Article en avant:

M I K A Ë L / Je vous invite donc, dès le 10 juin, à vous engager fermement sur ce qui vous est offert et que vous vous êtes offert : la capacité de vivre l’Éternité alors que vous habitez encore un corps éphémère.

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Lecture et téléchargement PDF : MIKAËL – 4 juin 2017 « Je vous invite donc, dès le 10 juin, à vous engager fermement sur ce qui vous est offert et que vous vous êtes offert : la capacité de vivre l’Éternité … Lire la suite

Article en avant:

CHRIST / Je suis venu vous inviter en ce jour à rendre toutes les armes de l’ego, à vous insérer en la douceur de la Paix et en la félicité de l’Éternité.

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Lecture et téléchargement PDF : CHRIST – 4 juin 2017 « Je suis venu vous inviter en ce jour à rendre toutes les armes de l’ego, à vous insérer en la douceur de la Paix et en la félicité de l’Éternité. » C … Lire la suite

Article en avant:

MARIE – LA THÉOPHANIE DE L’ESPRIT ou Perpétuelle / « Et n’oubliez pas que cette Théophanie de l’Esprit, vous avez aussi le devoir, en tant qu’êtres éternels, de le réaliser et de le laisser se vivre. »

Galerie

Lecture en ligne (AUDIO) : MARIE – LA THÉOPHANIE DE L’ESPRIT – 28 MAI 2017 Téléchargement du fichier MP3 : MARIE – LA THÉOPHANIE DE L’ESPRIT – 28 MAI 2017 Lecture et téléchargement PDF : MARIE – LA THÉOPHANIE DE … Lire la suite

MARIE 12 août 2017 –

En passant

M A R I E

12  AOÛT  2017 

Lien pour écoute en ligne : MARIE – 12 AOUT 2017

Téléchargement audio MP3 : MARIE – 12 AOÛT 2017

Lecture et téléchargement texte PDF : MARIE – 12 AOÛT 2017

 

Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre.

Enfants bien-aimés, que la Paix et la Joie accompagnent chacun de vous, en écoutant ou en lisant mes mots. J’interviens parmi vous quelques jours avant le 15 août. Vous le savez, cela vous a été énoncé par le Commandeur des Anciens et je viens aujourd’hui vous le confirmer, alors que partout, sous vos yeux comme en vous, se déroule la scène finale de l’illusion de ce monde, aboutissant à son terme qui est ce que je nommerais la conflagration finale de la résistance et de l’opposition à la Lumière, au sein de ce que les prophètes ont annoncé voilà fort longtemps comme tout récemment.

Ainsi donc les évènements du monde seront à leur apogée extrêmement rapidement maintenant, vous amenant à vous positionner, si je peux dire, dans la Joie ou dans la non-Joie. Rappelez-vous que cette Joie-là ne dépend d’aucune circonstance extérieure car tant que votre joie est conditionnée, que cela soit par votre santé, votre niveau d’énergie, ou par quelque évènement que ce soit, alors ce n’est pas la vraie Joie.

La Théophanie perpétuelle que nous avons installée et instaurée ensemble permet à chacun de vous, même n’ayant rien vécu, d’avoir le choix, en chaque occasion, de se mettre en son Éternité ou de réagir au sein de l’éphémère, et ce quels que soient les évènements que chacun d’entre vous a à vivre en cette période résolutoire. Vous savez d’ailleurs que tout comme vous, nous attendons la visibilité en vos cieux du signe céleste qui accompagnera mon Appel. Ainsi que nous vous l’avions toujours dit, plus il y aurait latence avant l’apparition de Nibiru, plus il y aurait de frères et de sœurs de mes enfants qui seraient prêts et disposés à vivre leur éternité.

Ainsi donc je vous l’annonce en ce jour, et dès le 15 août jusqu’à la fin de votre mois d’août, il est de votre responsabilité, à chacun de vous, face à quelque circonstance de vos vies individuelles ou collectives, de vous en remettre définitivement à votre cœur, en votre Cœur, en votre Éternité, et non pas au sein du jeu de l’illusion. Quelle que soit la souffrance ou quelle que soit la joie vécue au sein de l’éphémère, elles n’ont aucune importance en regard de la Joie éternelle qui, elle, ne dépend d’aucune circonstance ni d’aucun bien-être.

Vous observez d’ailleurs, chacun de vous, qu’il n’est plus possible en aucune manière de vous mentir à vous-mêmes ou de mentir à quiconque, parce qu’il y a soit la Joie, soit la souffrance. Cette Joie ne dépend ni de vos circonstances, je viens de l’exprimer, ni même de vos souhaits ou de vos désirs. Cette Joie ne peut découler, en définitive, que d’un abandon sincère au jeu de l’éphémère afin de vivre ce qu’il reste d’éphémère au sein de votre cœur, remplis de Grâce et de Joie, remplis d’évidence, ou alors débordant de conflits – et cela ne tient qu’à vous. Il n’existe, je vous le rappelle, aucune circonstance de votre vie ou de votre éphémère qui ne peut solutionner la présence de la Joie ou son absence ; il n’y a que vous et vous seuls, et chaque jour qui va passer va vous le confirmer, va vous le démontrer. En effet, il n’y a que vous qui pouvez accepter de lâcher, de ne plus résister, de ne plus nourrir et entretenir ce qui définitivement est en train de disparaître ou de vous lâcher.

Soyez assurés que chacune de vos circonstances individuelles, comme au niveau de la conflagration planétaire qui est imminente, ne peut empêcher la vérité de votre cœur d’éclater à la surface de ce monde. Et si la vérité de votre cœur n’éclate pas, si la Joie n’est pas permanente, alors c’est que vous êtes encore quelque part inscrits dans l’éphémère de votre personne, c’est-à-dire dans ce que vous avez nommé la dualité, l’opposition entre le bien et le mal. Toutefois chacun de vous, selon ce qu’il peut soupeser et supporter, est amené à vivre des moments plus ou moins intenses, plus ou moins prolongés, de cette Joie sans objet qui ravit votre cœur en l’extase de la Vérité et en l’extase de la vraie Vie.

Alors je ne vous cache pas – et cela vous est apparent où que vous tourniez vos regards à la surface de ce monde – que la conflagration finale, au niveau de l’humanité, a réellement démarré en ce mois d’août, même si là où vous êtes, vous n’en voyez nulle conséquence. Ces conséquences ne tarderont pas à apparaître, que cela soit à l’intérieur de vous comme sur l’écran de votre vie. Et c’est en cela qu’il vous appartient, en toute autonomie, en toute liberté, grâce à la Voie de l’Enfance et de l’Innocence, de retrouver définitivement la vérité de votre Cœur et de sourire à la Vie, à la Vie éternelle comme à la vie éphémère qui se désagrège et disparaîtra sous peu de vos sens, et même de votre conscience.

Là où vous portez votre regard, que cela soit à l’extérieur ou à l’intérieur de vous, cela est de plus en plus tranché entre ce qu’il reste de personne, entre ce qu’il reste d’illusion à ce monde et en son devenir, et la Vérité éternelle que vous êtes, individuellement et collectivement. Ces circonstances et ces occasions devenant de plus en plus tranchées, de plus en plus visibles, il vous sera, malgré la complexité parfois de certaines situations et de certains vécus, plus aisé encore dans ces cas-là de vous tourner vers la Vérité et de la vivre sans entrave, dès l’instant où vous ne résistez plus, dès l’instant où vous ne luttez plus, non pas pour vous effacer de ce monde mais bien plus pour y apparaître en la totalité de votre être, en la totalité de la Joie, et ce quel que soit l’état de votre corps, l’état de votre personne, et d’autant plus selon l’état du monde, où que vous soyez à sa surface.

Comme vous le savez, l’ensemble de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres est maintenant positionnée au-dessus de certains lieux de cette planète, au-dessus de certaines grandes villes, de manière visible comme invisible. Nous sommes tous à vos côtés et autour de vous, non pas pour vous sauver, car il n’y a que vous qui pouvez le faire, nous vous l’avons suffisamment expliqué et suffisamment dit.

L’équation est aujourd’hui fort simple pour chacun de vous, quel que soit votre état, d’Éveil, de Liberté ou d’endormissement. Les circonstances de chacune de vos vies sont très exactement celles qui vous conviennent pour découvrir la Vérité, votre vérité éternelle et la vérité sur l’illusion de ce monde, sur ce spectacle qui ne rime à rien et qui ne vous emmène nulle part, si ce n’est à vivre toujours plus de privations, de souffrances, alors que l’abondance de la Paix du cœur et l’abondance de la Grâce ne demandent qu’une chose, c’est à apparaître au-delà de tous les conflits, de toutes les résistances et de toutes les oppositions à la Joie, dès l’instant où vous acceptez en vérité de lâcher ce à quoi vous pouvez encore tenir.

Et où que vous soyez sur le plan de votre état vibratoire aujourd’hui, il vous est donné de voir extrêmement facilement ce qui est Joie et ce qui ne l’est pas. En le voyant, vous le savez, il devient très simple de s’installer au cœur de la Théophanie afin de laisser la Joie effacer et transcender ce qui n’est pas encore éclairé. Le Commandeur vous l’avait dit le mois précédent, il n’y a en vous aucune possibilité dorénavant d’action par vous-mêmes sur l’éphémère. Il n’y a que votre Éternité qui vous comble de Grâce, qui vous remplit, qui vous sature de Joie, et qui vous amène en la Demeure de Paix Suprême, là où la Félicité règne sans partage, avec évidence.

Comme je vous l’ai dit, nous sommes à vos côtés et autour de vous, de partout sur la terre. En la journée de l’Assomption, dans trois jours par rapport à ce jour, il vous sera donné à chacun une aide abondante afin de vivre en toute évidence et en toute simplicité une Théophanie bien plus intense et bien plus évidente que tout ce que vous avez pu vivre jusqu’à présent. Que cela fût par instant, que cela fût avec plus de vérité et d’insistance, les Théophanies ont changé en vous nombre d’éléments de votre personne et laissent transparaître, chacun à votre mesure, la vérité de l’Éternité. Il en est de même, bien sûr, sur l’écran du monde, et mon cœur de Mère se réjouit, au-delà de la conflagration finale de ce monde, de la vérité de l’apparition de la Lumière, de la vérité… de votre vérité au sein même de la conscience de ce monde.

Vous êtes chaque jour plus nombreux à trouver le cœur, à en trouver l’espoir, à trouver la Vérité, ne serait-ce que par fulgurances, par éclats. Chaque éclat de vérité vécu en vous est indélébile et vous met en soif de cette Vérité, pouvant se traduire au sein de votre personne par des mécanismes d’irritation, d’exaspération, ou encore d’impatience concernant les évènements qui sont en cours, vous le savez. En effet, l’Ascension de la Terre a commencé au mois de mars, votre libération de même, et je ne vous cache pas que d’ici la fin août, au-delà même de la possibilité de la vue, pour chacun de vous, de Nibiru, il y a avant tout la scène finale qui ouvre devant vous la dernière étape de la révélation de l’Apocalypse, de la révélation de saint Jean. Chacun, soyez-en assurés, est très exactement dans les circonstances les plus adéquates pour vivre sa liberté ou sa libération.

En la succession des évènements qui vous ont été énoncés, il vous apparaît de manière de plus en plus claire, et à proximité, que les évènements nommés « fin des temps » sont en vous et sont sur ce monde. Innombrables sont les signes, et ils deviendront chaque jour plus nombreux, que cela soit au niveau des Éléments, que cela soit au niveau même de votre vie, que cela soit au sein de vos relations, où ce qui doit s’achever s’achève, où ce qui doit naître finit de naître.

Tout ceci, malgré les apparences, concourt à établir une facilité à vivre et à découvrir la Joie, à vivre les Théophanies, car c’est dans les moments où l’être humain peut parfois sembler tomber au plus bas qu’il trouve la Vérité, qu’il trouve l’indéfectible bonheur et légèreté du cœur, au-delà de toute apparence, de toute souffrance et de toute problématique pouvant encore sembler exister en vous, mais qui ne dépend, je vous le rappelle, que de votre personne et de votre incapacité, pour certains d’entre vous, quels que soient les aspects de conscience qui ont été vécus jusqu’à présent, à lâcher, si je peux dire, encore l’histoire et à faire comme mon Fils sur la Croix : « Père, je remets mon Esprit entre tes mains. » Là est l’Abandon ultime à la vérité de la Lumière, à la vérité de la Théophanie et de la Grâce.

Et rappelez-vous qu’il n’y a pas d’efforts à fournir mais bien plus un abandon total et sans condition à l’Éternité, même si celle-ci vous est inconnue. Il n’y a pas d’autres façons de franchir, si je peux dire, cette ultime étape, et cela est rendu possible par la Grâce et l’Amour, par la Vérité et par l’action de la Lumière, par son Intelligence, qui ne peut en aucun cas s’accommoder de la persistance de quelque élément personnel, qu’il soit de souffrance, de ressentiment, de non-pardon ou de non-compréhension. Rappelez-vous que cela ne peut être d’ailleurs compris mais simplement vécu, en toute liberté de conscience. Alors chacun de vous, au détour d’une épreuve, au détour d’une joie éphémère, au détour d’un conflit, au détour d’une maladie, découvrira de manière formelle, au plus tard au moment de mon Appel, la vérité de son propre cœur.

Néanmoins l’intensification des rayonnements, comme vous les nommez, qu’ils viennent du ciel comme de la Terre, du Soleil comme du cosmos, se conjuguent dorénavant de façon de plus extrême, si je peux dire, selon vos critères, et cela va vous amener à changer, pour certains d’entre vous, radicalement de point de vue. Rappelez-vous qu’il n’est plus le temps, aujourd’hui, de prévenir votre famille, vos frères et vos sœurs qui dormiraient encore, parce que ceux-ci doivent dormir jusqu’à la dernière minute afin que l’effet de surprise – certes violent – déclenchera cette résilience du cœur et la découverte de la loi de Un, la découverte de la Grâce, la découverte de la légèreté, et surtout la découverte de ce que sont réellement les Théophanies.

De même pour chacun de vous, mes enfants, qui êtes éveillés à quelque stade que ce soit, je vous demande humblement de rentrer en vous, non pas en méditant, non pas en vous excluant du monde, mais d’être en quelque sorte disponibles à chaque regard, à chaque parole, à chaque souffle, à votre premier regard au sein de la journée qui se lève comme à votre dernier regard avant de vous endormir, d’être lucides sur la vérité du Cœur, sur la vérité de la Théophanie. Que vous en viviez quelques bribes ou la totalité de l’intensité ne change rien car c’est de votre positionnement de conscience dans ces moments-là, à chaque minute même, que la vigilance de la Liberté doit être observée, que la manifestation de la Grâce doit devenir de plus en plus patente et de plus en plus éclatante.

Alors bien sûr, vous le savez, entre la fin de cet été et le début de cet automne, nombre d’éléments sont réunis et se conjuguent dorénavant sur l’écran de l’éphémère de ce monde, comme le vôtre, pour arriver au signe tant redouté, tant décrié ou tant espéré : la visibilité dans vos cieux de la Lumière, la visibilité de ce qui sous-tend le ciel et de ce qui sous-tend la Terre. Terre qui, je vous le rappelle, vit maintenant la communion des quatre Éléments en son sein, libérant les forces de l’Éther libre, leur permettant encore plus de manifester et d’amplifier le Feu de l’Esprit, le Feu de la Vérité.

Ainsi je peux dire que chaque minute, dorénavant, et surtout dès le 15 août, nous vous invitons, nous, ensemble de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, au sein de vos activités quelles qu’elles soient, même les plus ordinaires, à être en communion avec nous afin d’établir, dès ce jour-là, cette Théophanie perpétuelle de manière encore plus évidente, pour ceux d’entre vous qui les vivent, et de les découvrir, pour ceux d’entre vous qui ne les vivent pas.

N’oubliez pas que vous n’avez pas besoin de mots, vous n’avez pas besoin de posture, vous n’avez pas besoin de regard, vous avez juste besoin d’être vrais et de laisser émaner de votre poitrine ce qui ne demande qu’à s’exprimer, à s’imprimer et se manifester, c’est-à-dire la Joie éternelle de la Vérité retrouvée au sein de l’Éternité.

Sur l’écran de votre monde, ainsi que vous pouvez l’observer, la conflagration finale se rapproche à grands pas et celle-ci a toutes les chances de démarrer avant la fin de votre mois d’août, permettant alors de vivre un mois de septembre particulier, vous amenant à mon Appel à un moment qui sera plus ou moins proche de la visibilité du signe céleste. Ainsi je viens vous inviter, comme l’ensemble de mes sœurs, comme l’ensemble des Anciens, des Archanges et de toutes les forces de la Confédération Intergalactique des Mondes Libres, à retrouver cette innocence avec évidence.

Devenez légers, soyez ce que vous êtes en vérité, ne vous préoccupez pas de ce que dit votre personne, de ce que dit votre corps, allez au-delà de cela. Bien sûr il vous faut nourrir cet éphémère en ce qu’il vous demande, mais tournez votre regard vers votre cœur et laissez œuvrer la Lumière car elle est là pour chacun de vous. Que vous en viviez la quintessence ou que vous n’en viviez rien, elle est la même pour tous car de la même façon que le Soleil éclaire indifféremment et réchauffe chacun d’entre vous sur cette terre, il en est de même pour la Lumière.

Il n’existe aucune faute, aucune erreur de positionnement, aucun déficit qui ne puisse être comblé par l’évidence de la Grâce, par l’évidence de la Vérité et de l’Amour, mais pas l’amour humain que vous connaissez ou pratiquez, car l’Amour inconditionné ne peut être en aucun cas superposable à quelque amour conditionné de ce monde, fût-il le plus noble et le plus libre car il est empreint des forces de la dualité, même si chacun de vous peut parfois ressentir la totalité de cet Amour sans objet, sans sujet, sans condition.

Ainsi donc, et vous le constatez déjà, au fur et à mesure que les éléments de votre vie personnelle comme de la vie de l’humanité se compliquent apparemment, plus il y a d’opportunités et d’évidence de cette Joie et de cet Amour éternels. Alors je vous convie, chacun de vous, à vous poser la question de la Vérité, non pas celle qui tombe sous vos yeux, non pas celle qui est issue de votre compréhension, mais de vous poser la question de la Vérité éternelle qui vous est masquée par ce que vous-mêmes avez mis au-devant de vous et qui résiste à la Lumière. Il n’y a pas besoin de prières, il n’y a pas besoin de méditation, il y a besoin juste de l’évidence de l’Enfance, il y a besoin de la simplicité, il y a besoin d’autonomie, afin de comprendre que vous ne dépendez, en définitive, d’aucune circonstance de votre corps comme d’aucune circonstance de ce monde, afin de laisser apparaître la vérité de votre Éternité.

Chaque jour, la vie sur l’écran de votre monde, qu’elle soit personnelle ou collective, va vous amener, progressivement ou parfois, hélas, fort brutalement, à vous reconnaître et à reconnaître la Vérité, afin d’être libres en dépit de tout ce qui se présente sur votre route. Rappelez-vous que la Joie est votre seul sauf-conduit, rappelez-vous que l’Amour inconditionné est la seule clé à votre liberté, tout le reste ne sont que des stratégies de la dualité. Toute connaissance ne vous sert plus à rien. Tout ce que vous avez bâti doit laisser la place à cette Vérité, seule, qui peut vous combler.

C’est en vivant ces Théophanies avec quelque intensité que ce soit et de manière plus intense et plus extensive que ce qu’il vous a été donné de vivre jusqu’à présent, que vous vous rendrez compte de la simplicité de la Lumière, de la simplicité de l’Amour et de la simplicité de la Vérité, contrastant d’autant plus avec la complexité de ce qu’il vous est donné à vivre, parfois, au sein de ce monde, selon la région, selon le pays, selon le continent.

Vous avez donc effectivement franchi, depuis la fin juillet, les ultimes portes qui étaient à franchir, pour ceux qui le concevaient ainsi. Rien ne peut être changé aujourd’hui, si ce n’est par la Grâce elle-même, ou par mon Appel, le moment venu.

Il ne vous sert à rien dorénavant de vous servir de vos stratégies habituelles, de vos connaissances de ce monde, de vos connaissances de votre personne, intérieures comme extérieures, car vous n’y trouverez plus la moindre utilité et vous vous rendrez compte très rapidement que seule la Théophanie et le Cœur du Cœur peut venir à bout de toute incertitude, de toute résistance ou de toute anomalie vécue comme telle en vous comme sur l’écran du monde.

Et rappelez-vous aussi que c’est quand vous êtes en Théophanie, alignés avec votre Éternité en agissant au sein de ce monde, que vous aidez le plus. Ce n’est ni par les mots, ni par les regards, ni par les attentions, ni par les colères, mais simplement en demeurant en vous, vous démontrant à vous-mêmes qu’il n’y a rien, au sein de l’illusion de ce monde, qui peut vous restreindre, vous contenir, ou empêcher quelque Joie que ce soit, même au sein de la plus grande des souffrances, quelle qu’elle soit.

Alors, mes enfants bien-aimés, je vous convie, en ce 15 août qui approche, à être actifs au sein de vos vies, en ce que vous avez à faire, mais à être surtout passifs afin de ne pas empêcher ou bloquer ce qui émane de vous – je le répète, que vous en ayez conscience ou pas – le plus spontanément du monde.

Ainsi donc, chaque jour qui va passer après le 15 août va vous amener, comme vous l’avait dit le Commandeur, à vivre soit une Joie de plus en plus imposante et de plus en plus évidente, soit des épisodes qui sont contraires à la Joie et qui ne dépendent de personne d’autre que vous-mêmes, et surtout pas des circonstances éphémères, et surtout pas de vos relations, de vos affections ou de vos problématiques, avec vous-mêmes ou avec le monde. C’est cela qui représente pour nombre d’entre vous, en cette dernière quinzaine du mois d’août, la possibilité d’être idéalement positionnés pour vivre ce qu’il va se dérouler de manière inéluctable maintenant, dans les jours et les semaines qui viennent, sur l’écran de votre monde.

… Silence…

Chaque jour après le 15 août, en effet, vous constaterez une démultiplication de ce qui résiste en ce monde, en cette conflagration finale, mais aussi sur l’écran de votre conscience. Quel que soit ce qu’il se produit sur l’écran de cette conscience éphémère, que cela concerne votre corps, que cela concerne vos relations, que cela concerne vos affects, que cela concerne votre situation sociale, sera exactement ce qu’il vous faut pour vivre la Liberté. Il ne sert donc à rien de vouloir comprendre, de vouloir expliquer, de vouloir justifier ou de vouloir changer quoi que ce soit, parce que l’heure du face-à-face précédent mon Appel est maintenant venu de façon inéluctable pour chacun d’entre vous.

Alors rappelez-vous, et je terminerai ainsi par ces mots : l’Amour et la Joie, ou le non-Amour et la non-Joie. En résumé, l’état de Grâce permanent ou l’état de résistance et d’opposition. Mais rappelez-vous que cela fait partie de votre Choc de l’humanité vécu de manière individuelle, tout en vous spécifiant, en ce jour, que vous ne verrez pas la fin de cette année sans que la conflagration finale se soit produite et sans que la visibilité de Nibiru ne soit actualisée, même si cela doit être le dernier jour de votre année. Il n’y aura aucun sursis, ni aucune attente, ni aucun délai supplémentaire accordé. Réjouissez-vous en cela et soyez en cette Joie, en cet Amour, en cette Grâce. Vous vous démontrerez alors à vous-mêmes qu’il n’existe aucun attachement à ce monde, que cela soit au sein de l’amour filial, que cela soit au sein de la famille, que cela soit au sein de vos affects, de vos possessions, qui ne pourra interférer avec cette Joie.

Le Feu de l’Esprit, le Feu Igné, rentre dorénavant en manifestation de façon de plus en plus évidente, et c’est ceci qui conduit à la précipitation de cette conflagration finale. Bien évidemment, les frères et les sœurs opposés à la Lumière ou qui tiennent encore, si je peux dire, les rênes de ce monde, pensent par eux-mêmes pouvoir choisir et pouvoir œuvrer dans le sens qui leur convient. Je peux vous assurer qu’il n’en est rien car il ne s’agit que de gesticulations, que de mots visant à amplifier en quelque sorte la terreur de l’éphémère, celle de la mort. Et pour celui qui découvre la Joie et la Grâce, pour celui qui vit les Théophanies, en quelque intensité que ce soit, vous savez pertinemment que cela est une illusion totale, non pas par un mécanisme d’adhésion mais par un mécanisme de vécu direct de la Vérité. C’est ainsi que s’enchaîne dorénavant la succession des évènements, comme je l’ai dit, décrits en toutes les prophéties, où que vous tourniez vos regards, amenant chacun de vous au meilleur emplacement pour vivre mon Appel.

Cela veut dire aussi qu’aujourd’hui, si vous croyez encore pouvoir peaufiner votre conscience éternelle par l’action de votre personne, cela est une erreur. Il n’y a que la disparition maintenant, comme celui qui fût nommé Bidi vous l’a dit, qui peut vous permettre d’établir la totalité de la Joie, mais non pas de disparaître par un processus d’alignement et de méditation mais de disparaître à vous-mêmes, en quelque circonstance que ce soit de votre activité éphémère. C’est en cela que la Joie et la Grâce, et la Théophanie sera perpétuelle, et seront évidents. Autrement dit, il ne sert à rien de vous appuyer sur vos connaissances, il ne sert à rien de vous appuyer, dorénavant, sur quelque élément de compréhension que ce soit, car la compréhension relèvera toujours, en définitive, du mental et de votre personnage, et non pas de la Vérité.

Alors rappelez-vous que la Théophanie et la Grâce ne sont pas un effort ni une recherche, là non plus, mais une Évidence qui se fait dès l’instant où vous lâchez ce que vous croyez tenir, que ce soit votre histoire, votre personnage, votre vie, vos relations, vos affects, et en regardant ce qui se déroule afin de laisser apparaître l’évidence de la Lumière. Chacun de vous est testé en ce moment même, non pas par nous, non pas par vous, mais par l’Intelligence de la Lumière elle-même, ne visant pas à vous condamner, ne visant pas à vous restreindre, mais bien à laisser ouvertes les vannes de cet Amour, de cette Vérité-là.

Chacun de vous, dès le 15 août, peut m’appeler, peut me prier, tout en continuant ses activités, non pas pour résoudre quoi que ce soit au sein de votre personnage, de vos relations ou de vos affects, mais afin de résoudre la résistance elle-même, qui ne dépend pas de votre mental, qui dépend simplement des habitudes ou de vos lignées. Alors laissez œuvrer la Lumière et découvrez la joie de la simplicité, la joie de l’Enfance, car après le 30 août, il sera trop tard, et il vous faudra simplement attendre, quelles que soient vos circonstances de vie, mon Appel, qui ne saurait tarder, je vous l’ai dit, avant la fin de cette année et nous l’espérons maintenant au plus proche de la fin de votre mois d’août, dans le déroulé du mois de septembre ou d’octobre. Mais comme vous le savez, cela ne dépend pas ni de nous ni de vous mais de ce qui se joue sur l’écran de ce monde, et plus vous serez nombreux à quitter l’écran de ce monde, à lâcher ce à quoi vous tenez, plus cela sera facile et évident, plus cela sera éclatant de beauté, de magnificence et de légèreté.

Quant à moi, je reviendrai en ce mois d’août si cela est nécessaire, en fonction de ce que nous voyons de là où nous sommes, sur l’écran de ce monde, en ce qui concerne les diverses conflagrations mondiales qui vont se produire et qui se produisent déjà. En fonction de cela, j’interviendrai, ou pas, avant mon Appel.

Que la Paix, la Joie, et l’amour de la Vérité soient déposés en chacun de vous, que la Théophanie perpétuelle ne soit réfrénée par aucun élément de votre personne. Ce qui se déroule en ce monde, je vous l’ai dit, ne peut réfréner en aucune manière la Théophanie perpétuelle, mais bien plus lui permettre de se manifester pour un nombre toujours plus grand de frères et de sœurs qui ainsi, avant même mon Appel, bénéficieront de ces ultimes Grâces préalables au signe céleste.

Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre. Mes sœurs et moi-même vous attendons en très grand nombre, dans la reliance du 15 août, et de chaque jour en ce mois d’août, après le 15 août.

Je précise aussi que l’ensemble de mes sœurs Étoiles et moi-même seront réunies spécialement sur l’ensemble des vingt-quatre heures du 15 août qu’a à vivre la Terre, afin que la radiance des Étoiles vous atteigne tous au niveau de vos Portes et de vos Étoiles, afin de faciliter l’ajustement final à votre Éternité et à la manifestation sans encombre de la Grâce, perpétuelle elle aussi.

Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre. Je rends grâce à votre présence, je rends grâce à votre écoute, je rends grâce à votre lecture de mes quelques mots et je bénis, en cette occasion, chacun de vous.

… Silence…

Et je vous dis donc, à chacun, en chaque jour à compter du 15 août, nous nous réunirons, quoi que vous ayez à faire, quoi que vous croyiez avoir encore à tenir. Nous serons là, par notre radiance et notre Présence, en chaque circonstance de ce qu’il se déroule en votre vie, en votre corps, en votre conscience.

Je suis Marie, Reine des cieux et de la Terre, et je bénis chacun de vous, à l’issue de cette écoute, à l’issue de votre lecture.

… Silence…

Et je vous dis à toujours, en l’Éternité, en prière et en communion.

… Silence…

Je vous dis à toujours, en mon Cœur éternel de Mère.

… Silence…

 

Source: http://www.lestransformations.wordpress.com

Partagé par: http://www.etresenevolution.com

OMRAAM MIKAËL AÏVANHOV – 31 juillet 2017

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Blog (español) : Link   Blog (português) : Link Lecture et téléchargement PDF : OMA – 31 JUILLET 2017 PDF Download : español   português OMRAAM MIKAËL AÏVANHOV 31 Juillet 2017 Eh bien chers amis, je suis extrêmement réjoui de vous retrouver et je viens vous voir, non pas pour … Lire la suite

Entretiens de Juillet 2017 / 12 – O.M. AÏVANHOV – Partie 4

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Note Importante Pour des raisons pédagogiques, il est impératif de lire les textes dans l’ordre, plus précisément à partir d’Eriane. Blog (español) : Link   Lecture et téléchargement PDF : OMA – Q-R – PARTIE 4 – JUILLET 2017 PDF Download : español ENTRETIENS DE JUILLET 2017 … Lire la suite

Entretiens de Juillet 2017 / 11 – O.M. AÏVANHOV – Partie 3

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Note Importante Pour des raisons pédagogiques, il est impératif de lire les textes dans l’ordre, plus précisément à partir d’Eriane. Blog (español) : Link   Lecture et téléchargement PDF : OMA – Q-R – PARTIE 3 – JUILLET 2017 PDF Download : español  ENTRETIENS DE JUILLET 2017  … Lire la suite

Entretiens de Juillet 2017 / 10 – SRI AUROBINDO

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Note Importante Pour des raisons pédagogiques, il est impératif de lire les textes dans l’ordre, plus précisément à partir d’Eriane. Blog (español) : Link    Lecture et téléchargement PDF : SRI AUROBINDO – JUILLET 2017 PDF Download : español    ENTRETIENS DE JUILLET 2017 SRI AUROBINDO Je … Lire la suite

Entretiens de Juillet 2017 / 09 – OSHO

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Note Importante Pour des raisons pédagogiques, il est impératif de lire les textes dans l’ordre, plus précisément à partir d’Eriane. Blog (español) : Link    Lecture et téléchargement PDF : OSHO – JUILLET 2017 PDF Download : español  ENTRETIENS DE JUILLET 2017 OSHO Je suis Osho, … Lire la suite

Entretiens de Juillet 2017 / 08 – ANAËL

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Note Importante Pour des raisons pédagogiques, il est impératif de lire les textes dans l’ordre, plus précisément à partir d’Eriane. Blog (español) : Link   Lecture et téléchargement PDF : ANAËL – JUILLET 2017 PDF Download : español ENTRETIENS JUILLET 2017 ANAËL  Je suis Anaël Archange, ange … Lire la suite

Entretiens de Juillet 2017 / 07- MA ANANDA MOYI

Galerie

Cette galerie contient 1 photo.

Note importante : Pour des raisons pédagogiques, il est impératif de lire les textes de Juillet 2017 dans l’ordre. Blog (español) : Link   Lecture et téléchargement PDF : MA ANANDA MOYI – JUILLET 2017 PDF Download : español  ENTRETIENS DE JUILLET 2017 MA ANANDA MOYI Je … Lire la suite