Entretiens Juillet 2017 / 03 – MARIE 2.07

Note importante :

Pour des raisons pédagogiques, il est impératif de lire les textes de Juillet 2017 dans l’ordre.

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link

Lecture et téléchargement du fichier PDF : MARIE – 2 JUILLET 2017

Écoute ou téléchargement du fichier MP3 : MARIE – 2 JUILLET 2017

ENTRETIENS JUILLET 2017

M A R I E

2 juillet 2017

 

Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre. Enfants bien-aimés, je rends grâce à votre présence. Je suis venue aujourd’hui sans vous l’annoncer de manière préalable, car durant mes paroles et durant cette heure où je vais m’exprimer, se réalisera en chacun de vous une Théophanie, en mon cœur et en votre cœur Un.

… Silence…

Permettez-moi tout d’abord d’honorer votre présence en ce début de mois de juillet.

Avant toute chose, j’aimerais à nouveau vous rendre grâce, où que vous soyez sur la terre, pour avoir vécu avec diverses intensités les Théophanies que nous vous avons proposées en cette période de Révélation. Nombre d’entre vous, où que vous soyez, avez réussi, par ces Théophanies justement, à découvrir ce qu’est un témoin ou un observateur, afin de ne plus être enfermés dans l’Illusion de ce monde, vous donnant à voir la Vérité, la vérité de l’Amour et de l’Éternité. Chacun d’entre vous vit à sa manière sa révélation intérieure, révélation intérieure à laquelle vous assistez en votre propre corps et en votre propre conscience, vous donnant peut-être à voir ce qui n’avait pas été vu et qui obstruait, si je peux dire, le chemin de votre cœur et de votre éternité.

De la même façon, ainsi que vous le constatez de partout dans la société humaine, la révélation est en cours. Elle se traduit non seulement par des éclairages ou des prises de conscience, mais de manière plus discrète certainement pour l’instant, vous invite à vous repositionner au plus proche de la Vérité, au plus proche de votre cœur d’Éternité. C’est en cela que vous devenez simples, que vous rejoignez la Voie de l’Enfance qui vous permettra, lorsque je viendrai vous appeler, si ce n’est déjà fait, de rejoindre votre éternité, quel que soit le devenir de ce corps et de ce monde.

Alors qu’aujourd’hui, à la surface de cette terre, l’ensemble des écrits des prophètes se réalise sous vos yeux, il y a une invitation de plus en plus intense et de plus en plus pressante à vous retrouver, à vous reconnaître au-delà de toute apparence, de toute histoire et de toute fonction que vous pouvez encore occuper au sein de ce monde, afin de faire vôtres les paroles de mon Fils : « Votre Royaume n’est pas de ce monde », « Vous êtes sur ce monde mais vous n’êtes pas de ce monde», vous amenant, avec clarté et avec intensité, à vous reposer en votre cœur, en l’Amour qui ne connaît nulle condition et nulle restriction. Tout cela se passe en ce moment même. Vous le voyez aussi en toute partie du monde où les Cavaliers se déchaînent afin de libérer la Lumière et de mettre fin à l’Illusion. Tout cela se déroule en vous, comme il se déroule sur l’écran du monde comme au niveau du Soleil.

Je vous avais invités, voilà quelques semaines, au début des Théophanies, à surveiller le Soleil. Aujourd’hui je vous invite à surveiller votre cœur, afin de l’observer et de vous retrouver. Cela est fort simple. Vous n’avez besoin d’aucun élément extérieur, vous n’avez besoin d’aucune connaissance, vous avez simplement à acquiescer, à dire « oui » à la Vérité, cette Vérité qui ne peut apparaître en ce monde et qui pourtant est inscrite en chacun de vous.

Vous êtes la chair de ma chair car je suis présente en chacun de vous, non seulement dans votre cœur mais en chaque cellule humaine présente à la surface de cette terre. C’est en cela que j’intercède pour vous auprès de la Vérité, auprès de la Lumière, c’est en cela que la Grâce se vit. Nombre parmi vous se retrouvent, même sans pouvoir le nommer, dans cet état de témoin et d’observateur, vous faisant assister à votre propre vie comme un rêve, ne vous faisant rien fuir mais au contraire vous densifiant dans la Vérité et mettant fin aux illusions, aux croyances, vous mettant à nu avec vous-mêmes, là où se trouvent la splendeur et la beauté de votre vérité éternelle. Quoi qu’il se déroule en vous, même si votre corps résiste ou souffre, quoi qu’il se déroule en votre conscience, gardez la confiance en votre éternité, car là est la solution, vous le savez et vous le vivez.

Nous sommes, nous aussi, membres de la Confédération Intergalactique, à quelque échelon que cela soit, avec vous, autour de vous et en vous, à célébrer votre réveil et à attendre votre délivrance. Vous êtes chaque jour plus nombreux à acquiescer, à dire « oui » à la Lumière, quelles qu’en soient les difficultés apparentes qui ne sont que des obstacles passagers, qui ne peuvent vous encombrer plus longtemps dès l’instant où vous vous tournez vers vous-mêmes, en votre intimité, en cessant d’échafauder et de croire à des histoires quelles qu’elles soient, car vous êtes antérieurs à toute histoire, vous êtes antérieurs à toute forme. Vous êtes la Vérité, vous êtes la Voie et vous êtes la Vie, comme mon Fils vous l’avait dit de Lui ; aujourd’hui vous pouvez le dire, car vous le vivez.

En ce processus de Révélation, effectivement, que cela soit sur l’écran du monde ou en vous, vous observez des réticences, des peurs, parfois, mais dès l’instant où le cœur est vécu, ne serait-ce qu’une fraction de seconde, alors la Vérité vous est apparue. Il vous reste à la laisser s’installer totalement et prendre toute la place, afin que vous soyez en permanence, quel que soit l’état du monde et quel que soit l’état de votre corps, de vos pensées, de vos émotions, dans cette Paix éternelle qui est votre nature, votre héritage et votre vérité en cet instant.

Les illusions de ce monde, comme vos propres illusions et croyances, tombent les unes après les autres. Que cela soit par les mécanismes nommés vibratoires, que cela soit par le retournement de la conscience elle-même, il vous est donné de vous asseoir avec confort en votre éternité. Retenez que cela est extrêmement facile, et si cela vous semble compliqué ou difficile à atteindre, alors il vous faut changer d’emplacement, de point de vue, cesser de projeter votre conscience en votre histoire ou en ce monde, rentrer en l’intimité de votre cœur, et là faire silence. C’est ainsi que se découvre à nouveau la Vérité, l’instant présent, l’Ici et Maintenant, et surtout la Joie, qui ne dépend d’aucun support ni d’aucune satisfaction au sein de ce monde ou au sein de vos croyances.

Tout cela se révèle pour chacun de vous à votre rythme, selon ce que la Lumière de la Vérité rencontre en vous touchant. Vous êtes chaque jour plus nombreux à redécouvrir la vérité du cœur, même si auparavant vous n’aviez jamais été intéressés par quelque élément de spiritualité. Nombre d’entre vous effectivement aujourd’hui sont ce que mon Fils avait nommé les derniers, qui deviennent les premiers parce qu’ils réalisent leur éternité et sont libérés sans jamais avoir cherché, sans jamais avoir demandé. Tout cela, bien sûr, avec l’œil de la personne, vous ne pouvez le comprendre, vous ne pouvez l’expliquer, mais cela est vérité.

En cet instant et durant la période qui s’ouvre devant vous, je vous réinvite, de manière individuelle, à vous installer dans le cœur, à en vivre les Théophanies, à en vivre la vérité, la beauté, et surtout cet Amour qui ne dépend d’aucune condition de ce monde, ni même de votre propre condition. C’est ainsi que vous êtes libérés. Ainsi est l’état de Grâce, ainsi est votre cœur, celui qui ne connaît nulle souffrance et nulle peur, et qui attend – qui attend votre Présence.

C’est en cette Présence que dorénavant vous êtes ici présents en ce monde, tout en n’étant pas de ce monde, pleinement et entièrement incarnés, pleinement et entièrement présents à votre éternité, là d’où sort tout contentement et toute joie, mettant fin, si vous l’acceptez, aux souffrances, aux résistances, aux illusions, aux adhésions qu’il peut encore rester en vous, à ce monde. Vous retrouvez votre Royaume où nulle tache ne peut apparaître, où nul défaut ne peut se présenter. Tout y est parfait et vous êtes de plus en plus nombreux à le vivre, spontanément, avec légèreté.

D’autres parmi vous, mes enfants, vous expérimentez des douleurs, des souffrances, des résistances, sur lesquelles il ne sert à rien de vouloir agir par votre propre personne, par votre propre connaissance, car même ces souffrances ne sont là que pour vous aiguiller vers l’Abandon à la Lumière, vers le sacrifice et votre résurrection. Vous n’avez besoin de personne, vous n’avez besoin de rien, si ce n’est d’être vous-mêmes, totalement vrais, au-delà de toute histoire, de tout scénario. Là est la vraie Liberté, cette liberté intérieure que nombre d’entre vous avez vécue au moment de la Libération de la Terre par l’Onde de Vie, le Sharam Amrita comme disent nos frères et sœurs orientaux. Les Théophanies, aujourd’hui, réalisent la même chose, mais avec plus de facilité, plus d’évidence.

Et si cela, ce que je vous dis là, ne semble pas vous concerner, n’ayez aucun désespoir, n’ayez aucune recherche, soyez dans la certitude de ce que vous êtes, même sans le connaître, qui ne correspond à rien de ce monde, à aucune forme ni à aucune dimension. Vous êtes la Vérité et la Vie. Cette Vérité, cette Vie, sont éternelles, elles ne dépendent d’aucune naissance, d’aucune mort, d’aucune souffrance, d’aucune condition et d’aucun conditionnement. C’est à cela que vous êtes invités dorénavant par les Théophanies que vous réalisez spontanément, parfois même sans rien demander et sans rien désirer. Alors, à ce moment-là, vous rentrez dans la Grâce de l’Unité, dans le rayonnement de la Lumière qui n’a pas besoin d’effort, ni d’effort de volonté, ni même d’intention, parce que la Grâce est spontanée, elle se déverse de vous sans aucune intention, sans aucun but, parce que c’est ce que vous êtes.

Alors bien sûr, si votre personne porte encore des illusions, des croyances, des souffrances, il ne sert à rien aujourd’hui de vouloir comprendre, expliquer, disséquer, décortiquer, parce que chaque souffrance vous invite simplement à rejoindre avec plus d’évidence votre cœur, siège de la Joie et de l’Amour, siège de la Vérité. Tout le reste est superflu et ne vous sera plus d’aucun secours, car comme vous le voyez autour de vous par l’action des Cavaliers et de la folie humaine, tout se déroule exactement comme les prophètes de la terre l’ont annoncé. Où que vous tourniez vos yeux, vos lectures, ils vous disent tous la même chose, et cela se réalise en ce moment même.

Cette Révélation est quelque chose de très joyeux pour celui qui s’approche de son cœur, et quelque chose qui peut être désastreux pour celui qui maintient l’Illusion, accroché à ce monde, à ses connaissances, à ses croyances. Le cœur ne se découvre, en cette phase maintenant de la terre, que si vous déposez toutes les armes de votre mental, de vos acquis, de vos projections, de vos peurs.

Rappelez-vous, l’Amour est spontané, alors soyez vous-mêmes spontanés. Ne mettez pas au-devant les apparences, les justifications, ne mettez pas au-devant vos connaissances, mais mettez-vous simplement vous-mêmes en la nudité de votre cœur, en la puissance de l’Amour et de la Vérité. Tout le reste, je dis bien tout le reste, est superflu et devient même un obstacle à la Vérité.

Nombre d’intervenants vous ont préparés, depuis fort longtemps pour certains d’entre vous, à vivre ces moments en paix, à vivre ces moments dans la Joie. Et rappelez-vous que l’Amour est toujours la Joie, et s’il vous semble manquer de Joie, cela veut dire simplement que vous n’avez pas encore laissé émerger l’Amour que vous êtes et que quelque part en vous, quelle que soit la justesse de ce que vous en pensez, il existe encore des éléments qui freinent cela, des voiles, des résistances, des obstacles, qui tiennent à l’habitude de ce monde et aux croyances, inclus non pas par la société mais par l’ensemble des religions.

Aujourd’hui, vous pénétrez encore plus avant dans la vérité essentielle qui vient mettre bas tous les mensonges, toutes les zones d’ombre qui peuvent être encore présentes en vous ou sur ce monde. Ainsi est la Révélation. Si cette Révélation est acceptée et vécue, alors la Joie en est la conséquence directe. Ce qui veut dire qu’aujourd’hui, si vous n’êtes pas en joie le plus souvent dans votre journée, et pour certains de façon permanente et indélébile, alors il vous reste à voir encore certaines choses. Non pas les expliquer, non pas les comprendre, mais simplement les voir et faire confiance à ce que vous êtes. Il n’est pas question de l’affirmer mentalement, mais il est question de le vivre en conscience et en vérité. Vous ne pouvez tromper ce que vous êtes et vous ne pouvez vous tromper en la vérité du cœur.

« Cherchez le Royaume des Cieux qui est au-dedans de vous et tout le reste vous sera donné de surcroît. » La Joie, la légèreté, la Paix, la béatitude, la félicité vont devenir votre lot quotidien, dès l’instant où vous lâchez, dès l’instant où vous acceptez de vous retrouver, non pas en un quelconque scénario de ce monde ou une quelconque projection d’un avenir quel qu’il soit, mais au sein de l’instant présent, de l’immanence de votre cœur et de la permanence de votre joie. Là sont les meilleurs témoins et c’est ainsi que vous rendez le meilleur témoignage de la Vérité que vous êtes. Tout le reste est en train de passer et de disparaître de votre conscience, de votre vue, de vos sens.

Ainsi, paradoxalement, plus le chaos de ce monde se révèle à vous, plus, si vous l’acceptez, la Joie grandit, vous faisant détourner votre regard et votre conscience de ce qui n’est pas essentiel et vrai, de ce qui ne fait que passer.

S’ouvrir à l’Inconnu et vivre l’Inconnu, c’est ne rien imaginer, ne rien supposer, être totalement disponibles en l’instant présent, là où il n’y a pas de place pour personne, là où il n’y a pas de place pour une quelconque émotion, un quelconque mental, une quelconque justification de croyance ou d’histoire, personnelle ou collective.

D’ailleurs, vous êtes de plus en plus nombreux à vous apercevoir que vous voyez réellement l’invisible, que cela soit le soir dans votre lit, que cela soit dans vos contacts dans la nature ou avec d’autres frères et sœurs humains. Même si vous ne pouvez pas clarifier pour l’instant les choses en vous, vous voyez bien et vous vivez bien que les choses deviennent différentes. L’important n’est pas de le nommer, l’important n’est pas de l’expliquer, l’important, c’est de le vivre en toute humilité, en toute simplicité. Accepter de n’être rien ici pour retrouver cette éternité, cette simplicité, cette légèreté. Aucun élément de vos croyances résiduelles ou de votre personnalité ne peut s’alléger dorénavant, elles ne peuvent être que transmutées par la loi de Grâce et la loi de l’Unité. Votre personne ne peut plus rien sur cela si ce n’est constater la prééminence de la Lumière, la prééminence de la Vérité et la prééminence de l’Amour sur toute chose.

Le temps de l’oubli s’achève, réellement et concrètement. Les innombrables signes du ciel et de la terre, comme ceux de vos corps et de vos consciences, sont flagrants. Seul celui qui est dans le déni ne veut pas voir ou ne peut pas voir. Rappelez-vous qu’après le déni, il y a la colère, dans le Choc de l’humanité, et qu’après cette colère et cette négociation vient l’acceptation de la Vérité, et c’est là où la Joie remplace toutes les émotions, toutes les souffrances, toutes les peurs, toutes les mémoires, est un baume qui s’étale de partout. Sur votre âme, si elle est présente, sur votre corps, dans vos cellules, dans vos relations, avec le monde physique comme avec les mondes plus subtils.

Ainsi donc vos sens, quels qu’ils soient, se sont ouverts à la vérité. Bien sûr, nous savons très bien que parmi vous, qui s’ouvrent en ce moment même, il peut exister encore des craintes. Cette peur de l’Inconnu, cette peur de la Vérité qui est inscrite dans certaines parcelles de votre conscience et de votre cerveau est un garde-fou qui vous empêche de tomber dans l’Illusion et vous faisant prendre ce monde pour la vérité. Le retournement de la conscience vous donne à vivre cela, par petites touches ou avec intensité, selon la qualité de votre Présence. Je ne parle pas de vos connaissances, je ne parle pas de vos croyances, je ne parle pas de vos désirs, de vos souhaits, mais de l’acceptation de la Vérité qui se passe de tout mot parce que là est la Joie, là est la conscience qui n’a jamais connu de naissance ni de mort.

Vous constatez d’ailleurs, de plus en plus nombreux, que votre façon de penser change, que votre positionnement sur ce monde, sur la spiritualité, sur ce que vous êtes, change aussi. Bien sûr l’ancien résiste, que vous le vouliez ou pas, parce qu’il ne dépend pas de vous, même s’il vous concerne directement, mais ne dépend simplement que de certains automatismes qui se sont installés au fur et à mesure de votre vie, au fur et à mesure de vos incarnations en tant que personne à la surface de ce monde. Rappelez-vous aussi que chacun d’entre vous peut m’appeler, peut me prier, et je serai là. Que vous le perceviez ou pas ne fera pas de différence car vous en constaterez les effets en votre chair, en votre vie, en vos relations, en vos communications.

Il y a donc une ouverture réelle et concrète qui suit, comme vous le savez, l’approche de mon Appel et l’approche de Nibiru. Beaucoup d’évènements se sont produits déjà, de manière visible ou invisible, depuis le début de l’année 2017, sur cette terre. Nous vous l’avons dit, ils vont toucher très bientôt leur acmé. En cette année, nombre de choses auront passé et nombre d’entre vous vivront leur cœur. Que mon Appel ait eu lieu ou pas, que Nibiru soit visible ou pas, les effets de sa présence, émergeant du Soleil, se fait sentir et se fait vivre en chacun de vous. Même si beaucoup parmi vous n’ont pas les mots pour comprendre ce qu’il se vit, ni même pour l’expliquer, mais ce n’est pas important parce qu’en vivant cela, vous retrouvez ce que vous êtes, que vous aviez oublié, et cela est une certitude qui ne souffre aucune hésitation, aucun commentaire, et qui met fin d’elle-même à tout le reste, sans effort.

Mais vous savez, mes enfants, vous avez la liberté d’aimer la matière. La Lumière ne vous impose rien. Si vous pensez encore demeurer dans le libre-arbitre, dans le monde de la dualité, cela fait partie de votre liberté. Chacun de vous retrouvera ce qu’il est et sera libre d’expérimenter ce qu’il a besoin d’expérimenter, où que ce soit et en quelque forme que ce soit. Ainsi se réalise le Serment et la Promesse, avant même mon Appel. Voilà un an, l’Archange Anaël vous avait donné un certain nombre d’éléments chronologiques devant se dérouler durant cette période. Cette chronologie-là, il vous l’avait dit, ne suit pas nécessairement l’ordre chronologique dans lequel il vous l’a donné.

La fin des Théophanies organisées a permis de réaliser, pour nombre d’entre vous, le Serment et la Promesse, qui deviendra réel, vous le savez, au moment ultime où le Soleil réabsorbera Mercure et où la Terre s’expansera sur sa nouvelle orbite, dans une nouvelle dimension.

La joie de l’Amour, qui est Liberté, peut aussi vous faire peur. Par vos habitudes et vos comportements au sein de ce monde, nombre d’entre vous avez pris l’habitude de vous prémunir du lendemain, d’obéir à des règles sociales, morales, légales, à des conventions morales et affectives qui ne tiennent plus aujourd’hui, vous le voyez bien. Certains d’entre vous, d’ailleurs, le vivent avec plus ou moins de difficulté pour l’instant, mais cela est indispensable pour retrouver votre liberté. Ce n’est pas vous qui décidez, quoi que vous en pensiez. Même si vous ne vivez pas votre cœur, c’est la Grâce et la Lumière qui décident pour vous.

Il n’y a plus moyen de faire marche arrière, il n’y a plus moyen de reculer, il y a seulement la possibilité de voir la vérité en face et d’acquiescer, de dire « oui » à la Joie, « oui » à la Vérité, « oui » à la Vie. Non pas celle amputée, ici-bas, mais la Vie éternelle, celle qui ne dépend pas des contraintes de ce monde ni d’une quelconque évolution à laquelle vous pouvez encore croire. Ce qui évolue, c’est la personne, mais la personne jamais ne pourra être libre – et pourtant, vous êtes un cœur libre. C’est ça qui se révèle à vous, avec bonheur, avec aisance, parfois avec résistance.

Il n’est plus question aujourd’hui de parler de vibrations, ni même des Couronnes radiantes, ni même du Canal Marial. Allez droit au but, allez en votre cœur, non pas mentalement mais par votre conscience. Regardez votre cœur, ressentez ce qui se déroule à ce niveau-là. Tout le reste, la béatitude, la félicité, la Libération, ne peut venir que de là. En cela, il vous faut aussi acquiescer que vous n’êtes ni le mari ni la femme de…, que vous n’êtes pas l’enfant de…, que vous n’avez pas telle profession. Tout cela permet de participer à ce monde mais ne participe en aucun cas à l’établissement de la Vérité que vous êtes.

Vous le savez, il vous reste à vous le démontrer, si ce n’est déjà fait, par vous-mêmes, il vous faut oser être, il vous faut oser vous affranchir de toute résistance, de toute souffrance, de toute peur. Non pas en combattant, non pas en luttant, mais en regardant votre cœur. Tout le reste découle de là et se produit naturellement et spontanément, avec beaucoup plus d’aisance aujourd’hui que cela fut le cas voilà de nombreuses années. Faisant que maintenant, en ce début de mois de juillet, l’ensemble de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, l’ensemble des Étoiles, des Anciens, l’ensemble des peuples stellaires libres sont avec vous pour assister à votre résurrection, pour célébrer avec vous votre renaissance en la Vérité.

Alors à vous de voir si vous êtes encore attachés aux plaisirs de ce monde, aux désirs de ce monde, ou si vous vivez dans le cœur où tous les contentements sont présents. Je vous le répète : vous n’avez besoin de rien d’autre. Si vous croyez encore avoir besoin de quoi que ce soit, surtout en ce qui concerne ce que vous nommez la spiritualité, alors vous êtes incomplets et vous ne voyez pas clair. C’est le cœur qui vous éclaire. Vous pourriez parler la langue des anges, déplacer des montagnes, s’il vous manque l’Amour, vous n’êtes rien. Si vous êtes l’Amour, en ce monde, vous êtes petits, et en vérité, vous êtes le Tout.

Pour ceux d’entre vous qui liront ou écouteront mes mots a posteriori, rappelez-vous du 2 juillet à 15 heures. Que s’est-il passé pour vous durant une heure, quoi que vous fassiez à ce moment-là ? Quelles qu’aient été vos occupations, vos souffrances ou vos joies, vous allez vous rendre compte qu’il y aura de plus en plus de ces moments, même sans que je m’exprime. Ces Théophanies sont réalisées dorénavant directement par le Soleil, vous touchant, mettant déjà fin à certaines illusions au sein de la société. Le rayonnement du Soleil, le rayonnement cosmique, permis aussi par le Soleil libéré, occasionne, vous le voyez autour de vous, d’innombrables pannes. C’est normal, cela fait partie de la Révélation.

Vos scientifiques savent déjà depuis de nombreuses années que le comportement du Soleil agit et interagit avec le comportement humain, à titre individuel, à titre collectif. La vibration de la Terre touche un nouvel acmé. La libération du noyau de la Terre, en 2012, a permis au rayonnement d’émerger sous vos pieds – vous le savez, certains d’entre vous l’ont vécu par l’Onde de Vie. Aujourd’hui, ce rayonnement du noyau cristallin a réussi à franchir les couches isolantes résiduelles de la Terre nommées, je crois, la ionosphère et la magnétosphère. Le noyau cristallin de la Terre a recontacté le Soleil et Sirius, faisant que déjà depuis presque un mois, ainsi que le Commandeur l’a stipulé, tout le processus final de l’Ascension de la Terre et de votre liberté est enclenché de façon, maintenant, non plus subtile mais de plus en plus visible à vos yeux qui se dessillent et vous donnent à voir la Vérité, vous donnant à voir la mascarade de certains systèmes organisés.

Que vous nommiez ceux-ci « finance », « politique », « justice », «médias », vous êtes toujours plus nombreux à vous rendre compte des manipulations, des mensonges, de l’enfermement, de la peur dans laquelle ceux qui vous contrôlent vous ont amenés. Leurs contrôles touchent à leur fin. Ils ne sont plus alimentés par les lignes de prédation, ils ne sont plus alimentés par vos émotions parce que vous êtes dorénavant de plus en plus nombreux à dépasser ce stade des émotions et ce stade du mental, découvrant à votre façon la Vérité – en votre vie, en votre corps, sur l’écran du monde, peu importe – et c’est cette découverte-là qui ne permet plus de nourrir la prédation en aucune manière.

Ainsi, pour ceux que le Commandeur avait nommés les méchants garçons, le jeu est terminé. Bien sûr, ils joueront leur partition jusqu’au dernier moment. Vous savez très bien qu’ils ne peuvent pas faire autre chose, mais même à eux, et surtout à eux, ma grâce de Mère leur est ouverte car il n’y a rien qui ne puisse être pardonné. Il n’existe, contrairement à ce qu’ont dit certaines religions, aucun péché mortel. Comment ce qui est immortel pourrait mourir ? Comment pourrait-il y avoir de punition plus forte que celle d’être enfermés en ce monde, privés de Joie et privés de cœur ?

Ainsi donc tout ce qui se déroule dorénavant depuis déjà quelques mois, et surtout depuis le 7 juin, vous donne à vivre cette Apocalypse, cette Révélation ultime de qui vous êtes, et surtout qui vous donne à voir tous les pièges et toutes les illusions de cet enfermement dans lequel ont été créées même les lois spirituelles que vous nommez karma. Ce karma est la suprême illusion pour les spiritualistes, parce qu’il vous emmène en l’adhésion à votre personne, en l’adhésion à un passé, et vous empêche de trouver l’Esprit et de vivre l’Esprit. Rappelez-vous, toute connaissance vous est inutile. Si vous ne l’acceptez pas, vous le constaterez par vous-mêmes, réellement et concrètement. Nul ne peut pénétrer le Royaume de la Lumière s’il ne redevient comme un enfant, s’il n’abandonne tout bagage, toute croyance et toute souffrance.

Vous n’avez rien à payer, vous avez déjà suffisamment payé, et nous avons payé avec vous. En l’Amour, il n’y a pas de paiement, tout est don, tout est spontané, tout est gratuit. Il ne peut y avoir de rétribution autre que la Joie qui émane de vous-mêmes. Toutes les autres rétributions, liées au karma, ne sont que vanité et illusion.

Il vous faut, vous le savez, redevenir autonomes et libres, non pas en quittant qui que ce soit ou quoi que ce soit en ce monde mais en quittant l’Illusion de ce monde afin de vous installer là où tout est Paix. Chacun d’entre vous peut le faire, quels que soient ses antécédents, quelles que soient ses souffrances, quelles que soient ses habitudes, quelles que soient ses peurs. Vous avez en vous tout ce qui est nécessaire. Vous n’avez besoin que de votre conscience afin de découvrir que vous êtes à l’origine de toute conscience, en quelque monde que ce soit, en quelque dimension que ce soit et en quelque corps que ce soit.

Quand nos frères et sœurs orientaux nous disent que tout est Un, ils ne font qu’exprimer la vérité de ce qu’ils vivent et non pas un concept ou une croyance à laquelle il faudrait adhérer, sinon cela serait aussi une erreur. Voulez-vous être en joie ? Voulez-vous être libres ? Voulez-vous être vrais ? Voulez-vous enfin être vous-mêmes ? Alors ne vous accrochez à rien de ce qui vous est connu, ne vous accrochez à rien, ne soyez tenus par rien. Bien sûr, respectez les lois et les jeux de ce monde mais observez la Liberté que vous êtes, quelles que soient les contraintes de ce monde, quelles que soient les souffrances de votre corps. L’Amour est le baume guérisseur, mettant fin à tout ce qui est faux. Pour cela il vous faut être à la fois dans l’Enfance, dans la spontanéité, dans l’innocence même, et dans l’accueil.

Mon Fils disait de garder votre maison propre car il viendrait comme un voleur dans la nuit. Certains d’entre vous, de plus en plus nombreux, l’ont aussi et déjà reçu. Reposez-vous en ce que vous êtes et laissez s’éloigner de vous ce qui n’a plus lieu d’être. Suivez l’Intelligence de la Lumière, l’évidence de la Grâce. C’est très simple, encore plus simple aujourd’hui, dès aujourd’hui. Ce qui résiste n’est pas la Lumière. En la Lumière, il y a fluidité, il y a légèreté, il y a Joie. Ne prenez pas mes mots comme des discours ou des concepts mais comme des choses que vous devez vérifier par vous-mêmes, en votre âme et conscience, par votre vécu, par votre chair, par votre vie elle-même. Parce que dès l’instant où vous avez dit « oui » à la Lumière et avez lâché toutes vos illusions, alors c’est la Lumière qui dirige votre vie et non pas votre mental, vos connaissances, vos pensées, vos émotions, vos liens de sang, vos liens affectifs, ni vos liens sociaux.

La Lumière va vous enjoindre de plus en plus, au fur et à mesure que l’influence de Nibiru se fera sentir – avant même sa visibilité –, ce qui est déjà le cas, à lâcher ce qui vous encombre, parfois même sans comprendre, sans pouvoir l’expliquer, sans pouvoir le justifier. Allez dans le sens de l’Évidence et assurez-vous que ce n’est pas votre personne qui avez décidé cela, mais bien la grâce de la Lumière elle-même. À ce moment-là, vous vous apercevrez que vous ne pouvez plus vous revendiquer ni d’une quelconque religion, ni d’un quelconque groupe social, ni d’aucun groupe familial. Vous serez totalement libres, sans pour autant rejeter quiconque ou qui que ce soit, car il y a dans votre cœur, dès l’instant où il est trouvé et retrouvé, la possibilité d’accueillir même ce qui vous semble opposé à la Lumière.

C’est le cas d’ailleurs pour vous, et c’est comme ça que vous trouvez votre cœur, mais c’est aussi le cas pour chaque être de cette terre. À ce moment-là vous pourrez dire, comme mon Fils : « Père pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font. » Alors, vous aussi, pardonnez. D’abord à vous-mêmes, de pardonner les illusions, les croyances, les adhésions, les souffrances, les peurs, et pardonnez au monde, pardonnez aux Archontes, car ils ont le même cœur que chacun de nous. Aucune vie n’est possible sans la présence d’un cœur, aucune vie ne peut être claire sans être reliée à la Liberté, reliée à la Source et à l’origine de la Lumière. C’est cela que vous vivez, avec plus ou moins de bonheur pour l’instant, mais en tout cas chacun d’entre vous va constater que cela va se magnifier.

Alors bien sûr, pour certains d’entre vous, cela passe par des épreuves. Certains d’entre vous peuvent se retrouver chassés de chez eux, certains d’entre vous peuvent perdre un proche, perdre un travail. Ne voyez pas les inconvénients de cela, voyez cela comme une opportunité pour vous retrouver. C’est à travers cela que vous montrez ce qui est essentiel pour vous. Est-ce votre forme, votre matière, votre confort ou est-ce votre éternité ? Chercher ce Royaume des Cieux qui est au-dedans de vous n’est pas une recherche, c’est une acceptation. Tout le reste vous sera donné de surcroît en ces phases particulières de tohu-bohu et de chaos.

Je sais aussi, bien sûr, que nombre de mes enfants sont encore perdus dans des projections dans un futur idyllique, ce que vous nommez le New-Âge. Je vous invite à relire ce que disaient les prophètes; où que vous tourniez votre regard, en Orient, en Occident, en Asie, parmi les peuples primitifs, il n’a jamais été prévu une quelconque amélioration, il n’a jamais été prévu un âge d’or au sein de cette dimension que vous connaissez. L’âge d’or se situe ailleurs, sur cette terre en une autre dimension, ou sur tout système solaire que vous avez envie, par la liberté, d’expérimenter.

Il vous faut effectivement aujourd’hui vous laisser dépoussiérer par la grâce de la Lumière, il vous faut aujourd’hui vivre ces Théophanies et constater par vous-mêmes l’installation de la Paix, car la Paix, la sérénité, est vraiment le témoin parfait qui vous prouve ce que vous êtes.

Aucun mental, aucune interrogation mentale ne pourra vous satisfaire ; d’ailleurs le mental ne pourra pas tenir. Vous le savez déjà, nombre d’entre vous vivent des disparitions spontanées. Les injonctions de la Lumière deviennent de plus en plus évidentes, elles sont déjà très puissantes. Les injonctions de la Lumière vont se déployer de plus en plus.

Le Commandeur des Anciens vous avait dit que la Lumière, maintenant, n’était plus seulement au niveau des lignes elfiques, au niveau des peuples de la nature, mais que les vortex s’installent de partout. Les piliers de Lumière qui vous avaient été annoncés par le peuple des dragons se généralisent sur la terre. Les fléaux des Cavaliers se déploient avec intensité dorénavant. Les Éléments les plus importants en sont pour l’instant le Feu, par les températures, par le feu qui brûle mais aussi par la grêle qui n’est qu’un feu froid, si je peux dire. Cela fait partie des calamités dites bibliques qui commencent à toucher des territoires de plus en plus grands.

Et plus ces territoires s’élargissent, plus vous avez la capacité de vivre la Vérité, parce que dès l’instant où vous n’avez plus aucune certitude, dès l’instant où vous n’avez plus d’éléments connus auxquels vous raccrocher, alors la vérité du cœur est là, la vérité de la Lumière. Voyez-vous cela, mes enfants ? Vous le verrez de toute façon, sauf bien sûr si vous êtes dans le déni ou la colère, sauf bien sûr si vous êtes attachés – et c’est votre liberté – à la matière, attachés aux conventions plutôt qu’être libres dans le cœur. Mais vous ne pourrez pas tenir l’un et l’autre; il est temps maintenant de prendre la place que vous avez choisie, je dirais, en votre âme et conscience.

Alors durant ce mois de juillet, il n’est pas question de former un quelconque égrégore, il n’est pas question de former un quelconque groupe, mais durant ce mois de juillet, je vous inviterai, de manière individuelle et collective, à vivre ces Théophanies de façon encore plus intense, si je peux le dire. Vous le vivez d’ailleurs déjà spontanément mais il est agréable, non pas de créer une énergie de groupe mais de vivre la Liberté ensemble.

Alors pour cela, dès le 9 juillet, je serai à vos côtés chaque soir, et je précise, à 20 heures, heure de l’horloge, dans quelque pays que vous soyez. Accordez-moi une demi-heure, je serai là, mes sœurs seront là, afin de célébrer votre résurrection, votre renaissance, afin d’accueillir votre cœur. Car vous le savez, il n’y a que vous qui pouvez réaliser, en votre intimité, ce passage, mais nous pouvons être là, par notre présence aimante. Et vous pouvez être là, les uns les autres, au même moment, non pas pour créer une quelconque énergie, un quelconque groupe, mais simplement pour éprouver la Liberté.

Je sais aussi que certains Anciens vous ont donné encore des techniques, des exercices, des respirations. Si vous en sentez le besoin, ne vous en privez pas, mais n’oubliez pas de retenir quelque part en vous que vous n’avez besoin de rien et que c’est votre personne qui vous fait croire que vous avez besoin encore de quelque chose. Mais n’hésitez pas à vous nourrir de cette façon pour l’instant, si cela vous semble trop ardu. Mais je vous espère chaque soir, à partir de 20 heures, où que vous soyez dans le monde, afin de célébrer votre résurrection.

Vous le savez, la chronologie des évènements annoncés par les prophètes se vivent dorénavant sous vos yeux. Nombre de peuples, dont hélas les occidentaux ne font pas partie, sont intimement au courant de ce qui se déroule et que vos gouvernements, dans tout l’Occident, essayent de vous cacher. Certaines religions ont en effet, malgré leur falsification, été très proches de la vérité, dans leurs prophéties. Des contacts plus modernes, surtout dans les pays européens cette fois-ci, par les manifestations de ma présence, dans certains cas, ou les apparitions du Christ, quand elles étaient réelles, vous ont fourni des éléments qui ne peuvent laisser aucun doute. Nombre d’Étoiles aussi, lorsqu’elles étaient incarnées, ont laissé des éléments de prophéties. Recherchez-les, par curiosité simplement, si vous avez besoin d’être affermis dans votre cœur. Cela ne vous fera pas rejoindre votre cœur mais vous montrera l’évidence de ce qui se déroule.

J’espère en tout cas, durant ce mois de juillet, et à partir du 9 à 20 heures, vous retrouver de plus en plus nombreux lors de ces célébrations. Il s’agit bien sûr de Théophanies, mais ces Théophanies vont présenter quelque chose de nouveau, parce que nombre d’entre vous, en ayant vécu ces Théophanies, avez compris et vécu la Vérité. Alors à partir du 9 juillet, ce que vous aurez l’opportunité de vivre pendant le temps que vous voulez, ne serait-ce que quelques minutes, ne serait-ce que le temps d’un sourire ou une heure si vous en avez besoin – vous choisissez le temps, vous choisirez la durée, vous choisissez l’intensité.

C’est une occasion d’assister l’ensemble de vos frères et de vos sœurs. Par votre présence aimante en ce moment-là, en ces réunions, vous libèrerez l’Amour inconditionné à la surface de la terre. Vous réaliserez alors votre part du seul travail véritable qui est la Libération, vous donnant à voir avec de plus en plus de clarté et d’évidence tous les rouages de l’enfermement de ce monde, que cela soit au niveau de la biologie, au niveau de la chimie, au niveau de la société, au niveau de la prédation, au niveau des états, des gouvernements, de ceux qui tiennent les rênes de l’information ; vous ne pourrez plus être dupes. Et vous êtes d’ailleurs chaque jour plus nombreux à ne plus être dupes de ce jeu de dupes.

L’ensemble de mes sœurs Étoiles et moi-même nous réjouissons d’avoir l’opportunité de vous assister et de célébrer avec vous, par les Théophanies, ce que je nomme maintenant votre résurrection, parce que c’est de cela qu’il s’agit.

Je vous rappelle aussi que mon Appel peut survenir dorénavant à n’importe quel moment, mais vous savez qu’avant mon Appel, il y aura des signes dans le ciel et des signes sur la terre. Non pas en quelque endroit de la terre ou du ciel, mais en tout endroit de la terre et partout dans le ciel. Cela ne pourra laisser aucun doute, excepté bien sûr pour ceux qui resteront dans le déni, jusqu’au moment où ils entendront ma voix les appeler par leur prénom. Ils me reconnaîtront avec évidence.

En cette période, la Lumière vous demande aussi, parfois de manière violente, effectivement, une forme d’allègement, une forme de liberté – intérieure avant tout –, de ne plus dépendre d’aucun groupe, de ne pas dépendre d’une affection, même la plus sublime, de ne dépendre d’aucune croyance. Parce que les préparatifs sont achevés. Je vous l’ai dit : le processus de l’Ascension a démarré réellement et concrètement, de la Terre, le 8 mars. Le 7 juin, les évènements humains se sont enclenchés et s’enclencheront de façon de plus en plus flagrante. Dès le 9 juillet et dès ce jour, les Théophanies vont se généraliser même à ceux qui n’ont rien demandé, et surtout ceux qui ne croient pas en quoi que ce soit sur ce qu’ils sont. Or vous savez que même sans le vivre, il faut d’abord croire à votre éternité et ne plus croire à ce monde, ne plus croire à rien de ce qui vous est connu, parce qu’être libéré, c’est toujours l’Inconnu, c’est toujours imprévisible – et c’est toujours sublime.

Alors ces rendez-vous, quelle qu’en soit la durée pour chacun de vous, réalisera une Théophanie permanente sur la terre parce que chacun de vous la réalisera à 20 heures, partout sur la terre. Que vous soyez mille, que vous soyez des millions, ne changera rien, il y a le même élan, le même déversement de la Lumière, la même Révélation.

Je pense que maintenant je vais cesser mes mots et vous proposer, en cet instant où je parle et en l’instant où vous me lirez ou m’écouterez, de vivre ces Théophanies nouvelles, parce que cela est mon don et cela est ma grâce, que je destine à chacun de mes enfants. Alors si vous le voulez bien, accueillez, accueillez.

… Silence…

Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre. Je bénis chacun de vous. Je vous aime. Vous êtes la Lumière du monde, non pas celle qui éclaire la tête mais celle qui révèle le cœur et la Vérité. Soyez bénis, où que vous soyez, en quelque jour que ce soit. Et j’espère voir chacun de vous, en nombre chaque jour plus important, fêter et célébrer votre résurrection.

… Silence…

Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre, et je ne vous quitte plus. À toujours, en l’Amour et en le Vrai. Au revoir.

… Silence…

 

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com

Une réflexion au sujet de « Entretiens Juillet 2017 / 03 – MARIE 2.07 »

  1. Ping : Entretiens Juillet 2017 – Sommaire | ÊTRES EN ÉVOLUTION

Les commentaires sont fermés.