O.M.AÏVANHOV / 28.8.2017 – PARTIE 1

O.M. AÏVANHOV (28 AOÛT 2017)

SERA PUBLIÉ EN 4 PARTIES

———-

Lecture et téléchargement PDF : OMA – PARTIE 1 – 28 AOÛT 2017

O.M. AÏVANHOV – PARTIE 1


​Questions/Réponses

28 Août 2017

​Eh bien chers amis, je suis extrêmement réjoui de vous retrouver. Je viens parmi vous parce que Marie vous avait dit que elle pouvait pas revenir avant la fin de votre mois d’août, et donc c’est moi qui suis parmi vous. Alors bien sûr, le mois d’août est presque complètement terminé. Permettez-moi d’abord, où que vous soyez, reliés à ma Présence comme je suis relié à la vôtre, de vous présenter tous mes saluts, toutes mes bénédictions, et surtout de profiter de cette intervention pour nous placer, tous ensemble, dans la joie du cœur, dans la Théophanie perpétuelle, et je vais essayer, en cette fin de mois d’août, de préciser, parce que maintenant les choses deviennent de plus en plus précises, les éléments qui se déroulent en vous, et aussi à la surface de la terre où vos pieds sont posés.

Alors bien sûr vous allez voir, à travers des questions qui vont être posées, que vous allez retrouver, aussi bien au niveau individuel que collectif, l’emplacement de chaque frère et sœur, selon les différentes étapes qui avaient été communiquées par Sri Aurobindo et qui avaient été nommées le Choc de l’humanité. Donc vous allez voir des frères et des sœurs qui sont dans le déni, vous allez en voir d’autres qui sont dans la colère, parce qu’il se passe rien ou alors il se passe trop de choses, d’autres qui sont en négociation, et enfin d’autres qui ont trouvé la Joie et l’instant présent, c’est-à-dire là où il ne peut plus exister la moindre date, la moindre appréhension ou le moindre espoir, parce que la Vérité est trouvée.

Et vous allez voir, j’espère que toutes les questions que nous allons voir ensemble vont me permettre d’élucider un petit peu l’emplacement de chacun parce que chacun de vous est, comme nous vous l’avons dit, soit dans la Joie, soit dans la peur, soit dans la souffrance, soit dans les questionnements. Mais dès qu’il y a la Joie, vécue réellement et concrètement, que ça soit à travers la vibration du 9ème corps, comme avait dit Sri Aurobindo voilà peu de temps, que ce soit même sans percevoir les vibrations, soit vous êtes dans l’observateur, le témoin, et la Joie déroule la Vie pour vous, quel que soit l’état de votre corps, quel que soit l’état de vos affections, de vos troubles antérieurs, la Joie prend le devant de la scène, soit elle ne la prend pas et à ce moment-là vous tournez en rond dans vous-mêmes, ne trouvant pas votre cœur, comme certains vont le dire.

Alors j’espère avoir l’occasion de spécifier et de préciser la chronologie de ce qui est appelé à se dérouler, tout en reprécisant que Marie avait dit, durant le mois de mars, que l’ascension de la Terre avait débuté. Déjà, ne faites pas la confusion entre l’ascension de la Terre et votre libération, parce que la Libération n’est pas l’Ascension, et nous n’avons jamais dit que l’Ascension concernait le collectif de l’humanité puisque, comme vous le savez, chacun de vous a un devenir, si je peux dire, au sein de cette Illusion comme au sein de son éternité, qui est profondément différent. Cette différence ne tient pas, bien sûr, au karma, ne tient pas aux mémoires, mais tient avant tout, je dirais, à vos ultimes attachements, à vos ultimes conditionnements de la matière, c’est-à-dire cette attraction pour la vie au travers de la matière en ce monde plutôt que pour la vraie Vie. Mais encore une fois, vous avez chacun la liberté de vous positionner où vous voulez.

Alors bien sûr vous avez dû remarquer, nombre d’entre vous, que certains parmi vous étaient dans la Joie durant le mois d’août, et que d’autres ont dû affronter différentes problématiques. Soit la Joie demeurait présente, soit la Joie n’était plus présente du fait de ces problématiques. Rappelez-vous que quand vous êtes dans la Joie sans objet, dans cette joie du cœur, dans le Feu Igné du cœur, quelque problématique qui puisse exister dans votre vie, elle ne vous affecte pas. Si vous êtes affectés, d’une manière ou d’une autre, c’est que vous demeurez, que vous le vouliez ou non, au sein de l’éphémère et au sein de la personnalité. Vous n’avez pas les moyens vibratoires, et je crois que Marie vous l’avait dit, après la fin du mois d’août, de changer un iota de ce que la Vie vous fait vivre. Il ne restera plus qu’à rentrer en vous et attendre, si je peux dire ‒ sans attendre ‒, l’Appel de Marie, être dans votre cœur en dépit de toutes les circonstances de votre vie, de votre corps, de vos émotions, de votre mental.

C’est, rappelez-vous, non plus les tournicoti-tournicota mais les oscillations d’emplacement de votre conscience qui sont responsables de votre identification à la conscience. Et vous savez tous que vous êtes antérieurs à la conscience et que le point de passage de la supraconscience à l’Absolu se fait par le témoin ou l’Infinie Présence, c’est-à-dire l’observateur, c’est-à-dire le moment où quoi qu’il se déroule dans votre corps, dans votre tête, dans vos affections, dans vos relations, dans tous les aspects sociétaux, vous demeurez inchangés, c’est-à-dire que vous n’êtes plus affectés, en aucune manière, sur le plan de votre conscience, par ce qu’il se déroule au sein de votre éphémère, et tout positionnement découle in fine de cela et de rien d’autre.

Alors nous allons commencer vos innombrables questions et j’essaierai de vous répondre, bien sûr, mais de vous replacer dans cette chose que nous disons déjà depuis de nombreux mois : la Joie ou la peur, la Joie ou le mental, la Joie ou la souffrance. Cette Joie, rappelez-vous, est sans objet, c’est-à-dire que si cette Joie dépend d’un évènement terrestre, cosmique, et même de l’apparition de Nibiru, ça prouve tout simplement que vous n’avez rien compris et que vous n’avez rien vécu. Mais il ne faut ni désespérer ni être en colère. Vous êtes informés, pour certains d’entre vous, et même au-delà de ce que nous vous disons depuis des années ; il vous suffit de regarder, vous avez quand même des moyens d’information qui vous permettent de vérifier aussi bien le nombre de volcans que les météorites, que l’emplacement des planètes, que les évènements climatiques qui se déroulent maintenant de façon ininterrompue sur cette terre, même si votre petit chez vous, dans le coin où vous êtes, où que vous soyez, n’a pas été touché.

La fréquence et l’amplitude des évènements climatiques, géophysiques et cosmiques est en accélération exponentielle, si je peux dire, c’est-à-dire que vous assistez, que vous le vouliez ou non, que vous le voyiez ou pas, que vous vous intéressiez ou pas, à des évènements qui deviennent de plus en plus perturbants pour la vie éphémère, en tous cas pour ceux d’entre vous, frères et sœurs, qui êtes sur des pays ou des territoires où ces évènements sont en train de se produire ou se sont déjà produits.

Voilà. Donc maintenant nous allons écouter calmement toutes les questions que vous avez à me soumettre. Donc, cher ami, je t’écoute.

Question : Métatron a révélé que certains frères et sœurs seront des piliers de Lumière. Sont-ils suffisamment nombreux, à l’heure actuelle, et le nombre qu’évoquait Métatron a-t-il été atteint ?

Oh, cher ami, ce nombre a été atteint déjà depuis de nombreuses années. Bien évidemment, la libération de la Terre, c’est-à-dire l’accès, à la surface de la Terre, de la fréquence vibratoire du noyau cristallin de la Terre, a touché vos pieds ; c’était la fin 2011 et juste après, la naissance de l’Onde de Vie pour certains d’entre vous. Donc ce processus est réel et s’est passé déjà voilà des années. Ce qu’il restait à accomplir, bien sûr, c’est le processus de l’ascension de la Terre et le processus conjoint de la libération collective. Marie vous a dit, voilà de nombreux mois, que les processus étaient enclenchés, et elle vous a même dit que la conflagration humaine surviendrait avant la période de fin août. Vous voyez, il vous reste quelques jours, mais néanmoins les évènements et les éléments qui doivent se dérouler, selon ce qui a été dévoilé par les prophètes voilà fort longtemps ou plus récemment, sont exactement à leur place.

Donc je dois vous dire, d’ores et déjà, que tout comme vous, nous attendons, nous aussi, que les choses se déroulent à la face de toute l’humanité. Ça peut être effectivement, comme vous l’a dit Marie, dans les quelques jours qui viennent, et je vous rappelle que Nibiru a tourné derrière le Soleil et que dorénavant elle ne peut plus, à proprement parler, s’arrêter. Bien sûr sa vitesse se modifie encore un peu, mais pas au point de retarder quoi que ce soit. D’ailleurs vous le voyez, au niveau aussi bien cosmique, pour ceux qui regardent les étoiles, qu’au niveau de l’emplacement des planètes, que sur la terre, tout le décor de l’acte final, de la scène finale, est en place.

Et bien sûr, tout comme vous, nous veillons et prions, et nous attendons, sans espérance particulière parce que nous savons, de notre point de vue, et nous le savons depuis 2011, que la libération de l’humanité était un fait qui était accompli sur les autres plans et tout ce qui se déroule depuis toutes ces années, c’est-à-dire depuis fin 2011 (ça va faire bientôt six années), c’est uniquement l’avancée de la Lumière en fonction des résistances, si je peux dire, qui sont rencontrées, soit au niveau de l’inconscient collectif, et je ne dois pas vous cacher que l’ensemble des religions, aujourd’hui, sont un frein énorme à la libération de la Terre et à votre libération, pardon, à votre libération collective. Parce que il y a, et nous vous l’avons expliqué de façon fort longue et par différentes voix, y a des habitudes comportementales qui sont prises par d’innombrables frères et sœurs parce qu’ils ont séjourné dans ce monde depuis des temps immémoriaux, et ils n’ont plus aucune possibilité de découvrir la Vérité parce qu’il y a des couches isolantes qui sont maintenues par ces habitudes et ces prises d’incarnation extensives, si je peux dire, qui n’ont rien à voir avec une quelconque notion de karma, ou de punition, ou de conflit à résoudre, sur un plan ou un autre.

Je répète ce qu’il vous est répété depuis des mois : la seule façon de vivre la Paix, c’est de vous tourner à l’intérieur, dans votre cœur. Tout le reste vous occupe, que ce soit de surveiller le ciel, de surveiller les Éléments, de surveiller votre corps, tout ça ne sont que des dérivatifs, si je peux dire. Dès l’instant où la Théophanie, perpétuelle ou de plus en plus fréquente, se vit en vous, plus aucune question de date, d’heure, de temps ou de quoi que ce soit ne peut interférer. Ça veut dire quoi ? Que les frères et les sœurs qui ont installé ‒ qui ont laissé s’installer, c’est pas eux qui l’ont installée ‒ cette Théophanie perpétuelle et le Feu Igné, n’ont plus aucune question. Ils sont dans la Joie, quoi qu’ils vivent, et ils profitent de cette Joie à chaque minute. Les autres, bien sûr, et ils sont innombrables, même parmi les éveillés, tournicotent un peu à l’intérieur d’eux-mêmes, et ils sont dans la négociation. L’acceptation et la véritable Joie, c’est quand vous avez définitivement lâché tout ce qu’il peut rester d’illusions et de croyances en votre personnage et en une quelconque spiritualité dite évolutive, qui n’existe que comme falsification de la spiritualité au sein de ce monde.

Je répète ce que j’ai dit : les adhésions aux religions, quelles qu’elles soient, à des mouvements, quels qu’ils soient, vous mettent dans l’attente et vous mettent dans des retards de vécu de la Joie. Vous n’avez besoin, et je le répète, comme Marie vous l’a dit et comme je l’ai dit voilà quelques semaines, vous n’avez besoin de rien d’autre que d’être ce que vous êtes. Cela ne dépend d’aucun protocole, ça ne dépend d’aucun solutionnement de quoi que ce soit qui concerne l’éphémère, ça ne dépend que de votre emplacement de conscience et c’est ça qu’il vous faut voir, et c’est pour ça que vous êtes très nombreux à avoir constaté, durant tout l’été mais plus précisément en juillet et en août, un état de témoin et d’observateur où vous aviez l’impression que les choses se vivaient, même les douleurs, même les souffrances, mais n’affectaient pas votre lucidité de conscience qui n’a rien à voir avec la conscience personnelle.

Alors, la question précise était de… répète-moi la question parce qu’il y avait une deuxième partie, je crois.

Question : Métatron a révélé que certains frères et sœurs seront des piliers de Lumière. Sont-ils suffisamment nombreux…

Oui, donc tout ça pour dire, je m’en rappelle maintenant, tout ça pour dire que les piliers de Lumière, ils sont présents déjà depuis un bon nombre de paires d’années et en nombre suffisant, et je dirais, toujours de plus en plus grand, mais le poids des conditionnements et des habitudes comportementales, les égrégores collectifs comme les religions par exemple, sont des freins gigantesques, dorénavant, pour être libre et trouver son cœur. Il vous faut tout abandonner de ce qui apparaît à l’extérieur. Tout ce que vous voyez, tout ce que vous vivez est faux ; la seule Vérité est la Joie. Tout ce que vous avez vécu, même quand nous vous avons parlé de vibration de la conscience, parce que la conscience est vibration, c’était destiné à vous rapprocher le plus possible de ce que Bidi avait nommé la a-conscience ou l’Absolu, que vous vivrez tous, je vous rassure, résistants ou pas, en colère ou pas, au moment de la stase.

Maintenant, donc, ces piliers de Lumière sont extrêmement nombreux. Quant aux Clés métatroniques, bien sûr, elles sont révélées avant même les 132 jours. Les 132 jours ne vont pas… ceux qui vont être par exemple sur les Cercles de Feu dans les différents pays ne sont pas là pour se glorifier, ils sont là pour métaboliser, et les autres qui seront vivants, si je peux dire, sur cette terre, durant les 132 jours, auront à épurer, de la même façon, les mêmes éléments que ceux qui sont sur les Cercles de Feu. Fondamentalement, il ne fait pas de différence, sauf pour peaufiner votre libération individuelle, d’être ici ou ailleurs, ou même d’être mort avec les évènements géophysiques ou climatiques.

Rappelez-vous, passer de la chenille au papillon et s’installer définitivement dans le papillon, il n’y a aucune solution de continuité. N’espérez pas retrouver votre conscience ordinaire de cette vie éphémère, que vous soyez sur les Cercles de Feu ou que vous soyez à parcourir le monde durant ces 132 jours. Vous aurez à la fois, que vous soyez morts ou pas (c’est-à-dire qu’il y ait un corps physique ou pas), qu’il y ait uniquement le corps d’Êtreté, votre corps éphémère éthérique se dissoudra à l’issue des 132 jours. Vous, donc, réellement et concrètement, vous n’emporterez strictement rien ‒ et nous vous l’avons dit à d’innombrables reprises ‒ de tout ce qui a fait vos vies au sein de l’Illusion, de cet enfermement.

Alors, la deuxième partie, elle précisait, par rapport aux piliers de Lumière, le nombre ?

Question : tout à fait.

Y a pas besoin de savoir le nombre puisque ce nombre change chaque jour. Chaque jour vous êtes plus nombreux, je ne dis pas à être libérés, pour l’instant, mais à éveiller quelque chose en vous, que cela soit avec peur, que cela soit avec confiance, et c’est cet éveil-là qui vous fait vivre l’observateur et le témoin, même si vous n’êtes pas conscients de la Joie qui est là, c’est-à-dire que vous tenez trop, d’une manière ou d’une autre, à votre petite histoire. C’est aussi simple que ça.

Alors bien sûr, celui qui n’a pas vécu la Vérité, il peut toujours douter, il peut même dire que ce n’est pas vrai, et il aura tout à fait raison parce que pour lui, comme nous vous l’avons toujours dit, il n’est pas concerné, qu’il le veuille ou pas, même s’il valide, parce qu’il a observé dans le ciel, sur la terre, sur les volcans, sur les eaux, sur les Éléments, qu’effectivement c’est la fin. Ça ne sert à rien de savoir que c’est la fin si vous n’êtes pas dans la Joie ; au contraire ça va vous mettre de plus en plus en colère. Rappelez-vous, voilà presque deux mois je vous avais mis en garde sur le fait d’aller dire aux frères et aux sœurs endormis, même les plus proches de vous, d’attirer leur attention sur les évènements qui se déroulent, parce que vous n’allez récolter que de la haine, que de la souffrance et que de la douleur. C’est le moment, à tous les niveaux, de rentrer à l’intérieur de vous. Il y a juste à partager la Joie. Vous n’avez plus à partager, même les éléments dont vous seriez au courant de différentes façons, avec d’autres frères et sœurs. Sans ça vous allez vous trouver confrontés à des oppositions de plus en plus virulentes.

Et d’ailleurs vous le voyez, si vous surveillez, où que vous soyez sur la planète, ce qu’on nommait de mon temps « les faits divers », vous voyez bien qu’y a de plus en plus de frères et de sœurs qui réagissent, si je peux dire, un peu comme des animaux acculés, si je peux dire. Alors ne tombez pas là-dedans, ne vous occupez pas de ça, et maintenant rentrez sincèrement et concrètement dans cette Théophanie perpétuelle. Alors si vous aimez pas le mot, rentrez dans le cœur, mais je ne parle pas du cœur mental parce que le cœur mental, il vous rapprochera pas du tout de votre éternité, il vous fera installer des croyances, qu’elles soient liées à un sauveur, à une religion, à un mouvement ou à quoi que ce soit. La Liberté ? Elle est en vous. Le cœur ? Bien sûr qu’il est en vous. Le monde est une illusion, et seul celui qui a vécu l’Absolu joue le rôle mais ne sera affecté en aucune manière, même par la maladie de son corps ou encore par la mort.

Comprenez bien la différence essentielle entre celui qui a vécu la Vérité et celui qui ne l’a pas vécue, même si il vibre la Couronne de la tête ou même s’il a vécu une partie de l’Onde de Vie. Donc il ne sert à rien de vouloir convaincre qui que ce soit ; la première chose à convaincre, c’est vous-mêmes, non pas par des discours, non pas par des mots, mais en rentrant définitivement dans votre cœur, et de manière de plus en plus importante et permanente. Tout le reste ne sert à rien, et je dirais même qu’aujourd’hui, ça ne fait que vous éloigner de la Vérité qui est vécue dans la simplicité du cœur. Toutes les connaissances, sans aucune exception, même ce que nous vous avons dit voilà des années, aujourd’hui ne vous est plus d’aucune utilité. Si vous vibrez, tant mieux, si vous sentez les différents circuits du corps d’Êtreté et voyez votre corps d’Êtreté, la Joie est là ; sinon vous n’avez fait que le voir et vous ne le vivez pas encore.

Le meilleur témoin de votre liberté ‒ ou de votre ascension, pour certains d’entre vous ‒, c’est la qualité et l’intensité de la Joie sans objet. Et cette Joie, c’est pas arborer un sourire, c’est pas être gentil, c’est pas être hilare, c’est sentir cette Paix infinie qui est là, à l’intérieur de vous, quoi que soient les jérémiades de ce qu’il peut rester de votre ego, de vos vibrations, de vos douleurs, de vos conflits, de vos habitudes. C’est aussi simple que ça.

Alors bien sûr, si vous n’êtes pas dans la Joie, ou que par moments éphémères, ce n’est pas la faute de la Lumière, c’est la faute de votre personnage, et n’allez pas chercher une responsabilité spirituelle ou karmique, ou une explication quelle qu’elle soit. Ça veut dire simplement que vous ne vous êtes pas suffisamment abandonnés à la Lumière, que vous n’avez pas vécu le sacrifice. Et bien sûr nous vous avons toujours dit que le fait de vivre une des Couronnes était la certitude de votre liberté à venir. Bien sûr, seuls ceux qui ont soit achevé la montée de l’Onde de Vie, déjà dans les années 2012 ou 2013, soit ceux qui vivent les Théophanies et le Feu Igné, peuvent dire qu’ils sont libérés. Tous les autres vous débattez, je dirais, avec les couches isolantes de votre personne, les stratégies de défense, de peur, qui ont été mises tout au long de vos incarnations, quel que soit votre âge.

Et rappelez-vous aussi que même si nous vous avons donné des dates fort probables, et même, je dirais, inéluctables pour certaines d’entre elles, vous n’êtes que fin août et beaucoup de choses peuvent se passer en quelques jours. Si je prends l’exemple de ce qu’il se passe, par exemple, avec les ouragans et les typhons, vous voyez bien qu’y a des personnes qui du jour au lendemain se retrouvent dans le dénuement, en ayant tout perdu. Alors si vous n’avez rien perdu et que vous êtes tranquillement installés chez vous, remerciez. Remerciez grandement de ne pas être affectés par les Éléments, ou par les aspects géophysiques, ou par la maladie, ou par la colère. Y a qu’en rendant grâce, vous le savez, que vous vivez la Grâce, l’état de Grâce et non plus l’action de Grâce. Il n’y a que dans la Joie que la Joie se renforce ; il n’y a que dans la Vérité que la Joie est là. S’il vous semble manquer de cette Joie et de cette Paix, c’est que vous n’êtes pas installés, vibratoirement ou en conscience, dans l’Infinie Présence, et donc aptes à disparaître, même si cette disparition, comme vous le savez, sera inéluctable au moment de la Résurrection, c’est-à-dire au moment de l’Appel de Marie.

Alors, nous allons avancer sur d’autres questions parce que je suis sûr qu’y en a plein d’autres qui me permettront de préciser encore cela. Allons-y.

Vous avez répondu par anticipation à nombre d’entre elles.

Eh bah c’était prévisible. Mais on continue parce que c’est une sacrée leçon pour tout le monde.

Question : depuis juin, il a été annoncé le début des tribulations, puis une conflagration mondiale imminente. Or, à ce jour, rien de significatif ne s’est produit sur la scène de ce monde…

Je crois que lui, il a pas internet, n’est-ce pas ? Ou alors, il regarde pas les informations. De toute façon, je le répète, les évènements étaient des marqueurs, y en aura d’autres, ils ont été annoncés voilà plus d’un an par l’Archange Anaël avec une chronologie qui pouvait varier ; vous êtes au courant, vous le savez. Bien sûr, la date, elle importe seulement pour celui qui est encore dans la personnalité et qui espère résoudre ses dernières souffrances ou ses dernières problématiques avec l’Appel de Marie.

Donc si vous êtes en train de repérer une date, non pas vous informer ‒ et là, dans ce cas-là, c’est de la désinformation parce que quelqu’un qui dit, aujourd’hui, qu’il ne se passe rien, c’est la grenouille qui a pas vu qu’elle était en train d’ébouillanter, comme je disais. Si vous attendez l’évènement climatique, si vous attendez un évènement qui vous touche à vous, individuellement… Je n’ai jamais dit que les évènements, et même la guerre qui était annoncée dans cette conflagration imminente, et de même que dans toutes les guerres qui ont existé sur cette planète, vous savez très bien qu’il y a des parties qui étaient et qui vivaient à l’écart de cette guerre, même dans un pays concerné. Y a pas de raison que ça change. Par contre, ça sera différent après l’Appel de Marie parce que là, Nibiru sera présent dans vos cieux et entraînera des radiations gamma, et là personne ne pourra ignorer. Mais, ne soyez pas pressés de cette visibilité parce que chaque jour qui passe est l’occasion, pour un nombre toujours plus grand de frères et de sœurs, de s’approcher de la Vérité et de la vivre, même sans rien connaître, nous vous l’avons dit, des vibrations.

Alors le frère ou la sœur qui dit qu’il ne s’est rien passé, si il ne se passe rien, ni à l’extérieur ni à l’intérieur, eh bien je ne peux rien pour lui. Celui pour qui il se passe quelque chose à l’intérieur, qui vit les Théophanies, n’a pas besoin, même s’il est curieux, d’attendre quoi que ce soit. Au travers de cette question, et je pense que nous en aurons d’autres, vous verrez les frères et les sœurs qui attendent, je dirais, Nibiru, comme le sauveur en quelque sorte, mais il ne vous a jamais été dit que quelconque ou quiconque viendrait vous sauver. C’est vous qui vous sauvez vous-mêmes dans le face-à-face ultime de la résurrection, ou par la libération par l’Onde de Vie ou par le Feu Igné, si vous l’avez vécu.

Donc tous ceux d’entre vous qui sont encore dans l’espoir ‒ ou qui redoutent, ou qui disent que c’est faux ‒ d’un évènement, aujourd’hui n’ont rien compris, parce qu’ils perdent leur temps plutôt que de vivre le cœur et de vivre ce que la Vie leur fait vivre, c’est-à-dire la synchronicité, la Joie, la légèreté, l’évidence de ce qui est à vivre et non pas le fait de regimber, de négocier, ou d’être en colère. Donc celui qui dit qu’il n’a rien vu, je dirais, est aveugle, intérieurement comme extérieurement.

Mais je vous rassure, parce qu’y a quand même un pourcentage encore très élevé, vous le voyez autour de vous, dans vos familles, qui vivent leur vie comme si de rien n’était, comme s’il ne se passait rien, comme si la Lumière n’avait pas touché terre, parce qu’ils sont imperméables, soit par mesure de protection, soit parce que il faut que l’effet de surprise survienne à l’ultime moment. Et quand Marie vous dit que rien ne bougera après le 31 août, elle parlait de l’accès intérieur, et je vous le dis aussi, soit vous accédez à ce Feu Igné dans le cœur, vibrations ou pas vibrations, dont la traduction est la Joie et la Paix, et l’emplacement définitif au sein du témoin ou observateur, c’est-à-dire que vous n’êtes plus affectés en aucune manière par ce qui passe, c’est-à-dire tout ce qui est éphémère.

Ça ne veut pas dire, encore une fois, parce que… il faut vous le répéter parce que l’ego a tendance à s’emparer des choses, il est pas question de quitter sa famille, de quitter son travail, de quitter son pays. Tous ces changements, ils ont eu lieu voilà déjà de nombreuses années, après les Noces Célestes, mais plus maintenant. Vous êtes tous exactement à la place qu’il vous faut pour vivre ce qui est à vivre, que ce soit en âge, l’âge que vous avez, que ce soit vos conditions psychologiques, que ce soit vos conditions familiales, vos conditions financières, elles sont tout à fait adaptées à vivre ce qui est à vivre dans cette dernière partie de l’année. Et je crois que nous vous l’avons dit, vous allez assister encore plus à la majoration des phénomènes climatiques, qui sont démultipliés depuis le début du mois d’août et qui vont encore plus se démultiplier dès la fin août achevée.

Alors bien sûr, même à travers cette démultiplication, nombre de frères et de sœurs seront, soit en attente d’un sauveur, soit en désespoir d’un sauveur, et oublieront de vivre leur vie. Et je crois qu’on va avoir beaucoup de questions comme ça, dans les jours et les semaines qui viennent. Alors autre question, parce que effectivement j’avais déjà répondu en partie à celle-là.

Question : … par ailleurs il nous a été répété de ne pas attendre de date et de vivre le présent… 

Tout à fait.

Question : … n’y a-t-il pas contradiction entre des annonces répétées d’évènements imminents, qui ne se produisent pas, et l’urgence de rester centré en son cœur ? 

Mais c’est totalement simultané, c’est pas contradictoire. C’est justement parce que c’est la fin des temps et que les évènements se déchaînent de partout qu’il y a urgence de rentrer dans le cœur. Vous voyez, là encore c’est l’ego, le mental, qui voit une contradiction. Au niveau de l’Êtreté, au niveau de cette joie du cœur, y a aucune contradiction. Les évènements, ils sont en cours déjà depuis de nombreuses années. Simplement il y a, comme je l’ai dit, une accentuation, une accélération et une amplification sans commune mesure, chaque semaine qui se déroule maintenant, mais comme je l’avais prévenu voilà de très nombreuses années, la grenouille, quand vous la chauffez à l’intérieur de son bocal, elle sent pas la chaleur et elle finit par cuire. Alors ceux qui sont encore dans le bocal, c’est ceux qui sont encore installés, avec aisance ou avec inconfort, dans la structure de la personnalité et non pas dans l’Éternité ou dans l’Êtreté, parce que si vous êtes en joie, que peuvent vous faire les dates, que peuvent vous faire les évènements ?

Donc oui, y a urgence à être dans le cœur. Ça sert à rien de voir les évènements, d’être un scientifique, même de pointe, de savoir ce qui se déroule à un haut niveau. Même si vous le savez, qu’est-ce que ça va changer à votre joie ? Vous serez terrifiés de la même façon au moment de l’Appel de Marie et de la visibilité de Nibiru, c’est ça le Choc de l’humanité. Alors bien sûr, au niveau individuel, vous le vivez à votre manière, mais je répète de manière formelle que chacun d’entre vous est très exactement à la bonne place pour affronter et vivre ce que vous promet le mois de septembre, octobre, et novembre, et décembre.

Donc oui, je confirme avec fermeté ce qu’il vous a été donné comme échéance ‒ et pas comme date ‒ par Marie, parce que personne ne la connaît, cette date, nous savons simplement que tous les évènements du décor du théâtre sont maintenant prêts à être joués, sans aucune exception, que ce soit la conflagration mondiale, que ce soit les signes géophysiques et climatiques, que ce soit la folie humaine, mais aussi la Joie humaine. Et bien sûr vous avez les deux extrêmes sous les yeux : vous avez des frères et des sœurs qui sont dans une Joie infinie, quoi qu’ils vivent, et vous avez la folie humaine qui devient de plus en plus aveugle. Mais ça, nous vous l’avons toujours dit que ça serait comme cela. La Joie, elle est au-dedans de vous, elle ne peut pas être dans une quelconque satisfaction extérieure, sans ça elle est conditionnée.

Donc ne mêlez pas cette Joie intérieure, cette Théophanie perpétuelle, en râlant sur les évènements ou sur votre vie, parce que si aujourd’hui vous faites cela, vous vous démontrez à vous-mêmes que vous êtes inscrits dans la personnalité et donc dans le faux. Vous attendez Nibiru, vous attendez la fin du monde, vous attendez l’Appel de Marie, et vous n’êtes pas dans l’instant présent. Donc la seule contradiction, elle est pour l’ego, pour la personnalité, mais celui qui vit le Feu du Cœur, le Feu Igné du cœur, la Théophanie, même si c’est pas permanent ou perpétuel, il suffit qu’il ait vécu ne serait-ce que quelques fois pour savoir ce qu’est la Vérité. Tout le reste est faux, même votre personnage. Je crois que Bidi vous l’a suffisamment hurlé, mais nous étions obligés de nous appuyer sur l’ensemble de vos personnages pour vous amener à un point précis, et ce point précis, il est là, que vous le voyiez ou pas ne changera rien à l’affaire. Alors, on continue.

Il y a trois questions d’une personne.

Question : comment Marie peut-elle annoncer formellement que le signe viendra avant 2018 quand nul ne connaît la date et que Nibiru est capable, quand elle le veut, d’être rétrograde ?

Oh, mais je l’ai dit, que Nibiru, la rétrogradation de Nibiru, c’est de l’histoire ancienne, puisque que le virage derrière le Soleil est fait. Donc ça, la date de Nibiru, personne ne la connaît, effectivement, parce que cette vitesse est fluctuante, mais elle ne peut plus rétrograder. Ça, c’est le premier point. Donc, elle est directe maintenant, par rapport à sa course en avant du Soleil, ce qui explique que vous avez toujours de plus en plus d’images de gens qui captent, à certains moments, des images fantômes de Nibiru ou de certaines planètes qui sont autour.

Alors maintenant, encore une fois, au travers de cette question, Marie vous a donné des évènements humains parce que ceux-là, bien sûr, ils sont décrits dans ce qu’il peut rester d’astral, et quand nous vous disons que la conflagration mondiale a démarré, elle a démarré. Toutes les forces, sur la planète, s’apprêtent à jouer cette scène finale. Renseignez-vous, regardez les bases américaines, regardez les navires ; tout ça est accessible, c’est pas secret. Où sont les porte-avions ? Où sont les bases ? Où sont les militaires ? Regardez, renseignez-vous. Ce n’est pas parce qu’on vous le cache que ce n’est pas accessible, bien sûr.

Mais encore une fois, il va y avoir, je pense, d’autres questions là-dessus. Si vous êtes en train de chercher une date, vous n’avez rien compris au film, si je peux dire, surtout avec ce qui se vit à l’intérieur. Si vous ne vivez rien à l’intérieur, ne vous posez pas la question d’activer les Étoiles, les Couronnes, l’Onde de Vie, ni même de sentir l’énergie ou la vibration, placez-vous en conscience dans votre cœur et lâchez prise, ne résistez pas à la Lumière parce que toutes vos manifestations, quelles qu’elles soient, ne sont liées qu’à des résistances du personnage, de l’éphémère, des mémoires, des habitudes de ce personnage que vous êtes, et rien d’autre. Et rappelez-vous ce que j’ai dit aussi : vous êtes très exactement à la place qui est la plus adéquate pour chacun de vous pour vivre votre libération et l’Appel de Marie, que voulez-vous de plus ?

Maintenant, comme je l’ai dit en 2012, Marie vous a annoncé une conflagration mondiale, celle-ci a démarré. C’est pas parce que vous n’avez pas de bombes devant votre porte ou dans votre pays, où que vous soyez, que ça n’a pas démarré. Si vous attendez la conflagration globale, nous vous avons toujours dit, et Anaël l’a redit, que ça serait juste avant la visibilité de Nibiru, mais ça sera extrêmement rapide. Ça durera, allez, on va dire une ou deux semaines, et rendez grâce pour qu’il ne se soit rien déclenché de collectif encore parce que chaque jour qui passe, nous voyons des frères et des sœurs qui s’éveillent, parfois à travers la maladie, parfois à travers des chocs importants dans leur vie familiale, affective, à tous les niveaux, mais la résilience, elle sort de là. À force de tomber, vous vous relevez et vous ne tombez plus.

La Lumière est Intelligence, ne perdez jamais ça de vue. Votre personne, quel que soit son QI, est très bête et sera de plus en plus bête parce que cette personne, ce qu’il en reste si vous voulez, obéit aux impulsions basses. C’est pour ça que vous voyez une augmentation de la violence, du rejet de l’autre, en même temps qu’une augmentation de la Joie chez d’autres frères et sœurs. Vous le savez, personne n’a la même destination, si je peux dire, avec le même processus de libération et le même processus d’ascension de la Terre, ascension de la Terre qui a démarré, comme Marie vous l’a dit, début mars. Maintenant la visibilité de Nibiru, nous savons que Nibiru est directe, maintenant, dans sa course, et nous affirmons qu’elle sera visible avant la fin de l’année 2017, c’est très précis. Je ne pense pas qu’il y ait des technologies venues de je ne sais où, capables de modifier un iota de la course directe, maintenant, de Nibiru, je ne peux pas être plus précis. Mais encore une fois, n’attendez pas Nibiru comme le messie, parce que Nibiru est aussi à l’intérieur de vous, dans votre cœur.

Aujourd’hui, regarder à l’extérieur est une perte de temps. Si vous vous plaignez de ne rien vivre, d’être en colère, d’être affectés dans votre santé, alors prenez du temps pour vous, comme disait Osho, pour être tranquilles, pour ne rien faire, pour ne rien chercher, et surtout pas chercher des énergies ou à vous débarrasser de quoi que ce soit. Cherchez le Royaume des cieux avec avidité à l’intérieur de vous, mais ne vous appuyez pas sur un protocole, sur votre personne, sur l’histoire, sur les évènements, parce que là vous vous éloignez de votre cœur. Prenez conscience de ce qu’il se déroule, ne vous mentez pas. Regardez ce qu’il se passe sur les volcans, sur les typhons, sur les séismes, sur les eaux qui bougent de partout, sur la folie humaine. Maintenant si vous êtes dans le déni, il vous faut attendre de rentrer en colère, mais ça ne saurait tarder, à moins qu’y en ait déjà qui sont en colère, on va voir. Continuons.

Question de la même personne… 

C’est la troisième de la même ?

La deuxième.

Question : un arbre est-il maître ou pas, ou l’est-il partiellement, proportionnellement à sa grosseur et à son isolement ? 

Ni l’un ni l’autre. Un arbre maître est en général assez gros et assez isolé, ou en tout cas les autres arbres le respectent. Un arbre maître ne l’est pas, bien sûr, dès qu’il naît. Il trouve les circonstances de lumière et devient un arbre maître, mais il ne peut pas être à moitié un arbre maître. Et vous n’avez aucune possibilité de deviner qu’un arbre va devenir maître ou pas, c’est lui qui décide. Donc, au moment où vous le voyez, il l’est ou il l’est pas, il ne peut pas l’être à moitié parce que au moment où il devient arbre maître, son rayonnement devient différent ‒ pour ceux qui le voient, c’est très clair ‒ et à ce moment-là il y a un agencement des autres arbres, dans l’environnement où il est, qui est différent. Mais ça, ça se passe pas du jour au lendemain, bien sûr. Mais encore une fois, l’arbre ne peut pas être un petit peu maître ; il est maître ou il ne l’est pas, c’est tout.

Autre question.

Question : pour ceux qui comme moi ne communiquent pas avec les êtres de la nature, un village d’elfes sera-t-il plus facilement situé dans un endroit qui attire ? Un conifère peut-il aussi engendrer un dôme de Lumière ? 

Je réponds à la deuxième partie parce qu’elle est très simple, d’abord. Tous les arbres ont accueilli la Lumière et tous les arbres sont des piliers de Lumière, dorénavant, le plus riquiqui comme le plus grand ; ça ne veut pas dire qu’il est maître pour autant. Donc les piliers de Lumière, si je peux dire, vous les avez chez les frères et les sœurs, chez les animaux, dont j’avais parlé il y a un mois et demi, des changements de comportement, les animaux sauvages surtout, hein, ou les insectes même, tout ça change de comportement.

Maintenant, au niveau de la première partie, qu’est-ce que je peux dire par rapport à ça ? Ça dépend des pays. Tu as des villages d’elfes qui sont dans les forêts mais tu as des pays semi-désertiques où les elfes sont extrêmement fréquents, au milieu de la roche et de la toundra par exemple. Donc c’est différent selon les pays. Je vais pas rentrer dans les catégorisations d’elfes. Bien sûr, pour ceux qui les sentent ou qui les voient, vous avez remarqué, parfois, des tenues ou des accoutrements, j’appelle ça comme ça, moi, un peu différents, parce que bien évidemment, chez les elfes comme chez vous, il y a (et comme chez nous tous), il y a une origine stellaire et il y a des lignées qui donnent des colorations différentes. Donc je ne peux pas te donner l’habitat idéal des elfes car c’est fonction, bien sûr, des pays.

Maintenant, quand tu dis que tu ne vois pas les peuples de la nature, ça veut dire quoi ? Dès l’instant où tu trouveras un arbre maître, un village d’elfes, une communauté de dragons, peu importe le peuple de la nature, ça peut être simplement une nature qui est en harmonie parce que les arbres ont capté la Lumière. Donc dans la nature, tu dois capter cette beauté et cette énergie, tu n’as pas besoin de l’entité elfique ou de l’entité dragon pour le vivre. L’immersion dans la nature est aujourd’hui ce qu’il y a de plus propice pour vivre la paix du cœur, cela nous vous l’avons dit y a presque deux mois, nous vous avons dit d’aller dans la nature. Et d’ailleurs vous faites facilement et aisément la différence, même si vous n’êtes pas éveillés, entre l’harmonie qui règne dans la nature la plus sauvage, et le déséquilibre qui règne de façon de plus en plus patente dans vos cités où vous avez déjà de plus en plus de zombies qui sont, eux aussi, accoutrés comme tout le monde, avec les marques connues, vous avez ceux qui ont les yeux rivés sur un écran, même pour regarder dans la rue.

Vous voyez bien que les gens sont pas comme ils étaient y a trente ans, mais ça, vous ne le voyez pas si vous faites partie de la grenouille qui chauffe avec les autres, mais c’est de plus en plus visible pour ceux qui sont témoins ou observateurs, qui sont installés, même en partie, dans cette Joie intérieure sans objet. Mais bien sûr, celui qui chauffe au milieu de la ville ne se rend compte de rien, et je dois dire que c’est tant mieux ainsi parce que le choc sera d’autant plus violent, et la capacité de dépassement, de résilience, de transmutation, de transsubstantiation, à ce moment-là, sera la plus idéale possible.

Ne vous fiez pas aux apparences, ne vous fiez pas seulement à ce que vos yeux et vos sens perçoivent chez l’autre, fiez-vous à votre cœur et à rien d’autre. Ah y en a qui vont me dire, bien sûr : « Je sens pas mon cœur. »  Mais tu sens pas ton cœur parce que tu n’y es pas et que tu te sers de la personne pour y aller. La personne ne vous est d’aucune utilité pour être le cœur, elle vous sert juste à asseoir la conscience, ce corps, et cette conscience éphémère, à asseoir et à accueillir la supraconscience et la Lumière, et après à laisser disparaître ce qui est éphémère, pas par une action de votre personne, par l’abandon, le sacrifice, nous vous l’avons répété je ne sais combien de fois, ce mot-là. Alors, on continue.

Question : Sri Aurobindo a parlé du rayonnement du 9ème corps ou Feu Igné… 

Qui est lié aux Théophanies, oui bien sûr.

… qui sera spontané après l’Appel de Marie, durant les 132 jours. Il dit que l’on n’a pas à se préoccuper de quoi que ce soit et que le sens de son message est de nous prévenir, si on est concernés par ce processus, ce qui a priori est le cas dès l’instant où l’une de nos Couronnes a vécu la vibration…

Tout-à-fait.

Question : cela signifie-t-il que tous ceux qui ont eu une des Couronnes actives seront présents durant les 132 jours ? 

Eh non. Nous avons bien dit que la Couronne vous donnait la certitude d’être libérés. Vous savez, vous avez participé à différents degrés, soit en tant que piliers de Lumière, en tant qu’ancreurs de Lumière, en tant que semeurs de Lumière, vous avez rayonné la Lumière, indépendamment de votre petite personne, tous, dès l’instant où une Couronne était ouverte. Mais il fallait encore que le travail de la Lumière se poursuive aussi, bien évidemment, pour vous : mettre fin aux résistances, mettre fin aux croyances, mettre fin aux illusions quelles qu’elles soient. Donc tout ça se vit en ce moment. Donc les 132 jours, mais il n’a jamais été dit que la totalité de l’humanité passerait par ces 132 jours. Y en a beaucoup parmi vous qui vont disparaître de ce monde, soit par l’Appel de Marie, soit par les évènements climatiques antérieurs à l’Appel de Marie. Ceux-là, ils sont libérés de la même façon, qu’ils aient vécu les Couronnes ou pas, puisqu’ils n’auront plus à se réincarner.

Je vous rappelle que la Terre de 3ème dimension n’existera tout simplement plus, elle passe à une autre octave de manifestation, c’est l’ascension de la Terre dont j’avais parlé déjà depuis 2008, 2009, en disant que la Terre allait passer par une expansion considérable de sa taille. Je vous l’avais expliqué cela. Donc il n’a jamais été dit que vous aviez besoin de vivre les 132 jours. Certains quitteront leur corps sans aucune difficulté au moment de l’Appel de Marie parce que l’appel de la Liberté mettra fin à toute adhésion à quelque circonstance que ce soit au sein de l’éphémère. D’autres iront sur les Cercles de Feu, d’autres resteront, pour des raisons différentes, dans la nature, si je peux dire, mais chacun a un chemin particulier jusqu’au grille-planète final, c’est-à-dire que celui qui abandonne son corps physique et son corps éthérique n’a aucune raison de subsister dans la nature ou sur les Cercles de Feu, il viendra faire la noce avec nous en attendant le moment final, que j’avais explicité longuement.

Mais ça ne fait, en définitive, aucune différence, sauf pour la personne et ce qu’y a à épurer, à laisser se dissoudre, si je peux dire. Et plus votre personne se dissout, plus la Joie est présente, il ne peut pas en être autrement. Quelles que soient les souffrances de votre corps, de votre vie, de vos problématiques, quel que soit ce qui vous semble résistant, ça n’a aucune espèce d’importance. Cherchez le Royaume des cieux qui est au-dedans de vous, le reste, aujourd’hui, je dirais que ça ne sert plus à rien. Il ne reste que l’essentiel : le cœur. Tout le reste part à vau-l’eau, vous voyez ? Alors continuons avec vos questionnements.

Question :  la disparition de tous les aigles, depuis trois semaines, dans ma vallée du Gard, et l’arrêt du chant des cigales depuis quinze jours font-ils partie des changements dus à la Libération ? 

Ils font partie des changements liés à l’afflux de la Lumière. J’avais explicité cela, il y a moins de deux mois, en vous disant que vous alliez observer des comportements animaux, même sauvages, profondément différents. Alors là, nous ne sommes pas dans les cas de mort d’animaux, les aigles ne sont plus présents et les criquets ou les cigales ne chantent plus ‒ dans ton coin mais y a d’autres coins où ils chantent peut-être. Donc ça correspond plus à des circonstances peut-être loco-régionales, climatiques, aériques, hydriques, ou de stress géophysique, ça j’ai pas moyen de le savoir, mais bien évidemment ça concourt aux processus qui sont en cours de partout sur la planète, que vous les voyiez ou pas, que vous les sentiez ou pas.

Maintenant, encore une fois, et je le répète solennellement aujourd’hui, si vous ne vivez rien, si vous ne percevez rien, si vous ne voyez rien comme évènement, à la surface de cette terre, qui annonce quoi que ce soit, alors je ne peux pas vous dire mieux que de continuer à vivre votre vie et à vous en remettre à la Joie. Toute recherche aujourd’hui, surtout au niveau spirituel, est une erreur fondamentale. Toute quête spirituelle doit cesser si vous voulez vivre la vérité du cœur, c’est-à-dire la vraie Connaissance et non pas vos périples dans les vies passées, vos explications psychologiques, les solutionnements de vos problèmes. Bien sûr, comme je l’ai dit, vous devez vous occuper de votre corps, de votre maison, de vos responsabilités, mais ça ne veut pas dire qu’il faut être soumis à ce rôle puisque vous avez de plus en plus la possibilité d’être le témoin ou l’observateur.

Faites ce que la Vie vous demande et constatez que si vous restez à l’emplacement du témoin ou de l’observateur, la Joie grandit, même si vous souffrez. C’est paradoxal parce que pour la personne, quand il y a souffrance, vous avez l’impression que c’est un frein à votre liberté, que cette souffrance soit psychologique ou physique. Or ceux qui sont en joie peuvent vous le confirmer, la souffrance appelle bien sûr une action, mais elle ne change pas du tout l’état de Joie. Si vous êtes emmenés par la souffrance, c’est que vous n’êtes pas en joie. Il ne sert à rien de vous mentir, vous n’avez plus rien à représenter au monde ni à faire valoir au monde, il vous faut être naturels ‒ humilité, simplicité, transparence, Enfance ‒, tout le reste ne sont que des chimères dictées par l’ego. Dans cette période, je précise bien.

Alors si tu ne vis rien, ni vibration ni Joie, contente-toi d’être dans la vie, de ne rien rejeter de ce que la Vie te propose parce que même si tu n’as pas moyen de le vérifier pour l’instant, ce qui se déroule pour chacun de toi est exactement ce qui doit se dérouler dans le processus de ta libération. Mais bien sûr, celui qui est aveugle ne peut pas accepter cela mais je sais qu’il peut garder ça dans un coin de sa tête et le moment venu, à l’Appel de Marie, cela trouvera son issue. Le seul effort que vous ayez à faire, c’est de vivre ‒ ni dans la peur, ni dans l’espoir, ni dans l’attente, mais vivre, comme ça été expliqué, HIC et NUNC, Ici et Maintenant, l’instant présent. La Vérité, elle est là, elle est pas dans l’approche de Nibiru.

Les signes sont tous présents, relisez les prophètes, qu’est-ce que vous voulez de plus ? Alors qu’est-ce que ça va changer à votre éternité, que ça se passe le 31 août ou que ça se passe le 31 décembre ? Nous, nous sommes impatients, mais pas pour les mêmes raisons, parce que nous voyons que de plus en plus de frères et de sœurs s’ouvrent. Mais vous vous doutez bien que parmi tous ces frères et sœurs qui s’ouvrent, beaucoup ont besoin de parler, de dire ce qu’ils vivent, et ça va mettre très en colère ceux qui ne vivent rien. Alors pour l’instant c’est de la colère, mais au fur et à mesure de l’intensité des radiations qui vous parviennent, de l’augmentation des différentes fréquences mesurables sur la terre, eh bien vous allez constater que ça va être quand même assez conflictuel.

Donc c’est en ce sens-là que nous aussi, nous sommes impatients. Mais il ne sert à rien, nous ne pouvons rien faire que d’être là, à vos côtés, nous vous l’avons dit, Marie vous l’a redit. Il faut laisser les choses se dérouler, maintenant. Elles iront jusqu’à leur terme, et peu importe si c’est demain, peu importe si c’est le 31 décembre, et peu importe si les guignols nous trouvent encore quelque chose, mais là, je crois que c’est impossible maintenant parce que la progression de la Lumière a été telle que même les méchants garçons savent qu’ils ont irrémédiablement perdu. D’ailleurs nombre d’entre eux, vous le constatez et le constaterez de plus en plus souvent, pour ceux qui regardent les moyens d’information, vont se repentir et vont dévoiler la Vérité, que ce soit pour le climat, que ce soit pour la finance, que ce soit pour l’asservissement, mental, émotionnel, de l’humanité. Donc laissez les choses se dérouler. Faites… démontrez-vous à vous-mêmes que vous êtes Lumière et que vous faites confiance à ce que vous êtes et non pas à votre personnage, parce que y aura plus d’issue dans le personnage, je vous l’ai dit, et vous allez le voir certainement dans d’autres questions. Allez, on continue.