous ne pouvez plus fonctionner comme vous fonctionniez avant. Que vous le vouliez ou non ! C’est en cela que vous accepterez ou pas. Que vous résisterez ou pas à l’Intelligence de la Lumière ; non plus simplement en tant qu’expérience ou qu’état vécu de manière éphémère, mais en tant qu’installation de l’Éternité, même avant l’Appel de Marie. 

Alors, quels que soient les symptômes qui se produisent dans votre corps, même s’ils peuvent paraître dans certains cas inquiétant ; ne vous alarmez pas ! Plus le Blanc grandira plus il sera résoluteur, au niveau de votre corps comme de votre conscience. Vous ne pouvez plus rien contrôler, vous ne pouvez plus rien diriger. C’est-à-dire qu’il y a abandon réel et concret de toute volonté personnelle. Non pas parce que vous voulez abandonner cela, mais parce que les conditions de votre physiologie, de votre conscience ne le permettent plus du tout. Certains parmi vous ne pourront plus écouter de musique. Certains parmi vous ne pourront plus regarder des images sur vos écrans. D’autres ne pourront plus travailler. D’autres ne pourront plus se déplacer. Ne résistez pas, parce que c’est pour vous exactement ce qu’il vous faut pour que l’Appel de Marie et votre Résurrection, se déroulent dans les meilleures circonstances. 

Je vous rappelle que la résurrection, même si vous êtes libérés vivants, vous est totalement inconnue. Vous ne l’avez jamais vécue. Et la préparation est en cours maintenant. Cela a été appelé je crois la crucifixion. Et être crucifié, c’est effectivement souffrir en même tant que l’Esprit se déploie. Et les souffrances ne sont dues simplement que soit à la résistance de la matière elle-même soit à certaines peurs de la disparition. Ceux d’entre vous qui ont déjà disparu n’ont aucun souci à se faire par rapport aux mécanismes de la conscience mais je vous engage aussi à respecter votre corps en ce qu’il vous demande. Surtout dans ces moments-là où la Lumière Blanche sera vécue et au décours de ces états-là qui seront de plus en plus extensifs si toutefois le temps vous en est lassé par rapport à la visibilité du retour de Nibiru ou de l’Appel de Marie. 

Ainsi donc, et même avant la stase, si un certain nombre d’événements devaient survenir dans votre vie ; que cela soit lié à votre intimité, à votre pays, à votre région ; ne cherchez pas à vous prémunir de quoi que ce soit. Ne cherchez pas à éviter quoi que ce soit. Mais surtout obéissez aux injonctions de la Lumière ! Qui ne seront plus, comme je l’ai dit, simplement des disparitions mais un ressourcement en l’Esprit, comme dans les moments de repos – que je vous ai décrits pour vous – ou les moments où nous sommes en cérémonie. Il ne s’agit pas d’une Théophanie perpétuelle non plus, mais vraiment l’installation de l’Éternité au plus intime de votre corps de chair. C’est cela qui entraîne les modifications. Qui a entraîné jusqu’à présent – et comme cela avait été expliqué, m’a-t-on dit – les mécanismes de résistance et d’atteintes de votre corps physique. Aujourd’hui vous constaterez sans aucune exception que si le Blanc apparaît et s’installe vous ne pourrez plus continuer comme avant. Et ces périodes seront de plus en plus longues. Et on m’a dit d’ailleurs, que l’Étoile qui doit intervenir, vous avait déjà raconté voilà de nombreuses années comment cela s’était passé pour elle. Et ça se passera, m’a-t-on dit, exactement de la même façon pour vous. Mais je laisserai cette sœur Étoile, exprimer elle-même, ce qu’elle a à vous dire par rapport à son vécu humain. 

Moi, il m’a été demandé simplement de faire des corrélations avec notre vécu, puisque nous vivons cela je vous le rappelle à chaque minute, chaque jour, en chaque occasion. C’est-à-dire que nous pouvons librement quitter notre forme, à tout moment et la laisser s’éteindre. Et notre conscience ne s’éteint pas. Et à ce moment-là nous pénétrons directement en conscience dans une autre conscience en attendant que la gestation, si elle se fait comme vous, pour certains peuples, se réalise. Il y a donc partage d’un corps. Ce n’est pas une possession mais c’est vraiment la démonstration réelle et concrète que vous pouvez être n’importe quelle forme, même une forme qui se crée ou une forme très âgée cela ne change rien puisque ce n’est pas la forme qui est immortelle, ni le véhicule mais la conscience. Et cette conscience ne s’éteint plus jamais. 

Retenez bien, que quoiqu’il se produise, en cette période préalable de pré-stase – qui concerne maintenant l’ensemble de l’humanité, en tout cas des âmes humaines ou des humains-âme comme vous dites – va avoir une intensité que vous ne pourrez ignorer. Soyez très vigilant à ne pas résister en quelle que circonstance que ce soit. Soyez très vigilant de faire la différence entre vos obligations, qui vous sont permises de faire, et les injonctions de la Lumière de votre propre Éternité qui suppriment certains éléments, certaines personnes, certaines activités, certains fonctionnements physiologiques, de votre vie parce qu’ils sont totalement en accord – même si vous ne l’acceptez pas – avec ce qu’il doit se dérouler pour vous. Rappelez-vous, il a souvent été dit : que vous étiez la Vie et non pas votre vie. Ce n’est pas un jeu de mot ni quelque chose qui est dit comme ça pour faire joli. C’est la stricte vérité ! Et en éprouvant cela et en le vivant, directement, par l’installation de la Lumière Blanche, c’est-à-dire de ce que vous nommez la fin du soi je crois. 

C’est ici que vous trouverez la Paix. La Paix même de ce corps, quelles que soient ses souffrances et quelles que soient ses atteintes. C’est en ce moment-là que la première peur, qui est liée à la perte du corps disparaîtra naturellement, que vous soyez libérés ou pas. Et cela aussi bien sûr change votre façon de vivre, de penser, d’échanger, et comme vous le constaterez, d’entrer en résonance avec nous les Elfes ou tout autre peuple de la nature. En quelque sorte, la résurrection liée à l’Appel et de Marie et à la stase, donc à l’arrêt de rotation de la terre et non pas au basculement des pôles qui se fera lui dans un second temps, où plus personne ne pourra être là pour le voir bien sûr, excepté ceux qui demeureront sur cette terre dans un corps de sainteté. Et, je vous l’ai dit, essentiellement ceux qui ont une origine, et ceux qui le souhaitent, une lignée elfique. Afin de retrouver et de vivre en tant que conscience libre au sein d’une forme elfique ; qui est une expérience, nous pensons bien sûr très agréable, au même titre que les autres dimensions bien plus éthérées. 

Ainsi donc, dans les moments où la Lumière vous appelle au repos… Et cela sera perceptible non pas par une quelconque faiblesse mais surtout par l’activité perçue, sentie ou pas pour ceux qui ne sentent rien. Mais même ceux qui ne sentent rien devraient le sentir, une forme de présence ou de mal de tête situé sur une zone très restreinte de la tête autour de la petite couronne. Là où se trouvent les quatre sources des éléments qui sont déployés au niveau de votre front, derrière votre tête et au-dessus des oreilles. C’est l’Ether ! Ce point ER de l’éther et les quatre sources des éléments qui sont autour vous appellent par l’impulsion Métatronique … Dès que vous sentez cela, préparez-vous au Blanc! 

Ceux qui ne perçoivent pas constateront simplement qui ne sont pas en malaise mais simplement que tout se brouille. Que cela soient les cinq sens. Que cela soient les pensées. Que cela soit la perception du corps. Si cela vous arrive il n’y a rien qui vaille par rapport à cela, aucune obligation, aucune responsabilité. C’est à vous de voir. Mais dans ces moments-là vous ne pouvez plus tergiverser ! Soit vous persistez dans l‘erreur, par rapport à la demande de la Lumière, et vous en assumerez les conséquences, malheureusement et heureusement parce que le corps permettra d’éliminer cela. Certes de façon un peu pénible dans certains cas, comme nombre d’entre vous l’ont vécu durant ces quelques mois, ici présent comme partout. 

Donc, quand l’impulsion du repos est là… – parce que pour l’instant vous pouvez effectivement le décider mais je dirais que les premières impulsions ne dépendent pas de vous, ni d’un quelconque alignement intérieur, ni d’un quelconque sommeil, ni d’une quelconque vibration. – … c’est à ce moment-là qu’il vous faudra, si votre conscience ordinaire fonctionne, où vous serez devant le dilemme d’assumer vos responsabilités ou d’assumer la Liberté. Il n’y a pas de demi-mesure ! 

Certains parmi vous, seront laissés tranquille jusqu’à la stase. Pour cela continuez à vivre votre vie de la façon la plus simple et la plus humble, tel que cela vous a été expliqué. Par contre si les injonctions de la Lumière vous appellent au repos, ne résistez en aucune manière. C’est là que vous vous montrez à vous-même si la Lumière et ce que vous êtes a été un divertissement ou si c’est la Vérité. Il n’y a aucune obligation, qui tienne par rapport à cela, contrairement à ce qui était demandé pour nombre d’entre vous durant toutes ces années. 

Mais ne prenez pas les devants. Encore une fois, ce n’est pas parce que quelque chose vous pèse dans votre vie que vous devez décider comme ça de vous libérer. La libération, dans ce cas là, se fait par la Lumière et certainement pas par votre volonté personnelle. Mais vous ne pourrez pas tergiverser, c’est-à-dire que vous ne pourrez pas non plus hésiter. Cela sera franc, net et précis! 

Je vous ai donné les prémices, il me semble qu’un autre Archange vous a donné les différents symptômes qui pouvaient se manifester, qui vont devenir de plus en plus extensifs pour les symptômes que vous vivez vous, pour d’autres qui vont apparaître, ou d’autres qui disparaîtront. Mais en tout cas il y aura une modification importante du fonctionnement de votre corps, de vos énergies pour ceux qui les sentent, mais aussi de la Lumière elle-même en vous.

En fait, ce que je vous dis-là, au-delà des détails techniques, c’est surtout et du fait même de la capacité que vous avez d’être plus souvent témoin et observateur de ce qui se déroule, par l’impulsion de la Lumière aussi. Mais l’impulsion Métatronique nouvelle, elle, ne permet plus cela. Parce qu’à un moment donné, vous comprendrez qu’il y a antinomie en le vivant, entre… tout ce qui concerne l’éphémère – et qui pourtant était de l’ordre et est encore de l’ordre de votre responsabilité – ne tiendra plus devant l’appel de la Liberté. Et là, il vous appartiendra de vous positionner. Et il n’y a pas de meilleure expérience à faire pour choisir que de voir ce qui se produira. Parce que je peux vous garantir que tous, sans aucune exception, vous résisterez. 

Et vous mettrez en avant que vous avez une famille à nourrir. Que vous avez un travail à accomplir. Que vous avez des choses à faire. Et quand vous constaterez ce qui se produit à ce moment-là, ben, vous serez bien obligé de vous rendre à l’évidence. Je ne peux pas vous dire mieux. Parce que ces expériences nécessitent aussi une certaine forme de surprise, comme l’Appel de Marie et comme le choc de l’humanité. Là, c’est votre choc personnel. Où que vous soyez aujourd’hui, avec qui que vous soyez. Que vous soyez éveillé, libéré vivant ou que vous ne ressentiez rien, pour l’instant, ne changera rien. C’est en cela qu’il m’a été demandé de vous prévenir. 

Nos moments à nous de repos sont totalement libres. Bien sûr, parfois notre structure et notre forme d’Elfe peut parfois effectivement nous rappeler à l’ordre et demander et exiger un repos. Mais notre repos à nous dure quelques secondes. Parce qu’à ce moment-là l’Esprit, qui est toujours présent, vient revivifier spontanément et naturellement, par la cessation de l’activité aussi, vous l’avez compris, quelle qu’elle soit ou par une cérémonie éventuellement. À ce moment-là vous êtes effectivement, non pas régénérés en ce qui nous concerne, mais revivifiés. 

Vous par contre il s’agit bien d’une régénération. Et cette régénération peut vous sembler surprenante, surtout pour ceux d’entre vous qui ont déjà le pressentiment qu’ils n’habiteront plus ce corps. Mais néanmoins c’est la meilleure façon de vivre la stase, – pas l’Appel de Marie que tout le monde reconnaîtra – mais surtout les trois jours de stase. Parce que nous vous l’avons dit, et à d’innombrables reprises et je vous l’ai dit aussi : il y a malgré tout, même en étant libéré vivant, l’habitude de la conscience ordinaire au sein d’un corps. Bien sûr la Supraconscience a modifié les choses de façon considérable, l’Intelligence de la Lumière aussi et l’impulsion Métatronique finale, avant la délivrance des dernières clés, vous donne à vivre cela avec intensité. 

Alors je vous répète qu’il vaut mieux vivre cette injonction de la Lumière Blanche dans la nature ou dans nos lieux que sur un lieu de travail. Et comme je vous l’ai dit cela ne sera plus vraiment à l’emporte pièce, car il y aura des signes avant-coureurs. Le sentiment d’osciller, le sentiment d’avoir toute votre peau comme habillée d’un autre vêtement, picotant ou vibrant. L’apparition, même les yeux ouverts, de la Lumière Blanche ou dès que vous fermez les yeux, vous serez envahis de Lumière Blanche. 

Alors là, à vous de faire l’expérience et de décider. Essayer de continuer à mener vos activités, vos pensées, votre travail, vos obligations, essayer de lâcher. Et vous verrez bien, très rapidement, que votre vie éphémère sera vue comme un poids. Vous serez en vie à ce moment-là. Vous ne serez pas en déni de la vie mais vous serez au contraire complètement vivant. Et vous verrez d’ailleurs ce corps et votre vie comme quelque chose qui n’a plus aucun sens. Et plus vous perdez cela et plus vous serez en joie. 

Bien sûr cela ne concerne pas la totalité de l’humanité mais néanmoins une proportion très importante. Et plus les jours vont s’écouler sans Appel de Marie et sans visibilité de Nibiru, plus ce processus sera à l’œuvre. C’est bien évidemment quelque chose de très utile. L’opportunité de ce que vous nommez le temps vous permet donc de peaufiner ce qu’il va se dérouler, d’anticiper ce qu’il va se dérouler pendant la stase. Et d’ailleurs si vous acceptez le Blanc, l’injonction Métatronique, à ce moment-là vous serez dans cette Félicité sans nom qui approchera de vous étape par étape, jour après jour, jusqu’à s’installer définitivement. 

Voilà ce qu’il m’a été dit de vous délivrer en préambule à l’intervention d’une certaine Étoile. Je pense qu’après ma venue il y aura aussi un Dragon qui viendra vous voir pour vous expliquer sont point de vue et son vécu par rapport à cela.

Je veux bien, si j’en ai l’opportunité, vous accorder quelques minutes. S’il y a des questions par rapport à ce que je viens de dire. Mais de grâce, ne me demandez pas de dévoiler d’autres éléments concernant l’Appel de Marie ou la stase ou encore l’élément final. Mais par rapport à ce que j’ai dit, si vous avez besoin de complément alors je vous écoute. 

Question : En général combien de temps peut durer pour nous cet effet de brouillard où on est obligé d’être allongé ? 

En général, il vous laissera suffisamment de temps pour changer d’activité si je peux dire. Et d’ailleurs cela apparaîtra de manière très légère et se renforcera en l’espace soit de quelques minutes voire de quelques heures pour certains autres. Mais vous verrez cette progression, qu’elle soit rapide ou lente et vous serez tout à fait apte à savoir le moment où vous ne pouvez plus résister tout simplement. 

Certains parmi vous profiteront de ces signes et symptômes avant-coureurs pour au contraire, s’ils en ont la possibilité, s’allonger et s’étendre tout de suite dans la nature ou chez eux. Mais rappelez-vous, que dans la nature, même si la saison ne s’y prête pas, est quand même plus agréable. Quand je dis allongé ne retenez pas qu’il faut impérativement être allongé. Il faut par contre impérativement être à l’intérieur de soi. C’est à dire si possible vous installer en Théophanie ou Endophanie ou en tout cas en alignement, si vous ne sentez rien, et si possible dans l’immobilité. D’ailleurs, vous le constaterez aussi, après les oscillations du corps que vous aurez quelques difficultés à vous déplacer. Elles ne sont pas liées à une morbidité ou une maladie mais uniquement à cette injonction Métatronique, que vous sentirez, je vous le rappelle avant même les signes avant-coureurs comme une présence au-dessus de votre tête, non pas au-dessus de la tête mais en contact avec la petite couronne de votre tête. Ce qui a été nommé, je crois, l’impulsion Métatronique ou le cube Métatronique. 

Donc ne vous préoccupez pas des signes avant-coureurs parce que quand vous les vivrez, vous sentirez pertinemment si vous avez une minute ou une heure pour obéir. En règle générale vous aurez toujours le temps, bien sûr selon l’Intelligence de la Lumière, de finir une activité qui est en cours, un voyage qui est en cours ou quelque chose qui est en cours. Mais ne prévoyez rien après c’est préférable. Quant à la durée de cet état, il va être de plus en plus extensif, et je ne peux pas vous dire la durée des premières fois. Parce que bien évidemment la durée sera différente selon qu’il y a un attachement à la matière et aux habitudes ou pas. Ce qui veut dire que ceux d’entre vous qui n’ont plus d’habitudes et ceux d’entre vous qui n’ont plus d’obligations par rapport à la société ont effectivement plus de chance de vivre cela en toute liberté que ceux qui sont en âge, je dirai, d’activité ou de responsabilité. Mais rappelez-vous c’est ouvert à tout un chacun. 

Question : Est-ce que le processus est graduel en plusieurs fois ? 

C’est en général préférable même s’il vous semble lors de certains états, certaines médiations, vivre cet écran Blanc en totalité. Mais effectivement la répétition et l’intensité qui grandit de ces expériences et la fréquence aussi, est un élément important. 
Je doute fort que même pour un libéré vivant, qui n’a quasiment plus d’habitude corporelle cela puisse se faire en l’espace d’un instant puisque que je vous le rappelle, la stase durera, elle, 72 heures. Là, il est question de quelques minutes, quelques heures et pour certains même de quelques jours, en fonction des besoins. Je vous rappelle que ce n’est pas vous qui décidez. Je vous rappelle aussi que ce n’est pas une entité extérieure à vous-même de Lumière, qui décide mais simplement l’Intelligence de la Lumière qui est présente en vous au niveau de votre corps d’Éternité. 

D’ailleurs pour ceux qui sont attentifs, ici ou ailleurs, à l’écoute, à la lecture, vous devez à priori sentir la petite couronne de la tête déjà. Mais rappelez-vous que la petite couronne de la tête est un signe avant-coureur. Les vrais signes avant-coureurs ils surviennent après. Dorénavant cela se fera dans cet ordre : oscillation, brouillard des sens, non disparition comme auparavant. 

… Silence…

Je crois qu’il va être temps pour moi maintenant de retourner à mon village. Je répète d’ailleurs que, après le solstice d’hiver et même déjà dans le mois qui est là, nous n’organisons plus de cérémonie mais néanmoins la Lumière est omniprésente et se renforce aussi. 

Je suis Ériane, reine des Elfes du village d’Éridan et je bénis chacun de vos Cœurs. 

À bientôt. 

Et je vous remercie de la qualité de votre accueil et surtout de votre écoute. 

Merci à vous. 

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com