CHRIST – Les Cavaliers du Christ / 3.10.2014 / par Marc

Jesus-Christ-Picture.jpg
PDF à Télécharger

ESPAÑOL

CHRIST 

3 octobre 2014

Les Cavaliers du Christ

Transmis par Marc

Bien-aimés, les Cavaliers du Christ sont ceux qui représentent, en leur Pureté et leur Intégrité, la force de l’âme qui a su, à la fois, garder les quatre pieds sur Terre ancrés en chacun des Quatre Éléments, et se tenir dressée en Lui, les chevauchant et les épousant dans toute leur Force et avec toute cette souplesse, qui est celle du roseau qui se dresse de la terre en épousant le vent.

Être mon Chevalier n’est plus être à cheval sur rien d’autre que cette diligence qui consiste à épouser la course des Cavaliers lâchés à toute vitesse, et non pas à se laisser traîner par eux. Car lorsque l’assise trône en les Quatre Cavaliers, vraiment, réellement, alors ce trône devient une selle, le trône de Celle qui chevauche l’Amour, et la nacelle de Celle qui s’élève en la Danse du Feu de l’Amour.

Le Chevalier du Christ embrasse du regard toute la Création et son galop est une charge qui transperce l’illusion. Cette Cavalerie légère a la puissance du lion qui vient rugir et montrer sa crinière, en le rappel du maître Étalon, car il faut bien que les fantassins se souviennent que leur marche à pied n’est qu’une démarche hautaine, où les traces de leurs pieds à la surface se traînent. Et qui ne marchent qu’aux pieds d’Écheveaux qui soutiennent la trotteuse du temps et la course des siècles, dont le défilement s’arrête à la seconde où le mécanisme d’échappement délivre de leur ronde les aiguilles du cadran, pour qu’elles sonnent à la Ronde la fin de l’enfermement du temps de votre monde.

Alors, la Cavalerie galope crinière au vent, et le bruit des sabots est l’Horloge du Temps, nouveau, qui réduit à néant l’imposture où trônaient les maîtres chanteurs aux gants blancs, émanant l’odeur de la puanteur.

Alors, le Cheval Blanc, honni qui mal y pense, des troupes vient enflammer l’ardeur, afin que de l’avant elles s’élancent comme une flèche s’élançant vers le Ciel et retournée en Terre, pour entonner leur Chant qui transpercent les Coeurs.

 Et le champ de bataille, alors, se déballonne en baudruche illusoire que leurs flèches viennent crever, désarçonnant l’imposture de ceux qui ne tiennent les rênes que du mensonge, et mettant fin au songe des peuples endormis afin qu’ils se relèvent et se remettent en selle, pour épouser le vent qui vient tout emporter de ce qui se tenait devant votre Éternité.

Alors, le Cheval Blanc, chevauchant l’espace-temps, se cabre dans un cri d’immense
Contentement, qui réveille à la Vie et en son Coeur ardent les Enfants de l’Amour libérés de Satan, dont il piétine les fers de ses sabots brûlants.

Alors, Christ Roi, éclatant de Lumière, annonce sa Présence à l’humanité toute entière, et se tourne vers le Père en Chevalier servant pour lui remettre les clés des prisons où croupissent, au fond du Précipice, ceux dont l’enfermement est la manière de vivre, pour qu’à la fin des temps ne demeure que le Rire cristallin des Enfants de la Terre reconquise.

Je suis CHRIST, et je scelle en ce jour le sort de Satan. Et je remets en selle mes Chevaliers Aimants pour l’ultime Croisade qu’est la remise en l’Ordre et en la Croix du Coeur de ce monde trompeur, afin qu’ils rejoignent la Vérité où nulle ombre ne peut plus s’immiscer pour détourner les Coeurs.

Je suis CHRIST, et je vous dis : j’arrive sur mon Cheval Blanc pour célébrer en choeur l’Alliance des Coeurs Ardents, dont le galop écrase les saboteurs sous leurs sabots marquant le Triomphe de l’Amour et de tous ses Enfants.

Je vous Aime, et je vous honore pour ce qui s’accomplit en cette Fraternité des Coeurs des Chevaliers Aimants, en cet instant de Gloire, en la Vie éternelle.

 

Transmis par Marc

Source : www.accordanceaucoeur.com

Partagé sur : http://www.etresenevolution.com