Article en avant:

MARIE / 8 décembre 2016

(español – texto) | Blog Español : Link

(português – texto + audio) | Blog Manoel Egidio : Link

Téléchargement PDF : MARIE – 8 DÉCEMBRE 2016

M A R I E

8 Décembre 2016

 

Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre. Je m’adresse à vous, chers enfants, en ce jour du 8 décembre de votre année 2016. Je vous apporte tout d’abord tout mon Amour de Mère, toute la Lumière, toute la chaleur de l’Amour, en chacun de vos cœurs.

… Silence…

À l’heure où vous rentrez dans les préparatifs de la Nativité, fêtant ainsi la naissance de mon Fils, nul d’entre vous ne peut ignorer ce qu’il se déroule en vous comme autour de vous. Chaque jour qui passe va vous amener progressivement, ou de manière brutale, à vivre la réalité de ce qui se déroule, que cela soit par vos rêves, que cela soit par vos joies ou même par vos peines, quel que soit votre âge, quelle que soit votre histoire. À des degrés divers pour l’instant, tous, où que vous soyez, percevez que quelque chose est à l’horizon, un évènement à nul autre pareil.

En cette période particulière qui précède la Noël, je souhaiterais voir votre cœur définitivement ouvert à la Vérité, à ce que vous êtes. Quel que soit l’état de votre personne, de votre histoire, quels que soient les évènements de cette terre, où que vous soyez, rappelez-vous ce que vous êtes. Avant même que je ne vienne me présenter à vous, vous avez l’opportunité aujourd’hui de vivre ces prémices, car effectivement vous rentrez maintenant dans le calendrier de cette terre, dans le temps des prophéties, de leur accomplissement, de leur achèvement. Mais allez au-delà de ces prophéties, quelles qu’elles soient et d’où qu’elles viennent. La seule chose essentielle, c’est votre cœur, ce que vous êtes, au-delà de toute apparence, de toute souffrance, de toute recherche. Là est votre sauf-conduit.

Où que vous regardiez, la Terre s’éveille et s’élève. Autour de vous, dans votre famille peut-être, des interrogations, des questionnements se font jour. Rappelez-vous en toute circonstance, il n’y a que votre cœur qui est maître, parce qu’il est votre vérité. En quelque cas de discorde, en quelque cas d’évènement quel qu’il soit, concernant le ciel ou la Terre, n’oubliez pas que c’est ce qui vous rend à vous-mêmes, à votre Éternité et à votre Liberté. Même si vous n’en vivez rien, acceptez simplement cela comme une possibilité, et chaque jour il ne pourra plus y avoir d’autre possibilité que d’être ce que vous êtes.

En quelque coin de cette terre, en quelque coin de vos cieux, tout est fin prêt, cela vous a été annoncé déjà depuis de nombreuses semaines, mais vous le savez aussi, nul ne connaît la date. Rappelez-vous que dans toute cette période, dans ces prémices que vous vivez dès aujourd’hui, il y a votre Éternité, il y a la Joie, il y a l’Amour, et surtout la Vérité ; c’est votre seul but maintenant. Vous n’avez pas à chercher, vous n’avez pas à vous déplacer, vous avez juste à être entièrement là, totalement présents et totalement dans votre cœur, car c’est au décours des évènements les plus anodins comme les plus graves que vous vous démontrez à vous-mêmes votre emplacement. En la Vérité, en le Cœur du Cœur, rappelez-vous, il ne peut y avoir ni souffrance ni errance, il n’y a que la vérité de l’Amour de la Lumière. Le reste ne fait que passer.

Aussi, chacun de vous est appelé, à sa manière, à vivre ces dernières préparations, ces derniers ajustements, ces derniers défis, afin de demeurer dans la paix, afin que nulle peur ne puisse même s’élever en vous. L’Amour est votre sauf-conduit, il est votre vérité.

Mon Manteau Bleu de la Grâce se dépose ce soir sur vos épaules afin de vous éprouver vous-mêmes dans la force de l’Amour, dans la force de votre Éternité. En cette période, gardez quelque part en vous, quoi que vous ayez à vivre, à rencontrer, que l’Amour est tout. En tant que Mère, comme toute mère, je ne pourrai ni jamais juger ni même condamner un de mes enfants. L’Amour est tellement grand et le pardon est tellement immense, comment voulez-vous qu’il y ait punition, si ce n’est en vos propres culpabilités, en vos propres expériences, en vos propres erreurs ? Mais que représentent celles-ci, face à ce que vous êtes ?

Choisissez. L’Amour est le seul baume. La Paix, celle qui émane de votre cœur et non pas celle que vous recherchez à travers un refus du monde, certaines méditations, mais être dans la paix de manière consciente et présente, à chaque instant, le Feu Igné vous y contraint parfois, parce qu’il vous guide sur le chemin de votre Éternité, non pas pour vous déplacer mais pour le vivre dès maintenant. Il vous sera de plus en plus aisé de constater par vous-mêmes les moments où la Fluidité de l’Unité, de la Vie, de l’Amour, vous apparaîtront comme une magie incroyable, et pourtant tellement réelle, et que le moment où pour une raison ou pour une autre vous vous éloignerez de cela, vous vous sentirez de plus en plus arrachés, en quelque sorte, à ce que vous êtes réellement, au-delà de tout masque, de toute apparence et de toute histoire.

Alors nous sommes avec vous, nous nous montrons de plus en plus souvent à vos yeux, que cela soit dans vos nuits, que cela soit dans vos cieux. Nombre d’entre vous maintenant communiquent déjà de manière de plus en plus régulière et facile, chacun à votre rythme, avec les autres dimensions, avec les peuples de la nature. Je sais que beaucoup d’entre vous commencent à voir des choses qu’ils ne voyaient pas, sans vouloir voir. Tout s’éclaire, par la simplicité, dès l’instant où vous dites oui à l’Amour, oui à la Vérité, oui à l’Éternité.

Alors je n’ai pas de grande annonce à vous faire en ce jour si particulier, que de vous dire : soyez dans la joie. Chaque jour doit être un moment de joie, quelles que soient les épreuves de votre corps, de votre vie, ou quels que soient même les bonheurs qui vous sont offerts. Rappelez-vous que la solution est à l’intérieur de vous, il n’y a aucune énigme, surtout maintenant. Le Feu Igné a, chez nombre de mes enfants, déclenché la mise en mouvement et la libération de votre Merkabah interdimensionnelle. Certains d’entre vous en vivent les prémices, que cela soit par des chauds, par des froids, par le transpercement du cœur, que cela soit par les sensations de brûlure sur les Portes correspondant à ce Feu Igné. Vous voyez donc bien qu’il n’y aura plus de répit, qu’il n’est plus temps de tergiverser, et qu’il est temps d’être vous-mêmes, avec amour, avec simplicité, en toute votre Éternité et en toute votre Lumière. Cela n’a pas besoin de mots, mais simplement d’être.

Alors gardez votre maison propre et soyez présents, entièrement. Parce que l’allumage de la Merkabah interdimensionnelle, même si vous ne la vivez pas pour certains d’entre vous pour l’instant, est exactement ce qui est en train de se dérouler en ce moment même au sein du système solaire. Tout converge, tout devient clair, dans le cœur, de manière de plus en plus évidente et dans certains cas même, fracassante.

… Silence…

Chacun de mes enfants verra le même sourire, celui d’une Mère aimante, entendra les mêmes mots. Rappelez-vous : soyez attentifs à vos sons intérieurs, si vous les percevez, mais aussi aux sons du ciel et de la Terre. Soyez présents, et vous serez attentifs, présents non pas comme un observateur mais présents en votre Éternité, dans le cœur, sans rien demander, simplement là, et cela deviendra de plus en plus évident. Mon Manteau Bleu de la Grâce vous accompagne et vous accompagnera de plus en plus souvent dans ces moments où vous pensez en premier à ce que vous êtes, à votre Cœur, à l’autre plutôt qu’à vous. Tout est Un. Il faut en vivre maintenant bien plus que l’expérience, mais la réalité et la totalité, de cette Joie et de cet Amour, de cette Lumière Blanche, de la Source – ce que vous êtes.

… Silence…

Je vous remercie de votre présence, ici ou ailleurs, en m’écoutant, en me lisant, en y pensant simplement ; la Grâce sera là, il ne peut en être autrement. Le baume du pardon, le baume de la réconciliation et de la Résurrection se répandent sur vous maintenant, en ce moment même. Soyez remplis de cette Joie, soyez cet Amour fantastique que vous êtes.

Mon Amour de Mère vous accompagne en chaque circonstance et occasion, dès l’instant où le cœur est votre primauté, dès l’instant où vous reconnaissez votre royauté en tant qu’enfants de la loi de Un, Flammes Éternelles de Vie, au-delà de tout jeu. Alors, en ce jour, je vous bénis, quel que soit le moment, même si cela est dans plusieurs jours – le temps n’existe pas, là aussi. Ce que vous avez lu, ce que vous avez entendu en est une preuve, si vous avez encore besoin de preuves.

… Silence…

Je vous dis donc à très vite, à très bientôt, je suis déjà là.

Je suis Marie, Reine des Cieux et de la Terre, et je vous aime.

 

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com